Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez

 [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William)

Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Melodia Shūhebi

Melodia Shūhebi

Messages : 193
Date d'inscription : 19/07/2012
Âge : 24
Guilde : Oracion Seis
Magie / Malédiction / CS : Kimochi no Mahô ~ Magie des Sentiments
Magie / CS Secondaire : Ningyo no Mahô ~ Doll Play Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.875
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William)   [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William) EmptyDim 17 Fév - 21:08
Griffith + William
© Never-Utopia

Mission : Rappel à l'ordre
Melodia ~ Griffith ~ William

Le paysage avait tout pour déplaire.
Une quantité incommensurable de sable s'étendait jusqu'à l'horizon, rejoignant l'espace bleu du ciel dégagé. Aucun nuage ne se présentait, nous laissant cuire sous la chaleur du soleil malgré l'attirail de vêtements pâles qui recouvraient nos corps. Nous n'étions qu'en début de matinée et pourtant j'arrivais à percevoir les émanations de gaz provoquées par les rayons solaires se reflétant sur les particules de terre. L'on m'avait appris à regarder le désert comme une étendue d'eau troublée : tout regard porté au loin était flou. Il était très difficile de s'orienter dans cet endroit où tout était brun, sans flore remarquable ni bestiaux repérables. J'avais l'impression d'avancer sur place, toujours avec ces foutus grains de sable qui volaient ici et là pour le plaisir d'énerver les visiteurs. Les bourrasques de vent étaient désagréables et j'essayais tant bien que mal de voiler mes cheveux face aux saletés extérieures. Je n'appréciais pas du tout ce petit voyage, alors pourquoi continuais-je de marcher aux côtés d'un collègue d'Oracion Seis à cet instant ? Parce qu'une guilde de faible valeur sous le contrôle de l'Alliance Baram faisait des siennes. Elle croyait pouvoir obtenir une quelconque indépendance et déclarer la guerre avec les trois groupes de mages noirs les plus puissants. Franchement ! Béhémoth n'attendait rien pour attendre, après m'avoir obligée à me déplacer jusqu'à leur petit quartier général. Je n'avais aucune idée de la position exacte de ce dernier, mais l'on m'avait donné les indices suffisant à le repérer. Alowin et Rei étaient les « vétérans » de notre guilde, de par ce fait ils m'avaient aidée côté géographie. Quant à illustrer à Béhémoth toute la puissance d'Oracion Seis, je comptais utiliser mon ami à ma droite. Griffith Lightfield, connu de son surnom Sandstorm, se révélait être l'élément parfait pour cette mission de contrôle. Dragon Slayer du Désert de première génération, il avait élevé par une soi-disante créature nommée Sandlers. Bien que la force des dragons n'était plus à prouver, j'étais toujours sceptique au sujet de leur existence ; le jour où j'en verrai un, je pourrai y croire. Leurs enfants pouvaient posséder certains de leurs attributs, ils restaient pour moi de simples humains.

Tout cela pour dire que la présence de Griffith m'était vitale. Il avait pu préparer correctement notre balade au sein du désert de Burana, car en ayant passé les premières années de sa vie dans un lieu identique, il était en meilleur position pour diriger l'expédition. Il avait suffi d'un petit coup de pouce pour le pousser à me suivre, n'étant pas l'homme le plus courageux ni le plus indomptable. Docile, il respectait chacune de mes paroles à son égard et il gardait une certaine distance entre nous, sans doute parce qu'il était intimidé. Même s'il parlait très peu, je savais qu'il était attentif au moindre de mes gestes et cela me faisait sourire. Ce jeune homme était trop conciliant, trop doux et trop invisible. Un regard extérieur à la scène aurait sûrement cru que j'étais seule tellement il se déplaçait avec aisance sur le sable chaud. Au moins, il devait être dans son élément ici ; impossible d'en manquer ! Je comptais sur cet avantage pour leur faire manger la poussière, aux mages de Béhémoth. Sans compter qu'ils nous devaient une petite somme d'argent...

J'espérais que pour sa première mission en tant que membre d'Oracion Seis, Griffith serait à la hauteur. Il n'apparaissait pas comme une personne désirant le pouvoir ou le chaos, cependant j'avais assisté à son intégration et son coeur était plus sombre que ce qu'il pensait. S'il hésitait à prendre une vie ou détruire les vestiges d'un homme quelconque, j'allais me faire un plaisir de l'encourager. Nul obstacle ne se dresserait sur mon chemin, et à la fin de cette journée la guilde de faiblards que l'on appelait Béhémoth serait domestiquée. D'ailleurs, quel nom idiot que celui de Béhémoth. Les syllabes trop simples me feraient presque rigoler. On jurerait avoir un minuscule insecte sur le bout de la langue. J'ai bien hâte de voir ce que représente ce nom... et ce que valent ses fourmis.

À ce moment, je n'aurais jamais penser que nous ne serions pas seuls à la fête...



HRP:
 


Dernière édition par Melodia Shūhebi le Lun 1 Avr - 18:16, édité 3 fois
Griffith Lightfield
SandstormSandstorm

Griffith Lightfield

Messages : 122
Date d'inscription : 18/01/2013
Âge : 30
Guilde : Oracion Seis
Magie / Malédiction / CS : Desert Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.240
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William)   [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William) EmptyJeu 21 Fév - 23:27
Mission : Rappel à l'Ordre...

Immensité, magnificence... Voilà comment pouvait être jugé le panorama dans lequel progressait Griffith depuis maintenant plusieurs heures : le Désert de Burana. Une étendue brunâtre infinie, figée, un espace dans lequel rien ne semblait réellement vivant, mais qui, paradoxalement, paraissait camoufler une puissance mystérieuse, une force naturelle destructrice. Malgré la beauté du ciel, le silence quasi-total qui régnait en ce lieu était tout bonnement inquiétant, angoissant et les rares souffles du vent ressemblaient d'avantage à des soupirs, à des murmures mélancoliques... Plus d'un homme avait perdu la tête à cause de ce silence oppressant et nul doute que ces pauvres âmes reposaient désormais à plusieurs pieds sous terre. Évidemment, la chaleur avait également du être fatal à bon nombre de voyageurs égarés : le soleil surplombait le ciel, dominant le zénith de ce dernier d'une chaleur et d'une luminosité éclatante, comme une véritable divinité. Une splendeur éblouissante, aveuglante, mais également dangereuse pour quiconque se perdrait dans ce sanctuaire de sable...

Néanmoins, Griffith n'était pas préoccupé par cela... Cette étendue n'avait rien d'inquiétante pour lui. Au contraire, il était même à proprement parlé dans son élément : Dragon Slayer du Désert, le jeune mage avait été élevé très jeune par son père Sandlers, le grand et majestueux Dragon du Désert, qui fut également son enseignant dans l'apprentissage de la rare et ancienne magie des pourfendeurs de dragons... Une pensée qui attrista profondément le jeune garçon qui baissa les yeux vers le sol, tout en continuant sa marche : la cicatrice qu'il portait dans son coeur était toujours profondément ouverte et le fait de parcourir ce désert lui rappelait énormément de souvenirs... De doux et chaleureux souvenirs qui l'aidaient à aller de l'avant, en espérant toujours que le miracle où il reverrait son père finirait par arriver. De plus, il ne devait pas laisser transparaitre cette faiblesse aux yeux de Mélodia sama : cette magnifique femme qui marchait à ses côtés et à qui il vouait une considération sans égale, était celle qui l'avait recruté au sein de la Guilde Noire « Oracion Seis », Guilde à laquelle il appartenait désormais et à laquelle il avait prêté serment.
Tandis que son long capuchon sombre dansait au rythme du vent, le jeune garçon regarda « Athéna », avec contemplation, observant le visage fin de cette dernière : sa chevelure écarlate était élégante, ses yeux rougeâtres semblaient si profonds, si déroutants, qu'il suffisait de pas grand-chose pour s'y perdre... Oui, elle était séduisante... Mais également forte. Leurs regards se croisèrent avant que Griffith ne détourne les yeux, le visage rougit par la gêne...

Après plusieurs dizaines de minutes et tandis qu'ils gravirent une énième dune, Griffith sortit le morceau de parchemin sur lequel était noté les instructions de la mission qu'ils devaient effectuer, sa première mission en tant que mage d'Oracion Seis : apparemment, la mission consistait à débarrasser cette terre de la Guilde Noire Béhémoth, qui voulait obtenir une certaine indépendance envers les trois grandes puissances de l'Alliance Baram. Chose que Griffith ne comprenait encore que trop peu : Pourquoi les Guildes devaient combattre les unes contre les autres ? Toutes les Guildes Noires n'étaient pas censées êtres sous le même étendard ? Sous les mêmes couleurs ? N'étaient-ils pas tous des mages motivés par un désir commun ? De nombreuses questions dont il ne connaissait pas encore les réponses, mais sa trop grande naïveté était sans aucun doute facteur de toutes ces interrogations...

Un son résonna alors à ses oreilles, un bruit presque inaudible qui, cependant, déclencha une véritable alerte à l'intérieur de son cerveau, qui se mit à bourdonner : passant son regard sur le sol avec rapidité, Griffith plaça son bras tendu sur le côté, devant Melodia, lui signifiant de s'arrêter. Seuls ses cheveux blancs bougeaient alors qu'il continuait à scruter le sol et tandis que le temps lui-même semblait avoir arrêté sa course, le jeune mage plongea son autre bras dans le sable, avec une vivacité incroyable, à plusieurs dizaines de centimètres des jambes de Melodia. Il sortit alors sa main, dans laquelle était prisonnière une vipère aride, un animal souvent présent dans ce genre de lieu :

Prenez garde Melodia Sama... Ces serpents ne sont pas méchants, mais leurs morsures empoisonnées peuvent engourdir vos muscles pendant plusieurs heures...


Lâchant le reptile un peu plus loin, le garçon à la chevelure blanche se retourna vers sa camarade de Guilde pour continuer sa route, avant de distinguer, à quelques dizaines de mètres de là, une silhouette, également encapuchonnée, qui s'approchait vraisemblablement de leur position. Malgré une certaine crainte qui s'installait à l'intérieur de son corps, le jeune mage se plaça presque inconsciemment devant la femme à la chevelure rouge, comme pour protéger cette dernière :

Melodia Sama...


Dernière édition par Griffith Lightfield le Sam 13 Avr - 13:12, édité 1 fois
William Blazewalker
Admin / Hell's JokerAdmin / Hell's Joker

William Blazewalker

Messages : 129
Date d'inscription : 10/05/2012
Âge : 26
Guilde : XIII Ghosts
Magie / Malédiction / CS : Hi no Mahô / Magie du feu
Magie / CS Secondaire : Body Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.355
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William)   [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William) EmptyJeu 28 Fév - 18:03
    L'ennui me tourmentait tout au long de cette looooooongue Journée. Mes couteaux n'arrêtaient pas de virevolter à travers la pièce en essayant de me détendre et de trouver quelque chose à faire. En effet, numéro I semblait avoir entendu parler de mes, comment dire... Effets de zèle en terme de boulot, et il m'interdisait de sortir en dehors du cadre d'une mission officielle. Mais pourquoi donc tant de sérieux ? Tout ce que je voulais c'était découper des gens, les faire rôtir sous mes flammes et recouvrir le sol de leur sang et cendres... Je vois pas de mal à ça, on dit toujours qu'un boulot qu'on aime faire est un boulot bien fait après tout ! Totalement injuste, n'est-ce pas ? Mais que pouvais-je donc faire à part attendre qu'il daigne bien me confier une tâche à faire.

    Heureusement, il semblerait que le gars qui gérait les prisonniers du trente-sixième dessous ait entendu mon appel. En effet, comme d'habitude, notre guilde n'étant pas vraiment dotée de ce que les autres appellent « panneau d'affichage », on recevait souvent nos ordres de missions via une lettre qui apparaissait par hasard, accrochée à un mur, virevoltant dans le vent, ou tout simplement déposé sur la table de la pièce principale. Cette fois-ci, ce fût le coup de la lettre glissant sous le pas de ma porte. Bien évidemment, mon esprit espiègle se demandait toujours à quoi pouvait ressembler notre leader, et me fît me précipiter vers la porte afin de voir qui donc avait déposé la lettre. Personne malheureusement, le désert complet dans le couloir du manoir... M'enfin, ce n'était pas ça qui allait me briser mon moral à la vue d'une nouvelle potentielle mission !

    En ouvrant la lettre, je pus ainsi lire ce qui m'attendait. La première chose qui attira mon attention fut le symbole en entête : il s'agissait de la guilde Grimoire Heart, la guilde dont dépend XIII Ghosts, qui nous avait envoyé cette mission. Si une des trois guildes de la fameuse Alliance Baram, qui plus est la plus puissante d'entre elles, nous demander pour une mission, c'est qu'il s'agissait d'une affaire à régler assez importante. En lisant la suite de la lettre, je pus voir qu'une des guildes noires de l'alliance nommée Béhémoth aurait décidé de vouloir déclarer son indépendance, et donc, de ne point payer son dut à ses supérieurs. Quelle insolence et inconscience, même un noble bouffon comme moi sait que ce genre de choses devrait être punie. J'en conclus donc que si cette information m'était parvenue, cela voulait dire que je fus choisi pour montrer ce qui se passe quand on désobéit. J'étais tout d'abord fou de joie, comme un petit enfant qui venait d'être choisit pour commencer une partie d'un jeu, mais ce qui me fit chaud à mon petit coeur fut le PS en bas de page : « Tu as carte blanche... ». Je pouvais donc faire ce que je voulais ! Oooooh, splendide !

    Me voilà donc en marche pour le désert Burana, dans le froid glacial du désert nocturne, en direction des lieux indiqués par mon ordre de mission. Au bout de quelques heures de marches, je pus apercevoir les lieux à l'oeil nu. Il semblerait qu'ils furent bien camouflés pour ceux ne connaissant pas la position de leur QG. Hélas pour eux, ce ne fut point mon cas. Ne m'approchant donc pas directement, je faisais une petite analyse des lieux afin de voir quel serait le meilleur angle d'attaque. Aussi bon assassin que je sois, si je n'agissais pas de manière réfléchie, je risquais bien évidemment de finir en un tas de cendre... Cependant, alors que j'observais tranquillement, j'entendis des personnes approcher derrière moi. En me retournant, je pus voir deux personnes : une charmante demoiselle aux cheveux rougeoyants et au regard dominateur, et un jeune homme à la crinière sableuse accompagné d'un regard hésitant. Ce dernier c'était mis en bouclier devant la demoiselle, me prenant pour un ennemi. Avaient-ils compris que je n'étais pas quelqu'un de fréquentable ? Quelle vilaine manière de dévisager les gens sans les connaître, n'est-il pas ? Enfin, après quelques minutes d'observations, ayant une étrange impression de déjà vu, je sortis mon éternel calepin à information et me rendit compte de qui j'avais en face de moi. Athéna et Sandstorm, deux mages faisant partie de la guilde qui s’insupportait le plus : Oracion Seis. Pas besoin d'être un génie doté de 200 de QI pour comprendre que ces deux-là étaient aussi présents en ces lieux pour « régler leurs comptes » avec Béhémoth. Je n'avais vraiment pas de temps à perdre avec ces deux-là, aussi, je décidai donc de les laisser tranquille, et de tenter de faire ami avec eux pour le bien de la mission. Quel homme généreux je suis, je le sais bien...


    « - Mais que vois-je, un joli couple qui se balade ici sous les étoiles de la nuit... Une lune de miel peut être ? Commençais-je ainsi la conversation afin de détendre l'atmosphère. Je savais que Béhémoth était une guilde à problème, mais de là à envoyer deux membres de la « fameuse » Oracion Seis, alors là, ils devraient être honorés ! Alors que je commençais à m'enflammer un peu (non dans le sens littéral du terme) je ne vis pourtant pas la garde de mes deux collègues tomber. Allons, allons, continuais-je en plaçant mes bras devant moi voulant les rassurer, je ne suis qu'un simple « fantôme » passant dans le coin pour vous prêter assistance, voyons. Je vous laisserais donc passer par la grande porte pour que vous puissiez montrer votre puissance, oh, nobles Oracion. Quant à moi, je vais me poster en hauteur, attendant votre entrer fracassante. Bybyyyyyye »

    En moins de temps qu'il n'en fallait pour le dire, je disparus en sautant de la dune sur laquelle nous nous trouvions afin de me faufiler près du bâtiment. Ayant réussi à contourner la protection externe, j'utilisais mon Fire Fly afin de me poster sur le toit. Mes mains tremblaient d'excitation. Le patron m'avait littéralement dit que je pouvais être aussi sauvage que je le voulais sans grande conséquence. Wonderful ! Il ne me restait donc plus qu'à attendre le signal de notre couple...
Melodia Shūhebi

Melodia Shūhebi

Messages : 193
Date d'inscription : 19/07/2012
Âge : 24
Guilde : Oracion Seis
Magie / Malédiction / CS : Kimochi no Mahô ~ Magie des Sentiments
Magie / CS Secondaire : Ningyo no Mahô ~ Doll Play Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.875
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William)   [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William) EmptyMar 5 Mar - 4:51
© Never-Utopia
Nous avions passé la journée à traverser l'étendue sableuse, prenant des pauses de temps à autre afin de nous reposer et d'éviter les tempêtes où le vent risquait de nous gifler des tonnes de sable en pleine figure. Notre progression fut lente, pourtant nous réussîmes à atteindre le repère de Béhémoth avant le crépuscule. Situé au pied d'une dune légèrement plus grande que les autres, une immense porte faisait office d'entrée. Des voyageurs normaux seraient passés devant sans la remarquer, par contre nous étions des mages et avions en main les indications données par Alowin et Rei : un espace plus grand, un potentiel magique acceptable et une porte au teint plus pâle que celle de l'environnement. Il n'y avait pas de doute, cette guilde de faiblards se trouvait à quelques mètres de nous. Je leur aurais bien réglé leur compte immédiatement, mais mon corps était loin d'apprécier le changement climatique et j'avais besoin de repos après ces longues heures de marche. Ayant choisi de nous installer à l'ombre d'un petit rocher pour attendre la levée de la nuit, cela me permit de me refaire un brin de toilette - adieu la sueur, le sable et les saletés ! -. Du moins, en grande partie puisqu'il n'y avait aucune oasis dans les parages et que je ne pouvais décemment pas me déshabiller devant mon collègue, quand bien même celui-ci était aussi innocent que la plus sainte des femmes.

Ce ne fut que très tard, une fois la température suffisamment basse pour que je porte une double couche de vêtements, que moi et Griffith nous dirigeâmes vers l'entrée de la guilde Béhémoth. Toujours, chaque fois que je prononçais ce nom en mon fort intérieur, je ne pouvais m'empêcher d'en rire. Cette nuit serait la dernière que ces petites fourmis passeraient à croire à leur indépendance. Avançant sur le sable rendu presque glacial, je fus arrêtée par un bras qui s'interposa devant moi, à la hauteur de mon cou. Je savais que le jeune homme à la chevelure argenté s'y connaissait en matière de dangers liés au désert, ainsi je le laissai scruter le vide à la recherche de quelque chose. Une éternité sembla passer et j'allais m'impatienter lorsqu'il plongea soudainement sa main à quelques décimètres de ma jambe, sortant de la piscine de terre une vipère dite aride. Il me prévint de faire attention ; comme si j'allais mettre les pieds n'importe où pour le plaisir ! Heureusement il se rattrapa en m'expliquant les conséquences que pouvaient engendrer le venin d'une telle créature au creux des vaisseaux sanguins de la peau humaine. Si je le remerciai pour cette belle attention ? Bien sûr : et un sourire en coin, un ! J'étais plutôt fière de moi, parce que j'avais choisi le guide idéal. Rei m'aurait sûrement laissé crever sur place tandis qu'Alowin aurait mis fin à la vie du serpent sans me prêter assistance. Ou peut-être aurait-ce été leurs réactions inverses ? Enfin, je ne devais pas m'imaginer des scénarios qui ne se produiraient jamais, au contraire je devais me concentrer sur la jolie pièce de théâtre que j'étais sur le point de présenter à la guilde Béhémoth.

Sauf que tout plan ayant son imprévu, le nôtre se désignait par la silhouette sombre qui se clarifiait à mesure que nous nous approchions du quartier général de Béhémoth. À un moment, celle-ci se retourna et nous nous fîmes face tous les trois, ou plutôt, les deux hommes se firent face. Je restai malgré moi dans l'ombre du jeune Lightfield, le laissant se brûler la patte si l'inconnu choisissait un accueil hostile. Ma coiffure était cependant difficile à manquer même au milieu des ténèbres et je ne pouvais m'empêcher de me montrer curieuse à l'idée de savoir à qui nous avions affaire. Un homme, à la carrure étrangement petite, mais dont la taille dépassait de loin celle de mon collègue. Sa coiffure rappelait une feuille de pin, en plus roux puisque j'arrivais à distinguer des reflets orangés sur ses longues mèches. Il se dégageait de lui une impression de folie et de pur sadisme. Deux, trois, quatre, voire cinq minutes s'écoulèrent pendant lesquelles nous nous observions tel chien et chat. Puis la joute prit fin au moment où le drôle de personnage sortit un petit calepin d'on-ne-sait-où. J'allais faire signe à Griffith de le tuer quand il sembla nous reconnaître. Pour mon plus grand malheur, il nous fit l'honneur de nous faire parvenir de sa merveilleuse voix des propos qui m'insupportaient. Seigneur, fermez-lui la gueule ou je m'en charge personnellement !

Évidemment, je retins la violence qui s'amoncelait en moi. Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison que je ne connaissais pas ses capacités. Il était ridicule de tenter un contact en abordant un sujet que nous savions tous, en tant que mage noir, inutile et indécent. L'amour n'avait rien à faire ici, ce bonhomme se fichait complètement de nous ! Puis tous les sarcasmes qui sortaient de sa bouche, d'où il se permettait de nous les lancer en pleine face ?! Du moins, je saisissais chacune de ses paroles comme un sarcasme et ô combien j'ai rêvé de lui couper la langue, à cet homme. Lui crever les yeux, les lui enfoncer dans la tête, les arracher ensuite pour en faire de jolis décorations... voilà tout le sadisme dont je pouvais faire preuve en cette heure avancée de la nuit. Ce n'était pas grand-chose, j'avais vu pire au cours de mes années à vagabonder avec ma mère. Néanmoins, ces idées grotesques ne dépassèrent point le stade du scénario imaginaire. Sentant un certain potentiel de dangerosité venant du « fantôme », dont je soupçonnais avoir un lien avec la guilde mineure rattachée à Grimoire Heart, je préférai serrer le bras de Griffith pour passer ma colère. Il ne m'en voudrait pas pour si peu, enfin je l'espérais... Laissant l'autre énergumène disparaître, je me remis en marche sans oublier d'émettre un commentaire qui résumait bien l'état particulier dans lequel je me trouvais.

« Si c'te clown parle encore d'lune de miel, y va voir à quel point j'peux être noblement fracassante. »
Bouillonnante de rage, quelle ironie aurait-ce été si j'avais su quel pouvoir il possédait. J'avais bien fait attention de murmurer ces faibles mots pour que seul le Dragon Slayer puisse m'entendre. Ce dernier parut suivre mes pas en direction de la porte menant à la guilde dont nous devions prendre le contrôle. Avant de mettre à exécution le plan d'invasion que moi et Griffith avions élaboré, je mis ma main sur son épaule avant de souffler à son oreille quelques précisions :

« C'ton tour de jouer. N'oublie pas qu'nous sommes là uniqu'ment pour montrer à Béhémoth l'écart d'niveaux entre elle et Oracion Seis. Maximum de blessés, minimum de morts. Compris ? »
Sur ce joli discours, je me reculai pour lui laisser la place. En tant que manipulatrice je léguais le travail à mon pion, car un petit coup suffirait à faire bouger la porte en toute discrétion et je ne voulais pas me salir les mains. Il ne semblait y avoir aucun garde ni système de sécurité aux alentours ; simple insouciance ou nous cachait-on une surprise à l'intérieur ? Pour le savoir, il fallait d'abord ouvrir cette porte.



Dernière édition par Melodia Shūhebi le Lun 1 Avr - 17:35, édité 2 fois
Griffith Lightfield
SandstormSandstorm

Griffith Lightfield

Messages : 122
Date d'inscription : 18/01/2013
Âge : 30
Guilde : Oracion Seis
Magie / Malédiction / CS : Desert Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.240
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William)   [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William) EmptyDim 10 Mar - 11:06
Mission : Rappel à l'Ordre...

Après seulement quelques instants de dialogues, l'homme, encapuchonné dans son long manteau noir, passa son chemin... D'après ses propos, ce mage noir faisait également partit de la mission contre la Guilde Béhémoth et ce dernier agirait seulement après les premiers mouvements d'Oracion Seis, contre les traîtres... Un air hautain et dédaigneux accompagnait chacune de ses paroles, collant à ces dernières comme un véritable moustique prêt à piquer sa proie. Griffith ne connaissait pas ce type à la chevelure écarlate, mais une chose était certaine : il détestait l'arrogance, la suffisance de ses propos et de son attitude. Il avait d'ailleurs senti Melodia Sama crispée et irritée... Nul doute qu'Athena avait dû puiser dans ses ressources pour ne pas fondre sur cet homme et le réduire en lambeaux... Griffith voulu d'ailleurs dire quelque chose, tout ce qui aurait pu calmer, apaiser son compagnon de Guilde, cette femme, à qui il vouait une véritable admiration et qui, d'un simple regard, pouvait le déstabiliser, le fragiliser... Ouvrant timidement la bouche, il la regarda, d'un air mélancolique, ses yeux péridots, s'abaissant, petit à petit, sans que quoi que ce soit ne parvienne finalement à sortir.

Néanmoins, plusieurs choses frappèrent le jeune Dragon Slayer dans les paroles qu'avait prononcé le "Fantôme"... Fantôme ? Pourquoi avait-il utilisé ce mot pour parler de lui ? Se pourrait-il qu'il fasse partit de la Guilde "XIII Ghosts" ? Griffith se souvint alors des paroles de Master Seventh, qui avait mentionné le nom de cette Guilde, en plus de sa longue explication sur l'Alliance Baram. XIII Ghosts serait un groupe de puissants mages rattaché à Grimoire Heart et spécialisé dans les taches d'assassinats... D'ailleurs, le jeune garçon se demanda pourquoi cet homme avait prit part à la mission et pourquoi personne ne l'avait mis au courant de cela... Se pourrait-il que d'autres mages soient également présents pour frapper Béhémoth ? Des questions qui préoccupèrent le garçon à la chevelure blanche, qui tournèrent dans son esprit sans trouver une quelconque voie vers la réponse. Cependant, ce n'était surement pas le bon moment de questionner Melodia Sama sur cela et il aurait tout le temps d'obtenir des réponses après le succès de la mission.
Enfin, l'homme arrogant avait également parlé de "Lune de Miel"... Qu'est-ce que cela pouvait bien signifier ? Reprenant sa route sur le sable au côté d'Athena, il fit alors le rapprochement des deux mots, tentant, malencontreusement de trouver un quelconque symbole, de décoder un sens à sa phrase... Mais rien... Peut-être une façon d'être ou d'agir avant une mission ?

Reprenant sa concentration sur son objectif principal, qui était désormais à seulement plusieurs dizaines de mètres, Griffith s'arrêta brusquement lorsque Melodia Sama posa une main sur son épaule :

C'ton tour de jouer. N'oublie pas qu'nous sommes là uniquement pour montrer à Béhémoth l'écart d'niveaux entre elle et Oracion Seis. Maximum de blessés, minimum de morts. Compris


Une force nouvelle s'invita à l'intérieur du corps du Dragon Slayer, qui, d'abord troublé par cette soudaine familiarité, ce contact avec cette femme, se mit en position de combat, confiant sur ses capacités et surtout comprenant son rôle important dans cette mission. Positionnant une jambe, un peu pliée, devant l'autre, le mage écarta les bras :

Je vais le faire, Melodia Sama ! Reculez s'il vous plait.


Sandstorm, fils du grand et puissant Sandlers, Dragon du désert, aspira alors l'air devant lui pendant quelques secondes. Un léger vent se leva de sous ses pieds, faisant danser ses cheveux dans les airs. Prenant une énorme inspiration, ses joues gonflèrent étrangement et de façon extraordinaire, pendant que ses mains se placèrent, l'une devant l'autre, au niveau de sa bouche, ne laissant apparaître qu'un petit trou cylindrique :


Sabakuryuu no... Hôkôôôôôôô !!!!


Un puissant souffle de sable, un intense courant horizontale, jaillit de sa bouche, fusant avec une grande vitesse, en direction de la grande porte de la Guilde Béhémoth, afin de réduire cette dernière en morceaux... Premier avertissement pour Béhémot !



Dernière édition par Griffith Lightfield le Sam 13 Avr - 13:12, édité 1 fois
Game Master

Game Master

Messages : 1587
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William)   [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William) EmptyLun 11 Mar - 20:02
Le quartier général de Béhémoth n'était pas aisé à distinguer au premier coup d'œil, étant de la même couleur que le sable qui recouvrait le désert. D'ailleurs, ce camouflage était la principale défense du bâtiment depuis sa fondation. Les membres laissaient généralement le sable recouvrir tout ce qui n'était pas l'entrée de la porte, permettant ainsi à leur refuge de s'intégrer au paysage comme s'il en faisait réellement partie. Par contre, il était possible pour un œil averti de trouver quelques détails qui trahissaient la vérité sous la forme de dunes un peu trop carrées, surtout s'ils savaient déjà quoi chercher. Néanmoins, les choses avaient quelque peu changé depuis quelque temps, plus précisément depuis que la guilde noire mineure avait pris la décision de cesser d’être un simple larbin. Le VIII Ghost entendit-il le toit du bâtiment craquer sous son poids alors qu’il se posa dessus? Réalisa-t-il à quel point il était saugrenu d’entendre un tel bruit provenir d’un bâtiment qui avait l’habitude de soutenir une quantité considérable de sable?

Quoi qu’il en soit, ce fut le Dragon Slayer du Désert qui mit en marche la suite des évènements en lançant son souffle contre la porte du quartier général dans l’intention de la souffler littéralement. Cependant, la porte ne fut pas la seule à être soufflée. Le bâtiment en entier s’écroula sur le choc, s’effondrant sur lui-même. Dans le trou béant où se situait l’édifice quelques instants auparavant, un mécanisme tout neuf se mit en marche, piège mortel pour les indésirables. Trois rangées de pics d’acier situées à différente hauteur, soit environ à deux mètre l'une de l'autre, se refermaient à intervalles différents, non sans rappeler la mâchoire d’un requin. Comme si ce n'était pas suffisant, la deuxième porte d'acier tranchant se refermait au moment où les deux autres s'ouvraient, s'assurant ainsi de réduire de façon subséquente le peu de chances de survie d'un éventuel visiteur... En regardant au fond du trou, soit à une bonne quinzaine de mètres du niveau du sol, on pouvait voir une salle ronde qui ne débouchait que sur un seul couloir plongé dans la noirceur menant à une destination inconnue d'où provenait des rires, sans doute des membres de la guilde... Béhémoth n’était peut-être qu’une guilde mineure comparée aux Pilliers de l’Alliance Baram, mais elle n’en restait pas moins dangereuse et elle s’était préparée pour la venue des trois mages noirs.

Comment ceux-ci allaient-ils se débrouiller devant une telle agressivité? Surtout, comment allait William réussir à s'en sortir alors que le sol s'était dérobé sous ses pieds et qu'il était maintenant au dessus d'une fosse béante?
William Blazewalker
Admin / Hell's JokerAdmin / Hell's Joker

William Blazewalker

Messages : 129
Date d'inscription : 10/05/2012
Âge : 26
Guilde : XIII Ghosts
Magie / Malédiction / CS : Hi no Mahô / Magie du feu
Magie / CS Secondaire : Body Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.355
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William)   [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William) EmptyLun 25 Mar - 19:28
    Quelle douce nuit qui allait commencer ce soir-là... La fraîcheur du désert accompagné de la douce lumière des étoiles parcourant les cieux. La seule chose me dérangeant à ce moment était le silence total. Bien que je sois un assassin, le fait de pouvoir écouter la mélopée de Morphée pouvait aisément m'assister dans ma tâche. Hélas, ce son n'égalait pas le doux bruit des cris des hommes que j'étais sur le point d'égorger. Une mission de massacre, tout ce que j'aime, comparé à ces simples meurtres en silence sans aucun intérêt... c'est vrai quoi, quel est l'intérêt de tuer quelqu'un si ce dernier n'est même pas au courant de ce qui lui arrive ? Insensé, moi je vous le dis.

    Enfin bref, revenons à nos côtelettes de mouton. Je mettais placé au-dessus du bâtiment afin de tenter une attaque discrète et efficace pendant que mes deux collègues du moment allaient eux faire une attaque frontal, semant ainsi la panique, et aidant donc à ma tâche. La première chose qui m'étonnai à ce moment était que l'intérieur semblait calme... Très calme... TROP calme ! C'était totalement silencieux à l'intérieur ! Pourtant, connaissant le tempérament des membres d'une guilde comme Béhémoth, ça devait être le genre à boire tous les soirs comme des poivrots et à beugler toutes les 15 secondes. Pourquoi donc était-ci mort alors que je n'avais encore rien fait ? Le pire, c'est que l'on pouvait encore entendre le bruit de mes pas sur leur toit pourri, alors que je me déplaçais aussi discrètement qu'un amant quand le mari rentrait plus tôt que prévu au boulot.

    Cependant, alors que je pensais que j'allais devoir passer à l'assaut plus tôt que prévu pour conserver un effet de surprise, j'entendis un puissant cri venir de l'avant du bâtiment, juste avant que de ce dernier jaillisse un puissant tourbillon de sable qui me surprit au maximum. Voilà donc quels étaient les pouvoirs du dénommé Sandstorm, le Dragon Slayer du désert... Mouais, un gros cracheur de sable en somme. Enfin, sa puissance avait beau être grande, normalement, il devait être seulement capable de ramener le désert à l'intérieur du bâtiment, pas de le souffler en entier ?! Bordel, je savais que les gars d'Oracion étaient pas bien, mais là, ils étaient pires que moi ! Et devinez ce qui s'est passé après... non, vous ne savez pas quoi ? Et bien, non content d'avoir fait s'écrouler le bâtiment sur lui-même, ce dernier avait donné accès à un énorme trou d'une quinzaine de mètres de profondeurs ! Mais c'est pas ça le pire... Ces fils de chacals avaient en plus installés d'énormes mâchoires d'aciers sur différents niveaux du trou afin de broyer les imperturbable qui aurait la malchance de ne pas pouvoir atteindre le fond... Autant vous dire que ma réaction fut, étant donné que j'étais en train de commencer ma chute libre, bien évidemment la suivante :


    « - OH MON DIEU, OH MON DIEU ! Pitié, je veux pas mourir ! Sauvez-moi tout puissant ! Je promets de plus tuer personne ! Pitié ! Pitiiiiiiiiéééééééééé… J’déconne. ♪ »

    Et oui voyons, comme si j'allais commencer à pleurer comme une petite fille pour ce genre de futilité ? Une chute libre de 15 mètres avec des grosses mâchoires qui font mal ? Comme si j'allais être effrayé pour si peu. Je sais voler voyons ! En effet, alors que j'étais sur le point de me faire déchiqueter par la première mâchoire d'acier, j'utilisai mon Fire Fly afin de ralentir ma chute jusqu'à me stabiliser au-dessus de la mâchoire d'acier. Elle avait certes réussi à se refermer, mais pas en me transformant en pâté pour chien ! M'enfin, je n'allais pas non plus m'en plaindre, une proie qui se défend est tellement plus marrante à tuer... J'attendis donc d'avoir choppé le rythme des fermetures et ouvertures de la mâchoire afin de l'accorder à celle de mon rythme et entama une descente rapide afin de passer cette rangée de piques. Résultat : réussi ! Je trépignais de joie d'avoir réussi à passer cette épreuve tel un gamin dans un jeu de foire... Mais ma joie fut vite interrompue quand je vis une seconde porte se fermer aussi rapidement que celle que je venais de traverser. Encore ! Mais c'est qu'ils me provoquaient ces vauriens ! Sur ce coup, je pus m'arrêter par réflexe, j'avais directement lancé des flammes sur les mâchoires via mes mains afin de compenser ma vitesse. Encore une fois, je devais mesurer le timing afin de ne pas finir tranché en différents morceaux, et ainsi, ne pas me faire ce petit festival de feu et de sang... Plus facile que la première fois, je réussi en plus à trouver un plus grand écart afin de m'y faufiler plus aisément et ainsi pénétrer une nouvelle fois à l'intérieur du trou... Avant de me retrouver ENCORE devant une de ces foutus dents d'acier. Là, j'avais tout simplement craqué. Après avoir un lâché un « F*** THAT ! », j'utilisai mon Fire Beam pendant que je continuais d'avancer afin de détruire une bonne partie de la couronne d'acier et ainsi passer dans le trou improvisé. Y'a des fois où fallait pas me chercher.

    J'arrivai enfin à la destination finale de cette « chute mortelle » à laquelle voulait me frotter mes proies. J'atterrissais donc dans une pièce ronde plutôt vide et éclairée, qui ne semblait pourtant pas montrer la moindre trace de personnes aux alentours. Après une brève investigation de la pièce, je pus voir un long couloir sombre dont on en voyait pas le bout. Ce n'était pas la peine d'être un détective de génie pour comprendre que la probabilité que les cibles soient au bout de ce chemin soit élevée. Après avoir allumé une petite flammèche dans ma main, je me tournais vers le ciel pour essayer de dire au couple en haut mes intentions.


    « - Oooooooooooooy ! Mes Chériiiiiiiiiiis ! Y’a l’air d’avoir personne en bas, à part un long couloir aussi sombre que l’endroit où le soleil ne brille jamais. Vais partir jeter un coup d’œil. Dépêchez-vous si vous voulez que je vous garde un peu de joujoux intacts ! »

    C’est donc sur ces mots que je commençai à m’enfoncer à l’intérieur du tunnel, aidé d’une simple flammèche pour éclairer l’intérieur.
Melodia Shūhebi

Melodia Shūhebi

Messages : 193
Date d'inscription : 19/07/2012
Âge : 24
Guilde : Oracion Seis
Magie / Malédiction / CS : Kimochi no Mahô ~ Magie des Sentiments
Magie / CS Secondaire : Ningyo no Mahô ~ Doll Play Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.875
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William)   [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William) EmptySam 6 Avr - 7:21
© Never-Utopia

Il était vif d'esprit, ce petit ; seulement trop peu confiant pour être manipulé avec aisance et se voir dicter vers le droit chemin, celui que tout bon mage noir suivait. Une route parsemée d'embûches ? Il suffisait de les détruire ou de les dégager de force, le moyen dépendant de l'attitude du personnage en question. Mon style se révélait plus doux que les autres, à savoir que j'utilisais les sentiments afin de pousser mes cibles au trépas, toutefois il apportait autant de dommages qu'une attaque physique. Les bourrins ne comprennent point l'art auquel je suis rattachée, car ils usent de leurs poings pour en venir à leurs fins. Parmi les rares personnes du continent ayant apprécié mon pouvoir, l'ancien chef des Oracion Seis était le seul à qui j'avais offert mon respect puisqu'il m'avait promis un destin amusant. Une place de choix au sein de son organisation, l'un de ses six généraux, ainsi qu'un rôle déterminant pour le futur du monde, à savoir la dame en rouge qui aurait représenté la guilde noire au coeur chaotique et aux plans machiavéliques. S'il avait exécuté le fil de ses pensées sans être arrêté par un quelconque mage officiel, j'aurais été l'emblème d'un nouveau mode de pensée. J'aurais pu jouer sur le devant de la scène, sur un plateau où tous les projecteurs auraient été braqués sur ma petite personne. User de mots et de sortilèges pour charmer la foule, qui aurait alors été persuadée que du chaos devait renaître la splendeur et la justice d'autrefois. Ce que j'aurais aimé m'amuser avec le coeur de ces pauvres êtres, mais Akira Kain n'est plus et son discours est mort avec lui. Que faire ? Attendre un autre chef, élire un autre chef ou agir immédiatement. Voilà les trois options que nous devions envisager. Par nous, je sous-entends les membres survivants qui se comptent sur les doigts de la main : Rei, Alowin, moi et Griffith. Ce dernier était d'ailleurs un très bon élément et j'étais fière d'avoir eu l'oeil suffisamment aiguisé pour l'avoir recruté ou du moins, avoir participé de façon favorable à son entrée à la guilde.

Suite à mes instructions, je m'étais reculée tel qu'il me l'avait demandé. Un petit Hôkô plus tard, la porte avait flanché, ce qui était bien normal lorsque l'on confrontait la puissance d'un Dragon Slayer. Par contre, le bruit fracassant que déclencha l'attaque fut bien loin de ce que je m'imaginais. L'apparence étrange de la dune y était pour quelque chose, car à défaut de souffler la porte principale, ce fut le bâtiment complet qui s'effondra sur lui-même. J'étais surprise et un court moment, mon visage joua le rôle de témoin. Mes yeux, ternis d'un rouge sombre dû au faible éclairage de la nuit, s'écarquillèrent pendant que j'observais la silhouette lointaine du « fantôme » plonger dans le vide. Ç'aurait été marrant qu'il se plante lamentablement au sol, cependant rien ne se produisit. Je ne le vis que traverser la couche de sable parmi les débris, l'ampleur de son cri fusionnant avec un étrange bruit de mécanisme. Était-il si lâche pour dévoiler ainsi ses chordes vocales ? Peu importe qu'il soit mort ou vivant, je m'approchai du précipice par curiosité. Dans la pénombre, je crus distinguer plusieurs rangées de mâchoires gigantesques dont les dents, sûrement métalliques d'après le son aigu provoqué par leur fermeture, rappelaient celles des requins. Grâce à la Hi no Mahô de notre cher ami, mon hypothèse fut confirmée ; c'était bien là une jolie surprise que Béhémoth nous offrait. Ils avaient préparé cet accueil rien que pour nous, quels charmants bandits ils faisaient ! Il s'en fallut de peu pour que je ne les remercie de rendre la mission plus intéressante.

Assistant à la descente du jeune inconnu, j'en aurais presque souri à l'écouter se démener. Je ne désirais point être en reste, alors je sortis la bobine de fils que je traînais toujours avec moi pour en dérouler un long filament dont je doublai l'épaisseur. Le matériau n'étant pas de très bonne qualité, il casserait à la moindre friction ou tension subite. Devais-je être prudente pour autant ? Absolument pas. Ce petit « Ghost » avait bien réussi à passer, lui, et il nous criait de le rejoindre pour mettre la pâtée aux membres de Béhémoth. Il m'aurait tendu un morceau de gâteau sous le nez en m'empêchant d'y toucher que cela aurait eu le même effet ; je devais le tuer de mes propres mains. Si sa vie y passait avec quelques-uns des gars de la guilde mineure, la responsabilité de sa mort n'incomberait pas à Oracion Seis puisque cela passerait sous couvert d'une offensive mal menée. Je me fichais complètement de son sort, sauf que s'il était bien rattaché à Grimoire Heart cela pouvait nous attirer des problèmes. Bien que pour l'instant, il avait montré un pouvoir destructeur qui pouvait se révéler fort utile pour éclater des gueules et éclairer notre chemin dans le dédale sous-terrain. Conclusion : calmer mes pulsions meurtrières et le laisser en vie. Surtout que la plupart de ses capacités m'échappaient pour l'instant, alors aller jusqu'à le réduire au silence... il me réduirait peut-être en cendres le premier.

Terminant de dérouler, je jetai le bout de ma corde en direction de Griffith, car il me servirait de point d'ancrage. J'avais confiance en lui et en son allégeance, même si cela traduisait la propre confiance que j'accordais à mes dons, dont celui de la manipulation. Je restai ensuite immobile un petit moment, histoire d'écouter les échos qui raisonnaient à travers le désert vide et silencieux. Ayant une oreille de musicienne, j'en déduis qu'il y avait près de trois ou quatre mâchoires fonctionnelles et asynchrones. La première, dont je distinguais en m'approchant du trou béant, se trouvait tout près. Un dernier regard vers l'arrière à mon cher collègue Dragon Slayer, et j'étais partie. Je m'étais élancée en prenant soin d'accorder mon saut à l'instant où les dents s'ouvraient : je passai sans problème. Voyant la deuxième rangée se préparer à se refermer, j'aurais été coupée en deux si je n'avais pas ralenti ma chute à l'aide de mes vêtements amples et du fils qui retenait mes deux bras positionnés de chaque côté mon corps, écartés tel un oiseau qui tente de voler. La légèreté de mon poids accentua le ralentissement et j'atterris, de façon abrupte certes, sur la face circulaire d'une dent métallique. L'endroit n'étant point efficace à conserver une position stable, je basculai vers l'avant au moment où je sentis le fils se rompre. Heureusement, le mécanisme se remit en marche et je pus tomber dans le vide avec à peine une égratignure sur mes bottes et une mèche de cheveux en moins. Bien que j'adulais ma tignasse rousse, je devais me concentrer sur autre chose que ma colère pour le moment, ma vie étant relativement en danger. Mes yeux s'étant habitués à la noirceur, il me fut aisé d'apercevoir la dernière rangée de dents où quelques flammes brillaient encore sur les extrémités métalliques. Ce devait être l'oeuvre du garçon passé avant moi. Merci à lui, le trou qu'il avait fait au milieu de la mâchoire me permit de m'y faufiler et de me protéger des pointes de métal qui devaient normalement me déchiqueter. Grâce à l'éclairage, je pus également voir le sol avant d'y arriver. Mon atterrissage ne fut pas du tout élégant, par contre j'eus encore mes deux jambes, mes deux bras un et un dos en parfaite fonction ! Cette descente infernale aurait pu me coûter cher. Je n'avais pas besoin de réfléchir aux risques que j'avais pris, parce que d'une quelconque manière j'étais arrivée vivante. Il ne restait plus que Griffith, qui ne devait pas tarder à montrer le bout de sa tête. Je décidai de ne pas l'attendre et de m'aventurer à la suite du fantôme, dont je pouvais percevoir la silhouette devant une faible lueur au loin.



Griffith Lightfield
SandstormSandstorm

Griffith Lightfield

Messages : 122
Date d'inscription : 18/01/2013
Âge : 30
Guilde : Oracion Seis
Magie / Malédiction / CS : Desert Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.240
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William)   [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William) EmptySam 13 Avr - 11:36
Mission : Rappel à l'Ordre...

La fine ficelle qu'il tenait et avec laquelle il hissait Melodia vers le fond du trou béant lui brûlait l'intérieur des mains ainsi que les doigts... Le jeune Dragon du désert devait jongler avec la cordelle, maniant cette dernière avec dextérité s'il ne voulait pas risquer de blesser son compagnon de Guilde, chose qu'il ne se pardonnerait probablement jamais. En effet, le trou dans lequel la jeune femme plongeait était truffé de mâchoires béantes, qui s'ouvraient et se refermaient avec fracas et déchiquetteraient sans aucun doute tout aventurier qui ne ferait pas suffisamment attention... A plusieurs reprises et à chaque moment où il devait arrêter la descente de la dame rouge, en maintenant fortement la corde, le jeune mage à la chevelure blanche crut qu'il allait lâcher prise. Malgré les courbes délicates et le corps svelte de cette dernière, le poids qu'elle exerçait lors de sa descente, combiné à l'épaisseur trop insuffisante de la ficelle, entraînait une douleur toujours plus importante, une blessure qui, petit à petit, rongeait les chairs du garçon... Néanmoins, il ne voulait absolument pas montrer cela à Melodia sama.. Non.. Serrant les dents à l'intérieur de sa bouche fermée, il puisait de plus en plus en profondeur, cherchant des ressources invisibles, des moyens avec lesquels il pourrait faire face, tandis que dans ses mains refermées, de fines gouttes de sang perlaient, se faufilant à l'intérieur de ses doigts, avant de tomber sur le sable encore froid...

Enfin, ce fut la pénombre absolu, qui dévora sa camarade de guilde, dans un silence morne, avant que la corde ne se fasse légère... Un soulagement pour le Dragon Slayer, qui, comprenant que la jeune femme avait mis pied-à-terre, lâcha la corde, avant de laisser tomber ses bras endoloris et fatigués vers le sol. Son sang continuait à ruisseler lentement le long de ses doigts et tandis qu'il regardait sa blessure, le mage se surpris à penser qu'il y a encore quelques mois, cette seule vision l'aurait surement poussée à faire marche arrière et abandonner ce pour quoi il était venu... Oui mais voilà, aujourd'hui il devait faire ses preuves, ses preuves auprès de Seventh Sama, de la Guilde, mais également auprès de Melodia Sama, cette femme qui le motivait à se dépasser et à aller de l'avant. Tandis qu'une légère brise faisait danser majestueusement sa longue crinière blanche, en même temps que son long capuchon sombre, Griffith leva ses mains au même niveau que ses épaules, avant de serrer les poings : tout en se rapprochant de l'énorme trou sombre, dans lequel se déchaînaient toujours les gigantesques mâchoires, le vent rempli de sable, se mit à tournoyer sous les pieds du jeune homme, avant de l'envelopper un instant. Seul ses deux poings étaient désormais entourés, concentrés de sables... Il ne fallait pas trop réfléchir pour accéder à ce sous-sol sans se blesser... Il allait y aller en force !

C'est au moment ou le Dragon Slayer du désert allait bondir dans l'ouverture qu'une étrangeté capta littéralement son attention : à une dizaine de mètre de sa position, quelque chose semblait scintiller sur le sol sablonneux, réverbérant à ses yeux, une lumière à la fois vive, mais chatoyante. Intrigué, Griffith arrêta promptement son attaque et se dirigea lentement vers le phénomène, toujours très curieux et naïf à l'idée de tomber sur de nouveaux mystères, de nouvelles connaissances biologiques, chose qui le passionnait tant. Abandonnant donc un moment sa mission, le mage arriva au-dessus de cet éclat brillant, avant de constater avec surprise, la petite flaque d'eau qui demeurait là, bien présente, sans, apparemment, souffrir des contraintes de températures si rude du désert.

Comment... Comment cela est-il possible ?


Se penchant au-dessus du phénomène, le garçon plongea alors ses deux mains dans ce fabuleux miracle, avant qu'un petit sourire sincère n'apparaisse sur son visage, heureux d'être tombé sur telle merveille. Néanmoins, et tandis qu'il se redressait avec cette eau à l'intérieur de ses mains meurtrit, le phénomène disparut en un instant, sous le regard hébété et interrogateur du mage, avant que le sol, sous ses pieds, ne se dérobe entièrement. Incapable de se retenir à quoi que ce soit, Griffith fut avalé par ce trou sombre, sans réellement saisir ce qui venait de se dérouler... Après quelque longues et interminables secondes à se cogner dans des parois invisibles, à glisser dans une galerie rocheuse complètement plongée dans l'obscurité, le dragon du désert, fini par achever sa course à plat ventre, sur le sol, bientôt recouvert d'une fine pellicule de sable. Se relevant difficilement, Griffith regarda d'abord le trou au-dessus de lui, avant d'observer le nouveau lieu dans lequel il se trouvait : une pièce, creusée à même le sol, dans laquelle trônait de grandes statues de menaçantes, des autels en pierres et autres imposantes colonnes. L'endroit, plutôt grand, était éclairé de fines bougies, placées à de nombreux endroits, pour donner au lieu, une sorte d'atmosphère mystique... Le tout formait un somptueux décor, mélangeant le religieux et le naturel... Un sanctuaire ? Un temple souterrain ? Perdu dans ses pensées, face à cette vision chimérique, Griffith resta figé de longues minutes, observant cet endroit magnifique, incroyable, avant de se décider à continuer la mission...
Game Master

Game Master

Messages : 1587
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William)   [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William) EmptyMar 16 Avr - 4:07
Stratégie et force pure dans le cas du Hell's Joker, agilité dans celui d'Athena et chance pour Sandstorm... Nos trois mages noirs ne manquaient pas de ressources et ce fut sans dommage qu'ils atterrirent à l'intérieur du quartier général de la guilde noire rebelle. Le premier piège était passé... Néanmoins, cela ne voulait pas dire qu'ils allaient enfin pouvoir mettre la main sur ceux qu'ils cherchaient, au contraire. En suivant le couloir noir dans la salle où avaient atterri Melodia et William, ils découvriraient rapidement que celui-ci se scindait en deux, puis en quatre, puis en huit, le tout pour donner naissance à un labyrinthe assez désagréable. Quant au Pourfendeur de Dragon du Sable, il était tombé dans une salle quelconque reliée au labyrinthe. Dommage pour le trop qu'ils aient dû être séparés, les sens surdéveloppés du garçon du désert auraient probablement été utiles...

Quel que soit le chemin qu'emprunteraient les criminels, une seule chose était sure: ils allaient inévitablement finir par atteindre le coeur du labyrinthe, salle auxquels tous les couloirs conduisaient. Dans ce dédale sans fin, cette salle hexagonale dont les murs étaient recouverts d'une couche d'eau qui coulait vers un bassin au centre de la pièce était la seule à être illuminée par six torches dont une bleue, une rouge, une noire, une verte, une mauve et une blanche. Ce décor aurait pu paraître assez romantique, si ce n'était pour un immense crâne gisant sur un socle de pierre au milieu du bassin. Sur ce même socle, une inscription y était inscrite ainsi qu'un bout de feuille ne comportant qu'un début de phrase. Le châtiment de la bête ou le chemin menant aux membres de Béhémoth... Laquelle de ces deux options saisiront les mages en mission?


Feuille:
 
Inscription:
 
=============================
Énigme bonus: Résolvez le code en entier pour obtenir une jolie récompense ~
Indice: Le texte de la feuille correspond à la première ligne du texte codé ~
PS : William ayant posté une absence, il n'y a aucun souci à changer l'ordre de post, tant que vous êtes tous d'accord.
PS² : Désolée de l'attente...
William Blazewalker
Admin / Hell's JokerAdmin / Hell's Joker

William Blazewalker

Messages : 129
Date d'inscription : 10/05/2012
Âge : 26
Guilde : XIII Ghosts
Magie / Malédiction / CS : Hi no Mahô / Magie du feu
Magie / CS Secondaire : Body Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.355
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William)   [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William) EmptyJeu 25 Avr - 20:58
    Aaaaaah, je me souviens encore de cette sensation qui parcourait mon corps. Ce petit frisson comme si j'étais un petit enfant qui s'apprêtait à ouvrir son premier cadeau de Noël sous le sapin. Ooooh oui, cette exquise vibration me faisant chaud au corps et au coeur rien qu'à l'idée de savoir que j'allais pouvoir brûler vivant des gens. Cependant, avec ce petit frisson s'accompagnait les tics de l'impatience. En effet, le fait de devoir chercher mes futurs jouets me rendait énervé pour un rien. Le pied qui joue du tambourin, les bras s'agitant dans tous les sens, la tête faisant des allez-retours d'un endroit à un autre. Je voulais à tout prix passer mes nerfs et mon excitation sur quelque chose, mais malheureusement, je ne pouvais pas, car les seules personnes se trouvant à ma portée m'étaient impossibles à blesser...

    Toujours était-il que maintenant que j'avais atterri au fond du trou dans lequel on m'avait envoyé, je me retrouvais à m'enfoncer dans un tunnel, avec comme seule source de lumière une petite flammèche sortant de mon index afin de m'ouvrir la voie. Je pouvais dire qu'heureusement qu'avec mon corps de flammes, je pouvais faire ce genre de choses. Sinon, je serais depuis bien longtemps mort calcinés par mes propres enfers, fufufufu. Cependant, mon pas était plutôt lent, car je me devais d'attendre mes deux amis qui eux avaient choisi une voie plus longue afin d'atteindre le fond de la grotte. Au bout de quelques minutes, je pus voir la demoiselle arriver derrière moi, apparemment pas mal essoufflée de son épreuve précédente. Cependant, pas de traces du Dragon Slayer qui l'accompagnait. S'était-il perdu ? Aucune importance, cela me laissait le temps de mater d'analyser l'anatomie de notre jolie compagnie.

    M'enfonçant donc dans les méandres insondables du couloir, je pus arriver à un embranchement. Que je détestais devoir réfléchir dans ce genre de situation, je suis un assassin, pas un aventurier de la barque perdue ! Pour moi, les seules questions de la vie sont : Qu'est-ce que je mange ? Quand ma blondinette sera disponible pour venir jouer avec moi ? Et comment je dois brûler ma prochaine cible ? Simple n'est-il pas, vous rêvez tous d'avoir un système aussi bien et optimisé que le mien j'en suis sûr. Enfin, il fallait prendre une décision et j'optai finalement pour la droite. Pourquoi ? C'est simple. La plupart du temps, quand on est perdu, les gens conseillent de tourner vers la gauche. Et comme je possède un fort esprit de contradiction, je fais l'opposé des gens normaux. Je n'avais pas fait grandement attention à ma collègue à ce moment. Je ne savais pas si elle aimait me suivre ou non, mais elle n'avait pas vraiment le choix, étant donné la noirceur de ces lieux. C'est si bon de montrer aux autres personnes à quel point elles sont inutiles sans nous, fufufufufu. Plus je m'aventurais à l'intérieur de ces couloirs, plus je me rendais compte qu'il s'agissait d'un Labyrinthe sans fin... Et vous connaissez tous ma patience légendaire...

    Heureusement pour ces murs, nous pûmes voir de la lumière avant que je me mette à faire mes débuts dans une entreprise de démolition. La pièce dans laquelle nous nous trouvions était plutôt charmante. Un décor idyllique, un silence presque religieux, une lumière tamisée afin d'animer les esprits... Et toujours personne à trucider ! BORDEL ! Combien de temps ça allait encore durer ce manège ? Je l'ignorais, et ceci me faisait péter un plomb, me tenant la tête et poussant des cris de colère tel un gamin ayant échoué son opération « pas de légumes au dîner ». Cependant, mes yeux se posèrent alors sur l'étrange crâne se trouvant au centre de la pièce. Curieux, je m'approchai du centre de la pièce pour mieux l'observer, voyant alors qu'il y avait d'étranges inscriptions dessus... UNE ÉNIGME ?! Oui, apparemment, ces braves gens ne connaissaient pas le sens du mot « simple » !


    « - Je suis qu'un simple travailleur gagnant sa vie en tuant des gens, pourquoi j'irai me faire chier à résoudre des énigmes ! Un long silence s'installa, je m'étais rendu compte que mon calme avait excédé mes pensées, me laissant parler de manière plus que familière en présence de ma chère rouquine d'Oracion Seis. *Ahem* Veuillez excuser cet écart de conduite ma chère, enchaînai-je en faisant une révérence devant la charmante jeune fille. Je vous laisserais décoder ceci, car hélas, je ne suis pas doté d'un sens inné pour les énigmes hélas... Je pars donc observer les alentours pour voir s'il y a un quelconque indice. »

    En terminant ma prise de parole, je commençais à m'éloigner du centre, toujours ma capuche sur la tête comme au début, afin d'essayer de faire avancer les choses le plus rapidement possible. Je me connaissais, et si je ne trouvais pas quelqu'un à tuer rapidement, cette charmante femme qui me servait de compagnie aurait fini en steack cuit à point avant d'avoir le temps de dire « Zut, flûte, cacaboudin »...



HRP:
 
Melodia Shūhebi

Melodia Shūhebi

Messages : 193
Date d'inscription : 19/07/2012
Âge : 24
Guilde : Oracion Seis
Magie / Malédiction / CS : Kimochi no Mahô ~ Magie des Sentiments
Magie / CS Secondaire : Ningyo no Mahô ~ Doll Play Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.875
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William)   [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William) EmptySam 4 Mai - 2:17
© Never-Utopia

Noir comme les ténèbres, c'était bien le cas de le dire.
Il m'était impossible de distinguer quoi que ce soit dans ce long couloir qui menait je-ne-savais-où. Seule la lueur orangé, que je devinais provenir du petit clown rencontré quelques minutes plus tôt, éclairait mon regard d'un faible éclat d'insécurité. Mes pas se faisaient incertains, ne sachant s'ils devaient me porter à la source de cette lumière rapidement ou non. En avais-je réellement besoin ? De cette lumière, de l'être qui paraissait lui fournir la vie, de ce mystère dans lequel je m'enfonçais plus profondément de seconde en seconde. Maudits soient les membres de Béhémoth ! Ils étaient si faibles qu'ils devaient mettre en place un labyrinthe pour se protéger des attaques ennemies. Il fallait s'attendre à pareil tour de passe-passe, surtout de la part d'une guilde mineure. Les gens faibles utilisent toujours des intermédiaires pour s'enfuir des confrontations et piéger les autres ; exactement comme je le fais. Je suis une personne qui paraît fragile de prime abord et ma magie se base sur les sentiments d'autrui, elle a donc besoin d'eux pour fonctionner. Je suis, d'une certaine façon, dépendante des pauvres humains qui m'entourent, au même titre que celui dont je me vois obligée de suivre tel un enfant, étant le seul à être en mesure de produire un éclairage en ce lieu sombre et froid. D'ailleurs, je mis un moment à le rattraper, laissant mes pensées guider mon humeur au gré des petites pierres que mes bottes écrasaient avec facilité. La vraie raison de ce retard étant ma superbe capacité physique, dont je préférais épargner les défauts à mes camarades. Parce que oui, le fantôme était devenu un collègue au moment où il avait été suffisamment intelligent pour comprendre que j'avais besoin de sa lumière pour accomplir ma mission.

La flamme qu'il tenait au bout de son doigt m'apparaissait plus claire maintenant que je me trouvais à ses côtés, mais je ne risquai pas à jeter un coup d'oeil en sa direction. Son comportement était des plus étranges, amenant plusieurs questions à me titiller la langue. Questions que je ne posai jamais, car j'appréciais le silence cérémonieux au sein duquel nous étions plongé ; et, il fallait l'avouer, ce gars m'inquiétait. Il était louche, énervant et muet. J'étais pressée de retrouver Griffith pour ne plus être coincée seule avec lui. Sauf que je me devais de suivre le rythme de l'inconnu, ce qui m'irritait un petit peu. Rien qu'un petit peu. Il ne dut pas le remarquer, cependant mes yeux virent rouges et j'eus les sourcils froncés tout le long du trajet. Si ce fantôme n'avait pas été là, qu'aurais-je fait ? S'il n'avait pas été là, tout ce serait passé autrement.

D'une part, j'aurais été accompagnée par Griffith, un garçon docile à souhait. Je me demande où il est passé d'ailleurs, car il aurait dû nous rejoindre depuis un moment déjà. L'odorat surdéveloppé des Dragon Slayers l'aurait conduit jusqu'à nous, pourtant il n'y avait que le noir derrière et devant nous. Les minutes passaient et je commençais tranquillement à m'inquiéter sur ma capacité de jugement. Suivre un gars encapuchonné dont je ne distinguais même pas le visage, quelle mauvaise idée ! Une chance qu'il était peu bavard, ou alors trop concentré à choisir le chemin qui nous ferait sortir de ce dédale de couloirs, parce que s'il avait dû s'inspirer des mêmes âneries du début, je l'aurais tué. Du moins j'aurais essayé, même s'il fallait lui concéder qu'il avait une taille impressionnante comparativement à la mienne. Cela pouvait être utile en un sens, sachant que si l'on rencontrait des créatures affamées, elles se jetteraient sur lui en premier. Par contre, je doutais que Béhémoth ait les moyens de se payer des T-Rex Pyromanes, sans compter que mon cher collègue en robe noire avait l'air de s'y connaître en Hi no Mahô, au point où les flammes paraissaient le démanger de l'intérieur... ses bras et ses pieds s'agitaient sans aucune raison apparente depuis le début du périple. Cela suffisait à mon cerveau pour qu'il se retienne de me faire user de ma langue de vipère pour agacer le jeune homme. Qui savait comment il allait réagir ? J'aurais bien aimé le savoir, mais ce n'était ni l'endroit approprié ni le moment pour débuter la mésentente. Le plus important restait la réussite de la mission.

Je croyais que nous serions destinés à errer toute notre vie au milieu de ce labyrinthe éreintant, jusqu'à ce que nous débouchâmes dans une pièce d'une étrange beauté. Ce que je remarquai dès lors fut la forme hexagonale du lieu. De l'entrée où je me trouvais, je pouvais en apercevoir quatre autres qui menaient toutes au socle de pierre qui trônait au milieu de la salle. Un crâne posé dessus et entouré de six flammes aux couleurs différentes venait terminer la charmante décoration. Béhémoth s'était vraiment donné pour créer une ambiance romantique, mais la forme du crâne ruinait tout. Une épreuve ? Je vis le fantôme se diriger vers le socle. Quelques secondes plus tard, il exposait son mécontentement à haute voix ; cela me fit presque sursauter, mes oreilles s'étant habituées au silence. Le bruit des mâchoires métalliques avait depuis longtemps disparu pour laisser place au mutisme des assassins. Je ne répondis pas aux paroles du mage, quand bien même il s'adressait à moi de manière élégante. Je le laissai s'éloigner avant de m'approcher du centre de la pièce. Une petite lettre s'y trouvait, lettre que je lus sans en comprendre le moindre sens. Au moins les flammes m'autorisaient à ne plus dépendre de mon ami pour éclairer mes pas ou ma lecture. Je me repassai la phrase plusieurs fois en tête : « Ô cher initié de la bête, tu... ». Qu'est-ce que cela pouvait bien signifier ? Que nous étions des explorateurs en quête de la bête du grenier ? Franchement, ces morveux de Béhémoth n'avaient rien de mieux à faire que de nous faire perdre notre temps. Je décidai toutefois de m'atteler à la tâche de déchiffrer ce code - il n'y avait rien de plus intéressant à faire ici, de toute façon -, qui semblait avoir un lien avec l'inscription sur le socle. Je passai de longues minutes à étudier l'écriture et tourner autour de l'objet en question. Je ne portais plus attention aux actions de mes compères, ne sachant pas si Griffith nous avait rejoint ou non. Tous les bruits, incluant le coulis de l'eau, s'envolèrent loin de ma concentration. Si concentrée pour en oublier les fous avec lesquels j'étais coincée ? Tout à fait.

Après de longues minutes à me triturer l'esprit, je finis par perdre patience et jeter le bout de papier plus loin. J'allais m'asseoir contre le socle lorsque j'eus la drôle d''impression d'entendre le mot « virgule ». À l'instant où mes yeux se posèrent sur la petite ligne courbée, taillée dans la pierre, j'eus un déclic. J'allai vite chercher le papier pour confirmer mon hypothèse : il y avait bien une virgule à la suite de l'avant-dernier mot. Cela signifiait que les sept premiers mots inscrits sur le socle correspondaient aux sept écrits sur la feuille. Pour le reste, il fallait simplement décoder le message en traduisant les bonnes lettres. Ce processus nécessita un petit moment, mais je finis par comprendre l'indice à force de grommeler des choses par-ci et d'autres par là. Cela allait comme suit :

« Ô cher initié de la bête, tu dois mettre la flamme bleue dans le crâne si tu veux atteindre notre refuge... »
J'avais murmuré ces paroles avant d'appeler les deux énergumènes. Peut-être étaient-ils loin, peut-être étaient-ils tout près, je n'en eus cure puisque troublée par à la jolie inscription que je venais de lire. Je n'étais pas fière de moi ni heureuse d'avoir trouvé la solution ; plutôt suspicieuse. Le concept était excessivement bien pensé pour des loups solitaires tels que ceux de Béhémoth. Était-ce un piège ? Il y avait six couleurs, donc une chance sur six de l'avoir ou non. N'y avait-il vraiment qu'une seule flamme qui nous assurerait de ne pas mourir ou peu importait laquelle, l'issue serait la même ? S'il s'avérait que j'avais perdu mon temps sur cet énigme, les petits créateurs ne reconnaîtraient même plus leur visage et encore moins le truc qui servait à leur reproduction. Mais pour cela, je devais les trouver d'abord et j'avais une fois de plus besoin de... lui. Ferait-il ce que je lui demanderais ? Il paraissait borné, bien que sa manière de s'exprimer face à moi et Griffith laissait place à un certain respect. Enfin, le truc était surtout de savoir ce qu'il se passerait si le gus choisissait autre chose ou si Béhémoth rigolait sous notre nez face à leur propre mise en scène. Le feu coloré de bleu était bien l'opposé du vert ?

« Faudrait mettre la flamme ... mauve dans l'crâne ! »

Parce que j'aimais bien cette couleur et qu'elle se trouvait juste à côté de la bleue.

Griffith Lightfield
SandstormSandstorm

Griffith Lightfield

Messages : 122
Date d'inscription : 18/01/2013
Âge : 30
Guilde : Oracion Seis
Magie / Malédiction / CS : Desert Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.240
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William)   [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William) EmptySam 11 Mai - 14:08
Mission : Rappel à l'Ordre...

Ébahit, enchanté par ce lieu magique et mystérieux dans lequel il se trouvait, Griffith Lightfield resta dans cette pièce de longues minutes, contemplant cette magnificence avec émerveillement. Les yeux grands ouverts, le jeune mage en oublia même, pendant quelques secondes, la raison de sa présence ici, la mission qu'il devait réussir, tant chaque élément, chaque détail de cette chambre mystique semblait avoir de l'importance pour lui... Marchant lentement à travers les colonnes de pierre et autres autels, le dragon du désert s'arrêta devant l'imposante statue qui trônait au centre de ce théâtre silencieux : cette dernière représentait un gigantesque démon ailé, dont la tête cornue et allongée n'avait rien d'humain. Son torse nu et musclé semblait, quant à lui, être celui d'un homme, un homme à qui on aurait greffé des sabots à la place des pieds. Enfin, l'immense représentation était armée d'une grande lance sculptée, qui, ornée de diverses pierres précieuses, rayonnait magnifiquement à la lueur des torches bleutés. Passant ensuite sa main sur le large socle de pierre, le garçon à la chevelure blanche remarqua un message, un message gravé sur la roche, mais qui, à cause du délabrement trop important de la matière, était désormais illisible :

L'Ange Nadrophys, le gardien de... le... la pensée de l'oublie... Hum... Impossible de savoir quoi que ce soit, la matière est bien trop endommagée...


En regardant sous la statue, Griffith vit alors, à la base de son socle, un grand nombre de pierres précieuses, toutes plus magnifiques les unes que les autres, ainsi que des plantes et autres herbes, placées dans des pots. Des jarres étaient également présentes, certaines cassés, déversant sur le support, de la poudre sombre et inconnu du jeune homme. Saisi par ce spectacle, le mage, comme envoûté par un sortilège de séduction, car surement trop étranger et naïf face à ce genre de choses, se risqua alors à prendre une pierre : une émeraude, somptueuse, taillée de la manière la plus parfaite qu'il soit et, surtout, à l'intérieur de laquelle semblait vibrer une flamme chaleureuse. La plaçant entre deux doigts, vers le haut, Griffith ferma un oeil afin de contempler l'intérieur de l'objet :

C'est... c'est magnifique... Je pourrais peut-être la ramener à Melodia Sama pour...


N'ayant pas le temps de terminer sa phrase, le dragon slayer vit alors les yeux de l'imposante statue démoniaque s'allumer, d'une lueur rouge et surtout menaçante. La panique s'empara alors de son esprit, tandis que ses yeux péridots, devinrent transparents, comme saisi d'une peur trop grande : lâchant la pierre précieuse qui retomba sur le socle, le jeune homme recula de quelques pas, avant de trébucher sur un morceau de piédestal détruit, le faisant tomber sur le sol. Sur le dos, Griffith remarqua alors que les yeux de la grande statue s'éteignaient petit à petit. Se relevant lentement et enlevant la poussière qui avait gagné ses vêtements, le mage retrouva son calme, comprenant rapidement qu'il devait laisser chaque chose à sa place s'il ne voulait pas avoir une mauvaise surprise... Décidant de quitter la pièce pour continuer la mission et surtout, tenter de retrouver Melodia, Griffith se retrouva dans une sorte de tunnel minéral, progressant dans une obscurité et un silence quasi total, l'obligeant à garder une main sur les parois de pierres froides. Il ne savait absolument pas ou pouvait l'emmener cette cavité, mais elle était, actuellement, l'unique et seul chemin possible pour lui. Après plusieurs dizaines de minutes à passer d'un tunnel à un autre, un grondement se répercuta dans ce labyrinthe minéral, avant que les parois ne se mettent à trembler durant quelques secondes :

Qu'est-ce que ?!


Pensant tout de suite à son compagnon de guilde, Griffith accéléra son allure, jusqu'à ce qu'un point lumineux n'apparaisse au loin, la sortie ! Courant encore plus rapidement sur les derniers mètres, le dragon du désert arriva enfin au bout du tunnel de pierre, essoufflé et resta figé devant la nouvelle pièce dans laquelle il venait d'arriver : une immense salle hexagonale, dont les murs recouverts de nombreux filets d'eau plus ou moins larges, finissaient tous, dans un grand bassin sombre, qui dominait le centre de cette dernière. Un nouveau spectacle admirable aux yeux du mage, qui pensa très vite, en voyant de nombreuses autres ouvertures dans la roche, que ce lieu devait être la fin de tout les chemins possibles... Cependant, le phénomène qui lui attira le plus fortement l'attention fut de loin l'ensemble des torches qui illuminaient la salle de plusieurs couleurs différentes : bleu, rouge, mauve, verte, noire et blanche... Six couleurs, chacune brillant avec une lueur mystique et éclaboussant la pièce d'un éclat surréaliste...

S'approchant alors du bord du bassin, Griffith vit l'énorme tête de mort, ce crâne démesurément grand et qui gisait là, sur un socle, en plein centre cette étendue sombre et inquiétante... Que pouvait bien signifier tout cela ? Melodia Sama était-elle tombé sur cette pièce ? Le tremblement de tout à l'heure venait-il de cette pièce ?

Game Master

Game Master

Messages : 1587
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William)   [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William) EmptyMer 15 Mai - 22:37
La flamme mauve? Mauvaise réponse! À faire preuve de trop de paranoïa, Melodia venait de faire une erreur. Normalement, il n'y avait que les membres de Béhémoth qui connaissaient le code par cœur et qui se servaient du socle pour se rappeler de la marche à suivre lorsqu'ils l'oubliaient... La feuille qui traînait près du socle était tout simplement le brouillon d'un précédent intrus qui avait commencé à traduire le code et qui avait fini par abandonner. Alors que cela aurait dû être le coup de pouce qui aurait permis au trio de mages noirs de continuer leur route sans tracas, cela allait visiblement les mener à leur perte...

Le principe du crâne était simple: utilisant les flammes de la Rainbow Fire, un mécanisme sous le crâne aspirait la flamme qu'on y posait et selon ce qui lui était donné, le mécanisme avait divers effets. Honnêtement, celle qu'on surnommait Athèna n'avait pas fait un si mauvais choix en choisissant la flamme mauve qui avait un effet semblable à la bleue. Oui, semblable, mais pas identique, malheureusement. En posant la flamme mauve dans le crâne, le débit de l'eau coulant sur les murs s'intensifia soudainement, inondant lentement la salle alors que les tunnels permettant de sortir de la salle se fermèrent. Heureusement pour les mages noirs, certains morceaux de bois qui traînaient sur le sol allaient pouvoir leur servir de plateformes. Par contre, le problème d'avoir utilisé la flamme mauve qui collaient les choses à la place de la geler comme l'aurait fait la bleue fut que la porte menant au coeur du QG de Béhémoth resta fermée.

De plus, une certaine créature qui aurait dû se faire congeler était libre de se promener dans l'eau autant qu'elle le souhaitait. Emmenée de la forêt d'Iria jusqu'ici par son maître, l'Anguille Anaconda d'environ trois mètres de longueur n'aimait pas les intrus qui dérangeaient son sommeil. Non, elle ne les aimait pas du tout... Aveuglement, la créature se mit dans la tête de détruire tous les jolis morceaux de bois qui flottaient sur son nouveau bassin. Quant aux êtres qui se trouvaient dessus... Eh bien, ils lui serviraient de casse-croûte!


==================
Intervention GM:
Inondation de la moitié de la salle et apparition d'une Anguille Anaconda de 3.500 PM en colère. Gare à vos fesses!
William Blazewalker
Admin / Hell's JokerAdmin / Hell's Joker

William Blazewalker

Messages : 129
Date d'inscription : 10/05/2012
Âge : 26
Guilde : XIII Ghosts
Magie / Malédiction / CS : Hi no Mahô / Magie du feu
Magie / CS Secondaire : Body Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.355
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William)   [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William) EmptyDim 26 Mai - 18:56
« - Brûûûûûûûûûûleeeeeeeeeeeeeer. Iiiiiiiiiiiiiiiiiimmoleeeeeeeeeer, iiiiiiiiiiiiiiinciiiiiiiiiiiiiinéééééééééééééreeeeeeeeeeeeeeeer … »

    Chantonnant dans mon coin les vers d'une comptine de ma composition, j'attendais que la belle fille aux cheveux écarlates nous traduise le message codé gravé dans la pierre et sur un petit mot de papier. Je refusais de l'admettre, mais étant donné que la réflexion n'était pas mon fort, je me devais de m'appuyer sur les compétences de la compagnie d'Oracion Seis. Cela me rendit encore plus impatient d'arriver au terme de cette mission. Rien que de rester avec ces gens me donnait la nausée. D'abord l'incident à la gare avec cette espèce d'homme Palot comme un linge, qui apparemment, s'est fait exécuter plus tard. Puis mon contrat d'assassinat dans la forêt interrompu par deux pitoyables membres des Oracion ! Trop c'était trop ! Je voulais tuer des gens, et j'allais le faire rapidement !

    Soudain, la jeune demoiselle s'adressa finalement à moi. Elle avait apparemment réussi à décoder le message, à mon plus grand bonheur. D'après elle, il fallait apparemment allumer une des bougies qui se trouvait dans la pièce afin d'ouvrir le passage. Heureusement pour elle alors que j'avais réussi à contenir mes pulsions pyromanes et n'ai pas commencé à les allumer une par une. Si j'avais fait ça, je suppose que le résultat aurait été explosif. C'est donc après une fausse courbette que je me dirigeais en direction de la flamme qu'elle m'avait désignée, la mauve, afin d'en allumer la mèche. L'étape suivante consistait à la mettre dans le crâne se trouvant au centre de la pièce. Cela était-il afin de déclencher un certain mécanisme afin de nous amener à leur repère ? C'est dans cette pensée que je me dépêchai de placer la flamme dans le piédestal.

    A peine je plaçais la bougie dans le crâne qu'on pouvait entendre un mécanisme se déclencher. Je me sentais comme un enfant qui attendait d'ouvrir le cadeau d'anniversaire de ses parents, cadeau qui s'incarnait dans cette situation en la personne des membres de Béhémoth. Cependant, le destin peut parfois être plus farceur que moi parfois. Alors que je m'attendais à voir quelque chose comme une porte dans un mur s'ouvrir, j'entendis alors le flux d'eau augmenter de manière drastique. Regardant autour de moi, je pouvais voir que la salle commençait à s'inonder au fur et à mesure que le temps s'écoulait, la poisse ! De l'eau... DE L'EAU ! Oui, pour un mage de feu comme moi, ce genre de situation était bien plus que désavantageuse ! Mes flammes auraient un effet moindre si jamais je devais les utiliser dans un environnement pareil. Le « si » apparemment était inutile là, car avec l'eau venait d'apparaître une gigantesque anguille qui semblait être de mauvais poil... Pas de bol étant donné qu'elle n'en avait pas.

    Bien avant que la salle commençait à s'inonder, je décidai d'utiliser mes flammes afin de me faire planer dans les airs et ainsi éviter le plus de contact possible avec l'eau. Franchement, c'était la galère ! Comment allais-je faire pour me sortir d'une situation pareille, sérieux ? Je ne faisais pas du tout à ceux qui m'accompagnaient à ce moment-là, en même temps, le seul qui compte est mon humble personne, c'était évident. Mes mains étaient chacune à un de mes chakrams, me préparant à ce qui pourrait arriver de pire, alors que je réfléchissais à un moyen de nous sortir de là. Comment battre une anguille de plus de trois mètres de long dans son environnement ? En plus, elle aurait l'avantage au fil du temps si on ne faisait rien pour l'eau. Aaaaaargh, quelle situation désagréable qu'était l'ignorance. Que faire pour tuer des incapables en paix ?! C'est alors que j'eu une idée qui, je ne savais pas à l'époque, avait une chance de marcher ou non. Si elle tenait temps à prendre un bain, pourquoi n'irais-je pas l'aider à se mettre dans un bon bain chaud ?

    Préparant un Fire Flow afin de l'envoyer vers la flotte, je gueulais à ceux autour de moi d'essayer d'avoir l'anguille dès qu'elle sortirait du sol, en leur précisant que j'avais peut-être une idée. Le « peut-être » était plus important qu'il ne paraissait être dans l'équation, si j'avais mal lu dans l'instinct de survie de l'anguille, la répercussion qui serait arrivée sur non en retour aurait été catastrophique. Bref, trêve de tergiversions, il était temps de passer à la séance de cuisine.


« - Ce soir, anguille fumée au menu ! »

    Je balançais alors un puissant fire Flow en continue dans l'eau, dans le but de la chauffer un maximum, limite atteindre une température d'ébullition. Le but de la manoeuvre ? Obliger cette anguille à s'agiter à cause de la chaleur, et donc, la faire sortir un peu de l'eau pour l'attaquer plus aisément. Si le plan fonctionnait bien, on s'en serait sorti indemnes. Sinon, on pouvait se considérer comme le prochain repas de la bestiole. La question était entière, mais cela m'importait peu. Après tout, je pouvais enfin utiliser mes flammes pour tuer un autre être vivant, Nyahahahahahaha...

Melodia Shūhebi

Melodia Shūhebi

Messages : 193
Date d'inscription : 19/07/2012
Âge : 24
Guilde : Oracion Seis
Magie / Malédiction / CS : Kimochi no Mahô ~ Magie des Sentiments
Magie / CS Secondaire : Ningyo no Mahô ~ Doll Play Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.875
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William)   [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William) EmptyLun 27 Mai - 20:21
© Never-Utopia
Houlà, mais dans quelle merde nous avais-je mis ?
C'était l'unique question qui me traversait l'esprit pendant que la salle se remplissait d'eau, les portes s'étant fermées avant que l'on ne puisse esquisser un geste vers la sortie. J'avais l'impression d'être une exploratrice coincée dans l'enceinte d'un tombeau bizarre. Un petit lac se forma à mes pieds, inondant mes bottes et les lavant au passage. Le seul fait de savoir que cette eau était pleine de saletés me dégoûtait, aussi je ne perdis pas de temps à me positionner sur un large morceau de bois qui réussit à soutenir mon poids et m'éviter la noyade. Parce que plus le temps avançait, plus la salle se gorgeait d'eau. J'avais à peine une dizaine de minutes pour réfléchir à un moyen de sortir avant de n'être engloutie. C'était peu, trop peu pour moi qui voyais l'angoisse m'envahir face à la situation urgente. J'avais perdu le contrôle depuis que j'avais dit à l'autre mage de placer la flamme mauve dans le crâne. J'ai dû également signer mon arrêt de mort, à la façon dont il semblait vouloir passer ses nerfs sur la seule chose vivante en ce lieu, c'est-à-dire moi. À ce moment, j'étais trop occupée à chercher la solution au problème d'inondation pour me rendre compte qu'il n'y avait pas que lui et moi qui étions vivants dans cette salle. Une ombre, longue et grosse, se promenait sous la surface de l'eau en jetant parfois de faibles éclats jaunâtres. Génial ! Si en plus de rester pétrifiée par les ténèbres qui m'entouraient je devais combattre un quelconque monstre sous-marin, j'allais mourir. L'eau ayant fait s'éteindre les six flammes du socle, mon seul espoir de revoir un jour la douce lumière du soleil était d'utiliser la capacité magique de mon collègue en noir. Je le remercie d'ailleurs de sa présence, au moins ne serai-je pas replète de solitude lorsque la mort viendra m'enlever.

Enfin, le fantôme semblait m'avoir oubliée et il survolait la pièce à l'aide des flammes qui sortaient de son corps. Un effet « turbos » qu'il me tardait de voir tomber. S'il contrôlait la Hi no Mahô, il était évident qu'il allait éviter tout contact avec son élément contraire. Il offrait un spectacle assez grandiose, autant par la faible vague de chaleur qu'il créait que par les couleurs vives qui éclairaient une bonne partie de la salle. Au moins, avec cette lampe-torche humaine je pus avoir un aperçu général de la situation. Les nombreux morceaux de bois que je repérai à la surface de l'eau allaient pouvoir m'être utiles puisque le petit gars préférait voler. Je me demandai même si l'anguille arrivait à percevoir les flammes rouges, orange et jaunes à travers la pellicule d'eau sale ; si c'était le cas, peut-être que cette lumière vive l'effrayait ? Qui dit effrayé dit excité. J'allais tenter ma chance avec Gekido, puisque la créature paraissait déjà colérique au point où elle s'était mis en tête de détruire les seuls instruments qui pouvaient assurer ma survie : mon bois chéri. Augmenter cette colère pouvait la rendre dangereuse, mais également beaucoup plus téméraire. S'il advenait qu'elle sortait de son bain d'eau moussante, je n'allais pas rater l'occasion pour lui balancer quelques pics de bois et lui crever les yeux si mes aiguilles se rendaient jusqu'à son visage. À quoi ressemblait le visage d'une anguille, au fait ? Était-ce mou et visqueux, les yeux étaient-ils repérables, la bouche était-elle pleine de dents effilées prêtes à déchiqueter la chair de ses proies ? Un frisson me parcourut à cette simple pensée. Il était hors de question que je tombe dans cet aquarium. J'eus un deuxième frisson lorsqu'un puissant jet de feu se confronta à l'eau, à trois mètres de ma position. Je pouvais sentir la chaleur, mais j'avais eu de la difficulté à entendre les paroles de l'instigateur. M'avait-on réellement gueulé des ordres ? Dur dur de ne pas imaginer la bouille de cet assassin écrasée par un rocher tombé par inadvertance du plafond. D'ailleurs, celui-ci était-il vraiment constitué de pierres ? Je n'avais pas eu le temps de m'attarder sur la question ni de répliquer une invective à mon collègue toujours parmi les cieux, parce que ce n'était pas le moment. Me concentrant à rassembler le plus de morceaux de bois pour m'en faire de futurs armes, j'essayai de ne pas me préoccuper du four dans lequel j'avais l'impression de cuire. La température de l'eau allait définitivement augmenter avec ces flammes pour la réchauffer. Je n'étais pas experte en faune marine, mais je doutais que l'anguille apprécie. Soit elle irait se cacher au fond pour tenter de se soustraire à la cuisson, ce qui se révélerait absurde puisqu'elle semblait plus irritable que craintive ; soit elle répliquerait en électrifiant l'eau ce dont, en tel cas, je ne pouvais prédire ce qui se passerait ; soit elle sortirait de l'eau pour attaquer directement le malfaiteur et mettre un terme à ses agissements. Bien que voir le fantôme se faire bouffer serait tentant, je ne devais pas laisser mes désirs personnels empiéter sur la mission. J'avais besoin de lui pour la terminer et assurer ma survie ainsi que celle de Griffith.

En parlant de lui... je n'avais pas vu le Dragon Slayer depuis un petit moment et je me questionnais à savoir s'il était prisonnier avec nous ou s'il se trouvait à l'extérieur. Ce petit était si discret ! J'avais beau scruter la salle du regard, je n'arrivais pas à déceler sa présence avec toute cette agitation. N'ayant jamais été douée non plus pour détecter le potentiel magique des autres, je ne pouvais qu'espérer qu'il soit sain et sauf ou qu'il trouve un moyen de nous sortir de là, s'il n'était pas également coincé avec ces deux énergumènes.

Griffith Lightfield
SandstormSandstorm

Griffith Lightfield

Messages : 122
Date d'inscription : 18/01/2013
Âge : 30
Guilde : Oracion Seis
Magie / Malédiction / CS : Desert Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.240
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William)   [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William) EmptyMar 4 Juin - 22:51
Mission : Rappel à l'Ordre...

Brusquement, un bruit sourd et mécanique se mit à résonner pendant de longues secondes dans l'immense pièce, avant qu'un silence morne et glacial ne s'abatte à son tour, emportant avec lui, les derniers échos caverneux... Après un léger sursaut de peur, le Dragon Slayer regarda tout autour de lui, afin de discerner un quelconque danger en approche. Plissant alors les yeux, tandis qu'il crut discerner des silhouettes, tout près du grand crane, une détonation le mit en alerte, ne lui faisant comprendre que trop tard ce qui venait de se passer : l'eau, qui ruisselait tranquillement le long des parois rocheuses de cette chambre minérale se mit couler puissamment, remplissant le sol, à une vitesse incroyable... Courant le plus rapidement possible pour retourner dans la galerie souterraine, Griffith vit alors avec effroi, un énorme bloc de pierre, fin et circulaire, qui glissait le long de la façade rocailleuse, pour fermer l'accès au tunnel par lequel il était venu. Accélérant son allure dans les derniers mètres, il ne pu arriver à temps, voyant se refermer devant lui, l'immense porte en pierre. La panique s'empara de lui, emprisonnant son âme et empêchant son esprit toute réflexion judicieuse, rationnelle, tandis que tout autour de lui, l'eau continuait de se déverser dans un brouhaha assourdissant : la source sombre, menaçante et froide, avala d'abord ses pieds, puis monta jusqu'à ses genoux en quelques secondes. Frappant contre la porte de pierre sans réellement croire que cette dernière pouvait tomber, le Dragon Slayer, qui inspira bruyamment au moment ou l'eau lui lécha le dos, pensa à son père Sandlers, le roi du désert, ainsi qu'à sa Guilde... Allait-il finalement mourir ici ? Engloutit par les flots ? Sans réussir sa première mission en tant que général d'Oracion Seis ? Des pensées qui s'effacèrent de son esprit en même temps que sa tête disparaissait sous les flots...

Perdu dans cette nappe obscure, le jeune Dragon du désert semblait se débattre contre un ennemi invisible et intouchable. L'angoisse de la mort planait à l'intérieur de lui, le contredisant continuellement dans ses choix... Il devait absolument retrouver son calme, s'il voulait se sortir de là, chose qu'il réussit à faire, plusieurs secondes plus tard, lorsqu'il se mit à pousser sur ses jambes, pour se hisser jusqu'à la surface, guidé par de faibles lueurs lumineuses. Sa tête sortit finalement de l'eau : la bouche grande ouverte, le jeune mage dévoila ses longues canines, ainsi que ses yeux, dont les pupilles ne formaient désormais que deux bâtonnets noirs, à cause de la trop forte adrénaline. Haletant, Griffith nagea sur quelques mètres, avant de grimper sur une sorte d'agglomérat de bois, qui semblait flotter sur l'eau. Trempé de la tête au pied, le garçon à la chevelure blanche lutta pour garder son équilibre sur le support de fortune sur lequel il avait trouvé refuge, celui-ci bougeant dangereusement. Un cri humain arriva alors jusqu'aux oreilles de Griffith, qui virevolta, afin de savoir d'où cette voie pouvait provenir : ses pupilles virèrent au transparent un instant tandis que le jeune mage voyait, à une dizaine de mètres de sa position, Melodia Sama ainsi que ce type de XIII Ghosts, ce dernier envoyant ce qui ressemblait à un puissant courant de feu, directement dans l'eau. Pourquoi faisait-il cela ? Voyant alors sa compagne d'Oracion Seis déstabilisée par le nouveau courant, Sandstorm voulu intervenir, d'une façon ou d'une autre, mais l'agitation de l'attaque le força à rester sur place :

Me..Melodia Sa...


Au moment ou le prince du désert arrivait à se stabiliser, une forme longue et inquiétante effleura la surface de l'eau pendant un bref instant... Un instant qui suffit à effrayer Griffith qui, reculant de quelques pas hésitants, glissa sur le bord de l'amas de bois pour finir, une nouvelle fois, dans l'eau sombre... Cette fois-ci, la chaleur était incroyablement élevée, provoquant une désagréable sensation sur le corps du mage : ses yeux semblaient littéralement brûler, tandis que sa bouche ouverte, laissait échapper une multitude de bulles, constatant à elle seule, le mal que ressentait le garçon en cet instant... Une ardeur qui, néanmoins et malheureusement pour le Dragon Slayer, n'était pas le danger le plus important dans cette eau trouble...

Game Master

Game Master

Messages : 1587
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William)   [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William) EmptyLun 10 Juin - 7:10
Pauvre petit Pourfendeur de Dragon, tombé dans l'eau bouillante à la merci d'un monstre marin. Ce n'est pas malin de ne pas regarder où l'on marche lorsque sa situation est si précaire! Néamoins, le mage noir eut de la chance dans son malheur. En effet, l'anguille ne remarqua pas sa présence, son attention concentrée uniquement sur la température de son bassin. Chaud... Chaud... CHAUD!!! Même si elle était habituée aux eaux tropicales d'où elle venait, la créature marine n'avait jamais connue une eau dont la température était si élevée et elle n'aimait pas cela, pas du tout! Non seulement ces sales intrus osaient la déranger, mais en plus ils essayaient de la blesser!? Ils ne s'en sortiraient pas si facilement, foi de Nami, l'Anguille Anaconda!

Fou d'une rage accentuée par le sort de cette chère "Melodia-sama", comme le dirait Griffith, le monstre marin prit son élan et se lança hors de l'eau, détruisant trois morceaux de bois en même temps. Mine de rien, les plates-formes sur lesquelles pouvaient se réfugier les mages noirs venaient maintenant de se réduire au nombre de cinq misérables bouts de bois... Cependant, Nami ne fut pas la seule à frapper fort: se tenant aux aguets, la mage d'Oracion Seis sut lancer ses aiguilles avec une agilité impressionnante dès que la créature sortit de l'eau, la blessant à l'oeil droit. Le cri de souffrance horrible qui s'en suivit était d'une intensité à s'en casser les dents, malgré l'eau atténuant les sons. Déjà plus qu'instable et furieuse, en plus d'avoir été influencée par l'héritière de l'Enchanteresse, l'anguille perdit toute conscience et se mit aveuglément à foncer dans les murs, sautant hors de l'eau et y retournant sans cesse tout en laissant des éclairs s'échapper de ses écailles.

Quant à ce pauvre Sandstorm, malencontreusement tombé sous l'eau, il était toujours vivant. Vivant, mais en très mauvaise posture. Le désavantage de poster des vêtements amples, c'était qu'ils se prenaient un peu trop facilement dans les aspérités, quelle que soit la nature de celles-ci. Dans le cas du Dragon Slayer, l'anguille passa trop près de lui et ses vêtements s'accrochèrent dans l'écaille de la créature. Ainsi, le voilà qui se faisait balloter d'un côté et de l'autre, dans l'eau et hors de l'eau au rythme des entrées et sorties du monstre marin. De plus... n'avait-il pas déjà été mentionné que l'anguille laissait s'échapper d'occasionnels éclairs de ses écailles? Oui, pauvre, pauvre petit Griffith...


==================
Intervention GM: Combien de temps pensez-vous que la salle tiendra avant de s'effondrer suite aux assauts furieux de Nami, l'Anguille Anaconda?
William Blazewalker
Admin / Hell's JokerAdmin / Hell's Joker

William Blazewalker

Messages : 129
Date d'inscription : 10/05/2012
Âge : 26
Guilde : XIII Ghosts
Magie / Malédiction / CS : Hi no Mahô / Magie du feu
Magie / CS Secondaire : Body Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.355
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William)   [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William) EmptyMar 25 Juin - 23:43

    Kyahahahaha, mon plan semblait se dérouler comme je l'avais prévu auparavant. En effet, alors que je commençais à transformer le bassin sur lequel je voulais en bain marie, je pouvais voir la bestiole se trouvant à l'intérieur de l'eau s'agiter au fur et à mesure que le temps passait, et donc, que la température montait. De plus, la jeune rouquine qui m'accompagnait semblait agir sur son comportement de manière plus ou moins significative, pour une raison obscure. Possédait-elle des pouvoirs capables d'influencer les actions d'autrui ? Si c'était le cas, cela pouvait très bien expliquer la suite des actions de l'anguille géante. En effet, cette dernière ne se contenta pas de simplement sauter hors de l'eau afin d'échapper de manière momentanée à la chaleur, mais elle n'hésita pas à venir se fracasser le crâne contre les murs de la pièce.

    Cela pouvait annoncer que la créature allait finalement nous laisser respirer tranquille pour que l'on puisse réfléchir à un moyen de sortir de la pièce plus tranquillement (enfin, tranquillement, avec seulement le problème de la salle qui se remplie à régler quoi...). Cependant, la solidité des murs ne semblaient pas à toutes épreuves, et les assauts répétés de la bestiole ne semblaient pas pouvoir arranger grand-chose. Si on ne faisait rien pour annihiler les mouvements de la créature, on se retrouverait sans doute avec nos corps inanimés flottant à la surface de l'eau électrifiée, n'attendant que la bestiole de nous bouffer en apéritif. Franchement, je n'étais pas vraiment du genre à me laisser manger comme ça par une simple bestiole sans me défendre, ce n'était pas vraiment mon style, m'voyez ?

    J'étais cependant sur le coup à court d'idée. A part chauffer l'eau pour faire de l'anguille un repas fumé, je n'avais pas pensé à la suite des opérations. Les milieux marins n'étaient vraiment pas ma tasse de thé à cause de mes pouvoirs qui me rendaient que trop peu efficace dans ce genre de situation. Cependant, mon intellect d'assassin me rappela à l'ordre. Je ne devais pas forcément compter sur ma magie pour en finir avec mes ennemis, même si mes penchants de pyromanes m'indiquaient le contraire. Si je ne pouvais pas le blesser directement avec mes flammes, je devais utiliser d'autres ressources. C'est alors que je me rendis compte que l'action de la rouquine pouvait se tourner à notre avantage plus qu'on ne pouvait le penser. En effet, si avec de simples bouts de bois, elle put s'occuper des yeux de la bestiole, mes chakrams pourraient sans doute la découper en tranches sans problème. Je ne savais pas vraiment si ça allait marcher, mais après tout, autant tenter le coup. En plus, j'avais besoin d'un échauffement avant de commencer ma nuit de massacre, et la bestiole était le partenaire idéal pour un tir au pigeon.

    Sans chercher plus loin, je décidai d'arrêter de lancer mes flammes dans l'eau pour chauffer cette dernière, jaugeant de par la vapeur qui en sortait que c'était largement suffisant pour la garder dans cet état encore un long moment, avant de reprendre une température convenable. Suite à cela, je sortis mes chakrams pour préparer ma nouvelle offensive : je découperais cette bestiole à coup de cerceaux enflammés afin d'en faire de la viande cuite ! Kyahahahahaha, je suis démoniaaaaaaaque. Je devais cependant interrompre mon vol afin de me concentrer pleinement sur ma technique, et donc, décidai de me diriger sur une des planches afin de m'installer de sorte à avoir le plus d'appuis. Suite à cela, votre noble serviteur se décida à prendre la parole.


« - Changement de programme mes chers amis ! Le menu de soir sera... Pendant ce temps de pause, j'enflammai mes chakrams afin de lancer mes Styx Halo, ces derniers se mettant à tourner à pleine vitesse pour flotter dans les airs. Anguille à point ! Concluais-je en lançant mes armes à l'assaut de la bestiole une fois cette dernière sortie de l'eau. »
Melodia Shūhebi

Melodia Shūhebi

Messages : 193
Date d'inscription : 19/07/2012
Âge : 24
Guilde : Oracion Seis
Magie / Malédiction / CS : Kimochi no Mahô ~ Magie des Sentiments
Magie / CS Secondaire : Ningyo no Mahô ~ Doll Play Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.875
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William)   [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William) EmptyLun 1 Juil - 16:04
© Never-Utopia
L'eau avait atteint une température suffisamment élevée pour que l'on puisse distinguer des bulles à sa surface. Elle commençait à bouillonner à l'endroit où nageait le monstre marin. Le diamètre de la pièce pouvait au moins nous accorder l'avantage du déplacement, lequel, pour l'anguille, était plus difficile au vu de sa longueur. Cette dernière n'apprécia point la chaleur de son bassin et décida d'en sortir, alors seulement je pus contempler toute sa physionomie grotesque. Couleur grisâtre, peau recouverte d'écailles, environ trois mètres de long, plutôt grasse... le tableau était un poil dégoûtant. Mettant de côté l'inquiétude qui me submergeait petit à petit en voyant ce monstre s'éjecter de l'eau à quelques mètres de ma position, j'eus enfin l'occasion de lui lancer mes aiguilles. L'une d'entre elles prouva ma maîtrise en allant s'introduire dans ce qui semblait être l'oeil droit de la créature. Par cet acte et l'action de ma magie, l'anguille commença à se déchaîner sur les murs de pierre qui nous retenaient prisonniers. Non contente d'avoir permis un certain avancement à la situation, je me gardai cependant d'afficher un quelconque sourire puisque mes chances de survie diminuaient à vue d'oeil. Cinq. Il ne me restait que cinq planches en bois ! Que la chance soit avec moi. Ou plutôt, avec nous.

Suite au cri insupportable de la créature, j'avais retiré les mains qui étaient plaquées sur mes deux oreilles pour leur épargner l'éclatement d'un tympan. Étant une musicienne depuis la tendre enfance, mon ouïe était plus que réceptive aux sons aigus provenant des cordes vocales. Lorsque je m'étais relevé les yeux, j'avais aperçu une forme plus sombre près de l'anguille. Cela me prit un bon moment - et quelques entrées et sorties de l'anguille - avant de m'apercevoir qu'il s'agissait de Griffith. Il se faisait carrément traîné, le pauvre ! Les éclairs qui jaillissaient de part et d'autre du corps de notre chère ennemie éclairèrent un instant le visage du jeune homme. Il n'y avait aucun doute, c'était bien lui. Il devait être paralysé de peur ou d'effroi, ou alors électrifié puisqu'il ne paraissait point bouger. D'un côté, il était difficile de se permettre un mouvement lorsqu'on était accroché à un monstre qui ne cessait de sortir et entrer dans l'eau toujours chaude. La température du bassin se rafraîchissait à pas de tortue, même avec la nouvelle quantité d'eau qui s'immisçait dans la pièce à chaque seconde. J'eus même l'occasion de l'expérimenter grâce aux vagues que provoquaient les mouvements saccadés de l'anguille, mouvements qui inondaient ma plateforme de temps à autre. Et l'autre fantôme qui avait arrêté de chauffer pour se placer sur un morceau de bois tout comme moi. Je l'avais presque oublié, celui-là ! Je me demandais ce qu'il allait faire désormais. Les murs ne tiendraient pas éternellement sous les chocs et nous non plus si l'eau continuait de monter ou si l'anguille continuait de se déchaîner. La noyade, l'électrification, l'écrasement par un monticule rocheux, se faire dévorer vivant... je voyais tant de façons de mourir que cela m'aurait presque donné la nausée. Enfin, surtout avec ces vagues qui me balançaient de gauche à droite, comme dans un bateau. Et Dieu sait à quel point je n'apprécie guère la navigation !

Sauf que ce n'était pas le moment de vomir ni de subir des étourdissements, car je devais avant tout libérer Griffith des griffes - dans ce cas-ci, des écailles - de l'anguille géante. Tant que cela n'aurait pas été fait, je ne pourrais pas m'en prendre à la créature. De toute façon, je doutais que je puisse lui faire quoi que ce soit avec le si peu nombre de morceaux de bois que je possédais. Si je décidais d'en casser de petits bouts pour les lancer sur l'anguille, il pouvait m'arriver deux situations désastreuses : manquer ma cible et perdre un précieux morceau de plate-forme ou toucher mon compagnon de guilde. Or, je n'avais ni l'intention de mourir aujourd'hui ni celle de mettre à mort le nouveau général d'Oracion Séis. Ne voyant pas comment réussir à déloger le Dragon Slayer de sa position, je me tournai vers l'ombre qui nous accompagnait depuis le début. Il semblait préparer une attaque avec les deux armes tranchantes qu'il faisait léviter devant lui. Utilisant sa Hi no Mahô, il les enflamma. Avait-il en tête de lancer ces trucs dangereux en direction de l'anguille ? S'il s'avisait à toucher au jeune homme sous ma protection, il était mort. Comme si j'allais le laisser prendre ce risque. Il nous servait peut-être de lampe-torche humaine, restait qu'il avait définitivement eu l'idée de trancher le monstre marin en deux ou trois parts. Cette idée ne m'était pas acceptable, aussi plutôt que d'attendre sagement et jouer le tout pour le tout, je pris appui sur l'un des murs de la pièce sur lequel mon embarcation venait de frapper et je poussai de toutes mes forces. Le bois était mouillé et lourd, mais je pouvais arriver à me diriger sur la plate-forme du pyromane et éviter par la même occasion que la mienne ne se brise contre la pierre. Ne perdant pas une minute, j'eus néanmoins la gentillesse de prévenir.

« ATTENTION ! »
Ma cible se tenait en face de moi, mais elle était de côté et semblait concentrée. Peut-être ne me verrait-il pas arriver sur mon bout de bois en espérant que celui-ci se fracasse sur ses genoux ou toute autre partie du corps ? Mes jambes tremblaient quelque peu à force de me soutenir, surtout avec le courant grâce auquel je devais me pencher sur ma planche en bois pour garder l'équilibre. Sur le moment j'avais crié d'un ton urgent, m'adressant autant à l'inconnu qu'à Griffith. Avais-je agi par instinct en tentant de sauver un pauvre innocent plutôt que d'assurer notre survie à tous ? J'espérai que ce n'était pas le cas, que j'allais conserver le contrôle de mes sentiments autant que celui de ma vie. Au fond de moi je justifiais mes gestes par le fait que Griffith pouvait se révéler aussi utile que le pyromane l'était pour notre lumière. L'un ne devait pas mourir, l'autre ne devait pas tomber à l'eau. La pièce continuait à se remplir et je doutais que les petites pierres et le sable qui tombaient du plafond soient de bon augure. Sans compter que l'anguille géante faisait toujours autant de ravages et je ne m'imaginais pas tenter de la calmer après ce que nous lui avions fait subir. Cinq problèmes à régler, non mais c'était quoi cette mission de dingue ?! Et pourquoi était-ce moi qui se coltinait tout ?



HRP:
 


Dernière édition par Melodia Shūhebi le Jeu 18 Juil - 21:35, édité 1 fois
Griffith Lightfield
SandstormSandstorm

Griffith Lightfield

Messages : 122
Date d'inscription : 18/01/2013
Âge : 30
Guilde : Oracion Seis
Magie / Malédiction / CS : Desert Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.240
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William)   [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William) EmptyLun 1 Juil - 22:54
Mission : Rappel à l'Ordre...


Une nouvelle fois, l'obscurité de l'eau avait envahi son être, son corps tout entier, transportant ce dernier dans ce qui semblait être un monde clos, une prison, rongée par un chaos trop présent... En effet, c'était comme si le Dragon Slayer sombrait dans un vide, un néant interminable et ôté de toute sorte de vie... Un néant qui, néanmoins, était insupportablement chaud, un élément qui rappela rapidement à Griffith où il était en ce moment même et pourquoi. Se laissant d'abord bercer et transporter vers le fond du lac brûlant, Sandstorm distingua alors à la surface, la lueur rougeâtre venant de ce mage de XIII Ghosts, chose qui redonna force au prince du désert : malgré la terrible douleur qui s'abattait sur son corps comme une étreinte mortel, le fils de Sandlers força sur ses membres pour nager et sortir de ce chaudron, afin de rejoindre sa camarade de Guilde. Pendant un instant, il oublia la situation dans laquelle il se trouvait, ses pensées allant vers Melodia Sama et sur la déception que devait avoir cette dernière vis-à-vis de lui... Depuis le début de la mission, il n'avait encore rien fait de bien, n'avait aidé personne et, pire que ça, il avait davantage été un boulet qu'un véritable compagnon, tombant inexorablement dans la première difficulté se mettant en travers du chemin. Il devait se ressaisir, prouver à Oracion Seis qu'il était un véritable membre de la Guilde !

Une pointe de tristesse, mélangée à une nouvelle détermination le fit accélérer dans sa remontée, dans les tout derniers mètres. Cependant, une ombre imposante, suivie d'un puissant courant, passa tout près de lui, avant qu'une incroyable force ne commence à tirer ses vêtements, le baladant dans ces flots sombres tel une vulgaire brindille : la créature qu'il avait vue à la surface venait en effet de happer un morceau de son habit et semblait ne pas pouvoir lâcher prise. Pendant plusieurs secondes, l'anguille, apparemment troublée par la chaleur, passa son temps à traverser le lac avec une grande vitesse, sautant parfois à l'extérieur de l'eau, redonnant ainsi un peu d'air au jeune Dragon Slayer qui était désormais retombé dans une véritable peur panique, incapable de réfléchir correctement à un éventuel plan à mettre en place... Griffith, remettant un peu d'ordre dans son esprit, tenta alors d'attraper la queue du monstre, afin de tenter quelque chose, n'importe quoi, qui aurait pu le sortir de ce pétrin. Après plusieurs tentatives, le jeune mage à la chevelure blanche agrippa une sorte d'élément visqueux qui semblait bouger, chose qui le dégoûta littéralement, faisant un peu plus accélérer son rythme cardiaque pendant un instant. Il n'eu néanmoins pas la chance de lâcher la créature aquatique que cette dernière déchargea sur Griffith de puissants coups électriques. Le choc se propagea dans l'ensemble du corps de Sandstorm, illuminant ce dernier à plusieurs reprises dans les ténèbres et le faisant tomber dans une inconscience éphémère, ses yeux complètement transparents...

Tandis que l'eau du lac se rafraîchissait petit à petit, le prince du désert reprit ses esprits alors que l'anguille l'écrasait contre la paroi rocheuse de la salle : la douleur le réveilla complètement, faisant sortir de sa bouche une multitude de petites bulles, ainsi qu'un léger filet de sang, le poussant à vite trouver une solution s'il ne voulait pas finir noyé ou encore pulvérisé... L'air se faisant en effet de plus en plus rare à l'intérieur de ses poumons, Griffith voulu tenter de lancer un Hôkô vers le fond des eaux, une attaque qui, peut-être, aurait pu lui permettre de se sortir de cette situation plus que critique... Néanmoins, au moment même ou le mage d'Oracion Seis allait lâcher sa puissante attaque, une drôle de sensation s'empara de son corps, une désagréable impression qu'il avait déjà ressentit dans le passé... Oui, c'était exactement la même que lorsque papi Aojima, son père adoptif, l'avait fait grimper sur Stuart, un des nombreux poney de leur ferme, pour que l'enfant à la crinière blanche puisse faire un petit tour : à peine quelques secondes passées sur le dos de l'animal que le gamin fut pris d'une incroyable envie de vomir... Un mal des transports inexplicables pour le Pourfendeur de Dragon, qui se serait bien passé de ça dans la disposition actuelle des choses... Plaçant ses mains devant sa bouche et ses joues grossis pour éviter tout accident, Griffith, dont les yeux complètement blancs témoignaient du mal-être dans lequel il était actuellement, continuait désespérément et dangereusement à être baladé dans les flots sombres du lac, sans pouvoir faire quoi que ce soit...
Game Master

Game Master

Messages : 1587
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William)   [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William) EmptyLun 8 Juil - 8:44
Rapides comme la foudre, brûlantes comme la lave et tranchantes comme le diamant, les armes du huitième fantôme filèrent vers la bête tels des requins en quête de sang. La première fois qu'elles atteignirent l'Anquille Survolté, les chakrams tranchèrent sa chair aussi facilement que du beurre, laissant derrière eux une odeur de poisson grillé. La deuxième fois, l'odeur s'intensifia au point de donner l'impression qu'un barbecue au poisson était l'attraction du jour. Puis, la troisième fois... n'eut tout simplement pas lieu. Frappé de plein fouet par la mage aux cheveux rouge sang, William perdit le contrôle de ses armes qui allèrent se planter joyeusement dans le mur. Awww... Comment allait réagir le rouquin en réalisant que la perte de ses armes était de la faute à la mage d'Oracion Seis?

Quant à Griffith... Le Dragon Slayer du Sable était toujours dans l'eau, mais un des chakrams de l’Hell's Joker ayant touché sa la bête et tranché ses vêtements à exactement six millimètres et onze vingt-septièmes de son visage rendu verdâtre par le mal des transports, il avait enfin été libéré de Nami. Le mage aux cheveux pâles était superficiellement brûlé par l'arme du mage de XIII Ghost, sévèrement électrocuté par l'anguille et en très grand manque d'oxygène, mais il était toujours vivant (et libre \o/). Quant à savoir s'il allait pouvoir se révéler d'une quelconque utilité dans son état... C'était discutable.

De son côté, Nami l'Anguille Survoltée était un peu furieuse, blessée, beaucoup furieuse, brûlée, passionnément furieuse, à moitié aveugle et - l'ais-je déjà mentionné? - follement furieuse. Embellie de quatre grandes cicatrices cautérisées sur son dos, la bête souffrait plus que tout ce qu'elle avait déjà connu. Cela aurait pu être le prélude de sa perte d'intelligence totale et la clé vers le chemin de la folie. Néanmoins, ce fut le contraire qui se passa. La souffrance aida le monstre marin à reprendre ses esprits et il disparut de la vision des trois mages noirs, nageant jusqu'au fond du bassin bouillant. Nami l'Anguille Survolté ne savait si elle allait ressortir vivante de ce combat ou non, mais ce qui était sûr, c'est qu'elle emporterait ces trois humains dans sa chute... Nageant à pleine puissance, le monstre se mit à tourner en rond dans le bassin, formant un courant circulaire. Le courant devint de plus en plus fort, jusqu'à ce qu'il donne naissance à un véritable tourbillon! Réussir à tenir debout sur les plates-formes relevait du miracle pur et simple alors que tomber dans l'eau résulterait très probablement de se faire aspirer dans le tourbillon... Qu'allaient faire nos trois mages?
William Blazewalker
Admin / Hell's JokerAdmin / Hell's Joker

William Blazewalker

Messages : 129
Date d'inscription : 10/05/2012
Âge : 26
Guilde : XIII Ghosts
Magie / Malédiction / CS : Hi no Mahô / Magie du feu
Magie / CS Secondaire : Body Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.355
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William)   [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William) EmptyJeu 18 Juil - 19:47
    Aaaaah, cette excitation qui m'envahissait à ce moment. Je maniais mes chakrams comme s'il s'agissait de mes propres mains qui virevoltaient à travers la pièce afin d'accomplir mes quatre volontés. C'était tellement bon de sentir cette puissance d'action. Et puis, je les utilisais pour faire la chose que j'aimais le plus au monde après jouer les pyromanes : tuer des choses. Mes cerceaux enflammés virevoltaient dans la pièce qui ne s'arrêtait de s'inonder selon ma seule volonté. Ils se baladaient librement dans le ciel tel de jolis petits papillons apportant la mort et le chaos sur leur passage. A la moindre occasion, je les aurais envoyés virevolter autour de cette énorme anguille afin de la découper du tranchant de mes armes enflammées. Une chance apparaît alors ! La bestiole sortie de ses eaux afin de tenter de nous surprendre, grossière erreur ! En un instant, toujours dans la plus grande concentration, j'envoyais mes chakrams faire une entaille dans sa chair. Résultat ? It's super effective ! L'animal s'était fait trancher bien violemment, laissant paraître une bonne odeur de poisson grillé comme je les aime. Rappelons ensuite que je n'ai pas une, mais deux armes. En effet, le second chakram ne se fit pas prier et fonça lui aussi en direction de l'anguille géante pour lui tailler une deuxième entaille. J'étais décidément bon tireur aujourd'hui, haha !

    Cependant, alors que je m'apprêtais à lancer la troisième offensive, j'entendis la douce rouquine me crier dessus pour me signaler d'un danger. Un danger ? Contre moi ? Foutaise, je ne craignais pas cette petite anguille. C'est alors que je sentis une sorte de matière molle se coller à mon visage, et quand je me tournai en direction de cet objet qui entra en contact avec moi, je vis la dite Melodia suscitée qui s'était jetée sur moi, poitrine à visage. Ce choc me fit perdre l'équilibre sur mon radeau de fortune qu'ainsi que le contrôle de mes chakrams, les faisant s'écraser dans les murs environnants. Il me serait impossible d'utiliser ma magie sur eux pour les récupérer directement, il m'aurait fallu péter le mur, mais si je le faisais maintenant, ils tomberaient tout simplement à l'eau... Aaaah, punaise ! Pourquoi cette fille m'avait empêché de finir le boulot ?! Ne retenant pas ma rage, je me mis à gueuler sans sur ma compagne.


« - Bordel ! Qu'est-ce que tu fais là ?! Comment veux-tu que je me concentre pour viser si jamais tu m'empêches de rester fixe. Tu crois qu'on est fixe quand on est... Quand on est agité... Au bout de ma tirade, je venais de me rendre compte qu'on avait peut-être un moyen de l'achever plus simplement, en me rappelant de certains détails de l'attaque précédente. M'envolant avec mon Firefly, j'enchaînai avec mes instructions. Démerde-toi pour calmer cette bestiole. T'as réussi à l'agiter tout à l'heure avec ta magie non ? Fait en sorte qu'elle soit zen. Et mets-toi à l'abri aussi ! »

    Je partais donc récupérer mes chakrams coincés dans le mur afin de les avoir sous la main pour être sûr de pas les zapper. Entre temps, la bestiole avait commencé à créer un typhon en tournant à grande vitesse dans l’eau, ce qui fait qu’elle s’agitait encore plus. Ça n’allait pas du tout avec mes plans. Je voulais vraiment que l’autre fille s’arrange pour faire ce que je lui avais demandé. Pourquoi ? Tout simplement pour qu’elle fasse en sorte d’empêcher la bestiole de trop se déplacer afin d’appliquer la suite de mon plan : détruire la pièce. Oui, je sais, ça parait débile au premier abord, mais je ne voyais pas d’autre solutions. C’est pour ça que j’avais demandé à l’autre de se mettre à l’abri et me demandais si monsieur le dragonnet y m’avait lui aussi entendu. Me demandant pas si ils avaient suivi le plan à la lettre, j’accrochais mes chakrams à la ceinture et lança un fire beam au plafond pour le faire s’écrouler. Grâce à mon agilité, je pouvais esquiver. Restait plus qu’à voir si les autres pouvaient en fait autant…
Melodia Shūhebi

Melodia Shūhebi

Messages : 193
Date d'inscription : 19/07/2012
Âge : 24
Guilde : Oracion Seis
Magie / Malédiction / CS : Kimochi no Mahô ~ Magie des Sentiments
Magie / CS Secondaire : Ningyo no Mahô ~ Doll Play Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.875
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William)   [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William) EmptyJeu 25 Juil - 4:46
© Never-Utopia
Je n'aurais pas cru faire une chose pareille dans ma sainte vie. Plutôt que de heurter la planche de bois sur laquelle se tenait le fantôme, mon embarcation y monta dessus et le choc me fit rebondir plus haut que je ne l'avais imaginé. Résultat ? Ce fut ma poitrine et non mes poings qui rencontra le visage du jeune homme. L'expérience se révéla peu agréable, surtout que mon soutien-gorge contenait de faibles rembourrages comparativement aux autres femmes de mon âge. Le seul point positif à cette manoeuvre fut l'arrêt immédiat des attaques sur l'anguille. Après avoir bien entamé le poisson géant à l'aide d'armes entourées de feu, celles-ci cessèrent leur activité pour se planter dans le mur. Heureusement, elles dégageaient une faible lueur qui nous permettait d'y voir clair à cette zone et il se trouvait que Griffith avait été libéré de l'étreinte du monstre marin. Il n'y avait pas trace de sang, ce qui signifiait que le Dragon Slayer s'en était sorti indemne. Les quatre endroits où l'anguille s'était fait couper avaient brûlé suite au contact du feu et il ne restait plus que de la chair noircie à l'odeur de poisson grillé. Peut-être avions-nous une chance de vaincre cette bête, au final.

Je ne fis pas fi de la réaction de mon collègue, qui me hurla littéralement dessus. La colère ne lui faisait guère bien et plutôt que d'en finir avec moi, il changea de ton au moment où une idée parut germer dans sa tête. Puis il m'ordonna bêtement de calmer le monstre avant de me trouver un endroit pour me cacher. Premièrement, je détestais les ordres d'autrui et je faillis le lui démontrer avec un pied en plein visage ; sauf que notre piédestal était trop peu solide. Malgré notre proximité, nous restions des mages noirs et nul doute que nous nous serions chamaillés s'il ne s'était pas envolé ailleurs pour faire je-ne-sais-quoi. Deuxièmement, rendre l'anguille anaconda plus tranquille risquerait de signer notre arrêt de mot puisqu'elle serait disposée à réfléchir et à nous attaquer avec astuce. Les bestioles de Fiore pouvaient se révéler aussi intelligentes que les humains lorsqu'il s'agissait de nourriture. Or, pour elle nous étions le repas du jour et je ne l'autoriserais jamais à réduire tous mes rêves à néant en une seule bouchée. Troisièmement, pourquoi devrais-je me mettre à l'abri ? À n'en pas douter son ton irrévocable, je devrais avoir peur de quelque chose. C'est alors que je me rappelai Griffith et mon coeur se mit naturellement à battre plus vite. En le cherchant des yeux sans le voir, je finis par perdre patience et crier son nom. Si ce petit venait à disparaître lors de sa première mission, j'aurais l'air d'une idiote face aux autres généraux de la guilde. Il n'était pas question de perdre l'honneur que j'avais acquis au prix de nombreuses semaines de travail et de patience. Mais plus important encore, il était hors de question de perdre un membre si prometteur et si puissant d'Oracion Séis. Sandstorm avait tellement à accomplir avec nous, il ne pouvait pas nous quitter si rapidement !

Pendant que je m'inquiétais inconsciemment du sort du Dragon Slager, je ne remarquai pas tout de suite que l'anguille s'était calmée pour créer un tourbillon. Ce ne fut que lorsque je me sentis encore plus mal que je vis que j'étais entrée dans ce truc magnifique qui me faisait tourner en rond, toujours plus près du centre où j'étais certaine d'y retrouver l'anguille, écailles électrisées prêtes. Incapable de tenir debout, je faisais pitié à voir. Je n'avais plus d'idées pour me sortir de là, alors je mis en application les directives du fantôme. Le monstre cesserait peut-être ce tourbillon s'il s'immobilisait en plein centre de la pièce, qui elle ne cessait de s'emplir d'eau. Tentant de mon mieux de me concentrer sur le poisson sous moi, j'utilisai à forte dose le sort Reiseisa afin qu'il soit prompt au repos plutôt qu'au mouvement. Quant au problème d'arrosage, je n'y voyais rien à faire excepté de boucher les trous. Ce qui m'amena à me demander d'où l'eau s'échappait. Il devait y avoir un trou exubérant pour en laisser passer en assez grande quantité. Si nous bloquions cette entrée, par exemple avec les cailloux que ce cher monsieur voulait faire tomber du plafond... attendez, il avait en tête de détruire la pièce ou quoi ? Il savait que je me trouvais près du monstre - du moins je le croyais - et que je risquais de me faire écraser dans la mêlée ? Sûrement pas et il devait s'en balancer en fait.

Si ce plan ne fonctionnait pas, c'est-à-dire que si l'anguille n'était pas engloutie par la pierre, au moins elle serait en mauvaise posture puisque la densité des rochers ferait augmenter le niveau de l'eau tout en créant un nouvel espace. Peut-être même que cela enfermerait le monstre d'un côté de la pièce et que j'aurais la chance de ne pas y être prisonnière également. L'action du jeune inconnu avait de bonnes raisons d'être, cependant je ne voyais aucun moyen pour moi d'éviter le pire. Il ne me restait plus qu'à prier pour être au bon endroit au bon moment. Mais ! Si je survivais et que de jolis cailloux s'offraient à moi, j'étais sûre d'avoir une dernière chance de me sortir de cette impasse en créant un golem à l'intérieur de l'eau si j'en étais capable. Ainsi, je pourrais me défendre contre le monstre marin ou bloquer l'entrée de l'eau si j'arrivais à l'apercevoir. L'eau devait bien venir de quelque part, non ? En faisant pression, cela créerait peut-être une ouverture ou mieux, une explosion puis... par ici la sortie ! Ayant des maux de tête, les vêtements mouillés et des frissons sur tout le corps, je ne pouvais qu'agrémenter les quelques secondes qui me restaient à vivre avec des rêves et des plans aussi ridicules qu'improbables. J'en oubliais presque la présence de mon partenaire de guilde ! Le pauvre, il était sans doute plus déstabilisé et inquiet que moi.

Griffith Lightfield
SandstormSandstorm

Griffith Lightfield

Messages : 122
Date d'inscription : 18/01/2013
Âge : 30
Guilde : Oracion Seis
Magie / Malédiction / CS : Desert Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.240
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William)   [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William) EmptyMer 31 Juil - 21:50
Mission : Rappel à l'Ordre...


Le manège dans lequel Griffith avait embarqué depuis quelques trop longues secondes se stoppa d'un seul coup, tandis qu'une lueur rougeâtre passa tout près de son visage, produisant un léger effet de brûlure au niveau de sa joue, mais le libérant enfin, de ce voyage infernal... Le Slayer, dont le mal des transports s'estompa petit à petit, se laissait désormais porter par le lent et quasi inexistant courant de ce sombre lac, bercé par un silence à la fois morne, mais dont les échos apparaissaient à ses oreilles comme d'énigmatiques et mystérieux chants imaginaires. Les yeux fermés, il se sentait partir, voyager dans des contrées incroyablement paisibles et qui, bizarrement, semblaient littéralement effacer cette sensation de mal dû à ses nombreuses blessures. Oui, il ne pensait maintenant plus à rien, son esprit ayant fait abstraction de tout, comme si plus aucune chose n'avait d'importance en ce moment précis. Pendant un instant, ses pensées s'échappèrent alors vers un lieu précis, un souvenir de sa petite enfance... Il se revoyait à l'entrainement avec son père, le majestueux et puissant roi du Désert, le Dragon Sandlers. Pourquoi repensait-il à cela ? Il ne le savait pas et ne semblait même pas se poser la question, son cerveau jouant la scène comme s'il la revivait avec un regard étranger : il revoyait l'enfant qu'il était, complètement apeuré, dans des sables mouvants, tentant apparemment de se défaire de cet ennemi naturel qu'il devait maîtriser et dompter... le désert. Sous les yeux draconiques de son père, l'enfant paniquait, se débattant comme il pouvait et frappant avec de faibles Tekken, le tourbillonnement incessant, tandis que le sable absorbait un peu plus son corps qui allait, dans quelques secondes, finir enseveli... Sa main, qui était la dernière partie encore visible, finit également par disparaître, dans ce qui semblait être le dernier symbole d'appel à l'aide, avant que le sable ne finisse par s'immobiliser, se confondant parfaitement avec le reste de l'environnement... Seul le vent, qui soulevait de fin nuages de poussières brunâtres dans un silence onirique, était désormais perceptible dans cette immensité. Cependant, une voix traversa la couverture sablonneuse, une voix qu'il ne put reconnaître et qui lui apparut à la fois familière, mais également et paradoxalement étrangère :

Griffith... Relève-toi ! Griffith...

Brusquement, une bourrasque se leva au-dessus de l'endroit où venait de disparaître Sandstorm, avant qu'un puissant cyclone n'apparaisse, laissant entrevoir le gamin à la chevelure blanche, désormais entouré d'un majestueux halo de sable... À cet instant précis, le tableau du passé s'émietta pour se briser en un nombre incalculable de morceaux : ouvrant subitement les yeux, tandis que plusieurs petites bulles s'échappèrent de sa bouche ouverte, Griffith paniqua un instant, ne sachant plus où il était, avant que son esprit ne remette tous les éléments en place, à l'intérieur de sa tête... Cependant, il n'eut pas le temps de se poser la question sur ce que venait de vivre et même revivre son inconscience pendant ce court instant, qui parut d'ailleurs durer une éternité, que sa poitrine se comprima dangereusement, par manque d'oxygène : fermant les yeux, le jeune mage grimaça et fut enveloppé par le voile brutal de l'adrénaline qui se propagea dans l'ensemble de ses fluides tel un parasite indésirable. Agissant instinctivement, le Prince du Désert trouva la force de pousser sur ses bras, ainsi que sur ses jambes, s'extirpant petit à petit de la masse sombre dans laquelle l'empreinte de la mort le guettait, un large sourire invisible sur le visage... Les douleurs de ses blessures avaient, pour le moment, disparu de son cerveau, qui n'exprimait désormais qu'une seule chose : la volonté de survivre !

Sans avoir remarqué que les flots venaient de se mettre en mouvement et que son corps commençait étrangement à être entraîné par le courant grandissant, Griffith sortit enfin de l'eau, respirant bruyamment, tandis que ses poumons se rechargeaient difficilement en air : la bouche ouverte, le Dragon Slayer haletait, alors que son bras s'était aveuglement agrippé à un amas de bois, juste à côté de lui. Les yeux toujours clos, il respira longuement, sa poitrine encore pesante, avant que la douleur de ses précédentes blessures ne se réveillent d'un seul coup. L'eau accélérait encore et toujours, ce qui poussa le mage d'Oracion Seis à agir, s'il ne voulait pas retourner au fond du bassin : ouvrant lentement les yeux, Sandstorm vit, sur le même amas de bois, Melodia, apparemment en difficulté pour rester sur ses deux jambes :

Me... Melodia... Sama !

Espérant seulement que son compagnon de Guilde allait bien, le garçon observa rapidement autour de lui, se demandant où pouvait bien être passé le mage de XIII Ghosts... Une question qui ne resta pas longtemps sans réponse, tandis qu'un bruit sourd attira son attention : le toit de la grotte minéral venait d'être subitement percuté par une puissante attaque magique...
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William)   [Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William) Empty

[Mission] Bienvenue à la fête ! (Griffith & William)

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Ouest :: Désert Burana
-