Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez

 A la recherche de la rédemption (PV Leolyth El'Ennyr)

AuteurMessage
Elena Frost

Elena Frost

Messages : 359
Date d'inscription : 24/12/2012
Âge : 28
Guilde : Tartaros
Magie / Malédiction / CS : White Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.800
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: A la recherche de la rédemption (PV Leolyth El'Ennyr)   A la recherche de la rédemption (PV Leolyth El'Ennyr) EmptyLun 3 Juin - 2:18






















A la recherche de la rédemption (PV Leolyth El'Ennyr) 9832770bloude
Arrêtez! Arrêtez! Non, ne le tuez pas! NOOOOOOOOOOOOON!!

Me voilà réveillée, dans ma chambre, en sueur. Encore cet affreux cauchemar. Pourquoi? Pourquoi moi? Pourquoi maintenant? Pourquoi toutes les nuits depuis deux semaines j'avais ce même rêve sordide. Des gorges tranchées, des membres arrachées et surtout du sang, encore du sang, toujours du sang, beaucoup de sang. Ça suffit, je n'en peux plus. Que quelqu'un m'aide! Qu'on me libère de ce rêve. Je n'ai rien fait! Je ne suis pas responsable de ces horribles meurtres. Je n'ai pris la vie que d'un seul homme. Pourquoi moi? POURQUOI? J'en ai assez de me réveiller toutes les nuits en sueur et le souffle court. J'en viens à avoir peur de dormir. Je ne sais plus quoi faire, ni où aller, ni qui voir. Je suis seule. Il n'y a que mon père qui puisse m'apporter une réponse que lui qui puisse m'aider. Mais où est-il en ce moment? Pourquoi n'est-il pas présent? Pourquoi m'a-t-il abandonnée? Pourquoi les dragons nous ont abandonnés? Ils pouvaient nous emmener avec eux! Nous sommes seuls, si seuls. Lie avait-elle raison? Sont-ils tous morts? Non, je refuse de le croire! Je ne pouvais le croire. Je me mis à marteler le sol de coups de poing alternant ma main droite et la gauche.

A la recherche de la rédemption (PV Leolyth El'Ennyr) 617756ayadprime
Non. Non. Non. Non! Non! NON! NON! NON! NON!!! NOOOOOOOOOOOOOON!!!! OTO-SAN!!!!!!!!

Je m'arrêtais, mon poing était en sang, le sol avait à présent un trou en son sein. J'étais assise là par terre, sans réponses, sans rien. Une coquille vide. Je pense qu'en un sens, j'avais renoncé à la vie à cet instant. Je regardais mes mains, les tournant, alternant la paume et le revers face à mes yeux. Mon regard était vide, sans expression. On ne pouvait rien voir dedans, ni colère, ni tristesse, ni peur, ni joie. Le vide absolu, le néant. Plus rien ne subsistait en moi. Le temps était peut-être venu de m'en aller. Je devais à tout prix préserver ce qui me restait, garder au moins le peu d'âme que j'avais encore. Il ne fallait pas que je sombre dans les ténèbres, pas que je devienne un monstre comme l'était Lie. Je me refusais à ça. Pourtant, je n'en étais pas loin. Je me rendais compte à ce moment de quelque chose, quelque chose dont je n'avais pas conscience. Je comprenais un peu mieux Lisette. C'est si facile de céder aux ténèbres, surtout quand ils nous tendent les bras. Il suffit de lâcher prise et de se laisser aller. On est comme libre, un peu comme les drogués et il est difficile de s'en passer. Je le comprenais mieux et je me rendais compte à quel point il était difficile d'en sortir mais je n'allais pas y succomber. Malgré mon état actuel, une once de volonté était toujours présente. Une lumière faible et qui disparaissait peu à peu mais qui pour l'instant protégeait mon être de ces ténèbres. Elle n'allait pas perdurer longtemps et je devais trouver un moyen de lui redonner toute sa splendeur, de la restaurer telle qu'elle était, une lumière si forte et si puissante qu'elle me protégeait du mal. Une flamme qui brûlerait pendant des milliers d'années, telles les étoiles dans le ciel. Je les observais depuis la fenêtre de ma chambre, toujours assise par terre, les mains ensanglantées, le regard vide. Je repensais à ma vie, à mes expériences, bonnes comme mauvaises, à mes rencontres, à ce que la vie m'avait enseigné, à mon père. Weisslogia m'avait tout appris. Il m'avait procuré une immense joie, la plus grande de mon existence mais aussi une immense peine, elle aussi insurpassable. Je pense que la seule chose qui pourrait me peiner encore plus que son départ serait la mort des autres pourfendeurs. Je ne m'en remettrais pas si cela devait arriver. Ils étaient mon seul lien. La seule chose qui me donnait espoir. Mais même cet espoir commençait à s'amenuiser. Je ne savais plus quoi faire. Je mis mes mains sur ma tête, la serrant le plus fort possible et me mis à hurler. Après ce nouveau cri, j'entendis du bruit à ma porte. Je tournai ma tête et je vis trois personnes. Il s'agissait de simples esclaves. Je les avais sans doute effrayés puisqu'un gisait au sol l'air terrifié comme ses deux camarades. Je les regardais, toujours avec ce regard vide et plus je les regardais, plus ils avaient peur. Je ne saurais dire ce que je pensais moi-même à cet instant précis. Je finis par me lasser de les regarder et jetai à nouveau un œil au ciel. Je vis passer une étoile filante et après j'en remarquai une qui brillait plus que les autres, affirmant sa suprématie. Je repensai soudain, sans savoir pourquoi à ce temple situé à Garoth, près de l'endroit où nous nous entraînions mon père et moi. Il y avait toujours une lumière intense en son centre et des moines. Il paraît qu'il s'agissait d'un lieu où l'on pouvait se recueillir, en quelque sorte le seul bâtiment religieux de tout Fiore. Je devais y aller, il était temps pour moi, c'était ma seule chance.

Je me mis debout, nettoyai mes mains, enfilai ma tenue d'hiver et mes gants avant de sortir de la pièce. Les esclaves, toujours devant ma porte ne bougeaient plus figés de peur. Si les circonstances avaient été différentes, je leur aurais souri en leur disant qu'ils pourraient disposer ou même les aurais fait quitter cet enfer en toute discrétion mais aujourd'hui ce n'était pas le cas. Je n'allais rien leur dire si ce n'est de nettoyer ma chambre et ce avec un ton froid et inexpressif. Je n'étais décidément plus qu'une coquille vide à l'intérieur de laquelle brûlait encore une petite flamme, entourée par les ténèbres et menaçant de s'éteindre à tout jamais. La route étant longue jusqu'à Garoth, je pris des provisions pour six jours de marche, trois à l'aller comme au retour. Je devais faire vite car il ne me restait pas beaucoup de temps. Le voyage fut long et pénible, je n'avais pas le temps de profiter du paysage et je devais supporter des changements brutaux de température devant passer de la chaleur du désert au froid des montagnes. De plus, je n'avais que très peu d'heures de sommeil, le même cauchemar me hantant encore et toujours. Par chance, je finis par y arriver. Cet endroit était vraiment magnifique, un pont de lumière, un lac gelé, une cascade. Je ne pourrais trouver les mots pour la décrire. Pourtant, je ne pouvais rien admirer, il me fallait des réponses, non, il me fallait la rédemption. J'avais peur, cet endroit était connu comme ne laissant pas passer les âmes impures teintées par l'obscurité. Si cela s'avérait vrai, la possibilité ou non de pénétrer dans la cour intérieure m'éclaircirait déjà grandement. M'avançant lentement, le regard toujours aussi vide, j'espérais pouvoir y entrer, ne serait-ce que cinq minutes, non une seule minute. Fermant les yeux au moment fatidique, je continuais d'avancer avant de voir que j'étais entrée. Mon cœur qui battait à vive allure se calma avant que je continue à avancer vers la statue du dieu de la lumière. Je la contemplai, me demandant si c'était vraiment lui qui avait créé la lumière et donc la vie, si sans lui, mon père n'aurait jamais existé. Je me mis à genoux et commençai à pleurer.

A la recherche de la rédemption (PV Leolyth El'Ennyr) 617756ayadprime
Je ne sais plus quoi faire! J'ai besoin d'aide! Oto-san! Quelqu'un! Je ne veux plus faire de cauchemars!





Leolyth El'Ennyr

Leolyth El'Ennyr

Messages : 68
Date d'inscription : 03/05/2013
Âge : 31
Magie / Malédiction / CS : Kaze No Mahô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.200
Statut: Mage de Rang D
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: A la recherche de la rédemption (PV Leolyth El'Ennyr)   A la recherche de la rédemption (PV Leolyth El'Ennyr) EmptyMar 4 Juin - 5:07

C'était après des journées entières à errer dans les rues et fuir sa maison ainsi que le laboratoire magique que Leolyth avait fini par se retrouver dans le sud de Fiore. La fuite était la seule chose à laquelle notre homme avait pensé depuis le drame qui lui était arrivé il y a encore peu et la douleur était encore vive, elle n'avait même jamais cessé d'être présente.
Nous avions donc un homme totalement détruit et meurtri, qui ne voyait pour but dans la vie que de suivre les dernières paroles de sa vie : de vivre. Cependant, moins que vivre, Leolyth s'était seulement contenté de survivre durant les derniers jours, n'ayant presque rien mangé ou bu, il semblait totalement perdu et vidé de tout espoirs.
Par moment, les passants pouvaient le voir s'agenouiller au sol, prenant sa tête dans ses mains, hurlant en silence, s'en voulant comme jamais il ne s'en était voulu. Il n'avait pas su protéger ceux qu'il aimait, il avait totalement échoué en tant que mari et en tant que père.

Totalement perdu, il se frappait des fois le visage comme s'il voulait se réveiller d'un mauvais rêve, que tout cela ne s'était en réalité jamais passé et qu'il se réveillerait avec sa femme dans ses bras et sa fille lui sautant dessus pour le réveiller.
Mais évidemment comme chaque jour, le réveil avait la même douleur et chaque seconde apportait son lots de peine à Leolyth, il devait ainsi lutter contre lui même pour ne pas sombrer dans la dépression voir même dans la folie. Oui, il n'avait pas encore totalement sombré il y avait encore en lui une petite lueur d'espoir, celle qu'avait planté sa fille avant de mourir, en lui demandant de vivre. Et en tant que père, il se devait d'essayer d'accomplir la dernière volonté de sa fille. La dernière volonté de la personne qu'il avait du...tuer.
Comme à chaque fois où il se rappelait de ce moment, Leolyth sombrait encore plus dans la tristesse, cependant depuis le jour du drame il n'avait pas pleuré, comme s'il essayait de se retenir pour rester fort.
Dans son esprit, certaines phrases semblaient revenir encore boucle, n'ayant toujours pas analysé ce qui s'était passé.

*Je suis désolé mon amour, je suis désolé Aelia, papa va faire quelque chose, papa va vous protéger...Papa...Papa ne sait plus quoi faire. Je suis désolé, je n'ai plus rien à protéger, je n'ai plus rien que je puisse faire.
L'armée me poursuit partout, ils ne me lâchent pas, papa veut se reposer, je vous aime toutes les deux.
Je suis tellement désolé...*


Au fur et à mesure de son trajet Leolyth put voir au loin le temple de Garoth, lieu de recueillement, peut-être qu'à cet endroit il pourrait finalement trouver des réponses qui l'aideraient à aller de l'avant. Cette quête d'une nouvelle vie était un cap indispensable pour notre homme, s'il voulait ne serait-ce que pouvoir survivre. Au fond de lui Leo savait qu'il devait faire un choix, même s'il ne le voulait pas il n'en avait plus le choix puisque rester dans son état actuel était insoutenable. Ainsi, que cela se termine bien ou mal, il devait faire un choix.
Se dirigeant ainsi vers le temple vers lequel il avançait à vive allure, il voulait changer, il voulait une réponse, il en avait assez d'être dans cet état et d'être aussi vulnérable et pathétique. Mais ce que notre homme n'avait pas pensé, c'était de quelle manière il allait s'y prendre. Il finit par se trouver face à la statue mais ne put aller plus loin, une personne qui semblait être en quête de réponses était déjà présente. Une jeune femme, il lui donnait la vingtaine d'année et même s'il ne la voyait que de dos, il pouvait sentir qu'elle portait un poids bien trop lourd pour une personne de son âge. Il n'était pas le seul à vivre des choses dramatiques, l'aura qui se dégageait de cette fille pouvait lui faire sentir qu'elle aussi, elle avait eu droit à sa dose de drame peut-être pas la même chose que lui mais peu importe.
Cette jeune femme était là elle aussi pour chercher des réponses, une rédemption, levant son regard vers le sommet de la statue, Leolyth ferma les yeux comme s'il cherchait une illumination.

*Léah, Aelia, je suis désolé, je suis vraiment désolé...Mais...Je ne trouve pas de solution, je n'ai plus rien à faire, je ne veux pas sombrer dans les ténèbres à ne chercher que la vengeance envers Alfred. Je veux juste...Je voulais juste avec vous deux, mes amours...Je voulais juste...Je...*


Puis, alors qu'il allait fondre en larme il fut devancé par la personne qui était en face de lui qui elle-même fondit en larmes, s'exclamant par la même occasion :


« Je ne sais plus quoi faire! J'ai besoin d'aide! Oto-san! Quelqu'un! Je ne veux plus faire de cauchemars! »



Il fut foudroyé, comme s'il venait de recevoir une réponse de dieu, non, une réponse de sa propre fille. Mais en même temps cela lui rappelait le fait qu'il n'avait pas pu sauver sa fille.
Cependant en face de lui, une jeune fille qui certes n'avait pas l'âge pour être sa fille avait besoin d'aide. Elle avait besoin d'un sauveur et lui il avait besoin de trouver quelqu'un à sauver, des mécanismes qui semblaient avoir oublié comment fonctionner dans son corps se remirent en marche, la faible lueur d'espoir que sa fille avait laissé en lui se mit à briller plus que jamais.
Il releva la tête vers la statue, fermant à nouveau les yeux dirigeant alors ses pensées vers sa fille et sa femme.

*Je vais faire de mon mieux...Je vais faire de mon mieux...Je vous le promets, j'arriverai à l'aider, et une fois que j'aurai réussi à l'aider, je continuerai d'aider les gens, je ferais de mon mieux. Si je n'ai pas réussi à vous sauver toutes les deux, je sauverais le plus de personnes possible, je vous le promets !*


Il abaissa alors son regard sur la jeune femme et...ne sut pas quoi faire, conforter une personne qu'on ne connaissait pas et qu'on avait jamais vu n'était pas aisé, mais il venait de faire une promesse à ses deux amours et donc il se devait de trouver un moyen.
La seule chose qu'il trouva à faire, ce fut de poser sa main sur le crâne de la jeune fille, qui ne semblait pas l'avoir remarqué, et la tapota calmement, comme pour la calmer.
Il devait maintenant choisir ses mots, une fois encore il se mêlait de la vie d'une personne qu'il ne connaissait pas il était pour cette personne un total inconnu, comment pouvait-il trouver un moyen de la faire se confesser à lui ? Rapidement toutes ses questions qui trottinaient dans la tête de Leolyth animait de plus en plus son cœur, il avait trouvé une raison de continuer à vivre et il se devait ainsi de ne pas faire de faux pas. Il se décida enfin de prendre la parole :


« ...Ça va aller, le meilleur moyen pour ne plus faire de cauchemars, c'est de les exorciser. Tu dois réussir à surmonter ce que tu as vécu. Je peux sentir que tu as du subir de nombreuses choses que tu ne désirais pas, sinon tu ne serais pas ici à pleurer.
Mais il faut savoir rester forte et porter le poids des événements ou alors tout simplement le lâcher s'il est trop lourd. Ou s'il le faut...partager ce poids. »




Il avait un certain culot, il proposait son aide à une personne qu'il ne connaissait pas, qu'il n'avait jamais vu et se mêlait de ses affaires. Mais Leolyth s'était décidé à faire de son mieux pour aider cette personne, qu'elle le veuille ou non elle était la clef de sa rédemption. A être venue ici Elena venait d'acquérir un compagnon, sans aucuns doutes non désiré. Et ce jusqu'à ce qu'elle arrive à se séparer de ses cauchemars.



Spoiler:
 


Dernière édition par Leolyth El'Ennyr le Lun 1 Juil - 0:18, édité 1 fois
Elena Frost

Elena Frost

Messages : 359
Date d'inscription : 24/12/2012
Âge : 28
Guilde : Tartaros
Magie / Malédiction / CS : White Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.800
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: A la recherche de la rédemption (PV Leolyth El'Ennyr)   A la recherche de la rédemption (PV Leolyth El'Ennyr) EmptyJeu 27 Juin - 15:17





















Signe?

Toujours à genoux, je pleurais comme je n’avais jamais pleuré. J’en venais même jusqu’à douter de mon père, lui en qui je n’ai cessé d’avoir confiance quelles que soient les circonstances. Même lorsque tous les arguments étaient contre lui, ma foi restait inébranlable, je savais qu’il allait revenir. Pourtant, là à cet instant précis je doutais. Et s’il était mort ? Et s’il m’avait simplement abandonné parce qu’il en avait assez de moi ? Il était avec moi pendant sept longues années. Il en avait eu assez de son jouet ? C’est vrai, il faut bien moins de temps pour se lasser d’un jouet ? Aussi, pourquoi cette date précise ? Je finissais même par me demander l’impensable. Quelque chose pour laquelle j’aurais même été prête à tuer. Un tabou que j’interdisais à quiconque de dire. Weisslogia a-t-il même existé ? Et si ce n’était que mon subconscient ? Après tout il y a bien des expériences menées ! Non je divague ! Je dis n’importe quoi ! Calmes-toi Elena ! Calmes-toi ! RAAAAAAAAH J’en ai marre !! Pourquoi? Pourquoi? OTO-SAN!!!!

Alors que je commençais à perdre peu à peu mes esprits et à me plonger dans les ténèbres, je sentis une main se poser sur mon crâne. En un instant, je cessai de pleurer et mon esprit se vida. Mes yeux s’ouvrirent presque écarquillés et l’ombre disparu de mon esprit. Malheureusement, ce n’était pas mon père. Non seulement la main était bien trop petite mais aussi la voix était différente. Pour finir, ce n’était ni l’odeur d’un pourfendeur de dragons ni celle d’un dragon mais celle d’un humain. Néanmoins, peut-être était-ce un signe. Il venait à moi au moment où je demandais de l’aide, une réponse, une preuve que j’avais raison d’espérer. Pourvu que ce soit ça. Pourvu que malgré mes paroles totalement insultantes et indignes mon père me pardonne. Je suis profondément désolée Oto-san, je ne douterais plus jamais. Oh merci ! J’étais heureuse que ma prière ait été entendue. Je séchai rapidement les larmes que j’avais dans les yeux avant de me relever en me nettoyant quelque peu. L’homme qui venait de poser sa main sur moi avait à peu près la trentaine à ce que je voyais. Il me dit que je devais surmonter ce que j’ai vécu et porter le poids des évènements. Il dit aussi que je pouvais le lâcher ou encore le partager s’il était trop lourd. Je le regardai mais ne comprenais pas bien comment dans mon cas je pouvais faire. Peut-être que si je lui racontais il comprendrait et trouverait un moyen de m’aider. Après tout, il était un signe que m’envoyait mon père pour me prouver qu’il était toujours là.

A la recherche de la rédemption (PV Leolyth El'Ennyr) 139451Ayanormal
Seriez-vous d’accord pour être celui avec qui je partage ce poids ? Oh, je ne vous force en rien mais comme vous avez pu le constater en me voyant dans cet état lamentable je ne sais vraiment plus quoi faire.

Après mures réflexions je me disais que j’exagérais un peu. Après tout, je ne le connaissais pas et lui non plus ne me connaissais pas. Je n’allais pas lui demander ça. Ce n’est pas quelque chose qui se fait. En fait, je n’ai rien à faire ici. C’était surement une erreur. J’allais donc m’excuser et m’en aller.

A la recherche de la rédemption (PV Leolyth El'Ennyr) 383554ayatriste
Excusez-moi de vous avoir demandé ça monsieur. Je ne suis qu’une imbécile, une idiote et je suis pathétique. Pardon, pardon. Je vais m’en aller maintenant et je ne vous dérangerais plus. Encore navrée et bonne journée monsieur.

Non mais quelle idiote je suis. Non seulement je dis des idioties à propos de celui qui m’a élevée, nourrie et éduquée mais en plus je me mets à demander des choses personnelles à un parfait inconnu comme si nous avions passé notre vie ensemble. Je ne suis plus moi-même et je dois m’en aller, un long moment. Partir en exil pour m’entraîner en solitaire. Loin, très loin, sur une île déserte. Voilà ce qu’il me faut et rien de plus. Allez Elena, ressaisis-toi. Tu te lèves et tu rentres à la guilde faire tes affaires pour aller sur une île. Tu décideras de laquelle une fois rentrée. Allez c’est parti. Je retournai donc près de la statue pour reprendre mes affaires afin de m’en aller. Au moins j’avais déjà eu quelques réponses. Le reste, il fallait que je les cherche en moi et puis c’est tout. Pourtant, allais-je réussir ?





Leolyth El'Ennyr

Leolyth El'Ennyr

Messages : 68
Date d'inscription : 03/05/2013
Âge : 31
Magie / Malédiction / CS : Kaze No Mahô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.200
Statut: Mage de Rang D
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: A la recherche de la rédemption (PV Leolyth El'Ennyr)   A la recherche de la rédemption (PV Leolyth El'Ennyr) EmptyLun 1 Juil - 0:14

Les réponses que Leolyth ne pensait jamais avoir arrivèrent à ses oreilles. Alors qu'il proposait sont aide à une jeune femme qu'il ne connaissait absolument pas, et ce sur des problèmes qui semblaient être très important. Elle semblait vouloir accepter cette aide, cette fille devait vraiment être désespérée pour demander de l'aide à inconnu. Mais sûrement que de la même façon qu'il avait vu en elle un moyen de sauver son âme, cette fille avait sûrement vue en lui un moyen de la sauver de la même façon.
Et de savoir cela avait rendu Leo très heureux c'était un peu comme si les deux femmes qu'il avait aimé, sa femme et sa fille lui envoyait un moyen de le sauver.

Aider la jeune femme n'allait cependant pas être aisé, puisque cette dernière semblait être tellement perdue dans son esprit. Que soudainement elle prit des décisions contradictoires, d'abord elle demanda son aide à Leolyth ce qui l'avait alors rendu heureux, ensuite elle voulait partir annonçant ne voulant pas le gêner. Cela allait bien trop vite pour Leolyth, qui était toujours sous le choc de son propre traumatisme et avait encore du mal à réfléchir ou encore à prendre des décisions.
Ce fut alors contre son grès qu'il vit sa main bouger comme s'il était ensorcelé, s'agripper au habits d'Elena pour l'arrêter étant encore incapable de parler.
C'était sûr qu'elle allait s'arrêter. N'importe qui le ferait si l'ont venait à attraper ses affaires, Leolyth se devait de réfléchir pour trouver un moyen de convaincre la fille à lui faire confiance et à se confier. Ce n'était pas là de la pure bonté dans l'acte de vouloir aider cette fille, car au final il cherchait en cet acte à s'aider lui même.

Ainsi pour réussir à convaincre la fille de ses bonnes intentions il allait devoir se montrer honnête et ce n'est pas une chose avec laquelle il avait des difficultés.
Mais pour le moment la seule difficulté allait de trouver les bonnes paroles, les idées se chevauchées dans la tête de l'homme sans trouver une bonne solution. C'est pourquoi après ce moment qui semblait avoir duré éternellement mais n'avait réellement duré qu'une seconde ou deux, il se décida alors de dire simplement ce qui lui passait par la tête sans vraiment réfléchir.


« Vous n'êtes certainement pas une imbécile pour vous retrouver dans cet état. Les imbéciles se fichent de tout et ne vivent que pour eux sans réfléchir à aucunes conséquences.
Or, à vous voir ici vous n'avez pas l'air ainsi.  Vous ne devriez pas vous dénigrer à ce point face à un inconnu, cela pourrait vous donner une mauvaise image alors que vous paraissez bien plus incroyable que ça. »




Dès qu'il avait prononcé la première phrase l'esprit de Leolyth semblait s'être libéré de ses chaînes et il se voyait capable de continuer à parler librement et avait prit de l'assurance. Dans ses situations c'était toujours de faire le premier pas qui était le plus difficile, d'autant plus lorsqu'on est soit même dans un état mental instable comme notre homme.
Mais c'était sans aucuns doutes grâce à cela qu'il arrivait à trouver les bonnes paroles pour convaincre Elena de l'écouter et ainsi de se confier. Entre personne qui étaient perdues, il y avait une compréhension mutuelle qui ne pouvait être expliquée.


« Vous voyez, vous n'êtes actuellement pas la seule dans un état de détresse, je le suis moi même actuellement. Et quand je vous ai vue ici dans cet état, j'ai vu cela comme un moyen pour moi de sortir du gouffre dans lequel je suis. Je comprendrais après avoir entendu cela vous ne souhaitez plus de mon aide n'étant qu'un égoïsme de ma part. Mais comprenez aussi que j'ai prit cela comme un signe donné par les personnes que j'ai perdue afin d'être capable de sortir de ce gouffre, celui de vous aider. »



A partir de ce moment, Elena pouvait voir où Leolyth voulait en venir. Ils étaient tous deux à la recherche de la rédemption. L'une cherchait l'aide d'une personne par dessus tout et l'autre cherchait à aider quelqu'un par dessus tout. C'est un peu comme s'ils étaient fait pour se rencontrer ici, afin d'acquérir la rédemption ensemble.
Ici aucuns des deux n'avaient rien à perdre. Peut-être qu'Elena allait se montrer hésitante après tout elle allait parler de sa vie à un inconnu. Mais Leolyth savait une chose que la fille avait sûrement compris : les deux étaient à la recherche d'un signe en étant venu ici. Les deux âmes perdues qu'ils étaient cherchaient un miracle afin de se sortir du gouffre dans lequel ils étaient et avaient tous deux trouvés la personne qui leurs fallait pour se sortir de là.


« Alors, s'il vous plaît, laissez moi vous aider. Si vous êtes prête à vous confier à un parfait inconnu, n'hésitez pas. Si vous ne souhaitez pas le faire à un inconnu alors...faisons connaissance ? »



L'homme fini alors par lâcher Elena, espérant qu'elle ne choisisse pas la sortie mais plutôt qu'elle discute avec lui.
Après tout elle était la personne qu'il avait cherché dernièrement celle qui allait le faire revivre.

Elena Frost

Elena Frost

Messages : 359
Date d'inscription : 24/12/2012
Âge : 28
Guilde : Tartaros
Magie / Malédiction / CS : White Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.800
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: A la recherche de la rédemption (PV Leolyth El'Ennyr)   A la recherche de la rédemption (PV Leolyth El'Ennyr) EmptyLun 15 Juil - 15:07





















Peut-il vraiment m’aider?


Quelle conne! Moi qui me met à parler à des inconnus et à leur demander de l’aide. Je suis vraiment tombée bien bas. Quelle honte je me fais à moi, à mon père et à mes convictions. Je ne suis plus que l’ombre de celle que j’ai été et peut-être vais-je aussi disparaître ? Je suis fatiguée de lutter pour préserver la flamme qui brûle encore en moi. Je pense que c’est ça ce qu’on appelle destin. C’est le prix à payer pour avoir vécu tant d’années dans le sang la torture et les meurtres. Les ténèbres allaient s’emparer de moi et je ne serais plus rien qu’un amas de noirceur, telle ma démente de sœur des ombres. Je ne peux toujours pas comprendre totalement le calvaire qu’elle a subi mais avec les évènements que je traverse, en particulier en ce moment, je peux au moins, dire que j’en ai une petite idée. Maintenant, encore plus qu’avant, je la comprends et je prends pitié. Je m’apprêtai donc à partir sur une île déserte, seul endroit au monde où je ne pourrais blesser personne après que la folie se soit emparée de moi. C’est alors que je me vis cesser de bouger. Je ne compris pas de suite, trop bouleversée par les évènements mais je me rendis vite compte que c’était l’homme trentenaire qui avait saisi le col de ma tenue pour m’empêcher de partir. Lui aussi semblait perturbé mais pourquoi m’arrêtait-il ? Quoi qu’il en soit, j’étais trop molle pour réagir, me contentant de rester immobile, les genoux tremblants. J’étais au bord du sanglot. C’est alors qu’au bout de quelques secondes, le jeune homme brun prit la parole. En l’entendant, je laissai couler silencieusement des larmes, sans bouger ni changer l’expression dépitée de mon visage. Pourquoi était-il si gentil ? Pourquoi me venait-il en aide ? Pourquoi et comment en suis-je arrivée là ? C’était des questions auxquelles j’aurais normalement pensé mais qui à l’heure actuelle me paraissait dérisoires et sans intérêt. La suite de ses paroles avait été comme un seau d’eau froide qu’on me versait dessus. Mais bien sûr, qui se soucierait réellement de moi ? Je fais pitié et je ne suis vraiment la dernière personne à qui l’on peut faire confiance. C’est ce que doivent se dire tous ceux qui ont vu les avis de recherche me concernant. Néanmoins, ma situation était vraiment trop critique pour que ce genre de détails m’empêche d’accepter l’aide qu’on me propose. Je continuai de faire couler de plus en plus de larmes qui tombaient goutte à goutte sur le sol tandis que lui ajoutait sa dernière phrase avant de me lâcher. L’espace d’un instant, j’ai comme été plongée dans un monde où le temps ne s’écoulait plus et le monde n’existait plus. Je revis des scènes de mon passé aussi clairement que je voyais la guilde tous les jours. Comme c’est étrange.

/FLASHBACK/

A la recherche de la rédemption (PV Leolyth El'Ennyr) 745498Gamine


Snif… Snif…

Me revoilà, âgée de mes dix ans en train de pleurer à cause de la disparition de Weisslogia. Quel égoïste, il me laisse, du haut depuis mes sept ans, seule à me débrouiller dans ce monde où les dragons et leurs enfants sont haïs. Je le déteste, comment a-t-il pu me faire ça ? En compensation, il ne me laisse qu’une vulgaire écaille. Je l’envoyai au loin depuis ma fenêtre et sautai moi aussi par la même occasion avant de me diriger vers la plaine où je m’entraînai. Toujours en sanglots, je me mis à utiliser mon tekken sur les arbres, les frappant à répétition jusqu’à les déraciner. Je jetais ma frustration tout en hurlant de temps en temps avant de finir à genoux en sanglots. Je pleurais car j’étais perdue et la proposition du mage noir qui voulait que j’intègre Tartaros n’arrangeait pas les choses, loin de là. C’est alors que je sentis une main se poser sur mon épaule et entendis une voix familière.



Allons allons, tout va bien mon enfant?
A la recherche de la rédemption (PV Leolyth El'Ennyr) 49196789rs11189193390

C’était la vieille dame qui m’avait engagée pour travailler comme couturière dans son atelier. Elle était très gentille et aimée de tous. En la voyant, je cessai de pleurer et me mis à culpabiliser pour ce que j’avais fait plus tôt dans la journée.

A la recherche de la rédemption (PV Leolyth El'Ennyr) 745498Gamine


Oh c’est vous madame. Je suis désolée pour ce matin.

Je me mis à genoux et penchai la tête pour montrer ma sincérité. J’étais vraiment sotte d’avoir inspiré la peur dans l’atelier alors qu’ils avaient été si gentils avec moi. Tandis que je fermais les yeux en serrant les poings, elle me releva la tête gentiment avec un sourire aux lèvres en ajoutant quelques mots.



Ce n’est pas bien méchant voyons. Tout va bien ?
A la recherche de la rédemption (PV Leolyth El'Ennyr) 49196789rs11189193390

Décidément, elle était vraiment gentille. Elle m’avait déjà pardonnée alors qu’il aurait été normal qu’elle m’en veuille voire même qu’elle me renvoie. En plus, elle s’inquiétait pour moi. Les larmes apparurent sur mes yeux avant que je ne dise quelques mots.

A la recherche de la rédemption (PV Leolyth El'Ennyr) 745498Gamine


Pas vraiment je suis perdue.

Elle me prit dans ses bras et me caressa la tête.



Et si tu me racontais tout ça ?
A la recherche de la rédemption (PV Leolyth El'Ennyr) 49196789rs11189193390

Je me mis alors à lui raconter tout depuis ma naissance en parlant aussi du mage noir qui voulait me recruter. Bizarrement, elle le prit avec un grand calme, comme si elle ne trouvait pas ça si extraordinaire et son visage ne paraissait pas le moins du monde sévère en entendant parler de Tartaros. Elle tendit ensuite ses bras tenant mes épaules et me fixa dans les yeux, pendant que nous étions toutes deux assises sur l’herbe fraîche.



Je te connais depuis trois ans déjà Elena et je sais que tu n’es pas quelqu’un de mauvais. Tu serais incapable de tuer quelqu’un parce que la bonté règne en toi. Et s’il t’arrive par moments, comme à nous tous de perdre le contrôle et de faire des actes regrettables, ce n’est pas bien grave. Tant que tu prends conscience de tes actions et que tu les regrettes sincèrement tout ira bien.
A la recherche de la rédemption (PV Leolyth El'Ennyr) 49196789rs11189193390

Je restai là à l’écouter et ses paroles me faisaient chaud au cœur. C’est alors qu’elle sortit de sa poche l’écaille que j’avais balancée. Elle me la colla sur le front et afficha un large sourire avant d’ajouter quelques mots.



Quel que soit ton choix, je suis sûre que tu sauras faire ce qu’il y a de mieux. Tu es destinée à apporter la lumière au monde si j’ai bien compris. Je te souhaite de réussir et surtout bon courage car les ténèbres sont difficiles à vaincre. Je te dis aurevoir Elena et j’espère que durant ta quête, nous pourrons nous revoir.
A la recherche de la rédemption (PV Leolyth El'Ennyr) 49196789rs11189193390

Elle se leva alors et s’en alla après avoir mis l’écaille dans le creux de mes mains. Je lui souris et lui promis de rester toujours dans le droit chemin. C’est d’ailleurs ce jour que je décidai qu’il serait plus aisé d’illuminer les ténèbres depuis l’intérieur.

/FIN DU FLASHBACK/

J’avais l’impression d’avoir passé plusieurs heures dans cet état second alors qu’il n’avait pas duré plus d’une quinzaine de secondes. Néanmoins, j’étais prête à accepter l’aider de cet inconnu afin de tenir la promesse que j’ai faite à mon ex-patronne. Aussi, j’avais décidé d’aller lui rendre visite après que toute cette histoire serait passée. Si je ne me trompe pas, elle devrait fêter ses quatre-vingt-ans la semaine prochaine. Il faut que j’y sois. Toujours est-il que pour l’heure, je devais répondre à ce trentenaire. C’est dans ce but que je me retournai pour lui faire face.

A la recherche de la rédemption (PV Leolyth El'Ennyr) 139451Ayanormal


D’accord. Je m’appelle Elena, Elena Frost. Enchantée.


Leolyth El'Ennyr

Leolyth El'Ennyr

Messages : 68
Date d'inscription : 03/05/2013
Âge : 31
Magie / Malédiction / CS : Kaze No Mahô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.200
Statut: Mage de Rang D
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: A la recherche de la rédemption (PV Leolyth El'Ennyr)   A la recherche de la rédemption (PV Leolyth El'Ennyr) EmptyDim 28 Juil - 14:43

Les choses semblaient avancer petit à petit mais cela allait être plus difficile que prévu pour Leolyth de parvenir à aider la jeune femme. En effet elle ne montrait pas de grand signe d'ouverture pour qu'il puisse s’immiscer et la comprendre, au contraire elle semblait s'être perdue dans ses pensées pendant quelques instants.
Sûrement des souvenirs qui allait la guider sur une réponse à donner à notre ancien chevalier runique, chose qu'il attendait impatiemment redoutant une réponse négative après l'approche assez abrupte qu'il avait fait.
Les quelques secondes voir minutes qu'il avait attendu pour avoir la réponse d'Elena semblaient interminables. C'était une véritable torture psychologique pour lui mais il se devait de se montrer légèrement patient.

*Que vais-je faire si jamais elle refuse ? Maintenant que j'ai plus ou moins réussi à me sortir de mon état lamentable, je ne veux pas retourner dans cet état là...Non j'ai réussi à légèrement remonter la pente rien que cette rencontre peut être suffisante pour que j'arrive a me ressaisir.*


Finalement la jeune femme prit la parole mais une fois encore cela laissait Leolyth dans le doute, en effet même si le début de sa présentation commençait par un « d'accord » cela ne voulait pas dire pour lui qu'elle était prête à ce qu'il l'aide.
Cependant il connaissait au moins le prénom de la jeune femme à présent, Elena Frost, quel beau prénom elle avait là et étrangement Leolyth trouva qu'il lui allait comme un gant. Le nom lui semblait aussi familier il avait sûrement déjà du l'entendre mais sa mémoire étant brouillé par son récent traumatisme il était incapable de trouver quand et où il l'avait entendu.
Peu importe il devait dorénavant se présenter à son tour, en tant que gentleman c'était une chose qu'il savait très bien c'est ainsi qu'il prit à son tour la parole :

« Enchanté de vous rencontrer, Elena Frost, pour ma part je suis Leolyth El'Ennyr. Désolé encore d'intervenir dans votre vie ainsi mais je ne pouvais m'en empêcher je sentais vraiment que je devais le faire. »


Les présentations étant faites, allait venir le plus difficile maintenant pour Leolyth : et maintenant, on fait quoi ?
En effet la jeune femme n'avait fait que se présenter rien de plus elle n'avait donc pas encore accepté l'aide. Et Leolyth aussi semblait manquer d'idées pour proposer son aide, après tous les grands speechs qu'il venait de faire il était légèrement à court maintenant.
Et instinctivement cela se montra physiquement chez lui par un geste très naturel et haut combien parlant, Leolyth se gratta la tête avec un regard assez perdu et un sourire légèrement crispé.

Il fallait garder son calme et ne pas céder à la panique, avant tout il devait réfléchir à un moyen d'avoir une réponse claire de la part de la jeune femme concernant l'aide que Leolyth lui a proposé. Mais pour ce faire il se devait de procéder avec caution il avait en effet en face de lui une fille qui venait de pleurer et ne semblait pas très stable mentalement. Du moins c'est ce qu'il pensait actuellement d'Elena.
Cependant à perdre du temps à réfléchir la fille allait sûrement finir par perdre patience, c'est pourquoi Leolyth employa une stratégie qu'il utilisait souvent : y aller à l'arrache.

« Bien, les présentations étant faites, je ne sais toujours pas si tu veux bien de mon aide. Je peux te jurer que tu ne le regrettera pas si tu accepte, donc si tu veux bien de mon aide explique moi un peu tes soucis ou alors tes ressentis actuel que je puisse t'aider. »


Voilà il venait de jeter les dès, il attendait à présent la réponse de la jeune femme.


Spoiler:
 
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: A la recherche de la rédemption (PV Leolyth El'Ennyr)   A la recherche de la rédemption (PV Leolyth El'Ennyr) Empty

A la recherche de la rédemption (PV Leolyth El'Ennyr)

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Sud :: Garoth
-