Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 « De l’adversaire au camarade ? » [Shi Tami - Aliénore Delle Battaglia]

AuteurMessage
Aliénore Delle Battaglia
Mage de Blue PegasusMage de Blue Pegasus

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 30/11/2015
Âge : 22
Magie / Malédiction / CS : Rankinjutsu - Alchimie

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.900
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérante
MessageSujet: « De l’adversaire au camarade ? » [Shi Tami - Aliénore Delle Battaglia]   Sam 29 Oct - 22:35
Mademoiselle Delle Battaglia flânait simplement, boitant un peu et marchant doucement dans une rue de la capitale. Elle se rendait vers l’auberge où elle avait loué plusieurs nuits le temps de son passage à Crocus. Et d’ailleurs, elle avait bien besoin de cette auberge, et au plus vite.

Quelques heures plus tôt, elle était embarquée par les équipes médicales du Domus Flau, alors qu’elle était inconsciente, pour se faire soigner. Et le bilan du médecin à son réveil n’était pas fameux : une côte fêlée, plusieurs hématomes dont deux importants au niveau des abdominaux, une coupure sur un flan et quelques petites contusion ça et là. De fait, l’équipe médicale avait dû la couvrir de bandage à de nombreux endroit et lui interdire de remettre son corset. Quant au reste de son équipement, les bandages et la douleur lui interdisaient d’eux-mêmes de les porter comme elle le faisait en temps normal.

La pégase avait donc sa veste simplement posé sur ses épaules, son chemisier était assez déboutonné pour ne pas trop contraindre sa poitrine qui était largement couverte par un débardeur noir, dont le décolleté restait honorable. Son pantalon et ses bottes étaient à leur place. Quant aux sacoches, elle les portait à la main, le médecin lui demanda, au moins pour ce jour, de ne pas trop forcer sur ses hanches et ses abdos.

Quand elle fut enfin à l’auberge, elle hésita à monter dans sa chambre prendre une douche ou bien prendre quelque chose de fort à boire… Et l’hésitation fut courte. Elle s’assit au bar, commanda un verre de rhum vieux et au moment de le boire, manqua de tout recracher en voyant entrer un nouveau client qu’elle ne s’attendait pas à revoir de sitôt.

Shi Tami
Modo / Mercenaire SolitaireModo / Mercenaire Solitaire

avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 12/07/2016
Âge : 17
Magie / Malédiction / CS : Berserker

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.355
Statut: Mercenaire de Rang A
Renommée : Mercenaire Itinérant
MessageSujet: Re: « De l’adversaire au camarade ? » [Shi Tami - Aliénore Delle Battaglia]   Sam 29 Oct - 23:16

De l'adversaire au camarade?
with aliénore

Le combat avait été rude, sans aucun doute. Il ne s’en était pas fallu de grand-chose pour que son adversaire l’emporte, mais le duel s’était finalement soldé par une victoire du mercenaire. Heureux mais épuisé, il était rapidement rentré à l’auberge, se délestant en une fraction de seconde de tout son attirail.
Contemplant, pensif, le guerrier meurtri qui se reflétait dans le miroir en métal poli, il prit rapidement conscience qu’il se devait de fêter sa première victoire au Domus Flau. Dévalant les marches quatre à quatre, il s’empressa de passer commande à son aubergiste, maintenant plus proche d’un ami que d’un commerçant.
Ce dernier le regarda dans le blanc des yeux.

-Shi. Tu vas te mettre rond ? Vu le foutoir que tu m’as mis la dernière fois que tu as touché à autre chose que du jus d’orange, je te servirai rien d’autre que du vin chaud. Et encore, je suis gentil.

Bien qu’il ait prononcé ces mots sur le ton de la plaisanterie, Shi savait qu’il disait vrai. Aussi, il repassa par sa chambre, afin d’enfiler un manteau de cuir avant de s’élancer dans les ruelles sombres de Crocus. Le soleil venait de se coucher, les braves gens jouaient à la belotte au coin du feu, et lui, les cheveux dans le vent, partait en quête désespérée d’amour et de boisson. Surtout de boisson, à vrai dire.
L’amour, il l’avait ressenti quand le public avait applaudi la loque qui se trainait lamentablement au beau milieu du Domus Flau cet après-midi. Un rare sentiment d’exaltation s’était emparé de lui, et il appréhendait déjà son prochain duel.

Il poussa triomphalement le battant d’un établissement aléatoire. Un vieux bistrot rétro, enfumé plus que de raison. Quelques vieux lacrymas éclairaient la salle de toutes les couleurs de l’arc en ciel, tandis qu’une vieille diva à la carrière en déroute tentait misérablement de ranimer la clientèle, déjà bien éméchée.
Cependant, au beau milieu de toute cette gargantuesque faute de goût, une rencontre dessina un immense sourire sur son visage.

-Eh ben, comme on se retrouve !

Sarcasme ? Pas sarcasme ? Dilemme et réflexion. Après quelques instants, Shi décida de NE PAS lui demander si le goût amer de la défaite se mariait bien avec les saveurs du Rhum.

-Mmh, donnez-moi une vodka, s’il vous plaît. C’était plutôt un beau combat, hein ? Vous, euh, non, je peux te tutoyer ? Donc, tu as quand même été sacrément inventive à certains moments !

Dommage que la force brute reste le meilleur moyen de casser des bouches…


D’un trait, il engloutit le verre de vodka posé devant ses yeux. Telle une infirmière aux petits soins, l’alcool pansait ses plaies et le réchauffait. Tout ce qu’il lui fallait.





_________________



Dernière édition par Shi Tami le Lun 7 Nov - 18:38, édité 1 fois
Aliénore Delle Battaglia
Mage de Blue PegasusMage de Blue Pegasus

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 30/11/2015
Âge : 22
Magie / Malédiction / CS : Rankinjutsu - Alchimie

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.900
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérante
MessageSujet: Re: « De l’adversaire au camarade ? » [Shi Tami - Aliénore Delle Battaglia]   Sam 29 Oct - 23:49
Mademoiselle Delle Battaglia n’en croyait pas ses yeux : alors qu’elle pensait pouvoir être tranquille pour sa soirée dans un bistrot d’un style faisant fuir la plupart des ivrognes car pas assez festif, elle se retrouvait assise à côté de celui qui venait de la mettre au sol : Shi Tami.

L’Alchimiste avait deux solutions : soit quitter le bar et rejoindre de suite sa chambre, soit resté et taper la causette comme il semblait vouloir le faire. Bien qu’elle eut préféré ne pas apparaître plus longtemps dans cet état face à son adversaire, juste par orgueil mal placé, il ne semblait pas disposer à la rabaisser, du moins pour l’heure.

Elle finit cul-sec le verre de rhum qu’elle avait et en commanda un autre.

« J’ai déjà vu des combats plus incroyables… Et puis j’ai accumulé les erreurs, il n’y a donc aucune raison d’appeler ça un beau combat. »

Aliénore regardait l’horloge derrière le barman plutôt que monsieur Shi. Peut-être avec un ou deux verres de plus elle s’y hasarderait. Mais pour l’heure, elle devait encore digérer la défaite.

La jeune femme finit cul-sec son deuxième verre avant de se laisser aller au jeu de la conversation.

« D’un autre côté, je ne m’attendais pas à avoir un escrimeur cumulé à un lutteur et un mage. Qu’es-tu exactement, Shi Tami ? »
Shi Tami
Modo / Mercenaire SolitaireModo / Mercenaire Solitaire

avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 12/07/2016
Âge : 17
Magie / Malédiction / CS : Berserker

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.355
Statut: Mercenaire de Rang A
Renommée : Mercenaire Itinérant
MessageSujet: Re: « De l’adversaire au camarade ? » [Shi Tami - Aliénore Delle Battaglia]   Dim 20 Nov - 22:42

DE L'ADVERSAIRE AU CAMARADE?
Aliénore & Shi

Soit. La jeune alchimiste n’était pas satisfaite de son combat. Pourtant, elle ne lui ôterait pas de l’esprit que ce duel s’était avéré particulièrement constructif. Après tout, le mercenaire avait pu avoir un avant-goût de toutes les magies de couards qui régnaient sur Fiore. Ne pas se mettre en danger, éliminer l’adversaire à distance en grappillant un avantage petit à petit…
Shi l’assumait totalement, il avait du mal à éprouver quelque forme de respect que ce soit pour ce genre de mage, qui n’en méritait qu’à moitié le nom, selon lui.

Dans un soupir laconique, Shi siffla son second verre en quelques gorgées rapides. Davantage que pour les techniques qu’elle utilisait, c’était pour la personne qu’elle était que Shi éprouvait un minimum de considération pour Aliénore. Il la revoyait, chancelante, au beau milieu du Domus, bille en tête malgré les nombreuses blessures qui entravaient ses mouvements.

-Moui, je suis d’accord, il y a quelques points sur lesquels tu aurais pu t’améliorer. Mais dans l’ensemble, c’était plutôt propre.

Il la voyait jeter des coups d’œil furtif vers de potentielles échappatoires. Un peu déçu de se voir ainsi considéré, Shi se renfrogna et plongea son regard terne dans le fond de son verre. La diva avait cessé sa pitoyable prestation, et le bar était maintenant uniquement animé par les quelques discussions qui avaient lieu autour d’eux.
L’on parlait de politique par ci, de couples par là. Rien de transcendant. Et puis soudain, contre toute attente, Aliénore prit la parole de sa propre initiative. L’alcool aidant, très certainement, elle se laissa aller à une tentative de philosophie de comptoir.

A sa question, la première réaction du jeune homme fut de retenir un long et bruyant soupir. Dans un tel moment, il eut amplement préféré aborder des sujets plus distrayants –et moins hasardeux-. Que pouvait-il bien répondre à une telle question ? Il ne savait pas lui-même ce qu’il était devenu, tant les derniers mois avaient été chargés. Il s’était totalement réorienté, avait affronté des adversaires plus puissants que tout ce qu’il avait pu voir auparavant et visité la quasi-totalité des villes de Fiore, mais il ne s’était pas posé une seule seconde pour faire le point.

Aussi, il répondit tout instinctivement. Faisant tournoyer son liquide au fond de son verre, il commença d’un ton moqueur.

-Je t’avais dit que j’étais cordonnier, non ? Puis de reprendre, plus sérieusement. Non, mais tu sais, il y en a beaucoup, des mercenaires comme moi. Au fil des années, on a bien du palier l’avantages que vous aviez, vous, les mages. Et pour moi, ça passe par mon style de combat.

C’était bien vrai. Et le sien avait fait ses preuves, le ralentissement se montrant une alternative viable à l’antimagie que s’acharnaient à développer bon nombre de combattants. Il en comprenait bien l’utilité, mais trouvait cette compétence trop peu polyvalente. En somme, très peu pour lui.
Il fit pivoter son tabouret pour se retrouver face à son interlocutrice.

-Mais bon, assez parlé de ce combat. Parle-moi plutôt de toi, de ta vie. Qu’est-ce que tu faisais à Crocus, tiens ?

En attendant de trouver un centre d’intérêt commun avec une jeune bourgeoise qui semblait somme toute relativement hautaine, Shi se devait de meubler la conversation, pour en découvrir plus sur l’alchimiste, une potentielle alliée de poids.



_________________



Dernière édition par Shi Tami le Mar 22 Nov - 6:49, édité 1 fois
Aliénore Delle Battaglia
Mage de Blue PegasusMage de Blue Pegasus

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 30/11/2015
Âge : 22
Magie / Malédiction / CS : Rankinjutsu - Alchimie

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.900
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérante
MessageSujet: Re: « De l’adversaire au camarade ? » [Shi Tami - Aliénore Delle Battaglia]   Mar 22 Nov - 0:18
Mademoiselle Delle Battaglia fixait toujours cette horloge de l’autre côté du bar. Mais au lieu de fixer la trotteuse comme une personne ennuyée par quelque chose, elle avait plutôt le regard perdu. Le rhum avait cet avantage : un alcool fort avec un bon goût.

Cela ne l’empêchait pourtant pas de suivre avec attention la réponse de monsieur Shi. Elle qui voulait simplement savoir quelle magie il pratiquait, ou bien, comme cela se confirmait au bout du compte, s’il était un mercenaire, se retrouvait à avoir une critique, au sens général du terme, à l’encore des mages.


Mercenaire ? pendant le combat je l’avais envisagé… sans jamais en avoir la confirmation et…

L’Alchimiste n’eut pas la chance de finir sa phrase et continuer à regarder l’horloge en face d’elle. Monsieur Shi semblait davantage enclin à la forcer à le regarder pour continuer leur conversation plutôt qu’à tenir une conversation de comptoir comme les autres, sans contacte visuel.

Bien que l’initiative ne surprenne pas la jeune femme, elle la gênait un peu. Aliénore se voulait être une femme forte, elle en avait le caractère, la posture, le physique –sans pour autant tomber dans le tas de muscles et donc ayant des traits féminins agréable à regarder. Cependant, en se retrouvant assise face à monsieur Shi, celui-ci pouvait voir tout l’étendue des dégâts qu’elle avait subis pendant le combat. Et le fait d’apparaître affaiblie face à un inconnu qui semblait être en pleine forme gênait au plus haut point Aliénore si bien qu’elle essaya autant que faire se peu de cacher ses bandages en enfilant la veste qu’elle avait jusqu’à maintenant simplement posée sur ses épaules. A n’en pas douter du jeune homme, celui-ci aurait pu voir qu’elle serrait les dents durant toute l’opération, ses cotes lui faisant assez mal pour lui interdire de faire des mouvements rapides.

Ce ne fut qu’une fois sa veste martiale nonchalamment boutonnée qu’elle répondit au jeune homme après avoir commandé un troisième verre et un verre également pour monsieur Shi.


« Ce que je fais à Crocus ? Je passais simplement. J’étais allé m’entrainer dans le désert de Burana quand un imbécile du Conseil a ajourné ma session. Alors à défaut de pouvoir profiter du désert en paix, je suis venu profiter quelques temps de la capitale avant d retourner à Blue Pegasus. Et vous ? Qu’est ce qui a attiré un mercenaire à Crocus à par les femmes et l’or ? »

Mademoiselle Delle Battaglia, qui tout au long de sa réponse avait comme fuis le regard de monsieur Shi, finit par le croiser et le regarder dans les yeux tout en croisant les jambes. Ses yeux dorés révélaient une pointe d’humour de sa part sur la fin de son propos, une façon pour elle de retourner la question à monsieur Shi et laisser transparaître une humanité que le visage sévère de la jeune femme cachait très bien.

J’y pense mais, avez-vous déjà dîné ? Après tout, rien ne vaut un bon repas pour récupérer d’une journée comme celle là.

Shi Tami
Modo / Mercenaire SolitaireModo / Mercenaire Solitaire

avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 12/07/2016
Âge : 17
Magie / Malédiction / CS : Berserker

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.355
Statut: Mercenaire de Rang A
Renommée : Mercenaire Itinérant
MessageSujet: Re: « De l’adversaire au camarade ? » [Shi Tami - Aliénore Delle Battaglia]   Mer 23 Nov - 22:47

DE L'ADVERSAIRE AU CAMARADE?
Aliénore & Shi
Aliénore semblait à tout prix vouloir éviter cette conversation. Alors que Shi avait réussi à capter son attention, elle se referma en enfilant son gilet. Les épaulettes de ce dernier fouettèrent l’étouffante atmosphère, la jeune femme reprit la parole.
Elle acheva son récit par une petite pique, référence ostentatoire à l’aspect bourru et rustre que le mercenaire pouvait laisser transparaitre. Sans se laisser démonter, Shi sourit et enchaîna du tac au tac :

-Ne sont-ce pas des raisons suffisantes, jeune fille ? –Il laissa une poignée de secondes s’écouler doucement avant de reprendre- A vrai dire, non. Tu as oublié de mentionner la gloire. Et aussi ridicule que cela puisse paraître, je suis ici pour me faire un nom et le faire connaître, avant de poursuivre mon entraînement.

Un barman au front luisant de sueur posa devant lui un autre verre. Pensif, le jeune mercenaire laissa son doigt courir sur le buvant de ce dernier. Avec exaspération, il sentit une aspérité sous son index : son verre était fêlé. C’était ici que l’avait conduit sa perpétuelle quête de gloire : dans un bar miteux, au fin fond des faubourgs de la capitale. Mais Crocus elle-même ne s’était pas construite en un jour, relativisa-t-il.
Fataliste, il leva son verre, portant un toast cynique avec un pauvre fond de vodka.

-A nôtre combat, et à tous les glorieux combattants égarés dans un bistrot miteux, ici et partout dans Fiore !

Sans même s’autoriser un soupir laconique, il siffla sa commande d’une seule traite. Juste après, une Aliénore fort inspirée émit la riche idée de se mettre à table. Shi acquiesça d’un hochement de tête. Il savait quel sort néfaste l’alcool pouvait lui réserver lorsqu’il était à jeun, aussi estima-t-il judicieux de ne pas tenter le sort outre mesure.
Il s’assit pesamment, avant de poser nonchalamment ses coudes sur la table. L’alchimiste le rejoignît prestement, avant de prendre place en face de lui. La salle étant quasiment vide, ce fut le barman qui se dégagea de derrière son comptoir pour se dépêcher de prendre leur commande. Se mouvant d’une démarche pachydermique, il arriva à leur table à moitié essoufflé, dessinant un sourire moqueur sur les lèvres du mercenaire.

-Erm, je vais prendre des pâtes. N’importe lesquelles, tant que vous ne mettez pas de bolognaise. Je déteste la bolognaise.

Shi insista longuement sur la fin de sa phrase, afin de faire comprendre à l’employé à quel point il avait la bolognaise en horreur. Réalisant dans un éclat de lucidité quelle importance il attachait à un détail si futile, il se concentra de nouveau sur son interlocutrice.
Maintenant qu’il se hasardait à l’observer, il remarquait bien des détails qui avaient pu lui échapper dans la brutalité du combat. Un en particulier : ses yeux. D’un bel éclat ambré, ils gardaient toute leur couleur, même après de nombreux verres.
Bien que Shi ne ressente aucune attraction pour l’alchimiste, il devait bien avouer que ce point de détail la rendait toute à fait charmante. Si elle n’avait pas été aussi hautaine, il aurait très bien pu avoir un faible pour elle. Avant qu’il ne commence à baver sur ses couverts, une vive douleur dans le bas du dos le rappela à la réalité.

-Ouch, j’ai quand même morflé, tout à l’heure.


Shi se massa vigoureusement les épaules.

-Et toi, tu t’en remets bien ?


_________________

Aliénore Delle Battaglia
Mage de Blue PegasusMage de Blue Pegasus

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 30/11/2015
Âge : 22
Magie / Malédiction / CS : Rankinjutsu - Alchimie

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.900
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérante
MessageSujet: Re: « De l’adversaire au camarade ? » [Shi Tami - Aliénore Delle Battaglia]   Ven 25 Nov - 23:41
Contre toute attente, la raison pour laquelle monsieur Shi levait son verre provoqua un léger sourire d’amusement chez l’Alchimiste. Il faut dire qu’il avait raison sur le côté miteux des salles communes de l’auberge. Mais la jeune femme, qui avait l’habitude de venir ici, y venait surtout pour les chambres qui étaient très sympathiques et surtout, avait des salles d’eau en complètes rupture avec l’état général du bar.

Enfin, monsieur Shi, bien qu’étant une compagnie de plus en plus agréable, surement à cause du rhum même si la pégase soupçonnait intérieurement qu’elle commençait à apprécier l’ironie et le cynisme du personnage, ne risquait normalement pas de s’aventurer dans les chambres de cette auberges.


« Ne soyez pas si superficiel monsieur Shi. Juger un nid à son apparence peut parfois priver le potentiel locataire d’une bonne surprise. »

Mademoiselle Delle Battaglia sourit de nouveau, de façon tout aussi légère que précédemment avant de rejoindre, d’un pas quelque peu fatigué, la table où s’était assis monsieur Shi.

Ce qui était particulièrement amusant pour la jeune femme, qui prenait place en face du jeune homme de la façon dont le voudrait son rang social, c’était que monsieur Shi et elle ne cessaient de vouloir mener la danse. Elle proposait, il reprenait la main en imposant sa façon de faire avant de lui-même proposer. Ô oui il y avait là le jeu normal de la conversation, de l’échange et de toute évidence de la volonté de ne pas laisser la conversation mourir.
Mais pour quelqu’un ayant plutôt l’habitude que sa froideur ; signe pour autrui d’un comportement hautain alors qu’il ne s’agissait que du caractère de la jeune femme ; fasse fuir, exaspère ou décourage, l’autonomie de monsieur Shi, qui n’avait pas l’air de vouloir partir ou bien d’être ennuyé, était une sorte de fraîcheur et elle se prenait au jeu. Etait-ce du fait de l’alcool ou de la compagnie ? Même son for intérieur ne savait plus.

Aliénore se tenait droite en face de monsieur Shi, regardant l’ardoise derrière lui pour s’enquérir de ce que les cuisines de l’auberge proposaient, quand elle remarqua le sourire du jeune homme. Au début, elle le prit pour elle et commença à froncer les sourcils. Mais entendant les pas lourds du barman, elle tourna la tête et compris le pourquoi d’un tel faciès. Elle leva un sourcil et revint à sa position initiale dans laquelle elle commanda une suggestion du chef sans sauce. Elle avait une ligne à tenir tout de même.


« Pas besoin de vous inquiéter, il a beau être vieux et bedonnant, il a une bonne mémoire. »

La jeune femme s’accouda à la table en regardant monsieur Shi et alors qu’elle voulait engager la conversation sur un nouveau sujet, elle sentit que le regard du jeune homme devenait plus perçant. Au début, elle ne manifestait aucun problème, mais à force qu’il insiste, qu’il scrute chaque parcelles de ses yeux particulièrement, elle finit par fuir ce regard, à sentir de la gêne et à agir comme n’importe quelle femme le ferait face à un interlocuteur qui regarde un peu trop.

Elle gardait le visage face à celui de monsieur Shi, mais ses yeux fuyaient toujours et s’aventurer de temps à autre à vérifier s’il la regardait toujours. Machinalement, la main où se trouvaient ses identifications et la marque de sa guilde venait jouer avec sa mèche de cheveux. Elle restait cependant silencieuse, ne savant pas trop quoi faire, peut-être par peur de mettre de travers monsieur Shi ?

Néanmoins, ce regard devenant trop pesant, elle voulut s’enquérir de la raison de celui-ci. Elle fut cependant prise de vitesse par monsieur Shi.


« Ca va aller ? Si tu as besoin de quelque chose en particulier pour ton dos dit le moi, peut-être que j’ai ce qu’il faut et… »

Aliénore se tue d’un coup. Elle venait de se rendre compte qu’elle avait tutoyé monsieur Shi. Elle détourna le visage gênée par ce qu’elle jugeait comme une erreur qui la gênait avant de revenir vers lui avec une contrefaçon de son visage habituel.

« Désolée… je me suis emportée. Mais si vous voulez j’ai peut-être ce qu’il vous faut. ET ne vous inquiétez pas pour moi, j’ai l’habitude et je m’en remettrai. Mais c’est gentils de demander. »

La jeune femme esquissa un début de sourire bien plus naturel que tous ceux qui avait précédé.

Puis lui vint deux idées.
D’abord, héler le barman pour qu’il amène une bouteille de vin lors du repas. Un repas sans vin n’était pas un bon repas.
Ensuite, elle se leva et se mit dans le dos de Shi pour voir là où il avait mal. Elle posa doucement ses mains sur la musculature du jeune homme comme pour prendre le relais dans le massage. Ses mains déscendirent lentement dans le dos de monsieur Shi avant que l’une d’entre elle n’appuye à l’endroit où une des échardes de la porte s’était plantée lors du combat.


« Oh pardon… Aliénore se pencha pour parler dans le creux de l’oreille de monsieur Shi. Pas étonnant que vous ayez morflé avec un dos aussi volumineux. Même dans une corrida l'animal serait plus difficile à toucher. »




Shi Tami
Modo / Mercenaire SolitaireModo / Mercenaire Solitaire

avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 12/07/2016
Âge : 17
Magie / Malédiction / CS : Berserker

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.355
Statut: Mercenaire de Rang A
Renommée : Mercenaire Itinérant
MessageSujet: Re: « De l’adversaire au camarade ? » [Shi Tami - Aliénore Delle Battaglia]   Dim 27 Nov - 11:39

DE L'ADVERSAIRE AU CAMARADE?
Aliénore & Shi
L’alcool aidant, il semblait que la jeune femme face à lui descendait peu à peu du piédestal imaginaire sur lequel elle était perchée, afin de venir faire la conversation aux simples mortels, tels que Shi. Ce dernier se rendit bien compte qu’un tel regard était déplacé, et bien que celui-ci n’ait pas duré très longtemps, il avait amplement suffit pour qu’Aliénore le remarque.
Peut-être était-ce la gêne, à ce moment, ou peut-être s’était-elle finalement décidée à le traiter tel un égal, mais elle le tutoya. Elle semblait la première surprise, se taisant brusquement avant de tenter de retrouver un visage de marbre. Ce n’était pas cela, cependant, qui allait empêcher le mercenaire de la tutoyer. Et si cela la dérangeait, il l’attendait de pied ferme pour un match retour.

Elle reprit la parole. Shi, de son côté, s’interrogea lorsqu’elle affirma « avoir l’habitude ». Ainsi, elle était vraiment coutumière de ce genre d’affrontement ? Pour peu que cela s’avère vrai, elle remontait peu à peu dans son estime. Pour sa part, il était plus habitué à nettoyer la petite vermine qui empoisonnait la vie des habitants de Crocus, aussi s’était-il rarement retrouvé dans un si piteux état.

-Oh, non, ne t’inquiète pas, je récupèrerai rapidement.


Mais Aliénore ne semblait pas s’inquiéter. Au contraire, elle semblait même très sûre de ce qu’elle voulait. Elle s’approcha, avec une outrageante assurance -diamétralement opposée à son comportement habituel- avant de se mettre à lui parler. Devinant la teneur des propos, et alors que la jeune femme appuyait involontairement sur une estafilade encore douloureuse, Shi s’écarta vivement, sans même chercher à entendre la fin de sa phrase.
Ses joues s’empourprèrent d’un mélange de colère et de gêne alors qu’il se rasseyait, hors de portée de l’alchimiste.
Loin de lui l’idée de refuser les avances d’une jolie femme, mais Aliénore se montrait trop brusque, et presque caricaturale, lorsqu’elle quittait son rôle habituel. De plus, il la considérait plus comme une adversaire potentielle, comme une combattante, que comme une simple jeune femme avec laquelle il aurait flirté quelques temps pour se divertir.
Ainsi, il avait pour la jeune femme le même respect que pour tous les autres guerriers qui partageait son mode de vie, et, comme disait un dicton séculaire, cristallisation de la sagesse des sages à travers les siècles, « No zob in job ».

-Merci, Aliénore, mais ça ira, je vais très bien.


Providentielle distraction, le serveur vint leur remettre la bouteille de vin. Reprenant contenance, et arborant maintenant un air presque renfrogné, Shi s’empara de la bouteille, avant de servir lui-même deux verres. Il n’y connaissait pas grand-chose en vin. Son père adoptif, bien que bon vivant, préférait amplement faire passer une bouteille de piquette sous sa bure que de profiter d’un grand cru à sa juste valeur.
Cependant, au fil de ses missions pour des particuliers, Shi avait acquis quelques manières, aussi s’attacha-t-il à servir correctement la jeune femme.
Quelques instants plutôt, c’était lui qui voulait la dérider, et les rôles s’étaient inversés bien trop rapidement à son gout. Il était vrai qu’il ne souhaitait pas que la conversation stagne, mais il ne comptait aucunement concrétiser quoi que ce soit avec la jeune femme.

-C’est étrange, qu’ils servent un aussi bon vin, dans un trou aussi pitoyable. Dis-moi, tu comptes reprendre la route bientôt ?



_________________

Aliénore Delle Battaglia
Mage de Blue PegasusMage de Blue Pegasus

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 30/11/2015
Âge : 22
Magie / Malédiction / CS : Rankinjutsu - Alchimie

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.900
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérante
MessageSujet: Re: « De l’adversaire au camarade ? » [Shi Tami - Aliénore Delle Battaglia]   Lun 19 Déc - 0:38
Mademoiselle Aliénore, pensant monsieur Shi plus joueur, s’attendait à ce qu’il entre davantage dans son jeu de provocation constante. Le jeune homme ne semblait en effet pas étranger à l’idée de titiller ses interlocuteurs. Cependant, le voir se dégager de ses mains et se rasseoir hors de porter de celles-ci lui arracha un haussement de sourcil. Pourquoi diable fuyait-il ?

Un détail attira son attention pendant la fuite en avant du jeune homme : les joues de monsieur Shi s’étaient empourprées ou elle avait rêvé ? Oui, il avait rougis le bougre ! Non pas que la couleur ne lui plaise pas, loin de la même vu qu’elle la portait en permanence. Mais cela signifierait-il que le combattant avait un problème avec la présence féminine ? Ou bien était-elle allée un peu trop vite, brusquant ainsi monsieur Shi et le mettant mal à l’aise ? Intérieurement, elle ne put s’empêcher de se demander s’il n’avait jamais… impossible ! Impossible ! Un homme avec un tel gabarit devait faire tomber les femmes comme des fruits murs. Impensable donc qu’il n’ait jamais pu…

La jeune femme resta un instant là où elle était, regardant Shi de toute sa hauteur, son sourcil toujours légèrement soulevé. Elle porta ses mains à sa ceinture avant de se diriger vers sa première chaise, bien plus proche de la nouvelle place de Shi que l’ancienne qui lui faisait face. Elle croisa les bras, mettant involontairement sa poitrine en valeur, notamment à cause des bandages qui donnaient déjà un effet push-up. Ses jambes suivirent dans le croisement. Cette position, même un fou savait qu’elle montrait que la jeune femme n’avait pas forcément bien pris la réaction de monsieur Shi, sans pour autant assurer au spectateur qu’elle lui en voulait.

Mademoiselle Delle Battaglia ne savait elle-même pas vraiment quoi penser… Etait-elle vexée parce qu’elle s’était faite rejetée comme ça alors qu’elle pensait pouvoir être moins froide qu’à son habitude avec monsieur Shi, ou bien s’en voulait-elle d’avoir justement était trop familière avec lui ?
En temps normal elle n’aurait jamais fait ça. Elle aurait laissé monsieur Shi avec sa douleur et n’aurait pas cherché à le titiller de cette façon. Toutefois, le fait qu’ils aient partagé un combat avec lui lui donnait un petit espoir qu’elle puisse être un peu moins cette Aliénore de tous les jours… même pour un soir. Elle avait cette première impression qu’elle pourrait agir comme cette Aliénore qu’elle ne laissait sortir de sa cage qu’en de rares occasions et aux dépends de celle qui dominait presque sans partage toutes ses actions depuis qu’elle était entrée véritablement dans la famille Delle Battaglia.
Pourtant, Il devait en être autrement et elle avait cette sensation que la réalité l’avait durement rappelée à l’ordre : elle n’avait pas le droit de de libérer cette Aliénore plus naturelle pour détrôner même un instant l’alchimiste.

La jeune femme lâcha un soupir avant d’être tirée de sa réflexion par la question de monsieur Shi. Elle le regarda un instant, son visage sévère avait fait son retour, mais son regard était toujours aussi expressif et montrait bien qu’elle n’avait qu’écoutée qu’à moitié et surtout qu’elle était surprise.
L’instant d’après, son visage était toujours tourné vers celui de monsieur Shi mais ses yeux regardaient la table où son verre était servi, là elle comprit la teneur complète du propos de celui qui devait l’accompagner pendant son dîner.


« Oh, le vin ? Oui il est très bon ici… pour tous vous dire, je connais cette auberge, mais je ne connais pas du tout leur approvisionnement. La seule chose que je sais c’est qu’ils ont une très bonne cave avec des vins parfois d’exception qui passe par Hargeon pour avoir croisé les caravanes amenant leur vin ici à Crocus. Aliénore prit son verre et trempa ses lèvres doucement, juste pour avoir le goût et l’odeur avant d’écarter le verre de sa bouche. Surement le vestige d’une gloire passée, comme pour leur cuisinier. »

Mademoiselle Delle Battaglia bu une gorgée et se retint de finir le verre pour le déposer sur la table et regarder monsieur Shi.

« J’ai l’impression de passer mon temps à m’excuser… mais désolée pour ce qui s’est produit tout à l’heure. Je pensais juste… comme nous avions combattu ensemble que nous étions comme… enfin excusez-moi, c’était déplacé. »

Aliénore se servit un verre de vin et le tendit verre Shi, en signe de « réconciliation » en somme et ce juste avant que le barman n’arrive avec les assiettes des eux jeunes gens, et dedans exactement ce que voulaient les deux mages. L’Alchimiste posa son verre et remercia le barman avant de commencer à manger.

« Sinon, pour votre question, oui et non. Je comptais rester au moins jusqu’à demain histoire de récupérer un peu et profiter de Crocus, notamment ce soir, avant de retourner à Blue Pegasus histoire d’aller faire une mission pour éviter de trop pomper sur mon compte en banque. Sinon vous, vous partez bientôt ? Et par la même occasion, que comptez-vous faire après ce dîner ? »
Shi Tami
Modo / Mercenaire SolitaireModo / Mercenaire Solitaire

avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 12/07/2016
Âge : 17
Magie / Malédiction / CS : Berserker

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.355
Statut: Mercenaire de Rang A
Renommée : Mercenaire Itinérant
MessageSujet: Re: « De l’adversaire au camarade ? » [Shi Tami - Aliénore Delle Battaglia]   Lun 7 Aoû - 20:44

De l'adversaire au camarade?
With Aliénore
Si Aliénore savait se montrer chaleureuse, sitôt qu’elle eut repris contenance, son côté acerbe reprit le dessus, et elle se fendit d’une remarque caustique à souhait sur la cuisine servie. Shi, de son côté, pouffa.

« Oh, arrêtez, ça a l’air bon, tout de même. Si vous saviez ce que l’on endure loin de la capitale... Je suis à peine capable de distinguer les saveurs, à force de bouillies immondes.

Il reprit cependant un peu son sérieux alors que la jeune femme continuait de lui parler.

« Écoute, il n’y a pas de souci. C’est juste que… Je ne compte pas mélanger le travail et le reste, ce genre de trucs n’apporte que des embrouilles. Par contre, tu t’es montrée une adversaire formidable. Ça faisait bien longtemps que je n’avais pas été ainsi mis en difficulté. »

Finalement, leurs assiettes arrivèrent. Shi eut la bonne surprise de découvrir dans son assiette une sauce au bleu relativement savoureuse. Comme il l’avait prévu, le repas avait beau être de piètre qualité selon les standards d’Aliénore, c’était pour le mercenaire une agréable surprise que de se voir servir quelque chose de bien meilleur que les plats immondes servis dans les auberges-relais et les wagons bar des trains.
Plus il y pensait, et plus Crocus lui faisait de l’œil. Il avait pris ses aises, ici, et l’ambiance de la ville lui plaisait fort. Beaucoup d’itinérants préféraient à la capitale le charme rustique de villes comme Magnolia ou Hargeon, mais lui s’accommodait plus facilement à ce fourmillement. Son travail chez Myrcella lui plaisait –et comment, au vu de sa rémunération- mais son manoir était assez isolé, et le moins que l’on puisse dire, c’est que la jeune femme n’avait pas été des plus actives dernièrement. Lui non plus, à vrai dire. Se complaisant dans son nouveau travail douillet, cela faisait quasiment six mois qu’il n’avait pas été productif et qu’il ne s’était entraîné, ni n’avait combattu.

« Eh bien, disons que je ne suis pas vraiment du genre à planifier mes soirées à l’avance. À la base, je n’étais même pas venu ici pour dîner, simplement boire un bon coup. »

C’était un euphémisme.

« Mais non, je ne sais pas quoi faire après. À vrai dire, je ne pensais pas que je tiendrai encore debout à cette heure-ci. Crocus est vraiment une grande ville, mais je n’en connais rien, ça me désole, d’ailleurs. Tu connais de bonnes adresses dans le coin, toi ? »

Le tutoiement était venu tout naturellement, au fil de la discussion. Le jeune mercenaire peinait à trouver un juste milieu entre la froideur naturelle de son adversaire et la familiarité qui le dérangeait, lui.
Aliénore semblait de bonne foi, et elle se montrait plutôt amicale à son égard. S’attirer les faveurs d’une combattante de ce niveau, voire s’en faire une alliée –et une amie- était une perspective qui réjouissait largement Shi.



_________________

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: « De l’adversaire au camarade ? » [Shi Tami - Aliénore Delle Battaglia]   

« De l’adversaire au camarade ? » [Shi Tami - Aliénore Delle Battaglia]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Centre :: Crocus
-