Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation













Partagez

 Un mauvais jour pour gagner de l'argent. [PV : Lyn/Mel']

AuteurMessage
Leolyth El'Ennyr

Leolyth El'Ennyr

Messages : 68
Date d'inscription : 03/05/2013
Âge : 30
Magie / Malédiction / CS : Kaze No Mahô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.200
Statut: Mage de Rang D
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Un mauvais jour pour gagner de l'argent. [PV : Lyn/Mel']   Un mauvais jour pour gagner de l'argent.  [PV : Lyn/Mel'] EmptyMer 12 Juin - 1:33

Les jours passaient depuis le drame qu'avait vécu Leolyth. Ayant toujours les sentiments à vif, étant toujours autant au bout du rouleau il allait devoir faire face à un autre problème.
L'argent.
Ayant toujours vécu avec tout l'argent qui lui fallait Leolyth n'avait que très rarement eu à se préoccuper de ce genre de problème. Autant bien lorsqu'il vivait chez ses parents que lorsqu'il était chevalier runique. C'est ainsi qu'après à peine une semaine l'argent qu'il avait gardé sur lui commençait à réduire considérablement et la faim se faisait ressentir. Il était même affamé, bien plus qu'il ne l'avait jamais été puisqu'il devait toujours fuir les autorités, le fatiguant d'autant plus.
Si bien que notre homme décida de trouver une mission à accomplir, un travail ou n'importe quoi d'autres qui pourrait le nourrir et il trouva alors ce qui lui fallait.

Une vieille femme recherchait une ou des personnes pour retrouver un bien que sa fille s'était fait voler, emmené plus loin dans les montagnes par quelques monstres de nature inconnue à la personne âgée.
C'était précisément ce qu'il lui fallait la mission n'ayant pas trop l'air compliquée, s'il se débrouillait bien il pouvait s'infiltrer tranquillement dans le nid des monstres ou leurs repère, peu importe le nom afin de prendre l'objet et s'en aller vite fait.
Mais ce que Leolyth ne savait pas encore, c'est que cette mission bien facile qui avait pour récompense la modique somme  de 1,000,000 jewels allait en attirer plus d'un à ce prix, et pas les plus agréables des camarades. Mais laissons ce détails pour plus tard, c'était avec un léger engouement que notre ancien chevalier se dirigea vers la demeure de la commanditaire de cette mission.

Il put alors comprendre pourquoi la récompense était si élevée, la maison était au moins aussi grande que celle de ses parents aux premiers abords. Quand il entra dans la cour il pu comprendre alors que ce qu'il avait prit pour la demeure principale n'était qu'une première maison, la principale étant derrière et était bien plus grande encore.
Leolyth s'était permit d'entrer ainsi ayant vu des panneaux laissé par la maîtresse de maison pour ses futurs employés. Une fois à destination, Leolyth regretta déjà d'être venu, la cliente était comment dire...horrible à voir.

Spoiler:
 

Compter le nombre de rides qu'elle avait serait semblable à tenter de compter jusqu'à l'infini, de la morve semblait continuellement couler de ses narines qu'elle s’efforçait de faire retourner à l'intérieur de son nez. Ne dépassant pas le mètre 10 on pouvait facilement la comparer à un gobelin, sa dentition atrocement noire n’arrangeant pas non plus les choses.
Une fois de plus elle s'amusa avec sa morve et Leolyth failli vomir de peu face à tant atrocité

*Mes amours, papa sera fort et accomplira sa mission pour pouvoir manger et...Bgh...*


Portant sa main à son nez, l'odeur de la vieille était égale à celle d'un égout. Comment une chose pareille avait pu devenir aussi riche ?! Il ne put pas se poser plus de question, devant reculer avec vitesse face à la grand-mère qui s'approchait de lui tout aussi vite.

« Allons mon beau-gosse, approche -huhuhu- je savais que cette affaire allait attirer pas mal de bons gars, je t'aime déjà mon petit chou ! »


Et cette voix...Même la voix de la grand-mère était atroce et vibrait dans les tympans de notre homme qui réunit toutes ses forces pour poser une question.

«Bonjour, je viens pour la mission, quand es-ce qu'elle commence ? »


La vieille s'approcha alors en caressant la jambe de Leolyth qui failli lui balancer un coup de pied dans le crâne par réflexe, pensant étant attaqué par un monstre.

«Ne sois pas si pressé mon amour, d'autres vont arriver -Snort- (comprendre ici un retour de morve.) en attendant, on peut...S'amuser tous les deux. »


Qu...Quoi ?! Mais c'était quoi cette vieille complètement timbrée ? Alors qu'il allait craquer et coller une bonne torgnole au vieux truc qui pue, il fut coupé par une charmante voix venant de l'autre côté de la pièce.

« Allons maman, laisse notre invité tranquille ou il va finir par s'en aller ou succomber à ton charme. »


Spoiler:
 

Comment cette beauté pouvait être la fille du truc qui collait à la jambe de notre homme ?! C'était génétiquement impossible. Mais alors que Leolyth affolait sa jambe dans tous les sens tentant de faire lâcher prise à la vieille, il fut aidé par la charmante jeune fille qui semblait elle aussi à sa façon avoir succombé à Leolyth.

« Je suis désolée pour ma mère, elle est souvent comme ça face aux hommes trop charmant, et... »

« Silence Rebecca ! Retourne dans le salon je m'occupe des clients, c'était convenu ! »
- « Et tout de suite ! » Ajouta à la fin là mère à sa fille alors qu'elle allait tenter de répliquer.
Cette dernière ce tourna alors vers Leolyth pour rajouter :
« Je veux que l'on soit seuls, ô toi mon amour ! »


Et ainsi elle commença à bouger des hanches sur le genou de Leolyth, tel un chien. Ça devenait ridicule et si cela continuait notre homme n'allait pas hésiter à assommer la vieille pour sauver sa propre vie, et soudain il pensa : vu qu'elle est vieille elle finira par fatiguer. Cependant tel un sixième sens la vieille dame sembla répondre à cette pensée.

« Je n'ai que 41 ans, je peux tenir touuuuuuuute la journée et touuuuute la nuit mon chéri. » Embrassant la cuisse de Leolyth.


*Bordel de !!!!! Mais c'est quoi ce truc, c'est pas possible !! *


« ...A l'aide ! S'il vous plaît quelqu'un ! A l'aide !! »


Leolyth perdait l'esprit, l'odeur, la vue insoutenable et le son de la morve résonnait dans son esprit le forçant alors à implorer de l'aide à qui viendrait le sauver.



Dernière édition par Leolyth El'Ennyr le Dim 25 Aoû - 1:57, édité 2 fois
Lyndis Lockwood

Lyndis Lockwood

Messages : 18
Date d'inscription : 16/05/2013
Âge : 28
Magie / Malédiction / CS : Ink Make

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.700
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Un mauvais jour pour gagner de l'argent. [PV : Lyn/Mel']   Un mauvais jour pour gagner de l'argent.  [PV : Lyn/Mel'] EmptyMer 12 Juin - 16:20
Depuis son enfance, Lyndis avait toujours apprécié les balades dans les quartiers huppés. A l'époque, il s'agissait d'abord d'admirer l'architecture poussée des grands manoirs, puis de profiter des espaces verdoyants dans lesquels se promenaient toutes ces vieilles dames couvertes de bijoux, et surtout d'observer ce mode de vie tellement différent du sien. Mais en prenant de l'âge, ces raisons innocentes s'estompèrent au profit de motivations purement pécuniaires. Ce jour-là n'était pas bien différent. Lyndis avait en effet repéré l'annonce d'une vieille dame demandant de l'aide pour retrouver un objet emporté par des monstres. Si tout se passait bien, la mission serait simple et la récompense disproportionnée.

Lyndis arriva donc devant la demeure de fort bonne humeur. Elle prit le temps de balayer le domaine des yeux, ses habitudes de voleuse lui faisant noter toutes les entrées et sorties qu'elle pourrait pratiquer. Malgré elle, elle les décomptait à mesure que son regard progressait : un arbre près d'un mur d'enceinte, un trou mal colmaté, un muret peu élevé... Et un panneau indiquant aux volontaires pour la mission comment parvenir à l'hôtesse sans se perdre. Si l'idée d'être guidée effleura légèrement l'égo de Lyndis, elle fut néanmoins forcée de reconnaître que le chemin jusqu'à la salle de réception n'était pas évident.

Il était rare pour une voleuse habituée aux chambres d'auberges de basse qualité d'entrer légalement dans une riche demeure, de sorte que Lyndis ne se sentait pas à l'aise en croisant les domestiques qui travaillaient là. Quand bien même elle venait là pour un travail légal, Lyndis avait un mal fou à ne pas échafauder des plans pour s'éclipser avec des objets précieux qui traînaient çà et là. Elle avait beau n'avoir encore rien volé, elle sentait le regard des employés de maison peser sur elle, comme s'ils savaient parfaitement qu'elle était parfaitement capable d'attraper un chandelier doré et de le glisser dans sa sacoche dès qu'ils auraient le dos tourné. Mais à vrai dire, si elle devait prendre quoi que ce soit, elle le ferait certainement après être partie, récompense en poche. Elle n'aurait pas de meilleure excuse que le fait d'avoir déjà reçu trop d'argent pour désirer voler la généreuse maîtresse de maison.

Ses desseins malhonnêtes à l'esprit, Lyndis arriva finalement à destination. Elle identifia l'espèce de pomme ridée accrochée comme une espèce de koala malsain à la jambe d'un homme visiblement issu d'une bonne famille comme étant la commanditaire. A première vue, la troisième personne était certainement un membre de sa famille. Une nièce ou une fille, Lyndis n'aurait su le dire. L'homme, au vu des appels au secours qu'il criait lorsque la voleuse entra dans la pièce, était selon toute probabilité un autre volontaire pour la mission.

Lyndis haussa un sourcil en portant une main à son nez lorsqu'elle remarqua l'odeur nauséabonde qui flottait dans la salle de réception. Elle avait connu de nombreux quartiers pauvres dans plusieurs villes différentes, on aurait pu penser qu'elle aurait fini par être immunisée à ce genre de désagrément, pourtant cette senteur-là avait quelque chose d’étonnamment dérangeant et peu commun. Était-ce là l'odeur de la vieillesse ? La pensée fit frissonner Lyndis qui, ravalant sa salive et abaissant sa main comme si elle n'avait cherché qu'à remettre en place une mèche de cheveux, arbora un sourire aussi bienveillant que possible. C'était l'heure d'être convaincante, songea la voleuse en s'efforçant d'ignorer l'immonde stimuli qui gigotait avec l'intention manifeste de séduire sa proie.

On aurait presque dit une vieille dame et son gigolo, songea Lyndis  avec amusement. La bonne nouvelle était qu'étant une femme, elle n'intéresserait certainement pas l'épave humaine autant que ce type-là, et qu'elle pourrait par conséquent s'en tirer en se limitant aux interactions avec l'autre membre de la famille vers qui elle se dirigea d'un pas décidé.


- Bonjour, lança-t-elle en rejoignant sa cible avant qu'elle ne puisse quitter la pièce par une autre porte. Vous êtes de la famille ? Je vois que Madame est occupée avec quelqu'un, alors je crois que je vais devoir m'adresser à vous pour ne pas la déranger.

Lyndis jeta un regard presque désolé à l'homme qui se tenait-là, mais elle n'avait aucune intention de subir le même supplice que lui, et à vrai dire il était mieux pour elle qu'il continue à attirer l'attention de cette espèce d'étrange croisement entre un crapaud et un fruit ayant largement dépassé sa date limite de consommation.

- Lyndis Lockwood, enchaîna la voleuse sans laisser le temps à la femme de répondre et en lui tendant la main. Enchantée, je suis ici pour l'annonce.

La maîtresse de maison remarquant, enfin sa présence, se retourna vers Lyndis avec une vivacité que cette dernière n'aurait pas cru possible. La vieille dame la jaugea de haut en bas puis, constatant qu'il s'agissait-là d'une fille plutôt que d'un homme, délégua la responsabilité de sa prise en charge à sa parente. Acceptant d'un signe de tête, la jeune femme attrapa la main de Lyndis et se présenta à son tour d'un air désolé.

- Excusez-la, elle n'a pas l'occasion de voir de jeunes hommes très souvent par ici.


Alors comme elle ne trouve pas de prostitués, elle attire les hommes avec son argent ? Astucieux, admit Lyndis en souriant aimablement à la jeune femme sans rien laisser paraître de ses pensées. Elle espérait ne pas être venue pour découvrir qu'il n'y aurait pas de mission, tout l'argent qu'il y avait à gagner était trop important, mais même si elle devait repartir les mains vides, elle aurait assez d'informations sur l'intérieur de la demeure pour revenir sans y être invitée.

- Je vous propose de patienter avec ce monsieur, nous devrions avoir quelques volontaires de plus. Pour ne pas avoir à nous répéter, nous allons attendre que tout le monde soit présent.

- Rebecca, cesse de dire des âneries et emmène cette pimbêche au salon que je puisse discuter tranquillement seule à seule avec le petit. Allez, file, tu ne vois pas qu'il est impatient ?

Lyndis n'aurait pas qualifié ces appels à l'aide comme de l'impatience, mais l'espèce de tas de chair rabougrie l'effrayait trop pour qu'elle puisse oser lui faire remarquer son erreur. Elle ne releva même pas l'injure proférée et se contenta de hocher silencieusement la tête pour signifier son approbation. Plus loin elle se tiendrait de ce monstre de vieillesse, mieux elle se porterait.
Hisae Teika*

Hisae Teika*

Messages : 11
Date d'inscription : 12/05/2013
Âge : 23
Guilde : Quatro Cerberus
Magie / Malédiction / CS : Magic Card

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.300
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérante
MessageSujet: Re: Un mauvais jour pour gagner de l'argent. [PV : Lyn/Mel']   Un mauvais jour pour gagner de l'argent.  [PV : Lyn/Mel'] EmptyVen 21 Juin - 11:05
Hisae arriva en sifflotant à la guilde ce matin là. Comme à son habitude, l'aube s'était tout juste pointée qu'elle s'était élancée hors de son appartement, ravie d'échapper une fois de plus à la nuit et aux terreurs associées à celle-ci. Le jour du loyer approchait, et la jeune femme n'en avait toujours pas glandé une, ce qui expliquait aussi son impatience de se rendre à Quatro Cerberus. Un p'tit boulot rapide serait le bienvenue, pour peu qu'elle n'ait pas grand chose à faire et qu'il soit environ du montant de son dû. La mage fit la moue en repensant à la soirée de la veille, dire qu'elle aurait pu ne rien avoir à faire aujourd'hui! Si seulement y'avait pas eut ces deux types là, qui l'avaient arnaqué...
Elle avait perdu son temps à jouer avec des tricheurs sans foi ni loi. Elle au moins, elle misait réellement de l'argent quand elle se lançait dans une partie, et non pas des cailloux transformés par l'illusion. Ah si elle retombait dessus un soir ils allaient comprendre leur malheur! Parce que bon, hier, avec le nombre de verres que Teika avait bu, c'était normal qu'elle ait pas pu se battre... Enfin, normalement... C'était quand même la honte pour sa guilde... La demoiselle espérait que le maître n'aurait pas vent de tout cela, sinon elle en était encore quitte pour une bonne engueulade. Être bourrée sur le bateau, y'avait pas de soucis, mais se taper la honte avec deux gus de passage en ville. Non, y'avait pas à dire, vraiment, sur le coup Hisae n'avait pas de quoi être fière. Sa fierté de tricheuse en avait prit un sacré coup.

La mage se dirigea d'un pas léger jusqu'au tableau d'affichage, où s'étalaient les diverses annonces. Elle fronça les sourcils en examinant une ou deux quêtes qui semblaient bien trop compliquées pour le temps qu'elle avait à y consacrer. Impatiente, la jeune femme fouilla une bonne minute parmi les différents papiers, ne regardant les offres que le temps de voir la prime proposée. Elle tira alors du lot une petite carte, qu'elle n'aurait jamais pu voir de prime abord. Enfin, avec l'entrain avec lequel elle s'était lancée dans la chasse aux bonnes affaires. La prime était de 1,000,000 de jewels. C'était colossale pour une quête dont le descriptif était si court! Intriguée, elle regarda ce qui pouvait justifier un tel salaire. Non, en fait il ne s'agissait que de retrouver un objet. Et le rendez-vous était donné à Clover Town, c'est à dire pas si loin de Val, pour le midi même... En parlant de bonnes affaires...

Teika esquissa un large sourire. La journée promettait d'être particulièrement riche! Sans attendre plus, elle partit en direction de la gare. Après tout elle avait déjà son pack de cartes sur elle, sa tenue était tout à fait agréable -une simple débardeur qui laissait voir son tatouage de guilde, une jupe avec en dessous un short, protection ultime anti voyeurisme, et des bottes hautes en cuir- et elle serait à l'heure au rendez vous si elle partait maintenant. La ponctualité était très importante pour les mages qui voulaient décrocher un travail, surtout que vu la récompense, il y aurait sans doute de la concurrence... Hisae s'acheta un léger casse croute à la gare, qu'elle mangea dans le train en regardant défiler les paysages. Elle aimait bien ce moyen de transport simple et très confortable, dans lequel elle pouvait faire une sieste sans soucis.

Ce fut donc reposée, repu et particulièrement optimiste que la jeune femme s'élança vers l'adresse indiquée sur l'annonce. C'était très facile à trouver. Comme elle se l'était imaginée, la maison était grande et luxueuse, tout à fait à la hauteur de la prime promise. La mage suivit l'étrange dédale de couloirs et de pièces enchevêtrées les unes à la suite des autres. La demeure ne manquait pas de domestiques, qui semblaient parcourir les distances avec aisance. Elle déboucha enfin sur une sorte d'office. Une vieille dame particulièrement petite faisait un câlin aux jambes de ce qui devaient être... Un autre mage? Sans doute... Ce dernier n'avait pas l'air particulièrement content d'être là en tout cas...

Bonjour! Je viens pour l'annonce, je suis de la guilde Quatro Cerberus.

Euh oui, venez par ici s'il vous plait, répondit une jeune élégante, qui devait avoir à peut près le même âge que notre protagoniste.

Encore une fille! pesta la vieille.

Excusez moi Madame, vous n'aviez pas préciser que vous vouliez seulement accueillir des hommes...

Non, ne vous en faites pas, répondit bien vite sa fille, elle aime bien voir un ou deux jeunes de temps en temps... Euuuh... Venez par ici s'il vous plait!

Ouais casses-toi le laideron! répondit la commanditaire en lui tirant la langue à travers les bandes flasques de peau qui encombraient son visage particulièrement ridé.

Hisae fit un large mouvement de tête qui entraîna ses cheveux dans un mouvement capillaire parfait avant de regarder sa patronne. Elle lui fit un large sourire qui dévoila ses dents blanches et ouvrit grand ses yeux, afin de donner à son visage un air candide.

Mais tout de suite, et avec plaisir, répondit-elle en clignant plusieurs fois des yeux pendant que la vieille bouillait et commençait de plus en plus à ressembler à un poivron desséché.
Melodia Shūhebi

Melodia Shūhebi

Messages : 193
Date d'inscription : 19/07/2012
Âge : 24
Guilde : Oracion Seis
Magie / Malédiction / CS : Kimochi no Mahô ~ Magie des Sentiments
Magie / CS Secondaire : Ningyo no Mahô ~ Doll Play Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.875
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: Un mauvais jour pour gagner de l'argent. [PV : Lyn/Mel']   Un mauvais jour pour gagner de l'argent.  [PV : Lyn/Mel'] EmptyMar 25 Juin - 20:03
Leolyth + Lyndis + Hisae + Ether
© Never-Utopia

Spoiler:
 

Une jolie tenue que voilà. Comment me la suis-je procurée ? À l'aide d'un joli cadavre tout chaud caché au fond de la mer et éventré avec soins pour le bonheur des créatures aquatiques affamées. Évidemment, cela est une blague de mauvais augure pour justifier ma toute nouvelle embauche au sein du manoir que tenait une vieille femme avec quelques proches, dont sa fille. C'est cette dernière qui avait accepté de me prendre en tant que remplaçante de la servante qui avait étrangement disparu ce matin. Elle m'avait offert cette sublime petite robe en dentelle, teintée en noir et rose, avec une paire de ballerines. J'avais moi-même ajouté les rubans de soie autour de mes mollets, histoire de paraître plus rebelle qu'à l'ordinaire. Je garderai mon style jusqu'à ce que la mort m'y en sépare, que les employeurs approuvent ou non ! Je vaquai donc à des occupations très simplistes toute la matinée, attendant le moment opportun pour me faufiler et m'emparer de la récompense promise aux visiteurs désirant accomplir la mission. Cette mission consistait à rapporter un bien que la fille de la propriétaire s'était fait voler par de soi-disant monstres de la montagne. Du moins était-ce les rumeurs qui circulaient parmi les employés. J'avais eu vent de l'avis de recherche pour cette mission officielle et puisqu'il était de mon devoir de mage noir d'agir contre les règles, je m'étais égarée dans ce patelin de couloirs et de pièces variées en m'adonnant à de noirs desseins. Heureusement que j'avais spécifié à Ether que si je n'étais pas revenue avant le début de l'après-midi, elle viendrait squatter un peu aux alentours du manoir. Peut-être gagnerait-elle la chasse au trésor si elle trouvait les pièces d'argent avant moi. Avec cette petite, tout était simple et farfelu. Il ne m'avait fallu qu'une seule histoire mensongère pour l'inciter à me suivre et à intégrer le groupe restreint de mages d'Oracion Seis ; une naïve que j'avais pigée. Son pouvoir m'intéressait néanmoins, car il était original et offrait de multiples possibilités. Et puis je l'aimais bien cette petite ! Elle me rappelait en un sens mon défunt collègue Nusty, prisonnier depuis notre combat à Crocus. Ou mort, qui sait ? Je n'en avais cure de toute façon, ce qui m'importait sur le moment était de trouver une sortie à ce labyrinthe infernale.

Cela devait faire près de dix minutes que je fouillais ce château lorsqu'une odeur étrange me parvint aux narines. Elle provenait d'une pièce où la porte était entrouverte. Plus je m'approchais et plus je distinguais des bruits suspects. La majorité des personnes n'auraient pas osé jeter un coup d'oeil et seraient discrètement parties, mais je ne faisais point partie de cette majorité. Poussée par une curiosité mal cachée et la joie de trouver des survivants en cette demeure, je poussai lentement la porte. Ce que je vis ne fut pas de prime abord ce que je croyais. Une dame d'âge mur semblait s'acharner sur un pauvre homme : voilà qui était la réalité, mais mon cerveau songea avant tout à la possibilité que je venais de déranger un couple en pleine action. Quelle ingrate je suis ! En exclamant un faible « oh ! », je m'excusai maladroitement pour l'entrée impolie que j'avais faite. Les deux amoureux ne parurent point s'en rendre compte, car ils devaient être trop occupés par leur propre boulot. J'allais refermer la porte et reprendre un visage impassible, les traitant d'idiots en mon moi intérieur, mais un autre serveur se présenta derrière moi en m'empêchant quelconque retraite. Il pénétra dans la pièce et annonça à la vieille dame que les gens intéressés par la mission étaient tous arrivés. Alors, cette femme était la propriétaire des lieux ?! En l'analysant plus profondément, j'espérai nous trouver un intérêt commun qui aurait pu m'en faire une bonne amie. Celle-là devait savoir où se cachait la récompense, à moins que ce ne soit une fausse rémunération pour attirer les mages. Beaucoup de villageois utilisaient ce truc pour s'assurer une mission exécutée par de gentils mages officiels qui ne refuseraient pas de les aider à prix réduit. Sauf que je n'avais pas affaire avec une villageois ni une bourgeoise de bas étage. Le petit bout de femme qui se tenait quelques mètres devant moi, qui lâchait une puanteur aux effluves de vieillesse presque comestibles et dont la peau ridée pendait de partout, était définitivement une noble. Le regard perçant qu'elle me lança me donna des frissons dans le dos. Elle était très fâchée de notre présence et je compris la réaction du serveur, qui restait bien planté derrière moi, telle une ombre. Je n'aurais jamais pensé subir les sauts d'humeur d'une vieille grand-mère... « Je te connais, toi ? », « Tes cheveux sont désolants. », « On t'a jamais appris la politesse, petite garce ?! » et des répliques relativement semblables. Que du positif, avec ces vieux !

Si j'avais conservé un masque de je-m'en-foutiste, sans doute aurais-je été attaquée par une pantoufle desséchée ou une main tremblante d'une colère de très haute intensité. Aussi pris-je sur moi pour paraître un tant soit peu désolée et soumise, même si d'une certaine façon j'étais autant inquiète du comportement excessif de la dame que semblait l'être le jeune homme à ses côtés. Celui-ci ne parut pas piper mot jusqu'à ce que la vieille ne finisse par se calmer avec l'arrivée de sa fille et de deux autres jeunes filles qui m'étaient étrangères. En espérant qu'aucune ne reconnaisse mon visage de mage noir, sinon j'allais avoir de gros problèmes.



HRP:
 
Leolyth El'Ennyr

Leolyth El'Ennyr

Messages : 68
Date d'inscription : 03/05/2013
Âge : 30
Magie / Malédiction / CS : Kaze No Mahô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.200
Statut: Mage de Rang D
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Un mauvais jour pour gagner de l'argent. [PV : Lyn/Mel']   Un mauvais jour pour gagner de l'argent.  [PV : Lyn/Mel'] EmptyMer 14 Aoû - 1:28



Un mauvais jour pour gagner de l'argent







Cette journée allait s'annoncer réellement pourrie pour notre homme puisque en plus de se faire agresser sexuellement par un vieux tas de chair puant et dégoulinant de sueur. Il semblait aussi que personne n'allait lui venir en aide et allait tout simplement le laisser se faire violer par le vieux boudin.
Sauf une personne qui finalement vint en aide à Leolyth, et s'était une fois encore la fille de la patronne qui ramenait les clients supposés. Il y avait alors certains visages que Leo avait vu passer devant lui, surtout les 2 femmes qui avaient fait mine de ne rien voir au calvaire que subissait notre pauvre garçon.
Mais voilà que tout le monde était enfin là pour recevoir les ordres de la vieille morue qui ne voulait toujours pas lâcher la jambe de Leolyth qui en avait plus qu'assez de cette situation. Il fini cependant par remarquer un autre jeune garçon dont la présence était tellement insignifiante que la vieille n'y avait pas fait attention, il devait sûrement être un mage aussi.

La fille fini alors par faire lâcher prise à sa mère qui lui jeta alors un regard noir mais ne fit rien de plus contre sa fille qui semblait avoir une sorte d’immunités envers les sautes d'humeur de sa mère.
Ayant finalement la jambe libérée, elle fut cependant hantée par l'odeur pestilentielle et la sueur que la vieille avait laissée derrière elle. Si bien que pendant que la vieille commença à expliquer les modalités de la mission à tout les mages présent, ignorant toujours la présence du plus petit d'entre-eux Leolyth semblait occupé à utiliser sa magie du vent pour sécher la sueur et évacuer l'odeur tenace du machin.


 Bien bien, merci d'être tous venu pour cette mission. Comme vous le savez tous ma fille ici présente s'est vue voler un objet très précieux. Devant la qualité et la valeur de l'objet en question je ne peux vous dire de quoi il s'agit au cas où il y aurait de mauvaises oreilles parmi nous.
Toujours est-il que cela lui a été volé et emmenée par des créatures dans la montagne. Allez le chercher et ramenez le c'est tout ce que je demande et entier et évidemment intacte.
Vu la prime, je n'ai pas envie de la diviser, c'est au plus rapide que reviendra la totalitée de la prime bon courage à tous...
Et surtout à toi, mon amour !! 




La vieille fit alors une bise en direction de Leolyth qui ne pu retenir un léger gerbe de vomi sortir de sa bouche tellement le dégoût était trop intense pour notre homme qui se sentit alors tomber dans les vapes. Ce fut un poteau proche qui le retint et l'aida à se ressaisir.
Alors qu'il se retourna pour quitter la pièce et se diriger vers la montagne, à la recherche de n'importe quoi qui pourrait le guider vers l'objet volé , la main fripée de la vieille l'arrêta à nouveau.


*Non mais c'est pas possible j'vais lui casser la gueule là...J'en peux plus faites que ça s'arrête.*



Elle tendit alors une photo à notre homme qui n'avait pas fini d'en voir de toutes les couleurs, et ces couleurs là n'étaient sans aucuns doutes pas les meilleures. Il s'agissait d'une photo de la vieille bien plus jeune mais...comment dire

http://a.imageshack.us/img12/6102/creepyperfectbluestalke.jpg

Et voilà notre pauvre homme se diriger vers les WC les plus proches pour y déverser tout le dégoût qu'il venait de ressentir pendant que derrière lui saleté de vieille semblait être fière de son œuvre.


Voyons grand fou ne réagit pas ainsi devant ma beauté d’antan !




*C'est impossible comment ce machin a pu produire une fille aussi magnifique...elle a du l'adopter je ne vois que ça comme raison plausible.



Alors qu'il sorti enfin des toilettes l'estomac plus léger et en meilleure forme il constata que tout les candidats possible pour la mission étaient déjà parti en quête de l'objet en question.
Quelle journée pourrie...quelle semaine pourrie...quelle année pourrie et au point où on en est, quelle vie pourrie. Et c'était assez le cas pour Leo en ce moment.
Leolyth couru alors à toutes allures vers l'extérieur, utilisant alors même sa magie pour augmenter sa vitesse de trajet pour essayer de rattraper le groupe. Il croisa rapidement le petit mage qui semblait n'avoir aucune endurance et vit au loin les 2 autres mages qui se dirigeait vers la même direction que lui : la montagne.

La mission débutait ainsi.




Melodia Shūhebi

Melodia Shūhebi

Messages : 193
Date d'inscription : 19/07/2012
Âge : 24
Guilde : Oracion Seis
Magie / Malédiction / CS : Kimochi no Mahô ~ Magie des Sentiments
Magie / CS Secondaire : Ningyo no Mahô ~ Doll Play Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.875
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: Un mauvais jour pour gagner de l'argent. [PV : Lyn/Mel']   Un mauvais jour pour gagner de l'argent.  [PV : Lyn/Mel'] EmptySam 21 Déc - 2:21
Leolyth + Lyndis + Hisae + Ether
© Never-Utopia
Assister à la petite réunion de mages était plutôt plaisante, surtout que les réactions du seul homme de la place paraissaient plaire à la propriétaire des lieux. Cette dernière s'acharnait avec beaucoup de coeur sur ledit homme, sûrement un prétendant pour la mission. Leur histoire d'amour avait de drôles d'allures. Non pas que je n'aie quelque chose contre les relations comportant un grand écart d'âges, mais ces deux énergumènes n'allaient tout simplement pas bien ensemble. C'était comme si on mettait une fraise pourrie dans le même bol qu'une fraise toute fraîche, l'une comme l'autre contrastait et rendait le goût final amer. Je ne fis aucun commentaire, même si ma langue me brûla les lèvres jusqu'à la toute fin du discours de la vieille dame. Enfin ! J'étais libérée d'une situation à laquelle je n'avais jamais demandé participer. J'avais écouté les instructions de la propriétaire et cela confirmait les rumeurs qui circulaient dans le manoir : une importante somme d'argent allait être remise à celui ou celle qui retrouverait le précieux objet de sa fille, volé par on-ne-sait quel monstre de la montagne. Comment des monstres avaient pu pénétrer en cet endroit et y dérober un tel objet ? Évidemment, personne n'osa poser de questions à savoir la façon dont s'était déroulé le vol. La fille était-elle entrain de siroter un thé glacé sur son balcon lorsqu'une affreuse main poilue était sortie de nulle part pour prendre la jolie bague qu'elle avait posée sur la rampe de sa balustrade ? Bien que toute cette histoire n'avait ni queue ni tête, les mages partirent en coup de vent. Pour ma part, je me faufilai dans le couloir afin de laisser la vieille et le jeune homme régler leur histoire d'amour.

Lorsque je fus sortie, je me sentis soudain légère et respirai à plein poumon. Les effluves malsaines que dégageaient la vieille femme n'existaient plus, mes narines étaient libres de toute senteur insupportable ! Face à cette joie nouvelle, je me permis de gambader pour traverser le couloir. J'arrivais au mur du fond lorsqu'un bruit me fit tourner la tête. Une boîte semblait avoir tombée par terre dans la pièce à ma gauche. Jetant des coups d'oeil par-dessus mon épaule, je ne vis personne. Je n'eus même pas une seconde d'hésitation avant de mettre ma main sur la poignée dans l'intention de la tourner. Sauf que la porte demeura fermée malgré mes incessantes attaques et je finis par perdre patience. Puis une odeur de poubelle sembla s'approcher et je reconnus au loin la vieille dame qui marchait dans ma direction. Son visage affichait une expression de... mécontentement ? Oups. Vite ! Trouver une excuse ! Il fallait que je trouve une excuse. Mais une excuse pour quoi ? Je ne travaillais même pas ici et je n'avais rien à me reprocher.

« Vous vous entêtiez sur cette porte pour quelle raison, petite ? »
Ah. Elle avait vu toute la scène depuis le début. Alors là j'étais en mauvaise posture, j'allais me faire pincer si je n'agissais pas rapidement. Une fois que la dame m'eut lancé un « Sale garce ! » et qu'elle se soit élancée, je dis bien élancée en ma direction - parce que oui, même les vieilles peaux pouvaient courir et sauter à une vitesse impressionnante -, j'optai pour la confrontation plutôt que la fuite. D'un coup de pied, je mis fin à la course de la propriétaire, qui sembla avoir le souffle coupé quelques instants. Elle m'observa ensuite une dizaine de secondes pour sonder mes intentions. Pour une raison qui m'échappa, elle tourna les talons et se prépara à détaler vers... je ne savais où. Voyons, comme si j'allais la laisser filer ! En un mouvement rapide, je sortis une aiguille dissimulée à travers le tissu de ma jolie robe et la lui planta dans le cou, au niveau de la moelle épinière. Elle s'arrêta immédiatement et tomba sur le sol avec un bruit sourd. Cette fois-ci, je n'avais pas le temps de lui demander où elle cachait ses pièces d'or. Prenant mes jambes à mon cou, je passai devant ma chère victime qui ne bougeait plus du tout. J'en profitai pour lui écraser les articulations de la main droite tout en réprimant le refoulement de mon estomac suite à la texture flasque que mes pieds avaient frôlée. J'avais failli perdre l'équilibre et m'étaler aussi, mais je m'étais repris au dernier moment. Pendant que je descendais les escaliers, je croisai une jeune femme, celle qui semblait être parente avec la propriétaire des lieux. Elle semblait pressée de monter à l'étage suivant, mais je l'arrêtai pour lui demander la sortie, prétextant que je ne me sentais pas très bien ce qui n'était pas loin de la vérité. En deux phrases très brèves elle m'expliqua le chemin que j'aurais à suivre pour les dix prochaines minutes. Ingénieux ce système, parfait pour rendre fou n'importe quel voleur !

Quant à la pauvre vieille... elle finirait sans doute morte suite à un traumatisme crânien et quelques os cassés. Ou mieux, elle resterait infirme le restant de ses jours. Adieu la belle vie, bonjour l'enfer ! Dommage. Il était inhumain d'engendrer de telles atrocités, de telles injustice ; mais voilà, quoi, le royaume, et même le monde tout entier devait connaître et vivre sous le poids de la corruption. C'était tout ce qu'il méritait, après tout.

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un mauvais jour pour gagner de l'argent. [PV : Lyn/Mel']   Un mauvais jour pour gagner de l'argent.  [PV : Lyn/Mel'] Empty

Un mauvais jour pour gagner de l'argent. [PV : Lyn/Mel']

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Est :: Clover Town
-