Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 Une montagne de glace pour un couple de mages ♪ (Mission: Onyx & Echo)

AuteurMessage
Onyx Keegan

avatar

Messages : 1426
Date d'inscription : 28/05/2012
Âge : 23
Magie / Malédiction / CS : Suna Mahô
Magie / CS Secondaire : Body Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.115
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Une montagne de glace pour un couple de mages ♪ (Mission: Onyx & Echo)   Mar 19 Juin - 4:15

Onyx était frigorifié. Depuis qu’il était arrivé au bas du mont Hakobe, un vent glacial soufflait sans réserve. Il avait la désagréable impression que ce vent n’avait aucune difficulté à traverser ses vêtements et qu’il le glacerait jusqu’aux os si jamais il commettait l’erreur de cesser de bouger. Le ciel était vide de nuages, ne faisant que rendre le tout encore plus insupportable. Les rayons de ce stupide astre solaire se reflétaient sur la neige et la glace qui parsemaient la montagne glacée, aveuglant le pauvre mage de sable. Il enroula son manteau autour de lui, tentant sans grand succès de préserver le peu de chaleur corporelle qui lui restait.

Quelques secondes plus tard, le rouquin trébucha dans l’épaisse couche de neige qui recouvrait le sol et s’étendit de tout son long. Il se releva rapidement, mais les quelques secondes passées sur le sol avaient suffi à rendre son manteau humide. Agacé, Onyx marmonna des insultes à l’intention de l’imbécile qui avait cru qu’il serait utile de faire passer la délégation de prêtres qu’il devait escorter par le col du mont Hakobe. Ils n’auraient pas pu faire le tour et lui éviter un séjour glacé? Cependant, même s’il ne pouvait s’empêcher de se plaindre, le jeune homme devait admettre qu’il était reconnaissant pour cette mission tombée du ciel qui l’avait sauvé de la folie.


Le mage de sable ne bougeait pas d’un poil. Il n’aurait pas osé. Cela faisait des semaines qu’il errait dans la sombre forêt d’Iria, tentant d’apercevoir la fourrure d’un Lycaon Végétalis et son entreprise n’avait pour l’instant produit aucun résultat. Il avait fui des créatures agressives, grappillé ses dernières réserves de nourriture et avait sacrifié son précieux sommeil sans oser fermer l’œil par peur de manquer la créature. Cependant, après trois semaines de recherches infructueuses, il touchait enfin au but! Sous la branche où le mage aux yeux ambre était perché se tenait un de ces rares canidés. D’où il était, il pouvait observer à loisir la magnifique fourrure de la bête ainsi qu’admirer la façon dont ses capacités lui permettaient d’éviter les plantes toxiques et de se mouvoir sans crainte.

Onyx senti des larmes d’émotion perler aux coins de ses yeux devant le spectacle fascinant auquel il assistait. Il brûlait d’envie d’essuyer ses larmes, mais il refusait de bouger et de prendre le risque que l’animal prenne peur. Il cherchait à observer ce lycaon depuis si longtemps… Il était hors de question qu’il gâche ce moment pour une raison aussi futile qu’un peu d’eau salée coulant le long de ses joues. Il était également hors de question qu’il accorde la moindre attention aux crampes que sa position sur la branche d’if située à deux mètres du sol lui occasionnait. Maintenant qu’il avait trouvé la créature qu’il cherchait, il ne laisserait pas passer l’occasion. Rien ne pourrait le faire dévier de son objectif et…

*Hé le Roi! Je m’ennuie! Bouge, saute, fais quelque chose ou je me mets à chanter à tue-tête! Va faire une mission, je veux de l’action!*

La voix de Shiro fit sursauter le rouquin et il tomba de manière très peu élégante sur le sol à deux pas seulement de l’endroit où était le Lycaon Végétalis. Était étant le maître mot, car ce dernier n’avait pas apprécié être observé et s’était enfui avant même qu’Onyx n’eut le temps de cligner des yeux. Le mage de sable cligna bêtement des yeux dans la direction où la créature avait déguerpi, essayant d’assimiler ce qu’il venait de se dérouler. C’était lui ou cette peste de Shiro venait de réduire à néant tous les efforts qu’il avait donnés au cours des dernières semaines seulement parce qu’il en avait marre de son inactivité? Sentant une bouffée de sang lui monter à la tête, le fils du libraire laissa échapper sa colère :

« Shiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiirrrrrrrrrrrrrrrrooooooooooooooooo! »

Malheureusement pour Onyx, la voix qui hantait son crâne était plus têtue que lui. N’hésitant pas à mettre sa demande à exécution, Shiro se mit joyeusement à fausser chanter de sa voix dissonante. Il est inutile de dire que celui qui céda le premier fût notre cher rouquin. Vaincu par la création de son esprit, il se dirigea à contrecœur vers la ville la plus proche, soit Val. Résultat? Deux semaines et quelques détours plus tard, Onyx atterrit devant un tableau d’affichage à Oshibana. Il n’avait évidemment aucune idée de la façon dont il était arrivé à se perdre à ce point et ne s’en souciait guère. Lui et les directions… ça faisait deux. Parfois, il est mieux pour tous que certains secrets ne soient jamais révélés.

Faisant preuve pour une fois d’intelligence, le mage de sable s’installa devant le tableau vide et n’y bougea pas. Il avait enfin trouvé ce qu’il cherchait et n’était pas prêt à le perdre. Il savait pertinemment que s’il quittait le tableau, ne serait-ce que pour quelques minutes, il ne le retrouverait jamais. Son sens de l’orientation ne le lui permettrait pas. Il se laissa donc tomber sur le sol, profitant de l’occasion pour récupérer la fatigue accumulée. D’ailleurs, tant qu’à y être, il pouvait toujours récupérer le sommeil du mois passé également ainsi que celui du moins d’avant et ne pas se réveiller avant la semaine suivante. Convaincu, le rouquin se laissa emporter dans les bras de Morphée sans aucune intention d’en sortir.

Pour le plus grand malheur d’Onyx, l’autre entité habitant sa cervelle ne l’entendait pas de la même façon. Ne possédant pas de corps, il ne pouvait vivre que par procuration à travers le jeune mage et n’avait aucune intention de laisser son hôte dormir, gâchant l’espèce de la demi-vie qu’il possédait. Dès qu’un homme quelconque s’approcha du tableau, il fut sur ses gardes. Un ennemi souhaitant blesser son roi ou bien celui responsable d’afficher les nouvelles quêtes sur le babillard? Ne pouvant voir, il écouta avec attention les pas de l’homme, prêt à réveiller son hôte s’il se montrait menaçant. À son grand ravissement, l’individu punaisa des feuilles ressemblant fortement à des missions sur le tableau et s’en alla.

*Hé, les missions sont là! Espèce de limace amorphe, debout! Les missions sont là, les missions sont là, les missions sont là! Je chanterai tant que tu n’en prendras pas ♫*

Devant ce chantage abusif menaçant le peu de santé mentale qui lui restait, le mage aux yeux ambre n’eut pas d’autres choix que de céder. Il se pressa d’ouvrir les yeux et étira tant bien que mal ses membres engourdis. Le sol était loin d’être confortable et son corps courbaturé en témoignait. Faisant preuve d’une force de volonté admirable, il arriva à se mettre sur ses deux jambes, les yeux gonflés par le sommeil. Sans réfléchir, il prit la première mission qui lui tomba sous la main, lut le lieu de rencontre et se mit en route en suivant les directions que lui donnait Shiro. Ce dernier étant fou de joie d’avoir forcé convaincu son roi d’accepter d’accomplir une mission se dévoua à lui indiquer quel chemin prendre. En même temps, il se tordait de rire, sachant très bien qu’Onyx n’avait pas encore pris conscience que sa destination était une montagne glacée. Il lui hâtait de voir sa tête lorsque le jeune homme réaliserait où il se dirigeait!


Et voilà, c’était ainsi qu’Onyx s’était retrouvé au bas du mont Hakobe avec la mission d’escorter une délégation de prêtres de l’autre côté de la montagne à l’aide d’une autre mage. Si les souvenirs du jeune mage étaient bons, c’était une mage envoyée par Blue Pegasus. Cependant, il n’avait pas la moindre idée de son nom et ne s’en souciait guère. En fait, le seul élément dont il se préoccupait était le constat qu’il était arrivé au point de rencontre… et qu’il était seul.

Le mage aux cheveux de la même couleur que son fruit favori regarda autour de lui, priant pour apercevoir une silhouette s’approchant. Ne voyant que de la neige et des congères, il baissa la tête. Ses mouvements étaient lents et calculés. Déjà complètement gelé, il préférait économiser ses forces pour la traversée. Resserrant une nouvelle fois son manteau devenu humide autour de lui, il maudit de nouveau l’entité que sa cervelle avait eu la mauvaise idée de créer. Sans Shiro, il aurait été, soit confortablement installé dans un endroit discret où il pouvait observer des animaux sans crainte d’être dérangé, soit avachi sur une chaise dans la salle commune d’auberge à questionner les passants au sujet de son maître.

D’ailleurs, il ne l’avait toujours pas retrouvé. Le fait qu’il utilise la majorité de son temps à se perdre ou à observer des animaux sauvages à la place de faire des recherches avait probablement eu une certaine incidence. Quoi qu’il en soit, il n’avait pas aperçu, ni son maître, ni Seren. On pourrait penser qu’en une année complète, le mage aurait au moins trouvé une piste. Mais non, rien du tout, nada. À croire que le maître d’Onyx n’avait existé que dans son imagination ou qu’il était aussi invisible qu’un fantôme.

*Hé le roi, il y a quelqu’un qui vient par ici!*

Sans prendre la peine de répondre à Shiro, le mage de sable regarda dans la direction qui lui avait été indiquée. Effectivement, on voyait une silhouette se définir au loin. Un monstre ou un humain? Un allié ou un ennemi? Ceux qu’il attendait ou des imprévus? Il lui fallait attendre pour le savoir. Il continua de fixer avec lassitude la silhouette se profilant. Il ne voulait pas avoir à se présenter. Trop d’efforts. Ne pouvait-il pas simplement rentrer chez lui?

*Non!!!*
Echo Wingstock

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 28/05/2012
Âge : 20
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Gun's Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.300
Statut: Mage de Rang D
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Une montagne de glace pour un couple de mages ♪ (Mission: Onyx & Echo)   Dim 24 Juin - 1:57
Quelle idée ! Partir escorter des vieux prêtres à travers une montagne aussi froide, cella relevait de la torture, ou plutôt du suicide dans le cas d’Écho. En effet, c'était elle qui était à blâmer, elle seule avait fait le choix de cette mission. Seulement, elle le regrettait amèrement. Et s'insultait intérieurement, plus méchamment à chaque pas qu'elle faisait dans la poudreuse. Elle se maudissait également à cause du coéquipier avec qui elle avait décidé de faire ce boulot. Pendant quelques secondes environ, il avait semblé combattif, mais devenait de plus en plus mollasson, n'hésitant jamais à montrer qu'il se les gelait en s'emmitouflant dans un manteau qui ressemblait plus à un matelas qu'à autre chose tant il était épais.

La mage savait très bien qu'elle n'étais pas souvent tolérante avec les autres, en particulier les inconnus, mais elle ne pouvait s'empêcher de penser qu'elle avait affaire au magicien le plus stupide de tout le pays; en particulier quand il se ramassa dans la neige aussi ridiculement que l'aurait fait un personnage de bande dessinée. Il se releva très vite, et pourtant, il avait l'air d'un glaçon, et encore plus que précédemment.
Maintenant, il grommelait des choses en tout genre, que la jeune fille n'entendait pas, étant assez éloignée pour cela. Mais en devinant ce à quoi il pouvait penser, elle se garda bien de lui demander ce qu'il disait.

Ah... si seulement elle avait su... Pourtant il y avait eu quelques signes prémonitoires :
Premièrement, lorsqu'elle cherchait un peu de travail sur le panneau où étaient affichées les missions, Écho était tombée sur seulement deux ou trois qui correspondaient à peu près à son niveau. La plupart concernaient une capture ou simplement le massacre d'une créature, ce qui ne l'enchantait guère. Quand elle avait voulu la décrocher pour se l'approprier, l'autre l'avait arrachée et s'était mis à la lire, l'air plutôt désintéressé. Constatant qu'il fallait être au moins deux pour pouvoir accompagner ces missionnaires, elle s'était proposée de faire ce boulot avec, et il n'avait répondu que par un vague hochement de tête l'air de dire "On s'en fout, du moment que je fais une mission...".
Secondement, devant sa tête de merlan frit pas réveillé, la mage n'avait même pas eu le courage de lui dire son nom, devinant qu'il ne m'écouterait pas. Justement, quand je lui demandai son identité, il ne lui répondit rien.

En pensant à tous ces détails, Écho se trouvait vraiment idiote, comment avait-elle pu y échapper ? Elle aurait pu laisser tomber et voir s'il n'y avait rien de rang F, où elle aurait pu rendre service à moins expérimentée qu'elle. Cependant, elle avait sur le coup eu envie de prendre quelque chose "de son niveau". Cette fois, c'était décidé : plus de choix sur un coup de tête. Enfin, elle espérait...

Soudain, le rouquin à côté d'elle lança un regard quelques mètres plus loin, comme s'il scrutait quelqu'un. Il n'y avait personne mais, en effet, on entendant un bruit de pas sourd, étouffé par la neige. Chacun se posait la question de qui il était. Quelles seraient ses intentions ? La seule façon de savoir était d'attendre...


[HS : Bon, j'ai enfin pondu ce RP Very Happy
Il est pas fameux mais je suis quand même contente de l'avoir fait ce week-end, comme promis ^^]
Game Master

avatar

Messages : 1585
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: Une montagne de glace pour un couple de mages ♪ (Mission: Onyx & Echo)   Jeu 28 Juin - 9:40
Finalement, après une longue attente pour les deux mages, plusieurs silhouettes apparurent dans le froid et le vent enneigé du Mont Hakobe. A côté d'eux, plusieurs hommes armés. Sans doute l'escorte chargée de les emmener jusqu'à ce point. Une fois qu'ils virent les deux mages et comprirent qu'il s'agissait des personnes en charge de continuer à protéger les prêtres, ils leur firent un signe de tête et laissèrent ainsi les six prêtres encapuchonnés comme des moines tibétains, à la charge d'Echo et Onyx, sans guère se soucier davantage du reste, repartant sur leurs pas. De toute évidence, ces hommes n'avaient pas envie de franchir la montagne.

Quant aux prêtres, ils saluèrent respectueusement les deux personnes qui allaient désormais assurer leur sécurité, avant de les inviter à ouvrir la voie. Restait à savoir comment Echo et Onyx allaient bien pouvoir s'organiser quand à la protection de la demi-douzaine de vieux prêtres...
Onyx Keegan

avatar

Messages : 1426
Date d'inscription : 28/05/2012
Âge : 23
Magie / Malédiction / CS : Suna Mahô
Magie / CS Secondaire : Body Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.115
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Une montagne de glace pour un couple de mages ♪ (Mission: Onyx & Echo)   Lun 2 Juil - 6:49
Au fil des secondes qui passaient, la silhouette qu’Onyx avait cru apercevoir se révéla être plutôt un groupe de personnes qui s’approchaient de lui. Puisqu’il était assez improbable que des imbéciles se soient aventurés volontairement dans cet endroit inhospitalier pour le seul plaisir de se transformer en glaçon vivant, il devina qu’il s’agissait probablement de la délégation de prêtres qu’il devait escorter. Du coup, il se détendit et laissa la tension présente dans sa posture se dissiper. Il avait toujours eu cette manie d’être sur ses gardes dès qu’un élément plus ou moins suspicieux se présentait à lui. Bien que cette habitude était bien plus utile que l’imprudence la plus totale, le jeune mage exécrait cette tension qui le prenait chaque fois qu’il y avait un danger potentiel. Il préférait bien plus dormir dans un immense lit recouvert d’oreillers, tous muscles détendus… avec de préférence une tasse de café entre les mains… le rouquin pouvait quasiment sentir la texture délicieusement douce des oreillers contre lesquels il s’adosserait et le fumet appétissant s’échappant de la tasse…

Fermant sa bouche avant de se mettre à baver de façon peu élégante, le mage de sable quitta ses fantasmes à regret et redirigea son attention sur le groupe devant lui. Composée uniquement d’hommes imposants vêtus d’armures, l’escorte actuelle des prêtres semblait bien peu disposée à s’attarder sur la montagne plus que nécessaire. Il faut dire que se promener en armure sur une montagne glacée d’était pas la plus brillante des idées. On pouvait voir des glaçons pendre sur l’armure des gardes et cela leur donnait un air comique qui ne devait pas leur plaire. Étouffant un rire devant leur mine piteuse, Onyx les salua d’un hochement de la tête auquel ils répondirent rapidement avant de se presser de retourner sur leur pas. Le mage aux yeux ambre ne put s’empêcher de lever un sourcil septique devant cette manœuvre pour le moins imprudente. Certes, les hommes d’armes semblaient plutôt pressés de quitter la montagne, mais s’en aller et laisser la délégation à sa charge sans même prendre la peine de vérifier son identité lui semblait être une attitude bien peu professionnelle. Pour ce qu’ils en savaient, le jeune homme aurait aussi bien pu être un assassin engagé pour éliminer les prêtres que celui chargé d’escorter ces derniers pour la traversée du mont glacial…

Secouant la tête afin d’éliminer ses pensées de complots ou d’autres sombres alternatives, Onyx déposa son regard sur les prêtres. Au nombre de six, ils n’étaient vêtus en tout et pour tout que d’une toge rouge qui semblait bien peu épaisse considérant la température ambiante. Les hommes de religion avaient tous relevé leur toge afin que celle-ci leur couvre la tête et les protège un tant soit peu de la neige qui, n’en doutons pas, ne manquerait pas de tomber au cours du voyage. Face à ces hommes qui semblaient tous âgés d’au moins le double de son âge si ce n’était le triple, le jeune homme se sentait un peu honteux en repensant à la mauvaise foi dont il faisait preuve depuis qu’il avait posé le pied sur la montagne. Certes, il faisait un froid effroyable. Sauf qu’ayant fouillé pratiquement tous les magasins des alentours afin de se procurer les vêtements les plus chauds possible juste avant de se rendre au lieu de rencontre, le fils du libraire ne souffrait pas réellement du froid. Il avait beau prétendre être congelé, il ne l’était sans doute pas autant que les hommes encapuchonnés qu’il devait escorter. Un instant, il eut pitié et pensa à donner son manteau à un d’entre eux… avant de changer d’idée. Bah oui, s’il était trop frigorifié pour les protéger, il ne leur serait d’aucune utilité.

Respectueusement, les prêtres le saluèrent en s’inclinant bien bas devant Onyx, le sourire aux lèvres. Impressionné, le jeune homme fit de même. Malgré lui, il ne pouvait s’empêcher de se sentir vraiment misérable comparé à ses nouveaux protégés. Ils affrontaient le froid sans rechigner et étaient respectueux envers lui alors qu’il n’était qu’un gosse qui ne faisait même pas la moitié de leur âge. Une impression de sérénité se dégageait de leur attitude et le détendait. S’inclinant à son tour, Onyx sentit un sourire se dessiner sur ses lèvres sans qu’il ne le souhaite réellement. Les membres de la délégation le faisaient se sentir mieux qu’il ne devrait l'être par leur seule présence et ce fait était quelque peu déstabilisant. Le rouquin était supposé être sur ses gardes, être attentif au moindre danger pouvant menacer la sécurité des prêtres et le voilà qui se laissait avoir par leur attitude bienveillante. Secouant légèrement la tête, il se présenta.

« Enchanté de vous rencontrer. Mon nom est Onyx Keegan et je suis le mage chargé de vous conduire de l’autre côté de cet enfer de glace. »

Maintenant, il ne restait plus qu’à décider de la façon dont il allait procéder. Le jeune mage pourrait ouvrir la marche, les guidant à travers la montagne tout en restant à l’affut du moindre danger… sauf que s’il choisissait cette option, ils allaient invariablement se perdre et se retrouver au fond d’une crevasse ou perdu dans une forêt quelconque sans savoir comment ils avaient obtenu un tel résultat. L’amoureux des animaux pouvait également rester à l’arrière du groupe. Lui donnant la possibilité d’avoir tous les prêtres dans son champ de vision ainsi que les côtés, cela lui donnerait une vue d’ensemble de la situation. Cette optique semblait optimale, sauf que son style de combat à moyenne distance ne lui permettrait pas d’agir rapidement si jamais un monstre ou un bandit montrait le bout de son nez à l’avant. Échec et math, la situation se présentait mal.

Jetant un coup d’œil autour de lui afin de trouver l’inspiration nécessaire pour établir une bonne stratégie, Onyx se rendit compte que lui et ses protégés n’étaient pas seuls. À sa droite se tenait… quelqu’un. Le garçon resta bêtement à fixer l’inconnue pendant quelques secondes avant que le déclic se fît dans sa tête. La mage de Blue Pegasus! Il avait complètement oublié cette fille. Elle l’avait interpellé alors qu’il venait de prendre la quête du tableau de bord et il avait accepté qu’elle l’accompagne sans y accorder vraiment d’importance. Étant encore à moitié endormi à ce moment-là, il avait à peine pris connaissance de son existence avant de continuer son chemin, la mage sur ses talons.

Afin d’estimer un peu les capacités de la jeune femme, Onyx la détailla du regard sans aucune gêne. Tout d’abord, les traits délicats de son visage confirmaient son appartenance à la gent féminine. Son visage plutôt fin était encadré de ses cheveux noirs qui terminaient leur course au ras de ses épaules. Sur sa tête trônait un chapeau melon de la même couleur que sa chevelure et ce couvre-chef cachait une bonne partie du visage de la demoiselle. Finalement, la mage portait des vêtements qui laissaient planer un doute sur son sexe pour ceux manquant de sens de l’observation. Elle portait un manteau qui cachait ses formes ainsi qu’un pantalon assez quelconque. En se basant seulement à ses vêtements, quelqu’un aurait facilement pu la confondre avec un garçon. Par contre, elle semblait quelque peu frêle, voire même rachitique. Sûrement pas le genre de fille à se battre au corps à corps ou bien à se rouler dans la boue. Peut-être utilisait-elle une magie à longue distance? Peu importe, sa présence venait de résoudre le dilemme du rouquin.

La jeune femme n’étant sûrement pas aussi pathétique que lui lorsque venait le temps de se fier à son sens de l’orientation, il lui laisserait l’avant du convoi. Quant à lui, il allait se cacher s’occuper de surveiller l’arrière, évitant ainsi qu’ils soient pris par surprise. Agrippant joyeusement le bras de la demoiselle, il lui fit part de sa décision.

« Si nous ne voulons pas nous perdre, c’est toi qui vas devoir ouvrir la voie. Personnellement, je vais rester à l’arrière d’où je surveillerai les côtés et derrière nous. Bonne chance ♫ »

Puis, sans attendre la réponse de la représentante de Blue Pegasus afin de s’assurer qu’elle ne rouspète pas, Onyx se pressa de prendre sa place à l’arrière du groupe. À cet endroit, il serait à l’abri du vent et n’aurait pas besoin d’effectuer les efforts nécessaires pour ouvrir la route dans l’épaisse poudreuse… et pourrait protéger la délégation de façon efficace, évidemment. Sautillant de joie en se rendant derrière la délégation, il en profita pour observer un peu plus attentivement les prêtres. Un d’entre eux était supposé être le Saint Cardinal, un personnage religieux très important qui avait déjà subi plusieurs tentatives d’assassinats… Pourtant, rien ne lui permettait de distinguer les prêtres des uns les autres. Les hommes d’Église portaient les mêmes vêtements, étaient tous rasés et souriaient tous avec le même air serein. Était-ce une ruse afin de protéger le chef religieux ou bien celui-ci ne faisait même pas parti du groupe? Faire de cette délégation une diversion alors que l’homme de la plus grande importance voyageait incognito en empruntant un autre chemin était également une hypothèse viable…

Haussant les épaules, Onyx laissa tomber le sujet. S’il ne pouvait savoir qui était le vrai Saint Cardinal, un ennemi potentiel ne le pourrait pas non plus. Maintenant, il ne restait plus qu’à suivre les évènements et à réagir rapidement lorsqu’il se passerait quelque chose. En attendant, il resterait bien tranquillement à sa position, profitant du passage créé par les autres devant lui en observant les environs afin d’être sûr que si jamais un Vulcain se mettait en tête de venir les embêter, qu’il embête la mage au chapeau et non les prêtres.

*Tu es totalement misogyne Roi.*

*… Sans commentaires.*


Spoiler:
 


Dernière édition par Onyx Keegan le Mer 11 Juil - 1:12, édité 1 fois
Echo Wingstock

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 28/05/2012
Âge : 20
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Gun's Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.300
Statut: Mage de Rang D
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Une montagne de glace pour un couple de mages ♪ (Mission: Onyx & Echo)   Mer 4 Juil - 1:24
Les deux mages n'eurent pas à attendre bien longtemps. En effet, cinq secondes plus tard, tout au plus, une petite troupe les rejoint. Les visiteurs étaient rare dans la région, il s'agissait donc obligatoirement des prêtres qu'il fallait accompagner jusqu'au village, de l'autre côté du Mont.
Il y avait à cela deux nouvelles : une bonne et une mauvaise. Par laquelle commencer... la bonne tiens... et bien, la bonne nouvelle c'est que la magicienne était soulagée de ne pas se retrouver face à une créature des neiges ou autre psychopathe vivant en ermite. La mauvaise, c'était qu'il fallait se mettre au boulot, et maintenant ! Or... ce froid était tout sauf motivant...

Enfin bon, il valait mieux se concentrer sur le boulot, autrement dit : prendre le relai des hommes baraqués et armés de la tête aux pieds qui avaient suivi la délégation jusqu'ici. Heureusement pour ces gorilles que leur chemin s'arrêtait là. Ils n'auraient pas fait long feu avec leurs armures en métal, justement plus ridicules qu'utiles. Même un petit de cinq ans savait que, le métal et le froid, ça faisait deux. D'ailleurs, rien que le fait d'entrer en contact avec du fer gelé pouvait donner une sensation des plus désagréables.
Bref ! Revenons-en aux faits. Le jeune roux eut à peine le temps de saluer les gardes de corps que ces derniers repartirent sur leur pas, non sans prendre la peine d’accélérer, ne cherchant donc pas à cacher qu'ils avaient hâte de rentrer chez eux et de prendre un bon grog... Quelle bande d'idiots. Ils auraient laissé les hommes d’Église aux mains du premier venu, quelles que soient ses intentions, juste pour se débarrasser de la lourde charge qui pesait sur eux.

Écho ne tarda pas à aviser les moines après avoir vu le pied du dernier mastodonte disparaître au loin. Ils n'étaient... pour résumer... qu'une bande de vieux croûtons... Ben quoi, me regardez pas comme ça... vous pensez tous pareil, avouez ! La magicienne était sûre que, si elle demandait l'âge de chacun, pas un seul ne serait capable de répondre, étant donné qu'à cet âge là, n'importe qui en aurait eu assez de compter.
Ces hommes semblaient bien peu précautionneux. Les pauvres bougres n'étaient vêtues que de petites toges de couleur rouge, au maximum épaisses comme une feuille de papier, qui faisaient vraiment tache sur le blanc immaculé de la montagne, plus encore que le chapeau démesuré de celui qui devait être le Cardinal, ou un truc du genre.

En remarquant à leur tour les mages, les missionnaires se plièrent en deux, vraisemblablement pour les saluer. La jeune fille fit de même, essayant tout de même de ne pas se pencher au même point qu'eux, sous peine de se faire un tour de rein comme une petite vieille. Le rouquin choisit alors ce moment pour se présenter:

-Enchanté de vous rencontrer. Mon nom est Onyx Keegan et je suis le mage chargé de vous conduire de l’autre côté de cet enfer de glace.

Bon, maintenant que Écho venait d'apprendre l'identité de son coéquipier, il était peut être temps qu'elle aussi dévoile son nom à tous ceux présents.

-Je suis également enchantée. Je suis Écho Wingstock, de Blue Pegasus. Je suis avec euh... Onyx chargée de vous escorter à travers le Mont Hakobe.

Pendant quelques instants, le rouquin sembla réfléchir. La magicienne espérait qu'il pensait bien à la mission, plutôt qu'à n'importe quelle autre futilité. Qui sait ? Peut être pensait-il uniquement à un Épouvanteux qui se tapait l'apéro avec Fauche-belette... Il paraissait par moment tellement distrait que cela n'aurait étonné personne.
Finalement, pour le première fois depuis le début de la journée, le dénommé Onyx daigna lancer un regard à sa "collègue". Il en profita justement pour la regarder de la tête aux pieds, ainsi que l'on regardait une bête de foire. La mage se retenait juste de ne pas râler telle une gamine : "Tu veux ma photo ?!". Seulement, ça la fichait mal face à tous ces moines et au fameux Grand Pope Saint Cardinal, qui devaient abominer les familiarités, même puériles.
Soudain, le roux attrapa la jeune fille par le bras et lança, sans prendre le temps de respirer :

-Si nous ne voulons pas nous perdre, c’est toi qui vas devoir ouvrir la voie. Personnellement, je vais rester à l’arrière d’où je surveillerai les côtés et derrière nous. Bonne chance ♫

Écho voulut protester, mais on ne lui en laissa pas le temps. À peine eût il dit ces mots qu'il se précipita à la queue du convoi. D'après ce qu'il venait de dire, il avait donc un sens de l'orientation pitoyable... Cela ne choqua pas la magicienne pour outre mesure... Elle ne devait pas s'attendre à grand chose avec lui. Ce dernier semblait d'ailleurs bien s'amuser tout derrière, il n'avait pas à s'inquiéter de ce qu'on lui dirait s'il se perdait, même prêt à fuir au moindre danger si ça se trouvait. Pathétique !

Maintenant, il ne restait plus grand chose à faire. À part avancer, tout en faisant attention à ce qui pouvait arriver. Garder constamment les deux yeux actifs. Un œil sur les missionnaires, un œil sur le bon chemin à emprunter...
Game Master

avatar

Messages : 1585
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: Une montagne de glace pour un couple de mages ♪ (Mission: Onyx & Echo)   Jeu 5 Juil - 17:47
Les prêtes ainsi que les deux mages progressent lentement, mais surement dans la montagne en rencontrant pour seuls obstacles que le climat glacial du Mont Hakobe et la démarche plutôt lente des vieillards qu'ils escortent. Un début de voyage assez tranquille en somme et vous vous doutez bien que cela ne durerait pas bien longtemps.

En effet au fur et mesure que vous avancez des bruits de pas, bien que légèrement étouffé par l'épaisse couche de neige, se font entendre ainsi que des grognements inquiétants. Un clan de Zours femelle, habituellement civilisé, prend le groupe d'assaut. Avec la saison des amours et une flopée de prête totalement "pur" sous la main elle ne comptait pas se priver.


- Capturez-moi tous ces mâles ! grogna la plus imposante des 5 Zours.

Cela devait être la chef de ce clan, facilement reconnaissable à sa fourrure blanche, couleur des Zours alpha ainsi qu'à son armure en cuir. Suite à ses ordres, ses 4 consoeurs respectivement beige, noire, marron et grise arborant toutes des peintures de guerres dignes des plus anciennes tributs indiennes, vous foncent dessus. La femelle dominante ne semble pas vouloir se salir les pattes, elle laisse cette basse besogne à ses guerrières.

Défendez-vous ou résignez-vous à finir comme joujou pour ces Zours en chaleur.

===========================

Opposant: 4 guerrières Zours de 600 PM chacune / Une Zours Alpha de PM inconnue
Action: Assaut des 4 guerrières Zours

PS : Onyx, ta police d'écriture rend space sur certains pc, de manière illisible >.0
Onyx Keegan

avatar

Messages : 1426
Date d'inscription : 28/05/2012
Âge : 23
Magie / Malédiction / CS : Suna Mahô
Magie / CS Secondaire : Body Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.115
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Une montagne de glace pour un couple de mages ♪ (Mission: Onyx & Echo)   Lun 9 Juil - 3:34
Onyx s’ennuyait à mourir. Certes, le garçon était fainéant et détestait faire le moindre effort lorsqu’il n’était pas question d’animaux ou bien de se trouver un endroit pour dormir, mais il y avait tout de même des limites à sa paresse. Le soleil était haut dans le ciel et il était évident même pour un inculte comme le rouquin que la journée en était déjà à sa moitié. Seulement, depuis que le petit groupe constitué de six prêtres et de deux mages avait commencé leur voyage, ils avaient avancé si lentement que le col de la montagne venait tout juste d’apparaître dans leur champ de vision. Inutile d’être un génie pour comprendre qu’atteindre ce col leur prendrait encore une heure ou deux et qu’ensuite, il leur faudrait encore redescendre la montagne. Arriver à terminer le trajet avant la nuit semblait être une entreprise sérieusement compromise et tout ça à cause de la vitesse de croisière des prêtres qui était semblable à celle des limaces.

Sans faire preuve de mauvaise foi, Onyx savait très bien qu’il traînait toujours des pieds et qu’il ralentissait souvent ceux avec qui il voyageait. Cependant, cette fois-ci, traîner des pieds ne servait strictement à rien puisque la démarche laborieuse des vieux religieux était encore moins rapide que la sienne, le forçant à ralentir son pas et à devoir attendre que les prêtres reprennent leur souffle de temps à autre. Cela… ne lui était jamais arrivé! Habituellement, c’était lui qui faisait attendre les autres, pas les autres qui le ralentissaient! Il devait admettre que ça lui tombait sérieusement sur les nerfs. Du coup, il avait décidé dans un bref élan de maturité que s’il devait risquer sa vie par l’ennui mortel que cette expédition dégageait, il ne serait pas le seul. Ainsi, pour la vingtième fois, il posa
la question à la jeune femme qui menait le groupe.

« Est-ce que nous allons bientôt arriver? »

Sans répondre à la question, Echo jeta un regard à faire fondre la banquise à notre pauvre rouquin qui se ratatina pratiquement sur place. C’était lui ou des vagues d’intention meurtrière se dégageaient de la jeune fille à son égard? Dépité, le fils des Keegan ferma son clapet et se résigna à devoir s’ennuyer seul. Étrangement, il avait la désagréable impression que s’il osait poser la question à nouveau, il allait se retrouver sous pieds sous terre avant même d’avoir refermé la bouche. Boudeur, il donna quelques coups de pied dans la neige. Cette épaisse couche de cristaux glacés l’insupportait. Déjà que les prêtres marchaient lentement, la neige empirait la situation. Sauf si…

Onyx vérifia rapidement que la représentante de Blue Pégasus ne regardait pas dans sa direction et s’accroupit. Souriant de façon machiavélique, il fit glisser de la neige entre ses doigts tendus avant d’en saisir une poignée et de la rouler entre ses paumes, formant une petite boule de neige. Se redressant, Onyx tendit le bras vers l’arrière, visa avec soin et lança le projectile… en plein sur l’arrière de la tête d’Echo, faisant tomber son chapeau au passage. Se retenant de rire, le mage solitaire fit de son mieux pour prendre un air innocent et de ne pas savoir pourquoi la jeune femme lui lançait un regard soupçonneux. Les prêtres ne firent pas cet effort, se mettant à rigoler doucement, vendant le jeune homme à la jeune mage sans couvre-chef. Se sachant démasqué, Onyx ne perdit pas plus de temps à prétendre être innocent et se baissa à nouveau afin de former une deuxième boule de neige, sauf que…

*Rassure-moi, ces grognements que nous entendons, c’est le ventre d’un des prêtres qui gargouille ou bien mon imagination, nah?*

*Non.*

Se retenant de jurer, le fils unique des Keegan releva la tête et laissa la neige qu’il avait entre les mains tomber au sol, rapportant son attention autour du groupe. Qui pouvait bien être assez fou pour venir affronter la température très au-dessous du zéro du mont Hakobe? Ou plutôt… quoi? La réponse ne se fit pas attendre très longtemps alors qu’un groupe de Zours apparut à la droite du groupe. Tournant le dos à la délégation, quatre des bêtes de diverses couleurs semblaient écouter ce que la cinquième disait. D’ailleurs, celle-ci semblait bien plus imposante que les quatre autres. Sa fourrure blanche montrait clairement que c’était le chef du groupe.

« Capturez-moi tous ces mâles! »

… Ou plutôt, la chef. Mâles? Pourquoi capturer des mâles? Ce dernier point rendait le rouquin un peu perplexe. Certes, le clan de Zours était entièrement constitué de femelles, mais il ne voyait pas pourquoi ces Zours voudraient capturer des mâles et… oh. Quoi, mais il ne voulait pas perdre sa virginité juste parce que des bêtes en manque de mâles avaient décidé de jeter leur dévolu sur eux! Enfin, les prêtres et lui. Echo faisant partie du même sexe que les guerrières, elle n’était pas concernée par la menace. Onyx ne pouvait s’empêcher de se demander quelle serait la réaction des Zourses lorsqu’elles le réaliseraient. La considéreraient-elles comme une rivale ou bien l’ignoreraient-elles tout simplement?

Voyant les quatre Zourses bêta se retourner vers le groupe et se mettre à courir dans leur direction, la réponse lui serait bientôt fournie. En attendant… le jeune Keegan se mit entre les guerrières et les prêtres tout en cherchant un moyen de se débarrasser des bêtes en chaleur. Sans être quelqu’un de vraiment respectable, il avait un certain sens de l’honneur. Il ne laisserait pas ses protégés se faire violer par des Zourses sans scrupules! Aucun homme ne méritait une telle fin… Le problème était que les mages étaient deux contre quatre et qu’il allait être corsé de vaincre les femelles en même temps de protéger les hommes d’Église. Le rouquin savait qu’il ne pourrait pas se concentrer pleinement sur l’offensive s’il devait à la fois se battre et s'assurer qu’aucune bête ne s’approche de ses protégés. Il lui fallait les mettre hors d’atteinte… hors d’atteinte? Évidemment…

« Je vais faire une barrière entre les prêtres et les Zours! Fais attention si tu ne veux pas rester prise derrière! »

Cette remarque s’adressait à Echo. C’est dans un moment comme celui-là qu’Onyx se maudissait de ne pas être un peu plus sociable et de ne pas avoir communiqué un peu plus avec la jeune fille. Il n’avait aucune idée de la magie qu’elle utilisait ou de ses capacités réelles. En même temps, la jeune fille ne savait rien de lui. Il allait falloir attendre de voir la jeune fille se battre avant de pouvoir coopérer vraiment avec elle. Pour l’instant, à elle de rester de choisir ce qu’elle voulait faire. Le fils du libraire l’avait avertie. Maintenant il était de son ressort de réagir selon son style de combat. Alors que les Zourses se rapprochaient de plus en plus, le rouquin posa son genou droit au sol et appuya ses deux mains sur la neige devant lui. S’il calculait bien la distance et la vitesse des femelles agressives, il pourrait faire d’une pierre deux coups. Il concentra sa magie sous ses paumes et attendit que ses adversaires s’approchent un peu plus… Maintenant!

« Ryuusha! »

Un cercle magique apparut sous ses mains qu’Onyx lança le sort. Il sentait la magie circuler dans ses veines, bouillonnante et voulant être libérée. Cette sensation était enivrante et le rouquin n’avait aucun doute que cela était une des raisons pour laquelle les mages noirs en quête de puissance étaient si nombreux. Un sourire s’afficha sur son visage alors qu’il libéra la magie dans le sol, générant sous ses mains des sables mouvants. Fronçant les sourcils, le mage aux yeux ambre maintint son sort jusqu’à ce que la zone couverte par les sables mouvants prenne la forme d’un cercle entourant les prêtres et les séparant des Zourses. Ces dernières étaient habituées à devoir marcher et combattre dans la neige, mais elles ne savaient rien des sables mouvants. Allaient-elles tenter de traverser ceux-ci sans savoir qu’elles y resteraient piégées? Quoi qu’il en soit, le jeune homme avait pris soin de s’arranger pour que les sables mouvants soient trop larges et trop profonds pour que cela fonctionne. De plus, avec l'élan qu'elles avaient, il y avait de fortes chances qu'elles ne puissent s'arrêter à temps et qu'elles se retrouvent prises au piège.

Satisfait de son labeur, Onyx posa la main droite sur son genou pour se soutenir en entreprit de se relever. Puis, sa vision s'embrouilla pendant quelques secondes avant qu’il ne se retrouve à nouveau sur le sol. Le mage de sable jura. Il avait sous-estimé la quantité de magie nécessaire à ce petit tour de passe-passe. Oh, générer des sables mouvants n’avait rien de très épuisant. Par contre, donner une forme à ces derniers ainsi qu’une telle longueur et profondeur était un peu plus ardu. Se relever juste après avoir fourni un tel effort n’était pas très brillant. Prenant une profonde inspiration, le jeune Keegan se releva plus lentement. Une fois debout, il concentra sa magie à nouveau, mais cette fois-ci sous ses pieds.

« Sabaku Fuyū! »

Un petit nuage de sable se forma sous les semelles de ses bottes et se mit à monter dans les airs, emportant son créateur avec lui. Onyx n’aimait pas l’idée de se cacher derrière ses sables mouvants et d’attaquer de loin. Certes, se battre au corps à corps n’était pas son genre. Cependant, combattre à distance n’était pas vraiment son point fort non plus. Une vague de sable était bien plus efficace lorsqu’elle était lancée à courte ou moyenne distance. Il lui fallait se retrouver un tantinet plus près de ses cibles. Sauf que pour l’instant, il ne ferait rien du tout. Il était temps de voir comment les guerrières Zourses allaient réagir à cet imprévu. De plus… il fallait bien en laisser un peu pour sa coéquipière, non?
Echo Wingstock

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 28/05/2012
Âge : 20
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Gun's Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.300
Statut: Mage de Rang D
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Une montagne de glace pour un couple de mages ♪ (Mission: Onyx & Echo)   Lun 3 Sep - 21:14
[Désolée de ce retard astronomique T_T]

Pendant des dizaines de minutes, les petits vieux et leur escorte continuèrent à marcher, avec pour seule compagnie le bruit sourd et monotone de leurs pas s'enfonçant dans la neige. On départ on aurait pu trouver cela amusant, et chantonner une chanson sur ce rythme, mais cela devenait vite très lassant...
Et le premier témoin était bien entendu... le mage roux, qui tirait une tête pas possible, digne d'un enfant qui aurait l'obligation d'assister à une cérémonie du thé. D'ailleurs, Écho ne savait pas vraiment si sa vitesse exagérément lente était volontaire ou modifiée par celle des prêtres, que leur âge n'avantageait pas dans une telle situation. En tout cas, ni lui, ni les escortés n'allait très vite. Si bien que la jeune fille devait faire une pause toute les trente secondes pour ne pas les perdre de vue, ce qui rendait cette petite randonnée encore plus agaçante qu'elle ne l'était à l'origine. Et bien sûr, histoire de faire durer encore plus longtemps cette expédition, il fallait faire régulièrement des pauses pour que les moines se reposent. En effet, pour eux, faire cent mètres devait ressembler au marathon tant ils étaient essoufflés après avoir parcouru cette distance. Et le plus drôle dans tout ça ? Au départ, la mage était en forme, pleine d'énergie, avec dans la tête la même phrase qui se répétait en boucle : "Au boulot !". À présent, elle devait en être au même état moral que son coéquipier : Motivation = 0. D'ailleurs, ce dernier adressa de nouveau la parole à la magicienne :

-Est-ce que nous allons bientôt arriver?

Elle lui répondit par un regard assassin. Après tout, ça ne faisait que la vingt-sixième fois qu'il posait cette question idiote dont il connaissait sans aucun doute la réponse : "NON !" Écho se retourna à nouveau, plus irritée encore qu'à la seconde précédente. Elle reprit la marche essayant de retrouver sa volonté perdue. Seulement, elle eût à peine le temps de faire quelques pas qu'un projectile glacé qui frappa l'arrière et fit tomber son couvre-chef. Une personne sensée aurait sûrement eu pour priorité de regarder derrière elle pour voir si une créature des glaces de l'attaquait pas. Mais là n'était pas l'intérêt de la membre de Blue Pegasus. Son premier réflexe fut de hurler :

-MON CHAPEAU !!!

Écho n'avait jamais vraiment compris pourquoi, mais elle avait toujours adoré ce chapeau, qu'elle possédait depuis toujours. Elle ne s'en séparait jamais et détestait par dessus tout qu'on l’ôte de sa tête, et encore plus l'idée qu'on l'abîme. Aussi, elle se jeta à terre pour le ramasser. Il était trempé et gelé faute d'avoir traîné dans la poudreuse. Heureusement, il ne portait pas de trace de détérioration. Ignorant l'inconfort qu'il allait lui porter, elle remit son objet fétiche à sa place et regarda ceux qui la suivaient. Maintenant que la surprise était passé, elle avait compris qu'elle venait d'être victime d'une plaisanterie douteuse, qui aurait pu être beaucoup plus amusante si son chapeau n'en avait pas fait les frais. Elle prit son regard de psychopathe et marmonna, tout de même assez fort pour se faire entendre :

-Qui est le petit rigolo qui a fait ça ?

Les réponses ne se firent pas attendre. Immédiatement, tous les doigts furent levés vers le rouquin, qui essayait de conserver un air innocent, alors qu'il venait d'être trahi par les hommes d’Église, hilares. Finalement, la jeune fille se sentait idiote d'avoir posé la question. C'était plutôt évident. Elle chercha une manière de se venger qui n’inclurait pas la mise hors service de celui qui devait l'aider. Elle pouvait tout simplement... lui rendre la pareille ! Ok... c'était un peu puéril mais c'était de bonne guerre non ? Elle s'accroupit et commencer à former une sphère avec la neige, constatant au passage que son "ennemi" faisait de même. Seulement, elle n'eut pas le temps de faire quoi que ce soit. Elle venait d'entendre un grognement suspect. Elle s'arrêta brusquement et se releva, prête à réagir. D'ailleurs, pour une fois, le mage solitaire semblait au taquet puisqu'il avait aussi cessé le jeu. C'était donc sérieux. Justement, la source de ce bruit étrange ne se fit pas prier pour apparaître. Un groupe composé de cinq ours arriva. Hum attendez cinq minutes... des ours... avec des peintures de guerres ?! L'un d'eux possédait même une armure en cuir ! C'était sûrement ce qu'on appelait des Zours. Au départ, Écho garda son sang-froid. Après tout, on disait de ces animaux qu'ils étaient civilisés. Elle changea vite d'avis lorsque celui à la fourrure blanche, qui était sûrement le chef hurla à ses surbordonnés :

-Capturez-moi tous ces mâles!

Rectification. Il s'agissait là de Zourses, d'après leurs voix et leur ordre. D'ailleurs, celui-ci semblait plutôt... comment dire... ambigu ? Ou alors il fallait le prendre au pied de la lettre. Mais dans ce cas... "TOUS CES MÂLES" ? Hum, solution numéro un : la cheffe avait laissé de côté la mage, solution numéro deux : son style plutôt androgyne avait induit les ourses en erreur. Et dans ce cas, elle risquait d'avoir de gros ennuis, peut être bien pires que ceux qui allaient suivre. Après coup, elle regarda Onyx ainsi que la délégation. D'un côté elle avait envie de se moquer d'eux et s'imaginait très bien rire de ça, mais de l'autre elle avait un peu pitié d'eux. Enfin voyons ! Ce n'était pas le moment d'avoir pitié, il fallait mieux agir plutôt que les laisser se faire kidnapper par ces bestioles. Alors qu'elle allait faire part de ses idées au magicien roux, il anticipa en lui lançant :

-Je vais faire une barrière entre les prêtres et les Zours! Fais attention si tu ne veux pas rester prise derrière!

Écho hocha la tête. Elle s'écarta de ce qu'elle pensait être le rayon de la fameuse "barrière" en quelques bonds. Après quoi, il prononça une parole qui changea une partie de la neige en sable. C'était donc ça, ses capacités ? Un mage des sables... Pour l'instant, miss Wingstock n'en savait pas plus et n'avait pas d'idée fixe sur "comment se sortir de ce pétrin avec du sable ?". Elle remarqua par la suite qu'elle aurait sûrement quelques pépins pour combattre. En effet, les Zourses se rapprochaient dangereusement du groupe, et il n'allait pas être évident de se battre contre des adversaires proches avec la Gun's Magic. Il fallait qu'elle agisse maintenant. En fait, ce n’était pas vraiment le moment de réfléchir à une super stratégie. Y aller directement n’était pas plus dangereux.

-Gun’s Magic : Fire Bullet !

Alors qu'elle prononça ces paroles, elle saisit les deux revolvers cachés dans ses poches, en particulier dissimulés par le manteau qu'elle portait. Elle ne perdit pas de temps et commença à tirer sur les monstres qui leur faisait face. Vu la situation, elle n'était pas très calme, et avait plus l'impression d'avoir tiré à l'arrache que d'avoir visé comme elle était censée savoir le faire... Avec un peu de chance, cela ferait l'affaire...





Dernière édition par Echo Wingstock le Mar 25 Sep - 21:46, édité 1 fois
Game Master

avatar

Messages : 1585
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: Une montagne de glace pour un couple de mages ♪ (Mission: Onyx & Echo)   Jeu 6 Sep - 20:37
Suite à l'apparition des sables mouvants, une des 4 Zourses tombe directement dedans alors que le 3 autres bondissent dans l'espoir d'arriver à passer. Seulement avec la largeur, profondeur du passage sablonneux et les tirs enflammés d'Echo ont eu raison des guerrières Zourses qui se débattent maintenant pour ne pas couler à pic.

Devant l’inefficacité déplorable de ses sbires, la chef de la horde de plantigrade se lève, l'air grave, scrutant un instant ses proies, sans porter la moindre attention à Echo. Après tout une femelle humaine ne pourra jamais rivalisé avec le sex-apple de la "charmante" ursidée, du moins c'est l'intime conviction de celle-ci. Elle dévoile enfin sa puissance à l'aide de sa magie de l'eau en inondant la portion de sable mouvant où se trouve ses guerrières. L'eau devient très rapidement glace avec le froid extrème du Mont Hakobe ce qui leur permet de s'extirper du piège de sable. La chef visiblement mécontente de leur prestation ordonne aux autres Zourses de rester en retrait pendant qu'elle s'occupera du mâle à la "fourrure" rousse. Sur ces mots elle envoie un puissant jet d'eau dans la direction du mage.


===========================

Adversaire : Chef Zourse 2.500 PM
Action : Retrait des 4 guerrière Zourses, la chef balance un hydrocanon sur Onyx


Dernière édition par Game Master le Dim 16 Sep - 7:05, édité 1 fois
Onyx Keegan

avatar

Messages : 1426
Date d'inscription : 28/05/2012
Âge : 23
Magie / Malédiction / CS : Suna Mahô
Magie / CS Secondaire : Body Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.115
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Une montagne de glace pour un couple de mages ♪ (Mission: Onyx & Echo)   Dim 16 Sep - 6:47
Les mains sur les hanches, j’observais d’un air critique les évènements qui se déroulaient à quelques mètres sous moi. Une expression piteuse s’afficha sur mon visage lorsque je réalisai que seule la Zourse en tête du peloton n’avait pas réussi à s’arrêter à temps pour éviter de tomber dans mon piège. Pourtant, j’étais persuadé d’avoir évalué correctement la distance et la vitesse de nos ennemies de façon à ce qu’elles ne puissent finir ailleurs que dans la zone créée par mon sortilège. Confus, je penchai légèrement la tête sur le côté. Mes calculs étaient habituellement corrects et ma tentative n’aurait logiquement pas dû échouer partiellement comme cela s’était déroulé... Enfin, ce n’était pas si dramatique, après tout, ce n’était que la première partie de ma stratégie. Attentif, j’observai les trois animaux demi-civilisés restants tenter de bondir au-dessus de ma barrière de sable. Cette fois, les guerrières allaient-elles s’enfoncer dans le piège ou allaient-elles réussir à passer au-dessus, démontrant une nouvelle fois que mes calculs étaient erronés? Ravi, je pus admirer les Zours femelles échouer lamentablement dans leur tentative d’atteindre nos protégés et s’enliser encore plus profondément dans mes sables mouvants en effectuant des mouvements inutiles. Aha! Finalement, je n’étais pas si rouillé que cela! Euphorique, je me redressai légèrement, me congratulant intérieurement pour mon succès écrasant. J’étais le meilleur, le plus beau, le plus intelligent, et le plus…

*Et le plus abruti. Ce n’est pas parce qu’elles se sont fait avoir qu’elles sont hors jeu, Roi.*

Les paroles glaciales de Shiro furent comme une douche froide. Une moue boudeuse sur le visage, je passai rapidement dans mon esprit toutes les façons de mettre hors de nuire nos adversaires sans mettre leur vie en danger. Je savais pertinemment que la raison pour laquelle le parasite partageant mon esprit n’était pas satisfait était que mon piège n’avait toujours pas fait couler la moindre goutte de sang. Totalement à l’opposé de moi, Shiro aimait bien voir les autres souffrir. Le plaisir pervers qu’il prenait à cela me rebutait et je faisais toujours de mon mieux pour le contrarier en n’exauçant pas ses souhaits. Cette fois ne ferait pas exception. Cependant, avant que je ne choisisse une manière de mettre fin aux vaines gesticulations des Zourses, des balles enflammées vinrent heurter celles-ci, les blessant suffisamment pour les rendre hors d’état de combattre. Haussant un sourcil, je regardai en direction de ma coéquipière et la vis tenir entre ses mains deux pistolets dont le bout fumait encore. Ainsi, la jeune mage de Blue Pegasus pouvait utiliser des munitions magiques. Cette magie était assez intéressante. Sans connaître les autres sortes de munitions qu’elle pouvait utiliser, ses balles enflammées m’offraient une multitude de possibilités qu’il allait falloir prendre en compte, mais qui me semblaient toutes plus attirantes les unes que les autres. Après tout, bien que nous ayons mis hors jeu les subordonnées, il nous restait toujours une adversaire… une adversaire dont nous ignorions les capacités et qui n’était sûrement pas d’aussi petit calibre que les Zourses qui peinaient actuellement à ne pas se faire engloutir par mes sables mouvants, surtout dans leur état déplorable.

D’ailleurs, il était de mon devoir d’intervenir avant que les guerrières ne sombrent définitivement dans les profondeurs sablonneuses créées par mes pouvoirs. Certes, je voulais protéger les prêtres. C’était ma mission et j’avais promis de la mener à bien. Cependant, même si devenir parjure était loin de m’attirer, il était hors de question que la mort d’un animal, quel qu’il soit, soit causée par mes pouvoirs. Affronter un animal et lui faire honneur en acceptant de lui faire face étaient correct. Mettre fin à une vie volontairement alors qu’il aurait été possible de l’éviter était plus qu’indigne d’un être civilisé. Par conséquent, je me concentrai légèrement, me préparant à retourner sur le plancher des poules afin de libérer nos adversaires avant qu’elles ne périssent, mais je fus coupé dans mon élan. Apparemment, la chef de la petite tribu n’avait pas apprécié le spectacle et un cercle magique apparu devant elle… Un cercle magique?! Mes pupilles se dilatèrent, montrant ma surprise. Cette Zourse… elle savait utiliser la magie!? Ce n’était pas commun… Du cercle magique de la chef sortit de l’eau qui alla remplir mes sables mouvants. Évidemment, avec la température ambiante, mon sable devenu boue se solidifia rapidement, devenant glace. Les guerrières piégées en profitèrent pour se hisser sur la glace et pour se mettre à l’abri sous la directive de leur supérieure qui voulait sans doute avoir le champ libre pour utiliser toute sa puissance sans devoir se préoccuper d’elles.

Enchaînant rapidement ses actions, la femelle alpha leva le museau dans ma direction et un nouveau cercle magique apparût. Déjà!? Je croyais que s’enquérir de l’état de ses subordonnées était situé plus haut dans ses priorités que d’engager le combat. La saison des chaleurs devait être plus avancée que je ne le pensais… À moins que ce ne soit la façon dont la guerrière avait choisi de punir ses sbires pour avoir échoué. Dans tous les cas, si la prochaine action de l’alpha était de m’attaquer, elle allait constater que cela ne se déroulerait pas si facilement qu’elle le croyait. Ma virginité était mienne jusqu’à ce que je décide du contraire. Les jambes écartées à la largeur de mes épaules afin d’être plus stable, je levai mes deux bras devant moi, me préparant à bloquer ce que la guerrière Zourse allait m’envoyer. Son cercle magique se mit à briller un peu plus fort et je me tendis, carrant les épaules pour ne pas être repoussé par son attaque quelle qu’elle soit. Du cercle de la guerrière alpha sortit un puissant jet d’eau dans ma direction. Vu la vitesse à laquelle le jet d’eau se dirigeait vers moi, la puissance de celle-ci devait sûrement être assez élevée… S’infiltrant vicieusement en moi, le doute s’empara de moi. Est-ce que j’allais réellement être capable de bloquer correctement l’attaque ou…

*Hé Roi! La meilleure stratégie est l’attaque, tu le sais, nah?*

Réagissant presque instantanément aux paroles de Shiro, je laissai tomber un de mes bras à mes côtés et concentrai ma magie dans la paume de ma main. Le cercle magique spécifique à ma magie apparut et du sable se mit à se former au centre de celui-ci, formant rapidement une sphère de sable de moyenne envergure. Habituellement, je ne prêtais pas vraiment attention aux divagations de Shiro. Sauf que lorsqu’il était question d’un combat, c’était une tout autre paire de manches. Pourquoi? Parce que Shiro aimait se battre. Il aimait la violence, il aimait voir le sang couler, la chair se déchirer, des larmes couler et des corps tomber sans vie. Certes, cela n’arrivait habituellement pas lorsque j’étais là. Sauf que cela ne l’empêchait pas de l’imaginer, à ma plus grande horreur. Quoi qu’il en soit, à force de s’imaginer des batailles sanglantes causant des milliers dommages collatéraux, il était loin d’être stupide en stratégie. Du coup, je lui obéissais pratiquement toujours lors d’un combat. Plus qu’une volonté de vaincre, c’était le plus souvent une question de survie. La sphère dans ma main ayant pris la taille souhaitée, je la projetai à mon tour en direction de mon adversaire.

« Suna no Tame! »

Comme prévu, la sphère heurta de plein fouet le jet d’eau de mon attaquante, ralentissant celui-ci sans le détruire. Un observateur se poserait probablement la question suivante, à savoir : pourquoi avais-je pris la peine de gaspiller ma magie dans une attaque dans laquelle je n’avais pas mis assez de puissance pour bloquer celle de l’adversaire? Tout simplement parce que mon objectif n’était pas de réduire à néant le sort d’eau, mais simplement de le dévier, préservant ainsi ma puissance magique. Comme prévu, le choc entre l’hydrocanon et mon sort dévia le premier, mais pas suffisamment pour que cela ne m’évite entièrement. Puis, mon attaque se mélangeant au sortilège d’eau, alourdissant le tout. La vitesse du jet ayant déjà été réduite par le face à face avec la sphère de sable, la gravité fit son œuvre et le jet d’eau dévia un peu plus, passant un demi-mètre sous moi. Enthousiasmé par mon succès, j’enchaînai avec ma contre-attaque. Si je laissais le moindre temps libre à la bête, je perdrais probablement toute chance d’attaquer avant l’alpha. C’est pourquoi je levai ma main droite, paume vers le ciel et fermai les yeux, me concentrant. Après l’apparition de mon cercle magique, une grande quantité de petites billes de sable se formèrent. Cependant, ce ne fut pas sur la quantité que je me concentrai, mais plutôt sur la densité des billes. Contre un plus grand nombre d’ennemis, j’aurais fait le contraire. Mais là, je ne visai qu’un seul adversaire. Disperser mon attaque serait absurde et surtout stupide. C’est pourquoi je fis attention de ne pas trop éparpiller mes billes, tout en les faisant couvrir un périmètre assez large afin que la Zourse ne puisse éviter mon attaque. Rouvrant les yeux, je m’adressai à mon équipière.

« Miss Pegasus! Tu peux encore utiliser tes balles de feu? »

Notre adversaire était très loin d'être stupide. Elle n’allait pas rester là tranquillement à attendre que mon attaque lui tombe dessus. Cependant, elle n’arriverait pas à sortir à temps de la zone qui serait atteinte par mon attaque. De cela, j’en étais certain. Il lui restait donc deux options. Soit elle s’enterrait sous terre pour éviter une partie de mon attaque, soit elle bloquait mon sortilège avec sa magie aqueuse. C’était là qu’intervenait Echo. Dans le cas de la première option, ses balles feraient fondre la neige, annihilant la protection de la Zourse, et dans la deuxième optique, ses balles enflammées évaporeraient partiellement ou en totalité le bouclier de la guerrière. Elle pouvait aussi tirer sur mes billes. La chaleur les transformerait alors en verre, les rendant bien plus dangereuses. D’ailleurs, je ne lui avais pas indiqué quoi viser. Ce sera à elle de faire son choix. Enfin, si elle m’écoutait. Après tout, je n’avais pas été très poli avec elle… Bref! Je plongeai mes yeux dans ceux de la femelle alpha, la mettant à l’épreuve de résister à mon sortilège. Le visage fermé, je retournai ma main vers le sol.

« Suna Shigure. »

Immédiatement après, je cessai de maintenir mon Sabaku Fuyū. Tombant en chute libre, j’eus la même sensation que dans des montagnes russes, celle d’avoir oublié mon cœur en haut alors que la gravité m’attirait inexorablement vers le sol. Grimaçant dans le froid qui perçant qui m’atteignait plus pendant que j’étais en mouvement, je resserrai mon manteau autour de moi, me préparant à heurter le sol d’une seconde à l’autre. La neige amortit ma chute sans problème et je me pressai de me remettre sur mes pieds, ne voulant pas que les cristaux de glace se liquéfient avec ma chaleur corporelle et trempent mes vêtements. Relevant la tête, je vis que j’étais exactement là où je voulais être, soit en angle avec Echo et la Zourse. Nous formions un beau triangle équilatéral, formation parfaite pour attaquer. Plissant les yeux, mon regard se posa sur la guerrière alpha, avide de savoir si elle avait été touchée ou non.

Spoiler:
 
Echo Wingstock

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 28/05/2012
Âge : 20
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Gun's Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.300
Statut: Mage de Rang D
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Une montagne de glace pour un couple de mages ♪ (Mission: Onyx & Echo)   Mar 25 Sep - 22:30
Spoiler:
 

Pour tout vous dire, la magicienne avait vraiment eu une des plus grandes peurs de sa vie en voyant foncer sur le groupe la troupe de Zourses excitées. Elle se demandait si elles n'auraient pas affaire à de puissants adversaires. Après tout, cette espèce était sensée être très intelligente et stratégique, autant que les hommes. Il aurait donc été naturel que la cheffe ai jugé des capacités de ses subordonnées correctement. Seulement, contrairement à toute attente, elles ne purent s'arrêter à temps quand Onyx fit apparaître le cercle de sables mouvants. La première guerrière tomba dedans et s'enlisa bêtement... Tout n'était pas gagné. Il restait encore trois bestioles qui, ayant vu leur collègue arriver en plein dans le piège, ne se laisseraient pas avoir aussi facilement... Elles accélérèrent, dans l'espoir de prendre de l'élan, en direction du rouquin et des prêtres. Lorsqu'elles arrivèrent devant le ruban de sable, elles tentèrent de sauter.
Écho se demandait si les ourses réussiraient leur plan. Elles étaient loin d'être légères, et encore moins souples. Aussi, leur bond ne les mènerait sans doute pas loin. Cependant, craignant qu'un coup de chance ou de vent ne les mène de l'autre côté, elle passa à l'action. Il valait mieux dépenser quelques balles de plus plutôt que de voir les hommes d’Église capturés par ces animaux qui avaient des intentions pas très propres. Elle redirigea ses armes en direction de l'ennemi et tira à nouveau. Elle n'avait pas vraiment pris le temps de réfléchir ou de cibler; aussi, la mage fut vraiment contente que les balles atteignent leur cible. En effet, les Zourses furent coupées en plein saut pas les projectiles de feu, qui leur roussit joliment le poil. Ainsi, elles purent se rétamer conformément aux attentes des magiciens.
Alors qu'elles étaient sur le point de se noyer, la capitaine intervint. Un cercle magique de couleur bleuté se planta devant elle. Elle pouvait utiliser la magie ? Cela n'étonnait qu'à moitié la fille au chapeau. Elle venait de voir des ours en armure qui parlaient et qui voulaient se faire des humains. Donc à présent, le fait qu'ils puissent combattre de cette façon ne l'étonnait qu'à moitié. Depuis ce cercle, la femelle fit surgir un geyser d'eau, qui alla se jeter en plein dans... les sables mouvants générés par Onyx. Inutile d'expliquer que cela changea le sol en boue, qui se solidifia ensuite, permettant aux créatures poilues de s'extirper de ce pétrin, la glace et la neige étant leurs éléments de prédilection. L'alpha donna ensuite à ses sbires l'ordre de se retirer, ce qu'elles firent, n'ayant sûrement pas envie de se prendre des attaques perdues.
Immédiatement, la Zourse fit apparaître un autre "rond", duquel sortit de nouveau un jet d'eau qu'elle dirigea en direction du roux. Décidément, elle s'acharnait sur lui. Écho pourrait sûrement en profiter pour lancer le plus d'attaques possibles, avant que l'ursidée ne décide de l'éliminer de la scène de combat. Pour l'instant, elle était plutôt tranquille : la bête en armure avait compris qu'elle était une femme, et s'en désintéressait totalement. En attendant, la membre de Blue Pegasus regarda dans la direction de son coéquipier : l'hydrocanon se dirigeait en plein vers lui, à une vitesse fulgurante, et il allait devoir réagir vite, car la mage était complètement perdue et ne voyait ps trop quoi faire. Heureusement, il ne semblait pas trop affaibli, malgré le fait que ses techniques avaient l'air de demander pas mal d'énergie. Presque au dernier moment, il répondit en créant une sphère de sable qu'il balança en sur le jet d'eau. Seulement, elle ne permit pas de détruire le sort de la créature. En revanche, elle avait été assez puissante pour en réduire la vitesse et en dévier la trajectoire. Bien pensé, le mage évitait ainsi de dépenser trop de puissance magique.
De son côté, l'adversaire grognait, dégoûtée que son "mâle" ait réussi à éviter l'une de ses attaques. Il ne lui laissa pas le temps de placer un mot, utilisant une autre capacité : de petites billes de sable. Il jeta un regard en direction de la jeune fille, lui demandant :

-Miss Pegasus! Tu peux encore utiliser tes balles de feu ?

Des balles de feu ?! Contre un ennemi maîtrisant l'eau ? Avait-il perdu la raison ? Vraisemblablement, non, il avait l'air on-ne-peut plus sérieux, surtout compte-tenu de son attitude puérile au début de la mission. Il avait sûrement une stratégie en tête. Autant lui faire confiance. Ils étaient sensés faire cette quête ensemble, pas s'entretuer, pourquoi lui donnerait-il un conseil vain ?
Pour toute réponse, Écho hocha la tête. Il fallait qu'elle trouve le bon moment pour rappuyer sur la gâchette. Le magicien abandonna sa protection de sable et lança les petites billes en direction de l'ennemie, avant de tomber sur les genoux, fatigué à force d'user de sa magie.
Écho choisit ce moment pour intervenir. En utilisant "Fire Bullet" sur les projectiles sablonneux, on pouvait les rendre brûlants, comme lors de la fusion visant à fabriquer le verre. Et justement, avec la température extrêmement basse, ce procésus avait des chances d'être accéléré, du verre pouvait donc atteindre la Zourse, voire la couper ! Maintenant qu'elle avait compris la stratégie du jeune homme, elle n'avait plus aucune raison de réfléchir dans le sens inverse, elle pouvait le croire.
Game Master

avatar

Messages : 1585
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: Une montagne de glace pour un couple de mages ♪ (Mission: Onyx & Echo)   Ven 28 Sep - 16:42
La chef des Zours déçu de voir sa proie lui résister tente de de rapprocher du mage pour frapper au corps à corps avant. C'était sans compter sur son attaque combinée avec la jeune humaine de Blue Pegasus qui la frappa avant même qu'elle n'ai eu le temps de déployer un bouclier aqueux. Heureusement pour la Zours son armure de cuirs empêcha quelques les projectiles t'entamer sa fourrure, mais d'autres réussirent à passer, trouant sa peau et brûlant légèrement la fourrure autour de l'impact.

Les balles de verre bien que logées peu profondément dans sa chaire lui causèrent une souffrance dont le parasite sadique du mage de sable pourrait être fier. La Zours ne rigolait plus, mâle ou pas mâle, cette impudent devait mourir pour avoir abîmé sa précieuse fourrure. Dans un grognement de douleur elle s'élance au corps à corps vers Onyx à une vitesse impressionnante pour un animal aussi imposant, en snobant encore magistralement Echo.

Derrière les prêtes font comme ils peuvent pour lutter contre le froid en priant, c'est ce qu'ils savent faire de mieux et qui sait, ça portera peut-être chance à leur protecteurs ?


===========================

Action : Enchaînement de coup de pattes griffues sur Onyx
Onyx Keegan

avatar

Messages : 1426
Date d'inscription : 28/05/2012
Âge : 23
Magie / Malédiction / CS : Suna Mahô
Magie / CS Secondaire : Body Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.115
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Une montagne de glace pour un couple de mages ♪ (Mission: Onyx & Echo)   Sam 6 Oct - 7:33
Accroupi sur le sol afin de m’abriter un peu du vent, je ne quittais pas du regard l’endroit où se trouvait notre ennemi. Patiemment, j’attendais que le nuage de neige qu’avait créé mon Suna Shigure retombe pour voir ce qui en était. D’ailleurs, je n’avais pas eu la possibilité de prendre conscience des gestes de la mage utilisant Gun’s Magic lors de ma chute et mon ignorance à ce sujet était total. La jeune femme avait-elle suivi mon conseil ou bien l’avait-elle abandonné pour utiliser une stratégie plus efficace? Pour avoir la réponse à cette question, il allait falloir attendre encore quelques secondes, juste quelques secondes de plus avant de pouvoir évaluer la situation et d’attaquer de nouveau, ne laissant aucun répit à l’alpha… Dès que la neige se déposerait sur le sol et que je serai certain que la créature magique était blessée, je retournerai à l’attaque en produisant une vague de sable pour handicaper ses mouvements, puis je profiterai du répit pour concentrer de nouveau une sphère de sable devant moi avant de la projeter sur la Zours de sexe féminin. La dernière fois, je n’avais eu que quelques instants pour former la sphère afin de dévier l’attaque et la grosseur de celle-ci avait été assez limitée. Cette fois-ci, j’allais avoir plus de temps pour concentrer ma magie et pour l’exploiter au maximum de mes capacités. Notre adversaire n’aurait aucune chance!

Un grognement sourd brisa le silence régnant sur la montagne, me surprenant par la souffrance qu’il contenait. Apparemment, notre attaque combinée avait porté ses fruits… Seulement, j’étais loin d’être persuadé que c’était une nouvelle dont je devais me réjouir. Un frisson m’avait parcouru lorsque le grognement de la bête s’était fait entendre, et ce frisson n’avait pas été causé par le froid. Enfin, peut-être en partie. Plus qu’un facteur extérieur, son origine venait des profondeurs de mon âme. Aussi hypocrite que c’était, causer de la douleur à l’animal m’avait ébranlé. Ce n’était pas ce que je voulais… Lorsque j’avais pris la décision de quitter la maison familiale, cela n’avait pas été que pour retrouver mon baka de maître, mais également parce que je nourrissais le désir de rencontrer des espèces qui vivaient dans d’autres régions que Shirotsume. Ce que je souhaitais, c’était de rencontrer une multitude de créatures magiques, de pouvoir les étudier, les admirer, les adorer… Pas de les
blesser. Non, je ne voulais pas causer de la souffrance chez un animal, même si ce dernier mettait en péril le bien-être de ma mission. Ce n’était pas… Sentant un goût métallique envahir ma bouche, je soupirai, me maudissant pour cette stupide manie que j’avais de me mordre les lèvres. Mais en fait, c’était parfait comme ça, cela m’empêcherait de penser à des choses inutiles. Pour l’instant, tout ce qui comptait était de mettre la chef de la horde hors d’état de se…

*Ne reste pas là, bouges!*

Perplexe, je fronçai les sourcils. Je ne pouvais pas attaquer avant que la neige ne retombe, je ne connaissais même pas la position exacte de la Zours femelle, ce serait contre-productif. Pourtant, la voix de Shiro semblait trop paniquée pour que je l’ignore et je me relevai avec dans la tête l’idée de m’éloigner un peu et de mettre une certaine distance supplémentaire entre notre ennemie et moi. Seulement, je n’eux jamais l’occasion de le faire. Sans avertissement si ce n’était qu’un grognement douloureux, l’alpha surgit du nuage de poudreuse qui n’avait toujours pas fini de se déposer sur le sol et bondit dans ma direction, ses pattes aux griffes aiguisées dans ma direction. Écarquillant les yeux, je me jetai sur ma droite, roulant sur moi-même pour me retrouver à plus ou moins un mètre de mon précédent emplacement. Haletant, je portai une main à mon épaule droite. Aucune douleur ne m’avait traversé, mais j’avais senti une pression sur mon épaule gauche, comme si quelqu’un avait essayé de la déboîter. Si je ne ressentais aucune douleur, c’était probablement parce que le froid et l’adrénaline avaient anesthésié ma plaie. Sentant un liquide chaud sur ma main gauche, je serrai les dents, concentrant toute mon attention sur la Zourse, me préparant pour sa seconde attaque. Les muscles tendus, je ne quittais pas du regard le centre du corps de mon adversaire, plus particulièrement, ses épaules et ses hanches. Certes, ses pattes griffées restaient les éléments les plus dangereux chez l’ursidé. Seulement, en observant ses épaules et ses hanches, cela limitait les risques de se faire avoir par une feinte et il était possible de deviner qu’elle allait attaquer dès qu’elle amorcerait le moindre geste. Voyant mon ennemie mettre un peu plus de poids sur une de ses pattes arrières, je compris que c’était le moment d’agir.

« Suna no Nami! »

Un cercle magique apparût devant ma main droite dont j’avais placée paume face au sol et une vague de sable en sortit, s’interposant entre la guerrière et moi, la repoussant par la même occasion. En profitant pour sauter en arrière afin de mettre une certaine distance entre la Zours femelle et moi, je levai presque immédiatement mon bras toujours valide vers les cieux, concentrant ma magie. Habituellement, j’utilisais mes deux bras pour utiliser cette technique, une histoire de stabilité ou quelque chose du même genre. Qu’importe, mon bras gauche était inutilisable et j’allais devoir performer sans lui. Tandis qu’un filet de sueur coulait le long de mon visage, le cercle magique caractéristique à la magie du sable se forma et je prononçai le nom du sortilège d’une voix entrecoupée.

« Mini Sunaarashi! »

Comme à son habitude, du sable se forma, entourant l’alpha dans une petite tempête, peut-être pas si redoutable que cela, mais réduisant avec succès sa visibilité. Je grimaçai en constatant que mon sort ne s’étendait pas jusqu’au sol et qu’il restait un petit espace d’une quinzaine de centimètres. Si j’avais pu utiliser mes deux bras, cela n’aurait pas été le cas… Sauf qu’en même temps, cela donnait une occasion en or pour - Kelly? Nora? Enfin, la mage de Blue Pegasus… - de tirer sur les pattes arrières de la bête qu’on pouvait distinguer dans le petit espace non couvert par ma mini-tempête de sable, surtout que son armure ne les couvrait pas. Cela pouvait paraître stupide de la part de la Zourse femelle, mais ainsi, son armure n'encombrait pas ses mouvements. Enlevant mon manteau, je le jetai sur une souche juste derrière moi avant de me déplacer de nouveau. Pour les animaux, l’odorat était aussi utile, sinon plus, que leur vision. Même sans me voir, la bête n’aurait aucune difficulté à m’envoyer un autre de ses jets d’eau en se fiant à l’odeur de mon sang. En m’écartant de mon manteau dont une partie était gorgée de sang, l’animal sentirait l’odeur du liquide carmin dans deux directions différentes. En toute logique, si elle attaquait, ce serait dans la direction où l’odeur était la plus forte, soit vers mon manteau puisque ma blessure était maintenant directement exposée au froid ambiant et que mon sang cessait tranquillement de couler, gelé. Relevant ma main droite devant moi, je concentrai mon élément au centre de ma main, formant la même sphère que lorsque j’étais dans les airs. Cette fois-ci, j’attendrai le tout dernier moment avant de lancer ma Suna no Tama. J’allais concentrer toute mon énergie, toute la magie qu’il me restait ou presque, dans cette seule et unique attaque. Dès que notre ennemie s’approcherait suffisamment près de moi pour ne plus pouvoir éviter, je la lancerai, qu’importe si je la blessais gravement. Au diable ma conscience. Je ne me battais plus pour le bien de la mission, mais pour ma vie. Et aussi cruel que cela puisse paraître, je préférais la garder, même si cela voulait dire sacrifier celle de mon adversaire.
Game Master

avatar

Messages : 1585
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: Une montagne de glace pour un couple de mages ♪ (Mission: Onyx & Echo)   Jeu 18 Oct - 21:34
Le combat battait son plein au coeur du Mont Hakobe. Les sorts fusaient, les cris de la Zours Alpha résonnaient aux alentours, accompagnés de l'odeur de son sang et de celui du mage de sable. Cependant, personne n'aurait pu prévoir ce qui allait suivre.

Un rugissement terrifiant d'un tout autre genre que celui des Zours se fit entendre. Ce n'était ni plus ni moins qu'un des rarissime Wyvern blanc vivant dans cette montagne. Le puissant reptile volant n'appréciait pas du tout être réveillé par un tel boucan et devinez quoi, il a bien envie de s'offrir un petit déjeuner.

Les Zours tentèrent de fuir, en vain, les vents puissants produit par l'atterrissage du monstre plaquèrent tout le monde au sol. En quelque coup de queue et de croc le Wyvern blanc décima le clan des Zours et blessa mortellement la jeune mage de Blue Pegasus qu'il dévora à son tour. Onyx pouvait alors admirer toute la beauté du royaume animal avec cette magnifique démonstration de la chaîne alimentaire de la région. Pour sûr, lui et les prêtres seraient les prochains, mais étrangement le lézard n'en fit rien et repartit aussi vite qu'il était venu après ce bon repas. Il faut croire que les prières des prêtres ont marché si on exclu la mort atroce d'Echo.

Les religieux s'occupent d'apporter les premiers soins au blessé et décident de rebrousser chemin pour attendre une prochaine équipe d'escorte.


=======================

Fin de la mission, tu peux faire un post de conclusion ou aller directement dans les récompenses.
Onyx Keegan

avatar

Messages : 1426
Date d'inscription : 28/05/2012
Âge : 23
Magie / Malédiction / CS : Suna Mahô
Magie / CS Secondaire : Body Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.115
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Une montagne de glace pour un couple de mages ♪ (Mission: Onyx & Echo)   Mer 31 Oct - 6:30

Ignorant la sueur qui commençait à couler sur mon front et le vent glacial qui traversait ma veste comme si elle n’existait pas, je continuai d’alimenter ma sphère de sable qui avait déjà environ un mètre de diamètre. Ce coup allait faire mal… Du coin de l’œil, je vis ma partenaire faire feu sur la bête et le rugissement de douleur de celle-ci nous confirma qu’elle avait bien visé. Néanmoins, c’était encore loin d’être fini. Avec une autre créature, la blesser aurait suffi à la convaincre qu’il valait mieux se retirer, ne pas risquer sa vie et revenir un peu plus tard, nous prenant par surprise alors qu’on pensait être saufs. Sauf que les Zours étaient des êtres orgueilleux avec un sens de l’honneur un peu trop développé. Jamais l’idée de s’enfuir n’effleurerait l’esprit de la femelle alpha. Elle se battrait jusqu’à son dernier souffle ou du moins, jusqu’à l’inconscience. Seulement, je savais pertinemment que même si je faisais tout mon possible pour éviter la première issue, rien ne garantissait que j’en serais capable. Aussi doué que je sois, notre adversaire l’était tout autant et même si j’étais persuadé que si Echo et moi coopérions, nous n’échouerions pas, rien ne nous promettait une victoire propre. De plus, il ne fallait pas oublier que nous n’avions même pas encore fait la moitié du chemin. Certes, si nous arrivions à terminer le combat sans accumuler d’autres blessures, nous serions tout de même en état de continuer. Sinon, il nous faudrait peut-être nous résoudre à faire demi-tour…

Je dus réprimer un sursaut en voyant soudainement surgir la Zours de ma tempête de sable miniature. Je me tendis instantanément, me préparant à projeter mon attaque avant de me retenir à la dernière seconde. Notre ennemie s’était laissée avoir par ma ruse et s’était jetée sur mon manteau, à une certaine distance de moi. Je préférais qu’elle se soit un peu rapprochée avant d’attaquer afin d’être certaine de ne pas manquer mon coup. De plus, plus elle était proche, plus l’impact serait puissant. Il ne me restait plus qu’à attendre un petit peu… Frustrée de n’avoir pu me déchiqueter de ses griffes acérées, la bête poussa un grognement de rage avant de se tourner vers moi et se mettre à courir dans ma direction. Écartant mes jambes à la hauteur de mes épaules pour un meilleur équilibre, je levai avec difficulté mon bras ensanglanté pour soutenir mon bras droit. Puis, d’une voix forte, je prononçai mon le nom de mon sort, projetant de toutes mes forces la sphère de sable devant moi sur la créature magique.

« Suna… no… Tama! »

Même si je m’y attendais, la force du recul me surprit et je ne parvins que de justesse à rester aligné avec ma cible, ne perturbant pas la trajectoire de mon fil. Mes deux bras que je ne sentais presque plus retombèrent inertes à mes côtés et je fixai avec un espoir quasi désespéré la sphère de sable que se diriger droit sur notre adversaire, priant pour que celle-ci ne réussisse pas à éviter à la dernière seconde. Sous mes yeux victorieux, mon attaque heurta de plein fouet la chef du clan de Zours et je sentis le soulagement m’envahir. Terminé, c’était terminé, plus de douleur, plus de violence, plus de sang. Je n’aurais plus à blesser la chef de la horde, à la combattre en sachant que plus que je me battais, plus je lui causais de douleur. Avec un peu de chance, les subordonnées de la Zours alpha n’oseront pas nous défier alors que nous venions tout juste de vaincre leur supérieure. Nous allions pouvoir enfin continuer notre chemin et compléter notre mission, le tout en priant pour ne pas tomber à nouveau sur des êtres hostiles à notre présence. Les mains posées sur mes genoux et la tête baissée, je pris de profondes respirations, tentant de reprendre mon calme, de faire baisser l’adrénaline sur laquelle je carburais depuis le début du combat.

*Mais qu’est-ce que tu fais, baka de Roi?!! Elle est encore debout!*

Clignant bêtement des yeux, je relevai brusquement la tête, regardant d’un air éberlué la bête qui s’était relevée de peine et de misère, se dirigeant vers moi d’une démarche vacillante. Par réflexe, je tendis une main derrière mon dos, saisissant mon couteau de chasse. Seulement, la ma Suna no Tama ayant heurté la créature magique qu’à quelques malheureux mètres de moi, je n’eus que le temps de dégainer ma lame avant de sentir les pattes de l’animal sur mes épaules alors qu’elle s’effondra sur moi. Ma tête heurta assez violemment le sol et des étoiles noires se mirent à danser devant mes yeux. Néanmoins, j’eus la présence d’esprit de ma lame devant moi, protégeant ma gorge. L’instant d’après, l’alpha donna un coup de gueule que je parvins de peine et misère à bloquer grâce au seul objet que mon maître m’avait légué. Ma vision me revint lentement et je plongeai mon regard dans celui enragé de la bête, le bras qui tenait ma lame tremblant à maintenir ses crocs loin de ma gorge. J’essayai en vain de bouger mon bassin, essayant de me dégager, mais la chef du clan me clouait férocement au sol et je compris que je ne pourrais pas me dégager. Dans ce cas…

« Miss Blue! Tire, tire maintenant! Elle est immobile, tu ne peux pas la manquer, tire!»

Désespéré, je ne pouvais qu’espérer que la jeune fille avec laquelle je faisais équipe m’ait entendu, qu’elle abatte notre ennemie avant que je ne lâche prise. Je n’étais peut-être pas le plus nul des mages, mais j’étais loin d’avoir une masse musculaire très développée, du moins pas assez pour surpasser celle d’un animal si imposant. J’injuriai à mi-voix la jeune fille en voyant qu’elle n’avait toujours pas tiré. Qu’est-ce qu’elle attendait, ma mort? Espérait-elle que la Zours et moi nous entretuions pour pouvoir réclamer la totalité de la récompense? Bon sang, si j’en sortais vivant, j’allais lui faire payer… À moins qu’elle ne soit dans l’incapacité de me venir en aide… Les Zours sous les ordres de celle qui me tenait cloué au sol s’en étaient-ils pris aux moines et à elle? Si elle devait se défendre contre les quatre autres guerrières, elle ne devait sûrement pas pouvoir m’aider… Continuant de maintenir la gueule de la bête loin de ma jugulaire de mon bras tremblant sous l’effort, je levai avec difficulté mon bras blessé, grimaçant sous la douleur que cela me provoqua. Il semblerait que je ne pouvais compter que sur mes propres capacités… Posant ma main gauche sur la cage thoracique de la créature magique, j’essayai de concentrai le peu de magie qu’il me restait dans ma paume. Si je ne pouvais me dégager de la bête, je l’enverrais voler, puis ma lame trouverait son chemin jusqu’à son cœur!

Seulement, je n’eus jamais l’occasion de mettre mon plan à l’œuvre. Avant même de commencer à rassembler ma magie, un puissant rugissement me pétrifia. Non, ce cri, ce ne pouvait pas être… L’instant suivant, la terre trembla alors qu’une créature qu’on ne voyait habituellement qu’une seule fois de toute sa vie, lorsqu’on la voyait, se posa sur le sol. Serrant les dents, je fermai les yeux, priant pour que la Wyvern ne fasse que se poser momentanément, qu’elle nous épargne dans un moment d’égarement. Seigneur, faites qu’elle n’ait pas faim! Soudainement, je sentis un liquide chaud se mettre à couler sur mon corps et j’ouvris les yeux. Je regretterai toujours de ne pas être resté les yeux fermés. Assez haut au-dessus de moi se tenait la Wyvern, la moitié du corps de la Zours Alpha dans sa gueule. Et juste un peu au-dessus de moi, il y avait la partie inférieure de celle qui me clouait encore au sol deux petites minutes auparavant, son sang coulant à flot devant moi. Je pouvais voir ses organes et le blanc de ses os dans ce qu’il restait de son cadavre. De la bile remonta jusqu’à ma bouche et je me retins difficilement de vomir. Je ne devais pas attirer plus qu’il ne le fallait l’attention sur moi…

D’un coup de langue, la créature volante engloutit ce qui restait de la chef du clan de Zours. Presque résigné, je fixai la Wyvern me contempler d’un air gourmand, m’excusant intérieurement auprès de Shiro, de mes parents, de mon maître et de Soren de ne pas avoir été suffisamment fort, m’excusant de ne pas avoir terminé le combat plus rapidement et avoir évité la créature, m’excusant de tout… Je sentais mon cœur battre à toute vitesse contre ma cage thoracique, parfaitement conscient qu’il s’arrêterait dans quelques secondes. Ma vision s’embrouilla et cela me prit un moment avant de comprendre que des larmes coulaient sur mes joues. J’étais trop jeune pour mourir… Je ne voulais pas mourir! Il fallait encore que je retrouve mon maître, que je devienne plus fort, que je devienne un cuisinier renommé, que je voie mon père enfin finir son stupide manuscrit, que… que… Je ne voulais pas mourir… Seulement, la bête féroce ne me dévora pas. Après m’avoir longuement regardé comme si elle n’était pas certaine de si je valais la peine d’être dévorée, elle se détourna, se dirigeant vers les guerrières Zours en chaleur. Cela ne prit que quelques instants à la Wyvern pour les dévorer, se servant de sa queue pour clouer au sol ses victimes avant de les dévorer d’un claquement de mâchoire. Ayant fini son encas, la créature ouvrit grand ses ailes, se préparant probablement à partir. Seulement… Du coin de l’œil, je vis la mage de Blue Pegasus pointer ses armes dans sa direction…

« Non!!! Ne fais pas ça!!! Ne tire pas!!! »

Est-ce que mes mots lui étaient parvenus trop tard? Ou bien le vent avait-il emporté mon cri? Peut-être était-elle tellement paniquée qu’elle ne m’avait pas écouté. N’avait-elle pas compris que la créature volante n’avait pas ouvert ses ailes pour attaquer, mais pour s’envoler? Elle n’avait jamais mangé d’humain avant et elle préférait s’en tenir à ses mets habituels, soit les Zours. Je l’avais compris lorsqu’elle m’avait ignoré au profit des guerrières, mais peut-être que la jeune femme n’avait pas fait le lien. Quoi qu’il en soit, ma coéquipière tira sur la Wyvern. Celle-ci poussa un rugissement de colère, n’ayant visiblement pas aimé ce qu’elle devait considérer comme une piqûre d’insecte. Je ne vis même pas le mouvement tellement ce fut rapide. Un instant, la jeune femme était là, puis un instant plus tard, il ne restait que son chapeau et quelques traces de sang. Immobile, je regardai sans le voir la créature s’envoler et disparaître derrière un sommet. Echo… je ne m’en souvenais que maintenant, mais elle se nommait Echo… Je n’avais rien fait pour la sauver. Je n’avais rien
pu faire pour la sauver. Les yeux verrouillés sur les taches de sang contrastant avec le blanc de la neige, j’avais l’impression que rien n’était réel. Cela c’était passé trop rapidement, c’était comme si j’avais de la difficulté à comprendre que c’était vraiment terminé… et qu’Echo n’était plus là.

Une main sur mon épaule intacte me ramena à la réalité et je me relevai d’un bond, pointant mon arme sur le celui qui m’avait touché. Regardant un moment l’homme devant moi sans comprendre, je baissai mon coutant en réalisant que ce n’était qu’un des prêtres. Un d’entre eux me ramena mon sac et en fouillant à l’intérieur, ils trouvèrent des bandages dont ils se servirent pour panser ma blessure à l’épaule. Quant à moi, je les regardais faire d’un air bête, encore sur le choc. Lentement, je revins à la réalité et je les remerciai de leur aide. Découpant les vêtements gorgés de sang que je portais sur le haut du corps, je les jetai par terre. Je pris les premiers vêtements que je trouvai dans mon sac et les enfilai. Ne voulant pas remettre mon manteau trempé du liquide carmin, j’enfilai plusieurs épaisseurs de vêtements avant de mettre mon sac sur mon épaule droite. Je m’approchai lentement du dernier endroit où s’était tenue Echo, les prêtres me laissant faire d’un air triste. Je me penchai sur le sol et saisis d’une main tremblante le chapeau de la mage. Je restai quelques minutes immobile à fixer les taches de sang à mes pieds, m’excusant, encore, encore, encore et encore… Tout était de ma faute. Oh bon sang, désolé, désolé, désolé… Le pire, c’est que je ne connaissais même pas la jeune femme. Pour moi, elle n’avait été qu’une simple mage officielle avec laquelle je devais remplir une mission. Pourtant… sa mine exaspérée lorsque je lui demandais si nous étions bientôt arrivés, son visage choqué lorsque j’avais osé déloger son chapeau de sa tête en lui lançant une boule de neige, sa détermination lorsqu’elle tirait… je ne l’oublierai jamais. Jamais. Et même si je n’étais pas réellement triste de sa mort, cela ne m’empêchait pas de ressentir de la culpabilité. Ma faute, c’était de ma faute… Tellement désolé… Echo…

J’aurais pu rester là pour le restant de ma vie, mais… Il y avait la voix de Shiro dans ma tête qui me disait de me taire, de ne pas l’abandonner. C’est pourquoi, le chapeau de la mage de Blue Pegasus toujours en main, je tournai les talons et me dirigeai vers les prêtres. M’inclinant devant eux, je m’excusai et leur déclara que nous allions faire demi-tour. En équipe, même avec ma blessure, nous aurions pu continuer. Seulement, je ne pouvais continuer à assurer leur sécurité seul et blessé. C’était assez ironique si on prenait en compte que nous avions déjà fait presque la moitié du chemin, mais… Il y avait peu de chance que nous tombions sur des ennemis en parcourant un sentier que nous avions déjà utilisé quelques heures plus tôt. Le trajet se passa comme un rêve et il me sembla que nous arrivâmes dès quelques minutes après être repartis. Même si je ne leur avais été d’aucune utilité, les prêtres me remercièrent de tout ce que j’avais fait. Puis, ils partirent. Quant à moi, je continuai de marcher, sans but précis, n’ayant toujours pas lâché le chapeau d’Echo. Il faudrait que je le rapporte à sa famille. Je me figeai. Sa famille? Est-ce qu’elle avait une famille? Je ne savais pas… Prenant une grande respiration, je glissai le couvre-chef dans mon sac, me promettant de le remettre un jour à sa famille… ou du moins, à sa guilde. Je n’aimais pas l’idée de devoir me présenter dans le quartier général de Blue Pegasus et de jouer les mauvais augures en annonçant la mort d’une de leur membre, mais… Je ne me défilerai pas. Certes, j’étais lâche, paresseux et souvent froid, sauf que j’avais tout de même un certain sens de l’honneur. Je remettrai de mes propres mains le chapeau d’Echo dans les mains de son maître de guilde et je leur présenterai mes excuses, mes excuses pour avoir été incapable de la protéger dans une vulgaire mission de rang C. En attendant, il me fallait trouver un endroit pour dormir et peut-être m’acheter de nouveaux vêtements… Aussi terrible que cela semblait, une mort n'empêchait pas la Terre de tourner, comme me le rappela mon ventre en laissant entendre en grondement. Secouant la tête, je laissai Shiro me guider. Direction la ville la plus proche  pour un repas suivi d’un chocolat chaud auprès d’un feu! Pour le reste… je verrai…
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une montagne de glace pour un couple de mages ♪ (Mission: Onyx & Echo)   

Une montagne de glace pour un couple de mages ♪ (Mission: Onyx & Echo)

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Nord :: Mont Hakobe
-