Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez

 Minami Style, Baby [pv team ShirAlice]

AuteurMessage
Jecht Hatsuyuki
Le Lion BlancLe Lion Blanc

Jecht Hatsuyuki

Messages : 156
Date d'inscription : 15/10/2012
Âge : 27
Guilde : Minami no Okami
Magie / Malédiction / CS : Régénération accélérée

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.030
Statut: Mercenaire de Rang A
Renommée : Mercenaire Connu
MessageSujet: Minami Style, Baby [pv team ShirAlice]   Minami Style, Baby [pv team ShirAlice] EmptyMar 4 Fév - 17:37


Après l'effort, le réconfort


Six heures du matin, une lueur douce et chaleureuse vient frapper la fenêtre ouverte de ma chambre d'auberge. Il fait beau, il fait doux, je sors lentement de mon sommeil et j'entends les premiers chants des oiseaux matinaux. J'ouvre doucement un œil pour regarder ce ciel bleu nuit s'éclaircir avec la lueur dorée d'une aurore matinale. Ouais, des fois même en me levant j'ai l'âme poète. Prenant le temps de laisser mon regard se perdre dans cette infinie étendue azurée, je m'étire de tout mon long pour ensuite sentir deux formes bouger dans mon lit à côté de moi. Un sourire satisfait sur les lèvres, je prend dans mes bras les deux magnifiques avions de chasse avec qui j'avais passé la nuit qui viennent se blottir toutes les deux dans mes bras. Quelle nuit... J'avais rencontré ces deux aphrodites chez le client de ma mission d'aujourd'hui, deux belles plantes qui n'avaient envie que d'une chose, s'amuser toute la nuit et rien d'autre. J'étais le genre de client pour ces galipettes nocturnes, et j'avais un argument de premier choix, si vous voyez ce que je veux dire. Mais la nuit c'est la nuit, et le jour se levant il me fallait me préparer pour ma mission. Aujourd'hui j'avais été embauché par un riche homme d'affaires d'Hespéria, assez bourgeois dans l'attitude, qui organisait un gala d'anniversaire en l'honneur de sa fille qui fêtait ses dix-sept printemps. La soirée aurait été juste magnifique selon l'homme si ce dernier n'avait pas reçu des menaces anonymes par courrier. Ne voulant pas inquiéter sa fille ni l'empêcher de célébrer son anniversaire, il passa donc une annonce à Minami pour requérir l'aide d'escortes aguerries pour assurer la sécurité de sa soirée. J'avais bien évidemment répondu présent en voyant l'annonce.

Et nous étions le jour J, bien que j'avais passé une courte nuit, je m'étais assez reposé et il était temps pour moi de me rentre au lieu de la réception pour m'assurer en personne de l'agencement technique de la sécurité des lieux. Je me levais donc de mon lit, nu comme un apollon, laissant ces deux belles créatures dormir a poings fermés. Je leur aurais bien fait l'amour encore une fois avant de partir, mais il me fallait aussi garder des forces pour mon travail. Attrapant un des fruits dans la corbeille sur la commode de la chambre d'auberge, je me dirigeais rapidement pour prendre une douche express. J'enfilais ensuite mon gantelet, mon pantalon, mon Kangoobag, et je m'enfuyais furtivement sans faire le moindre bruit vers le comptoir de la taverne où je payais ma note avant de sortir dans les rues de cette cité balnéaire. J'aimais bien cette ville, elle ne valait pas Rochair, loin de là, mais elle avait un charme atypique et un atout commercial majeur qu'était cette gigantesque foire foraine appartenant au maire. Arrivant une petite heure plus tard au bâtiment de réception en question, je passais ma journée à former les quelques gardes aux éventuels endroits à souvent checker pour la sécurité, à vérifier moi-même les endroits stratégiques et à installer quelques dispositifs de pièges avec des fils en nylons dans le noir qui pourraient déclencher des sonnettes d'alertes. J'avais tout prévu, n'avais rien laissé au hasard, jusqu'à moi-même me fondre dans la nasse des invités avec un costume des plus élégants que j'avais dans ma garde-robe. Nan je déconne j'en avais pas, il a fallu que j'aille en urgence chez un couturier m'en faire un.

La soirée se passa étrangement plutôt bien. L'un des pièges laissé fonctionna bien et on avait pu facilement appréhender un homme avec un couteau voulant s'en prendre à la famille du bourgeois. C'était un ancien employé renvoyé selon lui sans motif valable voulant se venger. La vie était mal faite des fois. Cela dit ce n'était pas mes affaires, bien que j'avais le coté altruiste de temps à autre qui refaisait surface, j'étais actuellement sous contrat et je n'allais pas me mêler de ce qui me regardait pas. En tout cas, la soirée fut assez chiante, des mondanités vomitives à souhait, des gens inintéressants, imbus d'eux même et d'un monde totalement différent du mien. Au final seule ma paye m'intéressant. Une enveloppe bien garnie me fut remise en main propre par l'hôte de la soirée avant que celle-ci ne se termine. J'avais fait du bon boulot et une fois de plus la renommée de Minami s'en voyait récompensée. Jétais de plus en plus fier d'appartenir à la meute des loups du sud, à tel point que je passais énormément de temps à Rochair, à m'entraîner, à former des jeunes recrues, à traîner à Rochair même plus qu'à la guilde, avec ces habitants que j'adore chaque jour d'avantage. Bref, j'étais heureux sur tous les plans de ma vie. J'avais bien mérité un petit week end de repos et quoi de mieux qu'un petit tour à la foire pour se détendre ? Mais à quatre heures du matin, alors que j'allais bouger, le majordome du bourgeois vint me trouver pour me proposer une suite ici pour dormir au lieu d'aller en auberge. J'acceptais volontiers, et quelle ne fut pas ma surprise en ouvrant la porte de la chambre de trouver une jolie demoiselle, a moitié nue, semblant m'attendre. Je me retournais alors vers lui, le regard assez intrigué.


Majordome : Un petit supplément de la part de mon maître, voyez ça comme un cadeau, avec ses salutations distinguées.
Jecht : Geehee, qu'est-ce qu'il faut pas faire pour sa guilde.

Il referma les portes, me laissant seul avec cette divine créature qui prit une pose suggestive m'invitant à la rejoindre. La fin de la nuit fut assez sportive. Le lendemain après midi je déambulais dans l'attraction majeure de la ville, le parc de Dalk Wisley. Ci-et-là des manèges et animations à foison. J'en fis quelques-unes, j'en observais simplement d'autres. Et puis j'arrivais devant un magnifique stand d'armes sur supports. Mes yeux brillèrent devant des lames à simple vocation décoratives amassées devant moi, certaines d'entres elles étaient magnifiques et iraient très très très bien dans mes quartiers à Minami, surtout au dessus de la cheminée. L'une d'entre elle était une magnifique Zwei hander en argent décorée de runes inconnues assez tribales.


Jecht : Celle là irait bien à Minami.
Shiranui Kotoryū
Modo / KirinModo / Kirin

Shiranui Kotoryū

Messages : 34
Date d'inscription : 23/05/2013
Âge : 28
Guilde : Minami no Okami
Magie / Malédiction / CS : Adrénaline et Beast Speak

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.790
Statut: Mercenaire de Rang B
Renommée : Mercenaire Connue
MessageSujet: Re: Minami Style, Baby [pv team ShirAlice]   Minami Style, Baby [pv team ShirAlice] EmptyVen 7 Fév - 13:20
Spoiler:
 

« Qu'est-ce qu'on vient foutre dans c'trou au juste ? »

« Dis Shira-nee, j'aimerais passer la journée à m'amuser. Un tour de manège te dirait-il ? » Demanda la jolie demoiselle, avec un visage attendrissant d'enfant.

« Que dale, c'pour les tarzoules ça ! » Souffla-t-elle en croisant les bras.

« Je vois ... J'irai donc seule. On se retrouve à l'auberge, ce soir ~ »

Sur ces mots, l'angélique s'évadait en sautillant. Un instant après, Kirin se mouvait, prenant sa suite machinalement. Si Alice avait des ennuis et qu'elle n'était là pour la défendre, ce serait bien ennuyeux. La belle répondait à cette affirmation par un délicat sourire, témoin de sa victoire. Pour plaisanter, sa comparse souffla qu'elle pourrait bien la rosser pour ce genre de perfidie. Mais elle la rassura bien vite de son humour décalé. Voilà que l'équipe Shiralice s'enfonçait dans un nouveau monde, bondé et cacophonique. Pour l'une il y avait tout ce dont un enfant pouvait rêver; pour l'autre cependant, rien à cogner à l'horizon. Ces heures allaient être interminables. A l'entrée elle ne fit pas de vague, le prétexte de passage étant que des mercenaires avaient été mandatés pour la surveillance du parc. Petit mensonge que ces écervelés avaient avalés bien facilement.

Imprévisible, voilà le caractère effrayant de cette bête. D'apparence paisible, Kirin maitrisait sa fougue et son penchant violent dans la méditation. Hélas, tout ici, de ces clowns à ces manèges, en passant par l'ambiance enfantine, n'était propice à cette maitrise de soi. La grande coincée prenait sur elle au sein de ce décor plus qu'ennuyant. Austère, la dame n'appréciait guère les gens alors se retrouver dans un bain de foule manquait de l'agacer. Fort heureusement, la douce enfant lui ouvrait la voie, personne n'osa bousculer cette beauté. Shiranui demeura dans son ombre, dans son sillage pour éviter tout contact. Car il aurait suffit d'un simple effleurement ou léger rentre dedans pour quelle se déchaine sur un pauvre bougre. Voilà que l'insolite duo s'évadait de la mer de monde, pour aller s'assoir sur un petit banc à l'écart. La sauvageonne s'y affala et rumina mollement ce calvaire.

Alice sembla inquiète, peut-être que la forcer à l'accompagner n'avait pas été une bonne idée. Rien ne semblait lui donner goût à la civilisation et au civisme. Là elle se leva pour aller chercher des boissons. Le temps bien que clément semblait légèrement rude par cette chaleur. Kirin n'était pas en sucre contrairement à elle. Elle lui avait dit de se vêtir autrement, mais rien à faire. Deux sacrées têtes de mules décidément. Quelle ne fut pas sa surprise, en revenant, de découvrir un enfant aux côtés de l'étrangère. Elle pressa le pas en hâte, de peur qu'il ne prenne une mandale maison, pour insolence ou même sans raison. Shiranui pouvait frapper les forts comme les faibles, les enfants comme les vieillards, elle n'avait que faire de cette éthique; comme tant d'autres. Il y avait de quoi paniquer.

Lorsque la belle parvint au lieudit, elle se tint droit à côté de ces deux regards vides se contemplant. Deux gargouilles impérissables. L'une armée jusqu'aux dents, l'autre bien chétive et innocente. Alice demanda au petiot ce qu'il faisait seul, il rétorqua de vive voix qu'il trouvait bien incommode notre mercenaire endimanchée. Le mot de trop, il écopait d'un regard inquiétant. La jolie blonde frémit également. Et le voilà qui se sauvait à toutes jambes. Hurlant à sa mère, qu'il avait vu un monstre. Exagérait-il ? La gente demoiselle se rassit puis soupira, soulagée que rien de fâcheux ne se soit produit. Ce microbe ne méritait même pas une taulée, souffla la brune en se saisissant de sa boisson. Puis elle se levait pour marcher. Sa suivante en fit de même, un brin fatiguée mais ne voulant se plaindre.

Soudain, un éclair vint frapper ces jeunes gens. Un coureur de fond avait bousculé la pauvre Alice qui en perdit son verre, à moitié reversé sur sa poitrine comme perdu au sol. Elle geint sur le coup, telle une enfant. Tandis que Kirin avait saisit à la gorge le mécréant. Il avait sous-estimé cette femelle armée et ses réflexes détonante. Mais au lieu de bouder, la beauté des blés gronda le bonhomme alors qu'il étouffé. Il fut reposer à sa seule demande, à elle. Ce pauvre poulet fut sommé de rendre son larcin, un coquète bourse qu'elle avait normalement à la taille. Lorsqu'il tenta de s'enfuir de nouveau, Alice resta des nues tandis que sa comparse fusait tel un missile. Le dépassant alors elle fit barrage et le stoppa net. D'une beigne titanesque, dans la poire, le malotru décollait. Kirin venait d'offrir là un vol plané à l'aide de son redouté crochet du gauche. Le pauvre bougre allait terminer sa course dans un échoppe d'armes, avec fracas.

« Était-ce nécessaire d'être si dure ? » Marmonna-t-elle éberluée, en se rapprochant du lieu du drame.

« C'genre de bougnoule reste con à vie, faut cogner c'tout. » Rétorqua-t-elle platement en l'y suivant, sans faire attention.

« Le pauvre ... Oh, bonjour Hatsuyuki-san ! » Elle venait tout juste de remarquer leur camarade désuet face à la ruine.

« Yo vieille branche ! J'te cherchais, j'là un récit p'tain d'fendard. »
Jecht Hatsuyuki
Le Lion BlancLe Lion Blanc

Jecht Hatsuyuki

Messages : 156
Date d'inscription : 15/10/2012
Âge : 27
Guilde : Minami no Okami
Magie / Malédiction / CS : Régénération accélérée

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.030
Statut: Mercenaire de Rang A
Renommée : Mercenaire Connu
MessageSujet: Re: Minami Style, Baby [pv team ShirAlice]   Minami Style, Baby [pv team ShirAlice] EmptyDim 9 Fév - 12:33


Pas solide le cure dent


Jecht : Celle là irait bien à Minami.
Vendeur : Ohh oui oui oui c’est un excellent choix, très bon très bon ! Vous verrez vous ne regretterez pas, elle est splendide, extrêmement solide et finement ornée. Une pure merveille. Pas trop chère, cinq cent mille.

C’est vrai qu’elle était belle, mais ce type était assez louche. Bon pas que je sois des plus finots mais quand on me prenait pour un idiot j’avais tendance à vite m’en rendre compte. L'appât du gain de ces escrocs, heu, forains, me laissait assez amer. Ils en rataient pas une pour tenter de tirer le moindre Jewel aux pauvres quidam venus ici pour se divertir. Personnellement je n’étais pas aussi simple d’esprit que je le laissait montrer, ça aide beaucoup de se faire passer pour plus bête qu’on ne l’est. Me grattant la barbe, je pesais le pour et le contre si je devais vraiment l’acheter. Bah j’étais quand même assez attiré par les belles choses, et celle-ci vaudrait bien le coup à la guilde. Mais le temps de ma réflexion passant, j’entendis un énorme “SBAFF” titanesque suivit d’un bruit de projectile dans les airs qui me passa à un mètre pour aller s’emplâtrer dans le stand des lames dans un fracas monstre. Sous le poids du corps volant non identifié, la belle Zwei Hander se brisa nette comme du papier de chine, ne laissant sur mon visage qu’une expression blasée. J’avais presque failli me faire avoir par ce trouduc de forain. Croisant les bras, je penchais lentement la tête devant le comptoir pour prendre connaissance du pauvre bougre qui avait fait un vol d’on ne sais où pour atterrir dans de débarras de cure dents aussi solides que la virginité d’une fille de joie. ça devait faire mal cela dit. J’entendis une sorte de gémissement de douleur à chemin entre un caniche qui couine et un boutonneux qui verrait une paire de miches pour la première fois de sa vie. Ou les deux. En tout c’est c’est à ce moment précis que j’entendis une voix plus douce me parlant, contrastant avec le bordel créer dan le coin.


Alice : « Le pauvre ... Oh, bonjour Hatsuyuki-san ! »
Jecht : Oh Alice et Shira, les deux plus belles perles de Minami.
Shira : Yo vieille branche ! J'te cherchais, j'là un récit p'tain d'fendard..
Jecht : Salut gueule d’ange. C’est toi l’origine de c’merdier ? Pour une fille t’es plutôt bordélique ! Mwahaha. Vas-y envoies.

Trouver deux mercenaires ici était vraiment de bon augure, sans rire, ça redonnait toujours le moral de croiser des confrères ou dans le cas présent des consoeurs, surtout quand ces dernières sont de Minami no Ookami. La meute des Loups de Sud prenait vraiment une belle allure à mes yeux, on avait un réel potentiel des grosses guildes de mages tel Lamia Scale ou encore Sabertooth. J’étais même persuadé qu’il ne nous faudrait pas grand chose pour les dépasser un jour où l’autre. était-ce ma fierté d’ancien lieutenant ou alors mon émulation par rapport aux mages qui voulait ça ? Je ne savais pas trop, en tout cas ces deux jeunes et belles demoiselles apportaient une touche non négligeable de douceur à la guilde. Enfin douceur, pour Alice en tout cas, parce que Shira, combien de fois on m’avait dit que c’était une genre de moi en fille ? Mwahahah. Pour une étrange raison, je ne les avaient que rarement vues mais je les appréciaient toutes deux comme de vraies Nakama, c’est étrange parfois ce que peut produire comme effet une guilde sur ses membres. En tout cas cette petite dose de bonne humeur m’avait ouvert l’appétit, et la soif aussi.


Jecht : Y’a une petite taverne dans le coin, j’vous paye un verre les filles ?

Boire un verre et manger un truc entre mercenaires valaient toutes les attractions et manèges du monde. Croyez-moi. C’est vrai qu’en y repensant, on en a pas des masses chez nous des raffinés qui lèvent le petit doigt en buvant une bière comme une tasse de thé. Oooh que non ! Mwahah. Arrivant à une table dans ladite auberge, l’heure était venue pour moi d’en apprendre un peu plus sur ces deux demoiselles. Croisant les bras devant ma pinte, je prononçais un traditionnel mais oblige “Kampai” en levant nos choppes, avant de la vider aussi sec qu’un Nain volerait une pépite d’or tombé devant ses yeux.


Jecht : Alors, mademoiselle Caliburn, qu’est-ce qui vous a poussée à rejoindre les loups du sud ? Et toi Shira, d’où ça t’viens de frapper tout ce que tu vois ? Mwaha.

----------------

Spoiler:
 
Shiranui Kotoryū
Modo / KirinModo / Kirin

Shiranui Kotoryū

Messages : 34
Date d'inscription : 23/05/2013
Âge : 28
Guilde : Minami no Okami
Magie / Malédiction / CS : Adrénaline et Beast Speak

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.790
Statut: Mercenaire de Rang B
Renommée : Mercenaire Connue
MessageSujet: Re: Minami Style, Baby [pv team ShirAlice]   Minami Style, Baby [pv team ShirAlice] EmptyMer 19 Fév - 11:03

En guise d'apostrophe, il fit fort. Les qualifiant de sublimes joyaux. Se voulait-il charmant ? L'homme était charmant avec nombre femmes d'après les rumeurs, mais ce seul détail n'allait pas ternir la raillerie. La beauté des blés s'en retrouva bien gênée, devenue pivoine. Et tandis qu'elle essayait de se reprendre pour lui rétorquer une harmonie, la bête se fendait la poire. Shiranui pouvait être en devenir un ace de la meute des Loups du Sud, il demeurait qu'elle n'avait rien encore pour égaler les hauts éléments de la confrérie. Était-elle seulement appréciée ? L'insolite duo formait une belle formation du jour et de la nuit, la bête et son dresseur. Mais lui alors, qu'était-il dans l'équation ? Le vieil Hatsuyuki était un symbole, un héros qui avait conquit le cœur des enfants. Et si la jeune Caliburn empruntait sa voie de l'épée titanesque dotée du même pouvoir, Kirin elle pouvait penser que c'était eux l'avenir.

Voilà qu'il demandait à entendre ce récit fendard. Elle l'aura bien relaté là comme ça, au milieu du foutoir pouvant rameter nombre gens, hélas la blonde s'exclama. Clamant, d'une habile et douce voix bien persuasive, qu'il fallait filer à l'anglaise. A l'occasion elles acceptèrent la virée au détour de la taverne. La voir trotter lui fit plaisir, Alice était douée d'une grâce exceptionnelle, faisant toujours enfant délicieux. La belle fit donc l'éclaireur pour s'évader de la place. Mais s'il parvinrent sans embuches au dehors, il était une, voir un deuxième, qui avait pris son temps. Car Kirin ne fuit pas, elle s'en va, nuance. Là seulement la blonde revint à l'arrière garde, pour laisser le gourmet gaillard les guider. Endroit pour le moins rustique, loin du taudis de quartiers pauvre ou malfamé, Alice n'allait s'en plaindre. L'atmosphère était des plus populaires, voilà ce qu'adulaient les mercenaires, des hommes du peuple, bien plus proches que les mages et leurs bizarreries.

La salle n'avait l'air bien bondée, tout juste trois clients se courant après. L'éternel accueil découla en ce jeu de regards captivés sur ces drôles de dames. Des célébrités s'avançaient là, de quoi émoustiller les petites gens. Ou alors était-ce juste la grande beauté de la jeune Caliburn qui était à l'œuvre. La pauvre angélique, parfois était à plaindre. Le fait que le gérant ne souffle mot ou ne s'épouvante à la vue de ces gens sur-armés, devait signifier que l'établissement était habituer à voir défiler des mercenaires. Du reste les dires précédents de Jetch confirmèrent cette pensée dans la petite caboche bien faite d'Alice. Elle pouvait dès lors se rassurer et se détendre. A moins que la bête n'entache cette tradition et fasse que leurs confrères ne soient plus les bienvenus, c'était à craindre en effet. Shiranui pouvait exploser à tout moment, une vraie bombe à retardement et le brave Jetch, comme les autres bons hommes ici présents, pourraient bien en être le déclencheur.

La bonne troupe s'amarra à une table ronde. Tous eurent le sourire et l'humeur festive à la levée des chopes. Ces trois là semblaient vieux compagnons en retrouvailles, brandissant l'épée pour clamer leur grande joie. Une réflexion nouvelle emporta l'esprit de l'enfant. Il n'y avait vraiment qu'elle pour se préoccuper de ce genre de fripouilles. Il avait commis larcin et l'avait justement payé. Il pouvait être heureux que la bête ne lui ait tranché les mains, comme on le faisait si bien dans son monde de fous. Au pire il devait être au trou, accusé d'avoir déclenché une bagarre et seul pouvant payer réparation. Quoiqu'il ne serait pas étonnant que la facture soit envoyée à la guilde. Kirin se faisait bien assez d'argent et n'en dépensait au final que très peu. En vérité elle le gagnait pour qu'Alice puisse mener sa vie de conte de fée, mais elle ne l'avouerait jamais. Soudain, pour l'en faire sortir, de sa rêverie, la brune donna une pichenette à la tempe de la blonde qui geint. Elle avait entendu la demande à son nom, avant d'être interrompue.

« Je désirais rencontrer des vrais mercenaires, grandir à leurs côtés et me parfaire pour mériter ce titre à mon tour. Ainsi je serai digne du nom de Caliburn et puis Shira-nee ... »

« J'te l'dirais s'tu m'bats dans un concours d'beuv'rie Geehee ! »

« Je passe mon tour, une chope me suffit amplement. »

« Patron, à boire et qu'ça saute ! »
Jecht Hatsuyuki
Le Lion BlancLe Lion Blanc

Jecht Hatsuyuki

Messages : 156
Date d'inscription : 15/10/2012
Âge : 27
Guilde : Minami no Okami
Magie / Malédiction / CS : Régénération accélérée

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.030
Statut: Mercenaire de Rang A
Renommée : Mercenaire Connu
MessageSujet: Re: Minami Style, Baby [pv team ShirAlice]   Minami Style, Baby [pv team ShirAlice] EmptyLun 10 Mar - 13:45


Minami Dead or Alive


L’ambiance était bonne enfant, j’étais en très bonne compagnie, dans une taverne, et j’avais a boire. Je n’avais pas besoin de plus pour chatouiller de près ce qu’on appelait le bonheur. J’avais mon petit sourire enfantin, insouciant comme à mon habitude, ne laissant rien d’autre paraître qu’un homme bon vivant ne connaissant pas les soucis. Mais en ce moment pourtant je n’avais pas le temps d’être insouciant. J’avais plusieurs soucis sur le dos, et ça tombait bien que je croise Shiranui ici, le hasard faisait bien les choses. L’une de mes dernières mission m’avait amené à tomber sur un petit papier qui me laissait un gout amer dans le fond de la gorge. Mais pour l’heure je m’efforçais de ne pas y penser et j’attendais le bon moment pour en parler à la petite Kirin. Alice elle, au contraire, me semblait l’insouciance incarnée, douce, pleine de légèreté et surtout une honnêteté incroyablement pure. Elle me précisa sa détermination de grandir et s’entraîner au près de Mercenaires, une sorte de fierté de famille à préserver. Ah, l’honneur du nom d’une famille, je ne pouvais qu’approuver et être d’accord avec cette idée pour avoir douloureusement supporté le miens étant petit. Une famille de mage très réputés avec un enfant sans magie en cadet. J’avais du durement batailler pour me faire un nom parmi les grands Hatsuyuki de la famille. Alice était donc de cette lignée qui accordait de l’importance à un nom de famille. J’appréciais cette philosophie. Cependant comme le jour appelle la nuit, Alice et Shira semblaient diamétralement opposées.


Alice : et puis Shira-nee ...
Shiranui : J'te l'dirais s'tu m'bats dans un concours d'beuv'rie Geehee !

Cette fille avait de l’aplomb, et surtout un franc parlé que j’adorais. On aurait dit une moi au féminin, ce qui avait son charme, mais aussi qui pouvait être effrayant d’une certaine manière. Me défier au levé de coude, pardieu, il en fallait des tripes pour affronter un mec de ma trempe sans hésitations. Alice passa son tour, ce qui ne m’étonna pas. Cependant même si j’étais pas aussi observateur que cela, ni même philanthrope ou connerie du genre, je trouvais que Shira changeait bien vite de sujet ce qui pouvait cacher un truc. Dur passé ou quelque chose du genre, je n’en savais rien. J’avais pas envie de creuser mais ça me mettait quand même la puce à l’oreille. Le patron nous apporta une demie douzaine de choppes entre temps, me laissant un petite sourire carnassier sur le visage. Wild Style baby. Je levais ma première en trinquant avec elle pour la descendre aussi sec. Une, puis deux, puis trois. Elle tenait. Moi aussi, je payais donc ma tournée au patron. Les joues rougissant de plus en plus, l’atmosphère se détendant, ce ne furent qu’éclats de rire et autres chansons paillardes que l’on pouvait entendre dans notre coin de bar. Puis à un moment, Alice se leva, surement pour aller aux coin des dames, mais en tout cas ça m’offrait la meilleure opportunité de parler d’un truc à la jeune Kirin. Le coude appuyé sur la table, la tête penchée en avant, l’air un peu grisé et bourré, ou du moins euphorique, mon visage devint de plus en plus calme et sérieux, les yeux plongés dans ceux de Shira. Avant de sortir deux papiers de mon Kangoobag de mon autre main libre. Je lui sortis aussitôt une affiche Wanted avec sa tête puis la mienne sur un autre, des primes assez grosses. Le regard toujours sérieux, je repris l’air assez pensif une choppe, plus du tout dans l’esprit de compet’.


Jecht : J’ai trouvé ça sur le corps du type qui a cherché à me tuer la semaine dernière. Et depuis j’ai eu trois ou quatre aux visites surprises de ce style. Le tiens était avec.


----------------

Spoiler:
 
Shiranui Kotoryū
Modo / KirinModo / Kirin

Shiranui Kotoryū

Messages : 34
Date d'inscription : 23/05/2013
Âge : 28
Guilde : Minami no Okami
Magie / Malédiction / CS : Adrénaline et Beast Speak

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.790
Statut: Mercenaire de Rang B
Renommée : Mercenaire Connue
MessageSujet: Re: Minami Style, Baby [pv team ShirAlice]   Minami Style, Baby [pv team ShirAlice] EmptyJeu 20 Mar - 17:26

Après que la sauvage sur-armée ait passé commande, la table était rudement garnie. Presque aussi alléchante que la jolie donzelle les accompagnant. Quoi qu'un pouvait saliver plus que l'autre. Hormis Alice qui démontra ses manières équivoques, sa comparse leva sa chope, pour la frapper à celle de son bon compère au risque de la fêler; puis elle bu, cul sec, d'une traite. Elle avait tout d'un homme, d'un vaurien, d'un de ces ermites asociaux. Et pourtant, ici elle semblait un brin normée. Suivant presque les codes et rites de l’association qu'elle ne voyait toujours pas en véritable meute. Les Loups du Sud à sons sens n'avaient le véritable esprit de la fratrie animale. Cependant elle s'abreuvait et festoyait gaiement avec l'un deux. Mais il était une exception parmi les hommes. Le modèle d'une enfant égarée et envieuse du pouvoir, un petit être naïf qui n'avait alors aucun rêve et perspective d'avenir. L'on pouvait dire que cette illustre figure, odieusement recyclée en fable pour enfant, l'avait sauvé du caniveau. Enfin, il n'était pas le seul, car la beauté des blés était sa lumière, son louveteau.

Supportant peu cette liqueur, la cadette du trio se retint de se resservir et senti une chaleur l'envahir. A savoir de s'il s'agissait de l'ambiance de camaraderie ou des vapeurs d'alcool, là était le mystère. Elle sourit et tenta de suivre maladroitement le rythme imposé par ses ainés. Ces derniers grands forbans, amateurs de victuailles et de bonnes cuvées, semblaient dans l'incapacité de céder comme d'épancher leur soif. Impressionnée par ce duel tant dantesque que populaire, la jolie blonde tenta de les encourager. A son humble avis, prononcé dans un rire certain qui les amusa certainement aussi, le tavernier pourrait venir à manquer de quoi remplir leurs chopes. Ce serait-là un bel article à paraitre dans la rubrique faits divers du quotidien de la ville. Elle l'imaginait déjà, Minami assèche les barriques du monde. Sa rêverie l'emportant, la belle andouille en oublia son envie pressante. Prise alors à la gorge, elle les quitta quelques minutes. Soudain le ton du coin changeait du tout au tout. Alors que la fête battait son plein, avec une vanne et une petite tape au popotin accompagnant l'escapade de la belle poupée; le vieil homme lui prenait un ton presque condescendant. Kirin haussa un sourcil.



Mercenaire de Minami no Okami

- A la faculté de comprendre le langage des bêtes.
- Possède une lame forgée à l'aide d'un lacryma doté de l'essence d'un Quetzacoalt.
- Possède le trophée Chasseur de Démon.


Si l'un avait l'art et la manière de savoir se montrer aussi bon fêtard qu'homme de sérieux, il ne pourrait que déchanter face à la gaminerie dont fit preuve sa comparse. En effet, à la vue du tract infâme, la donzelle ne put contenir son humeur fendarde. Elle explosa littéralement de rire, à en presque tomber de sa pauvre chaise grinçant. « P'tin les gueules d'endives ! » Était-elle trop saoule pour comprendre la gravité de la situation ? Ou bien, cela l'amusait-elle ? Son rire sembla interminable, dérangeant sans doute la multitude comme rameutant son cerveau caché chez une autre. En regagnant la table, la figure de la belle devint palote. La voilà bien épouvantée. Mile interrogations fusaient dans son esprit. Elle ne put demander, pourquoi eux. Il était évident qu'un mercenaire de renom avec un tel palmarès soit ennuyeux pour la société de l'ombre, mais Kirin alors ? « Pléthore d'pédales tu dis ? Tous des vierges ceux-là, geehee ! » Se calma-t-elle en finissant un fond mousseux. Elle incitait ces mécréants à s'avancer là. Pourvu qu'il n'y en ait pas ici, se dit-Alice.

« Qu'ils me haïssent, pourvu qu'ils me craignent ... Serait-ce le Skyfang qui effraie la gente de l'ombre ? »
PNJ

PNJ

Messages : 122
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : Morphing no Mahô
MessageSujet: Re: Minami Style, Baby [pv team ShirAlice]   Minami Style, Baby [pv team ShirAlice] EmptySam 29 Mar - 1:34
Minami Style, Baby [pv team ShirAlice] 1395684711063743700
Samuel Woodroof, dit le Péon

Vous étiez d'un bruyant dans cette taverne ! Si votre tête était mise à prix, il n'était pas bon de le brailler au su de tous. Comme n'importe quel mercenaire, vous réfléchissiez d'abord par le corps et ensuite par l'esprit, mais il était trop tard pour revenir en arrière. Cet homme en noir vous suivait depuis un bon moment et, attablé au guichet, il vous guettait du coin de l'œil. Vous sembliez un peu trop éméchés, c'était le moment parfait pour passer à l'action. Il se leva, contourna les tables et, s'approchant calmement de votre emplacement, prononça quelques paroles. Son corps se muscla presque instantanément et, ne vous laissant pas de répit, il percuta Shiranui qui fut prise par surprise.

« J'vais te montrer c'qui la vierge ! Shiranui, j'aurai ta tête ! »

Vous aviez de la chance, ce chasseur de tête n'était qu'un de vos comparses ! Une brute qui réfléchissait aux conséquences de ses actes avec un train de retard. Son coup-de-poing avait balayé l'auberge, laissant la mercenaire un peu sonnée contre le mur de l'établissement. Il en avait également profité pour éclater la table des loups de Minami, où trônaient vos consommations, sur Jecht. Vous ne vous y attendiez pas, n'est-ce pas ? C'était toujours aux moments les plus improbables que la malchance montrait le bout de son nez. Tu avais eu la langue bien trop pendue Shiranui, tu en as payé le prix, mais te laisseras-tu faire à présent ? Et toi, Jecht Hatsuyuki, qu'attends-tu pour te relever et soutenir ta camarade ? Il vous attend, mais sachez qu'il ne vous a pas encore montré la véritable étendue de sa force.

Spoiler:
 

_________________


Jecht Hatsuyuki
Le Lion BlancLe Lion Blanc

Jecht Hatsuyuki

Messages : 156
Date d'inscription : 15/10/2012
Âge : 27
Guilde : Minami no Okami
Magie / Malédiction / CS : Régénération accélérée

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.030
Statut: Mercenaire de Rang A
Renommée : Mercenaire Connu
MessageSujet: Re: Minami Style, Baby [pv team ShirAlice]   Minami Style, Baby [pv team ShirAlice] EmptyVen 4 Avr - 13:44


Drunk Style


Me resservant en liqueur, je constatais que Shira trouvait la situation amusante. Un sourire malicieux se dessina sur mon visage, c'est vrai que dans un sens il fallait être idiot pour chercher des noises à des mercenaires. Je m'étais rendu compte qu'on me chassait bien plus facilement qu'on chassait du mage, pensant que j'étais plus faible, alors qu'au final bah c'était toujours aussi amusant de botter le fion de ces chasseuses endimanchées. Les joues bien rouges, le teint aussi frais qu'une pucelle après sa première fois, je ne pus m'empêcher de rigoler de bon coeur en constatant qu'en effet, on avait de sacrées gueules d'endives. En y regardant de plus près, j'étais pas du tout à mon avantage sur ce tract, on aurait même dit que je ressemblais à un quinquagénaire alors que je pétais le feu de mes trente ans. Alice revint avec nous pour au final constater la mise à prix de la tête de la jeune Kirin. Je fermais nonchalamment les yeux, l'air un peu grisé, buvant encore et encore. Shira continuait de s'amuser de son image, ce petit rire tordu et légèrement sadique qui me faisait tant sourire. M'appuyant bien plus en arrière sur le dossier de ma chaise, j'entendis les inquiétudes d'Alice en me focalisant sur le "Skyfang". C'est vrai que Shira était en possession d'une bien belle lame, aussi utile que redoutable combinée à ses compétences de combat. Elle était aussi indissociable d'elle que Dissidia l'était avec moi.

C'est alors que tout bascula. En une courte fraction de seconde. Un peu grogui de tout ce qu'on avait bu, je ne vis absolument pas le coup venir et surtout, le coup partir. Mais malheureusement pour le malheureux, j'étais un homme d'instinct et d'action, qui réagissait au quart de tour. Dès l'instant où il avait percuté Shiranui, mes yeux s'écarquillèrent, j'étais déjà en position de riposte. Alors même qu'il n'avait pas terminé l'élan de son coup, je me penchais en arrière sur ma chaise avec vivacité, laissant croire que j'avais été projeté par le bordel créé. Dans cette situation mon pied frôla de peu sa tête, mais n'importe quel expert de combat aurait pu voir qu'il s'agissait d'un coup délibéré et non d'un geste maladroit. Je confirmais mon intention de combat en continuant mon mouvement d'une manière superbement étrange mais terriblement mercenaire dans le style. Tête renversée en bas, je fis un saut carpé pour me propulser vers l'abruti du jour pour tenter de lui mettre un coup direct. Avec la vitesse, l'élan et mon style assez peu banal, éviter ce coup relevait de l'exploit.

D'un bond vif en arrière, j'observais la scène avec un léger flou sur l'horizon quand une superbe idée heurta mon esprit. Vous savez, ce genre d'éclair de génie qui sur le moment vous semble la meilleure idée du monde mais au final non ? Le Bar était trop étroit pour pouvoir user de Mélodia à tout son potentiel, Karasu aurait fait brûler la bâtisse en une seconde, et Dissidia ... ouais nan, mieux ne valait pas penser aux dégâts monstres qu'elle pouvait faire. Il me restait une magnifique option qui me fit un large sourire sur le visage. Plongeant ma main dans mon Kangoobag, je sortis une gourde violette gravée de l'insigne de Minami. Cette mixture spéciale faite par Wolf pour être couplée à ma capacité de gestion de mes cellules. J'étais déjà bien grisé par l'alcool, j'avais hâte d'exploiter le plein potentiel de mon Suiken. La dernière fois que j'avais utilisé cet art martial de l'homme ivre, c'était contre les Pirates de la mer d'Iridia. Buvant d'une traite la moitié de la gourde, je m'essuyais goulûment la bouche avec on bras, un putain de sourire sadique sur le visage en regardant ce type venu chercher nos têtes.


Jecht : ça y est Shira, t'as fini ta sieste ? Maintenant lève ton cul sinon j'viens te le botter.

La seconde d'après, j'usais de ma capacité pour accélérer l'absorption de l'alcool par mes cellules. Mes joues devinrent rouges, j'avais un sourire carnassier sur le visage, les yeux a demis fermés. Mais alors que j'allais m'avancer pour foncer sur lui en mode wild style, je fus pris d'étourdissement soudain.


Jecht : Ah ... AH ? AHHH ! ça tourne ! ça tourne ! Woooooh ?!



Et je m'écroulais sur le dos comme une belle fiente. Rigolant comme un gamin. La seconde d'après ? Je dormais. Enfin, je ronflais. Puis mon esprit de combat laissa place à la meilleure arme à ma disposition, l'instinct. Je me relevais en mode n'importe comment d'un bond sec, en une seconde j'étais déjà à proximité du chasseur de primes pour me battre avec lui au corps a corps de la manière la plus extravagante qui soit, esquivant le moindre de ses coups sans même faire exprès, ripostant en utilisant une vitesse d'exécution des plus aléatoires. j'étais le White Lion des Loups du Sud, jusqu'à ce jour, personne n'avait pu m'égaler tant que j'étais sous état d'ébriété avancée. Voyant néanmoins que je n'arrivais pas non plus à toucher cet homme qui arrivait à parer extrêmement bien ou esquiver de manière remarquable souvent au dernier moment, mon instinct me guida vers la solution la plus évidente : Faire un maximum de dégâts bruts. Dans un élan barbare, un râle digne de tout mercenaire, je me décidais à frapper le sol avec mon Gantelet Eradius pour libérer la charge d'énergie qu'il pouvait contenir.


Jecht : ROOOOOOOAAAAAAAH ! Eradius ! CRASH !!

Frappant l'espace séparant cet homme et moi, je libérais une puissante salve d'énergie qui au contact du sol se transforma en explosion de zone de taille impressionnante, soufflant la moitié de l'auberge comme une maison de paille. Immunisé d'une certaine manière à ma propre frappe, je fus quand même projeté par le souffle en arrière, mais là où en état normal je me serais mis sur les pieds avec une facilité déconcertante, je me retrouvais encastré dans le bar, juste sous les bouteilles miraculeusement intactes pour la moitié d'entre elles. Un des éclats de bois avait perforé un tonneau, laissant couler du Rhum telle une fontaine, et je plaçais ma tête juste dessous pour profiter des joies de ce carnage que j'avais provoqué.


Shiranui Kotoryū
Modo / KirinModo / Kirin

Shiranui Kotoryū

Messages : 34
Date d'inscription : 23/05/2013
Âge : 28
Guilde : Minami no Okami
Magie / Malédiction / CS : Adrénaline et Beast Speak

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.790
Statut: Mercenaire de Rang B
Renommée : Mercenaire Connue
MessageSujet: Re: Minami Style, Baby [pv team ShirAlice]   Minami Style, Baby [pv team ShirAlice] EmptySam 5 Avr - 12:09

Rien n'aurait pu troubler le repos du guerrier. L'atmosphère festif de ces ivrognes et bons vivants, sembla revenir au galop après l'effroi d'une douce fleur. La jolie blonde allait revenir à table, au sein de la confrérie des grandes cuvées, mais c'était sans compter sur l'irruption d'un étranger au cercle. Kirin ne vit rien venir, en un instant elle était projetée de terre. Un mastodonte lui était rentré dans le lard. La voilà qui volait pour aller s'encastrer dans un mur et y somnoler un instant. Durant cette passade, elle avait dégobiller sur les haillons du détracteur et la beauté des blés avait hurlé, son prénom. Terrorisée et ébranlée, la belle Alice contourna le maraud aux prises avec le Lion Blanc. Il aurait-là affaire à forte partie. La donzelle profitait de cet instant de répit pour fondre au chevet de son amie. Elle la secoua mais rien n'y fit, la brune semblait devenue un golem en sommeil. Elle l'osculta et ne déplora la moindre horreur sur sa peau. Kirin était solide, comme un rock. La violence l'avait vu naitre et on ne la terrassait pas aisément, c'était un fait.

L'ancienne aristocrate fit volte face, pensant que la louve noire était tout juste sonnée. Une douce main campée à une lame dérobée, la lame sacrée pourfendeuse de mythes. L'éveil de la bête arriva plus tôt que prévu, du fait de cet acte. Nul autre qu'elle ne devait brandir ce couperet à monstre. Elle senti l'hérésie à l'œuvre par le biais de cette sensation si étrange que dégage une épée lorsqu'on la tire du fourreau. La Kotoryû était tout particulièrement connectée au cœur de cette lame, elle symbolisait son bras vengeur et sa haine contre son factice détracteur, le Sky God. L'ironie voulu que les palabres de Jecht s'alignèrent sur l'instant précis de cette sensation. Se faisant, elle s'extirpait de la cloison au mariage de bois et de pierre, pour arracher l'arme des mains de sa comparse. Et sans un mot, ni grognement, la bête la rentrait au fourreau. Puis elle assommait l'idiote d'une manchette dans le cou. La brune la retint dans sa chute et évanouissement, puis elle l'appuyait assise contre le mur. Lui déposant enfin l'épée sacrée dans les mains. Elle lui garderait.

Kirin zigzagua entre les tables et les gens de l'auberge, et portant ses mains à aux manches de ses sabres, elles les jeta. L'étrange danse renforçait sa légende, celle d'être une créature fabuleuse mais dangereuse. En effet l'acier frôla chairs et tissus, manquant de peu d'en pourfendre plus d'un. Mais elle était adroite au lancé de couteaux comme de pierres et de fléchettes. Ses maîtres l'avaient bien formé. Tels des poignards, celles-ci fusaient, criblant de manière éparse la bâtisse. Avait-elle un plan en tête ? Alice aurait pu croire qu'elle préparait le terrain et songeait à rebondir à la moindre faiblesse. Elle pourrait dès lors s'emparer aisément d'une lame, qu'elle soit au plafond ou dans une table, pour continuer la lutte si jamais elle s'annonçait ardue. Le fait étant que le colosse ne brandissait la moindre arme, la louve noire ne pouvait en saisir non plus. Elle était ainsi. Le populisme la pensait demeurée mais elle révélait son lot de surprises. Elle fit preuve d'une excentricité et d'un génie de stratège honorant la guilde des Loups du Sud.

« T'connais l'crédo d'la meute ? T'fais chier un loup et t'en a vingt sur la gueule ! »

Rit-elle avec ce regard contradictoire, aussi calme qu'un ciel d'avant tempête. Après avoir été repoussée par une sorte d'onde de choc, le loup revint au galop, crocs en avant durant le bond. Et l'autre zouave, ensuqué et bouffonnesque, qui partait dans le décor tout seul. Tout aussi hilarant que la bêtise incarnée par la blonde. Il n'avait qu'à aller la veiller au lieu de gêner les professionnel. A la retraite le veillaque, se dit-elle en pensées. Pour tenter d'asséner un crochet du droit et en même temps un genoux perfide, dans l'idée de lui faire cracher ses dents.
PNJ

PNJ

Messages : 122
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : Morphing no Mahô
MessageSujet: Re: Minami Style, Baby [pv team ShirAlice]   Minami Style, Baby [pv team ShirAlice] EmptyMar 15 Avr - 21:55
Tout était propice à une belle bataille dans ce décor presque emblématique : quel mercenaire n'avait jamais rêvé de participer à une bonne baston de taverne ? C'était le moment pour vous de faire de vos rêves une réalité ! Il vous avait salement amoché, mais la réputation de Minami vous précédait et vous vous releviez sans sourciller. Toi, Jecht, tu avais mis en ruine la grande salle à manger de l'établissement, tout en propulsant ton adversaire avec un choc d'une violence inouïe. Et toi, Shiranui, tu avais marqué ton territoire avec ton acier et tu te jetais à présent sur l'homme de main.

Bref, vous pensiez avoir le dessus, n'est-ce pas ? Tout se passait comme dans ces grands affrontements de foire où seul l'instinct prédominait. Tu pensais avoir affaire à un bleu Kotoryû ?! Le garçon concentra sa magie et profitant de tes coups lâches, il t'écrasa contre le sol avec la pomme de sa main, chargeant toute son énergie vers cette extrémité. Puis, te soulevant, il te jeta dans les bras de ton ivrogne de coéquipier. Vous l'aviez brusqué et mis en rogne, je n'aurai qu'un seul conseil à vous donner : Tous aux abris !

Spoiler:
 

_________________


Jecht Hatsuyuki
Le Lion BlancLe Lion Blanc

Jecht Hatsuyuki

Messages : 156
Date d'inscription : 15/10/2012
Âge : 27
Guilde : Minami no Okami
Magie / Malédiction / CS : Régénération accélérée

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.030
Statut: Mercenaire de Rang A
Renommée : Mercenaire Connu
MessageSujet: Re: Minami Style, Baby [pv team ShirAlice]   Minami Style, Baby [pv team ShirAlice] EmptyLun 21 Avr - 16:42


Okami Style


Glou, et glou, et re-glou. Bien placé sous mon tonneau ébréché, la bouche grande ouverte, je laissais le précieux nectar venir directement tomber au fond de ma gorge sans faire le moindre effort. Dieu que j’aimais ma vie ! Se battre, boire, profiter des petits plaisirs que la vie nous offre, que demande le peuple ? Au loin en plus j’entendais Shira fanfaronner un peu, ce qui au final me laissait croire qu’elle pouvait gérer ce type pendant que moi je gérais ce tonneau. Non mais rigolez pas ! C’est que ça demande vraiment une forte concentration de tenir la cadence. C’est pas facile d’être ivre tout le temps. Si c’était si facile, tout le monde le ferait ! Profitant donc de ma petite corne d’abondance liquide, j’en avais complètement oublié que ce type avait mis une trempe directe à Shira dès qu’il était arrivé et que je l’avais peut être un poil sous estimé en un contre un pour la jeune Mercenaire. C’est à cet instant précis que j’entendis un énorme choc fracassant, ce mec venait tout simplement d'aplatir la petite Kirin au sol d’un coup direct. N’écoutant que mon instinct, je me relevais dans un saut carpé vif, accroupis, plongeant rapidement ma main dans mon kangoobag. Entre temps l’autre freluquet avait eu l’idée folle de me lancer la Mercenaire dessus en me voyant de nouveau prêt au combat mais complètement Ivre. C’était vraiment non seulement mal me connaître mais surtout incroyablement idiot de nous sous-estimer de la sorte lorsque l’on ne savait rien des cibles que l’on chasse. S’attaquer à moi dans un Bar, c’est sûrement la plus stupide des idées qu’on peut avoir, mais s’attaquer à moi alors qu’il y a un autre membre de ma guilde qui est de la partie, c’est juste du suicide.

Shira fut donc propulsée comme un poids mort sur moi, trop rapide pour que je l’évite, il ne me restait qu’une option pour me défendre : l’attaque. En une seule courte seconde j’eus réussi à accomplir deux tâches salvatrices, la première fut d’intégralement supprimer mon état d’ivresse en accélérant la régénération de mes cellules, la seconde fut d’avoir dégainé et brandit à bout de bras ma belle Dissidia sur la trajectoire de Shiranui. Empoignant ma lame à deux mains en mode Kendo, je la fis tourner pour que les pieds de ma partenaire viennent se bloquer sur le plat de ma gigantesque lame. Avec ma force et la puissance de cette arme, je n’avais même pas reculé, le choc de la résistance sur ma lame produisit un souffle derrière moi, mais malheureusement pour lui, Dissidia avait un pouvoir assez simple à comprendre, mais terriblement redoutable dans ce genre de combinaison. Utilisant le plein potentiel de mon épée, hurlant d’un terrible et puissant grognement barbare, je décidais de lui renvoyer un cadeau empoisonné en voyant que Shira avait elle aussi lu mon mouvement, elle était prête à riposter et se servir de l’incroyable célérité que j’allais lui offrir. Le coup en lui même relevait non seulement du génie, mais aussi d’un incroyable confiance entre les membres de cette meute.

Utilisant toute ma puissance à son maximum, je frappais l’espace devant moi en expédiant la belle mercenaire sur notre proie. Le coup produisit une véritable déferlante, comme une onde de choc tellement j’avais appuyé la frappe. Éviter celle là relevait du miracle, tant il y avait l’accord parfait entre la puissance de Shira et la mienne. L’impact souffla comme du papier les derniers morceaux de murs restant de l’auberge. Master Roshi allait nous passer un sacré savon après celle là. Renvoyant mon épée sur mon épaule, je me tenais encore prêt à me battre, un “au cas où” se prendre une telle claque ne lui aurait pas suffit. Ce type avait voulu nous tuer, il était tombé sur un os, ou plutôt deux.


Jecht : There is one thing we say to death. Not today.


---------------
Spoiler:
 
Shiranui Kotoryū
Modo / KirinModo / Kirin

Shiranui Kotoryū

Messages : 34
Date d'inscription : 23/05/2013
Âge : 28
Guilde : Minami no Okami
Magie / Malédiction / CS : Adrénaline et Beast Speak

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.790
Statut: Mercenaire de Rang B
Renommée : Mercenaire Connue
MessageSujet: Re: Minami Style, Baby [pv team ShirAlice]   Minami Style, Baby [pv team ShirAlice] EmptySam 26 Avr - 18:32

Ce grand dadais était au moins bien galant avec sa dame. Assurément assez entreprenant pour elle, il pouvait déjà la combler. Mais si lui était un grand sadique, elle n'était guère de l'autre bord. Certes la caresse d'une griffe ou d'un poing était fort aimable. Ceci dit, la sauvageonne ne les tolérait bien longtemps. Le temps des salutations sincères était bien achevé. Le scélérat semblait dominer le fauve, à tel point que l'on jurerait qu'elle ne valait rien la pauvre. Il lui fallait corriger cela, sinon le populisme lui jetterait grand rire. Kirin avait donc sa fierté. Pas plus qu'elle cherchais un mâle pour la dominer, en quelque affaire que ce soit, lui n'avait guère envie de l'étreindre. Voilà qu'il la jetait, sans doute lassé de l'emporter trop aisément. Elle lui relançait un sourire, à crocs. Comme savant déjà la suite des évènements. Hélas elle n'avait le bras si long pour attraper une lame, au détour de ce vol plané.

La louve se préparait à la réception contre une surface en dur, elle avait les jambes fléchies en arrière. Elle ne saisit de suite qu'elle gagnait une vénérable lame. Kirin n'était connue pour son esprit vif du reste. Mais elle avait pour qualité de réagir effroyablement vite, sans doute du fait de son instinct animal. Un sauvage dans toute sa splendeur. L'espace d'un instant, lui semblant éternité, la brune lécha sa lèvre inférieure. Là elle y récoltait son précieux nectar de vie. L'odeur du sang avait le don d'émoustiller les bêtes, et elle n'y faisait guère exception. Voilà qui l'enhardissait toujours plus. Aussi mettrait-elle plus de cœur à l'ouvrage du jour, la démolition d'un seul hominidé.Soudain, un cri déchirait les cieux et emplissait d'effroi tout spectateur du chambardement. A l'unisson, ces deux-là avait poussé le cri de guerre. Pour sa part un mélange de hurlement bestial et de déchirement des cordes vocales humaines.

Mais la plus grande agressivité n'était pas dans ce poing fusant en météore, ni dans ce brouhaha, tout juste dans ces prunelles de jade, abritant presque la fureur d'un dragon. Le borgne pouvait tant déchanter face à cet esprit revanchard et infatigable qui la faisait revenir sans cesse à la charge jusqu'à planter ses crocs dans la chair d'un bourreau essoufflé; que devant cette spectaculaire contre attaque de mercenaires agissant à l'instincts. Kirin n'avait que faire de foncer à l'abattoir, elle lui foncerait dans le lard voilà tout. Du reste elle mis en potion un perfide genoux à la jambe replié, histoire d'en placer un si l'ennemi se baissait. Quoiqu'entre un poing, un crâne et un genoux, la figure morflerait tout autant. Au pire ce grand gaillard aurait le nez cassé, au mieux il n'aurait rien. Tout ceci n'était encore qu'une simple mise en jambe.
PNJ

PNJ

Messages : 122
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : Morphing no Mahô
MessageSujet: Re: Minami Style, Baby [pv team ShirAlice]   Minami Style, Baby [pv team ShirAlice] EmptyLun 14 Juil - 11:44
Bon, Samuel n'était pas aussi fort qu'il n'y paraissait et il semblait vous avoir légèrement sous-estimé. Premièrement, il n'avait pas su faire preuve d'analyse et avait foncé tête baissée, espérant sans doute vous écraser tels de vulgaires insectes. Ensuite, votre esprit d'équipe l'avait quelque peu décontenancé et il n'avait pas pu réagir à temps pour esquiver votre contre-attaque. Pour finir, l’enchaînement orchestré par Shiranui avait mis un terme au combat : s'il avait su utiliser sa magie pour se défendre de la première attaque combinée, il n'avait pas protégé son visage et en subissait désormais les conséquences. Après tout, quand on s'attaquait à des loups, il fallait s'attendre à se faire mordre et ce jusqu'aux os. En parlant d'os, tu lui avais complètement enfoncé le visage, Shiranui, et il pissait le sang : ce n'était pas bon pour lui et il était temps de prendre la poudre d'escampette.

Tandis que vous pouviez entendre les foulées pressées de la garde municipale qui se hâtait de vous rejoindre, votre chasseur de tête s'était enfui en laissant derrière lui une jolie cagnotte. Il était venu gagner son pain quotidien, mais vous lui avez -on ne pourrait mieux dire- ôté le pain de la bouche ! Néanmoins, vous risqueriez d'avoir quelques comptes à régler vis-à-vis du remue-ménage auquel vous avez pris part.


Intervention PNJ:
 

_________________


Jecht Hatsuyuki
Le Lion BlancLe Lion Blanc

Jecht Hatsuyuki

Messages : 156
Date d'inscription : 15/10/2012
Âge : 27
Guilde : Minami no Okami
Magie / Malédiction / CS : Régénération accélérée

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.030
Statut: Mercenaire de Rang A
Renommée : Mercenaire Connu
MessageSujet: Re: Minami Style, Baby [pv team ShirAlice]   Minami Style, Baby [pv team ShirAlice] EmptyVen 3 Avr - 22:10


L'addition salée



Le coup le percuta en pleine trogne. Le bruit des os qui craquent, c’est quand même une jolie mélodie, on aura beau dire, mais un nez qui se fracture, c’est quand même sacrément beau à entendre, well, sauf quand c’est le notre. La poussière, les débris la fumée se mélangeaient à l’endroit de l’impact. Shira était déjà prête au combat, moi j’étais prêt à venir l’appuyer si nécessaire. Mais à mon grand regret il n’en fut rien. L’autre bouffon avec sa trogne de pine d’huître se releva avec le pif en chou fleur et des chicos en moins, a tel point qu’il se releva comme une balle pour se tailler la queue entre les jambes en oubliant la moitié de son matos sur place. C’est ça ouais, casse toi. Je profitais du calme revenu pour ranger ma lame encombrante dans mon Kangoobag et constater un peu l’étendue des dégâts. Les yeux un peu grands ouverts, je constatais avec étonnement que la moitié de l’auberge avait été soufflée, genre littéralement, je voyais des gens de l’extérieur, donnant sur la rue, qui nous regardait l’air assez ahuris, enfin un air qui s’approchait de ce que je pouvais avoir aussi quoi. Tain’ c’est pas solide ces auberges de nos jours, une petite rixe et zou, tout part en morceaux. Je penchais quand même un peu la tête avec un air assez surpris à l’endroit où se trouvait une sorte de cratère, un gros impact au sol qui me rappelait vaguement quelque chose.


Jecht : Heu … c’moi qu’ai fait ça ?

En effet, il semblerait que ce chef d’œuvre ... enfin ce désastre soit moi œuvre oui. Yare Yare, me grattant la barbe, je me disais que ça allait encore me retomber dessus lorsque le Master allait l’apprendre. Arriva ensuite le patron du bar, en furie, qui vociféra des mots dans une langue que je connaissais pas. Surement pas des mots doux, mais bon, fallait pas abuser non plus, c’était pas aussi dramatique que ça en avait l’air. Deux trois planches, un petit coup de polish et zou, le tour était joué, rien de sorcier. M’enfin, m’est d’avis que ça allait encore me retomber dessus d’une manière ou d’une autre. Shira trouva la bourse bien garnie du désaxé qu’il avait abandonné en fuyant comme une fille de joie devant le chibre d’un Galatonien. En l’ouvrant on pouvait très vite se rendre compte qu’il était riche le bougre, une pense de cinq cent mille bien chargée, a mon avis il y en avait pour un paquet de prime de tête là dedans. Voilà qui était bienvenue pour payer quelques tournées. Enfin, ça c’était le plan initial, je doutais fortement qu’il plaise aux cinq-six gardes municipaux qui nous attendaient à l’entrée. Un quart d’heure plus tard et un énorme sermon, le patron me présenta la note salée des réparations, cent mille Jewels.

Minami Style, Baby [pv team ShirAlice] 2lvzd5l

Heureusement qu’on venait de se récupérer la prime avec Shiranui qu’on venait de se partager. Bon, me restait quelque ronds dessus mais moins que ce que j’avais espéré, moins l’amende de cinquante mille que la ville nous avait collé. Une demi-heure plus tard et quelques lieux plus loin, je décidais de me séparer de mes deux jolies coéquipières après une journée bien plus que mouvementée. Faut dire qu’après une mission morne mais une après-midi palpitante, l’heure était venue pour moi de me rendre sur mon prochain lieu de mission, à l’autre bout de la région. Je m’étais vraiment bien amusé aujourd’hui. J’aimais bien cette équipe, Shiranui et Alice. La relève de la guilde. Mon balluchon sur le dos, je m’éloignais de cette ville avec le sourire assez amusé. Hespéria, il fallait que je revienne ici un jour ou l’autre.




---------------
Spoiler:
 
Shiranui Kotoryū
Modo / KirinModo / Kirin

Shiranui Kotoryū

Messages : 34
Date d'inscription : 23/05/2013
Âge : 28
Guilde : Minami no Okami
Magie / Malédiction / CS : Adrénaline et Beast Speak

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.790
Statut: Mercenaire de Rang B
Renommée : Mercenaire Connue
MessageSujet: Re: Minami Style, Baby [pv team ShirAlice]   Minami Style, Baby [pv team ShirAlice] EmptyMar 28 Avr - 17:56

L'assaut des braves eut raison du manant. Il fuit, le lâche. Nul doute qu'il pleurait sur son sort, et cette ultime balafre. Elle aura bien rit, et donné la traque. Hélas, il demeurait ses trésors non loin. Du reste, l'homme avait apprit sa leçon. L'espace d'un fugace instant, le calme revint à ses abords. Et tandis qu'elle touchait terre d'aventure, la bête finit quadrupède. Ses prunelles semblaient encore assoiffées de sang. Et à sa belle bouche, ne manquait plus qu'un grognement. Ainsi saluait-elle laidement, la cavale du grand couard. Bien lasse de tout ceci, comme l'attroupement de la milice à l'établissement sinistré, Kirin se releva avec nonchalance. Il n'y avait bien qu'elle, pour ne s'affoler ou du moins déchanter. Mais elle n'avait que faire des déboires d'autrui, et le chaos engendré la laissait de marbre. Elle n'alla pas même, lancer un regard en arrière, à son compagnon bien médusé. Une journée gâchée, à sa pensée.

L'ivrogne d'ailleurs, enfin tiré de sa transe, s'éberlua devant son forfait, la démolition des lieux. Elle encore n'y était pour grand chose. Elle déporta ses pas quiets, à la rencontre des griffes égarées, fichées ci et là. Ces dernières rentrées aux fourreaux, Kirin accordait enfin du crédit à la scène. Le temps d'empaffer le crâne du brailleur de service, le gérant dit-il, et elle ramassait une besace trainant au sol. A vrai dire, il l'avait cherché, à sons sens. Nul doute qu'elle en ébranla plus d'un, dont la milice. La louve noire dénota la richesse de sa trouvaille, et la lança en l'air, vers son comparse. Et sans crier gare, un éclair d'agent déchira le tissu et provoqua déluge d'or. Ce pauvre Jetch allait bien s'ennuyer à y trouver son compte, si le moindre vautour ne se jetait dessus. La donzelle exécrait la monnaie, pouvant noircir les cœurs les plus tendre. Du reste, il lui sembla bien impensable, d'avoir en main, la bourse d'un autre.

Ainsi lui laissa-t-elle tout loisir du partage, quoiqu'il s'ennuya avec quelques bagatelles, comme l'addition du désastre. Seul lui importait à elle, de savoir saine et sauve, sa chère Alice, et sa lame sacrée. Elle gagna son chevet, scella dans son dos l'arme, puis s'attela à réveiller la blonde. Lui tirer les joues en gueulant était tout elle, qu'elle finesse. Voilà qu'elle l'aidait à se relever, et s'écartant, Kirin dévisageait un bellâtre en armure. « T'veux ma photo', du Schmoll ? J'peux vous r'faire l'portrait, prix d'groupe allez ! » La bête n'avait rien évacué de l'adrénaline engendrée par la bataille. Il lui fallait se défouler. Et un rien ferait l'affaire. Gloussant derrière, la beauté des blés s'excusait encore auprès d'une peuplade. Puis elle brandit l'avis de recherche, ce papelard annonçant la couleur de l'incident. Elle espéra juste, que cela innocente la guilde, de l'idée d'un attenta délibéré. Kirin et Jetch ne firent que se défendre plaida-t-elle.

Avec virulence et panache certes, mais il y avait légitime défense. L'amende allait être salée, et même resservie, elle le savait. Mais elle espérait fort, que rien de mauvais n'arrive encore. D'une bonne mimine, posée sur l'épaule, la jeune pousse désira apaiser la bête. Cette dernière avait le regard impassible, l'iris las et froid. Était-elle sans cœur ou juste aliénée ? se dit-on. Elle pouvait à loisir décalquer du beau monde, ou simplement passer son chemin et rentrer au pays. Il n'incombait qu'à la garde de la laisser filer, ou de l'empourprer. Naguère encore, s'il choisirent la bonne fin, alors l'insolite duo filerait en silence. Il tardait fort à la blonde d'oublier l'affaire, avec un bon bain chaud. Kirin elle songeait à ce récit d'aventure, qu'elle ne pu conter. Nul doute qu'il aurait amusé leur compagnon, comme la beauté des blés. A vrai dire, la louve noire songea à s'entrainer plus dur encore, en rappel à ce gaillard l'ayant dominée.
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Minami Style, Baby [pv team ShirAlice]   Minami Style, Baby [pv team ShirAlice] Empty

Minami Style, Baby [pv team ShirAlice]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Sud :: Hespéria
-