Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation













Le Deal du moment :
Display japonaise One Piece Card Game OP-09 The Four ...
Voir le deal

Partagez

 [Job annexe] Allons contaminer la ville

AuteurMessage
Alowin Ronslay
Mage d'Oracion SéisMage d'Oracion Séis

Alowin Ronslay

Messages : 450
Date d'inscription : 02/05/2012
Âge : 29
Guilde : Oracion Séis
Magie / Malédiction / CS : Sakkaku no Maho / Magie de l'illusion
Magie / CS Secondaire : Nightmare Eyes

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 6.000
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Illustre
MessageSujet: [Job annexe] Allons contaminer la ville   [Job annexe] Allons contaminer la ville EmptyMer 5 Sep - 22:38
Spoiler:

Il fait nuit noire dans la ville de Rochair. Quelques rares lumières subsistent encore ici et là, et c’est l’une d’elle qui nous intéresse particulièrement. Dans une chambre sordide d’une auberge peu famée, la lueur d’une bougie projette faiblement quelques ombres au mur, dévoilant un tableau pour le moins étrange. Une jeune femme d’environ une vingtaine d’année se tient assise derrière un bureau miteux et moisi sur lequel traine quelques alambics vieillots et crasseux. La jeune femme, un masque blanc sur le visage aux traits angoissants, un long manteau noir dont le capuchon retombe sur ses épaules, jette un dernier coup d’œil à un livre de recette, avant de s’estimer heureuse. Elle attrape une petite marmite et descend dans la pièce commune où un âtre l’attend patiemment, elle y suspend son chaudron, et en profite pour tirer un bout de papier froissé. Dessus on peut y lire :

« Bonjour, 
Il existe une maladie rare, nommée la Splotchique bubonique que j’aimerais que vous testiez pour moi. Il paraît que cette maladie est particulièrement dangereuse et peut avoir des effets secondaires pour le moins remarquables. 
Vous devrez aller la tester à Rochair lieu où il m’arrive de passer pour affaires. Si cette maladie possède les effets attendus il se pourrait que votre gain soit augmenté, mais pour l’instant je ne cherche qu’à tester. 
Faîtes vite…
L.C
»

Alowin froissa à nouveau la lettre. Cela l’énervait, tuer pour le plaisir ou tester des expériences était un concept étranger à sa morale, et plusieurs fois elle avait hésité à renoncer à ce job avant de voir les citoyens de la ville comme un amas de personne sur qui on avait placé un contrat. Vous vous demandez maintenant ce qui se trouve à l’intérieur du chaudron. C’est très simple, on y trouve des aiguilles d’If, ainsi que quelques tiges de Lamascadium et une touche de fraises avec du sucre concoctés en sirop. Cuites à sec et ensembles, les épines d'If et les tiges de Lamascadium perdaient petit à petit leur eau, et leur poison qui se mélangeait sous forme liquide avec le sirop de fraise. Une fois cela fait, elle retira avec attention les épines d'If desséchées et les tiges de lamascadium dans le même état. Il ne lui restait maintenant plus qu'un mélange sirop+poison+eau et autres fluides inutiles contenus dans le mélange. Elle remonta son chaudron dans sa chambre, ou l'attendait un alambic qui lui séparerait en quatre couche, le sirop, les deux poisons différents et le reste des fluides. Une personne non avertie pourrait se demander pourquoi les avoirs cuits ensemble pour les séparer après? C'est juste que cela allait beaucoup plus vite comme ça, plutôt que de les faire cuire un par un, les séparer de leurs fluides inutiles l'un après l'autre, et ensuite les mélanger.

Si l'on en croyait le manuel, il devrait en résulter des bubons affreux et particulièrement urticaires. Elle ne comprenait pas particulièrement l’intérêt de cette maladie, mais son rôle à elle étant d’agir, elle n’avait pour ainsi dire aucune raison de s’interroger. Pour réussi à séparer tout le mélange, il lui faudrait bien trois à quatre heures, ne pouvant pas tout mettre d'un coup dans l'alambic. Heures qu’elle passa d'abord devant un lacryma poussiéreux à regarder quelques débilités musicales d’un moucheron de Fairy Tail. Sa musique était plate et avait la mauvaise habitude de remotiver ceux qu’il ne fallait pas, la preuve à son dernier concert à Tolbac. Au bout d’une heure d’une plate ennuie, elle s'adonna à des activités bien plus intéressantes dans sa chambre, elle forma sur le mur une sorte de carte mentale du réseau des guildes officielles à l’aide de son couteau. Cela lui prit une bonne partie de la nuit, à un tel point qu’elle en oublia presque sa concoctions. L'ensemble du mélange séparé, elle ne se retrouva qu'avec ce qui l'intéressait, c'est à dire le poison, et le sirop pour masquer son goût. Il était prêt à être servis.

Comment ? C’est très simple, cette maladie ne pouvait se transmettre que par voie orale, du moins à ce qu'elle avait découvert, et le mélange liquide d’if et de lamascadium n’avait aucun effet notoire, Alowin avait donc eu l’idée –après de nombreuses tentatives- de le produire sous forme de gomme à mâcher, gourmandises particulièrement appréciée par les gens du coin. Les nombreuses tentatives avaient été d’abord de le transmettre par voie liquide, en soupe ou en tisane. Elle avait ensuite essayé de le transmettre par voie cutanée, par exemple en imprégnant son manteau de ce mélange et en essayant de bousculer quelque chose. Ensuite elle avait essayé de le transmettre à nouveau par voie orale en en faisant une poudre comme un assaisonnement. C’était sa dernière tentative, et celle-ci avait marchée sur un rat qui avait voulu partager sa chambre. Ainsi, cela devrait marcher sur la population locale ; à savoir qu’ils avaient tous été les cobayes des différentes expériences. Ainsi elle avait récupéré ces gourmandises, qu'elle faisait maintenant tremper dans la décoction. Ceux-ci s'imprégnant petit à petit du poison.

La jeune femme avait bien préparé son coup. Les tablettes de poison ne se différenciaient en rien des petites tablettes originales appelées « gomme à mâcher » et qui se vendaient excessivement bien dans la région pour la bonne raison qu’elles permettaient de se faire plus facilement à la pression de l’air qui régnait ici. C’était d’ailleurs une friandise excessivement apprécié par les habitants de la ville, et voilà une semaine qu’elle avait réussi à voler l’un des cartons de marchandise lors du précédent réapprovisionnement, carton qu’elle projetait d’utiliser pour répandre la toxine en modifiant les gommes. Alors que l’aube pointait, Alowin allait se mettre au lit sereinement, tout en pensant que son plan serait mis en place durant la nuit prochaine. Le poison mettait environ deux jours à s’enclencher, si bien que personne n’aurait l’idée de la suspecter lorsque « l’épidémie » frappera la ville. Elle s’endormi donc tranquillement, consciente que tout devrait se jouer demain… 

La nuit était à nouveau tombée sur Rochair et une ombre traversait silencieusement la ville endormie. Aujourd’hui, c’était le jour des nouveaux arrivages, et il arrivait quelque fois qu’un ou deux cartons ne tombe des chariots lors de l’escalade pour arriver ici. Alowin tenait donc son carton à deux mains remplis de ces délicieuses concoctions, qu’elle déposa devant l’entrepôt qui les concevraient jusqu’au matin. Cela faisait quelques semaines qu’elle observait le manège qui se passait ici, et assez souvent elle avait vu un ou deux passants déposer les caisses ici qu’ils avaient trouvées sur le chemin. C’est un peu plus bas qu’elle avait pu en voler une à un bon samaritain. Alowin disparut dans l’ombre, décidant finalement de rester surveiller les conséquences. Normalement l’ouvrage disait que cette maladie faisait apparaître un certain nombre de bubons, qui provoquent des crises d’urticaire et de démangeaisons violentes ; et si par malheur l’un des bubons explosait, une forte odeur nauséabonde s’en échappait. De plus, la maladie semble ne pas s'atténuer avec le temps, et même dans de rares cas pourrait s’amplifier et s'aggraver si des mesures n'étaient pas prises, bains et nettoyage en profondeur n'étant pas assez efficaces. C’était en tout cas ce qu’indiquait le manuel…
Game Master

Game Master

Messages : 1587
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: [Job annexe] Allons contaminer la ville   [Job annexe] Allons contaminer la ville EmptyJeu 13 Sep - 17:14
La gomme se vend, ça se répand, ça gratte, ça pique, ça gonfle, et ça pète dans tout Rochair ! Congrats, tu viens de refiler une maladie qui fait entendre des splotchs aux quatre coins de la ville et il aura fallu trois semaines à chaque victime pour s'en remettre, mais en revanche, seulement trois jours pour que les autorités découvrent comment la maladie s'est propagée. Bah oui, un carton qui apparaît mystérieusement devant une usine, suivi d'une épidémie, on a vite fait de faire le rapprochement.

Mais c'est quand même un succès et on a pu voir ce que donnait cette maladie !


=======================

Intervention Game Master : Mission Accomplie.

[Job annexe] Allons contaminer la ville

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hey Ho ! Hey Ho! Nous allons au boulot!
» La ville étape pour un familier
» [Capture] Allons nous faire un nouvel ami moi et moi
» Légende de la ville
» [Job Annexe] A New Taste 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Sud :: Rochair
-