Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 Au centre de l'arène [PV Shi]

AuteurMessage
Roy Shinku Hibana
Modo / Lighting FalconModo / Lighting Falcon

avatar

Messages : 500
Date d'inscription : 19/05/2012
Âge : 19
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô / Magie de la Foudre

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.485
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Au centre de l'arène [PV Shi]   Dim 25 Déc - 21:35



L'on disait que la violence ne menait à rien. Et c'était en partie vrai, mais peut-être n'était-ce qu'en partie une excuse pour les pacifistes et pour empêcher les gamins de se battre. La violence pouvait être gratuite, bête et méchante, mais elle pouvait aussi être encadrée et réglementée. Ainsi était-ce le cas pour les arts martiaux. Ces mêmes arts martiaux qui pouvaient être bénéfiques en bien des situations, comme pour la forme physique, mentale, pour la maîtrise de soi... Déjà, la violence pouvait mener quelque part. Le meilleur restait lorsqu'elle était menée dans une enceinte qui l'autorisait exceptionnellement. Un ring, un terrain, voire une arène, et déjà, la situation était toute autre. Déjà, cette violence était exercée dans un cadre précis, dans une zone précise. Mais rien n'était mieux qu'une arène...

Une arène, ce n'était pas juste un grand terrain où l'on pouvait se battre corps et âme. Une arène, c'est un public, c'est des combattants, prêts à faire tomber le sang, la sueur et les larmes, pour faire rougir une surface en temps normal de sable. L'arène était au guerrier ce que le tableau était au peintre : son domaine d'expression, là où il était le plus épanoui. L'arène, au même titre du champ de bataille, était là où le guerrier se sentait le mieux. La seule chose qui était plus grisante que cette surface sainte était le public en folie, venu réclamé ce que la société s'obstinait à ne pas vouloir lui donner : des échanges de coups. Au sein d'une arène, plus rien n'existait : seulement deux combattants qui avaient décidé de croiser le fer et de se mettre sur la face en toute sympathie, avant de se retrouver autour d'une bonne pinte pour parler du beau temps, ainsi que des spectateurs fulminants. Il n'y avait aussi qu'une sensation possible : celle de la chaleur, la chaleur du sable sous les pieds, du soleil sur sa tête, la chaleur de la sueur, de la douleur, celle des muscles poussés dans leurs derniers retranchements... La chaleur de l'effort.

Et le Domus Flau était la plus belle arène du Royaume, autant pour sa beauté matérielle, bien que partiellement abîmée par le tournoi majeur qui s'y était tenu, il y avait quelque temps, mais aussi pour tout ce qu'elle pouvait offrir. C'était ici que tout avait commencé. Ou du moins, c'était plutôt ici où tout avait commencé à changer. Sur ce sable, j'avais commencé mon ascension, sur ce sable, je m'étais pour la première fois un nom. Ici, je m'étais dévoilé aux yeux du Royaume, ici, j'avais entamé mon envol parmi l'élite de ma guilde. C'était dans cette arène que l'on m'avait annoncé comme l'étincelle montante de Blue Pegasus. Tout avait commencé avec le Grand Tournoi des Combattants de Fiore, où, envers et contre tous les pronostiques, j'étais arrivé en finale, devant la crème des mages du Royaume, là où je n'étais qu'une vulgaire larve devant eux. J'avais perdu cette ultime phase du tournoi, j'avais été le premier à tomber devant la rage d'Ethan Rayne, malgré ma progression inopinée dans chacun des tours, j'avais été trop faible arrivé si loin. Malgré tout, les mots du présentateur résonnaient encore dans ma tête suite à ma grandiose victoire du premier tour... « L'étincelle montante de Blue Pegasus ». Ce tournoi avait été mon tremplin, et voilà où j'en étais aujourd'hui.

L'intensité de mon excitation devant l'ouverture de la grande porte de l'arène n'avait pas changé depuis le tournoi, et certainement ne changerait-elle jamais. Pourtant, il ne s'agissait que d'un match d'exhibition, mais mon trépignement restait le même, et ce, à chaque fois que je foulais le sable du Domus Flau. Ce dernier n'avait qu'une seule signification : aujourd'hui, j'allais me pousser jusque dans mes derniers retranchements, il n'y allait pas avoir de quartier. Aujourd'hui, la violence allait mener quelque part, à la douleur. Une chose, néanmoins, changeait de mes combats précédents : plus que jamais, l'on me connaissait. L'on connaissait mon visage, mon nom, mon surnom, ma magie, l'on savait qui j'étais. Et quand le public avait un mage de renom sous la dent, il savait à quoi s'attendre, il savait qu'il allait avoir du spectacle, il savait que ses pulsions de violences allaient être assouvies sans qu'il n'ait besoin lui-même d'aller se battre... Il savait que ses espérances allaient être à la hauteur du spectacle. Et il n'y avait rien de plus grisant pour un guerrier lorsqu'il foulait le sol de l'arène que d'entendre ce public fulminant. Le combat n'avait même pas encore commencé, que l'adrénaline montait déjà, que mon pouls pulsait déjà comme un tambour résonnant dans ma poitrine. Je ne restai tout de même pas de marbre face à l'excitation du public, et, une fois au centre de l'arène, après un sourire franc de ma part, je redressai ma tête face aux spectateurs, avant de les chauffer pour faire d'autant plus flamber le brasier naissant des gradins. Je restais tout de même un Blue Pegasus, et ce que j'aimais, c'était le show, le spectacle ! Ainsi, tout en tournant autour de moi pour faire face à l'entièreté des spectateurs, je secouais les avant-bras de haut de bas, paume vers le ciel, pour stimuler les spectateurs et les montrer qu'ils n'avaient pas faire le déplacement pour rien.

Lorsque mon adversaire entra dans l'arène et me rejoint en son centre, mon excitation n'en fut que plus grande. Le combat s'annonçait déjà intense, et se, simplement à en juger de sa carrure et sa posture. Ce mec savait se battre, ce n'était pas le genre d'hommes à faire de la gonflette sans rien savoir faire de ses muscles en retour... Non, son physique suivrait nécessairement ses capacités. Il y avait des choses qui ne sauraient mentir : sa posture et sa démarche elle-même trahissait une expérience et une assurance qui ne saurait me déplaire. C'était sans compter sur son armure, un si bon équipement n'était que prometteur pour un potentiel sublime affrontement. Sans arrière-pensée, je m'étais approché de lui, pour lui présenter ma main, d'un geste amical, pas pourtant ferme et solennel. Nous étions adversaires et non ennemis, et par ce simple geste de politesse et de respect, je tenais à le souligner. Un duel ne pouvait pas se faire correctement si le respect n'était pas installé d'entrée de jeu.


« Je me nomme Roy, et je suis fier de pouvoir croiser le fer avec vous dans cette arène. J'espère que ce duel sera majestueux. »

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




L’Étincelle ne fait qu'apparaitre, tandis que la légende, elle, ne fait que naître...



Merci à Anna pour cette merveilleuse sign *-*
Shi Tami
Modo / Mercenaire SolitaireModo / Mercenaire Solitaire

avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 12/07/2016
Âge : 17
Magie / Malédiction / CS : Berserker

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.355
Statut: Mercenaire de Rang A
Renommée : Mercenaire Itinérant
MessageSujet: Re: Au centre de l'arène [PV Shi]   Lun 26 Déc - 15:19

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Au centre de l'arène
With Roy
Shi se connaissait. Il se connaissait du moins suffisamment bien pour savoir qu’il approchait du point de rupture, du fatal instant où excitation, folie des grandeurs et amour du risque allaient le faire imploser. Ces dernières années, il avait dû contrôler sa rage. Bien qu’il ne soit pas peu fier du résultat –il avait enchaîné la bête qui sommeillait en lui pour laisser la place à un homme attentionné et protecteur-, il doutait de sa capacité à rester plus longtemps en l’état.
Peu à peu, depuis quelques jours déjà, son démon intérieur, telle une inflexible épée de Damoclès, menaçait de ressurgir. Inconsciemment, il s’était mis à chercher les ennuis, à écumer les bars et les rues à la recherche d’exutoires à sa rage. Il lui avait fallu du temps, mais il s’en était rendu compte, et comptait bien remédier à la situation. Sa vie avait été si déroutante dernièrement –à tomber de Charybde en Scylla d’un côté, tout en trouvant une issue miraculeuse à sa situation précaire en la personne de Myrcella Heaven-, qu’une frustration latente s’était mise à assombrir son quotidien, le rongeant de l’intérieur inlassablement. Tout lui paraissait plus fade, et chaque heure qu’il ne passait pas à s’entraîner lui semblait gâchée.

Bien vite lui était apparue, limpide, la seule panacée à sa situation. L’Eden des guerriers de tous horizons, magistral opéra où se dansaient les ballets les plus violents de tout Fiore, salle de répétition habituelle des trompettes de l’apocalypse : le Domus Flau.
A la seule idée de fouler une nouvelle fois le sable entaché par le sang de tant de combattants de légende avant lui, le sang du mercenaire s’était mis à bouillir dans ses veines, et un sourire éclatant à orner son visage. En un éclair, le parangon de tenue et de flegme qu’il était habituellement retourna sa veste, pour laisser apparaître la ferveur qui l’animait à l’idée de se battre. Il était à la fois le calme et la tempête, et comptait bien une fois de plus se défaire de son gant de soie pour enfin laisser s’exprimer sa main de fer.

Après avoir rédigé à la hâte, d’une main fébrile, un justificatif à l’attention de ses collègues, il avait parcouru d’une traite le chemin qui le séparait de la gare de Shirotsume. De là, il embarqua en direction de Crocus. La cabine lui apparut bien vite trop petite pour lui, aussi s’empressa-t-il d’aller trouver refuge sur le toit de ce dernier. Ne faisant habituellement que peu de cas des interdictions en vigueur, il avait rapidement décidé que le sommet des wagons était bien plus confortable que leur habitacle.
Ainsi, perché là-haut, allongé sur la tôle glaciale, il contemplait le ciel étoilé. Une bise d’un froid mordant avait chassée au loin les nuages recouvrant Shirotsume, le laissant seul, face à la voute céleste. Il aimait parfois à se perdre dans l’immensité du vide qui lui faisait face, qu’il voyait comme une allégorie du nombre infini d’obstacles qu’il lui restait à franchir. L’espoir ne le désertait pas à cette idée, bien au contraire. Il ne vivait plus pour atteindre sa destination, mais pour profiter du voyage, et ce depuis bien longtemps déjà.
Pour passer le temps, Shi se mit à siffler une mélodie dont le titre lui échappait, à peine assez fort pour couvrir le hurlement du vent. Une décharge d’adrénaline courut le long de son échine, lui donnant la chair de poule. Il rugit d’impatience dans la nuit. Vivement Crocus.

***

Si l’attente avait été insupportable, l’expectative l’était au moins tout autant. Voilà quelques heures qu’il s’était inscrit au Domus Flau et qu’il attendait avec impatience la moindre bribe d’information sur son futur combat quand enfin un employé se présenta à lui.

-Monsieur Tami ? Nous vous avons enfin trouvé un adversaire, veuillez nous excuser de l’attente.

A en croire les multiples courbettes du jeune garçon face à lui, son dernier combat avait donné lieu à suffisamment d’histoires fantasques pour que le nom de Shi ne fut pas oublié. Il n’en était que plus satisfait : ainsi, il pouvait caresser l’espoir d’affronter un combattant de renom, et non un illustre inconnu de la carrure d’Aliénore. Indéniablement, cette dernière lui avait donné suffisamment de fil à retordre pour mériter son estime, mais leur affrontement avait manqué d’éclat aux yeux du mercenaire. Le duel avait été rapide et d’une incroyable violence, mais ni l’un ni l’autre n’avaient eu l’occasion de faire étalage de l’intégralité de leur éventail de techniques.

Il comptait bien remédier à cela dès aujourd’hui.

Empoignant sa lance, il s’avança dans l’arène. Ce n’était plus sa première fois. Ainsi, il lui paraissait naturel de laisser toute appréhension, tout doute ou toute gêne à l’entrée du Domus Flau, afin de vider sa tête à l’approche du combat.
Il ne lui restait plus que la rage de vaincre. Maintenant, enfin, il pouvait laisser ressurgir sa bestialité, l’appréhendant non plus comme un fardeau, mais comme l’atout qu’elle pouvait être. Sa démarche était assurée, confiante, ne laissant rien transparaître de la fébrilité qui l’animait en cet instant.

La silhouette de son adversaire se dessinait peu à peu devant lui. Au centre de l’arène, un grand sourire aux lèvres, Roy Shinku Hibana haranguait la foule. De son côté, Shi rayonnait : il n’avait jamais eu l’occasion d’affronter une telle célébrité. Il suffisait de voir le mage pour comprendre l’origine de sa réputation. Sûr de lui, il dégageait une aura de prestance telle que le public lui était déjà entièrement acquis.
La foule tonnait, scandait à plein poumons le nom de celui qui lui faisait face, ravie d’assister à un combat d’une telle ampleur. Et il leur rendait bien. Roy était à son aise, ici, au centre des regards. S’approchant, ce dernier se présenta en toute modestie.

-Oh, je sais qui vous êtes, et je suis honoré de pouvoir me mesurer à vous. Je me nomme Shi, et j’espère que vous prendrez autant de plaisir que moi à donner le meilleur de vous-même.

Sur ces mots, il fit passer sa lance dans sa main gauche, avant de serrer vigoureusement celle que le mage lui tendait.

-Allez, bonne chance à vous.

Une occasion comme celle-ci ne se présentait pas tous les jours, et Shi ne comptait pas la laisser filer. Il ne tenait plus en place. Le garde du corps avait enfin cédé la place au combattant qui sommeillait en lui, enseveli sous des années de discipline et de maîtrise de soi. Mais aujourd’hui, ces deux qualités n’étaient plus de mise.
Incapable de se retenir plus longtemps, Shi s’éloigna de Roy, le jaugeant du regard. Sa rage de vaincre brûlant plus ardemment que jamais, il attendit à peine le coup de sifflet annonçant le début du duel pour engager le combat. D’un grand revers de sa lance, il envoya une onde de choc au visage de Roy. D’une faible puissance, l’attaque n’avait pas la prétention de blesser le mage, mais plutôt simplement d’évaluer ses capacités.



_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Shi Tami le Mer 18 Jan - 11:41, édité 2 fois
Roy Shinku Hibana
Modo / Lighting FalconModo / Lighting Falcon

avatar

Messages : 500
Date d'inscription : 19/05/2012
Âge : 19
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô / Magie de la Foudre

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.485
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Au centre de l'arène [PV Shi]   Mar 27 Déc - 21:12



Presque toutes les pièces étaient dès lors disposées sur l'échiquier. Le public grondait tel un orage, et il ne manquait que mon électricité pour laisser tomber la foudre ; L'impatience tonnait en moi, comme si elle voulait repousser ma peau, sortir et exploser dans la plus violente des détonations. Et lui, cet adversaire à carrure parfaitement militaire, ce guerrier, cet homme à la stature de tueur... Lui-même ne semblait être capable de retenir sa joie de croiser les armes, lui-même semblait n'attendre que ça. Et comment lui en vouloir ? Quiconque serait fou de fouler le sable du Domus Flau sans avoir cette fougue du combat qui semblait tant s'emparer de nous deux à l'instant actuel. Il ne s'agissait pas juste de se battre, il était question de s'amuser. Et le cadre était maintenant parfaitement posé. J'avais fait chauffer les gradins, et c'était maintenant eux qui allaient nous donner motivation et adrénaline. Oh, certes scandaient-ils mon nom et le surnom qui m'avait été donné, mais certainement n'était-ce juste que parce que j'étais devenu célèbre, alors que mon adversaire n'avait peut-être pas encore la notoriété requise : son nom ne sortait pas de la foule en délire, ainsi était-ce ce que j'en avais déduit. Malgré tout, le public allait aussi bien le lui rendre, à lui, dans la seule mesure où il n'avait qu'à l'amuser pour l'avoir avec lui. Se battre, c'était avant tout faire le show.  And the show must go on.

Il se nommait Shi, et il me connaissait déjà. C'était le désavantage d'être connu dans une arène : il n'y avait pas de surprise. Alors que lui connaissait mon identité, mon surnom, et donc ma magie, pour ma part, je ne savais absolument rien de lui, hormis son prénom qu'il venait de me donner. L'effet de surprise était donc à sens unique. Malgré tout, ce n'était pas plus mal, puisque cela me permettrait de me donner à fond d'entrée de jeu. Et je n'allais pas y manquer ! La poignée de main fut ferme et vigoureuse, comme si elle put provoquer une explosion digne de déplacer une montagne. Suite à quoi nous nous éloignions, pour enfin donner au public ce qu'il attendait tant. Mais contre toute attente, je ne me jetai pas corps et âme dans la bataille d'emblée, et préférai plutôt analyser la situation avant tout. Je ne connaissais rien de cet homme, hormis ce que je voyais. Ainsi devrais-je pour l'instant composer avec le peu que j'avais. Néanmoins, ce peu s'avérait déjà assez... Shi était lourdement armé : une lance, et protégé de toute une armure. Cela limitait mon champ d'action au corps-à-corps... À mi-distance, il aurait un avantage indéniable avec l'allonge de son arme. Au corps-à-corps, l'efficacité de mes lames était limitée avec son armure. Ma magie pourrait donc être salvatrice ici : elle me permettrait de laisser une certaine distance entre nous. Dans la mesure où j'aurais à me battre en combat rapproché, je gardais tout de même un avantage : celle de la mobilité, un équipement tel que celui-ci devait le ralentir, alors que pour ma part, je misais tout sur la vitesse et l'agilité. Je ne savais certes rien sur ses capacités, mais je savais maintenant ce qu'il me restait à faire. 

Le sifflet retentit, et ce fut lui qui manœuvra le premier, preuve d'une grande impatience. Ce n'était pas plus mal pour moi, puisqu'avec cela, je pouvais récolter d'autant plus d'informations pour pouvoir ensuite me jeter dans la bataille en ayant toutes les cartes en main. Son premier assaut ne fut pas d'une grande dangerosité : il m'envoya une onde de choc directement au visage. En temps normal, l'idée me serait venu d'esquiver, mais pas pour ce genre de coups qui ne servaient qu'à ouvrir le duel. C'était ainsi que j'avais vivement sorti mon katana de son fourreau pour l'interposer entre mon visage et l'onde de choc. Cette dernière n'était effectivement pas très puissante, mais démontrait tout de même une certaine maîtrise... Je savais qu'il pouvait mieux faire. Mais ce n'était que le début, je n'allais pas m'enflammer tout de suite ! J'avais maintenant deux choix : soit empoigner mon sabre et riposter, ou utiliser ma magie et rester à distance. Je ne pouvais pas risquer tout de suite le corps-à-corps, ainsi, j'avais simplement rangé mon katana, son heure viendrait. Et je restais là, sans bouger, les bras ouverts.

« Allons, un peu de nerf, très visé, mais il manquait un peu de vigueur ne trouvez-vous pas ? »

De la provocation ? Presque. Mais surtout de quoi rendre le duel tout de suite plus intéressant. Je n'avais moi-même pas attendu... Alors que mes bras étaient restés ouvert de part et d'autre de mon corps, sans bouger, un flux électrique remonta mes avant-bras pour finalement se concentrer dans mes paumes de main. Deux boulets de foudre naquirent alors pour ensuite fuser vers Shi. C'était maintenant à moi de tester de quoi il était capable, mais aussi pour tester son équipement ! Au fond, j'avais simplement décidé de faire comme lui malgré mes quelques mots. Je m'étais ainsi contenté de ces deux orbes explosifs pour tester ses capacités. La seule tare ici, était que j'avais l'habitude de me jeter au corps-à-corps d'emblée dans le seul optique de vérifier ce que mon adversaire avant dans le ventre : j'allais devoir me retenir et aborder une autre tactique pour le coup. 

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




L’Étincelle ne fait qu'apparaitre, tandis que la légende, elle, ne fait que naître...



Merci à Anna pour cette merveilleuse sign *-*
Shi Tami
Modo / Mercenaire SolitaireModo / Mercenaire Solitaire

avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 12/07/2016
Âge : 17
Magie / Malédiction / CS : Berserker

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.355
Statut: Mercenaire de Rang A
Renommée : Mercenaire Itinérant
MessageSujet: Re: Au centre de l'arène [PV Shi]   Sam 28 Jan - 18:42

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Au centre de l'arène
With Roy
Un rictus ironique aux lèvres, Roy le narguait depuis l’autre bout de l’arène. D’un simple revers de sa lame, il avait dissipé l’onde de choc, avant de rengainer de nouveau. Pour lui, le combat n’avait pas encore commencé, aussi continuait-il de railler Shi, à l’abri à l’autre bout de l’arène.
Cependant, Roy prenait le combat au sérieux, Shi n’en doutait pas. Il avait beau être décontracté et détendu –en apparence, tout du moins-, une atmosphère électrique planait sur le Domus Flau. Le jeune mercenaire n’était pas le seul à s’en être rendu compte : peu à peu, les applaudissements s’étaient tus, et un calme surprenant régnait désormais dans les gradins. Troublant le silence, un malotru continua de mastiquer bruyamment ses pop-corn. Un bruit sourd se fit entendre.

-Shhhh !

-Mais enfin, mon petit pétunia, c’est pas la peine de me frapper !

Posant à nouveau son regard sur son adversaire, Shi s’accorda quelques instants afin de le détailler plus précisément. Ses longs cheveux dorés balançant doucement au gré de la bise hivernale, Roy offrait, au premier abord, l’exécrable impression d’un homme hautain et imbu de lui-même. Cependant, la réputation qui le précédait le décrivait d’une manière diamétralement opposée. Ne sachant pas vraiment quoi penser du personnage, Shi décida au final de se concentrer uniquement sur le combat, mettant jugement et distraction de côté.
Son adversaire, concentrant sa magie en une fraction de seconde, projeta deux orbes de foudre d’un pied de côté droit vers lui. Sans le vouloir, Roy venait de lui offrir un moyen idéal de commencer le combat d’une manière satisfaisante. Reculant sa jambe droite, il arma son bras. Le sable crissa sous sa semelle lorsqu’il fendit l’air de sa lance dans un large arc de cercle.

Dans un sifflement se forma une onde de la forme d’un croissant de lune, qui vint percuter de plein fouet les deux projectiles, explosant avec une violence inouïe en soulevant un nuage de sable qui occulta Roy, formant un mur entre les deux combattants.
Shi se fendit d’un sourire narquois, tout en arquant ses genoux. Maître de lui, calme et assuré, il était prêt au combat. Ici, sous pression, dans l’atmosphère oppressante du Domus Flau, il reprenait le contrôle de ses cinq sens, il pouvait se laisser aller à la plus crue des bestialités sans avoir à en subir quelque conséquence que ce soit.
Il se savait bon. Il savait, depuis bien longtemps, que les mercenaires capables de le mettre à terre se comptaient sur les doigts de la main. Pourtant, ici, contre un mage, a fortiori un mage aussi connu que Roy, Shi ne savait pas à quoi s’en tenir. Il avait entendu nombre d’histoires sur l’homme qui se tenait face à lui, mais toutes se contredisaient, ne s’accordant que sur un point : il avait les épaules pour devenir le prochain maître de Blue Pegasus. Cet état de fait impliquait une puissance que le mercenaire ne pouvait qu’imaginer avec appréhension et excitation, lui promettant un combat que le public ne saurait oublier de sitôt.

Plantant ses pieds dans le sable de l'arène, Shi se tenait prêt à frapper, il se tenait enfin prêt à débuter les festivités en bonne et due forme. Avant même que le sable soulevé par le choc des deux attaques ne soit retombé au sol, le mercenaire bondit en avant avec rage, dans le but de se rapprocher rapidement de Roy. Une fois l'opaque obstacle traversé, il aperçut le mage. Hautain, le sabre rengainé, son adversaire n'avait pas pris la peine d'adopter une position adaptée au combat.
En un éclair, Shi fut sur lui. Raffermissant sa prise autour du manche de sa lance, il fendit l'air d'un geste rapide, visant directement à blesser son adversaire. Utilisant l'impulsion du mouvement imprimé à son arme, il enchaîna un bon nombre d'attaques avant de se rétracter et de se mettre en position de parade.


_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Roy Shinku Hibana
Modo / Lighting FalconModo / Lighting Falcon

avatar

Messages : 500
Date d'inscription : 19/05/2012
Âge : 19
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô / Magie de la Foudre

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.485
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Au centre de l'arène [PV Shi]   Dim 5 Fév - 13:09



Au centre de l'arène, Fiore n'existait plus. Nous étions à présent dans un tout autre monde, délimité par une enceinte encerclant une piste de sable. L'Arène était une autre dimension, ponctuée par les cris, les coups, le sang, les crissements des lames. Au centre de l'arène, tout était plus grisant, et les sensations d'un combat décuplées. Seule une chose manquait au rendez-vous : les combats n'allaient pas à l'extrême et les mises à mort étaient strictement prohibées. Il n'y avait donc pas toute cette adrénaline que pouvait apporter un match à mort. Mais quand bien même, il restait quelques petits tours pour faire monter la tension, l'adrénaline, et tout ce qui s'en suivait. Un combat, d'autant plus un duel, perdait toute son essence s'il ne s'agit que de coups distribués gratuitement et bêtement. Comme tout spectacle, comme tout type d'art, il y avait un procédé à respecter, un procédé qui, certes, n'était pas inscrit dans la roche et qui pouvait varier d'innombrables manières, mais un procédé tout de même. 
La preuve en était mes railleries et mes provocations, alors que j'étais tout à fait conscient que sa première offensive n'avait été un avant-goût pour me tester. Mais ne fallait-il tout de même pas chauffer le public ? Il n'y avait pas que lui et moi, il y avait aussi eux. J'avais totalement conscience de la réputation qui s'était forgée derrière moi au fil de mes aventures, et bien que je ne sois pas ce genre de personne imbue d'elle-même prêt à se vanter de ses états de fait, dans cette enceinte, je comptais bien m'en servir. Après tout, il était désormais presque de notoriété publique que j'étais le premier en lice pour remplacer Hawk-san à la tête de Blue Pegasus en tant que master, ce qui rajoutait du prestige à ce duel. Pas pour lui, pas pour moi, mais pour le public. De Shi à moi, rien ne changeait, il s'agissait juste d'un mage contre un autre, le titre n'impliquait rien, seuls les poings comptaient. Mais il n'en était pas de même pour ceux qui nous regardaient à présent. J'avais fini par apprendre que la notoriété était importante pour les civils : c'était ce qui apportait de l'excitation. Un gage de qualité du combat à venir. 

Et le public n'était vraisemblablement plus là. Du moins s'était-il tut : l'arène s'était spontanément calmée, dirigeant toute l'attention sur les deux guerriers qui peinaient à rouvrir sérieusement les hostilités. L'atmosphère était devenu électrique, presque littéralement avec cette magie qui subjuguait chaque parcelle de mon corps trépignant d'impatience, mais qui pourtant ne pouvait pas se déchaîner, pour garder le suspense. La tension elle-même était palpable, le duel de regard pesant... Jusqu'à ce que je me décide à attaquer, pour notre plus grand bonheur à tous. Et c'est à ce moment-là que tout devint bien plus intéressant. Sa position changea, le sable crissa et sa lance siffla dans l'air en créant un arc de cercle, qui vint violemment percuter mes orbes électriques. À ce moment, l'explosion, qui aurait pu devenir un avantage pour moi, tourna à un handicap ponctuel pour nous deux : un écran de sable se leva alors pour nous séparer et nous bloquer la vue... J'aurais pu me lever au travers du nuage sans sourciller, mais il était très probable qu'il allait faire la même. Ainsi, je préférai jouer la carte de la prudence en posant mes mains sur mes pommeaux, et en concentrant ma magie au niveau de mes muscles, pour être prêt à tout. Certes, je ne pouvais pour l'instant pas augmenter mes réflexes, j'en ai purement incapable pour le moment. Mais je pouvais malgré tout augmenter ma vitesse s'il venait à m'attaquer.





Comme prévu, il fendit les airs dans ma direction. Il avait choisi l'attaque, alors j'opterai pour la défense sans aucun problème. Je savais déjà comment réagir. Utilisant la magie, je dégainais mes sabres plus rapidement qu'à l'accoutumée et je me mis en position. Il était fort, il savait utiliser son arme, et il me mettrait clairement en mauvaise posture si j'entrais dans son jeu et si je me mettais à me battre au combat rapproché, je me mettrai clairement en danger. Alors j'allais le repousser, très simplement. Ce n'était qu'une question de timing... Et au moment où il fut assez proche pour porter l'attaque, un dôme de foudre partit de mon buste pour m'entourer. L'effet, si ma stratégie marchait, était double. Non seulement, il me protégerait au moins partiellement de ses attaques, après tout, tenter de passer ce dôme électrique viendrait à se mettre directement en danger, mais en plus de cela, le dôme n'apparaissant pas spontanément mais progressivement, le but recherché serait alors de le pousser à se mettre en retrait de manière prématurée. Par pur effet de forme, j'avais pris la peine de murmurer le nom de la technique, avec une lueur de défi dans l'œil qui était destiné à Shi : « Thunderous Jail » Enfin, un problème subsistait toutefois, bien que je me sois préparé à l'assaut, il avait tout de même joué la carte de l'effet de surprise. Ainsi, le temps de mettre en place mon Thunderous Jail autour de moi, je dus intercepter son premier coup avec mes lames, qui eut le mérite de me faire vaciller, alors que le second vint m'atteindre au flanc, avant que je sois protégé de toute part grâce à ma technique. Avec un peu de chance, son assaut allait se retourner aussi contre lui !

Il était tout de même bon, il avait réussi à me blesser... Mais dans mon état, avec toute cette adrénaline qui imbibait jusqu'aux plus infimes parties de mon corps, la douleur allait prendre du temps avant de se faire ressentir. Oh, certes, il y avait du sang, mais il n'y avait rien de plus excitant que cela ! Et je n'allais certainement pas être le seul à saigner. Et il était maintenant temps de rendre coup pour coup. Il était doué, et savait se servir de son arme. Si nous ne devions compter que sur nos lames, il était probable qu'il en vienne facilement à bout, mais je n'étais pas un mercenaire, et je comptais utiliser toute l'étendue des capacités de ma magie. Il allait entendre la foudre claquer, et il allait voir le ciel tomber sur lui. Alors que je me trouvais toujours protégé, ma tête se redressa, alors que ma main retenait le sang qui s'écoulait de mon flanc. Et un regard de défi tenta de le transpercer de toute part, en même temps qu'un sourire presque malsain se dessinait sur mes lèvres. Alors qu'une atmosphère tendue s'était faite ressentir jusque-là, l'air commençait maintenant à se saturer d'électricité, comme si ma magie s'échappait discrètement de mon corps pour aller danser avec le vent. Chacun pouvait sentir leurs poils se hérisser sur leur peau. Cela ne signifiait qu'une chose : maintenant que l'un de nous deux avaient été blessés, nous pouvions entrer dans le vif du sujet, et commencer à se battre sérieusement. Ma magie retranscrivait parfaitement mes émotions, l'air maintenant électrique en attestait. Plus encore, il pouvait comprendre que nous allions véritablement commencer à nous battre en me voyant m'avancer d'une démarche lente mais assurée, le regard aiguisé dans sa direction, alors que ma prison foudroyante disparaissait et me laissait sans protection. Bientôt, ma main s'éloignerait de ma blessure pour laisser mes bras légèrement soulevés de part et d'autre de mon buste. Des étincelles commencèrent à jaillir de mes bras, et de mes jambes, avant que je ne concentre toute cette électricité statique vers mon corps. Dans un claquement sec et puissant, suffisant pour faire se soulever un léger sillon de sable autour de moi, je fis apparaître toute une aura dorée autour de moi. Ma robe de foudre, mon Lightning Hawk's Flying.

« De tout temps, la foudre a été crainte des humains. Et toi, tu auras le privilège de la voir s'abattre sur toi. »

Je n'avais fait que quelques pas qu'un nouveau claquement se fit entendre. Ce n'était maintenant plus seulement un vulgaire spectacle son et lumière : j'étais la foudre, et je pouvais frapper aussi rapidement qu'elle. Littéralement parlant. Alors que j'avais jusque-là marché très lentement, dans ce second claquement, je pris une impulsion, qui, à l'aide de la rapidité que me procurait ma magie, me propulsa tête la première vers lui, mes pieds ne touchant même plus le sol. Il était bon au corps-à-corps, il savait se servir de sa lame, mais j'avais l'avantage de la vitesse, et j'allais m'en servir comme il se devait. Ma magie entoura alors mon poing droit, prêt à frapper un coup unique et redoutable : je comptais bien me servir de l'énergie cinétique accumulée pour frapper fort et efficacement à l'estomac. Je me retrouvais finalement dans son dos après avoir tenté de l'atteindre, de retour dans un état normal, et légèrement essoufflé après avoir enchaîné ces attaques. J'avais commencé en fanfare, et je comptais bien y aller crescendo. Ce mec en valait la peine, et j'allais en profiter pour avoir un duel mémorable. 

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




L’Étincelle ne fait qu'apparaitre, tandis que la légende, elle, ne fait que naître...



Merci à Anna pour cette merveilleuse sign *-*
Shi Tami
Modo / Mercenaire SolitaireModo / Mercenaire Solitaire

avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 12/07/2016
Âge : 17
Magie / Malédiction / CS : Berserker

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.355
Statut: Mercenaire de Rang A
Renommée : Mercenaire Itinérant
MessageSujet: Re: Au centre de l'arène [PV Shi]   Sam 18 Mar - 15:46

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Au centre de l'arène
With Roy
L’air était frais, en haut. Une douce brise atténuait l’insoutenable chaleur du soleil de plomb qui illuminait Crocus. A la douce odeur fleurie qui planait sur la capitale, au rythme des saisons, on sentait le cœur de Fiore battre plus vite, plus effervescente que jamais, alors que les jours s’allongeaient. Par ce temps estival, sous les oiseaux qui piaillaient de concert, une foule impressionnante, mélange harmonieux de sadiques, de groupies et de badauds indolents, contemplait avec extase un harmonieux ballet entre deux combattants aguerris.
Une dance gracile entre un mage et un guerrier, chacun fendant l’air brulant de ses gestes calculés, dans une rapide symphonie réglée comme du papier à musique. Shi avait fendu l’air avec une vitesse prodigieuse, attaquant Roy. Ce dernier semblait s’être préparé à son attaque, faisant à nouveau étalage de ses pouvoirs au moment où le coup portait. Preste, le mercenaire bondit en arrière, sentant la colère et la frustration poindre en lui.
Engourdi par la rage de vaincre, il aperçut avec étonnement de larges brûlures sur ses avant-bras. Sa peau roussie paraissait blessée, mais il était incapable de ressentir quoi que ce soit. Il avait l’insupportable impression de ne pas réussir à déployer son plein potentiel. Son coup avait été lent, mou, à tel point que son adversaire avait eu le temps de le contrer. Pour lui, qui axait ses assauts sur la rapidité, agissant toujours avec un coup d’avance, se faire prendre de vitesse était déconcertant. Pourtant, il n’en attendait pas moins de Roy. Il ne pouvait s’en prendre qu’à lui-même. Avant même qu’il n’ait pu entamer un mouvement, le mage agissait de nouveau. S’entourant d’un halo étincelant, il semblait se préparer à prendre l’initiative.

Là, au cœur du combat, Shi pouvait voir ce qui faisait sa notoriété. Dans sa tenue lumineuse, dégageant une aura de prestance impressionnante, il l’aurait presque intimidé, si une petite plaie ne s’était pas offerte aux yeux du mercenaire, le sang dégoulinant à l’endroit où sa lance avait touché son adversaire. Pourtant, même ainsi blessé, il gardait une verve qui ne le quittait pas, même en plein dans le tumulte du combat. C’était cette image de Roy Shinku Hibana qui était adulée par le Domus Flau tout entier, cet être nimbé de lumière qui semblait pouvoir abattre d’un seul coup ses ennemis qui était respecté partout à travers Fiore.
Et qu’était Shi, à côté de lui ? Bien peu de choses. Enfoui sous un anonymat salvateur, caché derrière un nom inconnu du public, il était encore un combattant comme un autre, un visage anodin comme celui de milliers de guerriers à travers le pays. Mais il n’appartenait qu’à lui de se faire dès à présent un nom, une chance lui était offerte de se distinguer de la masse, prouvant sa valeur à tout Crocus.
Pour arriver à ses fins, cependant, il n’avait pas une infinité de solutions.

Tu vas te sortir les doigts du cul, mon garçon, et plus vite que ça !

Il restait impassible, en surface. Pourtant, à l’intérieur, il bouillonnait. Derrière son calme apparent, comme caché sous une chape de plomb, il tentait d’enfermer sa bête intérieure. Il ne pouvait pas céder si rapidement. C’était un combat qu’il menait difficilement, et les effets de la rage qui l’animait commençaient à se faire ressentir : ses avant-bras endoloris étaient redevenus indemnes, et ses muscles saillants semblaient hypertrophiés, comme après un insoutenable effort physique. Il laissa échapper un râle, avant d’enfin reprendre le contrôle sur qui il était. L’ensemble n’avait duré qu’une fraction de seconde, mais lui apparaissait pourtant comme un fastidieux combat avec lui-même. Avec difficulté, il retourna son attention vers son adversaire.
Dans l’état dans lequel il se trouvait, ses sens étaient décuplés. Pas assez, cependant, pour anticiper l’attaque éclair de Roy. En une fraction de seconde, il était sur lui. Dans une prise de conscience brutale, comme si son ennemi s’était téléporté, Shi se rendit compte de la menace toute proche. Croisant ses bras sur son buste, il para le coup.
L’impact fut violent. Le mage ne disposait pas d’une force phénoménale, mais la vitesse et l’élan qu’il avait pris rendaient son coup dévastateur. Sous la pression, le mercenaire recula de quelques pieds, traçant un net sillon dans le sable chaud. S’il avait bougé, il n’avait cependant pas été réellement secoué par le coup en lui-même. Ce fut, à la place de cela, l’impact magique, qui le surprit réellement. L’onde électrique se propagea dans tout son corps, engourdissant ses membres pendant une fraction de seconde. Ses dents claquèrent alors que Roy disparaissait de sa vue, s’éloignant rapidement.

A peine ses esprits retrouvés, désireux de ne pas laisser son ennemi prendre l’initiative une fois de plus, Shi fondit sur lui, sa lance en avant. La célérité était le plus grand atout de son adversaire, il allait falloir trouver un moyen de l’empêcher de se déplacer à sa convenance. Cependant, il le soupçonnait de pouvoir se défaire facilement d’une entrave de glace telle que le Kotei-ka de Shi.

Il peut se déplacer à sa guise... Formidable ! Mais si c’est moi qui le déplace, ça m’étonnerait qu’il réussisse à reprendre le contrôle.

Plaçant ses mains au plus près du talon de l’arme, il replia son bras dans un swing dévastateur, générant une onde de choc qui s’élança vers les cieux, emportant le sable de l’arène dans un tourbillon ocre. Le futur maître de Blue Pégasus s’envola telle une poupée de chiffon, déstabilisé.
En parfaite harmonie avec le mouvement de balancier de son arme, le mercenaire bondit vers Roy. Il avait raffermi sa prise autour de la hampe de sa lance, fonçant dans une rage contrôlée. Malgré son flegme et sa maîtrise de soi, il ne parvint pas à réprimer un grondement rauque alors que sa lance se chargeait d’énergie.



_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Roy Shinku Hibana
Modo / Lighting FalconModo / Lighting Falcon

avatar

Messages : 500
Date d'inscription : 19/05/2012
Âge : 19
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô / Magie de la Foudre

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.485
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Au centre de l'arène [PV Shi]   Dim 16 Avr - 13:13

Il n'y a aucune meilleure drogue que sentir sa magie inonder ses muscles. Rien n'était plus grisant. Cette aura de foudre dansait autour de moi, mes poils se hérissaient sur ma peau, et mon élément déferlait dans mon corps. C'était comme une impression de toute-puissance, alors même que j'étais conscient que mon adversaire était dangereux, et qu'il pouvait me blesser... Il l'avait même déjà fait ! Mais qu'était une simple blessure quand il y avait toute cette adrénaline ? C'était l'extase du combat. Et au centre de l'arène, je n'étais plus le même.
Le ballet de foudre et de fer n'était pas terminé, il commençait à peine ! Il ne m'avait suffi que de faire grandir mon aura électrique et dorée autour de moi et de ne prononcer que quelques mots pour mettre la foule en extase. J'étais là pour me battre, mais j'étais aussi là pour faire le show. Voilà la notoriété que je m'étais faite, pourtant en partant de rien. Et je n'en étais pas peu fier. Il n'y avait qu'à se mettre à la place de la foule elle-même ! Il était tellement rare de voir la Foudre frapper plusieurs fois au même endroit.

Et elle n'allait certainement pas faire que frapper. Elle allait tomber, écraser, et marteler, elle allait gronder jusqu'à ce qu'il n'en reste que des cendres de sa cible. La Foudre ne pardonnait pas. Elle ne pardonnait jamais. Et Shi allait regretter d'avoir croisé sa route. Il avait été vif lors de sa dernière attaque, en s'écartant au moment précis où mon cocon électrique s'était échappé du creux de ma main pour m'envelopper totalement. Il avait été rapide et agile, mais cela n'empêcha pas pour autant une brûlure sur son bras. Il m'avait atteint à la hanche, j'avais eu son bras ; œil pour Œil, dent pour dent. Mais ce n'était clairement rien : mon domaine de prédilection restait l'attaque et non la défense. Et après le ciel bleu venait l'orage... Appréhendant ce qui allait se dérouler sous leurs yeux, l'arène se tut. L'on entendait presque les gobelets vides rouler. Tout alla crescendo... Quelques étincelles crépirent, avant de laisser la place à des halos de foudre. Très rapidement, le claquement électrique se substitua au silence, tenant en haleine les spectateurs, alors que mes cheveux, de même que le sable et la poussière, étaient soulevés par l'énergie dégagée. Il y avait surtout dans cette aura grandissante une intimidation, et un spectacle pour les gradins... Jusqu'à ce que je me décide à frapper. 

Un clin d’œil. C'était ce qu'il me fallait pour rattraper la distance qui nous séparait. Et lorsque je fus sur lui, l'arène entra en éruption, tant en son centre, nous, que dans les gradins. Les spectateurs étaient en furie. Et malgré ma vitesse, il eut le réflexe de croiser ses bras. Je n'en attendais pas moins de lui. Comme je l'espérais, le choc fut violent, et lourd, avec la vitesse accumulée. À vrai dire, c'était là tout l'enjeu de ce coup-de-poing : l'impact, la vitesse, et la magie. Ce cocktail explosif me permit de le repousser vers l'arrière, avec un sillon au sol pour en attester. Ce fut alors à son tour de riposter, digérant à peine l'attaque, je venais de lui porter. Tout lance devant, il se lança sur moi. Un esprit de fougue et de challenge s'éprit alors de moi, et, au lieu de faire preuve de toute tentative de mouvement, je me contentai de planter solidement mes appuis au sol, et de sortir mes deux lames. Je n'allais pas bouger, je n'allais fuir... J'étais venu ici pour douiller, même si sa maîtrise de la lance outrepassait mon maniement des lames, j'allais le confronter. J'adoptai la garde la plus solide que je pouvais, tout en laissant parcourir un puissant flux électrique dans mes lames. S'il y avait contact entre nos armes, alors je pouvais peut-être laisser ce même flux remonter dans sa lance et l'atteindre alors, quand bien même, ce serait lui qui m'attaquerait. 

Contre toute attente, il utilisa son arme d'une façon qui me prit de cours... Il avait cherché à me projeter vers les airs, et il avait réussi. Dans un impact métallique tonitruant entre lance et katanas, il me balança en l'air, totalement déstabilisé. Ce gars avait de la ressource, mais il avait oublié une chose... Toujours était-il que, même s'il avait pu me projeter, j'avais tout de même réussi à limiter les dégâts corporels, mais cela n'allait pas rester immuable... Une telle occasion ne se ratait pas, et il en avait évidemment profité pour me suivre dans mon envol, et je lui laissais au moins ce petit espoir-là. À partir de maintenant, tout se jouait au timing. S'il croyait pouvoir prendre l'avantage aussi facilement, il avait clairement oublié que je pouvais encore avoir plus d'un tour dans mon sac. Il était maintenant au-dessus de moi, lance fièrement dressée, prêt à s'abattre, prête à blesser. Il me fallait trouver quelque chose et vite, auquel cas, il allait me trancher, en plus de bien me marraver la tronche. Mon cerveau tourna à toute allure, mais la solution la plus simple semblait bel et bien la plus efficace. Alors que la lame tombait dangereusement vers moi, je décidai de faire comme quelques instants auparavant, et de resserrer ma poigne autour de Yûki et Meiyô, pour les croiser aussi solidement que possible devant mon torse. Je n'avais plus le choix. L'onde produite par la lance fut puissante, renforçant la pression de la lame, et me faisant cracher du sang alors qu'elle se répandait dans mon corps. Comme une lourde flèche puissamment tirée d'une baliste, je fus projetée droit vers le sol. Un choc qui n'aurait sans doute pas manqué de mettre mon dos en morceau, si jamais je n'avais pas décidé de sortir mon atout de mon sac avant même de m'aplatir sur le sable de l'arène. 

Un claquement à la fois sec et tonitruant se fit, au même moment où ma robe de foudre enveloppait mon corps. Je ne méritais pas de devenir Master si j'avais déjà fait étalage de tout ce dont je disposais. Mon Lightning Hawk Flying pouvait s'avérait en bien des manières traître. Cet arcane pouvait effectivement augmenter drastiquement ma vitesse de déplacement... Mais ce n'était certainement pas là son plus grand avantage. Elle me permettait aussi de me mouvoir dans les airs : de voler. J'avais ainsi le plein contrôle de mes déplacements, même au gré du vent... En était-il de même pour lui ? Alors que pour ma part, je pouvais rétablir ma chute, lui allait certainement retomber comme une masse vers le sol, sans aucun contrôle : il n'avait pas d'appuis, et il était probable qu'il n'allait pas pouvoir esquiver ce qui allait venir. Tout de suite après le premier claquement, qui concentrait toute ma magie, un second se fit, cette fois-ci pour me propulser vers lui. Alors que je fonçais à toute vitesse dans sa direction, je tentai un coup-de-poing dans la mâchoire. Mais je n'allais certainement pas m'arrêter là ! Je me lassais emporter par mon coup et montait très légèrement au-dessus de lui, avant de réattaquer, cette fois-ci en tentant une attaque à l'épée vers l'épaule, alors que la lame se trouvait électrifiée. Prenant alors assez d'élan pour me lancer dans un ballet à la fois électrique et aérien, je revins par la gauche avec un coup d'estoc. Je commençai alors à lui tourner autour, telle une véritable abeille, pour tenter de le lacérer de toute part avec mes lames électriques. Je l'aidai alors à retrouver le sol, en montant quelques mètres au-dessus de lui, pour ensuite lourdement retomber vers lui, en chargeant mon talon de magie pour tenter de le lui enfoncer dans l'estomac.

« Je crois que tu as oublié une chose. Même quand elle amène la crainte vers le sol, le Tonnerre règne sur le ciel. » 

Là, à plusieurs dizaines de mètres au-dessus du centre de l'arène, lui, comme toutes les personnes venues assister à la grandeur de notre duel, purent admirer un mage brillant comme une véritable étoile, projetant nombre d'étincelles autour de lui, les cheveux et la veste flottant dans les airs sous l'énergie dissipée. Cette vision, aussi intrigante et magnifique pouvait-elle être pour un badaud, n'annonçait pourtant rien de bon. Depuis les cieux, tout pouvait tellement être plus dangereux. Moi-même, même si j'avais détourné ma magie pour pouvoir voler, alors que ce n'était pas son but premier, je me sentais plus à l'aise en haut. Surtout quand je m'apprêtais à piéger l'arène, voler me mettait hors de danger. En effet, le corps toujours endolori par l'onde de choc de Shi, je levai les bras de part et d'autre de mon corps. Sur mon visage, l'on pouvait apercevoir toute ma malice, et alors que mes mains s'ouvrirent, et que d'entre mes lèvres sortirent les mots Lightning Mines Field, des petites boules de foudre apparurent tout autour de lui. Aujourd'hui, juste pour lui, j'avais réadapté cette technique. Alors qu'en temps normal apparaissaient de véritables orbes électriques, aussi gros que des ballons, des fois plus gros, j'avais pour le coup opté pour la taille d'une balle de tennis. Ainsi, les mines étaient certes plus petites, mais elles étaient surtout plus nombreuses, avec moins d'espaces entre elles. L'avantage restait les explosions qu'elles produiraient. Il ne lui suffirait que d'un faux pas pour lancer toute une réaction en chaîne dans laquelle, s'il était malchanceux, il allait se retrouver coincé... À défaut de puissance dans les boulets, il restait possible de déclencher tout un feu d'artifice.

« Je trouve que les champs de mines rajoutent un peu de piquant, pas toi ? »

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




L’Étincelle ne fait qu'apparaitre, tandis que la légende, elle, ne fait que naître...



Merci à Anna pour cette merveilleuse sign *-*
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Au centre de l'arène [PV Shi]   

Au centre de l'arène [PV Shi]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Domus Flau :: 1 VS 1
-