Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation













Le Deal du moment :
Où acheter la display japonaise One Piece Card ...
Voir le deal

Partagez

 Une dette à payer [Pv Amandil Anésidora]

AuteurMessage
Rei Tendô
La Main NoireLa Main Noire

Rei Tendô

Messages : 763
Date d'inscription : 08/07/2012
Âge : 30
Guilde : Oracion Séis
Magie / Malédiction / CS : Nenriki no Mahô / Télékinésie

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.470
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Une dette à payer [Pv Amandil Anésidora]   Une dette à payer [Pv Amandil Anésidora] EmptyLun 21 Sep - 22:07

J'avais décidé en me rendant à Hespéria d'être le plus direct possible cette fois. J'en avais assez de jouer le gentil mage noir laissant toujours une chance à mes victimes. Cette fois, ma cible ne s'en sortirait certainement pas si j'avais la possibilité de parvenir jusqu'à elle. Et je n'avais pas choisi n'importe qui cette fois. Je me dirigeais droit sur le quartier résidentiel appartenant à Dalt Wisney en personne, le propriétaire du parc éponyme.

Pourquoi avoir fait ce choix ? Sa tête n'était même pas sur un contrat et je ne gagnerai pas le moindre jewel pour faire couler son sang. Non, la seule raison qui me motivait à le supprimer était une vieille rancœur à propos de ses laboratoires souterrains dont j'avais pu constater l'existence lors de mon précédent passage dans cette ville. Même si j'avais pu décider de passer l'éponge sur ce que j'avais pu voir, quelques contacts ont pu m'apprendre que les expériences menées en secret n'avaient en réalité jamais cessé. J'hésitais encore entre m'infiltrer dans le labo et saboter leur travail en les supprimant un par un ou faire une entrée fracassante, à l'image de ma dernière visite.

Pendant que je réfléchissais à l'approche la plus efficace, je progressais dans les rues du parc, le crépuscule s'abattant lentement sur cette ville animée par d'innombrables attractions. Les milliers de lacrymas de foudre prenaient le relais sur la lumière du soleil, inondant peu à peu les alentours d'une lueur magique dont la source semblait intarissable. Afin d'éviter d'être reconnu par les agents de sécurité du parc, j'avais rabattu ma capuche afin de dissimuler mon visage dans l'obscurité magique de mon Oracion cape.

En sortant de Dalt Wisney Resort pour accéder à la périphérie de la ville, j'aperçus du coin de l’œil une patrouille d'écuyers runiques se dirigeant vers moi. Je bifurquais alors pour changer de ruelle afin d'éviter d'attirer l'attention avant même d'avoir pénétré dans la résidence de ma cible. C'était pourtant assez étonnant qu'une telle patrouille se trouve ici ce soir. Habituellement, les agents de sécurité de Dalt suffisaient amplement pour assurer la tranquillité du parc d'attractions. Peut-être avais-je raté de récents événements qui auraient pu conduire à une nouvelle mesure du Conseil. C'était pourtant étonnant que je n'ai pas été mis au courant d'une telle nouvelle. Il devait sans doute y avoir autre chose.

Cette réflexion finissait à peine de mûrir dans mon cerveau qu'un bruit de pas derrière moi attira mon attention. Un petit homme au crâne rasé vêtu d'une toge blanche se trouvait là, à contre jour, la lumière d'un lacryma de foudre étendant son ombre dans ma direction. Cette forme me semblait familière, un peu trop même pour que je puisse penser à une coïncidence. Un petit rire sadique fut le seul échange que je pus avoir avec cet individu, avant qu'il ne s'éclipse pour laisser place à un groupe d'écuyers runiques de ce côté de la ruelle. Ces derniers ne semblaient pas avoir prêté attention à ce mystérieux personnage. Pourtant il était bien réel, je n'avais tout de même pas halluciné...

Sachant qu'il n'allait rien m'arriver de bon si je restais dans les parages, je filais dans l'autre direction à toute vitesse. Le fait que je dissimule mon visage leur avait déjà paru suspect et les gardes du Conseil commençaient déjà à me suivre. Si je commençais à causer des ennuis maintenant, je n'aurais aucune chance de parvenir jusqu'à Dalt aujourd'hui. Filant à toute vitesse dans les ruelles de la périphérie, j'empruntais des directions sans même y réfléchir afin de semer mes poursuivants.

De longues minutes de course-poursuite prirent fin lorsque je n'entendis plus les bottes des écuyers runiques à mes trousses. Tentant tant bien que mal de récupérer mon souffle, je repris lentement ma progression en essayant de me faire le plus discret possible. Les derniers magasins de souvenirs se dressaient devant moi tandis que je quittais cet enchevêtrement de rues pour arriver sur une grande artère menant aux quartiers résidentiels chics. La villa de Dalt se trouverait certainement tout au bout et en hauteur. En regardant simplement son parc d'attraction, nul doute qu'il avait la folie des grandeurs et que son domicile n'y ferait pas exception.

J'avançais désormais plus calmement, mes battements de cœur revenant à la normale. Plus rien ne pouvait désormais se dresser entre cette ordure et moi.
Amandil Anésidora
Modo / Mage SolitaireModo / Mage Solitaire

Amandil Anésidora

Messages : 340
Date d'inscription : 31/03/2015
Âge : 30
Guilde : Solitaire
Magie / Malédiction / CS : Necromancer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 6.000
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Une dette à payer [Pv Amandil Anésidora]   Une dette à payer [Pv Amandil Anésidora] EmptyMer 23 Sep - 21:55







    Ahhh ! J'étais à Dalt Disney Resort. Un rêve d'enfant enfin réalisé. Bon je vous l'accorde, ce n'était pas dans ces conditions que je voulais y aller. Vous me demanderez , mais dans quelles conditions y étais-je allée ? Pour tout vous avouez, le Conseil avait reçu un tuyau d'un informateur anonyme comme quoi Mr Dalt Disney allait se faire subir une tentative d'assassinat. Bien entendu vu l'influence du personnage, beaucoup de gens devaient lui en vouloir. C'est pour ça qu'officiellement le Conseil avait dépêché un écuyer runique pour neutraliser toutes menaces. Officieusement, le Conseil voulait que l'écuyer enquête et trouve des preuves contre le directeur du parc d'attraction ; depuis longtemps le Conseil avait des suspicions sur l'implication du personnage influant dans des affaires louches.
    Je ne sais pas pourquoi le choix de l'écuyer est tombé sur moi alors qu'il y avait d'autre écuyer performant, exemple flagrant Kenta. Ce type était fort, juste et compétent, alors pourquoi c'est moi qui ai été choisi ? Était-ce parce que j'avais perdu en entraînement contre Kenta ? Était-ce parce que j'étais allée au Domus Flau sous une fausse identité ? Était-ce parce qu'il avait eu vent de mon pétage de câble à Rochair ? Bref dans tous les cas je devais aller à Hespéria pour ma mission de protection.


    C'est ainsi qu'avec une quinzaine d'homme je me rendis au parc d'attraction. Nous arrivâmes en début de matinée et nous fûmes plutôt bien accueilli par Dalt Disney. Je lui dis que pendant quelques jours, il aurait deux de mes hommes toujours avec lui et moi . En le voyant sourire dans ma direction comme si j'avais fait une proposition alléchante, je roulais les yeux signe de mon mépris envers lui et lui fit comprendre par un ton froid que la plupart du temps je sécuriserais sa maison, en réalité j'en profiterais pour fouiller la maison.
    La journée, comment la décrire ? Pendant que j'avais ordonnée à trois de mes hommes de l'escorter j'en profitais pour inspecter minutieusement......les manèges. Autant dire que j'en profitais un maximum. Je passais ainsi ma matinée à vivre un de mes rêves d'enfant.
    Après avoir jouée comme une enfant, il fallait que je redevienne sérieuse. Il fallait que je cherche des preuves dans le parc et je pense que le faire la journée attirerait l'attention sur moi sauf que si je le faisais le soir, mais dans ces cas-là il y aurait moins de personnes pour protéger le directeur des attaques éventuelles. Celui-ci ne me laissait aucun moment pour fouiller l'endroit où il y avait le plus de possibilité qu'il ait rangé des choses suspectes : son bureau. Il était presque collé à sa chaise.


    Le temps passa et la nuit commençait à tomber. J'avais organisé mon équipe en quatre patrouilles de trois hommes, l'immensité de la maison du propriétaire n'avait d'égal que son orgueil, c'est-à-dire démesurée et il fallait bien autant d'hommes pour couvrir le périmètre de l'habitation dont une qui allait faire des recherches dans le parc. Comme il me restait trois hommes je les dépêchais pour faire mon boulot autrement dit la prétendue mission de protection. Quant à moi je restais avec une des patrouilles pour chercher des preuves ou des ennemis potentiels.
    Après plus d'heure à tourner en rond tout ce que j'avais pu voir c'est un sans-abri. Cependant, vers la périphérie de la ville j'aperçus une silhouette vêtue d'une cape. Ma patrouille et moi nous nous dirigeâmes vers l'individu afin de contrôler son identité. Cela aurait dû être un contrôle de routine, mais pris la fuite.
    J'ordonnais immédiatement à un de mes subalternes d'informer les autres groupes qu'un individu suspect était dans le secteur. Tandis que j'essayais tant bien que mal de rattraper le suspect.

    « Halte ! Arrêtez-vous ! »
    Mon cri avait autant d'effet qu'une goutte dans l'océan.

    Perdu. Il m'avait filé entre les doigts. Je l'avais coursée pendant longtemps, mais il m'avait semé.
    Que devrais-je faire ? Continuer à suivre quelqu'un sachant que je ne savais pas où il allait?
    Attend une minute ! Le coup de fil anonyme ! Quelqu'un savait qu'une tentative d'assassinat allait se dérouler ses prochains jours et bizarrement un individu suspect apparaissait et fuyait la patrouille runique comme si celui-ci avait quelque chose de malhonnête à faire. Si j'avais raison j'empêchais l'assassinat de se dérouler comme prévu. Si j'avais tort je m'offrais une piste pour coincer Dalt Disney.

    Je fonçais en direction de la villa du directeur. Avec un peu de chance j'arriverai avant le présumé assassin. Bien sûr fallait-il que celui-ci aille tuer Dalt, mais mon instinct me disait que le suspect était venu pour ça.
    Je n'avais vu personne entre temps, soit j'avais été plus rapide, soit j'étais passée par un autre chemin. Je croisai une de mes patrouilles de sécurité et les prévenait que le suspect pourrait être l'homme que l'on devait arrêter.
    Une fois l'alerte donnée le suspect ne pourrait pas approcher à moins d'être très discret ou complètement inconscient.
    Je marchais en étant sur mes gardes, j'avais décidé d'être seule. Mes hommes, comparé à moi, étaient plus faibles donc j'avais préféré qu'il reste ensemble. L'union fait la force, mais c'est en divisant qu'il fallait régner, régner sur le domaine afin d'empêcher quiconque de passer à travers les mailles de mes filets. C'était pour cette raison que j'avais préféré rester toute seule.
    Alors que j'étais sur une avenue menant à la résidence du directeur du parc, j'aperçus une silhouette qui s'approchait.
    J'attendis qu'il soit à porter de vue avant de lui adressez la parole.

    « Halte ! Qui êtes-vous ? Décliner votre identité ! »

    Je mis mes mains sur le pommeau de mon épée ainsi que sur le fourreau afin de réagir à temps si je devais avoir une altercation.


    [/color]


Rei Tendô
La Main NoireLa Main Noire

Rei Tendô

Messages : 763
Date d'inscription : 08/07/2012
Âge : 30
Guilde : Oracion Séis
Magie / Malédiction / CS : Nenriki no Mahô / Télékinésie

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.470
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Une dette à payer [Pv Amandil Anésidora]   Une dette à payer [Pv Amandil Anésidora] EmptyMar 29 Sep - 14:23

Pourquoi fallait-il toujours que quelqu'un se mette en travers de mon chemin pendant que j'étais en train de travailler ? Une forme se dessinait peu à peu tandis que je me rapprochais de la maison de Dalt. Plus j'avançais et plus il me semblait reconnaître la silhouette d'une femme. Celle-ci portait une robe légère et ne semblait pas plus impressionnante que ça. C'était assez étonnant de voir quelqu'un de la sorte se promener seule à une heure pareille, même s'il s'agissait d'un gigantesque parc d'attraction surveillé. Ce visage ne me disait rien du tout, je ne pensais pas l'avoir vu sur une affiche ou sur un avis de recherche au marché noir. Elle ne devait pas bénéficier d'une réputation suffisante pour nous importuner.

Pourtant, elle se tenait là, devant moi, sommant de m'arrêter et de décliner mon identité. Mais pour qui se prenait-elle ? Elle devait à peine être plus âgée que moi et croyait vraiment que j'allais lui obéir de la sorte ?
Un détail me chiffonnait tout de même : cette fille portait une épée au ceinturon. Elle devait sans doute déborder de confiance pour se montrer dans une tenue aussi peu protectrice et pourtant manifester l'intention de se battre.

Progressant encore un peu, je m'arrêtai à une dizaine de mètres de cette femme avant de lever les mains à ma capuche pour la rabattre sur mes épaules. J'étais suffisamment proche de ma cible pour pouvoir y aller en force. L'effet de surprise ne tiendrait plus très longtemps, le moment était venu de passer à la vitesse supérieure.


- J'imagine que les présentations seront inutiles. Alors pousse-toi du milieu, je n'ai pas de temps à perdre avec toi !

Joignant le geste à la parole, j'effectuai un revers de la main droite en direction de la femme, lui envoyant une poussée magique de manière à l'éjecter sur le côté. Je me remis immédiatement en marche, la maison de Dalt comme unique objectif en tête. Nul doute que cette claque télékinétique devrait avoir calmé cette tête brûlée.

Pour ce qui était de l'effet de surprise, c'était désormais raté. Le visage découvert pour être plus à l'aise en phase de combat, je me dirigeais droit chez Dalt, son domicile se trouvant en vue. La femme devait m'avoir reconnu, mon portrait était placardé un peu partout dans Hespéria, surtout depuis ma dernière visite. Dalt devait encore être furieux après mon passage dans son laboratoire souterrain. Mais visiblement, le message n'avait pas été assez clair. Cette nuit, j'allais résoudre ce manque de précision à coup de pieu droit dans son cœur. Les mots ne pourront jamais égaler les actes.

Au moment où j'allais passer à côté de ma première victime de la soirée, une réaction de sa part me fit bondir en arrière pour me remettre hors de portée. Je n'avais pas pris la peine de regarder si ma précédente offensive avait pu la toucher, trop confiant dans mes capacités. Un tort qui me coûterait cher un de ces jours. M'adressant à elle, je lui lançai une remarque cinglante avec un ton frôlant le mépris :


- Tu es vraiment ennuyeuse, tu sais ? Tu ne pouvais pas rester à place et me laisser passer sans faire de vague ? Oh, et puis si tu tiens tant que ça à dégainer ton épée, autant que je t'en donne l'occasion.

D'un mouvement sec, je fis jaillir mon pieu fétiche dans ma main droite, le présentant horizontalement devant moi pour montrer que mes intentions étaient tout à fait claires. Par galanterie, je lui laisserais sans doute donner le premier coup avant de la pulvériser et cesser de me divertir. Tout ceci n'était qu'un piètre contretemps...
Amandil Anésidora
Modo / Mage SolitaireModo / Mage Solitaire

Amandil Anésidora

Messages : 340
Date d'inscription : 31/03/2015
Âge : 30
Guilde : Solitaire
Magie / Malédiction / CS : Necromancer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 6.000
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Une dette à payer [Pv Amandil Anésidora]   Une dette à payer [Pv Amandil Anésidora] EmptyJeu 1 Oct - 0:06







    Pourquoi les gens, autres que soldats, n'obéissaient pas à mes ordres ? Était-ce parce que j'étais une femme ? Était-ce parce que j'aimais m'habiller en robe ? Était-ce parce que j'étais blonde vénitienne ? Non, seulement la silhouette en face moi ne m'avait pas écoutée , mais en plus elle continuait à avancer vers moi. Elle était à présent à une dizaine de mètre de moi. J'étais toujours tendue avant un affrontement et je craignais qu'il en ait un. La silhouette rabattit sa capuche, malheureusement l'éclairage de l'avenue n'était pas suffisant pour que je puisse distinguer ses traits.

    J'imagine que les présentations seront inutiles. Alors, pousse-toi du milieu, je n'ai pas de temps à perdre avec toi !

    C'était une voix grave, la voix d'un homme confiant en lui et malgré tout, elle semblait étrangement jeune.
    Pas de présentation ? Cet homme n'avait-il donc pas de manière ? Me pousser ? Qui était-il pour m'ordonner de me pousser ? J'étais écuyère runique du Conseil Magique, ce n'était pas grand chose pour l'instant, mais ce n'était quand même pas rien.
    Je le vis faire un geste de la main comme pour chasser la mouche. Une seconde plus tard je décollais du sol et je fus projetée violemment sur la gauche. Je percutais le mur le plus proche dans cette direction. Heureusement ma tête n'avait pas été touché, quoique qu'avoir le coup du lapin fait mal aussi, cependant mon épaule gauche qui avait pris le plus gros des dégâts n'avait pas eu droit au même traitement. J'aurais un beau hématome demain, la douleur m'élançait. Je me rendis compte, un peu tard peut-être, que c'était moi la mouche.

    Ouutch ! Ce que ça faisait mal ! Cet homme n'avait pas hésité à m'attaquer ! Aucune sommation ! Cet homme y allait franco dès le début. Je l'avais largement sous-estimé . Mais quelle était cette magie qui avait pu me projeter ainsi? Je ne voyais pas trente-six magies qui pouvaient faire ça. Magie de l'air ? Non, je n'avais pas senti de bourrasque accompagnant la projection. Ondes ? Non, les ondes ont la faiblesse qu'elles sont plus ou moins en trajectoire droite. Magie de pression ? Non plus, je n'avais pas ressenti une accumulation d'air, je pouvais comparer la magie de pression à un coup de poing. Là, la magie m'avait déplacé. Je n'avais qu'une magie en tête. La télékinésie. Je devais rester sur mes gardes, je n'avais que deux sorts longue distance, un sort corps à corps et un sort défensif dans mes cordes, c'est-à-dire pas grand chose. Je comptais utiliser mon sort corps à corps pour le surprendre et ainsi lui enfoncer ma lame dans ses côtes.
    Pendant que j'étais en train de faire mes spéculations, l'homme recommença à marcher normalement sans faire attention à moi, sans savoir si j'étais consciente ou pas. Très bien, il ne regardait pas. J'en profitais pour me transformer en démon Sabnock. Une fois ceci fait, j'attendis que l'homme passe à côté de moi. Je l'attendais ce moment où il passerait à côté de moi. Comme un chat guettant que la souris sorte de sa cachette.
    Il passa à côté de moi. Je bondis en activant le sort Engourdissement. Le cercle magique entoura ma main et à cause de la lumière je le vis. Je vis son visage, ses cheveux orange ainsi que ses yeux de la même couleur. Je connaissais ce visage. Je l'avais vu des dizaines, des centaines, des milliers de fois dans le bingo book. La surprise de rencontrer cet homme me fit arrêter mon geste sans savoir si j'avais réussi à le toucher ou pas.

    L'homme dont la tête était mise à prix cent dix-neuf millions de Jewels bondit en arrière pour esquiver mon coup et s'adressa à moi.

    Tu es vraiment ennuyeuse, tu sais ? Tu ne pouvais pas rester à place et me laisser passer sans faire de vague ? Oh, et puis si tu tiens tant que ça à dégainer ton épée, autant que je t'en donne l'occasion.

    Ennuyeuse moi ? Pas du tout, mais absolument pas du tout me dis-je intérieurement avec toute la mauvaise foi possible. Je fis un sourire espiègle comme si l'individu m'avait fait un compliment ce qui était le cas pour moi.
    Je lui répondis :

    «  Désolé, mais non je ne pouvais pas. On m'a chargé de deux missions et l'une d'elle est malheureusement de protéger l'exécrable M. Dalt Disney.

    D'ailleurs moi j'ai des questions à te poser, tu sembles connaître cette ville dans les moindre recoins vu que je suppose que l'individu suspect tout à l'heure c'était toi, n'est-ce pas Rei Tendo alias Main Noire ? »


    Le fait de révéler son nom me fit pleinement prendre conscience la situation. J'étais en face d'un mage noir horriblement puissant qui en voulait à la vie de l'homme que je devais protéger. Moi une simple écuyère runique contre un des six généraux d'Oracion Seis. Je ne pouvais pas lutter, je ne pouvais pas le battre sans y laisser la vie. Des larmes apparurent dans mes yeux, je ne voulais pas perdre ma vie, je voulais vivre, je voulais être un mage du Conseil. Je voulais devenir la première mage sainte de l'histoire. Je séchai mes larmes. Non, je ne devais pas renoncer. J'adorais les défis. Mon prochain défi serait de lui arracher ce qu'il sait sur cette ville et peut-être ses coins les plus obscures.


     Je dégainai lentement mon épée à la verticale avec ma main droite. Ma voix tremblait d'autant de peur que de détermination, de résolution et j'essayais le plus possible de faire peur.

    « Je ne pense pas être de ton niveau, cependant dans un combat tout peut arriver. Mais je ferai en sorte de te faire cracher le morceau. »

    Contre un adversaire si fort, le temps était mon pire ennemi. Ses réserves de magie devaient être énormes comparé aux miennes, je devais en finir vite.
    Une fois ma lame dégainer je levais ma main gauche vers lui pour lui lancer Confusion.
    Le cercle magique apparu au-dessus de lui. Je ne savais même pas combien de temps mon sort allait l'affecter, s'il l'affectait.
    Je me précipitais vers lui pour essayer de l'embrocher, pas mortellement, mais assez pour que cela fasse la différence entre ne rien faire et le blesser ne serait-ce que légèrement. Si mon sort réussissait je le poignarderai dans les côtes. S'il échouait j'allais me jeter dans la gueule du loup. Tout ce que je pouvais faire, c'est prié, prier pour rester en vie.
    Le sort en est jeté. Advienne que pourra. Alea jacta est.
    [/color]



Rei Tendô
La Main NoireLa Main Noire

Rei Tendô

Messages : 763
Date d'inscription : 08/07/2012
Âge : 30
Guilde : Oracion Séis
Magie / Malédiction / CS : Nenriki no Mahô / Télékinésie

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.470
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Une dette à payer [Pv Amandil Anésidora]   Une dette à payer [Pv Amandil Anésidora] EmptyDim 4 Oct - 20:55

Une certaine lourdeur se faisait ressentir dans mes bras et mes jambes. Elle devait sans doute provenir de la magie de la femme se trouvant en face de moi. J'ai dit femme ? Non, ce qui se trouvait devant moi désormais n'avait plus une once de féminité. Il s'agissait plutôt d'un démon ayant une forme humaine. Enfin, je dirais plutôt une bête se déplaçant comme un bipède. Mais cette bête semblait revêtue d'un long manteau fin et portait toujours l'épée présentée plus tôt à la ceinture de mon adversaire.

Je ne comprenais pas, j'avais seulement eu un bref contact avec elle quand elle s'était relevée mais aucune blessure n'était à déplorer. Je ne connaissais pas la magie qu'elle pouvait avoir utilisée mais je devrais m'en méfier. Si elle pouvait altérer mes capacités physiques juste en me touchant, il me faudrait rapidement privilégier le combat à distance.
Cette forme ne m'inspirait pas confiance. La dernière fois que j'avais affronté un mage se transformant en un monstre, il s'agissait d'un lapin géant qui avait failli me carboniser... J'avais tout de même progressé depuis ce jour et je ne devrais plus avoir peur de ce type d'adversaire désormais.

La bête s'adressa à moi et m'identifia clairement. Tant mieux, au moins elle savait qui se trouvait en face. Elle se présentait en tant que protectrice de Dalt. Eh bien, voilà qui faisait de nous des ennemis. Je n'avais plus besoin de chercher de raison pour lui passer dessus avant d'aller voir ma chère cible. Je ne pris même pas la peine de lui répondre. Je doutais que ma réponse ne l'intéresse, il s'agissait plutôt d'un formalisme. Évidemment que je connaissais les ruelles, j'étais déjà venu plusieurs fois auparavant et je ne serais pas arrivé à les semer sans cela. Cette femme devait essayer de gagner du temps, peut-être en attendant l'arrivée des renforts. Plus j'y réfléchissais et plus je me disais qu'elle devait faire partie de la troupe d'écuyers runiques que j'avais pu apercevoir plus tôt.

Dégainant son épée, je vis la bête me faire face, prête à entamer le duel. Pourtant, la voix qui sortait de sa gueule semblait hésitante. La peur devait très certainement la ronger et lui intimer de déguerpir avant de perdre la vie. Enfin, c'est ce que toute personne sensée ferait en voyant un criminel avec une affiche similaire à la mienne. Pourtant, celle-ci faisait face, ce qui confirmait de plus en plus son appartenance supposée à la garde du Conseil. Je décidai alors de lui répondre, afin de semer un peu plus le doute dans son esprit. Un adversaire hésitant est un adversaire mort.


- Tss, tu as confiance de notre différence de niveau et tu veux quand même te mesurer à moi ? Allez, viens te battre, qu'on en finisse rapidement !

Ma dernière phrase avait été prononcée d'un ton plus menaçant encore. Je n'aurais certainement que peu de chances de parer son épée avec mon pieu, la différence d'utilisation de nos armes m'accordait un malus certain. Mais j'avais tout de même quelques cartes à jouer. Il me fallait tout simplement lui laisser l'occasion de se rapprocher avant de remettre rapidement un espace de sécurité entre elle et moi.

De sa main gauche, la bête lança un sort. Un cercle magique se matérialisa au-dessus de moi, me surprenant pour un adversaire qui tenait une épée. Ce n'était pas une magie runique comme la plupart de ses camarades. Lorsque le cercle finit de s'illuminer, je sentis un sentiment étrange m'envahir. Mes sens se troublèrent et je ne distinguais moins nettement ce qui se trouvait autour de moi, comme si je ne pouvais plus me concentrer sur quelque chose en particulier.
Alors que je tentais de reprendre mes esprits et dissiper ce maléfice, la bête fonça droit sur moi, épée pointée dans ma direction avec la nette intention de m'embrocher.
J'avais du mal à fixer un certain point mais j'étais toujours suffisamment conscient pour savoir qu'il fallait me défendre rapidement. Sa lame allait me transpercer si je ne bougeais pas.

Et c'est pourtant ce que je fis. Seuls mes bras se dressèrent devant moi, paumes de mains ouvertes. Prononçant mon éternel Shinra Tensei, le champ de répulsion se matérialisa autour de moi afin de repousser tout ce qu'il rencontrerait. L'épée entra en contact avec le champ de force et tenta de le traverser mais la puissance de cette bulle protectrice ne permit pas la moindre pénétration de la lame. On aurait simplement dit que son épée restait immobile, la puissance de son assaut se déchargeant dans cette protection magique.
Déjouer la première escarmouche de mon adversaire m'accordait un avantage certain. Pas tant sur le plan physique ou magique, mais sur le plan moral. Si déjà je pouvais lui montrer qu'elle n'avait pas la moindre chance, ce serait un avantage psychologique certain et déterminant pour la suite du combat.


- Allons, allons... C'est tout ce dont tu es capable ? Ne me dis pas que tu es la plus puissante de ton groupe ou je vais commencer à émettre de sérieux doute sur le recrutement des écuyers runiques.

Et voilà de quoi piquer son honneur au vif. Alors que j'allais lui donner un coup de pied magistral, lancé grâce à ma télékinésie, j'eus du mal à soulever ma jambe droite, celle-ci semblant peser au moins dix kilos supplémentaires. Au final, la seule chose que je pus lancer fut un misérable coup de genou dénué d'intensité. Et encore, je n'étais même pas sûr d'avoir pu viser. C'est au moment où mon pied retoucha le sol que je sentis les effets s'atténuer enfin. Foutue entrave...
Bien, puisque les mouvements de mon corps ne me seraient pas d'un grand secours, autant utiliser pleinement le potentiel de ma magie.

Visant le mur contre lequel elle avait dû choir tout à l'heure, je me concentrai afin d'excaver un pan assez large pour pouvoir être sûr de l'emporter. Dans un fracas terrible, le mur se fissura avant qu'un morceau large comme une armoire ne s'arrache et fonce droit dans la direction de cette abomination. La poussière résultant de la démolition m'empêcha de voir si le résultat escompté avait été atteint. La seule chose que je pus observer fut la démolition entière du mur de la maison qui, privé de sa base, finit par s'écrouler en répandant ses gravas au milieu de la rue dans un vacarme sans nom.
Cette fois, c'était sûr, ma visite était annoncée...
Amandil Anésidora
Modo / Mage SolitaireModo / Mage Solitaire

Amandil Anésidora

Messages : 340
Date d'inscription : 31/03/2015
Âge : 30
Guilde : Solitaire
Magie / Malédiction / CS : Necromancer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 6.000
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Une dette à payer [Pv Amandil Anésidora]   Une dette à payer [Pv Amandil Anésidora] EmptyVen 9 Oct - 0:22







    Alors que je sortais ma lame de mon fourreau et en lui disant que je n'étais pas de niveau, que tout pouvait arriver lors d'un combat et que je lui ferais marcher.

    - Tss, tu as confiance de notre différence de niveau et tu veux quand même te mesurer à moi ? Allez, viens te battre, qu'on en finisse rapidement !

    Juste avant que je le lance mon sort je lui dis

    « Oui, parce que c'est mon devoir ! »

    Je lançais mon sort.
    Je m'élançais sur mon adversaire avec toute ma détermination et ma peur, tout ce que je pouvais ressentir je le mettais dans ma lame.
    Mes chances n'étaient pas grandes, ma première attaque devait faire la différence. C'est simple si je ne réussissais pas cette attaque je perdrai le combat. Comment je le savais ? La raison est que j'avais quasiment mis tout mon pouvoir dans ma lame, assez pour ne pas perdre le contrôle de mon démon.
    Je m'approchais de lui déjà dangereusement, mais il n'avait pas l'air de réagir, mon sort l'avait donc atteint, je n'avais besoin que de quelques secondes supplémentaires. Malheureusement je le vis lever ses mains devant lui. J'attendais dis « Shinra Tensei » et mon épée percuta comme un mur invisible.

    La force. En théorie, la force est un vecteur alliant mouvement et intensité.

    Dans le cas présent je m'étais élancé vers mon ennemi à vitesse moyenne, ma force physique était peut-être pas très élevée ordinairement, mais quand j'étais en démon elle était augmentée donc je ne me faisais pas de souci de ce côté-là non plus.

    La force peut être aussi la volonté mit dans des actes et qui parfois produisent des miracles.

    Ma volonté, bien que vacillante à cause de ma peur, brûlait comme une flamme, j'avais même mis ma vie en jeu pour cette attaque alors pourquoi ? Pourquoi cela c'était passé comme ça ? Alors que j'avais mis tout mon pouvoir, toutes mes émotions dans cette attaque.

    La pression. C'est une force que l'on applique sur une surface.

    Cette même force que j'avais appliqué sur le mur invisible et pourtant ma lame restait immobile. Non, il avait fait plus que ça. Comment étais-ce possible ? Y avait-il une telle différence en lui et moi ?

    Quand la force appliquée est inférieure à la résistance de l'objet, la force appliquée sera repoussée. Si le mouvement est trop important, il viendra juste s'écraser contre l'objet ayant subi la force. Comme un pigeon se prenant une vitre.


    Comment étais-ce possible ? Du sang coulait par terre. Ce n'était pas le sien puisqu'il avait utilisé sa technique pour repousser mon assaut. Je sentais une chaleur dans mes mains. Je regardais. Du sang coulait de mes mains. Une douleur accompagna la vision du liquide rouge, une douleur aiguë comme si on me piquait avec mille aiguilles. Depuis le moment où ma lame avait été arrêtée l'expression sur mon visage n'avait pas changé et reflétait l'incompréhension, la peur, la terreur.

    J'étais juste un loup, seul, face à un dragon.

    Allons, allons... C'est tout ce dont tu es capable ? Ne me dis pas que tu es la plus puissante de ton groupe ou je vais commencer à émettre de sérieux doute sur le recrutement des écuyers runiques.

    Sa phrase me tira de ma torpeur cauchemardesque. Cependant, une boule se forma dans ma gorge, un sentiment de culpabilité, de regret. Non seulement il repoussait l'attaque où j'avais mis toute mon énergie ou presque, mais en plus il en profitait pour me railler. Sa défense avait fait plus que me laisser une blessure physique elle avait aussi laissé une blessure morale et là il remuait le couteau dans la plaie. Bien profondément.

    Je pris quand même la peine de lui répondre. J'abaissais mon arme elle aussi fissurée à cause de l'impact de son attaque.

    « Malheureusement, oui c'est tout ce dont je suis capable pour l'instant. J'aimerais te dire que je suis la plus faible de mon groupe cependant ce n'est pas le cas, vois-tu comme tu l'as deviné je suis écuyère runique. C'est vrai que je suis toute nouvelle donc pardonne moi ma faiblesse. À vrai dire je ne pensais pas tomber contre un monstre comme toi. On m'a juste envoyé pour protéger ce gars et le coffrer si j'arrivais à avoir de preuves donc forcément il fallait quelqu'un de plus fort que lui. De là à dépêcher un gardien ou un paladin  runique pour cette mission il fallait pas rêver»


    Je le vis lever sa jambe, enfin essayer mon sort de tout à l'heure l'avait-il atteint ? Vu comment il bougeait c'était surement le cas. Je levais mon bras droit et invoqua un cercle magique au-desus de lui. Peut-être que j'avais le temps de réduire son énergie magique avec mon sort Limite. Il essaya donc de me donner un coup de genou avec sa télépathie. Je le recevais en plein ventre mais c'était juste un coup. Comme quand quelqu'un donnait un coup de poing sans grande conviction. Même si le coup n'avait pas été puissant vu mon état il me fit plier un genou à terre.
    Je repris mon souffle. Puis je constatait que c'était bizarre, dans un combat quand quelqu'un à l'avantage il le pousse jusqu'au bout alors pourquoi il n'en profitait pas ?
    C'est alors que j'attendis un bruit à ma gauche, en fait l'endroit où j'étais quelque instant plus tôt. Je regardais. Je vis un morceau de mur se décrocher et finalement s'arracher de sa base.


    Ce n'était pas possible il voyait bien que je n'étais plus dans l'offensive ? Il m'avait brisé le moral, repoussé magiquement et maintenant ça ! Je levais encore ma main droite, celle encore valide, invoqua Impact Réduit. Le mur semblait ralentir de vitesse, enfin je crois.... Comment je pouvais faire pour esquiver ? Le mur était aussi large qu'une armoire cependant si je ne pouvais pas esquiver par la gauche, la droite ou même reculer sans me prendre complètement le mur sur moi, il me restait une possibilité. C'est ainsi que je sautais aussi haut que je pouvais pour éviter le contact. Finalement, je ne réussis pas ce que je voulais et le mur me faucha les jambes comme une voiture qui renverse quelqu'un. La chute fut beaucoup plus douloureuse. Je ne sentais pas mes jambes pour l'instant cela devait être dû au choc. Je n'avais plus une once de magie ce qui expliquait que je sois redevenue moi-même. Et comme mes jambes ne me soutenaient plus je restais allongé parmi les débris sans pouvoir bouger. Si pardon je pouvais bouger mon petit doigt ce qui m'était d'un très grand secours.
    Une fois la poussière retombée, je le vis toujours en face de moi.  


    « Foutu démon ! Tu aurais pu juste me dire ce que tu savais sur cette ville et de ces endroits malfamés pour que je puisse essayer de trouver des preuves pour incriminer cet abominable Dalt enfin qu'il croupisse en prison toute sa vie ! Mais non monsieur préfère le tuer ! À ton avis qu'est-ce qui le ferait plus souffrir perdre la vie en un instant et peut-être qu'il ne sentira rien ou alors croupir en prison sans savoir quand sera son jugement ? À toi de choisir Main Noire . Tu as les cartes en mains. »

    Je fis un sourire grâce à mon petit jeu de mot minable ce qui me provoqua une douleur. Comment je pouvais essayer de marchander avec un mage noir ? Ça me révoltait de devoir faire ça d'ailleurs. Mais avais-je le choix ? Mais ma mission était de trouver des preuves contre le directeur du parc. Je pouvais toujours retomber sur Rei Tendo une autre fois quand je serais plus puissante.

    HRP:

    [/color]



Rei Tendô
La Main NoireLa Main Noire

Rei Tendô

Messages : 763
Date d'inscription : 08/07/2012
Âge : 30
Guilde : Oracion Séis
Magie / Malédiction / CS : Nenriki no Mahô / Télékinésie

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.470
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Une dette à payer [Pv Amandil Anésidora]   Une dette à payer [Pv Amandil Anésidora] EmptyMer 21 Oct - 21:27

Je remarquai un nouveau cercle magique s'éteignant au-dessus de moi. Bizarre, je n'avais pas eu l'impression de sentir quoi que ce soit de différent cette fois là. Peut-être une gêne supplémentaire pour utiliser ma magie et une fatigue un peu plus importante que prévue mais je n'étais tout de même pas encore au bout de mes capacités.

Mon adversaire se débattait tant bien que mal pour échapper au sort que je lui réservais. Je la vis même tenter de sauter par-dessus le pan de mur fraîchement arraché pour l'esquiver. C'était bien tenté mais vraiment inutile. Tout ce qu'elle pourrait gagner à effectuer un mouvement tel que celui-ci serait sans doute de se briser une cheville en ratant sa chute ou se défaire une épaule si la masse finit par la faucher.

Tss... Ils tentent toujours de s'en sortir quand bien même ils n'ont aucune chance de s'en sortir. Le spectacle pourrait être amusant si j'avais un regard sadique, comme la plupart des mages noirs que j'avais déjà pu croiser. Mais ce n'était pourtant pas mon cas. Voir d'autres personnes souffrir ne m'apportait absolument aucun plaisir. Et je n'en tirais aucun de m'adonner à ce genre de tâche. Si cette insolente m'avait seulement laissé passer, je ne me serais certainement pas attardé sur son cas.

Et voilà, que disais-je déjà ? La voilà qui se faisait faucher par le mur avant de retomber sèchement sur les pavés froids recouvrant la rue. Je n'osais pas imaginer la douleur avec laquelle elle marcherait lorsqu'elle arriverait à se relever. Je n'eus ni joie, ni aucun sentiment à voir mon adversaire au sol. L'excitation de l'affrontement s'était tout bonnement estompé aussi rapidement qu'il était apparu. Celle qui me sommait de m'arrêter était désormais étendue sur le sol, les mains en sang, les jambes trop meurtries pour pouvoir se relever et sans doute à court de magie. Si elle était la plus puissante de son groupe, comme elle me l'avait affirmé, je doutais des capacités de ses camarades...

Je ne pris pas la peine de m'attarder sur son cas et passai à côté d'elle sans même lui jeter un regard. J'écoutais ce qu'elle me disait, j'aurais pu lui donner les renseignements qu'elle voulait pour faire arrêter Dalt et faire cesser ses agissements inhumains. Mais je n'étais pas venu pour le stopper, j'étais venu pour mettre fin à ses jours.

Les débris jonchant la rue rendaient ma progression quelque peu hasardeuse mais je parvins enfin à traverser le chaos que j'avais semé une fois de plus sur mon passage. Les dernières phrases de mon interlocutrice attirèrent cependant mon attention et je me permis d'y répondre :


- Exactement, je préfère finir cela rapidement et moi-même. Je ne crois pas à la justice du Conseil, surtout quand il est le premier à cautionner ce genre d'activités.

Sur ce, je continuai ma route, la laissant réfléchir à ce que je venais de dire. Remettrait-elle en question le serment qu'elle avait prêté ? J'en doutais, les écuyers runiques étaient en principe fidèles à leur poste. Mais semer un brin de confusion dans les esprits serait toujours favorable à notre cause.

Après quelques minutes de marche, j'arrivai enfin à la résidence de Dalt. A entendre les bruits de cavalcade des soldats présents sur les lieux, quelque chose ne tournait pas rond. J'allais franchir l'entrée de la maison lorsqu'une rune au sol se mit à briller. Faisant immédiatement un pas en arrière, je m'arrêtai là avant de découvrir quel maléfice cette escouade avait pu prévoir pour les visiteurs indésirables. Parmi les cris dans la maison, je crus entendre quelque chose ayant en rapport la disparition de ma cible. Je n'y croyais pas ! J'étais si proche de mon objectif que ça en devenait presque ironique !

Je n'étais pas fou de rage contre celle qui m'avait fait perdre mon temps et rater ma cible, j'étais fou de rage contre son équipe de minables qui n'étaient même pas capables de garder un œil sur une seule personne !
Revenant sur mes pas, je recroisai la route de cette fille à terre, toujours étendue au même endroit. Je la pris par les épaules avant de la faire asseoir un peu plus loin contre une autre façade ne menaçant pas de s'écrouler. A ce moment là, je me mis à genou afin qu'elle puisse bien voir mon visage et qu'elle entende exactement ce que j'allais lui dire :


- Ma cible a disparu, tes minables petits camarades l'ont perdu de vue alors qu'ils n'avaient qu'un seul rôle à jouer. Je pourrais te tuer pour m'avoir fait perdre mon temps mais ce n'est pas mon genre. Pas cette fois, du moins. Retiens bien cela : la prochaine fois que toi ou ton escouade tentez d'entraver un de mes objectifs, je vous élimine sans prévenir.

Je me relevai avant de réajuster mon Oracion cape, prêt à fuir cette ville qui verrait bientôt affluer beaucoup plus d'écuyers runiques que je ne pourrais en gérer. La nouvelle de ma présence ici avait dû faire rapidement le tour du parc et je ne devais pas m'éterniser. Tournant le dos à la victime de notre combat, je lui jetai un coup d’œil par-dessus mon épaule avant d'activer l'invisibilité de mon Oracion cape.

- Commence par les sous-sols du casino de la ville, ça pourrait t'intéresser.
Amandil Anésidora
Modo / Mage SolitaireModo / Mage Solitaire

Amandil Anésidora

Messages : 340
Date d'inscription : 31/03/2015
Âge : 30
Guilde : Solitaire
Magie / Malédiction / CS : Necromancer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 6.000
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Une dette à payer [Pv Amandil Anésidora]   Une dette à payer [Pv Amandil Anésidora] EmptyJeu 22 Oct - 18:15






    Le duel était fini et la victoire était écrasante pour mon adversaire. J'étais toujours étendue au sol, les mains en sang, les jambes meurtries et je ne pouvais presque pas bouger. J'étais ô combien vulnérable. Il suffirait au général d'Oracion Seis de me planter sa lame dans mon corps pour que je passe de vie à trépas si facilement que Rei ne rencontrerais aucune résistance de ma part tellement j'étais blessée.
    Il passa devant moi. La honte, ce sentiment de défaite qui m'envahissait, ce goût amer  que je ressentais. Il avait gagné et ne concéda même pas un regard pour moi. Je m'en voulais de ma faiblesse, oui d'avoir perdu ce duel. Ma mission était de protéger M. Dalt, même si je voulais le mettre sous les barreaux. Perdre ce combat s'était échoué dans ma mission. Bien que souvent il y avait eu des difficultés ou des dérapages dans mon équipe ou de moi-même, je n'avais encore jamais échouée dans une mission. Celle que j'avais reçu avait été un échec total. Premièrement, je n'avais pas réussi à sauver la personne à protéger, car j'avais perdu un combat perdu d'avance face à un monstre du côté obscur de la force. Deuxièmement, je n'avais pas réussi à arracher des informations à cet homme qui valait cent dix-neuf mille jewels.


    "Exactement, je préfère finir cela rapidement et moi-même. Je ne crois pas à la justice du Conseil, surtout quand il est le premier à cautionner ce genre d'activités."

    Quoi ? Le Conseil cautionnerait ce genre d'activités ? De quelles activités parlait-il ? Non, le Conseil ne ferait pas ce genre de choses. Bon c'est vrai il avait peut-être eu tort pour Géhenna mais d'après ce que j'avais compris certain des plus gros poissons avaient été téléportés dans des casernes. Même si d'après ma source l'accord passé entre Lucifer et le Conseil était de ne pas toucher aux mages noirs qui avaient combattu contre les régalias, certains avaient été téléportés dans des casernes, c'était un peu comme si un mouton allait au milieu des loups, celui-ci se ferait dévoré. J'avais eu vent que Rei avait été à Gehenna pour libérer ses camarades.
    Il partait me laissant seule avec ma douleur toujours autant grande. Je le voyais partir vers sa cible, mon client que je devais protéger, je tendis un de mes bras vers lui pour essayer d'attraper un morceau de sa cape si seulement il était plus près. Cependant, ma défaite était totale et le vaincu doit savoir quand s'arrêter. Il doit savourer la triste vérité. Mon bras était encore tendu vers lui, dans la même direction, haut dans le ciel, une lune argentée pas encore pleine illuminait les ténèbres de la voute céleste. Je dirigeai mon bras vers elle pour essayer de l'attraper comme lorsque j'étais enfant, hélas, trois fois hélas elle était trop loin comme l'individu que je devais arrêter.


    Des bruits venant de la demeure de Dalt parvinrent à mes oreilles. Mais ce ne fut pas des bruits de destruction tels que je l'imaginais de mon ennemi roux, mais des bruits d'affolements. Étrange . Je ne savais pas ce qui se passait là-bas mais j'espérais que l'invité surprise ne faisait pas trop de dégâts. Mes hommes allaient être massacré, j'étais responsable d'eux je devais leur venir en aide, au lieu de quoi j'étais couchée sur le sol à côté d'un bâtiment qui menaçait de s'écrouler.


    Quelques minutes plus tard, qui me paraissaient des heures, quelqu'un passa près de moi. Cette personne me prit par les épaules afin de me déposer plus loin.
    « Mer.....ci . » disais-je à mon sauveur avant de remarquer que c'était celui qui m'avait mis dans ce piteux état.
    Je rageais intérieurement, ce mec était insupportable non seulement il me battait implacablement en magie, il tuait mon client, mais en plus il venait me narguer qu'il avait fait sa petite affaire.
    Il se mit à genou devant moi, me regarda les yeux dans les yeux et il me dit:

    « Ma cible a disparu, tes minables petits camarades l'ont perdu de vue alors qu'ils n'avaient qu'un seul rôle à jouer. Je pourrais te tuer pour m'avoir fait perdre mon temps, mais ce n'est pas mon genre. Pas cette fois, du moins. Retiens bien cela : la prochaine fois que toi ou ton escouade tentez d'entraver un de mes objectifs, je vous élimine sans prévenir. »

    Je ne pus réprimer un sourire satisfaisant à l'idée que mon client soit toujours vivant et que la Main Noire n'avait pas eu ce pourquoi elle était venue même si mon équipe avait foiré, les événements s'étaient enchaînés plus ou moins favorablement et même si la disparition de Dalt était très suspecte.
    Je le voyais qu'il était sérieux, il ne plaisantait pas. Je ne devais pas prendre cette menace à la légère cependant j'avais quand même un devoir à faire.

    « À moi de te répondre, sache que si je te revois je ferais tout pour t'arrêter de nouveau, car c'est de mon devoir. » je crachais un peu de sang, mes blessures étaient plus sérieuses que je l'avais pensé.

    Il commençait à s'en aller, mais avant tourna la tête vers moi et parla.

    « Commence par les sous-sols du casino de la ville, ça pourrait t'intéresser. »

    Je souriais, j'avais enfin obtenu une des réponses pour laquelle je l'avais affronté avant de répliquer
    « Serais-tu en train de me confier ta tâche ? Intéressant. Même si je pense que c'est un peu cher payer pour cette information. Je vais faire de mon mieux pour arrêter cet homme par contre je ne pourrai pas avant un moment. » je désignais mes jambes comme quoi il faudra un certain temps pour récupérer.
    Je sortis de ma poche une des pièces que mon second père, le vétérinaire m'avait donné. Celui-ci m'avait dit un jour que si j'étais redevable à quelqu'un, surtout d'un ennemi, je devais donner une des pièces qui avaient sur une des faces une balance et une épée, symbole de la justice, on m'avait dit qu'elles s'appelaient les pièces Thémis.  

    sur la pièce:

    « J'ai gagné la guerre, mais j'ai perdu ma bataille. J'ai lu quelque part que si un général perd un combat il devra un service à son ennemi en échange de sa vie. Cela fait partie de mon éducation et c'est comme ça que l'on me l'a appris. Cela est mon signe que je te devrais quelque chose, le symbole de ma justice, un équilibre à tout instant. Même si cela m'insupporte de devoir quelque chose envers quelqu'un comme toi, mais bon j'aurais pu tomber sur pire puisque toi au moins tu m'as sauvé. »

    Je lançais la pièce vers lui afin qu'il attrape.
    Il activa l'invisibilité de sa cape et il partit. C'était une bonne information ça, il pouvait se rendre invisible.
    Une vingtaine de minutes plus tard, j'étais assise, le dos contre une maison toujours aussi blessée, mais une unité arriva . Elle me confirma ce que m'avait dit la Main Noire comme quoi M. Dalt était parti. Deux de mes hommes me mirent sur un brancard et m'amenèrent à l'hôpital le plus proche. J'avais ordonné que l'on m'amène du papier pour que je puisse faire mon rapport. J'y notais dedans qu'un habitant voulant rester anonyme m'avait dévoilé l'existence de sous-sol au casino et qu'il avait vu le directeur du parc s'y rendre et qu'ensuite un dangereux individu était arrivé, que j'avais essayé de l'arrêter, mais que je fus battu, que j'avais reconnu mon adversaire comme étant Rei Tendô alias la Main Noire qui était parti vers la demeure du client qui je l'avais appris par la suite s'était échappé et que j'avais vu repartir le général d'Oracion Seis puis devenir invisible.
    Je demandais que l'on envoie ce document en message prioritaire au Conseil Magique pour pouvoir faire une petite perquisition et trouver de vraies preuves, mais avec plus d'unité, car le casino étant plus grand que la demeure de M. Dalt.
    Pas de doute avec les preuves que le Conseil trouvera dans ces sous-sols le directeur du parc ira en prison pour longtemps.

    Une fois qu'il aura été retrouvé.




Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une dette à payer [Pv Amandil Anésidora]   Une dette à payer [Pv Amandil Anésidora] Empty

Une dette à payer [Pv Amandil Anésidora]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Very Good Trip [PV : Amandil Anésidora - Léo Spark & me !]
» Une course stoppée net ! (PV Amandil)
» Abscences d'Amandil
» Récompense pour Amandil [31/08/16]
» Le feu est l'élément des démons? [PV Amandil]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Sud :: Hespéria
-