Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 Road trip to Cait Shelter [Pv Alice Faust]

AuteurMessage
Jecht Hatsuyuki
Le Lion BlancLe Lion Blanc

avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 15/10/2012
Âge : 24
Guilde : Minami no Okami
Magie / Malédiction / CS : Régénération accélérée

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.030
Statut: Mercenaire de Rang A
Renommée : Mercenaire Connu
MessageSujet: Road trip to Cait Shelter [Pv Alice Faust]   Sam 3 Nov - 11:43


Le lion blanc et l’enfant aux cheveux roses



Se déplaçant dans les quartiers marchands à la recherche de quelques pièces de métaux lourds pour encore réparer Dissidia, Jecht tomba nez à nez avec une vieille connaissance, un ancien de la garnison qui s’était reconvertit en forgeron à la fin de son dernier contrat. Quelle ne fut pas la surprise de ce dernier en voyant son ancien Lieutenant arborer les couleurs d’une guilde de mercenaire, surtout la très réputée Minami no Okami. Ils restèrent un bon moment à parler du bon temps, des vieux amis encore en vies, ceux tombés pour le royaume, ceux qui ont su rester braves et d’autres ayant succombés à la facilité, avant que celui-ci ne lui propose un coup de main pour réparer la lame du héros d’antan. A vrai dire, Jecht hésita, il voulait refuser humblement, mais ses finances lui rappelèrent très vite qu’il avait un loyer à payer alors des réparations de ce types étaient légèrement voire très fortement déconseillés s’il ne voulait pas finir dans le rouge. Qui était l’imbécile qui fixait les prix si haut aussi ? Cela dit le marteau du forgeron fit rapidement des miracles, Dissidia était comme neuve, rien à redire, elle était impeccable. Jecht proposa néanmoins à son ancien camarade de l’inviter à boire un verre en ville, chose qu’il accepta volontiers. Les heures passaient, les verres aussi. Au détour d’une conversation banale, cet ancien militaire lui conseilla d’aller se renseigner sur les activités proposées aux mercenaires dans cette ville car ils n’étaient pas nombreux et ce n’était pas le travail qui manquait. Un travail ? Quoi demander de plus ! Minami no Okami n’était pas le centre névralgique des missions et des petits boulots après tout. Jecht voulait mettre ses talents à profit après tout, nom de nom.

Le lendemain, l’ancien lieutenant de l’armée se rendit dans le centre de la ville. Il y avait dans Carmina, outre des milliers d’artistes de rues, une grande place ouverte accolée à l’hôtel de ville où l’on trouvait sur un grand panneau ces dites missions. Il y en avait vraiment pour toutes les bourses et pour tous les niveaux. Mais Jecht n’était pas spécialement plus emballé que ça. Il n’y avait ici que les missions que les mages ne voulaient pas faire, sauf pour celles qui étaient sur fond bleu, celles qui nécessitaient de travailler avec un mage, l’escorter ou l’épauler, peu importait. Mais c’était nettement moins bien rémunéré qu’à la guilde. Soit, pour se faire une petite réputation il fallait bien en passer par là. Jecht s’arma donc de patience et laissa ses yeux fureter entre les différents contrats pour trouver celui qui serait le plus intéressant. Quand soudain une mission attira plus son attention. Une escorte de mage ! Pas banal ça, étant donné qu’en général un mage se doit d’être à même de se battre pour lui-même, encore que.. Il en connaissait qui n’aimait pas se battre.


Jecht : Yooosh ! ça fera l’affaire


Jecht mentionna à l’homme qui s’occupait des registres qu’il était membre de Minami no Okami et qu’il exécuterai cette mission, tout en demandant des précisions sur celle-ci. Il en tomba littéralement sur le .. bref, lorsqu’il apprit qu’il fallait escorter une jeune constellationniste à sa Guilde, Cait Shelter. Au début, il grinça des dents. Cait Shelter n’était pas la porte à coté, c’était même pour ainsi dire à l’autre bout de la contré, il calcula rapidement que ça allait bien lui prendre une grosse journée et avec une nuit de repos, tout le lendemain s’il partait aujourd’hui de bonne heure. En tout cas, il était pas contre un peu de voyage, et puis ce genre de trajets ça permet de rencontrer des gens, même s’il apprécie moyennement les mages parce qu’ils se sentent supérieurs, il ne pouvait décemment pas laisser une jeune mage faire cette route seule. Déjà il était en train de se demander comment elle avait fait pour venir ici.. Il décrocha donc le contrat et commença à se rendre là où se trouvait la dite jeune mage. Jecht n’avait pas besoin de se préparer d’avantage, il avait Dissidia, son espèce de grande cape marron toute usée et un grand sac rempli de provisions attaché à sa ceinture. Maintenant le plus drole allait être de rencontrer cette mage. Il déambula d’un pas nonchalant, presque pantouflard lorsqu’il s’arrêta devant un spectacle de rue, des artistes jongleurs, des danseuses et surtout une magnifique chanteuse à la voix cristalline. Son tempérament enfantin prit de suite le dessus, se laissant émouvoir un peu trop longtemps par cette berceuse pourtant ô combien affreuse aux oreilles de n’importe qui. Beh oui, tout le monde ne pouvait pas se déclarer artiste ! Nan mais oh ! Soudain il eut un déclic, il était en retard ! Il courut vers l’hotel où résidait la jeune mage, mais c’était trop tard, il était vraiment en retard. En arrivant au guichet, il se présenta, tout essoufflé, et demanda une jeune mage du nom de... Nani ?! il ne s’en rappelais même plus !! Il sortit le contrat tout froissé de sa sacoche et se mit à lire le nom de la mage avec beaucoup de difficultés.


Jecht : Ali... Alice ? Ouais ! Voilà, je viens chercher mademoiselle Alice Faust. Est-elle encore là ?
Alice Faust

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 30/08/2012
Âge : 30
Guilde : Cait Shelter
Magie / Malédiction / CS : Serei no Mahô / Constellationniste

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.500
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mercenaire de Campagne
MessageSujet: Re: Road trip to Cait Shelter [Pv Alice Faust]   Sam 3 Nov - 19:51
Que faisait la petite Alice aussi loin de sa guilde, la réponse est tout de même assez simple, elle aidait des membres de la guilde impliquer dans une fouille archéologique un peu à l'écart de la ville. En réalité le peu de connaissance sur le sujet qu'elle a fait qu'elle n'était pas réellement utile, mais le site étant tout de même légèrement instable son aide fut demandée puisqu'en cas d'accident les capacités de Monoceros auraient étaient sollicités. Heureusement, ce ne fut pas le cas et suite à un certain nombre de jours de travail la sécurité de l'endroit est suffisamment assurée pour écarter tout risque trop grand. Ainsi, Alice n'avait pour le moment plus rien à faire dans les environs, néanmoins ses deux collègues étant venus avec elle ne devaient pas repartir, néanmoins en ayant suffisamment côtoyé la mage Constellationniste ils se refusent à la laisser repartir seule surtout pour une route aussi longue. Cait Shelter est une grande famille et laisser un de ses membres courir un danger même petit n'est pas forcement le bienvenue. Donc ils ont passé une annonce pour trouver une personne à même d'escorter leurs "petite soeur" jusqu'à la maison. Aujourd'hui encore la ville est bien animée comme le jour où elle est arrivée, elle attend dans un hôtel la personne qui doit l'escorté et fut heureuse d'apprendre qu'une personne à répondu à la demande aussi vite ainsi elle ne sera pas forcer de vivre aux crochets des archéologues plus longtemps.

"Il est en retard."
"Nous n'allons pas nous fâcher pour si peu, il doit être seulement occupé. J'espère que je ne le coupe pas dans un travail important."
"Mais non, pour lui cela en est un autre."

Ainsi, la jeune mage patiente, elle attend encore et ce, malgré un retard certain de la part de son accompagnateur. En réalité n'ayant rien de mieux à faire puisqu'elle a promis de ne pas rentrer seule elle aurait pu attendre sur place des heures voir des jours durant si cela avait été nécessaire. Néanmoins, cela n'est pas la peine puisque son accompagnateur est finalement arrivé. Bien qu'il soit de dos elle l'observe alors qu'essoufflé certainement après une course imposée par sa valeur de la politesse. Il est tellement... Large ? Elle ne doute pas qu'il pourrait la casser comme une brindille s'il venait à la frapper elle qui est bien plus faible, heureusement cela ne sera pas une possibilité puisqu’il est là pour la protéger bien au contraire. Ainsi alors qu'il demande à la voir, elle est assise sagement derrière sur un des bancs de l'accueil de l'hôtel.

"Je suis ici."

Avec l'ambiance locale et donc le bruit qui va avec il y avait de fortes chances qu'il n'ait pas entendu la demoiselle, ainsi son esprit de compagnie prend les choses en main et tire sa maîtresse à côté de l'homme aux allures de colosses humains, il semble si mature en tout cas elle le pense bien que cela puisse être une erreur. Le premier sentiment qui se dégage de cette rencontre pour elle est un certain respect. Oui il a certainement bien plus d'expérience qu'elle, ce qui n'est pas dur en réalité et cette pensée se matérialisent presque sur son visage. Alice baisse les yeux une fois proche de ce mastodonte autant par manque de confiance en elle que par ce respect qu'elle ressent pour ce mercenaire qui a certainement plus roulé sa bosse plus qu'elle ne le fera jamais. Ceci avant de s'incline respectueusement devant le mercenaire, Sweetie son esprit de compagnie ayant la forme d'une petite pouliche fait de même avec un grand sourire avant de se relever et de donner un petit coup de sabot dans le flanc d'Alice pour lui faire comprendre qu'elle doit faire de même.

"Je... Je suis Alice Faust et... Merci d'avance pour votre protection monsieur."

L'esprit stellaire roule des yeux, décidément sa pauvre maîtresse ne changera jamais et elle n'avait pas envie de la forcer à réagir en lançant un sujet houleux, ce n'est pas le moment. Au fond d'elle Alice est ennuyée de forcer un homme à l'accompagner alors qu'il a certainement mieux à faire. Il ne se passera très certainement rien de fâcheux puisqu'elle ne transporte rien de réellement précieux si on exclut sa clef de Monoceros qui sans être unique, est rare.
Jecht Hatsuyuki
Le Lion BlancLe Lion Blanc

avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 15/10/2012
Âge : 24
Guilde : Minami no Okami
Magie / Malédiction / CS : Régénération accélérée

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.030
Statut: Mercenaire de Rang A
Renommée : Mercenaire Connu
MessageSujet: Re: Road trip to Cait Shelter [Pv Alice Faust]   Mer 7 Nov - 15:59


Escorte de haut rang


L’ancien lieutenant passa sa main dans sa nuque en s’étirant le plus possible. Cette course effrénée l’avait énervé passablement, faut dire que ça n’était pas vraiment propre de se présenter au travail en étant en retard. Mais la voix de cette chanteuse était sacrément belle cré nom de nom ! Bon il est vrai que son œil fureta plutôt vers les danseuses qui étaient toutes à croquer, pas énormément vêtues et incroyablement divines à regarder, mais ça, valait mieux éviter d’en parler sinon c’était même pas la peine d’entamer une mission pour laquelle il allait se faire virer d’office. Bref, avec tout ce bruit ambiant pas moyen de se concentrer. Il déplia proprement le papier du contrat cette fois ci en cherchant de plus amples détails, mais rien n’y faisait, la dite demoiselle n’était pas décrite. Le regard aussi frais qu’une sardine au soleil, il scruta la salle sans trouver de jeune mage constellationniste correspondant à la description mais il ne la vit pas. Mais alors qu’il s’en retournait vers le comptoir passer un joli savon à l’autre face de renard servant d’hôtesse d’accueil, une légère voix se fit entendre, à peine audible, mais suffisamment pour savoir qu’elle s’adressait à lui.


Alice : Je... Je suis Alice Faust et... Merci d'avance pour votre protection monsieur
Jecht : Hunh ? Ooooohh !! Elle est trop Kawaiii


La stupidité enfante étant une marque prépondérante dans le caractère du mercenaire, on ne pouvait décemment pas imaginer qu’un tel colosse soit aussi lourdement attardé et immature. En réalité non, dans les faits il aimait se faire passer pour plus bête qu’il ne l’était, mais n’ayant pas eu le loisir de profiter pleinement des joies de la jeunesse comme il le voulait, il fallait bien qu’il se rattrape un jour ou l’autre. Il tapota gentiment la tête de la petite Alice avec un sourie des plus niais qui existe, c’est vrai qu’il n’avait pas l’habitude de rencontrer des gens aussi attendrissant tous les jours, c’était même plutôt l’inverse, des gens rebouteux, voulant très souvent lui faire la peau et finissant en steak tartare plus vite qu’il ne fallait de temps à une tortue pour rentrer dans sa carapace. Bref, après quelques instants, laissant place à un peu plus de tenue, Jecht demanda donc quelques précisions sur le voyage, si elle avait des objets précieux que gens pourraient convoiter durant leurs route. Puis finalement ils se mirent après en route, lui, Alice et… Un Poney... Le grand mercenaire marchait donc les deux mains dans les poches dans les rues de Carmina. La ville était jolie, sa conception de l’art étant pas trop faible, il aimait ce genre de villes autant pour son coté attractif que pour la vie qui s’en dégageait. La jeune demoiselle marchait un peu plus derrière lui, emboitant son pas et étant plus que discrète. C’était étrange, il ne savait pas trop quoi dire. Les missions d’escortes comme celles-ci il en avait déjà faites, mais jamais avec des mages, souvent avec des particuliers cherchant à se rassurer lors d’un périple. Là pour le coup il s’agissait d’une mage de Cait Shelter et bien qu’il n’aimait pas les mages plus que ça, il avait le sentiment que cette petite était la gentillesse incarnée, pas du tout le genre de rustre usant de magie destructrice comme ces boulets de Fairy Tail dont il entendait toujours parler. Ceux-là nan mais franchement, une vraie entreprise de démolition. Arrivés vers la sortie du centre-ville, il chercha quand même à instaurer un petit dialogue avec sa protégée, sinon le voyage allait lui sembler très long.


Jecht : Dites moi, mademoiselle Faust, qu’est-ce qu’une jeune et jolie constellationniste comme vous fait donc seule alors si loin de votre Guilde ?


Arrivés vers les portes de la ville, Jecht s’arrêta juste devant la dernière boutique, un Primeur, puis il alla acheter deux trois provisions supplémentaires : pommes, riz et de l’eau en plus. Il avait un parchemin de feu qu’il avait acheté cher à un commerçant du coin, ce rapiat le lui avait fait payer dix milles Jewel, mais au moins il avait juste à le placer sous une marmite et il pouvait s’en servir comme petit foyer de cuisson. N’étant pas un mage, c’était la seule manière qu’il avait de pouvoir allumer un feu sans se servir de bois, de pierre ou d’autres ustensiles. Il avait bien Eradius, mais il n’avait pas encore apprit à générer du feu avec. Le mercenaire ne fut pas long et fit un signe à la demoiselle comme quoi il avait fini, puis ils reprirent la route, sortant de la ville progressivement en direction de Cait Shelter. Arrivés près des premiers sentiers loin des toutes commerciales, jecht sortit une carte et se gratta sa petite barbe de trois jours l’air intrigué. Il était en train de chercher le meilleur itinéraire, à la fois celui qui mettrait pas trop de temps, mais surtout un qui ne fatigue pas trop la demoiselle. Marcher toute la journée n’était peut-être pas spécialement le plus adéquat, alors il chercha un moyen détourné de prendre un chemin sur sans trop d’ennuis. Il en trouva un parfait. Ce n’était pas le plus court, ils arriveraient surement tard en fin de journée demain, mais c’était un des plus agréable. Il pointa son doigt sur la carte et indiqua à la jeune mage qu’ils allaient longer cette petite rivière jusqu’à coté de leurs guilde, évitant ainsi de passer par les montagnes. Le seul ennui notable allait surement être qu’ils n’auraient pas de routes très belles, même qu’ils n’auraient que des petits sentiers, mais longer une rivière est toujours plus agréable que de faire une route de montagne fatigante.


Jecht : Et on s’arrêtera là pour dormir, ça débouche sur une clairière j’aurais plus de facilité à surveiller au cas où. [Puis il jeta un rapide regard confiant à la jeune mage] On est parti ?
Alice Faust

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 30/08/2012
Âge : 30
Guilde : Cait Shelter
Magie / Malédiction / CS : Serei no Mahô / Constellationniste

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.500
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mercenaire de Campagne
MessageSujet: Re: Road trip to Cait Shelter [Pv Alice Faust]   Ven 9 Nov - 12:35
Kawaï ? Elle n'était pas tellement sûre du sens de ce terme et encore moins de la manière d'on elle doit interpréter cela, néanmoins elle préféra se dire qu'il s'agit bien certainement d'une bonne chose à la vue du faciès du personnage. Cela sembla même se confirmer par le fait qu'il est en apparence un air plus sérieux l'instant d'après, elle ne souhaitait pas l'incommodé et donc ne lui posa pas de question et écouta soigneusement ce que le mercenaire, son garde du corps avait à dire. Tout ce qu'elle savait de ceci n'est pas grand-chose d'intéressant. En effet, il est engagé que pour être sûr que la fragile petite mage ne court aucun danger, pourtant il n'y en a pas de particulier qui se profil à l'horizon mise à par peut-être les habituels bandits de grand chemin. Elle n'oublie pas néanmoins que ses clefs de constellationniste coûtent une somme certainement alléchante pour des malandrins, à l'achat on peut compter deux millions et demi de jewels sans prendre en compte le fait que la clef Monoceros est rare. Suite à un long instant de réflexion, elle aurait pu se dire qu'elle ne peut pas lui faire plus confiance qu'à un autre à peine rencontrer, mais c'est sans une petite chose qui commençait à s'entrechoquer dans son esprit au fur et à mesure qu'elle le regarde.

"Mise à par mes clefs, rien p... monsieur."

Elle s'est retenue de peu de faire un lapsus qui serait des plus gênant. Elle ne s'en rend pas vraiment compte, mais inconsciemment son âge reprend un peu le déçu et forme une douce et illusoire illusion. Bien qu'il a une carrure de Goliath et une musculature qui lui donne une allure générale de golgoth aux yeux de la frêle demoiselle, le visage, les expressions et cet aspect de géant par rapport à elle lui rappellent sa tendre enfance, cette partie de sa vie si douce et sécuritaire. En réalité, c'est surtout dans sa tête tout cela et ce n'est rien de plus ou de moins qu'un vicieux miroir aux alouettes. Néanmoins, elle n'essaye même pas réellement de combattre cette image rassurante comme une présence paternelle qui lui inspire un grand élan de confiance et de sécurité. Cela commence à se montrer presque immédiatement d'ailleurs puisqu'elle prend une posture moins courbée et ose petit à petit le regarder dans les yeux ce qui habituellement n'arrive pas avant de longs moments. C'est alors qu'il lui demande suite à un début de marche qu'est-ce qu'elle fait seule aussi loin de sa guilde, toujours dans cette optique illusoire et illogique qui la prise, elle n'a pas rougi. Non elle lui fait un grand sourire adouci par la sérénité qu'elle ressent avant de lui répondre d'une voix normale bien qu'un peu basse, ce qui pour elle est justement anormal.

"Mon ami Monoceros est capable de soigner bien des maux et puisque je n'ai pas la moindre capacité offensive pour le moment je ne fais que des petites missions de soutien. Là justement j'étais présente le temps de stabiliser un site de fouille archéologique au cas où il y aurait eu un accident et heureusement cela n'a pas été nécessaire. Mes deux frères sont restés et ne voulaient pas que je reparte seule et c'est donc pourquoi tu es là. Enfin quand je dis frères, c'est parce que pour moi Cait Shelter est ma nouvelle famille."

Sweetie sembla presque, non elle est choquée. Alors qu'Alice avec toujours un grand sourire qui parait naturel la tête légèrement penchée et les mains jointes dans le dos comme une enfant qu'elle est observe son accompagnateur dont elle ne connaît pas encore le nom d'ailleurs. La mage remarque maintenant la tête de son amie et compagnon et s'approche d'elle avant de s'agenouiller un instant pour lui faire un câlin.

"Sweetie si tu ne te sens pas bien, va te reposer s'il te plaît."

Cela peu semble absurde cette réaction, mais en plusieurs années d'amitiés jamais la jeune fille n'a fait de phrase aussi longue et encore moins n'a tutoyée une personne autre que ses esprits stellaires. Suite à un petit oui de la tête, la petite pouliche disparaît et Alice revient à la hauteur du mercenaire. Plus que cela elle a osé progressivement marcher de plus en plus proche de lui bien qu'elle refrène encore l'envie et le besoin de se rapprocher pour lui tenir la main en bonne petite fille. Finalement quand il a fait ses emplettes et qu'ils sont repartis en dehors de la ville en direction de leurs destinations elle était déjà à moins d'une poignet de mètre de lui ce qui constitue un record absolu de proximité pour elle avec un étranger. Elle le laisse alors observer sa carte en paix pour trouver le meilleur itinéraire, n'ayant pas de notion d'orientation et pas plus de camping elle préféra le laisser faire il sait bien mieux qu'elle par où passer et où faire des pauses elle en est intimement persuadée. Quand il lui montre le chemin, il doit rapidement se rendre compte qu'elle semble légèrement perdue, il lui demande s'ils peuvent partir, suite à un petit rire.

"Pour être honnête, je ne sais pas lire les cartes, mais je te fais tout à fait confiance pour tout cela. Ha ! Pendant que j'y pense puisque tu évoques d'éventuels soucis, par rapport à mes deux autres amis. Pégasus se repose suite à une compétition dans le monde des esprits je ne souhaite donc si possible pas faire appel à lui bien qu'il serait ravi d'avoir une excuse pour ne pas rester clouer au sol et Monoceros est tout à fait disponible pour les prochains jours, bien que je ne pense pas que tu n'ai réellement besoins de ses dons en cas de coup dur il pourra te soigner. "

Deuxième longue phrase sans hésitation et d'une voix audible depuis... Jamais ? Même petite elle n'a jamais été spécialement bavarde de toute manière elle n'a jamais été dans un endroit suffisamment longtemps pour se lier d'amitié avec des gens. Une fois de nouveau sur les chemins Alice ose finalement très proche du colosse, asses pour lui prendre la main en marchant à côté de lui et s'il la regarde il peut voir sur son visage un sourire franc et confiant, peut-être trop d'ailleurs ? Elle ose même demander:

"Au fait, je ne sais toujours pas qui tu es, je peux connaître au moins ton prénom p... monsieur ?"
Jecht Hatsuyuki
Le Lion BlancLe Lion Blanc

avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 15/10/2012
Âge : 24
Guilde : Minami no Okami
Magie / Malédiction / CS : Régénération accélérée

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.030
Statut: Mercenaire de Rang A
Renommée : Mercenaire Connu
MessageSujet: Re: Road trip to Cait Shelter [Pv Alice Faust]   Mar 13 Nov - 2:11


Mission, Cait Shelter


Mises à part ses clefs rien de précieux ? C’était déjà pas mal, Jecht avait déjà rencontré des constellationnistes avant et ils en avaient pour un paquet d’argent parfois pour posséder ces esprits. C’est avec onction et légèreté que le mercenaire entama donc une marche avec sa nouvelle protégée pour au moins une bonne journée complète de marche. Les bandits, les mages noirs et les animaux sauvages étaient courants dans ces régions qu’il connaissait bien, le fait d’avoir tenue un régiment entier en entrainement draconien dans ces contrées était un petit avantage. Reconverti en garde du corps, il s’en accommodait bien et était en train de penser à Minami no Okami, son avenir au sein de cette guilde et ses ambitions. Il n’en avait pas plus que ça, il n’avait plus depuis sa sortie du temple des lions de quête principale si ce n’était que de chercher d’autres lames mythiques telles Dissidia ou Mélodia. Ce temple dont il arborait l’emblème tatoué sur son buste lui avait enseigné un art assez ancien de maitrise de l’énergie, il espérait ne jamais avoir à s’en servir, mais une telle capacité était toujours intéressante à posséder. Il se demandait si une cette jeune mage connaissait l’existence de cet ordre, bien que lui-même n’en eut connaissance que vers ses dix-sept ans.


Alice : Mon ami Monoceros est capable de soigner bien des maux et puisque je n'ai pas la moindre capacité offensive pour le moment je ne fais que des petites missions de soutien. Là justement j'étais présente le temps de stabiliser un site de fouille archéologique au cas où il y aurait eu un accident et heureusement cela n'a pas été nécessaire. Mes deux frères sont restés et ne voulaient pas que je reparte seule et c'est donc pourquoi tu es là. Enfin quand je dis frères, c'est parce que pour moi Cait Shelter est ma nouvelle famille
Jecht : Hmm, je vois, ça doit représenter beaucoup de responsabilités


Elle venait progressivement de changer de manière de parler, de se tenir et même dans l’attitude et la gestuelle elle semblait peu à peu en confiance. En réalité Jecht ne le remarqua pas de suite, peut-être qu’au début c’est vrai il l’intimidait, il ne pouvait pas lui en vouloir son aspect un poil brut de décoffrage n’était pas ce qu’on pouvait appeler des plus attendrissants, mais son sens de l’observation n’était pas des plus affûté. Le tutoiement progressif mis en place ne l’avait même d’ailleurs pas trop choqué, bien que pour sa part le vouvoiement était obligatoire plus que volontaire. Travailler pour Minami impliquait certains codes d’éthiques dont il ne pouvait passer outre. Le vouvoiement de la personne en charge lors d’un contrat en était un. Mais cette jeune petite était pourtant douce et souriante, balayant les traits de banalités d’usages aussi simplement que de renvoyer un esprit dans son monde. Ce qu’elle fit d’ailleurs avec le poney. Dommage, le lion commençait à se demander s’il n’allait pas envisager la possibilité de manger cet animal juste par curiosité du gout. Puis il chassa cette idée malsaine de son esprit. C’est une entité céleste bon dieu, ça ne se mange pas, du moins, personne n’a jamais essayé de le faire, il devait donc y avoir une raison. Marchant en direction de l’extérieur de cette ville artistique, il sentait petit à petit cette jeune mage se rapprocher, comme si elle ne semblait pas effrayée par l’homme qu’il était, mercenaire couvert de cicatrices portant une épée massive. Ça ne l’ennuyait pas, au contraire, plus elle restait proche, mieux il pouvait faire son travail. Après avoir quitté la ville pour se concentrer sur la carte, Jecht resta perplexe un moment sur l’itinéraire avant de se décider.


Alice : Pour être honnête, je ne sais pas lire les cartes, mais je te fais tout à fait confiance pour tout cela. Ha ! Pendant que j'y pense puisque tu évoques d'éventuels soucis, par rapport à mes deux autres amis. Pégasus se repose suite à une compétition dans le monde des esprits je ne souhaite donc si possible pas faire appel à lui bien qu'il serait ravi d'avoir une excuse pour ne pas rester clouer au sol et Monoceros est tout à fait disponible pour les prochains jours, bien que je ne pense pas que tu n'ai réellement besoins de ses dons en cas de coup dur il pourra te soigner.
Jecht : Ne t’en fait pas pour ça... [Venait-il de lancer l’esprit complètement ailleurs, préoccupé par autre chose le regard posé sur la carte avant de relever vivement la tête et de se rendre compte de sa bêtise] Heu.. Je veux dire, vous n’avez pas à vous inquiéter Mlle Faust, si les soins avaient dû être un problème, je serais mort depuis longtemps, croyez moi.


Affirmation vraie en soit, Jecht était aussi reconnue dans le royaume pour son maniement de l’épée géante Dissidia que pour ses facultés de soins et de régénération prodigieuses. Cette capacité spéciale lui venait de son apprentissage violent qu’il avait subi lors de son initiation au temple des lions, de ce fait il était capable de restituer son énergie vitale en énergie de régénération. C’est seulement après cela qu’il put arborer fièrement cet emblème sur le torse comme tout gardien légitime de cet ordre. Mais quand bien même, au-delà de ça, il venait de la tutoyer sans réfléchir, de plus elle aussi venait d’enchainer une sacrée phrase, comme si elle s’était complètement désinhibée de sa présence. Jecht était mal à l’aise, face à une jeune fille surement deux fois plus jeune que lui il venait de faire un faux pas assez maladroit mais surtout assez drole, oui, il était drole dans sa gaucherie. On ne pouvait pas le blâmer, il avait toujours été aussi inconsidéré d’aussi loin qu’on puisse s’en souvenir. Il passa sa main dans sa nuque, se frottant la base de ses cheveux l’air gêné, remettant ensuite son vieux bandeau rouge en place, dernier vestige d’un temps ancien de sa vie.


Alice : Au fait, je ne sais toujours pas qui tu es, je peux connaître au moins ton prénom p... monsieur ?.
Jecht : Jecht ! Hatsuyuki Jecht, ancien Lieutenant de l’armée du Royaume, mercenaire d’élite de Minami no Okami, et actuellement votre garde du corps jusqu’à Cait Shelter


Un grand et large sourire apparent sur son visage, il venait de se décrire le mieux du monde en une phrase brève avec autant d’assurance que lorsqu’il s’était présenté à l’armée à ses vingt ans. Le lion blanc, l’enfant sans magie était aujourd’hui un des plus redoutable mercenaire de sa génération, bien qu’il était complètement persuadé que les générations à venir le surpasserait forcément et ce dans un avenir très proche. Il replia la carte, indiqua la voie à Alice, et commença le véritable voyage avec elle. Il était tôt, aux alentours de midi. Il avait prévu un voyage simple, légèrement plus long car une marche de ce typé était assez usant, donc des courtes pauses toutes les deux heures était pour le moment le plus adéquat. Il aviserait s’il le fallait et en ferait d’avantage si la jeune mage avait du mal à suivre. En réalité il savait que le voyage prendrait moins de temps qu’il ne le lui avait dit, mais prévoir une plage plus large sur le temps était plus approprié que de se retrouver à court de temps. Le chemin qu’ils empruntèrent était en plus pour le moment passablement fréquenté. Ils croisèrent dans le chemin inverse un vieil homme sur une carriole, un cochet assez simple transportant surement une personne de bonne famille mais guère plus. De temps en temps ils trouvèrent des artistes peintres le long de la rivière peignant des paysages bucoliques pas franchement réussi pour la plupart. Fallait dire ce qui est, quand on n’a pas de talent, on se force pas. Mais apparemment tout le monde ne raisonnait pas de la même manière. Mais progressivement le sentier se faisait moins peuplé, au bout d’une petite heure de marche ils arrivèrent même au dernier croisement de route pure avant d’emprunter le vrai chemin longeant le cours d’eau. C’était parti pour un voyage intéressant !


Alice Faust

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 30/08/2012
Âge : 30
Guilde : Cait Shelter
Magie / Malédiction / CS : Serei no Mahô / Constellationniste

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.500
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mercenaire de Campagne
MessageSujet: Re: Road trip to Cait Shelter [Pv Alice Faust]   Lun 19 Nov - 13:40
"Je ne voulais pas mettre en doute tes capacités je... pardon."

Aurait-elle mieux fait de se taire ? En fait, elle a sûrement juste mal compris les paroles du mercenaire. En fait elle avait surtout craint que cela soit lui qui a mal interprété son intention, n'ayant pas réellement de confiance en soi elle a tout de suite pensé qu'elle a mal agi. Surtout que n'ayant pas la moindre expérience au combat elle appréhende beaucoup les affrontements qu'elle sera peut-être amenée à subir dans un avenir plus ou moins proche. La jeune mage devra se faire une raison, si elle continue sur cette lancée elle ne sera rien de plus qu'un poids pour sa guilde, il va falloir qu'elle s'entraîne sérieusement à se battre et cela passera inévitablement par le fait de s'acheter de quoi le faire. Le prix des clefs d'esprits spécialisés dans le combat est tout de même un poil handicapant quand on est loin de rouler sur l'or et si par le passé elle avait voulu s'atteler à une collection des clefs argentées dans le but de se faire de nombreux amis elle a vite était ramener à la réalité. Et puis surtout dans le fond, une chose sans la choquer lui semble étrange, pour elle comme pour certains confrères mages les esprits stellaires sont de véritables amis et le fait de devoir payer pour avoir ceux-ci rend pour elle-même sa vision des esprits un peu malsaine. Enfin, c'est un autre sujet et pour le moment il observe leur futur itinéraire et elle n'a absolument pas remarquée qu'il l'a tutoyée même un court instant l'esprit aussi occupé ailleurs par une certaine pensée. Ainsi est venu le temps des présentations, enfin de celle du mercenaire pour être plus précis. Minami no Okami ? Elle ne pense pas vraiment les connaître juste de nom, elle a déjà du mal à s'y retrouver avec les guildes de mage en étant une elle-même, alors celles de mercenaires il y a d'autant plus de chance qu'elle ne sache pas qui ils sont vraiment en réalité, enfin s'ils ont suffisamment de réputations pour que même sans chercher spécialement à savoir quoi que ce soit sûr eux des mages lui en aient parlé c'est qu'ils doivent avoir une certaine réputation. Enfin, c'est ce qu'elle s'imagine et dans le fond elle ne souhaite pas plus prolonger cette pensée.

"Enchanté Jecky... Enfin monsieur Hatsuyuki"

Elle le connaît à peine, il ne va sûrement pas la laisser lui donner un surnom surtout aussi ridicule, enfin elle commence à prendre un peu trop de libertés au point de s'en rendre compte elle-même sans pour autant comprendre pourquoi elle le fait. Enfin soit, tout de suite l'important est qu'il est un garde du corps qui semble tout à fait compétent et qu'une fois sa mission achevée elle ne le reverra certainement jamais, cette idée n'est pas forcement pour lui plaire, mais c'est la vie. Suite à une heure de voyage et quelques rencontres ils sont arrivés au niveau du cours d'eau, bien qu'elle ne soit pas réellement lente au point de le ralentir, le fait qu'elle n'a que peu pratiquée d'exercice c'est ressenti légèrement. Surtout elle commence à avoir peur de le ralentir et se dit que si c'est son travail de la surveiller, elle peut au moins avoir la courtoisie de ne pas lui compliquer la tâche. Ainsi suite à cette heure elle se décide enfin à faire quelque chose. Attrapant une clef sur l'accessoire les contenant qui est à sa ceinture elle fait un léger sourire à Jecht.

"J'ai l'impression que je vais te ralentir et puis comme ça vous ferez connaissance."

Commençant à se concentrer elle appelle un esprit stellaire et ami de longue date.

"Ouvre-toi porte de la Licorne, Monoceros"

Suite au bruit caractéristique de serrure qui se déverrouille puis de sonnette, celui-ci apparaît comme elle l'a souhaitée. Comme son nom l'indique il est une licorne de la taille d'un cheval classique, à la robe et aux longs crins d'un blanc nacré arborant une corne pratiquement de la même teinte que le reste lui donnant un aspect homogène.

"Monoceros je te présente Hatsuyuki Jecht, il me protégera jusqu'à que j'atteigne ma guilde."

Suite à une légère révérence respectueuse de l'esprit, celui-ci se tourne vers Alice avec un sourcil relevé, il a tout de suite compris que c'était anormal qu'elle parle aussi naturellement. Bon il faut aussi dire que Sweety qui est au passage une de ses élèves dans le monde des esprits lui a déjà fait part de ce qu'elle savait, néanmoins le voir en vrai est tout de même bien différent. Enfin, il laisse aux jeunes leurs propres idioties et se contente finalement de lui faire un sourire empli de sa sagesse et de son expérience. Sans même lui demander son avis, elle monte sur son dos en amazone, tournée du côté du mercenaire pour continuer à parler avec lui. Monoceros à un petit rire amusée, c'est tellement étrange et inhabituel de sa part que cela en devient comique, mais préfère finalement pas relever cela.

"Décidément ces gamins m'étonnent toujours. Pourquoi s'octroyer les services d'un cerbère plutôt que de la ramener eux-mêmes ?"

Ainsi, la marche continue et puis Monoceros ne l'avouera pas, mais ça lui fait du bien de se dégourdir un peu les sabots de temps à autre autre part que dans le monde des esprits, il a vu bien des choses, mais aime tout de même bien en revoir certaines. Par contre, il n'a pas réellement eu l'occasion de voir beaucoup de mercenaire, avec un peu de chance il n'aura pas le privilège de le voir combattre, Monoceros est trop vieux pour ces bêtises d'un autre âge.

"D'ailleurs j'imagine que vous ne faite pas dans la subtilité au vu de votre arme. Bien qu'il serait bien incorrect de jauger votre manière de combattre sans rien connaître de vous."
"Pour moi, ça ne ressemble pas à une arme, mais à une pelle à tarte."
Jecht Hatsuyuki
Le Lion BlancLe Lion Blanc

avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 15/10/2012
Âge : 24
Guilde : Minami no Okami
Magie / Malédiction / CS : Régénération accélérée

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.030
Statut: Mercenaire de Rang A
Renommée : Mercenaire Connu
MessageSujet: Re: Road trip to Cait Shelter [Pv Alice Faust]   Ven 23 Nov - 14:29


Journey Oh ! Journey



Alice : Enchanté Jecky... Enfin monsieur Hatsuyuki
Jecht : Haha, trop tard ! Va pour Jecky


Même en étant un peu rustre il savait instaurer un climat de bonne humeur et de confiance en peu de mots. C’était ça Jecht, un éternel grand enfant, toujours de bonne humeur, assez enjoué, gauche sur les bords, mais jamais le dernier partant pour s’amuser. C’était aussi le cas à l’armée, qu’on se le dise, dès qu’il le pouvait il n’en ratait pas une, la plus mémorable ayant été la fois où a trois ils avaient englué leur supérieur puis l’avaient bombardé de plumes, ce qui leur avaient valu une journée complète au trou. Honnêtement ? Ça valait le coup ! Pour rien au monde ces trois idiots de Lieutenants n’avaient regrettés leurs bêtises. Il était rare de voir le mercenaire en colère, mais ce n’était pas non plus un fait exceptionnel, il trouvait toujours le moyen de prendre la chose disons d’un angle positif. Maintenant qu’il avait un travail sérieux il fallait néanmoins éviter de faire ce genre de vagues, au moins l’espace de quelques mois histoire de ne pas se faire trop remarquer.


Alice : J'ai l'impression que je vais te ralentir et puis comme ça vous ferez connaissance
Jecht : Hunh ?
Alice : Monoceros je te présente Hatsuyuki Jecht, il me protégera jusqu'à que j'atteigne ma guilde


Le temps qu’il se retourne, la jeune demoiselle avait déjà invoquée un autre esprit céleste, un zeste plus grand que l’autre cela dit. Les yeux de Jecht se mirent à luire d’un éclat inquiétant, et si la faim s’en mêlait ? Non non non et non ! Il ne fallait surtout pas penser à ce genre d’absurdités sinon la route allait lui paraître longue. En tout cas la marche repris, le nouveau compagnon de voyage mentionnant même son étonnement sur l’utilisation d’un mercenaire pour protéger une mage, au lieu de s’occuper eux même de leur propre protection. Dans un sens, Jecht ne pouvait qu’acquiescer, il était rare de voir des mages s’octroyer des services d’une autre guilde, qui plus est une de mercenaire. En y réfléchissant bien, la note sur le contrat n’était pas explicitement claire, un mercenaire comme un mage aurait très bien pu escorter la jeune Alice jusqu’à Cait Shelter. En tout cas elle était bien tombée, Jecht était surement le plus à même et le plus capable pour ce genre de travail, polyvalent, efficace, efficient, réagissant souvent avec un instinct plutôt juste, toujours à l’affût du danger malgré son air gauche. Bref, les qualités requises pour ce genre de missions. Comme sa protégée était bien plus jeune que lui, il lui était en plus d’autant plus facile de cacher ses réelles compétences en jouant sans trop se forcer les simples d’esprits, alors qu’il était pourtant reconnu pour son sens tactique à l’académie militaire et sa coordination presque parfaite. Mais la route était longue, le voyage ne faisait que commencer, cette drôle d’équipe qu’étaient une jeune constellationiste, son esprit céleste et leurs garde du corps mercenaire armée d’une lame géante. Longeant ce délicat cours d’eau, Jecht appréciait le climat qui y régnait, certes il était torse nu, mais non pas par soucis d’exhibitionnisme mais plutôt découlant d’une acclimatation quasi naturelle aux fortes intempéries. Dissidia au poids le plus léger, le white lion avançait légèrement en avant à droite de l’esprit qui portait Alice, assise en amazone et tournée vers lui.


Monoceros : D'ailleurs j'imagine que vous ne faite pas dans la subtilité au vu de votre arme. Bien qu'il serait bien incorrect de jauger votre manière de combattre sans rien connaître de vous
Jecht : Non.. Enfin.. Je.. Tu vas finir en steak
Alice : Pour moi, ça ne ressemble pas à une arme, mais à une pelle à tarte
Jecht : Mais.. Mais.. Dissidia n’est pas une pelle !


La situation en soit était loquace, mais bon sang, deux contre un, il n’y avait rien à faire. Un rire collectif s’installa, l’ambiance était assez légère, pas de quoi s’inquiéter aux alentours. Jecht arborait un large sourire, ce n’était pas tous les jours qu’il avait le droit à une mission aussi reposante et agréable. Ils marchèrent ensuite sur cinq bon kilomètres avant de s’arrêter dans un petit coin d’herbe assez sympathique, il était situé proche de cette rivière et donnait en plus une belle vue sur le sud avec l’importante chaine de montagne visible au loin.


Jecht : Yosh, on va s'arrêter manger un bout


Dommage qu’il n’avait pas de marmite assez grande pour cuisiner un cheval de la taille de Monoceros, en tout cas il sortit de son petit sac, en apparence seulement, tout le nécessaire pour un pic-nic improvisé, grande nappe a carreau rouge, la base, de quoi se restaurer en faisant une petite pause et bien sûr de quoi boire. Jecht sorti une sorte de carafe avant d’aller puiser de l’eau de la rivière. Bien sûr à cet endroit du cours d’eau elle était potable, mais dans le doute il préféra la gouter avant, et utilisa ensuite Eradius, émettant une fine lumière autour du récipient pour ensuite le tendre à la jeune mage qui devait avoir soif après déjà cette courte route. L’eau venait tout simplement d’être purifiée grâce à l’énergie de son lacryma.
Alice Faust

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 30/08/2012
Âge : 30
Guilde : Cait Shelter
Magie / Malédiction / CS : Serei no Mahô / Constellationniste

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.500
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mercenaire de Campagne
MessageSujet: Re: Road trip to Cait Shelter [Pv Alice Faust]   Mar 27 Nov - 18:34
Jecky donc, puisque cela est décidé il en sera ainsi même si elle se demande encore si elle n'est pas allée trop loin sur le coup quand même. Enfin si cela ne le choc pas et qu'en plus il dit qu'il faut l'employer c'est certainement que non. Effectivement faire venir un esprit stellaire sans en avoir réellement besoins et qui draine bien plus d'énergie magique qu'un simple compagnon de voyage n'est pas forcement une bonne idée, mais elle ne pense pas véritablement avoir besoin de préserver ses forces puisque Jecht est justement présent pour la protéger, d'ici peu de temps quand elle sentira qu'elle doit le renvoyer, elle le fera, tout simplement Monoceros est tout à fait conscient qu'Alice n'a pas les facultés suffisantes pour le maintenir très longtemps dans ce monde, il faut aussi penser à cette venue comme un entraînement indirect pour réguler et user le plus longtemps possible ses resserves dans le but de s'améliorer. Enfin, c'est un autre sujet, elle est donc sur le dos de son vieil ami et ainsi la balade qui n'en est pas vraiment une continue. La jeune mage constellationniste avait tout de même appréhendé cette escorte quand on lui a annoncé de but en blanc qu'elle ne rentre pas avec d'autres mages de la guilde, finalement elle est heureuse de ce choix, elle se sent bien pourquoi ne pas apprécier cela de toute manière ? Une discutions était venue plus ou moins d'elle-même d'ailleurs, la pelle à tarte, enfin la lame géante du mercenaire n'est pas à même d'inspirer la subtilité, sauf si on prend le cas de délicatesse la masse géante appartenant à un guerrier des montagnes du nord dans une histoire ce qui est tout à fait hors contexte. Alors qu'il se défend sur le fait que Dissidia, sûrement le nom de l'arme, n'est pas une pelle à tarte, Alice dans un geste rempli de grâce et exceptionnellement mature... Bon pas du tout elle lui tire la langue, lui montre qu'elle n'est pas d'accord n'a ! Monoceros ne sait pas trop quoi dire, cet argument invalide jusqu'à son esprit même par l'incohérence totale de cette scène lorsque l'on connaît la demoiselle. Oui, car Alice ah certainement fait un dépassement de forfait mot pour le mois entier, rien que ces dernières heures ce qui dans un sens est une bonne chose pour une fois qu'elle est audible et enjouée.


"Et bien, prouve le alors, je suis sûre que tu arrives à peine à la porter."

Sans le savoir, elle regrettera certainement ses paroles, c'est encore indirectement des mots qui pourraient potentiellement montrer un refus de croire en les capacités du mercenaire ce qui n'est absolument pas son intention. À moins qu'il reste dans le contexte et prenne ça pour un simple petit défi bon enfant où le mot sagesse s'est fait souffler comme une feuille morte au milieu de la brise d'automne. Bien évidement Monoceros est bien trop sage et surtout vieux pour relever le fait que Jecht lui a promis dans son énervement suite à cette malheureuse blague de finir en plat de résistance, s'il devait se sentir outrer pour si peu il n'en finirait pas d'être de mauvaise humeur. En tout cas suite à cela il y a eu un bon rire de groupe qui montre que finalement rien de bien méchant n’est apparu dans ce groupe et surtout son humeur et de toute manière, dans le fond Alice ne peut pas douter de sa capacité pour une raison toute bête... Comment il fait sinon pour la porter sans même avoir l'impression d'avoir un poids sur le dos ? Bref, le sujet est clos pour le moment, suite à une longue marche la jeune doit laisser Monoceros repartir, pour la simple et bonne raison qu'elle est loin d'être aguerrie et qu'un esprit stellaire dans ce monde y reste en utilisant l'énergie de celle qui l'appelle. Bien sûr sans le moindres combat ou utilisation de magie cela consomme moins, mais tout de même cela n'est pas anodin.

"Merci beaucoup Monoceros."

Suite à un grand sourire il est donc reparti dans le monde des esprits, elle se tourne alors vers le mercenaire pour expliquer le pourquoi de son geste au cas où.

"Je n'ai pas... Des ressources illimitées..."

D'ailleurs une halte pour se restaurer et réellement une bonne chose pour elle dans tous les cas. Elle a poussé ses limites tout de même et aurait dû le renvoyer avant, enfin ce qui est fait et fait et il vaudrait mieux qu'elle ne joue pas avec le feu un petit moment, car le repos est aussi une obligation des mages. Elle s'installe sur la nappe prévue à cet effet et ne rechigne pas à boire l'eau offerte par le colosse bien au contraire signe supplémentaire de sa fatigue, ou pas juste de sa soif allez savoir.

"Merci Jechy."

Et c'est ainsi qu'elle commença à souffler, marcher n'est pas fatigant surtout quand on est sur le dos d'un cheval ou même d'une licorne, mais sans selle c'est loin d'être le plus confortable et elle a le dos ainsi que le fessier en compote quand même. Ce n'est pas sans un petit crissement visible sur le visage qu'elle est installée, elle manque d'expérience et est donc quand même asses douillette. Tout le monde n'ai pas un athlète aux muscles d'acier et à la carrure de colosse humain comme Jecht, il ne lui manque d'ailleurs plus que la sagesse et le charisme pour être l'incarnation d'un... C'est méchant à dire cela en fait. Enfin soit, cette halte plus que bienvenue dans un lieu avec une belle vue est des mieux choisie et la petite se dit que c'est certainement la marque des personnes habituées à voyager d'optimiser aussi efficacement en tout cas apparemment ses repos.

"Tu... Voyage beaucoup ?"

Certainement de la curiosité mal placée, peut-être qu'elle avait juste envie d'en savoir plus sur lui en tout cas ce n'était pas pour créer une conversation de longue haleine ce n'est pas son habitude. Enfin en même temps jusqu'à maintenant depuis qu'elle est avec lui elle a dérangé bien trop de ses routines pour faire encore attention a une de plus ça en est extraordinaire à ce point. Une chose ne changera pas par contre, c'est son manque d'expérience. Quel rapport ? Ce petit bruit provenant d'un fourré non loin, un mage avec un peu de graine ou un mercenaire qui a de la bouteille aurait laissé un oeil discret dessus au cas où, non pour la petite constellationniste il ne s'agit sans doute que d'un petit animal et puis, qu'est-ce qu'elle doit craindre puisque Jecht est là en plus ? Aguerrie le guerrier lui sera peut-être plus sur ses gardes, la petite pause sera elle de courte duré ? Seul le temps peut le dire dans l'immédiat et espérons que cela sera le cas, car Alice n'est déjà pas une foudre de guerre, mais avec sa fatigue cela n'ai que pire.
Jecht Hatsuyuki
Le Lion BlancLe Lion Blanc

avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 15/10/2012
Âge : 24
Guilde : Minami no Okami
Magie / Malédiction / CS : Régénération accélérée

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.030
Statut: Mercenaire de Rang A
Renommée : Mercenaire Connu
MessageSujet: Re: Road trip to Cait Shelter [Pv Alice Faust]   Ven 30 Nov - 18:07


Bad idea

Alice : Et bien, prouve le alors, je suis sûre que tu arrives à peine à la porter.


Venait-elle de lancer en tirant la langue l’air enfantin avec un zeste d’humour. Ça n’était pas pour le déranger, lui-même trouvant la situation amusante. Cependant il lui répondit avec sérieux et assurance qu’il n’aimerait pas qu’elle le voit s’en servir, sauf en cas de nécessité. Bien que peu de mondes connaissent cette vieille lame de légende de nos jours, Jecht savait pertinemment pourquoi lui pouvait la porter sans difficulté alors qu’elle pesait pour le moment près de cent kilo. C’était Eradius. Ce gantelet était lui aussi une arme magique de légende, forgé à partir d’un Lacryma restituant sa force physique en énergie, tout simplement. L’ancien porteur de cette lame avait, parait-il, lui aussi un dispositif en sa possession qui lui avait permis de soulever Dissidia et s’en servir avec son pouvoir spécial de manière constante, contrairement à Jecht. Oui car Dissidia réagissait différemment selon le porteur. Le White Lion était semblait-il le meilleur manieur de cette lame géante, pouvant moduler son poids pour qu’elle ne pèse en la portant aussi peu lourd qu’un katana, alors que n’importe qui ayant essayé de soulever la lame affirmait qu’elle pesait aussi lourd qu’un homme. Dissidia, Eradius, et la seconde forme de la lame multiforme, Melodia. Voilà la réelle puissance de ce mercenaire qui avait fait non seulement sa renom, mais aussi sa fierté, ce qui faisait qu’aujourd’hui il était capable d’assurer la protection d’une personne telle cette jeune Alice. Après un grand et large sourire confiant à l’intention de la jeune demoiselle, ils continuèrent un moment avant qu’elle ne décide de renvoyer son esprit céleste dans son monde. Etait-elle à court de magie ? Bah de toute manière c’était l’heure de faire une petite pause. Après avoir été cherché de l’eau, c’était l’heure de se restaurer un peu.

On trouvait de tout dans cette sacoche. Fruits frais, miches de pains, autre aliments riches en énergies. Bref, la propriété alimentaire de base pour ce genre de voyage. Jecht n’était pas pour autant stupide, il laissa les fruits à la demoiselle, lui-même ne nécessitant que de se nourrir du minimum pour être en forme, elle par contre n’avait pas vraiment la constitution physique propre à de tels trajets qu’elle devait surement faire en moyen de transport style train ou véhicules tractés. Un apport en sucre était donc le plus adapté à sa petite carrure. C’était étrange comme pensée, lui qui appréciait le plus souvent se déplacer en marchant. Il s’allongea dans l’herbe à côté de la nappe de pique-nique, les yeux rivés vers le ciel, observant les quelques nuages, la tête appuyé sur son bras envoyé en arrière, laissant pleinement apparaitre de nouvelles cicatrices encore plus éloquentes. Trois griffures assez imposantes, trois marques témoignant d’un vieux combat pour le moins violent. Lui ne s’en souciait plus maintenant, bien qu’il savait qu’il n’effacerait jamais ces blessures, il pouvait vivre désormais avec une certitude, ses lésions n’étaient plus un problème. Sa capacité à régénérer ses cellules au détriment de sa propre force de vie était un atout que peu d’humains pouvaient se vanter de posséder. Durant sa vie il en avait vu des choses, vu du pays comme on dit, mais ses meilleurs souvenirs ne se comptaient pas en quantité, mais sur la durée, lui qui avait assez de recul maintenant pour faire un petit bilan bref de sa vie. Une douce question vint le sortir de son petit état un peu de latence, comme s’il était perdu dans des pensées agréables avec un petit sourire en coin sur le visage.


Alice : Tu... Voyage beaucoup ?
Jecht : Huh ? Heu.. Oui pas mal. Disons que je ne m’attache pas souvent à un endroit, on a de si belles contrées qu’il serait triste de se parquer dans une ville et d’attendre. La mission que je fais avec toi ne déroge pas à cette règle, même si j’appartiens à Minami no Okami, je peux exécuter des contrats hors de ma guilde. C’est l’avantage d’être mercenaire.


Jecht se gratta légèrement le menton avec son gantelet, c’est vrai qu’en y repensant, il n’avait plus vraiment de famille, sa mère et son père étaient trop vieux pour s’occuper d’un jeune de trente ans, pas de femme, pas d’enfant qu’il ne connaisse. Il ferma les yeux quelques secondes avant de se redresser et se tourner vers la jeune petite mage de Cait Shelter. Avec un petit sourire montrant de la malice.


Jecht : Et vous, mademoiselle Faust. Vous voyagez beaucoup ?


A peine eut-il le temps de poser sa question que son regard se ferma quelques peu. Il venait au loin de voir une forme bouger derrière elle, entre deux arbres. Mais pour ne pas alerter la jeune mage il continua à sourire, préférant la distraire en lui montrant la manière dont son gantelet relâchait un peu l’énergie dans une petite irradiation lumineuse aux couleurs arc-en-ciel entourant son bras. Puis une deuxième ainsi qu’une troisième ombre se déplaçant vers eux deux rapidement, se cachant comme s’ils pensaient qu’ils ne les avaient pas vus. Qu’est-ce que ça pouvait bien être ? C’était comme s’ils s’en moquaient d’être à découvert. Soit ils étaient radicalement puissant et sûrs de leur puissance, soit complètement abruti et incapable de faire dans le discret. La vérité était bien en dessous de ça. Trois hommes, enfin hommes... trois personnes sautèrent vers les deux voyageurs. Jecht empoigna aussitôt Dissidia et dans la seconde qui suivit il était déjà debout en position défensive devant Alice. Les trois individus prirent étonnement peur devant le White Lion et formèrent une sorte de réunion entre eux, tel un rassemblement de sportif dans un moment crucial avec le chef hurlant « Laquais ! Rassemblement !! » What the fuck ?! si vous permettez l’expression. Les trois individus étaient tous habillés avec des vêtements, pour le moins étrange, une étrange combinaison en cuir noir, comme du latex. Le plus étrange était qu’ils n’arrêtaient pas de se secouer les fesses constamment. Jecht se redressa, une expression complètement blasée sur son visage, presque mortifié. Il était à deux doigts d’éclater de rire, mais protéger Alice était sa priorité. Il jeta un rapide coup d’œil à droite et a gauche, rien n’était a signaler d’autre que ces trois folles secouant du derrière. Le pire était qu’ils prenaient du temps pendant leurs réunions. Que diable pouvaient-ils bien préparer. Plantant Dissidia avec insistance et fermeté dans sol, les trois inconnus en combi de latex se retournèrent aussitôt en voyant le visage pas vraiment accueillant de Jecht.


Jecht : Oy ! C’est quoi ce bordel ? Vous pouvez m’expliquer qui vous êtes et ce que vous faites ici ? [Soulevant Dissidia et la pointant à bout de bras vers eux] Et plus vite que ça
Laquais A : Patron ! Dites-lui nous sommes !
Laquais B : On est des vrais méchants !
Chef du Ketsupuri Dan : Silences Laquais ! On est vraiment des méchants ! On est le véritable mal ! On est ! [Bougeant tous les trois leurs fesses en synchronisation] Le Gang Ketsupuri !



Le visage de jecht se figea d’une expression indescriptible. Il était complètement choqué, la jeune Alice n’était pas en reste. Ce scénario était à la fois terriblement risible et complètement pathétique. Ces trois paires de fesses présenté devant eux était vraiment effrayant… hilarant… dramatiquement pitoyable.. Mais Jecht secoua la tête rapidement en croisant les bras. Son vieux sourire satisfait était revenu, observant ces trois faibles choses avec une certaine forme d’amusement. Le danger n’était pas évalué très important, mais par soucis de protection vis-à-vis d’Alice, il était nécessaire de jauger avec minutie la situation sans qu’elle ne dérape. Toujours les bras croisés, il se tenait droit et imposant devant Alice en cas de problème.


Jecht : Des vrais méchants hein ? [Pointant son indexe rapidement sur les trois les uns après les autres] Vous savez que les vrais méchants ont un armement de méchant, une allure de méchant, une tenue... De méchant. Sans dec’ les gars vous êtes sérieux ?
Laquais A : Heu… Aniki.. Il a raison !
Laquais B : Qu’est-ce qu’on fait !? Aniki !
Chef du Ketsupuri Dan : Heu… Situation d’urgence ! LAQUAIS ! REUNION !



Spoiler:
 
Alice Faust

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 30/08/2012
Âge : 30
Guilde : Cait Shelter
Magie / Malédiction / CS : Serei no Mahô / Constellationniste

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.500
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mercenaire de Campagne
MessageSujet: Re: Road trip to Cait Shelter [Pv Alice Faust]   Sam 1 Déc - 20:00
Parfois une simple question lancer au hasard pour alimenter une discussion difficile autrement peut donner un certain nombre de fruits différents. Alice ayant encore peu d'informations sur les mercenaires, vient d'en apprendre un peu plus sur leurs manières d'agir et surtout sur la mentalité de son garde du corps bien que cela n'était pas le but premier. Seulement elle ne s'attendait pas à avoir cette même question en retour bien que cela était cousu de fil blanc. Surprise, elle balbutia, un instant pour finalement se laisser le temps de réfléchir. En fait oui et non, le fait est qu'être honnête risquer de lui attirer encore un regard mauvais bien qu'elle a compris que Jecht ne semble pas être une personne spécialement méchante et encore moins à être enclins au préjugé ceci est un avis personnel de celle-ci qui est peut-être totalement erroné d'ailleurs et dicter par ce sentiment de sécurité presque paternel qu'il lui inspire en fait. Elle peut éviter de le dire ou au contraire être honnête, enfin de toute manière ce n'est pas comme si elle ne le reverra certainement plus jamais une fois la mission accomplie. Parfois le coeur dépasse la raison surtout quand il s'agit d'une "petite" fille.

"Oui et non, quand j'étais petite on a beaucoup déménagé jusqu'à ce que mes parents finissent en prisons... Après l'orphelinat ou personne ne voulait de moi j'ai vécu cinq ans chez un mage qui fut aussi mon mentor en échange d'aides ménagères donc, sans voyager. Finalement, je me suis décidée à rejoindre ma guilde et j'espère pouvoir m'améliorer et me diversifier pour leur être utiles... Même si les clefs coûtent un bras. "

Malgré elle, ses instincts de grippe-sous ont légèrement coulé vers la fin, elle qui fut habituée à compter le moindre jewels elle n'arrive toujours pas à se forcer à économiser pour s'acheter d'autres clefs et le simple fait de voir leurs prix sonne comme une dague dans son coeur quand elle les observe d'ailleurs. Investissement à long terme c'est ce que dit Monoceros et Sweety, assassinat de sa bourse ou massacre de ses économies est ce qui sonne le plus fort à ses oreilles. Elle en tremble d'effrois un petit instant, rien que d'y penser, enfin elle n'aura pas à faire cet achat puisqu'elle n'a pas les moyens, mais dans certains temps elle va devoir irrémédiablement passer à la caisse.

Ainsi, cette escorte calme et avec relativement peu d'activités va avoir son calme rompu et ceux d'une manière tout à fait singulière. Même s'il faut de tout pour faire un monde et Alice serait mal placée pour dire le contraire, parfois, ces particularités atteignent un point des plus risible à en devenir presque spectaculaire. En fait, la raison elle-même se défend de donner à des gens saints d'esprit des idées pareilles, par exemple de s'habiller dans des costumes ridicules, prenant des pose pour le moins stupide avec des airs de singes savants, pour se jeter dans la gueule du loup. Non, mais ce n'est pas vrai, c'est comme s'ils hurlaient "Pitiez frappez nous" sans parler du fait de se mettre dos à son adversaire un instant après s'être découvert. Mais, la réalité est qu'ils sont si bizarres que pour la pauvre Alice cela en est réellement effrayant. Le minimum de confiance en elle gagnée grâce à la présence du cerbère, vient d'ailleurs de s'envoler comme par magie, inutile de dire qu'elle n'a pas la moindre idée de qui ils sont et n'est pas suffisamment expérimentés pour se rendre compte qu'ils ne constituent en aucun cas une menace sérieuse. Devant cette vision d'horreur le terme choqué pour elle est bien faible, son esprit lui-même n'arrive pas à savoir ce qu'il est censé faire et conclure de tout cela, ajoutons à cela sa fatigue mentale due à la présence trop prolongée de Monoceros et on n'obtient rien de bon. De ses maigres forces donc, elle se lève lentement et viens se coller contre Jecht, derrière son dos, laissant dépasser sa tête sur le côté du colosse pour observer les bêtes de foire suite à la diversion aussi puissante que manquante de subtilité du mercenaire en leur rappelant qu'il ressemble et sont donc des guignols, absolument pas des grands seigneurs du mal.

"Jechy ils me font peur... Ils sont si... bizarres."

Difficile de préciser sa pensée quand on la comprend à peine soi-même en réalité.
Jecht Hatsuyuki
Le Lion BlancLe Lion Blanc

avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 15/10/2012
Âge : 24
Guilde : Minami no Okami
Magie / Malédiction / CS : Régénération accélérée

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.030
Statut: Mercenaire de Rang A
Renommée : Mercenaire Connu
MessageSujet: Re: Road trip to Cait Shelter [Pv Alice Faust]   Lun 3 Déc - 16:04


Oh les méchants méchants !

Alice :Oui et non, quand j'étais petite on a beaucoup déménagé jusqu'à ce que mes parents finissent en prisons... Après l'orphelinat ou personne ne voulait de moi j'ai vécu cinq ans chez un mage qui fut aussi mon mentor en échange d'aides ménagères donc, sans voyager. Finalement, je me suis décidée à rejoindre ma guilde et j'espère pouvoir m'améliorer et me diversifier pour leur être utiles... Même si les clefs coûtent un bras.
Jecht : Oh.. je vois, vous avez un passé plutôt lourd malgré votre jeune âge


Un instant il était en train de réfléchir sur le sort de cette jeune mage. Vivre au jour le jour, ne pas savoir ce qui pourrait nous arriver le lendemain, vivre dans l’ombre de parents pas très conformistes. Elle avait plus de traits commun avec lui qu’il ne l’aurait cru. Cette jeune et frêle petite mage cachait en réalité un véritable passif pas si simple à porter. Jecht ne chercha pas à en savoir plus, cela semblait apparemment assez compliqué pour elle de se confier, alors il ne voulait pas la forcer, bien qu’en réalité l’enfant sommeillant en lui bouillait de savoir. Mais si elle se sentait durant ce petit périple d’aborder de nouveau le sujet, il y porterait une oreille attentive, il en était persuadé, il l’écouterait, le white lion n’était pas qu’un vieux monstre bon qu’à se battre, il avait quelques notions de relations humaines, bien qu’avec les enfants il avait toujours plus de mal. Mais il devait reporter cette discussion a plus tard, l’arrivée fortuite de ce groupe pour le moins curieux mit fin à la bonne ambiance existante. Des vrais méchant hein ? Jecht venait pourtant de les déstabiliser en quelques mots, en réalité, le sourire bien apparent sur le visage, il était à peu près certain de ce qu’il avait en face de lui, il venait en très peu de temps de cerner les personnages qu’ils s’étaient façonnés. Croisant les bras pendant leur « réunion » Jecht attendit. Il avait une petite idée en tête sur comment se débarrasser de ses lascars, et ce sans utiliser la violence. Enfin si clairement, ça allait être violent, mais pas dans le sens ou on se l’imagine. Voyant ses trois formes se concerter en remuant de l’arrière train venait de lui donner une petite idée. Ce n’était après tout pas foncièrement des vrais méchants, bien qu’ils prétendent le contraire. Non ce ne devait être ni plus ni moins que quelques braves gars venu chercher de la renommée en faisant quelques larcins en se prenant pour des téméraires. Le visage de Jecht s’illumina lorsqu’il vit les trois gus se retourner.


Alice :Jechy ils me font peur... Ils sont si... bizarres.
Jecht : Ce ne sera pas long
Chef du Ketsupuri Dan : LAQUAAAIS ! Nous avons failli perdre nos moyens de vrais méchants ! Faites-moi vingt-sept pompes !
Laquais A et B : Oui Aniki !
Jecht : Prévisible [venait-il de lancer tout bas pour que seule Alice l’entende] Yoooo’, les gars, pourquoi on règlerai pas ça entre vrais hommes, comme de vrais méchants. Bras de Fer par exemple Hunh ? ça c’est du challenge ! Celui qui perd doit exécuter la volonté de l’autre. Mais sans la tenue moulante sous vide.
Laquais A et B : Aniki ! [Les yeux brillants pleins de larmes] Il insulte l’uniforme !
Chef du Ketsupuri Dan : heu … Oy Oy ! On ne se fera pas avoir aussi facilement [Prenant une pose cool] On est le gang Ketsupuri ! Des vrais voleurs ! Cherchant de gros trésors !
Jecht : Et donc vous venez chercher vos vrais trésors sur une fillette de quinze ans et son père en voyage le long d’une route déserte où jamais personne ne passe avec un convoi lourd donc rarement avec un trésor voire jamais ?


Jecht avait une de ses expression assez blasé, vous savez, de celles que l’on dirait qu’il va vous décoller une mandale avant que vous n’ayez dit « sauve qui peut » .. Bras croisé, musculature assez proéminente, c’est en plus avec un argument de poids qu’il observait ces trois bizuts, si vous me permettez l’expression, complètement désemparés. Je vous passerais la suite de la conversation complètement inutile, mais juste les grandes lignes. Jecht se contenta que de leur faire une tape amicale dans le dos en les voyant s’effondrer tous trois en larmes à ses pieds. Il prit ces trois créatures en pitié et leur remonta même le moral, jurant sur son honneur qu’il ferait une « terrible réputation » au gang Ketsupuri partout où il passerait, ce dont il ne pensait bien sûr pas un mot. C’est même fort de leur regain de moral qu’ils cherchèrent leur prochaine cible sous les indications du Lion Blanc, leur révélant le point sur la carte d’un fabuleux trésor non loin de là, et leur indiqua la route parfaite à suivre. Bien entendu il avait omit de leur dire que cette route était souvent pleine de patrouilles de la garde runique parce que justement le point qu’il leur avait indiqué n’était autre qu’un détachement de garnison de la garde runique. Il explosa de rire en racontant le tout après à Alice, sachant pertinemment que gauches comme ils étaient, ils allaient soit se faire prendre avant, soit réellement infiltrer le campement et auquel cas on aurait peu de chances de les revoir.

Quelques dizaines de minutes plus tard, une fois que le calme était revenu, Jecht proposa à la jeune mage de reprendre la route jusqu’à Cait Shelter. Après tout, la nuit approchait, il fallait aussi penser au campement et l’endroit où dormir. De plus il devait bien y avoir une journée complète de marche le lendemain avec le rytme d’Alice, s’arrêter toute les heures faire une pause était nécessaire sinon elle se fatiguerait trop vite. Il n’était pas stupide, tout le monde n’avait pas sa condition physique, surtout pas une jeune demoiselle. C’était donc reparti pour une petite heure de marche, quatre à cinq bon kilomètres sur cette petite route champêtre longeant le cours d’eau jusqu’à sa guilde. Empoignant Dissidia puis la faisant rapidement tourner d’un coup au-dessus de sa tête, il la plaqua dans le même mouvement dans son dos et avec l’effet d’élan la chaine de cette lame vint faire le tour de son buste pour qu’il l’attrape avec son autre main et accrocher le dernier maillon à l’épaulière d’Eradius. Tout était millimétré, ce n’était qu’une question de routine maintenant.




Spoiler:
 
Alice Faust

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 30/08/2012
Âge : 30
Guilde : Cait Shelter
Magie / Malédiction / CS : Serei no Mahô / Constellationniste

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.500
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mercenaire de Campagne
MessageSujet: Re: Road trip to Cait Shelter [Pv Alice Faust]   Lun 10 Déc - 15:26
"Nous avons tous nos propres problèmes, tu dois bien avoir les tiens aussi Jecky. Et puis j'ai eu de la chance ce n'est pas donné à tout le monde."

Il est difficile de croire qu'une enfant aussi jeune puisse penser ainsi, pourtant c'est le cas, elle ne se permet pas de se plaindre puisqu'elle sait que ça peut toujours être pire. Cela ne l’empêche pas de ressentir une certaine rancœur à ce sujet et de la jalousie quand elle voit des familles heureuses, mais bon il ne faut pas trop lui en demander. On en reviens donc au sujet principal, le gang de guignol, car avouez le, il est très dur de les prendre au sérieux, les pauvres cultive l'étrange au plus haut point et sans avoir l'avantage de rendre cela mystérieux et effrayant bien au contraire. Sils ne semblaient pas réellement méchants, rien ne prouve non plus qu'ils ne cachent pas leur... Non sérieusement qui pourraient penser que c'est imbéciles soit réellement dangereux ? Si cela devait être le cas, cela serait un grand et beau stratagème imaginez, qu'elle bons moyens de mettre votre ennemie en position de faiblesse, faites vous passer pour des crétins et laissez le vous estimer jusqu’au moment de mettre un plan en œuvre. Dans le cas d'Alice elle est juste trop désemparée et abasourdie pour savoir comment réagir, comme si son esprit refusait catégoriquement d'analyser ces informations la laissant dans une incertitude effrayante. Cela ne sera pas long, il avait réussi à un peu la rassurer avec ses paroles, néanmoins elle se sentait toujours mal.

"D'accord..."

Ainsi donc, la stratégie du mercenaire était bien réfléchie, pas étonnant puisqu'il a de la bouteille. Penser à les provoquer et à joueur sur leurs orgueils et une tactique usé de bien des manières, mais qui semble toujours aussi efficace. La jeune mage ne préféra rien dire, jusqu'au moment où il dévoila sa couverture, une belle perche en perspective pour le cerveau de la demoiselle qui s'empressa de la prendre au vol.

"Vos gros derrières ne vous sauveront pas de mon papa d'abord !"

Dit elle en tirant la langue, le tout de manière peut-être trop naturelle, a-t'il réveiller la petite fille en elle ? Peut-être, enfin elle c'est senti bien soulager de s'être soulagé et le tout s'en ce rendre compte de tout cela. Si seulement elle pouvait s'apercevoir que parfois exprimer ce que l'on ressent et aussi facile que de dire une bêtise à haute voix.

"Ne soit pas trop méchant avec ces brindilles noires papa."

Et c'est ainsi qu’après sa petite provocation qu'ils ont eux le droit à leurs leçons sous la forme d'un bras de fer. Honnêtement s'il n'était pas déjà en haut dans l'estime de la demoiselle c'est à ce moment la qu'il aurait remonté, il est évident qu'il aurait pu les massacrer avec une main dans le dos et pourtant il n'a pas choisi la facilité de la violence gratuite et à essayer de leurs faire comprendre sans les faire souffrir plus que nécessaire. C'est ainsi que le mercenaire prouve qu'il est du bon côté de la barrière, il n'est pas une brute épaisse sans sentiment, une bonne personne pour résumer. Peu importe les réelles intentions de "papa Jecky" Alice l'a perçu ainsi, comme elle a pensé qu'il les a piégés, car cette première leçon ne semble pas suffisante pour ces hurluberlus. En fait, ce gang semble être le genre suffisamment idiot pour se sortir de n'importe qu'elle histoire, sans victoire, mais sans réelle défaite non plus. Une fois les révélations faites sur sa fameuse chasse au trésor pour les trois "vrais méchants" Alice c'est aussi mis à rire, timidement bien que de bon cœur avant de lui dire un simple.

"Bien joué 'papa'."

Petit à petit ils avancent inévitablement vers la fin du chemin, si seulement ils pouvaient avoir plu de route à faire ? Enfin soit, pour le moment et maintenant le calme réinstaure il est temps de penser au campement pour la nuit. Heureusement qu'il est habitué à tout cela, car, il ne faut pas trop compter sur elle pour survivre dans la nature puisqu'elle n'a pas la moindre notion de campement de fortune ou autres choses du même genre. De nouveau de la marche, elle avance sans un mot puisque la fatigue la prend de plus en plus et elle à plus la démarche d'un zombi que d'un être intelligent. Pourquoi ne pas simplement demander à s’arrêter ? Pour une raison bien stupide, elle ne veut pas le décevoir bien sûr, il est parfois difficile de s'imaginer toutes les histoires qui se créer dans la tête d'une enfant, même quand celle-ci à quatorze ans. D'ailleurs si elle n'avait pas été dans cet état elle aurait bien volontiers applaudi calmement Jecht quand il a rangé son arme dans un geste théâtral digne d'un cirque, peut-être pas à ce point la, mais impressionnant tout de même. Ainsi la route continua jusqu’à ce que le colosse aguerri finisse par déterminer leurs points de chute pour la nuit. Pour être honnête la jeune mage n'est pas en état de déterminer si oui ou non c'est un bon endroit, quand il confirme qu'il est temps de monter le camp tout ce qu'elle trouve à faire c'est de s'effondrer au sol après une légère excuse dite à voix basse plus par fatigue que timidité. Une chose est sûre, elle va bien dormir cette nuit, à poings fermés et pas seulement parce qu’elle n'a pas le choix vu son niveau de fatigue, aussi, car avec son Jecky elle se sent en sécurité. Oui il ne faut pas grand-chose pour être bien avouons le, pourtant cela ne l’empêche pas d'en vouloir régulièrement plus comme tout le monde ou presque. Ainsi, son sommeil sera lourd, mais en bonne petite demoiselle, elle n'aura qu'un simple souffle doux, vous pensez qu'elle brisera son image avec des ronflements digne d'une bête féroce ? Mais non on ne vois cela que dans les histoires caricaturales voyons, en plus il est à noter qu'elle brise déjà bien aisément tout sérieux qui pourrait l'entourer vu qu'instinctivement elle dort en suçant son pousse et dans la position fœtale.
Jecht Hatsuyuki
Le Lion BlancLe Lion Blanc

avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 15/10/2012
Âge : 24
Guilde : Minami no Okami
Magie / Malédiction / CS : Régénération accélérée

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.030
Statut: Mercenaire de Rang A
Renommée : Mercenaire Connu
MessageSujet: Re: Road trip to Cait Shelter [Pv Alice Faust]   Dim 13 Jan - 1:31


Longue nuit de surveillance


Jecht se pourvut d’abord de créer un feu suffisamment puissant pour repousser tout animal sauvage dans un bon rayon, mais également pour réchauffer convenablement la petite Alice qui pouvait facilement prendre froid par une nuit aussi fraiche. Elle dormait paisiblement, il s’en assura un moment en observant le moindre signe de sommeil profond. Son petit visage angélique endormis était suffisant, elle dormait à point fermé, enfin, à pouce dans la bouche fermé. Pour le vieux Lion Blanc il allait en être autrement. Cette nuit n’était rien d’autre au final qu’une habituelle nuit de surveillance comme il en avait souvent faite. Les bases étaient bien respectés, le feu, les provisions disposés à proximité, une vue complète sur la clairière bordée de forêts au loin, la rivière à proximité, une colline juste derrière, tout venait d’être sécurisé en très peu de temps. Ainsi fait, les aptitudes de Jecht pouvaient être employées à leur plein potentiel en cas de besoin. Néanmoins cette forêt au loin l’inquiétait, elle donnait une vue profonde sur la zone où ils se trouvaient, bien qu’une évacuation rapide pouvait être effectuée par la rivière pour se rendre vers la colline et préparer un point de retraite, des tirs de flèches ne pouvaient être vues dans le noir. Le mercenaire farfouilla dans son sac, il y trouva quelques bouts de ficelles, de la corde, son couteau de cuisine et deux trois petit pièges achetés chez un ninja qui lui avait certifié que quelqu’un marchant dessus s’y prendrait à deux fois après jusqu’à la fin de sa vie s’il ne perdait pas un pied.


Préparant le tout à l’avance, Jecht déposa toute ses affaires à côté du lit de fortune de la jeune constellationniste, se fondant dans l’ombre, disparaissant mais surveillant constamment le point de campement où Alice dormait. Il avança comme on le lui avait appris à l’armée, déplacement furtif, une sorte de tactique visant à se déplacer plusieurs fois en diagonale du point que l’on vise, évitant ainsi la ligne directe. Arrivant au milieu d’herbes très hautes, il se mit à s’accroupir, attendant, écoutant. Peu d’animaux actifs, quelques chouettes, des rongeurs et autres petits trucs craignant pour leurs vies, mais cette forêt semblait calme, aucun prédateurs ne semblaient être proche. Le feu agissait donc comme prévu, pourtant Jecht restait à l’affût, si un feu peut éloigner un prédateur, il peut aussi en attirer un autre. Les hommes, bandits, mages, bref, des suicidaires. Se relevant, il ne progresserait pas plus loin que l’orée de la forêt, préférant largement poser des pièges que d’avancer à l’aveugle. Il prit une branche qu’il t’ailla avec son couteau, créant ainsi un véritable pieu en bois. Du reste, il l’entoura d’une ficelle suffisamment solide pour la relier à un autre morceau de bois qu’il replia en deux, le tournant en arrière à la limite de la rupture. Puis il y accrocha une clochette, une petite facétie qui n’en est pas tant, tuer des gens avec un piège n’apporte rien, encore faut-il être averti. Il tendit juste après une corde qu’il plaça très bas attachée entre deux arbres, reliée au piège pour qu’il se déclenche si un ou plusieurs individus s’approchaient de trop. Il disposa ensuite quelques masabishi un peu partout autour pour être sûr qu’il se déclenche par un homme et non un animal.


Puis par soucis de sécurité il retourna assez vite vers Alice, la laisser seule déjà autant de temps était en quelque sorte un manquement à son devoir, mais avec ça il était assuré de passer une partie de la nuit au calme. Il s’approcha du feu et s’asseyait en tailleur, Dissidia étant toujours posée à côté de la jeune mage. La nuit n’était pas encore bien avancée, peut-être était-il onze heure ou minuit, mais guère plus. Sortant sa carte, Jecht se rendit compte que Cait Shelter n’était pas si loin que ça, si Alice se levait même un peu tard, ils pourraient y être avant la tombée de la nuit. C’est sûr qu’avec le train en trois heures ils s’y seraient rendus, mais bon en ce moment les trains, allez savoir pourquoi, étaient de plus en plus sujets à des attaques par des mages noirs. Bien qu’étant habile contre des mages, un endroit aussi confiné qu’un train n’était pas du tout le plus adapté pour son style de combat. Observant le foyer ardent grésiller, l’ancien Lieutenant se dit que finalement c’était la solution la plus sure, pas la plus courte, certes, mais apparemment Alice n’était ni pressée ni contre ce petit voyage. Le regard aux yeux ambre du mercenaire se dirigeait toute les deux minutes au moins vers sa protégée, comment pouvait-on dormir si profondément avec insouciance ? Un petit sourire parcourra son visage à cette pensée. Après tout, elle était encore jeune, elle pouvait se le permettre, il était là pour ça, pour elle. Jecht se leva lentement, s’approchant de cette jeune enfant aux cheveux roses pour remonter la couverture au niveau de ses épaules. Restant quelques instants à proximité, il scruta l’horizon quelques minutes. Il était l’heure de refaire une ronde, la nuit allait être longue.


Toutes les heures deux heures durant, le mercenaire de Minami no Okami fit des rondes habituelles, revenant même de temps en temps avec des fruits rouges comestibles trouvés pour la jeune mage à son réveil. Lui venait de trouver pour se nourrir un genre de petit lézard, pas plus grand qu’un gecko mais ayant assez de viande pour le tenir une heure sans qu’il n’ait de sensation de faim. Faisant griller sa trouvaille sur le feu, c’est avec patience et une incroyable sensation de plénitude qu’il leva les yeux vers les cieux étoilés. Tout était si parfait, observant ce ciel complètement dégagé, le son d’un feu crépitant, d’une rivière s’écoulant à côté. Mais à peine avait-il fini son maigre encas que des clochettes retentirent. Jecht leva très lentement la tête, l’oreille portée vers la zone. Un piège avait été activé, puis deux, puis trois. Un petit cri de douleur se fit entendre, ce n’était pas animal, c’était humain. Empoignant Dissidia alors qu’il était encore assis, il se leva sans faire de bruit, du haut de son mètre quatre vint et quelques il pouvait très bien apercevoir une dizaine de torches et silhouettes approchant de leur direction.


Jecht : Tch ! C’était trop beau ..


Malheureusement, elle avait beau dormir fermement, une baston si près avec Dissidia allait forcément faire du grabuge, et pas qu’un peu même. Prenant une minute de réflexion, Jecht eut une idée pour le moins déroutante à première vue, une idée qui pourtant allait s’avérer être la plus judicieuse. Cherchant dans sa besace, l’ancien lieutenant sortit une assez grosse gourde, il en eut même un regard inquiet en la regardant, sachant pertinemment ce qui allait se passer en la buvant. C’était un pur concentré d’alcool, assez puissant pour mettre un homme moyen KO en une bouteille, mais avec sa régénération de cellules, Jecht pouvait faire étalage d’un art peu commun, mais foutrement efficace. Laissant Dissidia à côté de la jeune Alice, il fonça promptement vers la nuisance menaçant au loin pour arriver à leur contact avant qu’ils ne soient trop proches. En temps normal, il l’aurait rapidement réveillée pour fuir, mais la nuit étant bientôt finie, il avait aussi besoin d’un peu d’exercice. Ils étaient une vingtaine, armés assez lourdement, katanas, gourdins et lances, quelques-uns d’entre eux n’ayant rien, probablement des mages, et un leader qui était pour le moins charismatique. La quarantaine, long manteau noir, l’œil assez précis, pas une lopette quoi. Comme prévu en voyant d’office le mercenaire isolé et seul, ils se présentèrent comme étant une guilde noire de bandits pillards et autre, bref, finalement des tantouzes. Mais alors qu’ils lancèrent un assaut sur Jecht, celui-ci plaça sa main en opposition en hurlant un puissant « STOP » qui étrangement eut l’effet espéré. Il expliqua alors ses motivations, tel un gentleman parlant à d’autres gentlemans, qu’une jeune demoiselle dormait près de cette rivière et qu’une rixe ne mènerait qu’à son réveil impromptu et assez désagréable, expliqua-t-il en détaillant que les adolescents manquant de sommeils était si irascibles à ces âges-là.

Imaginez la scène, des barbares, voleurs, bandits et un mercenaire, tous d’accords sur le même problème au lieu de se foutre dessus diplomatiquement. Même le chef de cette guilde acquiesça, son fils, disait-il, étant invivable alors qu’il avait seize ans. Personnellement je me suis marré à concevoir ce retournement de situation, mettez-y un peu du vôtre je vous prie en imaginant au mieux ce concept de quiproquo loufoque. Bref, c’est après quelques minutes de légère euphorie, un petit débat sur les adolescents de nos jours et sur la difficulté de la vie actuelle que Jecht proposa de terminer légèrement plus loin. Acceptant avec une certaine forme de finesse et d’élégance, Jecht commença donc son un contre vingt à environ cinq cent mètres de la jeune mage endormis. Il était parfaitement encerclé, c’est avec malice et un sourire légèrement sadique qu’il souhaita bonne à ces opposants, leur proposant bien généreusement de se rendre avant de vider la bouteille d’une traite. Et c’est avec éloquence et une certaine prestance dans son vocabulaire que le chef présumé de la guilde refusa son offre, lançant l’assaut avec un sort de Hi no Maho. Le sort percuta Jecht de plein fouet que s’emplâtra par terre, le feu ne l’ayant pas trop brulé étrangement, mais il semblait KO ... ou plutôt ... endormi. S’approchant avec étonnement pour constater la mort de leur adversaire, c’est dans un ronflement digne d’un wagon à plein régime que Jecht leur répondit de la plus gracieuse (à comprendre disgracieuse) des manières, se relevant on ne sait comment dans un élan de vacillation. Dans le même mouvement ses deux points allèrent rencontrer deux nez avec une force assez puissante pour laisser entendre le doux son d’une cloison nasale en train de rompre.


Complètement fait, titubant aux extrêmes, Jecht tomba une nouvelle fois, évitant avec les yeux fermés un coup de Katana qui tentais de le frapper et qui se planta dans l’herbe. La douce euphorie de tout à l’heure était terminée, tournant sur son dos à la manière d’un break dancer, il envoya un énorme Kick dans nuque du manieur de la lame avant de se hisser sur les deux mains tel un gymnaste ivre faisant le poirier, il balança le poids entier de son corps en arrière, tombant sur un pauvre petit maigrelet surement mort sous le poids du Lion Blanc ivre. En non, il bougeait encore, mais proche de l’asphyxie. Jecht se retourna de suite pour s’assoir sur le dos de sa victime, le sourire niais sur son visage, il était en train de faire tourner son poing en l’air en hurlant « Huuue Dada ! » en lançant son épouvantable rire caractéristique, vous savez, ces épic rires qu’on ne supporte pas parce qu’on a envie de rire rien qu’en l’entendant ? Beh voilà ! Il se pencha aussitôt en arrière, enfin non, il s’effondra comme une masse pour éviter par réflex un coup de lame visant la tête. Le dos contre le sol, il attrapa le sabre par la lame et la poussa par force pure vers son manieur pour que celui-ci se ramasse le pommeau dans le nez.


Mais alors qu’une sorte d’attaque massive semblait se profiler contre lui, Jecht sauta sur sa nouvelle victime, quelque chose lui avait tapé dans l’œil, au sens figuré, car il évita en titubant un nouveau coup de sabre en lançant un vulgaire sourire abruti contre son assaillant. Il lui décolla une pure droite la paume ouverte, autrement appelée, une mandale, mais pas une gifle, non non, une pure bastos, ce celle qui vous décollerai la rétine, qui l’éjecta au loin dans un arbre, manquant de faire tomber ce dernier. Au cours du vol, le katana et le fourreau tombèrent devant le mercenaire. C’était ça qui lui avait tapé dans l’œil. Lâchant un violent « zoulie ! » voulant signifier en langage humain « quelle belle lame que voilà, permettez que je vous l’emprunte ? » sans demander l’avis au possesseur cela va de soi. C’était un petit katana, sans rire, une très belle lame, garde ronde très fine, pommeau en lanières rouges, gravures sur le flanc droit de la lame, c’est alors que le pire regard existant sur le visage de Jecht apparut. Pour vous faire une idée, imaginez un regard de « It’s rape time » ... mais ivre ! Le suiken était l’option surement la plus dégradante pour sa propre conscience morale, mais au moins il pouvait latter tout plein de gens sans les tuer avec ses poings, mais avec un sabre, l’affaire tourne en danger de survie contre ses opposants.


Quelques heures plus tard, le soleil commençait à se lever lentement, une belle journée se profilait à l’horizon, il était huit heures au beau matin, et la jeune Alice se réveillait paisiblement d’une bonne et longue nuit de repos. Jecht était non loin, dans la rivière, complètement frais et disponible pour continuer sa mission. A côté d’Alice se trouvait désormais une nouvelle lame, mais aussi plein de fruits, et l’es vêtements déchirés de son protecteur. Heureusement qu’il en avait d’autre dans son sac. Alors qu’il revenait tout trempé vers elle, il lui lança un petit sourire jovial, lui demandant si elle avait bien dormie. Le mercenaire s’approcha du feu pour se réchauffer, étrangement, Eradius avait réduit de taille, il n’avait plus de plaques de métal l’entourant, n’étant réduit qu’à l’état de « manche » en quelque sorte sur les deux bras mais comme il n’avait pas de T-shirt, cela donnait un style pour le moins.. Unique.


Jecht : J’espère que vous avez faim, mademoiselle Faust [lança-t-il avec un sourire protecteur, sachant pertinemment qu’il ne lui raconterait rien de ce qui c’était passé cette nuit] Sinon, on peut faire un petit détour sur le chemin, il y a un petit village non loin de votre guilde qui fais de très bon petits déjeunés
Jecht Hatsuyuki
Le Lion BlancLe Lion Blanc

avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 15/10/2012
Âge : 24
Guilde : Minami no Okami
Magie / Malédiction / CS : Régénération accélérée

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.030
Statut: Mercenaire de Rang A
Renommée : Mercenaire Connu
MessageSujet: Re: Road trip to Cait Shelter [Pv Alice Faust]   Mar 2 Avr - 16:28


Cait Shelter


La journée de marche repris. La petite Alice l’étonnait de plus en plus, cette jeune mage toute frêle et toute mignonne qu’il aurait envie d’adopter avait changé de tempérament progressivement au cours du voyage. Timide et réservée au début, la présence apparemment protectrice du vieux lion ne semblait pas l’avoir repoussée, au contraire c’était comme si la présence de Jecht l’avait rassurée, chose qu’on ne se dit pas forcément au premier coup d’œil envoyant cette vilaine bête. Nan mais sans rire, quatre-vingt-dix kilos de viande maniant une arme toute aussi lourde et aussi balafré qu’un mur de maison ayant fait la guerre de sécession. Pourtant sa capacité de régénération aurait dû le prémunir de ce genre de disgrâces physiques, mais bon, si vous saviez la quantité d’énergie que ça demande. La jeune mage ne semblait pas y prêter si attention que ça, elle avait même encore invoquée un cheval appétissant pour qu’il la porte le temps du trajet. La route n’était plus longue, Jecht l’amena dans un village proche pour qu’ils y déjeunent, afin qu’elle ait des forces au cas où sa magie ne lui permettrait pas de tenir une invocation trop longtemps. Il avait tout prévu en ancien militaire qu’il était, les imprévus ça arrive souvent, donc savoir y pallier rapidement est un avantage non négligeable. Le village était fleuri, assez jovial, on y sentait une ambiance festive, Alice jouait souvent sur le fait que Jecht pourrait être son père, ce qui mettait fortement le lion blanc dans l’embarra, n’étant vraiment pas habitué aux enfants. Puis ils trouvère une petite auberge assez jolie où se restaurer avant de reprendre la route en fin de matinée. Le mercenaire avait eu largement le temps de supprimer toute trace d’alcool dans son sang avec la régénération de ses cellules, ne laissant ainsi aucun indice à la jeune Alice sur ses mésaventures de cette nuit.

Puis le chemin repris son cours sans embuches, marchant à un rythme assez lent afin que les petits pieds de la mage suivent. Vers le quart fin du voyage, Jecht avait même prit l’initiative de porter Alice sur ses épaules, pour le plus grand bonheur de celle-ci. Puis finalement vers la fin de l’après-midi, Cait Shelter était en vue. Un grand village avec un bâtiment bien distinct, une grande rivière à flanc de falaise. C’était un bien bel endroit pour y établir un siège de guilde. La jeune constellationniste lui demanda alors s’ils se reverraient, ce que confirma aussitôt le mercenaire vu qu’il était souvent en déplacement. La journée s’acheva au comptoir de la taverne de Cait Shelter où Jecht reçut un paiement plus les remerciements du Master de la guilde, une petite mage assez désaxée mais toute aussi joviale qu’Alice. Il y rencontra même un mage de Lamia Scale qui se rendait à sa guilde à travers la forêt d’Irida. C’était la route la plus dangereuse, mais la plus directe pour se rendre à pied à Rochair. Qu’a cela ne tienne, il se proposa pour faire le chemin ensemble, du moins sur une partie. Ce fut un sacré voyage, mais le Road Trip jusqu’à Cait Shelter s’achève ainsi.


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Road trip to Cait Shelter [Pv Alice Faust]   

Road trip to Cait Shelter [Pv Alice Faust]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Nord :: Carmina
-