Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez

 1 VS 1 Le Mogwaï Affamé VS Le Chevalier Servant!

AuteurMessage
Velaryon Aerar

Velaryon Aerar

Messages : 139
Date d'inscription : 03/06/2012
Âge : 23
Guilde : Sabertooth
Magie / Malédiction / CS : Kanso
Magie / CS Secondaire : High Speed Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.280
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: 1 VS 1 Le Mogwaï Affamé VS Le Chevalier Servant!   1 VS 1 Le Mogwaï Affamé VS Le Chevalier Servant! EmptySam 1 Sep - 18:52

Le Mogwaï Affamé VS Le Chevalier Servant!

Et encore une fois le soleil se levait sur Crocus. Mais contrairement à la veille et l'avant veille, Aerar n'avait pas frôlé le coma éthylique. Il se tenait à la fenêtre lorsque les premiers rayons du soleil inondèrent son visage. Cette journée aussi n'était calme que la précédente. Aucune activité nouvelle à la guilde et si cela continuait ainsi, il ne resterait dans sa chambre à ruminer pendant les 24 heures qui suivaient. Il regarda autour de lui pour trouver une occupation et ne vit que sa chambre en état pitoyable qu'il devrait ranger sous peu... Mais il détestait tellement ranger, c'était d'un ennui mortel. Heureusement, Aerar n'était pas quelqu'un que l'on ennuyait si facilement.

Il se rendit compte qu'il avait négligé depuis quelque temps son entrainement et il se dit qu'une bonne mission devrait le faire progresser ! Il sortit au plus vite de sa chambre en se promettant de la ranger un jour où l'autre sous peine de n'avoir vraiment rien à faire. Pour une fois dans toutes les journées qu'il avait passées à la guilde, il marcha dans le long corridor qui menait à la grande salle et au bar. Il n'avait pas de grandes choses à faire alors autant ne pas se presser. Arrivant comme une fleur après 5 minutes de marche où il se retenait de ne pas courir, il se dirigea du même pas nonchalant vers le bar.

Le serveur ayant l'habitude de l'avoir à ses côtés, lui lança une bière blonde et commença à discuter avec lui. Apparemment, la guilde serait comme ça pendant quelque temps jusqu'à ce que le maître ait fini de vaquer à ses occupations alors chacun des membres vadrouillait de son côté. Aerar poussa un long soupir et finit sa bière d'une traite. Il se traîna ensuite jusqu'au tableau en espérant y trouver la perle rare des missions. Que ne fut son déplaisir lorsqu'il remarqua qu'aucune d'elles n'était dangereuse ou intéressante. Il regarda un peu mieux toutes les affiches et vit alors non pas une mission, mais une annonce ! La feuille de papier était une sorte de flyer vantant les mérites d'une arène à Crocus nommée : Domus Flau. Dès qu'Aerar vit les mots : Combat, Jewels et Gloire, il sauta de joie !

Enfin il obtenait un peu de distraction, lui qui avait espéré ça depuis longtemps. Il se souvenait qu'on lui avait parlé de cet endroit il y a longtemps quand il était encore à l'académie. Bien sur, entre-temps, il n'avait pas pu s'en rappeler, mais maintenant, son but était bien sûr de participer à un combat et au plus vite. Mais avant de partir comme un fou, il alla râler sur le barman pour ne pas lui avoir montré cette affiche puis il rentra dans le capharnaüm qui lui servait de chambre. Il fallait qu'il récupère tout de même sa cotte de mailles et qu'il s'habille un minimum comme un combattant, au lieu de porter son jean et sa chemise. C'est en vraie tenue de guerrier qu'Aerar sortit alors de la guilde en direction du Domus Flau.

Il se retrouva plongé en plein coeur des rues de Crocus. Encore une fois, la beauté de la ville, le saisit au coeur. Les fleurs abondantes des balcons, le nombre incroyable de jardins citadins et tous les autres agréments qui rendait hommage au surnom de la capitale. Aerar était pressé, mais pourtant, il n'utilisa pas sa magie secondaire et ne courut pas. La chose qu'il ne devait absolument pas faire état de gaspiller inutilement son énergie avant de se battre. Il avait l'habitude des combats et il savait très bien qu'une seule dépense inutile pouvait lui être fatale. Sur le chemin menant au dôme, Aerar essaya d'imaginer son adversaire.

Mais qui donc allait-il affronter ? Serait-ce un mage ou bien seulement un mercenaire ? Aimerait-il le combat au corps-à-corps ou bien préfèrerait-il la distance. Peu importe le combat qu'Aerar s'imaginait, il voyait quelle tactique il emploierait. Il regarda alors pour la première fois le sabre à sa ceinture. Souvent, il oubliait sa présence, mais toujours, il était présent. Aerar l'observa longuement et la tira de son fourreau, s'attirant quelque remarque des passants craintifs. Elle n'était pas spécialement intéressante comme lame, mais depuis son achat, jamais Aerar n'avait à souffrir de lacune.Il sourit alors en pensant à son futur combat. Il voulait absolument se battre et c'est pourquoi il accéléra un peu l'allure.

Il ne fallait tout de même pas qu'il arrive trop tard, sinon aucun combat ne sera libre... Il s'imaginait bien arriver et voir l'hôtesse lui dire tout sourire : « Désolée, mais vous n'avez pas d'adversaire, vous pouvez tout de même assister aux combats si vous voulez ! » Sur cette pensée horrifiante, Aerar décida qu'il devait passer à la vitesse supérieure. Même sans magie, il allait plutôt vite et sa constitution pouvait largement supporter le poids de ses habits et de sa lame. Aerar commença donc à courir de toutes ses forces en espérant arriver à l'heure. En à peine dix minutes, il arriva enfin au stade et fut bouche bée par ce qui l'attendait.

L'arène était immense ! Elle semblait encore plus grande que le bâtiment de Sabertooth qu'il trouvait déjà éminemment imposant. Le dôme était de la même forme qu'un Colisée si l'on oubliait le fait que quatre grandes statues soulignaient les quatre points cardinaux. Enfin nommés ces immenses torses de pierre, statue était une insulte, car il faisait bien dix mètres de haut chacun. Il sourit à la vue du Domus Flau. Combattre là serait une véritable merveille ! Et si la récompense ressemble aux moyens employés à construire le stade, alors il serait bientôt riche. Sans attendre, il parcourut les derniers mètres qui le séparaient du stade et partit vers l'accueil.

La jeune femme l'accueillit avec le même sourire qu'il s'était imaginé. Il lui expliqua qu'il voulait du combat, peu importe si les adversaires étaient une dizaine, il les prendrait un par un. Sur ces paroles, elle eut un petit rire qui ne l'empêcha pas d'expliquer les règles au guerrier fou. Aerar dut choisir alors une seule catégorie et inscrire son rang. Il fit cela sans broncher et en griffonnant très rapidement afin d'avoir un combat le plus rapidement possible. La jeune demoiselle exauça son souhait, car elle lui donna une convocation pour se battre dans 10 minutes.

Aerar sauta de joie et faillit embrasser sa sauveuse, mais il se rendit compte que la pauvre ne voulait pas avoir son haleine pleine d'alcool dans la figure... Pour agir plus sobrement, il partit vers la porte qui lui était réservée. Enfin le combat allait bientôt commencer. Mais qui pouvait être son adversaire ? Tout ce qu'espérait Aerar dans son duel, c'était qu'il était fort. S'entraîner contre un adversaire faible n'était pas une bonne idée et surtout pas un bon entraînement.

Lorsqu'il fut dans le tunnel qui menait à la cour intérieure du stade, le guerrier eut un peu le trac. Il entendait plus haut des centaines de cris provenant des gradins. Apparemment, le public était au rendez-vous. Mais ces cris réclamait-il des performances de combat, du spectacle, où juste du sang... Impossible de le savoir, mais il verrait bien avec son adversaire ce dont il avait envie. Lorsqueenfin, une voix off dans le stade appela son nom. Il était temps de se battre. Aerar voulait faire la plus grande impression en sortant du couloir. Il invoqua donc son Kite Shield. Son immense bouclier sortit alors de nulle part. Aerar adorait voir ses armes se matérialiser doucement, devenir palpable peu à peu. C'était un plaisir qui jamais ne disparaîtrait. Avec l'aide d'une sangle, il attacha son bouclier dans le dos puis invoqua sa lance de deux mètres. Ainsi vêtu, il était au paroxysme de sa force et peut-être même de sa classe. Son bouclier dans le dos, sa lance dans la main gauche, sa lame dans la main droite, il semblait être une forteresse invincible. Aerar sortit alors sous les acclamations en espérant voir bientôt son adversaire. Qui pouvait-il bien être ?


Aerar Velaryon,


[HRP: PS: Voilà le rp posté! Si tu peux et si tu veux attaque moi tout de suite hein, je suis okay :3 Aerar aime se prend des coups Razz
PSS: Les vêtements d'aerar sont les mêmes que ceux de l'avatar mais sans la tiare Razz Voili voilou :3]


Dernière édition par Velaryon Aerar le Mar 4 Sep - 18:29, édité 2 fois
Eldaln Silhae

Eldaln Silhae

Messages : 120
Date d'inscription : 14/07/2012
Âge : 26
Guilde : Chevalier Runique
Magie / Malédiction / CS : Runes
Magie / CS Secondaire : Yami Ecriture

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.080
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: 1 VS 1 Le Mogwaï Affamé VS Le Chevalier Servant!   1 VS 1 Le Mogwaï Affamé VS Le Chevalier Servant! EmptyDim 2 Sep - 15:51
Pile, j'y vais... Face, j'y vais pas. D'un coup de pouce entrainé, la pièce jaillit en l'air à pleine vitesse en tournoyant, devenant l'espace d'un instant un soleil miniature reflétant la lumière de son grand frère. Puis, le petit bout de métal retomba dans sa main, lui présentant les armoiries de la famille royale. Face donc. Un grand moment d'hésitation prit place, laissant le chevalier assis dans une de ses drôle de posture favorite perplexe. Finalement, il retourna la pièce sur la face de son autre main. Pile. Il était parti.

Pourquoi tant d’indécision, de doute et de suspens? Tout simplement parce que le chevalier s'ennuyait. Eh oui, dans un royaume relativement calme et où tous vos collègues s'occupent de tâches et de missions, dans ces moment où, le matin plusieurs jeunots prêt à l'aventure se rassemblent devant le panneau d'affichage des missions avant de réaliser que quelqu'un avait finalement récupéré le chat de mamie Jeannine tant il était vide. Eldaln arpentais la caserne depuis trois jours maintenant, et, si il appréciait naturellement un peu de tranquillité, la soif d’aventure, une fois qu'on y avait un tantinet goûté était flagrante. Multipliant les entrainement, il ne parvint toutefois pas à retarder l'inévitable: son dernier livre avait finalement révélé sa dernière page le matin même, et dorénavant, il savait qu'il faudrait faire quelque chose.

Sortant de ses quartiers en plein midi, il s'étira longuement en faisant sa route jusqu'à la grande salle d'accueil où était affiché le panneau. Le brouhaha constant de la caserne, causé par les nombreux allers-retours et les ordres délicatement criés afin de mieux voyager à travers l'espace ne parvinrent pas à dissimuler son soupir. Vide, comme prévu. Enfin, presque, Jeannine avait de nouveau perdu son matou, mais ne comptez pas sur lui pour tenter l'expérience. Il posa une main sur le panneau. Ca en serait presque tragique avec la musique appropriée, malheureusement, le concert qui chantait autour de lui était loin d'être coordonné. C'était la dure réalité de la chevalerie: contrairement aux mages qui au final pouvaient faire ce qu'ils voulaient, les déplacement d'Eldaln restaient relativement limités. Cela dit, le jour où on aurait besoin de lui, on saurait faire appel à lui. Quoi qu'il en soit, pour l'heure, il lui fallait trouver un nouveau livre, même niais au possible, où bien il serait prêt à faire sauter un bâtiment pour créer un peu d'action.

Era était une belle ville, certes, mais c'était difficilement ce qu'on pouvait qualifier de "ville". Basiquement, c'était le prolongement du conseil et de la caserne, les commerces et autres s'étant greffés sur lui. Eldaln avait été impressionné à sa première venue par l'apparence si propre et net de la ville, comme si jamais elle n'avait été déformée par un pli. Et, bien que présentant des avantages, on ne pouvait nier que cette rigueur donnait un air bien moins convivial et urbain qu'à Crocus. Néanmoins, le chevalier en descendant sur la grand-place savait qu'il trouverait ce qu'il était venu chercher: un bon bouquin. Et si possible, quelque chose à faire par la suite. La première supposition fut instantanément stoppé par la seconde. En effet, les rues d'Era affichaient une nouvelle couleur. Des affiches annonçant là réouverture de l'arène, le Domus Flau tapissaient des murs entiers et rameutaient les passants sur elles. Le chevalier se posta devant elle, bras croisé, un d'en eux soutenant sa tête qui hésitait à ce propos

~Le Domus Flau... Il avait dû être fermé pour rénovations mais ils viennent finalement de passer le dernier coup de pinceau? Plusieurs incidents s'y étaient déroulés, mais en général, à ce qu'on m'en à dit, c'était le rendez-vous les grands guerriers. Néanmoins... Est-ce vraiment ce qu'il me faut? Prendre des bleus n'est pas le soucis, mais il s'agit tout de même de combats inutiles. Même si ils sont sécurisés et au final, pour le sport...~ Il plongea la main sans sa poche et en ressortit un jewel étincelant au soleil.


Le voyage jusqu'à Crocus depuis Era n'est pas vraiment ce qu'on peut appeler une odyssée, c'est même difficilement une promenade de santé. En somme, c'est presque la même ville tant les liaisons urbaines permettant d'unir les deux villes s'étaient multipliées. Bien qu'Eldaln connaissait plutôt bien Crocus, il n'en discernait pas tous les recoins, et il fut plus d'une fois attiré par une échoppe intéressante, malgré que son jewel en poche était également le seul qu'il possédait. En espérant que l'inscription soit gratuite... Ce serait bien le comble ça, de payer pour se mettre sur la poire... En revanche, l'arène fut loin d'être compliquée à trouver. Même un amateur aveugle y arriverait, voyez: choisissez dans la ville un bâtiment démesuré. Raté, c'était une maison de noble, maintenant, trouvez-en un sphérique et entouré par quatre gigantesques statues. Reconnaissable, n'est-ce pas?

Et on pouvait dire que pour une réouverture récente, le cercle du combat avait su se faire désirer. Un monde entier se pressait autour de l'arène, que ce soit dans les gradins où dans la file des jeunes coqs impatient d'en découdre. La plupart étaient arrêtés net par une petite troupe de vigile qui leur faisait gentiment comprendre qu'ils feraient difficilement le poids ou par leur mère si cette dernière s'en apercevait assez tôt. Eldaln était quelque peu déboussolé par tout ce monde et il resta quelques minutes en retrait, tâchant d'élucider la théorie du chaos en prenant l'exemple de la foule, sans pour autant parvenir à un succès. Sur le chemin il avait réfléchi aux raisons de sa venue, et il en était parvenu à se faire une autre idée de la chose. Si il voulait parvenir à devenir puissant, il lui faudrait deux choses: de la renommée, du pouvoir et ne bonne capacité à coller des gnons. Il possédait l'une des trois, néanmoins les deux autres étaient toujours à parfaire. Néanmoins... plus il regardait, plus certains combattants lui donnaient de moins en moins l'envie d'être son ennemi. Le chevalier n'était pas couard, seulement d'un pragmatisme assommant, et il savait quand c'était son tour de prendre des baffes. Des adversaires qu'il aurait adoré affronter.

S'engageant dans le point de non retour (qu'il avait au final franchi depuis un moment), il s'engouffra dans le hall qui était à la fois frais de par sa position quasi-souterraine et qui dégageait une chaleur parfois étouffante dégagé par la masse de monde qui s'y pressaient. Après une attente plutôt courte au final, il se retrouva devant une feuille et une charmante demoiselle devant lui. Eldaln n'eut malheureusement pas le temps de la complimenter sur ses charmes car la délicieuse créature avait dû en avoir d'autre, et avait déjà commencé un speech que le chevalier écouta sans broncher. Après tout, il aurait été embarrassant de se retrouver disqualifié pour une raison stupide, néanmoins ces dernières avaient su rester simple: Etape 1: battre l'adversaire, Etape 2: se féliciter du beau combat et acclamer la foule et Etape 3: (facultative), fêter ça à la taverne, si possible avec son camarade au nez cassé. Il écrivit son nom sur le parchemin et il était définitivement enregistré. L'excitation d'avant-bataille fit défiler le temps à une vitesse folle, néanmoins le chevalier connaissait trop bien son métier pour se contenter de se ronger les ongles. Ce qui aurait d'ailleurs été difficile puisqu'il avait apporté ses deux gantelets agrémentés de lames. Son armure était définitivement bien en place, ainsi que ses deux épaulettes, et, comme à son habitude, il en avait choisi une plutôt légère pour le combat. Enfin, son épée résidait dans son fourreau, gravée d'une rune de paralysie, la même reposait sur chacun de ses poing-lames

Lorsqu'un appel fut prononcé pour l'envoyer sur le champs de bataille, il façonnait la dernière marque de sa rune de Black Armor, le rendant fin prêt pour le combat. Cependant, il n'avait pas vu son adversaire, et il partait totalement à l'aveugle... Qu'allait-il être? Il marcha dans le long couloir sous les gradins, progressivement assourdi par les cris de la foule qui avaient débutés avant même que le combat commence. Purement par effet de scène, les deux entrées se trouvaient opposée l'une à l'autre, et lorsque le chevalier franchit enfin la porte, le soleil reprit ses droits et l'aveugla d'espace d'un instant. Dès que sa vision fut rétablie, il en resta quelque peu assommé. Si l'arène paraissait démesurément grande de l'extérieur, l'intérieur doublé par les gradins lui semblait aussi grand que le Conseil des mages en entier. Les cris et les encouragement explosèrent à l'arrivée de son challenger à l'autre bout. Armé jusqu'au dents et en armure intégrale, le match avait été décidé: il lutterait contre un autre homme qui, si il n'avait pas suivi cette voie, se battrait comme un chevalier. Eldaln sourit intérieurement, trop perturbé pour le faire véritablement. ~Finalement, il semblerait que je resterai en terrain connu. En tous cas, il à l'air sûr de lui: Kanso vu son entrée en scène. Un maitre d'arme à ne pas sous estimer donc, sa carrure promet un combat difficile également... J'en suis!~

Le signal n'avait pas été donné, attendant que les deux combattants soient fins-prêts. Eldaln qui avait certes fait une entrée moins fanfaronne que son adversaire marchait cependant d'un pas décidé jusqu'à lui s'immobilisa à quelques mètres de son adversaire et esquissa une longue révérence, sa marque de fabrique.
Mon nom est Eldaln Silhae, c'est un honneur que de rencontrer un adversaire tel que vous. Offrez-nous un bon combat! Le chevalier tira son épée et se mit en posture de garde. ~Contre une lance, je suis en désavantage, de même, si j'arrive à me faufiler jusqu'à lui, il va rapidement changer de tactique avec le Kanso... Il va falloir que je reste sur mes gardes.~

Une voix amplifiée par la magie retentit soudain dans le stade, parvenant par on ne sait quel miracle à couvrir l'ensemble du chaos: Voici donc nos nouveaux combattants pour ce combat singulier! Dans le coin Est, Sabertooth nous envoie une de ses plus fidèles recrues, en chair et en armure, le maitre d'arme: Valaryon Aerar! Il affrontera son adversaire dans le côté Ouest, le jeune Eldaln Silhae, qui lui nous vient tout droit d'Era et qui nous montrera la puissance du conseil des mages! Puissiez-vous honorer ce jour par un merveilleux spectacle!

Un coup de gong démesuré fit vibrer l'atmosphère, signe que l'assaut était parti. ~Je ne peux pas me permettre de prendre avantage de sa lance, il va falloir que je commence les hostilités~. Redevenant de marbre, le chevalier esquissa une charge vers lui, l'épée en posture de garde offensive, légèrement sur le côté. Il vint littéralement s'empaler sur la lance de son adversaire, puis au dernier moment feinta à droite pour prendre à gauche, esquivant le coup de cette dernière, puis utilisa son épée comme parade pour empêcher la lance de revenir vers lui. Continuant sa course, il parvint à hauteur de son adversaire et son épée ayant éraflé la lance sur son entier fut projeter vers la fin de sa course: le teneur de l'arme lui-même
Velaryon Aerar

Velaryon Aerar

Messages : 139
Date d'inscription : 03/06/2012
Âge : 23
Guilde : Sabertooth
Magie / Malédiction / CS : Kanso
Magie / CS Secondaire : High Speed Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.280
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: 1 VS 1 Le Mogwaï Affamé VS Le Chevalier Servant!   1 VS 1 Le Mogwaï Affamé VS Le Chevalier Servant! EmptyDim 2 Sep - 20:16

Le Mogwaï Affamé VS Le Chevalier Servant!

Bon, je crois que je dois continuer mon récit n'est-ce pas mon petit ? J'espère que tu apprécies mes aventures qui que tu sois. Enfin, je reprends là où j'ai quitté la dernière fois. Armé de mon bouclier dans le dos, de ma lance et de ma Tachi, j'étais dans ce que j'appelle, une configuration optimale de défense. Eh oui, quoique je possédais deux armes à l'affut, l'atout numéro un étai mon bouclier ! Peu de gens portaient une grande attention à cette immense plaque de métal ornée d'un Dragon rouge sang à trois têtes, mais néanmoins, c'était l'élément indispensable de ma défense. Dans un combat, les deux adversaires cherchent toujours à atteindre les points les plus faibles et les moins défendus. Bien sur, l'un d'entre eux est le dos. Quoi de plus exposé qu'une superbe étendue de chaire comme l'arrière d'un homme ? À l'époque où j'ai créé la Kite Shield, je pensais l'utiliser comme un vrai bouclier, mais il me rendait trop lent et ne couvrait pas mes arrières. De plus, il me gâchait la vue et je ne savais pas où l'adversaire se trouvait une fois que je me protégeais. C'était un des désavantages qui m'a mené à cette tactique.

Enfin, revenons au coeur de l'action. Je venais tout juste de sortir, le soleil inondant le couloir où je me trouvais une dizaine de minutes auparavant. Bizarrement, j'avais le trac. Les cris de la foule étaient grands du dehors mais l'intérieur... C'était une autre paire de manches. Il fallait voir, tous les hommes et toutes les femmes scander des noms, l'énorme écriteau qui annonçait: "ELADLN SILHAE VS AERAR VELARYON". Si seulement tu pouvais sentir le tremblement qui montait des tribunes une fois que les deux participants venaient de rentrer dans le fameux dôme. Jeune arrogant que j'étais, j'envoyais des signes à la foule pour la galvaniser. À l'époque, je voulais qu'on m'aime et qu'on m'adule, je voulais enfin avoir une reconnaissance que jamais mes parents ne m'avaient donnée. Enfin toujours est-il que je n'avais même pas lancé ne serait-ce un regard à mon adversaire. Jusqu'à ce que celui-ci décide de se présenter.

Je m'étais dit, rien qu'à la vue de sa tenue que c'était une sorte de chevalier et la suite me donna raison. En effet, il portait un curieux méli-mélo d'armures et de vêtements un peu arrangé. Il semblait plutôt fort et une sorte d'aura de respect émanait de lui. De plus, il paraissait loyal et fair-play, que rêver de mieux non? Enfin une voix sortit tout d'un coup de nulle part. Alors que je ne pus même pas répondre à mon adversaire. Elle annonça alors le combat et confirma mon opinion, le fameux Eldaln était un mage servant le conseil, un chevalier runique. Bien sur, je ne compris pas tout de suite l'importance de cette information, en effet jamais je n'avais rencontré de membres de l'ordre runique alors je ne pouvais pas deviner ce qui pourrait faire changer le match à tout moment, l'absence de flexibilité dans sa magie. Enfin oublions pour le moment cet aspect, car je ne le connaissais pas.

Une fois que la voix off eut annoncé le combat, j'étais plongé dedans et ce fut comme si le stade autour de moi et n'existait plus. Les cris ricochaient sur ma peau et même ma vue ne se limitait qu'à ce qui se trouvait devant moi. Je me souviens très bien des réactions de mon adversaire. Tout d'abord, juste après s'être présenté à moi, il avait sorti une sorte de sabre plutôt normal et je me demandais si celui-ci cachait un secret. Il faut dire que mes armes possédaient souvent toutes sortes d'effets. Bien sur, celles que je portais à ce moment n'avaient rien de magique ni d'extraordinaires. Une fois ma focalisation faîtes sur mon adversaire, il y eut comme une sorte de temps d'attente, surement dû à un coup de gong se faisant désirer, lorsque d'un coup, il me chargea. Il franchit la distance qui nous séparait avec une facilité déconcertante, mais je n'y faisais pas attention, ma main avait bougé d'elle-même et ma lance était déjà prête à l'accueillir.

Mon bras s'était au fur et à mesure accommodé au poids de celle-ci, ce qui me permettait de la bouger plutôt rapidement, mais face à un chevalier expérimenté, cela ne suffirait pas pour l'avoir. Il fallait que je le surprenne et crois- moi, c'est ce qui se passa un peu plus tard. Enfin toujours est-il que son attaque éclair commença à me surprendre. Il se dirigea droit sur ma lance et se dirigea au dernier moment... Vers l'intérieur de l'épieu. Ce fut une grosse surprise pour moi et je commençai déjà à préparer ma Tachi pour l'accueillir comme il se doit que tout d'un coup, il se retrouva de l'autre côté. Sa vitesse était plutôt impressionnante. Il continua et longea ma Celestial Spear sans que je ne puisse la bouger, car il la bloquait avec son sabre. Après avoir éraflé ma belle lame de la pointe jusqu'à ma main recouverte de mailles, puis se dirigea droit sur moi. Ce moment dura une seconde, une seule petite seconde et heureusement, j'avais agi par réaction et mes réflexes étant bon, il m'avait évité de me faire toucher par ma lame, sauf quelques cheveux, emporté au passage par le coup d'épée. J'avais mis mon dos en avant pour bloquer son coup d'épée. Cela peut paraître étrange en effet, mais la tactique avait réussi en grande part. Ainsi, je bloquais son attaque grâce à mon Kite Shield et en jetant un coup d'oeil derrière mon épaule gauche, je me rendis compte que je pouvais contre-attaquer.

Mes mouvements ne se firent pas attendre. Je profitai du demi-tour pour asséner un puissant coup de sabre vers mon adversaire et sans même regarder ce qu'il avait, j'attaquai avec ma lance afin de rompre la distance entre nous. Je ne te cache pas qu'avec la force centrifuge d'un tel coup, ce fut quelque chose de voir ça. Enfin je ne vais pas trop te gâcher le suspens et attendre avant de te dire si mon adversaire fut touché ou non. Donc, après mon attaque éclair, je me rendis compte que ce n'était pas comme ça que je gagnerais. En effet je possédais une protection puissante mais j'étais trop lent et ça, à l'époque, je détestais. Il me fallait plus de vitesse. Je me souviens que j'ai dû réfléchir à toute vitesse en ayant la crainte qu'Eldaln ne m'attaque et je pris une décision tout d'un coup. Si je voulais de la vitesse, une seule épée pourrait me garantir cela: ma Speed Blade. Une lame permettant d'augmenter la vitesse des coups qu'elle donne. En espérant que cela serait assez, je m'étais décidé à changer mon arsenal.

Et c'est ainsi qu'à peine rentré dans l'arène, je gaspillai déjà de la magie. Je renvoyai mon immense bouclier dans mon autre dimension, accompagné de ma lance et de mon sabre. Ensuite, j'avais besoin de ma Speed Blade alors je l'ai invoqué. Il fallait que j'écrase ce mage. Tu comprends, pour moi c'était une question d'honneur alors je ne pouvais pas perdre, je ne devais pas perdre. Pour énoncer clairement mes propos, j'ai commencé alors un discours dont je me souviens les moindres paroles, mimiques et petits détails alors, le voici:

"Eh bien je dois me dire enchanté, Eldaln, de t'avoir rencontré. Tu viens, je pense, de prouver que tu possèdes une valeur au combat plutôt étonnant pour un jeune homme. Allez dis-moi, tu dois avoir 20 ans environ non? En tout cas, pas beaucoup plus. Je suis encore plus surpris par le fait que tu aies si bien cerné l'un des atouts de ma lance et surtout ta faiblesse par rapport à celle-ci, tu dois être considéré comme quelqu'un de doué dans ton ordre. Enfin tout ce petit baratin pour te dire que jamais je ne te laisserai gagner d'accord? *petit sourire hypocrite* Après cet échange, je ne peux pas évaluer ton niveau bien sur, ce n'est pas assez et seule la suite nous dira ce qui va se passer, mais en tout cas, tu ne me battras jamais. Je suis sûr que tu t'attendais à un adversaire faible, avoue. Déçu? Je l'espère bien *rire* Bon je pense que tu es suffisamment averti non? Je pense que maintenant, tu y réfléchiras à deux fois avant de m'attaquer au corps-à-corps comme ça. Oh d'ailleurs, c'est amusant que tu n'utilises pas ta magie contre moi, vraiment amusant. Pour la peine, je n'utiliserais la mienne qu'en cas de véritable peine à t'écraser. Donc, j'espère que mon petit avertissement va passer facilement hein? *grand sourire*"


Aerar Velaryon,


[HRP: Je n'ai pas compris, tu as ta black armor? Razz]
Eldaln Silhae

Eldaln Silhae

Messages : 120
Date d'inscription : 14/07/2012
Âge : 26
Guilde : Chevalier Runique
Magie / Malédiction / CS : Runes
Magie / CS Secondaire : Yami Ecriture

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.080
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: 1 VS 1 Le Mogwaï Affamé VS Le Chevalier Servant!   1 VS 1 Le Mogwaï Affamé VS Le Chevalier Servant! EmptyLun 3 Sep - 0:34
Comme prévu, le mage réagit, après tout, avec une attaque aussi directe, rester de marbre revenait à se manger une épée en pleine face, ce qui, en général est un stimulus assez puissant. Mais là où, disons 90% de la population aurait plus ou moins esquivé le coup, son adversaire décida de jouer sa carte mystère: il tourna le dos au chevalier. Une réaction absurde, improbable et la plupart du temps mortelle. Quand on ne possède pas un bouclier gigantesque attaché à son dos. Eldaln fut grandement surpris, pensant que le colosse aurait sorti le pavois... Eh bien... Dans le sens habituel. Et surtout, à un autre moment. Le bouclier encaissa parfaitement le choc de la lame qui se stoppa net dessus, stupéfiant le chevalier pendant une fraction de seconde.

Profitant de l'occasion, Velaryon amorça une contre attaque au sabre, et si Eldaln ne s'attendait pas à ce qu'il pare de cette façon, il était fin préparé à toute attaque plus régulière. N'attendant que cela, il prit appuis sur le bouclier et bondit en arrière, esquivant la lame de son adversaire avec aisance, mais il dû briser sa garde un instant. De nouveau, le mage repassa à l'attaque: une fois revenu dans la portée de sa lance, une violente estocade l'attendait, et si proche, elle était inévitable. Eldaln put à peine bouger afin qu'elle atterrisse sur son plastron. Une seconde avant l'impact, sa peau frissona et devint en un éclair écailleuse et reptilienne sous son armure. La lance percuta la cuirasse, laissant un violent impact et en la déformant quelque peu mais la combinaison des protection permit à Eldaln de tenir largement le choc, bien qu'un peu sonné

Ainsi c'était ça. Son adversaire semblait fort, il avait pensé pouvoir jouer la carte de la ruse, mais ce dernier venait de lui prouver qu'il savait se montrer inventif, bien plus que lui de par sa magie du Kanso. Décidément, il n'allait pas être un adversaire facile. Le cerveau du chevalier tournait à toutes vitesse, analysant les angles d'attaques et les possibles stratégies. Quoi qu'il fasse, il fallait estimer que Velaryon pouvait se défendre et contre attaquer de toutes parts, ce qui rendait la tâche ardue. Il fallait qu'il joue la surprise et qu'il en finisse en un coup, car à l'usure, il n'était pas sûr de tenir face au colosse.

Soudain, la lance et le bouclier se dissipèrent, laissant place l'instant d'après à une lame bien plus courte, ce qui lui donnait maintenant l'avantage de la portée, de peu certes mais ô combien importante pour un épéiste. Qu'est-ce que cette lame pouvait bien lui réserver? En tous cas, son porteur, trahissant la proverbe ne lui fit pas une démonstration mais un long discours. Eldaln, sachant reconnaitre un instant fair-play lorsqu'il en vit-un relâcha sensiblement sa garde, persuadé que son adversaire ne profiterait pas de l'occasion pour l'attaquer. ~Pourquoi tiennent-il TOUS absolument à parler pendant un combat? Ça les perturbe plus qu'autre chose...~ pensait l'esprit radicalement pragmatique du chevalier. Néanmoins, loin d'être un monologue porté sur la possible et futur domination du monde, il s'agissait plutôt d'un discours qui tentait de le féliciter, mais qui au final le gratifiait lui même. Eldaln lui rendit un sourire. Après tout, pourquoi pas? N'était-il pas le premier à avouer son propre égocentrisme?

A croire qu'on nous paye pour faire quelque chose, pas vrai? C'est un honneur d'apprendre par votre main, prenez simplement garde. Après tout, ne dit-on pas que l'élève surpassera le maître?


Il se repositionna en garde. Au final, rien n'avait changé, le bref échange qui s'était déroulé n'avait abouti qu'à la case départ, excepté que Velaryon avait marqué un point. Profitant du bref instant de pause, sa conscience du monde extérieur revint brutalement à l'esprit. Complètement absorbé par les arcanes du combat, il avait oublié d'en réaliser qu'il ne se battait pas nulle part, mais dans la plus grande arène de Fiore. Cela lui semblait presque surréaliste que ces deux mondes puissent coexister sous un même soleil écrasant, pourtant, ce dernier donna une idée au chevalier. Si il voulait gagner, il devrait exploiter toutes les subtilités qu'on lui offrait.

Il repositionna sa garde, afin de signifier que le jeu était fini. Avant de pouvoir élaborer de grandes stratégies, il lui fallait doser avec plus de précision l'étendu des capacités de son adversaire, et pour ça, rien ne valait un bon vieux face à face. Il chargea droit sur son adversaire et enchaina une attaque, puis une autre, forçant le mage à parer à un endroit différent avec une précision chirurgicale. Il attaquait les failles de l'armure, les jointures, toutes parties sensibles sans relâche, ce qui poussait l'épéiste à parer constamment. Tel étant la tactique du chevalier: il ne possédait pas une force colossale, en revanche, chacun de ses coups touchait et savait mettre son ennemi en difficulté. Néanmoins, Eldaln ne le remarqua qu'après plusieurs coups échangés, son adversaire était rapide. Bien plus rapide que lui, à tel point qu'il devint rapidement constamment au bord de se prendre une contre-attaque, excédé par la vitesse de ce dernier. Et cette dernière ne mit pas longtemps à tarder, l'occasion étant trop belle pour être manquée. Eldaln para l'attaque au dernier moment, rétractant sa lame pour éviter le coup latéral. Il tint bon le choc, néanmoins c'est alors qu'il mit en place ce qu'il avait imaginé.

Il changea rapidement l'axe de son arme, ce qui le fit parer dans une posture étrange, néanmoins, l'atre solaire fit le reste. La lame en acier réfléchit une flaque d'argent qui alla se projeter directement dans les yeux de son adversaire, l'aveuglant violemment pendant une fraction de seconde. Eldaln repoussa d'un geste sec la lame se son adversaire et lâcha la sienne qui vint se planter droit dans le sol sableux de l'arène. D'un geste fluide saisit le bras tenant l'arme de son adversaire de la main gauche, puis porta un violent atemi à l'articulation de son épaule, qui, sans l'armure, la lui aurait démise sans aucun doute. A l'impact cependant, l'air commençait à frémir. Paralysis! Soudain, la rune qui ornait son bras droit s'anima, comme par ac coups, et en une décharge d'électricité statique se transféra à la position de l'impact, gravant la rune paralysante à l'épaule de son adversaire dans un tonnerre d’applaudissement autour de lui.

Eldaln se décala par la suite rapidement, sans lui laisser le temps de vraiment réagir, reprenant une distance de sécurité, sa lame au sol cependant, et trop proche de son adversaire pour qu'il aille la rechercher impunément. ~Avec ça, je devrais le priver de son bras droit pendant quelques minutes, mais j'imagine que ça restera loin d'être aussi facile...~. Privé de son épée, il était cependant loin d'être vulnérable, ayant énormément travaillé le pugilat, néanmoins, face à une arme quelconque, il aurait le désavantage net de la portée...


[HRP: En gros, la black armor est une rune qui, une fois activée dure un peu plus du temps d'un combat. Pendant ce temps, j'ai l'air normal, bien qu'une rune soit évidemment tracée sur mon joli minois, néanmoins, elle ne s'activera que lorsque je risque de recevoir un impact, générant une sorte de protection écailleuse qui absorbe les chocs et les lames plus efficacement
Velaryon Aerar

Velaryon Aerar

Messages : 139
Date d'inscription : 03/06/2012
Âge : 23
Guilde : Sabertooth
Magie / Malédiction / CS : Kanso
Magie / CS Secondaire : High Speed Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.280
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: 1 VS 1 Le Mogwaï Affamé VS Le Chevalier Servant!   1 VS 1 Le Mogwaï Affamé VS Le Chevalier Servant! EmptyMar 4 Sep - 0:52

Le Mogwaï Affamé VS Le Chevalier Servant!

Mon discours avait été plutôt long et en temps normal, mon adversaire m'attaquait avant que je finisse de parler. Seulement... Eldaln était tout de même un homme venant du conseil, quelqu'un qui devait connaître le fair-play. Pour une fois j'eus raison, mais ce fut le seul instant de repos du match. En effet, je ne pouvais imaginer un chevalier fourbe, mais ce mage me donna cette impression plusieurs fois par la suite... À peine j'eus fini mon petit soliloque, que le public fut galvanisé. Enfin seulement en partie, les hommes d'esprit appréciant les bonnes paroles. Je pense que tu peux comprendre que certains rustres n'aiment pas que l'on pare en pleine action. Évidemment, si le chevalier m'avait attaqué à ce moment, il aurait corsé les choses. Eldaln se contenta de me répondre avec une phrase du style: "Je vais te dépasser et devenir ton maître", je ne me souviens plus très bien... Puis le combat reprit.

Sa position changea d'un coup. D'une posture de repos, il s'était préparé à riposter. Oh je pouvais voir qu'il ne plaisantait pas dans son regard et que ce combat représentait plus qu'un simple divertissement. Lui aussi veut gagner à tout prix et je l'appris à mais dépend. Le temps passa assez lentement, car aucun de nous deux ne bougeait. À l'époque, peu importait, tant qu'un jour il me frappait, mais maintenant, je pense qu'il devait réfléchir à une tactique pour m'attendre. Ce n'est pas que j'étais fort, loin de là, mais je lui avais peut-être fait une bonne impression. À moins qu'il ne fût quelqu'un de prudent, mon avis se partage même aujourd'hui...

Soudainement, il courut vers moi et commença à faire pleuvoir une pluie de coups! C'était assez soudain en effet et voilà pourquoi j'eus un peu de mal en début, mais plus l'échange durait et plus je réussissais à le parer. Mon épée me procurant la vitesse qu'il me fallait et mon entraînement étant quasiment similaire à celui du chevalier, je n'avais que très peu de mal à renverser la situation. Au fur et à mesure, j'arrivais à arrêter sa lame avant même qu'elle ne s'approche dangereusement. Bien évidemment, arrogant que j'étais, j'ai joué la carte de l'imprudence et j'ai lancé une contre-attaque. Rapide efficace, si seulement il n'avait pas lu dans mon jeu. Ce n'était pas drôle de penser piéger un adversaire alors que celui-ci connaissait votre prochain mouvement.

Eldaln para donc élégamment d'un coup d'épée puis il fit quelque chose de vraiment étrange: Il lâcha son arme... Je n'eus même pas le temps de réfléchir que sa main avait foncé sur moi pour me frapper d'un coup de paume meurtrière. Bien sur, imagine-moi à cet âge me prenant un coup du plat de la main... Cela ne m'impressionnait pas du tout. Mais ce moment ne dura pas longtemps. Quelques secondes après qu'Eldaln m'est porté ce coup, je ne compris pas ce qui se passait, un étrange sentiment envahit mon bras armé. Je ne comprenais pas ce qui se passait, je savais ce que cela faisait de se prendre un coup, mais là c'était du nouveau qui m'arrivait. Ce sentiment est assez compliqué à décrire en fait. Imagine que tu sois resté dans la même position pendant des heures avec un poids sur ton épaule. Celle-ci en recevant plus de sang, elle s'ankylose et bien voilà ce qui s'était passé. Bien sûr, ignorant que j'étais je ne savais pas ce que c'était mais cela ne changeait rien au fait: plus de bras droit pour le moment. J'étais bien garni avec ça...

En effet, je ne pouvais plus utiliser du tout mon bras d'arme et justement ma Speed Blade tomba sur le sol. Eldaln semblait savourer sa victoire, du moins je le pensais à ce moment. Mais il fallait croire qu'il n'avait pas remarqué quelque chose auparavant. Te souviens-tu de mon entrée au stade? Lis l'avant-dernière lettre. Je possédais dans ma main gauche, ma Tachi. Cela veut dire que je suis ambidextre. Eh oui, mes deux bras peuvent aussi bien porter des armes l'un que l'autre, c'est pratique lors d'un duel. Mais une question n'était encore pas élucidé, comment m'avait-il paralysé le bras? Je ne comprenais pas du tout comment il s'y était pris jusqu'à ce que je vis une marque sur mon épaule. Des lettres étranges. Cet Eldaln possédait une magie que je ne connaissais pas le moins du monde à l'époque, la Yami no Moji.

Enfin de toute façon, je ne m'en souciais pas. Il gâchait sa magie à me maintenir comme ça, car je pouvais toujours utiliser mon arme et pas plus mal qu'avec l'autre bras. Je me souviens avoir gardé mon calme et ramassé mon épée. Mais avant de passer à l'attaque, j'ai aussi décidé d'utiliser ma magie. Ma seconde magie. Ça allait être intéressant, car aucun signe distinctif ne pouvait la distinguer. Ainsi, il ne saurait pas que je la pratique, mais ma vitesse serait fortement accru et celle-ci plus la Speed Blade, j'obtenais un combo plutôt pas mal. Oh bien sûr ce n'était pas parfait, mais déjà efficace. Je me précipitai alors vers lui grâce à mon gain de vélocité et je l'attaquai de toute part avec ma lame. Il était doué certes, mais pour se tirer de ma vitesse, ce n'était pas une partie de plaisir. Oh que non. Surtout quand l'on ne possède pas d'arme.


Aerar Velaryon,


[Résumé: Pleins d'attaques de tous les côtés en fait... Je "joue" avec toi grâce à ma vitesse et à celle de la Speed Blade Very Happy]
Eldaln Silhae

Eldaln Silhae

Messages : 120
Date d'inscription : 14/07/2012
Âge : 26
Guilde : Chevalier Runique
Magie / Malédiction / CS : Runes
Magie / CS Secondaire : Yami Ecriture

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.080
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: 1 VS 1 Le Mogwaï Affamé VS Le Chevalier Servant!   1 VS 1 Le Mogwaï Affamé VS Le Chevalier Servant! EmptyMar 4 Sep - 13:13
Le coup avait porté ses fruits, mais ça n'avait pas eu l'air de perturber son ennemi plus que ça. Bien sûr, lorsqu'on perd sa main principale, des conséquences plus ou moins flagrante s'ensuivent, mais loin de se laisser démonter, le guerrier ramassa son arme avec l'autre main en vue d'un deuxième assaut. Tout bon combattant qu'il soit, il s'était également entrainé avec sa main gauche, néanmoins, il ne fallait pas crier à l'inutilité de sa rune car il venait de lui paralyser tout un angle potentiel d'attaque.

Eldaln qui s'était reculé réfléchissait rapidement à la suite des événements. Il fallait qu'il attaque pendant qu'il avait encore le temps, que ce soit à l'épée ou aux poings, peu importait. La question restait où, et surtout, comment devrait-il porter ce coup afin qu'il soit décisif? Car pour le moment, son adversaire n'avait pas l'air trop amoché, le combat se promettait de durer encore un moment. ~Il à paré mes attaques plutôt facilement la dernière fois, il est plus rapide qu'il n'y parait... Un face à face direct, c'est me mettre en difficulté, comme prévu je vais devoir faire appel à la ruse pour l'avoir~

Le chevalier ne lui laissa cependant pas le temps de tergiverser d'avantage et le chargea à son tour. Avec la même tactique, ou plutôt le manque de tactique que représentait une charge directe, mais cette fois les choses se montreraient différentes. En effet, le manque d'épée pour parer est un inconvénient à ne pas négliger, mais Eldaln s'était entrainé à lutter contre des adversaires armée à main nues, et dès que son premier coup fut lancé, il se déroba au dernier moment afin d'esquiver ce dernier. D’extrême justesse, une rayure sur la carrosserie, mais suffisamment effrayante pour instantanément dire au chevalier que quelque chose n'allait pas. Et en effet, le second coup parvint la seconde d'après, stoppé avec le même timing par la plaque de métal ornant son avant bras ainsi que sa Black Armor pour amortir le choc. Celui-ci était moins puissant que si le guerrier avait frappé avec sa main droite, mais cette pièce d'armure n'était pas crée à cet usage. Pourtant il dû l'utiliser plus d'une fois.

Eldaln tenta d'esquiver tout ce qu'il pouvait, se dérobant sans cesse et perdant du terrain sur Velaryon. Et quand il ne pouvait pas esquiver, il devait parer avec ce qu'il pouvait. Bien que sa Black Armor soit une protection efficace contre les lames, ses écailles se creusèrent rapidement de sillons sanguinolents, et il se doutait que le lendemain aurait son lot ecchymose. Là, il était mal, et si ça continuait comme ça, il devrait rapidement abandonner si il ne voulait pas y passer. En revanche, aucune faille pour contre-attaquer, son adversaire était une tornade et il ne pouvait pas porter une attaque sans en recevoir les conséquences en retour. Cette fois, ses soupçons se confirmèrent: cette soudaine célérité était d'origine magique. Provenait-elle de son arme, de lui ou d'autre chose? Il n'aurait su le dire, mais en tous cas, une seule chose importait: il fallait briser cette furie. Des frappes conventionnelles, même dans le simili-art martial qu'avait développé Eldaln n'aurait pas été suffisamment efficace pour le stopper net, mais avait même d'y réfléchir, il fallait trouver un moyen de pouvoir les porter.

En revanche, lorsqu'il s'agissait se porter une frappe dite "expérimentale", le chevalier se trouvait dans son domaine. Ayant appris à se battre principalement seul, ne comptez pas sur lui pour sortir une botte parfaite avec un fleuron en riant d'un air snob. ~Si je ne peux pas le frapper sans prendre moi même un coup, soit!~
Eldaln abandonné soudainement sa garde et laissa le prochain coup de lame l'atteindre directement sur le flanc droit avec force. Il ignora la douleur et pénétra brusquement dans la garde de son adversaire. Rassemblant toutes ses forces, il lui balança un uppercut avec son poing-lame en plein dans l'abdomen, le pliant en deux sous le choc. Il ne lui laissa cependant pas le temps de souffler et prit l'instant d'après sa tête entre ses deux mains pour lui asséner un coup de boule titanesque. En général, c'était un technique qui coutait aussi cher à l'un qu'à l'autre, sauf que cette fois, l'un avait des écailles pour amortir et durcir l'impact. L'autre non. Un grand cri monta des tribune lorsqu'ils virent le guerrier tituber, quelque peu étourdi par le choc.

Eldaln jeta un rapide coup d'oeil à la blessure qu'il avait dut accepter pour se tirer de là. Une entaille sans résistance, et bien qu'amortie par la Black Armor, elle l'avait plutôt violemment touché. Il lui avait rendu l'appareil avec son poing-lame, mais il ne savait pas encore l'étendue des dégâts qu'il avait réussi à infliger de son côté
~C'est le moment de récupérer mon dû!~
Son épée résidait, toujours plantée fièrement dans le sable derrière Velaryon. Bien évidemment, marcher jusqu'à elle, pousser le colosse et la ramasser tout simplement aurait été une invitation à lui crier "je t'en prie, frappe moi!", mais Eldaln avait assez honnêtement du mal à l'imaginer agir ainsi. Ça ne semblait pas être son genre, et des deux combattants, il était peut-être même plus chevalier que lui. Il se rabattit pour justifier son geste à une autre excuse, qui elle, était indéniable: ça manquerait de classe. Alors faisons les choses en beauté!

Le chevalier aux cheveux de feu fonça de nouveau sur son adversaire, mais au dernier moment s'accroupit, pied en avant de façon à réaliser un véritable tacle sur la terre battue. Il n'eut pas le temps de voir ci ce dernier avait fait des dégâts car son objectif véritable se trouvait juste derrière. D'un geste quelque peu triomphant, il se mit à genoux, pivotant pour faire de nouveau face à son adversaire et posa la main sur le pommeau. Une fois bien stable après sa manœuvre, il bondit en avant, décrochant l'épée de sa prison et entamant de nouveau les hostilités avec une estoc propulsée vers le guerrier. Il fallait qu'il lui place une autre rune, c'était le moyen le plus sûr pour lui de décrocher cette victoire
Velaryon Aerar

Velaryon Aerar

Messages : 139
Date d'inscription : 03/06/2012
Âge : 23
Guilde : Sabertooth
Magie / Malédiction / CS : Kanso
Magie / CS Secondaire : High Speed Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.280
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: 1 VS 1 Le Mogwaï Affamé VS Le Chevalier Servant!   1 VS 1 Le Mogwaï Affamé VS Le Chevalier Servant! EmptyMar 4 Sep - 19:07

Le Mogwaï Affamé VS Le Chevalier Servant!

Ce combat fut mémorable... Voilà pourquoi j'ai voulu te le raconter, c'était une véritable bataille entre deux mages voulant se battre jusqu'à la fin. Bon, je reprends mon récit désormais. Je disais donc, que la vitesse de ma lame couplée à ma seconde magie augmentait sensiblement la célérité de mes assauts et arrivait à mettre en difficulté le chevalier. Évidemment, une pluie de coups comme ça me fatiguait. Et bientôt je devais rompre la distance et me séparer de mon adversaire. Les impacts étaient puissants mais à chaque fois que je touchais son armure, je sentais que celle-ci était étonnamment dure et résistante. C'était étrange mais je ne m'en souciais guère. Seules les grimaces de douleur d'Eldaln m'intéressaient, rien d'autre. Bien évidemment, je ne m'attendais pas à ce qui se passa par la suite.

Le jeune chevalier était tout de même mains nues, en essayant de parer des coups d'une épée bien maniée, si je puis dire. Oh bien sûr, étant un mage runique, il avait dû être entraîné pour combattre un adversaire sans armes, mais tout de même. Je m'étais dit qu'il devait être d'un niveau très supérieur à moi et que je devais non pas arrêté, mais redoubler mes coups. Mais je bien évidemment, je tombai dans son piège. Eldaln m'avait laissé une énorme faille. Un trou immense dans sa garde. J'étais si idiot à l'époque... Bien évidemment, je pris ceci pour une erreur et je plongeai ma lame sur son flanc droit. Ce fut une plutôt bonne blessure qui me valait les huées du public. Ouais, il avait choisi leur candidat et ce n'était pas moi. Décidément non.

Enfin ils furent heureux de voir que ce n'était qu'une ruse, car le chevalier me lança un coup de poing qu'il avait renforcé avec une lame plutôt étrange. Alors que je me pliais en deux par réflexe, il fit une chose insensée: Il me donna un coup de boule. Bien sûr, en le voyant préparé son attaque, moi aussi j'avais décidé de frapper... Encore une erreur de ma part, j'en commettais bien trop à mon gout, car il possédait une sorte de protection. Sa peau s'orna d'une espèce de peaux écailleuse noire, luisante au soleil. Et bien sûr, je pris la plupart des dégâts.

Je reculai alors pour ne pas me prendre un autre coup et pour casser une nouvelle fois la distance. Ce satané public hurlait de joie. Tu ne peux même pas t'imaginer à quel point j'étais énervé... Mes côtes me faisaient souffrir le martyre presque autant que mon crâne. En y regardant mieux, j'aperçus que son poing possédait une arme étrange qui prolongeait ses phalanges. Une sorte de lame intégrée qui avait, lors de l'attaque, bien attaqué la chair de mes côtes. Enfin j'étais habitué à la douleur, mais là, il en fallait plus que j'encaisse de dégâts plus sérieux, sinon c'était la fin... C'est à ce moment-là que je me rendis compte que son écriture m'handicapait réellement... J'avais toujours eu l'habitude de combattre avec deux lames, mais cette fois-ci, j'étais condamné à n'en avoir qu'une. Du moins, c'est ce que je pensais. Je m'étais dit que sa rune n'allait pas durer tout le combat, cela serait épuisant pour lui. Toujours est-il qu'il ne me laissa que peu de temps pour reprendre mon souffle car il lança encore une fois un assaut!

J'étais donc en train de récupérer, quand le chevalier me fonça dessus. Bien sûr, imagine-moi, voyant mon adversaire plus petit et maigre que moi, qui me fonce dessus, je pouvais bien me demander ce qu'il faisait, néanmoins, je me mis tout de même en garde. Il devait encore me réserver une rune de paralysie et ça, je ne pouvais le laisser faire. Ainsi, lorsqu'il fut à une distance proche de moi, je fis un moulinet horizontal avec mon épée afin de le balayer, mais il avait disparu. En effet, Eldalnavait glissé sur la poussière du stade pour passer entre mes jambes et arriver derrière moi. Je fis volteface et j'aperçus finalement son but: L'épée qu'il avait plantée auparavant....

Il récupéra alors l'arme puis se releva en s'époussetant. Incrédule, je me souviens être resté comme ça quelque temps, sous les rires du public. Je te jure que si je pouvais monter dans les gradins et massacrer tous les spectateurs sans être disqualifiés, je l'aurais fait sans hésitation. Enfin j'avais finalement repris mon calme et j'étais prêt à lancer une contre-attaque. Il me fallait d'abord réfléchir et tu sais qu'à l'époque, c'était au combien difficile. Comment battre ce mage qui était très doué avec une arme en main et qui en plus pouvait paralyser des membres.Évidemment, le combat à distance semblait propice et c'est pour ça que je devais vite réagir.

En effet, après à peine une minute, je savais quoi faire, mon cerveau me faisant mal n'ayant pas l'habitude de l'utiliser. Ma côte aussi, ainsi que mon front à cause du coup de boule. Mais je fus tout de même prompt à réagir et je commençais mon attaque. En courant vers Eldaln, je lui lançais ma Speed Blade en plein sur lui. Je ne visais rien de spéciale, juste le toucher m'importait déjà. Ensuite, j'utilisai ma magie secondaire pour bouger avant qu'il réagisse en lancent trois dagues sur son côté droit. En une seconde, je fus derrière lui à lancer un tomahawk et finalement, à côté droit, j'invoquais mon Explosing Blade et lui assenai un coup de haut en bas, dévastateur, du moins je l'espérais. Pour mieux t'illustrer, je te joins un petit dessin montrant ma tactique.

J'espère que tu te portes bien qui que tu sois.


Dessin Joint:
 

Aerar Velaryon,


[Résumé: Mon dessin explique bien Very Happy Bon j'ai oublié qu'il te lançait la speed blade sur la position initiale Razz Après ça, Aerar va être crevé hein XD]


Dernière édition par Velaryon Aerar le Mer 5 Sep - 6:57, édité 1 fois
Eldaln Silhae

Eldaln Silhae

Messages : 120
Date d'inscription : 14/07/2012
Âge : 26
Guilde : Chevalier Runique
Magie / Malédiction / CS : Runes
Magie / CS Secondaire : Yami Ecriture

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.080
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: 1 VS 1 Le Mogwaï Affamé VS Le Chevalier Servant!   1 VS 1 Le Mogwaï Affamé VS Le Chevalier Servant! EmptyMar 4 Sep - 22:34
Visiblement, le public qui s'attendait à un spectacle quelconque mais sympathique semblait apprécier les déboires des deux hommes dans l'arène. Après tout, ils n'étaient que deux minuscules silhouette qui n'exploitaient quasiment pas le gigantesque espace qui leur était offert, mais qu'importe: toute l'action était concentrée là. L'attaque du chevalier fut contrée, comme il s'y était attendu, mais il était parvenu à son but: maintenir la tension. Ne pas le laisser souffler, et surtout, ne pas laisser le temps à la rune de se consumer. Il en possédait encore deux de tracées, et il estimait avec ses réserves de magies pouvoir en tracer une restante, mais il lui faudrait un minimum de calme.

Le chevalier sentait qu'il était de plus en plus difficile de se concentrer. L’ivresse du combat le prenait, et la fatigue qu’engendrait ses propres mouvements était un ennemi parmi tant d'autres. La chaleur du soleil, les cris constants autours de lui qui avaient un pouvoir assommant... Malgré ses efforts pour rester lucide, la part entre esprit et instinct changeait sans cesse, et souvent plus vers le côté bestial que l'autre. Il sentait son sang s'écouler des multiples blessures qu'il avait reçu en peu de temps... Aucune mortelle, ni même gênante, du moins pour l'instant, mais il ne pourrait pas combattre indéfiniment avec ce type de plaies

Le colosse quant à lui, bien que l'uppercut ai fait des dégâts semblait comme lui être loin de s'avouer vaincu. Si ce n'était pas un véritable enchantement? Lui qui était venu pour la gloire et la fortune, il tombait littéralement sur son alter ego, semblable en bien des points. Eldaln n'eut pas le temps de s'éterniser sur la façon dont le sort était bien fichu, la prochaine attaque arrivait déjà. Et pendant sa charge, le guerrier lança son épée. Quiconque autre que le chevalier aurait été étonné, mais Eldaln faisait déjà partie du club très fermé pratiquant le lancer de ce projectile certes peu conventionnel. Bon, si ce "sport" n'était pas le plus pratiqué, c'est qu'il avait ses raisons, la première, non négligeable, c'est qu'un coup d'épée assené "à l'ancienne" faisait diantrement plus de dégâts, en revanche, l'effet était indéniablement le même: si on peut "facilement" esquiver une petite dague ou une flèche, une épée massive et tournoyante obligeait à décrire un arc d'esquive large. Eldaln, se pliant aux inconvénient et aux avantages de sa propre technique amorça une roulade pour esquiver le projectile.

Malheureusement, il y avait un paramètre que ce dernier avait un peu trop vite oublié: la vitesse du guerrier. A peine fut-il hors de danger que son adversaire continuait sa charge, lui passant complètement autour. Le chevalier porta un regard juste à temps pour voir son ennemi, et trois éclats métalliques au soleil. Sans avoir le temps d'identifier ce dont il s'agissait précisément, il balança son épée devant lui en un coup circulaire, à l'instant estimé et un violent bruit de métal retentit. Deux dagues volèrent, repoussé par l'impact, mais une troisième vint se ficher dans son épaule malgré ses protections. Eldaln etouffa un son entre ses dents. Le pire dans tout cela, c'est qu'il avait perdu la trace de son adversaire tant il était rapide et le forçait à se concentrer sur ses attaques. Il pivota sur lui-même et aperçu un bout de la cuirasse de son ennemi, mais ça, c'était presque anodin. Une autre forme tout aussi rapide émit un sifflement lourd dans sa direction. Sans même réfléchir, le chevalier se jeta à terre et se releva l'instant d'après dans la direction qu'il avait estimé comme étant la prochaine position de son adversaire.

Réagissant au tac-au-tac, c'est sans vraiment réfléchir qu'il bloqua la nouvelle lame du guerrier avec la sienne. Il savait pertinemment que vu la puissance du gaillard et de l'arme, il allait prendre cher malgré sa garde en posture accroupie, mais l'effet fut au delà de sa pensée. L'impact lui explosa littéralement à la face, couvrant l'espace d'un instant tout son corps d'écailles d'ébènes. Eldaln lâcha son épée sous l'impact qui vola il ne savait-où, quant à lui, il fut violemment projeté en arrière, quasi-inconscient. Son armure l'avait empêché d'être brûlé comme il aurait dû l'être, néanmoins, comme tout être humain qui se respectait, il avait été sensiblement effleuré par l'impact de l'explosion. Il git à terre pendant quelques secondes. Un voile troublait sa vision et ses oreilles sifflaient encore. Un goût pâteux désagréable lui pris la bouche. Il était conscient, mais tellement sonné qu'il avait du mal à rassembler les fragments de sa pensée qui s'était dispersés. Néanmoins, un clameur semblait l'aider à les unir. Des clameurs, des dizaines, des milliers. Après tout, ils se trouvaient dans une arène, n'est-ce pas? Cette réalisation permit au chevalier d'ouvrir de nouveau les yeux

Étalé à terre, il avait tous les symptômes du type complètement KO. Lorsqu'il tenta de se relever en posant le coude à terre, puis sa main, cette dernière tremblait avec une violence absurde, menaçant de se dérober à tout instant. Se faisant violence, il se releva avec difficultés, manifestant de plus en plus de force et d'assurance malgré tout. Passant sa manche sur sa bouche pour en essuyer le sang qu'il avait craché, il fixa son adversaire des yeux, l’œil plein de défi. Tous deux semblaient exténués, le colosse lui, semblait avoir brûlé toutes ses réserves de magie. Mais des deux, c'était lui le moins bien parti: blessé, bien plus que lui, il n'avait pas réussi à le mettre hors d'état de nuire assez tôt. Sa plaie au flanc commençait à se faire sourde mais puissante. Les deux combattants s'observaient, visiblement lessivés mais résolus à ne pas abandonner. Une certitude cependant: le seul gagnant sera celui qui aura porté le coup décisif lors du prochain assaut. La foule le savait également et criait le nom de son favoris, car dorénavant, les chances se valaient à 50/50

Dans une parodie de cette scène dessinée par un homme dont le talent est de raconter une histoire, la scène se serait soldé par un profond dialogue philosophique sur le sens du combat ou de l'amitié. Malheureusement, Eldaln avait la bouche trop sèche pour parler et l'esprit trop agité pour penser à autre chose qu'à la meilleure façon de mettre Velaryon à terre, tournant autour de ce dernier comme un prédateur estimait une proie valeureuse, jusqu'à ce qu'il trouve un angle qui semblait lui correspondre. Il n'avait pas de lame, il avait son pugilat. Cela ferait l'affaire. ~La rune ne mettra pas longtemps avant de se consumer, c'est ma dernière chance~

Ce fut le chevalier qui commença les hostilités. Il se projeta sur son ennemi, variant plusieurs postures, lui laissant imaginer différents angles d'attaques. Il feinta à l’extrême limite pour briser sa garde, puis s'accroupit de nouveau afin de réaliser un tacle. Les meilleures tactiques sont celles qui marchent deux fois, pas vrai? Et comme dans la fois précédente, qu'est-ce qui l'attendait? Sa fidèle lame, qu'il avait bien prit garde de placer derrière son ennemi lors de la séquence far-west. Il agrippa cette dernière, mais loin de la retirer profita de son élan et de la solidité avec laquelle elle était enfoncée pour pivoter autour d'elle et pour se redresser, droit vers son assaillant (ou plutôt ici vers l'assaillit), poing-lame gauche préparé pour un direct mémorable. Il était sûr que son adversaire aurait plus vite comprit et se retournerait bien plus rapidement, mais pour le coup, peu importait. Peu important où il toucherait, car son unique but était de faire du dégâts avant de tomber lui-même. Son gantelet crépita et la rune sembla prendre vie l'espace d'un instant. Paralysis!
Velaryon Aerar

Velaryon Aerar

Messages : 139
Date d'inscription : 03/06/2012
Âge : 23
Guilde : Sabertooth
Magie / Malédiction / CS : Kanso
Magie / CS Secondaire : High Speed Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.280
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: 1 VS 1 Le Mogwaï Affamé VS Le Chevalier Servant!   1 VS 1 Le Mogwaï Affamé VS Le Chevalier Servant! EmptyDim 9 Sep - 0:02

Le Mogwaï Affamé VS Le Chevalier Servant!

Cela fait déjà quelques lettres que tu suis ce délicieux combat qui eut lieu lors de mon passé et tu peux désormais t'imaginer que c'est bientôt la fin du récit... Eh oui, malgré l'amusement que j'ai ressenti durant cette intense bataille, il est évident que continuer à un rythme aussi poussé, cela n'allait pas être possible. Je pense que si je n'avais été pleinement conscient, j'aurais mesuré un peu plus mes dépenses magiques, mais il faut croire que je n'y pensais pas. Ou plutôt, que tout ce qui comptait, c'était de m'amuser. Oui je crois que c'est ça, le principal but c'était mon plaisir, la joie de participer à un combat épique. Je crois même que ce jour-là, le public en eut pour son argent. Donc, je pense que je devrais te raconter la suite de notre beau combat alors la voilà:

Mon assaut n'avait pas été des moindre. Évidemment, une telle arrivée d'arme, même de la part d'un mage de Kanso, c'était quelque chose qui pouvait avoir un côté... Surprenant. Surtout que je n'eus pas à utiliser mon espace inter-dimensionnel plus d'une fois. En effet, je portais à l'époque, toujours trois dagues et trois tomahawks sur moi. Caché un peu partout et dont la place changée toutes les semaines. Donc, ses actions ne m'ont pas énormément coûté de magie, car seuls l'épée imposante qu'était mon Explosing Blade, venait vraiment de nulle part. La dépense magique la plus importante fut celle de ma High Speed Magic. Je l'avais appris il y a longtemps, en dernière année de l'académie. Je m'étais dit que vu mon niveau, il me fallait quelque chose qui puisse me renforcer encore plus et au lieu de ça, j'avais préféré la fameuse magie de la vitesse, pour contrer à mon surplus de poids.

Toujours est-il que malgré toutes ses dépenses, elles avaient servi et mon attaque avait en très grande partie, eut Eldaln. Le Speed Blade était une épée fine et effilée, ce qui rendait son lancé plutôt facile comparé à un énorme espadon, voilà pourquoi, je l'avais lancé. Bien sûr, le chevalier était un mage entraîné et facilement, il esquiva en une roulade mon arme. Évidemment, le but rechercher était de le toucher, mais surtout de focaliser son attention sur deux choses: pourquoi lançais-je ma seule arme et pourquoi je n'étais plus devant lui. C'est ainsi que j'arrivais sur son flanc droit prêt à jeter mes deux dagues de lancer.

Encore une fois, je ne cherchais pas vraiment à le toucher, mais à le focaliser sur ces petits soucis. Franchement, Quels dégâts peuvent bien infliger des dagues de 20 centimètres, ou encore un petit tomahawk lancé. Quasiment rien, et pourtant, aucun guerrier ne pouvait s'empêcher de les éviter ou les parer. C'était comme si chaque projectile était une menace vitale qui devait être arrêtée. Bien sûr, à force d'esquive et de manoeuvre afin d'éviter cela, le chevalier réagit au quart de tour. Mes dagues rencontrèrent l'acier de son épée et virevoltèrent, tandis que je lançais une de mes hachettes. Cette fois-ci, il plongea afin de ne pas la prendre en pleine tête et il fonça directement là où il avait prévu que j'aille. Là où je voulais qu'il soit.

En effet, j'étais complètement fou à l'époque, certain me soupçonnait d'avoir ce qu'on appelle le "syndrome de la Tourette", ce qui évidemment et faux, mais pourtant, en situations de combat, il m'arrivait de réfléchir. Tout du moins lorsque j'avais élaboré cette tactique deux ans plus tôt. Ainsi, lorsque je fus à deux mètres d'Eldaln, je sortis de mon autre dimension, l'arme que je pouvais considérer à l'époque comme ma plus puissante: L'Explosing Blade. Cette épée est une énorme lame qui provoque des explosions. Plus le mage est puissant, plus l'attaque est monstrueuse. Bien sûr, à cette époque, je n'étais pas aussi fort que maintenant.

Toutefois, ma force suffit pour nettement faire mal à Eldaln. Il était en position accroupie qui lui accordait plus de défense en effet, mais elle avait un point faible. Il avait en cette position aucune flexibilité. Je veux dire par là, que s'il était resté debout, il aurait pu plier ses jambes en prenant l'attaque pour recevoir moins de dégâts, alors qu'ainsi, toute la force de l'explosion lui arrivait en plein dessus. Surtout à cause de son manque de force, Eldaln se montrait sous un jour mauvais. L'attaque sembla ébranler le mage au plus au point et la preuve fut après que nos deux corps furent séparés durant l'explosion. Le choc me toucha peut-être autant qu'Eldaln voire plus. Au bien sûr, je savais que je ne pouvais gagner ce combat. C'était certain. Et je suis sûr que tu seras déçu par la fin de cette correspondance.

Enfin, nous étions en train de nous relever, chacun d'entre nous évalua la situation. Il n'avait plus son épée. L'explosion l'avait sérieusement endommagé. Il semblait exténué et à bout de souffle. Le combat était presque fini, c'était sûr. Enfin, je n'avais pas pris connaissance de mon propre état. C'était pitoyable. Je semblais sur le point de m'écrouler. Mes jambes flagellaient, mon bras gauche portait toujours l'énorme épée mais il semblait épuisé, quant à mon bras droit, il semblait se remettre de la rune et celle-ci avait perdu une très grande partie de sa puissance. Une trop intense utilisation de la High Speed Magic couplée à l'explosion que je venais de prendre, cela allait me coûter cher. Alors que j'étais en train de réfléchir à une façon d'en finir, enfin, avec cet homme qui me résistait autant, il me tournait autour, tel un prédateur attendant un relâchement de la proie. Les cris du public s'étaient encore intensifiés depuis l'attaque et désormais, le stade devait être autant en faveur de moi que de lui. Cela prouvait à quel point j'avais retourné la situation.

Malgré cela, le combat n'était pas fini. Oh que non, Eldaln le savait aussi et c'est pourquoi, il me chargea. Encore une fois, il n'avait plus son épée et seule sa force de frappe pue l'aider. Il lança des feintes sur tous mes points faibles que j'essayais de couvrir avec mon armure du mieux que je pouvais, mais ses frappes étaient précises et me pouvaient quasiment toutes me toucher. Mais son erreur ne tarda pas. Il avait placé sa lame derrière moi et avait recommencé un tacle sauf que cette fois-ci, malgré les jambes qui me faisaient défaut, je fis un bon et j'évitai le balayage. La réception fut néanmoins rude et je tombai à genoux. A peine je fus par terre, que je concentrai toute la magie qu'il me restait dans ma lame. Je ne comptais pas gagner, oh que non, mais je voulais l'emmener avec moi dans la défaite. Ainsi, lorsque Eldaln fut arrivé vers moi, j'eus balancé mon arme en espérant rencontrer la sienne pour créer une explosion immense qui nous ferait mettre KO tous les deux.


Aerar Velaryon,


[HRP: Voilà, je pense que le combat va bientôt finir :3 Je posterais un rp de conclusion après le tiens et je pense que notre magnifique combat aura pris un terme non? Smile]
Eldaln Silhae

Eldaln Silhae

Messages : 120
Date d'inscription : 14/07/2012
Âge : 26
Guilde : Chevalier Runique
Magie / Malédiction / CS : Runes
Magie / CS Secondaire : Yami Ecriture

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.080
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: 1 VS 1 Le Mogwaï Affamé VS Le Chevalier Servant!   1 VS 1 Le Mogwaï Affamé VS Le Chevalier Servant! EmptyDim 9 Sep - 23:24
Ainsi ça finissais comme ça? Eldaln, comme si il voyait la scène au ralentis, vit son adversaire faire volte-face, l'épée au poing. Et il reconnu la lame, qui n'était pas comme les autres: c'était celle avec laquelle il avait produit l'explosion qui l'avait presque mis au tapis, et il n'y avait pas de raison pour qu'elle ai perdu cette propriété entre temps. La lame de son gantelet et de Velaryon se dirigèrent lentement pour sa perception l'une vers l'autre. Il n'avait aucun moyen de l'esquiver, de même dévier l'attaque reviendrait à prendre l'épée directement sur son corps. Non, en fait c'était parfait. Dans un dernier effort poussé par un élan d'orgueil, Eldaln banda ses muscles et se prépara à réaliser l'impact aussi violent qu'il le put. Son champs de vision rétrécit et s'occulta, le monde cessa d'exister ailleurs que sur ce minuscule espace. Cette collision entre les deux lames.

Explosion.

=======

Un grondement sourd raisonnait dans l'esprit du chevalier. Ce dernier flottait dans un mer sombre, calme et paisible, néanmoins, un élément étranger à ce monde venait avec insistance pour percer cette tranquillité. Un soleil déchira soudain les cieux. Le chevalier ouvrit les yeux, un voile rouge obstruait sa vision mais l'astre solaire le pénétrait sans problème. Des ombres se mouvaient tout autour de lui, avec frénésie mais une coordination qui révélait une certaine habitude. Le chevalier eut un rictus mental. ~On dirait que c'est fini pour moi en tous cas...~

=======

Donc, je récapitule: vous comportez de sévères lésions ainsi qu'un nombre d'hématome impressionnant: au torse, aux bras, au bassin... Bref. Vos coupures ne sont que superficielles et déjà guéries pour la plupart, prenez garde cependant à celle à votre flanc qui devrait prendre encore un moment à cicatriser, évitez la course, ou l'escrime en général dans la prochaine semaine car vous risqueriez de le regretter. Quant aux explosions, là c'est le pompom... Vous ne présentez apparemment aucune brûlure, contrairement à votre "compagnon d'arme"
(elle insista sur les guillemets), en revanche, votre épaule gauche est complètement démise et en charpie, hors de question d'enlever l'attelle jusqu'à nouvel ordre. Pour ce qui est du reste...

Eldaln écoutait plus ou moins l'étendue des dégâts que lui listait une charmante demoiselle aux cheveux de feu d'une voix monocorde mais engagée, comme si elle était constamment prise par son travail, mais qu'elle y mettait du cœur à la tâche. Le chevalier n'osa pas l'interrompre et la laissait lister les comportements qu'il devrait adopter dans les quelques jours, car après tout, il s'agissait d'informations qui pouvaient potentiellement se révéler pratiques. En revanche, si il parvenait à trouver les plages horaires où la rouquine serait libre, il aurait bien été tenté de lui rendre une visite de courtoisie en remerciement pour prendre soin de lui. A l'occasion, il jetait un coup d'oeil à son camarade de chambrée à un mètre de lui à peine, lui aussi dans un lit, avec un petit sourire complice. Tous deux avaient bien morflé, néanmoins, paradoxe de la nature humaine, il n'y avait parfois rien de mieux qu'une bonne baston pour nouer des relations

L'infirmerie du Domus Flau était l'une des plus performante du pays, car l'une des plus exploités. Il fallait aussi dire qu'une part non négligeable des revenus de l'arène y atterrissaient directement, sans quoi les stars éphémères tiendraient bien leur titre. Véritable annexe au bâtiment, elle était grande, spacieuse et sillonnée de couloirs menant à autant de chambres. Le blanc dominait ici, et une inexplicable odeur de "propre" transpirait de l'établissement en entier. Pas de fioriture: la chambre au design épuré ne comportait qu'une table de chevet pour chaque, et une bibliothèque dans le fond, sans compter la délicieuse créature qui y résidait. Dépouillé, certes, mais il fallait bien s'y faire une raison, puisque pour le moment, le chevalier n'avait pas l'autorisation de quitter cet endroit. Enfin, si, il pouvait, et comme beaucoup d'autres, tel un héros de roman il avait déjà quitté un lit bien avant que cela soit conseillé. Et comme le autres, il l'avait regretté: moralité, si il n'y a pas de princesse à sauver, écouter le doc'.

Je vous laisse donc l'instant, reposez vous bien, et surtout pas de grabuge.
Elle se tourna vers Velaryon, d'un air accusateur. Ça vaut aussi pour vous! Et sur ces mots, la rouquine sortit de la pièce, laissant les deux guerriers à eux mêmes. Eldaln contempla un instant son attelle qui maintenant son épaule en place. Il n'y avait pas à dire: elle lui faisait un mal de chien, et ça allait se révéler problématique. Néanmoins, le chevalier n'en restait pas moins bon joueur. Il tourna sa tête vers son ancien adversaire, et lui en remuant, son sourire se transforma en rictus de douleur

Bien joué pour l'arène en tous cas, je dois m'avouer vaincu... Vous possédez un vrai talent pour les armes, vous méritez bien votre place à Sabertooth. Eldaln se relâcha en un soupire et fixa se mit à fixer le plafond. Je dois vous avouer que pour ma première fois à l'arène, ça a sacrément secoué, j'ai eu de la chance de me trouver contre un adversaire honorable et ça faisait longtemps que je ne m'étais pas battu comme ça. L'expérience est à retenter, mais il va falloir que j'évite de forcer autant, après tout, si j'étais constamment blessé, ce serait gênant. En tant que chevalier j'entends. Il fit de nouveau une pause comme si il réfléchissait à quelque chose. J'y pense... Puisque je suis officiellement déclaré hors-service, autant en profiter pour fêter ça, non?
Velaryon Aerar

Velaryon Aerar

Messages : 139
Date d'inscription : 03/06/2012
Âge : 23
Guilde : Sabertooth
Magie / Malédiction / CS : Kanso
Magie / CS Secondaire : High Speed Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.280
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: 1 VS 1 Le Mogwaï Affamé VS Le Chevalier Servant!   1 VS 1 Le Mogwaï Affamé VS Le Chevalier Servant! EmptyMer 12 Sep - 14:47

Le Mogwaï Affamé VS Le Chevalier Servant!

Eh bien, mon cher, voici la dernière lettre que je t'écris pour te parler de ce combat. Comme tu peux l'imaginer, l'issue de celui-ci fut très incertaine. Personne ne suit trop ce qui se passa et c'est pour cette raison que je ne pourrai pas te raconter ceci avec une précision telle que je l'ai fait pendant les cinq précédentes. Donc, je reprends, le choc avait été monstrueux. Non seulement j'avais mis toute ma force dans le coup, mais en plus, Eldaln avait, lui, frappé avec son poing étrange doté d'une lame. Bien sûr, personne ne peut sortir indemne d'une explosion aussi grande et voilà pourquoi je ne me souviens que de ce qu'il s'est passé à mon réveil.

C'était comme d'avoir passé une nuit reposante et j'eus du mal à me réveiller, non pas à cause de la douleur mais à cause de la luminosité de l'endroit où j'étais. Surement une infirmerie au vu des autres lits qui se trouvaient devant moi. Après quelque temps, je réussis à ouvrir les yeux et finalement, une jeune femme aux cheveux ardents se trouvait à mes côtés. Elle était plutôt jolie, mais pas plus que la femme de Sabertooth que j'avais vue autrefois. Elle me regarda d'un air sévère comme si j'avais fait une bêtise. Elle m'expliqua alors mes blessures:

"Eh bien, vous êtes déjà réveillé? Je vous signale que vous nous avez donné du fil à retordre. Non seulement vous avez détruit le terrain avec votre explosion, mais en plus, vous avez pris toute la déflagration en pleine figure. Votre visage comporte une sacrée marque du côté droit, mais vu votre corps, les cicatrices ne vous dérangent pas hein? Bon, sinon vous avez de nombreuses lésions, deux côtes cassées et vous avez de la chance que votre adversaire n'ait pas visé plus bas, car sinon les dégâts auraient été irréparables. Donc je vous interdis de vous battre voire même d'utiliser la magie pendant une semaine. Et surtout: ne buvez pas une goutte d'alcool. Vos analyses sont catastrophiques. Un homme normal serait saoul du jour au matin avec votre taux d'alcoolémie. Ah, il se réveille, je vais le voir."

Après m'avoir annoncé mon état catastrophique elle s'en alla voir Eldalnà ma gauche. C'était assez comique qu'elle m'interdise de boire, car la plupart des médecins qui m'ont vu me disait tous la même chose: "un humain normal serait constamment saoul avec votre sang." Eh oui, je buvais énormément mais par je ne sais quel moyen, je n'arrivais pas à perdre conscience. Ce fut une sorte de talent que j'exploitais au maximum et qui me valut encore plus de remarques que tu ne peux l'imaginer. Enfin, elle récita le diagnostic de mon homologue. Il semblait avoir plus pris des dégâts matériels que moi. Pendant qu'il écoutait le discours, je lui lançais un sourire pour lui montrer que je ne lui en voulais pas et que le combat qu'il avait mené était mémorable. Il me rendit mon sourire et pendant un instant on resta dans cette position, jusqu'à ce que la rousse s'en aille en nous lançant un avertissement. Dès lors, Eldaln se mit à parler et en quelque sorte à déclarer sa défaite et il m'avait demandé de fêter ça avec lui maintenant.

Bizarrement, je ne bus pas immédiatement, car je sentais que je devais faire quelque chose avant. Je le regardais non plus avec un sourire de joie mais plutôt un rictus de désolation. Peu importe qui avait vu le match, je n'étais pas le vainqueur. Loin de là. Il faut dire que même à cette époque où il m'arrivait souvent d'agir comme un fou, j'étais clairement lucide au fond et je pouvais me comporter comme une personne normale. Voilà pourquoi, je m'étais tourné vers lui et je lui disais la vérité:

"Eh bien en toute honnêteté Eldaln, tu fus un adversaire extraordinaire. Plus fort que la plupart que j'ai déjà affrontés j'en suis certain. Malgré le fait que ta magie n'a pas pu être exploitée, tu as réussi à m'envoyer à l'hôpital! Donc soyons sérieux, pour moi c'est toi le vainqueur. Évidemment, nous sommes tombés en même temps ou tout du moins, nous avons était vus au sol en même temps alors pour les autorités, ce sera un match nul! De quoi alimenter la revanche n'est-ce pas? (Sur ce, il prit alors de son bras droit à nouveau valide, une flasque de whisky qu'il cachait dans la doublure de sa cape puis la déboucha d'un coup de dents et la proposa au jeune chevalier) un petit coup à boire cher ami?"

Et voilà comment se termina le magnifique duel qui nous opposa. Je peux te dire que ce fut une incroyable bataille avec des blessures qui resteront à jamais graver dans nos mémoires et sur nos peaux. Enfin sur la mienne tout du moins. J'ai gardé la partie de mon torse qui fut carbonisé lors de l'explosion. Je ne ressens presque plus rien lorsqu'on me touche ici alors je dois prendre cela comme un point fort non? En espérant que tu te portes bien qui que tu sois.


Aerar Velaryon,


[HRP: Fini, je post dans récompense Smile Merci à toi pour ce magnifique combat qui deviendra peut-être une amitié? Wink Je serais heureux de rp à nouveau avec toi!]
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: 1 VS 1 Le Mogwaï Affamé VS Le Chevalier Servant!   1 VS 1 Le Mogwaï Affamé VS Le Chevalier Servant! Empty

1 VS 1 Le Mogwaï Affamé VS Le Chevalier Servant!

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Domus Flau :: 1 VS 1
-