Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 Au cœur du Tartare. [ Tartaros's Members ]

AuteurMessage
Gray King

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 26/06/2013
Âge : 22
Guilde : Tartaros
Magie / Malédiction / CS : Magie du Feu
Magie / CS Secondaire : Magie du Portail

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.445
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Au cœur du Tartare. [ Tartaros's Members ]   Lun 29 Juil - 3:25
Spoiler:
 





« Au cœur du Tartare. »
Feat Tartaros's Members






Combien de temps ? Combien de minutes, d'heures, de jours... Depuis combien de mois n'avais-je pas participé à la vie de la guilde ? Cela faisait bien longtemps, trop longtemps peut-être même. Je n'avais jamais été un grand sentimental, certes je savais être quelqu'un d'appliqué et sérieux lorsque cela était nécessaire, cependant, rester au sein de la guilde elle même était une idée qui me paraissait être des plus ennuyeuse. Après tout, que pouvais-je bien avoir à faire en restant cloîtré dans les enfers en compagnie de mages tous plus jeunes les uns que les autres... Non, ce n'était certainement pas ma tasse de thé tout ça. Après tout, je n'avais jamais été réellement proche de quelqu'un, je ne m'étais même quasiment jamais laissé aller à quelques causeries entre membres, si ce n'est avec celui qui fut mon tuteur jadis, le maître actuel de la guilde, Louis Chim alias le papy ou l'vieux. Enfin malgré ces longues années passées à fréquenter ce vieil homme, je n'étais jamais réellement parvenu à cerner totalement son caractère, c'est dire quel type de gars c'est celui-la. Je ne savais jamais précisément à quoi m'attendre, allait-il me passer un savon quand je rentrerais ? Après tout, ce serait faire preuve d'une mauvaise foi sans égale de dire que ça ne faisait pas si longtemps que je m'étais absenté. Mais peut-être avions-nous passé l'âge pour nous faire gronder, enfin... pour ME faire gronder, malgré mon caractère assez, comment dire ? Rebelle n'est pas le mot, mais disons que l'autorité est quelque chose que j'ai parfois tendance à ne pas beaucoup accepter. À ne pas accepter du tout en fait. Toutefois je m'efforçais de faire quelques efforts, après tout il s'agissait tout de même du maître de l'une des trois guildes majeures de l'Alliance de Baram, renier son autorité est certes tentant, mais l’orgueil a ses limites. M'enfin, bref, tout ça pour dire que malgré toutes ces choses, ce n'était certainement pas moi qui allait passer un savon au vieux, le contraire était une situation bien plus réaliste.

Durant ces mois sans entrevoir le volcan du Tartare, je n'avais pas fais grand chose. Et puis parler de mon absence en mois était sûrement une tapinose, cela faisait peut être même plus d'une année complète que je n'avais pas entrevu la poussière du quartier général. Alors que je m'arrêtais afin de réfléchir à tout ça, les nuages commencèrent à s'installer dans un ciel déjà grisâtre à la base. Pouah, j'allais encore me taper toute la flotte, c'est sûrement difficile à deviner donc je vous fais une fleur en vous l'avouant : j'n'aime pas trop les temps de pluie. Et honnêtement, vu la tournure que prenaient les événements, je n'allais vraiment, mais alors vraiment pas apprécier ce qui allait suivre. Pour ce qui était des petites pluies fines ou courtes, elles ne me dérangeait pas plus que ça. Mais là, il s'agissait plutôt d'un gros orage, une belle tempête qui se préparait. Le grondement des cieux commençait déjà à retentir sans pour autant que la foudre ne soit visible. Les premières goûtes commencèrent leurs descentes, vu tout ce que je me prenais dans la gueule, c'était comme si elles avaient toutes décidé d’atterrir sur mon visage. Heureusement j'avais quelques notions d'une magie qui allait s'avérer utile. La magie de rééquipement, le Kansô. Je permutais rapidement mes vêtements actuels, certes chauds et plutôt confortables mais toutefois pas très étanches, pour un ensemble qui me tenait à l'abri de l'eau qui perlait depuis d'interminables secondes sur mon corps entier. Pas besoin de vous décrire la tenue complète, après tout seul le long manteau noir qui me protégeait et sa capuche sombre camouflant mon visage étaient visibles aux yeux d'autrui.

Je me trouvais à l'ouest de Fiore depuis peu de temps, je n'aimais pas particulièrement cette région du pays, à dire vrai je n'avais rien contre, mais certains endroits me paraissaient plus... paradisiaques, agréables voire tout simplement plus tentants. Cette partie du royaume était essentiellement composée de montagnes, en effet, si vous étiez ou êtes un adepte des chaînes montagneuses, c'est le coin parfait ! Ici vous serez plus que satisfait, malheureusement pour moi, ce n'était pas vraiment mon cas. La montagne c'était quelque chose qui devenait vite lassant, oh, certains diront que la montagne c'est jolie, y'a de beaux paysages. Certes, ça reste tout de même un truc rapidement lassant. Enfin, à mes yeux – mes beaux yeux d'ailleurs... mon bel œil surtout... - évidemment. Je me trouvais actuellement dans une petite forêt entre le Désert Burana et le mystérieux volcan. J'avais dressé un petit camp afin de m'abriter le temps que l'orage passe, de plus la nuit était tombée depuis peu mais l'ombre s'était, quant à elle installée depuis plusieurs heures, la tempête ne laissant filtrer que très peu la lumière de l'astre solaire. J'allais passer la nuit ici puis reprendre la route seulement demain. Après tout je n'étais pas pressé, un jour de plus n'allait tuer personne. De plus aucun des membres ne s'attendaient à une visite de ma part. Je n'étais pas le membre le plus connu de la guilde, loin de là, mais les plus anciens s'étaient habitués à ma rare présence et se souvenaient non sans peine de mon existence. La nuit défilait sans que je puisse fermer l’œil, le coin n'était pas vraiment accueillant et la tempête n'avait cessé qu'au petit matin, j'étais donc resté sur mes gardes, au cas où, après tout on ne sait jamais à quoi s'attendre. Les nuages noirs avaient désormais laissé place à un ciel d'un bleu timide mais, la journée s'annonçait déjà plus lumineuse que la veille. Il était donc temps de se mettre en route pour le volcan de Tartaros.

La traversée de la forêt puis des quelques plaines qui suivaient s'effectua assez tranquillement, aucune gêne ne fut occasionnée, une vraie petite ballade de santé. Je n'avais pas mis bien longtemps à rejoindre la destination espérée, il était donc temps de faire mon entrée en scène et de rafraîchir la mémoire à tout ceux qui m'avaient déjà oublié ! Enfin, il y en avait au moins un pour qui j’étais assez confiant vis à vis de ses souvenirs, le master. Maintenant que je m'y trouvais, au quartier général, je ne savais pas vraiment quoi y faire. Passer un petit bonjour était presque insultant. Cette année – voire plus – de vagabondages divers avait été une perte de temps, du moins elle n'avait rien apporté à la guilde. Je n'avais pas effectué de mission où même fait quelque chose de particulier afin de mettre en avant la guilde. Enfin après tout j'en avais un peu rien à faire, je n'aurais qu'à dire que cette année représentait tous les jours de congés que j'avais accumulé au cours de mes années d'appartenance à la guilde. J'étais désormais prêt à reprendre du service, prêt à de nouveau me mettre en quête en puissance. Et puis j'allais peut-être croiser quelques nouvelles têtes, le fait de ne pas être extrêmement connu dans la guilde impliquait également que je ne connaissais pas grand monde. Après avoir pénétré dans les bâtiments qui nous servaient de repère, je me dirigeais vers la salle où siégeait généralement le vieux... enfin le maître de la guilde du Tartare. À dire vrai je n'étais même pas certain de sa présence, mais avec un peu de chance j'allais pouvoir le rencontrer de nouveau. La salle était désormais toute proche, un sourire très discret démontrant à la fois mon impatience et ma joie de revoir ce vieux débris se dessinait au coin de mes lèvres. Alors que j'enfonçais énergiquement les portes qui gardaient la grand pièce, ma voix s'élevait, résonnant bruyamment dans toute l'enceinte du bâtiment... enfin dans une dans bonne partie des lieux quoi.


«  Yôooooooooo j'suis de retour le vieux ! Quoi d'neuuuuuuuuuuf ici ? »




Une entrée en scène bizarre je l'admets, mais je dois vous avouer que je n'avais pas vraiment préparer de long discours émouvant, expliquant les raisons de mon absence ou autre, puisque tout simplement il n'y avait aucune raison à cette longue absence prolongée. Désormais je pouvais simplement me ramener comme un prince en effectuant ce genre de raffut dont j'avais le secret. Après tout en connaissait-il des mages noirs du même genre que moi ? Non... le vieux me connaissait bien, il savait et sait comment je suis... il n'y avait qu'une seule énergumène comme moi dans cette guilde et mon arrivée allait certainement le réjouir je n'en doutais pas le moins du monde... Enfin si en fait. Je n'avais d'ailleurs même pas levé les yeux du sol, mais je le savais déjà... il était là prêt à me passer un bon gros savon. M'eeeenfin, c'était aussi ça la vie d'un membre de guilde, même de guilde noire... ! Mes yeux quittèrent le sol afin d'admirer la grande pièce, il y avait beaucoup de lumière, le contraste était assez fort entre la luminosité du couloir et celle de la salle, j'étais encore relativement éblouis, mais j'entendais déjà quelques sons, signe que les réactions n'allaient pas tarder ! Restait à savoir si le papy était seul ou non, enfin s'il était là déjà... Mes prévisions et mes instincts étaient souvent trompeurs, je ne devais donc pas trop m'y fier. L'éclat lumineux commençait à peine à s’atténuer et je retrouvais peu à peu une vision claire... La réunion imprévue commençait maintenant.

Spoiler:
 


Code par K'Aya de Never-utopia.




Dernière édition par Gray King le Lun 29 Juil - 16:33, édité 1 fois
Elena Frost

avatar

Messages : 359
Date d'inscription : 24/12/2012
Âge : 26
Guilde : Tartaros
Magie / Malédiction / CS : White Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.800
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: Au cœur du Tartare. [ Tartaros's Members ]   Lun 29 Juil - 14:47





















Les vieux ça fait du bruit!

L’ennui, quelle invention débile! Non mais pourquoi on a inventé ce mot ? Y a pas plus chiant. Quoique si on avait pas inventé ce mot je ne saurais vraiment dire ce que j’éprouve en ce moment. Hein ? Bah oui je m’ennuie. Pourquoi je parlerais d’ennui si je m’ennuyais pas ? Faut vraiment être débile pour ne pas comprendre ça. Enfin, toujours est-il qu’il était rare que je n’aie rien à faire pourtant aujourd’hui ce fût le cas. Mon entraînement était fini, il n’y avait aucune mission à faire et j’avais sincèrement la flemme de bouger de mon lit que ce soit pour me balader dans Fiore ou pour m’entraîner à nouveau. Par ailleurs, je me disais que j’allais profiter de cette journée pour un peu mieux découvrir les membres de la guilde. En effet, après ces onze années passées au sein de ce membre de Baram, je ne m’étais pas vraiment familiarisée avec les membres. Certes je les connaissais tous du moins leurs noms. Jusque-là c’était suffisant mais je dois admettre qu’à présent, il me fallait connaître leur caractère et leur façon de penser. En bref, aujourd’hui, j’allais prendre la peine de discuter… enfin j’essaierais du moins mais à eux de pas me faire chier au risque de le regretter amèrement.

Première étape, repérer les membres et les retrouver dans cette guilde immense. Sur ce coup, mon odorat allait grandement me servir. Ça me faciliterait vraiment la tâche pour me repérer dans cet endroit qui est bien plus grand qu’il n’y paraît. Pour commencer, le master… non on va le laisser de côté lui. Il me fout suffisamment les nerfs à me confier des stupides missions de temps à autre et puis j’me vois mal entrer dans son bureau et lui sortir un truc du genre « Yo l’vieux, ça va ? » d’autant plus que ça fait un peu plus de onze ans que je le côtoie. Le mieux serait de faire connaissance avec les récents membres comme ma sœur des ombres, celle qui avait récemment été nommée seconde. Je me demandais d’ailleurs pourquoi Louis l’avait choisie elle quoique ça ne me dérange pas plus que ça. L’autorité ne m’a jamais vraiment intéressé. Si je veux qu’on me respecte, c’est simple, j’emploie la force, ni plus ni moins. Donc bon, obtenir le respect à cause d’un titre, très peu pour moi. Toujours est-il que je ne sentais pas son odeur dans la guilde à l’heure actuelle et j’eus après la confirmation qu’elle était sortie. Enfin bon c’est pas vraiment inhabituel, elle passe rarement à la guilde celle-là mais je ne peux pas la blâmer, y a rien à faire ici.

Bon le suivant maintenant, pourquoi pas…. Oaaaaah…. J’commence à être fatiguée moi. Allez, j’vais me faire une sieste dans la grande pièce avant de continuer à les chercher. Après tout, rien ne presse, c’pas comme si j’avais spécialement envie de les rencontrer, je cherchais juste à tuer le temps et vu que le sommeil venait de me prendre, c’était encore mieux. Sérieusement s’il faut choisir entre dormir et parler à des vermisseaux humains… il est inutile de dire quelle option je prends. Enfin, toujours est-il que je m’installai confortablement sur un canapé en face des portes qui la gardent avant de m’endormir. Pour être franche, je ne venais pas souvent ici. Disons plutôt que c’était un des deux seuls lieux où on pouvait rencontrer le master. En effet, s’il n’était pas à son bureau, il était le plus souvent ici. À bien y réfléchir, c’était les deux seuls lieux où je l’ai jamais croisé tiens. Où peut-il bien être quand il n’y est pas ? Aux toilettes ? En fait je m’en fous à la limite. C’est pas comme si je devais savoir où se trouve tout le monde tout le temps. En plus à soixante piges je pense qu’il peut se débrouiller tout seul. Certes c’est presque l’âge où on remet des couches mais bon… Bref, Morphée m’appelle.

Un bon canapé confortable, une chaleur douce et agréable, une tenue légère et un bon coussin moelleux, rien de mieux pour bien dormir. Je fermai donc les yeux en me laissant aller, réfléchissant un peu à ce que j’allais faire une fois que je me serais réveillée. Un tour à Carmina pour faire du shopping ? Humm non, pas encore envie de me faire draguer. Un nouveau tour à Shirotsume ? Pas sûr qu’on me laisse entrer dans un bar donc ça sert à rien. Retourner à Laliveron ? Pour quoi faire ? Bah, je verrais à mon réveil. Maintenant à moi les doux rêves. Je m’endormais donc peu à peu, me laissant bercer par le crépitement des cendres. Il y avait un certain charme dans cette guilde bien qu’à la base effrayante. Je finis par m’endormir complètement, rêvant notamment à plusieurs combats que j’avais menés et surtout aux revanches que je prendrais. Le plus présent et le plus fort était sans conteste celui mené contre mon mentor, le sky god slayer. Je comptais bien prendre ma revanche et une revanche écrasante contre lui mais je savais qu’il me fallait devenir bien plus forte que ce que je ne suis maintenant. Néanmoins, s’entraîner sans prendre le temps de me reposer ne ferait que me nuire et rien d’autre, c’est pourquoi je comptais bien profiter à fond de cette sieste. C’était du moins ce qui était prévu mais je n’avais pas pris en compte la venue ou plutôt le retour d’un invité surprise.

En effet, alors que je commençai à entrer dans un sommeil profond, un gros vacarme me sortit de ma torpeur. Sans compter le bruit fracassant que faisaient les portes venant de se faire défoncer, le fautif gueula pour annoncer son retour sans doute à Louis vu le terme « vieux » employé. Une fois l’odeur reconnue, je trouvais ça comique puisque l’interlocuteur était loin d’être de toute jeunesse. En effet, il s’agissait de l’autre vioque de la guilde, Gray. Ce type n’avait pas donné signe de vie depuis plus d’un an. Dommage qu’il soit pas mort, ça aurait été une raclure de moins sur Terre. Enfin bon, du moment qu’il me fout la paix ça m’arrange mais son vacarme venait de me faire perdre mon sommeil ce que je n’appréciais pas vraiment.


Urusai Ossan ! Tu fais trop d’bruit, l’master est même pas là ! Donc la ferme !

Je venais de lui sortir cette tirade tout en restant couchée sur le canapé, les yeux fermés les bras derrière la tête et les jambes croisées. Je ne l’avais même pas regardé car je ne trouvais pas ça nécessaire déjà qu’il venait de me faire chier et sans doute de faire chier une bonne partie de la guilde, manquerait plus que ça que je lui montre du respect.






Itsuki Minami

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 19/06/2013
Âge : 22
Guilde : Tartaros
Magie / Malédiction / CS : Magie de la Terre

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 600
Statut: Mage de Rang E
Renommée : Inconnu(e)
MessageSujet: Re: Au cœur du Tartare. [ Tartaros's Members ]   Ven 2 Aoû - 15:20


Au cœur du Tartare

Tartaros's Members

head


Aller encore une belle journée qui m'attend, je sors de mon mit je m'habille, je déjeune et hop comme à mon habitude je m'entraîne, en réfléchissant bien je passe la plupart de mon temps à accroître mes capacités de mage, mais la force ne fait pas tout, mais qu'est-ce que je raconte il faut vraiment que je reste concentré. Des gouttes de sueur coulaient tout le long de mon corps dénudé, alors qu'une voix retentissait dans toute la guilde. Cette voie me paraît familière, mais qui cela peut-il être ? Enfin bref je m'en fous il faut que je me remette à l'entraînement sinon jamais je ne pourrais m'améliorer. C'est au moment où j'allais m'y remettre que retentissait à nouveau une autre voix, mais elle me paressait totalement inconnus, je savais alors que je devais écourter mon entraînement, car ces bons à rien qui résident dans cette guilde infâme n'allaient que faire me déranger, c'est quand même drôle d'entendre des voix dans cette guilde qui est d'habitude vide de présence humaine, hum qui cela peut-il bien être ?


Et puis après tout mise à pars le Master et Gray je ne connais pas grand monde de la guilde, quoique les connaître ne m'importe peut, mais au point où j'en étais il fallait bien que j'aille voir ce que ces fainéants étaient en train de faire pour gueuler dans la guilde. Cependant, une douche s'imposait et il est vrai que rencontrer de nouvelles personnes n'est pas ma tasse de thé surtout quand ils sont des tires au flan comme les personnes de la guilde. Oui mais créent des alliances peut-être bénéfiques non ? Mais à part si ces alliances ne sont que des stratagèmes pour me trahir, encore une fois comme dans mon enfance. De toute façon je ne m'entraîne plus pour aujourd'hui donc autant aller voir ce qui se passe et je m'en irais. Peut-être au bar, je ne sais pas moi, hum non trop de monde je vais encore me castagner avec un de ces déchets ivres mort ha ! et pourquoi ne pas décider quand le moment sera présent, sur ce je vais voir ce qui se passe.


Encore, faut-il savoir d'où proviennent ces voit la guilde est tellement immense, bah je vais commencer par la grande pièce c'est l'endroit où j'ai rencontré Louis pour la première fois je pense qu'il aura forcément du monde, ce qui me fait penser que je nais jamais réellement visiter la guilde. Voilà ce que je vais faire puisqu'ils sont écourte mon entraînement je vais me balader dans la guilde afin de découvrir les lieux quoique ce soit un endroit gigantesque il me fait penser à un labyrinthe machiavélique, mais je m'y sens bien. Mais tout d'abord il faut que j'aille pousser une gueulante, non mais c'est vrai quoi ils vont apprendre à me respecter ! Et les autres aussi ils devraient savoir que gueuler sans raison dans la guilde comme ça peut déranger des gens.



Me voilà dans la grande pièce, j'ai totalement oublié qu'elle ressemblait à cela et de toute façon on sent fous alors que je m'apprête à gueuler le visage d'un vieux m'apparaît, mais il y a que deux vioques dans la guilde et si c'est Louis je ferais mieux de pas lui gueuler dessus tel un fou furieux sous risque de sentences assez désastreuses. Tient, mais ce visage m'est singulier, mais oui bien sûr cette voix qui m'était familiarité était celle de Gray. Mais que fait-il dans la guilde après tant d'années d'absence, c'est vrai quoi, si on devait faire un concours du fainéant il en serait à la tête. Enfin bref ça me fais plaisir de le voir malgré son manque d'implication dans la guilde, mais personne n'est parfait.



-Alors, le vieux tu rentres enfin après toutes ces années !




Tient c'est qui dans le canapé je n'ai pas l'impression de l'avoir déjà rencontré. Hum en tout cas elle est splendide, mais ça doit être une des grandes fainéantes de la guilde, la preuve elle est allongée sur le canapé à moitié endormit. Je me demande bien si Gray la connaît, après tout ça fait bien plus longtemps qu'il est à la guilde que moi il devrait la connaître.



- Eh Gray tu connais cette fille au gros boobs ?



Hum les doutes sur la confiance auxquels je réfléchissais il y a quelques minutes me revient c'est ennuyeux et puis merde à la fin, advienne que pourra. Mais si elle me trahit je la tue, tout comme ah toutes les personnes à qui je vais donner ma confiance dans la guilde. Et de toute façon il n'y a pas grand-chose à faire autre que rencontrer les gens de la guilde ou visiter la guilde, mais quel est l'intérêt de visiter un bâtiment ? Aucun.



-Mademoiselle moi c'est Itsuki.



Immédiatement après cette phrase de présentation je me suis mis sur le deuxième canapé en attente de la réponse de la jeune fille aux gros boobs, les bras croisés, les jambes écartées et les yeux fixes sur sa paire de boobs énormes. Mais hormis sa paire incroyablement grosse, elle me paraît très charmante, mais vaut mieux se méfier des apparences.
Codage by Dracos

Spoiler:
 
Louis Chim

avatar

Messages : 480
Date d'inscription : 25/07/2012
Âge : 22
Guilde : Tartaros
Magie / Malédiction / CS : Mizu no Mahô / Magie de l'eau
Magie / CS Secondaire : Shinen Dentatsu Mahô / Télépathie

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.190
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Illustre
MessageSujet: Re: Au cœur du Tartare. [ Tartaros's Members ]   Sam 3 Aoû - 2:07
Des documents secrets, des lettres venant des Maîtres des guildes rattachées à Tartaros, des rapports de missions de ses propres membres, des vieux livres de magies… Le bureau de Louis était recouvert de grimoires et de liasses de papiers qu’il devait lire ou qu’il avait déjà lus. Il avait négligé la partie administrative, qu’impliquait son rôle de Master, depuis un moment déjà. Il se retrouvait donc devant une quantité inouïe de travail et y allait y passer encore énormément de temps puisqu’il était loin d’avoir fini. Il avait pourtant commencé la veille et n’avait pas dormi de la nuit, mais il n’avait pas encore abattu la moitié de ce qu’il avait à faire. Le vieil homme avait un crayon dans la bouche et lisait le rapport d’une mission qui avait mal tournée durant laquelle les membres de sa guilde qui l’avaient effectuée avaient tous été arrêtés par les autorités à l’exception de l’un d’entre eux. Le mage de l’eau fronçait les sourcils en lisant ceci puisque savoir des mages à lui en prison pouvait s’avérer particulièrement dangereux s’ils se mettaient à parler. Néanmoins, il espérait qu’Esteban serait en mesure de le prévenir si c’était le cas pour qu’il puisse faire évacuer la guilde et que tous les membres aillent se cacher quelque part à un autre endroit où les forces de l’ordre ne pourraient pas les retrouver. Le vieux barbu était sur le point de commencer à lire la deuxième page du document lorsqu’il entendit un grand bruit en provenance des étages inférieurs. Louis n’identifia pas immédiatement de quoi il s’agissait, mais il entendit tout de suite après un éclat de voix masculine. L’homme qui avait crié devait l’avoir fait vraiment fort pour que le Maître de la guilde l’entende depuis son bureau. Cependant, ce n’était pas assez fort pour que Louis comprenne ce qui se disait. Le Maître des Abysses n’allait pas pouvoir continuer à travailler si les membres de la guilde commençaient à faire un brouhaha pas possible dans la Grande Pièce du Rez-de-chaussée.

Il fallait donc qu’il aille les voir pour les calmer, il se leva donc de son fauteuil et posant le dossier qu’il lisait sur son bureau et se dirigea vers la porte de son bureau. En voyant son maître qui s’apprêtait à quitter les lieux, Crogall le crocodile bipolaire sortit de son confortable panier que Louis avait installé à côté de son bureau. L’animal marchait d’un pas lourd en balançant sa queue de droite à gauche juste derrière l’homme qui l’avait capturé. Ils descendirent tous les deux les différents escaliers qui arrivaient jusque dans la pièce d’où provenaient les voix. Il repéra immédiatement le groupe qui faisait du bruit. Ils étaient trois et se trouvaient près de plusieurs canapés. Cependant, il n’arrivait pas à voir de qui il s’agissait. Il s’approcha donc et arriva à leurs côtés lorsque Itsuki, un jeune homme aux cheveux blancs demandait à Gray, le deuxième vieux moustachu de Tartaros, qui était la demoiselle à forte poitrine allongée sur l’un des canapés. Louis la regarda et la reconnut immédiatement. Il d’agissait d’Elena, le White Dragon Slayer. Le Maître n’avait pas vu le mage de feu depuis un long moment, il ne savait pas depuis quand il n’était pas revenu au volcan, mais c’était sûr que cela faisait au moins une dizaine de mois. Il était assez content de le revoir puisque son ancien équipier était un bon élément de Tartaros et s’il reprenait du service, c’était une bonne nouvelle. Louis n’était pas aussi de bonne humeur de revoir les deux autres mages puisqu’il les avait vus beaucoup plus récemment. Néanmoins, il y avait fort à parier que ce soit Gray le responsable du bruit qu’il avait attendu. Cependant, puisqu’il n’avait aucun moyen d’en être sûr, il comptait faire un sermon global au groupe.

Le vieux mage allait commencer à parler lorsque le mage de la Terre prit de nouveau la parole pour se présenter à Elena. Il s’installa ensuite sur un deuxième canapé et fixa la jeune femme qu’il venait d’interroger. Cependant, il ne resta pas seul sur le canapé bien longtemps puisque Crogall se issa à ses côtés à l’aide de sa queue et porta un regard assez effrayant sur celui-ci en faisant claquer sa mâchoire. Louis sourit en le voyant agir ainsi, mais il savait que le crocodile bipolaire n’attaquerait pas le jeune homme sauf s’il avait une saute d’humeur et là, le garçon n’avait qu’à espérer avoir une boîte crânienne très solide. Le Maître des Abysses vit alors le regard de ce garçon qui ne portait pas du tout sur le visage de la Dragon Slayer, mais un peu plus en-dessous, au niveau de son opulente poitrine. Le mage de l’eau s’installa dans un fauteuil qui se trouvait près des deux canapés et dit en souriant :

-Jeune homme ! Je ne sais pas si tu le sais, mais les yeux d’Elena sont sur son visage et ne sont pas aussi gros que ce que tu regardes actuellement !

Une fois ceci dit, le Maître des Abysses se mit à rire en ouvrant grand la bouche. Cependant, cet éclat de bonne humeur ne dura pas longtemps et le vieil homme retrouva un visage sérieux en attendant de voir comment le mage de la Terre allait réagir à ce que Louis venait de dire. Il allait remettre ses remontrances à plus tard.
Mitsuhide V. Hadcock

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 29/10/2012
Âge : 28
Guilde : Tartaros
Magie / Malédiction / CS : Serei no Maho

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.670
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Au cœur du Tartare. [ Tartaros's Members ]   Jeu 12 Sep - 16:53

Une journée où les recherches qu'il entreprenait ne semblaient pas avancer d'un pouce. Il avait passé tellement de jours dans ses quartiers à chercher comment retrouver la trace de son frère, qu'il avait complètement oublié à quoi pouvait ressembler la lumière du soleil. Evidemment, c'est juste une façon de parler. Afin donc de se reposer un peu et de faire un tour dehors et d'y emmener par la même occasion Canis, il prit la décision de sortir prendre l'air dans la guilde évidemment... Inutile de préciser que la guilde se trouve dans un Volcan. Mitsuhide attrapa donc sa pochette de clé et laissa son Katana dans sa chambre, il n'en aurait pas besoin puisqu'il ne sortait pas de la guilde. Malgré le fait que ses camarades soient des fous furieux, il faisait un peu confiance et puis bon pas besoin de se promener avec son Katana de toute façon. Les yeux droits devant lui, il prit soin de se diriger vers la salle principale où il serait sûr de croiser quelques membres. Déjà dans le couloir, il croisa certain qui semblait complètement à l'ouest et avait un look qui laissait à désirer. Marchant donc droit avec son habituel air supérieur, il réfléchissait à la suite des évènements. Depuis un moment, il ne s'était rien passé de bien étrange c'était le calme plat... Il en vint au final à se demander si Elena et Sasaki étaient là. Après ça ne ferait pas de mal d'aller se moquer un peu de l'une d'elle histoire de se détendre et à choisir il savait déjà qui il allait embêter. Sa cible favorite et qui réagit toujours à ses provocations, Elena.

Mitsuhide prit donc le chemin de la grande salle avec pleins d'idées en tête. Alors qu'il marchait tranquillement et qu'il réfléchissait en même temps, il entendu un boucan énorme provenant de l'endroit où il se dirigeait. A croire qu'il y avait de l'ambiance là-bas... Il se souvenait déjà à l'époque qu'il y avait ce Mage de flamme qui avait pour habitude lorsqu'il rentrait à la guilde, de le faire remarquer à tout le monde. C'est avec une marche calme, mais soutenu que Violet arriva donc dans la grande salle du rez de chaussé. Dès l'instant où il arriva, il ne put rater Gray qui se tenait debout comme à son habitude, le constellationniste espérait qu'il croise son regard puis lorsqu'il le ferait, il remarquerait certainement sa passivité vis-à-vis de son entré en scène. Violet resta donc surplace fixant Gray, puis laissa paraître un petit sourire avant de regarder aux alentours afin de voir qui il y avait d'autres. Et comme prévu, il y avait Elena qui était sur canapé. Elle devait certainement être en train de roupiller quand Gray a débarqué vu la tronche qu'elle tire... Et il y avait une autre personne c'était Itsuki, il l'avait vu plus fois dans la guilde et il débutait encore dans la magie. Et bien sûr, une personne se distinguait clairement de tous... Il s'agissait bien évidemment du maître de la Guilde, Louis Chim. Le regard de Mitsuhide se posa sur son Master pendant plusieurs secondes avant de lui dire « Bonjour, Master » d'un air respectueux. Il regarda ensuite celle qui se trouvait sur le canapé pendant cinq bonne secondes... Il la fixa bien afin qu'elle se demande ce qu'il lui voulait. Après quoi, il se retourna vers Gray en lançant un léger « Hmpf » qui attaquerait facilement les nerfs de la dragonne. Il s'approcha calmement de Gray et lança alors la discussion :

Bienvenue Gray. Après presqu’une année d’absence, tu n’as toujours pas changé… Étais-tu obligé de crier de la sorte ? Enfin bon, on ne change pas les gens en un an.


Il alla donc s'asseoir non loin du Master et décida de continuer la discussion :

Oublie mon impolitesse. Quel mauvaise vent te ramène à la Guilde ?

Louis Chim

avatar

Messages : 480
Date d'inscription : 25/07/2012
Âge : 22
Guilde : Tartaros
Magie / Malédiction / CS : Mizu no Mahô / Magie de l'eau
Magie / CS Secondaire : Shinen Dentatsu Mahô / Télépathie

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.190
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Illustre
MessageSujet: Re: Au cœur du Tartare. [ Tartaros's Members ]   Ven 3 Jan - 17:54
Louis attendait en regardant les membres qui se trouvaient faces à lui que l’un d’entre eux se décide à bouger ou à parler. Il n’avait vraiment pas que cela à faire d’attendre, il fallait qu’il retourne à son bureau pour continuer son travail. Le Maître des Abysses allait tourner les talons lorsqu’il entendit quelqu’un le saluer de manière très polie. Il tourna la tête dans la direction de la voix et vit alors Mitsuhide, un autre membre de sa guilde. Le vieux mage lui répondit d’un signe de tête et regarda ce que son constellationniste allait faire, il dit quelque chose aux autres que Louis ne chercha pas à comprendre. Il n’était pas venu pour discuter avec eux, mais pour leur demander de faire moins de bruit. Il avait besoin de calme pour se concentrer sur sa paperasse. Il s’éclaircit alors la gorge pour qu’on sache qu’il s’apprêtait à parler puis dit :

-Je vais retourner travailler dans mon bureau. Par contre, j’ai besoin de silence, je vous demande donc de vous calmer. Le premier qui me fait descendre passera vraiment un très mauvais quart d’heure ! J’espère avoir été bien clair puisque je n’hésiterais pas à vous enfermer dans les cachots pour quelques heures !

Sur ces quelques mots, Louis claqua des doigts pour faire venir Crogall à ses pieds. L’animal obéit immédiatement à son maître en balançant sa queue assez violement de droite à gauche. Le vieux mage de l’eau et son crocodile partirent alors en direction de l’ascenseur qui reliait directement cette salle à son bureau. Il ne voulait pas se fatiguer dans les escaliers alors il monta tranquillement grâce à ce formidable transport alimenté par l’énergie du volcan leur servant de quartier général. Une fois rendu dans son bureau, Louis alla s’installer dans son fauteuil à son bureau pendant que Crogall retournait dans son panier en fixant son maître. Maintenant bien installé, le vieillard se remit au travail et heureusement, il n’y eut aucun autre bruit dans la salle principale pour le déranger.

HRP:
 
Mitsuhide V. Hadcock

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 29/10/2012
Âge : 28
Guilde : Tartaros
Magie / Malédiction / CS : Serei no Maho

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.670
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Au cœur du Tartare. [ Tartaros's Members ]   Ven 28 Fév - 17:26
Mitsuhide à son habitude parlait de façon hautaine à tous les autres mages de la guilde. Il n'y avait que deux personnes qu'il respectait énormément et il s'agissait des personnes les plus influentes de la guilde évidemment. Quand il était arrivé dans cette guilde, son but n'était pas de se faire des copains et tout le monde était dans ce cas-là. Lui c'était pour gagner en puissance et se venger tout simplement. Lors de son arrivée sur les lieux, l'ancien maître de la guilde lui avait montré comment il pouvait faire pour décupler son pouvoir magique. Seulement, il en était encore loin... Pour ça, il devait la connaitre entièrement et savoir comment arriver à la faire grandir avec précision. C'est donc depuis le départ de celui-ci qu'il a stagné. Il se concentrait plus sur la recherche de son frère et voulait au plus vite assouvir sa vengeance. Se croyant assez fort, il négligea donc l'entrainement conseillé par son maître. C'est récemment qu'il se rendit compte de son manque de force... Il n'avait pas la force de faire quoique ce soit de plus que maintenant. Il devait faire vite, il devait devenir plus fort pour atteindre son but.

Son chemin l'avait conduit dans la salle principale de la guilde afin de se détendre un peu, mais manque de chance, il y avait tous casses pieds de service. Il ne perdit donc pas de temps pour montrer qu'il n'avait pas le temps de s'amuser avec eux. Il dirigea directement vers le maître qui se trouvait déjà là. Le saluant avec respect comme toujours, il alla se positionner non loin de lui et s'adressa à Gray. Celui-ci ne répondit pas et l'ignora même complètement... Mitsuhide n'insista et au fond de lui ça l'arrangeait un peu. Il n'aurait pas à faire semblant de vouloir lui parler. Il posa donc son regard sur le Master qui s'adressa aux membres de la guilde. Celui-ci avait horreur qu'on le dérange quand ils travaillent et tous ici le savaient parfaitement... Cependant, Mitsuhide avait une requête. Il avait besoin de l'aide de son Master. En fait, il avait besoin de son tempérament et de sa sévérité pour devenir quelqu'un de sa trempe. Au final, il venait de se rendre compte d'une chose ! Qu'il admirait énormément et respectait le Maître de la guilde. A tel point qu'il ne pouvait pas rester là à se faire des idées... Il n'attendit pas longtemps après qu'il soit partit pour le suivre dans son bureau. Attrapant son équipement, il prit l'ascenseur et arriva avec un pas vif et déterminé devant la porte du bureau... Là il frappa trois coups et se mit à parler derrière la porte à haute voix :

Louis-sama ! Je voudrais que me montriez la voie à suivre pour marcher sur vos traces ! Master... Je voudrais que m'entraîniez !

Il resta un long moment devant la porte attendant, une réponse puis repartit dans ses quartiers.

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Au cœur du Tartare. [ Tartaros's Members ]   

Au cœur du Tartare. [ Tartaros's Members ]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Ouest :: Guilde Tartaros
-