Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 ~Là où les écrits s’entrecroisent~ [PV Théodore]

AuteurMessage
Soren Cornick
Mage de Quatro CerberusMage de Quatro Cerberus

avatar

Messages : 774
Date d'inscription : 17/03/2012
Âge : 21
Guilde : Quatro Cerberus
Magie / Malédiction / CS : Occidental Solid Script
Magie / CS Secondaire : High Speed Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.580
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: ~Là où les écrits s’entrecroisent~ [PV Théodore]   Mer 21 Nov - 21:36
Il faisait beau ce jour-là et tous les membres de Quatro Cerberus profitaient du bon temps à leur manière. Certains passaient le temps en jouant aux cartes tandis que d'autres se racontaient leurs missions ou les dernières blagues entendues le tout devant une bonne chope de bière ou d'un autre alcool que Soren n'a jamais gouté et qu'il ne goutera sans doute jamais tant qu'il aura pour boisson principal le tabasco. Le jeune homme était d’ailleurs en train de courir pour échapper à des membres en colère contre lui. La raison est toute simple. Alors que Soren sortait de sa chambre, il glissa sur une flaque d’eau datant de la pluie de la nuit et glissa donc à travers tout le pont sous les yeux médusés des membres présents. Après la rencontre inévitable entre Soren et un mur, ils éclatèrent tous de rire et Soren décida de se venger en éclatant un tabouret trainant par-là sur le dos du moqueur le plus proche. C’était donc avec une raison légitime que ce dernier poursuivait le jeune imbécile à travers le navire. Mais la flaque, en partie responsable de l’accident mais juste en partie, n’était pas isolée et donc en courant sans regarder où il allait, le jeune mage glissa sur une de ses sœurs. Voilà donc le jeune mage en train de glisser comme une toupie et en train de foncer vers une table. Contrairement aux lois de la physique en rigueur, Soren ne percuta pas la table mais ricocha plutôt dessus et le voilà qui transformait maintenant le pont du bateau en une sorte de flipper mais les membres ne restèrent pas là les bras croisés. En effet, certains s’amusaient à donner des coups de pieds dans Soren et sans le savoir, ils venaient d’inventer un nouveau jeu, le kick-ball !

Le petit cerbère commençait à avoir la nausée à force de rebondir partout et de recevoir des kicks qui le faisaient encore plus tournoyer. Fort heureusement, l’angle et la puissance du dernier kick reçu avaient fait que le jeune homme se dirigeait vers la sortie du navire mais un bonheur pour les uns est souvent un malheur pour les autres. C’est le cas pour cette fois car Soren soulagé d’avoir échappé à ce nouveau venait de percuter une personne qui avait à peine eut le temps de poser un orteil sur le pont avant de recevoir la toupie humaine droit dans le torse. Ce fut après une réanimation et une série d’excuses toutes plus lamentables l’une que l’autre de la part de Soren que la victime se présenta. Il disait vouloir passer une requête pour une escorte afin d‘aller dans le Nord en toute sécurité. Afin de se faire pardonner, Soren accepta immédiatement et fit faire silence à ceux qui ont ouvert la bouche à coups de Tabsco Fury et en voyant ça le client accepta que Soren soit sa seule escorte car il craignait un coup de cette attaque aussi étrange que redoutable. Le petit cerbère partit alors doit vers sa chambre pour en revenir avec un sac à dos lui servant pour les grands trajets, quand il ne l’oublie pas. Après avoir quitté la guilde, l’escorté expliqua à Soren qu’il voulait aller à Carmina afin de passer une audition pour un orchestre célèbre et qu’il avait peur que sur le chemin des brigands s’en prennent à lui et à son talent. Il avait donc décidé d’engager un coché afin d‘aller directement à la ville artistique mais n’avait guère envie de tenter le diable en parcourant les routes du royaume sans quelqu’un pour le protéger et il laissa clairement sous-entendre, Soren a même réussi à comprendre, que le moindre mal fait sur sa personne entrainerait des conséquences grave sur le petit mage.

Après plusieurs heures de trajet avec un artiste qui n’arrêtait pas de se plaindre du manque de confort du véhicule ainsi que de sa vitesse et de sa décoration et qui ne faisait aucune pause dans une auto description qui n’était pas du tout objective, on peut aisément comprendre que Soren sortit à toute vitesse du moyen de transport qui est devenu une épreuve. Cela lui attira d’ailleurs une remarque de son client. Le jeune homme regrettait sa décision d’accompagner le musicien et il commençait déjà à échafauder des plans machiavéliques envers les membres qui avaient eu l’idée d’inventer le kick-ball. Le type exaspérant se dirigeant en direction de l’endroit où il devait passer son audition intima à Soren de se presser car sa mission n’était pas terminée et que la récompense allait certainement diminuer s’il continuait d’être ainsi dans les nuages. C’est donc avec empressement que Soren le rejoignit et il fut d’ailleurs impressionné par la taille du bâtiment quand ils y arrivèrent, d’accord ce n’était pas le grand opéra mais cet endroit était tout de même assez imposant. Quand son client devait montrer son talent au cours d’un morceau qu’il devait avoir créé tout seul, Soren s’assit dans les gradins certains que la musique devait être aussi horrible que celui qui l’avait créé. Mais, ce fut une véritable surprise quand il entendit une superbe mélodie provenir des touches que tapaient cet individu narcissique et infâme. Celle-ci lui faisait monter les larmes aux yeux car elle lui faisait penser à tous ces moments qu’il avait passés avec sa famille et ses amis à Crocus, à ses amis et camarades de Quatro Cerberus et au reste des personnes qu’il avait rencontré depuis qu’il était devenu mage. À la fin de la représentation Soren applaudit tellement fort que les deux autres personnes dans la salle lui jetèrent un regard noir si intense qu’il préféra s’éclipser sans demander sa récompense.

Le voilà maintenant en train de se balader dans les rues de Carmina où l’on entendait où que l’on soit de la musique et Soren hésitait entre rentrer à Val ou rester et en profiter pour explorer la ville. Il était en train de laisser son esprit vagabonder quand il se rappela que Shina et Ken étaient tous les deux passé par une boutique avant d’avoir leur Lycaon, Kiri. Pensant qu’il suffisait de passer par une boutique pour obtenir l’une de ces créatures, Soren chercha du regard une boutique spécialisée dans les familiers mais il n’en apercevait aucune. Il décida alors d’aller en chercher une dans toute la ville mais à force de chercher n’importe où, le jeune cerbère dut s’avouer perdu. Il décida alors de grimper sur les toits des bâtiments supposant ainsi qu’il aurait une facilité dans ses recherches. Il entra donc dans un immeuble et grimpa tous les étages jusqu’au toit. De là, il scruta les alentours mais en tentant de s’approcher du bord glissa et commença une chute qui se termina dans le tas d’ordures des résidents de l’immeuble sous le nez des habitants de la ville musical, surpris.

Spoiler:
 
http://image.noelshack.com/fichiers/2010/30/1280489094-jackswagg
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ~Là où les écrits s’entrecroisent~ [PV Théodore]   Sam 24 Nov - 20:54

~Là où les écrits s'entrecroisent~
Soren Cornick & Théodore Gunnar



Rencontre troublante
La lumière du soleil venait d'apparaître dans la chambre de Théodore par la fenêtre qui faisait disparaître la noirceur du cauchemar dont était piéger le mage de Tartaros. Cela faisait plusieurs semaines que les nuits de l'insomniaque n'étaient pas assez paisible pour qu'il puisse dormir le temps d'un simple repos. Le simple fait que ses nuits à lui ne commencer que vers les heures où le soleil apparaîtra bientôt, comme pour ce jour-ci où le marchand de sable était venu il n'y a qu'une heure. La noirceur de son esprit ne le faisant que se réveiller par peur de ce même esprit qui une fois les yeux fermaient, il a un contrôle total sur le mage. Le corps de cet homme troublé venait de se lever prenant des vêtements avant de partir vers une douche qui le purifia de toutes ses peurs par son doux jet avant de l'arrêter pour mettre ses habits confortables. Théodore était près à partir et pourtant il se passa de l'eau sur le visage avant de vider complètement ses poumons et de commencer une série de pompe, l'entretien de la musculature d'un mage était rare par le simple fait que leur atout principal était la magie. La raison de Théodore était simple, si la magie ne pouvait rien pour lui et qu'il devrait compter sur son épée alors que son bras serait faible, la chance serait son seul espoir de survie, mais si un bras fort tiens une épée avec un bon maniement et que même la chance ne soit pas avec lui, la victoire serait peut-être pour lui. Lorsque sa série fut finie et que d'autres exercices physiques ou même psychique soient finis à leurs tours, il prit route vers le tableau de mission.

Une mission, cela faisait bien du temps que Théodore n'en avait pas effectué. Est-ce le sommeil reposant n'étant pas là pour lui qui l'empêcha de faire des missions ou simplement la difficulté étant montée ? Soudainement, le mage posa les yeux sur une mission précisément et brutalement il l'arracha du mur avant de partir au plus vite, la présence de toutes ces personnes le mit mal à l'aise alors qu'il les connait. Son fardeau l'empêchant même de pouvoir regarder une personne dans les yeux sans devenir aussi rouge qu'une tomate. Théodore venait de sortir du QG de Tartaros et lisait les explications du client, la mission était plutôt simple même pour le mage qui avait l'air d'être confiant malgré son rabaissement habituel. L'utilisateur de la magie nommée « écriture solide » venait de partir pour Carmina pour y attendre sa cible, mais avant cela il avait pris un déguisement pour éviter d'être repéré. Le mage était inconnu du grand public n'étant que de rang E et n'ayant rien fait pour l'être, mais il voulait laisser aucune chance d'être connu et donc un masque sur son visage ainsi qu'un grand manteau couvrant son corps jusque ses chevilles. Sur le chemin, il essaya à plusieurs reprises de prendre un peu de temps pour dormir, mais chaque tentative menait à un réveil en sur-saut ainsi que de grandes sueurs.

Carmina étant la position de Théodore, il se rendait vers le Théâtre et soudain une musique arriva jusqu'à ses oreilles, un piano était en train de jouer et la mélodie rappelait des souvenirs au jeune garçon. Le garçon avait une préférence pour la guitare et pourtant il entra dans la salle pour mieux écouter oubliant même sa mission et se fut avec grande surprise qu'il réagit d'une énorme ressemblance avec le pianiste et sa cible. L'échec était donc la fin de cette mission et pourtant le jeune n'avait pas l'air triste vu qu'un sourire apparu sur son visage et il prit place dans la salle jusqu'à la fin de la représentation. La fin fut surprenante par les applaudissements d'un seul homme dans la salle et les regards des deux personnes se trouvant dans la salle lui fit vite fuir. Une mission qui avait échoué avant même de commencer, cela ne devait pas arriver tous les jours et pourtant aucune tristesse. À la sortie, l'homme ayant applaudit commença à visiter la ville, Théodore n'ayant pas grand-chose à faire et donc il l'espionna jusqu'au moment où le garçon sauta sur un toit et surtout jusqu'au moment où le garçon chuta avant de s'écraser dans une benne à ordure. Le mage noir aida le garçon à se relever avant de lui dire son identité sans pour autant dire autre chose que son nom et prénom, les yeux du garçon ne le regardant pas l'avait empêché de bégailler, mais comment ferait-il si l'autre décidait d'entrer en conversation ?
Soren Cornick
Mage de Quatro CerberusMage de Quatro Cerberus

avatar

Messages : 774
Date d'inscription : 17/03/2012
Âge : 21
Guilde : Quatro Cerberus
Magie / Malédiction / CS : Occidental Solid Script
Magie / CS Secondaire : High Speed Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.580
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: ~Là où les écrits s’entrecroisent~ [PV Théodore]   Mer 26 Déc - 11:36
Une chute à cette hauteur, ça fait mal, ça peut faire très mal, vous pouvez vous déboitez une épaule, vous brisez bras ou, voir et, jambes et au pire vous briser le cou. La chance avait souri à Soren vu qu’il n’avait pas atterrit sur le sol dur mais dans le tas d’ordures ménagers qui se trouvait appuyé contre le mur se trouvant dans une ruelle afin de ne pas gêner les passants par l’odeur des ordures. Si la chute ne lui avait pas fait mal, il y avait d’autres choses susceptibles de lui faire du mal. Par exemple, une bande de chats errants qui étonnés de voir une masse interrompre leur recherche de nourriture la regardèrent avant de lui sauter dessus toutes griffes dehors. Heureusement, les félidés s’en allèrent quand un individu arriva, sans doute attiré par le cri de Soren lors de la chute, pour offrir son aide. Grâce à lui, le jeune cerbère émergea du tas d’ordures et fit des grimaces aux chats se trouvant de l’autre côté de la rue tandis que son sauveur se présenta. Franchement, Soren détestait les chats car pas loin de chez lui, à Crocus, se trouvait une bande de chats errants qui le détroussait de sa nourriture dès qu’il passait à portée. Néanmoins, n’oubliant sa politesse Soren se tourna vers son sauveur, le dénommé Théodore Gunnar.

Il était plus grand que Soren et avait des cheveux plutôt étonnants vu qu’ils étaient d’une couleur grise à moins qu’ils fussent argentés. Cette couleur rappela à Soren la chevelure d’une des seules filles de la guilde, une dénommé Ultia à moins que c’était Katia, il ne savait plus trop. Il ne lui avait jamais parlé mais les autres membres lui avaient dit qu’elle était devenue membre des cerbères grâce à Ren et qu’ils étaient liés. Cela donnait envie à Soren d’aller voir cette jeune fille et de lui parler mais il lui fallait déjà remercier celui qui lui avait offert son assistance sans qu’il eut besoin de demander. Quand il se tourna vers son sauveur, le jeune homme vit que ce dernier détourna le visage, il était plutôt timide ce sauveur ?

- Salut, merci de ton aide Théo, moi c’est Soren, Soren Cornick l’un des plus grands membres de Quatro Cerberus mwahahahaha ! À ces mots, il se releva et rit à gorge déployée afin de dissiper sa honte et de se donner une image. Sinon, tu as venu faire quoi à Carmina ? Moi, je suis venu escorter un musicien qui se la pète un peu trop mais il est super UN LAPIN VIOLET !!!

Quand il avait parlé de son client, Soren avait plissé les yeux et abordait une moue montrant bien qu’il n’avait pas du tout apprécié la compagnie de cet artiste imbu de lui-même mais quand le rongeur de couleur violette avait montré le bout de son nez, il était devenu tout excité et courait après lui. Quand l’animal d’une couleur inhabituelle vit ce qui lui fonçait dessus il détala à son tour et ainsi commença une course poursuite plus qu’étrange, un môme surexcité qui courait derrière un lapin couleur aubergine. Ce dernier prit à un moment un virage sur la gauche et quand Soren tourna lui aussi, il vit le lapin sonné et des caisses tanguées avant de commencer à tomber. Le fana de carottes n’avait pas prêté attention à ce qui se trouvait devant lui et avait percuté ces caisses posées en équilibre précaire. Soren ne prit pas le temps de réfléchir et balança un de ces sorts afin de sauver le léporidé d’une vie sous forme de pâté dans un bocal.

- Solid Script Wind !

Inconsciemment, il savait que s’il utilisait le feu, il y aurait des bouts de caisse brûlés qui auraient pu atterrir sur le rongeur et ainsi faire cramer cette fourrure plus que particulière. Le vent crée par le sortilège était assez puissant pour renvoyer les caisses contre un mur où elles se brisèrent sans provoquer de dégâts sur des êtres vivants. Soren avait choper l’animal étrange par le cou quand il vit un groupe de personnes habillées en clowns et en acrobates qui expliquèrent que ce lapin leur appartenait et que lui et d’autres lapins présentaient un numéro d’acrobaties et celui-là avait profité qu’un des membres du cirque avait mal fermé la cage pour s’enfuir dans la ville où il avait fait une pause. En remerciement de la capture de l’animal, Soren put assister au numéro des rongeurs. C’était plutôt bizarre de voir ces lapins violet, roses, verts, bleus, rouges ou colorés de quantité d’autres couleurs rebondir sur des trampolines, se taper dans leurs pattes afin de faire des saltos et les couleurs singulières ajoutait une touche visuelle qui rendait ce spectacle plus qu’attrayant pour les yeux. À la fin du numéro, Soren partit en remerciant les forains et en leur souhaitant bonne chance puis se demanda ce qu’il pouvait faire dans cette ville désignée comme un havre de paix musicale vu qu’il avait perdu de vue celui qui l’avait aidé dans l’accident poubelle lors de la course-poursuite. Se rappelant des talents de Ren, un autre membre de la guilde des cerbères, qui jouait de la flûte, Soren se dit qu’il avait assisté à quelques répétitions et concerts afin de pouvoir mieux apprécier les talents de celui qu’il désignait comme l’un de ses grands frères. Il se mit donc à arpenter la ville histoire de dénicher des morceaux d’instruments à vents à écouter…
http://image.noelshack.com/fichiers/2010/30/1280489094-jackswagg
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ~Là où les écrits s’entrecroisent~ [PV Théodore]   

~Là où les écrits s’entrecroisent~ [PV Théodore]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Nord :: Carmina
-