Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation













-22%
Le deal à ne pas rater :
Acer Nitro QG241YM3BMIIPX – Ecran PC Gaming 23,8″ Full HD
139.99 € 179.99 €
Voir le deal

Partagez

 Révélations sous les étoiles [pv Celya Lutalis & John Doe]

AuteurMessage
Rei Tendô
La Main NoireLa Main Noire

Rei Tendô

Messages : 763
Date d'inscription : 08/07/2012
Âge : 30
Guilde : Oracion Séis
Magie / Malédiction / CS : Nenriki no Mahô / Télékinésie

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.470
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Révélations sous les étoiles [pv Celya Lutalis & John Doe]   Révélations sous les étoiles [pv Celya Lutalis & John Doe] EmptyMar 5 Aoû - 23:27


Plutôt chemise blanche et veste noire ou simplement une chemise noire ? Le choix était difficile, j'avais l'habitude de toujours porter le même type de vêtements. Mais aujourd'hui, il fallait que je sois particulièrement présentable. J'étais tout excité à l'idée d'avoir un nouveau rendez-vous avec la fille que j'aimais. J'étais en train de me préparer dans un des appartements du quartier général de Silent Night, pensant sans cesse à ce que je pourrais bien lui dire le soir venu. Nous devions nous retrouver à la tombée de la nuit dans la forêt ancestrale, près du lac du Croissant de Lune, comme convenu dans la lettre que je lui avais faite parvenir par Pingeed.

Ce serait chemise blanche et veste noire. Bien évidemment, je garderais mon manteau noir à nuages rouges le temps du voyage pour masquer cette tenue inhabituelle aux yeux des autres mages noirs ou criminels présents dans le marché noir. Quelle raison pousserait Rei Tendô, général d'Oracion Seis, à se mettre sur son trente-et-un avant de quitter le Marché Noir ? Autant n'éveiller aucun soupçon et comme le dit le proverbe : pour vivre heureux, vivons cachés.
Encore un bouton à fermer, un peu d'ordre à mettre dans ces cheveux, tirer un petit coup sur les manches de ma veste pour lisser les derniers plis et me voilà fin prêt pour pouvoir la retrouver. J'enfilai mon manteau avant de quitter l'appartement, jetant quelques coups d’œil alentours pour vérifier que personne n'avait pu m'espionner. Je quittai assez rapidement le bâtiment de guilde pour me plonger dans les ruelles du Marché Noir, connaissant parfaitement le tracé à emprunter pour déboucher le plus près possible de la forêt ancestrale une fois à la surface.

J'avais cette désagréable sensation d'être observé, suivi mais à chaque fois que je me retournais ou que je jetais un coup d’œil discret au coin d'une rue, je n'apercevais rien d'autre que de banals contrebandiers ou voleurs faisant affaires. Tss, cela importait peu si j'étais suivi, je me ferais un plaisir de faire comprendre à l'idiot qui s'y essayait que ce n'était pas quelque chose à faire avec moi. Je perdis néanmoins cette sensation lorsque j'entrais dans le premier tunnel menant à l'orée de la forêt ancestrale. L'humidité et la chaleur de ces souterrains me faisaient languir d'atteindre la surface.

L'un des innombrables accès au Marché Noir était ici aussi tout à fait indétectable pour qui n'en avait pas connaissance. Arrivé à l'air libre, je contemplais l'ouverture que je venais de franchir, me demandant combien de personnes avaient pu se perdre dans ces souterrains avant de toujours retourner sur leurs pas sous peine de tourner en rond indéfiniment. L'après-midi touchait à sa fin, la lumière du soleil déclinant peu à peu et projetant les ombres des derniers arbres de la forêt à mes pieds. Les arbrineux commençaient déjà à s'illuminer, révélant tout le charme de ce lieu exceptionnel.
Il était temps désormais de chercher le lac près duquel je devais retrouver Celya. Ce ne serait pas très difficile, j'y étais déjà venu il y a quelques temps pour rencontrer l'ancien Master de ma guilde. Je gardais un assez mauvais souvenir de cette réunion d'ailleurs... Ma fierté et mes sarcasmes m'avaient fait écoper d'une petite raclée que je n'oublierais certainement jamais.

Perdu dans mes pensées, j'avançais machinalement sans faire attention à ce qui pouvait se trouver autour de moi. La lumière déclinait peu à peu avant de trouver une nouvelle source dans la flore environnante qui s'illuminait à la tombée de la nuit. Enfin j'y parvenais, le lac s'étendant devant moi et reflétant la lune qui chevauchait les derniers rayons de soleil de la journée. L'endroit serait parfait pour un rendez-vous galant et je me préparais déjà à l'arrivée de ma bien-aimée. Quittant mon manteau, je pris place sur un des rochers toujours présent au bord de l'eau, contemplant l'étendue aqueuse d'une pureté incomparable. Rien ne semblait avoir changé depuis ma dernière venue, comme si le temps ne s'écoulait pas dans cette forêt. Si seulement c'était vrai...
Les visages de mes partenaires disparus miroitaient à la surface du lac, me rappelant les rares souvenirs que j'avais d'eux. Celui que je détestais et celui que j'avais abandonné... Jetant un caillou pour troubler l'eau et dissiper cette nostalgie qui m'envahissait, je levai les yeux vers l'astre de la nuit, observant le ciel prendre une teinte rougeâtre avant de s'assombrir peu à peu.

D'un saut, je descendis de mon rocher, m'installant dans l'herbe pour me reposer et profiter de cet agréable début de soirée. Les yeux tournés vers la forêt, j'attendais patiemment qu'elle se montre et mon cœur se mit à battre à une cadence effrénée lorsque la première ombre se fit remarquer entre les arbres lumineux. Me relevant rapidement, je restais figé en la voyant s'avancer vers moi, sa silhouette se distinguant de plus en plus nettement. Je rêvais de cet instant chaque nuit, ce moment où je pourrais de nouveau me retrouver près d'elle, l'enlacer et échanger un nouveau baiser.
Est-ce qu'elle allait bien ? Tout s'était-il bien passé depuis que j'étais parti ? Y-avait-il du nouveau à propos de notre accord ? M'aimait-elle toujours ?
Des dizaines de questions se bousculaient dans ma tête tandis que j'étais subjugué par sa beauté rayonnante. Ses formes, sa chevelure et ses magnifiques yeux dorés dans lesquels je me perdais une nouvelle fois... Elle était encore plus belle que dans mes souvenirs.

Je ne savais pas trop si je devais commencer par m'excuser d'être parti comme un voleur la dernière fois ou bien la complimenter, l'enlacer, l'embrasser... Je restais figé par la timidité, la regardant se rapprocher jusqu'à ce qu'un sourire commence à étirer mes lèvres et que je n'arrive plus à tenir en place, mon cœur me hurlant de la rejoindre. Mes sentiments bottèrent ma raison et ma timidité en touche d'un grand coup de pied, m'ordonnant ainsi de faire le premier geste. Je franchis les derniers pas qui me séparaient d'elle, la prenant instinctivement dans mes bras pour l'enlacer dans une tendre étreinte, m'imprégnant une nouvelle fois de son odeur, plongeant mon visage dans sa chevelure.


- Tu n'imagines même pas à quel point tu as pu me manquer... lui murmurais-je, gravant dans ma mémoire ce rare instant pendant lequel je pouvais tout oublier et simplement être heureux.
John Doe
Modo / Mage de Silent NightModo / Mage de Silent Night

John Doe

Messages : 262
Date d'inscription : 30/04/2014
Âge : 44
Guilde : Silent Night
Magie / Malédiction / CS : Paper Magic
Magie / CS Secondaire : Yuurei no Mahô [Vérouillée]

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.695
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Révélations sous les étoiles [pv Celya Lutalis & John Doe]   Révélations sous les étoiles [pv Celya Lutalis & John Doe] EmptyVen 8 Aoû - 18:53



Un rodeur, non un chaperon garant de la bienséance.


Un jour, il faudra que je le prenne le temps de le faire ! Le temps me perdre dans le dédale qui entoure la garce de Silent Night. Le temps d'en réaliser une carte fiable. Éventuellement, celui d'acquérir des notions en magie des archives pour tout mémoriser et ne pas avoir besoin de dessiner une carte... Je ne sais pas quels génies se sont acharnés à protéger la belle par un labyrinthe de roche, mais là, tout de suite, ils me les brisent. Sérieusement, c'est un truc de tordu, c'est digne des plus grands voleurs, mais j'en ai marre. Pourquoi ? Actuellement, je suis en pleine filature. Du coup, je m'envoie dans l'obligation d'alterner les mêmes chemins que ma cible avec d'autres. Cette seconde option est plus que casse-bonbon. J'ai beau prendre au bon moment la troisième à gauche au détour de la neuvième à droite en suivant la tangente de la diagonale opposée, j'arrive à la perdre et à me perdre. La prochaine fois, je jouerai au stalker avec un client plus facile. Je précise que je ne suis pas un traqueur pratiquant le stalking. C'est une forme de harcèlement névrotique. J'ai lu dans je ne sais plus quel canard pour nana que beaucoup de stars doivent faire face à ce genre de personne. Oui je sais, mes lectures sont assez larges et hétéroclites. Depuis que je suis membre de la silencieuse, j'ai ajouté quelques titres de presse utiles à mon travail et à mon devenir magique. Pour autant, je n’ai pas délaissé les autres. Ces derniers me stimulent personnellement plus que le Caïn Sorcerer ou le Weekly Sorcerer. Quoique le Weekly est sympa de temps en temps. Même si ma cible à une renommée magique incontestable, je ne peux pas qualifier de star. Une star, c'est une personne qui brille sous le feu des projecteurs. C'est quelqu'un qui fait rêver. Ma cible, c'est tout le contraire sur ce point. Si je suis sain d'esprit, mon spécimen semble atteint de troubles paranoïaques et autres angoisses au regard des précautions qu'il prend.

Oh, le con, je viens de le perdre ! Je vais galérer à mettre la main dessus et l'autre va me briser sévère si je rentre bredouille... Je n'en ai vraiment pas envie. Je sais, je parais encore moins crédible comme ça, mais bon, je n'y peux rien. Si je me trouve à jouer à cache-cache aujourd'hui, ce n'est pas pour une mission officielle de guilde, mais pour répondre à une requête personnelle. Pourquoi je me suis embarqué dans cette histoire ? La réponse est au choix, soit je suis chanceux, soit je suis poisseux. L'autre jour, j'étais le seul con présent dans les locaux de la guilde. Pourquoi j'emploie ce mot pour parler de moi ? C'est simple, je pense avec une objectivité absolue et un réalisme total que moi ou un autre, c'était la même chose. Elle a utilisé ce qu'elle avait sous la main. Pourquoi est-ce que j'ai accepté ? Là, c'est compliqué et simple en même temps. Simple parce que mon commanditaire est une starlette dans le monde des mages noirs un peu comme ma cible. Évident parce que la silencieuse est soumise à la vicieuse. Si la première est spécialisée dans le vol et l'espionnage, la seconde s'affirme dans l'infiltration et l'exécution. Mes possibilités de refus étaient proches de zéro. Je n'étais pas d'humeur masochiste lors de notre échange, j'ai joué le gentil toutou bien dressé. C'est une technique qui flatte l'égo de certain et maintien en vie, je l'assume pleinement. Compliqué parce que la manière de faire, de s'approprier Silent Night et l'objectif de cette mission étaient et sont plus qu'intéressants pour mes projets futurs. Mon commanditaire a exploité la dépendance de ma guilde par rapport à la sienne pour des intérêts personnels. C'est un excellent indicateur sur sa manière de procéder. Pour elle, la fin justifie les moyens. C'est aussi un éclairage assez précis et précieux sur les relations entres certains membres d'Oracion Seis.

Oh, ne serait-ce pas une porte de sortie ? Hum, vu la poussière, ça fait longtemps que qu'elle n'a pas été prise. Ce n'est pas celle de mon gibier, mais elle devrait en théorie me faire atterrir dans la même zone. Oh, c'est l'endroit où je suis devenu un homme, un vrai ! Rei, tu comptes faire la même chose ? Avant de m'emballer, je vais quand même vérifier que tu es bien dans le coin. Un rapide et discret tour m'assure de ta présence dans les lieux. Ne serait-ce pas une fille ? Hum, où est-ce que je vais bien pouvoir me poster pour mater tranquillement ? Il me faudrait endroit qui soit proche et loin de vous. Le problème, c'est que je ne sais pas où vous allez... Si je me fie à mes souvenirs, je pense que là-bas vers cet arbre sur ces rochers ça serait parfait pour ce genre de scène... Un peu d'herbe pour le confort et un chemin de lumière pour y arriver. Du coup, je grimpe en haut de l'arbre, je me déplace sur cette énorme branche qui s'avance au-dessus du lac. Entre le feuillage et les reflets dans l'eau, je vais bénéficier d'un jeu de lumière idéal pour masquer ma présence. Pour mon plus grand bonheur, la forme du branchage est parfaite pour se poser tranquillement, jouer aux cartes tout en vous observant. Promit, je ne regarderai pas la totalité de la scène, je vous laisserais un pour-cent d'intimité. Oui, ma gentillesse me perdra. Je suis comme ça, je peux rien y faire. Enfin, j'espère que ton coup de cœur est aussi charmant que toi. Tu es un peu jeune, mais tu es à mon goût. Si jamais tu te fais larguer, je veux bien te réconforter. Oui, je suis un amour, ça me perdra.

Codage By MoiSadike de Never Utopia
Celya Lutalis
Mage de Crime SorcièreMage de Crime Sorcière

Celya Lutalis

Messages : 160
Date d'inscription : 17/04/2012
Âge : 32
Guilde : Crime Sorciere
Magie / Malédiction / CS : Constellationniste

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.070
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Itinérante
MessageSujet: Re: Révélations sous les étoiles [pv Celya Lutalis & John Doe]   Révélations sous les étoiles [pv Celya Lutalis & John Doe] EmptySam 30 Aoû - 22:13
Assise près de la fenêtre d'un chambre dans une auberge de Val, je laissais voguer mon esprit sur la mer agité de mes pensées. Ma récente aventure aux alentours d'Onibas n'avait pas été sans conséquence. Hormis quelques blessures légères, c'était surtout mes tourments qui me faisaient souffrir. Pour la première fois, je m'étais retrouvée dans une situation me forçant à faire un pas vers « elle » et maintenant la crainte de devenir pareille s'emparait à nouveau de moi. J'avais beau savoir que j'avais agi pour protéger Azalea et les jumeaux ainsi que les potentielles futures victimes de ce criminel, je ne parvenais pas à me pardonner le fait de l'avoir volontairement laissé agir. Cette fois-ci, « elle » n'était que l'arme du crime et la meurtrière, c'était moi.

J'observais le sol de dehors depuis ma chambre au troisième étage de l'auberge tout en ressassant mes idées noires quand le souvenir de ma rencontre avec Ren me revint à l'esprit. Même si on ne se connaissait pas, il avait trouvé les mots pour me faire réagir et me convaincre de ne pas abandonner, maintenant c'était à moi de me ressaisir. De mon point de vue, il vaudrait mieux que je disparaisse pour éviter de prendre plus de vies, seulement je n'étais pas objective sur la valeur de ma propre vie, Rei, Natha et mes esprits comptent sur moi, eux seuls pouvaient juger le l'importance de ma présence dans ce monde. Comme Ren me l'avait conseillé, je songeais à tout leur dire, pour mes esprits c'était déjà fait et ils avaient tous accepté de m'aider, même Cassy avec son sale caractère, mais qu'en serait-il pour Natha et Rei ? Parfois je passais des heures à essayer de trouver les meilleurs mots pour leur expliquer sans jamais être satisfaite du résultat.

Le couché du soleil teintait déjà le ciel de ses nuances d'orange et de violet et ma réflexion n'avait pas avancé d'un pouce. Je mangeais un bout avant d'aller me coucher, demain serait un autre jour, peut-être celui qui m'apporterait le courage nécessaire pour avancer. Hélas, avant d'y être, un autre obstacle se dressait devant moi, dormir. Les cauchemars avaient repris de plus belle depuis la mission de filature, alors je tentais de rester éveiller le plus longtemps possible. La nuit était déjà bien avancée quand je finis par tomber de sommeil et celui-ci était rempli de scènes sanglantes.

J'étais au cœur d'une sombre forêt et en face de moi se tenaient Rei et mon frère, tout était calme et silencieux quand soudain un poignard apparu dans ma main. Je regardais mon reflet dans la lame, mais ce n'était pas moi que j'y voyais, c'était « elle » . Un grand sourire carnassier déformait son visage et l'instant d'après mon angle de vu changeait, ce sourire s'était transposé sur mon visage et je ne tardais pas à comprendre que j'étais à mon tour dans le poignard. « Elle » se rapprochait dangereusement de mon frère et de Rei tandis que j'essayais en vain de sortir de là, je leur criais de s'enfuir, mais aucun son ne sortait. Alors que je pensais que cela ne pouvait pas être pire, une troisième silhouette fit sont apparition, elle était petite et d'une forme étrange, assez pour que le reste du décor disparaisse. Il y avait aussi comme une odeur de poisson qui rendait l'atmosphère encore plus bizarre. J'avais récupéré mon corps et je m'accroupissais pour me mettre à la hauteur de cette curieuse silhouette, je ne parvenais toujours pas à déterminer de quoi il s'agissait.

Tout à coup, une vive douleur au front me tira de mon sommeil. En ouvrant les yeux, j'étais surprise de constater que l'odeur de poisson n'avait pas disparu et plus encore qu'un paire de grands yeux ronds et un bec le tout sur une grosse tête bleu était à seulement quelques centimètres de mon visage. Suite a cette soudaine apparition je poussais un cri de terreur qui retentit dans toute l'auberge, suivit d'un cri poussé par la créature qui avait fait irruption dans ma chambre. Ce n'est que quelques secondes plus tard que je réalisais que l'intrus n'était autre qu'un Pingeed postal. Pauvre bête, elle semblait terrorisée, mais quelle idée aussi de me réveiller comme ça ? Alors que je pensais que j'allais enfin apprendre la raison de la venue du messager Pingeed, le gérant de l'auberge fit irruption dans ma chambre armée d'une grande poêle en demandant ce qu'il se passait ici. La situation n'aurait pas été aussi embarrassante à expliquer si je n'avais pas été dans une tenue plus que légère. Au lieu de cela, je criais de nouveau ce qui fit sortir le gérant en quatrième vitesse. Il s'excusa tout de même au travers de la porte alors je m'excusais à mon tour de ma réaction.

Pour un drôle de réveil, c'était un drôle de réveil, mais ça y est, tout était redevenu calme dans l'auberge. Le Pingeed me confia sa lettre non sans un certaine appréhension, puis il repartit aussi sec par la fenêtre. À défaut de savoir voler, le volatile me surprit par son agilité qui lui permis d'arriver en bas en bondissant sur les rebords des fenêtres voisines. Une fois remise de mes émotions, je pouvais enfin me concentrer sur l'essentiel, la lettre. Elle était de Rei, il voulait qu'on se retrouve d'ici quelques jours dans la Forêt Ancestrale. Mon cœur s'emballait et se serrait aussi à l'idée de le revoir, cela faisait longtemps qu'on n'avait pas eu l'occasion de passer un peu de temps ensemble, chaque jour j'espérait être rapidement près de lui et en même temps, j'avais peur de sa réaction, car je m'étais imposée de lui parler de mes problèmes la prochaine fois que je le verrais après avoir croisé le chemin de Ren. Il ne fallait pas que j'y pense, pour l'instant je voulais juste me réjouir de cette nouvelle.

Plus tard dans la matinée après avoir fait quelques courses, je repartis sur les routes pour rejoindre Rei. En me déplaçant essentiellement à pied ou en calèche, il me faudrait plusieurs jours pour faire le voyage, je profitais de ce temps pour réfléchir à comment j'allais lui en parler, mais ce problème restait tout aussi insoluble qu'à l'auberge, alors je tâchais de penser à autre chose comme la tenue que j'allais porter pour notre rendez-vous. Cependant je ne parvenais pas m'a m'ôter l'idée que ce rendez-vous serait peut-être le dernier, s'il décidait de me quitter après avoir apprit la vérité. Je n'étais pas la jeune femme innocente qu'il pensait que j'étais. Tout en approchant de plus en plus de ma destination, j'essayais de me convaincre qu'il ne réagirait pas comme ça et qu'au pire, j'aurais toujours Natha et mes esprits, il n'y avait aucun risque qu'ils me tournent le dos.

Enfin j'apercevais la lisière de la Forêt Ancestrale et avec elle, le début de ma nouvelle résolution, celle d'être honnête avec mes proches quoi qu'il en coûte. Pour m'aventurer en forêt j'avais opté pour une tenue plus pratique qu'esthétique, je me changerais en un clin d'œil grâce à ma notion de Kansô en arrivant. J'avais beau craindre sa réaction, je pressais tout de même le pas pour rejoindre celui qui m'avait ouvert son cœur, si bien qu'en très peu de temps, j'arrivais à notre point de rendez-vous. J'avais décidé cette fois-ci de porter une robe blanche à volant ornée d'un ruban rouge qui forme une croix sur toute la longueur de la robe.

Mon cœur battait la chamade, plus que quelques pas, plus que quelques pas et je pourrais le voir. Cette seule pensée balayait tout mes doutes et j'avançais d'un pas aussi décidé qu'enjoué vers le lac où se reflétait la douce lueur des arbrineux. Je devais admettre que pour le coup le lieu était magnifiquement bien choisi, le décor était magique et si romantique. Malgré tout ce qui pouvait se passer un sourire immense illumina mon visage lorsque je vis Rei venir à ma rencontre. Il n'y a aucun endroit où je sens mieux ni plus en sécurité que dans ses bras. Entendre le son de sa voix en vrai et non plus grâce a une imitation de Sibylle me rassurait.


« Tu m'as beaucoup manqué aussi. » lui répondais-je.

Je profitais de cette douce étreinte comme si c'était la dernière tout en évitant de penser que ce serait peut-être le cas. J'y mis ensuite fin avant de me lancer.


« J'aurais quelque chose à te demander. »

Après une brève pause, je prenais mon courage à deux mains, il était temps d'aborder ce sujet.


« Est-ce que... pour ce soir on pourrait oublier nos guildes et laisser ces affaires-là de côté s'il te plaît ? »

Non, non non et non ! Je devais lui demander de m'écouter jusqu'au bout et lui dire la vérité, mais je n'ai pas pu m'y résoudre. Je voulais profiter de cette soirée avec lui, rien ne pressait n'est-ce pas ? Je n'avais pas renoncé à tout lui avouer, mais ce sera pour plus tard.
Rei Tendô
La Main NoireLa Main Noire

Rei Tendô

Messages : 763
Date d'inscription : 08/07/2012
Âge : 30
Guilde : Oracion Séis
Magie / Malédiction / CS : Nenriki no Mahô / Télékinésie

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.470
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Révélations sous les étoiles [pv Celya Lutalis & John Doe]   Révélations sous les étoiles [pv Celya Lutalis & John Doe] EmptyDim 31 Aoû - 22:42

Le son de sa voix était si apaisant. Elle était enfin là, près de moi, à me rassurer par cette simple phrase que j'espérais entendre.
Notre douce étreinte dura un long moment mais sa rupture surviendrait toujours trop tôt à mon goût. Je restais là, sans savoir que dire, contemplant la fille que j'aimais en attendant de savoir par où nous pourrions bien commencer notre soirée en tête à tête.


- J'aurais quelque chose à te demander.

Celya semblait hésiter à me dire quelque chose mais après un court instant, elle se lança enfin. Sa requête était simple : passer une soirée ''normale'' en amoureux, faisant abstraction de nos guildes pour se retrouver vraiment tous les deux. L'appréhension qui m'habitait pendant cet instant d'hésitation disparut rapidement. Je m'attendais à une demande bien pire, sans trop savoir ce que je pouvais redouter dans l'immédiat.

Après tout, il était normal que nous profitions de cette nuit sans gâcher nos rares moments ensemble avec ce genre de soucis. Demain il ferait jour alors pourquoi ne pas profiter de nos retrouvailles ? J'étais certain que rien ne viendrait perturber notre tête à tête cette fois-ci, et certainement pas un Pingeed un peu trop pressé comme la dernière fois.


- Ah ? Euh oui, bien sûr. Je ne comptais pas en parler non plus, on ne va pas gâcher une si belle soirée alors qu'on vient juste de se retrouver. répondis-je en souriant encore plus.

Je me reculais alors d'un petit pas pour pouvoir contempler la constellationniste, gardant ses mains dans les miennes alors que je la dévisageais.

- Cette robe te va à ravir ! Tu es toujours plus belle chaque fois que je te regarde.

Le blanc éclatant de sa robe était encore plus mis en valeur par les arbrineux autour de nous, faisant de ma bien-aimée un ange rayonnant duquel j'étais tombé follement amoureux. Et son sourire... Rien ne pouvait plus combler un homme que voir celle qu'il a choisi heureuse. Si seulement je pouvais graver cette image dans ma tête et vivre tous les jours avec le souvenir de cet instant. Si seulement nous pouvions rester ensemble...
Et dire que j'allais combattre cette mage lors de notre première rencontre. Je serais prêt désormais à affronter n'importe qui pour la protéger et la garder près de moi.


- Viens, on va s'asseoir au bord du lac, il faut que tu vois le ciel se refléter dedans.

Gardant une de ses mains dans la mienne, je l'attirai pour prendre place dans l'herbe, contemplant cette vue que j'avais eu l'occasion de découvrir il y a un long moment de cela. Le contexte n'était pas le même mais le lac du Croissant de lune en pleine nuit restait tout de même une merveille à observer.
Un bras entourant les épaules de Celya, je me pris à rêvasser quelques instants devant le tapis étoilé qu'offrait le lac, entouré par la lueur de la végétation. Mon sourire disparut un court moment avant que je ne me reprenne et me tourne vers cette superbe fille aux yeux dorés.


- Je suis sûr que tu aurais plein de choses à m'apprendre sur ces étoiles. Je ne peux m'empêcher de me perdre en les contemplant. Elles sont toutes plus resplendissantes les unes que les autres...

Les yeux rivés sur ce doux visage, je ne réalisais toujours pas que tout ceci était bien réel, que j'avais trouvé une personne exceptionnelle avec qui je pouvais partager des choses et me sentir aussi bien.

- Mais tu resteras toujours la plus belle de toute. lâchais-je dans un murmure avant de me pencher pour l'embrasser tendrement.
John Doe
Modo / Mage de Silent NightModo / Mage de Silent Night

John Doe

Messages : 262
Date d'inscription : 30/04/2014
Âge : 44
Guilde : Silent Night
Magie / Malédiction / CS : Paper Magic
Magie / CS Secondaire : Yuurei no Mahô [Vérouillée]

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.695
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Révélations sous les étoiles [pv Celya Lutalis & John Doe]   Révélations sous les étoiles [pv Celya Lutalis & John Doe] EmptyLun 15 Sep - 21:19



La marche de l'empereur


J'aurais dû être malade le jour où j'ai croisé l'autre psychopathe, psychorigide, frigide et frustrée d'Alowin. À cause de cette réglée perpétuelle, je suis coincé devant un spectacle digne des pires que l'on peut proposer à un moins de douze ans. Sérieusement si la masquée rougie tant que ça devant le rouquin percé de toute part... Enfin, certains points sont à vérifier, mais on s'en fiche. Bref, l'impuissante et handicapée émotionnelle devrait apprendre à se démerder toute seule dans l'avenir et éviter d'exposer des agneaux comme moi à ce genre de développement. Son obsession du genre roux est le résultat d'une frustration défiant les lois de la raison. L'origine de cette dernière est soit un simple sentiment de jalousie, soit l'expression d'un amour névrosé ou soit les deux. Si elle est jalouse, c'est qu'elle se sent diminuée professionnellement ou humainement face à adversaire. Si elle vibre pour lui, elle peut retourner sur les bancs de l'école pour apprendre à grandir de manière correcte. Dans tous les cas, elle sera jusqu'à sa toute fin, une éternelle insatisfaite, une personne qui compense sa faiblesse émotionnelle par un égo stérile et une intelligence déplacée. Elle devrait aller consulter un professionnel du psyché. Au pire, si elle me paye bien, je veux bien lui proposer une thérapie de fond et sur du long terme.

Une autre explication serait que cette chose serait encore en pleine crise d'adolescente et qu'elle aurait eu une vie merdique jusqu'à présent. Résultat, elle se prend pour une guerrière du sexe dit faible et se fait une joie de chasser le sexe dit fort. Comme elle se revendique du faible, elle agit avec fourberie pour soumettre le fort. Là, elle fait preuve d'une faiblesse encore plus flagrante, mais on va lui passer son manque de recul sinon la pauvresse n'aurait plus de raisons d'exister. Selon cette même idée, la réglée perpétuelle pourrais avoir été bafouée et détruite par un homme dont Rei pourrait être l'incarnation ou bien être cet homme. Dans le premier cas, elle devrait consulter. Dans le dernier cas, elle devrait le tuer directement, elle gagnera en temps. Une vengeance fourbe ou une vengeance directe nous laisse sur la même faim, elle n'enlève pas le sentiment de trahison, ou celui de ne plus être intègre ou soi, c'est juste un placébo. Après, je ne critique pas les gens que se shoote avec ce faux médicament, j'ai tenté l'expérience une fois, la renouvelée n'est pas un problème. Ma différence est que j'ai conscience des limites de la vengeance et que la mienne s'est faite dans un cadre. Un contexte réglementé qui m'a évité de me faire bouffer par ce sentiment. Alowin, je te réitère mon offre thérapeutique. En fait, non laisse tomber, là ta mission imposée me gave plus qu'autre chose.

Tu sais pourquoi ? C'est simple, ce travail d'observateur pourrait endormir les enfants les plus énergiques, envoyer une personne incapable de dormir dans les bras de Morphée. Tu ne le connais peut-être pas. C'est l'un des héros de la bibliothèque verte que je lisais étant gosse chez mes parents. Dans cette série de bouquins pour gosse, il est la divinité des rêves prophétiques et son job à lui est d'endormir les mortels que nous sommes. Passons, tu t'en fous et moi encore plus. L'essentiel du truc et que grâce à toi, je m'ennuie comme un rat mort. Pourquoi ? C'est élémentaire. Je ne sais pas si toi la frigide, tu as été scolarisée, mais en ce qui me concerne oui. Du coup, la scène que je mate pour tes beaux yeux. Oups, pardon, ils sont peut-être laids comme de la fiente de Manchot. Si je parle, de cet oiseau, c'est parce qu'en j'étais gamin, j'ai fait un exposé sur l'animal. L'un des aspects que j'ai abordé durant mon essai était leur reproduction.Tout ça pour dire que chez ce palmipède, la parade amoureuse se déroule de mars à avril quand il fait au plus chaud moins quarante degrés. Le mâle fait une parade extatique au cours de laquelle il se tient immobile puis place sa tête sur sa poitrine avant de prendre son inspiration et émettre un cri de parade d'une à deux secondes. Il se déplace ensuite dans la colonie en répétant ce cri. Un mâle et une femelle se tiennent ensuite face à face, allongeant l'un après l'autre, la tête et le cou, et se durant plusieurs minutes. Une fois formés, les couples se dandinent dans la colonie, la femelle suivant généralement le mâle. Avant la copulation, l'un des oiseaux faits une révérence à son compagnon, le bec s'approchant près du sol, avant que l'autre ne l'imite.

Si chez le volatile, c'est fun, c'est parce qu'il est social et qu'il gère. Maintenant, mon cher commanditaire, imagine des ours en peluche faire de même... C'est ce que j'ai sous les yeux. Sérieusement, les tourtereaux, il va falloir à apprendre à vous lâcher et être égoïste. Là, vous êtes tous les deux, vous emmerder les gens et votre vie, vous profitez de votre vie, vous parlerez plus tard ! Je vous promets, après, c'est toujours mieux et pas forcément nécessaire. Vous avez intérêt à vous sortir les doigts du cul et vous dévergonder un peu, sinon je descends de mon arbre et je vous apprends comment on fait. Soyez cool, pensez à votre unique téléspectateur... Il serait dommage qu'il vote contre vous, malgré votre potentiel... Heureusement que j'ai mon jeu de cartes pour m'occuper...
Codage By MoiSadike de Never Utopia
Celya Lutalis
Mage de Crime SorcièreMage de Crime Sorcière

Celya Lutalis

Messages : 160
Date d'inscription : 17/04/2012
Âge : 32
Guilde : Crime Sorciere
Magie / Malédiction / CS : Constellationniste

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.070
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Itinérante
MessageSujet: Re: Révélations sous les étoiles [pv Celya Lutalis & John Doe]   Révélations sous les étoiles [pv Celya Lutalis & John Doe] EmptyDim 23 Nov - 19:35
La forêt ancestrale semblait reluire d'un éclat particulier ce soir, pourtant je ne comptais plus les fois où j'avais traversé ces bois illuminés lors de mes longues années d'errance. La présence de Rei à mes côtés donnait à la douce lueur de la végétation ce pouvoir apaisant. Rien ne m'importait plus que de vivre le moment présent avec lui. Son compliment sur ma robe me fit rougir, je l'avais achetée spécialement pour ce soir. Je remarquais que lui aussi avait fait un effort vestimentaire. Je lui retournais donc le compliment en lui disant qu'il était très élégant dans son costume. Je peinais presque à reconnaître le mage noir que j'avais rencontré à Hydralia, même si je savais qu'il avait longtemps œuvré à de sombres dessins j'avais l'impression d'avoir devant moi un homme nouveau, celui avec qui je voudrais partager ma vie. Hélas ce n'était pas aussi facile, mais pour ce soir je comptais faire tout comme.

Je me laissais guider pas Rei jusqu'au bord du lac, il était absolument magnifique, entre la lumière qui irradiait les arbres et celle des étoiles, le lac ressemblait à un immense voile scintillant qui ondulait avec légèreté lorsqu'une petite brise passait par là. Tout était si parfait que j'aurais pu jurer que nous avions quitté notre réalité pour le paradis. Quand j'étais dans ses bras je me sentais plus en sécurité que n'importe où sur Terre et rien ne pouvais effacer mon sourire. Plus que toutes les lumières environnantes, il y en avait une qui retenait mon attention celle qui illuminait le regard de Rei. C'était la première chose que j'avais remarquée chez lui, même si à l'époque il s'était entouré de noirceur son regard brillait d'un orange si vif.

C'est son regard plongé dans le mien qu'il commença à me parler des étoiles. J'avais appris avec mes précepteurs à reconnaître les quatre-vingt-huit constellations qui prenaient place sur le ciel nocturne. Outre leur fascinante beauté, elles étaient aussi particulièrement pratiques pour se repérer et j'aime à croire qu'elles me guident même dans les moments les plus sombres de ma vie. S'il le souhaitait je pourrais lui en montrer quelques-unes à l'occasion. Mon cœur s'emballait lorsqu'il rapprocha ses lèvres des miennes dans un doux baiser. Une étrange sensation de chaleur s'emparait de mon corps, c'était différent de la dernière fois. C'est sans même y penser en tant seulement guider par mes sentiments que je pris Rei dans mes bras avant de nous faire basculer dans l'herbe en faisant un faux mouvement en laissant derrière moi ma timidité maladive.


HRP:
Rei Tendô
La Main NoireLa Main Noire

Rei Tendô

Messages : 763
Date d'inscription : 08/07/2012
Âge : 30
Guilde : Oracion Séis
Magie / Malédiction / CS : Nenriki no Mahô / Télékinésie

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.470
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Révélations sous les étoiles [pv Celya Lutalis & John Doe]   Révélations sous les étoiles [pv Celya Lutalis & John Doe] EmptyMar 13 Jan - 23:40
Le doux contact de ses lèvres contre les miennes me procura une douce et agréable sensation réconfortante, une sensation dont je rêvais depuis si longtemps maintenant. Quelque chose avait changé chez Celya, sans doute cette timidité qui s'effaçait peu à peu chaque fois que je la retrouvais. Ce n'était pas pour me déplaire, bien au contraire. Il fallait avouer qu'elle me faisait changer aussi. Je ne saisissais pas encore tout ce que ça impliquait mais j'étais heureux d'être une autre personne à cet instant. Je voulais rester cette autre personne pour pouvoir vivre avec celle que j'aimais.

Je fus surpris par ce mouvement qui nous amena au sol, nous couchant ainsi l'un contre l'autre dans une tendre étreinte. L'éclat de la lune baignait son visage d'une douce lueur argentée, ne faisant que rajouter à sa beauté naturelle. L'étonnement que j'affichais se transforma rapidement en un sourire heureux et je lui rendis sa douce étreinte, la serrant contre moi en lui délivrant un nouveau baiser. Je la tenais contre moi, passant une main dans sa longue chevelure tandis que l'autre caressait tendrement son dos en la gardant contre moi.

Peu à peu, je sentais quelque chose monter en moi, une sensation de bien-être mais aussi de désir profond pour cet être qui semblait parfaitement me correspondre. Était-ce bien ou mal de penser à ça maintenant ? Je n'en avais aucune idée, je n'avais tout simplement aucune expérience en la matière. Je ressentais juste cette pulsion, cette envie de ne former plus qu'un avec elle.

Sans m'en rendre compte, je l'embrassais de façon plus passionnée et mes caresses se multipliaient jusqu'à ce que je n'effleure ses formes. Je compris que j'allais peut-être un peu loin pour le moment et jetai alors un regard mêlant gêne et envie à Celya, me séparant momentanément de ses lèvres.

Celya ne me repoussait pas et, alors que je craignais d'être un peu trop entreprenant, nos bouches se trouvèrent de nouveau. Les caresses se firent plus insistantes, je découvrais les formes de la constellationniste tandis que nos corps se collaient et s'unissaient dans un même mouvement. Nos mains parcouraient nos corps, échangeant de multiples caresses avant de finir par devenir plus courageuses.


Cette nuit avec Celya nous avait permis de vivre et agir comme deux jeunes adultes normaux et non comme des personnes traquées sans cesse. Nous étions un couple comme les autres, connaissant des moments d'amour et de plaisir naturels et communs à tous les couples de notre âge. Cette nuit plutôt torride nous libérait de nos soucis, nous permettait de nous évader momentanément. Nous nous étions déshabillés de nos problèmes également et cette sensation d'apaisement une fois l'acte terminé m'était tout à fait inconnue.

Nous restions là, pendant de longues minutes, à contempler le ciel étoilé, rêvant et discutant d'un avenir dans lequel nous pourrions vivre ce genre de soirée au quotidien. Et c'était avec ce rêve, des mots d'amour et la douce étreinte de Celya que je finis par trouver un sommeil paisible auquel j'aspirais depuis si longtemps.
John Doe
Modo / Mage de Silent NightModo / Mage de Silent Night

John Doe

Messages : 262
Date d'inscription : 30/04/2014
Âge : 44
Guilde : Silent Night
Magie / Malédiction / CS : Paper Magic
Magie / CS Secondaire : Yuurei no Mahô [Vérouillée]

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.695
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Révélations sous les étoiles [pv Celya Lutalis & John Doe]   Révélations sous les étoiles [pv Celya Lutalis & John Doe] EmptySam 17 Jan - 16:35



Protomagie


[i] Voyez-vous les amoureux, vous m'offrez un spectacle unique, deux âmes s'offrant pour la première fois. Vous venez de me transformer en un voleur comblé. En vous filant, je ne pensais pas m'emparer de cet instant unique de votre vie. C'est l'un des nombreux premiers pas que chaque homme expérimente dans sa vie. Il est la première respiration d'un nourrisson qui s'éveille. Il est ce premier mot que l'on prononce. Il est le premier pas de cet homme qui apprend à marcher. Il est ce premier mot que l'on apprend à lire. Il est cette première main que l'on saisit. Il est ce premier baiser échangé. Il est le corps et l'âme de la vie. La prochaine fois, je vous conseille de m'inviter pour profiter de mon expérience dans ce domaine, pour vous éviter de vous réfréner inutilement, de vous égarer.

Nous souhaitons tous avoir plus de pouvoir sans se faire brûler pour autant. Certains choisissent d'amasser de l'or pour s'acheter tout, d'autres de gravir les échelons d'une organisation pour être au-dessus de tous... Pour seulement un faible pourcentage de la population, il s'agit d'être le mage ou le mercenaire ultime. Dans tous les cas, le but est de s'approcher de l'origine, du pouvoir père, de celui qui est premier, de celui qui engendre tout. Cette nuit vous a continué votre quête dans cette direction. Sous les caresses de la lune, vous avez renoué avec les origines de notre monde, avec ce qui est avant tout, avec ce qui  est premier. La question est de savoir si vous serez capable d'en comprendre le sens, si vous en avez conscience.

Il est à parier que vous ferez comme tous ces chercheurs qu'ils soient bons ou mauvais, comme tous ses aventuriers qu'ils soient nobles ou crapuleux, vous allez oublier. Vous allez emprunter des chemins tortueux, vous aller sacrifier autrui pour retrouver ce sentiment que vous allez perdre. Comme tous, vous allez vous m'être des objectifs plus tangibles, plus palpables comme la vengeance ou la justice, vous allez devenir aveugle. Et moi, me diriez-vous ? Je vous répondrais simplement que comme le disais l'ermite pas net qui m'a servi de professeur de magie, je suis qu'un idiot qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez. J'en suis fier ! Pourquoi ? C'est mon secret du jour.

Là, seule chose que je peux vous dire, c'est que maintenant que j'ai évacué cette tension consécutive à une filature professionnelle éprouvante, je suis détendu, je peux m'endormir et vous dire à une prochaine fois.
Codage By MoiSadike de Never Utopia
Celya Lutalis
Mage de Crime SorcièreMage de Crime Sorcière

Celya Lutalis

Messages : 160
Date d'inscription : 17/04/2012
Âge : 32
Guilde : Crime Sorciere
Magie / Malédiction / CS : Constellationniste

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.070
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Itinérante
MessageSujet: Re: Révélations sous les étoiles [pv Celya Lutalis & John Doe]   Révélations sous les étoiles [pv Celya Lutalis & John Doe] EmptyDim 22 Fév - 17:14
Cette nuit a été la plus magique de toute ma vie. Jamais auparavant je n'avais goûté au plaisir de s'abandonner à l'être aimé. Pendant que nous ne faisions plus qu'un, c'était comme si plus rien n'existait autour de nous, il n'y avait plus de guildes, ni de penchant meurtrier incontrôlable, ni rien d'autre, la seule chose qui comptait était de profiter de l'instant présent. Par moment je me surprenais moi-même a me laisser aller a cette passion, mon corps se mouvant de lui-même lors de cette brûlante étreinte. J'étais si heureuse d'être auprès de lui que j'aurais voulu que cette nuit dure pour l'éternité. Je savais qu'avec Rei a mes côtés, « elle » disparaîtrait pour toujours si seulement nous pouvions nous enfuir tous les deux. Même si je savais que cela était impossible, je m'autorisais pour une fois à rêver de ce que pourrait être note vie à deux après cet aperçu du bonheur simple de deux âmes se connectant pour la première fois.

Je nous imaginais emménageant dans une maison petite mais confortable, nous la repeindrions ensemble, puis une fois bien installé je lui cuisinerais de bons petits plats, nous irions ensemble à des concerts et autres spectacles organisés par des artistes itinérants. Nous nous endormirions ensembles et nous nous réveillerions ensemble. Nous pourrions même songer à fonder une famille si seulement tout cela était possible. Mais je ne voulais pas tout gâcher en me laissant envahir par cette amertume, alors je décidais de rejoindre Rei au pays des rêves en me blottissant au creux de son épaule. Je m'endormis sans peine et aucun cauchemar ne vint troubler mon sommeil.

Au petit matin, je sentais les premiers rayons du soleil se poser sur mes paupières fermées, mais comme cette fois-ci Rei n'était pas partit je décidais de me rendormir en me tournant vers lui. J'avais beau me sentir parfaitement bien, je ne parvenais pas à retrouver le sommeil et pour cause quand je me retournais vers la forêt j'ai cru pendant un moment que j'hallucinais car je voyais le Master de Crime Sorcière juste devant moi. Ce dernier m'ordonna de me rendre aux landes fantasmagoriques dans trois jours avant de disparaître aussi vite qu'il était venu. J'avais oublié qu'il pouvait projeter des doubles de lui-même comme il le voulait, mais en m'en rappelant j'en conclu que je n'avais pas rêvé et je commençais à paniquer. Comment savait-il où j'étais ? S'était-il rendu compte que j'étais avec Rei ? Est-ce que c'était pour ça qu'il me convoquait ? Ou alors parce qu'un membre a qui il avait demandé de prendre contact avec moi avait subitement disparu ?

Je me posais tellement de questions que j'ai failli oublié que Rei dormait à côté. Je m'empressais de lui laisser un petit mot en m'excusant de devoir partir aussi tôt, mais que cette fois c'était ma guilde qui demandait après moi. C'était à croire qu'elles se donnaient le mot pour nous laisser passer le moins de temps possible ensemble. Cependant, même cette inquiétante apparition ne pues me retirer ma bonne humeur et c'est le cœur léger que je quittais la forêt avant de partir en direction de Pyrée histoire de prendre quelques provisions avant d'aller à ce mystérieux rendez-vous.
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Révélations sous les étoiles [pv Celya Lutalis & John Doe]   Révélations sous les étoiles [pv Celya Lutalis & John Doe] Empty

Révélations sous les étoiles [pv Celya Lutalis & John Doe]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [FT] Aide pour Celya Lutalis
» Tisser des liens... et une robe [PV Celya Lutalis]
» [Abandon] RP entre Sebastian Lightbringer & Celya Lutalis
» Demande de récompenses pour Celya Lutalis et Ren Ikari [1RP | 26/02/14]
» Demande de récompense pour Celya Lutalis et Shina/Ken Amnell [1RP le 27/08/14]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Ouest :: Forêt Ancestrale
-