Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez

 [Flashback] Sur le chemin de la Solitude ...

AuteurMessage
Akira Genji
AmnesiaAmnesia

Akira Genji

Messages : 438
Date d'inscription : 21/06/2012
Âge : 23
Guilde : Agent du Conseil
Magie / Malédiction / CS : Ice Make

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.525
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: [Flashback] Sur le chemin de la Solitude ...   [Flashback] Sur le chemin de la Solitude ... EmptySam 4 Mai - 15:12


« Chapitre 8 : Souviens-toi ... »
Broken Promises

C’était vers la période du printemps où les fleurs commençaient à fleurir et à sortir de leurs bourgeons que Yuna et moi partions à l’aventure, main dans la main, côte à côte. A cette époque, j'étais bien naïve de croire que rien ne nous arriverait... Nous étions dans la région du Fiore-Ouest et nous avions atterrie au bout de quelques jours de marche, la jungle de Guatamalta. Un gigantesque labyrinthe naturel dans lequel reposait plusieurs créatures aussi diverses que dangereuses de tout le Royaume de Fiore. Un endroit où je n’aurais sans doute jamais dû venir... Cette luxuriante jungle comportait en son sein une faune diverse et une flore tout aussi impressionnante que magnifique. Il était difficile de trouver ses repères puisque tout les endroits se ressembler quasiment. A peine avions-nous franchie l’entrée que notre carte ne nous servit plus à rien. Par mesure de précaution, je rappelais à Yuna de rester près de moi et de ne pas lâcher ma main quoi qu’il advienne. Acquiesçant d’un mouvement de tête, nous entrâmes dans la gigantesque jungle verdoyante. Le soleil tapait fort et le temps s’apprêtait à merveille.


Aucun danger n’était signalé… Du moins pour l’instant. Tout semblait être si calme que mon inquiétude disparut aussitôt. Néanmoins, je ne lâchais pas sa main et n’abaissais pas non plus ma garde au cas où, des bêtes surgiraient dans l’ombre ! Je redoublais de vigilance et surveillais Yuna en même temps. Je n’étais pas très rassurée mais je la faisais tout de même confiance. Je savais bien qu’elle n’allait rien faire de stupide mais je ne pouvais m’empêcher d’être méfiante. Ma petite sœur était tout pour moi… Et l’idée même de la perdre ne serait-ce qu’une seconde ou de la voir loin de moi, m’était tout bonnement impossible. Je ne pouvais vivre sans elle… Lorsque celle-ci attira mon attention et me fit signe que je revenais à la réalité. La nourriture dans lequel nous nous trouvions s’avérait être en réalité comestible, je fus vite surprise de sa facilité à s’adapter selon les milieux et là en l’occurrence, elle n’avait aucun mal à analyser ce qui était bon ou mauvais. Il faut croire que mon éducation avait porté ses fruits… Et ce n’était pas plus mal. Je voulais qu’elle devienne comme moi ! Enfin… Ceci dit, à cette époque, Yuna n’arrivait pas à pratiquer la magie, d’ailleurs j’ignorais quelle en était la raison mais je me suis dit qu’elle y parviendrait sans doute avec le temps, je décidais donc de ne plus insister dessus. En tout cas, une chose est sûre, c'est qu'elle pouvait maintenant survivre en milieu hostile. Par là, j'entends qu'elle peut identifier les plantes, les matériaux artisanales, les aliments et les poisons en tout genres.


Mais bon, tant qu’elle était à côté de moi, elle ne risquait rien et c’était le principal. Tout ce qui comptait pour moi, c'était qu'elle soit présente dans ma vie. La journée allait toucher à sa fin et tout s’était déroulé comme prévue, trop bien même que j'arrivais à peine à y croire mais mon soulagement ne fut que de courte durée. Nous étions encore dans la jungle et si j’en croyais mes calculs, il ne nous restait plus qu’à faire quelques heures de marche de plus pour espérer atteindre la sortie. Lorsqu'à la fin de la journée, le destin semblait en avoir décidé autrement… En effet, en établissant notre camp de feu, j’avais commis involontairement trois erreurs. La première étant que j’avais révéler notre position de nuit, vint la deuxième qui fut d’attirer les bêtes avoisinantes par la simple odeur de nos brochettes et enfin la troisième et la plus grave de toutes, celle qui me rappela que je n’étais décidément pas seule et que j’étais accompagné de Yuna. J’étais ainsi donc la seule personne du groupe qui était apte à maîtriser la magie et à en avoir recours si jamais je me faisais attaquer. Par contre, pour Yuna c’était très différent… En effet, comme elle était incapable de maîtriser la magie, cette dernière était vulnérable et j’avais commis une erreur d’inattention en lui envoyant chercher du bois, juste parce qu’il ne nous en restait plus et qu'elle avait insisté pour m'aider ! Yuna voulait m'être utile, qu’elle me promit de revenir vite et de ne pas trop s’éloigner de notre camp en allant chercher du bois. Je la faisais confiance bien sûr et ne doutais aucunement de la sincérité de ses paroles, mais seulement voilà... J’avais aussi oublié que le danger rôdait toujours autant dans cette maudite jungle… ! Sans même le savoir, je venais de rompre ma promesse... Et la voilà maintenant à s'aventurer seule dans cette jungle... Yuna... ! Et je savais qu'elle avait peur du noir mais aussi des orages... Je partis donc à sa recherche d'un pas précipité à travers cette luxuriante et touffue jungle. Cette nuit-là, il y avait de l'orage... Une nuit que je n'oublierais jamais. Une nuit qui restera à jamais gravé dans ma mémoire.


Dernière édition par Akira Genji le Dim 5 Mai - 7:30, édité 2 fois
Akira Genji
AmnesiaAmnesia

Akira Genji

Messages : 438
Date d'inscription : 21/06/2012
Âge : 23
Guilde : Agent du Conseil
Magie / Malédiction / CS : Ice Make

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.525
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: [Flashback] Sur le chemin de la Solitude ...   [Flashback] Sur le chemin de la Solitude ... EmptySam 4 Mai - 17:38


« Chapitre 9 : N’oublie jamais ... »
Tears & Farewell

Idiote que j’étais… Je partis à sa recherche. Criant son nom à tout va… J’étais inquiète. Lorsque dans la pénombre, je percutais finalement sur quelque chose ou plutôt une personne : Yuna rapportant des brindilles de bois sur le chemin du retour. Dieu merci, elle n’avait rien de cassé et elle était belle et bien en vie. J’avais juste renversé son fagot de bois que je m’empressais de ramasser mais mon regard fut soudain attiré par une présence derrière elle puis un bruit qui se faisait de plus en plus entendre de manière très net… Des grognements… Des yeux rouges comme le sang… Des crocs acérés entrouvertes qui étaient prêtes à dévorer sa proie d’un instant à l’autre. Peu à peu que mon regard se leva pour l’identifier, sa silhouette se dégager de l’ombre et laissait entrevoir toute sa splendeur. Une bête était derrière elle... ! Mon cri résonna à travers la jungle et mon instinct de survie prit le dessus. "Yuna... Derrière toi... ATTENTION !!" Mes jambes s’élançaient pour la protéger… Encaissant le coup à sa place en interposant mon bras entre les crocs de la bête et Yuna. Je l’enlaçais contre moi pour la couvrir… Tandis que les crocs acérés vinrent se planter dans ma chair. Le sang lui, giclait abondamment devant mes yeux… Sous l’impulsion du moment, l’adrénaline ne me fit pas encore sentir la douleur sur l’instant. La bête quant à elle, retira ses crocs et s’apprêtait à nous porter le coup de grâce d’un coup de patte. Ses griffes acérées comme des lames de rasoir s’abattaient sur nous lorsque mes jambes nous propulsèrent à temps au sol.


J’avais perdu beaucoup de sang et mes larmes m’embrouillaient la vision tellement que la blessure me faisait mal… Une envie de hurler m'arracha la gorge... ! La douleur était vive et mon corps flanchait sous la fatigue. Pourtant, ma détermination fut assez forte pour m’obliger à me relever. Je ne pouvais pas me permettre de mourir ici... ! De mon autre main, je saisissais la sienne et lui criait aussitôt de s’enfuir. Courant jusqu’à perdre haleine, la bête semblait toujours nous pourchasser. Raffolé du sang qu’elle avait goûté, il semblerait que celle-ci n’avait pas eu sa dose et qu’elle désirait maintenant ma chair.


Même si mon corps était en miette, je pouvais encore bouger… Du moins mes jambes me le permettaient pour un petit bout de temps encore et avant que me corps ne songe à flancher pour de bon, je me devais d’agir tant qu’il me restait assez de force. Tout ceci n’était à présent qu’une question de temps ! Je n’avais pas droit à l’erreur… Arrêtant mon élan, je fis face à la bête et gela le sol au contact de ma main gauche, celle qui n’était pas blessé. La bête fut alors emprisonnée dans la glace, elle ne pouvait plus bouger pour un moment. Jusqu’à ce que la glace se brise… Yuna et moi auront ainsi suffisamment de temps pour établir une distance entre la créature et nous. Par ailleurs, la bête ne tardait pas à se débattre de ma glace, il fallait donc que je l’éloigne le plus possible de cet endroit et le plus rapidement possible. Au bout d’une demi-heure de course à travers la jungle où l’obscurité était maîtresse des lieux, mon regard ne vit plus la bête courir derrière nous. Ce qui était une bonne nouvelle mais alors que je retournais mon regard… Un cri familier vint soudainement résonner à mes oreilles. Yuna… !


Je l’avais en effet perdue de vue durant ma course. Il faisait si sombre que j’avais du mal à me repérer… Où avait-elle bien pu passer ?! Courant jusqu’au bruit du cri, je fus surprise de voir qu’en réalité notre chemin aboutissait finalement sur un vide de 20m de hauteur. Une cascade se dressait là, devant moi. En dessous de mes pieds, le vide nous menaçait et encore en dessous se tenait Yuna. Elle était tombée et se maintenait à la force de ses bras… La force du courant m’empêchait de bien entendre sa voix, mais elle était bien là. L’apercevant, je la rattrapais à temps mais du mauvais bras, ce qui ravivait de plus belle la douleur qui m’arracha un petit cri, malgré moi. Ma fatigue et ma blessure m’empêchaient de tenir le coup… Mon corps était faible tandis que mon bras cédait peu à peu… Je sentis ses doigts glissés de ma main.

« Tiens bon… Accroches-toi… Arg… Je vais te sortir de là… !! » criais-je dans un dernier effort de sorte à ce qu'elle m'entende.

La douleur était telle que ma main ne pouvait plus la retenir… Je sentais les derniers instants venir… C’est alors que Yuna me tendit un sourire et me demanda de la lâcher. Secouant ma tête pour lui dire que je ne comptais pas la lâcher, Yuna était réaliste et savait belle et bien que je me fatiguais pour rien. Elle n’avait à présent plus de force et moi non plus. Elle savait bien que je mentais et que je faisais semblant de ne rien ressentir… Mais mon sang continuait abondamment à couler le long de mon bras droit jusqu’à ma main. Je ne sentais presque plus la douleur tellement que je forçais sur mon bras mais je me refusais de l’abandonner… ! Si je la lâchais maintenant, elle allait tomber et mourir… Cette cascade était bien trop haute pour qu’elle réussisse à survivre. L’idée même de lâcher sa main m’était tout bonnement impossible. Malgré qu’elle tentait de me rassurer… Mes oreilles n’entendirent plus rien et ma vision commençait peu à peu à devenir trouble. Je n’entendais plus rien, je ne ressentais plus rien… Était-ce la fin… ? Je hurlais son nom pour lui dire de tenir bon… Juste encore un peu et je pouvais la hisser à ma hauteur. Un petit effort… Mais mon bras décida de flancher et sa main glissait entre mes doigts sanguinolents. L'emprise que je sentais soudain tenir, disparut en une fraction de seconde... Sa main quitta peu à peu la mienne qui devenait de plus en plus glissante par le trop plein de sang que j'avais pu perdre sur le chemin, puis elle se laissa emporter dans le vide. Me tendant les bras avec un dernier sourire. Mes yeux s'écarquillèrent et ma main sanguinolente était toujours suspendue dans le vide. Je la voyais s'éloigner de moi et je sentais au même moment mon cœur se déchirer à cette vision. Pourquoi... ? Pourquoi étais-je si faible... ?! Tétanisée, pétrifiée, apeurée, ravagée... Un hurlement sortit de ma gorge et résonna dans toute la jungle en cette froide nuit de printemps.

« YUNA …. !!! » criais-je en la voyant s’éloigner loin de moi.

La voyant peu à peu tombée dans le vide… Des larmes coulèrent le long de mon visage, tandis que mon regard fixait ma main sanguinolente. Je tremblais et j’étais désormais à bout de forces mais mon esprit n’était pas de cet avis… J’avais échoué… Et malgré que je me refuse d’admettre la réalité, Yuna avait quant à elle, belle et bien disparue. Son sourire… Sa voix… Sa présence… Tout m’a été arraché et la douleur était tellement insupportable que mon cri résonnait à travers la jungle en cette nuit froide du printemps. Ce n’était pas la blessure en soi qui m’arracha un tel hurlement, non… C’était bien plus fort que cela… Bien plus intense ! Mon cœur pleurait et criait de souffrance… Une blessure profonde s’était ainsi ouverte en moi. Une blessure qui ne cicatrisera jamais… Un souvenir qui restera ancré dans ma mémoire pour l’éternité. C’est donc à cet instant précis que je perdis conscience. M’évanouissant sur place à cause de la douleur… Le lendemain, je ne me souvenais plus de rien. Je savais juste qu’il fallait que je continue mon chemin mais où… ? Je ne savais pas non plus. Bandant ma blessure, je me mis à errer sans but... Lorsque j'entendis parler d'une guilde qui se nommait Sabertooth dans une ville. J'ignorais si cela pouvait me permettre de devenir plus forte, j'ignorais ce qui m'attendait là-bas mais mon destin était en marche. Sabertooth était ma nouvelle raison d'exister. Je vivais pour la mémoire de ma petite sœur perdue. Ainsi, aussi longtemps que je vivrais même si mon esprit s'obstine à ne pas s'en rappeler, mon cœur lui se souviendra toujours de son sourire. Son existence ainsi que ses souvenirs à mes côtés pouvaient ainsi perdurer à travers moi... J'allais désormais vivre un autre vie et j'allais maintenant devenir mage en souvenir de ma sœur. Elle qui rêvait d'être mage dans la même guilde que moi. Dotée à présent d'un nouvel objectif et d'une nouvelle conviction, je me mis à chercher dans tout le Royaume la localisation du QG de Sabertooth.


Arrivée à Crocus quelques années plus tard... Je me dressais devant ses portes. J'étais maintenant prête à relever le test d'entrée... Et j'allais tout faire pour l'intégrer.


Le temps passait à une vitesse fulgurante et j’avais désormais grandit.
J’ai finalement intégrer Sabertooth en l’an X-791… Avec ce secret enfouit dans mon cœur.
Ma mémoire ne m’était pas revenue complètement depuis ce jour désastreux… Quelques parcelles de souvenirs étaient restées ancrés en moi, mais je ne pouvais guère discerner son visage, si ce n’est que son sourire que je me souvenais vaguement au tout dernier instant. Depuis ce jour, je refermais mes sentiments et j'avais alors adopté une apparence froide pour ne plus m'attacher aux gens. Aimer un être cher était une faiblesse et je ne voulais plus souffrir de la sorte. Après avoir perdu mon maître et la dernière personne que j'aimais, je me sentais de nouveau seule. Alors je cherchais toujours une réponse à mes questions... étais-je condamner à la solitude ?


Une page se finissait et se renferma doucement pour laisser place à une autre. J’étais maintenant âgée de dix-huit ans et je parcourais le monde à la recherche d’un nouveau sens à ma vie. Désormais, j’errais aux quatre coins du monde pour chercher une réponse à mes innombrables questions :

Peut-on apprendre à vivre... ?
Je cherchais un sens à ma vie.

[Flashback] Sur le chemin de la Solitude ...

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Ouest :: Jungle de Guatamalta
-