Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 Tiens, encore un lamia [PV Jet]

AuteurMessage
Elena Frost

avatar

Messages : 359
Date d'inscription : 24/12/2012
Âge : 26
Guilde : Tartaros
Magie / Malédiction / CS : White Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.800
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Tiens, encore un lamia [PV Jet]   Ven 7 Juin - 17:17





















Visite d’Hargeon.

C’est toujours un plaisir de rencontrer d’autres pourfendeurs de dragons n’est-il pas?Je venais à nouveau de faire la connaissance d’un autre de mes frères. Un ? Que dis-je ? Deux. Cette fois-ci, il s’agissait d’Akito et d’Agito White fils de Leviathan, le dragon des océans. Leur élément de prédilection était donc l’eau. Quelle joie immense d’avoir pu les rencontrer. Dire qu’à la base je ne voulais pas être à cet endroit précis. En parlant de ne pas vouloir se trouver à certains endroits, je ne souhaitais pas, encore une fois, me trouver là où je suis. JE FICHE QUOI A HARGEON BORDEL ??????

////FLASHBACK////

Ah, que ça fait de bien de se réveiller après une bonne nuit de sommeil et de recevoir les rayons chauds et revigorants du soleil au petit matin. Je crois même que je n’avais pas aussi bien dormi depuis des années. Ça oui, ça faisait un bien fou. Après cette nuit mémorable j’étais tout à fait préparée à affronter tout et n’importe quoi. J’étais tellement en forme que je décidai que je passerais la journée entière à m’entraîner jusqu’à ce que je sois épuisée. Mais avant toute chose, à la douche et que ça saute ! Eh oui, une bonne douche bien froide pour finir de me réveiller et à vrai dire me rafraîchir. Oui, me rafraîchir, vivre dans un volcan implique en toute logique de supporter une certaine température. En fait, je me demande toujours comment ça se fait qu’on ait de l’eau fraîche. Comme quoi on n’est jamais au bout de ses surprises dans ce royaume. Par contre, cette question fera partie des mystères qui resteront des mystères. Je n’ai ni le temps, ni l’envie, ni l’énergie pour chercher à y répondre. Enfin, après tout, on s’en fout, je pouvais me rafraîchir quand je le souhaitais et c’était l’essentiel. Je n’avais pas besoin de chercher plus loin. Toujours est-il qu’une fois cette bonne douche prise, j’étais parfaitement réveillée et impatiente de commencer à m’entraîner. Bon c’est vrai on pourrait se dire que ma vie est répétitive et sans intérêt vu que je faisais la même chose tous les jours mais pour dire franchement ce n’est pas véritablement un problème. Ce style de vie me convient et je pense que faire autre chose que m’entraîner ou effectuer des missions importantes m’ennuierait plus qu’autre chose. Je ne suis pas une femme qui pourrait se satisfaire à vivre en ville en faisant du shopping et la fête. Je préfère mille fois me casser un ou deux os pendant un combat draconien. Ça peut paraître stupide mais quelle importance ? Enfin bon, on ne va pas déblatérer dessus pendant mille ans. Rapidement, je mis ma tenue de combat jaune, portai mes chaussures assorties –Eh ouais, j’suis une meuf- et m’avançai vers la porte de ma chambre pour ensuite me rendre à l’extérieur vers l’aire d’entraînement que j’avais emménagée. En toute logique, rien ni personne ne devrait me gêner puisque je venais de rendre un service au master, il y a de cela deux jours. Je devrais pouvoir m’entraîner sans problèmes.

Que je suis bête parfois. Et je devrais arrêter de dire que normalement telle ou telle chose devrait se passer. EN PRINCIPE ??? QUI SE SOUCIE DU PRINCIPE DANS C’TE GUILDE ??? Eh oui, à peine j’ai passé le seuil de la porte que je vois un serviteur devant ma porte qui vient me porter un message de Louis. Le maître des abysses voulait ENCORE me voir. Mais c’est pas possible ! Il arrive souvent que ce vieux schnock bouge ses fesses de son fauteuil ?! Ou encore, il a conscience qu’il a des centaines de personnes sous ses ordres ? Apparemment non. Enfin bon, je ne devais pas traîner. Encore une fois ma journée allait être pourrie et n’allait pas le moins du monde correspondre à ce que je voulais faire. Je m’avançai à nouveau vers son bureau mais cette fois avec un visage plutôt colérique. Bien évidemment avant d’entrer je repris un visage sérieux mais au fond je ne rêvais que d’une chose, le plonger la tête la première dans la lave. Bref, je me disais aussi que je souhaitais qu’on en finisse.


Vous m’avez encore fait demander Master?

A nouveau il me confiait ma mission. Cette fois-ci je devais aller faire une course à Hargeon, ville réputée pour son port mais aussi pour son animalerie spécialisée dans les familiers aquatiques, afin de me renseigner sur les crocodiles bipolaires. Les crocodiles bipolaires… JE VAIS LUI EN MONTRER DES CROCODILES BIPOLAIRES !!! JE VAIS LE DEGOMMER PUIS LE DECOUPER EN RONDELLE ET LE SERVIR EN PATURE A SON CROCODILE !!! Bon, je me calme, je me calme. J’avais tellement de choses qui me passaient par la tête en ce moment mais je m’abstins de parler, me contentant de baisser la tête et de m’en aller tranquillement. Pourquoi j’ai toujours peur de lui dire non ? Bon c’est vrai il risque de me torturer mais j’en ai rien à faire. JE SUIS PAS SA BONICHE !!! Maintenant je devais faire route vers Hargeon, m’obligeant à aller prendre mon manteau d’anonymat. Autant ne pas perdre de temps pour en finir le plus vite possible et pouvoir enfin m’entraîner. Encore une fois, je devais faire une sacrée distance et à pied. Bon rien de bien nouveau mais il n’empêche, un jour je devrais me décider à lui dire non ou mieux, à acheter une maisonnette située hors de la guilde. C’était une idée à creuser.

////FIN DU FLASHBACK////

Et voilà ce que je faisais à Hargeon, je recherchais une de leurs animaleries et de préférence une contenant un crocodile bipolaire. Conclusion, direction le port de la ville et c’était pas la porte à côté. Je marchais cependant tranquillement sans me presser tout en essayant de repérer un peu les points où la sécurité était le plus renforcée. Je ne pouvais décemment pas prendre le risque de me faire repérer. Il ne manquerait vraiment plus que ça !





Jet Hyle
Admin / MagnétoAdmin / Magnéto

avatar

Messages : 622
Date d'inscription : 20/05/2013
Âge : 28
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Jiki no Mahô / Magie du magnétisme

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.295
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Tiens, encore un lamia [PV Jet]   Dim 9 Juin - 13:51
J’avais récemment rejoint Lamia Scale, mais on ne modifie pas aisément des routines vieilles de plusieurs années. Alors que, la plupart du temps, les mages de guilde attendaient de recevoir des requêtes, je ne m’étais pas encore habitué à cette méthode. C’est pourquoi je revenais à mon ancienne technique : aller directement proposer mes services.
Mais cette fois-ci, je le ferai au nom de ma guilde, et non plus au mien. C’était mieux comme ça. Après tout, je ne me sentais pas encore très bien à la guilde. Oh, j’étais content de l’avoir rejoint : c’était une des meilleures décisions que j’ai jamais prises. Mais il me fallait plus de temps pour m’adapter, et pour me faire accepter des autres.

La grande ville la plus proche se trouvait être Hargeon. C’est donc là que j’avais décidé de me rendre.

Après un voyage de plusieurs jours, j’arrivais enfin à la cité portuaire. Je l’avais déjà traversé durant mon apprentissage, mais cela faisait pas mal de temps. Néanmoins, je me rappelais que de nombreuses personnes passaient par le port, aussi bien les résidents que les étrangers de passage. J’avais donc plus de chances de rencontrer une personne ayant besoin de mes services dans cette partie de la ville. Au pire des cas, je pourrais toujours me rendre dans les autres quartiers. Il serait fort étonnant que je ne trouve personne qui ait besoin d’un mage, d’autant plus qu’aucune guilde n’était établie ici.

Tout en marchant dans le port, je réfléchissais à un moyen d’être mieux vu par ceux qui étaient désormais mes compagnons. J’étais le dernier à les avoir rejoints. Ils ne connaissaient pas grand-chose sur moi, et encore, je n’avais pas rencontré tout le monde, certains étant absents lors de mon intégration. Pour cette raison, je n’appartenais pas à une équipe, et donc, je devais me limiter à des missions que je pouvais accomplir seul. Ou encore, comme en ce moment, me démarcher auprès de la population pour me rendre utile. Ce n’était pas de cette manière que je me rapprocherais des autres membres. C’est alors qu’une idée me traversa l’esprit.


*Accomplis une action d’éclat ! Quelque-chose qui grandira la réputation de Lamia Scale. Ainsi, les autres membres seront contents de toi.*

Enfin une bonne idée. Fier de ma trouvaille, je repartais d’un pas plus alerte, avant de m’assombrir à nouveau, quelques instants plus tard. Une action d’éclat, certes, mais laquelle ? Je devais choisir un objectif difficile, mais toujours à ma portée. Echouer ne ternirait pas seulement mon nom, mais celui de toute la guilde désormais. Je me plongeais dans mes pensées en cogitant sur quoi faire lorsque –

Aouch !

J’étais tellement absorbé par ma réflexion que je ne prenais plus garde aux alentours. Je venais donc de percuter quelqu’un. Une jeune femme apparemment. Confus et gêné de ma maladresse, je me penchai, et lui tendai la main pour l’aider à se relever.

Je vous présente mes excuses mademoiselle. Je suis le seul en tort ici. Comment all –

Au moment de lui demander si tout allait bien, je m’interrompais soudainement. J’avais déjà vu ce visage sur des avis de recherche. De longs cheveux roux, un visage fin et séduisant, des yeux marron. J’avais dû faire tomber son capuchon accidentellement en la renversant, car il était peu probable qu’elle se balade à visage découvert. Pas de doute, il s’agissait bien d’Elena Frost, une mage noire recherchée pour de nombreux crimes.

Les mages noirs. Sans doute ce que je haïssais le plus au monde. Je n’appréciais pas les malfaiteurs, certes, mais être capable de maîtriser la magie, et l’utiliser pour nuire aux autres est impardonnable. De plus, elle avait utilisé ce précieux don pour tuer. Le pire de tous les crimes. Il était hors de question que je la laisse s'en tirer. Je l’aidais alors à se relever, mais gardais sa main dans la mienne un moment, avant de me pencher pour lui parler dicrètement.


Mademoiselle Frost, suivez-moi un moment. Il faut que je vous parle, et je préférerais le faire dans un endroit ou personne d’autre ne risquera d’être impliqué. Ou de nous interrompre.

Je lui dis cela d’une voix froide, implacable, mais sans hausser le ton. Je souhaitais qu’elle soit la seule à entendre son nom. Ainsi, je lui signalais que je connaissais son identité, mais que je ne comptais pas la rendre publique. Je pensais ainsi lui signifier de me suivre sans discuter, au moins pour l'instant. Et si elle n'avait pas compris, le visage que j'arborais à cet instant devait être suffisamment clair : elle viendrait avec moi, même si je devais la traîner de force.

Je la lâchais, puis, sans attendre de voir sa réponse, je me mis en marche vers la zone la moins fréquentée du port. J’ignorais qui de nous deux l’emporterait en cas de confrontation, mais je voulais vraiment diminuer au minimum le risque de dégâts ou de victimes collatérales. Puis, un sourire carnassier s’afficha sur mon visage : la voilà mon action d’éclat ! Arrêter un mage noir connu me permettrait d’augmenter la notoriété de Lamia Scale, et ce serait également rendre un grand service à la communauté. Je pourrai faire d’une pierre deux coups.

Arrivé dans une ruelle isolée, j’analysais les lieux. Une impasse, de hauts murs, peu de fenêtres. Si elle refusait de se rendre sans résister, ce qui était probable, ce terrain serait idéal pour moi y aller à fond, sans craindre de blesser un innocent. J’ouvrai rapidement la bourse contenant mes billes en acier et déposai mon manteau à l’écart pour ne pas l’endommager. Puis je me retournai, persuadé qu’elle serait en face de moi.


Elena Frost, mage noire, suspectée de nombreux meurtres. Vous allez me suivre sans résister à la caserne de la ville, où je vous remettrai à la garde des autorités. Si vous refusez, je n’hésiterais pas à employer tous les moyens en ma possession pour vous y contraindre.

La voilà prévenue de mes intentions. Comment allait-elle réagir ?

Spoiler:
 

_________________

Elena Frost

avatar

Messages : 359
Date d'inscription : 24/12/2012
Âge : 26
Guilde : Tartaros
Magie / Malédiction / CS : White Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.800
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: Tiens, encore un lamia [PV Jet]   Mer 10 Juil - 15:25





















Oh non pas un combat pitié!

Bien me voilà donc à Hargeon. Une ville portuaire, déjà que je déteste je n’aime pas particulièrement l’odeur du poisson, en plus je venais ici pour la plus stupide des missions. Une mission ? A bien y réfléchir, ce n’en est pas une mais bien une basse besogne qu’on donne à un domestique. Oh mais je jure que je lui ferais sa fête au vieux un jour. Après je le balancerais en prison où il finira ses jours quoiqu’il ne lui en reste plus tant que ça en fait. Enfin, autant ne pas perdre de temps et en finir au plus vite. Ainsi je pourrais donc retourner dormir. Eh oui dormir et pas m’entraîner. Ce voyage débile et cet ennui profond que je ressentais à force de marcher m’ont enlevé l’envie de parfaire mon art offensif. Chose pourtant rare mais qui se réalisait. Raah, c’que j’peux me faire chier à me promener. Tant qu’à faire, j’vais laisser tomber la mission et refaire un tour à Akane Beach. J’vais prendre des vacances sans avertir qui que ce soit et j’me fiche des conséquences. Après tout ça commençait à bien faire qu’on me prenne pour une boniche. Bien évidemment c’était sans compter ma malchance.

En effet, alors que je me décidais à m’en aller voilà que je heurtais quelqu’un. Comme par hasard, c’est encore un grand homme et encore comme par hasard, c’est quand je me décide à me rendre quelque part sans tarder. Et puis les gens en ont pas marre de me bousculer ? C’est la troisième fois que ça arrive et si ça continue tout le royaume risque de me rentrer dedans. Enfin bon, je n’allais pas perdre plus de temps que ça. Je me relevai donc en me nettoyant un peu, acceptant l’aide du fautif. Je l’acceptais non pas parce que je voulais montrer que je ne lui en voulais pas -même si c’est un peu vrai mais surtout pour éviter qu’à nouveau je reçoive un dîner d’excuse. Même s’il est vrai que j’ai adoré cette soirée, je n’avais pas le temps aujourd’hui. Ainsi, tandis qu’il me présentait ses excuses, je continuai de me nettoyer. Ce n’est qu’au moment où il stoppa sa phrase que je levai la tête pour voir son visage. Il était brun et à en juger par son visage ne devait pas dépasser les dix-huit ans. C’est bien ma veine, un gamin. Enfin, en regardant ses yeux, je pus voir qu’il était un peu étonné et ce n’est qu’en tournant la tête pour voir s’il y avait quelqu’un derrière que je vis que ma capuche était tombée. En d’autres mots, ce n’était personne d’autre que moi qu’il regardait. Maintenant, trois possibilités apparaissaient. Soit il s’agissait d’un citoyen de la ville qui n’allait pas tarder à prévenir les autorités, soit il s’agissait d’une autorité qui essaierait de m’arrêter ou encore c’était un mage officiel qui allait lui aussi essayer de m’arrêter. D’un autre côté, même si c’est peu probable, il est aussi possible que ce soit un mage noir inconnu à la société en raison de son manque d’efficacité. Pitié, au nom du repos bien mérité et de l’accomplissement de la volonté d’un aîné, faites que ce soit la dernière possibilité. OH MORPHÉE JE T’EN SUPPLIE. Alors que j’étais complètement relevée attendant sa réaction, il ne me lâchait pas le bras. Donc il était soit un mage, soit un chevalier runique…. VA TE FAIRE FOUTRE MORPHÉE !!!!!!!!!!! Il se pencha vers mon oreille avant de donner mon nom et de me dire de le suivre dans un endroit où personne ne pourrait ni nous voir ni nous interrompre. J’AI PAS ENVIE DE ME BATTRE BORDEL ! Et puis qu’est-ce qu’ils ont tous à vouloir jouer les justiciers ? Y a aucune preuve des meurtres que j’ai soi-disant commis. J’ai rien fait arrêtez de me chercher des crosses. Et puis merde à la fin, j’peux même pas passer dans une ville pour chercher une animalerie sans qu’on veuille m’arrêter. Je commence sérieusement à en avoir marre de me battre pour éviter d’aller en taule. J’veux une vie normale ! **Ben ça fallait y penser avant d’entrer dans une guilde noire.** Ouais bon ça va **Ou encore avant d’accepter de porter la responsabilité de meurtres** J’AI DIT ÇA VA !

Bon maintenant, me restait plus qu’à le suivre. Autant éviter encore plus de problèmes que j’en avais en ce moment. Son ton montrait qu’il ne plaisantait pas vraiment. Tss, c’est bien ma veine, j’suis tombée sur monsieur Grincheux en personne. J’étais déjà tombée sur Joyeux, Simplet et Timide. Il ne reste plus que Prof, Atchoum et Dormeur. Enfin bref, voilà que je le suivais et de ce que je voyais il nous emmenait dans une ruelle isolée, de hauts murs, pas de fenêtres et pour sortir, suivre une ligne horizontale. Néanmoins, il y avait assez d’espace pour pouvoir se battre -Enfin si on veut mais il était clair que le combat à distance serait plus simple que le corps-à-corps. J’en déduisais donc qu’il possédait une magie favorisant ce style spécifique de combat. Je ne pouvais pas en savoir plus quoiqu’il ouvrît une bourse remplie de billes après avoir déposé son manteau. Bien des biles…. DES BILLES ? Il veut qu’on joue aux billes ? Ah ben, non merci j’suis pas une gamine. A moins qu’il ne se batte avec. Dans ce cas, ça confirme qu’il utilise un style de combat à distance car je vois mal comment de vulgaires petites billes peuvent servir au corps-à-corps. A moins bien sûr qu’il ne les assemble toutes ensemble et forme une arme. Ce serait vachement cool quand même. Enfin bref, je n’avais vraiment pas le temps pour ça d’autant que sa dernière phrase montrait qu’il était prêt à combattre. Ma réponse ne se fit pas attendre.


Dis, je suis vraiment pas d’humeur à me battre. J’veux juste trouver une animalerie et rentrer chez moi. Donc laisse tomber les actions et les répliques du parfait justicier. Sur ce Tcho.

Je me retournais donc les mains dans les poches et les épaules un peu baissées, l’ennui affiché sur mon visage. Après un pas, je me tournai légèrement le haut du corps et la tête pour de nouveau le regarder et ajouter quelque chose.


Avant que je parte. J’te promets que quand le jour viendra où j’me livrerais au conseil, j’passerais te voir pour que t’ai ta médaille de bravoure ou j’sais pas quoi. Pour ça me faut ton nom et ta guilde s’teu plaît.

Voilà maintenant, il ne restait plus qu’à attendre patiemment sa réaction. Enfin, si elle ne venait pas dans les trente secondes, j’allais dégager. Non mais j’ai vraiment pas que ça à faire.



HRP:
 


Jet Hyle
Admin / MagnétoAdmin / Magnéto

avatar

Messages : 622
Date d'inscription : 20/05/2013
Âge : 28
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Jiki no Mahô / Magie du magnétisme

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.295
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Tiens, encore un lamia [PV Jet]   Jeu 11 Juil - 12:07
Elle m’avait suivi dans ce coin désert. C’était la meilleure chose à faire pour éviter d’attirer l’attention. Bien évidemment, elle aurait aussi pu tenter de me neutraliser en public avant de s’enfuir, mais sans savoir si je lui étais supérieur, ç’aurait été un choix risqué. D’ailleurs, je n’étais moi-même pas certain de pouvoir la maîtriser si elle refusait de se rendre. Je me rappelais de son nom, de son apparence et de sa guilde, Tartaros, mais ça s’arrêtait là. Pas moyen de me souvenir de sa magie, ni de sa prime, qui aurait pu me donner une indication sur sa puissance ou sa dangerosité. Je devrais être plus attentif, mais c’était trop tard pour cette fois-ci. Et puis, même si cette criminelle me surpassait largement, je me devais d’essayer de l’arrêter avant qu’elle ne fasse plus de mal.

Située à quelques mètres de moi à peine, Elena Frost semblait vraiment désintéressée, ennuyée même, comme si je n’étais qu’une nuisance à ses yeux. La mage noire me le fit d’ailleurs clairement comprendre en s’adressant à moi, d’un ton las.


Dis, je suis vraiment pas d’humeur à me battre. J’veux juste trouver une animalerie et rentrer chez moi. Donc laisse tomber les actions et les répliques du parfait justicier. Sur ce Tcho.

Elle se détourna aussitôt, allant jusqu’à mettre ses mains dans les poches. Sa réaction me surprit. Je m’attendais à ce qu’elle m’attaque pour tenter de fuir, ou alors qu’elle s’énerve. Elle ne me prenait pas du tout au sérieux ? Ou alors elle était suffisamment confiante en elle pour m’ignorer ? L’un ou l’autre, me déplaisaient. Je m’apprêtais à lui répondre franchement, avant de la dépasser et de me dresser face à elle pour lui barrer le passage, irrité par son attitude. Mais avant que j’aie le temps d’agir, cette pimbèche s’arrêta et se retourna à moitié, l’air de ne pas en avoir terminé.

Avant que je parte. J’te promets que quand le jour viendra où j’me livrerais au conseil, j’passerais te voir pour que t’ai ta médaille de bravoure ou j’sais pas quoi. Pour ça me faut ton nom et ta guilde s’teu plaît.

Sur le coup, je fus interloqué. Se fichait-elle de moi ? Ce genre d’humour à froid eut le mérite de me déstabiliser un moment. Je restai muet un moment avant de me mettre à rire à gorge déployée. Durant mon hilarité, je me déplaçais légèrement sur ma droite pour m’appuyer dos au mur, puis, une fois adossé, j’arrêtai de rire pour m’adresser à la comique de service.

Ben tiens, elle est pas mal celle-là. Tu irais te rendre de toi-même, comme ça. Et je suis sans doute supposé te croire sur parole quand tu déclares ça tout de go à un inconnu que tu viens de croiser ?

Je poursuivis sur un ton plus sérieux, mais le sourire toujours présent sur mon visage. Sans savoir où cette discussion nous mènerait, mieux valait qu’elle continue à me sous-estimer.

Tu as accepté de me suivre ici et tu m’as bien fait rire. C’est pas mal, mais ça ne change pas mon opinion sur toi, alors voilà ce que je te propose : tu as cinq minutes pour me persuader de ne pas te neutraliser ici et maintenant. Après ça, si tu as échoué, tu auras le choix entre te rendre, me semer ou me vaincre et repartir ensuite. Enfin, si tu t’en penses capable bien sûr.

Je prononçai cette dernière phrase d’un ton moqueur, pour lui lancer une pique. Mais ensuite, je réfléchis rapidement. J’avais pris un risque en la précédant, car elle aurait pu me frapper dans le dos et m’achever, ou à la limite s’enfuir. Mais elle n’avait choisi aucune de ces actions. Même quand je l’ai avertie de mes intentions, elle a préféré parler plutôt que frapper. Fainéantise, suffisance, ou bien y avait-il autre chose ?
Néanmoins, elle avait raison sur un point : je devais me présenter.


Sinon, pour que tu saches à qui tu t'adresses, je me nomme Jet Hyle, mage de Lamia Scale.

De toute façon, je me fichais de ma renommée personnelle. Et de ma nouvelle position, ma marque de guilde était facilement visible, à moins qu'elle ne soit aveugle, ce qui n'était de toute évidence pas le cas.

[HRP]:
 

_________________

Elena Frost

avatar

Messages : 359
Date d'inscription : 24/12/2012
Âge : 26
Guilde : Tartaros
Magie / Malédiction / CS : White Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.800
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: Tiens, encore un lamia [PV Jet]   Ven 26 Juil - 10:48





















Oh putain! Encore Lamia Scale !

Me voilà rendue à faire la causette dans une ruelle étroite pour pouvoir m’en aller. Enfin, faire la causette c’est uniquement parce que je le voulais. À bien y repenser, pourquoi je l’avais suivi exactement ? J’aurais très bien pu faire comme si de rien était et continuer ma route. Mais bien évidemment, il a fallu que je suive Grincheux. Qui sait ? Peut-être que sur le coup je me suis dit que j’allais tomber sur la mine de diamants… Bon ça va si on peut pas rigoler un peu. Enfin bon, je lui avais clairement signifié que je ne souhaitais pas me battre mais avant de m’en aller pleinement, je lui avais demandé son nom et sa guilde. Je m’attendais bien évidemment à ce qu’il me les donne avec le sourire pour qu’après nous puissions aller chacun de notre côté, moi à mon animalerie, lui dans la mine ou alors dans la maison de blanche-neige… Bon promis, j’arrête, c’était ma dernière remarque désobligeante. Malheureusement, c’était sans compter ma poisse habituelle. Ainsi, au lieu du résultat auquel je m’attendais, j’assistai à un fou rire de sa part. J’avais l’air d’un clown peut-être ? Je me demande ce qui aurait pu provoquer une telle hilarité. Je poussai un long soupir en baissant les épaules et en me retournant. Je venais de comprendre que ça ne serait pas si facile et qu’il faisait partie de ce groupe d’imbéciles heureux qui croient que mage noir égal meurtrier.

Tandis qu’il s’adossait au mur je ne sais pour quelle raison, je me mis à bailler d’ennui. Je me demande d’ailleurs pourquoi il s’adossait. S’il pensait que ça lui donnerait un effet cool et bien c’est raté. Sa phrase quant à elle me surprit fortement. À priori il avait pris mon affirmation pour une blague. Ouais c’est ça, j’ai rien de mieux à faire de ma vie que de lancer des vannes. Sérieusement, c’est si difficile de croire qu’il y a de bonnes personnes dans les guildes noires ? Si difficile de croire que quelqu’un peut changer ? De la colère et de l’exaspération commençaient à apparaître petit à petit sur mon visage, l’ennui prédominant tout de même. Il faut dire que je commençais à en avoir marre d’entendre partout que j’étais une dangereuse tueuse. Même si c’est l’image que j’avais acceptée de porter, je trouvais ça déprimant de voir qu’il suffit d’écrire un truc sur un bout de papier pour faire croire n’importe quoi à n’importe qui. La bêtise des habitants de ce royaume était vraiment affligeante. Le jeune brun repris sur un ton plus sérieux en me disant que j’avais accepté de le suivre et que je l’avais fait rire. Aussitôt, je pris la parole avec un ton froid et sec.


Je suis pas un clown.

Suite à cela, il poursuivit en disant que son opinion sur moi n’avait pas changé et que j’avais cinq minutes pour le persuader de ma sincérité ou bien nous serions forcés d’en venir aux mains. Il se foutait clairement de moi là. Comme si j’allais passer cinq minutes à faire la causette dans l’état où j’étais. Je venais faire les courses pour un vulgaire sac à main, mandatée par un vieux schnock effrayant alors que j’aurais pu m’entraîner. Je venais de vivre des épreuves assez éprouvantes depuis l’affaire des régalias au tournoi. Je n’avais pas arrêté d’enchaîner des défaites depuis quelque temps. Donc, JE N’ETAIS VRAIMENT PAS D’HUMEUR !!


Non mais je rêve… Alors pour toi, il suffit que quelque chose soit inscrit sur un bout de papier pour que tu le croies ? Donc si je mets la tête d’un vulgaire citoyen dans un avis de recherche en écrivant n’importe quoi sur lui il suffit que le conseil y appose sa marque et tu le goberas ? Vraiment pathétique.

Il s’adressa à moi une dernière fois me donnant son nom et sa guilde… LAMIA SCALE ??? Ah ben ça c’est la meilleure ! Une grosse expression de surprise apparut sur mon visage tandis que j’ouvrai grand les yeux et poussai un hurlement de surprise accompagné d’un grand « HEINNN ? » Ah bah j’étais sur le cul, c’est le moins que l’on puisse dire. C’était le quatrième mage de cette guilde que je rencontrais. À ce rythme, je finirais par rencontrer toute la guilde. En tout cas, ça changeait radicalement les choses malgré qu’il soit bien différent de ses camarades. Je me mis à rire légèrement non d’un rire moqueur mais d’un rire ironique, de surprise. Je m’avançais alors vers lui tout en riant en espérant qu’il ne m’attaque pas. Je ne manifestais pas d’intentions de combat ni de meurtre mais en guise de précautions, je m’arrêtais à une certaine distance, histoire de pouvoir encore réagir assez vite.


Non… t’es de Lamia Scale !? Ah ben c’est une vraie surprise ça et la meilleure qui soit. Hé, Hé. Comment vont Kalindra, Makkura et Tobias ? Bien j’espère, ça fait longtemps qu’on ne s’est pas vu quoiqu’avec Makkura ça fait pas si longtemps que nous nous sommes rencontrés. Ah mais je parle et j’en oublie les bonnes manières. Enchantée Jet, moi c’est Elena Frost mais bon tu le sais déjà. Ha ha ha.

Je finis ma phrase en affichant un franc sourire. C’est drôle comme les choses venaient de changer. Je riais encore un peu car je n’aurais jamais imaginé tomber encore sur cette guilde d’autant plus que les personnes susmentionnées à savoir, Joyeux, Timide et Simplet correspondent respectivement aux trois autres mages de cette guilde. Ce serait d’autant plus comique s’ils étaient sept membres avec leur master qui est une femme. Enfin, ce serait comique mais impossible. Une guilde a plus d’une vingtaine de membres au minimum. Néanmoins, je me dis que c’était un heureux hasard quand même. Je me demande bien quel membre de la guilde je rencontrerais après ça. Le destin me le dira de toute façon.





Jet Hyle
Admin / MagnétoAdmin / Magnéto

avatar

Messages : 622
Date d'inscription : 20/05/2013
Âge : 28
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Jiki no Mahô / Magie du magnétisme

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.295
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Tiens, encore un lamia [PV Jet]   Lun 29 Juil - 17:39
Alors que je finissais de rire, Frost se tourna vers moi, l’air toujours aussi lasse de ma présence. Elle se paya même le luxe de bailler. Mais au fil de mes paroles, je vis qu’elle commençait à se mettre en rogne. Ou plus probablement, que je commençais à la mettre en rogne. Il était pas trop tôt ! Ça signifiait qu’elle me prenait enfin au sérieux. Elle commença même à me parler sèchement ? Mais lorsque j’eus terminé ma proposition pourtant plus que convenable – je n’étais pas du genre à négocier avec cette engeance – elle ne réagit pas du tout comme je m’y attendais. Au lieu de tenter de me convaincre ou d’en profiter pour tenter une fuite, elle s’emporta et s’adressa à moi sur un ton bien moins posé qu’auparavant.

Non mais je rêve… Alors pour toi, il suffit que quelque chose soit inscrit sur un bout de papier pour que tu le croies ? Donc si je mets la tête d’un vulgaire citoyen dans un avis de recherche en écrivant n’importe quoi sur lui il suffit que le conseil y appose sa marque et tu le goberas ? Vraiment pathétique.

Décidément, son comportement sortait des sentiers battus, ce qui ne manquait pas de me surprendre. Je ne relevai même pas l'insulte dans sa réplique. Elle était une mage noire, alors pourquoi prenait-elle mal d’être considérée comme telle ? Rien ne collait. Était-t-elle si bonne actrice qu’elle parvenait à feindre de la sorte ce comportement aux antipodes de ce que je m’attendais à obtenir ? Elle allait même jusqu’à argumenter contre le Conseil et son système. Je ne savais pas comment réagir … J’étais préparé à me battre, du moins je le pensais, mais là, on aurait dit que …

Mais sa réaction fut encore surprenante, pour ne pas dire étrange, lorsqu’elle apprit ma guilde d’appartenance. Frost poussa un grand cri de surprise, accompagné d’une expression qui exprimait tout autant sa stupeur. Puis, elle se mit à rire doucement tout en avançant vers moi. Et j’étais d’autant plus interloqué que je ne comprenais ni les raisons de son étonnement ni celles de son hilarité. Je restai sur mes gardes tandis qu'elle s’arrêta à quelques mètres de moi, l’air détendue, avec un grand sourire et me parla sans afficher aucune intention hostile. Au contraire, elle semblait soudainement presque contente de m'avoir rencontré.


Non… t’es de Lamia Scale !? Ah ben c’est une vraie surprise ça et la meilleure qui soit. Hé, Hé. Comment vont Kalindra, Makkura et Tobias ? Bien j’espère, ça fait longtemps qu’on ne s’est pas vu quoiqu’avec Makkura ça fait pas si longtemps que nous nous sommes rencontrés. Ah mais je parle et j’en oublie les bonnes manières. Enchantée Jet, moi c’est Elena Frost mais bon tu le sais déjà. Ha ha ha.

Elle m’annonça cela tout de go, me prenant complètement au dépourvu. Elle venait de citer le nom de trois camarades de ma guilde. Parmi eux, j'avais rencontré Makkura et Tobias le jour de mon intégration. Quant à Kalindra, sans jamais lui avoir parlé, je l'avais déjà aperçu dans la salle commune. Et je ne sus pas comment réagir. Surtout lorsqu’elle arbora un grand sourire amical. Je sentais mon monde vaciller autour de moi. Même si je ne les connaissais pas bien, je ne pense pas que trois de mes camarades aient pu faire la même erreur, surtout celle-là.

Je… Tu… C’est… Bredouillai-je, cherchant les mots pour exprimer mon désarroi, avant de me laisser glisser le long du mur, jusqu’à me retrouver assis sur le sol. Puis, je relevai la tête, adressant à la rousse en face de moi un regard indiquant clairement mon trouble.

Je ne comprends pas. Si tu les as croisés, ils t’ont certainement reconnu comme je l’ai fait. Dans ce cas, pourquoi aucun d’entre eux n’a-t-il essayé de t’arrêter ? Tu es une mage noire, donc tu dois être une criminelle, sinon …

*Sinon qu'advient-il de mes convictions ?* – Terminai-je mentalement.

Alors que j'étais là, complètement apathique, recherchant désespérément une explication à laquelle me raccrocher pour ne pas tout perdre, Elena soupira. Peut-être en avait-elle vraiment marre. Ou alors mon désarroi avait réussi à l'atteindre malgré moi. S'accroupissant devant moi, elle me regarda dans les yeux et me parla un bon moment. Elle me dit alors qu'elle avait beau appartenir à une guilde noire, elle ne se considérait pas comme une mage noire. Car elle essayait au maximum de ne pas faire de mal aux autres. Parfois, il fallait vivre au milieu du mal pour le combattre à la source. Puis, elle me demanda : si elle était réellement la meurtrière que le Conseil recherchait, m'aurait-elle suivi sans résister ? M'aurait-elle raconté ça au lieu de me tuer alors que j'avais baissé ma garde suite à la détresse que je ressentais ?
Elle marquait un point, je devais l'admettre. Ma vision du monde jusqu'ici avait été trop manichéenne. Tout n'était pas blanc ou noir. Mais il n'était jamais aisé d'admettre ses erreurs, et encore moins quand elle était de cette ampleur. Elle se redressa, et, alors que je me relevai moi aussi, Elena me demanda ce que je comptais faire à son sujet.


Je ne sais pas... Je ne veux pas pendre le risque de mettre une innocente en prison, donc je vais te laisser repartir cette fois-ci. Mais, je vais me renseigner. Si jamais je découvre que tu m'as menti pour t'en sortir, je te retrouverais. Et alors, tu le regretteras... Maintenant, pars s'il-te-plait, j'ai besoin d'être seul.

Avec un petit sourire, de compassion ou d'ironie, je n'aurais pu le dire, la rouquine accepta et repartit, me demandant juste de saluer les autres de sa part, discrètement. J'acquiesçai faiblement, et, tandis qu'elle disparaissait au coin de la rue, je pris une lourde décision. Je ne pouvais pas rentrer à la guilde. Pas avant d'avoir mis au clair mes pensées. Et pour ça, j'avais besoin de partir en retraite, seul. Quelque part en forêt, comme j'avais l'habitude le le faire avant de rencontrer Erik...

_________________

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Tiens, encore un lamia [PV Jet]   

Tiens, encore un lamia [PV Jet]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Est :: Hargeon
-