Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 Bienvenue en enfer [Apprentissage Amaterasu]

AuteurMessage
Kenta Hoshi
Modo / Justice's FlameModo / Justice's Flame

avatar

Messages : 410
Date d'inscription : 01/09/2013
Âge : 18
Guilde : Mage du Conseil
Magie / Malédiction / CS : Magie du feu
Magie / CS Secondaire : Trace

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.500
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Bienvenue en enfer [Apprentissage Amaterasu]   Ven 10 Fév - 23:55




Il ne m'avait pas fallu plus de quelques instants pour savoir ce qu'il me restait à faire, après avoir lu le rapport. Aussitôt lu, je détruisis le document par embrasement et me mis en route. Je n'avais pas une seconde à perdre, car il ne fallait pas que je perde cette chance... De rencontrer le célèbre master de Crime Sorciere.

Bien que les rapports d'espionnage atterissent généralement dans le bureau de Miria Baldur, il n'était pas rare que j'en reçoive qui soient liés à d'autres missions en cours. En somme, des éléments qui n'auraient pas dû être là où ils ont été lors d'une mission. En l'occurence, Sebastian Lightbringer avait été repéré aux alentours du temple Amaterasu alors qu'un petit groupe de chevaliers y faisaient un sauvetage. Je priai sincèrement pour que l'information me soit directement parvenue au lieu de passer par d'innombrables chaînons de la hiérarchie, car je devais profiter de chaque instant où je possédais davantage d'informations que mes homologues. Loin de moi l'idée d'une rivalité, voire de vouloir leur nuire, mais je ne voulais pas qu'il traîne dans mes pattes, au cas où j'entamais quelques actions peu légales, c'est-à-dire discuter avec un criminel recherché dans tout le pays.

Mon ami Russell avait toujours été loyal envers sa guilde et, pour cela, je ne pouvais pas lui en vouloir. Par conséquent, je ne lui soutirai jamais d'informations vis-à-vis de cette affiliation. Il ne jouait même pas le rôle d'agent-double. Aujourd'hui, ma patience payait ! J'allais rencontrer ce criminel, sans que personne ne le sache, afin de négocier ce que seul moi et Myrcella étions au courant - car elle était au courant de bien des sujets au sein du Conseil, afin d'être davantage préparée que moi lors de son entrée. Nous voulions faire de Crime Sorciere une alliée. Ou, du moins, ne plus en faire une ennemie. Le tout à l'insu du Conseil, jusqu'à ce que le moment de le révéler soit arrivé. Pour l'heure, je me dirigeais vers un parc de Velociraptor, vêtu de mon manteau d'anonymat, afin d'en louer pour que mon départ ne fasse pas de vague.

En sortant d'Era, je me dirigeai droit vers le refuge de Seth, qui s'était installé dans la plaine après ma rencontre avec Narumi, de sorte à ce que la vie en pleine ville ne l'ennuya plus. Chaque jour, je tentai d'aller le voir et de le nourrir s'il en avait besoin -je souhaitais dans la mesure du possible qu'il ne mette pas fin à tout élevage de moucon dans la région. Comme à chaque fois, ses sens primitifs me repéraient avant que je ne remarque la brume lumineuse qui le drapait et peu d'explications furent nécessaire : le fait que je sois sur un Vélociraptor exprimait bien le caractère urgent du voyage. Mais j'avais besoin de lui et il ne me refusa pas son aide, bien que je sentis son appréhension pendant tout le voyage : qu'est-ce qui pouvait bien me pousser à me dépêcher ? D'autant plus qu'au bout du voyage, au temple Amaterasu, ses craintes s'amplifièrent. Ce n'était pas un lieu pour la vie. D'ailleurs, ça semblait nettement moins reposant que le temple Tsukiyomi... C'est peut-être lui qui me ralentit le plus, au final, puisque je dû le réconforter un bon moment. En espérant que ça vaudrait le temps perdu, mais je ne pouvais de toute façon pas me permettre d'être seul maintenant. Sebastian pouvait être là, mais d'autres membres de sa guilde plus furtifs aussi...

Enfin, le plus important était maintenant de trouver ce master. Le vélociraptor était reparti vers Era aussitôt que je lui montrai la direction, tandis que Seth amorça un geste dans ce sens, mais c'était sans compter que je lui barre le chemin. Un peu de courage, voyons, ce n'était qu'un criminel hautement recherché se trouvant dans l'un des milieux les plus hostiles de Fiore : il ne fallait pas en faire tout un plat !

J'étais déjà venu ici une fois, avec John Doe de Silent Night, bien que je ne connût pas son affiliation avec la guilde noire à cette époque. Nous avions passé une semaine ici à nous entraîner ensemble sans qu'il ne m'assassine dans mon sommeil. J'en tirais la conclusion que tous les mages noirs n'étaient pas foncièrement méchants et que certains pouvaient même raisonner avec bienveillance. Puisse cela me porter chance avec Sebastian !

Connaissant quelque peu le terrain, j'avançais assez vite malgré le terrain escarpé. Je voulais à tout prix rencontrer The Fallen... S'il était déjà parti, j'aurais été bien gêné. L'avantage d'être au Conseil, néanmoins, était peut-être de n'avoir de comptes à rendre à personne, à moins que cela n'engage le Conseil tout entier. Je pouvais bien m'inventer une raison de partir, personne ne me dirait que c'est faux, même en le pensant très fort. Par contre, ce serait toujours du temps de perdu et autant de travail en plus. Cela, j'avais du mal à me l'infliger sans y gagner quoi que ce soit en retour...

Ce n'est qu'arrivé au pied de la tour qui donnait son nom au lieu que je vis l'homme tant recherché. C'était la première fois que je le voyais, sans compter les avis de recherche. Malgré l'impressionante tour et malgré les dangers qui rôdaient, il semblait tout à fait serein, bien qu'il semblait également réfléchir activement. Sans doute y avait-il meilleur lieu que ce temple pour méditer, mais il n'y avait sans doute pas plus mort, ou du moins hostile. Dans le brouillard de Seth, en pleine journée, nous étions presque invisibles, sauf pour qui cherche à nous détecter. Néanmoins, il n'y avait pas de raison à rester indéfiniment dans cette position furtive sans passer pour quelqu'un ayant des intentions sournoises ou malicieuses. Aussi, je sortai du brouillard de sorte à ce que Sebastian me voit parfaitement et puisse m'identifier sans erreur. Je retirai ma capuche, avant de lui annoncer à voix haute, amplifiée par un message télépathique directement dans sa tête, que j'étais présent. En d'autres termes, je donnais ma position et mon identité. Après tout, je connaissais également ces éléments sur lui.

Comment se fait-il que tu aies été trouvé, aujourd'hui ? Mes agents ne sont pas des plus discrets, pourtant. Quelque chose te tracasserait-il, The Fallen ?


Il était évident que oui. Mais je voulais savoir quoi, évidemment. Il est toujours bon d'en savoir un maximum sur les personnes avec qui l'ont veut négocier. J'ai appris ça au contact de mes collègues : le secret d'une négocation, c'est de savoir davantage de chose sur lui qu'il ne sait pas que je sais que lui en sait sur moi que je ne sais pas qu'il sait. C'est compliqué, mais une fois compris, ça devient tout de suite logique : il faut juste avoir plus de cartes que son adversaire. Quant au fait de l'appeler par son surnom, j'espérais montrer que je reconnaissais sa valeur, mais il pouvait tout aussi bien le prendre comme de l'hypocrisie. Pour un mage du conseil, être hypocrite, c'était monnaie courante, je ne pouvais pas lui en vouloir. Décidemment, je ne pouvais pas en vouloir à grand-monde dan cette guilde. Peut-être une raison pour comprendre mieux pourquoi je veux me l'allier...

Avant que tu ne le demandes, je suis bien seul. Enfin, presque, j'ai un accompagnant, mais on peut me considérer seul dans l'état où il est. J'ai des intentions pacifistes, pas besoin de te mettre en garde. Suis-je en garde ? Nous aurions tous les deux torts de nous mettre l'autre sur le dos, je pense. Enfin... Peut-être voudras-tu répondre à ma question ? Ensuite, tu pourras me poser la question que tu voudras.


J'avançais vers lui nonchalemment. Je ne voulais pas qu'il me pense inférieur en montrant un signe de reddition tel que mettre les mains en l'air, bien que j'imaginais fort bien Seth les bras levés le plus haut possible, mais je ne voulais pas non plus l'offenser en me préparant au pire. Par exemple en dégainant. Et puis, j'étais sincèrement curieux : qu'est-ce qui l'avait poussé à comettre une erreur qu'il n'avait jamais faite ? Ou du moins pas à ma connaissance. N'ayant pas pour habitude de mentir, je répondrais effectivement à tout ce qu'il voudrait bien me demander. Mais j'étais prêt à parier que ce qu'il allait répondre nous ferait un sujet de discussion bien plus intéréssant. Et puis, même dans le cas où il me poserait une question, ce serait sans doute par rapport à ma présence et à mes intentions, dont je douterais moi-même à sa place. Auquel cas cela aménerait un autre sujet que je voulais tout autant amener !

_________________


Merci Myrcella :3
Sebastian Lightbringer
Admin / The FallenAdmin / The Fallen

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 12/02/2015
Âge : 24
Guilde : Crime Sorciere
Magie / Malédiction / CS : Take Over / Angel Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.940
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Bienvenue en enfer [Apprentissage Amaterasu]   Sam 24 Juin - 15:14
La guerre de Gehenna fut bien violente pour notre protagoniste. Il s’avérait qu’affronter la guilde des assassins n’était pas aussi simple qu’il n’y paraissait. Les pouvoirs de l’ange déchu étaient capables de bien des prodiges, si utilisaient intelligemment par Sebastian, mais ils avaient malgré tout des limites comme n’importe quel autre pouvoir. Et ces limites, le grand blond commençait à les voir. Il n’était pas forcément un très mauvais exploitant de pouvoirs, mais même les magies élémentaires offraient des capacités qui n’étaient pas forcément extraordinaires, surtout limités par ses transformations. À côté de cela, son jeu avec son épée s’était émoussé avec le temps, sa concentration s’étant orienté sur la maîtrise du pouvoir de l’ange.

Il devait compter sur des capacités qui pourraient l’aider au cas où sa transformation serait impossible. Les chances seraient faibles, et le fait que cela bloquerait entièrement ses capacités magiques étaient proches, mais il lui fallait des solutions de secours. Il fallait qu’il trouve un sort de dernier recours, quelque chose qu’il pourrait utiliser à la fois en guise d’avertissement, mais aussi pour se sortir de situation qui laisserait ses opposants sans possibilités de le suivre en cas de retraite tactique. Ce genre de sortilèges, à sa connaissance, seuls les membres hauts placés de l’armée Runique seraient capables de les maîtriser… Mais comme pour tout, la connaissance n’est pas quelque chose d’enfermer en un endroit.

C’est ainsi qu’il se mit en quête de personnes étant capables de maîtriser ce genre d'arcanes. Trouver ce genre d’information est bien plus difficile à trouver que de simples mages noirs, il en fut le premier surpris. Ses premières cibles à traquer seraient les anciens membres du conseil. La chose était risquée, si jamais la personne avait des contacts avec les membres actuels, cela aurait pu entraîner à de lourdes conséquences. Mais il se sentait confiant pour fuir au besoin. Etant complètement sans résultats sur cette recherche lui-même, il compta sur son meilleur informateur : Ban. L’homme avait beau avoir des excentricités, Sebastian ne pouvait que lui reconnaître son talent pour savoir ce qu’il veut. Très vite, il trouva ainsi quelqu’un qui pourrait l’aider dans sa quête, et pris ainsi le risque qui le mena à la rencontre d’aujourd’hui. Accompagné de son Fenrir Pyro, Fantôme, il demanda à son bras-droit de laisser comme simple message : de le rechercher à l’endroit qui symboliserait la raison de leur rencontre.

Les jours étaient passés longuement, selon le blond, qui restait assis à attendre auprès de son fidèle allié. Il avait parcouru les terres du royaume pour rejoindre rapidement le lieu de rendez-vous, et y avait même passé une nuitée en attendant l’individu inconnu. Au cours de ce temps, son intuition semblait lui avoir fait remarquer la présence d’observateur, mais le Déchu ne semblait pas vouloir intervenir, mettant ça sur le dos de sa fatigue. Erreur ou non, difficile à dire… Mais la venue d’une présence allait être un bon indicateur. Sans réellement se cacher, des bruits de pas se firent entendre dans les bois. Dans le plus grand calme, il se leva et amena une main à la poigne de son épée, toujours rangée dans son dos, mais ne fit plus, attendant tout simplement que l’inconnu se montre. Quelle ne fut pas sa surprise en voyant ainsi débarquer le dernier des membres du Conseil de la magie, seul, et semblant être même spécifiquement venu le chercher lui. D’abord une simple question, puis un discours comme pour le rassurer qu’il n’y avait aucun danger. Était-ce un piège pour qu’il baisse sa garde et se fasse avoir ? Sebastian en conclu que non.


« - Vous placez soit une bien piètre confiance en vos hommes et leur qualité d’espion, soit une trop grande sur mes talents, Kenta Hoshi. »

Le guerrier laissa alors la main sur son épée tomber sur le côté, caressant légèrement la peau du Fenrir qui s’était hérissé prêt de lui pour le calmer, montrant bien qu’il avait choisi de ne pas continuer dans la méfiance.

« - Je ne vois pas de réel intérêt à discuter sur le comment vous m’avez retrouvé, c’est fait après tout. Il me suffira juste de faire plus attention à l’avenir. »

Rien qu’avec cette phrase, le sous-texte devait paraître suffisant pour faire comprendre qu’il allait bel et bien repartir une fois qu’il aurait fini ses affaires ici. Kenta était puissant, peut-être plus que le grand blond, mais il restait un novice en terme de survie comparé au traqué. La différence en expérience serait le point qui changerait la donne si combat arrivait. Mais vu l’absence d’animosité dans les propos du membre du conseil, ce n’était pas prêt d’arriver. Quant aux questions qu’il posait… Vu la nature de la rencontre qui allait se mener aujourd’hui, il pouvait lui répondre sans trop donner de détails.

« - Mais moi-même sait reconnaître valeur où il y en a. Vous avez réussi à me trouver pour une raison assez simple à vrai dire… Parce que je ne cherchais pas à me cacher cette fois-ci. Je me devais de rencontrer quelqu’un pour des affaires qui ne vous regardent guère. Mais pour éviter le plus de traces possibles, les énigmes et les intermédiaires multiples étaient censés me donner une certaine avance sur vos traqueurs… Mais il faut croire que je devrais changer mes méthodes à l’avenir. »

L’ex-capitaine n’allait pas remettre en cause les talents de Ban pour la traque d’informations, et encore moins pour le secret de ces derniers. Il était excellent et loyal, si des gens ont pu trouver ces informations, ce n’était que par simples coïncidences. Observant autour, il s’attendait à voir apparaître également la personne qu’il voulait contacter, mais rien pour l’heure. Accepterait-il de se montrer en la présence d’un membre du conseil ? Le Master en doutait grandement… Il devait donc faire partir Kenta le plus rapidement possible.

« - Etant donné que vous avez obtenu ce que vous vouliez savoir, je pense qu’il est inutile de vous dire qu’il serait apprécié que vous vous en alliez. Je préfère ne pas provoquer de problèmes ou affrontements ici, même moi reconnaît l’aura sacrée qui y plane… Mais s’il faut vraiment recourir à la manière forte, je n’hésiterais pas. »

Le poing serré, le Déchu laissa son aura magique déborder de son corps en guise d’avertissement, sur le point de se transformer, mais attendant de voir la réaction du chevalier. Verrait-il au travers de ses menaces à blanc ou bien détalerait-il en courant ? Dans un cas comme dans l’autre, il ne savait pas ce qu’il préférait. Le fait de rester se montrerait très embêtant pour ses plans, mais la fuite montrerait bien la valeur de ceux qui dirigent ce royaume. Ennui ou déception, quel serait donc le sentiment qu’il devrait affronter…

_________________



♪ Song of Time & Storms - Zelda OoT (Violin Cover) ♪

Bienvenue en enfer [Apprentissage Amaterasu]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Nord :: Temple Amaterasu
-