Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez

 Une enfant à Blue Pegasus ?!

AuteurMessage
Plume Orihime
Mage de Blue PegasusMage de Blue Pegasus

Plume Orihime

Messages : 114
Date d'inscription : 02/11/2013
Âge : 21
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Water Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.000
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Une enfant à Blue Pegasus ?!   Une enfant à Blue Pegasus ?! EmptySam 16 Nov - 15:43





Blue Pegasus
PLUME ORIHIME ET BLUE PEGASUS




Le soleil brillait et une légère brise venait caresser la longue chevelure brune de la petite. Debout devant la grande porte du bâtiment Plume repensait à son long périple avant d'arriver jusqu'ici. Elle avait parcouru de nombreuses villes et rencontré un certain nombre de personnes. Maintenant, elle était à destination. Blue Pegasus, cette guilde réputée dans tout le royaume pour ses mages célèbres et leurs aptitudes séduisantes. C'était sans doute la guilde qui convenait le plus à la jeune fille, celle-ci ravala sa salive, et, d'un pas hésitant poussa la porte d'entrée. L'intérieur du bâtiment avait un côté classe et très plaisant, les yeux grands ouverts Plume observa avec admiration les moindres détails de la décoration.

C'était donc à ça que ressemblait une guilde ? Cela n'avait rien à voir avec l'architecture dans laquelle elle vivait autrefois, elle pouvait oublier les maisons dans les arbres ou les cabanes de pêcheur, elle avait maintenant l'impression de rêver, d'être dans un grand palais. Tout lui semblait sortir d'un livre, aussi bien les objets qui s'y trouvaient que la décoration. Faisant des petits pas dans la pièce Plume marchait sans but précis, à vrai dire, elle espérait trouver un membre qui pourrait l'aider, étant donner qu'elle voulait rejoindre la guilde. La petite s'arrêta face à un tableau près d'un grand escalier, observant de plus près les affiches, Plume repensait à ce que lui avait dit son grand-père, il disait que dans les guildes, on afficher des missions que les mages devaient accomplir en échange de quoi ils seraient récompensés.

Fermant les yeux la demoiselle s'imaginait déjà en train de faire l'une de ces missions et de revenir ensuite les poches pleines de sous, de quoi passer un week-end aux fêtes foraines. Ce n'est peut-être pas la meilleure façon de dépenser son argent, mais il ne faut pas oublier que c'est une enfant de douze ans, et que par conséquent, elle n'a pas la même notion de l'argent que les autres mages. Rêveuse la petite ne faisait pas attention à ce qui se passait derrière elle, alors qu'elle fit un pas en arrière la jeune mage heurta quelqu'un, et, prise de frayeur, elle cria avant d'aller se cacher derrière le tableau de missions.


© mei & modifications par lemon sur apple-spring



HRP:
 
http://acrid-reason.azureforum.com/
Sayu Hanami
Modo / Mage de Blue PegasusModo / Mage de Blue Pegasus

Sayu Hanami

Messages : 324
Date d'inscription : 30/10/2012
Âge : 28
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Ito no Mahô / Magie des Fils

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.215
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérante
MessageSujet: Re: Une enfant à Blue Pegasus ?!   Une enfant à Blue Pegasus ?! EmptyLun 18 Nov - 13:39
Une enfant à Blue Pegasus ?! Code_s10
Merci Ren pour cette entête génialisime ♥


Retour au bercail. En ce bon matin de lundi, petit Pégase revenait de son petit bout de Paradis. Sans son amoureux pourtant, quel dommage, il aura pu aider à porter ses paquets. En effet, comme chaque premier jour de la semaine, d'où elle revenait de sa bourgade natale à quelques lieux du siège de la guilde, Sayu revenait également des courses les bras un peu chargés. Une sacrée trotte pour une petite, mais elle y était habituée depuis bien longtemps, femme d'effort depuis toujours. Une rude gaillarde à n'en pas croire. La voilà qui arpentait le petit sentier la ramenant en son foyer secondaire, sa deuxième famille, là où elle espérait retrouver Vincent lui manquant assez. Elle fit une petite halte à quelques pas du seuil d'entrée, histoire de ne pas arriver en haleine devant ses compagnons. Elle en profita pour apprécier l'air charmant de cette bâtisse, la splendeur émeraude ballottant dans la brise, elle était bien là. A chaque fois qu'elle revenait à ce point, elle croyait redécouvrir la place et elle s'émerveillait encore et toujours. Ce petit plaisir s'estompa lorsqu'elle sortit de sa rêverie. Enfin reposée, elle reprit ses paniers des Dionysies et elle marcha vers la porte d'entrée. La poussant alors sans grande gêne, la frêle enfant s'insurgeait dans le hall d'entrée. Celui-ci présentant un corridor sublime avec au sol un tapis de pourpre. Au fond se tenait l'aimable compère de l'escalier menant aux étages, recelant chambres des pensionnaires et le bureau du master. Ce bon tableau de missions était trop visité le pauvre, il devait en perdre la tête, mais il pouvait être heureux également. Au fond à droite débutait un couloir donnant sur les jardins de la cour privée de la guilde, celui d'Eden. Et à l’opposé, au détour d'une fugace marche, l'entrée du bar, centre névralgique du bâtiment. Elle y était le petit patron. Soudain son regard se figeait sur le tableau.

Curiosité d'enfant. Elle aperçut là une enfant, inerte devant le grand tableau des missions. La jeune Hanami resta tout d'abord muette, admirant la beauté de l'angélique. Une longue traine couleur chocolat pour des haillons taillants dans l'albâtre et l'azur. Elle lui sembla si pure en comparaison avec le souvenir de sa propre personne à cet âge. Mais cela était révolu, il fallait le croire. Quelque peu intriguée par ce qui pouvait bien trotter dans la tête de cette ravissante enfant, Sayu s'avança à pas légers. Peut-être avait-elle flashé sur une petite missive amusante. Lorsqu'elle était plus jeune, ce fut ce qu'elle rêva de faire ici, s'amuser encore et toujours. C'était le bon temps, avec papa et maman. Elle vint à sa rencontre, pas vraiment comme elle l'aurait voulu. En effet alors qu'elle s’apprêtait à interpeler la petiote, cette dernière se recula. Amenant une certaine collision, molle toutefois. La plus petite avait cogné sa tête à la poitrine de la belle, de bons coussins la faisant sursauter et couiner sur l'instant. La petite aventurière, elle, filait en hurlant, pour trouver refuge et cache derrière ledit tableau difforme. Se sentant confuse de l'avoir effrayée, la barmaid resta là. Et se portant à genoux, dans la posture saï, elle joint ses mains le long de ses avants-jambes, un peu comme si elle voulait prier. Elle n'était plus si grande, pour ne plus intimider l'enfant. Elle devint même plus petite qu'elle, voyant donc une bonne partie de son corps que le piquet du panneau ne pouvait masquer. Un sourire d'ange illumina cette face à l'écoute, silencieuse et accueillante. Et sa petite voix fluette parut alors.

« Je vous souhaite bien le bonjour, jeune fille. Et je vous prie de bien vouloir me pardonner pour vous avoir effrayée. N'ayez crainte, un Pégase est herbivore et pacifique. Je me prénomme Hanami Sayu. Puis-je entendre votre doux patronyme, mon enfant ? »
Roy Shinku Hibana
Modo / Lighting FalconModo / Lighting Falcon

Roy Shinku Hibana

Messages : 502
Date d'inscription : 19/05/2012
Âge : 21
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô / Magie de la Foudre

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 6.000
Statut: Mage de Rang S+
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Une enfant à Blue Pegasus ?!   Une enfant à Blue Pegasus ?! EmptyVen 22 Nov - 3:42



La véritable puissance, quelle qu'elle soit, se basait sur le contrôle de soi. C'était la clé de la réussite. Et j'avais encore du chemin à faire avant d'y arriver. Qui étais-je vraiment après tout ? Juste un simple mage de foudre de la guilde de Blue Pegasus. En soi, je n'étais pas grand-chose. Certes, je ne cherchais pas la popularité ou la notoriété, mon seul véritable souhait étant d'arriver au meilleur stade de maîtrise de ma magie. C'était tout ce que je voulais... Maîtriser mon essence pour protéger ma guilde et ses membres, ceux que je considérais comme des frères ou des soeurs, mais aussi pour pouvoir mener de meilleurs combats, encore et toujours. Voilà ce à quoi j'aspirais vraiment, des affrontements tous plus grandioses les uns que les autres. Au fond, n'étais-je pas un samouraï, suivant la voie du sabre et du Bushido ? Automatiquement, ma vocation première était la baston. Non pas le sang et la violence, mais simplement la beauté d'un affrontement. Certains se battaient pour faire du mal, d'autres juste pour s'améliorer ou en faire de l'art. Pour ma part, les deux dernières options s'appliquaient à moi.

Et aujourd'hui, mon véritable but était de m'approcher un peu plus de cette fameuse maîtrise de soi. Me contrôler, me maîtriser, améliorer ma magie et devenir plus fort. Mais on ne pouvait parfaire sa magie si le corps qui la contenait n'était entretenu. L'un ne pouvait aller sans l'autre. Voilà pourquoi, aujourd'hui j'écartais le repos. Certes, quand je revenais à la guilde, ce n'était pas pour me surmener, mais aujourd'hui, j'avais décidé de m'adonner à une séance d'entraînement correcte. Et quel était le meilleur endroit pour ce faire, à la guilde ? Non, ce n'était pas les jardins. Bien que c'était là de très bons lieux pour frapper l'air, j'avais découvert une zone de qualité supérieure... Le toit du bâtiment de guilde, aussi surprenant que cela puisse-t-il être. À vrai dire, les zones vertes avaient beau être accueillantes, ombragées, plaisantes, mais j'avais tout de même pu trouver en ce sommet de la « maison » du bon. Tout d'abord, aujourd'hui spécialement, le soleil ne faisait pas de ravage et surtout, en hauteur, le vent était au rendez-vous. Le seul véritable obstacle était l'accession... Mais pour peu de bien connaître la guilde, ce problème s'écartait. En effet, il y avait un petit escalier qui montait jusqu'en haut et qui donnait sur un petit espace, pouvant, soit dit en passant, être très romantique. On pouvait même y voir des membres, de temps en temps. Le fameux espace était entouré de barrières, simple question de protection et il ne suffisait que d'un enjambement pour passer sur le toit. Il ne fallait que de choisir une surface totalement plane et le tour était joué ! Personne pour ne déranger, une totale quiétude, un soleil qui n'était pas spécialement fort, un peu de crème solaire et voilà, je pouvais m'entraîner.

Et nous nous retrouvions au début : le contrôle de soi. Tentant de l'atteindre coûte que coûte et toujours mieux, j'avais déposé mes sabres plus loin pour entraîner mon corps et non la maîtrise de mon style au sabre. Suant à grosse goutte, je frappais l'air, semblant comme vouloir atteindre un adversaire invisible. Il n'y avait pas besoin de cible pour travailler ses muscles. Et je n'avais pas besoin de le faire plus que de raison. Évidemment, la force accompagnait la maîtrise mais l'un n'allait pas forcément avec l'autre. Prenons pour exemple un monstre de muscle et de force. Ce n'était pas parce qu'il avait une monstrueuse carcasse qu'il représentait nécessairement un mur. Avec de l'intelligence et justement de la maîtrise, il pouvait être mis hors-jeu. Mais s'il alliait sa force avec la matière grise et quelconque style recherché, il devenait un véritable danger. Pour ma part, je me contentais juste de me tenir en forme, sans pour autant faire du bodybuilding. Ainsi, enchaînant coup de poing, pied et techniques, je passais plus d'une bonne heure à m'adonner à ces exercices. Si quelqu'un m'aurait surpris, il se serait sûrement demandé quel pégase fou pouvait bien venir s'entraîner aux arts martiaux dans un endroit aussi insolite. Mais la question ne se posait pas... À Blues Pegasus, il n'y avait que moi pour faire de telle chose. Pendant que les uns s'occupaient à faire leur paon, les autres s'affairaient à devenir plus fort. « Mens Sana in corpore sano », n'était-ce pas un bel adage ? Lorsqu'on disait qu'il fallait être un esprit sain dans un corps sain, on ne faisait absolument pas référence au superflu.

Malgré tout, si je ne cherchais pas à être le plus beau possible, ce n'était pas pour autant que je négligeais mon apparence. Ne faisais-je pas partie de cette guilde ou apparence était maître mot . Le minimum à faire était donc d'être présentable. Or, je n'allais pas rester indéfiniment sur mon perchoir. Un entraînement ne devait jamais trop s'étendre, comme ne devait jamais être trop court. Par conséquent, arrivé au bout de mes exercices quotidiens, je finissais par attraper mes affaires et ma bouteille d'eau, pour redescendre. Je pris donc la route des dortoirs. Je n'allais tout de même pas descendre au hall sans avoir pris une douche au préalable ! Ainsi donc, je gagnais ma chambre et n'y restait que le temps de me laver. Les entraînements matinaux avaient du bon, mais ils étaient épuisants. Une fois cela fait, je gagnais directement le hall. Pour y faire quoi . Je ne le savais pas vraiment... Sayu n'était sûrement pas encore rentrée de Shirotsume, le bar devait donc être déserté, surtout à cette heure. Par contre, le panneau des missives, quant à lui, ne devrait accueillir une foule. Et puis, pourquoi me casser la tête, je trouverai bien une occupation quand j'y serai.

Je descendis directement le grand escalier et, une fois la dernière marche atteinte, j'observais la salle géante, cherchant ce que je pourrai bien faire. C'est alors que j'aperçus la jeune barmaid de la guilde. Étonnant qu'elle soit de retour de son logis de sitôt... Elle était devant le grand tableau servant à afficher les différentes missions et semblait s'entretenir avec une fillette encore plus jeune qu'elle. Une nouvelle ? Peut-être, je ne l'avais encore jamais vu ici. Automatiquement, mes pas s'orientèrent vers celle qui avait comme le rôle de petite soeur pour moi. Je m'arrêtai derrière les deux adolescentes, les surplombants de... beaucoup de centimètres.

« Sayu... Quand comprendras-tu que tu ne devrais pas revenir avec tant de courses à chaque début de semaine ? » Puis, me tournant vers la petite inconnue : « Oh, que vois-je, une nouvelle recrue ? Pardon de vous déranger toutes les deux. Je me présente, Roy Shinku Hibana, pour vous servir, jeune fille ! »






_________________

Une enfant à Blue Pegasus ?! 1353749848-1349262561091424900




L’Étincelle ne fait qu'apparaitre, tandis que la légende, elle, ne fait que naître...



Merci à Anna pour cette merveilleuse sign *-*
Myrcella Heaven
Admin / Princesse du CrépusculeAdmin / Princesse du Crépuscule

Myrcella Heaven

Messages : 344
Date d'inscription : 14/04/2013
Âge : 23
Guilde : Armée Runique
Magie / Malédiction / CS : Serei Mahô • Magie Céleste

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.285
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: Une enfant à Blue Pegasus ?!   Une enfant à Blue Pegasus ?! EmptyJeu 2 Jan - 16:26




Transitoriness by Mizutani Hiromi on Grooveshark

Peut-être la musique n'avait-elle résonné que dans son rêve. Lorsqu'elle ouvrit de nouveau les yeux, les choses semblaient avoir repris leur cours normal. Elle se sentait incapable de bouger, ses paupières lui faisaient mal, son front était brûlant et elle avait toutes les peines du monde à déglutir, mais du moins se trouvait-elle dans un endroit familier : la chambre de Roy Shinku Hibana. Il n'était pas là, un silence paisible flottait dans la pièce, seulement troublé par les bruissements du dehors : elle n'avait aucune idée de l'heure qu'il pouvait être. À en juger par la lumière qui envahissait la chambre, la matinée était déjà bien avancée. Les dents serrées, elle avança une main vers la table de nuit. Elle était encore capable de faire cela. Elle posa la main, tâtonna un moment et finit par dénicher une petite horloge : il était près de onze heures. Elle se sentait épuisée. Combien de temps avait-elle dormi ? Elle ne parvenait plus à s'en souvenir. Les récents événements se mélangeaient dans son esprit. Que s'était-il réellement passé ? Roy l'avait-il ramené ici, ou bien...

Tant bien que mal, elle se redressa et porta une main à son front. Il était bouillant. Sans doute devait-elle être grippée : elle se sentit très mal en essayant de poser un pied à terre. Pourtant, il fallait qu'elle se lève. Les choses étaient encore présentes dans son esprit, rôdaient comme des menaces à l'orée de sa conscience et il fallait qu'elle s'en débarrasse, il fallait qu'elle voit par elle-même. Elle parvint à se mettre debout. Se retenant au chambranle de la porte, elle pénétra dans la salle de bain et marcha lentement jusqu'au lavabo. Il y avait chez Roy un certain désordre, mais elle ne pouvait lui en vouloir réellement pour cela : il s'était montré si gentil à son égard. Après s'être douchée, elle piocha un peu au hasard ce qui lui semblait être ses vêtements, une blouse ajustée s'ouvrant sur le devant et ses collants, sans oublier ses fidèles bottines de cuir. Puis, elle quitta la chambre.

C'était pour tout dire assez curieux. Elle ne savait pas exactement où aller, elle ne comprenait même pas pourquoi elle désirait sortir, mais il y avait cette force qui commençait à lui devenir familière et qui la poussait vers l'avant. Ce qui lui était arrivé après ce combat là, elle ne s'en rappelait pas ou, plus exactement, la fin du combat avait laissé des images puis s'était retirée. Sans plus réfléchir, elle traversa le couloir des dortoirs de Blue Pegasus et elle descendit l'énorme escalier qui faisait la fierté du grand hall de la guilde. Il n'y avait pas beaucoup de monde, son estomac criait famine, elle aurait bien aimé manger l'un de ses bons petits plats dont seule Sayu avait le secret, mais elle n'était pas là non plus, ou en tout cas pas dans son bar. La mine dépitée, elle s'apprêtait à regagner sa chambre jusqu'alors délaissée lorsque tout d'un coup, elle aperçut son héros. Ses longs cheveux couleur de blé et sa musculature herculéenne faisait de lui un apollon, l'un des plus réputés de la guilde par ailleurs. Il s'appelait Roy Shinku Hibana et il lui avait sauvé la vie. Sans même se poser de questions elle traversa la pièce, écoutant le vague instinct qui semblait vivre, respirer au creux de sa fièvre, elle se dirigeait vers le tableau des missions où se trouvait Lightning Falcon.


« Ahum... Roy ? Je... Je vais un peu mieux ! Et je voulais... Hum... Oui... Je voulais te... remercier. Merci... Merci d'avoir pris soin de moi ! Et... Excusez moi... Bonjour Sayu ! Et... Je ne crois pas que l'on se connaisse... Bienvenue ? Je m'appelle Myrcella Heaven, mais... Tu peux m'appeler Myrcella. »

Une attendrissante timidité refaisait surface, sa peau se pigmentait d'une légère rosée et elle n'arrivait plus à parler convenablement. Des étoiles brillaient dans ses yeux lorsqu'elle posait son regard sur cet homme, elle n'avait jamais rien éprouvé envers lui auparavant, mais l'épreuve qu'elle venait de traverser lui avait ouvert les yeux sur ce qu'il était vraiment. De plus, sa fièvre accentuait la pigmentation nerveuse de son visage et son sourire enfantin n'avait plus la même signification : elle n'était plus simplement belle, elle était mignonne. Ce n'était plus une poupée vide et sans cœur, cette jeune femme distante et naïve qu'elle avait été jadis : elle se reconstruisait au fur et à mesure de ses aventures et elle s'était promis de ne plus jamais reculer, de toujours aller de l'avant.

_________________

Plume Orihime
Mage de Blue PegasusMage de Blue Pegasus

Plume Orihime

Messages : 114
Date d'inscription : 02/11/2013
Âge : 21
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Water Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.000
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Une enfant à Blue Pegasus ?!   Une enfant à Blue Pegasus ?! EmptyJeu 2 Jan - 21:46
Une enfant à Blue Pegasus ?!
codage par palypsyla sur apple-spring

La jeune fille aux cheveux émeraude s'agenouilla face au tableau derrière lequel était cachée la plus petite et se présenta, Plume resta quelque seconde à sa cachette puis montra finalement sa petite frimousse d'ange à la demoiselle. La jeune fille en question était d'une grande beauté et la petite ne put s'empêcher d'admirer la belle, était-ce une mage ? Une personne liée à la guilde d'une façon ou d'une autre ? Ou bien s'agissait-il juste d'une amie ou d'une invitée ? Plume l'ignorait, et elle ne savait donc pas comment s'adresser à la jeune fille. La petite s'avança timidement vers son interlocutrice et s'inclina pour la saluer.

Euh... C'est à moi de m'excuser, je n'avais pas à agir comme ça. Pardonnez-moi. Je m'appelle Orihime, Orihime Plume.

Un autre protagoniste venait de faire son apparition, il était grand et plein de bandages, on aurait dit qu'il sortait tout juste d'une guerre. Il s'adressa d'abord à la belle jeune fille aux cheveux émeraude. Elle s'appelait Sayu, ils avaient l'air de bien se connaître, Sayu devait donc être une mage de la guilde tout comme Roy. Plume était assez impressionnée par les deux mages, il faut dire que ce qu'elle avait entendu dire sur les membres de Blue Pegasus était vrai, ils étaient d'une grande beauté et semblaient aussi être d'une grande gentillesse, la petite se demanda presque si elle ne ferait pas tache dans cette magnifique guilde, et puis les blessures de Roy avaient l'air sérieuses, il revenait sûrement d'un dur combat. D'un certain côté, la petite fille regrettait d'arriver maintenant, elle aurait voulu l'encourager dans cette épreuve, et puis elle se demandait si elle aurait survécu à ce genre de blessures, elles étaient nombreuses et semblaient assez profondes. Plume étant du genre faible et pleurnicharde elle aurait sans doute pu mourir suite à ça. D'ailleurs, comme Roy et Sayu étaient tout deux mages, ils avaient donc une magie, la jeune enfant aimerait bien savoir lesquelles. Mais à en voir l'état de Roy, il avait l'air fort, une magie physique peut-être, à moins que ce ne soit élémentaire. Pour pouvoir répondre au jeune homme, la petite aventurière n'avait d'autre choix que de lever haut la tête.

Eh bien... En fait, je sais que je ne suis pas très forte et... Je ne suis pas très courageuse non plus mais...

Je voudrais rejoindre la guilde ! J'ai fais un long voyage... Alors... s'il vous plaît.

Ces mots lui venaient droit du cœur, elle avait parcouru les océans et traversé de nombreux lieux pour atteindre Blue Pegasus. Elle ne voulait pas avoir fait cela pour rien, elle n'était peut-être pas très puissante et ne se trouvait pas très jolie surtout par rapport aux membres de la guilde. Mais elle souhaitait vraiment être mage de Blue Pegasus, depuis maintenant presque 3 ans. Une autre jeune fille arriva dans le hall, elle aussi elle était très belle.  Elle ne remarqua pas petite de suite et parla directement à Roy, quand elle adressait la parole au jeune homme, les yeux de la jeune fille brillaient, ses joues passaient au rouge, elle semblait sincèrement apprécier le mage. Plume ne connaît pas encore ce genre de sentiment, mais elle envier un peu la mage aux cheveux châtain. Plume aussi aimerais aimer un jour, avoir quelqu'un à protéger et sur qui compter, car pour l'instant sa seule famille se trouve au-delà des océans.
http://acrid-reason.azureforum.com/
Sayu Hanami
Modo / Mage de Blue PegasusModo / Mage de Blue Pegasus

Sayu Hanami

Messages : 324
Date d'inscription : 30/10/2012
Âge : 28
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Ito no Mahô / Magie des Fils

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.215
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérante
MessageSujet: Re: Une enfant à Blue Pegasus ?!   Une enfant à Blue Pegasus ?! EmptyLun 13 Jan - 14:42
Une enfant à Blue Pegasus ?! Code_s10
Merci Ren pour cette entête génialisime ♥


Nouvelle génération. Alors que la belle s'était agenouillée en sai, avec les bras le long de ses cuisses pour se camper aux rotules; elle attendait un répondant de la petiote. Cette dernière jouait à cache-cache derrière l'imposant tableau des missions réservées aux mages. En y repensant bien, elle l'avait surprise à y fourrer ses prunelles innocentes. L'enfant était-elle en devenir un mage de Blue Pegasus ? Avant elle, Sayu s'était tenue là, plus jeune encore. Elle avait eu comme merveilleux accompagnement, la main de sa mère. Ce souvenir lui éveilla plus délectable sourire. Celui qui rend grâce à l’espérance. La mignonne inconnue ne suivrait pas sa voix pernicieuse et douloureuse car elle elle aurait la chance d'être entourée d'une famille que l'on ne pourrait lui enlever. La moire y veillerait comme pour tous. Soudain elle était arrachée à sa mélancolie, la belle enfant s'était avancé, la dépassant d'une bonne tête. Auinsi son doux patronyme raisonna dans ses oreille, elle s'en délecta et allait pour se relever en douceur et lui prendre la main, cependant l'on créa accident.

Débarquement fougueux. Le fringuant Roy s'était insurgé dans son dos et la fit sursauter. Là elle faillit se casser la binette mais se releva tant bien que mal, avec une bien burlesque maladresse. Ceci pouvant soutirer l'éclatent rire de l'enfant après une possible frayeur harmonieuse. Elle fit volte face à ce grand coquin mais ne le gronda nullement. Il n'avait besoin de ça en ces temps difficiles. Et à le voir couvert de bandages, elle devient bien palote, subjuguée. Son corps agit avec un certain caractère maternel et se plaça devant celui de la plus petite, pour lui épargner un peu cette vision horrifique. Il faisait peine à voir. Elle ne savait rien de l'affaire qui le conduisit à ce piteux état et mieux valait ne rien lui en souffler. Surtout concernant Vincent encore, elle serait morte d'inquiétude et puis elle ne l'avait revu depuis leur escapade champêtre à Shirotsume. Son dernier souvenir de lui était un départ précipité accompagné d'un baiser. Elle rêvait encore en ce jour.

« Mais il faut bien remplir la réserve pour nos bons vivants, n'est-ce pas mon cher. Et je n'irais pas tous les matins au marché. »

Approche équivoque. Après le pimpant maitre d'armes l'on eu droit à la visite d'une camarade méconnue. La très belle nymphe de la maison, Myrcella, mage très puissante d'après les ragots. La jeune jouvencelle les voulait croire cependant elle ne serait guère contre une démonstration. En vérité si un beau jour, l'occasion de s'embarquer en mission avec cette belle brochette se présentait, c'est avec plaisir qu'elle la saisirait. Sa quête de pouvoir, pour égaler son bien aimé et tous les protéger, passerait par ce genre d'expérience. Une première donc, car comparé à ses ainés, Sayu n'était vraiment mage que depuis quelques temps. Une main se glissa dans le dos de la jeune Plume pour la conforter dans son silence pouvant l'effrayer au lieu de l'émerveiller. Elle avait besoin de héros, et en voilà deux. La jeune Moire, en bon spectateur et curieuse, resta en retrait et étudia ces drôles d'oiseaux. La belle blonde peu à l'aise cafouilla en son discours mais derrière cette fièvre se cachait peu être ce qui l'accablait avec son prince. Elle toussota légèrement.

« Bonjour Myrcella-san ... Vous devez avoir là une coquète histoire de cape et d'épée, à vous entendre. »

Grande sœur ? Son attention se reporta sur la petiote, à trop la regarder elle n'avait qu'une envie, lui faire un câlin. Ce genre de bouille adorable et innocente avait le don de la rendre folichonne, comme elle le constata à Akane beach avec des enfants. Elle pourrait jouer avec elle, lui raconter des histoire et même être sa grande sœur si le cœur lui en disait. Elle déraillait vite lorsque son prochain était un poupon de ce calibre. A l'entendre elle ne semblait pas bien débrouillarde mais cela n'importait du tout, elle était déterminée alors le master la prendrait sous son aile c'était certain. La pauvre enfant avait été oubliée avec la théâtrale mise en scène de la blonde, Sayu s'en voulu un peu d'avoir été absorbée également, alors elle lui prit la petite mimine et s’accroupit à sa hauteur. Elle se retint de la prendre dans ses bras pour éviter de la brusquer ou de l'étouffer par mégarde, mais elle avait grand hâte de jouer une farce à Vincent. Qu'on se le dise, plus sournoise et malicieuse qu'elle, il n'y avait pas en la guilde.

« Et c'est avec la plus grande joie que nous accueillons sang neuf et nouveaux rêves. Bienvenue parmis nous, Plume-chan ... Roy, pourrais-tu m'aider à porter mes panier au comptoir ? Que l'on fête tous cela autour d'un verre, de lait à la fraise pour Plume et moi-même bien sûr. »
Roy Shinku Hibana
Modo / Lighting FalconModo / Lighting Falcon

Roy Shinku Hibana

Messages : 502
Date d'inscription : 19/05/2012
Âge : 21
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô / Magie de la Foudre

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 6.000
Statut: Mage de Rang S+
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Une enfant à Blue Pegasus ?!   Une enfant à Blue Pegasus ?! EmptyVen 31 Jan - 21:47



J'étais apparemment trop discret... Mais était-ce vraiment un défaut, ou le contraire ? Sayu ne m'avait pas du tout vu arriver et, lorsqu'elle se releva pour faire quelques pas en arrière, en vint entrer en collision avec moi. Elle sursauta et faillit même trébucher, mais elle était toujours plus adroite que moi et se rattrapa bien vite. Comprenant que ce n'était que moi, elle laissa tomber un rire qui semblait porter toute la joie de vivre possible. Néanmoins, en me voyant tout couvert de bandages, elle eut le réflexe de se positionner entre la benjamine et moi. Pourquoi réagir de la sorte ? Ce n'était que des pansements, il n'y avait plus de sang, ni quelconques éléments se rapportant à une vision d'horreur. La nouvelle venue n'avait pas vu mon état directement après mon retour de Magnolia, ainsi je doutais fortement qu'elle soit effrayée simplement par toutes ces bandes dépassant de mes manches. À contrario, lui conter tout ce qui s'était passé pourrait véritablement l'effrayer un minimum... Mais après tout, je ne pouvais pas blâmer Sayu d'adopter un comportement presque maternel ! Remarquant que la jeune barmaid m'examinait, je lui tendis un sourire toujours plus resplendissant, pour lui prouver que ce n'était maintenant plus rien de grave : je ne faisais que me remettre de mes blessures et je n'étais plus autant en mauvais état qu'après mon combat contre ces maudits dragons. Elle n'avait plus d'inquiétude à se faire !

Puis, après réponse de la Moire de la guilde, ce fut à cette jeune fille de passer de l'état de spectatrice à actrice. Ainsi, d'une voix légèrement empreinte de timidité, elle prit la parole, tout en levant la tête pour parvenir à correctement me voir. Suite à des aveux de sa part, elle n'était pas très forte et n'était pas plus courageuse non plus, mais malgré tout, elle était décidée à rejoindre la guilde. C'était même un long voyage qui l'avait amené à nos portes ! Elle était candide, même un peu naïve, ses yeux bleus scintillaient quant à notre réponse... En bref, elle représentait parfaitement la pureté de l'enfance. Comment lui refuser une telle demande ? Peut-être même qu'elle avait la maîtrise d'une magie, ou bien seulement les bases, au vu de son jeune âge. Mais quand bien même elle ne saurait pas totalement utiliser l'un de ces arts de la magie, il y aurait bien possibilité que l'un de nous ici lui en apprenne une ! Nous comptions de bien nombreux membres, elle ne serait donc pas en reste ! Maître Hawk était un homme vertueux et au grand coeur, il l'accepterait sûrement parmi nous. De plus, un argument de force restait : une fillette à l'aube de son adolescence ne ferait pas de mal à tous les paons de la guilde. Tant qu'elle ne devenait pas les dames de Blue Pegasus, tout irait pour le mieux ! Et puis, si celles-ci en viendraient à la regarder d'un mauvais oeil ou quoi que ce soit d'autre, je me portais garant pour la défendre !

« La force et le courage n'importe que peu lorsqu'une grande détermination est présente. Aurions-nous seulement une raison de refuser ton adhésion ici ? »

Lorsque j'eus fini de prendre la parole, je relevais la tête, comme inconsciemment attiré par une certaine présence... Une présence qui se démarquait des autres, qui sortait du lot, comme une pépite d'or posée dans un amas d'obsidienne. Une magnifique demoiselle, dont la chevelure blonde resplendissait telle une auréole. Elle était là, descendant les marches de l'imposant escalier avec une faiblesse non feinte. C'était elle. Celle avec qui j'avais combattu il n'y avait de cela que quelques jours, lors de l'incident des Régalias... Celle qui s'était endormie sur moi après notre téléportation improvisée, alors que j'étais tombé dans l'eau... Celle que j'avais portée dans mes bras, pour lui laisser l'opportunité de se livrer à un sommeil réparateur... Celle même qui avait demandé à dormir dans ma chambre, après avoir gardé frayeur de ce qui s'était passé, prenant mon lit alors que j'avais élu domicile sur mon canapé. C'était elle, cette nymphe, non cette ange, que dis-je, cette déesse ! Ou plus simplement, c'était Myrcella. Trop occupé à l'admirer, je ne me rendis même pas compte qu'elle s'était dirigée vers moi. Aussitôt, me rappelant qu'elle était fiévreuse et qu'il était préférable pour elle de rester aliter, je fis aussi deux pas pour tenter de la dissuader de rester ici et qu'il était mieux de se reposer.

Néanmoins, elle fut plus rapide que moi, et avant même je ne pus ouvrir la bouche, elle prenait déjà la parole. Elle parla de manière saccadée, tout en me remerciant pour s'adresser ensuite aux deux autres demoiselles. Étonné, je restais figé... Je venais de découvrir une facette que je ne connaissais pas de cette jeune femme : sa timidité. Timidité qui, par ailleurs, la rendait encore plus belle, non, mieux ! Cela la rendait terriblement mignonne, comme jamais encore je n'avais pu le voir. Totalement subjugué, sans même m'apercevoir que son teint rougissait légèrement, chose que je croyais être sa fièvre, je restais là, à l'admirer, sans pour autant la dévisager. Mademoiselle Heaven était singulière, je ne savais pas vraiment pourquoi, mais mon regard refusait de se détacher d'elle. Elle était une source de lumière et moi, un misérable insecte : mon attention revenait irrémédiablement vers celle qui resplendissait. À sa présence, une bonne partie de mes sens semblait se développer : ma vue était captivée par son visage, mon ouïe se focalisait sur ses paroles et mon odorat se nourrissait de son parfum. De plus, il suffisait simplement qu'elle soit à côté de moi pour que mon coeur batte plus vite. Mais je n'étais pas assez attentif... Non, je n'étais pas assez attentif à moi-même pour comprendre tout ce que cela voulait dire... Mais ce fut sans compter sur l'intervention de Sayu, me demandant de l'aider à porter ses paniers, qui me ramena sur terre. Reprenant racine, je secouais la tête, mais je ne répondis pas tout de suite à la barmaid. En effet, mon attention était toujours sur Myrcella. Reprenant mon sourire si représentatif de ma personne, je vins enfin lui répondre.

« Même si je ne peux t'y obliger, tu devrais retourner te reposer, tu es encore fiévreuse ! Au moins, mon lit était confortable ? Tu y as bien passé la nuit ? »

Les deux questions se voulaient ironiques, néanmoins, je vins me rendre compte de ma bêtise en les ayant prononcée... Rougissant presque au maximum, je reculais brusquement, tout en agitant mes mains devant moi. Pour me justifier, je ne laissais qu'un [b]« Non non, ce n'est pas ce que vous croyez ! C'est un quiproquo ! Elle n'était pas dans mon lit ! Enfin, je veux dire, si ! Mais moi j'étais dans le fauteuil ! Bref, je vais arrêter de parler... »[b]. Je tournais ensuite la tête vers les deux adolescentes... Pourquoi j'avais été obligé de l'ouvrir pour m'enfoncer encore plus moi ! Tout en continuant à rougir, je baissais la tête vers les paniers de Sayu. Suite à quoi, je m'en emparais et je me dirigeai vers le bar. Cependant, je ne fis pas assez attention à mes blessures commençant à peine à se refermer : soulever ces paniers, même s'ils n'étaient pas bien lourds, me tira un rictus de douleur. Mais ce n'était pas si grave, ce rictus me permettait de cacher cette gêne qui s'était emparée de moi... Je ne comprenais vraiment pas pourquoi je réagissais de la sorte....






_________________

Une enfant à Blue Pegasus ?! 1353749848-1349262561091424900




L’Étincelle ne fait qu'apparaitre, tandis que la légende, elle, ne fait que naître...



Merci à Anna pour cette merveilleuse sign *-*
Myrcella Heaven
Admin / Princesse du CrépusculeAdmin / Princesse du Crépuscule

Myrcella Heaven

Messages : 344
Date d'inscription : 14/04/2013
Âge : 23
Guilde : Armée Runique
Magie / Malédiction / CS : Serei Mahô • Magie Céleste

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.285
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: Une enfant à Blue Pegasus ?!   Une enfant à Blue Pegasus ?! EmptyDim 23 Fév - 13:38




Past Story by Fairy Tail on Grooveshark

Roy était vraiment un pervers. Il cafouillait, tout autant que la jeune femme, mais avec des lapsus compromettant et elle n'osait plus rien dire, de peur d'aggraver plus encore la situation. Ses interlocuteurs relevèrent la tête après cette scène risible et pathétique, sans doute intrigués par sa démarche hésitante, ses yeux hantés par la fièvre. Cela ne dura pas longtemps. Elle essayait de ne pas trop réfléchir à cela, de ne pas comprendre ce qu'elle faisait là alors qu'elle ne se sentait pas en forme, de ne pas penser à l'instant où sa fièvre aura raison de sa détermination. Elle se sentait toujours fiévreuse, mais prise maintenant d'une sorte d'excitation craintive. Elle clignait des yeux, avalait sa salive. Il y avait quelque chose à l'intérieur d'elle-même, une gêne inexplicable, coincée entre ses jambes et le bas de son ventre qui l'enserrait avec allégresse. Elle avait deviné ce qu'il s'était passé, ce qui la dérangeait. Elle n'osait plus y penser, mais c'était plus fort qu'elle. Le tissu aurait pu être infesté d'une substance poisseuse. Son cœur se mit à battre à toute vitesse. Elle réprima une nausée et s'écarta un instant pour reprendre son souffle.« Pitié, pensais-je, faites que ce ne soit pas moi qui... », mais c'était trop tard. Elle avait enfilé par erreur l'un des caleçons de Roy.

« Je... Je suis confuse ! Je ne voulais vraiment pas... Je vous le promets ! Oh, excuse moi Roy... »

Elle chassa cette idée en secouant la tête. Non, non, cette nuit, elle avait dormi tout d'une traite, elle avait simplement rêvé. Voyons, comment aurait-elle pu prendre par erreur l'un des caleçons de Roy, elle qui était à peine capable de prendre sa douche ? Elle n'aurait pas pu fouiller, mais il fallait avouer que la chambre du mage était un vrai capharnaüm et qu'il n'y avait pas besoin de fouiller pour trouver un caleçon. Elle se mordit les lèvres, baissa les yeux par terre comme pour dissimuler sa honte. Légèrement éhontée, trouvant la force de sourire, elle s'adossa au mur tout proche et hocha la tête lorsqu'ils passèrent devant elle. Elle soupira et elle suivit le petit groupe qui se dirigeait au bar. Après tout, n'était-elle pas venue chercher quelque chose à manger ? Et puis, qui sait, Sayu devait aussi avoir une réserve de médicaments pour ce genre de désagrément.

« Sayu ! Attends, j'aimerai te demander quelque chose. Je ne me sens pas très bien et j'aurai aimé savoir si tu n'aurais pas un remède contre la fièvre... Tu as la réputation d'être une parfaite maîtresse de maison, je me disais que tu devais tout autant connaître les remèdes de grands-mères. »

Myrcella n'avait pas envie d'embêter sa camarade de guilde, mais elle ne sentait vraiment pas bien et elle n'arrivait pas à dormir dans cet état. Si elle était venue, selon toute vraisemblance, pour retrouver Roy, elle profita de la présence de Sayu pour essayer de récupérer sa bonne santé. Éclipsant inconsciemment la jeune recrue du jour, elle s'en voulu subitement de ne pas s'être intéressée de plus prés à la jeune fille et lui présenta ses excuses. La jeune actrice de la guilde était une personne soucieuse du bien être des membres de sa grande famille qu'était Blue Pegasus, les plus vieux comme les plus jeunes. C'est ainsi que, suivant le petit groupe, elle prit part à la célébration de la nouvelle venue autour d'un verre de thé de la maison Darjeeling. C'était l'une des boissons favorites de la jeune femme et c'était sans aucun doute l'une des plus apaisantes. Trempant ses lèvres dans le thé noir, elle se sentait plus faible que jamais, mais elle n'éprouvait pas l'envie de se reposer : la compagnie des gens qu'elle aimait était bien plus rassurante que la solitude de son sommeil.

_________________

Plume Orihime
Mage de Blue PegasusMage de Blue Pegasus

Plume Orihime

Messages : 114
Date d'inscription : 02/11/2013
Âge : 21
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Water Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.000
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Une enfant à Blue Pegasus ?!   Une enfant à Blue Pegasus ?! EmptyMar 29 Juil - 14:15
Une enfant à Blue Pegasus ?!
codage par palypsyla sur apple-spring

Voilà donc ce qu'était la magie d'une guilde, c'était comme dans ses rêves, Blue Pegasus était telle une grande famille, où chacun pouvait compter sur l'autre au besoin. Les yeux scintillants, la jeune enfant observait avec admiration le groupe de mages qui se trouvait face à elle. Alors que Roy et Myrcella semblaient assez étranges, la belle Sayu vint glisser sa main dans le dos de la plus jeune, comme un geste rassurant qui aurait pour but de la mettre plus à l'aise. Myrcella sembla rapidement fort mal à l'aise suite à la remarque du mage, mais celui-ci avait l'air de s'inquiéter pour elle et lui conseilla de retourner se reposer dans sa chambre. Tous les deux étaient maintenant bien rouges et fort gênés, comme pour chasser ses pensées Roy se retourna vers Sayu pour prendre les paniers, mais tandis qu'il les souleva, il semblait être prit d'une douleur.


Prise d'inquiétude Plume baissa légèrement la tête, elle avait comme l'impression d'être arrivée au mauvais moment. Peut-être que si elle n'avait pas était là Myrcella et Roy auraient pu se reposer, ils avaient l'air d'en avoir grandement besoin. Finalement la mage aux cheveux émeraude s'accroupit à hauteur de sa cadette afin de lui souhaiter la bienvenue, elle proposa même de fêter l'arrivée de la nouvelle mage autour d'un verre. Ce geste était fort réconfortant pour la jeune demoiselle qui commençait à se poser des questions. Une fois au bar pour célébrer l'arrivée de l'enfant, Myrcella semblait en meilleur état, chose qui fit sourire timidement la petite fille.

M... Merci beaucoup. Je suis vraiment, vraiment... Heureuse.

À peine eut-elle terminé sa phrase qu'elle se cacha derrière ses petites mains. Son but était atteint et les membres de sa guilde se montraient si gentils avec elle qu'elle en pleurait. Et voilà qu'elle avait honte, comment pouvait elle vouloir être une mage alors qu'elle passait son temps à pleurer, c'était vraiment un problème.
http://acrid-reason.azureforum.com/
Sayu Hanami
Modo / Mage de Blue PegasusModo / Mage de Blue Pegasus

Sayu Hanami

Messages : 324
Date d'inscription : 30/10/2012
Âge : 28
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Ito no Mahô / Magie des Fils

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.215
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérante
MessageSujet: Re: Une enfant à Blue Pegasus ?!   Une enfant à Blue Pegasus ?! EmptyMar 19 Aoû - 17:23
Une enfant à Blue Pegasus ?! Code_s10
Merci Ren pour cette entête génialisime ♥


A son tour, chacun déclama plus de sagesse que demandé. Roy brilla plus que quiconque, il l'impressionnait de jour en jour. Voilà saisie, la subtile raison qui conquit sa camarade. Myrcella avait dû retrouver en Roy, ce que la moire avait adulé chez son prince. A trop y songer, la donzelle s'égarait en rêverie et légères rougeurs. Elle avait certes salué la malade, mais elle succombait à l'épidémie, à son tour. Son cher et tendre lui manquait tant, si bien qu'elle en verrait presque le fantôme, pour lui sourire. De ses songes émergeaient des douceurs, habilement chuchotées à ses oreilles. Il y avait de quoi la bouleverser, faisant que sa petite main frissonnait dans celle de l'enfant. Sayu manqua de larmoyer, au lieu de quoi elle était à demi absente, perdue en sa mélancolie. Elle enviait terriblement ses ainés, eux pouvaient se voir si souvent. Alors qu'elle, attendait avec inquiétude et désir, en son antre. Voilà que ces écrins d'émeraudes, glissaient dans le vide, pour ne plus les voir, ces feux ravivant sa joie comme sa détresse.

Revenant alors à elle, la belle ne tarda pas à renvoyer un doux regard à l'enfant, pour l'espérer rassurer. Elle n'avait rien entendu au sujet d'une certaine indécence, du reste. Elle aura pensé arrêter le brave, qui devait se faire violence pour porter ses paquets. Mais n'en avait le pouvoir, sa pitoyable magie ne pouvait plus l'atteindre. Il devait être si puissant qu'elle ne ferait que l'ennuyer. Aussi renonça-t-elle bien vite, chose ne lui ressemblant guère en vérité. Lui filait en son antre, à la réserve, dans la pénombre et le silence d'une cave, elle aurait tout loisir de s'abandonner aux pleurs; si naguère la houle revenait en son cœur. Sans trop réfléchir, la verdâtre emboîtait le pas à sa jeune amie, à la suite du bellâtre. Soudain on la retint, lâchant la main de la petite, Sayu s'accroupie pour lui susurrer d'aller découvrir les lieux. Voilà qui devrait l'émerveiller d'aventure, et lui faire oublier tout ceci. Puis se redressant, avec grâce et délicatesse, la moire fit volte-face, avec sa patiente.

Acquiesçant bien niaisement, la donzelle l'enjouait à la suivre. Elle ne s'osa à lui prendre la main, où même à la prendre contre son flanc, pour lui servir d'appui; ce qu'elle aurait fait en temps normal. Mais elle n'allait bien depuis peu. Elle avait la tête ailleurs et s'ennuyait de ce bellâtre ayant emporté plus que son cœur. Se faufilant en son monde, elle gagna l'enfant, pour lui caresser la tête, juste par envie; Puis elle filait d'aventure, au comptoir, pour soulager ce pauvre Roy qui pouvait s'y être affalé. Elle s'occuperait de lui, si naguère il avait besoin d'elle. En ces heures grivoises, elle n'était contre le fait d'assister à un récital privé. Le pauvre piano manquait de prendre la poussière, et le salon semblait si vide. Était-elle encore une bonne tenancière, du reste ? Manquant un soupir, la belle s'affréta à servir la petiote, avec un grand verre de jus de fruit surmonté d'une paille. Puis elle offrait à leur champion, le salut contenue dans sa bouteille d'alcool préférée. Enfin, elle farfouilla ses placards, pour trouver de quoi concocter une infusion.


« Dans une dizaine de minutes, lorsque le breuvage sera tiède, tu pourras l'ingérer. Si cela ne t'apaise guère, alors il te faudra une seconde tasse ... Je vous laisse quelques peu, j'ai du rangement à faire en bas, à la cave. »

La tasse de thé, fumait assez pour témoigner du fait qu'il ne fallait pas la porter à ses lèvres. Un instant, la verdâtre avait perdu son regard dans l'onde où barbotait des feuilles. Sa vie était ainsi, semblant paisible mais avec une bonne noyée en guise d'héroïne. Quittant alors ces bonnes gens, elle descella la porte à la robe vieillotte, tenue dans son dos. Et s'entichant de quelques paniers, lourds à ses yeux, à l'image de ses maux, elle filait dans le noirs. L'épaisse couche bois, se referma derrière elle, pour que disparaisse un temps, la jeune fille. Fort heureusement, sa maladresse ne vint causer là, accident. Elle parvint entière, au fond du trou. Et au milieux des barriques et trésors de cette caverne, elle s'assit sur la dernière marche. Puis déposant ses paquets, elle se recroquevilla sur elle-même. Il était venu le temps des lamentations, si bien qu'elle ne vit le temps défiler au rythme des pleurs. Sa petite voix ne pu leur parvenir, et bien que la porte ne soit verrouillée, elle désira être seule. Afin d'évacuer sa peine.
Roy Shinku Hibana
Modo / Lighting FalconModo / Lighting Falcon

Roy Shinku Hibana

Messages : 502
Date d'inscription : 19/05/2012
Âge : 21
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô / Magie de la Foudre

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 6.000
Statut: Mage de Rang S+
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Une enfant à Blue Pegasus ?!   Une enfant à Blue Pegasus ?! EmptySam 15 Nov - 18:54



J'étais rouge. Aussi rouge que Myrcella l'était à l'instant, pour une raison qui m'échappait, probablement sa fièvre. J'étais rouge, mais je ne savais pas ce qu'il m'était arrivé à l'instant même. J'étais rouge, mon cœur battait à tout rompre et je cherchais à élucider ce mystère. Oui, Myrcella avait dormi dans ma chambre hier soir, je la lui avait bel et bien prêté, mais que pouvais-je faire d'autre ? Nous étions tous ressortis dans un très mauvais état de cette affaire des Régalias, il n'y avait qu'à me regarder, pansé de partout. Mais elle, en plus de se réveiller blessée et épuisée, en était revenue presque traumatisée du carnage de ces Rois Dragons, notamment le tout dernier, qui s'était apprêté à nous arracher nos vies, à tel point qu'elle ne voulait plus dormir seule. Bien que nous ne fussions pas seuls, nous avions traversé cette épreuve main dans la main, et il était à mon sens tout à fait normal qu'elle se tourne vers moi pour un peu de soutien. Ainsi, bien que ma chambre fût dans un bordel qui était rare chez moi, j'avais accepté qu'elle prenne mon lit pour se reposer et se remettre convenablement sur pied. À vrai dire, le désordre ne l'avait pas gêné, il n'y avait donc aucun problème ! Du moins, c'était comme ça que je voyais les choses : elle avait voulu dormir dans ma chambre et j'avais accepté, parce que nous avions battu ce dragon côte à côte. Mais le cœur a ses raisons que la raison ignore et il semblait que je me fourvoyais très fortement...

J'étais rouge, mon cœur battait à me détruire la cage thoracique, et je ne comprenais pas ce qu'il se passait. Certes, elle avait eu une place privilégiée dans ma chambre, mais cela n'expliquait pas mon comportement, je ne réagissais jamais de la sorte et pourtant, je me sentais gêné à l'instant... « Pourquoi ? » c'était le seul mot, la seule question qui résonnait dans mon esprit qui se voulait être rationnel. Non seulement, j'étais subjugué par sa beauté, relevée par sa timidité que je ne connaissais pas jusqu'à lors, non seulement, je n'arrivais pas à détacher mon regard d'elle, mais en plus de cela, mon cœur résonnait jusque dans mes tempes et je perdais le contrôle de mes mots... Le cœur a ses raisons que la raison ignore. C'était définitivement le proverbe qui collait le mieux à la situation ! Gêné au possible, je fis à peine attention à la mirifique voix de la belle qui me demandait pardon, pour une raison que je ne comprenais pas. N'était-ce pas plutôt à moi de m'excuser pour mes bêtises ? Pour cacher mon embarras, je ne trouvai pas meilleur idée que de m'emparer des courses de Sayu, pour l'alléger et emmener les affaires au comptoir pour elle... Sauf que ce n'était pas la meilleure solution pour moi. En effet, mon état était tellement déplorable que je me trouvais même en difficulté de porter ces quelques sacs et paniers, et je n'avais même pas essayé de le cacher en laissant s'échapper un rictus de douleur montrant que ce poids était trop lourd pour moi dans mon état actuel.

Mais je ne voulais pas qu'ils puissent voir encore plus ma gêne. Peut-être une sorte de fierté... En réalité non, je ne voulais pas qu'elle puisse voir mon embarras, seulement elle, seulement Myrcella. Elle en avait déjà vu assez ; elle en avait trop vu. Mais cette fois-ci, ce n'était pas de la fierté, non, c'était autre chose, sur quoi je n'arrivais pas à mettre le doigt. Je ne voulais simplement pas recroiser une nouvelle fois son regard qui semblait si merveilleux, pour me remettre à rougir et à reperdre l'usage de mes mots et de ma pensée. Pas une nouvelle fois ; pas sans avoir compris ce qu'il m'arrivait. Ces paniers subtilisés à la barmaid n'étaient qu'une excuse, un refuge, pour réussir à me détacher de ses yeux captivants et pour recouvrer mes esprits et faire la part des choses. D'ailleurs, il se pouvait que j'ai besoin de Sayu et de ses conseils avisés par la suite, elle qui malgré ses seize ans, pouvait être une oreille sur qui l'on pouvait compter, et une jeune fille qui avait toujours de bonnes exhortations... Il fallait juste attendre que je puisse être en privé avec elle, ce ne pouvait pas être cette foutue bataille qui m'ait changer de la sorte !

Une fois les courses déposées dans la remise, je ne perdis pas de temps pour aller m'asseoir au comptoir, car il ne servait rien de forcer encore plus sur mes blessures et sur ma fatigue. C'est alors que je me rendis compte que depuis déjà quelques minutes, il n'y en avait eu que pour Myrcella, à tel point que j'en avais oublié la présence de la jeune nouvelle recrue. Quel membre médiocre je faisais pour l'accueillir de la sorte... Tout ce que j'avais fait, c'était de me présenter, rien d'autre. C'est alors que Sayu arriva en son antre et, sans même me demander mon avis, me servit de mon Saké habituel. C'était dans ces moments-là que je me rendais compte que je traînais bien souvent, peut-être même trop, au bar, à tel point que cette adolescente que je considérais comme une petite sœur, savait presque déjà tout de mes goûts. Il n'y avait aucun meilleur remontant que ce breuvage, et vu l'état dans lequel j'étais, j'en avais probablement bien besoin. Tout en buvant, je ne pus m'empêcher de poser la main sur mes côtes tout en tirant un nouveau rictus de douleur. Au fond, peut-être que ce mal-être ne provenait pas des sacs que j'avais portés, mais bel et bien, du petit entraînement qui, sûrement, avait été déraisonnable quant à mes blessures... Mon attention se tourna ensuite vers la petite Plume.

« Ici, c'est le meilleur endroit de la guilde, avec l'une des tenancières les plus sympathiques, c'est l'endroit où il faut venir quand quelque chose va mal ou que tu veux un peu de compagnie. Crois-en mon expérience, Sayu est une experte quand il s'agit de remonter le moral, ou de discuter un peu. Et surtout, c'est aussi une experte quand il s'agit de chasser la « mauvaise compagnie ». Ahah ! »

En souriant, je me rappelais mes premiers mois à la guilde, où ce bar avait été un véritable refuge pour moi : je ne me sentais pas véritablement à l'aise à mon arrivée. Sayu avait été probablement l'une des premières avec qui je m'étais lié, avec l'ancien Maître et il n'y avait pas eu une journée où je n'étais pas ici sur ce siège-même pour discuter avec elle et parler de tout de rien. Aussi étrange que cela puisse paraître, avant de m'intégrer totalement à la guilde, c'était ici, à ce bar, que je m'étais intégré en premier lieu... Que de bons souvenirs. Alors que Sayu rejoignait la remise pour y mettre de l'ordre, je daignais enfin me retourner vers Myrcella, qui buvait l'infusion que lui avait préparé la maîtresse de maison.

« Tu devrais vraiment remonter dans la chambre pour te reposer. Ce n'est pas une bonne idée de rester ici alors que tu es malade et semble si faible ! »

En lui disant cela, je n'eus d'autre choix que de la raccompagner pour qu'elle puisse se reposer, et ce après qu'elle ait pu terminer son remède. C'est ainsi que nous abandonnions les deux jeunes demoiselles après cette courte inter-vue. Rester ici alors que Myrcella était malade n'était définitivement pas une bonne idée pour son bon rétablissement !





_________________

Une enfant à Blue Pegasus ?! 1353749848-1349262561091424900




L’Étincelle ne fait qu'apparaitre, tandis que la légende, elle, ne fait que naître...



Merci à Anna pour cette merveilleuse sign *-*
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une enfant à Blue Pegasus ?!   Une enfant à Blue Pegasus ?! Empty

Une enfant à Blue Pegasus ?!

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Nord :: Guilde Blue Pegasus
-