Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez

 [Job Annexe] Rei no sanbi

AuteurMessage
Alowin Ronslay
Mage d'Oracion SéisMage d'Oracion Séis

Alowin Ronslay

Messages : 450
Date d'inscription : 02/05/2012
Âge : 24
Guilde : Oracion Séis
Magie / Malédiction / CS : Sakkaku no Maho / Magie de l'illusion
Magie / CS Secondaire : Nightmare Eyes

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 6.000
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Illustre
MessageSujet: [Job Annexe] Rei no sanbi   [Job Annexe] Rei no sanbi EmptyJeu 7 Fév - 22:29
Spoiler:
 

Dans l’herboristerie d’Hosenka, et ce malgré l’heure tardive, on pouvait encore voir de la lumière au travers des irrégularités entre les lattes du volet la fenêtre de la boutique. Pourtant fermée depuis près de cinq heures, une présence tranquille fouillait les lieux sans vraiment sembler pressée. Parcourant avec une main experte les rayonnages de la boutique sans rien déranger, elle cherchait à la lueur d’une bougie le nom des étiquettes. Malheureusement il n’y avait rien de ce qui l’intéressait ici, mis à part bien sûr quelques pousses de Fleurs des champs qui n’auraient qu’un intérêt très vague dans la réalisation de sa potion. Jetant un œil à sa liste, elle confirma les ingrédients manquant : de l’Ozymundias Ephémère, du Calendula Officinalis et si elle avait de la chance de la Plumalide. Certains demanderont certainement pourquoi tant de noms à consonances barbares… En vérité, la jeune assassin d’Oracion Seis, connue sous le doux nom de Yuurei, avait reçu un message express de la guilde Berserker qui officiait sous les ordres de Oracion Seis. Cette guilde souffrait d’une épidémie nommée « rouckmout41 », qui entrainait des odeurs nauséabondes et une forte pilosité orange. Au tout début elle avait pensé que Rei était à l’origine de cette nouvelle maladie, les deux principaux effets de celle-ci étant chez lui des caractéristiques très prononcées du personnage.

En farfouillant un peu elle trouva la porte de la réserve dissimulée derrière une fausse planche de bois donnant l’illusion d’un mur. Après avoir forcé l’entrée à l’aide de son coutelas, elle pénétra dans une petite pièce sans fenêtres ni éclairage. Cela devait être certainement fait pour préserver les plantes contenues ici, qu’elles ne soient pas abimées par la chaleur ou le soleil. Scrutant les pots les uns après les autres, elle tomba enfin sur une petite fiole intitulée OzyEp. Qu’elle ne fut pas sa joie d’y trouver à l’intérieur des feuilles d’Ozymundias en parfait état. Il n’y en avait que quatre et pas particulièrement grandes, mais elles seraient parfaites pour sa préparation et il y en aurait juste suffisamment pour tout le monde. Continuant sa visite des lieux, elle découvrit dans un petit coffret bien caché une grosse quantité, près de deux kilos, de Calendula Officinalis qui allait lui permettre de stabiliser sa préparation sous la forme de baume ou encore d’onguent. Elle ne trouva néanmoins pas de Plumalide qui aurait pu lui permettre de renforcer les effets des deux autres plantes médicinales, mais finalement cela ne posait pas un gros problème. Quittant la pièce en refermant soigneusement la porte dérobée derrière elle, ainsi que celle du magasin, elle se dit que lorsque son gérant découvrirait les plantes disparues, elle sera déjà loin.

Quittant la ville, elle s’installa à quelques kilomètres, dans une forêt environnante. C’est ici qu’elle avait donné rendez-vous à celui qui serait en charge de tester le produit et de le ramener ensuite dans sa guilde. Elle n’avait pas voulu tous les rencontrer directement car l’odeur que dégageait celui qui avait été mandé pour l’engager avait refroidit toutes ses ardeurs et même un Ogre s’y prendrait à deux fois avant de songer à le dévorer. Elle s’était installée dans un coin près d’une rivière et avait allumé un feu, avait sorti la page qu’elle avait déchiré dans une anthologie contenant la recette de la préparation. Bien que ses ustensiles de préparation étaient maigres, elle avait de quoi faire un bain-marie. Le principe était simple : elle allait faire fondre doucement la pâte de Calendula et y ajouter ensuite les feuilles d’Ozymundias et les pétales de Fleurs des champs. L’Ozymundias allait servir à diminuer progressivement l’odeur de la maladie, le Calendula à servir de base pour l’onguent et les Fleurs des champs avaient non seulement une bonne odeur, mais permettrait de limiter la perte de matière. Quand la pâte fut bien fondue elle retira l’ustensile du feu, puis elle rajouta les fleurs et les pétales pour que celles-ci boivent la préparation. Les fleurs des champs devinrent rouges et l’Ozymundias prit une teinte blanchâtre, mais cela était normal, le changement de couleur étant un effet normal lors de cette étape de la préparation. Alowin laissa ensuite sa préparation reposer pour la nuit après l’avoir préalablement recouverte et mise hors de portée au fond de son sac et non loin de sa tête, juste le temps de faire un somme.

Quand elle se réveilla, la jeune femme réchauffa lentement la préparation qui avait reposée et en extirpa un liquide qui une fois refroidit deviendrait l’onguent tant espéré. Filtrer, réchauffer, re-filtrer, et ainsi de suite jusqu’à ce qu’elle en ait extrait le maximum. Des deux kilos de pâte de départ, il n’en restait plus qu’un seul, mais cela serait suffisant pour une guilde d’une vingtaine de personnes. Elle mit tout cela dans des petits pots qui contenaient une dose pour trois ou quatre personnes s’il n’y avait pas de gâchis. La journée se termina lentement et la jeune assassin se coucha assez tôt sur la fourche d’un arbre pour attendre le lendemain et celui qui viendrait chercher la commande.

Sans être un fin limier ou un Dragon Slayer, elle sentit l’homme quand il eut passé l’orée de la forêt. Il se dirigea vers elle, mais elle dût quand même faire un feu pour qu’il repère l’endroit exact. Malgré son odeur, elle avait choisi un endroit loin de toute civilisation et espérait vraiment qu’il n’avait pas été suivi. Quand il arriva, l’odeur était tellement insupportable qu’elle en perdit presque connaissance. L’arrêtant à quelques mètres d’elle pour pouvoir espérer survivre à cette agression odorante, elle tendit la main pour récupérer le sac qui lui servirait à transporter la préparation vers sa guilde. Le jeune homme, tout en muscle et en puissance, le lui jeta et elle y rangea tout ce qu’il fallait. Elle déposa le sac en face d’elle, ainsi qu’un pot à usage unique, celui-ci étant destiné à être testé par son commanditaire. Elle prit ensuite la parole pour lui expliquer comment il devait se servir de sa préparation :

« Quand je me serais écartée, tu viendras reprendre ton sac. Dedans il y a six pots contenant un onguent assez puissant. Celui-ci servira à supprimer votre odeur infecte et par la suite je l’espère à faire disparaître cette immonde pilosité roux, sinon il faudra vous faire une raison et vous renommer en tant que ‘Rei fanclub’… Il y a là un pot pour toi, essaye le et nous allons voir si cette pommade fonctionne. Met en bien partout sur toutes les zones infectées pour que cela fasse effet et n’en gâche pas, tu n’en auras pas d’autre. »

Elle recula de plusieurs bon mètres et laissa l’homme récupérer son sac et quand elle le vit commencer à se dévêtir, elle projeta son couteau à quelques centimètres de son nez pour l’arrêter.

« Je supporte déjà ton odeur infecte, ne m’oblige pas à devoir assister au spectacle de ta nudité. Vas plus loin pour essayer et une fois que tu t’en seras badigeonné, tu pourras partir si cela marche en laissant mon payement dans la fourche que tu vois là. Si cela ne marche pas, rhabille toi et reviens me voir, nous attendrons que cela fasse effet, mais normalement celui-ci est immédiat. Et n’essaye pas de m’avoir, tu seras mort avant d’avoir passé les dix premiers arbres… »

Elle le regarda s’éloigner et choisi un poste d’observation où elle avait une vue dégagée sur l’ensemble de la zone alentours, veillant ainsi à ce qu’il ne puisse s’enfuir. Et là elle attendit de voir ce qui se passait, tout en espérant que son travail soit fini.
Game Master

Game Master

Messages : 1587
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: [Job Annexe] Rei no sanbi   [Job Annexe] Rei no sanbi EmptyVen 22 Fév - 14:24
Après ton départ, il fallut attendre quelques jours pour que la maladie cesse ses effets.

==========================

Conclusion : Mission Réussie.

[Job Annexe] Rei no sanbi

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Est :: Hosenka
-