Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 Une alliance improbable [pv Tobias]

AuteurMessage
Rei Tendô
La Main NoireLa Main Noire

avatar

Messages : 763
Date d'inscription : 08/07/2012
Âge : 23
Guilde : Oracion Séis
Magie / Malédiction / CS : Nenriki no Mahô / Télékinésie

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.470
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Une alliance improbable [pv Tobias]   Jeu 27 Avr - 13:22

Le Général d'Oracion Seis posa une nouvelle fois le pied sur la plage de sable fin entourant Gehenna Island. La chaleur des grains au contact de ses chaussures lui rappela sa première visite. C'était au même endroit qu'il avait rencontré Tobias Grant, alors parfaitement inconnu, à la recherche des Régalias. Quelques années plus tard, il s'était retrouvé de nouveau sur cette même portion de terre, bon gré mal gré, pour sauver plusieurs membres de l'Alliance Baram, bien que les souvenirs rattachés à cet épisode soient plus flous. Rei se souvenait avoir combattu aux côtés d'un pingouin totalement loufoque face à Fubuki Tsuya et Kenta Hoshi, mais la suite des événements n'était que pénombres. Sa perte de connaissance lui avait fait rater la majeure partie des opérations.

Aujourd'hui, Rei se présentait au même endroit, en compagnie de Sasori, son scorpilon, qu'il s'était décidé à entraîner. Muni d'un antidote trouvé dans les bas-fonds du Marché Noir, il s'était mis en tête de tuer le temps en se battant contre son familier, du moins jusqu'à ce que le mage solitaire auquel il avait donné rendez-vous daigne se montrer.
C'est ainsi que les deux compagnons de voyage s'avancèrent sur le sable avant de s'écarter l'un de l'autre de plusieurs mètres.

A vrai dire, Rei n'était pas entièrement concentré sur ce combat. Son cerveau bouillonnait en essayant de décrypter le comportement de l'homme au corps recouvert de bandages. Tobias ne lui avait pas précisément expliqué ses motivations et il voulait en savoir plus pour pouvoir choisir si oui ou non, il devait lui apporter son soutien ou le laisser faire. Profiter des actions en attendant sagement dans l'ombre qu'il fragilise le Conseil pouvait être une bonne stratégie, mais gagner un allié de choix avec une certaine connaissance des guildes officielles lui donnerait un coup d'avance sur ses ennemis.

Le soleil ne frôlait pas encore son zénith que la chaleur devenait insupportable sur l'île. Pour plus d'aisance, Rei laissa son manteau sur le côté pour se battre désormais torse nu, affrontant sans arme le scorpion excité par l'idée du combat. Le top départ envoyé, Rei présenta sa paume gauche à plat, face à la créature, poing droit fermé et prêt à décocher un coup, positionné au niveau de son épaule droite. Les appuis décalés dans le sable, il laissa l'initiative du combat à son familier pour pouvoir évaluer ses capacités avant de riposter et le mettre en difficulté. L'écart de puissance entre les deux combattants lui laissait tout loisir d'organiser la séance selon son envie, Rei ne pensant aucunement subir de blessure pendant cet affrontement.


- On reprend du service mon pote!

Lorsque l'arthropode s’élança, le rouquin effectua une frappe télékinétique l'atteignant directement sur le sommet de la carapace. L'épaisseur du blindage encaissa la majorité du choc mais les courtes pattes du scorpion s'enfoncèrent profondément dans le sol, ses pinces cliquetant dans le sable sous l'effet de cet arrêt brutal. Pour répondre à cette offensive, Sasori ouvrit ses deux pinces et brandit son aiguillon venimeux en direction de son maître afin de déverser une pluie d'aiguilles empoisonnées. Le kinésiste repoussa son attaque en s'entourant d'un orbe magique puis tenta de décocher un coup de pied sur le côté droit de son familier. Par son agilité accrue du fait de son centre de gravité proche du sol, le scorpilon put se désengager vivement avant de se lancer de nouveau dans la mêlée.

Le sable voltigeait autour des deux combattants, chacun se plongeant de bon cœur dans cet affrontement qu'ils avaient tant désiré, prouvant ainsi l'étendue de leur capacité à leur compagnon de voyage. Lorsque les coups se firent plus las, la distance s'installa progressivement et les attaques à distance s'enchaînèrent pour s'accorder un peu de répit.

Un mouvement sur la gauche de Rei attira son attention tandis que Sasori revenait finalement à la charge, dard et pinces en avant, crachant un filet sombre de poison corrosif. Rei n'eut que le temps d'effectuer un bond de côté, limitant l'impact de l'attaque à son seul bras gauche. Le poison commença à entamer sa peau, la faisant cloquer sans délai pendant que la brûlure le démangeait au plus haut point. Maugréant après s'être fait surprendre, Rei ordonna la fin du combat et déboucha l'antidote pour en ingurgiter une partie, versant le reste sur sa plaie. Puis, après avoir félicité son familier en lui jetant une récompense à avaler, il renfila ses vêtements et s'assit dans le sable, attendant que son invité se présente à lui.
Tobias Grant
El DiabloEl Diablo

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 09/07/2012
Âge : 24
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Take Over - Satan Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.660
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Une alliance improbable [pv Tobias]   Lun 8 Mai - 19:54

Ah la la… Qu’est-ce que ça faisait du bien d’être guéri !! Complètement soigné. Complètement remis. J’étais de nouveau à 100% de mes capacités et prêt à botter les fesses du premier qui me chercherait des noises !! Autant dire que ça n’avait pas été une mince affaire de trouver un guérisseur digne de ce nom. Forcément, quand on avait Ren Ikari en guise de standards de soin, il était assez compliqué de se contenter d’un simple mage utilisant une magie prenant plus de temps pour refermer les blessures et gérer les brûlures et autres dégâts particuliers. Le pire, c’était que ce gars avait quand même eu l’audace de porter le titre de guérisseur alors qu’il lui avait fallu deux jours et plusieurs tentatives pour ramener mon corps recouverts de bandages à son état d’origine.

Bon, je supposais que le principal était le résultat. Mouais, vu le prix que j’avais été forcé de payer pour le service rendu, il y avait plutôt intérêt à ce que je ne retombe jamais sur ce gars un jour. Il était clair que j’aurais beaucoup de mal à m’empêcher de lui briser les genoux… Il ferait moins le mariole quand il lui faudrait quelques jours pour les réparer ! Comment ça, ça ne se faisait pas de casser des jambes sous prétexte qu’on se sentait arnaqué ?! Bien sûr que ça se faisait ! Pour l’ancien Tobias, non, ça ne se faisait pas. Mais pour le Tobias actuel, celui qui libérait des assassins et se rendait à des rendez-vous secrets avec ceux-ci pour parler partenariat… Ce n’était plus de l’ordre de l’impossible !

Et oui, maintenant que j’avais définitivement abandonné cette forme d’hypocrisie qui m’avait caractérisé pendant quelques temps, il m’était bien plus simple d’accepter le fait que j’étais officieusement un criminel et que si j’étais arrêté par l’Armée ou autre, je ne pourrais plus prétendre à la présomption d’innocence. Quand bien même on ne m’avait pas identifié en tant que Tobias Grant lors de l’attaque au niveau du Temple Tsukiyomi, ce n’était qu’une question de temps avant que je ne me fasse remarquer en train de commettre un crime. C’était bien pour cela d’ailleurs que je me rendais actuellement sur Gehenna Island. J’y retrouvais Rei Tendô afin de discuter une nouvelle fois avec celui-ci, seul à seul.

Posé sur le dos d’Arya, celle-ci volait calmement au-dessus de la Mer de Désespérance. Avec Hermès, nous discutions stratégie, réfléchissant au meilleur moyen d’aborder le sujet du jour. Lui était d’avis qu’il fallait se montrer cash et ne pas y aller par quatre chemins. J’étais d’avis qu’il valait mieux commencer par des banalités avant d’entrer dans le vif du sujet. Non pas que j’hésitais ou quoi que ce soit. Je supposais simplement qu’une bonne atmosphère se devait d’être posée avant de lancer les festivités. Certes, le rouquin n’avait pas la tête du gars qui aimait parler de la pluie et du beau temps. Cependant, avant de lancer un partenariat, la première chose à faire était de voir quelle dynamique nous avions ensemble, non ? Si nos caractères ne se supportaient pas, une alliance ne marcherait jamais.

Rasant la mer du bout de ses pattes, ma Flashbird ralentissait peu à peu son allure au fur et à mesure que nous approchions de l’île. Atterrissant nonchalamment, je posai les pieds au sol et ouvris mon sac afin d’enfiler une tenue plus appropriée à la plage. Rien de bien choquant, juste un short en jean et un t-shirt. Pour le reste, des tongs et mon béret suffiraient. Marchant le long de la plage, je buvais un peu d’eau tout en me rapprochant du point de rendez-vous avec le mage noir.

« Ce serait quand même bête qu’il meurt 30 secondes avant notre arrivée… »
« Hn… ? »

Apparemment, Hermès faisait référence au fait que Rei se battait contre ce qui semblait être un Scorpilon qui venait justement de l’atteindre avec une attaque très certainement empoisonnée. Cependant, il apparaissait qu’il s’agissait d’un compagnon du mage. Traduction ? Rien à craindre vu qu’il devait avoir un antidote sur lui. Tandis qu’il se rhabillait, Arya, Hermès et moi grappillâmes les derniers mètres nous séparant. Le saluant d’une main, je demandai d’un ton légèrement moqueur :

« Hey ! Alors, tu comptes m’expliquer comment t’as fait pour te faire avoir par une innocente princesse passant plus de temps à bosser sur son apparence que sur sa magie ? »
« Bah bravo ! C’est ça que tu appelles commencer avec des banalités ?! »

Bah…Je l’avais dis avec un ton banal, non ? Le but était qu’on soit tous deux parfaitement naturels et j’étais du genre à taquiner mon entourage. Ce type de discussion me semblait donc tout à fait approprier pour tester notre dynamique. Le tout, maintenant, c’était de voir comment était Rei au naturel…

Rei Tendô
La Main NoireLa Main Noire

avatar

Messages : 763
Date d'inscription : 08/07/2012
Âge : 23
Guilde : Oracion Séis
Magie / Malédiction / CS : Nenriki no Mahô / Télékinésie

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.470
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Une alliance improbable [pv Tobias]   Ven 12 Mai - 19:56

Quand Tobias se porta enfin à sa hauteur, le mage noir daigna se relever, évitant ainsi de rester dans une position de soumission face à ce futur allié. Là où n'importe quelle conversation aurait pu démarrer par un simple bonjour, celle-ci débuta plutôt par une question dont le sujet lui avait laissé un goût amer.

La question faisait référence à son combat contre Myrcella Heaven, la princesse devenue membre des forces de l'ordre du Conseil magique. S'il était vrai qu'il aurait pu en faire une bouchée dans n'importe quelle autre circonstance, Rei n'avait pas pu user de sa magie pour se battre contre elle dans la bibliothèque de magie, sous peine de raser ce lieu de la carte.
C'est donc avec une moue exprimant à la fois dégoût et rancune que le rouquin répondit à cette interrogation.


- J'avais le choix entre me battre à mains nues contre un bataillon de soldats armés jusqu'aux dents ou me servir de ma magie et remplacer la Bibliothèque de magie par un cratère de la taille de Magnolia. J'ai préféré lui laisser la joie de cette victoire. Cette évasion lui aura porté un coup au moral et la défaite qu'elle subira lors de notre prochaine rencontre devrait lui passer l'envie de servir le Conseil.

Puis Rei enchaîna rapidement sur les présentations, désignant Sasori du geste de la main en déclarant qu'il s'agissait de son familier, avant de répondre à la première pique par une autre.

- A ton tour de m'expliquer comment tu comptais m'aider à m'échapper en m'enfermant dans un barbecue géant ? Parce que si le but était de nous faire roussir, je ne sais pas si tu as remarqué, mais j'ai déjà une longueur d'avance.

La tirade avait été accompagnée d'un petit signe de l'index en direction de sa propre tête. Puis il se mit à marcher en direction des quelques arbres peuplant le bord de plage afin de s'abriter des rayons du soleil sous les larges feuilles des palmiers. La chaleur de cette journée semblait accablante et l'air était difficilement respirable, chargé d'iode et de sel à tel point qu'il brûlait la peau à force de glisser dessus. Les quelques égratignures du mage noir le piquaient au contact du sel et du sable, sans toutefois menacer de s'infecter. Il aurait tout son temps pour s'occuper de la bobologie lorsqu'il serait de nouveau sur le continent.

Rei se demandait toujours ce qui avait pu pousser Tobias à tourner le dos à sa guilde. Il n'avait pourtant pas l'air d'un mauvais bougre, même s'il pouvait se montrer assez bizarre, parfois. Ce qui importait vraiment pour le mage était de connaître le véritable objectif de son allié potentiel. Car rien ne pouvait réellement lui prouver qu'il pouvait lui faire confiance. Et si tout ceci n'était qu'une manœuvre supplémentaire de la part du Conseil pour détruire les guildes clandestines de l'intérieur ?


- J'aimerais quand même que tu m'expliques tes objectifs. Pourquoi renies-tu les guildes officielles maintenant et quel est ton véritable but ? Et surtout, qu'attends-tu réellement de moi ? Tu ne m'en voudras pas si je reste tout de même méfiant à l'idée de notre coopération. Je ne suis pas du genre à m'appuyer sur un coéquipier en temps normal, et les rares que j'ai eu ne sont plus là pour en parler.

Sasori voulut se montrer intimidant en faisant claquer ses pinces et en brandissant son dard empoisonné mais un ''bon sang, arrête de faire le malin'' suivit d'un coup de pied sans effet sur la carapace du Scorpilon suffit au mage noir pour le remettre à sa place. Le jour où il atteindrait sa taille adulte et changerait de forme, la vie du rouquin deviendrait certainement un enfer.
Tobias Grant
El DiabloEl Diablo

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 09/07/2012
Âge : 24
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Take Over - Satan Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.660
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Une alliance improbable [pv Tobias]   Sam 3 Juin - 3:34

Il s’était relevé en me voyant arriver. Pourquoi ? Aucune idée. Désirait-il que nous marchions tout en discutant un peu ? Si tel était le cas, Arya n’allait pas apprécier. Bien qu’elle soit habituée à me trimballer aux quatre coins de Fiore, cela ne rendait en aucun cas son endurance infinie. Ainsi, elle aimerait bien se reposer après avoir traversé la mer en volant sous prétexte que je ne voulais pas me faire remarquer. Oui, prendre un bateau aurait voulu dire que je faisais publiquement savoir que je me rendais à tel endroit. Or, si on apprenait par la suite que Rei Tendo s’y était trouvé en même temps que moi, on croirait difficilement à une coïncidence. La voie des airs représentait donc la solution la plus efficace pour passer entre les mailles du filet et me rendre n’importe où.

Comme Hermès l’avait pensé, le rouquin ne semblait pas avoir apprécié ma petite pique à son intention. Au vu de la tronche qu’il me tirait, cette défaite – si c’en était vraiment une – lui restait encore en travers de la gorge. Bien, vu la personne contre qui il avait perdu, cette moue était parfaitement méritée. Peu importait le niveau du criminel – je supposais – être arrêté par la toute nouvelle recrue de l’Armée qui combattait en robe de princesse ne devait pas être bien vu… Du tout. Tanya m’avait fait savoir que son arrestation avait eu lieu à la sortie de la Bibliothèque de Magie, ce qui changeait légèrement la donne. Néanmoins, j’étais curieux d’entendre sa version des faits. Rien ne le forçait à me répondre mais bon, pourquoi ne le ferait-il pas ?

Hmm… Il n’avait donc pas pu utiliser sa magie dans la Bibliothèque, se retrouvant forcé d’y aller au corps-à-corps – soit avec son pieu – ou de détruire les lieux sans le vouloir. La Princesse du Crépuscule avait donc vaincu un mage n’utilisant pas sa magie, avec l’aide de soldats de son côté. Oui, il n’avait clairement pas été avantagé au cours de cette lutte. Néanmoins, je me demandais s’il n’aurait pas pu trouver une fenêtre et tenter de sauter par celle-ci… Y avait-il seulement des fenêtres à l’intérieur ? Hmm… Bon, il était trop tard pour y penser. De plus, comme il le disait si bien : il s’était évadé. Il n’avait pas fini en prison et était toujours en liberté. À côté de ça, il éviterait probablement de se retrouver bloqué dans une nouvelle situation compromettante du genre. Enfin, il avait pour intention de gagner la bataille s’il se recroisait un jour.

« Il cherchait à empêcher la psychopathe blonde de décapiter les soldats… Je suppose que tu t’es retrouvé pris au milieu par hasard… ? »

Répondit Hermès au rouquin après que celui-ci m’ait interrogé sur la prison de flammes dans laquelle je l’avais enfermé avec la pseudo-démone. Tout en répondant à Rei, il me questionnait en même temps puisque j’aurais très bien pu emprisonner la blonde uniquement. Il me connaissait assez pour savoir que j’avais un contrôle absolu sur mes sorts. Ainsi, lui-même doutait de son raisonnement. Ah la la… Si même lui, qui me suivait depuis une année, avait du mal à comprendre ce que je faisais quand je le faisais et pourquoi je le faisais…qui d’autre le pourrait ?

« Comme le dit Hermès, j’ai dû agir en vitesse pour stopper l’autre nécromancienne. Mais bon, à côté de ça, il fallait aussi assurer ta survie à toi. – répondis-je d’un ton ennuyé avant d’expliquer de façon plus sérieuse – Qui sait s’ils n’auraient pas décidé de t’exécuter à l’instant même où ils auraient compris que quelqu’un cherchait à te libérer… Difficile de te tuer s’ils ne te voient pas. De plus, pour éviter de finir cramer eux-mêmes, ils étaient forcés de t’oublier pour traquer le créateur de la prison, non ? Donc, si t’y réfléchis bien, tu étais plus à l’abri à l’intérieur du barbecue qu’à l’extérieur. – ajoutai-je, donnant probablement l’impression d’être un calculateur de première – Bon après, je t’avoue que j’ai aussi pensé au fait que tu serais plus facile à transporter si t’étais inconscient… »

Plutôt honnête comme réponse, non ? Un raisonnement à la fois logique et décalé : c’était tout moi ! Mettre au point des stratégies tout aussi risquées que calculées. Le seul hic, c’était que mon entourage avait tendance à trop se focaliser sur l’aspect risque plutôt que sur le génie de mes plans. Il n’était pourtant pas compliqué de me faire confiance, si ? J’étais un gars fiable, utilisant une magie toute aussi versatile que puissante, et doté de l’imagination d’un écrivain. Bref, j’étais parfait en tant qu’allié et problématique en tant qu’ennemi. Que serait Rei pour moi après cette entrevue : un allié ou un ennemi ? Jusque-là, je ne me souvenais pas lui avoir menti. Bien au contraire même, on s’était tous les deux montrés très honnêtes l’un envers l’autre. Le tout était de continuer dans cette direction.

Le voyant se déplacer vers les arbres pour se poser à l’ombre, je compris qu’on continuerait notre discussion ici. Je sortis donc une large serviette jaune de mon sac et la déposai sur le sable, invitant Arya à se reposer dessus. Le soleil n’était pas un problème pour elle. De plus, elle méritait sa pause. La seconde d’après, je disposai une boite à pâtisserie sur la serviette face à elle : sa récompense. Oui, elle était aisément achetable, par moi en tout cas. La laissant manger tranquillement, je me rapprochais légèrement du rouquin, malgré les quelques mètres nous séparant. Non pas que je cherchais à garder mes distances. Je partais juste du principe que c’était ce que lui préférait. Après tout, il ne me fallait même pas une seconde pour activer le Take Over Satan Soul. Peu importait la distance nous séparant, je n’étais jamais sans défense. En ce qui le concernait, sa télékinésie marchait certainement de la même façon. Aucun d’entre nous n’était un débutant, et c’était la raison pour laquelle on avait confiance en le fait que l’autre ne prendrait jamais de risque inutile. Pour lui, comme pour moi, peu importait les résultats de notre entrevue, mieux valait éviter la confrontation sachant qu’on pourrait tous deux y laisser la vie.

Me demandant ce qu’il attendait de ce rendez-vous – c’était lui qui l’avait suggéré – j’attendis patiemment qu’il lance le sujet. Les banalités semblaient être terminées. Il était temps de passer aux choses sérieuses. Hmm… Il voulait connaître mes objectifs. Compréhensible. Savoir pourquoi j’avais tourné mon dos aux guildes officielles dernièrement. Il devait avoir ses raisons pour me demander ça, même si cette décision était évidente à mes yeux. Il voulait rester méfiant. Là encore, ça se comprenait. Rei n’était ni insouciant, ni stupide. Il était un mage noir, j’étais un ex-mage officiel. À moins d’avoir un objectif commun, si nos chemins se croisaient, nous n’étions pas du même camp. D’ailleurs, il aurait très bien pu me tendre une embuscade sur cette île s’il tenait à me capturer ou m’éliminer pour X raison. Et il en allait de même pour moi. Cependant, j’avais aidé à sa libération. Or, si je lui voulais du mal, je ne m’en serais jamais mêlé. Il était amusant qu’il prenne toujours la peine de me rappeler du nombre de morts qui l’entourait... Cherchait-il à m’intimider pour X raison ?

« Disons qu’avec l’annonce de l’exécution publique, puis la Bataille de Gehenna, j’ai commencé à sérieusement me poser des questions sur l’absence d’intelligence dont semble faire preuve le Conseil…»
« Y’a aussi cette histoire de corruption que tu as toi-même mentionné à Tobias il y a longtemps. Ça nous a fait réfléchir un bon moment après coup… »
« Dès lors, j’ai commencé à repenser à toutes leurs décisions, à toutes les infos publiées et mêmes aux différentes motivations derrière les guildes noires et indépendantes. En combinant cela avec l’idée de corruption que tu m’as transmise…»
« On en est arrivés à se demander pourquoi des soldats de l’Armée en arriveraient à se retourner contre le Conseil qu’ils servaient si fidèlement avant. »

Yep, Hermès s’amusait à dire que nous avions été deux à réfléchir à tout ça et à prendre la décision de mener cette enquête. La vérité était que oui il m’avait aidé. Cependant, cela ne ressemblait en rien à l’aide qu’il laissait entendre. Dès le départ, il avait été contre mes projets, les trouvant trop dangereux pour sa propre survie. Partout où j’allais, il allait aussi. Forcément, il se sentait concerné lorsque je décidais de prendre des risques. Dans le cas présent, il s’était surtout amusé à me re-balancer mes interrogations à la figure et à me poser tout un tas de questions sur mes diverses hypothèses. En un sens, il m’avait assisté dans la solidification de celles-ci. Il avait également suggéré, à de nombreuses reprises, que certaines de mes théories étaient bien trop stupides pour être plausibles. Yep, il n’y était jamais allé avec le dos de la cuillère. L’avantage, c’était qu’il s’était agi du meilleur moyen pour moi de penser d’aller plus loin dans mes réflexions et de pousser mes neurones à chercher le lien entre toutes les informations que j’avais à disposition. Le résultat de toutes ces heures passées à réfléchir à voix haute était simple : j’avais besoin de plus d’informations.

« Mon but est de mener une enquête approfondie sur la Corruption et le Conseil. Sachant que ça ne leur plaira probablement pas, j’ai préféré quitter ma guilde pour ne pas les impliquer dans mon investigation. »
« Tôt ou tard, on se retrouvera avec l’Armée et les Guildes Officielles sur le dos, en plus des mages noirs qui savent parfaitement qu’il ne serait jamais comme eux à 100%. Toi-même, tu penses pareil, non ? »
« Ce que j’attends de toi ? Je voudrais que tu m’aides à cambrioler la Caserne de Mac Anu. »
« Plutôt stupide comme objectif, hein ? »

Pour le coup, Hermès n’avait pas totalement tort. L’idée en soit était complètement suicidaire, si j’agissais seul en tout cas. Mais avec les capacités et aptitudes de Rei – un expert en assassinat – j’étais certain que j’augmenterais grandement mes chances de succès et de survie. Un assassin tel que lui se devait de s’y connaître en infiltration, non ? Personnellement, quand bien même je savais me montrer discret si je le voulais, je n’étais en rien un expert en la matière. L’aide du rouquin m’était donc plus que nécessaire. En ce qui le concernait, c’était à lui de voir si m’aider avait un quelconque intérêt ou avantage à ses yeux. À côté de ça, rien ne l’empêchait de poser plus de questions. S’il décidait sur-le-coup de m’aider sans même demander de détails, je trouverais cela bien trop louche de la part d’une personne si prudente. Quoiqu’il en soit, j’avais hâte de voir ses réactions par rapport à tout ce que je venais de lui révéler.

Rei Tendô
La Main NoireLa Main Noire

avatar

Messages : 763
Date d'inscription : 08/07/2012
Âge : 23
Guilde : Oracion Séis
Magie / Malédiction / CS : Nenriki no Mahô / Télékinésie

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.470
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Une alliance improbable [pv Tobias]   Mar 6 Juin - 11:05

- Un hasard qui laisse quelques marques...

L'explication donnée par Tobias concernant le sauvetage effectué au temple Tsukiyomi tenait la route, même si les deux mages n'avaient pas la même vision des choses. Selon Rei, il s'agissait d'un risque qu'il aurait pu éviter en se contentant de fondre dans la foule pour le débarrasser de ses menottes. Après, en toute honnêteté, son allié temporaire lui avoua qu'il aurait préféré le transporter inconscient. Mais jusqu'où et dans quel but ? Certes, c'était grâce à cet homme qu'il goûtait encore à sa liberté, mais ses manœuvres restaient pour le moins hasardeuses.

- Tu voulais me ''transporter'' où ? C'est exactement ce genre de comportement qui me permet de rester sur la défensive.

S'installant non loin de lui, mais sans être trop proche non plus, Tobias sortit une large serviette et invita son Flashbird à s'y poser. Créature étonnante, dont la prestance contrastait vivement avec l'allure du Scorpilon se reposant à côté du mage noir.
Ainsi donc, Tobias revenait une nouvelle fois vers lui pour lui proposer certainement une alliance, temporaire ou non. La voix s'échappant du béret de son interlocuteur ne cessait toutefois de le décontenancer. Comment avait-il bien pu avoir l'idée de donner vie à un vêtement ? Rei avait déjà eu vent de ce genre de pratique, notamment dans les caches des plus célèbres voleurs ou dans les maisons de maître. Les tableaux, statues, portes et rideaux pouvaient prendre vie, soit pour faire fuir les éventuels voleurs, soit pour prévenir le propriétaire des lieux d'un danger imminent. Mais là, un béret... Peut-être ce Tobias avait-il peur de la solitude.

Toutefois, ce n'était pas le principal mystère à élucider, il fallait aujourd'hui se concentrer sur les motivations de cet individu et non son apparence physique ou ses lubies.

Celui qui était connu à travers Fiore sous le nom d'El Diablo lui parla alors des doutes immiscés dans son esprit après la première rencontre avec le rouquin d'Oracion Seis. Ainsi, il avait réussi à semer le doute dans son esprit et le romancier s'était mis en tête de percer cette énigme en se lançant dans une enquête dont il ne pouvait saisir l'ampleur. Et sachant qu'il devenait ainsi une menace pour sa propre guilde et pour le Conseil, en plus d'en être déjà une pour les mages noirs, il avait décidé de couper les ponts pour se lancer dans une aventure solitaire.

Il fallait avouer que son raisonnement avait été parfaitement mûri et qu'il n'avait presque négligé aucun détail pour l'instant. Cependant, la fin de sa prise de parole aurait pu faire tomber Rei à la renverse s'il n'était pas déjà assis.
L'ex-mage officiel lui demandait de l'aide pour cambrioler la caserne militaire de Mac Anu. Rien que ça !
Une flopée d'images passa devant les yeux de Rei, l'ombre du Roi-dragon planant au-dessus de sa tête. Après la victoire sur le Roi-dragon du Désert, le groupe de mages l'affrontant dans les ruines de la tour de Paradis avait été téléporté au centre de la caserne d'Era. Certes, le niveau de sécurité était infiniment plus renforcé, mais Mac Anu restait tout de même une importante enceinte militaire, comptant plusieurs centaines de mercenaires entre ses murs.


- En effet, plutôt stupide comme objectif, mais pas irréalisable. Je suis même certain qu'il y aurait moyen de bien s'amuser. Seulement, je doute de pouvoir réunir une équipe pour nous accompagner. Mais avant de te dire oui, dis m'en plus sur les premiers éléments que tu as découvert, que nous puissions croiser nos recherches. Je ne pense pas avoir traversé les mêmes endroits que toi pour l'instant.

Rei marqua un temps d'arrêt, laissant s'installer un silence pesant, comme s'il redoutait cette question pourtant assez simpliste. Et si c'était un piège, et s'il se jetait dans la gueule du loup ? C'était improbable, il ne l'aurait pas libéré pour mieux l'emprisonner...

- Pourquoi moi ? Avec le nombre de mages noirs, de guildes noires, et d'anciens militaires ou membres du camp mené par le Conseil, pourquoi choisis-tu un simple mage noir d'Oracion Seis ?

Puis, pensant que Tobias devait certainement se poser les mêmes questions concernant les motivations de Rei , ce dernier tailla directement dans le vif du sujet.

- Pour ma part, j'ai besoin d'informations. Tout ce que tu peux me fournir sur le Conseil. J'ai pu me constituer un réseau me permettant de me procurer un certain nombre d'informations au sein de Fiore mais cette sphère m'est encore inaccessible. Je veux tout connaître de mon ennemi pour pouvoir jouer avec les mêmes cartes en main. Mais j'imagine que, comme toujours, ça sera donnant-donnant, n'est-ce pas ?

Rei avait prononcé cette dernière phrase avec un léger sourire en coin. Il commençait à avoir l'habitude de ce genre d'entrevue et savait désormais les orienter pour servir au mieux ses propres intérêts.
Tobias Grant
El DiabloEl Diablo

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 09/07/2012
Âge : 24
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Take Over - Satan Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.660
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Une alliance improbable [pv Tobias]   Lun 19 Juin - 18:04

Allez savoir pourquoi, mon explication – plutôt bien détaillée – ne lui plaisait toujours pas. Franchement, je faisais l’effort de lui montrer que je n’étais pas un casse-cou qui fonçait dans le tas en balançant des flammes dans tous les sens, et môsieur trouvait quand même le moyen de se plaindre !! On était d’accords qu’il abusait le rouquin, non ? Aurait-il préféré que je le laisse à découvert et à la merci des soldats qui auraient aisément pu l’exécuter sachant qu’il n’était pas capable d’utiliser sa magie ? Une telle méfiance, ça ne devait pas être bon pour sa santé… Fallait vraiment qu’il fasse gaffe à ne pas tomber dans la paranoïa. En tant qu’expert en la matière, je pouvais lui confirmer qu’il s’agissait d’un point de non-retour. Yep, une fois ce stade de méfiance extrême atteint, on ne pouvait plus revenir en arrière !!

Où je voulais le transporter ? Bah…à l’abri ? Dans tous les cas, n’importe où aurait été mieux que la Prison, non ? Oui, le Rei se moquait un peu de moi sur le coup. Bon après, on ne se connaissait pas tant que ça, donc une confiance aveugle était à oublier, oui. Néanmoins, ce n’était pas une raison pour aller s’imaginer le pire à chaque fois. De plus, qui irait se prendre la tête à le libérer pour empirer sa condition. S’était-il fait des ennemis pire que l’Armée et le Conseil depuis le début de sa carrière d’assassin ? Si tel était le cas et que je m’allais à lui, cela voudrait-il dire que je me retrouverais avec ses ennemis à lui aussi sur le dos ? Hmm… Cela changerait-il vraiment quelque chose ? Je m’étais déjà préparé à avoir le Conseil, les mages officiels et les soldats runiques sur le dos. Un ennemi de plus ou de moins… Au final, me suffisait de partir du principe que j’avais le Royaume contre moi. Oui, c’était une pensée effrayante. Cependant, mieux valait se montrer trop méfiant que pas assez.

Le mage noir ne nous interrompit pas pendant notre explication sur nos motivations, ou plutôt mes motivations, ce que j’appréciais. Certes, c’était lui qui voulait savoir. Traduction ? Il n’aurait pas été très malin de sa part de nous couper en plein milieu de notre réponse. Le truc, c’était que certaines personnes ne se gênaient vraiment pas. Lui, au moins, il était suffisamment malin pour attendre d’avoir un maximum d’informations avant de faire quoi que ce soit. Et puis, avec ce que je venais de lui révéler sur mes intentions, il avait tout intérêt à vraiment bien se renseigner avant d’accepter de m’aider. Cambrioler une caserne n’était déjà pas une mince affaire. Cambrioler celle de Mac Anu… C’était une toute autre histoire !! Mis à part les centaines de soldats constamment présents au sein de cette caserne, il ne fallait pas oublier les 4 Généraux ainsi que Dimitri Offenback lui-même qui les menait d’une main de fer. Autant dire qu’il vaudrait mieux tout faire pour ne pas attirer son attention…

Pas irréalisable ? Enfin du positif ! Oui, je me contentais de peu pour le coup mais bon, avec un tel objectif, je trouvais ça plutôt normal. Tant qu’on ne me dirait pas qu’il s’agissait d’une mission impossible, je n’abandonnerais pas l’idée. Moyen de s’amuser ? Ah… Et après on me reprocherait encore d’être téméraire… Non mais franchement, qui irait trouver du plaisir à se mettre en danger de cette façon pour quelques documents ?! Pas d’équipe avec nous ? Ce n’était pas un souci. Moins nombreux on serait, plus discrets nous serions. Hmm… Je supposais que j’allais, en effet, devoir lui donner un peu plus de matières pour le convaincre du fait que je ne partais pas de rien. Avant de lui répondre, je le laissais continuer. Clairement, le rouquin ne voulait pas avancer à l’aveugle. Quand bien même j’avais aidé à sa libération, il n’était pas insouciant au point de me suivre avec si peu d’arguments. Il lui en fallait plus, beaucoup plus, ce qui était tout à son honneur.

« Parce que de tous ceux que j’ai rencontrés, tu sembles être le plus raisonnable parmi ceux qui ont une dent contre le Conseil… Parmi les autres mages noirs rencontrés, je suis surtout tombé sur des obsédés de la vengeance par la violence, des psychopathes cherchant uniquement à tout détruire sur leur passage, ou encore les fanatiques se contentant de suivre une personne par X ou Y raison sans penser par ou pour eux-mêmes… Bref, tu vois le genre. »
« Même parmi ses nakamas ou ses alliés de mission, rares sont ceux qui comprennent ou acceptent d’aller dans son sens en général… Alors carrément le suivre dans ses plans foireux…basés sur des propos de criminels, et contre le Conseil en plus… »
« Je ne peux pas vraiment prendre le risque de livrer mes intentions à la mauvaise personne. L’élément de surprise est tout ce que j’ai actuellement. Même avec toi, là, je prends un risque majeur. »
« Si jamais le Conseil avait vent de ses intentions à l’avance… »
« De plus, tu n’as rien d’un simple mage noir d’Oracion Seis. Ta magie et tes compétences en matière d’infiltration te rendent plus que parfait pour un cambriolage, tu ne crois pas ? »

S’imaginait-il que je l’avais choisi au hasard ? C’était loin d’être le cas. Oui, Tanya avait été la première à me suggérer de m’allier à lui. Néanmoins, j’avais pris la peine d’y réfléchir de mon côté aussi. Et avec ce que je savais de lui et ce que j’avais appris au cours de notre discussion sur Dekaï Island, il m’était apparu évident qu’il serait l’allié idéal dans une telle entreprise. Rien de tel qu’un assassin pour se rendre le plus discrètement possible au sein de la Caserne de Mac Anu, et avec sa magie de télékinésie, le vol des documents que je désirais serait encore plus aisé. Et moi dans tout ça, qu’est-ce que j’apporterais ? Euh… Mon don pour causer une distraction en cas de besoin ? Très pratique dans le cas où la partie infiltration aurait besoin d’un léger coup de boost. Me rappelant de sa question précédente sur les éléments que j’avais découvert sur cette fameuse corruption, je décidai de lui faire part de « cette » rencontre et des recherches que j’avais menées par la suite.

« Hmm… Il se trouve que j’ai combattu avec Sebastian Lightbringer lors de la bataille de Gehenna, et que j’ai rencontré Lucifer, le Dark Knight en personne, peu de temps après. »
« Ah oui... Dire que j’étais raté cette discussion !! »
« En discutant avec ce dernier, j’ai très vite compris qu’il n’avait rien du psychopathe sanguinaire décrit par le Conseil. Après tout, vu qu’il a été formé à Mac Anu dès son enfance, ce serait insulter les formateurs que de penser qu’ils étaient aveugles à ce point, non ? »

Usant de mes quelques notions de télékinésie, je fis ouvrir mon sac à dos et de l’intérieur quelques avis de recherche ressortir. D’un mouvement de l’index, ils se mirent à léviter devant le rouquin. Trois avis de recherche désignant trois criminels avec un passé dans l’Armée : Lucifer Amaiyuri, Selena Wiselight et Sebastian Lightbringer. Après quelques secondes le temps qu’il reconnaisse les noms et les visages, je les retournai afin qu’il puisse lire les informations relatant leurs actes.

« Un des plus jeunes diplômés de Mac Anu… Ancienne Capitaine de la section Renseignements et Réperage… Ancien Capitaine de la Garde Royale… Ces trois-là n’étaient pas n’importe qui aux yeux de l’Armée, et on n’obtient pas ce type de titre sans avoir le respect de ses camarades et supérieurs, et surtout sans avoir été approuvé par des tests psychologiques… N’est-ce pas ? »
« Massacre de Mac Anu lors du tournoi de X789… Considérée comme une traître et condamnée à mort… Accusé d’avoir organisé une tentative d’assassinat sur un membre de la royauté et condamné à mort… – marquant une légère pause, le temps qu’il comprenne où je voulais en venir, je ne tardai pas à ajouter – Sacré constraste, tu ne trouves pas ? En ajoutant l’angle corruption à ces observations, on peut aisément se demander s’il n’y a pas Anguille Anaconda sous roche dans ces trois cas...»

D’où le cambriolage de Mac Anu pour tenter d’enquêter sur tout ça. Il s’agissait du meilleur moyen d’avoir un maximum de détails sur ces différents évènements. En trouvant leurs archives, on devrait pouvoir se faire une meilleure idée des diverses déclarations faites par les accuseurs et les accusés. À partir de là, il serait bien plus simple de savoir s’il y avait vraiment possibilité de corruptions ou s’ils étaient simplement passés entre les mailles du filet pour une autre raison. L’hypothèse de corruption apparaissait comme étant – bizarrement – la plus plausible. Elle laissait également entendre qu’une ou plusieurs personnes hautement placées dans l’Armée, voire carrément membre du Conseil, étaient mêlés à ces histoires. Pourquoi ? Telle était la question que je me posais également.

« Avant de te partager ce que je sais sur les différents membres du Conseil, pourrais-tu m’en dire plus sur tes propres découvertes, et me donner ton avis impartial sur mon raisonnement et mon objectif ? »

Après tout, il était un habitué des crimes en tout genre. Il devait donc avoir une bonne idée des risques et des conséquences de l’aventure que je préparais. S’imaginait-il que j’étais naïf de procéder ainsi ? Pensait-il que ça ne servirait strictement à rien ? Y avait-il déjà pensé lui-même ? Je trouvais déjà étonnant de n’avoir jamais entendu parler d’une tentative d’enquête sur l’Armée et le Conseil jusque-là… Étais-je vraiment le premier à analyser les avis de recherche de ces trois criminels aussi attentivement ? Et au sein même de l’Armée, parmi les anciens camarades – et proches – de Selena, Sebastian et Lucifer, n’y avait-il vraiment personne pour se poser des questions sur leurs soudaines actions criminelles ? Oui, c’était louche. Si ça se trouvait, il y en avait eu d’autres comme moi… Si ça se trouvait, ils avaient été éliminés discrètement sans que personne n’en sache rien. Qu’en était-il réellement ?

Rei Tendô
La Main NoireLa Main Noire

avatar

Messages : 763
Date d'inscription : 08/07/2012
Âge : 23
Guilde : Oracion Séis
Magie / Malédiction / CS : Nenriki no Mahô / Télékinésie

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.470
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Une alliance improbable [pv Tobias]   Mar 20 Juin - 12:53

Rei écoutait très attentivement les éléments apportés par Tobias. Son raisonnement tenait la route, même si sa façon de secourir les gens le gênait toujours quelque peu. Après tout, chaque personne avait ses propres méthodes, mais celles-ci brûlait quand même les poils.

Concernant les découvertes faites par l'ex-mage officiel, il ne pouvait s'empêcher de hocher la tête de temps en temps, les approuvant. Le rouquin ne pouvait nier la perspicacité des propos d'El Diablo qui menait son enquête avec le plus grand sérieux, pointant directement le vif du problème et les points les plus flagrants de l'apparente corruption du Conseil.
Rei le laissa continuer jusqu'au bout, récoltant le maximum d'informations et les compilant aux siennes. Il fut même témoin d'une démonstration de télékinésie mineure de la part de Tobias, lequel s'en servit pour sortir trois avis de recherche. Il s'agissait des avis de Sébastian Lightbringer, Lucifer Amaiyuri et Selena Wiselight.
Le rouquin connaissait ces affiches par cœur, étant donné qu'elles se trouvaient principalement à côté de la sienne. Rei avait déjà étudié cette ''anomalie'', ce raté dans le recrutement de l'armée. Il s'était déjà posé maintes fois la question des motivations ayant poussé ces trois personnages à tourner le dos à l'institution qui leur avait apporté tant de renommée. Pourtant, ces trois personnes étant relativement impossibles à approcher sans prendre de risques, il ne s'était pas donné la peine d'aller les rencontrer pour pousser son enquête en ce sens.

Le kinésiste avait plutôt choisi d'exploiter des pistes moins apparentes mais pourtant présentes, comme celles de Hydralia ou Hespéria. Mais il préféra d'abord clarifier une affirmation de Tobias qui lui était restée dans un coin de la tête :


- Je pense qu'il n'y a aucun simple mage d'Oracion Seis. Chacun des membres que j'ai pu connaître a intégré cette guilde avec les mêmes idéaux que moi, même si certains ont pu s'en détourner au contact des autres mages noirs. Notre spécialité d'infiltration n'est pas le fruit du hasard, et nous compilons secrètement un certain nombre d'informations que notre Master garde sournoisement. Que je récupérerai le moment venu...

Rei savait que cette échéance approchait mais l'absence d'Alowin le freinait quelque peu. Pourtant, il savait qu'il ne pourrait l'attendre indéfiniment, le temps jouait contre lui, et le Conseil aussi.

- Je dois t'avouer que j'ai déjà analysé ces avis de recherche et j'en suis parvenu à la même conclusion que toi. En effet, Mac Anu pourrait contenir certaines traces de ces actes et des raisons ayant poussé ces trois là à agir de la sorte. Mais n'espère pas leur demander directement, il est quasiment impossible de les rencontrer s'ils ne le décident pas eux-mêmes. J'ai préféré me lancer sur trois autres pistes que je remonte en même temps.

Rei jeta un œil à sa brûlure et l'examina rapidement avant de se lancer dans le récit de ses découvertes.

- Premièrement, la piste la moins évidente mais pourtant la plus surprenante est celle que je dois encore confirmer. C'est celle qui a conduit à me faire attraper par les autorités. J'ai récemment eu vent d'un rassemblement se faisant appeler la Kabale. Cette organisation secrète serait encore plus élitiste que la guilde d'Oracion Seis mais transcenderait toutes les guildes noires. Je suis donc parti en quête de connaissance sur ce sujet à la Bibliothèque de Magie, le temple du savoir au cœur de ce royaume. Seulement, je n'ai pas eu l'occasion de pousser ces recherches à mon maximum. Cependant, j'en ai déduit ceci : cette organisation existe probablement, et pourquoi ? Parce que le bien et le mal, si l'on peut dire ainsi, s'opposent toujours dans un modèle symétrique. Si les guildes officielles sont gouvernées par le Conseil, il est fort probable que les guildes noires, mêmes régies par l'Alliance Baram, disposent d'une équipe similaire. Et dans ce cas, quel est l'objectif de cette organisation ? Et dans quelle mesure peut-elle être l'opposé du Conseil ?

Il ne s'agissait certes que de théories et suppositions, mais Rei était convaincu qu'il se rapprochait de la vérité pas à pas. Pourtant, certains détails lui échappaient, détails pourtant en mesure de concrétiser l'ensemble de ses recherches.

- Deuxièmement, et découlant de cette première découverte, il s'agit de Myrcella Heaven, et Kenta Hoshi. Ces deux noms te sont certainement familiers. J'ai rencontré Myrcella quand elle faisait encore partie d'une guilde officielle. A l'époque, il s'agissait d'une fille innocente, douée de compassion et ayant certainement le cœur sur la main. Les événements ont fait que nous nous sommes rencontrés dans d'autres circonstances nous opposant. Mais lors de notre dernière rencontre, ce n'était plus du tout le même personne. J'ai eu affaire à un chef de guerre, une personne dénuée de sentiments et d'émotions, froide comme les pierres de la Bibliothèque. J'ai par ailleurs appris qu'elle intégrait peu à peu le Conseil. Comment peux-tu expliquer cette ascension fulgurante, mis à part qu'elle fait partie d'une fille d'aristocrates ?

Rei savait qu'il pouvait s'agir d'une coïncidence, mais la suite ne faisait que renforcer ses soupçons.

- J'en viens donc à Kenta Hoshi. Le connais-tu vraiment ? Cette personne, membre du Conseil, est un parfait inconnu de nos registres. Il n'a même pas d'avis de recherche placardé au Marché Noir. D'où sort-il ? Qui est-il vraiment ? J'apprends qu'il devient le compagnon de Myrcella Heaven et dans la foulée, cette dernière bénéficie d'une ascension fulgurante. A quel point tire-t-il les ficelles de ce jeu de marionnettes ?

Encore une fois, ces points là ne bénéficiaient d'aucun fondement concret mais avaient le mérite de soulever de nombreux doutes. Le Conseil n'avait pas de légitimité, pourtant, il continuait à diriger ce monde.

- Et troisièmement, la partie dans laquelle je me suis le plus investi, les signes apparents de la corruption du Conseil. Inutile de préciser que je suis natif de Hydralia, la cité-usine. Je suis donc un des mieux placés pour enquêter sur ce lieu. Peux-tu m'expliquer comment ce bienveillant Conseil protégeant la population de Tartaros notamment, guilde asservissante, finance cette ville pour faire prospérer l'esclavage y régnant, et ce dans le but de s'armer sans relâche ? Et s'armer contre quoi ? Les armées runiques ont déjà les moyens suffisants pour combattre les guildes noires, sans parler des armes de destruction massive qu'il est inutile de rappeler.

L'évocation de ce lieu ne lui rappelait que des souvenirs douloureux lui donnant envie de détruire la moitié de l'endroit qu'il occupait, ne serait-ce que pour évacuer sa rage.

- Je me suis enfui de cette ville avant de rejoindre Oracion Seis et je me suis juré d'en tuer son dirigeant, mais chaque fois que je m'y suis rendu, le Conseil a su me mettre des bâtons dans les roues. De même qu'à Hespéria. J'ai réussi à détruire un laboratoire souterrain, pourtant connu du Conseil, qui menait des expériences clandestines. J'ai vu les horreurs qu'ils fabriquaient, que je n'évoquerais pas car personne ne me croirait. J'ai donc massacré le personnel et détruit les lieux avant de m'enfuir tant bien que mal. Le royaume a-t-il entendu parler du démantèlement de cette filière ou de ce qui se trouvait dans le laboratoire ? Jamais !

Le mage noir savait qu'il avait touché un point sensible dans ces deux villes, et était conscient qu'il représentait une menace. C'était certainement pour cela qu'Aliénore d'Arimacie s'était déplacée personnellement pour tenter d'empêcher son évasion. Il devenait un élément des plus gênants, et ce n'était pourtant qu'un début.

- Maintenant, pour donner mon avis sur tes recherches, je pense que tu suis le bon chemin, du moins celui qui permettra de nous compléter. Ton objectif est entièrement suicidaire, de même que le mien. Mais je pense qu'il faut prendre certains risques si nous voulons voir aboutir nos efforts. Au fond, que risquons-nous ? La situation pourrait-elle être pire ? Pas pour moi en tout cas. Les récents événements m'ont privé des dernières choses que je pouvais perdre. Et tout le monde sait qu'il n'y a rien de plus dangereux qu'un homme qui n'a plus rien à perdre. Je compte bien me livrer corps et âme dans cette quête, et si tes intentions sont honorables, je suis prêt à t'apporter tout le soutien que tu pourras espérer.

Rei repensait aux travaux du viel homme d'Oracion Seis qui l'avait recruté. Ce mage noir avait déjà mis le doigt sur quelques éléments mais avait refusé de partager ses découvertes avec le petit garçon, trop jeune pour comprendre l'enjeu de la situation. A l'époque, il n'avait pas saisi l'ampleur de la tâche que comptait lui confier son Master avant d'être détrôné. Désormais, il comprenait qu'il courrait droit dans l'antre de la Bête.

- Parfois, j'ai l'impression que nos rôles sont inversés, que je ne suis pas vraiment le mage noir, malgré le sang que j'ai sur les mains... Je pense que nous allons entamer la plus partie la plus serrée qu'il nous soit donnée de jouer. Pour Mac Anu, je te demanderai juste de me laisser le temps de récupérer du matériel. As-tu déjà un plan ?

La Main Noire sentait déjà l'adrénaline monter à l'idée d'une nouvelle mission des plus périlleuses. Le défi à relever était bien plus important que tout ce qu'il s'était fixé jusqu'à présent. Alors qu'il allait se relever, Rei stoppa son geste et fronça les sourcils dans une mine renfrognée, à la limite de l'agressivité, retenant la dernière phrase de Tobias :

- Là, tu sers directement mes intérêts. Dis-moi tout ce que tu sais sur les membres du Conseil !
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une alliance improbable [pv Tobias]   

Une alliance improbable [pv Tobias]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Mer de Désespérance :: Gehenna Island
-