Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 Dans les dédales du temple [PV Amandil, Izilla]

AuteurMessage
Raven Meister

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 18/11/2015
Âge : 23
Guilde : Crime Sorciere
Magie / Malédiction / CS : Itô no Mahô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.750
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Itinérante
MessageSujet: Dans les dédales du temple [PV Amandil, Izilla]   Jeu 3 Déc - 14:54



Raven Meister Crime Sorciere


Casque magique vissé sur les oreilles, Raven se promenait tandis que son regard se perdait dans le sol tandis qu'elle approchait du temple de Garoth. On disait que seuls les êtres purs pouvaient y entrer, et ce n'était pas la première fois pour Raven. Après tout, même si elle avait déjà assassiné plusieurs personnes, elle n'était pas mauvaise. Considérant simplement cela comme un mal nécessaire, de son point de vue qui était très pragmatique sur ce genre de choses. Bon, il n'y avait par contre, aucune chance pour que Maelström puisse y pénétrer et puis, cette dernière n'était pas croyante, contrairement à Raven. De fait, tout ceci ne l'intéressait pas et elle était même exaspérée que sa partenaire veuille faire un tour là-bas.

Il faut dire que Raven avait ses raisons : la bataille de Gehenna venait de se terminer et bien qu'elle n'y ait pas participé, elle comptait aller se recueillir en la mémoire de tous les hommes et femmes morts ce jour-là. Pour leur repos éternel. Silencieusement, Ravent finit par arriver aux pieds du temple qui était très impressionnant. L'observant, elle constata que ce dernier n'avait pas changé depuis toutes ces années : simple mais imposant. Comme si quelque chose, comme un être divin l'observait. Enlevant finalement son casque, la magicienne soupira avant d'entrer. Dieu merci, elle n'avait pas été reconnue. Il faut dire que, discrète elle n'avait pas encore d'avis de recherche à elle. C'était toujours ça de prit et elle espérait que ça dure encore longtemps comme ça. Mais bon, elle savait qu'en continuant d'avancer sur la voie du sang, elle ne pourrait y échapper.

Le regard vide, elle marchait en direction de la salle principale. Il y avait peu de monde de présent aujourd'hui, sans doute les fidèles étaient-ils occupés. Alors qu'elle se perdait dans sa contemplation, Raven entendit Maelström lui glisser quelques mots à l'oreille.

On se fait chier, tu veux pas partir d'ici ?


Décidément. Toujours aussi impatiente celle-là. Un sourire triste se dessina alors sur le visage de Raven, tandis qu'elle fermait les yeux. C'est fou comme elle et Malstöm étaient différentes. Et pourtant, elles partageaient le même corps. Plus proches que des sœurs, plus proche que des amantes même, elles étaient indissociables l'une de l'autre. Pour certains, cela pouvait sonner comme étant une malédiction, mais pour elles, c'était une bénédiction. Un don des Dieux. Mais pour le moment, ce n'était pas le sujet de sa visite en ces lieux sacrés que de s'interroger sur son lien avec Maelström.

Alors qu'elle pénétrait dans la salle principale, Raven constata que personne n'était encore présent. Tant mieux, elle pourrait se recueillir en paix. Après s'être agenouillée, elle baissa la tête afin de prier, comme offrande aux morts. Durant ce genre de moments, bien qu'elle se sentait en harmonie avec la nature et tout ce qui l'entourait, elle ressentait également une infinie tristesse. Mais il ne fallait pas se laisser submerger par l'émotion. Pas encore.

C'est après quelques minutes que la « criminelle » entendit des pas derrière elle. Se retournant, elle décela une présence féminine, de par la forme et la démarche de la personne. Comme quoi, assassiner les gens pouvait permettre de développer quelques talents. Tandis que la pénombre laissa place au visage de son interlocutrice, elle salua poliment cette dernière.

Bonjour. Vous venez pour vous recueillir, vous aussi ?


Cependant, alors même qu'elle finissait sa phrase, une autre silhouette se dessina dans l’obscurité. Décidément...


© Halloween





Dernière édition par Raven Meister le Dim 3 Jan - 1:25, édité 2 fois
Amandil Anésidora
Modo / Mage SolitaireModo / Mage Solitaire

avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 31/03/2015
Âge : 24
Guilde : Solitaire
Magie / Malédiction / CS : Necromancer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.520
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: Dans les dédales du temple [PV Amandil, Izilla]   Jeu 3 Déc - 23:47








    J'étais partie pour Garoth, ce temple géant situé dans le sud. Je n'étais pas très croyante, voire pas du tout. Cependant, les récents évènements concernant ma famille me vinrent à penser que je devais prier pour eux, eux qui étaient morts par ma faute. Prier pour eux le soir ne m'avait pas suffi. J'étais persuadée qu'il fallait que je fasse un pèlerinage afin d'honorer leur mémoire. J'étais dans une robe noire à manche courte avec un chapeau également noir et des gants blancs.

    ROBE DE DEUIL:
     

    Une fois arrivée devant le temple, je repensais à tous les moments que j'avais partagés avec Rachel, les bouquets de fleurs que je faisais avec elle pour l'aider à tenir la boutique de fleurs de sa mère. Les disputes que j'avais avec mon père sur l'armée. Comment je pouvais être nostalgique de dispute ? Cela n'avait aucun sens. Des leçons de musique que m'avaient obligés à apprendre ma mère, je lui en avais voulu, même si je dois lui dire merciaujourd'hui pour celles-ci, car elles font mon bonheur à chaque que je joue, cela me permettait d'évacuer, mais à présent cela ne suffisait plus. Il fallait que je vide mon sac. Et bien sûr tous les prétendus moments passés avec mon frère. Celui-là même qui avait manipulé la plupart de ma vie en mettant nos parents contre moi, en gardant des secrets qu'il pouvait à présent utilisé contre moi pour ainsi me déstabiliser un instant, un instant qui se révélera peut-être fatidique et mortel. Je revoyais encore Rachel sacrifier les dernières étincelles de son existence pour sauver ma vie. Elle avait été en sang, mais elle avait quand même réussi à bloquer ce monstre, cet effroyable être qui se nommait Epiméthéé Amandil. Je rentrais dans le temple. Le bourdonnement dans ma tête commença. Comme une bête qui deviendrait folle furieuse à l'idée de s'approcher davantage du feu.
    J'entrais dans la salle principale, le bourdonnement continua. La salle était magnifique. On aurait dit une cathédrale de cristaux de glace où jouait et se reflétait la lumière. Le résultat était impressionnant. La beauté me laissait abasourdi, pantoise je n'arrivais plus à aligner deux mots. Une jeune fille aux cheveux courts blonds vénitiens, comme les miens était déjà présente, ce n'était pas courant de rencontrer des blondes vénitiennes comparé aux autres blondes qu'on peut croiser à chaque coin de rue . De plus, quand la jeune fille se tourna vers moi je pus voir ses yeux vairons. Elle faisait à peu près ma taille. Puis elle m'adressa la parole.

    « Bonjour. Vous venez pour vous recueillir, vous aussi ?»

    « Bonjour. Oui, je viens me recueillir pour des proches que j'ai perdus il n'y a pas si longtemps et vous? »dis-je poliment en essayant de réprimer la leçon de morale qui me venait à l'esprit comme quoi il ne fallait pas parler aux inconnus. Il ne fallait que j'oublie que j'étais dans un lieu de culte, un lieu de partage et donc que je devais me socialiser plus et être plus ouverte aux autres, de plus s'était une fille donc je n'avais pas besoin d'être renfermée autant qu'avec un garçon.

    Mon mal de crâne empirait de plus en plus. Une autre silhouette arriva derrière moi, je me mis de profil afin que chaque personne puisse me voir. Mais mon visage et mon apparence vacillèrent un instant pour voir un bref instant ma forme démoniaque comme une image qui grésille dans un lacryma-vision. Mon mal à l'aise continua et je préférais m'asseoir. Les grésillements s'accentuèrent jusqu'à ce que je prenne ma forme de démon sans que je le veuille. Je poussais un cri, que dis-je un hurlement. Ce lieu était mauvais pour moi. Oui, il était mauvais pour moi, car j'avais absorbé un démon et celui-ci ne supportait pas ce lieu sacré.

    [/color]



_________________

Izilla Umine
Mercenaire d'Hungry WolvesMercenaire d'Hungry Wolves

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 23/10/2015
Âge : 17
Guilde : Hungry Wolves
Magie / Malédiction / CS : Emptiness

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.315
Statut: Mercenaire de Rang B
Renommée : Mercenaire Itinérante
MessageSujet: Re: Dans les dédales du temple [PV Amandil, Izilla]   Ven 4 Déc - 11:16
Ce jour-là, c'est à Garoth que ses pas la menèrent. Mais contrairement à la jungle de Guatamalta, la destination n'était cette fois pas due au fruit du hasard. En ces temps de deuil, la mercenaire allait elle aussi rendre hommage. Mais pas directement aux combattants qui avaient péri sur le sol de Gehenna. En effet, par une sinistre coïncidence, on approchait lentement de l'anniversaire de mort de sa sœur, Mayurii.
Déjà huit longues années... Mais la jeune louve, elle, avait arrêté de les compter depuis longtemps. 
Pour se recueillir, le temple de Garoth était idéal.
Comme chaque hiver depuis son retour sur le continent, la mercenaire s'y rendait. Ce n'était certes pas le lieu de culte le plus proche d'Oak Town, mais pour Izilla, c'était le plus significatif. Ce n'était pas tellement qu'elle croyait en ces divinités. D'ailleurs, elle n'y croyait tout simplement pas. Mais de son vivant, Mayurii avait toujours vénéré ces dieux, dans l'espoir qu'un jour l'un d'eux ait pitié de ces pauvres enfants et les sorte de cet enfer. Izilla aussi y avait cru pendant un temps. Quand Mayurii avait cessé de respirer, alors la croyance s'était envolée avec l'innocence. Et elle avait cessé d'espérer.
Seul Arthur Connor lui avait donné de nouveau l'envie de se battre, bien des années plus tard. Et depuis, elle revenait ici chaque année.

Juste devant l'imposant temple, la demoiselle hésita. Hésitation bien vite refoulée, elle n'avait pas le droit de douter. Elle connaissait la procédure; si votre âme cachait de la noirceur, alors l'accès vous était refusé, d'une manière ou d'une autre. Elle fit donc le vide dans son esprit, chassant ses idées de vengeance en ne gardant que l'image de sa sœur bien-aimée.

L'endroit était toujours aussi froid, et presque désert cette fois. La fraîcheur lui arracha un frisson, mais ce n'était pas pour autant qu'elle allait reculer. Après tout, elle était aussi habituée à ce genre de changement climatique. Elle continua d'avancer, jusqu'à un autel un peu à l'écart, dans la salle principale. À sa grande surprise, quelqu'un était déjà agenouillé devant. D'ordinaire, les fidèles priaient devant l'autel principal, ce petit espace de la salle n'étant que peu fréquenté...
À pas de loup, la jeune femme se décala derrière un genre de pilier, souhaitant laisser à l'inconnue un peu d'intimité afin de se recueillir.
Quelqu'un d'autre s'avança vers le petit autel, et celle qui était agenouillée se retourna. Son regard était perçant, et ses yeux de deux couleurs différentes. D'ailleurs, les pupilles en elles-mêmes donnaient cette impression étrange... Il sembla à la mercenaire que ce corps abritait deux personnes distinctes. Après tout, n'est-ce pas au travers du regard que nous discernons le reflet de l'âme ?
Izilla chassa rapidement ces ridicules pensées, écoutant vaguement le discours de l'inconnue à l'intention de celle qui s'était avancée. Cette fois, elle se tourna vers la nouvelle venue, toujours dans l'ombre de son pilier. Quelle ne fut pas sa surprise en reconnaissant ce visage ! Elle fit un pas en avant, sortant au grand jour. Cependant, elle n'eût pas le temps de se réjouir des retrouvailles, ou de s'en désoler...

La femme laissa place au démon. La mercenaire fit un pas, en arrière cette fois, les mains sur le manche de ses kunaïs. Se battre dans un lieu sacré, quel sacrilège ! Izi ne souhaitait vraiment pas croiser le fer. De plus, elle détestait se mêler de ce genre d'histoire… Mais pour le coup, la mercenaire connaissait plus ou moins celle dont l'apparence avait changé du tout au tout, et elle ne pouvait se résigner à la laisser dans cet état. Vu le cri qu'elle avait poussé, la douleur avait dû être monstrueuse. Il fallait l'aider, d'une manière ou d'une autre.
Elle se tourna donc vers celle aux cheveux blonds vénitiens, ne sachant pas vraiment quoi dire. Elle demanda finalement, avec sa nonchalance habituelle. L'intention était pourtant là...

- Vous allez bien ?

Elle avisa le monstre. Que faire pour ne rien détruire tout en maîtrisant la situation ? Elle regarda de nouveau la créature, puis la demoiselle.

- Il faudrait lui faire retrouver ses esprits...

Le problème, c'était comment ? En la faisant sortir ? Par la porte c'était tout simplement impossible, le démon risquait de briser trop de choses, et la mercenaire doutait de pouvoir l'emmener jusque là-bas. Par la voie des airs, alors ? Mais cela impliquait de détruire le toit, et les frais de réparation risquaient d'être élevés. Restait plus qu'à espérer qu'elle reprenne ses esprits toute seule, ou que la jeune femme aux yeux bicolores trouve une solution...
Et dire qu'elle était venue passer une journée de pèlerinage... Franchement !
Raven Meister

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 18/11/2015
Âge : 23
Guilde : Crime Sorciere
Magie / Malédiction / CS : Itô no Mahô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.750
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Itinérante
MessageSujet: Re: Dans les dédales du temple [PV Amandil, Izilla]   Ven 4 Déc - 20:46



Raven Meister Crime Sorciere


Tiens, c'était étonnant ça. La jeune femme, qui était sans doute plus âgée qu'elle, avait les cheveux de la même couleur. C'était très rare et à vrai dire c'était la première fois que Raven en croisait une. Finalement, c'est sur un ton poli que la jeune femme lui répondit. En effet, elle était bien là pour se recueillir, sans doute pour quelqu'un de sa famille. Mais bon, ça ne la regardait pas plus que ça, après tout elle ne voulait pas se montrer indiscrète. C'est après quelques instants que Raven finit par répondre à la question que son aînée venait de poser.

En effet mademoiselle. Mais ce n'était pas pour un proche, simplement pour les personnes mortes ce jour-là.


Ce jour-là faisait bien évidemment référence à la terrible bataille qui s'était déroulée sur l'Île de Gehenna. Après tout même si elle n'avait pas participé a la bataille, elle se sentait concerné, c'était normal après tout. Cependant, en l'observant de plus près, Raven constata qu'elle n'avait pas bonne mine, comme si elle était sous les effets d'un abominable mal de crâne. Légèrement soucieuse, elle n'en montrait cependant rien car une autre protagoniste fit son apparition. Il s'agissait encore d'une femme, mais cette fois-ci elle semblait beaucoup plus quelconque avec ses longs cheveux noirs.

Cependant, loin de s'en formaliser, la silhouette de la jeune femme qui partageait sa couleur de cheveux laissa place l'espace d'un instant à une forme qui n'était clairement pas humaine. Étrange, que s'était-il passé ? Avait-elle rêvé ?

Oy oy. C'était quoi cette embrouille partenaire ? J'ai pas la berlue que je sache.


En effet, c'était très étrange et Raven se mit sur ses gardes. C'est presque de manière totalement instinctive qu'elle commença à déployer ses fils dans toute la salle. Il fallait qu'elle reste prudente car elle était sûre que tout ceci n'augurait rien de bon.

Bien vite, la situation dégénéra. En effet, la femme qui venait de s’asseoir se transforma en démon. Oui, Raven connaissait cette magie, elle en avait entendu parler. Une magie qui permettait de se transformer en démon, le Take Over, selon ses souvenirs. Bon sang, quelle idiote d'être venue jusqu'ici alors qu'elle manipulait ce genre d'arcanes.

Le démon hurlait à la mort, tandis que la troisième protagoniste s'approcha rapidement de Raven qui avait une mine très sérieuse. Elle se battait mentalement car elle ne voulait pas que Maelström vienne causer des soucis en voulant se battre. C'était difficile et elle était très concentrée. Mais il fallait agir, et vite.

Concentrant sa magie dans ses doigts, Raven dirigea ses fils directement vers le démon. Tout d'abord, l'immobiliser. Elle espérait que ça marcherait mais n'en était pas sûre. Néanmoins, sa technique fonctionnait et rapidement la créature se retrouva ligotée, ne pouvant pas vraiment bouger. Néanmoins, ce n'était pas facile de la contenir ainsi et l'assassine ne pourrait sans doute pas tenir très longtemps à ce rythme.

Ne bouge pas et calme-toi. Sinon, je serais dans l'obligation d'user de la force...


Sa voix était froide et implacable. Menaçante même. Il n'y avait pas de doute quant à ce qu'elle serait capable de faire. Néanmoins, elle ne dégageait rien, pas la moindre once d'hostilité. Elle n'était que calme, un calme pragmatique, mais qui pouvait se transformer rapidement en une tempête furieuse si elle ne reprenait pas rapidement son apparence normale.

Toi là, bouge un peu au lieu de bailler aux corneilles. Essaye de l'assommer en lui donnant un coup sur la nuque par exemple.


Puis, après quelques instants, elle prit la peine de préciser sa pensée. Néanmoins, sa voix était bien plus claire et pleine d'émotion qu'auparavant. Comme si c'était une autre personne qui parlait. D’ailleurs, elle arborait même un petit sourire malicieux.

Grouille-toi ou j'vais devoir la démolir ! Et m'est avis que les curetons seront moyennement contents.



© Halloween





Dernière édition par Raven Meister le Dim 3 Jan - 1:31, édité 3 fois
Amandil Anésidora
Modo / Mage SolitaireModo / Mage Solitaire

avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 31/03/2015
Âge : 24
Guilde : Solitaire
Magie / Malédiction / CS : Necromancer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.520
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: Dans les dédales du temple [PV Amandil, Izilla]   Dim 6 Déc - 20:59








    La demoiselle aux yeux vairons me répondit qu'elle priait pour les gens ce jour-là. Je n'eus aucun mal à savoir de quel jour elle parlait. Elle parlait de la Crise Géhenna, comme mes supérieurs aimaient l'appeler, pour éviter de dire guerre totale. Guerre que le Conseil avait perdu d'ailleurs. Tout ça parce qu'un membre du conseil était allé trop loin. D'un coup, mon titre d'écuyère runique du Conseil Magique me faisait honte. J'avais honte d'appartenir à ce groupe qui pour la vie de quelques malheureux prisonniers, les plus dangereux et les plus forts , avait préféré une guerre, un massacre. J'eus aussi une pensée égoïste. Cette jeune fille venait prier des gens qu'elle ne connaissait pas, des inconnus par centaines alors que moi, j'étais venu pour trois personnes insignifiantes aux yeux de la société, des proches.

    Puis vint la crise démoniaque.

    Ma tête hurlait de douleur et je ne combattre. Je pouvais juste essayer de garder le contrôle de mon démon. Ce ne serait pas facile, celui-ci était déchaîné. Le lieu saint avait été comme jeté de l'huile sur le feu ou d'acculer un fauve. Résultat, je ne contrôlais quasiment rien. J'avais reconnu la personne qui était arrivé un peu avant ma transformation, je l'avais déjà croisé dans la jungle de Guatamalta.
    Je pouvais entendre la voix de la femme brune.

    Soudain, je ne pouvais plus bouger. Bien que le démon continua à se déchaîner, au moins il était entravé. Des fils bloquaient mes bras contre mon torse et ma position assise facilitait mon entrave. Voilà, maintenant, j'étais un saucisson.
    Mais qui était celle qui m'avait ainsi mise prisonnière ? La brune ? Je ne pense pas, elle avait sorti des kunaïs, comme si ceux ci pouvait créer des fils - la bonne blague-la seule option qui restait s'était miss vairon. D'ailleurs, elle semblait d'un calme olympien.
    « Ne bouge pas et calme-toi. Sinon, je serais dans l'obligation d'user de la force... »
    Mon démon ria, un pur rire machiavélique - comme dans les film avec les méchant,sauf que là s'était vraiment un démon pas un petit mortel un tant soit peu mauvais. Comme s'il se moquait de l'utilisatrice de fils.
    « Cette pauvre fille que j'ai pour hôte est d'une faiblesse lamentable. Il aurait mieux fallu que ce soit toi, tu es bien plus puissante, mais je n'ai pas dit mon dernier mot. Cependant même si elle est faible, elle reste quand même forte. Mais je sais que tu ne pourras pas me bloquer indéfiniment.»La voix était grave et sentait le danger. Que je vous informe la voix d'un démon est comme le miel, elle vous attire pour pouvoir mettre la main sur votre âme afin que le démon en question se nourrisse de votre peur et de votre servitude.

    Mon démon, comme beaucoup de démons, possède des griffes, bien que celles du mien soit plus petites que la plupart de ses congénères afin que le Sabnock manie mieux l'épée. Cependant, il peut les utiliser en cas d'urgence. La situation étant telle quelle, s'était une urgence. Mon corps déplaça ses bras légèrement afin de pouvoir sortir ses griffes afin de couper les fils qui m'attachaient, au passage je me fis des griffures -mais ce n'est qu'un petit détail.

    « Aller essaye de m'arrêter, petite ! »Sabnock semblait vouloir se lever, mais quelque chose l'en empêcha. Comme une force l'immobilisait. Ce n'était autre que moi. Oui, oui, moi, Amandil qui ne voulait pas que le démon s'en prenne à des gens innocents. Pour prouver sa supériorité, le démon me fit lancer deux sorts en même temps, une dépense énergétique importante. Il lança donc Confusion et Limite. Des cercles magiques apparurent au-dessus de la jeune fille brune et de la jeune fille vairon.

    Puis comme je me doutais que si mon corps répliquait la demoiselle aux fils n'allait pas en rester là. D'ailleurs, elle me l'avait clairement dit. Je luttais intérieurement pour le contrôle de mon corps. Je ne réussis qu'à moitié, littéralement, car une moitié de mon corps était le démon, l'autre moi.

    « Si tu ne veux pas que je perde complètement le contrôle, il faut que je reste éveillé. Vous n'aurez qu'à me saucissonner encore une fois.
    Tuer ! Tuer ! Je vais tous vous tuer ! »


    [/color]



_________________

Izilla Umine
Mercenaire d'Hungry WolvesMercenaire d'Hungry Wolves

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 23/10/2015
Âge : 17
Guilde : Hungry Wolves
Magie / Malédiction / CS : Emptiness

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.315
Statut: Mercenaire de Rang B
Renommée : Mercenaire Itinérante
MessageSujet: Re: Dans les dédales du temple [PV Amandil, Izilla]   Mar 8 Déc - 19:30
Sourcils vaguement froncés, la mercenaire ne cessait d'observer la scène, avec un calme froid. Intérieurement cependant, Izilla n'avait de cesse de cogiter. Que faire ?
Celle aux yeux vairons fit appel à la magie, gênant le démon dans ses mouvements. Un mage, donc. Appartenait-elle à une guilde ? Peut-être. Seulement, aussi jeune fut-elle, la sensation de danger qui émanait d'elle était bien présente ; et elle n'était pas à prendre à la légère.
La bête quant à elle était d'un joli bleu, si on ne tenait pas compte de sa nature. Mais bon, vu le reste de son apparence, il était difficile d'oublier à quel ordre appartenait la créature. Pour renforcer cette vérité, au bout de ses "doigts" (dans la mesure où l'on pouvait les nommer ainsi), on devinait clairement des griffes aussi tranchantes qu'une lame de rasoir. Sa présence était imposante, elle envahissait toute la salle rien qu'en étant emprisonnée par la magie de l'autre fille. Deux pouvoirs de taille.
Pour le moment, la jeune femme aux yeux bicolores semblait maîtriser la situation, mais la brune se doutait que ça ne durerait qu'un temps. Après tout, un démon restait un démon. Même si pour la mercenaire, la pire de ces créatures restait l'Homme.
Lorsqu'elle fut apostrophée, la louve ne put s'empêcher d'esquisser un sourire mi-amusé mi-agacé. Pour qui se prenait cette gamine ? Les gens avec ce genre de culot étaient rares en ces temps, et c'était parfois bien dommage...
Son sourire s'accentua avec la seconde remarque, et Izilla hocha la tête, marmonnant un vague "à votre service.." ironique. Ses pensées vis-à-vis de cette fille étaient contradictoires… Elle avait à la fois le courage de faire face au démon, mais aussi le culot de provoquer la mercenaire. Elle ne savait donc pas si elle devait l'estimer, ou la mépriser.
Elle reporta toute son attention sur le démon, qui commençait à gesticuler pour se défaire de ses entraves. Les griffes remarquées plus tôt finirent par venir à bout des liens discrets, et la bête fut de nouveau libre. Rien qu'à en juger par son regard fou, elle n'avait pas l'intention de se laisser ravoir. Cela ne présageait rien de bon.

Maintenant, c'était à son tour de tenter l'offensive. La mercenaire se mit davantage sur ses appuis, prête à se mettre en mouvement suite aux propos du démon. Il avait raison, l'autre fille ne tiendrait pas indéfiniment ; de même pour le véritable possesseur du corps, l'agent runique. Les premiers sorts arrivèrent, et la mercenaire fut contrainte d'utiliser Sept lieux afin d'éviter l'attaque, de justesse. Elle n'attendit pas la seconde salve et s'élança, utilisant Errance afin d'être plus difficile à toucher. Les fils qui avaient été déployés un peu partout dans la salle gênaient ses mouvements, et la mercenaire s'efforçait de limiter les dégâts, se causant néanmoins quelques entailles.
Lorsqu'elle parvint jusqu'au démon, elle déplia sa lame et se laissa glisser au sol avec un rapide mouvement. La plaie sur le membre inférieur du démon était très petite mais suffisante. Le poison paralysant allait commencer son œuvre. Et la mercenaire allait se replier afin d'admirer l'effet de Contrecoup. Restait plus qu'à voir si cela avait été suffisant ou non...
Raven Meister

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 18/11/2015
Âge : 23
Guilde : Crime Sorciere
Magie / Malédiction / CS : Itô no Mahô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.750
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Itinérante
MessageSujet: Re: Dans les dédales du temple [PV Amandil, Izilla]   Mer 16 Déc - 23:36



Raven Meister Crime Sorciere


Un rire donc. Un rire démoniaque. Raven serrait des dents, fulminant intérieurement. Cette chose qui prenait possession du corps de la femme ne semblait pas vouloir faire preuve de coopération. La jeune magicienne de Crime Sorciere ne voulait pas se battre et faire couler le sang ici, pas dans un temple sacré. Croyante comme elle était, ç'aurait été un blasphème pour elle, que d'agir ainsi. Et la créature maléfique lui répondit alors, lui rappelant bien le fait qu'elle ne pouvait pas la bloquer indéfiniment. Ce n'était pas tant une histoire de puissance, la difficulté de l'exercice résidait surtout dans le fait qu'agissant de manière bestiale, il était difficile pour Raven d'user correctement de ses fils. Autrement dit, la situation atteignait un point critique.

Rapidement, le démon parvint à s'extirper de ses « chaînes » grâce à ses griffes. Au même moment, l'assassine constata avec soulagement que la demoiselle aux cheveux noirs décida de passer à l'attaque afin de pouvoir maîtriser la bête. Utilisant sa lame avec dextérité, elle parvint à blesser la créature qui n'arrêtait pas son étalage de violence. Continuant encore et toujours, elle attaquait mentalement Raven, désormais Maelström. Tss, une attaque qui rongeait donc l'esprit, ce que détestait le plus au monde Maelström. C'était également le cas de Raven, après tout, durant des années son esprit avait été son seul refuge, le seul foyer qui n'avait pas été violé.

Néanmoins, la différence de force était telle que la tisseuse n'avait presque aucun mal à résister. Après tout, même les attaques conceptuelles de ce genre avaient de lourdes difficultés à fonctionner et elle ne ressentait que très peu de différences. Pas assez pour l'empêcher de raisonner correctement, en tout cas et se battre avec efficacité. Bien sûr, ses mouvements étaient un peu moins efficaces et coordonnés, mais c'était tout. Malheureusement, dans le cas d'une manipulation aussi délicate que celle que demandait sa magie, même une aussi petite différence avait son impact. Il fallait donc passer à une méthode un peu plus... drastique.

On va le faire de cette façon alors !


D'une rapide série de pas en avant, Maelström engagea alors Amandil dans un close-combat afin de la vaincre le plus rapidement possible. La différence de force semblait assez frappante au premier abord et au final, la dérangée n'avait besoin de faire attention qu'aux griffes de l'adversaire. Parant un coup qui lui aurait valu un aller simple au cimetière s'il l'avait touché, la jeune femme contre-attaque en tentant de la soumettre avec une technique de Ju-Jitsu, en prenant comme point de rupture son épaule droite. L'idée de la manœuvre était en fait de lui déboîter l'épaule, puis de faire la même chose avec le bras droit. Restait à savoir si ça allait marcher.

Si ça ne tenait qu'à moi, je t'aurais déjà tuée. Mais il semblerait que le boss souhaite te garder en vie, alors calmes-toi la débile.



© Halloween





Dernière édition par Raven Meister le Dim 3 Jan - 1:35, édité 2 fois
Amandil Anésidora
Modo / Mage SolitaireModo / Mage Solitaire

avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 31/03/2015
Âge : 24
Guilde : Solitaire
Magie / Malédiction / CS : Necromancer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.520
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: Dans les dédales du temple [PV Amandil, Izilla]   Jeu 17 Déc - 17:54









    Je vis la brune esquivée et l'autre encaisser mes sorts. Elles étaient fortes, de cela, on pouvait en être sûr. L'une arriva près de moi et me fit une blessure, légère. La brune recula après son attaque, satisfaite. Pour ma part, il n'y avait pas grand chose à être satisfaite, la blessure ne me faisait pas mal et ne m'handicapait pas dans mes mouvements. J'allais me jeter sur elle quand mon corps se paralysa. Qu'est-ce que s'était ? Un sort ? Non, je n'avais pas senti de magie venant d'elle. Je regardais son arme. C'était son arme à tout le coup. Du poison ? Si c'était le cas, j'allais peut-être mourir qui sait ? Je leur avais demandé de me saucissonner pas de me tuer. Elle avait peut-être mal entendu ? Où c'était peut-être son intention véritable ? J'étais immobile ou presque. Je me ruai alors vers l'autre femme, griffes devant prête à l'éventrer. Sauf que primo, elle para, secundo le poison revenait et me stoppa au moment le moins propice pour mon démon. Je me fis saisir et maltraiter comme un sac à patates par la femme aux yeux vairons, elle me cloua au sol-miam j'adore manger le sol il est mon meilleur ami, pourquoi? Parce que quand je tombe, c'est le seul qui me retient - et me fis une clé de bras au niveau de l'épaule-Pourquoi appeler ça une clé de bras alors que ça vise l'épaule ? Là, ça me dépasse - bref, la fille aux yeux vairons me faisait une clé de bras. Mon sort ne l'avait-il pas affecté ? Serait-elle si forte que mon sort soit inefficace contre elle?

    « Si ça ne tenait qu'à moi, je t'aurais déjà tuée. Mais il semblerait que le boss souhaite te garder en vie, alors calmes-toi la débile. »

    Je ne savais de qui elle parlait quand elle disait « le boss » mais je devais lui être reconnaissante, car cette petite était terriblement forte. D'après mon degré de douleur que je venais de subir, elle était plus forte que Kenta. Je ne pouvais pas bouger sans risquer une luxation de l'épaule. Pardon, je suis mauvaise langue, je pouvais bouger ma main et celle-ci était proche du bras de la judo-donzelle, j'activais ainsi Engourdissement en touchant son bras qui me retenait. Était-ce assez pour me dégager ? Je n'en savais rien.

    Le grésillement se refit, mais cette fois, c'est ma forme humaine qui apparaissait. Elles étaient en bonne voie.
    J'eus une idée, mon démon était alimenté par ma magie, si j'étais à sec, celui-ci n'apparaîtrait plus et je pourrais être de nouveau moi-même. Je puisais en moi toutes les réserves que je pouvais pour lancer un sort où toute mon énergie irait. Limite me semblait le meilleur choix, mes sorts étant non agressif, je pouvais lancer tous les sorts que je voulais, d'ailleurs, il fallait que j'arrange ça. Oui, c'était le meilleur choix, car cela ne les empêchera pas de bouger comme avec l'Engourdissement, ni les rendrait confus comme avec le sort portant le même nom. Impact réduit ne servirait à rien donc Limite était le meilleur choix. En fait, je crois que c'était mon meilleur sort.

    Je lançais donc Limite sur la judo-donzelle. Le cercle magique s'activa au-dessus de la jeune fille et je repris ma forme normale, c'est-à-dire humaine. J'étais épuisée. Je venais de lancer de toutes mes forces un sort qui allait peut-être ne pas fonctionner. Je m'en fichais, tout ce que je voulais, c'était me reposer. Mais puisque j'avais de la compagnie autant en profiter et faire causette.

    « Bonjour, je m'appelle Amandil Anésidora . » Je gardai sous silence le fait que je sois écuyère, vu que la fille au yeux vairons était venue pour prier les morts de la bataille de Géhenna. Lui dire que j'appartenais au Conseil alors que celui-ci était le responsable de cette boucherie. Elle m'avait menacé de me tuer quand j'étais hors de contrôle, si je lui disais ça, c'est sûr qu'elle allait me sauter à la gorge cette petite. Petite qui était plus forte que moi, je l'avais constaté. Aussi les ayant un peu brutalisé avec ma forme démoniaque, j'essayais de me faire la plus petite possible.


    [/color]



_________________

Izilla Umine
Mercenaire d'Hungry WolvesMercenaire d'Hungry Wolves

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 23/10/2015
Âge : 17
Guilde : Hungry Wolves
Magie / Malédiction / CS : Emptiness

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.315
Statut: Mercenaire de Rang B
Renommée : Mercenaire Itinérante
MessageSujet: Re: Dans les dédales du temple [PV Amandil, Izilla]   Sam 19 Déc - 11:17
Enchaîner trois techniques en un court laps de temps était fatigant. La mercenaire resta sur ses gardes, à une petite distance du démon. Ce dernier allait fondre sur elle, mais il se stoppa soudainement. Timing parfait, le poison paralysant avait enfin fait son effet.
La bête changea de cible, et la mercenaire posa une main sur la garde de son katana. La possédée fonça sur la seconde fille. Les effets du poison agissaient toujours, comme en témoignait l'arrêt imprévu du démon lors de son attaque.
Résignée, la mercenaire lâcha son arme et rétracta sa lame. Ce n'était plus son combat, elle l'avait compris. Mieux valait rester en retrait et ne pas intervenir. Sauf en cas d'extrême urgence. Une dégradation matérielle majeure, une situation où il était question de vie ou de mort... Mais pour le moment, elle n'en voyait pas la nécessité. Le combat suivait son cours et promettait d'être intéressant.

Elle retourna s'adosser à un pilier et observa la suite de l'affrontement.
Son issue paraissait évidente. Même sans avoir croisé le fer longtemps la mercenaire devinait sans peine l'écart de puissance.
Les techniques de la fille aux cheveux blonds vénitiens étaient précises et meurtrières. Le démon en fît les frais. De plus, avec le poison et la fatigue, le rythme devenait moins soutenu, tant et si bien que l'humaine coincée dans le démon reparut. C'était bon signe.
La mercenaire décida de s'approcher, consciente que le combat touchait bientôt à sa fin. Un cercle magique, plus imposant que les précédents, apparut au-dessus de la mage aux fils. Cela ne présageait rien de bon. Sans réfléchir, Izilla utilisa de nouveau Sept Lieux, ignorant précisément la nature de l'attaque. La mercenaire savait que la gamine aurait pu s'en sortir seule. Seulement, son sens de l'entraide prit le dessus sur sa raison et elle poussa la mage de sous le cercle.

Les risques étaient inconsidérés compte tenu de l'ignorance dans laquelle elle se trouvait. Elle n'eût pas le temps d'esquiver et se prit l'attaque de plein fouet.
Au début, il ne se passa pas rien, à son grand désarroi. Puis, une intense fatigue se fit ressentir, la faisant vaciller. Son utilisation de magie et cette attaque en étaient belles et bien les causes.
Néanmoins, celle qui appartenait au Conseil était redevenue elle-même ce qui était le principal.

Si Izi était fatiguée, l'ex possédée n'était pas en reste !
La louve reprit son souffle, et la demoiselle se présenta comme étant Amandil Anésidora. Amandil, le nom lui revenait enfin !
À son tour et le visage impassible, elle fit un pas en déclinant son identité :

- Izilla Umine, nous nous sommes déjà rencontrées, je crois.

Elle se tourna vers la jeune fille aux yeux vairons, comme pour s'assurer de son état. Pourtant, elle n'émit aucun autre commentaire. Cette rencontre commençait à prendre des allures étranges...


Dernière édition par Izilla Umine le Jeu 7 Jan - 8:13, édité 1 fois
Raven Meister

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 18/11/2015
Âge : 23
Guilde : Crime Sorciere
Magie / Malédiction / CS : Itô no Mahô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.750
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Itinérante
MessageSujet: Re: Dans les dédales du temple [PV Amandil, Izilla]   Jeu 24 Déc - 0:15



Raven Meister Crime Sorciere


Même si la Corbeau avait un avantage écrasant sur le Démon, elle ne se relâchait pas. Après tout elle était de nature excessivement prudente et le monstre était déchaîné. Pas question de prendre le moindre risque, surtout étant donné ce que ses capacités semblaient êtres. Maintenant donc fermement sa prise, elle y mettait juste assez de force pour faire ressentir au monstre une pression telle qu'il devait avoir mal. Ce devait être suffisant pour la maintenir le temps de trouver une solution. Concentrée à l'extrême, Maleström avait un petit sourire provocateur sur le visage, tandis qu'un cercle magique apparaissait sous les pieds de la possédée. Elle avait bien vu que la fille aux cheveux noirs avait foncé pour lui porter assistance mais n'en avait cure. Quant à Raven, dont la conscience n'avait plus possession du corps, elle trouvait ce geste très idiot car elle se jetait dans la gueule du loup. Quelle sotte, réunir des informations était la chose la plus importante en combat et foncer tête baissée était particulièrement idiot quand on ne connaissait pas l'effet d'un sort. Enfin, tant pis...

Soudain, la sorcière sentit son corps s'alourdir tandis qu'elle sentait ses forces baisser de manière assez significative. Bon sang, ce devait être une technique pour entamer directement les réserves magiques de la cible, une vraie plaie en somme. Au moins, cette action vida complètement le Démon de ses forces qui disparut alors simplement, redonnant sa place à la jeune femme aux cheveux de feu. C'était déjà ça. Les deux autres filles semblaient bien plus fatiguées qu'elle, sans doute à cause du sort. Elle s'était doutée durant le court échange de coups qu'elle était la meilleure mais le constater lui retirait un poids des épaules, sans qu'elle ne baisse sa garde pour autant.

Amandil et Izilla donc. Raven, qui venait de reprendre le contrôle de son corps prit grande note des noms qu'elle prit la peine de mémoriser au fer rouge dans sa mémoire afin de ne pas les oublier. Après tout, elle ne savait pas trop comment les considérer pour l'instant et puis, ça ne lui coûtait rien. S'étirant un peu les bras, l’œil avertit pouvait constater que la demoiselle semblait avoir de légères cicatrices présentes au niveau de ses poignets. La Meister ne s'en faisait pas trop pour ça, après tout, même si les deux autres pouvaient le remarquer elle était parfaitement capable d'inventer un mensonge crédible. Raven décida donc de prendre simplement la parole, afin de conclure les présentations.

Je suis Raven. En tout cas, Amandil tu devrais réfléchir plus souvent. Même un idiot saurait qu'avec une telle magie, ce temple lui serait interdit.


On ne pouvait pas dire qu'elle faisait dans la diplomatie. Elle se contentait simplement de dire ce qu'elle pensait, tandis qu'elle était appuyée contre un pilier, la jambe repliée et les yeux fermés. Un simple constat afin de lui faire prendre conscience de sa bêtise. C'était sa manière à elle d'aider les autres. Après quelques instants, la meurtrière décida de faire quelques pas, faisant mine de sortir de la pièce.

Vous devriez venir avec moi hors du temple. Je n'ai pas envie de devoir expliquer aux adeptes pourquoi il y avait tant de vacarme dans la pièce principale, à moins que vous ne vouliez des ennuis supplémentaires...



© Halloween





Dernière édition par Raven Meister le Dim 3 Jan - 1:38, édité 1 fois
Amandil Anésidora
Modo / Mage SolitaireModo / Mage Solitaire

avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 31/03/2015
Âge : 24
Guilde : Solitaire
Magie / Malédiction / CS : Necromancer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.520
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: Dans les dédales du temple [PV Amandil, Izilla]   Ven 1 Jan - 19:58








    Quand j'avais essayé de me libérer de l'étreinte de la demoiselle aux yeux vairons grâce à mon sort, cela fut un échec cuisant non seulement, je continuais de manger le sol, mais en plus la judo demoiselle avait fait en sorte de m'infliger une douleur que je n'étais pas prête d'oublier.

    Ensuite quand j'ai lancé mon sort pour quitter cette forme démoniaque, l'autre miss, la brune vint au secours de mon bourreau. Elle arriva juste à temps pour se prendre mon attaque.

    Quant à moi, une fois que je me fus présentée, je me sentis exténuer. Je me mis en position assise pour pouvoir reprendre mon souffle cette « bataille » m'avait épuisée.
    Tout le monde se présenta, d'abord la brune me révélant son nom, Izilla Umine. Oui, maintenant qu'elle me disait son nom, elle me rappelait quelqu'un. Je l'avais croisé dans la Jungle de Guatamalta où un petit singe écureuil m'avait embêté à tel point que j'avais voulu l'étrangler.

    « Oui, on s'est déjà rencontré dans la Jungle, je me souviens bien, je suis tombé sur toi... Littéralement. »


    La jeune fille se révéla à son tour. Elle se prénommait Raven. Elle me dit qu'il aurait fallu que je réfléchisse plus, car d'après elle-même un idiot aurait compris qu'il ne fallait pas que quelqu'un avec un arcane tel que la mienne vienne dans un temple comme celui-ci. Merci, j'avais bien assimilé la leçon.

    « Je ne suis pas venue dans un sanctuaire comme celui-ci depuis très longtemps, c'était avant que j'obtienne ma magie. »


    Il fallait bien que je donne une excuse pour faire passer ma bavure.

    « Vous devriez venir avec moi hors du temple. Je n'ai pas envie de devoir expliquer aux adeptes pourquoi il y avait tant de vacarme dans la pièce principale, à moins que vous ne vouliez des ennuis supplémentaires... »

    J'acquiesçai pour montrer mon approbation, je tentai de me relever sauf que j'eus un ennui, encore.
    Mes muscles s'étaient figés et je ne pouvais plus du tout bouger. Je retombais sur le sol. Pourquoi le poison me faisait un tel effet alors qu'il n'était si violent il y a quelques instants. Puis je compris. J'avais consommé toute ma magie pour pouvoir être de nouveau moi-même, ce qui fait que j'avais plus de magie en moi, ma résistance à la magie allait avec le niveau de magie que l'on avait sur soit, la mienne à cet instant était de zéro. Du coup, mon corps n'offrait plus de résistance au poison paralysant.

    « Je crois que l'on a un problème.... »

    Je tombais sur mon sac qui déversa son contenu. Des feuilles de papier, un bingo book, des stylos, du maquillage, tout ce que contient le sac d'une femme, sauf que dans le mien, il y avait ma broche symbolisant mon appartenance au Conseil Magique. Massette, j'étais dans de beaux draps, la dénommé Raven était justement venue ici pour prier les personnes mortes lors de la bataille de Géhenna, cet incident avait été déclenché par l'organisation à laquelle j'appartiens, donc elle était forcément contre le conseil, enfin, c'est ce que je pense.

    Pour résumé, la petite était plus forte que moi, elle était d'après ce que j'avais pu déduire contre le conseil, j'étais dans une situation de faiblesse extrême, un peu près la même qu'avec mon frère et j'étais à la merci de Raven. Je crois que c'était le bon moment pour prier que rien ne m'arrive.

    [/color]



_________________

Izilla Umine
Mercenaire d'Hungry WolvesMercenaire d'Hungry Wolves

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 23/10/2015
Âge : 17
Guilde : Hungry Wolves
Magie / Malédiction / CS : Emptiness

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.315
Statut: Mercenaire de Rang B
Renommée : Mercenaire Itinérante
MessageSujet: Re: Dans les dédales du temple [PV Amandil, Izilla]   Jeu 7 Jan - 8:17
La mercenaire inclina la tête, comme si une vague de souvenirs lui revenaient. Pourtant, les visions de la jungle Guatamalta restaient floues, ce qu'elle ne parvenait pas à s'expliquer. Cela dit, ce n'était pas si important sur le moment…
Finalement, la plus forte d'entre elles se présenta. Dans un coin de sa tête, Izilla nota qu'aucune n'avait dévoilé ses occupations. Deux mages et une mercenaire. Amandil travaillait pour le Conseil, lui semblait-il, quant à Raven, elle n'en avait aucune idée. Un membre d'une guilde noire ? Allez savoir… Néanmoins, les jugements hâtifs ne mèneraient à rien. Elle en apprendrait peut-être plus tôt ou tard, il fallait faire preuve de patience. En plus, la jeune femme préférait observer la suite des événements plutôt que de se focaliser sur cela. Mais y aurait-il une suite ?
La réponse vint rapidement, et la brune ramassa ses affaires. Raven avait raison. Vu le grabuge qu'elles venaient de coller, mieux valait faire profil bas et sortir du temple. Elle reviendrait prier ici une autre fois.

Évidemment, cela ne pouvait pas se terminer ainsi. La discrétion est une vertu, disait-on. Mais, malheureusement, Amandil ne la partageait pas avec les deux autres femmes. Un premier choc fit se retourner la mercenaire. L'ex-possédée était là, les fesses par terre et l'air hébété. Son sac, écrasé par son corps, vomissait tout son contenu. Ainsi, on put admirer l'attirail dernier cri que contenait le bagage. Visiblement le poison était bien plus efficace lorsque la magie était inutilisable.
La scène aurait presque pu être comique si les trois demoiselles n'avaient pas été en train de s'échapper…
Le signe runique apparut aussi, ce qui confirma les précédents doutes d'Izilla. Amandil était bien du Conseil.
Cette fois, le bruit de la chute finit par alerter quelques adeptes, déjà dérangés dans leurs occupations par la précédente bataille. Ils ne tarderaient pas, et la mercenaire n'avait aucune envie de leur expliquer le pourquoi du comment.

Avec une mine contrariée, elle attrapa la membre du Conseil et passa un de ses bras sur son épaule. Les premiers prêtres pénétraient dans la salle. Izilla se tourna vers Raven :

- Tu devrais récupérer son sac. Elle s'adressa ensuite aux nouveaux arrivants. Elle a fait un léger malaise, rien de bien grave. On va l'emmener prendre l'air, ça ira mieux après.

Sans attendre de réponse, elle entraîna la jeune femme hors du temple, ignorant si la seconde demoiselle les suivait. La mercenaire estimait avoir perdu suffisamment de temps ici, et rester enfermée dans cet endroit trop longtemps lui donnait l'impression de se trouver dans un piège à rats. Elle avait horreur de ça.
Raven Meister

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 18/11/2015
Âge : 23
Guilde : Crime Sorciere
Magie / Malédiction / CS : Itô no Mahô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.750
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Itinérante
MessageSujet: Re: Dans les dédales du temple [PV Amandil, Izilla]   Jeu 7 Jan - 12:16



Raven Meister Crime Sorciere


Raven se sentait encore un peu faible. Il faut dire que l'attaque qu'elle avait reçue semblait avoir grignoté une bonne partie de son énergie magique de façon temporaire. Décidément, elle haïssait vraiment ce genre de tours très contraignant car il n'y avait pas de contre à proprement parler. Au moins, elle récupérait sa force assez rapidement et la jeune femme n'était plus sous sa forme démoniaque. Tant mieux.

Amandil était d'accord quant à la proposition qu''il fallait s'éclipser en vitesse. Bien, elle n'avait pas la tête complètement pleine d'eau et savait réfléchir un minimum. Raven constatait qu'elle semblait fatiguer plus qu'elle ne l'aurait dû et elle n'arrivait pas à se relever. Comment c'était possible ? C'est les yeux fermés que la sorcière se concentra quelques instants avant de faire le point sur l'affrontement. Se souvenir de chaque détail, chaque geste, chaque parole afin de trouver la vérité. Bien vite, la conclusion s'imposa d'elle-même, la lame d'Izilla devait être empoisonnée. Peut-être un poison paralysant ? La jeune fille n'en savait rien mais décida de rester sur ses gardes, par mesure de sécurité.

Tombant sur son sac, la démone en étala alors tout le contenu devant les deux autres protagonistes. Papier, bingo book, stylo et maquillage. Classique jusque-là et ce n'est pas ce qui retint le plus l'attention de Raven. Non, ce qui attira son regard était une simple broche en métal avec un symbole tout particulier indiqué dessus. Le symbole de la chevalerie runique. Ainsi donc, Amandil avait prêté serment et était Chevalier. Ça expliquait le bingo book et Dieu merci elle n'était pas dedans. Tout du moins, pour l'instant. Un sourire assez difficile à analyser se dessina alors sur son visage, tandis que sous les indications d'Izilla, elle commença à rassembler les affaires de la jeune femme.

Bien vite, des fidèles commencèrent à apparaître et le trio s'échappa doucement. Enfin, Raven marchait simplement. Aucune tentative de discrétion ou de rapidité, non, elle marchait. Après tout, c'était le meilleur moyen possible pour ne pas attirer l'attention et de se déplacer tranquillement vers la sortie tout en gratifiant d'un sourire les arrivants. Après tout, si l'ombre lui était refusée, il suffisait d'utiliser la lumière. Aussi simple que ça.

Sac à la main, elle suivait donc le duo en réfléchissant à la situation actuelle. Et c'est, tandis qu'elle était plongée en pleine réflexion que Maelström s'adressa à elle d'une voix amusée.

Pas mal, cette petite sauterie. Mais tu devrais éliminer Amandil non ?


La finesse de sa partenaire était toujours aussi virulente, décidément. Comme quoi, les deux, loin de s'opposer se complétaient en un parfait mélange de fougue et de retenue, d'abnégation et de calcul. Parfois, Raven se demandait comment serait sa vie sans Maelström. Sans doute ennuyante et morne. Comme quoi, ça n'avait pas que des contraintes d'être malade comme elle l'était.

Voyons Maelström. Tu as bien vu le résultat et tu connais mes règles. Il est inutile d'en arriver là.


Parlant à voix haute, Raven ne s'inquiétait pas. Après tout, Maelström avait déjà donné un indice sur sa condition pendant l'affrontement donc ce n'était pas très important. Et puis, ça lui permettrait de faire passer un petit test aux deux autres, en examinant leur réaction. Toutes les informations étaient bonnes à prendre, après tout.

Ta lame est enduite de poison, n'est-ce pas Izilla ? De quel genre est-il ?


Rapidement, les trois filles sortirent du temps à l'air libre et Raven poussa un soupir de soulagement tout en s'étirant les bras. L’œil averti pouvait constater des marques étranges sur ses poignets, comme des cicatrices. Restait à savoir si elles allaient le remarquer. Après quelques instants, Raven décida de sortir du sac d'Amandil un objet tout particulier qui avait retenu son attention. Le bingo book qu'elle examina rapidement, sous l’œil des deux autres. Satisfaite, elle referma l'ouvrage avec tout un sourire énigmatique, tandis qu'elle rendait son sac à la Chevalier qui semblait avoir repris de légères couleurs. Elle semblait aller un peu mieux.

Le bingo book n'avait pas quitté ses mains. Elle le gardait dans sa main droite et toujours avec un sourire, commença à parler.Si le ton et son regard étaient banals, comme si tenait une conversation classique avec une connaissance, le reste était tout autre. Elle ne regardait rien de particulier mais semblait tout voir, sa posture, pour toute sommaire qu'elle était n'en était pas moins terrible d'efficacité. Seul son genou droit sortait de l'axe de son corps et était donc un point faible. De plus, il semblait émaner d'elle une certaine pression assez facilement reconnaissable...

Je vais garder ça et en échange, je ne ferais rien de plus envers ta personne, bien que l'envie ne m'en manque pas. Après tout, tu es une sotte qui sert un système passif qui ne fait rien de bon, si ce n'est donner un faux sentiment de sécurité et d'espoir au peuple. Tu peux t'estimer heureuse que je me contente de ce livre et que je ne prenne pas autre chose. Je ne tuerais donc pas pour la simple et bonne raison que...


Les paroles coulaient comme un fleuve de tranquillité par ses lèvres. Néanmoins, nul doute que les autres protagonistes savaient de quoi il en retournait avec cette menace suspendue. Il aurait vraiment fallu être idiot pour ne pas comprendre. En plus, elle insultait clairement le système qu'Amandil servait, système qu'elle avait elle-même voulut rejoindre à une époque. Mais elle était désormais bien trop pragmatique et savait que ce dernier n'était pas bon. C'est pour ça qu'elle avait rejoint Crime Sorciere, afin de faire réellement bouger les choses. Elle se doutait très bien qu'elle finirait par en mourir, mais peu importait.

C'est après quelques instants que Raven reprit la parole, tout en approchant doucement son visage vers celui d'Amandil. Leur nez se touchait presque et à vrai dire, les lèvres l'une de l'autre l'autre n'étaient plus très loin. Tant Raven que Maelström se demandaient à quoi pouvait penser les deux autres en cet instant. C'est à ce moment que la demoiselle finit de parler, toujours avec un sourire mais une voix bien plus profonde et dure qu'auparavant.

Tu peux me rapporter quelque chose.... et je peux te tuer n'importe quand.


La corbeau s'éloigna alors de quelques pas. C'est de manière nonchalante qu'elle tourna la tête de côté et adressa aux deux autres un magnifique sourire tandis qu'elle fermait les yeux, les autres sens à l’affût, évidemment.

© Halloween



Amandil Anésidora
Modo / Mage SolitaireModo / Mage Solitaire

avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 31/03/2015
Âge : 24
Guilde : Solitaire
Magie / Malédiction / CS : Necromancer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.520
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: Dans les dédales du temple [PV Amandil, Izilla]   Dim 10 Jan - 2:43








    J'étais tombée par terre à cause du poison paralysant d'Izilla. Du coup, j'avais atterri par terre dans une position comique. Pourquoi cela arrivait à moi ? J'avais oublié qu'il ne fallait pas que je vienne dans une église et maintenant, ça. Dîtes-moi que cette journée était un rêve, j'aurais bien voulu me pincer sauf que j'étais complètement paralysée. Izilla me releva, car on commençait à entendre des voix venir vers nous. Sans aucun doute des prêtres alertés par le bruit. Le symbole de ma broche était bien visible dans tout le bric-à-brac que mon sac avait vomi. Raven avait récupéré tout ce bazar et l'on sortit toutes les trois en prétextant que le bruit venait de mon évanouissement. Apparemment, les fidèles gobaient cette excuse, car ils ne dirent mots. Nous sortîmes du temple, à mon grand soulagement, car cette migraine affreuse qui avait repris s'en allait. Izilla était avec moi et Raven derrière qui nous suivait. Lorsque j'entendis derrière moi, une voix qui envisageait de me tuer. Oui, me tuer. Alors qu'il y a deux secondes à peine, elle semblait suspicieuse vis-à-vis de moi, mais ne voulait pas me tuer. Aux dieux Kitsune, Raijuu et Quetzacoatl, pourquoi devais-je tomber sur une personne voulant ma mort ? Était-ce une mage noire ? Quelle autre explication y avait-il ? Raven parla alors à quelqu'un qui s'appelait, d'après ce que j'avais pu entendre, Maelström. À qui parlait-elle ? Nous nous étions éloigné des fidèles et personne part nous trois étaient dans les environs. Se parlait-elle à elle-même ? Est-elle schizophrène ? Était-ce une psychopathe tueuse en série ? En tout cas, pour ma défense, c'est si Raven m'attaquait, elle devrait s'en prendre aussi à Izilla. Ne sachant pas le niveau de cette dernière, elle pourrait probablement ralentir miss vairon. Au moins, je ne serais pas la seule dans la mouise. Apparemment, Raven semblait ne pas vouloir ma mort. Si on me demandait mon avis, je suis toujours OK pour rester en vie, moi. Je me remémorais une phrase que Raven avait dîtes pendant que je goûtais le sol, elle me laissait vivre parce que le patron le lui avait demandé. Parlait-elle d'une de ses personnalités ? Parlait-elle de la personnalité principale ? D'après mes conclusions, cela voulait dire que Raven était la personnalité principale et que j'avais affronté Maelström pendant notre petit « accrochage ». Ma tête me faisait mal, cette fois parce que je réfléchissais trop. Raven demanda alors à Izilla si ça lame était empoisonnée et de quel type de poison ? J'aurais bien voulu lui faire remarquer que grâce à mon grand talent de comédienne, je mimais une personne complètement immobile et que je ne pouvais pas bouger, ce qui en disait long sur l'effet du poison. Certes, celui-ci pouvait être paralysant ET mortel voir pire m'infliger des douleurs atroces, etc, etc, ..., mais bon pour l'instant ma priorité c'était de penser à rester en vie ou plutôt convaincre Raven et Maelström de me laisser en vie
    Raven sortit de mon sac, mon bingo book. Je remarquai au passage des cicatrices sur ces poignets, peut-être avait-elle été arrêtée et emprisonnée qui sait ? Peut-être des scarifications ? Bref, elle sortait mon bingo book. Massette pour les dieux n'étaient-ils pas avec moi aujourd'hui ? Il se trouve que dans mon bingo book, à la page de Rei Tendo, il y avait la date et l'endroit où je l'avais rencontré la dernière fois plus le symbole de Thémis, le même qu'il y avait sur mes pièces, personne à part moi ne pouvait comprendre ce que cela représentait, mais cela pouvait être suspect pour quiconque ne sachant pas ce que cela voulait dire. De plus dans la partie Crime Sorcière, on pouvait voir les affiches de recherches d'Azalea Roselynn alias « The Golden Angel », Yukiji Harseis alias Cobra bien connu pour être un dragon slayer ce qui expliquait le petit dessin de dragon avec un cœur à côté, Jack Slender alias « Boogeyman » détenteur de la magie Erebea et bien sûr, le master de Crime Sorcière en personne Sebastian Lightbringer alias « The Fallen » avec une petite flèche qui indiquait RFX2 , donc en langage courant RFRF, ce qui voulait dire pour moi Russell, Feu (à cause de la magie qu'il utilise) Recherche Frère. Les autres avis de recherche n'avaient aucune écriture dessus. Ils ne montraient que celle des pires criminels de Fiore. Elle me dit qu'elle voulait le garder sinon elle allait me tuer. Elle dit aussi que j'étais une sotte qui servait un système passif, blablabla, toujours le même discours de la part de ceux qui était contre le Conseil.

    « Ze zont mez aaires que je e siale, zes plivé »

    Comme j'étais toujours paralysé à moitié, je n'arrivais pas à bien articulé, ce qui je l'avoue vu de l'extérieur paraissait pitoyable. Elle mit son visage au niveau du mien et nos visages étaient si proches qu'ils se touchaient presque. Elle me défia pleinement quand elle annonça que je pouvais lui apporter quelque chose et qu'elle pouvait me tuer n'importe quand. Je me sentis un peu mieux qu'il y a quelques instants et je pus lui répliquer une remarque cinglante.

    « Tu faisais moins la fière, il y a quelques instants »

    Quant à Izilla je la remerciai de m'aider.

    [/color]



_________________

Izilla Umine
Mercenaire d'Hungry WolvesMercenaire d'Hungry Wolves

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 23/10/2015
Âge : 17
Guilde : Hungry Wolves
Magie / Malédiction / CS : Emptiness

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.315
Statut: Mercenaire de Rang B
Renommée : Mercenaire Itinérante
MessageSujet: Re: Dans les dédales du temple [PV Amandil, Izilla]   Mer 13 Jan - 14:29
Les effets du sort s'amenuisaient au fur et à mesure. Bientôt, les dernières séquelles de Limite disparurent, et la mercenaire reprit contenance. Elle n'était pas au meilleur de sa forme, mais c'était déjà mieux que précédemment. D'ailleurs, le fait de soutenir Amandil le montrait bien.
Les trois protagonistes traversèrent le temple en sens inverse, regagnant lentement la sortie. Sur le chemin, Raven fut la première à briser le silence. Cependant, ce n'était pas aux deux autres qu'elle s'adressait… Non, c'était une conversation qui ne semblait avoir de sens que pour elle-même. Cela dit, cette constatation renvoyait la brune à sa première impression, lorsqu'elle avait croisé les yeux vairons la première fois. Alors cette hypothèse serait la bonne ? La demoiselle abriterait une entité du nom de Maelström ? Une ou plusieurs entités, d'ailleurs. Seule l'existence de cette Maelström, demeurait prouvée à ce jour.
L'information resta gravée dans la mémoire d'Izilla. Cela pouvait signifier que la jeune fille était potentiellement instable, voire dangereusement imprévisible. Ou encore plus qu'elle ne l'était déjà. La mercenaire n'était donc pas pressée de le constater une nouvelle fois, puisqu'elle pouvait presque affirmer avoir eu affaire aux deux âmes lors de l'affrontement.

La réflexion ne dura qu'une seconde, et la jeune tisseuse reprit à l'intention de la brune. Son interrogation portait sur la Lame-fantôme, et son analyse était correcte. Préférant restée vague sur la réponse, elle se contenta d'un simple :

- Il n'est pas mortel, ne t'en fais pas. Cela ne devrait pas tarder à se dissiper.

Inutile de préciser qu'elle ignorait totalement combien de temps durerait les effets. C'était bien la première fois qu'elle utilisait cette technique sur une cible désormais vidée de sa magie. Amandil pourrait toujours lui servir de cobaye… Et puis de toute façon, elle n'avait pas menti : le poison n'était pas mortel, et il se dissiperait. Tôt ou tard.
Le convoi exceptionnel déboucha dehors. Encore quelques pas pour s'éloigner du lieu Saint et la mercenaire se retourna pour faire face à Raven, son paquet toujours appuyé sur l'épaule. La tisseuse s'étira longuement, laissant entrevoir de fines cicatrices probablement dues à une expérience passée. Elle ne s'embêta pas avec des détails et piocha sans aucune gêne dans le sac d'Amandil, semblant y chercher quelque chose. Par pur réflexe, Izilla posa sa main libre sur le sien, ne tenant pas à ce qu'on regarde ce qu'il contenait.
La mystérieuse magicienne sortit un ouvrage, aperçu un peu plus tôt, et le fixa longuement. Un genre de journal de bord ? La suite fit arquer un sourcil à la jeune femme, qui écouta l'explication. Cette histoire ne la concernait pas, alors elle n'y prêtait pas vraiment attention, préférant observer les alentours. Néanmoins, elle gardait dans son angle de vue chacune des deux filles. Elle détestait être prise par surprise.

Les trois se trouvaient très proches, Raven jouant un numéro d'intimidation à Amandil, elle-même très proche d'Izilla. Cette situation pour le moins étrange fit presque loucher la mercenaire, qui ne s'attendait pas franchement à trouver son visage aussi proche de celui des deux autres. Sur le coup, elle en lâcha la runique, avant de la rattraper en se souvenant qu'elle était encore paralysée. Elle détestait vraiment les contacts physiques…
Elle marmonna un vague « C'est quoi le délire... », n'ayant pas suivi le cours de la discussion. Ça ne lui plaisait pas. Vraiment pas.
La tisseuse se recula finalement, et leur adressa -davantage à Amandil qu'à elle- un sourire qui sonnait incroyablement faux, une véritable provocation dissimulée. La mercenaire ne broncha pas, inclinant simplement la tête. La runique en revanche, décida de répliquer à la remarque. Elle se sentait mieux, visiblement. Le poids sur son épaule s'allégeant le lui confirma. Elle répondit d'un simple signe de tête, et ne souhaitant pas assister à une joute verbale, décida de lancer pour la première fois un sujet de conversation. Si on pouvait appeler cela un sujet ce qui, en soi, n'était pas gagné.

- En ce qui concerne vos capacités respectives… Vous êtes plutôt fortes.

Ce n'était pas un compliment. Après tout, était-elle seulement capable d'en faire ? Alors non. Ça, c'était juste une constatation.
Raven Meister

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 18/11/2015
Âge : 23
Guilde : Crime Sorciere
Magie / Malédiction / CS : Itô no Mahô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.750
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Itinérante
MessageSujet: Re: Dans les dédales du temple [PV Amandil, Izilla]   Ven 15 Jan - 22:07



Raven Meister Crime Sorciere


Un sourire faux. Un sourire faux et hypocrite, bien évidemment. Et étant donné ce qu'elle venait de dire, les deux le savaient, que c'était un faux sourire. Mais Raven n'en avait cure, au contraire même. Cela appuyait donc son discours et le fait que ce n'était clairement pas des menaces en l'air. Parfois, agir de la sorte était plus efficace que de dire les choses clairement. Et puis, elle était habituée à porter des masques, il le fallait, pour survivre.

Raven réussie tant bien que mal à contenir son rire, même si l'on pouvait voir un léger rictus déformé ses traits. Il faut dire que la façon de parler d'Amandil était pour le coup légèrement ridicule, ce devait être à cause du poison. En tout cas, l'assassine constata avec satisfaction qu'elle avait enfin retrouvé l'intégralité de ses forces. Comme quoi, l'écart de puissance entre les deux était assez important. Ne répondant pas à la provocation verbale de celle qui possédait une magie démoniaque, la Sorciere remarqua qu'Izilla semblait perdue et ne plus trop comprendre ce qui se passait désormais. Tant pis pour elle, même si Raven nota son nom dans un coin de son esprit. Bien qu'elle ne semblait pas une menace pour l'instant, il fallait s'en méfier. Elle progresserait, et vite ; elle en était persuadée.

La réplique de cette dernière lui tira un sourire, d'ailleurs. Fortes hein ? Elle en pleurerait presque, tandis que de son côté, elle entendait Maelström se tordre de rire. Décidément, ces filles étaient étranges. C'est alors que Raven décida de reprendre la parole, tout en mettant le Bingo Book dans son propre sac de voyage.

Forte ? Pas du tout, je suis même assez faible... C'est juste que vous l'êtes encore plus que moi.


Ça pique. Mais elle ne mentait pas, Raven se considérait réellement comme faible. C'était d'ailleurs également le cas pour Maelström. Comme quoi, même derrière leur assurance, elles n'en demeuraient pas moins humaines et avaient des doutes sur leurs capacités. C'était normal, après tout.

Néanmoins, je dois dire qu'Izilla a un peu plus de potentiel. Tâche de ne pas le gâcher en mourant stupidement.


C'est ce que pensait Raven. Certes, de ce qu'elle avait vu Izilla était plus faible, mais elle décelait en elle un potentiel bien plus grand. Plus concentrée, plus sur ses gardes et assez pragmatique. C'est ce qu'elle pensait d'elle et était sûre de ne pas se tromper. Finissant par leur tourner le dos, elle fit quelques pas en avant jusqu'à ce que Maelström se décide à intervenir. Décidément, elle devait toujours envenimer les choses...

C'est donc d'un geste rapide et nerveux qu'elle convoqua un fil qui s'accrocha jusqu'à la jambe d'Amandil pour la faire chuter. Il faut dire qu'elle avait retrouvé toutes ses capacités tandis que la Runique était encore très affaiblie. Nulle raison qu'elle ne tombe pas une fois de plus, donc. Surtout qu'elle avait mis beaucoup de puissance dans cet unique assaut.

Tu vois ? Je te neutralise en un instant. Tu devrais faire plus attention, la prochaine fois, je ne serais pas aussi tendre qu'aujourd'hui...


Et elle commença à partir vers l'horizon, se dirigeant vers un endroit tout particulier. Après tout, elles avaient été convoquées à une réunion.

© Halloween



Amandil Anésidora
Modo / Mage SolitaireModo / Mage Solitaire

avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 31/03/2015
Âge : 24
Guilde : Solitaire
Magie / Malédiction / CS : Necromancer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.520
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: Dans les dédales du temple [PV Amandil, Izilla]   Mer 20 Jan - 15:33








    Je fus ravi d'apprendre de la part d'Izilla que son poison n'était pas mortel. Seulement juste après que Raven me menaça, Izilla me lâcha. Pourquoi ? Aucune idée. Peut-être avait-elle été intimidée par Raven quand son visage s'était approché du mien et par extension de celui d'Izilla.
    Apèrs que je dus supporter tout ce que Raven avait contre le conseil, qui soit dit en passant, je m'en moquais éperdument de ce qu'elle pensait. La seule chose que je voulais s'était vengé l'affront qu'elle m'avait fait. Izilla me rattrapa par les épaules pour m'aider à me relever. Le poison commençait à ne plus agir sur moi. Ça, c'était une bonne chose. Je me dégageai du soutien d'Izilla.

    Izilla nous dit à Raven et à moi que nous étions plutôt fortes. Je n'eus pas le temps de répondre que Raven me devança. Selon elle, elle était et que c'était juste izilla et moi qui étaient encore plus faibles qu'elle.

    « Je suis d'accord avec toi pour une fois, si j'étais forte, certaines choses ne seraient jamais arrivées. »
    je ne précisais pas de quoi il était question, après tout c'était ma vie pas la leur.
    Raven félicita Izilla d' avoir plus de potentiel. Je m'en moquais moins du potentiel. Seule la force de protéger m'importait. Si je pouvais être la plus faible du monde en pouvant protéger quiconque ayant besoin d'aide alors je voudrais être faible.

    C'est à ce moment, je sentis quelque chose s'accrocher à ma cheville. Puis je tombais. Cela n'avait rien d'un accident et je savais qui était l'auteur.
    C'est ainsi que Raven/Maëlstrom déclara qu'elle avait raison quand elle disait qu'elle pouvait me neutraliser en un instant et que la prochaine fois qu'elle me verrait, elle ne serait pas aussi tendre. J'étais encore affaiblie par la perte de toute ma magie. Je me relevai et instinctivement, je mis ma main vers la garde de mon épée. Seulement, je n'avais pas mon épée. J'étais partie pour me recueillir de mes parents. Je n'avais nul besoin de ramener mon épée. Je fulminais contre moi-même. Mais surtout, oui surtout contre Raven. Elle osait me provoquer. Elle allait voir de quoi j'étais capable avec mon épée. Je la haïssais. La prochaine fois que je la verrais cela ne sera pas la même chose. D'ici là, je me serais entraînée à tel point que je pourrais écraser de telles racailles.

    Je regardais ma montre. J'étais restée plus longtemps que j'aurais dû. Il fallait que je rentre chez moi à Carmina.

    Je saluais Izilla, en lui souhaitant une bonne journée, en espérant la revoir sous de meilleures conditions.

    [/color]



_________________

Izilla Umine
Mercenaire d'Hungry WolvesMercenaire d'Hungry Wolves

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 23/10/2015
Âge : 17
Guilde : Hungry Wolves
Magie / Malédiction / CS : Emptiness

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.315
Statut: Mercenaire de Rang B
Renommée : Mercenaire Itinérante
MessageSujet: Re: Dans les dédales du temple [PV Amandil, Izilla]   Sam 23 Jan - 19:04
Amandil reprit enfin ses esprits, et Izilla mit de l'écart entre elles. Désormais, le trio formait un triangle parfait. La mercenaire en profita pour placer sa réplique, cherchant à détendre un peu l'atmosphère. Raté.
La réponse de la tisseuse fit mouche. En effet, c'était une manière de penser, mais aussi de rappeler à Izilla qu'elle n'avait pas été en mesure de protéger sa propre sœur. C'était douloureux, mais malheureusement vrai. Il fallait qu'elle progresse, elle se l'était déjà dit. L'entraînement dans la jungle était loin d'être suffisant, il fallait redoubler les efforts.
À en juger par l'expression d'Amandil, la jeune femme pensait la même chose, ce qu'elle confirma en répondant une phrase pour le moins énigmatique. Ne voyant pas l'intérêt de répondre, la mercenaire se tue. Que pouvait-elle y faire ? Amandil devait avoir vécu quelque chose de fort, comme chacune des protagonistes.
Raven renchérit. La brune afficha un mince rictus ironique, répondant un simple :

- J'y veillerai.

Garder les pieds sur terre était le secret de la réussite. La mercenaire n'avait aucun mérite. Seul un travail acharné lui permettrait de gravir les échelons et de réussir. Le potentiel se trouvait dans tous ceux qui se donnaient les moyens d'en avoir.
La précédente tirade de la fileuse semblait avoir atteint Amandil plus qu'elle ne souhaitait le montrer.
La rencontre touchait à sa fin, chacune le sentait. Contre toute attente, Raven revint sur ses pas. Ses yeux brillaient d'un éclat différent, ce qui laissait supposer qu'elles avaient alors à faire à celle qu'on avait nommée plus tôt Maelström. Izilla plissa les yeux et la regarda faire. Raven était certes dangereuse, mais quelque chose lui disait que Maelström l'était encore plus. De plus, ses méthodes ne plaisaient pas à la mercenaire.
Amandil se releva. Après tout, elle était suffisamment forte pour le faire seule. C'était une battante, Izi l'avait senti. Elle se remettrait debout quoi qu'il puisse arriver, c'était certain. Quant à Raven, ou Maelström, qu'importe, elle reprit sa route sans un regard en arrière.
À son tour la mercenaire récupéra ses affaires. Un dernier regard vers le temple puis vers la runique et elle se mit en marche. Elle viendrait prier un autre jour.
Amandil lui parla, mais la mercenaire ne lui répondit pas. À la place, elle lui offrit un véritable sourire. Les mots n'étaient pas toujours utiles. Parfois, le silence avait sa propre éloquence. Et ce sourire, c'était déjà beaucoup.
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Dans les dédales du temple [PV Amandil, Izilla]   

Dans les dédales du temple [PV Amandil, Izilla]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Sud :: Garoth
-