Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation













Le Deal du moment : -33%
Pack Ecouteurs SAMSUNG Galaxy Buds 2 Noir + Chargeur ...
Voir le deal
99.99 €

Partagez

 [EVENT] Fêter Noël en famille

Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Shi Tami
Modo / Mercenaire SolitaireModo / Mercenaire Solitaire

Shi Tami

Messages : 89
Date d'inscription : 12/07/2016
Âge : 24
Magie / Malédiction / CS : Berserker

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 6.000
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: [EVENT] Fêter Noël en famille   [EVENT] Fêter Noël en famille - Page 2 EmptyJeu 22 Déc - 0:08
Rappel du premier message :


Fêter Noël en famille
Feat Fiore
La pelle atterrit sur le bas-côté avec fracas, alors que résonnait un cri de triomphe. Après trois heures d’éprouvant labeur, Shi avait enfin fini de déblayer l’accès au château. Les marches verglacées ayant fait leur quota de blessés au sein même des employés, il était de son devoir de s’assurer que les invités ne souffrent pas des mêmes maux.
Tout était parfaitement réglé, et rien ne devait se produire ce soir-là. Épaulé par l’armée et certain que rien de dommageable ne pourrait arriver, le mercenaire avait décidé de quitter son armure pour un soir, se parant d’une tenue plus appropriée afin de participer aux festivités. Toute l’élite de Fiore était la bienvenue ici, afin de profiter au mieux des fêtes dans une trêve momentanée.

Après tout -il était bien placé pour le savoir-, les fêtes pouvaient se révéler un véritable enfer sans personne avec qui les passer. Ruminer sa solitude, accoudé au comptoir d’un bar ou seul dans sa chambre, n’était souhaitable pour personne. Malheureusement, c’était ce qui attendait bien trop de combattants ce soir. Car en vérité, bien peu de mages ou de mercenaires avaient une famille, un port d’attache où se reposer en cas de coup dur. La plupart étaient seuls, parcourant Fiore dans une perpétuelle vie de bohème, et c’était bien là l’un des points qui les poussaient à mettre leur vie en péril à chaque mission.

Pour ces raisons, la soirée avait été minutieusement peaufinée dans ses moindres détails. Shi eut une petite pensée pour le chef d’orchestre, qui avait passé la majeure partie de l’après-midi à souffrir la minutie de la maîtresse de maison en ce qui concernait l’organisation musicale.
Une fois dans sa chambre, Shi s’autorisa un soupir. Toute la pression qu’il avait accumulée au cours de ces dernières heures s’envola en un instant et sa tête se vidait alors qu’il se préparait, face au miroir.
Pour l’occasion, il s’était sobrement vêtu d’une fine chemise blanche, ainsi que d’une veste de blazer anthracite. Seule touche de couleur dans sa tenue : une fine cravate de soie vermeille, qui rompait avec les teintes qu’il chérissait habituellement. Mais après tout, quoi de mieux qu’une telle soirée pour se permettre de relâcher la tension et se montrer plus ouvert qu’à son habitude ?

Depuis qu’il côtoyait le milieu bourgeois, il avait eu le temps d’apprendre la majorité des coutumes qui régissaient ce monde à part. Il n’avait plus peur des faux pas, de mal se conduire ou d’entacher la réputation de celle pour qui il travaillait. Maintenant, il se sentait presque à l’aise dans cette ambiance.
La soirée, d’ailleurs, était sur le point de commencer. La musique se mettait à jouer doucement, alors que les colossales portes du château s’ouvraient dans un grincement, et que les premiers invités entraient.


Musique de la soirée:


AuteurMessage
Léonard Raziel Albae
Mage de Silent NightMage de Silent Night

Léonard Raziel Albae

Messages : 92
Date d'inscription : 08/08/2016
Âge : 29
Guilde : Silent Night
Magie / Malédiction / CS : White Dragon Slayer (1er G)

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.850
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: [EVENT] Fêter Noël en famille   [EVENT] Fêter Noël en famille - Page 2 EmptyMer 11 Jan - 18:17
Un, puis deux... Je regardais autour de moi, car j'avais l'impression d'attirer du monde tout d'un coup, trop peut-être. La première personne se présenta directement. Ray miziki... De nom, sur le coup, je ne voyais pas du tout qui s'était. Mais j'étais très physionomiste et une fois sa pomme devant mes yeux, ou plutôt une fois que mes yeux eurent le temps de remonter jusqu'à son visage, tout devint très claire. C'était le mage que j'avais rencontré dans la cabine d'un capitaine pirate. D'ailleurs, je me demandais ce qu'il devenait ce mec. Bref, nous nous étions croisés en ses lieux lors d'un voyage très mouvementé.

Il ne semblait pas me reconnaître, du moins pas directement. En même temps je m'étais grimé de manière à brouiller les pistes. Alors, autant jouer un peu avec lui en prenant une façon de parler très efféminé.

- Bien le bonjour ! Je suis tutsaki, enchanté ! Je suis arrivé ici, car j'ai été invité par le grand mec brin là-bas.

A ce moment j'avais pointé du doigt le grand gaillard de shi. Autant continuer à le taquiner et lui donner une certaine réputation.

- Donc tu vois, j'étais là tranquille dans un bistrot et lui, tu vois, il m'a direct invité à l'accompagner, genre tu vois, tac, tac, on va passer une super soirée et une super nuit et tout.

Bref trop bien quoi.

Ah oui, tu dis m'avoir déjà vu ? Possible mon grand, en même temps je fais beaucoup de danse un peu partout, tu vois quoi et si tu traînes un peu dans les bars, c'est possible que tu es vu une de mes prestas quoi.


Avec quelques gloussements par-ci par là, la base de mon sketch était posée.

- Des petites bulles ? Alors, là je suis d'accord mon grand.

C'est à ce moment que l'autre type arriva. Mais qui c'est qu'c'était ? La personne, très aimable, s'invita à notre conversation et ne semblait pas connaître grand monde. En même temps, c'était peut-être mieux pour lui, vu les gabaries du coin. Je ne m'étais pas préparé à jouer le rôle de la grande folle, mais le continuer allait être compliqué si d'autres personnes devaient encore venir. Mais bon, ça m'amusait.

- Bonsoir mon mignon, joyeux noïel à toi aussi ! Je t'ai jamais vu dans le coin, t'es d'où, tu fais quoi ? ein ? dit-nous ?

Là, le but était de me concentrer sur lui et rien d'autre. Si Ray arrivait à comprendre qui j'étais, j'avais peur de devoir fuir comme trop souvent dans mes nombreuses rencontres.
Yuna Tsubomi
Tākoizu TsubomiTākoizu Tsubomi

Yuna Tsubomi

Messages : 316
Date d'inscription : 14/08/2012
Âge : 27
Guilde : Cait Shelter
Magie / Malédiction / CS : Plant Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.130
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: [EVENT] Fêter Noël en famille   [EVENT] Fêter Noël en famille - Page 2 EmptyJeu 12 Jan - 12:27


La malédiction de la loi de Murphy




Evidemment, si tout se passait comme on l’espérait, ce n’était pas drôle, n’est-ce pas ?
J’avais passé la semaine ENTIÈRE à chercher dans toutes les boutiques la plus belle des robes. Tout ça pour QUOI ? Hein ?! A quoi avaient servi toutes ces ampoules, ces maux de dos, cette prise de tête ?!!! A RIEN. Je n’avais toujours rien à me mettre pour le bal de Noël chez les Heavens. Et celui-ci était DEMAIN ! Non mais je vous jure ! A quoi ça servait de s’y mettre une semaine à l’avance si c’était pour être dans une galère pareille !! Une cinquième veine vint apparaître sur un coin de tempe. Ma mâchoire se contracta un peu plus. Mon poing se serra. Toute tremblante de rage, je finis par pousser un hurlement de colère, digne d’un monstre assoiffé de sang. Le pauvre vendeur de la petite boutique où je me trouvais ne comprit pas ce qu’il lui arrivait. Il suivit d’un regard apeuré la furie qui se déchaînait dans son magasin, cherchant une robe de soirée, renversant les vêtements sur son passage. Il fut environ 20h quand je revins chez moi. Je n’en revenais pas. Je n’avais rien, les magasins étaient fermés, et le temps que je dorme, je n’aurais jamais le temps de trouver une nouvelle robe avant le début de la soirée. Vous imaginez ? J’allais devoir en remettre une que j’avais déjà mise une fois. Un vrai DRAME !!

Mais d’abord, il fallait que je me vide la tête. Si je cherchais une tenue dans l’état où j’étais, j’allais juste déchirer toutes celles qui me tomberaient sous la main. Aussi je sortis, et me défoulais à coup de magie dans les plaines près de ma guilde. Je revins une heure plus tard, à plat, toujours irritée, mais assez calme pour ne pas transformer ma garde-robe en un tas de tissus. Avec un grand soupire, je parcouru mon dressing. Je mis du temps à choisir, et soyez bien sûrs que je n’étais pas du tout satisfaite.

Le lendemain, je me réveillais plus tôt qu’à l’accoutumée, à savoir vers 11h30. Comme on disait, la nuit portait conseil, et j’avais quelque peu digéré la frustration de la veille. Je me surpris même à être optimiste ! Après tout, cette robe m’allait comme un gant, et était parfaite pour danser. Et, contrairement à certaines robes de type bustier, celle-là tiendrait sans problèmes. J’avais fait gaffe à qu’elle ne me dérange pas. Eh oui, quitte à avoir une ancienne robe, autant qu’elle soit confortable à porter ! Il fallait dire que j’avais l’habitude de ce genre de connerie. Eh oui, les gars, vous n’y pensez jamais, mais trouver LA robe à la fois belle et pas chiante à porter, c’était un sacré prise de tête ! Parce que vous êtes gentils, à vouloir nous voir dans des robes bustiers, ou dans des trucs moulants. Le fait est que les robes bustiers, ça GLISSE, et que les robe moulantes, ça REMONTE, et si on n’adopte pas très vite les bons gestes à intervalles réguliers, on peut se retrouver à moitié à poil très, trèèèèèèèèèès vite.

Mais la galère était loin d'être terminée. Le maquillage passait encore, c'était quelque chose que je maîtrisai, à force. La véritable question était, quelle coiffure allais-je faire pour aller avec cette robe qui, bien que décevante, m'allait plutôt bien. Là encore, je vis les choses en grand. Je n'avais peut être pas trouvé la robe de mes rêves, mais j'allais avoir la coiffure la plus magnifique qui soit ! L'image du chignon que j’arborerai était on ne peut plus net dans ma petite tête. Aussi je retroussai mes manches, enfilai ma robe et me mis au travail.


-Raaaaaaah, j'en peux plus!!

J'étais effondrée dans ma chaise, la tête rejetée en arrière, les bras tremblants. Une tonne de barrettes, un demi-litre de laque et une heure de travail acharné n'avaient pas suffi à venir au bout de ma chevelure. J'étais à peine parvenue à les boucler, les quatorze chignons que j'avais pu faire ne tenaient pas, ou étaient assez laids pour que je daigne tout recommencer du début. J'avais cassé trois des accessoires brillants censés orner la coiffure, et mes bras avaient tellement travaillé que j'en avais des courbatures. A bout de nerfs, les larmes aux yeux, je finis par gueuler une salve d'injures à l'adresse de cet enfoiré de destin qui avait décrété que j'étais son souffre-douleur. Non mais franchement, pourquoi, pour une fois, tout ne pouvais pas se passer comme prévu ?! J'avais même plus envie d'y aller, à cette fête! Si seulement une fée pouvait apparaître, tapoter ma tête de sa baguette magique et faire de moi une véritable bombe? Mauvaise nouvelle pour moi: les fées n'existaient pas, et je devais faire avec ce que j'avais, à savoir une robe beaucoup trop sobre déjà portée, un dernier survivant parmi mes accessoires, des cheveux lâchés à peine ondulés, des boucles d'oreilles, et ma frustration. Je restais assise sur la chaise, le regard vide. Je mis vingt minutes pour faire mon deuil.

-Heeeiiin!!! Déjà ??? Mais je vais être super en retard !!!

Et oui, pour la première fois depuis mon réveil, j'avais enfin fini par regarder l'heure. Et ça n'était pas plaisant à voir. Je n'étais toujours pas maquillée, et si je partais maintenant, j'aurais au moins deux heures à la fête!! Tu parles d'une boulet. Paniquée, je couru comme une dératée dans ma petite hutte. Après deux dérapages pas trop contrôlés, j'arrivais à ma salle de bain. Je saisis mon crayon noir, et, avec préci(pitation)sion je commençai le travail. Cela me prit moins de dix minutes, et le résultat était satisfaisant. Il me faisait un joli regard, plus habillé que d'habitude. Mais, surtout, mes lèvres colorées d'un rouge carmin donnaient au rendu final un aspect qui me plaisait beaucoup. Ding ding ding !!! Je vous annonce que la première réussite de la journée était enfin arrivée ! Sauf que j'étais en retard. Mouais... La prochaine fois que vous faites une fête, prévenez moi à l'avance, que je réserve mon mois pour me préparer. Je rajustais une dernière fois ma barrette, noire et ornée d'un tissu qui retombait avec mes cheveux. Ce n’était pas mal, mais je trouvais la tenue décidément trop sobre. Je m'apprêtais à partir, déçue pour la énième fois, quand une idée me vint. Je retournais une seconde fois ma hutte, perdis un quart d'heure dans la bataille, et trouvai enfin ce que je cherchais. Après l'avoir minutieusement ajusté, je partis enfin.

Vous savez enfin pourquoi les filles mettent autant de temps à se préparer.

Je vous épargnerai le train après lequel je dû courir, le type un peu lourd qui me colla tout le long du voyage, la demi-heure que j'ai passé à chercher le château. Le fait est que je finis par arriver à la fameuse fête. Avec trois heures de retard, certes, mais l'important, c'était d'y être! Je pris quelques secondes pour me recoiffer et passer en revue ma tenue. Ma petite robe noire n’avait pas un pli ! Asymétrique, elle ne couvrait qu'une de mes épaules, et enserrait ma poitrine avec un tissus plissé et parsemé de discrètes paillettes. En dessous du bandeau, le tissus devenait plus léger et flottant, toujours noir, et tombait avec légèreté et souplesse, épousant parfois la forme d'une hanche, ou le galbe d'une cuisse. Le tout s'arrêtait un peu au-dessus des genoux. Mes talons compensés, tenus à mes chevilles à l'aide d'une petite bride, ne m'avaient étonnement pas fait mal. Décidément, c'était ma veine. Comme quoi il ne fallait pas nécessairement souffrir pour être b... Bien. Potable quoi. Mes cheveux étaient toujours un poil ondulé, mais il ne manquait pas grand-chose pour qu'ils semblent normaux. Mes bas (parce que oui, j’avais dû mettre des bas noirs transparents en guise de collants, ces derniers étant tous troués ou sales) ne glissaient pas. Il fallait dire que j’avais trouvé LA technique ultime !! Mouhaha ! Non seulement j’avais l’air d’avoir des collants tout ce qu’il y avait de plus normal, mais en plus, je ne serais pas gênée ! Et la barrette était toujours en place. Parfait. Je remis un petit coup de parfum (Une eau de toilette au fruit de la passion, légère et fruitée, de la marque Bersace. Un délice !). Mais surtout, le détail dont j'étais particulièrement fière, celui-là même que j'avais trouvé au dernier moment, était toujours en place. Il était tout simple: c'était un ruban de soie noire, qui entourait délicatement mon cou et était terminé par un nœud. Ça n'était pas bien grandiose (Rien ne l'était aujourd’hui, vous me direz...) mais ça rendait plutôt bien ! Et puis je me consolais en me disant que les autres demoiselles avaient du galérer autant que moi !. Reprenant confiance, je m'avançais vers l'entrée, donnait mon invitation et pénétrait enfin dans la demeure.

Ce fut l'entrée la pire des désillusions.

Je vis des robes. Beaucoup de robes. Des sexy, des originales, des qui pourraient être taillées pour de vraies princesses, des flashy, des brillantes. Eh oui, les dames étaient somptueuses dedans. Et moi, j'étais là, avec ma robe noir et fade et mon jouet dans les cheveux. Quelques bon kilos de honte s’abattirent sur mon crâne. Je voulu faire demi-tour, mais ma conscience me donna un gros coup de boule. Il était hors de question que je rentre après toute la galère que j'avais vécu. Déterminée, mais pas trop, ignorant toutes ces merveilles de tissus qui m’entouraient, je m'avançai, à la recherche d'une connaissance. Je tombai, ô grand merci, sur Kalindra. Je m'avançais vers elle. Quoi de mieux pour commencer la soirée que de discuter avec une amie de ses problèmes.


-Kalou !

Je m'avançais vers elle, mis mes deux mains tremblantes sur ses épaules et lui adressa deux yeux écarquillés digne d'une folle en plein désespoir.

- Kalouuuuuuuuu, change-moi les idées, ou je crois que je vais tuer quelqu'un!!!!
dis-je avec une voix de pure psychopathe en manque.


Spoiler:
©odé par Ren
Aoyuki Tatsuki
Admin / HiryuuAdmin / Hiryuu

Aoyuki Tatsuki

Messages : 1155
Date d'inscription : 08/04/2012
Âge : 31
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Snow Dragon Slayer, 1st Gen
Magie / CS Secondaire : Holy Snow Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.890
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: [EVENT] Fêter Noël en famille   [EVENT] Fêter Noël en famille - Page 2 EmptyJeu 12 Jan - 18:10
Quelle soirée pourrie… Bordel, comment j’avais fait pour accepter de me fourrer dans un lieu qui puait autant le bourge. Oui, j’emploie ce verbe tant au sens figuré que littéral. C’était dingue le nombre de personnes qui avaient décidé de se plonger leur tête dans des bains de parfum, ça fumait de partout. La moindre qui passait à moins de deux-trois mètres de moi dégageait le genre d’odeur cul-cul qui te donne la nausée. Il est bien mon nez pour flairer le danger et les bêtes sauvages quand elles approchent, mais pour tout ce qui était de côtoyer la civilisation, c’était d’une misère. Je pouvais même pas savoir si je reconnaissais des gens autour de moi ou non.

L’ensemble des odeurs m’avait tellement fait tourner la tête que j’en avais perdue de vue Céles, noyée dans la mer de foule. Le débat interne commençait ainsi. M’enfoncer un peu plus loin dans le regroupement de bipèdes ferait que je devrais me confronter à différentes personnes, me faire observer par des individus, et surtout parler. Beaucoup parler, ce qui était, soyons honnêtes une seconde, pas la plus grande de mes qualités. Oui, je sais, difficile à croire. D’un autre côté, si jamais je ne le faisais pas, cela voulait dire que je laissai seule Céles à la merci de ces mêmes individus… Y compris les hommes un peu trop intéressés par la robe que JE lui avais faite… Ou plutôt de quoi elle aurait l’air sans la robe…

Soudainement, je retirai ma main qui avait commencé à faire recouvrir d’une légère couche de givre la table sur laquelle je m’appuyai. Huh, pas ma faute dirons-nous, c’était un « réflexe de dissipation », nous appellerons. Oui, ça colle bien. Toujours était-il que je voulus m’éloigner de ce petit incident de fuite de magie, quand je fus intercepté par quelqu’un qui m’appela au loin. Tournant la tête, j’aurais préféré ne pas avoir fait ce geste, et donc, reconnu son existence. Roy, qui m’avait reconnu, s’avança vers moi en faisant ses salutations excentriques (pas du niveau de son entrée, heureusement), m’invitant à boire avec lui. Avant qu’il ne puisse faire sa proposition, je levais la paume devant moi.


« - Ouais, non, pas pour moi ce soir. Je préfère m’abstenir pour profiter pleinement de la soirée… Écoutes, il faudrait que- »

Avant que je ne puisse dire qu’il fallait que je lui parle quelque chose, je fus interrompu par une nouvelle voix qui m’interpella, accompagnée d’une main sur l’épaule qui me retourna pour que je puisse voir le visage de la nouvelle interruption : Shi Tami, un mercenaire m’ayant sauvé le cul à Hosenka. Et bizarrement, je gardai pas un bon souvenir de cette journée. Mais ce n’était pas sa présence qui me fit grincer des dents, mais plutôt la nouvelle qui l’accompagnait. Amandil ? Amandil est ici. Et merde ! Il a fallu que la seule personne qui soit encore plus tarée que Fairy Tail se ramène ici ! Surtout que… Oh mon dieu, si jamais elle racontait comment on s’était rencontré à Celes… Nan, nan, je devais empêcher ça.

« - Tu te fous de moi ?! Tu vas te démerder tout seul, hors de question que je m’approches de cette folle. Moi, j’ai autre chose à faire. »

Et par autre chose, je sous-entendais trouver la blonde qu’était ma copine et me tirer d’ici avant qu’une catastrophe n’arrive. Regardant autour, en poussant les deux autres hommes d’une main sur les épaules pour passer devant eux, j’observai la foule, ignorant mon flair pour m’aider à me repérer. C’est alors que je repérai ainsi la robe de Céles, content de moi en me disant que la couleur était facilement différentiable finalement. Soupirant, je fis un premier pas pour aller vers elle, mais me stoppait en voyant qu’elle était en train de discuter avec une autre personne, à la chevelure identique à celle de la personne que je voulais à tout prix éviter, dans une tenue aussi noire que l’ébène. Le visage pâle (enfin, plus que d’habitude), je me tournai vers Shi en pointant la femme du doigt, lui demandant silencieusement si c’était bien elle. Acquiesçant à son tour, ma tête fit plusieurs aller-retour entre les deux duos entre lesquels je me trouvais, avant que je ne m’exprime.

« - Sainte putain de merde ! »

Et tel un homme voulant sauver un enfant d’un cataclysme, je m’enfonçai dans la mer de foule sans demander mon reste, bousculant sans vergogne quiconque se mettrait sur ma route, jusqu’à les envoyer au sol si trop de force était mise. Ce fut difficile, mais après quelques secondes, j’étais enfin arrivé à traverser les humanoïdes pour me retrouver à côté des deux blondes, soupirant en ne quittant pas mon regard de la femme masquée. Les yeux perçants, essayant de voir à travers les siens, je cherchai ses intentions sans vraiment savoir lire. Elle s’adressa alors à moi avec un ton presque moqueur, auquel je voulais répondre avec véhémence. Mais me rappelant de la présence à côté de moi, je me forçai à faire un sourire déformé, malgré une probable veine palpitante au front.

« - Je ne m’attendais pas à te croiser ici, Amandil…
- Oh ! C’est donc toi qu’elle connaissait ? Vous auriez pu me dire plus tôt, fit-elle en souriant.
- Quoi ?! Je ne m’étais pas rendu compte de ma voix élevée avant de me reprendre en toussant dans mon poing. Je veux dire, de quoi avez-vous parlé ?
- Hmmm… Elle me disait juste que vous vous étiez vu à Hosenka, et que tu avais encore fait des tiennes, fit-elle un sourcil levé.
- Vraiment ? Ha ha, le monde est petit, oui, hahaha… »

J’étais vraiment un mauvais acteur pour le coup, le rire nerveux accompagné d’un doigt essayant désespérément de me libérer de ce piège au cou (que les gens appellent cravate) à cause de la chaleur… Bordel, qu’est-ce que je ne donnerais pas pour me retrouver torse nu et me rafraîch-NON, Ao, la nudité est exactement ce qui t’as foutu dans cette situation de merde ! Il me fallait un plan de repli. Revenir vers Shi et Roy ? Mauvaise idée, cela ne ferait que faire revenir la conversation à ce qui s’était passé à Hosenka. Partir de la fête ? Non, je ne pouvais pas faire ça à Céles, elle voulait aller à cette soirée. Il me fallait faire en sorte de partir de cette piste… Piste, PISTE ! Ignorant l’éventuelle question d’Amandil, je pris dans ma main celle de Céles et me tournai vers la masquée.

« - Je suis désolé, mais j’entends une nouvelle chanson commencer, et j’ai… J’ai… Je me perdais dans mes mots en rougissant à ce que j’allais dire, alors que je regardai ma partenaire qui semblait être interrogative sur mes actions. Est-ce… Est-ce… Assume ! Est-ce que tu voudrais bien danser avec moi ! »

Une seconde.

Deux secondes.

Trois Secondes. La blonde rougit en soudainement en montrant sa surprise, complètement prise au dépourvu. Profitant de la confusion, je saluai l’autre blonde d’un bras jeté en l’air et m’enfonçai dans la foule, emmenant avec moi l’ange en robe blanche pour échapper au problème qui se profilait. C’était la seule excuse que j’avais trouvé pour à la fois échapper aux questions, mais aussi qu’on ne nous interrompes pas encore une fois durant cette soirée. Bon, en vrai, réussir à fuir n’était que la première étape du plan. La seconde était de trouver un moyen de lui annoncer que je ne savais pas danser sans m’en prendre une, parce que je lui avais menti. Bordel…
Drusdran Bodewig
Mage SolitaireMage Solitaire

Drusdran Bodewig

Messages : 11
Date d'inscription : 30/11/2016
Âge : 27
Magie / Malédiction / CS : Kaminari Mahō / Magie de la Foudre

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 900
Statut: Mercenaire de Rang E
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: [EVENT] Fêter Noël en famille   [EVENT] Fêter Noël en famille - Page 2 EmptySam 14 Jan - 14:35
Les deux hommes avaient l’air de s’entendre à merveille et heureusement, je n’avais aucunement l’envie de m’incruster dans une dispute et de me faire crier dessus. L’homme, qui précédemment, était en train de déballer des cadeaux, pointa son doigt vers une personne dans la foule que je ne pus apercevoir en raison des nombreux individus qui me cachaient la vue.

Je m'approchais donc du petit groupe me présentais et leur souhaitais un joyeux Noël. La personne que j'avais suivie du regard, me répondit alors :

- Bonsoir mon mignon, joyeux noïel à toi aussi ! Je t'ai jamais vu dans le coin, t'es d'où, tu fais quoi ? ein ? dit-nous ?

Lorsqu’il parla je fus étonné, je ne m’attendais pas à ce qu’il s’exprime d’une manière aussi efféminée, son apparence et sa façon de parler de coller pas du tout ensemble, mais bon, comme on dit « il ne faut pas se fier aux apparences, elles sont parfois trompeuses ».

Une fois qu'il m'eut salué, il me posa quelques questions, dont une qui me posait problème, d'où je venais, je n'avais pas pour habitude de le révéler, mais bon les chances pour qu'il vienne d'Era même ou de ses alentours sont minces.

-Hé bien, tu vois, je viens d'Era ça m'étonnerait beaucoup que tu ne connaisses pas et comme toutes les personnes ici, je viens fêter Noël comme il se doit. À ces mots, je lâchais un léger sourire. Et toi dis-moi, d'où viens-tu ? Et surtout comment t'appelles-tu ?

Une fois que j'eus terminé de parler, je bus quelques gorgées de mon verre, puis, je sortis la main de ma poche et je piquais un amuse-bouche qui se trouvait sur le plateau d'un serveur qui passait par là. Je me reconcentrais ensuite sur mon interlocuteur.

-D'ailleurs, je t'ai vu déballer quelques cadeaux sous le sapin, je montrais l'endroit du doigt, puis, je prenais un air complice tout en esquissant un sourire, tu pourrais peut-être me dire ce qui se trouve à l'intérieur ? J'ai très envie de savoir.

De son point de vue, je devais avoir l'air d'un fou, mais bon cela m'importait peu, la seule chose qui me faisait peur s'était qu'il parte en courant en croyant que je suis quelqu'un de complètement dérangé. Mais c'était vrai, j'avais vraiment très envie de savoir ce que contenaient ces paquets multicolores, je m'imaginais déjà en train de les déballer, dénouant délicatement le ruban qui maintenait le papier cadeau, puis, enlevant ce dernier pour tomber sur rien... Et oui, je suis incapable d'imaginer ce que contiennent ces paquets et c'est pour cette raison que je lui demande.
Amandil Anésidora
Modo / Mage SolitaireModo / Mage Solitaire

Amandil Anésidora

Messages : 340
Date d'inscription : 31/03/2015
Âge : 30
Guilde : Solitaire
Magie / Malédiction / CS : Necromancer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 6.000
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: [EVENT] Fêter Noël en famille   [EVENT] Fêter Noël en famille - Page 2 EmptyDim 15 Jan - 19:26
[Event] Fête de Noël en famille
Amandil



Même si j'avais quitté Jet et sa ''camarade'', je ne restais pas moins attentive à ce qu'il se passait autour de moi, à mon jouet préféré et aux alentours. Je pus observer que cette pimbêche de voleuse, celle qui était en train de danser avec lui, fit une acrobatie de danse plutôt inattendue. Je ne savais même pas que Jet serait d'accord avec ça. S'il avait fait ça, un petit tango ne serait pas grand chose, n'est-ce pas ?

Je fis ensuite ma danse avec Shi. Un moment agréable, très agréable devrais-je dire. Il semblait avoir été charmé par moi, mais il était parti dès que je lui avais donné un indice sur mon identité. Le preux, le vaillant, le généreux, l'admirable Shi Tami, s'enfuyait la queue entre les jambes dès qu'il avait saisi mon identité. Pff... lâche. Il ne m'avait pas semblé inquiéter, ni gêner par mon masque. Fait de prouver qu'il était courageux et n'avait pas peur de la mort. Cependant, au moment de découvrir mon identité, il part. Il semblait du genre de ceux qui aime la mort, jouer avec, mais n'aime pas l’enlacer.

Une fois que le mercenaire fut parti, je pus voir dans la foule, une personne qui n'avait rien à faire ici. Bon, certes, moi non plus, je n'avais plus rien à faire ici. Mais lui ! Lui, il était plus connu que moi, et même recherché ! À défaut de moi, du moins pour l'instant.... Qu'est-ce qu'il faisait là, lui ? Le service de sécurité était vraiment en panne ! Laissez entrer un voleur comme lui !

Gros silence intérieur.

C'était peut-être un voleur, mais moi, j'étais une meurtrière, une déserteuse, un démon. Comment je pouvais le critiquer alors que moi, je me trouvais également en ces lieux. Cet homme, Léonard Raziel, si j'avais deviné juste à Pyrée, faisait partie de guilde des voleurs. Soudain, gros éclats de rire internes.

J'étais seule un instant, le temps de trouver quelqu'un à qui parler. Soudain, un homme me frôla et me murmura quelques mots très, mais très dangereux pour moi. Cet homme qui avait été comme le vent m'avait murmuré des choses bien déplaisantes pour moi. Cet homme avait tout de suite deviné mon appartenance aux démons. Paniqué, méfiante, sur le qui-vive, je me retournais pour essayer de discerner le visage de cette personne, mais la foule l'avait déjà avalé. Il avait suggéré quelque chose au sujet de Tartaros. L'information selon laquelle Tartaros était à présent une guilde de démons était donc vraie. Mais ce n'est pas pour cela que je les rejoindrais ! J'avais fait un pacte avec Keyes certes, mais je ne faisais que ce que je voulais ! Même si sa litanie incessante sur Zeref était agaçante, elle n'en restait pas un objectif à atteindre...en plus de semer la zizanie, la trahison, l'anarchie et le chaos dans Fiore. Allié ? Ennemi ? Je ne savais pas encore dans quelle catégorie mettre ses démons. Mais s'ils étaient tous comme moi, tout dépendra de leurs personnalités versatiles.

Ensuite, j'étais allé parler à une jeune fille tout à fait charmante et tout ce qu'il y a de plus mignon, tellement que l'on croirait un ange descendu du ciel. Nous conversâmes un petit peu jusqu'à ce qu'un mouvement de foule se fasse derrière moi. Je me retournais alors pour voir de qui il s'agissait. Quelle fut ma surprise ! Cette tête n'était pas de celles qui vont à une fête, du moins normalement. Je fus encore plus surprise que le ''petit ange'' soit si familier avec le dragon grognon qu'était Aoyuki.
Il ne s'attendait à ce que je sois ici ? Il rigole ou quoi ? J'adore ce genre de fête où je peux embêter tout le monde. L'ange semblait stupéfait que la personne que j'avais rencontrée était ce lézard. Le toussotement d’ailleurs du sang-froid montrait qu'il était en train de paniquer. Je serais certainement plié de rire si j'oubliais les convenances. Un léger sourire moqueur et suffisant trahissait le fait que je me foutais intérieurement de sa tête de stalactite. Effectivement, le monde était petit. Quelle chance j'avais de pouvoir lui rendre l'appareil à ce grossier personnage sans passer par des mots, juste des expressions hautaines et provocatrices.
Mon sourire s'accentua quand je vis Aoyuki demandé à danser à l'ange. De la manière qu'il le faisait, on pouvait lire en gros sur son front ''Je suis en couple avec cette fille''. Étrange que ce grognon bébé dragon est trouvé quelqu'un vu son tempérament qui était a contrario de son élément.

Juste avant qu'il aille danser, je lui murmurais à l'oreille quelques mots :
« D'après ce que je peux voir, elle est votre ''force'', mais elle aussi votre faiblesse, faîtes attention à ce qu'elle ne perde pas les ailes. Si le cas devait arriver, cherchez-moi, je saurais rallumer la lumière. Je ne le fais pas pour vous, mais pour ce que vous êtes, votre statut. C’était simplement un conseil. »

Je l'avais murmuré de sorte qu'il n'y ait QUE le dragon slayer Aoyuki qui puisse l'entendre. Et puis, je ne lui avais pas menti. J'étais vraiment capable de rallumer la lumière de l'ange si elle perdait ses ailes. Mais avec une lumière noire. La lumière du désespoir. Si cela arrivait, cet homme deviendrait un parfait pantin. Il n'y a rien de plus puissant que l'amour, hormis peut-être la haine. Avoir de la haine envers quelqu'un signifiait que l'on ne l'aimait pas, donc il y avait aussi une sorte d'amour. Il faudrait donc que j'organise un ''accident'' pour le dragon des glaces, soit désespéré au point d'appeler mon aide, mais pour cela, il faudrait que MOI je ne fasse pas partie de ceux qui l'ont attaqué. Un plan diabolique !

La danse d'Aoyuki et du petit ange se finit. L'instant, une musique très intéressante se fit : un tango ! Jet ! Tu es à moi !
Je le cherchais tandis que les premières notes se faisaient. Puis je le trouvai.
« Jet ! Tu n'as pas oublié notre tango, n'est-ce pas ? »
C'est ainsi que je kidnappais Jet, bon gré, malgré pour faire un tour de piste avec lui et faire ainsi mon tango bien mérité.
Le pauvre, bien que normalement, ce soit à l'homme de conduire, c'est moi qui prenais l'initiative. Ainsi, même s'il était piètre danseur, j'aurais quand même ma danse. Lui n'aura droit qu'à quatre minutes ou cinq de cauchemar...ou d'enchantements tout dépend.
Tango fait avec Jet XD:

Codage par Yuna Tsubomi ♪


Jet Hyle
Admin / MagnétoAdmin / Magnéto

Jet Hyle

Messages : 622
Date d'inscription : 20/05/2013
Âge : 34
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Jiki no Mahô / Magie du magnétisme

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.295
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: [EVENT] Fêter Noël en famille   [EVENT] Fêter Noël en famille - Page 2 EmptyDim 22 Jan - 23:18
Alors qu'Amandil semblait quelque peu contrariée de ce refus, elle afficha néanmoins un certain amusement en faisant quelques remarques sibyllines dont je n'avais pas réellement compris le sens. Ou du moins, s'il y avait un sens caché à chercher. Cependant, je n'eus pas réellement l'occasion de me pencher sur le sujet, car rapidement, toute mon attention fut concentrée sur les pas de danses, pour réussir à suivre Aurore sans lui marcher sur les pieds. Je devais admettre que ce n'étais pas aisé, mais elle semblait une danseuse chevronnée, et réussit à me guider sans que je fasse trop de gaffes. Le petit compliment que je lui fis par politesse – non qu'il soit faux – sembla lui faire très plaisir, car elle devint aussitôt radieuse. Voilà une jeune fille qui avait besoin d'encouragements. En tant que son Master, je ferai en sorte de lui en donner à chaque fois qu'elle en méritera. Cela ne devrait avoir que des effets positifs. D'ailleurs, avec un grand sourire, elle me complimenta à son tour sur ma valse, me disant que j'étais doué. Je fis une petite grimace embarrassée, n'y croyant pas vraiment, mais c'était très gentil de sa part d'essayer. J'appris par la même occasion qu'elle avait conçu sa robe elle-même, ce qui lui valut un sourire supplémentaire.

Mage, danseuse émérite, couturière hors pair... Tu es pleine de surprises dis-moi.
*- Incroyable... ça tient presque au surnaturel...
Mais enfin, de quoi tu parles ?!
...*


Je fus cependant un peu surpris quand elle démontra sans m'avertir un pas de danse qui semblait plus adapté au twist qu'à la valse, revenant en position classique en un instant, mais avec de belles couleurs au visage. Je demeurais muet, ne sachant que dire dans ce genre de situation. Je laissais donc les dernières notes de musique s'éteindre avant de m'incliner selon la tradition, et de la lâcher enfin, souriant.

Je te remercie de cette danse, Aurore. J'ai beaucoup aimé. Je dois te laisser, car il y a certaines personnes avec qui je devrais sans doute discuter présentes ici ce soir. Je marquai une pause, hésitant un instant avant de reprendre. Si tu n'as pas trouvé de cavalier d'ici-là, je danserai à nouveau avec toi. Si tu en as envie, bien sûr !

J'écoutai sa réponse avant de repartir. Il y avait en effet un certain nombre de personnes à ce bal avec qui une discussion serait sans doute utile, bien que pas forcément souhaitée. J'avais fait des efforts sur moi, et pouvais être aimable, notamment envers mes camarades, mais avec des pseudo-étrangers, à savoir des gens que je connaissais très peu, parfois à peine de nom ou de vue, cela était une toute autre histoire. Je pensais d'abord aller parler avec Aoyuki, afin de le remercier de son intervention lors de notre procès, aux autres et à moi, mais cette succube d'Amandil était à côté de lui et de sa petite amie, ce qui l'écartait d'office. Bonne chance à lui. Roy était non loin, et les rumeurs parlaient de lui comme le futur Master de Blue Pegasus. Il aurait donc été correct que je le salue, mais il était lui aussi accompagné d'une jolie blonde, donc mieux valait le laisser roucouler pour éviter d'apercevoir ces yeux de flétan crevé et autres roucoulades que les gens appelaient « faire la cour ». Et puis, je n'avais jamais réellement été à l'aise avec les Pégases. J'aurais aussi voulu remercier notre hôtesse, la charmante Myrcella pour cette soirée, histoire de redorer un peu le blason de la guilde qui avait souffert par ma part, mais elle n'était pas apparue encore. Je ne connaissais pas assez les autres personnes présentes pour aller faire un brin de causette. Parler pour ne rien dire, ce n'était pas mon genre.
Je décidai donc d'aller au moins saluer notre marionnettiste attitrée. C'était sans doute parmi les personnes présentes celle que je connaissais depuis le plus longtemps. Et je savais désormais qu'elle me ressemblait plus que ce que je ne pensais. Je me dirigeai donc vers elle en slalomant lentement entre les divers invités et autre pique-assiettes, et finis par arriver non loin d'elle. Mais alors que j'allais ouvrir la bouche pour lui parler, une autre personne me devança. Je vis s'avancer une jeune fille dans une robe noire sobre, mais très jolie, avec une chevelure verte, une couleur que je voyais rarement. Verte. Verte comme...

Chibi ???

Je marquai une pause, C'était Vraiment la Chibi ? Cette ravissante jeune fille était la même personne que l'abominable petite peste qui avait déjà par deux fois gâché ma journée et hantait certains de mes cauchemars *rêves* cauchemars ! Depuis cette désastreuse aventure au Manoir Oblivion ? Non, il devait y avoir une erreur. Je refusai de l'admettre. J'ouvris et refermai plusieurs fois la bouche pour lui lancer une pique selon l'espèce de rituel malsain qui s'était créé entre nous deux assez rapidement, mais rien ne vint. Après quelques secondes, je finis par lâcher une phrase qui me surprit moi-même.

Tu es ravissante ce soir, Yuna. Kalindra, je suis venu te saluer, mais comme tu es avec ton amie, je ne vais pas vous déranger. On pourra toujours discuter à la guilde plus tard. Passez une bonne soirée toutes les deux.

Je fis demi-tour et repartit aussitôt sans laisser le temps d'une réponse élaborée. Mais pourquoi avais-je dit ça ? Ce n'était pas moi ça ! À moins que... oui, peut-être. Suite à cette discussion à cœur ouvert avec Ren, j'avais accepté certains de mes défauts. Et en regardant en arrière, malgré qu'elle soit absolument insupportable, je n'avais pas non plus été très aimable envers la jeune mage de Cait Shelter. Ce compliment de ma part était donc une manière de faire amende honorable, rien de plus. Pas besoin de chercher trop longtemps, cela ne servirait à rien.

Mais j'avais déjà réfléchi trop longtemps, car j'avais ainsi cessé d'être attentif à ce qu'il se passait autour de moi. J'avais donc manqué de reconnaître une certaine variété de musique. Et je n'avais pas non plus repéré l'approche implacable d'une jeune membre de l'armée runique très déterminée. Je n'eus donc pas l'occasion de donner mon avis avant d'être entraîné, contre mon gré sur la piste. Et ne sachant pas si je me ferais plus remarquer en suivant ou me rebiffant, je décidai de faire contre mauvaise fortune bon cœur, et de l'accompagner. Après tout, elle avait elle aussi eu une année difficile, et ces grands airs de séductrice qu'elle se donnait était tout autant un masque que celui qu'elle avait ce soir. Faisant en sorte d'ignorer les regards et les rires, je me laissai emmener sans grand enthousiasme. Je n'étais pas une poupée désarticulée, mais je ne prenais pas non plus la moindre initiative. Je laissai juste s'écouler la musique et faisais comme pour un moment chez le dentiste : j'attendais que ça finisse. Une fois l'air terminé, je ne poussai pas un profond soupir de soulagement, mais je me sentis tout de même mieux, et fis en sorte d'ignorer mes applaudssements, sincères ou moqueurs.

J'espère que tu as apprécié, car je ne referai pas ça tous les jours. Je vais te laisser avec tes autres connaissances, moi, j'ai encore quelque-chose à faire.

Je la saluai d'un geste poli de la tête et retournai vers le buffet. Cette soirée était le rassemblement de personnes de tous les horizons, et c'était là une petite occasion de me faire remarquer, en bien cette fois-ci. Je bus une coupe de champagne pour me donner du courage, avant d'en saisir une seconde, ainsi qu'une des petites cuillères à toast pour la tapoter contre le cristal, formant ainsi un carillon qui attirerait l'attention. Une fois suffisamment de silence et de regards tournés vers moi, j'hésitai une dernière seconde avant de prendre une inspiration, et de donner un petit discours.

Mesdemoiselles, Mesdames et Messieurs. Nous sommes tous réunis ici ce soir grâce à la générosité et à l'initiative de notre hôtesse, mademoiselle Heaven. Bien que nous n'ayons guère eu la chance de la croiser, je tiens à la remercier de cette somptueuse soirée.
La plupart d'entre vous me connaissent au moins de nom. Je ne suis pas un homme de discours. Mais devant temps de personnes si variées qui ne se réuniront sans doute jamais plus, je saisis cette occasion. Je connais la moitié d'entre vous moitié moins que je le voudrais. Et j'apprécie les autres moitié moins qu'ils ne le méritent. Cependant, cette année a été très difficile pour beaucoup de monde. Des épreuves ont été traversées, des camarades ou amis perdus, mais nous avons réussi à arriver jusqu'ici. Nous devons vivre en leur mémoire. Ne jamais abandonner nos objectifs et nos rêves de la vue. C'est ce que je ferai moi. Et je peux vous faire une autre promesse. Chacun aura exactement la récompense qu'il mérite...
Joyeux Noël à tous.


Et à ces derniers mots, je levai mon verre et le vidai, avant de me diriger vers la terrasse pour prendre un peu d'air frais. Je laissai les autres personnes pondérer mes paroles et en trouver les sens cachés, s'ils étaient assez malins pour ça...
Arric Jesmetine
SilvermoonSilvermoon

Arric Jesmetine

Messages : 219
Date d'inscription : 25/06/2014
Âge : 35
Guilde : Cait Shelter
Magie / Malédiction / CS : Ice Make

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 6.000
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: [EVENT] Fêter Noël en famille   [EVENT] Fêter Noël en famille - Page 2 EmptyDim 22 Jan - 23:58

SOLITUDE DE NOËL.



Arric fut attentive aux récits de ce Shi Tami.


Que de péripéties pour cet honorable Mercenaire. Il aimait se battre à la lance, faisant parti de ceux ayant réussi à maîtriser le potentiel de cette arme. Il était rapide et agile, même en armure, alors que la bretteuse, pour sa part, était vive grâce au manque de protection défendant l’intégrité de son corps. Et les habits qu’elle portait pour cette occasion n’avaient rien de défensif, servant simplement à ne pas apparaître presque nue dans une soirée mondaine publique. Il fallait s’adapter au monde qui évoluait. Mais pour les derniers mois qui étaient passés, il fallait dire qu’on subissait les événements, plutôt que de se voiler la face en prétendant changer son destin et participer à fonder un Fiore meilleur. L’Alliance Baram qui se manifestait, les rumeurs sur des "Démons" qui émergeaient, un Conseil mit en doute, des morts par centaine, un espoir en essoufflement, tout cela n’aidait pas à bâtir une espérance solide. Mais évidemment, des gens se dressaient face à l’horreur, au malheur et à la désolation. Tel Shi Tami. Et Arric aussi, bien que la jeune fille reconnût son inutilité la plus complète sur Gehenna Island. Elle en arrivait même à se dire que sa mort aurait été plus utile, pour gonfler le score des morts sur cet endroit. Aussi, elle aurait pu échapper aux tortures perpétrées par cette tarée de Mage Noire, à la fois folle et presque toujours masquée. Quel délire.

Toutefois, les histoires et les anecdotes qu’Arric souhaitait partager à son tour ne sortirent jamais de sa bouche, le jeune homme ayant étalé ses hauts-faits sur plusieurs minutes, pendant lesquelles Arric écoutait. Jusqu’à ce qu’il doive prendre congé pour régler une affaire, dans laquelle son intervention était nécessaire. Peut-être pour rejoindre son employeuse, Madame Heaven, ou alors régler un litige. Arric n’en savait rien. Et elle n’en saurait rien, vu qu’elle comptait s’éloigner. Battre en retraite. Encore...

Pourquoi tenter de s’intégrer quand on ne connaissait personne ou que tout le monde était occupé ? Et puis, on ne s’incrustait pas comme ça sans prévenir ! Quel manque de politesse. Un des principes élémentaires de Noël passait quand même par le respect d’autrui. Et en se ramenant avec des questions idiotes ou indiscrètes auprès d’un combattant peut-être bourru, Arric venait de faire une boulette. Il ne fallait plus en reproduire d’autres. Du coup, c’est après avoir bu son verre en entier, mais pas d’une traite, que la Ice Makeuse inspira longuement pour ensuite afficher un sourire poli et déclarer avec courtoisie une courte phrase au grand guerrier, pour ne pas être pénible.


- Je comprends. Encore merci pour votre temps, et… passez une bonne soirée de Noël, monsieur Tami.

Puis la Mage des Glaces s’inclina de nouveau, se redressa encore une fois, et fit demi-tour avant de se diriger vers un balcon donnant sur l’extérieur. La compagnie des étoiles poserait probablement moins de complications que la présence humaine, qui risquerait d’être agacée par la faute de Silvermoon et ses manières. Certains individus étaient acceptés avec leur excentricités. Mais pas Arric. De plus, qu’est-ce qui pourrait bien motiver quiconque à tolérer les extravagances d’une aliénée ? Rien. Car oui, Arric se trouvait anormalement convenable, ce qui procurait chez elle un sentiment de façade, d’illusion, de cachotterie. Surtout que les derniers événements, ou du moins les plus récents, n’ont pas aidé la demoiselle à revenir dans de bonnes conditions psychologiques suffisantes pour tout supporter. Avec la bataille de Gehenna Island, son séjour en captivité, l’affrontement dans le Désert Nérobi, et ses réminiscences de souvenirs, en ayant parlé avec son interlocuteur au sujet des cicatrices, n’aidaient pas.

Quels que furent les nouveaux invités, Arric n’y prêta pas attention, trop absorbée par les astres dans la nuit pointillée d’éclats blancs. Certains des individus déjà présents, ou récemment arrivés, riaient de bon cœur, ce qui s’entendait jusqu’au balcon même inconsciemment. D’autres semblaient se disputer, mais cela ressemblait plutôt à une chamaillerie d’enfants qui finirait peut-être en réconciliation. Des clameurs surfaient sur l’ambiance générale et parvenaient quelquefois à parcourir la distance des lieux, même s’ils étaient d’imposantes dimensions, en termes de largeurs, de longueurs et de hauteurs aussi. Un manoir immense, à n’en pas douter, et appartenant à la famille Heaven. Ils devaient bien s’y plaire. Arric se hasarda intérieurement à se demander comment ils avaient acquis cette bâtisse. Si les Heaven l’acquirent par des paiements ? Par un héritage ? Par certains concours de circonstances ? Par chance ? Aucune hypothèse ne devait être écartée, mais la duelliste ne connaîtrait jamais la réponse définitive. Premièrement, car elle n’avait jamais vu la propriétaire ; deuxièmement puisqu’elle n’était peut-être pas présente à la soirée, ou du moins physiquement absente de son champ de vision ; troisièmement, car c’était impoli de fouiller ou de poser ce genre de question. Donc autant ne rien demander. Une solution facile, mais judicieuse.

Quelqu’un, apparemment, énonçait un discours. Il avait raison, autant en profiter grâce à la situation qui s’y prêtait bien. Il emballait la foule, peut-être. Ou bien cela se finirait en bide total. Arric n’écoutait pas, mais elle ne put s’empêcher de verser quelques larmes, pour les essuyer rapidement au final. Non pas à cause du discours, mais pour des raisons dont elle n’aurait les éclaircissements que plus tard. En attendant, il lui fallait sortir. Arric avait besoin d’air, et décida donc de sortir dehors.

La demoiselle en avait fini avec la fête.


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [EVENT] Fêter Noël en famille   [EVENT] Fêter Noël en famille - Page 2 Empty

[EVENT] Fêter Noël en famille

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Fêter Noël en famille
» Sortie en famille \o/
» Ren, Fubuki et Bran retrouvent leur famille !
» Parce que je n'ai jamais vraiment quitté la famille.
» [Achat] Un nouveau membre rejoint la famille Genji... !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Nord :: Shirotsume :: Château Heaven
-