Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 Wind's Territory [Emaliah]

AuteurMessage
Ali Djinn
Mage de SabertoothMage de Sabertooth

avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 29/10/2012
Âge : 21
Guilde : Sabertooth
Magie / Malédiction / CS : Kaze no Mahô / Magie du vent

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 6.000
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Wind's Territory [Emaliah]   Lun 5 Juin - 19:43
Depuis que j'étais revenu en ville après mes années de voyages en compagnie de mon maître Fûjin, j'avais intégré la célèbre guilde de Sabertooth. C'était l'une des guildes les plus réputées de Fiore, et la guilde centrale de Crocus, et de ce fait ils étaient connus pour leur compétitivité et leur envie de surpasser. Toujours être au top, les numéros un, telle était la devise de la guilde. De ce fait, on pouvait qualifier peu de nos membres comme étant faibles. Certains de l'extérieur pouvaient croire que nous étions arrogants de procéder avec de telles méthodes. Mais ce n'était pas tant de l'arrogance que de l'ambition -par là je ne voulais pas dire que nos membres n'étaient aucunement arrogants, c'eut été mentir. Nous avions tous nos motivations, et nous voulions tous nous hisser au sommet. Cela faisait reposer sur nos épaules une pression qui nous pesait à chaque fois que nous étions confrontés à d'autres mages, d'autres adversaires, telle une épée de damoclès au dessus de nos têtes. Mais chacun appréhendait cette crainte à sa manière. Pour ma part, disons que je n'y pensais pas la plus part du temps. J’étais d’un naturel joyeux et un brin insouciant, ce qui contrastait souvent avec l’atmosphère qui régnait dans la guilde. Cependant, je ne manquais pas de motivation ni de détermination, et les membres de Sabertooth me respectaient pour cela. Malgré mon caractère bien particulier au sein de la guilde.

J’étais pensionnaire, et de ce fait je dormais dans les dortoirs de la guilde. Pour ceux qui ne savaient pas, nos chambres se trouvaient au deuxième étage où l’espace était exclusivement réservé aux membres de la guilde. Contrairement à la plupart des autres, mon lit se trouvait en dessous de la fenêtre qui était en permanence ouverte, même lorsque je dormais. J’avais spécialement arrangé ma chambre selon mes convenances, ne supportant que très peu d’être enfermé sans pouvoir sentir la brise venant de l’extérieur. Le jour ne s’était levé que quelques heures auparavant, et je n’étais pas debout depuis bien longtemps pour ma part non plus. Assis à ma fenêtre, une jambe repliée contre moi et l’autre pendant dans le vide, je profitais du vent matinal qui remuait mes cheveux et ma tresse. La caresse d’une brise me procurait des sensations que je ne pouvais vous décrire ici, et je fermai les yeux afin de profiter de ce moment d’intimité entre nous. D’une oreille distraite, je guettais le moment où la guilde se réveillerait, et je n’eus qu’à attendre quelques minutes supplémentaires avant de percevoir le brouhaha discipliné des membres de Sabertooth. C’était le moment de faire mon entrée matinale. Avec un sourire étiré jusqu’aux oreilles, je sautai de ma fenêtre par dessus mon lit et sortis de ma chambre en un coup de vent. Certains des Tigres qui se trouvaient dans le couloir du dortoir me regardèrent sortir en courant de ma chambre d’un air exaspéré.

-Tu n’es pas fatigué Ali ?

-Héhé jamais ! La journée vient à peine de commencer !

Les dépassant en courant avec le sourire, je me dirigeai vers l’esaclier à rambarde qui menait au premier étage, l’étage où se rassemblaient tous les membres. Une personne se tenait juste devant l’escalier, et avec légèreté et agilité je fis un salto au-dessus de sa tête avant de ré-atterrir sur la rambarde. Utilisant ma magie, je glissai sur une légère brise le long de la rambarde et utilisai mes bras comme turbo à vent pour me donner de la vitesse. Je pris assez de vitesse pour qu’arriver à la fin de la rambarde, je n’eus qu’à prendre une légère impulsion afin de décoller et de m’envoler au-dessus de la plupart des membres présents au rez-de-chaussée. Profitant de ce vol plané je fis quelques figures en l’air, tournant sur moi-même tout en faisant des saltos. Mais alors que j’allais entamer ma descente pour enfin me réceptionner sur le sol, je me stabilisai dans les airs en écartant mes membres et…Que diable ! Quelqu’un se trouvait à l’emplacement exact où j’allais atterrir, et pris de panique je fus incapable d’invoquer le vent qui me permettrait de m’envoler et d’éviter la catastrophe qui allait se produire. Paniquer ? Pourquoi me demanderiez-vous. Non pas parce que quelqu’un se trouvait sur ma zone d’atterrissage, mais bel et bien à cause de l’identité de cette mage. Petite, aux cheveux aussi sombre que ses habits, à l’air sévère, un tigre à dent de sabre énorme autour de son nombril, et quelques plumes de corbeaux qui descendent en direction de sa poitrine. BINGO ! C’était la Master de Sabertooth ! J’avais décroché le gros lot. *Shimatta..*
Ray Mizki
Mage de SabertoothMage de Sabertooth

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 25/04/2016
Âge : 22
Guilde : Sabertooth
Magie / Malédiction / CS : Take over

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 6.000
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: Wind's Territory [Emaliah]   Ven 15 Sep - 13:22
Cela fait quelques mois que je suis rentré à la guilde, à la limite de perdre mes bras, et que les pirates ont rejoint le grand monde des corsaires. Je ne sais pas pourquoi, mais je suis presque sûr que je vais finir par les recroiser un jour ou l'autre.

En tout cas, mes bras sont presque complètement remis maintenant, et cela fait une semaine que j'arrive à nouveau à déplacer des pièces de shogi, même si cela me prends pas mal d'efforts. De plus, depuis cette mésaventure, je me suis débrouillé pour trouver de l'aide dans la plupart de mes tâches quotidiennes, qui se sont essentiellement résumées à m'habiller, manger, lire, dormir, sortir, et... et autres tâches humiliantes impossible à faire seul dans mon état. Je ne vous fait pas dire à quel point ce fut une libération de pouvoir retrouver cette mobilité, cette autonomie qui m'avait tant manqué. Le point le plus important est que je réussirait apparemment bientôt à remettre mon bracelet.

Bon, j'ai fini de divaguer cette fois, normalement. Après m'être levé et avoir effectué des mouvements des poignets et des doigts afin de leur rendre leur souplesse, je décide d'aller manger. J'aime les repas communs ici, à Sabertooth. C'est peut-être un simple restaurant en self service, mais je dois vous dire une chose, nous ne sommes pas comme ces vauriens de Fairy tail ici, nous sommes chez des gens civilisés. Arrogants pour certains, certes, mais c'est simplement qu'ils ont conscience de leur capacités et n'ont subi que très peu de défaites, sans dire que des humiliations... publiques... Je n'ai jamais entendu dire que personne d'autre que moi n'en ai eu.

Je me perds, je me perds, désolé... Donc je disais que nous sommes civilisés. Même si nous mangeons tous en même temps et n'arrivons pas toujours tous à la même heure, cela reste une mécanique bien huilée, et je n'ai jamais vu personne déclencher une bataille générale comme on en entend si souvent parler du côté de Magnolia. C'est reposant, pour moi, de voir régulièrement les mêmes schémas se produire, presque comme sur un plateau de shogi. Aujourd'hui, quelque chose me trouble, ce qui n'est pas sans rappeler l'épisode de la disparition de Degan sur le bateau des chevaliers runiques, mais je n'arrive pas à savoir quoi. D'ailleurs, la remontée de ce souvenir me force à me rappeler le sort qui a attendu la majorité de l'équipage, et je retiens un haut-le-coeur. Je me demande quand le conseil me convoquera, vu qu'il y avait des survivants qui ont probablement du faire leur rapport, indiquant donc que je suis coupable de la mort de la quasi-totalité d'un équipage militaire...

Pour me changer les idées, je me force à tenter de prévoir les prochains déplacements de mes confrères. Et même si je me trompe encore souvent, cela ne peut que m'aider à analyser la trajectoire de mes adversaires en combat. Je m'amuse donc à essayer de deviner où ira tel mage de feu, ou qui de lui ou de la constellationniste prendra la dernière pâtisserie, lorsqu'un bruit attire mon attention, accompagné d'un mouvement rapide au dessus de mon regard. C'est le jeune Ali, qui a décidé aujourd'hui de rejoindre sa place par les airs.

Ne m'occupant alors plus de son vol, je regarde distraitement sa place vide, son point d’atterrissage... Qui est absolument, mais vraiment TOUT sauf vide! Et ce n'est pas peu dire, étant donné que la personne occupant son siège est une personne qui n'est as censée se trouver là, mais plutôt sur l'estrade, dans le grand fauteuil qui, lui par contre, est bel et bien vide.

*Non, non, non, pas ça.... Tout mais pas ça!*

Juste après cette pensée, je cours vers elle, louvoyant entre les collègues mais sens que je risque de ne pas arriver à temps.

"MASTER! EN HAUT!"

J'arrive finalement avant mon très estimé collègue, mais ne peux que me dresser entre les deux, tentant vainement de faire bouclier de mon corps afin de laisser une fraction de seconde supplémentaire à ma boss de déguerpir. Je me place cependant face au météore volant en position d'absorption de choc, espérant ainsi ne pas être déséquilibré au point de tomber au sol...

Wind's Territory [Emaliah]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Centre :: Crocus :: Guilde Sabertooth
-