Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 En coulisses ♪ { PV Myrcella }

AuteurMessage
Azalea Roselynn

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 02/03/2014
Âge : 24
Guilde : Crime Sorcière
Magie / Malédiction / CS : Tak Over - Angel Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.000
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: En coulisses ♪ { PV Myrcella }   Lun 17 Mar - 21:14

En coulisses



*Carmina... ça faisait longtemps !*

Un des nombreux bateaux faisant la liaison entre divers ports venait d'accoster près de la capitale de la musique. A son bord, de nombreux touristes essentiellement intéressés par la réputation de la cité, à savoir son ambiance musicale introuvable ailleurs. Pour d'autres, un retour aux sources. Azalea faisait partie de ces derniers. Elle s'était accordée un peu de temps libre pour développer davantage sa vie sociale. Dit de cette manière, cela semble être une belle excuse pour flâner. Mais, dans son cas, cette raison était valable. Après avoir pourchassé des dizaines de mages noirs depuis x789, autrement dit depuis la création de Crime Sorcière, la jeune mage commençait à sentir le poids de la solitude se faire de moins en moins supportable sur ses épaules. Elle ne parvenait pas à comprendre le pourquoi, de même pour le comment. Jusqu'à ce jour, elle ne s'était simplement jamais réellement rendue compte à quel point l'impact d'un tel train de vie pouvait être autant négatif. A force de consacrer son temps à condamner les êtres maléfiques peuplant ce monde, elle en avait omis sa propre vie, et par-là même son bien-être. De quelle façon ? Simple : en dehors des activités auxquelles s'adonnent régulièrement sa guilde, rien dans sa vie ne lui permettait de se définir. Aucune passion, aucun loisir, aucun ami. Un vide colossal qui la fit réfléchir plusieurs jours.

Dans ce cas-là, pourquoi ne pas rentrer au bercail à Era ? Il y avait plusieurs raisons. La première, et la plus évidente, étant le fait que cette ville accueille en son sein le Conseil Magique, et donc également des forces armées assez conséquentes. Rien de bon pour un membre d'une guilde indépendante. De plus, ses souvenirs de son enfance là-bas restent vagues, que ce soient pour les bons ou les mauvais. Ainsi, Carmina étant moins protégée, cela lui semblait être un bien meilleur choix. Les cinq années qu'elle y avait passé s'étaient parfaitement déroulées, bien que la vie était plutôt monotone à l'époque. Pour autant, lors de son choix d'une destination, elle se rappela immédiatement de la sensation agréable dont l'on est épris lorsque l'on parcourt cette cité aux mille mélodies. Une sensation dont elle voulait bien profiter en ces périodes de questionnements. Quoi de mieux qu'une ambiance joviale et apaisante pour se motiver ? Ce fut ainsi qu'Azalea choisit ce lieu comme destination. Certes, elle ne pouvait profiter de celle-ci qu'en restant assez discrète, mais se cacher des autres étant une habitude quotidienne, cela ne lui semblait pas bien difficile. Encore fallait-il qu'elle trouve quelque chose à faire...

Le temps de pouvoir se décider, elle se contenta de parcourir la ville sous une nuit étoilée des plus belles. Bien que la ville était éclairée, cela ne suffisait pas à distinguer clairement les visages, permettant à la jeune femme de se fondre un minimum dans la masse. Avec ses quelques notions de magie de dissimulation, elle parvint à se rendre quelconque. Concernant les occupations possibles, plusieurs choix s'offraient à elle : opéra, musée, théâtre, et bien d'autres encore. Mais, le théâtre l'intriguait. Alors qu'elle était à Onibas pour ses activités habituelles, elle s'était promis qu'elle irait voir une pièce de théâtre un jour, après avoir lu une affiche quelconque. Elle se sentit chanceuse étant donné qu'une tragédie était jouée le soir même. Elle se prit donc un ticket, profitant du monde présent pour ne pas se faire repérer. Elle avait bien conscience qu'elle n'était pas tout à fait connue du grand public, mais après avoir vu une affiche Wanted à son image dans un Weekly Sorcerer, elle préférait rester méfiante. Néanmoins, avec la foule, il lui était plus aisé de paraître quelconque. Finalement, après pas mal d'attente, elle put s'installer dans la salle et, ainsi, assister à la représentation de cette pièce nommée « Armand & Marina ».

Après les coups d'horloge annonçant le début, seuls deux acteurs jouaient pour le premier acte. Un acte qu'Azalea trouva bien superficiel. A savoir une histoire d'amour entre un homme et une femme planifiant un échappatoire face à un mariage planifié. Un trop-plein de sentiments mièvres qui ne lui plut pas vraiment. Elle n'apprécie pas particulièrement les belles histoires parfaites en tout point. Personne ne l'est, à quoi bon le prétendre ? Tel est son raisonnement. Pour revenir à la pièce, le plus intéressant arriva à l'acte suivant. La présence de l'élément perturbateur : une autre fille. Une demoiselle qui révéla les vices d'un être semblant trop beau pour être vrai, ce qui était le cas. Elle se trouvait être l'épouse "d'office" d'Armand. La mage appréciait ce personnage, surtout pour son rôle de diffamatrice. En plus, l'actrice jouait bien. What else ? Jeanne, censée être l'antagoniste de l'histoire détestée de tous, lui plaisait beaucoup. Même si elle pouvait sembler être la grande peste aux yeux de tous, elle la considérait avec beaucoup d'égard. C'était un personnage tellement plus profond que ce que la plupart des spectateurs imaginaient sûrement. Certains d'entre eux réalisèrent sûrement le contraire lorsque le personnage se suicida afin de libérer son « mari commis d'office » d'un futur bien peu joyeux. Un acte qui la fit monter encore davantage dans l'estime d'Alazea. Le sacrifice pour autrui étant un geste qu'elle estime des plus honorables. Elle était peut-être une des seules personnes à être déçue du fait que l'histoire se terminait là pour Jeanne, la véritable héroïne à ses yeux. S'ensuit alors l'acte final de la pièce où tout le monde finissait heureux, oubliant par là même le dévouement d'une femme au service du « véritable » amour.

Les spectateurs semblaient tous comblés par cette fin. Ce n'était pas le cas de la mage de Crime Sorcière. Malgré tout, pour ne pas se faire remarquer, elle imita ses voisins et applaudit les acteurs. Enfin, tout n'était pas prétendu. A travers ces acclamations, elle félicitait principalement l'actrice ayant incarné son personnage favori de cette tragédie, une certaine Myrcella selon la brochure distribuée avant le spectacle. Elle se doutait bien que tout cela n'était peut-être qu'un rôle pour elle, mais elle l'avait joué avec brio donc ces félicitations étaient amplement méritées. Suite à cela, tous sortirent de la salle, y compris notre demoiselle. Néanmoins, cette dernière était frustrée de ne pouvoir discuter de tout cela avec autrui. Les gens parlaient de la pièce, donnaient leur opinion. Elle voulait pouvoir le faire également. Cependant, pas avec n'importe qui. La seule personne avec qui elle espérait avoir une discussion censée se trouvait encore dans le théâtre, l'actrice ayant joué le personnage de Jeanne. Elle y retourna donc, usant une nouvelle fois de ses notions de magie de dissimulation pour passer inaperçue jusqu'aux coulisses où elle s'empressa de trouver où sa « cible » se situait. Cela lui fit quelque peu bizarre d'être à la recherche de quelqu'un d'autre qu'un mage noir, mais elle en fut presque apaisée. Beaucoup moins de pression. Au final, elle parvint à trouver la porte indiquant « Myrcella ». Elle y frappa donc trois fois, avant de prononcer ces quelques mots pour confirmer ou non la présence de la personne recherchée en ce lieu :


- Excusez-moi... il y a quelqu'un ?

Myrcella Heaven
Admin / Princesse du CrépusculeAdmin / Princesse du Crépuscule

avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 14/04/2013
Âge : 22
Guilde : Armée Runique
Magie / Malédiction / CS : Serei Mahô • Magie Céleste

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.285
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: En coulisses ♪ { PV Myrcella }   Mer 26 Mar - 0:03




Subaru mahou gakuin by Mahou Sensou on Grooveshark

L'ovation était une chose agréable. Intense et puissante quand on la vivait, douce et subtile quand on se la ressassait : c'était l'opium de l'artiste. Une drogue dont on ne pouvait plus se passer quand on y avait goûté. Après tout, combien avaient sombré dans la dépravation, leur heure de gloire passée ? Myrcella ne comptait pas se laisser submerger par le succès, elle n'était encore qu'à ses débuts et espérait gravir les échelons. La représentation était finie, c'était un succès et l'actrice avait d'ores et déjà regagné ses appartements privés. Ôtant sa robe de mariée, son maquillage et ses nombreux accessoires, elle retrouvait peu à peu sa véritable identité : assise devant sa coiffeuse joliment sculptée, elle songeait à ses prochaines représentations, à ses prochains rôles. La jeune femme ne pouvait toutefois s'empêcher de se perdre au fin fond de son regard, à travers le miroir de sa loge, dans laquelle elle redevenait la magicienne des Blue Pegasus, après son interprétation de Jeanne de Montaugure. « Miroir, mon beau miroir, qui sera la plus forte ? Qui sera la plus belle ? Qui sera la plus douée ? J'espère que ce sera moi, j'ai une promesse à tenir. » Ce n'était pas narcissique de penser ainsi, elle avait juste des ambitions et une dette à rembourser. La mort de son petit frère ne devait pas la freiner dans son quotidien et rester vaine : elle méritait bien mieux. Au contraire, ce tragique accident devait être un moteur pour la jeune fille et elle était déterminée à aller de l'avant sans plus jamais reculer.

Déshydratée par sa prestation et les lumières de la scène, l'actrice trempa ses lèvres dans son verre d'eau. Elle se remémora ses dernières aventures, ses dernières rencontres et elle ne pouvait plus le nier : elle avait grandi. Ce bourgeon malade et renfermé était devenu une magnifique fleur, ou plutôt une fleur en devenir : elle n'était pas encore à l'état final de son éclosion, mais déjà quelques épines venaient assurer sa défense. Elle était comme une rose, douce et belle au regard, mais piquante et cruelle au toucher : une poupée au cœur meurtri qui ne se laissait plus faire. L'enfant fragile qu'elle avait jadis été n'était plus. Myrcella était d'une douceur et d'une noblesse exemplaire, mais elle s'était forgée un caractère bien trempé et n'aimait pas se faire marcher sur les pieds. Timide jouvencelle à son entrée à la guilde, elle menait désormais certains de ses camarades à la baguette : Roy n'était pas la dernière de ses victimes. En effet, sans être une princesse tyrannique et autoritaire, elle savait obtenir ce qu'elle voulait avec finesse et subtilité. C'était en quelque sorte une princesse de l'ombre, aussi belle que ces légendaires dames de haute naissance, et tout aussi intelligente. La jeune femme aurait pu être une fine politicienne, imposant ses choix sans que quiconque ne les remarque et jouissant d'un charisme qu'elle ne maîtrisait pas encore. « Princesse du Crépuscule » finirent par l'appeler certains de ses camarades, sûrement une allusion à la prestance et la grâce naturelles qu'elle arborait au quotidien. Trois bruits sourds à l'encontre de sa porte vinrent la sortir de ses songes, selon toute vraisemblance quelqu'un frappait à sa porte. Les murmures qui suivirent affirmèrent cette hypothèse. Qui pouvait bien désirer la rencontrer à une heure si tardive ?




« Hum... Bonsoir ? Que puis-je faire pour vous ? »

Myrcella parlait avec prudence, une inconnue attendait devant sa loge et, à moins de s'être perdue, elle venait pour parler avec l'actrice. Était-ce l'une de ses premières fans ? La pièce avait eu du succès, mais elle ne pensait pas avoir épaté le public avec son interprétation intense et passionnel de Jeanne. Enfin bon, cette mystérieuse femme venait de lui prouver le contraire et il devait être de coutume pour toute actrice digne de ce nom de savoir recevoir ses admirateurs. Tandis qu'elle entreprit d'ouvrir la bouche de nouveau, son ventre gargouilla comme pour lui rappeler qu'elle n'avait rien mangé de la soirée, trop angoissée et tracassée par la représentation. Un peu gênée, sa peau se pigmenta d'une rougeur qui lui était habituelle et sa timidité reprenait le pas sur elle-même : n'était-ce pas gênant et incorrect d'entendre un dysfonctionnement gastrique de ce genre lorsque le silence était de mise ? Baissant la tête, la jeune femme qui était pourtant le reflet d'une certaine perfection ne savait plus où se mettre. Il était difficile de se cacher quand on était l'objet de toutes les attentions, en l'occurrence ici celui de cette jeune femme.


_________________

Azalea Roselynn

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 02/03/2014
Âge : 24
Guilde : Crime Sorcière
Magie / Malédiction / CS : Tak Over - Angel Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.000
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: En coulisses ♪ { PV Myrcella }   Jeu 3 Avr - 0:09

En coulisses