Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez

 [Job annexe] La grande première !

AuteurMessage
Ren Ikari
Admin / Le Lotus MélancoliqueAdmin / Le Lotus Mélancolique

Ren Ikari

Messages : 981
Date d'inscription : 18/05/2012
Âge : 27
Guilde : Quatro Cerberus
Magie / Malédiction / CS : Sky Dragon Slayer
Magie / CS Secondaire : Sky Snow Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 6.520
Statut: Mage de Rang S+
Renommée : Mage Illustre
MessageSujet: [Job annexe] La grande première !   [Job annexe] La grande première ! EmptyMar 17 Juil - 19:35
Spoiler:
 

L’évènement de Val que j’attendais avec impatience allait enfin arriver. Bien évidemment, très peu de monde savait que j’avais hâte que ce jour arrive, mais je pensais que tous les cerbères commençaient à s’en douter, surtout depuis que j’avais dû faire une représentation devant la plupart d’entre eux à cause de Ken. Ce dernier ne perdait rien pour attendre, il avait réussi à s’esquiver à chaque fois que je voulais lui tomber dessus ou alors il laissait le corps à Shina pour être certain de pouvoir disparaitre lorsqu’il le désirait, c’est-à-dire, si la situation n’était plus à son avantage. J’avais ragé pendant un moment mais, dans l’ensemble, je devais avouer que cela m’avait plu, j’avais enfin pu me dévoiler envers ceux que je considérais comme ma famille, ceux qui seraient toujours à mes côtés, dans les bons moments et les plus difficiles. Il avait donc été agréable de pouvoir jouer devant eux, leur montrant ce que je n’avais jamais osé auparavant et le résultat en valait la peine, je n’avais eu que des éloges et j’avais même pris l’habitude de jouer tout en haut du mât principal pour faire profiter ceux qui m’entendaient.

Bref, oublions tout ceci, cela ne regarde que moi, le plus important était ce qui allait arriver. La troupe musicale qui était connue pour sa diversité des instruments dans leurs symphonies aussi bien rythmées que douces, allait faire un concert à Val, Mélantropius. Bon nombre de fans était déjà au courant de cet évènement et j’en faisais naturellement partie, étant flûtiste amateur, je connaissais les plus grands de Fiore et la troupe en avait justement un que j’avais hâte de voir sur scène. En attendant, je m’amusais à jouer les airs les plus connus de Mélantropius, même si je ne pouvais que reproduire la flûte, rendant la symphonie un peu vide. J’étais aussi excité qu’un gamin qui allait recevoir son cadeau d’anniversaire, pour une fois que je n’avais aucune mission ou autre problème qui m’empêchait d’aller les voir, je jubilais. Alors que je chantonnais l’air d’une de leurs chansons, je fus interpelé par quelqu’un derrière moi:

_ Seriez-vous par hasard Ren ?

Surpris, je me retournai pour avoir en face de moi… Non, impossible, je devais rêver. Il s’agissait du guitariste et du chef de Mélantropius ! Mais que faisait-il ici ? Comment me connaissait-il ? Je lui répondis, en essayant de calmer mon excitation, que j’étais bien Ren, mais peut-être pas celui qu’il cherchait. Il me répondit avec un sourire que la description qu’il avait reçue était très ressemblante à la mienne, à savoir, un grand brun élancé, mage de Quatro Cerberus, portant des vêtements légers et un katana sur le dos. J’avais beau réfléchir, cela ne pouvait être que moi et j’écoutais donc ce qu’il avait à me dire avec la plus grande attention. À ma plus grande déception, que je ne pus lui cacher, j’appris que le flûtiste du groupe avait décidé de faire une carrière en solo, mon idole avait donc abandonné la troupe. Malheureusement, ils étaient partis pour annuler le spectacle lorsqu’un cerbère vint les voir en leur proposant d’aller me chercher à la guilde pour demander mon aide afin de remplacer le flûtiste pour le spectacle prévu le soir même.

Choqué. Perdu. Voilà des mots qui pourraient traduire convenablement le sentiment que j’éprouvais en ce moment même. Premièrement, je voulus savoir qui était le membre de la guilde qui l’avait envoyé et il m’apprit qu’il avait juré de ne rien dire, ce qui ne m’aidait pas réellement. Mon hésitation dut le rendre suspicieux puisqu’il me demanda si j’étais réellement un flûtiste et je sortis ma flûte pour lui prouver que je l’étais bien. Il me pria de le suivre pour l’aider et je ne pouvais pas résister à la détresse que je lisais dans ses yeux, ni à l’envie folle que j’avais de vouloir l’aider. Il m’agrippa et m’emmena voir le reste de la troupe qui m’évalua sur mes compétences, si bien que je dus leur jouer plusieurs morceaux de leurs propres créations et ils furent ravis. Les répétitions commencèrent pour que je puisse apprendre l’enchainement des musiques et je vérifie si je connaissais réellement toutes les partitions que je devais jouer. Tout se passa dans la bonne entente et le calme le plus déconcertant, ce qui m’étonnait puisque je n’étais pas vraiment du genre à étaler mon talent de musicien devant d’autres personnes. J’y arrivais peut-être parce que j’étais entouré de musiciens qui comptaient sur moi, tout comme les membres de la guilde pour le côté magie, cette fois-ci, c’était le côté mélodie qui était demandé.

Le soir venu, la troupe m’avait prêté un costume pour que nous soyons tous habillés dans le même style et je devais avouer que je n’étais pas très à l’aise, mais je fis comme si de rien n’était, il ne fallait pas que je m’attarde sur ce genre de détails. Les musiciens jetèrent un œil à la foule qui s’impatientait et je fis de même par pure curiosité. Erreur fatale. À voir le nombre de personnes qui campaient devant la scène en attendant que le spectacle commence, j’étais littéralement terrifié et mes jambes commencèrent à trembler avec violence. C’était impressionnant de voir que je pouvais tenir face au monstre le plus hideux de la planète, mais que j’étais mort de trouille devant une foule. Comme quoi, la magie ne pouvait pas toujours tout résoudre. En parlant de magie, vu l’état dans lequel j’étais, les vents commençaient à se réunir et les autres musiciens de la troupe s’empressèrent de me calmer pour éviter que je ne fasse voler tout le décor. Je finis par reprendre le contrôle et je leur assurai que tout allait bien, même si intérieurement je me sentais très mal en point. Je dus mal masquer mon appréhension grandissante puisque le guitariste alla souffler quelque chose aux techniciens chargés du bon fonctionnement de la scène. Il revint avec un grand sourire et m’affirma que je ne devais pas m’en faire, j’allais pouvoir commencer sans voir personne et je n’avais plus qu’à me concentrer sur la musique pour oublier le reste. J’acquiesçai et je m’installai à l’endroit prévu derrière les rideaux toujours baissés avant de prendre mon courage et la flute traversière à deux mains et de débuter la symphonie, mais également le concert.

Lien morceau 1

Les premières notes m’étaient réservées et je pouvais déjà entendre les fans crier leur contentement de se rendre compte que leur patience avait fini par payer. Dès que le deuxième instrument faisait son entrée, autrement dit, peu de temps après moi, les rideaux s’écartèrent pour effacer la limite entre nous et le public. Etrangement, je ne ressentis aucune gêne et les notes que je jouais s’enchainèrent parfaitement bien, comme si mon trac s’était envolé. Le guitariste me fit un clin d’œil et je lui répondis de la même manière pour lui affirmer que tout se passait bien, en effet, en étant concentré sur la musique avant de voir le public, j’avais réussi à effacer la présence des spectateurs. Je pensais que je devais grandement le remercier et je poursuivais la mélodie jusqu’à la fin que je devais également terminer en solo. Le public réagissait plutôt bien, je reconnus même plusieurs habitants de la cité qui devaient surement se demander ce que je faisais sur scène, et le chef de troupe décida d’expliquer ma présence ici et de me présenter par la même occasion:

_ Comme nous avons perdu notre flûtiste, nous avons failli annuler le concert de ce soir. Néanmoins, grâce à l’intervention de Ren Ikari, flûtiste et mage de Quatro Cerberus, nous pouvons nous reproduire devant vous alors profitez du spectacle !!

Je fus impressionné par la facilité qu’il avait d’expliquer la situation, il avait tout de même l’un des leurs et il en parlait comme si de rien n’était. Toutefois, le métier l’obligeait à être ainsi, même si le départ avait dû le toucher. La suite du concert se passa sans le moindre problème, je n’avais pas beaucoup de morceaux à jouer jusqu’à ce que vienne le moment où la flûte revenait sur le devant de la scène. Ce titre avait beaucoup plu, du fait qu‘il était très entrainant, si bien que je devais faire très attention à la manière dont j’allais le jouer, surtout que certains accords étaient difficiles à passer. Néanmoins, la confiance que m’accordait mes partenaires se propageait autour d’eux, allant même jusqu’à me donner la force de croire en moi et nous pûmes commencer.

Lien morceau 2

Encore une fois, je gardais la flûte traversière dans les mains et le départ se fit plus tard pour moi, les notes étaient toujours les mêmes, il me fallait les répéter jusqu’à ce que vienne le moment où je changeais de mesure mais cela n’était pas trop insurmontable. Le public se laissait aller au rythme de la chanson et je devais avouer que j’avais moi-même envie de me trémousser, ce ne fut que lorsque je vis les autres commencer à se laisser aller que je décidais d’en faire autant. Après ce morceau, je pus me poser un moment puisqu’ils n’avaient pas souvent besoin de moi, à part pour quelques notes sur différents flûtes. Pour clore le concert, ils avaient décidé d’interpréter une mélodie calme qui était par ailleurs ma préférée, ce n’était qu’un simple duo entre la flûte de Pan et le piano, mais elle avait quelque chose de magique en elle. Les autres se reculèrent pour nous laisser tous les deux au centre de la scène et le pianiste débuta les premières notes pour que je le rejoigne un instant après.

Lien morceau 3

Etant donné que la flûte de Pan ne demandait pas nécessairement les deux mains pour être jouée, j’avais une main de libre et, au vu de ma réaction avant la représentation, le chef de troupe avait soufflé une autre idée pour augmenter l’effet détente de cet air. Si je pouvais utiliser la magie des vents, d’après eux puisqu’ils ne savaient pas que j’étais un Dragon Slayer, je pouvais m’en servir pour le clou du spectacle. Il avait fait accrocher des feuilles près des amplificateurs de sons et mon devoir était de relâcher le vent pour les faire trembler et créer un son qui approchait celui des vagues. Tout en jouant de mon instrument, je fis jaillir un faible Kagitsume pour envoyer des rafales qui créèrent l’effet escompté, au plus grand bonheur de l’équipe. Les dernières s’évanouirent dans le silence avant qu’un tonnerre d’applaudissements retentisse, je me demandais si mon travail avait été bien fait, mais quelque soit le résultat, j’avais passé un merveilleux moment qui restera gravé dans ma mémoire.
HRP:
 

_________________



Game Master

Game Master

Messages : 1587
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: [Job annexe] La grande première !   [Job annexe] La grande première ! EmptyMar 7 Aoû - 0:30
L’enthousiasme du public est à son comble. Le Concert à pu avoir lieu, le flûtiste appartient à Quatro Cerberus et ses morceaux de musique sont en parfait accord avec le groupe comme si Ren avait joué toute sa vie en leur compagnie.

Les acclamations pleuvent sur le groupe et le Guitariste remercie chaleureusement la participation de Ren pensant sérieusement le recruter pour la suite de leur tournée. Il s'agit d'une grande surprise pour la population et les Mages connaissant Ren Ikari. En effet, ce dernier venait de dévoiler son incroyable talent au grand public.


=====================

Tu peux dès à présent aller poster ta demande de récompense dans le topic prévu à cet effet.

[Job annexe] La grande première !

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Centre :: Val
-