Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation













Le Deal du moment :
Blue Lock : où acheter le Tome 22 ...
Voir le deal
12 €

Partagez

 Escale à Mirlepipui [feat Aoyuki & Harley]

AuteurMessage
Erald Bathory
Blue HawkerBlue Hawker

Erald Bathory

Messages : 23
Date d'inscription : 17/02/2016
Âge : 28
Guilde : Silent Night
Magie / Malédiction / CS : Sekken no Mahô
Magie / CS Secondaire : Heitan no Mahô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.300
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Escale à Mirlepipui [feat Aoyuki & Harley]   Escale à Mirlepipui [feat Aoyuki & Harley] EmptyLun 11 Avr - 17:05
Hydralia, ville où le mélange de l'eau et de la foudre étaient le plus important de tout le Royaume. Bâtie à un emplacement stratégique à proximité de deux fleuves, elle en tirait la plus grande partie de sa force. Son réseau hydraulique faisait des fiers et des jaloux. Ce dernier permettrait de faire fonctionner l'usine, dominant la ville entière, qui crachait sa vapeur noire, polluée et malodorante tel un poumon putréfié. Je n'avais guère de connaissances en ce domaine mais, je la soupçonnais d'être la source de ce perpétuel temps de chien. Non mais sérieux, il ne pouvait pas s'arrêter de pleuvoir ne serait-ce que cinq minutes dans ce taudis !? J'avais prévu le coup mais cette pluie incessante et torrentielle me tapait sur les nerfs ! Moi qui pensait être préparé psychologiquement à subir cet assaut diluvien, j'étais au bord de la crise de nerf. Sans compter que ce jour-là à l'air d'être pire que ceux auxquels les gens sont habitués.

Lorsque je suis arrivé, ils vaquaient tranquillement à leurs occupations. Enfin, tranquillement, si l'on faisait abstraction de leur visage de zombie battu par sa bonne femme. Remarque, hommes, femmes, enfants et vieillards affichaient tous le même air maussade et désespéré. Néanmoins, ils marchaient « tranquillement » sous la pluie. Or, vers la fin d'après-midi, la pluie s'était intensifié. Le ciel était devenu encore plus noir que noir, j'ignorais que c'était possible, et les éclairs ont commencés à déchirer le ciel. Voilà pourquoi je parlais d'une ville mélangeant l'eau et la foudre. Les quelques lacrymas en ville aidaient à se repérer sous ce déluge mais je ne trouvais pas d'abris. Je voulu haleter une troupe de vigiles, ces derniers sont repérables avec leurs propres lacrymas, mais je refréna bien vite cette pensée. J'ignorais tout de la politique interne de cet endroit. Tout ce que je savais, c'était que le seigneur local traitait avec l'armée de Fiore et leur fournissait des armes aussi secrètes que puissantes. Or, enquêter sur ce lien était la raison de ma visite en ce lieu. MAIS JE DEVAIS AVANT TOUT RÉUSSIR À ME TROUVER UN ABRI DANS CE BLED POURRI PAR LA PLUIE !!!

Ce que je réussis à faire après un temps que je trouvais bien de trop long. Je ferais néanmoins l'impasse sur le nom déplorable du lieu : L'auberge du Mirlepipuit. Le nom était loufoque mais je compris instantanément qui en avait eu l'idée en y pénétrant. Le barman était un bonhomme ayant la quarantaine, plus poilu qu'un mammouth roukmout avec une moustache à faire pâlir un porte-manteau mais surtout un style vestimentaire et une décoration faciale... On a souvent critiqué mon style mais le sien... Sur le coup, je faillis vomir face à un tel manque de goût. Mais qu'importe, je réussis à trouver une table déserte où m'installer et me plonger dans mes pensées. Ceci, après avoir passé commande d'un verre de vin, j'ai les habitudes tenaces. Étant enfin à sec, et s'agissant des règles élémentaires de politesse, j'enlevais ma capuche. Ceux m'ayant déjà croisés pouvaient alors constaté que mon maquillage avait payé l'humidité ambiante, problème que je résolus de quelques mouvements, et que j'avais attaché mes deux éternelles mèches de cheveux en une sorte de queue de cheval grossière. Je les libérais alors d'un seul geste avant de plonger mon regard dans mon verre et entamer mes réflexions.

Ma mission du jour, façon de parler, était en apparence assez simple et ne se différenciait pas trop des dernières qui m'ont été confiées. Enquêter sur le fonctionnement de l'usine et réussir à dérober des informations sur les armes en cours de fabrication. La récente altercation entre la coalition des mages noirs et le Conseil à Gehenna Island avait obligé les deux partis à exhiber les cartes qu'ils avaient en main. J'avais pour ma part, refuser d'y participer, ne voulant pas que ma couverture soit grillée. Aussi, la volonté de tout savoir des innovations techniques était compréhensibles. Il y avait en quelque sorte, une guerre technologique en préparation et personnellement, j'avais déjà envie de voir un camp gagner. Après, il est vrai que pour Silent Night, tout conflit était une aubaine. Il fallait payer des vivres, des armements et autres sans parler des frais d'entretiens et de déplacement ! Si le Conseil savait qu'il traitait avec une de nos entreprises pour la reconstruction de son poste, je me demande quelle tête il ferait...

Qu'importe, ma mission de ce jour était un simple repérage et avant de pouvoir la réaliser, j'aimerais déjà que le temps se calme. Or, cela ne semblait pas s'arranger. Cela me laissa au moins le luxe de me plonger dans mes pensées et de réfléchir à la mission secondaire que l'on m'avait confié. Les gradés souhaitaient savoir s'il était possible de prendre possession de la ville et, par la même occasion, de l'usine. Le principal problème que je voyais à cette idée était l'intervention de l'armée qui suivrait.

Avoir sur le dos quelqu'un du calibre du Conquérant serait un très gros problème. Le préférable serait de réussir à exploiter la population locale qui n'éprouve rien de positif envers son seigneur actuel...

Alors, je laisses mon cerveau faire fonctionner ses méninges, je dégustais tranquillement mon vin. Il était rare d'avoir de tels moments de tranquillité en ce moment. Malgré tout, j'éprouvais un certain inconfort. À cause de mon imperméable, je n'avais pu prendre mon éternel chapeau et cela me faisait bizarre d'avoir la tête nue. Mais quand je pensais à ma situation, tranquille au sein d'une auberge, je fus pris d'un frisson et d'un mauvais pressentiment tant le tableau m'était familier.

Non, c'est pas possible. Après tout, combien y avait-il de chances qu'elle débarque ici ?
Harley Walker
Mage SolitaireMage Solitaire

Harley Walker

Messages : 106
Date d'inscription : 09/02/2016
Âge : 23
Guilde : Mage indépendante
Magie / Malédiction / CS : Fairy Magic/Magie des Fées

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.800
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Escale à Mirlepipui [feat Aoyuki & Harley]   Escale à Mirlepipui [feat Aoyuki & Harley] EmptyMar 12 Avr - 14:01


Harley se retrouve encore dans un endroit vraiment relou. Pourquoi? Parce qu'il pleut sans cesse et que la foudre gronde assez souvent. C'est sûr qu'ici elle ne pourra pas prendre le soleil et bronzer comme elle le souhaiterait. Enfin, elle était là car elle voulait en apprendre plus sur les mystères de Fiore qui avaient disparu il y a maintenant un moment. Les fameux Régalias, il est dit dans certaines archives qu'elle a prit le soin d'analyser qu'il y eut un Régalia qui s'est activé à cet endroit il n'y a pas si longtemps que ça. Vous allez bien sûr vous demander où a-t-elle pu savoir tout ça. Elle en avait entendu parler de ces Régalia pendant son périple seule, et s'est renseignée auprès de quelques groupes clandestins avec qui elle avait travaillé. Et c'est ça qui la mena à Hydralia, l'endroit de pluie et de foudre de la région.

Harley Walker: Ok ... mais il pleut trop là en fait!


La jeune femme commençait à accélérer le pas vers un endroit où elle pourrait se réfugier. Elle passait devant plusieurs maisons qui fermaient leurs volets. Un orage arrivait, la pluie s'intensifiait, les éclairs devenaient de plus en plus fréquents et de plus en plus fort aussi. Heureusement que le maquillage de la folle coulait peu sinon elle aurait été obligée de se remaquiller et ça prendrait une heure. Ses cheveux, eux par contre n'allaient pas tenir la couleur. Son blond revenait à sa couleur normale. Elle trouva enfin une auberge, en tournant les yeux partout elle croisa le regard du gars qu'elle avait vu à Oak Town, à croire que tous ceux qu'elle a rencontrés là-bas la suivent.

Harley Walker: Bon, je vais aller le voir après. Avant ça ... je vais devoir enlever mon maquillage et le reste de couleur sur mes cheveux. Je vais pas aimer cette journée!


La demoiselle se mit à marcher rapidement vers les toilettes pour femmes et passa sa tête sous l'eau, son maquillage coulait dans le lavabo. Elle ne voulait pas se regarder, elle n'aimait pas son visage, son maquillage servait à cacher son passé qui la faisait souffrir. Une fois complètement démaquillée et qu'elle eut enlevée sa couleur de cheveux elle se passa la tête sous un lacryma d'air chaud pour se sécher. Une fois cela fait, elle ouvrit sa veste en cuir, assez trempé, dévoilant un petit maillot lui remontant juste au-dessus du nombril. Son maillot était troué à de nombreux endroits. Elle laissa tomber ses cheveux dans son dos et quelques mèches sur son épaule. Elle avait tellement peu l'habitude d'avoir un visage aussi ... naturel.

Visage sans maquillage:

Harley Walker: Non ... ça me rappel trop l'ancienne Harley ... Ouch ... ma tête!


Plusieurs souvenirs de son enfance lui revenaient en tête. Elle secoua sa tête et but un peu d'eau avant de retourner dans la salle de réception où l'homme d'Oak Town était assis. Elle baissa sa tête et vint s'asseoir en face de lui. En relevant sa tête elle lui jeta un bref regard.

Harley Walker: Qu'est ce que tu fous là? Tu me suis toi aussi? Il y a quelques jours j'ai déjà revu la gamine runique là!


Elle essayait de cacher son visage avec ses cheveux en souriant à moitié. Elle avait honte de son visage! Mais n'osait pas l'avouer.

Aoyuki Tatsuki
Admin / HiryuuAdmin / Hiryuu

Aoyuki Tatsuki

Messages : 1155
Date d'inscription : 08/04/2012
Âge : 31
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Snow Dragon Slayer, 1st Gen
Magie / CS Secondaire : Holy Snow Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.890
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Escale à Mirlepipui [feat Aoyuki & Harley]   Escale à Mirlepipui [feat Aoyuki & Harley] EmptyLun 18 Avr - 10:01
« - Temps de merde, mission de merde, ville de merde… »

Oui, vous ne rêvez pas, je suis une nouvelle fois d’humeur massacrante pour changer. En même temps, pourquoi j’aurais une raison d’être de bonne humeur avec une journée pareille ? Vous voulez un résumé de la situation ? Bien. Pour faire court, comme pour chacune des fois où je me sentais d’humeur d’aller ailleurs qu’à Magnolia (enfin, à part pour coller deux-trois mandales au Domus Flau), c’était pour partir en mission. J’avais pris une affiche de missions qui indiquait un travail en apparence pépère à Hydralia, une ville au bord d’une grosse source d’eau. Il paraîtrait que ça serait leur principale source d’énergie… Bah, j’ai jamais été intéressé par ce genre de truc, c’était plus souvent galère et pète-cul qu’autre chose.

Enfin bref, tout ça pour dire que mon objectif était de rejoindre la demeure d’un homme se trouvant à Hydralia, qui avait besoin de l’aide de mages étant capable de retrouver un objet de valeur qu’il avait perdu. Simple et clair, inutile donc de perdre en tergiversions, j’étais prêt à partir pour me faire encore un peu d’argent (il fallait dire, maintenant que j’avais plus de personnes qui venaient vider mon frigo, il me fallait bien récupérer de l’argent pour le reremplir…). Comme à chaque fois, la première étape fut la plus difficile : le train. Mais j’étais fier de ce voyage, car malgré la distance, je n’avais pas relâché le contenu de mes entrailles dans le train ! Une grande première, je commence à m’habituer à parcourir ces démons moteurs… Bref, tout ça pour dire qu’une fois arrivé sur place, j’eu la parfaite surprise d’apprendre que la mission était déjà accomplie, une autre guilde s’étant chargée. J’étais bien tenté de me défouler, mais bon, évitons de rajouter plus de problèmes à la guilde qu’elle n’en créer déjà toute seule…

Et voilà donc comment je me suis retrouvé en plein milieu de la rue, à jurer comme un vieux marin bourré. Enfin, si ce n’était le fait que j’avais dû monter dans un démon de fer pour arriver ici, j’aurais sans doute pu surmonter la colère et l’épuisement, mais là, il y avait cette foutue pluie qui ne voulait pas s’arrêter ! Sérieusement, moi qui pensais qu’aucun temps ne serait pire que le milieu du désert de Nérobi, voilà que je commençais à presque vouloir me dorer la pilule pour éviter de finir trempé comme un clebs ! Et en plus, c’est quoi la meilleure ? Y avait pas de train qui repartait avant le lendemain, et je ne trouvais pas une seule auberge ouverte ou avec une place ! Ce n’était qu’après un gros quart-d’heure que je m’arrêtai à un établissement au nom imprononçable, qui semblait avoir de la lumière ET pas trop de monde. Inspirant pour mieux soupirer et mieux calmer ma frustration, j’ouvris la porte et utilisai mon souffle pour autre chose.


« - BOR-DEL enfin échappé à cette pluie ! »

Je pus sentir le monde se tourner vers moi après ma déclaration, mais je m’en fichais, j’étais à l’abri de la flotte et, je ne croyais pas que j’allais dire ça un jour, content d’être « au chaud ». Fermant la porte et lançant un regard aux quelques peu qui continuaient de me regarder pour les indiquer d’arrêter, je commençai à faire un inventaire de ma tenue, me rendant compte que j’étais complètement trempé. Soupirant une nouvelle fois lourdement, je retirai ma veste pour la laisser se suspendre à un portemanteau le temps que ça sèche. La sensation de froid ne m’aurait pas dérangé (sinon, je ne me serais pas retrouvé torse-nu à l’heure actuelle), mais les gouttes coulant sur le corps, ce n'était pas le plus agréable. Grommelant dans ma barbe inexistante, je me dirigeai alors vers le comptoir afin de passer ma commande.

« - Oy ! J’voudrais une chambre et un truc frais à boire. Et évitez l’alcool s’il vous plait. »

Une fois que j’avais confirmation que j’aurais tout ce que je voulais, je sentais que le contrecoup de l’adrénaline précédente commençait à faire son effet. La fatigue me gagnait enfin, avec l’accumulation de la course, des nausées du train précédent et la gueulante qui m’avait foutu en rogne. Je soupirai de plus en plus alors que je me levai pour me diriger vers une table afin de pouvoir me poser. Cependant, j’étais tellement dans le coltard que je ne faisais pas attention à s’il y avait des personnes déjà assises ou non. Prenant la première chaise me tombant sous la main, je l’écartai afin de pouvoir me mettre en place, m’assis et laissa ma tête tomber lourdement sur le bois. Je n’étais pas encore à un niveau d’épuisement qui me ferait dormir sur place, mais j’avais l’impression que mon crâne était lourd, et avant envie de le laisser se reposer un peu. Loin était de moi l’idée d’interrompre une conversation entre deux autres blonds cependant.

« - Journée de merde… »
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Escale à Mirlepipui [feat Aoyuki & Harley]   Escale à Mirlepipui [feat Aoyuki & Harley] Empty

Escale à Mirlepipui [feat Aoyuki & Harley]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Balade à Crocus [Feat Rin & Harley]
» Les Rebelles de Mac Anu ! [PV Harley]
» Absence de Harley Walker
»  Récompense pour Roy/ Harley/ Léo [ 1 Rp le 12/09/16]
» Open your mind [Feat. Nao]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Sud :: Hydralia
-