Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 Sauvetage dans le désert [PV Jake & Blaid]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Celya Lutalis
Mage de Crime SorcièreMage de Crime Sorcière

avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 17/04/2012
Âge : 25
Guilde : Crime Sorciere
Magie / Malédiction / CS : Constellationniste

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.070
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Itinérante
MessageSujet: Sauvetage dans le désert [PV Jake & Blaid]   Dim 1 Juil - 13:31
Pour partir en mission, c'est toujours le même problème, en faire une en solo est impossible, à moins d'en prendre une de très faible rang et donc relativement mal payée et quoi que j'en pense, l'argent est malheureusement vital ici bas. Cela fait quelque temps que je suis à Crocus et cette ville bondée de touriste me rend malade, alors je vais une dernière fois au panneau d'affichage des quêtes publiques. Généralement on y trouve seulement des missions à exécuter en ville ou dans ses environs cependant vu que c'est la capitale il y a aussi parfois des missions vers des contrées plus reculées. Parmi toutes les demande une attira mon attention, une petite fille c'est fait enlevée par des bandits dans le désert Burana, quelle sorte de monstres peuvent s'en prendre à une enfant ?! Dans la foule oppressante qu'il y avait j'ai entendu quelques brides de conversation au sujet de cette mission, apparemment elle a aussi été envoyée dans toutes les guildes officielles et dans les panneaux publiques d'autres villes. Les parents de la petite doivent être vraiment inquiets, c'est décidé, je prends cette mission.

Avant de partir je retourne à l'auberge où je me plonge au fond de ma valise, avec la chaleur du désert il vaut mieux que je me change. Heureusement comme toute jeune femme qui se respecte j'ai une tenue adaptée à chaque situation, y compris une pour les milieux les plus arides, reste à savoir où je l'ai mise dans tous mes vêtements. Ah voilà, je l'ai enfin trouvé, cet ensemble blanc atténuera un peu la chaleur du désert de Burana, du moins je l'espère. Sans oublier une cape pour se protéger en cas de tempête de sable.

HRP: Dommage la première image est un peu flou:
 

Me voilà fin prête, je règle la note de ma chambre sans plus de cérémonie auprès de l'aubergiste avant de me rendre à la sortie Ouest de la ville d'où partent souvent des calèches marchandes qui traversent le désert, contre quelque Jewels ils accepteront sûrement de me déposer au lieu de rendez-vous indiqué par le commanditaire. J'espère qu'il me laissera faire cette mission seule où qu'au pire j'y retrouverais des mages honnêtes venant d'une guilde officielle pour remplir cette mission. J'ai horreur de devoir faire confiance à n'importe qui, mais je n'ai pas vraiment le choix. Je verrais bien une fois sur place.


Dernière édition par Celya Lutalis le Dim 8 Juil - 16:07, édité 1 fois
Jake O'Hara

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 12/06/2012
Âge : 25
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Crash Magic [Apprentissage]

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.810
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Sauvetage dans le désert [PV Jake & Blaid]   Sam 7 Juil - 6:18
Des missions sur le tableau de Fairy Tail il y en avait des tonnes, on pouvait supposer que n'importe quelle mission proposée dans tout Fiore était punaisée sur ce grand encart de bois et de liège. Laquelle choisir ? là était le dilemme, Jake en cherchait une bien payée qu'il pourrait accomplir seul pour mettre une forte somme d'argent de côté, toutefois une affiche attira son attention non pas à cause de la prime mais à cause de la nature de cette mission.
On pouvait lire sur le morceau de papier : "Des bandits ont enlevé ma fille. Ils se cachent dans le Désert Burana. Merci de la secourir et de capturer ces bandits pour éviter qu'ils ne recommencent."

Rien que le fait de penser que quelqu'un était capable de commettre un tel crime, de séparer enfant et parent l'un de l'autre le fit bouillir de rage. Il est de coutume de dire que certaines choses nous font voir rouge mais en général c'est une image pour dire que un évènement ou une personne nous a mit en colère, pour Jake il en va autrement car on peut appliquer cette expression dans son sens le plus littéral, lorsqu'il se bat sérieusement ou lorsqu'il est en colère ses yeux deviennent effectivement rouge, c'est une particularité dont il n'as jamais connu ni comprit l'origine, ses yeux changent de couleurs selon ses émotions du moment et en ce qui concernait l'instant présent, ils avaient pris une couleur des plus significative et inquiétante.
Arrachant l'affiche d'un coup sec, il se dirigea vers le comptoir où se tenait la personne qui enregistrait les missions prises ainsi que ceux qui étaient en train de les accomplir. Avant de régler le côté administratif de la chose, il prit un morceau de papier et de quoi écrire, griffonna deux minutes puis leva la tête vers la jeune femme :

"Je prend cette mission note le dans le cahier s'il te plait.... Ah et fais parvenir ça à un certain Blaid Lacroix, il doit encore être en ville j'ai bu avec lui hier soir, si il n'accepte pas persuade le de venir par n'importe quel moyen c'est très important..."
Une fois sa phrase terminée, il lui tendit le bout de papier sur lequel il avait écrit quelques instants auparavant, on pouvait y lire :


"Blaid, je sais qu'on s'apprécie de manière bizarre tout les deux, mais je vais avoir besoin de toi pour une mission de la plus haute importance alors radine toi en quatrième vitesse à l'entrée du désert Burana, la personne qui te donnera ceci t'expliquera les détails, si elle ne peut pas va à Fairy Tail au comptoir et présente toi à la jeune fille, elle saura pourquoi tu viens...


Jake."



Attrapant son sac de voyage il prit la route sans plus attendre pour se rendre au lieu de rendez-vous, il avait parfaitement conscience de ne pas faire dans la dentelle ou la délicatesse même lorsqu'il écrivait à quelqu'un mais il savait qu'en définitive Blaid comprendrait, mais surtout il espérait qu'il viendrait comme demandé. En chemin Jake acheta des provisions et des cigarettes, par contre il ne jugea pas nécessaire de changer sa garde robe pour aller dans le désert, un peu de sable dans les chaussures n'avait jamais tué personne. Voulant économiser son argent, il n'utilisa presque aucun moyen de transport sauf lorsqu'il fallait franchir une grande distance à pied sans ville sur le chemin.
Lorsqu'il arriva sur le lieu de rendez-vous à l'entrée du désert Burana, il vit que quelqu'un attendait déjà, une femme aux cheveux verts couverte d'une cape beige probablement pour moins souffrir du climat aride qui régnait dans la région. Arrivant le manteau ouvert laissant son torse exposé au soleil, son épée sur le dos et clope au bec, analysant la jeune femme pour voir si elle n'était pas un mercenaire ou une personne mal intentionnée. En apparence elle semblait être honnête mais on n'était jamais sur de rien par un simple regard aussi décida-t-il de parler pour en savoir plus. Toutefois si elle voulait l'empêcher de sauver la fille, il n'hésiterait pas une seule seconde à la mettre hors d'état de nuire même si c'était une femme.


"Et bien et bien et bien ... C'est fou ce qu'on trouve à l'entrée des déserts de nos jours... Tu t'es paumée gamine ? Tu ferais mieux de rentrer chez toi avant de prendre un coup de soleil... En tout cas on ne peut pas nier que c'est couillus de ta part d'avoir ramené tes miches jusqu'ici fillette." D'un air nonchalant il tira sur sa cigarette et en recracha la fumée, discrètement attentif à la moindre réaction de la jeune fille.
Celya Lutalis
Mage de Crime SorcièreMage de Crime Sorcière

avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 17/04/2012
Âge : 25
Guilde : Crime Sorciere
Magie / Malédiction / CS : Constellationniste

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.070
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Itinérante
MessageSujet: Re: Sauvetage dans le désert [PV Jake & Blaid]   Lun 9 Juil - 16:36
J'étais enfin arrivée à l'entrée du désert, la chaleur intense de l'endroit qui se réverbérait sur l'immensité de sable troublait la limite de l'horizon. Je jurerais presque voir de la fumée se dégager des dunes dans cette mer jaune pale. Bien que je venais à peine d'arriver les premiers effets de la température extrême qui règne dans le désert de Burana se font sentir. Cuire ainsi en plein soleil fait perler les premières goûtes de sueur sur mon front et me rend aussi plus irritable que d'accoutumée. J'espère que le commanditaire de la mission ne va trop tarder. Alors que je prenais mon mal en patience, après une bonne heure d'attente quelqu'un d'autre arriva, accompagné d'une forte odeur de tabac.

"Et bien et bien et bien ... C'est fou ce qu'on trouve à l'entrée des déserts de nos jours... Tu t'es paumée gamine ? Tu ferais mieux de rentrer chez toi avant de prendre un coup de soleil... En tout cas on ne peut pas nier que c'est couillus de ta part d'avoir ramené tes miches jusqu'ici fillette."

Ami ou ennemi ? C'était la question futile que n'importe qui se poserait à l'arrivée d'un inconnu, mais pour moi c'était plus dans ce genre-là. Danger sur le court, moyen ou long terme ? En tout cas à sa manière de parler il n'a pas dû apprendre la politesse ce type. Je me retourne en allongeant mon bâton de combat, prête à me défendre si l'inconnu s'avère être une menace immédiate. Face à moi se tient un homme, il doit plus être tout jeune pour avoir des cheveux aussi blancs bien que le reste de son corps parait plus appartenir à un gars dans la trentaine. Ce qui me frappa après sa particularité capillaire c'est sa grande taille, sa musculature bien visible sur son torse qu'il laisse nu face à la morsure du soleil et l'épée qu'il porte dans le dos il doit être un combattant assez expérimenter, pratiquant peut être aussi la magie. Bien que son air nonchalant lui donne un petit côté charmeur inoffensif les apparences sont souvent trompeuses et ses écarts de langage eux n'ont rien de charmeur.


"Tu parles beaucoup Papy et mal en plus. On ne t'a jamais appris à être poli avec la gent féminine ? Quand on pose une question la moindre des choses c'est de se présenter."

Mon employeur ne devrait plus trop tarder il vaut mieux que je connaisse les intentions de cet homme avant son arrivée. Après une légère pause je décide, bien que cela ne soit pas dans mes habitudes, de faire le premier pas en rétractant mon arme en signe de paix. Reste à savoir si ce type aux cheveux javellisés cherche la paix, ou l'affrontement auquel cas cela promettait d'être un combat qui devrait être vite expédié, pour la sécurité du commanditaire.
Jake O'Hara

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 12/06/2012
Âge : 25
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Crash Magic [Apprentissage]

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.810
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Sauvetage dans le désert [PV Jake & Blaid]   Sam 14 Juil - 6:07
La première réaction de la gamine aux paroles de Jake fut de sortir un baton de combat et de le darder dans sa direction. Elle se fendit d'une phrase mordante sur le langage crû qu'il avait employé à son encontre, certainement plus polie mais tout aussi irrespectueuse que lui.

*Et en plus la demoiselle est colérique... Je sens que ça va pas être triste c'thistoire ...* pensa-t-il

Durant son mouvement pour sortir son arme, Jake avait eut le loisir de voir son manteau s'écarter pour révéler un étui qui émit un petit tintement métallique. Une constellationniste manquait plus que ça, il avait horreur des bestioles que ces magiciens pouvaient invoquer, mais comme elle lui avait adressé la parole, elle ne devait pas faire partie des kidnappeurs, du moins il l'espérait. Quoique si elle n'était pas une criminelle ça signifiait qu'elle était là pour la même raison que lui...

*Super, je remercie mon cerveau de me pourrir la journée Pffffff ...*
après cette réprimande intérieure, il sortit son épée et la lança.


Je vous vois venir, Jake ne la connait pas, elle est peut être bien intentionnée, c'est trop expéditif, c'est de la violence gratuite et tout ça tout ça... Non mais vous vous prenez pour une association extrêmiste de défense des droits de la femme qui se fait connaître à la télé dans une série Z ou quoi ?!
Jake avait lancé son épée non pas sur la femme qui lui faisait face et avait entretemps baissée son arme, mais sur un scorpion (Vous savez ces petites bestioles sournoises qui viennent vous piquer en profitant de leur petite taille pour passer presque inaperçu :
Spoiler:
 
) qui s'approchait dangereusement des pieds de ladite femme, le coupant ainsi en deux.
Il récupéra son épée en tirant sur le manche puis la lança en l'air, la faisant tournoyer légèrement avant qu'elle ne retombe dans le réceptacle situé dans son dos, prévu pour la contenir.
Alors non le geste n'avait pas pour but de crâner ouvertement devant une jeune fille... Non ... Non Non Non ... Bon si peut être un petit peu quand même, mais c'était avant tout un geste dissuasif, cette acrobatie qui n'était pas à la portée du premier venu prouvait sans qu'il n'ait à frapper qui que ce soit qu'il savait effectivement se servir de cette grande chose tranchante de manière efficace.


"Papy ? Politesse ? On t'as jamais appris le respect de tes aînés ou quoi gamine ? Enfin vu que tu tiens à faire les présentations... Je suis Jake O'Hara de Fairy Tail ! "


Il fit légèrement tomber la portion de manteau qui couvrait son épaule gauche afin de montrer son tatouage couleur dorée, preuve irréfutable de son appartenance à cette guilde qui pouvait s'apparenter à une entreprise de démolition. Ensuite il tendit la main vers elle dans un geste qui se voulait amical, mais comme elle ne répondit pas ni ne lui serra la main, il se servit de l'autre pour sortir une nouvelle cigarette et l'allumer restant main tendue avant d'ajouter clope au bec :


"Tu sais petite toi qui à l'air à cheval sur la politesse, l'usage voudrait que tu ranges ton cure dent, que tu me serre la main puis que tu te présente à ton tour... "


Il ponctua sa phrase par un jet de fumée sortant de son nez la main toujours tendue vers son interlocutrice.


Dernière édition par Jake O'Hara le Mar 17 Juil - 9:35, édité 1 fois
Blaid Lacroix

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 04/06/2012
Âge : 25
Magie / Malédiction / CS : Kuki no Mahô / Magie de l'Air

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.850
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Sauvetage dans le désert [PV Jake & Blaid]   Dim 15 Juil - 17:18
Il était en train de parler à une fille et ça se passait mal. Je pris son invitation, la roulai en boule et la lui envoyai dans l'arrière du crâne pour qu'il se retourne.

« Hey, Jaky, la politesse, elle commence par bien s'adresser aux jeunes filles qui ont peur de ta gueule de merde. »

__

Les gueules de bois au réveil étaient des choses pernicieuses, s'infiltrant dans votre esprit jusqu'à le détruire méthodiquement dans un énorme vacarme à en faire vomir de magma les plus grands volcans de ce monde. Ma tête était lourde et mes yeux, flous. De la salle qui me servait de chambre, rien d'autre n'était plus distinct que les effluves de Jek qui transformait la pièce en pus odorant qui n'attendait que d'être éclaté quand j'ouvrirais la porte donnant sur le couloir de l'auberge que j'avais réussi à dénicher. Pas de ninette dans le lit (à cause d'un certain enculé), juste Jek, fripé comme un vieux parchemin et sentant comme le rat crevé dessus depuis six semaines. Me semblait que je n'étais pas très habillé, moi. Ma tête s'appuya férocement contre ma tempe pour empêcher mon cerveau de dégouliner hors de mes oreilles ; d'ailleurs, je n'avais qu'un caleçon blanc et sale. Il fallut qu'une vieille fille eut un haut-le-coeur dans les escaliers pour m'aider à m'en rendre compte.

Plus habillé sans forcément être guéri de la terrible maladie de l'après-ivresse, je m'infiltrai à l'accueil comme un zombie fatigué avant les chutes de neige. Je grognai. Jek était toujours couché ; si les femmes de ménage passaient aujourd'hui, alors elles seraient persuadées d'avoir trouvé une momie dans la chambre. Je ne savais pas quelle heure il était exactement, et dès qu'on me l'indiqua après questionnement, j'oubliai la réponse. Mes paupières se fermaient naturellement comme si la nuit commençait seulement. J'enlevai mes lorgnons et me frottai l'oeil gauche vigoureusement. Il me fallait une bonne douche chaude ; où est-ce que je pourrais trouver une bonne douche chaude ?

Malheureusement, une estafette retint ma remontée vers la chambre. Un pigeon d'origine magique vint déposer une lettre devant moi. L'esprit encore trop endormi pour saisir le message, ce dernier tomba devant moi en traversant mon champ de vision. Je le ramassai d'une main molle en jetant un remerciement au pigeon évanoui dans l'air. Totalement inutile. Je me saisis du message, la lus en diagonale, vis que c'était signé Jake, relus le message plus sérieusement. Que me voulait cet imbécile encore ?


« Blaid, je sais qu'on s'apprécie de manière bizarre tout les deux » Sérieusement ? Moi qui croyais que nous étions de bons amis. En voilà une drôle de découverte. Fallait que je lise bout par bout pour ne pas me perdre. Ma tête s'éperdait à jouer un magnifique concert symphonique de tous les diables en faisant couler du béton dans mon pauvre crâne. « Mais je vais avoir besoin de toi pour une mission de la plus haute importance alors radine-toi en quatrième vitesse à l'entrée du désert Burana ». Mais oui, mon coco, mon emploi du temps est à ton entière disposition. Fais-moi rameuter dans des contrées lointaines pour une mission de la plus haute importance de mes deux, rien à foutre. Dans un désert en plus... Dans une station balnéaire, j'aurais pas dit non, même si j'aurais trouvé ça louche venant de son esprit étriqué, mais un foutu désert... J'en avais assez traversé comme ça, des foutues étendues de sable qui défiaient l'horizon, à la chaleur suffocante qui pourrait foutre des insolations à des colonies de lézards secs, ainsi que sa faune extrêmement accueillante considérant tout visiteur comme une bouteille d'eau à l'instar des cactus. « La personne qui te donnera ceci t'expliquera les détails, si elle ne peut pas, va à Fairy Tail au comptoir et présente-toi à la jeune fille, elle saura pourquoi tu viens... » Je supposais qu'un pigeon magique disparu après œuvre ne pourrait pas répondre à mes questionnements les plus intenses. Alors va pour la jeune femme au comptoir. Il savait mettre les bons mots pour m'attirer, lui. « Jake ». Fils de pute.

Premier pan de réflexion : devais-je venir ou pas ? Je me dis que j'avais autre chose à foutre que de traîner avec ce drôle, que je pouvais tranquillement passer mon temps ici à effectuer quelques boulots pépères en roulant des mécaniques. Mais bon, deux choses me dirent qu'il fallait accepter. Déjà, entre plusieurs petites missions où je ne séduirais que des vieilles à bigoudis et en peignoirs, et une belle mission épique, la seconde était préférable. Puis, la récompense allait certainement être alléchante. Je m'en frottai déjà les babines. Seconde raison qui me poussait à aller au rendez-vous de Jake malgré son comportement de crétin, c'était justement son comportement de crétin. Quand vous passiez le plus clair de votre temps à vous chamailler avec un mec et que celui-ci vous demandait de rappliquer, c'était pas pour rien. Mission de la plus haute importance ? Jake qui me disait qu'il avait une mission de la plus haute importante ? Mon œil, fallait que je vienne voir par moi-même ce qu'il appelait mission de la plus haute importance.

Devais-je emmener Jek ou pas ? Le crétin ne sollicitait pas sa présence, puis le frérot était encore dans les vappes, à dégoûter le sieur Morphée de le prendre dans ses bras. Nop, j'allais juste lui indiquer que j'allais partir pour quelques temps, et qu'il devrait assurer la bourse de son côté, et tout le bazar. On se séparait rarement, mais quand on le faisait, on n'avait aucun problème pour s'adapter. J'avais juste peur des problèmes qu'il pourrait causer seul dans la nature, mais j'étais obligé d'avouer qu'avec son caractère doux, que si dégâts il y avait, ça n'était pas lui qui allait les provoquer. Pour preuve de mon arrivée la plus rapide, je laissai là ma lourde veste rouge qui m'accompagnait partout. Je n'avais pas envie d'aller la trimbaler partout comme un con en plein désert où il faisait soixante degrés à l'ombre, alors qu'il n'y avait pas d'ombre. Je gardai un pantalon, des bottes bien hautes parce que du sable sous la plante des pieds, c'était utile comme un Jake pour mettre de la bonne ambiance dans une fête, une chemise blanche avec p'tit peu de dentelles aux manches. Je gardai évidemment mes lorgnons, de quoi me faire une natte.

Je pourrais vous faire tout un récit sur mes pérégrination dans la ville en train de me préparer au voyage. Mais j'allais plutôt condenser le tout. Premièrement, j'étais effectivement aller à Fairy Tail pour demander au comptoir les détails de la mission, sans tenir compte du grabuge éternel qui régnait sur les lieux. Fallait sauver une petite fille par des monstres ? C'était ça, sa mission de la plus haute importance ? C'était qui cette gamine, sa fille ? Nop, je le voyais pas « féconder ». Sa sœur, peut-être ? Bah, rien à faire, peut-être qu'il avait des penchants pédophiles. J'acceptais la mission, okay. Je partis acheter pas mal de bouteilles d'eau parce que j'avais pas envie d'être assoiffé là-bas jusqu'à en crever. Oui, des gourdes s'il vous paît, histoire de contenir la chaleur et de garder la boisson fraîche. Malheureusement, pas d'alcool. J'étais obligé d'avouer que l'eau minérale, aussi répugnante fut cette boisson, avait des propriétés relaxantes en plein soleil. De l'alcool, la chaleur tenait moins ; du sucre, ça donnait soif. L'eau n'était désirable que sous un soleil de plomb. Je commandai une calèche et ce fut parti. J'essuyai avec un bout de tissu mes lorgnons tandis que les roues cahotaient comme toutes les roues de calèche. De vraix noyaux de pèche.

__

Le point de rendez-vous n'était pas loin du tout. Je me mis à marcher et déjà, je fus la proie du soleil et de ses grossiers rayons qui tentaient de jouer au bras de fer avec ma stature. Le sable était légion dans cette partie-là, soulevée par les vents chauds qui soufflaient dans les dunes et s'arrêtaient dans les villes aux alentours comme des meutes de loup n'osant se rapprocher des hommes. Je roulai des épaules pour m'encourager. Je relus une dernière fois le message de Jake que j'avais gardé avec moi. C'était si incongru qu'il me demande de l'aide que je me devais de posséder encore un peu ce bout de papier. J'enlevai un début de sueur de mon front par ma manche.Voyons voir, les détails... où que je devais aller déjà ? Plus en repérant les deux silhouettes que par véritable souvenir, je réussis à les rejoindre. Jake me tournait le dos, il pouvait pas trop me voir. Baaah... Il était en train de parler à une fille et ça se passait mal. Je pris son invitation, la roulai en boule et la lui envoyai dans l'arrière du crâne pour qu'il se retourne.


« Hey, Jaky, la politesse, elle commence par bien s'adresser aux jeunes filles qui ont peur de ta gueule de merde. »

Et paf, pas besoin d'un bonjour avec lui, juste d'une première méchanceté à lui sortir. Comme ça, il savait que c'était moi qui arrivais et personne d'autre. En face de lui se tenait une très jolie demoiselle. Elle n'avait pas l'âge d'être mère, donc elle devait être une magicienne qui faisait aussi partie de la mission. La récompense serait divisée en trois, mais comme elle était une fille, je lui pardonnais vite cet agrément. Jake savait-il qu'il y aurait une troisième personne qui ferait partie de la mission ? Bah, vu comment les deux se regardaient et vu qu'il n'avait pas écrit ce détail sur la lettre alors que ça m'aurait aussitôt fait venir, je pouvais en déduire que non. Elle avait plutôt mauvaise impression de lui. Parfait pour pouvoir me caler. J'ignorai totalement Jake comme j'avais appris à le faire, et m'approchai de la jeune fille. Je m'inclinai presque devant elle et lui sortis d'une voix mielleuse :

« Excusez le tempérament imbécile de Jake. Vous êtes bien trop charmante pour vous soucier de lui. Je veux que vous sachiez que je suis ravi de faire équipe avec une aussi belle fleur que vous. Blaid, pour vous servir. »

Je retournai juste la tête vers Jake, beaucoup plus énervé, quasiment dans la même position :

« Pourquoi tu m'as fait venir ? T'as peur des monstres ou quoi ? »
Game Master

avatar

Messages : 1586
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: Sauvetage dans le désert [PV Jake & Blaid]   Lun 16 Juil - 14:39
Alors que nos trois acolytes se disputaient allègrement le bout de gras, une étrange ombre vint à se profiler sur eux. Comme si des nuages se dressaient devant le soleil. Sauf qu'en réalité, à défaut de nuage, c'était de toute évidence autre chose qui produisait cette obscurité.

En regardant en l'air, nos mages purent voir une pluie faite de milliers et milliers de flèches tomber dans leur direction. Plus létale comme averse, c'était difficile à trouver. De toute évidence, cette attaque sournoise qui laissait à penser que plusieurs centaines d'archers venaient de passer à l'assaut, provenait de l'Est. Restait à savoir comment nos amis allait bien pouvoir éviter de mourir ainsi, et s'ils allaient se lancer à l'assaut de leurs assaillants avec cette étrange impression d'avoir à faire à une véritable armée.


======================

Intervention Game Master : Pluie de plusieurs milliers de flèches qui foncent droit sur vous, venant de l'Est. A vous de voir comment éviter, et si vous allez à la rencontre de vos assaillants. Dans tous les cas, si vous y allez, ne décrivez pas ce sur quoi vous tombez, ce sera au GM de le faire Wink
Celya Lutalis
Mage de Crime SorcièreMage de Crime Sorcière

avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 17/04/2012
Âge : 25
Guilde : Crime Sorciere
Magie / Malédiction / CS : Constellationniste

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.070
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Itinérante
MessageSujet: Re: Sauvetage dans le désert [PV Jake & Blaid]   Mer 8 Aoû - 20:51
À peine j'eue fini ma phrase que l'inconnu sorti son épée et avant que je n'ai eue le temps de faire le moindre mouvement de défense il l'avait jeté non loin de mes pieds. Alors que j'allais pour répliquer à ce qui semble être une provocation ouverte en duel je remarque que de chaque côté de sa lame se trouve les deux morceaux d'un scorpion, tranché net. Ma main se rapproche de mes clefs célestes alors qu'il vient récupérer son épée, il s'en suit une petite démonstration d'acrobatie avec son arme qui virevolte dans les airs avant de rejoindre son fourreau dans son dos. La manoeuvre était certes des plus impressionnante, mais seul ceux quand manque de confiance en eux ont ainsi besoin de se donner en spectacle. Monsieur cacherait-il un complexe d'infériorité ? Après tout on dit souvent grosse épée, petite... La réponse de l'épéiste aux cheveux blancs interrompis le fil de mes pensées.

"Papy ? Politesse ? On t'as jamais appris le respect de tes aînés ou quoi gamine ? Enfin vu que tu tiens à faire les présentations... Je suis Jake O'Hara de Fairy Tail ! "
Fairy Tail ? La guilde de boulet de destruction ambulante ? Je comprends mieux d'où sort son côté brute de décoffrage, mais on dit aussi que dans cette guilde il règne quand même une certaine droiture. C'est surement l'une des seules raisons pour lesquelles le Conseil ne l'a pas faite fermer. Pour me prouver sa bonne foi il me montre même sa marque de guilde qui décore de sa teinte dorée son épaule gauche. Cela n'excuse en rien son comportement grossier, mais me voilà quelque peu apaisée de ne pas avoir à faire a un de ces brigands sans scrupule comme ceux qui ont enlever la pauvre fillette que je dois aller libérer. Jake pris dans son élan par sa présentation me tend la main dans un mouvement purement amical, mais il n'est pas dans mes principes de faire ami-ami avec le premier bougre qui passe par là. Je le laisse donc poireauté en le dévisageant, mon bâton certes rétracté, mais toujours en main, pendant qu'en me tendant toujours la main il sort une autre de ses immondes cigarettes.

"Tu sais petite toi qui à l'air à cheval sur la politesse, l'usage voudrait que tu ranges ton cure dent, que tu me serre la main puis que tu te présente à ton tour... "

Cure dent ? ! Il est vraiment gonflé celui là, s'en est trop, il va voir si c'est une cure dent. Je redonne à mon bâton en une petite pression sur le bouton qui active son mécanisme sa taille maximum et en un geste aussi rapide que précis je feins une attaque, mais j'arrête mon mouvement juste devant la clope de Jake que j'ai éteins par le simple souffle de mon arme fendant l'air.

"Alors, plutôt pas mal le cure dent ? Il n'y a pas que toi qui sais te servir d'une arme. Je m'appelle..."

Je n'eue pas le temps de finir ma phrase, coupée par l'arrivée impromptue d'un homme à la tenue plus que tape à l'oeil, se vêtir d'une tenue de pirate écarlate n'étant en effet pas le meilleur des choix pour qui aurait voulu passer inaperçu.

"Hey, Jaky, la politesse, elle commence par bien s'adresser aux jeunes filles qui ont peur de ta gueule de merde."

Le nouveau venu semble connaître Jake, était-ce un autre mage de Fairy Tail ? S'il est tout aussi courtois que son collègue ça promet, bien qu'il n'ait pas l'air de l'apprécier. Il se rapproche de moi en ignorant totalement l'épéiste. Qu'est-ce qu'il me veut celui-là ? Plus il avance plus je sens mon poing se serrer sur mon arme jusque une fois arrivé devant moi il s'incline légèrement.

"Excusez le tempérament imbécile de Jake. Vous êtes bien trop charmante pour vous soucier de lui. Je veux que vous sachiez que je suis ravi de faire équipe avec une aussi belle fleur que vous. Blaid, pour vous servir."

Tant de compliment dans une même phrase, cela cache au mieux une grosse tendance à jouer les coureur de jupons ou au pire une manoeuvre visant à endormir ma vigilance pour préparer un mauvais coup. Cela dit, on est au moins d'accord sur une chose, Jake est un imbécile. Blaid ce tourne d'ailleurs vers lui pour le réprimander.

"Pourquoi tu m'as fait venir ? T'as peur des monstres ou quoi ?"

Comme si sa phrase avait porté la poisse, le ciel s'assombri subitement, comme si un orage approchait à l'Est. Intriguée je regarde ce qu'il en est, un léger sifflement se fait entendre dans le désert et ce nuage se comporte d'une façon tout le moins surprenante, comme s'il nous tombait dessus... Il nous tombe dessus ! Ce n'est pas un nuage, mais un véritable déluge de flèche ! Sans perdre de temps à m'interroger sur l'origine de cette attaque j'attrape la seule clef céleste qui possède un pouvoir défensif pour en invoquer l'esprit.

Ouvre toi porte des esprits ! Andromeda !

L'esprit d'Andromède apparaît dans un petit "pouf" sous son apparence de jeune femme c'est bel et bien un être céleste. En voyant la salve de flèche se rapprocher dangereusement du groupe de mage elle énonce son sort de sa voix douce et fluette en levant un bras.

Vector shield.

Sur ces mots tout les rubans de sa tenue s'entremêlent à toute vitesse devant elle en formant un bouclier aussi large que possible pour protéger le groupe de mage. En espérant que cela soit suffisant où que mes acolytes du jour aient de quoi arrêter cette dangereuse pluie de métal, de bois et de plume.
Jake O'Hara

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 12/06/2012
Âge : 25
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Crash Magic [Apprentissage]

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.810
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Sauvetage dans le désert [PV Jake & Blaid]   Dim 12 Aoû - 20:50
"Pourquoi tu m'as fait venir ? T'as peur des monstres ou quoi ?"

Sans compter ses autres répliques, Jake commençait déjà à s'énerver contre son co-équipier malgré les flèches innombrables qui semblaient leur promettre un destin funeste.

"J'ai juste cru que tu aurais pus faire preuve de compassion envers les parents de cette pauvre gosse... En tout cas tu attires toujours autant la chance qu'un furoncle sur un cul !!" dit-il en pointant les flèches qui venaient de l'Est.
Pendant que les deux compères si "complices jouaient à leur jeu favoris, à savoir "qui à la plus grosse et peut le prouver", la jeune femme avait sorti une clef et invoqué un esprit stellaire qui déployait un bouclier assez étrange autour d'eux.
A cause de son manque de puissance pour maîtriser son style de magie Jake ne pouvait que s'en remettre à ses partenaires pour le moment, il baissa donc ses paupières sur ses yeux bleu azur et se concentra sans bouger en faisant abstraction de tout ce qui l'entourait excepté le bruit des flèches pour s'en imprégner au maximum et ainsi pouvoir faire quelque chose.
Durant ce moment il rassemblait ses forces magiques car s'il ne pouvait pas les extérioriser sous formes de sortilèges, elles lui donnaient en revanche la capacité d'accomplir certaines prouesses physiques normalement impossibles pour un humain. Entre autre la constellationniste ou encore Blaid auraient pus lui balancer les pires vacheries imaginables qu'il ne s'en serait pas rendu compte vu le peu d'intérêt qu'il leur accordait. De toute manière ils devaient être bien trop occupé par la pluie de flèches pour se soucier de lui balancer une vanne quelconque.

Le sang qui courre plus vite dans les veines, le coeur qui bat à tout rompre, si fort qu'on pourrait presque l'entendre à proximité, le bruit des flèches qui tombent, sifflent en passant à côté de l'oreille ou encore percent le bouclier érigé devant eux sans parvenir à l'ébranler pour autant, puis enfin les muscles qui se détendent, l'esprit totalement concentré et comme détaché de la réalité.
Lorsqu'il rouvrit les yeux, ils n'étaient plus bleus mais rouges, un rouge effrayant voir démoniaque, en trente deux ans de vie, Jake ne savait toujours pas pourquoi ils changeaient de couleurs. Tandis que les deux autres s'affairaient toujours à arrêter les flèches, Jake commença à en ramasser un bon nombre par terre parmi celles qui n'étaient pas cassées et les mit où il put dans son grand manteau ou encore autour de sa ceinture.

"C'est pas que j'aime pas votre compagnie les loulous mais je suis pas venu dans le désert pour me battre à l'ombre... Essayez de me couvrir comme vous le pouvez, je vais larguer un peu de plomb sur ces lopettes..."

Puis il s'élança hors de la poche de protection, courant en évitant plus ou moins bien les flèches. Au départ la chose était relativement facile car la distance était grande et donc elle lui laissait le temps de voir venir les projectiles. Les brigands devaient d'ailleurs être assez déconcertés par la vision que Jake leur offrait, ce n'était pas chose courante de voir une personne de deux mètres ou presque courir droit sur un nid d'archer, le manteau rouge et les cheveux blancs flottants au vent.
Cependant plus il se rapprochait plus il faisait une cible facile et plus les flèches étaient durs à éviter, son manteau subissait quelques lacérations et ses bras et ses jambes étaient ornés de coupures légères sans conséquences pour le moment car il était trop concentré mais qui ne manqueraient pas de se rappeler à lui le moment venu.

Lorsqu'il fut assez proche il commença à prendre les flèches qu'il avait un peut partout dans ses vêtements et les lança aussi vite que possible sur la position de tir.

"C'est l'heure de payer l'addition connards !!!"

Même s'il tirait totalement à l'aveuglette, il pouvait espérer en avoir touché quelques uns mais pour le moment il continuait sa course en prenant toujours garde au bruit des flèches pour les éviter du mieux possible. Lorsqu'il fut encore plus près, il dégaina sa grande épée dont il se servit comme d'une protection partielle, se préparant à ce qui allait lui tomber dessus dans un avenir très proche.
Blaid Lacroix

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 04/06/2012
Âge : 25
Magie / Malédiction / CS : Kuki no Mahô / Magie de l'Air

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.850
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Sauvetage dans le désert [PV Jake & Blaid]   Lun 13 Aoû - 0:13
Je me redressai en roulant des épaules, tournant ma tête vers mon coéquipier d’infortune qui avait toujours l’air aussi con. Bon Dieu, c’était fantastique comme j’avais envie de le frapper dès que je le voyais, comme ma mauvaise humeur fondait lus vite qu’une foutue motte de beurre sous ce foutu soleil quand j’entendais sa voix désagréable. Tel un sentiment de Pavlov dressé sur de nombreuses missions toutes couronnées d’une certaine destruction plutôt gratuite, il suffisait que je voie Jack pour que je lui trouve inconsciemment déjà des raisons de lui en vouloir (mon nez par exemple, bien que totalement explosé par des années de proximité avec l’odorat puissant de Jek, n’arrêtait pas d’accuser l’individu de sentir plus mauvais que mon frère). Le fait qu’il y ait une fille dans la mission n’arrangeait pas les choses, car je n’avais pas envie de ne pas lui parler comme je savais que Jack tenterait de ruiner tous mes efforts en lâchant une énorme flatulence dans les bons moments propices, comme pour les souligner. Mais de toute façon, je ne voyais pas la mission comme un « Moi, Jake, plus une fille », mais plutôt comme un « Moi, une fille, plus Jake » ; et à partir de là, une nappe aussi blanche et pure que possible, cousue par des mains d’or, serait toujours gâchée par une tâche de sauce tomate dessus. Un aussi beau tableau ruiné par cette enflure. Et ce n’était pas parce que c’était cette même personne qui m’avait contacté et qui défigurait la scène de sa simple présence que j’allais lui pardonner. Quand il était loin, tout était parfait, j’acceptais son invitation. Mais si je m’étais souvenu avec précisions toutes les conneries dont il était capable, nulle doute que j’aurais donné sa missive à un mendiant pour qu’il la donne à bouffer à son clébard pas propre.

Evidemment, fallait qu’il m’accuse de tous les événements. Bon sang, et il se plaignait en plus ! Il m’invitait et à peine arrivé, formalités échangées, il geignait déjà. Une pluie de flèches assez impressionnante pour couvrir le ciel et créer une gigantesque ombre sur le sable du désert nous menaçait de leurs pointes mortelles. Le spectacle était impressionnant, faisant penser à une immense baleine qui replongeait dans la mer après un saut si fantastique qu’on n’avait pas pu s’empêcher d’écrire un article sur elle. Mais ça restait tout de même une foutue maquette de baleine géante, dimension respectée, aux bois aussi secs que le désert sur laquelle l’apparition allait s’écraser. Tandis que je rehaussai les lunettes d’un geste de la main, apercevant cette menace si vite arrivée, je lui répondis rapidement :


« C’est pas ça. Comme je suis enfin arrivé, les ennemis ont décidé d’être enfin sérieux. » Un petit sourire à la demoiselle en même temps que je levais mon pouce pour lui dire que tout allait bien. « Evidemment, je ne vous comptais dans la remarque. »

Mais bon, la dame était trop occupée à se servir de sa magie pour se défendre de l’immense nuée terrible. Bon, okay, c’était un bon instinct de survie. Je n’étais pas trop inquiet car j’avais moi-même quelques idées pour échapper à cette volée innombrables de flèches, mais puisque je n’étais pas si certain que ça du résultat, je fus tout de même ravi de savoir que d’autres personnes pourraient prendre le relais de la défense ; enfin, quand je disais « autres personnes », j’aurais dû mettre le sujet au singulier, parce que je savais que cette enclume incapable de Jake était infoutu de lancer un moindre sort sans que celui-ci lui explose au visage comme un vieux pétard de festival.

Ce fut avec une certaine surprise que je pus constater que la demoiselle était une Constellationniste. J’avais vaguement entendu parler de cette forme de magie même si c’était la première fois que je la voyais directement, autrement que par des phrases citées dans de vieux ouvrages avec des croquis de Clefs dessinés par un vieillard de la main gauche et atteint du syndrome de Perkinson. En tout cas, un Esprit sortit sous la demande de l’Invocatrice et une volée de rubans se transforma en bouclier destiné à nous servir de parasol. Je me tenais prêt à utiliser ma magie si la protection ne servirait pas, mais que pouvait des milliers de flèches contre quelques rubans magiques ? Ouais, je savais vraiment pas, il valait mieux que je fasse attention. Vous aviez du comprendre que j’étais resté sous la défense de la magicienne sans chercher à aller plus loin. Après une réflexion où je me disais que j’aurais trouvé affreusement gay un mage qui me sortirait un Esprit pouvant se servir de rubans, je pouvais souffler tandis que la pluie s’écrasait autour de nous dans un fracas terrible.

Je pouvais voir proche de nous que le pauvre Jake avait décidé de se sacrifier ou quelque chose dans le genre car il se mettait à sortir dehors en voulant jouer au héros merdique dont l’imagination ne serait pas capable de vaincre un grain de riz avarié. Si j’avais tenu à lui, je l’aurais retenu ; mais voilà, je m’en foutais comme d’une guigne de son sort, et lui-même savait parfaitement que la seule chose que j’irais faire sur sa tombe, serait de tremper l’herbe sans attendre la pluie. S’il nous avait mis dans l’embarras et dans le danger en sortant de la protection inopinée de la Constellationniste, je l’aurais retenu ; mais voilà, il avait décidé comme un jeune chien imbécile, à risque sa vie seul en courant vers un danger dont il ignorait tout, et si j’avais pas déjà chaud, je l’aurais applaudi pour sa prise de risque inconsidérée qui allait le mener à trépas si les ennemis n’étaient pas trop couillons. De toute façon, s’ils se montraient incapables de tuer un imbécile de mage incapable de lancer un seul sortilège alors que celui-ci fonçait vers eux avec un panneau à néons rouge au-dessus, alors ils méritaient tous de crever. Mais voilà, je préférais déjà faire marcher mes méninges.

Je ne savais pas d’où provenait ses flèches, mais il y avait deux solutions qui s’étalaient dans ma tête (enfin, les deux solutions les plus évidentes). Soit d’une part, on avait effectivement une armée en face, et ça serait galère. J’avais signé pour une mission contre des bandits, pas contre une rébellion quelconque avec un millier d’opposants. En tout cas, ils s’étaient bien préparés les chacals. Dire que je préférais prendre mes cibles à revers et fomenter des pièges… Et beh, j’allais avoir du mal à surprendre quiconque. Je posais à peine un pied vers les compagnons qu’on se faisait déjà harceler d’une pluie de flèches. Solution moins fantaisiste (et c’est un comble), on avait à faire avec un mage qui pouvait balancer des flèches / les multiplier / Autres demandant un peu plus de jugeote. Même si la meilleure solution resterait un petit mix des deux : une bonne petite armée de salopiauds, plus un voire plusieurs mages pour souligner l’effort de leur concitoyens barbares. La troisième solution était évidemment la plus chiante, mais quelque part, elle se révélait être la plus satisfaisante de mon point de vue, là, tout, de suite, maintenant, et surtout, avec Jake qui fonçait tête baissée vers un ennemi dont on ne savait rien. Il y avait juste à croire qu’il se ferait lapider comme la merde qu’il était. Déjà, cet abruti disparaissait derrière les dunes comme un diablotin. Genre, j’allais le couvrir. Il rêvait totalement, quoi. Ça ne m’empêchait pas de faire à ma camarade :


« Y a une bonne distance de sécurité entre lui et nous, on peut y aller sans risque. S’il se fait exploser la gueule par un sort, on pourra agir immédiatement sans se faire blesser. »

C’était à ça, qu’il servait ce pauvre idiot. On le laissait tout se prendre en pleine poire, et on combattait l’anormal après analyse de la situation. Plan parfait. C’était lui qui nous couvrait en fait, mais le temps qu’il s’en rendrait compte, il ressemblerait à un hérisson. A un hérisson mort. Je partis vers sa position en attendant la demoiselle. Si elle pouvait faire déplacer son sortilège, c’était parfait. Dans le dernier cas et s’il y avait encore des flèches qui tentaient de nous transpercer, j’utiliserais des petites tornades pour les envoyer paître au loin.
Game Master

avatar

Messages : 1586
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: Sauvetage dans le désert [PV Jake & Blaid]   Mar 21 Aoû - 14:12
Cela devait être la première fois pour un archer qu'on lui relance à mains nues ses propres flèches... Sérieusement, à quoi pouvait bien penser Jake en lançant ces projectiles sans arc ? Que la puissance de son jet égalerait la force de propulsion de cet instrument requérant une grande agilité qu'est l'arc ?

Ses flèches s'élevèrent dans le ciel et... retombèrent dans un "Pof" sans même se planter dans le sable. Lorsque nos trois individus arrivèrent au sommet de la dune, ils découvrirent un quatuor ainsi que la gamine enlevée. Enfin, Quatuor n'était pas terme le plus approprié, car il s'agissait sans nul doute d'un trio.

Nous avions donc trois mages, une prisonnière, et quant au quatrième Larrons, à en juger l'arc qu'il tenait, il était sans nul doute celui ayant tiré les flèches. Seul point troublant : C'est quoi ce costume de cheval et cette manière de dire "Moshi Moshi" tout le temps ?

Ah oui, c'est peut-être parce qu'il s'agit de l'esprit céleste du Sagittaire. Le mage qui le manipule se trouve d'ailleurs derrière lui. Quant aux deux autres, ils regardent avec un air patibulaire le trio qui vient d'arriver. Et sans autre explication, tous se jettent à l'assaut.

Le mage Céleste ordonne à Sagittarus de tirer une flèche sur Celya.
Le deuxième mage lance une boule de feu vers Jake.
Le troisième mage lance un sort de multiplication qui fait passer le nombre de projectiles incandescent de un à environ une vingtaine, le tout sur le trio de mage.


==================

Intervention Game Master : Apparition de 3 mages ennemis :
> Mage Céleste : 2.500 PM.
> Mage de Feu : 1.700 PM.
> Mage Multiplicateur : 2.700 PM.
La description des trois hommes est à votre convenance.
L'otage est ligoté et dans une cage en bois derrière eux.
Celya Lutalis
Mage de Crime SorcièreMage de Crime Sorcière

avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 17/04/2012
Âge : 25
Guilde : Crime Sorciere
Magie / Malédiction / CS : Constellationniste

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.070
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Itinérante
MessageSujet: Re: Sauvetage dans le désert [PV Jake & Blaid]   Lun 27 Aoû - 18:20
Les flèches n'en finissait pas de tomber, s'abattant sur le bouclier déployé par Andromeda comme une pluie sans fin. Maintenir le bouclier pour les repousser demande une grande concentration, surtout avec la chaleur infernale de l'endroit qui n'arrange pas du tout les choses. Pour compléter le tout, Jake qui n'ennuyait, quitte sans prévenir l'espace protéger des flèches pour aller combattre de front une horde d'archer qui auront vite fait d'en faire du gruyère avant même qu'il ne les atteignent. Cet acte complètement suicidaire de sa part, à moins qu'il possède une magie monstrueusement puissante, ne manque pas de troubler ma concentration et d'altérer temporairement l'efficacité de notre protection qui laissa passer quelques flèches dans les parties les plus fragiles du sort, les bords extérieur du bouclier. Heureusement il était assez large pour qu'elle ne nous touche pas. Je vous voit venir, vous pensez que je m'inquiète du sort de cet énergumène de Fairy Tail ? Pas du tout, il m'a juste surprise, pourtant quand je le vois qui s'éloigne je ne peux m'empêcher de lâcher d'une voix à peine audible.

- Tss, baka... J'espère qu'il a un plan.


Je laisse a Blaid la tâche ingrate de couvrir cet imbécile pourtant il semble de ficher royalement du sort de son... Non une chose est sûre ces deux-là sont loin d'être amis, impossible de décrire la relation étrange qu'il y a entre eux, de la rivalité peut-être ? Quoi que ce soit cela m'étonne et m'indigne que l'amateur de manteau de carnaval n'esquisse pas le moindre mouvement pour retenir Jake. Mais rien. Rien de plus qu'une frappante indifférence ce qui renforce un peu plus mon dégoût pour le genre humain. Même en se connaissant déjà, ils ne sont pas fichu l'un comme l'autre de s'entraider. D'un coup je réalise, qu'est ce qu'il me prend de me soucier de ces deux-là ? La priorité c'est de sauver cette fillette innocente qui a été kidnappée dans ce désert et avec ou sans leur aide, je la libérerais ! Des enfants ne devraient pas subir de tel traitement, ils sont la clef qui pourrait changer l'humanité.

Je porte de nouveau toute mon attention à l'efficacité de ma défense quand quelques pièces du puzzle de la nature de nos ennemis offrent a moi. Premièrement, rare sont les projectiles qui même après avoir parcouru une telle distance parviendraient à percer le bouclier d'Andromeda, deuxièmement, un nombre incalculable de flèche étaient décochées en même temps, ce qui induirait un très important stock de munition ou bien... À la vue de ces éléments j'aurais pu en conclure que ces flèches étaient crées grâce à la magie, mais j'avais d'autres choses en tête. Lutter contre les premiers effets de la fatigue qui sont arrivés plus vite que je le prévoyais sous ce soleil de plomb. Le mage de Fairy Tail avait maintenant disparu derrière les dunes, son acolyte qui n'avait pas bronché pendant tout ce temps énonce son plan. Et quel plan ! Se servir de Jake comme éclaireur kamikaze... Les nerfs à vif je laisse ma main lui répondre d'une bonne gifle.


- Si tu pense comme ça c'est que tu vaut pas mieux que les tordus qui ont enlevé cette gamine ! Vient Andromeda, on va voir d'où sortent toutes ces flèches, réduit la taille du vector shield s'il te plaît.

Franchement, se servir des autres comme ça, c'est tout bonnement horrible, digne de la plus grande bassesse dont un humain est capable. Andromeda semble encore plus choquée que moi, elle qui est la gentillesse incarnée, elle jette un regard noir au barbu à lunette avant de se placer devant moi en déployant de nouveau son bouclier dont la taille se rapprochait maintenant de celle d'une petite porte. J'arrive assez rapidement à hauteur du mage de Fairy tail qui... Balançait des flèches à mains nues ? ! C'était ça son plan qui valait la peine de manquer de finir en passoire ? ! Jake... Il venait de battre tous les records de stupidité possible et imaginable. Les flèches ainsi envoyées par le fumeur à la chevelure d'argent disparaissent en un petit "Pouf" familier.

- Cette magie, je la reconnais, c'est l'oeuvre d'un esprit stellaire !


Un large sourire ce dessine alors sur mon visage et je sens l'adrénaline me monter à la tête quand je vis au sommet de la dune quatre silhouettes qui gardent la fillette prisonnière dans une cage en bois dont une pour le moins originale. Un type en tenue de cheval... Avec un arc... C'était donc lui qui nous canardait depuis tout à l'heure. Trouver un esprit céleste quand le camp opposé est pour moi une grande surprise et aussi une véritable aubaine, car une fois vaincu lui et son mage je pourrais récupérer sa clef et un nouvel esprit viendrait agrandir mon équipe, non, ma famille ! Seulement ça risque de ne pas être aussi simple, car aux côtés du constellationiste se tiennent deux autres mages, en nous voyant débarquer tous les trois passent à l'offensive.

L'esprit déguisé en cheval décoche une flèche dans ma direction et un de ses acolytes envoie une boule de feu vers Jake, super, du feu... Comme s'il ne faisait pas assez chaud dans le désert ! Quant au dernier mage, c'était le plus redoutable des trois, car d'un simple geste il multiplia les attaques de ses comparses. Voilà comment ils s'y sont pris pour se faire passer pour une armée d'archer ! J'ignore toujours quelle magie utilisent les deux abrutit qui me servent de coéquipier pour cette mission, mais à Fairy Tail ils sont assez forts pour détruire tout ce qu'ils touchent pendant leur mission alors je ne m'en fais pas trop pour Jake. À ce que j'ai compris il avait demandé à Blaid de le rejoindre pour la mission, c'est que ce sale type doit être puissant lui aussi. Je décide donc de m'offrir un duel de constellationiste sans trop me préoccuper de ces deux-là. Le point faible de cette magie c'est que bien souvent, l'invocateur est relativement faible sur le plan physique, en misant là-dessus je pourrais le battre.


- Merci Andromeda tu peux rentrer, ça c'est un combat pour Wulf.

- D'accord Celya, mais fait attention à toi.


Sur ces paroles aussi douces et attentionnée qu'à son habitude, elle regagne le monde des esprits en disparaissant en un millier de petites lucioles. Quant à moi, j'ai déjà la clef du loup en main. Je sais qu'une seconde invocation usera encore un peu plus mes forces, mais on n'a rien sans rien ! Aussitôt la formule prononcée le grand loup blanc de la caste des forgeronscéleste apparaît et laisse échapper un petit rictus.

- Affronter un esprit du zodiaque ! Tu me gâte trop.

Et sans me donner plus d'information il s'attelle à sa tâche habituelle en me forgeant l'arme idéale sur-mesure en fonction de notre adversaire. Cette fois-ci c'est une massive épée à deux mains qu'il me donne pendant qu'il s'équipe de ses armes favorites, à savoir des couteaux de jet. La volée de flèche est toute proche maintenant et même si mon épée était assez large pour m'en protéger partiellement j'espère qu'un des deux mages qui m'accompagne ai un pouvoir défensif. Wulf se tiens prêt à bondir pour balancer ses couteaux d'en haut ce qui constitue une assez bonne diversion pour que je puisse me rapprocher de mon homologue utilisant la Serei Mahô et frapper un grand coup. Le blesser assez pour qu'il ne puisse plus maintenir son invocation. Tel est mon plan.

Jake O'Hara

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 12/06/2012
Âge : 25
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Crash Magic [Apprentissage]

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.810
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Sauvetage dans le désert [PV Jake & Blaid]   Sam 1 Sep - 3:30
L'idée de départ de Jake était il faut bien l'avouer complètement stupide, mais cependant en accord avec sa nature de fonceur. Du reste rebalancer des flèches à mains nues sur ses opposants n'est pas vraiment une brillante idée, ou du moins n'est pas une idée effective car même si les capacités physiques de notre ami au manteau rouge sont hors norme, elles ne le sont pas suffisamment pour égaler la force d'un arc manié par un bon archer.
Il fut néanmoins content de voir que ses coéquipiers avaient suivis le mouvement, arrivant certes peu après lui, mais lui laissant assez de temps pour découvrir les trois bandits et se sentir un peu bête sur les bords. L'un d'entre eux à en juger par l'homme au costume chevalin qui l'accompagnait, devait être un constellationniste.

*Je ne sais pas ce qui est le pire ... Avoir l'air d'une fiotte déguisée en cheval pour semble-t-il compenser quelque chose... Ou carrément être une fiotte totale qui se cache derrière cette étrange chose...*


Force est de noter que Jake se soucie d'avoir en face de lui un esprit des portes du zodiaque comme de la mort d'une mouche albinos sur Sugire Island. En outre la constellationniste du groupe semblait assez partante pour en découdre avec son confrère en utilisant cette fois un esprit à l'apparence de loup. N'ayant absolument aucune idée du fonctionnement de cette magie, Jake décida de ne pas s'en mêler et de toute manière il allait être suffisamment prit de son côté pour ne pas pouvoir se permettre de relâcher son attention un seul instant.

Blaid se trouvait non loin de lui lorsqu'un des kidnappeur lança une boule de feu droit sur le mage aux cheveux blancs. Une si simple boule de feu... En temps normal et même avec les coupures assez légères des flèches qui marquaient son corps, Jake n'aurait eu aucun mal à l'éviter. Cependant vous savez surement qu'il y à toujours un hic quelque part, il ne peut en être autrement. Ce hic fut le mouvement du dernier des brigands, à moitié caché par son homologue tout feu tout flamme. L'unique boule enflammée se multiplia en une vingtaine d'exemplaires aussi facilement que Christ avait multiplié les pains... Et la pièce de viande à griller c'était Jake.

*Je comprend mieux la pluie de flèches maintenant... Va falloir que je demande de l'aide à l'autre perroquet... PFFFF !!! rien que d'y penser ça me donne envie de gerber.*

Se résignant intérieurement à cet acte qui lui paraissait inenvisageable il gueula :

" BLAID !!! TU TE SENS DE ME DEGAGER UN PASSAGE OU T'ES TROP NUL POUR CA FACE DE PINE ?!!"

Certes la manière de demander n'était pas des plus polies, mais elle restait au même niveau que la cordialité qui régnait dans la relation complexe qui liait ces deux "compères". La provocation restait encore et toujours le meilleur moyen de pousser l'un ou l'autre à faire ce qu'on lui demandait car ce dernier se sentait invariablement obligé de prouver sa virilité en montrant qu'il en avait dans le pantalon pour ne pas perdre la face.


Se préparant tout de même à éviter les projectiles du mieux possible dans le cas ou Blaid ne l'aide pas, il fonça droit sur le mage de feu, épée à la main, une détermination farouche mêlée à de la concentration imprimées dans son regard rouge aux allures démoniaques. Pour imager un peu la scène, vu que les opposants ne savent absolument pas que Jake ne maîtrise pas encore sa magie, imaginez vous à la place du mercenaire qui voit un homme assez costaud et mesurant presque deux mètres lui foncer dessus, une grosse épée à la main, en le regardant avec des yeux si rouges qu'ils donnent l'impression que ce type vient spécialement pour lui faire subir des tortures sans nom, le tout sans broncher d'un poil ni même montrer une quelconque émotion si ce n'est une détermination aveugle et absolue d'aller jusqu'au bout. Vous seriez en train de souiller vos beaux vêtements non ? Simplement l'effet de surprise ne dure qu'un temps et celui-ci dépend en plus de la façon dont va réagir le dernier comparse du trio improvisé, ce qui en somme revient à tenter la quinte flush royale au texas hold'em.
Blaid Lacroix

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 04/06/2012
Âge : 25
Magie / Malédiction / CS : Kuki no Mahô / Magie de l'Air

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.850
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Sauvetage dans le désert [PV Jake & Blaid]   Sam 1 Sep - 16:46
Une claque vola et fit rougir ma joue. J’avais oublié que les gens n’étaient pas habitués à la relation qu’on entretenait autant qu’on détruisait, Jake et moi. Et j’avais aussi oublié comment le cynisme et le rationnel pouvaient être détestés par certaines personnes. Je n’avais rien à justifier à la demoiselle, mais je savais qu’elle me prenait maintenant pour un bourreau insensible prêt à jeter ses compagnons dans le feu afin de faire avancer la locomotive plus vite. Ouh, ce n’était pas si grave, j’avais eu pire image de moi depuis les débuts de mes voyages avec Jek. Je savais ce qui était grave et ce qui ne l’était pas. Peut-être que maintenant, la fille se sentait menacée de mon objectivité et mon désir d’efficacité. Si Jek avait été là, il m’aurait applaudi pour cette faramineuse idée. Voyons, Jake fonçait tout seul comme un abruti, ce n’était pas de ma faute si je ne l’accompagnais pas dans ses actes suicidaires. Quel genre de mage pouvait bien être caché derrière les dunes chaudes ? Avec un peu de chance, ils troueraient mon compagnon de voyage. Et la magicienne serait capable de m’accuser de l’avoir laissé se jeter la tête la première dans les pires emmerdes au monde. Décidément, j’allais regretter d’être venu avec Jake. Mais puisqu’elle était une représentante du beau sexe, j’étais obligé de tenter d’expliquer ma situation :

« Mademoiselle, ce que je vous proposais n’était pas un plan, mais le seul avantage à l’idiotie de Jake. Personnellement, je préfère qu’il y ait un mort de notre côté plus que deux ou trois. Je n’ai jamais demandé à ce crétin de foncer vers les lignes ennemies comme un derviche suicidaire. Et puis… » Nan, trop tard pour tenter de laver la honte qu’elle tentait de cracher sur moi, j’étais considéré comme la pire des bouses maintenant. J’y étais habitué, il n’y avait aucun problème. Je continuais après une pause en me dirigeant vers la position de ce débile mental qui avait réussi sans le faire exprès, à me faire passer pour un tordu psychopathe : « Si vous vouliez le protéger, il fallait partir avec lui et pas attendre comme moi. »

Non mais… l’hypocrisie, ça allait bien deux minutes. De toute façon, je savais que ce qu’elle me reprochait avant tout, c’était ma tournure d’esprit. J’appelais ça de l’optimisme, mais évidemment, il fallait qu’on croie que la vie des êtres humains avait plus de valeur que celle qu’ils s’accordaient eux-mêmes. Si Jake voulait crever, qu’il crève. Et puis, je n’étais pas certain de valoir effectivement plus que les criminels qui avaient pris en otage une fille. Sans mettre en doute le fait qu’ils étaient méchants et elle, innocente, sans chercher à savoir si elle était la reine des pestes et l’héritière d’une fortune colossale qui priverait tout un village d’une réserve économique indispensable à sa survie et qu’eux ne voulaient que le bonheur de tout leur peuple, j’étais du genre à laisser la moral là où elle était et faire ce que je voulais faire, pour moi. Si on me demandait de choisir entre un ami et vingt personnes, je prendrais sans hésiter mon ami. Si on me demandait de choisir entre un vieux papillon et Jake, je prendrais le vieux papillon, quitte à ce qu’il crève deux heures plus tard. Il n’y avait pas d’autres échelles de valeur que celle que j’estimais et que j’avais formée moi-même dans ma tête. Il fallait faire la part des choses, tout le temps. Sinon, on prenait invariablement la mauvaise décision.

Tandis que je courrais près de la demoiselle constellationniste pour aller voir ce qui se cachait derrière le mystère de la pluie de flèches, j’en vins exactement aux faits, qui étaient facilement repérables. Cinq personnes se trouvaient sur cette nouvelle scène : mon œil analysa la cible de cette mission, la jeune fille prisonnière. C’était elle qu’il fallait délivrer. Les preneurs d’otage, on n’en avait rien à foutre. Je trouvais qu’ils étaient des mages un peu crétins, de s’être aussi peu cachés. Bon sang, on prenait un minimum de précaution. Ils auraient pu se prendre en pleine figure deux fois plus de mages bien plus dangereux. Mais bon, que leur imbécilité leur apprenne la leçon. S’ils avaient fait l’effort de se cacher au lieu de nous bombarder d’une pluie, peut-être qu’on ne les aurait jamais trouvés et qu’ils auraient pu facilement mettre leur plan à exécution. Une chance pour eux, on leur avait envoyé Jake. Mauvaise chance : Jake m’avait appelé, et je devais avouer que j’adorais les mages de feu.

Oui, analyse de la situation terminée, il fallait maintenant se charger des ennemis qui me barraient la route et vers qui Jake fonçait comme un taré surcaféiné. Un Mage du Feu, je le voyais bien. Lui, j’allais lui défoncer sa gueule sans aucun problème. Mage du feu ne voulait pas dire insensible au feu, pas toujours. Et de toute façon, les explosions n’étaient pas du feu. Lui, je pourrais m’en charger rapidement. Il y avait un autre mage ainsi qu’un débile habillé en cheval. J’aurais voulu connaître plus de détails sur eux mais la miss commença directement le combat contre les deux. Sans chercher plus loin et comprenant qu’elle se sacrifiait pour les combattre et qu’elle ne chercherait pas à s’en prendre aux deux autres mages, je pouvais jeter un regard sur le dernier de la bande, mage à priori de soutien puisqu’il multipliait toutes les techniques de ses coéquipiers. Mais ses talents servaient-ils juste à ça ? Ou bien pouvait-il multiplier tout ce qui possédait une valeur relative ? Ses propres coups, la puissance de ses poings, la douleur, etc. ? Adversaire très dangereux suivant son potentiel, donc il fallait s’en méfier. Mais Jake fonçait se combattre, la fille fonçait se combattre, je fonçais vers les ennemis mais je ne cherchais pas à les combattre. Nan, il y avait plus urgent à faire. On combattait les adversaires quand on devait combattre les adversaires. Mais ils avaient un otage avec eux, et quand on ne pouvait pas éliminer tous les opposants très rapidement et sans bavure, alors on ne le faisait pas. Pour moi, la priorité était plus que claire : c’était la jeune fille prisonnière. Dès qu’elle serait en sécurité, j’accepterai l’affrontement direct.

Même si je ne parvenais pas à rattraper mon camarade débile, je réduisais notre écart grâce à ma magie qui me soulevait en même temps que je sprintais, me permettant de gagner en vitesse. De toute façon, j’avais toujours été bien plus rapide que ce gros tas, non seulement de nature, mais en plus parce que ce crétin se trimballait une épée gigantesque. Grande arme, petite bite. Je lui avais sorti celle-là combien de fois, déjà ? En tout cas, je sentis le danger avant même que la magie multiplicatrice ne vienne. Il fallait que j’anticipe alors que Jake commençait déjà à appeler à l’aide pour la vingtaine de boules de feu qui lui venaient en plein sur la gueule. Il n’avait même pas fini sa phrase que je finissais déjà mon sort en y mettant toutes mes forces, pour terminer par souffler pour moi-même :


« Aerial Bar. »

Je déployai à plusieurs mètres de Jake une zone saturée d’oxygène afin de capter le plus de boules de feu possible. La logique aurait voulu que je les éteigne en éliminant l’air pour faire taire les boules de feu. Mais saturer, c’était tellement plus drôle et plus intelligent. Au lieu que les boules de feu ne disparaissant devant Jake, elles explosèrent sous le coup d’un trop-plein d’oxygène. Une détonation était le meilleur moyen d’éteindre le feu. Quand l’eau ne pouvait rien faire pour endiguer un incendie, alors il fallait tout faire exploser à la barbare, et ça marchait à la wonder. A quelques mètres de Jake (et quelques mètres de moi, j’étais sur ses talons), toutes les boules de feu qui furent captées dans la zone (toutes celles qui se révéleraient être dangereuse pour mon grand bonhomme idiot) explosèrent dans un concert simultané dans de belles gerbes de flammes et formant un superbe écran de fumée, ce qui était l’avantage indéniable de cette technique. Jake et moi allions maintenant pouvoir s’approcher de nos cibles au corps-à-corps avec un répit de deux trois secondes, alors que la fumée et le sable projeté permettaient de barrer la vue aux mages ennemis. Tandis que lui allait défoncer qui il voulait avec sa grosse épée, moi, avec ma vitesse augmentée au niveau des chevilles, j’allais faire un énorme plongeon dès que possible sur l’otage, rouler dans le sable s’il le fallait avec elle pour pouvoir la mettre derrière moi et la protéger de mon corps. Le pire scénario qui se passerait serait si un des trois menaçait directement la fille et nous demandait de nous rendre sans sommation. Là, on aurait été dans la merde. Donc, je cherchais avant tout à protéger la fille, à la mettre derrière moi, puis à me défendre contre les prochaines attaques qui allaient arriver dans ma gueule.
Game Master

avatar

Messages : 1586
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: Sauvetage dans le désert [PV Jake & Blaid]   Mar 4 Sep - 14:58
- Une... Une fiotte Moshi Moshi ???

A se demander si Sagittarus était blessé par ces mots ou simplement surpris, vu sa tête qui affichait un air déconcerté. Il se reprit cependant rapidement en suivant l'ordre de son maître, avant de constater que le mage d'en face possédait des esprits stellaires également. Visiblement, ce genre de combat n'enchantait guère notre centaure. Mais les règles étaient ce qu'elles étaient et il se devait de combattre au nom de son maître.

Mais malheureusement pour Celya, aucun des deux hommes l'accompagnant n'eut la galanterie de l'aider correctement. De ce fait, la flèche parfaitement tirée de Sagittarus se logea dans l'épée de la belle... Qui se fendit ni une, ni deux. Hé oui, les coups tirés par le centaure étaient d'une précision et d'une perfection sans limite, capable de générer des explosions, ou de viser le point faible d'une structure telle qu'une arme, pour la briser. Voilà qui risquait de poser quelques soucis à notre constellationniste.

Une fois l'épée brisée, le maître de Sagittarus lui ordonna de concentrer son assaut sur Celya. Avoir utilisé de suite plusieurs esprits devait l'avoir affaiblie. Qui plus est, vu les armes de Wulf, il ne se lancerait sûrement pas au corps-à-corps. Eliminer la mage était une solution plus sage.

Mais revenons à notre duo masculin. Blaid eut une excellente idée en saturant l'air d'oxygène. Les boules de feu pénétrant la zone où le sortilège faisait effet laissèrent alors un gigantesque mur de feu se propager... Vers Jake et son compagnon. Ajoutez à cela qu'un nouveau cercle magique apparu près du mage multiplicateur qui eut un rictus, et vous obtenez une mer de feu qui fonce droit vers les deux guignols. Dans la série "j'empire la situation", nos amis se posent là. Créer une explosion de sphères incandescentes, c'est bien... Mais oublie l'inertie de celles-ci et la capacité à multiplier la magie d'autrui d'un adversaire, là en revanche, c'est une belle boulette.

Une chance que Celya se batte de l'autre côté de cette immense vague de feu, sans quoi elle aurait également été prise dans l'assaut qui fond droit vers Jake et Blaid. Mais en un sens, cela aurait aussi pu frapper son ennemi, même si l'utilité était loin d'être grande si c'était pour finir en méchoui.
Celya Lutalis
Mage de Crime SorcièreMage de Crime Sorcière

avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 17/04/2012
Âge : 25
Guilde : Crime Sorciere
Magie / Malédiction / CS : Constellationniste

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.070
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Itinérante
MessageSujet: Re: Sauvetage dans le désert [PV Jake & Blaid]   Sam 8 Sep - 13:58
Les clefs d'or du zodiaque, il en existe douze, bien qu'une vague rumeur raconte qu'il y en aurait une treizième elles sont uniques. Ils sont bien plus de potentiel que les esprits des clefs d'argent, bien que tout cela dépende du constellationiste qui l'invoque ce sont de redoutables adversaires et j'ai aujourd'hui la chance de tomber sur l'un eux. Pourtant, je ne saute pas de joie, au contraire, je suis vraiment en pétard ! Les esprits sont tenus d'obéir au constellationiste qui détient leur clef, même s'il lui ordonne de faire de mauvaises choses. Sagittarius, je suis sûre qu'au fond de lui il doit souhaiter ne plus avoir à suivre les ordres de son criminel de maître. Même si certain ont un caractère bien trempé, les esprits sont à la base pas fait pour rependre la mort et le chaos. Seulement, beaucoup trop de mage ne les voient que comme des armes. Mon coeur se serre en pensant que peut-être l'esprit du Sagittaire a dû tuer pour son maître et ce contre son grès. Transformant cette empathie que j'éprouve pour ces êtres célestes en force, je me fixe pour objectif de libérer non pas une personne, mais deux, du joug de ces bandits.

Pour l'heure le combat débute sous le soleil de plomb du désert et l'avantage va au camp d'adverse. Invoquer deux esprits à la suite a sérieusement entamé mon énergie magique et même si ma détermination me permet de tenir le coup pour l'instant, mais cela ne durera pas. L'épée que Wulf m'avait confectionné s'est pétée en deux avec une seule et unique flèche et contrairement à mon plan ils ne semblent pas se soucier de mon partenaire, mais cela va leur coûter cher de le sous-estimer. Il a horreur de ça et il ne manqua pas de le manifester en balançant un grand shuriken dans leur direction. Avec la rotation du dangereux projectile une flèche ne pourra pas l'arrêter. Cette nouvelle création d'arme rappela à mon bon souvenir que toute la détermination du monde ne m'empêchera pas de souffrir de la fatigue durant ce combat où je ne ménageais pas mes efforts. Il faut que je sois plus prudente, si je ne veux pas finir complètement vidée.

Puis du côté de l'imbécile et du sans coeur cela n'allait guère mieux, le mage de feu et l'autre multiplicateur faisant équipe pour les combattre c'est sans surprise qu'ils se retrouvent très rapidement face à une immense mer de feu. Je n'espère qu'une chose, que les flammes ne foutent pas le feu à la cage de bois où est retenu captive la fillette que nous devons libérer. Tant que cela ne se produit pas elle sera plus en sécurité dedans, s'ils l'ont gardé en vie c'est qu'ils doivent projeter de demander une rançon, aucune raison donc pour qu'ils attentent à sa vie. C'est notre boulot de les occuper assez pour que cette idée ne leur vienne même pas à l'esprit le temps qu'on règle leur cas. Je ressors donc mon bâton de combat pour foncer sur le constellationiste impie. Il était temps de passer au plan B.

- Wulf, allons y !

L'esprit du loup étant naturellement peu bavard il me répond d'un simple grognement avant de se forger ses armes fétiches, des doubles dagues. Pendant que nous avancions en échangeant nos places pour perturber le bandit et son esprit, je me concentrais aussi sur ma respiration pour ne pas m'essouffler avant la fin de notre assaut synchronisé. À la fin de cette petite course zigzagante Wulf bondira sur le mage afin de planter ses lames dans ses épaules, ce qui le blesserait suffisamment sans prendre sa vie pendant que j'occuperais Sagittarius. Je compte sur l'effet de surprise pour que ça fonctionne correctement, ils s'attendent surement plus à un esprit VS esprit et mage VS mage qu'à ça.


Dernière édition par Celya Lutalis le Jeu 13 Sep - 18:37, édité 2 fois
Jake O'Hara

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 12/06/2012
Âge : 25
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Crash Magic [Apprentissage]

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.810
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Sauvetage dans le désert [PV Jake & Blaid]   Mar 11 Sep - 4:52
Dans le genre idées brillantes, Jake devait admettre que Blaid se débrouillait pour toujours pondre une idée amusante qui rendait la mission plus marrante, mais cette fois l'idée était quand même de transformer deux membres de l'équipe sur trois en steacks bien cuit... L'esprit du guerrier avait beau fonctionner très vite, il ne put qu'être surprit de cette initiative très dangereuse qu'il traduit dans sa tête par une phrase totalement indélicate mais néanmoins pleine de sens dans le cas présent :


*Oh le con !!!*

La "chance" qui survenait dans ce malheur était toutefois suffisante pour laisser à Jake le temps de passer sans trop cuire. En effet la zone pressurisée que Blaid venait de créer pour attirer les projectiles et les faire péter comme un jour de 14 juillet se trouvait à quelques mètres sur le côté et le mage multiplicateur avait jugé bon de transformer ce torrent en mer. Quoiqu'il en soit, il devait être trop excité pour se dire que la bonne idée aurait été de créer un exemplaire de la déferlante de chaque côté, aussi ne venait elle que d'une seule direction, ce qui en définitive était une bonne chose.
Il est vrai qu'en général l'idée de finir en pièce de viande cuite de manière quasi immédiate à tendance à décourager les hommes les plus brave, mais qui à dit que Jake était un brave type ? C'est bien là le problème, la bravoure n'a jamais vraiment fait partie des qualités de notre bonhomme, par contre il en va autrement de la détermination. Il était incapable d'oublier la petite vers laquelle Blaid se jetait car elle représentait du haut de son mètre de hauteur bien tassé, la raison de la venue des trois zigotos plus tarés les uns que les autres.
Lors de la multiplication des flammes on pouvait lire la surprise sur le visage du mage de Fairy Tail et la joie sur le visage du mage de feu qui lui faisait face. Quelques dixièmes de secondes après les rôles furent inversés, Jake souriait en arborant à nouveau cette tête de psychopathe aux yeux rouges tandis que son homologue accusait le coup en constatant que l'attaque combinée n'avait pas vraiment l'effet escompté.


*ça va sentir le brûlé cette connerie ...*


Tandis que les flammes s'approchaient toujours, Jake prenait appuis sur le sol rocailleux en attendant le bon moment. Les deux mages d'en face restèrent perplexe jusqu'à ce qu'il s'élance vers eux aussi puissamment que possible. Ce ne fut bien sur pas suffisant pour éviter de passer sur la plaque de cuisson car il fut entouré de flammes dans son élan. L'idée était bel et bien de se prendre les flammes de plein fouet mais pendant un très court laps de temps seulement, c'est pourquoi l'attention prêtée au timing était essentielle, l'homme aux cheveux blancs comptait sur son manteau de cuir pour ne pas finir en tas de cendre, ce qui s'avéra judicieux. Sortant de la tourmente en affichant encore et toujours cette expression monstrueuse, il put voir les deux mages situés à un ou deux mètres de lui tirer une tête de trois pieds de long pour marquer leur effroi : Seconde étape de l'assaut !!!
Jake reprit une impulsion presque aussi puissante que la première pour leur sauter sur le poil alors que son corps fumait encore après ce court passage dans les flammes. Le bon côté de la chose c'est que le brasier était suffisamment chaud pour pouvoir cautériser ses coupures les plus légères ( à noter que la douleur est équivalente mais au moins les pertes de sang sont en majeure partie terminées). Mettant à profit son entraînement au combat rapproché, il comptait bien tirer profit d'une boulette des deux péquenauds devant lui. Le mage multiplicateur avait commit l'erreur de se mettre juste derrière le mage de flammes au début de l'affrontement, ce qui voulait dire que si la personne devant prenait un coup, celle de derrière en serait nécessairement gênée.
Ce qui fit que Jake envoya puissamment son pied tout droit dans le diaphragme du mercenaire de front, répercutant le coup sur son collègue qui allait probablement finir de manière peu confortable sur son fessier.


Un être censé et raisonnable penserait qu'avoir un énorme bleu en forme de grosse botte sur le torse pendant des semaines et le souffle coupé sur le coup constitue une bonne correction plus que suffisante. Mais Jake ne fait pas partie des gens qui se battent en écoutant leur raison, lui il écoute son instinct et en ce moment, son instinct lui dit non seulement de s'assurer d'avoir mit à terre le pyromane, mais également de faire en sorte qu'il paye son addition plus que salée envers la petite.
Alors que ce pauvre mercenaire entame son vol plané qui doit le faire atterrir sur son confrère déjà partit s'écraser sur la paroi rocheuse derrière, Jake s'empare de sa cheville en freinant de ses deux pieds pour ne pas partir avec lui dans l'élan. Une fois le mouvement accomplit non sans mal, il commence à tourner sur lui même en faisant voltiger le kidnappeur qu'il finit par lâcher en direction de la paroi rocheuse où son collègue est censé se trouver.

Reprenant une position défensive en sortant son épée de nouveau, il prend conscience de son état de fatigue croissante. Ses muscles sont tendus comme des cordes de luth prêt à réagir aussi vite que possible, mais ils commencent à lui réclamer le repos en réveillant les douleurs de ses précédentes écorchures. Il sait de manière certaine que s'il continu tout seul, il donnera son maximum jusqu'au bout, mais il n'en sortira pas vivant... c'est un de ces moments où malgré la haine cordiale qu'il lui voue, il apprécierais fortement l'aide de son "ami" aux habits bigarrés.


*Blaid t'a intérêt à ramener tes fesses avant que ces deux guignols soient de nouveau sur pied, sinon en rentrant je te jure que je te fais une tête au carré !!*

pensa-t-il alors que le nuage de poussière commençait à se dissiper.

"C'est quand tu veux mon salop"
murmura-t-il à l'intention du mage de l'air en sachant qu'il ne l'entendrait probablement pas.

Blaid Lacroix

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 04/06/2012
Âge : 25
Magie / Malédiction / CS : Kuki no Mahô / Magie de l'Air

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.850
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Sauvetage dans le désert [PV Jake & Blaid]   Mer 12 Sep - 22:02
Normalement, tout aurait dû bien fonctionner. Mais les mages en-face disposaient d’une panoplie de techniques que je ne connaissais pas. Le mage multipliait les sorts, peut-être, mais s’il avait agrandi ma technique, il n’en aurait résulté que d’une explosion encore plus impressionnante. Mais surmontant l’explosion, c’était une marée de flammes, un mur crépitant qui s’avançait vers nous comme si mes explosions n’avaient jamais existé. C’était un phénomène très étrange, et mon esprit d’analyste n’y comprit goutte à ce retournement de situation. C’était comme s’il avait fait évaporer une attaque d’eau en la multipliant. La seule bonne nouvelle de cette étrangeté fut que le pauvre Jake serait cuit façon barbec’ de bourge, et ça me plaisait bien. N’empêche, le mur avançait vers nous de façon dangereuse, m’empêchant de vouloir faire ce dont j’avais envie de faire depuis le départ : sauver la petiote comme un héros. Déjà, il fallait que je fasse franchir ce mur de flammes à mon coéquipier et à moi-même.

Mais Jake avait pas trop envie de survivre, donc il se lança tout seul dans les flammes pour en finir. Au moins, mon plan diversion avait marché : personne ne s’attendrait à ce qu’un débile sans sort de protection traverse la vague ardente comme un débile. Je pourrais le sauver si je le voulais, mais Jake savait ce qu’il faisait, il se foutait dans la merde, il se foutait dans la merde, et c’était son affaire à lui s’il préférait être un bleu, saignant de toute part, et certainement pas au point. Mais bon, son idée de foncer dans le tas était pas idiot dans le fond. Le problème, c’est qu’il le faisait comme un abruti en se blessant lui-même. Je me demandais comment il avait fait pour survivre jusque-là, et je ne savais pas si je devais mettre ma propre existence en cause, toujours là pour lui sauver la mise ; le problème étant que je ne la sauvais en fait, jamais, et que si je pouvais le faire souffrir un peu plus, et bien, je n’hésitais pas. Je me dégourdis les épaules ; le combat au corps-à-corps, c’était cool, même si ça m’empêchai de faire exploser le tout.

Pour faire chier et carboniser les adversaires (et mon coéquipier, tiens), j’avais pensé à créer une nouvelle zone en plein sur eux pour les englober eux-mêmes dans les flammes qu’ils avaient conçu, mais j’aurais peut-être blessé la fillette. Donc il faudrait que je fasse dans des offenses plus subtiles qui ne mettraient pas la gosse en danger. Sans oublier qu’il fallait la sauver au passage, évidemment. Je jetai un œil rapide en direction du combat de la si sèche constellationniste. Elle avait décidé de foncer directement vers son adversaire (ils avaient tous les mêmes stratégies ou quoi ?), alors qu’elle avait en face d’elle un archer étrange. Ouaoh, la conception du danger, les gens, la conception du danger. Ça avait un sens, hein ? L’instinct de survie avait été prouvé scientifiquement, ce n’était pas une notion clamée abusivement par les lâches. Dire qu’il fallait que je surveille tout ce petit monde. Et le mur de flammes qui venait vers moi à toute berzingue. Il fallait avoir la vitesse de réflexion constante avec toutes ces données. Tant mieux, j’étais pas lent d’esprit et j’avais quelques combats d’expérience derrière moi.

Je crachai rapidement le nom de ma technique Aerial Phose sans oublier les gestes d’invocation, un tourbillon rapide qui foncerait directement vers le chevacal archer pour l’empêcher d’asséner à sa victime des blessures certaines. Maintenant que ma tornade était lancée pour aider la fille (et ouais, on était bien en trois contre trois), je pouvais foncer à mon tour dans le mur de flammes qui crépitaient comme des dingues, même s’il fallait plutôt dire que c’était le feu qui allait m’engloutir avant que je ne puisse faire un geste. En moins d’une seconde, je pris une énorme inspiration qui m’arracha la gorge à cause de la chaleur, par anticipation à ma technique future ; je vidai l’air sur une zone assez large afin de pouvoir traverser le feu sans problème. Un tunnel sans air si vous préférez, que je maintenais avec ma magie (c’était le principe d’ailleurs) afin d’éviter que les flammes ne s’y engouffrent en masse. Sans air pour survivre, autant dire que la zone était plus que safe et qu’elle éloignait les attaques farouches des étincelles vers moi. Il faisait assez chaud comme ça dans ce foutu pays. Je sentis mon sang réagir à ce changement de pression, mais sans dommage. Je passai de l’autre côté de l’attaque que j’avais un peu créé moi-même, une nouvelle fierté tandis que je vis Jake en train de se fritter contre nos deux adversaires.

Au risque de me répéter, c’était la fille d’abord.
Je foncerais vers la fille pour la protéger et empêcher qu’on se serve d’elle contre nous. J’étais prêt à utiliser ma magie pour dissiper les flammes si je voyais que le pyromane avait encore des boules à cracher. De toute façon, y avait Jake, pourquoi se soucier de lui alors qu’il faisait un bouclier et une diversion parfaits ?
Game Master

avatar

Messages : 1586
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: Sauvetage dans le désert [PV Jake & Blaid]   Jeu 13 Sep - 11:44
Spoiler:
 

Pour Jake, il traversa certes le mur de flammes, et s'en sorti comme il était coûtume de s'en sortir après être passé au four, traditionnel ventilé, comme un brave petit poulet : Le manteau de cuir du mage se décomposa pratiquement pour coller à la peau de son propriétaire, le brûlant vivement à de hauts degrés, alors que le mage manqua de finir lui-même calciné. A se demander à quoi il penser en se prenant de plein fouet une attaque combinée de deux mages, dont un légèrement plus fort que lui, et l'autre excessivement plus fort que lui. Sa tentative d'assaut vers le mage de feu fut un cuisant échec, si vous me permettez l'expression. Foncer droit vers l'ennemi en étant affaibli par une mer de feu que l'on vient de traverser sans protection n'était pas une bonne idée. Le mage incandescent en rajouta une couche en envoyant directement une boule de feu dans l'abdomen du kamikaze qui fut dégagé sur plusieurs mètres avant que le projectile n'explose et ne l'envoie au tapis pour un moment.

Quant à Blaid, allez savoir comment il pouvait voir Celya combattre Sagittarus alors qu'un mer de feu se dressait entre lui et cette scène [Lire les posts du GM, c'est bien... Ne pas en tenir compte en revanche, peut légèrement vous foutre dans la merde]. Il avait tenté une attaque au hasard qui finit par toucher le pauvre sable innocent du désert, à plusieurs mètres de l'endroit où se tenaient les constellationnistes et leurs esprits.

Seule Celya sembla visiblement réfléchir un minimum en combattant. Le Shuriken de Wulf faillit se faire contrer par une flèche de Sagittarus, mais le projectile du pseudo-centaure fut balayé et l'esprit du zodiaque fut grièvement touché à l'épaule droite, ce qui risquait de le gêner pour bander son arc. Alors que les deux équipiers qu'étaient Wulf et Celya s'approchèrent, Sagittarus et son maître furent décontenancés en voyant leurs cibles changer de trajectoire pour intervertir leurs proies. Alors qu'il va changer de cible avec son arc, Sagittarus ressent la douleur de sa blessure au bras, ralentissant le mouvement pour bander son arc. Cette seconde de trop lui coûtera cher, car il se prend un magistral coup de bâton dans la figure qui l'envoie valser en hurlant "Moshi Mooooosh". Quant au constellationniste, voir un loup enragé à l'allure patibulaire lui foncer dessus n'est pas de son goût, et alors qu'il tente de fuir, il se prend les dagues de Wulf dans les omoplates et tombe par terre dans un cri peu gracieux. Un de moins.

Revenons maintenant à Blaid. Sa stratégie pour passer à travers le mur de flammes était la bonne solution à cet épineux problème. Dommage qu'il n'ait pas couru derrière Jake pour le protéger de la sorte lors de son passage, cela lui aurait évité d'être mis K.O de manière assez misérable. Alors qu'il tenta d'approcher les deux mages se tenant entre lui et l'otage, car les ravisseurs étaient libres de toute contrainte vu que leur opposant avait duré trois secondes et demi, il leur avait suffis de voir les attaques de Blaid à deux reprises pour comprendre qu'ils avaient à faire à un mage de l'air. Nouvelle stratégie donc. A peine à quelques mètres de ses adversaires, Blaid pu voir le mage multiplicateur frapper ses deux paumes de mains l'une contre l'autre en se tenant accroupi. Aussitôt, le sable juste devant le mage de l'air sembla jaillir, dévoilant un double au mage multiplicateur qui frappa du poing le menton du binoclard, alors qu'il sortait du sol. Le mage adepte de la multiplication venait de créer un double de lui-même pour combattre au corps-à-corps. Il semblait cependant que durant ce processus, il ne puisse pas faire mouvoir son corps original. Un moyen idéal de tenir à distance l'ennemi sans trop risquer de se faire amocher.

A partir de maintenant, c'était du deux contre deux, Sagittarus disparaissant suite au K.O de son maître, et Jake étant hors course pour un moment.


=======================

Récompense Game Master : + 10 PM de récompense pour Celya / Dommage que la team Jake-Blaid n'ait pas trouvé le moyen de passer à travers le mur de flammes ensemble, et sans commettre d'erreur de logique dans le post... Ca leur aurait fait du 20 à 30 PM de Bonus qu'ils ratent du coup.
Celya Lutalis
Mage de Crime SorcièreMage de Crime Sorcière

avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 17/04/2012
Âge : 25
Guilde : Crime Sorciere
Magie / Malédiction / CS : Constellationniste

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.070
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Itinérante
MessageSujet: Re: Sauvetage dans le désert [PV Jake & Blaid]   Mar 18 Sep - 22:00
- Désolé Sagittarius...

Voici ce que je lui ai murmuré juste avant de lui porter le coup qui le mettrait hors combat. Malgré cela, j'étais contente. J'avais réussi mon coup et un cri venant du constellationiste m'indique que Wulf aussi. Penchée, les mains sur mes genoux je reprenais un peu mon souffle avant de rejoindre l'esprit du loup. Je voulais savourer cette victoire, me reposer aussi, j'y suis pas allée de main morte, mais il restait encore deux adversaires et la fillette était toujours prisonnière.

- Bien jouer Wulf. Récupère tes armes tu vas encore en avoir besoin. Débarrassons nous du briquet ambulant.
Le loup arrache ses dagues à la chair du constellationiste ce qui ne manque pas d'asperger de sang sa fourrure immaculée ainsi que ma cape. Chouette, je vais devoir l'amener chez le teinturier maintenant, quel bourrin ce Wulf franchement. Pourtant, même cette fâcheuse perspective ne décroche pas le petit sourire satisfait de mon visage alors que je m'accroupie pour récupérer la clef d'or du Sagittaire à la ceinture du mage inconscient. Soudain tout tourne, je n'aurais pas dû me relever si vite. Vacillant légèrement sur place je sens une grosse patte griffue sur mon épaule qui me remet droite.

- Je passe devant.

Wulf, il sait a quel point je déteste ça, me planquer derrière lui. Andromeda, elle a un sort de défense, lui non. C'est mon partenaire de combat et surement pas un bouclier vivant, mais il était déjà lancé avec pour cible le mage de feu. Économisant mes forces en m'épargnant des protestations inutiles, je retire ma cape tâchée je me retrouve dans une tenue certes plus propre et pratique, mais nettement moins... Couvrante. Mais ce n'est pas l'heure de parler de mode ni de moeurs, après tout le combat n'est pas fini.

Les flammes de tout à l'heure se sont dissipées, Blaid se battait contre une sorte de clone du mage multiplicateur quant à Jake... Où était-il passé ? Avec sa taille et sa dégaine impossible de le rater pourtant. Je le cherche rapidement du regard avant de le voir à terre dans un sale état. Pour être une vraie tête brûlée s'en était vraiment une maintenant. Fronçant les sourcils j'accélère un peu. S'il prend l'envie au mage pyromane de faire roussir le poil de mon partenaire je lui ferais copieusement payer avec une botte on ne peut plus classique. Un bon coup de bâton dans l'estomac qui le pliera en deux, offrant sa tête à un bon coup de genou. Si par contre Wulf le passe sans dommage je lui ferais signe de jouer aux fléchettes avec ses couteaux en prenant l'original immobile du multiplicateur pendant que quand tous les cas, je m'occuperais du flambeur.

Tout me semblait bon dans ce plan et il fallait que ça marche ! Car ça sera surement ma dernière action, plus je me rapproche du but plus je me rapproche aussi de mes limites. Qui des deux gagnera cette course ?

Jake O'Hara

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 12/06/2012
Âge : 25
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Crash Magic [Apprentissage]

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.810
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Sauvetage dans le désert [PV Jake & Blaid]   Jeu 20 Sep - 22:13
Jouer au con est une des plus grande spécialité de Jake à la base, mais ajoutez-y la présence de Blaid et ça se transforme en un concours de virilité malsaine où tout est bon pour se faire remarquer. Dans un sens c'est assez réussi si l'on peut dire ... Jake vient de se prendre une vague de flammes assez puissante pour faire fondre son manteau de cuir qui est pourtant censé résister aux flammes ( plus d'une ou deux secondes en tout cas), en plus de ça le mage de feu avait cru bon de rajouter une boule enflammée qui l'a envoyé valser une bonne dizaine de mètres plus loin et a mit notre pauvre et peu subtile protagoniste aux cheveux blancs hors combat pour un bon moment.

Toutefois ce coup était plus une bénédiction qu'autre chose car il était survenu juste après la vague de flammes et il était fait pour éloigner plus que pour bruler véritablement. La petite boule rouge à certes mit Jake hors combat sans contestation possible, mais le sable à amortis la chute ce qui est un point positif. On peut noter également que la force de la projection à dispersé les fragments de manteaux qui fusionnaient avec la peau de notre malheureux et lui à donc évité des brûlures graves. En soi, Jake s'en tire avec un teint rouge vif, une peau assez irritée et une belle trace noire de suie sur le ventre, ainsi que le souffle à moitié coupé.
La seule chose pouvant expliquer cette "chance" étonnante était sans doute le fait que les ravisseurs avaient plus peur qu'autre chose et commettaient donc des erreurs.

*J'espère pour le fan des barbecue qu'il m'a vraiment mit hors service sinon il se souviendra de moi pendant trèèèèèèèès longtemps ...*


Du reste il ne pouvait pas voir comment se déroulait la suite des évènements mais il avait tout de même des oreilles et pouvait déduire certaines choses de ce qu'il entendait un peu plus loin. Premièrement les bruits de tir à l'arc et les "Moshi Moshi" si agaçants s'étaient arrêtés, ce qui voulait dire que la gamine avait sans doute mit son vis à vis hors service.

"Un partout , balle au centre !" dit il faiblement

Deuxièmement, il entendit un bruit de coup assez bizarre, puis un bruit sourd, le genre de bruit qui voulait dire que quelqu'un venait de tomber sur le sable après s'être pris une bonne mandale. Jake ne pouvait pas savoir qui venait de se prendre le coup, mais en toute honnêteté il espérait que Blaid ait émit ce bruit sourd pour la simple et bonne raison qu'il l'appréciait autant qu'un furoncle au cul, chose qu'il savait être réciproque chez ce dernier d'ailleurs.

*Allé on va faire un essai, c'est pas le moment de pioncer vieux con !!*


Il s'appuya d'abord sur ses coudes, puis redressa lentement et péniblement son torse en haletant car sa peau tirait de partout tendue comme une enveloppe trop petite pour son contenu. Il se doutait bien que ça ne serait pas facile, mais au moins il ne sentait pas de douleur atroce ce qui était en soi un bon point. Jake ramassa son épée et la planta suffisamment dans le sol avant de s'appuyer dessus pour se relever, ce qu'il réussit à faire de manière extrêmement pénible. Il tenait à peu près debout, appuyé sur le manche de sa lame et décida donc d'assurer ses appuis avant de tirer pour la dégager du sable, ce qui en temps normal était assez simple. Toutefois vu son état global, il eut du mal à la retirer du sable et la force utilisée, combinée à la fatigue générale de son corps sans compter les dommages physique récent, firent retomber Jake au sol sur le dos, son épée à plat juste à côté de lui.

"Je crois que vous allez devoir m'attendre un peu les mioches ..."

Il soufflait aussi fort qu'un taureau étendu sur le sol pendant que sa peau le tirait d'un peu partout, mais au moins il était tombé dans un coin à l'ombre, ce qui était sacrément sympathique compte tenu de l'endroit où il se trouvait et des circonstances.
Blaid Lacroix

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 04/06/2012
Âge : 25
Magie / Malédiction / CS : Kuki no Mahô / Magie de l'Air

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.850
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Sauvetage dans le désert [PV Jake & Blaid]   Lun 24 Sep - 21:34
Quand je passais à travers le mur de flammes et que j’avais vu le pauvre petit Jake totalement défoncé, je faillis en rire. Oui, ce n’était pas très gentil de ma part, mais il avait tellement cherché sa punition que venir lui souffler dans les oreilles qu’il méritait ce qu’il lui arrivait relèverait du pléonasme. Foncer tête baissée, même dans un fossé, c’était l’unique stratégie de ce grand dadais totalement imbécile. Je savais que cela n’avait rien à voir avec son manque évident de pratique magique : même s’il apprenait à créer des explosions surpuissantes, il continuerait quand même à foncer, et il mettrait du temps avant de comprendre que sa magie pourrait aussi le blesser. Quelle charmante petite pute.

Jake et moi, c’étaient pas le jour et la nuit, car ça serait nous donner trop d’attention comparé à deux symboles millénaires. Disons qu’on était plutôt comme chien et chat, qu’on était comme le robinet et le sceau d’eau. Opposés en restant assez proches pour qu’on puisse être qualifié d’opposés (on ne comparait pas une hypothèse de la relativité appliquée aux lampes avec un édredon). On était deux fonceurs, on était deux gars dont la vision à long terme ne dépassait pas le dîner qui allait venir dans quelques heures, on était deux mages (oubliez en fait, y avait que moi qui répondais à ce critère), on voyageait beaucoup, mais ça n’empêchait pas qu’on se fritte sur la gueule pour n’importe quelle raison. Question de testostérone, et aussi parce qu’on avait enfin un punching-ball personnel. Mais dans la mission, je pouvais le voir allongé totalement défoncé par le mur de feu (que j’avais même réussi à créer) ; il était évident que je pouvais un peu rire. La réflexion contre la force, le point à la première équipe, même si elle avait pathétiquement échoué dans le choix de sa stratégie. J’étais du genre optimiste, à rechercher l’étincelle de lueur qui existait à chaque période de malheur. Grâce à cet idiot, je n’avais même pas besoin de chercher le côté positif à mon erreur : un Jake à point, ça suffisait largement à contribuer à mon bonheur.

Mais pas le temps de penser à cet abruti, car le mage multiplicateur changea brusquement de stratégie. Passant de soutien à attaquant, il déploya un clone de lui-même qui s’éjecta du sable en me percutant au menton au passage. Okay, pédale, on allait jouer à ça. Le combat au corps-à-corps, j’adorais. Je me mis directement en garde face à mon adversaire. Je pouvais voir du coin de l’œil la collègue constellationniste rappliquer après avoir mis KO son adversaire sans aucun problème. Enfin quelqu’un d’efficace, tiens ! Je jouais d’hypocrisie, et alors ? Mais, pour ma part, ça me convenait parfaitement de me battre contre un avatar aux poings.

Je commençais par les bases : on était sur du sable. Donc il fallait éviter de donner des coups de pied, car déjà qu’ils étaient plus lents à donner que des coups de poings normaux, le désert allait les rendre encore moins rapides. Il fallait uniquement se combattre au poing, et se focaliser seulement là-dessus. Si l’adversaire tentait une attaque de coup de pied, il serait facile de l’anticiper et de la parer. Second point : fallait viser les bonnes parties. Pour certains, les bonnes parties se nommaient tout simplement les parties. Ceux qui disaient qu’il fallait viser les couilles n’avaient certainement jamais porté ce coup auparavant, ou manquaient de pratique dans le combat. Fallait viser les tibias, aussi douloureux, et le geste était trois fois moins long, donc trois fois plus rapide. C’était le seul coup que je risquais de porter malgré le bac à sable dans lequel j’étais. Mais revenons aux poings qu’il fallait viser : l’uppercut était une bonne idée mais c’était un coup difficile à porter sans entraînement spécifique. Nan, le must, c’était le menton car c’était un magnifique centre névralgique. Mais puisque je combattais un clone, je pouvais y aller à fond et chercher quelque chose de plus mortel : un coup montant dans l’arène du nez afin qu’il remonte au cerveau. Barbare, et si raffiné à la fois. Fallait y mettre de la force pour arriver à un tel résultat, mais la force, c’était tout ce que j’avais.

Après récitation de la formule, de l’air ultra-condensé entoura mes poings. Je fonçai sur mon adversaire cloné pour lui envoyer un super punch au visage, et si le coup était porté, alors je continuerais à enchaîner les coups de poing en plein visage (en cherchant à frapper très fort sous le nez) jusqu’à ce qu’il dégage de mon chemin, à la manière d’un boxeur aux poings améliorés. Je gardais les bras prêts de moi pour éviter qu’on ne me les choppe avec une prise. Et si mon nouvel ami cherchait à se dérober à mes attaques par le biais d’une esquive, alors je foncerais vers ma véritable cible : cette petite pute de mage qui était maintenant immobile pour lui administrer une énorme patate dans la gueule. Si son clone ne m’en empêchait pas, j’aurais déjà fait exploser sa zone à coups d’allumettes et d’oxygène condensé. Mais sortir et faire griller un bâtonnet allait être plus que compliqué avec cet imbécile.

Autour de moi, je faisais attention au mage du feu qui voudrait certainement me faire exploser les poings avec ces boules de feu. Mais y avait la fille pour me tirer de là. Si le mage de feu tentait de venir me faire chier, il devrait rendre des comptes à Celya. Dernier intervenant miracle : Jake O’Hara en question qui s’était levé pour nous dire qu’il faudrait qu’on l’attende avant de s’effondrer comme une chiffe molle, ce que je réussis à lui répondre en plein dans le marasme :


« Tu te relèves tout seul, pauvre tâche. »
Game Master

avatar

Messages : 1586
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: Sauvetage dans le désert [PV Jake & Blaid]   Mer 26 Sep - 16:40
Mage noir va généralement de paire avec Mage Fourbe ! Pendant que Blaid s'amusait avec le clone qui, au passage, se positionnait subtilement exprès de manière à lui bloquer la vue sur le mage de feu situé entre lui et le mage multiplicateur, le sorcier incandescent senti arriver le charmant Wulf, suivi de la chère Celya.

Faisant alors apparaître un orbe de feu, notre mage siffla un coup en direction de son partenaire. Celui-ci sorti de sa transe, ouvrant brusquement les yeux. Au même moment, le double s'immobilisa pour recevoir un coup violent de la part de Blaid qui avait su saisir l'opportunité. Sauf que son poing s'enfonça dans le double fait d'une matière noire et solide et y resta bloqué compte tenu de l'écart entre les deux mages.

Suite à quoi... L'orbe devant le mage de feu se multiplia autour de celui-ci, de manière à couvrir un angle de trois-cent degré, une boule de feu se trouvant à un intervalle de dix degré. En gros, notre mage de feu était entouré par dix sphères autour de lui, sauf dans l'angle où se trouvait son allié et l'otage.

Vous vous attendez à ce que les boules de feu partent et explosent ? Dommage. En réalité, ce furent des faisceaux incandescents qui furent tirés depuis les orbes restant statiques. Résultat ? Wulf esquiva un faisceau mais se prit un autre en pleine poitrine, disparaissant dans une volute de paillettes en poussant un cri de rage, alors que le double du mage multiplicateur vola en éclat, transpercé à son tour par un rayon de feu. Ayant immobilisé Blaid par la même occasion, l'attaque frappa celui-ci violemment sur le flanc gauche, le transperçant, mais, grâce à la nature de l'attaque, cautérisant la plaie aussitôt, même si cela lui faisait un joli trou. Celya quant à elle fut légèrement blessée à la jambe en esquivant.

Une fois tirés, les faisceaux diminuèrent de rayon pour finalement disparaître, au même titre que les orbes. Les deux mages noirs semblaient exténués par ces actions répétées, et on pouvait être certain que c'était bientôt la fin du duel. Restait à voir comment il allait se finir...
Celya Lutalis
Mage de Crime SorcièreMage de Crime Sorcière

avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 17/04/2012
Âge : 25
Guilde : Crime Sorciere
Magie / Malédiction / CS : Constellationniste

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.070
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Itinérante
MessageSujet: Re: Sauvetage dans le désert [PV Jake & Blaid]   Jeu 27 Sep - 21:59
Finalement j'avais omis un point important dans mon petit plan. Les ennemis, eux, faisaient équipe pour lancer des sorts surpuissants, alors que Blaid et moi agissions chacun de notre côté. Grâce au multiplicateur les boules de feu de son coéquipier étaient autrement plus redoutable en balançant des rayons enflammé sur une large surface. Wulf est moi n'avons eu que très peu de temps pour nous rapprocher que déjà l'esprit du loup était violemment frappé par un de ces faisceaux.

- WULF ! ! !

Trop tard, il avait disparu, un esprit vaincu ne meurt pas, mais ressent quand même la douleur avant d'être contraint de regagner son monde. Il était rare qu'un de mes compagnons se fasse éliminer ainsi, je ne le supportais pas, je ne le permettais pas. Une rage sans nom montait en moi, c'est surement ça qui m'a permis de tenir et de bondir pour esquiver le sort combiner des deux mages. Sautant encore et encore vers l'arrière, là où l'angle des rayons était plus espacé. Les jets de feu finirent par cesser, je pensais les avoir tous éviter correctement jusqu'à ce que je réceptionne mon dernier saut. Une vive douleur parcourue ma jambe gauche quand je pris appuis dessus, me faisant fléchir et me forçant à me servir de mon arme comme d'une canne pour ne pas tomber. Une bonne partie de ma botte avait fondu pour me laisser une belle brûlure sur le mollet, superficielle certes, mais douloureuse et gênante dans ce combat qui tenait maintenant plus de l'épreuve d'endurance que d'autre chose.

Nous allions perdre, Blaid aussi avait été touché par l'attaque, je ne pouvais plus invoquer d'esprits et vu mon état de fatigue le corps à corps ne serait que pur suicide. Bien qu'en face ils soient tout aussi épuisé et que j'ai une furieuse envie de les tabasser jusqu'à ce qu'ils pleurent en appelant leur maman pour avoir osé éliminer Wulf du combat, je ne m'y risquerais pas. Il me fallait un moyen de les faire plier sans prendre plus de risque, avant que la colère ne retombe et que les vertiges ne reviennent.

Je regarde un peu autour de moi, l'abruti de Fairy Tail avait beau s'être brièvement relevé tout à l'heure, il ne sera d'aucune aide, quant à Blaid, je préfère encore risquer ma peau en m'occupant personnellement de la distribution de baffes que de lui demander son aide, de plus il a aussi été blessé par les rayons de feu. Du côté de nos adversaires, ils semblaient aussi à bout de force, mais aucun n'était blessé, sauf le constellationiste qui gisait au sol juste derrière moi. Mais, c'est ça ! J'ai trouvé ! M'appuyant toujours sur mon bâton je marche jusqu'au constellationiste inconscient pour me placer derrière lui, de façon à ce que ses coéquipiers le voient bien.


- Hey les affreux ! Si vous ne voulez pas que je finisse votre copain, rendez-vous immédiatement et passer les clefs de la cage de la gamine au barbu et que ça saute ! Criais-je en direction des bandits, la voix remplit de rage et de détermination.

Pour monter à quel point l'était sérieuse je reprends mon bâton en main de façon à pouvoir frapper rapidement en cas de refus. Si ce n'était pas eux qui payaient pour avoir blessé un de mes esprits, alors le constellationiste hors-la-loi payera les pots cassés pour eux !
Jake O'Hara

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 12/06/2012
Âge : 25
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Crash Magic [Apprentissage]

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.810
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Sauvetage dans le désert [PV Jake & Blaid]   Lun 8 Oct - 16:44
Toujours étendu sur le sol Jake commençait à reprendre ses forces petit à petit, pas suffisamment pour se battre mais il pouvait au moins bouger un peu, ce qui n'était pas si mal compte tenu des circonstances.
Toutefois, le mage de Fairy Tail se sentait inutile et il faut bien le dire, il le vivait assez mal, ne comprenant pas comment un simple mage de feu avait pu le mettre hors-service aussi facilement. Le mage aux cheveux blanc se fit intérieurement la promesse qu'un de ces jours il viendrait se rappeler aux bons souvenirs du pyromane et que ce jours là, la donne serait inversée.
En attendant, il observait ce qui se passait un peu plus loin, prêt à fournir un effort désespéré si la situation l'exigeait. Il avait beau ne plus pouvoir se battre, ses yeux étaient toujours rouges, remplis de colère et de rage envers des adversaires aussi lâches.


L'action en cours était palpitante et il ne put s'empêcher de se dire que Blaid avait mérité ce qui venait de lui arriver. Le mage de feu et son compère avaient encore unis leurs forces et produits une attaque des plus dévastatrices, faisant disparaitre Wulf et blessant Celya et Blaid.

*Ha ! il y à quand même une justice tête de noeud! Mais ce que j'ai du mal à comprendre c'est comment ce mage s'y prend pour transformer ses flammes en laser .... ! Bah je demanderais ça au perroquet, il à l'air plus au courant que moi...* pensa-t-il en rigolant intérieurement

On pouvait voir que l'épuisement gagnait tout le monde, Celya avait du mal à tenir debout, les deux mages noirs encore conscient étaient sur les rotules en train de souffler comme des ours, et Blaid avait manqué de finir en passoire, mais de tout les mages présent, c'est probablement lui qui disposait encore de la plus grosse réserve de magie malgré sa blessure assez sérieuse. Reste a savoir s'il allait surmonter la douleur ou non, quoique le connaissant lui et son esprit de vengeance un peu tordus, il serait capable de les tabasser juste pour avoir troué son manteau aux couleurs un peu bigarrées.

Lorsque Jake vit Celya se diriger vers l'autre constellationiste, il comprit rapidement ses intentions, qui étaient en quelque sorte la suite logique des évènements. Il aurait voulu s'y trouver encore en état de se battre et pouvoir faire quelque chose, rageant et tapant du poing sur le sable. A la manière d'un animal un grondement vint des tréfonds de ses entrailles et s'amplifia, véhiculant colère et rage, ainsi qu'une irrépressible envie de frapper la première chose à portée de main.
L'acoustique de l'endroit qui se prêtait à la résonance avait du propager son cri jusqu'à l'endroit où ses collègues se battaient, mais il ne s'en préoccupait pas trop car un déclic s'était produit au moment où il avait vu Celya. A défaut de ne pas pouvoir se battre, il devait faire en sorte de ne pas servir de contre-argument à ses adversaires, aussi Jake avait mobilisé toutes les forces qui lui restait pour se lever appuyé sur son épée et se mouvoir derrière un énorme rocher et s'écrouler de nouveau au bord de l'inconscience. L'effort lui avait coûté très cher, mais au moins il était protégé par un rocher assez grand et épais pour encaisser une salve de flammes que le pyromane n'était probablement plus capable de produire, même avec l'aide de son compère. Jake avait fait tout ce qu'il pouvait encore faire, le reste ne dépendait plus de lui désormais...
Blaid Lacroix

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 04/06/2012
Âge : 25
Magie / Malédiction / CS : Kuki no Mahô / Magie de l'Air

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.850
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Sauvetage dans le désert [PV Jake & Blaid]   Mar 16 Oct - 23:43
Mon poing bien chargé n’était pas une attaque de tapette ; c’était comme se recevoir un coup de parpaing dans la tête, lancé à toute vitesse par une Big Bertha (la modestie était mon point fort, j’avais juste tendance à l’oublier). Je fus tout de même surpris de voir que mon attaque avait si bien fonctionnée que le double de mon adversaire fut totalement explosé comme si j’avais frappé en plein dans une pastèque. Mettant tout de même en doute ce succès critique, me demandant si peut-être, la constitution du clone n’était pas plus la raison du bruit spongieux, je ne compris que trop tard que le tout était de m’attirer dans le piège le plus abruti de l’histoire de Fiore. Et j’étais tombé dedans. Evidemment. Si Jake me voyait, j’étais persuadé qu’il en rirait. Heureusement, le soleil était en train de terminer sa cuisson, et on n’attendait plus qu’une spatule céleste pour le prendre et le retourner. La scène était si imagée que mon esprit s’y perdit une seconde à contempler l’image avant de re-débouler dans un désert aride qui n’avait pas fini de cuire des corps tombés de batailles magiques.

Autour de moi se jouait le point culminant de l’instant : une technique que je ne compris pas à cause de mon égarement face à mon clone d’adversaire scintilla dans un brasier intense et concentré. J’aurais pu faire exploser le mage de feu ou éliminer ces flammes sans le moindre problème si mon esprit était focalisé dessus. Malheureusement, ce ne fut pas le cas. Je voyais plutôt Celya et son invocation se diriger vers lui. Je leur souhaitais mentalement bonne chance avant que je ne commence à me sortir de ce piège en cherchant à annuler mon bracelet d’oxygène saturé pour retirer ma main aussi sec. Mais encore une fois, ce fut bien trop tard.

De nombreux faisceaux de flammes pures déchiquetèrent tous les environs. Si une bonne partie termina d’exploser les dunes aux alentours en projetant du sable comme l’aurait fait un boulet de canon, certains trouvèrent preneur : un rayon traversa l’invocation de la fille aux cheveux vertes de part en part, le faisant volatiliser vers des cieux plus cléments. Une autre barra d’une brûlure profonde et intense la jambe de la fille. Je n’eus pas le temps de grimacer contre ces voyous que j’eus le droit à la pire des blessures : ni plus ni moins qu’un faisceau franc qui me rentra près de l’aine pour ressortir de l’autre côté sans possibilité d’esquive (ni les réflexes d’ériger une barrière qui aurait été peut-être inefficace). Je tombais sur le sol comme une poupée écrasée par la poussière et le temps, rejoignant le sable et mon médiocre partenaire. Ce ne fut qu’ensuite que la douleur explosa mon cerveau sans aucune considération.

J’avais souffert de blessures durant mes nombreux pèlerinages cherchant à rendre hommage à la déesse de la boisson et de la fertilité, mais elles étaient bien souvent quelconques, bégnines, plus que superficielles. Et si elles étaient plus graves, on serrait les dents et on s’attristait de l’alcool qu’on avait réservé pour le dîner qui tombait maintenant sur la plaie dans le but de la désinfecter. Des blessures aussi franches que celle-ci, j’en avais récolté très peu, très très peu. Mais elles gardaient encore écho dans ma mémoire, et elles se réveillèrent toutes à ce moment-là, hurlant avec la nouvelle venue dans un tourbillon carnassier de chair, de sang, de cloques dégrossies, et d’une souffrance telle qu’elle était à deux degrés de me faire m’évanouir sous le choc intense. De surprise, j’avais refermé ma mâchoire sur ma langue, et le goût du sang m’emplissant la bouche acheva de compléter ce médiocre tableau. Un filet d’hémoglobine réussit même à s’échapper de mes lèvres un peu craquelées pour rejoindre le sable du désert, si fin et si brûlant. Mon ventre brûlait comme un four, et des ondes de douleur né de la blessure me remontaient jusqu’à la gorge et descendaient sous les genoux en m’engourdissant de milliers d’abeilles sorties des enfers. Un organe touché ? Avec un peu de chance, non. Le rayon m’avait traversé le bas-ventre, et je ne sentais aucune bile venue du foi ou de l’estomac se répandre à l’intérieur de mon bide, ce qui m’aurait causé des dommages et des élancement pires encore. C’était une bonne nouvelle, certes noyé sous le sang brûlé et cette souffrance si intenable que je ne parvenais plus à bouger.

Si j’avais pu parler, j’aurais dit : « Jake, ferme ta putain de gueule. » C’était obligé qu’il se félicite à ne pas être le seul tombé à terre, surtout que c’était son pire ami qui venait de mordre la poussière. Je savais qu’il y pensait ce salopard… Je ne le voyais pas, déjà parce que son corps ne se trouvait pas dans son champ de vision. Puis de toute façon, la douleur floutait mon regard aussi sûrement que du plexiglas épais et fumé, et je ne vous parlais pas larmes de douleur qui perlaient à mes yeux, dont une coula. Sous l’emprise d’une telle attaque, on ne pouvait pas se retenir. Je ne sentais pas mon sang coulé, mais une odeur très forte de chair humaine brûlée à un degré encore inconnue se répandait autour de moi. Je devais fumer comme un barbecue maintenant. Heureusement pour moi, je ne parvenais pas à apercevoir la fumée ; le choc psychologique qui en serait découlé m’aurait rendu totalement gaga.

Ce fut à travers un voile d’inconscience et de déchirure psychique que je compris à quelques secondes près la scène qui se déroulait maintenant : la seule à pouvoir se lever et accomplir quelques actions était Celya. Elle en avait profité pour prendre en otage un de nos adversaires. Le plan était-il intéressant, ou se fourvoyait-elle en croyant qu’une menace pareille pourrait être gobée ? Ou pire, si le mage capturé n’avait aucune importance aux yeux de ses partenaires et qu’elle ne faisait rien d’autre que du vent. Je restais immobile, de peur de relancer une cascade de chardons ardents qui n’en finissaient pas de m’asperger en ignorant la peau pour brûler mon corps de l’intérieur. Je lâchai un gémissement terrible tandis qu’un de mes bras se déroula très lentement avant de retomber mollement contre le sable du désert de Burana.

Un geste parfaitement calculé.

Disons que j’étais de toute façon incapable de me mouvoir pour le moment. La blessure si directe et si dangereuse avait détruit toutes mes forces et mes réserves en même temps que mon abdomen, et j’étais incapable de pouvoir me relever pour continuer la bagarre. Il ne me restait plus qu’un plan, mais je n’espérais pas pour autant qu’il fonctionne. Ce n’était qu’une aide quelconque, provisoire, une perche tendue que les adversaires pouvaient ignorer si bon leur semblerait, un hameçon risqué dont je n’attendais pas plus de prise que le pêcheur après un quart d’heure assis au bord de l’eau. En fait, j’étais une cible parfaite pour être pris en otage, et je venais de faire savoir que j’étais encore vivant. S’ils leur prenaient l’envie de rentrer dans le petit jeu de ma constellationniste préférée et qu’ils me récupéraient comme otage, je pourrais tenter l’action vile par excellence : agripper celui qui me tenait comme un forcené, transformant le prisonnier en bourreau pour l’empêcher de déguerpir, et finalement faire disparaître tout l’air autour de nous. Ne pouvant s’échapper, ne disposant à priori pas d’armes pour me trancher la gorge, et si je parvenais à les maintenir près de moi tout en respirant par mon autre technique… il y avait moyen à ce qu’on renverse enfin la vapeur.

C’était ma seule idée, à cause de ma marge de manœuvre fortement réduite. Pour le moment, faire semblant de jouer l’otage-parfait-si-on-prenait-la-peine-de-me-relever. Et s’ils avaient d’autres plans en tête, que je me tienne prêt comme je le pouvais en parfaite cadavre en sursis. Peut-être que si je récupérais de cette lancinante attaque qui m’implosait les tripes, je pourrais disposer de plus de stratégies dans mon éventail intellectuel. « Die and see », quoi.
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Sauvetage dans le désert [PV Jake & Blaid]   

Sauvetage dans le désert [PV Jake & Blaid]

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Ouest :: Désert Burana
-