Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 [Capture de familier] Là où les lumières se croisent

AuteurMessage
Selena Wiselight3

avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 09/10/2012
Âge : 25
Guilde : Grimoire Heart
Magie / Malédiction / CS : White Dragon Slayer 2nd Generation
Magie / CS Secondaire : Aura

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.255
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: [Capture de familier] Là où les lumières se croisent   Dim 9 Fév - 15:52
Les landes paisibles, quoi de mieux qu'un lieu aussi tranquille pour s'éloigner un peu des tracas du quotidien ? Dans ce havre de paix, les humains et les créatures vivant ici cohabitaient en paix avec une facilité déconcertante. Si seulement les humains pouvaient déjà s'entendre aussi bien entre eux, s'il n'y avait pas tant de traîtrises et d'avidité en ce monde, les guerres et les massacres n'auraient plus de raisons d'être. Mais un tel monde n'existe pas et n'existera jamais, alors il fallait profiter de chaque instant de paix que nous offrait la vie pour ne pas se faire dévorer par l'obscurité. Dans l'immensité verdoyante de la plaine, j'étais libre d'être moi-même, sans devoir me cacher sous la capuche de mon manteau d'anonymat flambant neuf. Ce n'était pas ici que je risquais de tomber sur Allan ou n'emporte quel autre empêcheur de vivre, mais ce n'était pas la raison première de ma venue en ces lieux.

Depuis quelque temps déjà, je m'intéressais de près à une créature aux pouvoirs particuliers. Des Flashbirds, oiseaux bicéphales aussi rare que gracieux vivraient ici. Une créature volante maîtrisant la magie de la lumière serait pour moi le partenaire idéal et un atout de plus pour la guilde, alors après avoir amassé assez de renseignements sur la bête, je décidais d'aller à leur rencontre dans leur habitat naturel. Je comptais évidemment sur ma vision des auras pour m'aider à en repérer un, mais l'exercice s'avérait plus dur que je ne le pensais. Cela faisait déjà deux jours de j'arpentais la plaine, mais je ne me décourageais pas pour autant. Lorsque j'en avais marre de chercher, je m'entraînais répétant dans le vide les mouvements de chacune de mes techniques avec le plus de précision possible. Mes coups fendant l'air attiraient par moment l'attention de quelques moucons trop curieux, mais toujours pas la moindre trace de Flashbird dans les parages.

Ce calme constant était si différent de ce dont j'avais l'habitude dans le Grimore Ship entre la douce poésie d'Akito, notre mascotte le pingouin légiste et l'ambiance pas très sobre de la taverne à l'heure de pointe que je m'étais même mise à ramasser des pomme de pein pour tuer le temps. Depuis qu'Innistrad m'avait expliqué comment faire seule mon sérum contre le mal des transports, je m'étais découvert un intérêt nouveau pour la préparation de divers petit remède à base de plante. Ce n'était rien de bien extraordinaire, mais cela m'évitait d'avoir à faire au sinistre volatile qui nous servait à présent de médecin de bord. Rien que de penser à cette énergumène suffisait à me mettre de mauvaises humeurs si bien que je décidais sans plus de cérémonies de le chasser de mes pensées pour profiter du magnifique spectacle que m'offrait le couché de soleil sur la plaine.

J'observais l'immensité du ciel se teinter d'orange et de violet tout en guettant l'apparition d'une étoile filante afin de souhaiter qu'un Flashbird fasse enfin son apparition.


HRP : Utilisation de deux larmes de soleils pour l'apparition du Flashbird et de deux trèfles à quatre feuilles pour son dressage. Je souhaiterais si possible que ce soit un mâle et que les deux têtes ait un caractère légèrement différent, l'une étant plus calme et réservée que l'autre.

Merci d'avance ^^
Game Master

avatar

Messages : 1585
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: [Capture de familier] Là où les lumières se croisent   Sam 15 Fév - 17:44
Le ciel, s’assombrissant de plus en plus, était ce soir de toute beauté, d’autant plus qu’il recouvrait l’une des plus belles plaines de Fiore. C’était un spectacle à couper le souffle. Quoi de plus apaisant pour l’esprit que d’observer un paysage resplendissant, respirer un air si pur et sentir cette odeur si fraîche nous chatouiller les narines ? Le temps passa et rien ne se risquait à l’horizon. Cependant, une première étoile filante pointa le bout de son nez, belle et éphémère. Ce fut là une jolie apparition, mais la deuxième qui la suivit sembla encore plus belle, plus grande et même plus proche. Mais attendez… Ce n’était pas une étoile filante !

En effet, le plumage d’or, de rubis et de saphir, un magnifique Flashbird voletait dans le ciel et s’approcha de plus en plus de la terre ferme. Apercevoir une telle créature était déjà un miracle en soit, mais la voir atterrir tout près dans le boisement, cela relevait pratiquement de l’impossible ! Le Flashbird était là, posé sur le sol près de la forêt à la recherche de nourriture. Les deux têtes cherchaient chacune de leur côté, guettant par le fait même les possibles dangers, même si un tel endroit était pauvre en menace… à moins que…

Qu’allait faire notre Dragonne ?

***

Intervention Game Master : Apparition d'un Flashbird.
Selena Wiselight3

avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 09/10/2012
Âge : 25
Guilde : Grimoire Heart
Magie / Malédiction / CS : White Dragon Slayer 2nd Generation
Magie / CS Secondaire : Aura

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.255
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: [Capture de familier] Là où les lumières se croisent   Mar 18 Fév - 20:40
Plus les heures passaient, plus le ciel s'assombrissait et s'habillait de son manteau d'étoiles. Jamais de ma vie je n'avais vu un tel spectacle, si beau et si simple à la fois. La magnifique vision complétée par le doux bruissement de l'herbe dans la brise du soir et de la senteur légèrement boisée du grand air me donnait une sensation de sérénité dont j'avais pratiquement oublié l'existence. Tout était si tranquille que j'en avais même oublié de préparer mon campement, seul un frissonnement dû à la fraîcheur de la nuit me rappela à l'ordre. J'avais espéré trouver un Flashbird dans la journée grâce à ma vision des auras, mais de toute évidence c'était trop tard pour aujourd'hui, du moins c'est ce que je pensais.

Alors que je me levais pour enfin monter ma tente, une lueur éphémère traversa le ciel nocturne. Comme le veut la croyance populaire, il fallait faire un vœu lorsqu'on apercevait une étoile filante et même si pour ma part je ne croyais pas en ce genre de superstition je fis tout de même un souhait. J'aurais pu demander tout un tas de choses, comme la fin de la corruption du Conseil ou encore l'amour de Lucifer, mais c'était des choses que je désirais obtenir sans l'aide éventuelle d'une bonne étoile. Je décidais donc de faire le vœu de trouver un Flashbird avant de continuer à préparer un foyer pour le feu.

Par habitude en étant autant à découvert sur ce terrain plane, j'étendais ma vision des auras à leur maximum, déformation professionnelle dira-t-on. Cela semblait pourtant bien inutile dans un lieu aussi tranquille qu'ici, mais quelque chose me disait de rester sur mes gardes. L'instinct peut-être ? Si tel était le cas, je devais le remercier car juste avant que je n'allume mon feu une aura lumineuse traversa mon rayon de détection, me faisant me lever d'un bond. Je pouvais voir l'aura grossir au fur et à mesure qu'elle se rapprochait de la terre jusqu'à ce que je puisse enfin en voir les contours. C'était un Flashbird ! Je n'en croyais pas mes yeux, alors que j'avais passé des heures à en chercher un c'était au moment où je décidais de suspendre mes recherches qu'enfin l'un d'eux décidait de se montrer.

Cachée par les hautes herbes je décidais de m'approcher lentement de lui en prenant bien garde de toujours être face au vent pour ne pas me faire repérer. Une fois assez proche tout en étant à une distance raisonnable, je pris le temps d'observer la bête. Qu'il était beau ! La première chose qui me sautait aux yeux était la brillance de son plumage coloré. Était-ce la cause de leur rareté ? Ce genre de créature devait faire un trophée de choix pour les chasseurs. La vision de têtes de Flashbird empaillées et accrochées a un mur me répugnait, les gens qui osaient s'attaquer à de tel créature simplement pour pouvoir s'en vanter mériteraient de passer entre les palmes d'Adrix.

Si je voulais m'en faire un allier, je ne devais surtout pas l'effrayer, donc pas de Dragon Force pour le moment, même si sans elle je ne pourrais pas « manger » sa magie s'il décidait de m'attaquer. Pour pouvoir m'approcher davantage du Flashbird, je sortais mes provisions de mon sac en espérant l'appâter avec. C'était risqué par je ne savais pas ce que l'odeur de la nourriture risquait d'attirer d'autre, mais j'avais bon espoir que cela fonctionne.
Game Master

avatar

Messages : 1585
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: [Capture de familier] Là où les lumières se croisent   Jeu 20 Fév - 21:47
Le flashbird chercha quelque chose à se mettre sous le bec mais commença à perdre patience. Enfin, seulement l’une des têtes. En effet, la tête de droite commença à geindre dans son propre langage et sembla se fâcher. Celle de gauche, quant à elle, continua à chercher, habituée aux énervements de son « voisin. » Tout d’un coup, la tête plus énervée que l’autre sentit une odeur inhabituelle, mais tout de même bonne. Cela ne prit pas beaucoup de temps avant que la deuxième s’aperçoive elle aussi de l’odeur. L’oiseau se mit à marcher vers Selena, dirigé par cette délicieuse flagrante. Malgré la légère lueur qu’il produisait grâce à ses plumes, il n’avait toujours pas vu la dame aux cheveux bleus et marchait tranquillement vers la source de cette odeur. Alors qu’il ne restait devant lui qu’à peine quelques mètres entre l’oiseau et Selena, un craquement se fit entendre de la forêt… Puis un horrible hurlement.

Les arbres bougèrent, se secouèrent et tombèrent les uns après les autres. Tout à coup, un colosse sortit du boisement et courra en direction du flashbird sans nécessairement le voir. Le Gigas Sylvestre agita ses bras, fou de fureur et frappa le Flashbird qui n’eut pas le temps de s’envoler pour fuir le danger. Propulsé à quelques mètres, l’oiseau voulut s’envoler, paniqué, mais ne le put. Il était blessé à son aile droite ce qui l’empêchait toute tentative de fuite. Le Gigas regarda la légende plumée, toujours aussi envenimé par la rage. Il devait défouler toute cette fureur sur quelque chose, peu importait la victime. Cependant, qu’est-ce qui pouvait mettre en colère une telle créature dans un endroit reconnu pour sa quiétude et sa joie de vivre ? Il fallait savoir rapidement si on ne voulait pas que le Flashbird finisse en poulet rôti.

***

Intervention Game Master : Un Gigas Sylvestre de trois mètres de haut [2500 PM] Sort de la forêt et attaque le Flashbird, le blessant à une aile et l’empêchant de s’enfuir. Il se dirige ensuite lentement vers lui, grognant sa fureur.
Selena Wiselight3

avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 09/10/2012
Âge : 25
Guilde : Grimoire Heart
Magie / Malédiction / CS : White Dragon Slayer 2nd Generation
Magie / CS Secondaire : Aura

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.255
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: [Capture de familier] Là où les lumières se croisent   Ven 21 Fév - 22:39
Pendant que j'avançais prudemment vers le Flashbird avec en main quelques sandwiches je ne lâchais pas la créature des yeux. Bien qui habite un environnement relativement calme, à l'abri de prédateur et que de ce fait il n'ait pas besoin de se méfier, il n'en restait pas moins un animal sauvage et potentiellement dangereux, je devais rester sur mes gardes. C'était plutôt amusant de voir que chacune des têtes avait son propre caractère, je n'avais pas trouvé grand chose comme informations sur le comportement des Flashbird je n'étais donc pas sûre qu'ils disposent d'une ou de deux personnalités. Cette étrange particularité ne faisait que renforcer mon attrait pour cette magnifique créature. Attirée par l'odeur de mes provisions, l'oiseau doré se rapprochait de plus en plus de ma position quand soudain un craquement sourd résonna dans la forêt suivit par un puissant cri.

Sous l'effet de la surprise je lâchais mon appât alors qu'il ne manquait plus que quelques pas de la part du Flashbird pour qu'il vienne me manger dans la main. Ces bruits et les mouvements dans la forêt ne me disaient rien qui vaille. J'essayais de me concentrer pour voir à distance qu'est-ce qui pouvait bien être la cause de cette agitation, mais ce n'était pas évident, car je devais aussi guetter les réactions du Flashbird. Il m'était difficile d'utiliser pleinement ma vision des auras dans ces conditions. Le temps que je puisse identifier la menace il était déjà trop tard. C'était un Giga Sylvestre qui nous fonçait dessus animé par une fureur peu commune. Dans sa course il percuta violemment le Flashbird, sans que je ne puisse rien y faire. Je ne comptais cependant pas laisser ce fou furieux s'en prendre a lui, puis c'était quoi son problème d'abord ?

Je ne comptais pas attendre de lui poser la question pour passer à l'action. Il y avait de toute évidence un problème pour qu'il soit dans cet état. La première chose à faire c'était de le détourner du Flashbird que le choc avec le Giga avait blessé à l'aile, lui coupant ainsi toute forme de retraite. Pour ce faire, j'activais rapidement ma Dragon Force en émettant une vive lumière dans l'obscurité de la nuit.


- Hey toi là, vieille souche ! Vient donc t'attaquer à quelqu'un de ta taille !

La phrase était plutôt mal choisie vu qu'il faisait plutôt le double de ma taille, mais son aura dégageait une puissance proche de la mienne, il ne sera pas simple de le vaincre. Je n'aurais peut-être pas besoin de le battre si je parvenais à trouver la raison de sa colère, une blessure peut-être ? Pour pouvoir l'examiner il fallait que je puisse m'approcher sans prendre trop de risque, heureusement j'avais un sort idéal pour ce genre de situation.

- Hakuryu no Tsume !

Si je parvenais à toucher le Giga Sylvestre, cela ne l'immobiliserait pas, mais ça le gênera dans ses mouvements sans pour autant lui faire du mal. Je pourrais esquiver ses coups plus facilement et en profiter pour faire le tour de l'imposante créature pour voir si quelque chose ne va pas.
Game Master

avatar

Messages : 1585
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: [Capture de familier] Là où les lumières se croisent   Dim 23 Fév - 20:21
Le Gigas enragé fut attiré par la lumière que Selena venait d’émettre et grogna face à la provocation de cette dernière. Comment osait-elle se mettre entre lui et le souffre douleur qu’il venait de trouver ? La piétiner, c’était tout ce qu'il souhaitait pour le moment. Cela pourra peut-être soulager la rage qu’il contenait à l’intérieur de lui-même. Cependant, il ne comprit pas comment cela se faisait que ses mouvements soient aussi entravés tout d’un coup. Il ne put voir la marque sur son torse, trop dérangé par cette minuscule humaine. Plus il essayait de bouger, plus il semblait souffrir. Tout à coup, sa jambe droite n’en supporta plus et faillit sous le poids, laissant le géant à genou sur sa jambe droite.

Cependant, la rage qui l’envahissait devint de plus en plus grande. Le Gigas réussit de peine et de misère à poser ses deux mains par terre, faisant par la suite apparaître une dizaine de lianes épineuses autour de lui. Chacune d’elles cherchèrent à atteindre Selena en fouettant tout ce qui se trouvait à porter de main.

***

Intervention Game Master : Le Gigas invoque une dizaine de Lianes Épineuses ayant fortement envie de fouetter de la dragonne.
Selena Wiselight3

avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 09/10/2012
Âge : 25
Guilde : Grimoire Heart
Magie / Malédiction / CS : White Dragon Slayer 2nd Generation
Magie / CS Secondaire : Aura

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.255
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: [Capture de familier] Là où les lumières se croisent   Sam 1 Mar - 23:02
J'étais plutôt contente de voir que la provocation fonctionnait bien sur ce genre de créature. Je n'aurais pas cru qu'il puisse se cacher dans cette grande tête de pioche un cerveau capable de comprendre le langage humain. Même s'il était doué d'intelligence, je ne comptais pas le laisser attaquer le Flashbird. Pourtant, le comportement du Giga me donnait l'impression que c'était plutôt lui qui avait besoin d'aide. Le géant végétal était maintenant sous l'emprise de mon sceau, principalement destiné à entraver un opposant plutôt qu'à le blesser, mais sans que je ne sache pourquoi, le Giga semblait souffrir au point de plus arriver à tenir debout. Surprise par l'état de faiblesse de la créature végétale, je baissais ma garde l'espace de quelques secondes. Sautant sur cette occasion, le Giga Sylvestre rassembla ses forces pour passer à l'attaque en faisant jaillir du sol plusieurs grosses lianes couvertes d'épines.

Habituellement j'aurais opté pour l'esquive et la contre-attaque, mais en jetant un rapide coup d'œil au Flashbird toujours cloué au sol, je pris la décision d'agir différemment. Armant mes pieds et mes poings de lumière, je fonçais droit dans les lianes dans le but de les intercepter. J'avais quelqu'un à protéger. Pour chaque blessure causée par le contact entre mes poings et les lianes épineuses, je revoyais un moment où je n'avais pas été capable de protéger mes amis. Cette frustration me donnait la force d'ignorer la douleur tout en continuant à frapper avec toujours plus de rage, mais elle me faisait aussi prendre plus de risque que je n'aurais dû. La dernière liane avait réussi à m'atteindre, m'envoyant valser quelques mètres en arrière.

Bien que l'herbe douce et fraîche de la plaine soit des plus confortable, je ne comptais pas rester là à contempler les étoiles. J'avais besoin de ce Flashbird, pour Leïto, pour Seika, pour la guilde et ce n'était pas un foutu Giga boiteux qui allait m'empêcher d'atteindre mon objectif. Ce n'était pas encore l'heure de dormir, il en fallait plus que ça pour m'arrêter. Je me relevais, lentement mais sûrement, manquant parfois de vaciller. Sa dernière liane était venue déposer une vilaine entaille sur mes côtes. Je plaquais instinctivement ma main sur mon flanc gauche avec le vain espoir de que cela atténue la douleur. Ce n'était pas passé loin. Je ne pourrais pas m'amuser à faire indéfiniment ce genre de folie, j'allais être obligé de passer à l'attaque si je ne voulais pas finir en pâté pour Giga. Debout dans la plaine au milieu de plusieurs morceaux de lianes, je lançais au géant sylvestre un ultime avertissement.


- Je ne sais pas quel est le mal qui te ronge, mais sache que si tu persistes à vouloir t'en prendre à ce Flashbird il faudra me passer sur le corps !

Je jaugeais ensuite la réaction du Giga, guettant le moindre signe d'hostilité de sa part pour lui balancer deux hôko successifs en visant les bras, ce qui devrait l'empêcher d'utiliser sa magie. Je restais tout de même concentrée sur son aura, peut-être que celle-ci me donnera un indice sur ce qui lui arrive. Je ne voulais pas en arriver là, mais il ne me laisserait peut-être pas le choix.



Dernière édition par Selena Wiselight le Jeu 13 Mar - 12:04, édité 2 fois
Game Master

avatar

Messages : 1585
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: [Capture de familier] Là où les lumières se croisent   Mar 4 Mar - 2:08
Quelle dure journée pour ce pauvre Flashbird. Enfin, toute la journée fut en fait très douce et paisible, c’était plutôt la soirée qui laissait à désirer. Propulsé par ce golem végétal, l’oiseau ne pouvait plus voler et souffrait le martyre. C’était sans compter la peur qui se voyait dans ses yeux. Cependant, l’intervention d’une mystérieuse humaine l’avait impressionné. Du moins, seulement l’une des deux têtes. Pendant que la tête gauche observait la joute de façon émerveillée, celle de droite s’agitait dans tous les sens, essayant de voler pour aller lui montrer à ce gros balourd qu’il ne fallait pas s’attaquer à lui, mais sans succès. Lasse, la tête de gauche frappa celle de droite avec son bec, lui ordonnant de se taire et d’observer la scène.

Du côté de la belle et la bête, c’était plutôt farouche. Le Gigas était en colère, vraiment en colère. Cette humaine ne savait pas à qui elle avait à faire, mais ce n’était qu’une question de temps avant qu'elle comprenne. Ses paroles incompréhensibles réussissaient tout de même à le rendre rouge de haine. Après tout, un toussotement arriverait à rendre le Gigas fou ! Cependant, que se passait-il ? elle vomissait ? Non ! Elle crachait littéralement de la lumière ! Le Gigas réussit à éviter la première attaque, mais ce faisant il tomba lorsqu’il se posa sur sa jambe droite. La deuxième attaque eut raison de ses bras maintenant endoloris. Il se releva lentement encore une fois et poussa un énorme cri bestial. De quoi faire fuir tous les volatiles du coin, sauf ceux qui ne le pouvaient pas, alias le flashbird national. Après ce défoulement, il ferma le poing gauche pour le frapper lourdement sur le sol. Par la suite, trois petites tiges portant au sommet un bulbe sortirent l’une après l’autre et parfaitement enlignées devant le monstre vert. Les tiges pointèrent ensuite le bout de leur bulbe vers la fautive. Lentement, ils s’ouvrirent et tirèrent un impressionnant nombre de graines vers la Dragonne. De véritables mitraillettes !

Pendant ce temps, le Flashbird observait la joute, craignant pour sa vie et se faisant des paris une tête à l'autre sur qui allait perdre.

***

Intervention Game Master: Le Gigas invoque trois plantes devant lui qui te mitraillent de graines (Oui, c'une Balle Graine x 3).
Selena Wiselight3

avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 09/10/2012
Âge : 25
Guilde : Grimoire Heart
Magie / Malédiction / CS : White Dragon Slayer 2nd Generation
Magie / CS Secondaire : Aura

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.255
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: [Capture de familier] Là où les lumières se croisent   Jeu 13 Mar - 12:53
De toute évidence, cela ne servait à rien d'essayer de raisonner le Giga, sauf peut-être à perdre mon temps. Seulement, dans la situation actuelle, le temps m'était compté, j'ignorais la gravité de la blessure du Flashbird, mais je craignais qu'il ne perde l'usage de son aile s'il n'était pas soigné à temps. Quant à moi, mon état n'était guère reluisant. Je pouvais tout de même gagner un peu de temps en déchirant l'une de mes manches pour m'en faire un bandage de fortune, mais il en profita pour préparer sa prochaine attaque.

Cette fois, c'était le genre d'attaque que j'étais obligée d'esquiver, commença alors une course effrénée pour ne pas être rattraper par les balles de graine, heureusement, ces dernières semblaient m'en vouloir tout particulièrement sans prendre le Flashbird. L'attaque du Giga était vraiment rapide si je ne voulais pas finir en passoire, je devais agir. Après avoir décrit un arc de cercle autour du Giga, je me trouvais en bonne position pour frapper un grand coup.


- Hakuryuu non KENKAKU !

Entourée de lumière, je fonçais directement sur le point faible du fou furieux, sa jambe droite. Il se serait peut-être calmé si j'avais su identifier le problème, mais à défaut de pouvoir l'apaiser, il fallait que je me débarrasse de ce gêneur.

HRP : Désolé pour la taille du post, je savais vraiment pas quoi ajouter de plus...
Game Master

avatar

Messages : 1585
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: [Capture de familier] Là où les lumières se croisent   Jeu 13 Mar - 22:55
Le Gigas n’en crut pas ses yeux. Voir cette femme éviter chacune de ses balles le surprit énormément. Cependant, il ne perdit pas espoir. Il allait bien l’atteindre un jour, non ? Enfin peut-être, rien n’était décidé…

Cependant, ce à quoi il ne s’attendit pas, c’était bel et bien l’attaque de l’humaine qui percuta sa jambe droite de plein fouet ! Ainsi, le Colosse végétal tomba par en avant, complètement déséquilibré. Cependant, quelque chose pouvait se voir de là où était Selena, quelque chose sous le pied du titan vert. Il s’agissait là d’une branche de plus de cinquante centimètres de long qui s’était plantée là. Ainsi, on pouvait en déduire que c’était ça, la source de toute sa fureur. Inutile de dire que le libérer d’une telle douleur le soulagerait énormément et pourrait peut-être même le calmer. Mais attention ! Plus facile à dire qu’à faire !

Le Gigas se leva de peine et de misère, de plus en plus épuisé. Il se tourna vers cette odieuse humaine et décida d’y mettre les bouchées doubles. S’illuminant d’une légère lueur verte, il fit pousser une énorme plante carnivore de deux mètres de haut avec des dents acérées et à l’appétit féroce. La plante en question dirigea sa « tête » vers la dragonne dans l’intention d’en faire son repas de soirée.

Intervention Game Master : Le Gigas invoque une plante carnivore de deux mètres de haut qui ne souhaite qu’une seule chose : Te bouffer.
Selena Wiselight3

avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 09/10/2012
Âge : 25
Guilde : Grimoire Heart
Magie / Malédiction / CS : White Dragon Slayer 2nd Generation
Magie / CS Secondaire : Aura

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.255
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: [Capture de familier] Là où les lumières se croisent   Mer 19 Mar - 17:14
Alors que j'avais abandonné l'idée de découvrir ce qui contrariait tellement le Giga, mon attaque me révéla la source du problème. Je ne savais pas comment il avait bien pu s'y prendre pour s'enfoncer une telle épine sous le pied, mais vu la taille de cette dernière je ne pouvais que comprendre la fureur du géant sylvestre. Après cet assaut frontal, j'avais fait par précaution un bond en arrière pour me mettre à l'abri des poings du fou furieux qui pouvaient t'être tout aussi dangereux que sa magie. Seulement, cette manœuvre lui laissa le temps de se remettre sur ces deux pieds en appuyant évidement sur sa grosse écharde. La déloger de là ne sera pas une mince affaire d'autant plus que mon bandage de fortune commençait déjà à se teinter de rouge. Ma blessure me lançait et me gênait un peu dans mes mouvements, mais j'avais d'autres affaires plus urgentes à régler. Comme me débarrasser de la plante carnivore que le Giga venait de faire apparaître par exemple.

La plante vorace pêchera par sa gourmandise si elle ne prend pas garde à l'orbe de lumière se forme au bout de mon bras tendu vers son gosier végétal. Mon Hakuryu seijin no kyuutai allait lui exploser le ventre aussi sûrement qu'une crise de foie si elle en avait eu un, à condition qu'elle tombe dans le piège. Au cas échéant, je comptais bien la mitrailler de sphère de lumière explosive jusqu'à ce que je fasse mouche quitte à épuiser mes réserves de magie. Car pour la suite des événements, j'avais un plan. Une fois la plante carnivore hors d'état de nuire, je me tournais vers le Flashbird.


- J'ai trouvé comment calmer le Giga, mais je vais avoir besoin de votre aide pour cela. Je ne veux pas tuer sans raison et je n'ai plus de raisons de vouloir la mort de cette bête. Grâce au pouvoir de Dragon Slayer je peux absorber la magie de lumière alors, s'il vous plaît, prêtez-moi votre force.

J'avais parlé avec autant de détermination que d'humilité face au Flashbird, on pourrait même croire que je le vouvoyais, mais en fait je m'adressais aux deux têtes en les reconnaissant comme deux entités distinctes agissant simultanément avec le même corps. Il était rare que je demande de l'aide, en étant franche avec moi-même je pouvais avouer que mon orgueil était de loin mon plus gros défaut, mais je le laissais de côté pour ce soir en préférant épargner la vie du Giga. Plutôt paradoxal pour une mage noire me direz-vous, mais j'étais fière de ne pas être n'importe quelle mage noire. J'étais avant tout une membre de Grimoire Heart et jamais je ne trairais le code d'honneur de la guilde, même si mon adversaire n'est pas humain.

Que le Flashbird réponde ou non à mon appel, je comptais passer rapidement derrière la créature sylvestre pour le faire à nouveau tomber en avant cette fois-ci à l'aide d'un Kagitsume, avant d'enchaîner en utilisant à nouveau mon sort d'immobilisation. Avec cela je devrais être en mesure de gagner assez de temps pour pouvoir lui retirer cette épine du pied. En espérant que le Flashbird ait compris mon appel et qu'il ait décidé de me prêter main forte pour notre propre salut et celui du Giga qui n'avait finalement rien contre nous.
Game Master

avatar

Messages : 1585
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: [Capture de familier] Là où les lumières se croisent   Jeu 20 Mar - 19:49
La plante carnivore, gourmande comme tout, venait de foncer vers la femme aux cheveux bleus. Cependant, ce qu’elle goba ne fut pas des plus appétissants. En effet, la sphère lumineuse qu’elle venait d’avaler sans véritablement faire attention la fit exploser sans aucune forme de pitié. Le Gigas grogna face à cet énième échec. Cependant, sa rage ne cessait d’augmenter. Il avait besoin de se défouler, de briser quelque chose en deux !

Du côté du Flashbird, Il y avait un peu d’espoir en lui. Voir cette femme combattre pour lui était un geste qu’il ne comprenait pas mais qui lui semblait honorable. Il n’avait pas quitté des yeux celle qui le défendait une seule seconde. Il fut tout de même surpris quand celle-ci les interpella. Quoi ? Elle voulait qu’il l’attaque ? Les deux têtes se regardèrent, interloquées. Cependant, elle semblait savoir ce qu’elle faisait, donc il n’y avait aucune inquiétude, non ? Ainsi, des deux becs sortit un puissant rayon lumineux qui fonça droit vers la protectrice. L’oiseau ne comprit pas du tout comment la femme faisait pour manger la lumière. Cependant, cela avait l’air de l’avoir requinqué, ce qui était rassurant. La voyant foncer vers le gigas la lumière aux pieds, la légende lumineuse comprit qu’elle pouvait encore aider. Ainsi, alors que le Gigas se préparait à attraper la mage pour l’écrabouiller, il fut rapidement distrait et aveuglé par la lumière qu’émanait le Flashbird. Le coup de serres de Selena fit mouche et le Gigas tomba (encore une fois). Sur le ventre, il tenta tant bien que mal de se lever, mais il souffrait tellement qu’il voulait tout abandonner. C’était sans compter le sort d’immobilisation dont il ne se rendit même pas compte. Il voulait maintenant qu’elle l’achève, qu’elle mette fin à ses souffrances. Jusqu’à ce que…

Un énorme cri de douleur… puis rien. Le Gigas regarda la femme et ce qu’elle tenait dans sa main. La branche d’arbre qui faisait office d’épine… était arrachée ? Il se releva, encore un peu endolorit, mais ce n’était rien comparé à plus tôt. Finalement, il finit par pleurer tout en remerciant la femme par des grognements joyeux. Suite à quoi, il regagna la forêt d’où il venait afin de piquer un somme.

Alors que le calme reprenait le dessus, une surprise attendait la dragonne derrière elle. La Flashbird avançait… lentement mais sûrement. Arrivé au niveau de celle qui l’avait sauvé, il commença à lui lécher le visage avec ses deux têtes. Grâce à elle, l’oiseau était en vie, c’était donc pour ça qu’il la suivra partout peu importe où elle ira !

***

Intervention Game Master: Capture réussie ! Le Flashbird est totalement tien maintenant. Tu as le choix entre faire un dernier post pour conclure ou alors demander directement la récompense ! Prends bien soin de l’oiseau Wink
Selena Wiselight3

avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 09/10/2012
Âge : 25
Guilde : Grimoire Heart
Magie / Malédiction / CS : White Dragon Slayer 2nd Generation
Magie / CS Secondaire : Aura

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.255
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: [Capture de familier] Là où les lumières se croisent   Sam 22 Mar - 12:15
Sous le ciel nocturne de la plaine venait de se jouer un véritable coup de poker. La plante carnivore du Giga Sylvestre était tombée dans mon piège en gobant mon attaque, le Flashbird avait décidé de m'aider et pour finir j'avais pu extraire la branche du pied du géant de la forêt. J'avais vraiment eu de la chance sur ce coup-là, car il aurait suffit qu'une seule de ces trois choses échoues pour que cela marque la fin du combat. J'étais soulagée de voir le Giga regagner tranquillement la forêt, sa reconnaissance faisait chaud au cœur même si j'aurais préféré qu'il aille se défouler sur quelqu'un d'autre. Le Flashbird quant à lui semblait avoir décidé de rester avec moi, son élan d'affection manqua d'ailleurs de peu de me faire tomber à la renverse. Il faut dire aussi que je ne m'étais pas ménagée pour le protéger et même si sa magie m'avait redonné de l'énergie, cela ne soignait en rien les blessures que je venais d'essuyer.

- Doucement doucement, moi aussi je suis contente que vous alliez bien.

C'était plutôt amusant de voir comme leur réaction était différente de tête à l'autre, celle aux yeux rouges insista pour que je lui caresse le bec avant de se calmer, alors que celle aux yeux bleus se retira plus rapidement comme si elle avait brusquement réalisé ce qu'elle était en train de faire. Cette double personnalité me rappelait étrangement Akito et Agito, ils devaient donc avoir chacun leur propre nom comme pour les jumeaux. Je cherchais des noms pour les têtes de mon Flashbird tout en lui faisant signe de me suivre jusqu'à mon campement. Après avoir fait du feu, je mis de l'eau à chauffer pour pouvoir refaire de l'onguent avec les pommes de peins que j'avais ramassé plus tôt dans la journée. J'en avais toujours un peu de baume dans mon sac, mais ce ne serait pas suffisant pour nous deux alors je décidais de m'occuper du Flashbird en premier. J'appliquais précautionneusement l'onguent sur son aile blessée tout en leur parlant pour les rassurer, j'avais trouvé comment j'allais les appeler. La tête aux yeux rouges serait Kiiro et celle aux yeux bleus serait Kane, leurs nouveaux noms semblaient leur plaire. Une fois son aile bandée, Kiiro me remercia à grand renfort de léchouilles, mais Kane qui était visiblement plus réservé que lui vint renifler ma blessure.

- Ne t'en fais pas pour ça, l'onguent est bientôt prêt.

Je passais doucement ma main sous sa tête en lui grattouillant le cou, il plissa les yeux tout en poussant un petit cri de contentement. Il ne fallait pas qu'il s'inquiète pour si peu, car lors des batailles à venir, les risques seront bien plus grands, mais je préférais laisser cela de côté pour ce soir. En peu de temps, le baume était prêt, je pouvais m'occuper de moi. Ce serait mentir que de dire que ce n'était pas douloureux, mais je faisais en sorte de ne pas le montrer pour ne pas inquiéter davantage mes nouveaux partenaires. Il se faisait tard et après tant d'émotions, le sommeil ne se fit pas attendre. Nous retournerons au vaisseau dès le lendemain, j'avais hâte de présenter Kiirokane au reste de la guilde et aussi de me remplir l'estomac. La prochaine fois, je prendrais plus de sandwiches avec moi.
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Capture de familier] Là où les lumières se croisent   

[Capture de familier] Là où les lumières se croisent

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Est :: Landes Paisibles
-