Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 Quand l'envie prend le dessus [PV Buffy]

AuteurMessage
Roy Shinku Hibana
Modo / Lighting FalconModo / Lighting Falcon

avatar

Messages : 498
Date d'inscription : 19/05/2012
Âge : 19
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô / Magie de la Foudre

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.485
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Quand l'envie prend le dessus [PV Buffy]   Dim 18 Déc - 21:09
J'avais cherché du challenge en venant ici, et j'en avais eu. J'en étais même salement amoché. Mais je n'avais pas à m'en plaindre... Oh, certes, j'avais perdu ce combat, mais au fond, ce n'était pas pour le plus mal. En temps normal, je n'avais pas le droit à la défaite, perdre était synonyme de déshonneur. Mais pas ici ! Au contraire, j'avais même tout gagné en perdant. Cette femme... Cette Anyanka... Cette bombe nucléaire ! La fin de notre combat dans l'arène du Domus Flau avait pris une tournure étrange, de quoi me laisser sur ma faim. Une fin qui montrait clairement que ce n'était pas fini : au contraire, tout n'avait que commencer avec cet affrontement. Mon regard resta plongé dans ce petit papier que j'avais trouvé dans le plumage d'Alba... « L'étoile filante, demain soir dix heures. » Un sourire éclaira mon visage, une lueur de fierté dans l’œil. Mon charme avait encore fait des ravages, et ce, malgré un pari perdu... Et mon tableau de chasse venait de prendre une nouvelle entrée ! 

Après avoir plongé mon regard sur la note pendant un petit moment, je décidai de la ranger pour ne pas perdre le lieu de rendez-vous. À vrai dire, pris par la fatigue du combat, les blessures qui accompagnaient cela, et l'excitation qui montait en moi avec ce qui allait probablement se passer demain soir, je ne trouvais même pas la motivation de reluquer, ou simplement tenter de séduire la jeune infirmière qui était venu penser mes blessures. Assis sur mon lit d'infirmerie, je me rendis compte à quel point je n'y étais pas allé avec le dos de la cuillère sur ce combat d'arène. Des lacérations de fouet, la blessure du couteau qui s'était enfoncé dans mon épaule, mais qui heureusement n'avait rien fait de bien grave, mes muscles encore endoloris par l'effort, mais aussi par l'électricité qui les avait engourdies, et surtout, de vilaines brûlures... J'étais venu au sein de ce Colisée pour avoir du sang et de la sueur, et je m'étais fait plaisir. Et puis, comment tenter une quelconque approche avec cette jeune demoiselle quand je pouvais à peine bouger sans tirer un râle de douleur ! Bon, au moins, elle serait au petit soin pour moi ! À ce stade-là, elle n'avait pas le choix. Les joies de la bagarre !

À coup de désinfectant, de produit de toutes sortes, de bandages, et tout le bordel, elle finit par me laisser me reposer, bien qu'elle ait dû prendre du temps avant d'en finir avec moi. Après un tel combat, je devais prendre le temps de me reposer, elle me l'avait clairement fait comprendre. Mais le seul repos d'un guerrier était la mort ! D'autant plus lorsque ce guerrier était un mage de Blue Pegasus et qu'il avait un rencard de prévu... Était-elle vraiment si naïve à croire que j'allais vraiment me reposer ? L'unique repos auquel j'allais avoir droit était un bon repas, suivi d'un bon sommeil réparateur. J'avais quitté l'arène sous une foule en délire, prouvant que nous avions fait plaisir aux spectateurs en nous poussant jusqu'à nos derniers retranchements... Mais maintenant, il était temps de me faire plaisir à moi-même, et il n'y aurait cette fois-ci aucun spectateur pour en témoigner, si ce n'était elle et moi ! Héhé... Aujourd'hui n'avait été que la mise en jambes, l'échauffement, le vrai combat commencerait demain à n'en pas douter ! Peut-être m'avançais-je un peu, après tout, il ne s'agissait que d'un dîner, autour d'un bon plat et d'un bon verre de vin, mais une soirée ne pouvait pas se terminer de milles et une façon... 

Une journée et demi de repos. C'était assez. Entre les heures à l'infirmerie de l'arène, et cette chambre d'hôtel que j'avais pris le soin de réserver pour y dormir comme une grosse larve, j'avais repris autant de force que je le pouvais. Mais je n'allais certainement rester affalé ici comme cela. À vrai dire, en bon mage de Blue Pegasus, je m'étais mis sur mon trente et un. Dans cette guilde, il n'y avait qu'un seul mot d'ordre « Fabulous ». Je me devais donc d'en faire honneur. Ainsi, j'avais sorti le costume et le nœud papillon. C'était aussi la chance que j'avais, avec tout ce pécule accumulé avec les missions, les passages dans le Sorcerer Mag, et toutes ces joyeusetés de la vie de mage réputé dans toute la guilde, je pouvais me faire plaisir de temps en temps. Surtout dans ces situations. Dire qu'il n'y avait de cela qu'une année à peu près, je refusais à suivre ces frasques propres à Blue Pegasus. Aujourd'hui, pour me préparer, je me retrouvais à attacher mon nœud papillon devant le miroir, avant d'enfiler ma veste blanche sur moi. Évidemment, je restais fidèle à mes principes, et je continuais à porter le noir en horreur. Pourquoi faire classique, quand l'on pouvait se détacher de la masse du petit peuple ? 

Le rendez-vous était programmé pour dix heures. Mon souhait originel avait été d'arriver en avance, de manière à ne pas faire languir la dame. Je n'avais néanmoins pas prévu un problème... Je ne connaissais pas assez cette grande ville, et j'avais eu un peu du mal à trouver la fameuse Étoile Filante. Mais par chance, je m'étais présenté devant le restaurant, pile à l'heure. Et j'avais eu parfaitement raison de m'habiller comme le plus parfait des dandys. Mademoiselle avait des goûts de luxe, et ce n'était pas pour me déplaire. Avant même de rentrer, un sourire s'était déjà affiché sur mon visage. Néanmoins, elle ne semblait pas être encore arrivé, ou du moins je ne l'avais pas aperçue. Je m'étais ainsi contenté de prendre la meilleure table possible, avec vue sur le reste de la ville : la chance d'être dans un restaurant en hauteur. La dame savait faire languir la gente masculine, la dame savait se faire désirer ! Les minutes s'écoulèrent, sans que je ne puisse la voir, et à tel point que j'en vins à me questionner, m'avait-elle jouer un mauvais tour ? La désillusion n'eut le temps de s'emparer de moi, puisqu'après une bonne dizaine de minute, je la vis enfin passer le porche d'entrée...

_________________






L’Étincelle ne fait qu'apparaitre, tandis que la légende, elle, ne fait que naître...



Merci à Anna pour cette merveilleuse sign *-*


Dernière édition par Roy Shinku Hibana le Ven 13 Jan - 8:25, édité 1 fois
Buffy Rosenberg
La Duchesse GorgoneLa Duchesse Gorgone

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 18/02/2016
Âge : 23
Magie / Malédiction / CS : Mimicry Magic
Magie / CS Secondaire : Stone Eyes

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.960
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: Quand l'envie prend le dessus [PV Buffy]   Jeu 12 Jan - 21:25


Quand l'envie prend le dessus

Chaque jeu a ses règles







Règle numéro un à un premier rendez-vous; toujours arriver en retard. Bien entendu, à quoi bon tenter de séduire notre prochaine proie si nous nous jetons sur elle tel un morceau de viande ? Il était beaucoup plus satisfaisant d’arriver au moins dix minutes après l’heure afin de voir le regard à la fois courroucé et soulagé de notre magnifique victime. Ainsi donc, je pris mon temps pour me préparer. Au niveau des cheveux, c’était un véritable jeu d’enfant, mais je pris une bonne heure à tester toute la panoplie de parfums qui se pavanaient devant moi. Je décidais finalement d’en prendre un particulièrement exotique, faisant penser à un voyage au bord de la mer. Je ne parlais pas de ce lieu ridicule qu’était Akane Beach. J’entendais par là une véritable plage isolée avec une odeur salée et envoûtante. Pour la robe, oh, cette magnifique robe à la fois audacieuse et solennelle. Elle rappelait une petite touche de mariage tout en gardant un côté lugubre et sombre, mais j’avais une telle classe à l’intérieur que même le plus homosexuel des coiffeurs tournerait la tête et s’agenouillerait devant moi, voulant me baiser… la main.

Robe de l'éternité:
 

Avec mon petit sac à main noir dans lequel Alfred était confortablement installé, je m’aventurais dans les ruelles sombres de Crocus, baignant sous les étoiles. Après tout, ils avaient bien choisi le nom du restaurant, installé en hauteur. J’avouais que ce n’était pas très commode de monter une pente avec des talons hauts aussi… hauts, mais on m’a dit que les fruits de mers étaient particulièrement délicieux et que la vue était imprenable. J’arrivais devant les portes qui me furent ouvertes par ce généreux employés qui, bien entendu, feignait de ne pas baver dans sa barbe à ma vue. J’observais subtilement l’heure de l’horloge et constatais avec satisfaction que j’avais exactement dix minutes de retard. Un sourire en coin, je me dirigeais vers la table où mon petit blondinet s’excitait comme un chien devant un os. Une fois tous les deux à notre table, je posais mes coudes sur le meuble (sachant très bien que c’était considéré comme impoli) et posais mon menton sur mes deux mains jointes. Mon regard perçant admira la tenue blanche d’EroMouraï derrière mes lunettes. On pourrait croire qu’on s’était passé le mémo tellement nos accoutrements allaient à merveille ensembles. Peut-être était-ce là un signe de notre chimie. Dans tous les cas, il allait y en avoir, de la chimie, ce soir !

- Mon ami n’avait donc pas tort, nous avons une magnifique vue de la ville d’ici. Nous avons bien fait de dîner près de cette fenêtre, qu’en dites-vous ?

Dans quelques minutes, il allait me manger dans la main, c’était à n’en point douter. Sans nous faire attendre, le serveur, un homme dans la vingtaine avec les cheveux courts et bruns, vint à notre table afin de nous donner les cartes en disant qu’il reviendrait dans quelques instants. En posant les yeux sur ladite carte, je savais déjà ce que je voulais, mais j’avais envie de jouer un peu. Après tout, nous étions dans mon bac à sable et j’aimais bien voler la pelle des autres enfants, sinon ce n’était pas drôle…

- Vous savez, EroMouraï, l’on dit que les fruits de mers sont de puissants aphrodisiaques. Ça ne vous dirait pas que l’on prenne la table spéciale « Délice marin » ? J’ai cru entendre dire que le calamar fondait dans notre bouche…

Suite à quoi, je laissais mes lèvres se faire subtilement cajoler par ma langue, rien que pour… comment on dit déjà… teaser ? Disons teaser notre jeune gazelle. Dans tous les cas, j’espérais sincèrement qu’il allait jouer le jeu avec moi et prendre la table spéciale pour deux, sinon le jeu serait nettement moins amusant. Un peu comme lorsqu’on joue à la cachette et que le gros lard du lot décidait de dévoiler où s’étaient cachés les autres enfants… de quoi donner des envies de meurtre…

Quand l'envie prend le dessus [PV Buffy]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Centre :: Crocus
-