Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation













Le deal à ne pas rater :
Où acheter la display japonaise One Piece Card Game PRB-01 One Piece ...
Voir le deal

Partagez

 Les joies de la renommée... [Ao' & Leito]

AuteurMessage
Vincent Regnard

Vincent Regnard

Messages : 238
Date d'inscription : 07/10/2012
Âge : 28
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Take Over : Mythical Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.040
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Les joies de la renommée... [Ao' & Leito]   Les joies de la renommée... [Ao' & Leito] EmptyMer 26 Déc - 1:02
















Les joies de la renommée... [Ao' & Leito] 1356463338-shirotsume

Dans ma soif intarissable de découvrir les plus grandes merveilles de ce royaume, j'arpentais les régions de Fiore à la recherche de petites choses susceptibles d'émerveiller et de faire luire mes yeux d'enfant. Actuellement, je parcourais les longs et sinueux chemins traversant de part en part la contrée, dans le seul et unique but d'en apprendre plus sur le monde m'entourant. À cause de mon âge très peu avancé, mais surtout, en raison du fait que j'avais passé la plus grande partie de mon enfance, cloîtré entre les épais murs de la demeure Regnard, je ne possédais que de très maigres connaissances du monde. Bien que je pouvais me faire idée de celui-ci par le biais des nombreux livres que j'avais dévoré ou feuilleté dans l'unique but de tuer le temps, je ne possédais de cet univers qu'une idée vague, peu concrète et surtout, bien trop idéalisé à mon goût. En effet, les photographies étant bien souvent prise pour plaire, pour aguicher et provoquer chez l'observateur, une envie des plus irrésistibles.

Bien que naïf, depuis mon émancipation et mon intégration à la guilde Blue Pegasus, j'avais eu le temps de vivre un lot de maigres expériences qui m'avaient marqué plus ou moins intensément. Tirer des conclusions et des enseignements des évènements que j'avais vécu, c'est une chose que j'essayais de faire constamment, sans pour autant y parvenir avec brio à coup sûr. En effet, toute expérience est susceptible de nous faire avancer et de nous faire évoluer notre maturité. Cependant, pour cela, il faut parvenir à extraire et analyser les détails des dites expériences, sans quoi, la tâche devient tout bonnement impossible.

Actuellement, j'avais décidé d'interrompre mon parcours afin de souffler un peu dans l'humble bourgade de Shirostume. En étant arrivé dans l'après-midi, j'avais eu le temps de m'occuper de l'intégralité des tâches encombrants le temps d'un mage nomade en pleine expédition, c'est-à-dire, le toit sous lequel il allait bien pouvoir dormir cette nuit ainsi que l'endroit où il pourrait rassasier son ventre montrant de nombreux signes d'insatisfaction. En effet, assez rapidement, j'avais réussi à dégoter une auberge acceptant de m'offrir le gite et le couvert en compensation d'une maigre somme de jewels. Je n'avais plus qu'à me prélasser et profiter d'une journée s'annonçant radieuse et reposante avant de repartir le lendemain en direction de ma bien chère guilde. Arpentant les rues de la ville, je fis rapidement le tour de celle-ci. À vrai dire, elle ne possédait rien d'extraordinaire à contempler, à visiter. Une simple et jolie petite bourgade campagnarde en somme. Sympathisant avec la population, m'arrêtant dans diverses boutiques pour admirer les produits du terroir, je vivais actuellement la journée d'un banal civil parmi tant d'autres. Me détachant de mon job de madoshi, j'oubliais au passage les responsabilités allant avec ce dur métier si passionnant. Car si bien je m'épanouissais pleinement à exercer cette profession, se détacher de cette facette de ma personnalité de temps à autres était extrêmement appréciable.

Se laisser aller, prendre du bon temps, penser à soi-même. Ces choses à ma grande surprise s'avéraient bien difficile à vivre, une fois les rôles et les charges d'un magicien sur les épaules. C'est pourquoi j'étais heureux de me trouvais dans cette situation, à glander sur le toit d'un bâtiment. Profitant du soleil couchant, j'avais devant moi un paysage, un moment à immortaliser. Malheureusement, je ne possédais pas le moindre appareil pouvant me permettre une telle chose, c'est pourquoi, je profitais de cette vue unique que je ne verrai que très rarement dans ma vie. Au premier plan, une humble petite cité, en fond, le mont Hakobe nettement visible en raison de sa proximité avec cette même ville, mais surtout, une vue embellit par les dernières lueurs du soleil couchant. Admirant ce spectacle, je me réfugiais dans mes pensées, me plongeant ainsi dans une intense réflexion. Laissant la douce lumière de l'astre solaire caresser mon faciès d'enfant, j'essayais de profiter de ce temps libre pour analyser et décortiquer un évènement bien particulier. Celui de Val. En réalité, je n'avais toujours pas compris le moment m'ayant causé ce tort. L'enchaînement des actions, cette confrontation face à ces mages noirs, je n'avais pas pu réagir comme j'aurai dû le faire pour la simple et bonne raison qu'il s'agissait de ma première vraie lutte contre une personne qui n'hésiterait pas à me tuer à la moindre ouverture.

Le corps au calme, loin de la maigre agitation naissante dans les rues de la cité, je pouvais laisser à mon esprit, le soin d'analyser et d'essayer de comprendre le pourquoi du comment. À vrai dire, une énième fois, je ne parvenais pas à savoir le moment qui avait conduit à un tel dénouement, la fraction de seconde où j'avais probablement mal agit et fait tourner la situation d'une telle façon. Toujours est-il que je m'en étais relevé, difficilement certes, mais j'avais tout de même, réussi à surmonter cette dure épreuve. Cette nouveauté pour moi, commençait déjà à dater puisque, entre temps, je m'étais rendu au Domus Flau pour tester mes compétences et pour regagner un peu de confiance. Tirant de ce combat contre un mage de la guilde des fées, de ce duel au sommet, une bonne leçon, je m'interrogeais désormais sur un évènement étant paru dans toutes les gazettes du royaume. Le tournoi de Mac Anu, à la une de l'intégralité des périodiques. Lors de cet évènement, un homme de Grimoire Heart avait révélé son identité au monde en trempant dans l'apparition d'un autre régalia.

Depuis j'avais gardé soigneusement la page avec le Wanted de cette personne. Pourquoi ? Après tout, il s'agissait d'un mage parmi tant d'autre. Qu'avait-il de spécial ce "Leito Kotoryū" ? Rien de particulier, simplement je m'imaginais la manière dont je réagirais si, par la plus hasardeuse des coïncidences, je faisais sa rencontre au cours de mon voyage. En réalité, je n'étais même pas sûr de vouloir chercher à l'appréhender immédiatement. À vrai dire, dans cette improbable rencontre, me connaissant un minimum, j'aurai très probablement abordé le sujet de l'artéfact avec lui, comme s'il n'était pas quelqu'un dont la tête est mise à prix. Si j'avais bien appris quelque chose au cours de mes quelques périples et rencontres, c'est bien le fait qu'un mage se tourne vers les guildes noires pour une raison bien précise souvent liée à son passé ou à ses désirs. Ne le connaissant pas, je ne pouvais émettre un jugement sur lui sans être informé de manière correcte sur son passé.

Cessant mes divagations je me relevais de mon toit, l'affiche en main alors qu'il ne restait probablement que quelques dizaines minutes d'ensoleillement et que les degrés Celsius descendaient petit à petit, je pris la décision de rentrer à l'auberge ou n'attendait plus que moi, un lit et un oreiller bien douillet. D'un saut habile, je regagnais la terre ferme avant de prendre la direction de ce même foyer provisoire. Fendant l'obscurité naissante de la nuit d'un pas rapide, je finis par passer à proximité de la lisière de la forêt bordant les alentours de la ville. Alors qu'en raison de l'heure tardive, je n'avais croisé que très peu de personnes, j'aperçus une drôle de silhouette à proximité. Intrigué je m'approchais lentement, plissant légèrement les yeux afin de discerner un peu mieux ce que je n'arrivais pas à identifier. Joignant mes actes avec quelques paroles, je signalais ma présence à cette personne tout en cherchant à savoir s'il s'agissait bel et bien d'un homme comme tant d'autres.

Les joies de la renommée... [Ao' & Leito] Evercooln3127finx
Hey ! Qui êtes-vous ?


Certes, la remarque était prononcée dans un franc parler peu commun, cependant, j'avais de mon côté un argument potable pouvant justifier cet "écart de conduite". Après tout, il est loin d'être simple de s'adresser à l'inconnu...



Spoiler:
Aoyuki Tatsuki
Admin / HiryuuAdmin / Hiryuu

Aoyuki Tatsuki

Messages : 1155
Date d'inscription : 08/04/2012
Âge : 31
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Snow Dragon Slayer, 1st Gen
Magie / CS Secondaire : Holy Snow Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.890
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Les joies de la renommée... [Ao' & Leito]   Les joies de la renommée... [Ao' & Leito] EmptyVen 28 Déc - 21:33
    Comme n'importe quel mage de sa guilde, le jeune Ao était parti en mission afin de gagner des Jewels et payer sa cotisation, chose qu'il n'aimait pas vraiment faire depuis son intégration à la guilde. Avant, il ne se préoccupait que de ce qu'il allait manger le soir, s'il allait dormir à la belle étoile, ou tout simplement à surveiller ses stocks de matériel de couture. Maintenant, il est obligé de prendre en compte des facteurs plus importants, comme par exemple le fait qu'il doive abandonner la totalité d'une somme et en plus payer des frais supplémentaires s'il faisait une bêtise quelconque en mission... En effet, Fairy Tail était certes l'une des plus puissantes guildes du Royaume de Fiore, mais elle était aussi l'une des plus dangereuses pour les bâtiments... Et malgré qu'Ao ne soit pas vraiment très lié aux autres membres, il ne faisait pas exception à la règle...

    Ce jour-là encore, il était en train de fuir son ancien commanditaire de mission. Ce dernier avait demandé service à la guilde pour la récupération d'un objet de grande valeur à un voleur. Il avait été clair sur le fait d'agir dans la plus grande discrétion, sans laisser la moindre trace. Résultat, notre dragon préféré avait transformé la maison en un tas de ruine, le fameux objet, qui se trouvait être un vase familial, réduit en miette, et ceux qui avaient volé le vase avaient découvert qui avait fait ça... Autant dire qu'Ao a dû courir un marathon cette journée-là.

    Au bout d'un moment, il réussit cependant à le semer en se cachant sur les toits. Heureusement que la condition physique d'Ao avait été entraînée de manière intensive dans sa jeunesse. C'est sûr que ce n'est pas tous les jours qu'on croise un gamin s'entraînant sur Radonia Island à moitié nu auprès de Zours, Wyverns et autres Palmipèdes. S'entraînant dans des environnements aux températures atteignant les -100°C, dans un blizzard constant, marchant dans la neige glaciale, nageant dans l'océan arctique, le jeune Dragon avait acquis une endurance à toutes épreuves... Sauf pour une traversée du désert en plein Jour bien entendu.

    Le jeune homme repensa alors au fait qu'il était un Enfant de Dragon, comme Ethan... Et que pourtant, l'écart entre les deux personnes était grand. Lors de son combat contre lui dans l'arène, même ses arts secrets n'eurent pas raison du Dragon Foudroyant. L'arbitre avait signalé à la fin du combat qu'il y'avait eu Match Nul, mais au fond de lui, Ao savait qu'il avait perdu. Pourquoi deux personnes ayant le même passé seraient-elle différentes. Serait-ce parce qu'il était plus vieux, et donc avait plus d'expérience. Il ne connaissait pas la réponse. Ce sentiment étrange encré en lui, il n'arrivait pas à l'expliquer. Colère ? Jalousie ? Non, il s'agissait d'autre chose...

    Cependant, alors qu'il se perdait dans ses pensées, il sentit la faim le rappeler à l'ordre. Le ciel s'étend couché, Ao pensait enfin être sorti de cette situation difficile, et décida de redescendre dans la rue afin d'aller explorer les environs à la recherche d'une épicerie. Au bout de quelques minutes, il réussit à acheter un endroit où ils vendaient des esquimaux, et s'en acheta un pour calmer son gosier. Décidant de savourer son « repas », il s'assit dans la rue au bord d'un mur afin de déguster, observant seulement les passants autour de lui. Ce genre de moment le rendait Nostalgique, lui rappelant l'époque où il partait en route avec Shinotake...Enfin, il ne devait pas se laisser abattre après tout.

    Alors qu'il venait juste de terminer sa glace, Aoyuki voyait que les gens disparaissaient au fur et à mesure, ne laissant alors que deux autres personnes en plus de lui : un jeune homme blond aux allures angéliques, et un autre homme plus vieux aux aspects plus sombre, portant ce qui ressemblait à un éventail géant. L'atmosphère semblait étrange pour le moment, mais le jeune Dragon n'en avait rien à faire. Le jeune mage bleu se leva donc et passa son chemin.
Leīto Kotoryū
Mage de Grimoire HeartMage de Grimoire Heart

Leīto Kotoryū

Messages : 459
Date d'inscription : 02/09/2012
Âge : 31
Guilde : Grimoire Heart
Magie / Malédiction / CS : Sky God Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.390
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Les joies de la renommée... [Ao' & Leito]   Les joies de la renommée... [Ao' & Leito] EmptySam 29 Déc - 18:53


Fausse information

Spoiler:

Vincent : Hey ! Qui êtes-vous ?


Un jeune blond vint briser mes pensées en m’interpellant. Le ton pour le moins peu délicat avec lequel il venait de s’exclamer vers moi me donnait simplement envie d’une chose, corriger expressément cette personne pour son manque de considération. Non pas que je sois hautain ou autre, mais depuis tout jeune, bien qu’étant relativement étrange à concevoir, mon père m’avait éduqué avec énormément de raffinement, trop peut-être par rapport à ma condition, mais je ne supportais pas les gens qui manquaient de savoir vivre. Tournant la tête avec lenteur vers ce garçon bien moins âgé que je ne l’étais lorsque j’ai quitté mon temple, je vis sur son visage un mélange étonnant de curiosité et d’appréhension, comme s’il n’était venu me parler avec une angoisse indicible au premier abord. Mes profonds yeux rouges vinrent croiser les siens d’un vert azuré léger. La chaleur que son âme dégageait était aux antipodes de la froideur de mon cœur et de l’impassibilité de mon visage. Néanmoins très vite mes yeux descendirent vers sa main, observant un bout de papier que j’avais croisé il y a peu, dont j’avais volontairement essayé de ne pas en tenir compte, mais apparemment je ne pouvais pas y échapper. Une affiche de recherche à mon nom, mon visage imprimé dessus comme lors de l’évènement de Mac Anu, et une prime de dangerosité. Je valais donc un million et demi. Comment en étais-je arrivé là ? Comment cela se faisait que j’étais devant ce jeune garçon à la tombée de la nuit avec tout ce lot de circonstances étranges ?

Marchant dans le couloir du Grimoire Ship conduisant à mes quartiers, j’avais une lettre à la main, pliée, le pas ferme, je n’avais pas dans l’idée de m’attarder. Ouvrant la porte de cette chambre démesurément grande pour moi, je pris quelques affaires à la hâte dans un sac, Gunbai sur le lit, et des provisions pour quelques jours. Nemuru se leva d’un pas mou, il en avait marre de bouger ces derniers temps, dormant plus que nécessaire et me le faisant bien comprendre, mais cette fois ci c’est lui qui ne semblait pas comprendre mon agitation, mon sérieux, ma presque angoisse. D’un geste ferme, peut-être un peu trop brutal, je pointais le lit de mon Neko, lui ordonnant d’y rester jusqu’à ce que je revienne. Cette fois-ci c’était un peu trop dangereux pour que je me permette de risquer sa vie. Pourquoi tant d’agitation me direz-vous ? J’avais reçu une lettre qui m’avait complètement chamboulé. Dans les grandes lignes, un professeur du département des recherches, sachant ma nature magique, mon affiliation à Grimoire Heart et mon insatiable recherche d’un serpent à plume géant, m’avais donné rendez-vous à Shirotsume, une ville que je n’appréciais pas pour sa trop haute sécurité, avec des informations capitales au sujet d’un spécimen qu’il avait croisé. Il avait voulu prendre contatc avec moi dès qu’il avait eu vent de mes exactions à Mac Anu puis après avoir vu mon portrait sur une affiche Wanted. Je ne pouvais faire trop confiance à ce genre d’individus, mais sa condition et son savoir pourraient bien m’être utile s’il ne s’agissait pas d’un piège. Dans le doute, voilà pourquoi je ne voulais pas faire venir Nemuru.

Arrivant aux alentours de dix-huit heure, le soleil commençait à tomber, allant rejoindre l’ombre pour la nuit. Les gens à cette heure distinguaient mal les visages, c’est pourquoi c’était l’heure la plus propice pour moi, l’heure à laquelle j’avais le plus de chances de ne pas me faire avoir, l’heure à laquelle j’avais également le plus de chance pour fuir si danger il y avait. La nuit pouvait m’être utile si je m’envolais, personne ne me verrait dans les sombres cieux. Arrivé à bonne destination, j’attendis l’heure exacte du rendez-vous écrite par le professeur. Bras croisés, j’observais ce couché de soleil avec volupté et calme. Mon âme entrait progressivement dans un état proche de la douceur, comme il m’arrivait par souvent, trop souvent. Je me laissais un peu trop submerger par les émotions humaines ces derniers temps, j’avais vu et côtoyé énormément de gens ces trois derniers mois, cela devenait même étrange, comme si j’étais un aimant à problèmes. Les humains, cette jeune Celya, ensuite les dieux de la même classe que moi, Shiro et Quatie, puis enfin et surtout les dragons ... Avec cette jeune fille de l’ombre. Je ne pouvais pas expliquer pourquoi, mais toute ces rencontre étaient troublantes, j’avais besoin impérativement de trouver le vrai sens de ma vie. C’était décidé, j’allais aller revoir un vieil ami à Rochair juste après cela. Mais alors, c’est à ce moment précis de ma réflexion qu’un jeune homme vint me parler.


Leito :Nous voilà dans une impasse jeune homme, n’est-il pas ?


Faisant bien sûr référence à son affiche Wanted tenue dans sa main que je pointais du regard. Je ne pouvais plus reculer. Ni femme ni enfant avait bien précisé Lucifer, je devais donc trouver un moyen de me débarrasser de lui sans le brutaliser ni attirer l’attention. Mais alors que j’avais trouvé un moyen de le mettre KO avec un coup rapide derrière la nuque pour l’endormir, sans trop lui faire de mal, un autre jeune garçon du même âge que moi cette fois-ci passait par ici, il était trop proche pour que je tente quoi que ce soit, mais aussi et surtout parce que de loin j’aperçu sur lui la marque de Fairy Tail. Encore eux ?


Dernière édition par Leīto Kotoryū le Lun 10 Juin - 12:23, édité 1 fois
http://pokemon-ultimate.forum-canada.net/
Vincent Regnard

Vincent Regnard

Messages : 238
Date d'inscription : 07/10/2012
Âge : 28
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Take Over : Mythical Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.040
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: Les joies de la renommée... [Ao' & Leito]   Les joies de la renommée... [Ao' & Leito] EmptyDim 30 Déc - 0:13
















Les joies de la renommée... [Ao' & Leito] Wanted10

Devant la difficulté que j'éprouvais à discerner correctement cette personne, ma curiosité prit le dessus sur l'ensemble des autres sentiments, me forçant donc ainsi à m'approcher de plus en plus près. En m'adressant de cette manière à ce qui pour l'instant, était toujours une inconnue, je montrais clairement le fait que, je ne savais pas à qui, ni à quoi je m'adressais. M'avançant lentement pour parvenir à mieux distinguer cette silhouette, je finis par entrer dans un périmètre suffisamment petit pour que je puisse la percevoir de manière correcte. En fait, cette chose que je ne parvenais pas à identifier était tout bonnement un humain parmi tant d'autre. Seulement, ce qui avait faussé ma perception et ne m'avait pas permis de reconnaître cette forme pourtant si simple à repérer, était tout bêtement un simple objet attaché au dos de cette même personne.

Clignant des yeux, je regardais avec attention l'imposant objet que je n'avais jamais perçu auparavant. Sa forme atypique me laissait penser qu'il s'agissait d'une sorte d'éventail pouvant éventuellement servir d'arme, mais je ne pouvais malheureusement pas affirmer la fonction de cette étrange chose. M'apercevant de mon manque de finesse dans ma remarque précédente, je réalisais peu à peu que celle-ci pouvait l'avoir offensé. Alors que j'allais présenter à cette humble personne mes excuses les plus sincères, celle-ci se tourna vers moi et me scruta attentivement. Mes yeux se portèrent au niveau de son visage. En regardant celui-ci j'éprouvais une sensation de déjà-vu, comme si, tout récemment, j'avais déjà vu son faciès je ne sais où. Seulement, ce fut ça réplique qui me mit la puce à l'oreille. De quelle impasse parlait-il ? Je ne parvenais pas à saisir le sens de ses mots, probablement à cause de l'heure tardive et de mon long voyage. Reprenant la parole sur un ton montrant la confusion qui m'envahissait peu à peu, je fixais cette même personne, l'air pensif.

Les joies de la renommée... [Ao' & Leito] 1
Je suis sincèrement désolé ! J'espère ne pas vous avoir offensé en vous interpellant de cette manière ... Hey ! Mais attendez ! Vous êtes ...


Jetant un rapide coup d'oeil dans ma main gauche, je regardais une énième fois l'affiche Wanted que je tenais dans celle-ci. Mon regard vacillait entre l'affiche de recherche et le visage de cette personne comme si je commençais peu à peu à comprendre la situation dans laquelle je m'étais encore engagé. Puis finalement après quelques secondes de silence, je finis enfin par réaliser à qui j'avais affaire à l'une des plus grandes célébrités naissante du royaume de Fiore, c'est-à-dire, à Leïto Kotoryū, le désormais bien connu, Sky God. Par le plus grand des hasards, il avait fallu que je le rencontre, alors qu'il y a de cela quelques minutes, je ne parvenais à imaginer ma réaction en face de cet homme si nos routes nous amenaient à nous rencontrer un jour. Et désormais, je me tenais en face de celui-ci ! Autant dire que comme je m'y attendais, ma réaction tarda à arriver, car je n'avais pas la moindre idée de la manière dont je me devais de réagir.

Dévisageant longuement ce fameux personnage, je ne savais pas comment le considérer. Comme une banale rencontre ou bien comme un potentiel antagoniste ? Fermant les yeux afin de me ressourcer rapidement, j'explorais diverses possibilités toutes aussi farfelues les unes que les autres. L'idée de lui sauter dessus directement afin de tenter de l'appréhender me traversa l'esprit, mais je me rendis rapidement compte de ma grossière erreur. Penser que j'étais susceptible de pouvoir l'arrêter comme j'aurai arrêté un vulgaire membre appartenant à une quelconque guilde noire mineure, était une bien regrettable erreur. Après tout, cet homme, après son irruption lors du tournoi de Mac Anu, avait réussi l'exploit d'échapper aux cinq généraux de cette même ville ainsi qu'au master de Fairy Tail et de Tartaros. Ce qu'il avait réalisé, était tout bonnement hors du commun.

Alors, autant dire que m'en prendre à cet homme, était tout bonnement suicidaire. En somme une discussion semblait plus propice à ce que tout le monde s'en sorte correctement. Cependant, à quoi bon se lancer dans une telle discussion ? Après tout, si nous avions choisi deux camps totalement opposés, ce n'était probablement pas pour rien. Je commençais donc à comprendre peu à peu pourquoi il avait évoqué le fait que nous nous trouvions tous les deux, actuellement dans une impasse. Regardant une dernière fois le Wanted avec attention, je finis par le ranger définitivement dans la poche de ma veste blanche en le chiffonnant. Relevant les yeux en direction du Sky God, je prenais la parole d'une voix monotone destinée à lui faire comprendre ma méfiance vis-à-vis de lui, tout en lui montrant que mon souhait premier n'était pas le voir derrière les barreaux.

Les joies de la renommée... [Ao' & Leito] Evercooln3451finx
Navré de ne pas vous avoir reconnu plus tôt cher membre de Grimoire Hearts ! Rassurez-vous, malgré ma fonction, je n'ai pas réellement l'envie ni la motivation nécessaire à tenter de vous mettre hors d'état de nuire. À vrai dire ... votre prime bien qu'élevée, n'est pas ce qui m’intéresse le plus chez vous...


Derrière cette dernière tirade, je désignais bien entendu son implication dans l'affaire du régalia de Mac Anu. Ces artefacts, je savais qu'ils s'étaient réveillé un peu partout à travers le royaume. En face de cet homme, j'avais l'occasion de lui poser un bon nombre de questions. Son ressentit lors de cet évènement qui devait sans aucun doute, avoir été marquant pour lui, m'intéressait énormément. Si bien qu'à côté de cela, les un virgule cinq millions de jewels offerts en récompense de sa capture, m'étaient totalement indifférent.

Malheureusement, je venais une nouvelle fois de commettre une boulette et il était trop tard pour que celle-ci soit effacée. En effet, j'avais prononcé le nom de la guilde à laquelle il appartenait sans prendre la précaution la plus simple et la plus banale. J'avais effectivement prononcé le mot Grimoire Hearts à haute voix sans me méfier qu'il n'y ait personne aux alentours. Tournant la tête rapidement dans la même direction que celle du mage noir, je perçus alors un autre jeune homme arborant une marque luisante, comme un symbole de guilde. Le fixant attentivement, j'aperçus avec stupeur la marque de Fairy Tail. Autant dire qu'à ce moment-là, je priais intérieurement pour qu'il n'ait pas entendu mes dires. Jetant un regard désolé à Leïto, je vis les informations sur les évènements de Mac Anu et donc sur le régalia s'envoler peu à peu. Désormais, je me devais d'assumer ma bourde. Si, comme je le craignais, le madoshi de la guilde des fées avait perçu mes propos, il allait probablement se jeter à l'assaut sans réfléchir comme le voulait la coutume dans cette guilde et réduire à néant mes chances de soutirer quelques maigres informations à ce criminel recherché.

Maintenant, je me devais d'attendre la réaction de l'un des deux protagonistes en espérant que celle-ci ne donne pas à la situation actuelle, déjà bien délicate, une tournure encore plus compliquée. De plus, au fond de moi, je ressentais un profond malaise. Ne connaissant pas les raisons qui avaient poussé le mage noir à choisir cette voie, je ne pouvais pas le "classer" et me faire une idée fixe sur sa personne. En effet, je n'avais pas le moindre moyen de déterminer s'il s'agissait d'un psychopathe fou furieux tuant et massacrant des tonnes de gens par simple plaisir personnel, ou bien un mage ayant choisi de se rebeller contre l'influence du conseil magique et cherchant à diminuer l'influence de celui-ci qu'il considère comme le plus gros des ennemis. Ne sachant pas quoi penser, je décidais alors de ne pas émettre de jugement pour l'instant, me contentant de me reculer légèrement pour placer les deux protagonistes, dans mon champ de vision. Et ainsi, être prêt à réagir à la moindre offensive magique ou non.

Aoyuki Tatsuki
Admin / HiryuuAdmin / Hiryuu

Aoyuki Tatsuki

Messages : 1155
Date d'inscription : 08/04/2012
Âge : 31
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Snow Dragon Slayer, 1st Gen
Magie / CS Secondaire : Holy Snow Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.890
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Les joies de la renommée... [Ao' & Leito]   Les joies de la renommée... [Ao' & Leito] EmptySam 12 Jan - 18:33
    Un soir tranquille, c'est ce à quoi aspirait le jeune mage de Fairy Tail... A peine se serait-il levé que le voyage vers la guilde aura été court, malgré un ou deux aléas du voyage de nuits. Un brigand envoyé au sol par-ci, des bestioles sauvages à éjecter par là... Il aurait atteint la ville rapidement, avant de rentrer dans les bâtiments de la guilde et ainsi prendre un dernier vrai repas avant de repartir pour ériger son campement et ainsi, partir dans les bras de Morphée pour commencer une nouvelle journée... Et bah le destin, capricieux qu'il est, en a décidé autrement.

    En effet, alors qu'il était en train de se lever pour se diriger vers la sortie de la ville, il entendit par mégarde la conversation entre les deux autres protagonistes se trouvant sur place avec lui, à savoir un grand Brun et un petit blond. Ces derniers semblaient s'observer de manière peu amicale pour l'un et effrayée pour l'autre. Jusque-là, rien qui ne pouvait susciter un grand intérêt pour le jeune Aoyuki. Cependant, comme vous le savez, en général, quand une des fées est dans le coin, les problèmes ne sont pas loin... Et ce n'était jamais aussi vrai que maintenant !

    Grimoire Heart... Ces deux mots ont eu pour effet de faire stopper le jeune homme net. A ce moment, il était en train de se remémorer tous les moments de sa vie durant laquelle la fameuse guilde noire était intervenue et dans chaque cas, il en était sorti avec un certain ressentiment... Déjà qu'il paraissait normal pour les gens d'avoir un certain malaise pour des membres de guildes officielles quand ils croisaient la route de mages noirs, mais pour Ao, c'était surtout une envie de les transformer en produit congeler...

    Jetant alors un regard rapide à son adversaire, il put un peu prêt analyser sa morphologie en détail... Une grande taille, des cheveux bruns plutôt longs, une armure couleur Rouge... Maintenant qu'il y réfléchissait, le jeune mage de Fairy Tail se souvint alors d'une anecdote racontée par le Master de Fairy Tail, Alandro Coronado. Il avait assisté à certains évènements s'étant produit à Mac Anu, un peu comme à Hispalie. Un d'entre eux reprenant la description de l'homme en face de lui serait en réalité le Sky God Slayer, soit un mage possédant les mêmes attributs que Quatie, la Lightning God Slayer de Fairy Tail. Un tel membre se trouvait donc à Grimoire Heart ? Cette information rendit Ao de plus en plus nerveux, ne pouvant plus tenir en place.

    Et dire qu'il voulait tout simplement passer une soirée tranquille... Mais son instinct de Dragon Slayer, son envie naturelle de combattre quelqu'un de fort et surtout, sa malchance Fairy Tailienne semblaient avoir raison de lui. Se rappelant alors que le God Slayer n'était pas le seul autre protagoniste, il vit l'autre garçon à côté de lui, sans doute dans la quinzaine, qui était en train d'à moitié trembler face à lui. Sans doute se disait-il que ce n'était pas vraiment une bonne idée de croiser un mage Noir ici. Instinctivement, Ao se plaça un peu en avant du jeune homme, en plaçant son bras devant son dernier comme s'il faisait barrage face au God Slayer. Son regard se croisa avec le membre de Grimoire Heart, avant de commencer à prendre la parole.


    « - Que fait Grimoire Heart Ici ? Je suis peut-être en train de sortir un cliché, mais je refuse de croire qu'un mage venant d'une guilde comme la tienne soit venue pour faire du tourisme... Il prit alors une pose de combat en serrant ses poings, se préparant pour toutes éventualités de combat. Hors de question que je te laisse faire comme il te chante... »
Leīto Kotoryū
Mage de Grimoire HeartMage de Grimoire Heart

Leīto Kotoryū

Messages : 459
Date d'inscription : 02/09/2012
Âge : 31
Guilde : Grimoire Heart
Magie / Malédiction / CS : Sky God Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.390
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Les joies de la renommée... [Ao' & Leito]   Les joies de la renommée... [Ao' & Leito] EmptyMar 15 Jan - 15:26


Danger ! Dieu en colère !

Vincent : Navré de ne pas vous avoir reconnu plus tôt cher membre de Grimoire Hearts ! Rassurez-vous, malgré ma fonction, je n'ai pas réellement l'envie ni la motivation nécessaire à tenter de vous mettre hors d'état de nuire. À vrai dire ... votre prime bien qu'élevée, n'est pas ce qui m’intéresse le plus chez vous...


Bon sang ! Hurle le plus fort aussi tant que tu y es ! Trop tard, j’aurais dû m’écouter d’entrée de jeux et le mettre KO promptement, voilà que maintenant le mage de Fairy Tail avait tourné la tête vers moi en entendant ce nom et s’approchait rapidement. Bon sang, comment leurs faire comprendre que je n’avais pas de temps à perdre avec des enfantillages de la sorte. Scrutant les alentours, il était précisément l’heure exacte du rendez-vous, mais personne, aucun professeur, aucun intermédiaire avec une lettre, aucun garde runique non plus, ce n’était donc pas un piège.. Non au lieu de ça j’avais juste deux mages nuisible venant de me faire rater une rare opportunité d’obtenir des informations extrêmement précieuses sur les dieux célestes, mon père qui sait. Mon angoisse se lisait sur mon visage petit à petit, mais pas celle de l’approche ou l’affrontement possible de ces deux mages, non, je regardais ailleurs, furetant du regard sur chaque coin de rues, chaque petit muret ou banc pouvant servir à ce professeur pour que nous nous rencontrions. Rien n’y faisait, à cause de ces deux jeunes idiots j’avais perdu la dernière chance que j’aie.

Pas moyen que je reste calme, ces deux-là était surement en avantage de nombre, mais ma hargne était trop forte, la colère naissante en moi se lisait facilement avec l’intensification de la lueur rouge dans mes yeux. Mais je pouvais voir dans les yeux du plus jeune une sorte de malaise, comme s’il n’avait pas fait exprès, il en avait presque le regard désolé. Soit, ce n’était pas grave en soit, ces bourrins de Fairy Tail n’étaient pas connus pour leur délicatesse de toute manière, cela dit ... moi non plus. Le jeune mage pas franchement vêtu lourdement vint s’interposer en plaçant son bras devant le jeune blond, se sentant surement fort d’une position absurde de protecteur inutile qui ne servait à rien d’autre que de galvaniser son égo surement proportionnellement démesuré à la renommée de la guilde des fées. Comme si j’allais frapper ce blond, je l’aurais saigné de suite si ça avait été le cas. Malheureusement pour les deux, mon calme imperturbable que j’avais réussi à maintenir venait de voler en éclat à la simple écoute de la phrase de l’autre fou.


Ao : Hors de question que je te laisse faire comme il te chante...
Leito : Fairy Tail.. Toujours à vous sentir supérieur aux autres. Comme si vous saviez. Comme si vous compreniez ... méprisables humains, à cause de vous je l’ai perdu.


N’attendant pas qu’il comprenne de quoi il était question, ma main fendit l’espace qui nous séparait pour aller se saisir avec violence de sa gorge. Utilisant l’Ura Geki pour amplifier ma force et être sûr que l’étreinte de rompe pas d’elle-même, je soulevais le mage à la chevelure bleue a une trentaine de centimètres du sol. Le regard de plus en plus austère et froid, je pouvais lui briser la nuque d’une seule pression. Je n’entendais plus rien aux alentours, mes yeux, mes sens, ma frénésie, tout était porté sur ce jeune homme dont la vie ou la mort ne dépendait que de moi. Mais pour une raison que j’ignore, un bruit de clochette vint me sortir de ma torpeur, mes yeux s’écarquillèrent, mon étreinte se relâcha soudainement. Déposant le mage au sol, je le fis reculer en appuyant sur sa gorge et le rejetant au loin. Ce bruit que moi seul avait entendu ne m’était pas revenu depuis un moment. Ces clochettes étaient des souvenirs, des souvenirs brulants et ardents qui venaient de remonter et enflammer mon esprit.

Je reculais alors d’un pas, me tenant fermement la tête de douleur, laissant échapper un bref grognement de souffrance, une sorte de mal me tourmentant comme un supplice auquel je ne peux mettre fin. Ces clochettes avaient une signification, Quetzal en avaient des milliers dans une des antichambres du temple, elles représentaient des vies humaines, et lorsque celle-ci étaient morte assassiné, le grelot était agité pendant des minutes, signes que le dieu avait échoué dans sa protection. Mais pour là ? Pourquoi maintenant ? Mon regard porté vers mes deux adversaires, j’étais en proie à un égarement des plus incompréhensibles. Ma garde était outrageusement ouverte, mes sens complètement déstabilisés, mais le mage aux cheveux bleu était lui aussi mal en point, j’avais surement un peu trop serré, il toussait fortement, proche de l’asphyxie. Quoi ? Je connaissais la force nécessaire pour tuer un homme avec ce coup, il aurait déjà dû y rester. Sortant lentement de mon indolence, une main appuyé sur la tête, je jetais mon regard sur ces deux hommes, laissant planer une courte minute, le temps que lui comme moi reprenions nos esprits. Ma voix était lourde, mon souffle court et époumoné.


Leito : Pourquoi.. Pourquoi diable vous pensez toujours qu’un mage qui n’est pas dans les bonnes mœurs du conseil est forcément un criminel.
http://pokemon-ultimate.forum-canada.net/
Vincent Regnard

Vincent Regnard

Messages : 238
Date d'inscription : 07/10/2012
Âge : 28
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Take Over : Mythical Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.040
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: Les joies de la renommée... [Ao' & Leito]   Les joies de la renommée... [Ao' & Leito] EmptyDim 20 Jan - 17:35
















Les joies de la renommée... [Ao' & Leito] God_wr10

Me tenant en face de cet homme, je ressentais une anxiété des plus importantes alors qu'un léger frisson me parcourait l'échine. Cependant, je n'étais pas non plus décidé à me laisser marcher sur les pieds tel un vulgaire gosse assistant à quelque chose le dépassant. J'avais donc la ferme intention de montrer au Sky God qu'il n'avait pas intérêt à me sous-estimer malgré mon âge peu avancé. À vrai dire, j'avais pu constater que ce phénomène arrivait souvent puisqu'en effet, à de nombreuses reprises, les personnes en venaient à tirer des conclusions hâtives en raison de ma petite taille et de mon faciès d'enfant. Seulement, une fois l'apparence et les pouvoirs du Bloddy Rabbit en ma possession, ceux-ci changeait rapidement de point de vue. En effet, lorsque je revêtais l'enveloppe de ce Take Over, les gens avaient tendance à être atteints d'une profonde et grande stupeur. Néanmoins, même si j'étais quasiment sûr qu'une fois transformé j'allais le surprendre, je savais pertinemment que je n'allais pas pour autant réussir à le mettre en déroute avec ce seul tour de passe passe. Après tout, j'avais devant moi un homme se considérant comme l'égal d'un dieu et donc forcément, ce ne serait-pas un vulgaire lapin démoniaque qui allait pouvoir l'impressionner.

Malheureusement pour le fameux mage noir, il semblait que le madoshi de la guilde des fées ait entendu mes paroles puisqu'il vint s'interposer entre moi et la personne activement recherchée par le conseil magique du royaume de Fiore. Plaçant son bras devant moi comme pour m'écarter des prochains évènements, il semblait vouloir se placer en rôle de protecteur. Une nouvelle fois, mon minois d'enfant me faisait défaut puisqu'il me plaçait une nouvelle fois comme étant le "faible" du groupe. Alors que mon regard se détournait peu à peu en signe de lassitude, un léger rictus apparut au coin de mes lèvres. Pourquoi ? Et bien tout simplement, car je pensais à la possible réaction des deux lorsqu'ils comprendraient qu'ils avaient devant eux le dernier petit génie arrivé récemment à Blue Pegasus. Écoutant attentivement les paroles du mage de Fairy Tail, je compris alors que l'objectif de celui-ci n'était pas le même que moi. En effet, contrairement à moi, il semblait vouloir appréhender à tout prix le membre de Grimoire Heart. À vrai dire, mon envie première n'était pas de l'envoyer derrière les barreaux, mais plutôt de discuter au sujet d'un homme.

Cet homme se nommait Angel Nibelung et, d'après les rumeurs étant ressorties après le tournoi de Mac Anu, il fut lui aussi possédé par l'artéfact ancien portant le doux nom de régalia. À vrai dire, je voulais obtenir le ressentit de ce fameux Leito, car il était le seul que je connaissais, à être entré en contact avec un autre humain ayant croulé sous le pouvoir de cet objet magique. Ma curiosité allait très certainement me pousser à aborder ce sujet à un moment ou à un autre, mais il fallait avant tout que j'en apprenne un peu plus sur cette personne surnommée Sky God, pour des raisons de sécurité. En effet, alors que je réfléchissais, je compris que je me devais d'aborder ce sujet d'une manière détournée afin qu'il ne réagisse pas d'une manière virulente après mes paroles. Je savais pertinemment qu'en lançant la "conversation" sur ce thème plus que délicat, il n'y avait que deux réactions possibles. La première était une banale poursuite de la discussion. La seconde quant à elle était celle que je craignais le plus puisque le mage pouvait tout à fait réagir d'une manière des plus virulentes. Je comprenais parfaitement qu'une telle réaction puisse se produire, car comme toutes les personnes s'étant retrouvée en face d'un régalia activé, il était très probablement marqué par cet épisode plus que sensible de sa vie et pouvait donc réagir d'une manière paraissant excessive.

Alors que je divaguais dans mes pensées, mon regard vint se poser dans celui du chasseur de dieu. Le fixant attentivement, je vis naître dans ses yeux une colère profonde qu'il n'allait pas tarder à laisser ressortir. Cette constatation aisément remarquable sembla se vérifier peu à peu puisque lorsque le mage de la guilde des fées prononça son petit speech, je pus voir cette lueur dans ses iris s'intensifiait de plus en plus. Frissonnant légèrement, je fus surpris d'entendre l'homme à l'armure prendre la parole sur un ton ne présageant rien de bon pour la suite. Envoyant une réplique n'étant vraisemblablement pas destinée à faire l'éloge de la guilde des fées, il poursuivit sa phrase en affirmant que nous ne comprenions pas, que nous n'étions que de misérables humains et que nous étions responsables de la perte de quelque chose ... mais de quoi pouvait-il bien parler ? Je n'en savais trop rien mais, immédiatement, un large sourire se dessina sur mon faciès, car je venais d'avoir devant moi, l'une des plus belles formes d'égocentrisme possible.

Seulement, mon sourire s'effaça tout aussi rapidement, puisque d'un geste de main, le Sky God vint saisir la gorge du mage à la chevelure bleutée. Instinctivement, ma main se réfugia dans la poche intérieure de ma veste blanche et vint agripper ma fidèle dague. M'apprêtant à dégainer mon arme pour interrompre cette réaction plus que brutale, je n'en eus finalement pas besoin puisqu'après avoir soulevé à l'aide sa magie, le mage de Fairy Tail d'une trentaine de centimètres, il finit par le relâcher et le repousser. Tenant toujours fermement mon arme cachée, je profitais donc de ce fait pour ne pas dévoiler mon jeu, ainsi que mes armes trop tôt dans cette rencontre. Cependant, quelque chose vint semer l'incompréhension dans mon esprit. La réaction du mage noir semblait étrange. Pourquoi avait-il décidé de le lâcher alors qu'il aurait très certainement pu aisément lui briser la nuque ? Reculant d'un pas, Leito Kotoryū se tenait désormais la tête, comme s'il était actuellement atteint d'un mal inconnu que seul lui était susceptible de ressentir. Finalement, les deux autres protagonistes semblaient être victime de toussotements irréguliers. Les observant lentement, je finis par revenir poser mon regard sur le criminel recherché par le conseil, sachant pertinemment que le mage de Fairy Tail finirait par s'en remettre et qu'il lui en faudrait plus que cela pour être mis hors service.

Finalement, l'homme maîtrisant la magie nécessaire pour pourfendre les dieux finit par réussir à stopper cette crise qui le frappait actuellement. Plongeant à nouveau mon regard dans le sien, j'essayais de lire en lui comme dans un livre sans pour autant y parvenir. Celui-ci reprit alors la parole sur une voix des plus déstabilisantes. En effet, le souffle court, il prononça quelques mots cherchant visiblement à essayer de nous faire comprendre que notre vision de lui était bien trop étroite. À l'écoute de ses dires, un nouveau rictus apparut sur mon visage, car je savais déjà comment j'allais lui répliquer. Malheureusement pour lui, il avait stimulé au cours de son discours un petit quelque chose en moi. Quelque chose qui allait faire resurgir le Vincent Regnard d'antan, c'est-à-dire, le gosse arrogant, haineux au possible et n'hésitant pas une seule seconde à provoquer les gens. Certes, en y réfléchissant, ce n'était pas forcément une bonne idée, car étant donné que le dieu ne semblait pas être dans son assiette, cela allait probablement faire dégénérer la situation, mais je m'en fichais. J'avais la folle envie de lui montrer ce dont un "misérable humain" était capable de faire. Prenant la parole sur une voix peu chaleureuse, je m'adressais à ce fils de dieu.

Les joies de la renommée... [Ao' & Leito] Evercooln3147finx
Demandez-vous pourquoi vous n'êtes pas dans les moeurs du conseil mon cher ? Tout simplement, car vous êtes un criminel qui est recherché pour un triple homicide ainsi que pour divers troubles de l'ordre public ... alors n'allez pas me dire que vos mains ne sont pas tachées de sang. Cependant, je ne me permettrais pas d'émettre un quelconque jugement étant donné que je ne connais pas les raisons de vos actes ...

Pour être totalement franc, avec cette réplique, j'avais été particulièrement soft et je n'avais pas réellement provoqué ce madoshi. Cependant, je ne comptais pas en rester là puisque j'allais engager la véritable conversation. Grâce à ma petite carrière d'archéologue, j'avais appris nombre de choses au sujet des divinités ayant eu son importance dans l'histoire du royaume de Fiore et donc par conséquent, je savais à quel dieu cet homme était lié, le légendaire grand serpent à plumes Quetzacoalt. En le fixant toujours aussi attentivement, j'allais donc joindre dans ma prochaine réplique, deux sujets pouvant être sensibles et cela peu importe le risque que cela pouvait engendrer. Reprenant sur un ton on ne peut plus calme, j'essayais de démontrer mon intérêt à discuter, plutôt qu'à se battre. Néanmoins, ce n'était pas pour autant, que je n'allais pas lancer quelques pics au mage de Grimoire Heart.

Les joies de la renommée... [Ao' & Leito] Evercooln3593fin
Je trouve votre réaction bien virulente ... pour quelqu'un qualifiant les autres de "misérables humains" ... et votre comportement, me semble bien similaire à celui de ces mêmes humains ... Il a donc suffi que vous soyez élevé par Quetzacoalt pour vous faire sentir à ce point différent de nous ? Qu'avez-vous donc de plus que nous ? De plus, votre vie fut sauvée dernièrement, grâce un homme si je ne m'abuse ... est-il lui aussi un misérable à vos yeux ? Ou bien ceux-ci se contentent-ils d'effectuer une classification que je n'ai toujours pas compris ?


Et voilà, ma réplique était lancée et j'allais très certainement le regretter d'ici peu. Seulement, je ne pouvais pas rester sans réagir face aux mots du Sky God. Empoignant encore plus fermement la dague cachée à l'intérieur de ma veste. J'attendais calmement une quelconque réaction de la part de l'un des deux protagonistes. Cependant, même si je paraissais calme, mon cœur ne cessait de battre de plus en plus vite à cause de l’excitation engendrée par cette rencontre ...

Aoyuki Tatsuki
Admin / HiryuuAdmin / Hiryuu

Aoyuki Tatsuki

Messages : 1155
Date d'inscription : 08/04/2012
Âge : 31
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Snow Dragon Slayer, 1st Gen
Magie / CS Secondaire : Holy Snow Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.890
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Les joies de la renommée... [Ao' & Leito]   Les joies de la renommée... [Ao' & Leito] EmptySam 2 Fév - 15:19
    Vraiment, on savait déjà que le jeune dragon des glaces n'était pas celui qui possédait le plus de tact dans la guilde, mais franchement... Pour résumer la situation, Ao se retrouvait à l'instant en face d'un membre de Grimoire Heart dont la renommée semblait n'avoir d'égale que sa puissance, même si Ao n'était pas du genre à s'intéresser à ce genre de choses... Toujours est-il qu'en suivant son instinct de fouteur de merde de membre de Fairy Tail, il se sentit dans l'obligation d'intervenir dans la conversation qui s'était établie entre le fameux mage noir et le troisième protagoniste, un garçon aux cheveux blond qui semblait assez dépassé par les évènements.

    Cependant, alors qu'il pensait essayer de calmer le jeu en annonçant qu'il était prêt à se battre s'il le fallait, son adversaire ne semblait pas aller dans son sens quant à lui, bien au contraire. Le fameux Leito semblait un tant soit peu désappointé de la présence de la fée dans ses affaires. Cela pouvait facilement se voir rien qu'en écoutant la remarque qu'il avait fait à Fairy Tail, en la traitant de guilde frimeuse. Puis vinrent des paroles plus dures, lancées à l'humanité en général. Sur le coup, cela surprit le jeune homme. Comment ça, il était différent des autres humains ? Certes, il s'agissait d'un Slayer, d'un enfant élevé par une entité puissante se trouvant au-delà de l'humanité, mais il en était de même pour Ao, et ce dernier ne le ressentait point comme son confrère. Son père, Boréas, lui disait que les humains et les dragons étaient peut-être différents sur divers point de vue, mais que ceux comme l'enfant des glaces pouvaient rompre cette différence. Aoyuki ne comprenait pas ces mots à l'époque, et encore aujourd'hui, il ne préfère pas y repenser. Il ne se considère pas inférieur ou supérieur aux humains, juste différent d'eux tout en gardant une certaine similitude...

    Cependant, brisant le rythme de ses pensées, le God Slayer en face de lui attrapa violemment la gorge d'Aoyuki avant de le soulever du sol et de compresser sa trachée. Le jeune homme essaya tant bien que mal de compenser sa différence de taille et se débattant le plus possible, mais le fait que sa respiration soit fortement diminuée ne facilitait pas les choses. Ouvrant son oeil droit pour observer son adversaire, il put voir un étrange regard noir l'envahir, une sorte d'envie meurtrière... Pas de doute, il fallait à tout prix l'empêcher d'aller plus loin. Aoyuki n'était sans doute pas doté d'une très grande allonge du fait de sa taille mineure, mais sa souplesse était son meilleur atout dans ce genre de situation. Cependant, alors qu'il était sur le point de le démontrer en voulant s'en servir, il remarqua que son adversaire semblait... Troublé ? Une sorte de migraine semblait l'envahir, étant donné qu'il se tenait le crâne, montrant des maux de tête assez importants.

    Sans la moindre annonce ou quelconque signale, le God Slayer rejeta Ao de manière à le faire tomber au sol derrière le blondinet. Ce dernier semblait être en manque d'oxygène et commençait à tousser violemment. Normal me direz-vous en même temps, un petit étranglement, ça fait jamais de bien à personne. Cependant, comble du sort, il pouvait voir son agresseur lui aussi souffrir de symptômes semblables. Au bout de quelques secondes, l'air vint enfin retourner dans ses poumons pour le ravitailler en oxygène, mais ce dernier préférait rester au sol le temps de reprendre calmement son souffle. Au même moment, le mages de Grimoire Heart fit une remarque qui l'énerva au plus haut point. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il se demandait pourquoi on considérait tous les mages noirs comme des criminelles, lui à l'instant qui venait de tenter de lui compresser la trachée. Des veines apparaissaient sur le front d'Aoyuki tandis que le jeune blondinet, troisième protagoniste, semblait répondre avec assurance au grand Brun... Mais franchement, le mage de Fairy Tail n'avait pas grand-chose à faire de ces paroles. Son attention était entièrement tournée vers le mage noir qui semblait se montrer supérieur à lui. Les gens qui prennent Ao de haut sont courants, mais ceux pouvant affirmer cette arrogance sont rares... Se levant tout doucement, ne daignant poser son regard sur son futur opposant, il commençait à prendre parole.


    « - Vraiment... Tu crois que tu es supérieur à l'humanité parce que tu es l'enfant d'un simple serpent... Une fois debout, il commença à relâcher son aura des glaces et regarda son adversaire le visage recouvert de veines. Te fous pas de ma gueule ! Un serpent ne battra jamais un Dragon ! »

    C'est sur cette réplique qu'Ao venait de révéler son identité en tant que Dragon Slayer. Même s'il était du genre à rester allonger, car il avait la flemme de se mêler dans pleins de problèmes, il était aussi le premier à démarrer au quart de tour quand on le provoquait. Son aura avait disparu de son corps pour réapparaître au niveau de son poing, le laissant donc ouvrir le combat sur ce simple coup.

    « - Hiryuu no Tekken ! »
Leīto Kotoryū
Mage de Grimoire HeartMage de Grimoire Heart

Leīto Kotoryū

Messages : 459
Date d'inscription : 02/09/2012
Âge : 31
Guilde : Grimoire Heart
Magie / Malédiction / CS : Sky God Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.390
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Les joies de la renommée... [Ao' & Leito]   Les joies de la renommée... [Ao' & Leito] EmptyMer 20 Fév - 23:54


Metsujin Ougi

Aoyuki : Hiryuu no Tekken !


Le coup relativement empreint de fureur et de colère naissante me percuta en plein visage alors que je n’étais pas en mesure de parfaitement l’en empêcher. La frappe fut robuste, lourde et surtout extrêmement froide, ce coup était suffisamment puissant pour me faire décoller et valser dans les airs. La blessure au niveau de ma joue était douloureuse, une sorte de givre ou de brume glacée stagnait péniblement sur ma joue, laissant une amère sensation de paralysie due au froid. Alors que je fus repoussé dans les airs, mes opposants purent alors avoir la surprise de me voir parfaitement me stopper dans les cieux, glissant et me stoppant de la plus étrange des manières comme freinant sur l’air. Je me situais à une certaine hauteur, parfaitement éloigné pour être hors de portée, mais assez proche pour constater toute la violence qu’il pouvait avoir à mon égard. J’étais assez proche pour les entendre surtout. J’avais mal, non pas de la blessure physique mais bel et bien de cette indicible perception n’atteignant que moi. Pourquoi là ? Pourquoi maintenant ? J’avais vécu jusqu’à ce jour avec tous les doutes propres aux slayers, mais sans jamais n’avoir aucune hésitation dans le cœur sur mes intentionsµ. Alors pourquoi ? J’étais à l’instant à deux doigts d’ôter la vie de ce méprisable dragon alors pourquoi me réprimer de moi-même ? Je ne comprenais pas, la dernière fois que j’avais été sujet à cette sensation était juste après l’incident d’il y a quatre cinq mois. Je ne pouvais pas, je ne pouvais plus. Mais alors que je reprenais doucement mes esprit une voix plus hostile encore non pas dans la forme mais bel et bien dans le fond vint à mes oreilles.


Vincent : Demandez-vous pourquoi vous n'êtes pas dans les moeurs du conseil mon cher ? Tout simplement, car vous êtes un criminel qui est recherché pour un triple homicide ainsi que pour divers troubles de l'ordre public ... alors n'allez pas me dire que vos mains ne sont pas tachées de sang. Cependant, je ne me permettrais pas d'émettre un quelconque jugement étant donné que je ne connais pas les raisons de vos actes ...
Leito : ...


Voilà quelque chose qui me ramena violemment à la raison. D’un coup d’un seul je récupérais toute ma lucidité, la blessure sur ma joue s’estompa en une seconde, mon visage fractionné de douleur reprit aussitôt une teinte meurtrière, amère et froide. Ce garçon ne savait rien, il le soulignait, certes, mais il ne savait rien de moi. Lui qui devait surement vivre dans un cocon dorée, une protection douce et vomitive d’une guilde de pacotille étant de toute manière vouée à la destruction, que savait-il de ma douleur, de la douleur d‘un slayer, de ce trou béant ouvert à même mon âme... Chaque jour et chaque nuit je repensais à ces trois mages qui avaient péri sous la libération non contrôlée de ma magie, pas une nuit je n’étais pas hanté par ces trois hommes ayant tenté de me tuer et à qui j’avais rendu l’équivalence sans le souhaiter. D’où me jugeait-il ? Il reprit alors la parole de manière encore plus acerbe et virulente, cherchant une quelconque déstabilisation psychologique ou je ne sais quoi. Il pensait me connaitre parce qu’il connaissait le nom de mon père ? Parce qu’il pensait connaitre ma magie ? Non, pire encore, il parla d’Angel. Cette évocation fut en trop, la rage, une rage d’une véhémence profonde apparut sur mon visage. Ces deux mages ne devaient surement jamais s’être mesurés à une colère divine pour oser parler de cette manière alors que j’étais dans une instabilité des plus prononcées. C’est alors qu’en l’espace d’une seconde un choix s’offrit à moi, un choix qui allait radicalement influer sur mon devenir. Bien ou mal, partir et laisser le temps faire son œuvre ou alors tout décimer et répandre un peu plus le désordre dans une magnifique danse chaotique. Rampage, le carnage.. J’étais depuis quelque temps en train de changer, mais cette fois-ci, j’avais une occasion unique de le tester. Oui, ce pouvoir qui était né en moi après Crocus, cet ultime arcane céleste. Me tenant droit face à eux, bien plus en hauteur, les regardant d’une vue en plongée, mes yeux rouges sang en disaient très long sur mes intentions. Surtout qu’au loin j’entendais bruits de pas. La cavalerie arrive si je puis dire, deux minutes de brouah auront suffi à attirer la nuisance de gardes runiques. C’était trop tard pour rencontrer le professeur, il avait surement du partir ou alors ce n’était qu’un simple canular... Un canular efficace.


Leito : Angel ... Il... NE PARLES PAS DE CHOSES DONT TU NE SAIS RIEN !!


Un puissant vent multidirectionnel se fit alors instantanément ressentir. Commandant à même les cieux sans moindre geste, la zone, non, la ville toute entière était sujette à un vent d’une force assez démesurée. Je laissais quelques secondes de silence planer, juste ce qu’il fallait pour me concentrer et rechercher cette sensation, celle-là même que j’avais éprouvé à Crocus. Je la cherchais, elle était le fruit d’une maturation, j’étais encore trop instable, en ce moment mes variations psychologiques étaient complètement imprévisibles, mais là j’étais simplement en proie à une violence pure, le carnage, je devais répandre le carnage. Ni femme ni enfant précisait nos codes, je devais donc cibler assez large mais sur une zone réduite pour ne pas raser la ville. De toute manière il était trop tard, dragon ou pas, jeune ou pas, s’ils avaient un minimum de connaissance, mes prochains mots ne devraient pas leur être étranger.


Leito : Metsujin Ougi.


D’un ton lent, la voix posée et outrageusement calme dans l’attitude, je prononçais l’incantation initiale de cet arcane en levant légèrement les deux bras. Des plumes à l’aspect tranchant déferlèrent de ma peau, m’entourant progressivement pour former une bulle presque aussi grande que moi. La seconde d’après je ramenais mes deux bras levés le long de mon corps, les rabaissant même bien en arrière le long de mes cuisses en ouvrant les paumes des mains. Aussitôt les plumes s’agglomérèrent pour former deux torrents de vents noirs dans mon dos. C’était trop tard maintenant, je l’avais trouvé cette même sensation, mais cette fois-ci je n’avais pas de difficulté à le manipuler. J’aurais bien dit quelque chose à ces deux jeunes hommes devant moi, mais ils m’étaient trop hostile, mes paroles ne les atteindraient surement pas. Mais alors que le pur torrent de vent s’était formé, je levais avec force et vivacité mon poing droit, deux immenses ailes de plumes et vent noirs apparurent dans mon dos, l’aura gigantesque de mon père visible comme pour porter ce coup à ma place. Les plumes funestes se rassemblèrent rapidement autour de mon bras droit, toutes sans exceptions, formant un compact poing céleste qui allait répandre la fureur divine de mon père. Tout cela n’avait pris qu’une poignée de seconde, mais maintenant j’annonçais le tenbatsu, à ma manière.


Leito : Tengen Toppa ! AMATSU NO MURAKUMO !!*
(Transperçant les cieux : Réunion céleste des nuages)


J’abatis aussitôt mon bras dans leur direction pour qu’en fendant l’air mon poing expédie un gigantesque flot de vents et de plumes noires, l’ultime magie des cieux, un puissant torrent qui percutait la zone devant moi. Le fracas du choc avait été rude, mais malheureusement pas aussi puissant que prévu étant donné que j’avais interrompu la technique en court pour m’enfuir dans les cieux encore plus haut. La nuit tombant m’aidant grandement, j’étais assez désemparé par ce qui venait de se passer là. Montant à vitesse grand V vers le ciel, je commençais à avoir des étourdissements et une crampe au bras. Impressionnant, même à moitié de puissance ma propre technique ultime se retournais contre moi. Arrivant au niveau d’un nuage, j’usais d’un léger sort curatif pour atténuer le mal et me fondre dans l’obscurité de la nuit et des cieux. La fuite, je n’aimais pas ça, mais pour le coup cela s’avérait être la seule option que j’avais à ma disposition. J’étais en proie à un doute le plus absolu, ce jeune garçon venait de semer en moi le germe d’une incertitude totale. Il avait eu des mots qui n’étaient pas spécialement faux... Juste que je n’étais pas disposé à les recevoir et les entendre. Me laissant porter par un courant aérien, je devais me faire petit après cette soirée si je ne voulais pas encore m’attirer des ennuis. Les joies de la renommée comme on dit..




Spoiler:
http://pokemon-ultimate.forum-canada.net/
Vincent Regnard

Vincent Regnard

Messages : 238
Date d'inscription : 07/10/2012
Âge : 28
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Take Over : Mythical Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.040
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: Les joies de la renommée... [Ao' & Leito]   Les joies de la renommée... [Ao' & Leito] EmptyJeu 21 Fév - 19:39
















Les joies de la renommée... [Ao' & Leito] Sensit10

Dans la nuit recouvrant l'humble petite bourgade de Shirotsume, une rencontre des plus dantesques avait lieu. Qui aurait-pu penser que dans une banale petite ville comme celle-là, par le plus grand des hasards, je ne rencontrerai pas moins de deux slayers ne connaissant visiblement pas d'autres moyens de régler les conflits, que par les poings. Car oui, comme si je n'avais pas suffisamment de soucis à devoir gérer le Sky God en tant qu'antagoniste, je me devais aussi de faire attention à mon partenaire de fortune qui n'était ni plus ni moins que le Dragon Slayer des Glaces. Voilà donc à quoi ressemblait le fameux Hiryuu de Fairy Tail. En effet, j'avais entendu parlé de lui pour diverses raisons, mais notamment, car depuis son intégration dans la guilde des démolisseurs de l'extrême, il semblait avoir parfaitement intégré son rôle en démolissant déjà plusieurs édifices. Réfléchissant un instant, je remarquais alors que mon esprit d'habitude si performant quand il s'agissait d'analyser une situation, n'avait pas bien fait son boulot. L'identité de mon "équipier", j'aurai dû la reconnaître bien avant grâce aux détails que j'avais en ma possession. Une marque de Fairy Tail bleutée, des habits ne protégeant guère du froid par cette douce nuit, il aurait dû me paraître logique d'identifier cet homme comme l'un des pourfendeurs de vouivres de la guilde des fées.

Mais bon, inutile de se morfondre sur cette maigre erreur qui n'avait pas la moindre incidence sur le combat, puisque son identité, ce mage officiel ne tarda pas à nous la dévoiler en formulant son arcane. Ce "Hiryuu no Tekken", je ne l'avais pas vu partir, si bien que quand il le lança, je ne pus tout simplement réagir et éviter que le conflit dégénère en prenant une tournure bien plus sérieuse et violente. Alors que je souhaitais simplement entretenir une banale discussion avec le mage de Grimoire Heart, au fur et à mesure qu'évoluait la situation, j'avais de plus en plus de doutes vis-à-vis du fait que je parvienne à m'entretenir avec lui ne serait-ce qu'un bref instant. D'autant plus que le coup porté par le fameux Aoyuki, l'avait atteint en plein visage et l'avait fait décoller de plusieurs mètres dans les airs. Nul doute qu'entre mes paroles légèrement provocatrices et ce coup bien placé, le God Slayer n'allait certainement pas se laisser marcher sur les pieds et allait réagir d'une façon on ne peut plus virulente. Néanmoins, le tour de passe passe qu'il utilisa pour stopper sa course, n'était ni plus ni moins qu'un atout propre aux slayers célestes et étant donné que j'avais déjà eu le droit à une petite démonstration auparavant, par un certain, Tao Kazuki. Je n'étais guère surpris par le fait, qu'il parvenait à flotter dans les airs et se stopper de cette manière.

Après tout, moi aussi j'en étais capable une fois transformé en Bloody Rabbit. Certes, ce n'était pas grâce à une quelconque magie du vent, mais à l'aide de la Nenriki no Mahô. Namého ! Moi aussi je savais le faire ! Après tout, même si je me sentais un peu seul au milieu de ces deux slayers, je n'avais strictement rien à envier à ces fameux chasseurs. En effet, mon "père" n'était pas un serpent à plume ou je ne sais quel lézard glacé, mais en somme, il était certainement bien pire que ces deux créatures légendaires. Désormais, après avoir encaissé l'attaque du dragon des glaces, le Sky God se tenait à quelques mètres au-dessus de nos têtes. Dans cette position, avec cette distance, il n'était pas à ma portée et je ne pouvais pas prendre le risque de foncer tête baissée dans le tas face à un adversaire aussi réputé que lui. Levant lentement la tête, mon regard vint se perdre dans le sien. Je n'avais nullement l'intention de baisser les yeux en face de cette personne qui visiblement, semblait éprouver un fort mépris pour les personnes de mon "espèce" c'est-à-dire, envers les humains. Tout en soutenant son regard meurtrier, je soupirais clairement afin de lui montrer à quel point son comportement me désespérait. J'avais toujours du mal à comprendre comment ces gens pouvaient se sentir différent de nous pour la simple et bonne raison qu'ils furent élevés par je ne sais quelle bestiole mythique.

Devant la haine que traduisait son faciès, je compris alors que mes paroles avaient touchés un point sensible et que sa réaction allait être des plus virulentes. Provoquer un "dieu" ... c'est vrai que c'est une drôle d'idée à première vue, cependant, cette offense me permettait d'observer son comportement et de comprendre une chose. Le piédestal sur lequel était censé reposer cette fameuse déité, était bien fragile et un rien ne pouvait l'ébranler. Alors que j'observais les veines témoignant de son énervement apparaître petit à petit, un sourire on ne peut plus narquois se dessina sur mon faciès d'enfant. Difficile d'imaginer que quelqu'un puisse rigoler à l'idée de recevoir le courroux d'un enfant de dieu, cependant, cette réaction que j'adoptais, n'avait comme ultime but que de déstabiliser encore un peu plus ce mage noir. Ce qui m'arracha ce rictus, fut le fait de penser qu'un dieu, puisse se montrer sensible, voire même susceptible vis-à-vis des paroles d'un vulgaire humain. Quel piètre dieu !

Sa réaction ne faisait que conforter mon idée sur le fait que lui et moi n'étions pas si différent. Bien entendu, je me doutais que même si j'avais réussi à le faire sortir de ses gonds assez rapidement, il y avait une raison à cela. J'avais bien compris que cet homme à qui je faisais face, avant de me rencontrer, était déjà bien instable psychologiquement. Malheureusement pour lui, lorsqu'il s'agissait de m'être à mal quelqu'un, mentalement parlant, je me révélais être un parfait expert dans ce domaine si bien que je commençais même à avoir une petite réputation pour cette caractéristique. Pour une raison totalement inconnue, la psychologie et les impacts qu'il était possible d'avoir sur celle-ci par diverses méthodes, étaient mon point fort. Peut-être que le fait d'être un ancien aristocrate possédant une répartie démesurée m'aidait grandement sur ce plan. À vrai dire, je n'avais pas à m'en plaindre, puisqu'à chaque fois, je prenais un réel plaisir à blesser mes opposants de cette manière. Cette sensation, je m'en délectais dès que possible. Sentir un mage noir s'écrouler sur lui-même sous le poids de mes paroles ... quel régal ! De plus, le fait d'avoir des performances plus que convenables dans ce domaine, me permettait de combler un peu ma justesse physique qui ne me permettait guère de m'imposer. Un pauvre mètre soixante pour une cinquantaine de kilos ... avec en supplément une bouille d'adolescent, n'était en soi pas un réel avantage pour faire trembler les vils criminels de ce royaume.

Soudainement, alors que j'avais l'impression qu'il allait déchainer toute sa rage et semer un véritable carnage, il balbutia légèrement avant de répondre à mes pics en hurlant aussi fort qu'il le pouvait. Bingo ! J'avais vu juste en abordant le sujet d'Angel puisque visiblement, il semblait profondément marqué par cet évènement et cela, je le savais depuis que j'avais appris ce qui s'était déroulé à Mac Anu. À vrai dire, je me sentais presque autant concerné que lui à ce sujet étant donné que j'aurai très bien pu partager le même funeste destin que le Sky Blue et disparaître de ce monde alors que j'étais en possession du régalia de l'Apocalypse. Tremblant alors légèrement à cette idée, je fus soudainement épris d'un profond sentiment de nostalgie en repensant aux diverses choses, que je n'aurai pas connues si cet artéfact m'avait par malheur ôté la vie. En réalité, la chose qui m'attristait le plus à cette idée, n'était pas la vie emplie de liberté que je menais actuellement, mais plutôt l'ensemble des belles bouilles de Blue Pegasus que je n'aurai pas connu. Mes compagnons de guilde, s'étaient eux dont j'étais le plus fier depuis mon nouveau départ. Le fait de me dire que j'aurai pu, ne pas les connaître à cause d'un objet maléfique, me déplaisait grandement. Ils étaient ma nouvelle famille et même si je ne montrais pas directement mon attachement pour eux, je n'en restais pas moins, étroitement lié à ces personnes et tout particulièrement à l'une d'entre elle ...

Toutefois, il était urgent pour moi de cesser de rêvasser si je ne voulais pas finir en petits morceaux et si je voulais pouvoir revoir ces membres si précieux à mes yeux. Immédiatement, alors que le mage noir commençait à formuler le nom de sa future arcane, je vins rapidement rassembler l'énergie magique nécessaire à ma transformation. Empoignant alors le cylindre contenant ma faux, je vins lancer en arrière ma veste blanche afin que celle-ci ne subisse pas les dégâts engendrés par ma transformation. Alors que je fixais attentivement mon antagoniste qui rassemblait sa magie pour lancer son sortilège, je vins prononcer malgré les fortes bourrasques environnantes, la formulation nécessaire à l'apparition de mon Take Over. "Mythical Soul : Bloody Rabbit !" En quelques toutes petites secondes, ma transformation s'avéra complète. Peut-être en raison de la tension provoquée par la situation, je n'en savais rien, mais toujours est-il que je n'avais jamais réussi à revêtir l'apparence de ce lapin démoniaque en aussi peu de temps. En somme mes progrès, je les voyais, seulement, je ne savais pas si ceux-ci seraient suffisants pour me sauver de cette offensive.

Rapidement, dans le dos de Sky God se dessinèrent deux immenses ailes constituées de plumes noirs. Déployant alors ma faux, dans cette scène, il était possible d'imaginer pour les esprits les plus rêveurs, un ange déchu affrontant la grande faucheuse. Néanmoins, je n'avais pas le temps de venir penser aux éventuels portraits qu'il était possible d'apercevoir à travers cette confrontation, puisque bien rapidement, les rafales de vent s'intensifièrent et m'obligèrent à planter les dents de mon arme dans le sol et de relier celle-ci à l'aide d'une chaîne très courte dans le but de lutter plus aisément face à ce pouvoir céleste. Soudainement, les plumes formant les ailes se rassemblèrent au niveau du poing du Sky God et foncèrent alors dans la direction du slayer de Fairy Tail et de moi-même. "Chain Magic : Stake !" Immédiatement, j'avais effectué cette formulation dans l'espoir de pouvoir lutter face à ce sort s'annonçant d'une puissance sans précédent. Toutefois, pour m'assurer que mes chaînes n'allaient pas se dérober sous l'effet du vent, je vins consolider ma première arcane avec une seconde. "Control : Chain !" De cette manière, j'appliquais mon contrôle mental sur mes fers forgés et ceux-ci ne risquaient pas se faire souffler par l'attaque adversaire tout en hurlant ma réponse à ce mage noir.

Les joies de la renommée... [Ao' & Leito] B_rabb10
J'en sais et je suis bien plus concerné que tu ne le crois SKY GOD !!!

Pour contrer cet assaut, j'avais fait apparaitre la petite bagatelle de pas moins d'une dizaine de chaînes, après tout, je devais tout de même riposter à l'attaque d'un God Slayer, d'autant plus que celui-ci semblait tout de même supérieur à moi. Cependant, je pouvais sentir ou du moins apercevoir une certaine nonchalance dans son attaque, comme s'il s'était retenu en la lançant. Malgré la puissance amoindrie de cette offensive, il ne fallait pas la négliger et je ne comptais pas que celle-ci puisse atteindre le sol de la petite ville de Shirotsume. À l'aide du contrôle mental que j'exerçais, je vins placer mes chaînes en opposition. Celles-ci explosèrent en entrant en contact avec les vents et les plumes de l'attaque du Sky God. À vrai dire, j'avais totalement oublié la déflagration que la confrontation des deux sorts allait engendrer. Toutefois, j'eus sur ce coup la chance d'avoir avec moi un coéquipier qui entra à son tour dans l'action puisque je ressentis alors un violent vent froid s'installer. Je ne l'avais pas vu agir mais d'une manière ou d'une autre, son action venait d'atténuer totalement la déflagration, il n'y aurait donc pas de dégâts matériels cette fois-ci.

Néanmoins, étant une attaque de zone et ne l'ayant pas vu venir, je fus pris au dépourvu et aussi touché par celle-ci. Bien que celle-ci ne m'ait pas fait grand mal, je ressentais tout de même une vive douleur dans les côtes où elle avait frappée. À vrai dire, il s'agissait probablement d'une blessure faite lors de mon combat au Domus qui s'était réveillée après ce choc, rien de bien nouveau ni dérangeant en somme. Reprenant alors forme humaine, je vins poser la main sur mon flanc droit et constater l'étendue des dommages. Grimaçant alors, je compris qu'il me faudrait du repos si je voulais me rétablir parfaitement et être opérationnel d'ici peu. D'un geste saccadé par l'effort que je devais faire pour me baisser, je vins ramasser ma veste avant de l'enfiler et me réfugier du froid de cette nuit mouvementée. Tendant alors l'oreille, je perçus le bruit d'une sorte de rassemblement se diriger dans notre direction. Ce n'était probablement pas l'armée runique puisque je n'avais pas le souvenir qu'il y ait une caserne en place dans cette ville, néanmoins c'était probablement des citoyens furieux que nous ayons causé un tel tapage.

Le Sky God ayant décidé de fuir en profitant de la diversion qu'il avait généré à l'aide de son attaque, il n'était pas dans mon intérêt de rester sur place, c'est pourquoi je vins rapidement tourner la tête en direction de mon confrère mage afin de lui donner un petit conseil tout en le remerciant pour son aide.

Les joies de la renommée... [Ao' & Leito] Evercooln3463fin2
Je pense qu'il est préférable pour nous deux de s'éclipser discrètement avant de se faire remarquer. Je ne pense pas que notre master respectif soit très satisfait de savoir que l'on a causé encore du grabuge dans une énième ville. En tout cas ... merci pour ton aide ...

Sans plus attendre, je partis discrètement me faufiler dans les ruelles en espérant, que je ne sois pas reconnu par quiconque. J'avais raté l'occasion de discuter avec cet homme, mais je ne souhaitais pas pour autant abandonner. Celui-ci ne devait tout simplement pas être encore prêt à recevoir mes paroles. Toutefois, si par le plus grand des hasards, il m'arrive à l'avenir de le recroiser sur ma route, je ne le laisserai pas filer aussi facilement qu'aujourd'hui ...

Aoyuki Tatsuki
Admin / HiryuuAdmin / Hiryuu

Aoyuki Tatsuki

Messages : 1155
Date d'inscription : 08/04/2012
Âge : 31
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Snow Dragon Slayer, 1st Gen
Magie / CS Secondaire : Holy Snow Dragon Slayer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.890
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Les joies de la renommée... [Ao' & Leito]   Les joies de la renommée... [Ao' & Leito] EmptySam 8 Juin - 17:36
    Le jeune dragon fonçait inconsciemment sur son adversaire du moment, sans aucune trace d'hésitation. Précipitation ou témérité ? Chacun avait son avis, mais une chose était sûre, ce n'était pas prudent de commencer le combat ici. Enfin, on ne pouvait pas lui en vouloir de répliquer à un étranglement, les plus bornés de Fairy Tail auraient fait de même. Étonnement, l'offensive réussit à atteindre sa cible, et de manière plus que satisfaisante qui plus est. L'homme de Grimoire Heart semblait avoir compris la nature de l'attaque d'Aoyuki, remarquant la trace de froid apparaissant sur sa joue avant de la toucher. Cependant, le mage de Fairy Tail ne devait pas s'arrêter là. Il savait très bien que ce coup serait insuffisant pour retirer à son adversaire l'envie de faire gicler le sang, et donc se remettre en position de combat pour parer à toutes éventualités. De son côté, le jeune blond sembler vouloir provoquer le God Slayer, en lui montrant que sa manière d'agir n'était pas ce qu'il y avait de plus noble, surtout pour quelqu'un qui se considérait supérieur. Aoyuki n'était pas vraiment en désaccord avec ses dires, mais le provoquer de la sorte, pensait-il, n'était pas vraiment la meilleure idée au monde.

    C'est alors que la colère du fils de dieu se déchaîna devant les yeux ébahit de notre protagoniste. Suite à une pulsion de colère qui le fit exclamer sa rage au monde, de puissants vents se levèrent de tous les côtés pour converger vers l'homme aux cheveux ébène. Ao' supposait donc que ce mage possédait des pouvoirs quasi-identiques à l'enfant de Grandine, Ren Ikari, qu'il avait déjà affronté auparavant : la magie du Slayer céleste. Ce n'était cependant pas les vents s'affolant qui allaient inquiéter le plus notre ami, mais plutôt deux simples mots prononcés par le fameux Sky God : Metsujin Ougi. Ca n'annonçait rien de bon, et le mage bleu le savait bien. Quand un Slayer invoquait ses attaques secrètes, on pouvait dire que les effets seraient plus que détonnant. Sans attentes, il frappa ses paumes l'une contre l'autre afin d'invoquer le sceau du Dragon et concentrer sa magie afin de contrer le potentiel sort qui pourrait venir. De son côté, le blondinet fit quelque chose qui surpris un bref instant le Dragon : il se transforma en une sorte de lapin noir géant. Ao en conclu que ce jeune garçon pouvait lui aussi utiliser la magie. Mais l'heure n'était pas à la contemplation, il fallait se préparer au pire.

    C'est alors qu'une énorme tempête déchainée se dirigea vers nos deux mages, accompagnée d'étranges plumes noires virevoltantes dans le vent, prête à les transformer en un amas de débris complètement déchiqueté. Du moins, cela aurait été le cas si ces derniers n'avaient pas employé une tactique défensive pour contrer cela. En effet, voyant les projectiles se diriger vers lui, Aoyuki décida de concentrer son énergie tout autour de son corps afin de se préparer à projeter un puissant vent enneigé, servant ainsi de bouclier aux plumes noirs. C'est donc après avoir concentré assez de magie qu'il lança un « Hiryu no Arashi », créant ainsi une puissante onde de vent enneigé autour de son corps qui bloqua une bonne partie de l'attaque adverse. Cependant, ce ne fut pas suffisant pour en sortir indemne. Certaines des plumes couleur ébène passèrent à travers la pseudo-protection et tranchèrent légèrement la peau du dragon des neiges. Mais ce ne fut que passager heureusement, car l'attaque ne semblait pas être aussi puissante qu'elle paraissait.

    Une fois l'assaut terminé, les deux mages purent voir que leur adversaire avait disparu. Il voulait sans doute fuir depuis le début sans combattre réellement, mais pourquoi donc on pouvait se demander. C'est alors qu'il sentit un amas d'odeurs arriver d'un coup, et se rendit compte qu'un groupe important semblait s'approcher. L'idée de rester avec eux n'était pas forcément attrayante, et le petit blond l'avait sans doute compris en expliquant ses propos au Dragon, ce à quoi ce dernier répondu :


Les joies de la renommée... [Ao' & Leito] 24726625
« - Je crois qu’on devrait se barrer en effet ... »

    C'est donc après avoir repris son souffle qu'Ao se mit à courir en direction du centre-ville afin de pouvoir fuir l'attention des gens se trouvant au bord de Shiroyuki. Une fois à l'abri, il put donc repenser à ce qui venait de se passer. Le Sky god, l'homme qu'il venait d'affronter, était sans contexte quelqu'un de puissant. Le croiser sans y être préparé dans d'autres circonstances aurait pu se terminer bien pire. Enfin, il en avait fini avec sa journée, et pouvait enfin rentrer à la maison tranquille... Enfin, si ce n'était sans compter les hommes qu'il avait fui au début qui l'avaient enfin retrouvé.


« - Le voilà ! Choppez-le ! »

Les joies de la renommée... [Ao' & Leito] 24726625
« - Oh Shit, pas eux ! »

    Il reprit donc son marathon en se dirigeant en direction de l'autre sortie de la ville pour rejoindre Magnolia le plus rapidement possible, et ainsi éviter toutes emmerdes chiantes...
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les joies de la renommée... [Ao' & Leito]   Les joies de la renommée... [Ao' & Leito] Empty

Les joies de la renommée... [Ao' & Leito]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les joies de l'informatique...
» Les joies de faire les courses
» L'arène et la renommée
» Rangs, PM, Renommée & Évolution du Personnage
» [Arène] La renommée ne s'acquière qu'avec des faits d'armes !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Nord :: Shirotsume
-