Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 La Mousse Céleste [PV Yuna]

AuteurMessage
Ali Djinn
Mage de SabertoothMage de Sabertooth

avatar

Messages : 146
Date d'inscription : 29/10/2012
Âge : 21
Guilde : Sabertooth
Magie / Malédiction / CS : Kaze no Mahô / Magie du vent

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.400
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: La Mousse Céleste [PV Yuna]   Sam 22 Juil - 4:14
Cette journée avait commencé comme toutes les autres, et à priori rien n’indiquait que cela changerait. Je m’étais tranquillement réveillé, et comme chaque matin je m’étais assis sur le rebord de ma fenêtre plusieurs minutes afin de regarder sereinement la ville et de ressentir le vent qui passait à travers les volets de ma chambre, au deuxième étage de la guilde de Sabertooth. C’était mon petit rituel du matin. Rituel qui se terminait par une course dans les dortoirs de la guilde, et une glissade sur la rampe des escaliers qui menaient au rez-de-chaussée du bâtiment où se trouvaient toutes les activités. Inhabituel pour un membre de la célèbre guilde de Sabertooth ? Je vous l’accorde, mais tous les membres avaient fini par plus ou moins s’y habituer. Et bien qu’on me fasse toujours des remarques, ils reconnaissaient tous mon sérieux et mon esprit de compétition quand l’heure était venue de montrer ce que je savais faire. Mais en cette belle matinée, la guilde était plus que calme et tout un chacun se demandait ce qu’ils pourraient faire de leur journée. Pour ma part, je n’avais pas non plus envie de rester cloîtré à la guilde toute la journée et je ne le ferais pas. Mais je me glissai tout de même discrètement –ou pas- vers chaque groupe de mage afin d’épier leurs idées d’activités, et l’une d’entre elle m’interpela. Un petit groupe de mes compagnons de guilde discutaient devant le tableau d’une mission urgente qui venaient d’être remise à la guilde. Une mission qui impliquait de récupérer quelque chose avant que quelqu’un d’autre ne le fasse, pour l’amener quelque part où « ils » pourraient faire des expériences dessus. Ne me demandez pas ce que le « ils » signifiaient à ce stade là, cependant dit comme ça, la mission paraissait étrangement mystique et intéressante. Sans plus attendre, je me glissai furtivement entre les membres qui en discutaient et je récupérai l’ordre de mission avant de m’envoler sur leurs protestations pour le moins agressives.

-Redescends tout-de-suite Ali ou sinon ça va barder !

-Haha ! Ça ne va barder que si vous pouvez m’attraper, dis-je en faisant un clin d’œil tout en volant à plusieurs mètres du sol. Et puis, vous me devez bien ça, la dernière fois vous m’aviez bien piqué une mission non ?

Et sur leurs grognements agacés et consternés, je m’envolai vers l’extérieur afin de pouvoir étudier la requête de mission plus en profondeur. Non pas qu’ils n’auraient pas pu m’attaquer à l’intérieur de la guilde, mais ils n’étaient pas fous pour risquer de faire les moindres dégâts au bâtiment qui portait l’insigne du Tigre. Ça leur aurait très certainement coûté très cher. Et vu que je venais de leur voler leur mission, j’avais des doutes sur leur manière de rembourser les frais. Bien qu’il y avait d’autres missions bien sûr. Mais ce n’était point grave à ce stade là, je n’avais plus à m’en préoccuper. Je me posai donc contre la cheminée d’un bâtiment afin de pouvoir lire l’ordre et je compris mieux de ce dont il s’agissait. Mais avant de pouvoir partir en mission, il me fallait quelques informations essentielles. D’abord savoir où se trouvait la mousse céleste dont il parlait, et les informations sur le lieu où je devais donc me rendre. Je me dirigeai donc d’abord vers une bibliothèque possédant des livres de botaniques, et ensuite je fis une recherche dans les livres et sur une carte pour situer l’endroit où je devais me rendre. Le Temple Tsukiyomi, qui se trouvait non loin de la capitale de Fiore, était un temple qui était autrefois dédié à un Dieu Ancien, au Ciel et à la Lune. Il serait peut-être intéressant d’y retourner après la mission pour étudier ce temple où un culte était voué au Ciel. Peut-être il y aurait-il des parchemins sur la magie du vent, ou quelque chose s’y rapprochant. Mais comme dit dans l’ordre de mission, il fallait que je fasse au plus vite. Et j’avais déjà perdu assez de temps comme ça dans toutes mes recherches, il était temps que je parte accomplir mon devoir. Je partis récupérai quelques unes de mes affaires dans un petit sac, juste l’essentiel pour pouvoir faire du feu, couper des choses si besoin, et un récipient afin de mettre la mousse à l’intérieur et ne pas avoir à la transporter à mains nues pour ne pas me retrouver à court de magie à un moment fatidique. Et sur ce, je m’envolai vers ma destination.

Ce n’était pas très loin, j’avais donc décidé d’avance que je ferai une partie par la voie des airs et que je terminerais à pied pour économiser ma magie en cas d’éventuels problèmes. Ce que je fis. Je survolai une partie des montagnes de forêts qui bordaient les landes où se trouvaient le temple, et puis à quelques kilomètres de ma destination, je me posai au sol afin de récupérer la magie que j’avais dépensé. Alors que je marchais, j’en profitai pour regarder les hauts arbres qui m’entouraient. Et au fur et à mesure que j’avançais sur le terrain, je découvris que les arbres étaient pourvus de lianes. Mes yeux s’agrandirent et brillèrent d’anticipation. Vous savez ce qui s’est passé ensuite, je suppose que ce n’est pas la peine de vous faire un dessin. C’est ainsi que je me retrouvai à me balancer de lianes en lianes en poussant des « Oh-i-oh-i-oh » qui me sortaient d’on ne savait où. Mais comme toute bonne chose avait une fin et que c’était bien trop beau de pouvoir parcourir les kilomètres restants de cette manière, je tombai à court de lianes alors que j’étais à une dizaine de mètres du sol. Et alors que je m’apprêtais à atterrir, je vis une forme humaine se découper du sol au point d’atterrissage prévu. Usant de ma magie du vent, je planai quelques mètres de plus pour pouvoir passer au dessus de sa tête et poser pied devant la demoiselle qui me faisait alors face, séparés de quelques pas. Je me rappelai de l’ordre de mission qui mentionnait d’éventuels fauteurs de troubles, et sans me laisser distraire par la chevelure verte de la personne qui se trouvait en face de moi, je me mis en garde en reprenant un visage sérieux. Ce n’était pas comme si j’avais failli tomber sur elle après m’être balancé à des lianes quelques secondes plus tôt…

-Qui êtes-vous et que venez-vous faire en ces lieux, cheveux-vert-chan ? Je vous préviens, je suis un mage officiel et je ne me retiendrai pas si vous êtes un mage noir ou un fauteur de trouble qui vient perturber ma mission.

C’était une introduction en la matière plutôt rustique. Mais qui a dit que j’étais le tact incarné ? Certainement pas moi. Sur mes gardes, je me préparai donc à devoir utiliser ma magie si besoin était. Il aurait peut-être été plus subtile de ne pas révéler que j’étais en mission, ou mettre en question son appartenance à une guilde noire ou pas. Mais si jamais elle était venue pour dérober la mousse céleste, peu importait qu’elle est l’air tout à fait innocente, je ne pouvais la laisser faire. Entre de mauvaises mains, cette mousse pourrait servir d’effroyables desseins.
Yuna Tsubomi
Tākoizu TsubomiTākoizu Tsubomi

avatar

Messages : 316
Date d'inscription : 14/08/2012
Âge : 21
Guilde : Cait Shelter
Magie / Malédiction / CS : Plant Magic

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.130
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: La Mousse Céleste [PV Yuna]   Ven 28 Juil - 19:44


♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣
Dur dur, la vie de mage...
♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Je me baladais tranquillement dans la guilde, après un entrainement bien intensif. Je ne rêvais alors que d’une seule chose : une douche et me blottir dans mon lit avec un bon livre. Il y avait, à mon sens, peu de choses qui égalaient la sensation de bien-être précédant une bonne douche. Surtout quand on était fatigués. Mais mes plans furent légèrement chamboulés. En effet, je vis sur un panneau près de la porte du QG qu’un nouveau stock de glace arrivait tout juste de magnolia ! Pour quelques jewels, je pourrais avoir une bonne glace au citron ! Par une telle chaleur, et après l’exercice que je venais de faire, c’était une offre qui ne se refusait pas ! Gaiement, j’entrai donc dans le bâtiment-chat, avisant les tables et le bar en face de moi. Ces derniers temps, la guilde était un peu vide… Bien sûr, elle l’était de manière générale, car c’était une guilde peu connue, et nous n’avions pas été nombreux à l’intégrer. Mais entre les départs, les disparitions, les morts…. Je sentis mon nez me piquer, et les larmes me monter aux yeux. Bien sûr, la fatigue jouait pour beaucoup, mais je n’arrivais toujours pas à me faire à certaines choses, comme par exemple au décès de Buster. Ça devait remonter à un an, mais ça m’avait beaucoup attristée. Je secouais la tête. Ce n’était pas le moment de déprimer ! Certes, du sang neuf, dans cette petite guilde, ne serait pas de refus ! Mais tout de même, ce n’était pas une raison pour chouiner ! Reprenant un peu du poil de la bête, je me dirigeai vers le bar. J’envoyai, au passage, un grand sourire à Anna qui tenait celui-ci, et lui demandait une glace. Puis je sortais mon porte-monnaie et fouillait… Longtemps… Mon visage prit une expression horrifiée.

Quelques minutes plus tard, j’étais assise sur mon lit. La tête appuyée sur mes mains jointes, la mine sérieuse, j’observais le porte-monnaie déposé juste devant moi. Vide… Je n’avais plus un rond. Enfin, si, j’avais encore de quoi payer mon loyer (de justesse, d’ailleurs), mais pour le reste, plus rien. J’allais devoir faire une mission si je ne voulais pas me nourrir exclusivement d’herbe et de racines dans les prochaines semaines. J’étais alors tenaillée par une flémingite aigue, la faute à l’entrainement, à l’heure tardive et au contrecoup de la nouvelle : j’étais pauvre. En même temps, ça devait bien arriver un jour. J’avais passé les dernières semaines à m’entrainer, voir des gens et profiter des invitations dans des parcs d’attractions. Je n’avais donc pas songé une seule seconde à prendre une mission. Que voulez-vous, j’avais tendance à oublier que mage était avant tout mon métier, et que si je ne voulais pas finir à la rue (ou plutôt chez ma mère, qui ne me laisserait jamais finir à la rue), il fallait que je travaille. Comme quoi, être à son compte et faire un peu ce qu’on voulait quand on le voulait, c’était bien. Mais il ne fallait pas perdre de vue qu’on en vivait quand même. Et en même temps, ce n’était pas vraiment ma faute… J’avais beau apprécier beaucoup Anna-nee, Lara-chan, Arric-chan, Aiorog et même notre Master Ashton, je n’avais pas beaucoup l’occasion de faire des missions avec eux. Et partir seule, c’était vraiment démotivant, surtout pour un être social tel que moi.

M’enfin. Là, c’était plus une question de survie que de motivation. Et la motivation pour survivre était toujours vachement plus facile à trouver. C’est cette même motivation qui vaincu ma flemme, força mes jambes à se mouvoir et me fit passer le pas de ma porte. D’ailleurs, avais-je eu quand même l’argent pour m’acheter une glace ? La réponse était oui. Sinon, je ne serais pas dans cet état de décomposition, mais plutôt en train de fulminer, car étant incapable de supporter la frustration. A plus fort titre quand celle-ci découlait d’une envie aussi forte et tentante que celle qu’avait fait naître cette glace au citron. Je pénétrai donc de nouveau dans le QG, sous le regard étonné d’Anna, qui ne pensait pas me voir revenir. Lui lançant un regard désabusé, je pris la direction du panneau d’affichage. Il n’en fallut pas plus à ma camarade pour comprendre, et elle laissa échapper un petit rire avant de retourner à ses affaires. Quant à moi, je parcouru les affiches… Longtemps. Finalement, j’optais pour une quête à la prime plutôt élevée, et qui me semblait assez compliqué de par le délais. Mais comme j’étais moi-même prise par le temps (et parce que je tenais à avoir un repas décent d’ici demain), cela ne m’effraya pas plus que cela. Au final, je me dis que deux-cent-cinquante-milles jewels pour trouver une plante, c’était un bon rapport effort/ récompense. Il y avait bien, sûr, des chances de tomber sur des ennemis, et notamment des mages noirs, ce qui me rebutait un peu, et me fit longuement hésiter. De plus, c’était un peu loin. Au moins à quatre heures de la Guilde. Mais tant pis, c’était la seule demande avec une récompense aussi élevée qui m’attirait vraiment. Vendu.

Il devait être aux alentours de 20h. Si je prenais ma douche maintenant, je pouvais être au lit d’ici 20h30. Le temps de m’endormir, il serait 21h. En estimant qu’une nuit correcte était d’au moins dix heures, cela m’amenait à me lever à 7h30. Oui, 7h30 et non 7h, car les cycles de sommeils duraient une heure trente, et il fallait se réveiller quand un cycle s’achevait pour être en pleine forme. Si je mettais une heure pour me préparer, je serais donc sur les lieux vers midi trente. Parfait. Satisfaite de ce plan (et sans me rendre compte que j’avais perdu au moins dix minutes pour l’élaborer), je me hâtai de prendre une douche. Puis je me glissai dans mon lit à 20h47 précisément, avec la délicieuse sensation des draps sur la peau propre. Il fallait que je me dépêche de dormir si je voulais rester dans les temps. Eh oui, une vie de gros dormeur nécessitait aussi d’être un grand stratège.

En revanche, s’il était possible de suivre ce genre de plan à la lettre, ça se saurait, non ?

Je mis ainsi plus de temps que prévu pour m’endormir, me réveillé une demi-heure avant le réveil, trainai beaucoup trop au lit et me sentis tout de même fatiguée, à 8h19, alors que je n’étais toujours pas partie. Je ne me formalisai absolument pas de mon retard. Après tout, j’avais l’habitude. En revanche, j’étais persuadée que c’était une dette de sommeil énorme que je venais de contracter, et me disais que si c’était pas pour pouvoir me nourrir, j’irais me recoucher direct.
Cinq heures plus tard, j’arrivais enfin à destination. On passera sous silence les heures passés à chercher des conducteurs de voitures magiques, à s’ennuyer ferme dans les transports, à courir après des trains, à se perdre dans les petites villes pour trouver son chemin et à marcher dans la forêt. Le fait est qu’en début d’après-midi, j’étais presque sur place. Comme je me doutais que j’allais galérer à trouver la fameuse mousse dès le premier jour, j’avais pris de quoi camper, même si l’idée de le faire toute seule me donnait des sueurs froides. Pense à l’argent, Yuna, pense à l’argent. Je poussais un soupir et rajustai mon gros sac sur mon dos. Décidément, si j’y allais à reculons, comme ça, je n’allais pas trouver grand-chose. Mais bon, je ne savais même pas par quoi commencer. J’avais consulté un glossaire floral dans une des villes par lesquelles j’étais passée, mais sur l’image, la mousse ressemblait vraiment à n’importe quelle autre mousse, et je ne savais d’elle que deux choses : qu’elle brillait la nuit et qu’elle aspirait la magie de ceux qui la touchait. En y réfléchissant bien, attendre que le soleil se couche semblait être la meilleure des solutions, mais pas la plus rapide. Or le temps était quelque chose que je ne devais pas perdre. Tant pis pour la facilité.

Je me mis en marche. Seulement quelque chose m’immobilisa : un cri étrange et quelque peu inquiétant qui fit fuir quelques oiseaux, au loin. Mon rythme cardiaque grimpa en flèche. Je songeai alors à deux choses : la mention de potentiels mages noirs voulant eux aussi s’emparer de la mousse dans la description de la mission, et l’épisode de la forêt de Waas, avec la Yuurei. Un vrai traumatisme. Je sentis comme un étau s’emparer de ma tête. Décidément, aller dans des lieux abandonnés, c’était pas mon truc du tout. A plus fort titre quand j’étais seule. Je regrettai presque d’avoir choisi cette mission, maintenant. Pourquoi ça finissait toujours pareil, hein ? Ruminant de sombres pensées dans ma tête, je sortis une graine et usait de mon sort « Chain Plant ». Un fouet-liane apparut dans ma main. J’étais parée.

Seulement ce ne fut pas un individu tout vêtu de noir qui apparut, mais un jeune garçon littéralement expulsé de la forêt qui me faisait face. Celui-ci décrivit un vol plané qui sembla d’abord incontrôlé, puis qui continua plus proprement au-dessus de ma tête avant d’atterrir à quelques mètres de moi. Méfiante, je restais sur le qui-vive, lui faisant face, liane à la main. Le garçon, lui, adopta une attitude des plus sérieuse, en total contraste avec la chute qu’il venait de décrire. Il était d’ailleurs vêtu d’une bien étrange façon. J’avais vu des gens ainsi accoutrés dans des livres décrivant des épopées dans les déserts. Ce type venait-il de l’Ouest ?


-Qui êtes-vous et que venez-vous faire en ces lieux, cheveux-vert-chan ? Je vous préviens, je suis un mage officiel et je ne me retiendrai pas si vous êtes un mage noir ou un fauteur de trouble qui vient perturber ma mission.

Je poussai un soupir de soulagement. C’était donc un mage officiel. Enfin, sauf s’il me manipulait afin de me faire croire qu’il était de mon côté, et ce pour mieux me poignarder dans le dos par la suite. Mais je ne sentais pas que ce mec était méchant, aussi décidais-je de le croire. Puis, il était beaucoup moins compliqué de faire confiance à quelqu’un que de douter de lui. Du moins, de mon point de vue. Avec un sourire bienveillant, je fis disparaître ma liane.

-Bonjour, je m’appelle Yuna Tsubomi. Je viens de Cait Shelter et je suis également en mission.

Pour appuyer mes dires, je posai mon sac à dos sur le sol, montrai mon dos au mage et retirait ma veste orange pour dévoiler ma marque de guilde, sur mon omoplate, dépassant de ma brassière noire.

-Ce pourrait-il que nous venions pour la même chose ? Je suis à la recherche d’une mousse aux propriétés étonnantes, mais je dois faire vite.

Etait-il dangereux d’en dévoiler autant ? Probablement. Mais comme, dans ma tête, les warnings spécial « mages noirs » ne s’étaient pas activés à la vue de ce gars, je ne me faisais pas plus de soucis. En revanche, on pouvait avoir quelques doutes quant à la sensibilité et la fiabilité desdits warnings…


©odé par Ren

La Mousse Céleste [PV Yuna]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Centre :: Temple Tsukiyomi
-