Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 En coulisses ♪ { PV Myrcella }

AuteurMessage
Azalea Roselynn

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 02/03/2014
Âge : 23
Guilde : Crime Sorcière
Magie / Malédiction / CS : Tak Over - Angel Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.000
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: En coulisses ♪ { PV Myrcella }   Lun 17 Mar - 21:14

En coulisses



*Carmina... ça faisait longtemps !*

Un des nombreux bateaux faisant la liaison entre divers ports venait d'accoster près de la capitale de la musique. A son bord, de nombreux touristes essentiellement intéressés par la réputation de la cité, à savoir son ambiance musicale introuvable ailleurs. Pour d'autres, un retour aux sources. Azalea faisait partie de ces derniers. Elle s'était accordée un peu de temps libre pour développer davantage sa vie sociale. Dit de cette manière, cela semble être une belle excuse pour flâner. Mais, dans son cas, cette raison était valable. Après avoir pourchassé des dizaines de mages noirs depuis x789, autrement dit depuis la création de Crime Sorcière, la jeune mage commençait à sentir le poids de la solitude se faire de moins en moins supportable sur ses épaules. Elle ne parvenait pas à comprendre le pourquoi, de même pour le comment. Jusqu'à ce jour, elle ne s'était simplement jamais réellement rendue compte à quel point l'impact d'un tel train de vie pouvait être autant négatif. A force de consacrer son temps à condamner les êtres maléfiques peuplant ce monde, elle en avait omis sa propre vie, et par-là même son bien-être. De quelle façon ? Simple : en dehors des activités auxquelles s'adonnent régulièrement sa guilde, rien dans sa vie ne lui permettait de se définir. Aucune passion, aucun loisir, aucun ami. Un vide colossal qui la fit réfléchir plusieurs jours.

Dans ce cas-là, pourquoi ne pas rentrer au bercail à Era ? Il y avait plusieurs raisons. La première, et la plus évidente, étant le fait que cette ville accueille en son sein le Conseil Magique, et donc également des forces armées assez conséquentes. Rien de bon pour un membre d'une guilde indépendante. De plus, ses souvenirs de son enfance là-bas restent vagues, que ce soient pour les bons ou les mauvais. Ainsi, Carmina étant moins protégée, cela lui semblait être un bien meilleur choix. Les cinq années qu'elle y avait passé s'étaient parfaitement déroulées, bien que la vie était plutôt monotone à l'époque. Pour autant, lors de son choix d'une destination, elle se rappela immédiatement de la sensation agréable dont l'on est épris lorsque l'on parcourt cette cité aux mille mélodies. Une sensation dont elle voulait bien profiter en ces périodes de questionnements. Quoi de mieux qu'une ambiance joviale et apaisante pour se motiver ? Ce fut ainsi qu'Azalea choisit ce lieu comme destination. Certes, elle ne pouvait profiter de celle-ci qu'en restant assez discrète, mais se cacher des autres étant une habitude quotidienne, cela ne lui semblait pas bien difficile. Encore fallait-il qu'elle trouve quelque chose à faire...

Le temps de pouvoir se décider, elle se contenta de parcourir la ville sous une nuit étoilée des plus belles. Bien que la ville était éclairée, cela ne suffisait pas à distinguer clairement les visages, permettant à la jeune femme de se fondre un minimum dans la masse. Avec ses quelques notions de magie de dissimulation, elle parvint à se rendre quelconque. Concernant les occupations possibles, plusieurs choix s'offraient à elle : opéra, musée, théâtre, et bien d'autres encore. Mais, le théâtre l'intriguait. Alors qu'elle était à Onibas pour ses activités habituelles, elle s'était promis qu'elle irait voir une pièce de théâtre un jour, après avoir lu une affiche quelconque. Elle se sentit chanceuse étant donné qu'une tragédie était jouée le soir même. Elle se prit donc un ticket, profitant du monde présent pour ne pas se faire repérer. Elle avait bien conscience qu'elle n'était pas tout à fait connue du grand public, mais après avoir vu une affiche Wanted à son image dans un Weekly Sorcerer, elle préférait rester méfiante. Néanmoins, avec la foule, il lui était plus aisé de paraître quelconque. Finalement, après pas mal d'attente, elle put s'installer dans la salle et, ainsi, assister à la représentation de cette pièce nommée « Armand & Marina ».

Après les coups d'horloge annonçant le début, seuls deux acteurs jouaient pour le premier acte. Un acte qu'Azalea trouva bien superficiel. A savoir une histoire d'amour entre un homme et une femme planifiant un échappatoire face à un mariage planifié. Un trop-plein de sentiments mièvres qui ne lui plut pas vraiment. Elle n'apprécie pas particulièrement les belles histoires parfaites en tout point. Personne ne l'est, à quoi bon le prétendre ? Tel est son raisonnement. Pour revenir à la pièce, le plus intéressant arriva à l'acte suivant. La présence de l'élément perturbateur : une autre fille. Une demoiselle qui révéla les vices d'un être semblant trop beau pour être vrai, ce qui était le cas. Elle se trouvait être l'épouse "d'office" d'Armand. La mage appréciait ce personnage, surtout pour son rôle de diffamatrice. En plus, l'actrice jouait bien. What else ? Jeanne, censée être l'antagoniste de l'histoire détestée de tous, lui plaisait beaucoup. Même si elle pouvait sembler être la grande peste aux yeux de tous, elle la considérait avec beaucoup d'égard. C'était un personnage tellement plus profond que ce que la plupart des spectateurs imaginaient sûrement. Certains d'entre eux réalisèrent sûrement le contraire lorsque le personnage se suicida afin de libérer son « mari commis d'office » d'un futur bien peu joyeux. Un acte qui la fit monter encore davantage dans l'estime d'Alazea. Le sacrifice pour autrui étant un geste qu'elle estime des plus honorables. Elle était peut-être une des seules personnes à être déçue du fait que l'histoire se terminait là pour Jeanne, la véritable héroïne à ses yeux. S'ensuit alors l'acte final de la pièce où tout le monde finissait heureux, oubliant par là même le dévouement d'une femme au service du « véritable » amour.

Les spectateurs semblaient tous comblés par cette fin. Ce n'était pas le cas de la mage de Crime Sorcière. Malgré tout, pour ne pas se faire remarquer, elle imita ses voisins et applaudit les acteurs. Enfin, tout n'était pas prétendu. A travers ces acclamations, elle félicitait principalement l'actrice ayant incarné son personnage favori de cette tragédie, une certaine Myrcella selon la brochure distribuée avant le spectacle. Elle se doutait bien que tout cela n'était peut-être qu'un rôle pour elle, mais elle l'avait joué avec brio donc ces félicitations étaient amplement méritées. Suite à cela, tous sortirent de la salle, y compris notre demoiselle. Néanmoins, cette dernière était frustrée de ne pouvoir discuter de tout cela avec autrui. Les gens parlaient de la pièce, donnaient leur opinion. Elle voulait pouvoir le faire également. Cependant, pas avec n'importe qui. La seule personne avec qui elle espérait avoir une discussion censée se trouvait encore dans le théâtre, l'actrice ayant joué le personnage de Jeanne. Elle y retourna donc, usant une nouvelle fois de ses notions de magie de dissimulation pour passer inaperçue jusqu'aux coulisses où elle s'empressa de trouver où sa « cible » se situait. Cela lui fit quelque peu bizarre d'être à la recherche de quelqu'un d'autre qu'un mage noir, mais elle en fut presque apaisée. Beaucoup moins de pression. Au final, elle parvint à trouver la porte indiquant « Myrcella ». Elle y frappa donc trois fois, avant de prononcer ces quelques mots pour confirmer ou non la présence de la personne recherchée en ce lieu :


- Excusez-moi... il y a quelqu'un ?

Myrcella Heaven
Admin / Princesse du CrépusculeAdmin / Princesse du Crépuscule

avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 14/04/2013
Âge : 21
Guilde : Armée Runique
Magie / Malédiction / CS : Serei Mahô • Magie Céleste

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.285
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: En coulisses ♪ { PV Myrcella }   Mer 26 Mar - 0:03




Subaru mahou gakuin by Mahou Sensou on Grooveshark

L'ovation était une chose agréable. Intense et puissante quand on la vivait, douce et subtile quand on se la ressassait : c'était l'opium de l'artiste. Une drogue dont on ne pouvait plus se passer quand on y avait goûté. Après tout, combien avaient sombré dans la dépravation, leur heure de gloire passée ? Myrcella ne comptait pas se laisser submerger par le succès, elle n'était encore qu'à ses débuts et espérait gravir les échelons. La représentation était finie, c'était un succès et l'actrice avait d'ores et déjà regagné ses appartements privés. Ôtant sa robe de mariée, son maquillage et ses nombreux accessoires, elle retrouvait peu à peu sa véritable identité : assise devant sa coiffeuse joliment sculptée, elle songeait à ses prochaines représentations, à ses prochains rôles. La jeune femme ne pouvait toutefois s'empêcher de se perdre au fin fond de son regard, à travers le miroir de sa loge, dans laquelle elle redevenait la magicienne des Blue Pegasus, après son interprétation de Jeanne de Montaugure. « Miroir, mon beau miroir, qui sera la plus forte ? Qui sera la plus belle ? Qui sera la plus douée ? J'espère que ce sera moi, j'ai une promesse à tenir. » Ce n'était pas narcissique de penser ainsi, elle avait juste des ambitions et une dette à rembourser. La mort de son petit frère ne devait pas la freiner dans son quotidien et rester vaine : elle méritait bien mieux. Au contraire, ce tragique accident devait être un moteur pour la jeune fille et elle était déterminée à aller de l'avant sans plus jamais reculer.

Déshydratée par sa prestation et les lumières de la scène, l'actrice trempa ses lèvres dans son verre d'eau. Elle se remémora ses dernières aventures, ses dernières rencontres et elle ne pouvait plus le nier : elle avait grandi. Ce bourgeon malade et renfermé était devenu une magnifique fleur, ou plutôt une fleur en devenir : elle n'était pas encore à l'état final de son éclosion, mais déjà quelques épines venaient assurer sa défense. Elle était comme une rose, douce et belle au regard, mais piquante et cruelle au toucher : une poupée au cœur meurtri qui ne se laissait plus faire. L'enfant fragile qu'elle avait jadis été n'était plus. Myrcella était d'une douceur et d'une noblesse exemplaire, mais elle s'était forgée un caractère bien trempé et n'aimait pas se faire marcher sur les pieds. Timide jouvencelle à son entrée à la guilde, elle menait désormais certains de ses camarades à la baguette : Roy n'était pas la dernière de ses victimes. En effet, sans être une princesse tyrannique et autoritaire, elle savait obtenir ce qu'elle voulait avec finesse et subtilité. C'était en quelque sorte une princesse de l'ombre, aussi belle que ces légendaires dames de haute naissance, et tout aussi intelligente. La jeune femme aurait pu être une fine politicienne, imposant ses choix sans que quiconque ne les remarque et jouissant d'un charisme qu'elle ne maîtrisait pas encore. « Princesse du Crépuscule » finirent par l'appeler certains de ses camarades, sûrement une allusion à la prestance et la grâce naturelles qu'elle arborait au quotidien. Trois bruits sourds à l'encontre de sa porte vinrent la sortir de ses songes, selon toute vraisemblance quelqu'un frappait à sa porte. Les murmures qui suivirent affirmèrent cette hypothèse. Qui pouvait bien désirer la rencontrer à une heure si tardive ?




« Hum... Bonsoir ? Que puis-je faire pour vous ? »

Myrcella parlait avec prudence, une inconnue attendait devant sa loge et, à moins de s'être perdue, elle venait pour parler avec l'actrice. Était-ce l'une de ses premières fans ? La pièce avait eu du succès, mais elle ne pensait pas avoir épaté le public avec son interprétation intense et passionnel de Jeanne. Enfin bon, cette mystérieuse femme venait de lui prouver le contraire et il devait être de coutume pour toute actrice digne de ce nom de savoir recevoir ses admirateurs. Tandis qu'elle entreprit d'ouvrir la bouche de nouveau, son ventre gargouilla comme pour lui rappeler qu'elle n'avait rien mangé de la soirée, trop angoissée et tracassée par la représentation. Un peu gênée, sa peau se pigmenta d'une rougeur qui lui était habituelle et sa timidité reprenait le pas sur elle-même : n'était-ce pas gênant et incorrect d'entendre un dysfonctionnement gastrique de ce genre lorsque le silence était de mise ? Baissant la tête, la jeune femme qui était pourtant le reflet d'une certaine perfection ne savait plus où se mettre. Il était difficile de se cacher quand on était l'objet de toutes les attentions, en l'occurrence ici celui de cette jeune femme.


_________________

Azalea Roselynn

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 02/03/2014
Âge : 23
Guilde : Crime Sorcière
Magie / Malédiction / CS : Tak Over - Angel Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.000
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: En coulisses ♪ { PV Myrcella }   Jeu 3 Avr - 0:09

En coulisses




Ça y était, elle avait franchi le cap. Elle s'était aventurée sur un terrain lui étant quelque peu étranger. Devoir prendre son courage à deux mains simplement pour entrer en contact avec quelqu'un pourrait sembler extrême. Mais, Azalea n'est vraiment pas du genre à pouvoir communiquer avec le premier venu. Il lui faut un certain temps de réflexion pour jauger son interlocuteur potentiel, peser le pour et le contre. Autant dire que la spontanéité, elle connaît pas. Néanmoins, même après avoir été jusqu'à frapper à la porte des appartements d'une femme dont elle avait simplement vu la performance lors d'une pièce de théâtre, l'idée de se résigner et s'échapper avant d'établir tout contact trottait encore dans son esprit. A vrai dire, juste avant que la porte ne s'ouvre, elle s'apprêtait d'ores et déjà à partir. C'était trop tard désormais. Elle n'avait plus le choix. Plus de possibilité de reculer.

Le contact visuel était effectué. Cependant, celui-ci surprit quelque peu la jeune femme. Non pas qu'elle ne faisait pas face à la bonne personne, mais du moins quelqu'un d'assez différent à ce qu'elle s'attendait. Un étonnement qui, comme d'habitude, ne fut absolument pas exprimé sur son faciès. Déjà que ce dernier est caché de moitié par sa veste, son intériorisation n'aide pas les autres à bien la cerner. Mais, après avoir été torturée par des êtres sans cœur il y avait de cela trois années, elle s'était renfermée sur elle-même. Et qui peut l'en blâmer ? Ce genre « d'expérience » traumatisante peut détruire la vie de ceux qui en sont victimes. Bienheureusement, Azalea n'avait pas été seule pour surmonter cette épreuve. Avec l'aide de Sebastian, elle se remit sur pieds, et se décida alors à rendre le monde meilleur en débarrassant celui-ci de tout mage noir. Seulement, de fil en aiguille, elle en était venue à n'avoir que cet objectif en tête. D'où, au final, sa mise à l'épreuve en rentrant en contact avec cette « Myrcella ». Qu'espérait-elle en tirer ? Elle-même ne le savait pas. Et c'était bien pour que ce soit l'inverse qu'elle se forçait ainsi la main.

Pour en revenir à la « surprise » à laquelle elle fit face, c'était simplement le physique de l'actrice qui ne correspondait pas à l'apparence de Jeanne, lors de la pièce. Ce ne fut qu'après quelque secondes de réflexion que la mage réalisa que la comédienne s'était simplement débarrassée du maquillage et autres accessoires qui lui permettaient d'entrer dans le rôle. Puis, elle demanda à Azalea de quelle manière elle pouvait l'aider, le tout sur un ton assez prudent. Qui pouvait la réprimander ? Une inconnue, dont les seuls traits physiques visibles étaient ceux de la partie supérieure de sa tête, venait à sa rencontre. Quant à la raison de sa venue, telle était la question à laquelle la belle blonde restait sans réponse. Qu'espérait-elle trouver, au fond, à venir ainsi à l'improviste ? Du réconfort ? Une conscience tranquille ? Peu importe, elle ne sentait vraiment pas à l'aise.


*Je dois y aller. Tout ça était une mauvaise...*

GARGBLRGBLBL !



Interrompue dans son élan par un son qu'elle identifia comme celui d'un ventre affamé, son hypothèse se confirma lorsqu'elle remarqua les joues de l'actrice virer au rouge, suite à quoi elle baissa la tête. Face à cette scène quelque peu amusante, Azalea ne put s'empêcher de décrocher un sourire. Cet acte simple la fit se surprendre elle-même. Ce n'était pas un de ces sourires de convenance à sortir dans certaines situations, celui-ci était totalement honnête. De toute manière, les lèvres de la mage étant très bien cachées, cette expression de joie était difficilement visible. Enfin, cela se manifestait tout de même à travers ses yeux qui abandonnèrent le regard impassible pour un autre bien plus chaleureux. La vérité étant que Myrcella venait de la mettre bien plus à l'aise, sans doute au détriment du propre confort de la comédienne.

Par le biais de ce gargouillement tout à fait innocent, Azalea avait changé d'avis. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas souri, et même si rien n'avait été intentionnel, un grand pas avait été franchi pour gagner la confiance de la blonde. Comme quoi, parfois, il ne faut vraiment pas chercher à faire compliquer. Enfin, avant même ces gargouillis, elle avait un bon pressentiment vis-à-vis de la comédienne. Elle ne parvenait pas à trouver pourquoi, c'était simplement comme ça. En tout cas, afin d'enlever le poids de la honte des épaules de la demoiselle, la mage angélique décida de briser le silence gênant :


- Hum... peut-être voudriez-vous aller manger un morceau ?

Sur le coup, elle ne se rendit pas compte que sa proposition pouvait sembler tout à fait déplacée. Après tout, elles ne se connaissaient pas. Leur rencontre ne s'était déroulée que trente secondes auparavant. Pourtant, son sentiment d'aise avait éloigné de son esprit toutes ses réflexions sur ce qu'elle devait faire ou non. Finalement, elle pouvait faire preuve d'un peu de spontanéité. Même si son visage était à moitié caché, ses yeux exprimaient un enthousiasme plutôt rarissime pour elle. S'ensuit alors une prise de conscience qui la poussa à se présenter avant même qu'une réponse ne puisse être donnée, histoire de paraître un peu moins louche :

- Oh, en fait, je m'appelle Azalea. Et vous, vous êtes Myrcella, c'est cela ?

Bon, pour sembler moins douteuse, c'était raté. Comment se faisait-il qu'elle connaissait déjà son nom ? Certes, elle l'avait vu dans le prospectus donné avant la pièce de théâtre, mais son interlocutrice n'en savait rien. Dès lors, elle pouvait tout à fait la considérer comme une groupie tellement fan qu'elle en suivait son idole. Mais, à ce moment-là, à ses yeux, ce n'était pas problématique. Elle était juste heureuse d'être aussi à l'aise en la présence d'autrui. Poursuivant dans sa lancée, et de peur que son offre soit passée aux oubliettes suite à son interruption, elle reprit la parole :


- Cela vous tente ?

Myrcella Heaven
Admin / Princesse du CrépusculeAdmin / Princesse du Crépuscule

avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 14/04/2013
Âge : 21
Guilde : Armée Runique
Magie / Malédiction / CS : Serei Mahô • Magie Céleste

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.285
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: En coulisses ♪ { PV Myrcella }   Ven 18 Avr - 22:55




Kamisama no Inai Nichiyoubi ED Full by Kamisama no Inai Nichiyoubi ED Full on Grooveshark


Le complexe se laissa rapidement submerger par le caractère risible de la scène et par la complicité qui se nouait entre les deux jeunes femmes. Myrcella, honteuse, regardait ses pieds comme si elle cherchait à dissimuler ce mal-être qui l'habitait. La jeune femme ne pouvait cependant pas rester indifférente à l'empathie de son interlocutrice, force était de constater que cette dernière semblait plus amusée que décontenancée vis-à-vis de ce malentendu. Après tout, qu'y avait-il de mal à avoir un estomac criant famine ? Sa journée avait été longue et éprouvante, n'importe quel humain normalement constitué éprouverait cette même sensation de faim après un tel labeur. L'actrice leva la tête, pour mieux voir à quoi ressemblait cette mystérieuse inconnue, mais c'était peine perdue avec cette épaisseur de vêtement qui la recouvrait. Ses lèvres tentèrent inexorablement de prononcer quelques mots, mais elles s'ouvraient sans qu'aucun son n'en sorte et elles finirent par se pincer sous l'effet de la frustration. Heureusement que cette dénommée Azalea était bavarde, le mannequin peinait à lui répondre et à vrai dire, elle ne savait pas vraiment de quoi lui parler. Un dîner ? Pourquoi pas, mais qu'allaient-elles se dire ? Myrcella remarqua à quel point le regard de la jeune femme semblait figé sur sa poitrine et un peu gênée, elle se demandait à quoi celle-ci pouvait penser. La magicienne n'avait pas la main verte et espérait qu'il ne viendrait pas à sa partenaire du soir des soudaines envies de jardiner, si jamais cette dernière était intéressée et qu'elle pensait avoir trouvé un bon parti. Non, ce n'était rien d'autre qu'une sortie amicale entre deux jeunes femmes responsables, il ne pouvait en être autrement. Et puis de toute façon, elle se prendrait un râteau dans le pire des cas.


« Et bien mon estomac a répondu pour moi on dirait ! Laissez-moi quelques minutes pour me préparer et nous pourrons aller nous rassasier. »

Refermant prestement sa porte, elle fila revêtir une tenue plus commode pour sortir. Les jambes surmontées d'une paire de chaussettes montantes détroussées, d'une paire de bottes motardes et sa robe quotidienne caractérisaient l'actrice partout où elle passait : son style était en quelque sorte sa signature artistique. Myrcella finit par mettre la touche finale à sa tenue en surlignant ses lèvres d'un rouge éclatant, puis en vaporisant quelques gouttes de parfum sur son cou. La jeune femme se surprit à observer son propre reflet contre le miroir, comme si c'était la première fois qu'elle se voyait aussi épanouie, mais ce n'était rien d'autre qu'une illusion. Posant délicatement les doigts sur son double illusoire, elle se demandait qui elle était devenue, mais il aurait été plus juste de se demander comment elle était redevenue la Myrcella joviale d'antan. Enfin bref, le temps tournait et Azalea l'attendait dehors : elle n'avait plus une minute à perdre et s'emparant de ses clés, elle prit la poudre d'escampette en compagnie d'une nouvelle connaissance. La journée fut éprouvante et, par conséquent, le mannequin avait décidé que le transport ne se ferait pas à pied. Appelant Auriga, les deux jeunes femmes prirent place dans le carrosse et entamèrent la route qui les mènerait devant une table abondamment pourvue de denrées.



« Alors dis-moi tout, où mangeons-nous ce soir ? Une préférence ? Des interdits ? Je suis tout ouïe ! »

Affalée contre le côté du véhicule magique, le coude posé sur la paroi et la tête maintenue par ses mains, elle observa plus attentivement la jeune femme qui se trouvait en face d'elle. L'actrice feignait l'indifférence, son regard se baladait dans l'habitacle sans vraiment se fixer et elle soupira. Un sourire un peu gêné se dessina ensuite sur les traits de son visage et elle reprit place correctement dans le véhicule, telle une lady, afin de ne pas faire honte au rang qui était le sien.


_________________

Azalea Roselynn

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 02/03/2014
Âge : 23
Guilde : Crime Sorcière
Magie / Malédiction / CS : Tak Over - Angel Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.000
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: En coulisses ♪ { PV Myrcella }   Lun 21 Avr - 15:09

En coulisses




Azalea mentirait si elle disait ne pas avoir été tentée de partir une nouvelle fois lorsque la jeune actrice s'était enfermée dans sa loge afin de changer de tenue. Mais, de nouveau, cette envie de fuite s'estompa rapidement. Après tout, jusque-là, tout s'était relativement bien passé. Aucun problème ne s'était présenté, si ce n'était celui du système digestif de Myrcella. Et encore, rien de bien grave. Avoir faim n'est pas vraiment une honte. Le grondement du ventre n'étant là que pour prévenir son hôte de le nourrir, c'est simplement naturel. Le temps que la belle blonde réfléchisse sur les gargouillis et leur banalité, sa camarade d'un soir sortit fin prête. Elle n'en revenait pas que sa proposition avait été acceptée. Si elle avait été à la place de cette femme, elle n'aurait jamais accepté une telle offre de la part d'une inconnue. Elle lui enviait cette confiance en autrui et spontanéité. En tant que membre de Crime Sorcière, c'était là deux traits de personnalité qu'elle ne pouvait se permettre d'habitude. Enfin, pour un soir, quel était le risque ?

Après être sorties du théâtre, sa nouvelle connaissance la surprit davantage. Celle-ci fit l'invocation d'un esprit stellaire à l'apparence d'un « carosse-citrouille » géant. C'était donc une conservationniste. Ce ne fut qu'à ce moment qu'elle remarqua le tatouage de guilde de Blue Pegasus sur son épaule. Elle ne l'avait pas vu auparavant à cause de sa tenue précédente, et aussi parce qu'elle était plongée dans ses pensées. Réalisant qu'elle faisait face à une mage, qui appartenait en plus à une guilde légale, Azalea commença à se montrer plus méfiante, plus distante. Néanmoins, elle ne comptait pas laisser ce fait l'empêcher de passer du bon temps. Elle suivit donc Myrcella et grimpa dans le « véhicule ». Une fois installée, elle s'étonna du confort des sièges. La mage angélique n'avait jamais imaginé qu'une citrouille pouvait être aussi confortable. Pour tout dire, elle n'avait jamais imaginé qu'elle voyagerait dans une citrouille. Tout cela annonçait une soirée bien sympathique, ce qui la mit un peu plus en confiance.

Néanmoins, ce qui la rassura vraiment fut de voir son interlocutrice s'asseoir commodément, sans gêne. Au moins, cette dernière avait confiance. De son côté, elle restait dans une position très... rigide. Le dos bien droit et les mains posées sur ses jambes collées l'une à l'autre. En terme de langage corporel, elle n'offrait aucune expression de confiance. Puis vint une interrogation sur le lieu du dîner. Comme à son habitude, quelle que soit le sujet de réflexion, elle considéra toutes les possibilités. Peut-être un peu trop longtemps. La constellationniste se mit à soupirer, ce qui sortit brusquement la belle blonde de ses pensées et l'amena à répondre immédiatement, ne souhaitant pas l'irriter.


- Et bien... je dois dire que j'ai un penchant pour les glaces. Si cela ne vous dérange pas de manger sucré !

Azalea avait bien remarqué que la mage faisait honneur à sa guilde. Beau corps, bien maquillée et bien habillée. Trois caractéristiques physiques chères à Blue Pegasus, d'après ce qu'elle avait appris par le biais de diverses discussions. Son changement de position soudain confirma ces idées. Elle s'était installée dans une position plus sobre, comme si elle avait été gênée par l'image de celle qu'elle avait arboré auparavant. Saisissant l'importance de l'image pour cette belle femme, elle comprit que sa proposition ait une chance d'être refusée, contrairement à la première. Et, en vérité, cela ne la gênerait pas. Même si elle avait dit vouloir déguster une glace, il n'en était rien. Elle avait simplement cherché un aliment apprécié de beaucoup. C'était pour elle un bon moyen de se fondre dans la masse, de paraître normale. Bien qu'elle ne pouvait nier apprécier le goût de ces sucreries glacées. En tout cas, avant de devoir faire face à un autre soupir et d'être un boulet face à l'actrice, elle reprit la parole :

- En fait, je tenais à vous féliciter pour votre interprétation lors de votre show. Votre performance était remarquable.

Des paroles bien hypocrites pour certains, des paroles venant du fond du cœur pour la mage angélique. Encore fallait-il que son interlocutrice puisse faire la différence. Après l'avoir complimentée, Azalea posa son regard en dehors du véhicule magique. Elle n'observait pas vraiment ce qui se passait, mais était plutôt pensive. Ses doutes quant à la fréquentation d'un membre d'une guilde officielle revinrent à l'assaut. Pouvait-elle vraiment se le permettre ? Une fois qu'on commence à tuer quotidiennement, que les victimes soient l'incarnation du mal ou non, il est difficile de vivre normalement. Pour autant, une telle existence n'intéressait pas la blonde. Elle ne voulait pas mettre tout cela de côté. Peu importe les chances d'échec, elle comptait bien essayer de gérer ses deux vies simultanément. Après avoir reprit ses esprits, elle posa son regard vers Myrcella et sourit. Elle savait bien que cela ne se voyait sûrement pas à cause de son accoutrement, mais tant pis. Finalement, afin de montrer son intérêt pour ce moment qu'elle partageait, elle questionna la jeune femme sur son passé :

- Comment en êtes-vous venue à devenir une actrice ? Je devine que cela n'a pas dû être de tout repos, non ?

Sa question était innocente, et à la fois intéressée. Contrairement à ce que tout cela pouvait ressembler, elle s'intéressait sincèrement à cette personne et à son parcours. Mais, en était-il de même de l'autre côté ? Paradoxalement, elle espérait que non, car elle devrait alors lui mentir. Cela ferait tout de même tâche pour une première rencontre.

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: En coulisses ♪ { PV Myrcella }   

En coulisses ♪ { PV Myrcella }

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Nord :: Carmina
-