Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 L'altruiste et le roublard [PV Léonard]

AuteurMessage
Aurore Assno
Mage de Lamia ScaleMage de Lamia Scale

avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 28/03/2016
Âge : 21
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Serei no Mahô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.005
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: L'altruiste et le roublard [PV Léonard]   Lun 26 Sep - 20:48




Une goutte d'eau ? non, une larme. Elle coulait sur la joue de la jeune fille, défigurant son visage par une traînée d'eau salée à moitié séchée, pour venir inéluctablement s'écraser sur le sol, précédant d'autres. Le réceptacle de ces larmes était un visage tordu par une émotion à laquelle il ne faisait pas face régulièrement ; de la douleur ? Autant que la tristesse peut en infliger. Aurore était réduite à un état de dépression depuis déjà quelques jours jusqu'à ce que son chagrin éclate. Elle se trouvait au pied de son lit le regard figé en direction de sa peluche, elle ne savait pour quelle raison, mais le souvenir de sa mère refaisait surface ; le désespoir créé par sa disparition, la souffrance morale engendrée par ce meurtre d'une violence bestiale. Elle était toujours convaincue que son esprit était là, près d'elle, qu'après sa mort elle n'ait en rien perdu de l'amour qu'elle ressentait envers ses filles et les accompagnerait pour les protéger. Elle essayait alors de se souvenir de son visage, de créer une image mentale, mais malgré la période de seulement deux ans, ses souvenirs se brouillaient et tout ce qu'elle pouvait se remémorer avec exactitude était sa voix ; elle parvenait à s'en souvenir vivement et s'y accrocha pour se replonger dans ses bons souvenirs créés avec sa mère.

Elle resta enfermée seule dans sa chambre cette journée la, cogitant ; elle n'avait pas l'intention de se laisser abattre, elle s'était fait une promesse et elle avait déjà accompli tellement. Peut-être que l'éloignement de sa famille avait permis au doute de refaire surface, si c'était le cas la solution était assez simple ; elle irait rendre visite à sa sœur à Hargeon !

Elle avait prit la décision impulsivement, mais cela lui semblait la bonne solution et ça ne pourrait pas lui faire de mal. Elle était donc partie dès le lendemain, à l'aube, elle avait rapidement rempli une valise et prit la route. Elle avait également choisit sa tenue avec soins ; une robe bleue marine qui était bouffante sous la ceinture accordée avec des chaussures à talons noires, son chapeau melon dans le même ton que sa robe et pour finir le tout son ombrelle noire. Sa peluche était toujours sous son bras et elle la serrait plus tendrement qu'à l'accoutumée. Le voyage avait été assez rapide et elle était allée directement dans une auberge déposer ses bagages et pouvoir se balader dans la rue avant d'aller frapper à la porte de sa grande sœur.

Les rues ne semblaient pas avoir fortement changées depuis son départ, elle reconnaissait plusieurs endroits et cela lui procura une certaine joie, elle commença alors à batifoler en ville jouissant d'une légère euphorie. Un événement vint cependant interrompre sa balade thérapeutique ; des cris d'agitations venaient de se faire entendre. Ils provenaient d'une boutique d'animalerie à deux pas de la jeune fille, d'après certaines voix qui sortirent du lot elle comprit qu'un vol venait d'avoir lieu. Ni une ni deux, elle venait de franchir le pas de la porte décidée à mettre ses talents à contribution, elle déposa alors son ombrelle à côté de l'entrée et tenant toujours sa peluche se dirigea vers la personne la plus proche. Elle ne s'attarda pas longtemps sur son physique, elle remarque juste ses cheveux d'une couleur blanche, il semblait un peu secoué par ce qui était en train de se dérouler et Aurore sentait qu'il était son devoir de lui porter secours ! Elle rassembla alors tout son courage et tenta de paraître la plus sereine possible en lui adressant la parole :

Aurore : Bonjour, vous allez bien ? Qu'est-ce qu'il vient de se passer ?



Dernière édition par Aurore Assno le Dim 15 Jan - 9:58, édité 2 fois
Léonard Raziel Albae
Mage de Silent NightMage de Silent Night

avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 08/08/2016
Âge : 23
Guilde : Silent Night
Magie / Malédiction / CS : White Dragon Slayer (1er G)

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.850
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: L'altruiste et le roublard [PV Léonard]   Mar 27 Sep - 20:23
Aurore : Bonjour, vous allez bien ? Qu'est-ce qu'il vient de se passer ?

Putain, comment j'en étais arrivé là ? Il y avait un sacré bordel dans l'animalerie. J'étais le cul par terre avec un poisson sur la tête et un bocal à moitié vide à contempler la scène. D'ailleurs, ce fumier de poisson commença à tomber dans le récipient et me nargua en faisant des petits ronds dans son nouveau nid. Devant moi, la grande pièce, que dis-je, l'énorme salle était totalement bouleversée. Il y avait des cages renversées, de la paille, des copeaux de la nourriture et même de l'eau dans toute la pièce. Les habitants de cette véritable arche gambadaient ci et là, heureux de leurs nouvelles libertés. Par moment, il y en avait même qui se faisait la malle. De chaque côté, il y avait deux inconnus qui avaient subi la même péripétie que moi. L'un qui riait aux larmes et l'autre un peu plus affolé. En même temps, avec une sorte de serpent sur les genoux, quand on n'y est pas habitué, cela peut surprendre.

Alors, comment ça avait commencé cette histoire ? Comme toutes mes histoires, je cherchais à être tranquille et pourtant…

J'étais arrivé un peu par hasard dans cette petite ville. L'avantage d'être un voleur, qui plus est un mage noir, c'est de pouvoir aller où bon lui semble. Et l'aire marin ne me déplaisait pas, tant que je n'avais pas besoin de mettre les pieds sur une barque.

Bref, je déambulais dans l'artère principale de la ville vers le nord, là où il y avait les quelques boutiques, dont l'une m'interpella. La boutique animalière ! J'ai souvent l'air détaché, mais je dois avouer que de regarder les animaux à une tendance à me détendre. Alors, quitte à être là, autant en profiter.

C'est pour cette raison que je suis entré dans cette animalerie. Et là, c'était assez grandiose ! Autant la ville ne cassait pas trois pattes à un canard, autant le responsable de l'échoppe savait y faire pour vendre du rêve. Il y avait une multitude de bestiole plus ou moins étrange. Des reptiles, des moucons, chiens, chats, oiseaux, rongeurs même des poissons ! Le tout parfaitement théâtralisé pour rendre l'atmosphère agréable et vendeur ! Et surtout, pas une odeur désagréable, ça c'était le point positif pour mes narines sensibles.

J'ai surtout été attiré par une vive lumière dans le fond de la boutique, ce genre de lumière qui attire le dragon lumineux que je suis. Devant moi, dans l'une des batteries d'aquarium il y avait un poisson qui brillait d'une façon peu commune. Il était seul dans son espace liquide, il faisait une bonne quarantaine de centimètres et il devait bien peser un bon kilo bien tassé. C'est à ce moment où mon ventre grogna comme pour sonner l'heure du déjeuner. A quinze heures c'était bien passé, mais je ne m'attardais pas vraiment sur ce genre de détail. En revanche, l'idée d'un poisson grillé à l'essence de lumière me faisait baver d'envie.

Alors, ce qui devait être fait a été fait. En regardant à droite et à gauche, rapidement, j'ai attrapé l'animal à une main pour mieux la saisir avec la deuxième. Mais l'imprévu fit que le poisson était très visqueux. Il me glissa des mains.

La suite a été assez simple, mais dévastatrice. En voulant garder mon futur repas, j'ai commencé à « glisser » sur le côté et à bousculer un couple qui eux-mêmes bousculèrent d'autres personnes. Le poisson ne voulait toujours pas se laisser faire. Il continua sa danse en rebondissant sur le sol de façon aléatoire et en se cognant contre des cages et d'autres objets. C'est là que la cohue commença vraiment, car après, je continuais à bousculer des gens qui eux-mêmes en bousculaient d'autre et la panique commença quand les animaux s'y sont mis.

Bref on en arrive à notre tableau de départ, lorsque la jeune femme est entrée pour demander ce qu'il s'était passé ! Mais, c'était qui déjà pour commencer ? Je n'avais pas envie de répondre, mais si je pouvais m'éclipser tranquillement grâce à elle…

Je me suis relevé, un peu abasourdis par ce qui s'était passé et j'ai profité du rire implacable et accusateur d'une des deux personnes pour me décharger.

- Oh bonjour jeune dame, pouvez-vous nous aider ? Je n'ai pas compris ce qu'il s'était passé. J'étais en train de choisir un animal pour mon neveu et je suis me suis retrouvé par terre d'un seul coup ! Incroyable non ?

- Mais ? Pourquoi riez-vous monsieur ?


J'ai fait mine de regarder ma montre et…

- Oh mon dieu ! Je suis très en retard ! Je dois y aller !

J'ai pris le pas vers la sortie en passant juste à côté de cette altruiste inconnue.
Aurore Assno
Mage de Lamia ScaleMage de Lamia Scale

avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 28/03/2016
Âge : 21
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Serei no Mahô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.005
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: L'altruiste et le roublard [PV Léonard]   Sam 1 Oct - 13:32





Arrivée à l'intérieur du magasin elle réalisait plus facilement la pagaille qui y régnait. Déjà ce qui semblait être une petite boutique sombre tenue par une sorte de collectionneur ou zélote d'animaux exotiques se trouvait en réalité être une très grande boutique, ou du moins l'était. Ce qui se trouvait devant les yeux d'Aurore s'apparentait plus à une jungle sauvage comme on peut en trouver sur l'île d'Hispalie, ce qui lui fit penser qu'elle devrait organiser une grande visite de toutes ces îles qu'elle n'a jamais eu l'occasion de visiter elle pourrait prendre un bateau et passer d'île en île elle pourrait y voir des tas de choses extraordinaires ... mais pour l'instant Hargeon ! Les animaux étaient redevenus à l'état sauvage, les humains qui étaient civilisés l'instant d'avant ne se différenciaient d'ailleurs plus réellement des animaux ; ils avaient perdu tout civisme et se marchaient les uns sur les autres ou se bousculaient et quand ils ne se percutaient pas ils échangeaient des cris de colère. Aurore regardait ce spectacle avec beaucoup de stupeur, ou de la surprise ? elle commençait réellement à se demander ce qu'il venait de se passer.

Léonard : Oh bonjour jeune dame, pouvez-vous nous aider ? Je n'ai pas compris ce qu'il s'était passé. J'étais en train de choisir un animal pour mon neveu et je suis me suis retrouvé par terre d'un seul coup ! Incroyable non ?

Le jeune homme qu'elle avait interpellé lui avait répondu, l'arrachant à sa consternation. Elle en profita pour l'examiner d'un peu plus près. Il avait l'air assez paniqué, elle le comprenait facilement, un innocent civil comme lui a dû être soumis à un stress important, la jeune fille n'était pas tout à fait rassurée elle-même. Elle l'assista un peu pour l'aider à se relever, le pauvre s'était retrouvé bousculé sur le sol, les gens ne respectaient-ils donc plus rien ?! Un homme commença même à rire.

Léonard : Mais ? Pourquoi riez-vous monsieur ?

Elle se le demanda aussi, il n'y avait rien de drôle dans cette situation, des animaux s'étaient retrouvés hors des cages et pourraient blessé quelqu'un.

Léonard : Oh mon dieu ! Je suis très en retard ! Je dois y aller !

Elle commençait à s'énerver un peu, et se décida à intervenir réellement. Elle ignora complètement ce que l'inconnu aux cheveux blancs venait de dire, ou elle n'y prêta pas attention, et elle le saisit par le poignet et le retira vers le centre du magasin vers la personne qui rigolait, les joues un peu rougies par l'adrénaline. Elle fit le plus d'effort possible pour se faire entendre de tous :

Aurore : Ecoutez-moi tous ! Je suis Aurore Assno, mage de Lamia Scale, élève de la grande Lady Doll ! Je vous demande de reprendre votre calme je vais régler personnellement ce problème ! elle se tourna ensuite vers l'homme qui rigolait. Dis-donc monsieur ! Je peux savoir ce qui vous fait rire ?! C'est vous qui avez créé cette pagaille ?! Vous réalisez la dangerosité de la situation ?! Est-ce que vous avez pensé aux enfants qui pourraient mourir, perdre un bras ou pire souffrir d'une mutilation au visage ?! J'imagine que non !

L'homme était beaucoup plus grand qu'elle et il ne semblait pas réalisé ce qui était en train de se produire. Aucune personne sensée ne le pourrait d'ailleurs, Aurore venait de prendre des initiatives et espérait pouvoir régler la situation et remettre les choses en ordre, ça serait sa bonne action et elle n'abandonnerait pas ! Sa motivation qui l'animait était telle que sa timidité générale s'effaçait complètement.


Dernière édition par Aurore Assno le Dim 8 Jan - 16:01, édité 1 fois
Léonard Raziel Albae
Mage de Silent NightMage de Silent Night

avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 08/08/2016
Âge : 23
Guilde : Silent Night
Magie / Malédiction / CS : White Dragon Slayer (1er G)

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.850
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: L'altruiste et le roublard [PV Léonard]   Lun 10 Oct - 18:26
C'est moi où j'avais le chic pour attirer des mages officiels ? Depuis quelques temps c'était le cas en tout cas. J'avais juste envie de me barrer tranquillement et cette nana avait contre carré mes plans seulement en m'attrapant par la main et en m'emmenant vers l'autre débile qui s'égosillait de rire. Pourquoi moi et pas juste lui ? Il semblait qu'elle voulait prendre les choses en mains. Bah qu'elle le fasse toute seule.

L'homme riait toujours autant sans pouvoir s'arrêter et il n'arrivait pas réellement à s'arrêter. La femme réagissa en revanche.

- Aidez-moi, j'ai peur…

Elle avait toujours la bestiole sur ses genoux qui semblaient apprécier l'humidité chaude de l'endroit bien douillet. Je n'allais pas faire un dessin, mais la peur avait eu raison d'elle et dans ce genre de situation, il y en a qui n'arrivent pas à se retenir, hélas.

Autant ne pas faire grand-chose non plus… En même temps, ce n'était pas mon problème.

- Alors, je ne sais pas pour vous, mais moi je ne touche pas à ces trucs. C'est trop… Répugnant. Je vous laisse vous en charger.

Je me disais qu'elle n'allait pas me lâcher pour autant. Alors, pendant ce moment de pseudo accalmies, j'ai tenté de détourner le problème une nouvelle fois en questionnant l'homme.

- J'ai bien cru vous voir faire un truc louche vous ! Vous n'allez pas vous en tirer comme ça ! Il y a un mage officiel et elle fera régner la loi !

Ce qu'il ne faut pas dire… ma faim n'était pas passé pour autant et l'idée d'un poisson cuit me triturait encore l'esprit. Et je ne pouvais pas assouvir ma faim devant eux.

- Bon je récupère mon poisson et j'y vais ! Je vais aller voir les autorités compétentes pour qu'elle vous aide jeune dame.

Ramasser la bête, ok, le mettre dans un bocal, ok aussi. C'est la suite qui allait devenir moins sympa. Comme pour communiquer, le poisson commença à faire des bruits étranges en claquant la surface de l'eau et en brillant d'une manière très répétitive. On entendit un souffle puissant soulever une couverture. En dessous ? Un moucon qui nous regardait d'une façon peu amicale. J'ai posé mes yeux sur mon repas et en le fixant, j'ai cru le voir me faire un sourire sadique. Une impression ? Pas si sûr, car la boule de laine gratta le sol à deux reprises avant de foncer sur nous.
Aurore Assno
Mage de Lamia ScaleMage de Lamia Scale

avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 28/03/2016
Âge : 21
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Serei no Mahô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.005
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: L'altruiste et le roublard [PV Léonard]   Sam 22 Oct - 22:05




Elle devait faire un point sur la situation ; le chaos régnait toujours autour d’elle et l’homme qu’elle était en train d’interroger ne semblait pas pressé de lui donner une explication, au contraire il continuait de rire aux éclats. Il riait sans s’arrêter, ni même prendre conscience d’Aurore, c’était lui manquer de respect et ça devenait très difficile à supporter ; elle ressemblait certes à une jeune fille, mais elle ne souhaitait pas être traitée de la sorte.

- Aidez-moi, j'ai peur…

Une femme venait d’appeler à l’aide ! Elle n’avait même pas le temps de régler la situation avec l’hilare qu’elle se précipita en direction de la dame en détresse. Elle était assise sur le sol et était complètement paniquée, le teint blafard, les mains qui tremblent, un poisson visqueux trônait sur ses genoux. Même pour la mage cette proximité relative de l’animal à écailles était déjà difficilement supportable, elle ne pouvait pas imaginer ce que ressentait cette pauvre victime. Elle s’accrochait toujours au poignet de l’inconnu aux cheveux blancs, dont elle n’avait toujours pas demandé le prénom, mais elle semblait avoir plus urgent à faire. Cheveux blancs était dégoûté par le poisson tout autant qu’Aurore et le fait que l’innocente jeune femme soulage ses intestins sur le sol n’arrangea rien à la situation. Toujours motivée par un désir de faire ce qu’une bonne personne ferait elle passa à l’action ; elle attrapa des gants en caoutchouc et attrapa le poisson d’un geste vif plus précis que d’ordinaire, elle s’en félicita d’ailleurs intérieurement, puis le relâcha, ou lança selon les interprétations, dans un aquarium. Impressionnée par ce qui semblait être un mouvement d’une adresse prodigieuse, mais qui n’était en réalité qu’une maladresse heureuse, son moral augmenta encore. Elle se dégagea de sa robe en un éclair, ne la laissant recouverte plus que d’une tenue noire légèrement bouffante, et bondit à sa valise pour en sortir un pantalon et une petite serviette.

Elle courut alors vers la victime du poisson pour lui offrir ce change et ce drap pour qu’elle puisse sauver ce qu’il restait de son honneur. Elle fit ensuite un geste qu’elle s’était interdit de faire plus d’une fois par semaine ; attacher ses cheveux en queue de cheval avec un élastique, puis toujours équipée de ses gants elle courut encore pour s’emparer d’un saut d’eau et d’une serpillière, elle était possédée, poussant les gens pour aller de droite à gauche, tout en s’excusant bien sûr. Elle était alors accroupie sur le sol jouant de l’huile de coude, elle n’avait même pas réalisé qu’elle avait abandonné une autre de ses victimes, l’angoisse.

Elle fut rassurée de le voir à quelques pas d’elle. Il était retourné vers l’homme louche pour l’interroger et lui rappeler qu’un mage était là pour faire régner l’ordre. Son ego se gonflait encore et pour montrer qu’elle n’avait pas oublié son suspect et ses responsabilités elle agita ce qu’elle tenait en mains en lançant des menaces à peine compréhensible ainsi que de l’eau salle par la même occasion. Elle finissait de frotter le sol et semblait s’être servi de son corps à la vue de son apparence ; ses cheveux en pétard et ses genoux marqués de taches d’eau, mais elle continua de se motiver en se marmonnant à elle-même la responsabilité qu’elle s’était donné. En entendant d’ailleurs cheveux blancs proposer d’aller chercher es autorités elle sursauta ; pourquoi aurait-on besoin d’eux ?! elle s’en sortait très bien ! Elle bondit dans leur direction et repris le bras de sa victime et recommença à agiter ses mains caoutchoutées sous le nez du suspect numéro un. Elle eut d’ailleurs une idée ; ce magasin devrait avoir une caméra pour se protéger des vols et on pourrait comprendre l’origine du désastre.

Aurore : Pensez pas vous en tirer aussi facilement ! reprenait-elle en regardant le type louche, puis vers le propriétaire, Vous avez pas une caméra qu’on puisse tirer cette histoire au clair ?

Elle relâchait de nouveau cheveux blancs, mais lui adressa cette fois la parole.

Aurore : Ne vous inquiétez pas, je suis là et je vous laisserais pas tomber.

Elle essayait toujours de paraître le plus rassurante possible, mais l’état chaotique du magasin avait déteint sur elle, d’ordinaire si bien habillée. Elle ne remarqua même pas un moucon qui était sorti probablement d’une cage et leur fonça dessus, malheureusement pour lui Aurore avait très bien nettoyé le sol et ses petits sabots ne manquèrent pas de glisser sur le sol humide et transformer la boule de laine en ce que certains pourraient comparer à une épreuve de pétanque sur glace. L’animal finit sa course dans une autre cage qui, sous le choc retomba l’ouverture face contre le sol, scellant la boite en même temps que ses désirs de liberté.

Léonard Raziel Albae
Mage de Silent NightMage de Silent Night

avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 08/08/2016
Âge : 23
Guilde : Silent Night
Magie / Malédiction / CS : White Dragon Slayer (1er G)

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.850
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: L'altruiste et le roublard [PV Léonard]   Dim 6 Nov - 10:29
La jeune femme maîtrisait très bien, peut-être trop, la situation. Malgré mes subterfuges pour tenter de partir d'ici. Elle démontrait une obstination qui allait au-delà de ce que j'avais pu imaginer. Son altruisme était incroyable, partager ses vêtements, frotter le sol, m'encourager et j'en passe.

Et la situation qui semblait pire à l'instant où le moucon voulait rendre service à son pote le poiscaille, s'était transformé en gag grâce à elle.

- Merci jeune femme. J'ai vraiment besoin de vous.

Ça c'était pour la forme. Car, la seule manière pour elle de m'aider s'était de me lâcher la grappe. Mais je ne vais pas vous refaire le chapitre sur sa motivation.

De prime abord, j'étais rassuré, car mon repas était encore dans son bocal. Mais, il se mit à briller au moment où la mage avait parlé de regarder une vidéo. Une Vidéo ?!? Il y avait ce genre de dispositif dans ce trou à péquenaud ? Et merde… Là je ne me sentais pas à l'aise. Encore moins lorsque le propriétaire s'en alla chercher ce dispositif. J'avais bien envie d'aller l'arrêter où faire semblant de l'aider, mais au même moment. L'homme rieur s'arrêta pour enfin nous parler, mais avec difficulté

Ah… Ah… Ce n'était pas moi… J'ai juste… Ah…AH… Vu… Ah… oh… Tout le monde… Ah… tomber…

Ouf… Lui non plus n'avait rien vu. Normal après tout. Je ne suis pas un voleur de bas étage. Mais cela ne réglait pas mon autre problème. Le proprio qui lui, commençait à laisser tomber des mots montrant la réussite future de sa recherche. Bref, un autre problème pour moi.

Je m'accrochais encore à mon dîner, je l'imaginais cuire de façon différente rien que pour mon plaisir et afin d'apaiser mon énervement naissant. Mais ce dernier continuait son manège éblouissant et je ne pouvais pas me repaître de ses halos de lumière au risque de me faire découvrir. J'ai posé le récipient et je me suis dirigé vers le maître de boutique en faisant mine de vouloir chercher avec lui.

Nous avons retourné les débris chacun notre tour, comme une chaîne humaine a deux maillons. Au bout d'un certain temps, ma crainte me tomba dessus puisqu'il avait trouvé cette fameuse vidéo lacryma. Il l'a brandit comme un trophée vers moi et la jeune femme. Et comme elle montrait une autorité bien méritée depuis le début, il se dirigea vers elle.

J'ai joué de roublardise en montrant une joie bien fausse et en laissant un de mes pieds s'entrecroiser avec les siens afin qu'il tombe. La chute fut simple, rapide et efficace. Laissant la preuve de mon crime s'envoler. Hélas en direction de la jeune femme, mais l'objet allait tomber au sol et j'espérais se rompre également.
Aurore Assno
Mage de Lamia ScaleMage de Lamia Scale

avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 28/03/2016
Âge : 21
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Serei no Mahô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.005
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: L'altruiste et le roublard [PV Léonard]   Mar 20 Déc - 16:45


Aurore s’était fortement agitée, elle avait réussi à venir en aide à de nombreuses personnes sans penser une seule seconde à ses vêtements elle avait ainsi fait preuve d’un immense dévouement elle pouvait en être fier. Cependant elle n’était pas encore parvenue à résoudre le mystère principal, considérant l’ampleur des dégâts causés la cause ne devait rien avoir de tout à fait banal, il y avait anguille sous roche et elle avait bien l’intention de tirer cette histoire au clair. Elle avait demandé au propriétaire du magasin s’il détenait par hasard une lacryma de sécurité, si elle existait tout pourrait alors prendre forme et le coupable de cette agitation ne pourrait plus se cacher dans la confusion ambiante.

Elle fut heureuse d’entendre qu’une lacryma vision de sécurité existait pendant qu’il la recherchait elle s’occupa de redresser diverses cages et nettoyer le sol, elle trouvait une certaine forme d’apaisement dans cet exercice, une méditation par le nettoyage, ce sentiment global d’accomplissement la rendait heureuse. Quand l’homme retrouva l’objet tant désiré elle sauta de joie sur place et elle était contente de voir que l’homme aux cheveux blancs avait participé aux recherches, il devait avoir été rassuré par l’aura et le charisme qu’elle dégageait. En se dirigeant vers elle l’homme trébucha malencontreusement et la lacryma fut projetée dans les airs, Aurore retenait son souffle, elle tendait les mains et redressait son torse pour tenter de saisir l’objet dans sa chute. Dans sa tentative d’ajustement de trajectoire son dos percuta l’homme-louche-rieur et la jeune fille en équilibre sur un pied percuta le sol, mais aidée par le destin la lacryma choisit le même point qu’Aurore pour venir s’écraser ce qui permit à la jeune fille ou plutôt à son ventre d’amortir la chute de l’objet.

Elle se redressa alors aussitôt en tendant l’objet en l’air et félicitant sa prouesse. Elle se tourna vers l’entrée du magasin d’où la lumière du soleil entrait dans la pièce et lui permettait de mieux voir les détails de l’objet. Elle fut d’abord un peu déconcertée, mais finit par réussir à la faire fonctionner et s’attela donc au visionnage, elle avait rarement utilisé ce genre d’objet, la dernière elle était très jeune et elle nota que la qualité de l’image avait fortement progressé, elle était impressionnée. En poursuivant son visionnage elle parvint au moment de vérité elle suivait les images avait une certaine sérénité, mais ce qu’elle vit lui fit l’effet d’un électrochoc, elle pouvait clairement distinguer le coupable et elle e ne pouvait pas y croire, comment ? pourquoi ? qui ? quand ? les questions fusaient dans son esprit et elle avait du mal à raisonner, ça devait être une personne qui lui ressemblait fortement et portait les mêmes vêtements il n’y avait pas d’explication plus rationnelle. Ses joues devenaient rouges et commençaient à chauffer.

L’homme aux cheveux blancs, l’homme qu’elle avait pris pour une victime, qu’elle avait tenté d’aider, l’origine de ce désordre, le voleur ! elle ne doutait plus c’était lui, il avait profité de sa naïveté et elle allait le lui faire regretter. Le voleur tait toujours dans son dos et n’avait probablement pas pu voir l’état dans lequel elle était, elle se dirigea lentement vers une cage où elle posa l’objet, elle se saisit de son balai se tourna lentement sur elle-même en cherchant la crapule du regard et s’aligna ave lui. Elle respirait fort par le nez et était devenue rouge, elle tendit alors le balai à la verticale dans les airs et se rua ver lui pour lui asséner un coup sur le haut de son crâne.



Dernière édition par Aurore Assno le Lun 16 Jan - 21:29, édité 1 fois
Léonard Raziel Albae
Mage de Silent NightMage de Silent Night

avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 08/08/2016
Âge : 23
Guilde : Silent Night
Magie / Malédiction / CS : White Dragon Slayer (1er G)

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.850
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: L'altruiste et le roublard [PV Léonard]   Mer 4 Jan - 8:17
La scène avait été rapide, claire, nette. La jeune femme avait réussi à récupérer la preuve de mon méfait avec panache. Là, les choses risquaient d'être plus difficiles à justifier. Le mage visionnait à l'entrée de la boutique dévastée la vidéo m'empêchant de sortir. De plus, le propriétaire me remerciait pour mon intervention et mon aide. Quelle ironie. Là encore, cela ne m'aidait pas à me sortir de ce bourbier.

- Mais de rien Monsieur, en revanche, je dois y aller, comprenez-le.

Accompagnant l'homme par une pression dans le dos en direction de la sortie, j'ai insisté pour qu'il engage sa marche afin de me laisser partir.

Mais je n'allais pas fuir sans mon butin. Oh que non. Du coin de l’œil je regardais le poisson qui continuait de me narguer avec ses ronds dans l'eau. Oh oui, l'expression maline du sang froid provoquait le dragon voleur que j'étais. Mon instinct de carnassier montait au fur et à mesure que je m'approchais du bol, véritable prison aquatique pour mon futur repas. J'ai empoigné l'anneau de verre sans que mes doigts ne touchent l'eau. La bête lumineuse s'empressa de fuir vers le fond du bocal sans y trouver une véritable issue.

Ma stase fut rompue lorsque j’entendis le souffle fort, intense et non naturel de la jeune femme. Mon ouïe fut aussi interpellée par la course qu’elle prenait avec un son plus lourd que ce que j’avais pu entendre et qui se rapprochait de moi.

En me retournant, la femme avait un balai en main. Elle était déjà à ma hauteur et l’arme de bois s’abattit sur moi comme un couperet sur la tête d’un condamné. Un craquement retentit et l’arme c’était cassée en deux laissant s’envoler l’une des moitiés qui se planta au sol. J’avais toujours une main sur mon dessert, et l’autre était en l’air, protégeant ma tête, l’avant bras à l’horizontale pour me servir de bouclier naturel. Si je n’avais pas eu mes capacités draconiques, je l’aurais prit directement sur la tête. Mais, je ne souhaitais pas lâcher ma prise et le manège avec ce poisson allait se terminer dans le fond de mon ventre pour lui à coup sûr.

Une main libre et l'autre non, j'ai utilisé celle qui m'avait protégé pour repousser rapidement vers le visage du mage le morceau de balai restant pour la sonner, sans pour autant lui donner un grand mal. La surprise à dut être grande pour elle en voyant mes capacités de combat. Surtout que le corps à corps était mon domaine de prédilection. J'ai profité de ce premier assaut pour faire mine de réitérer cette passe d'arme, mais c'était une feinte pour l'obliger à plisser des yeux, un signe naturel de protection. Pourquoi ? Pour me faufiler d'un pas sur le côté, toujours avec mon bocal dans l'autre main, afin de frapper le coude avec ce dernier afin de lui donner un coup de jus. Vous savez, ce genre de sensation désagréable qui vous ouvre la main et l'engourdis ? Elle avait ainsi lâché prise une première fois.
Une deuxième parade de ma part, j'ai frappé l'arrière de son genou pour la faire plier et l'obliger à utiliser son arme comme d'une vulgaire canne pour se maintenir à peu près stable et ne pas chuter. Pour finir, j'ai profité de ce moment de pur déstabilisation pour attraper son bras libre et le coincer dans le dos. Elle était à genou, le bras bloqué qui remontait au fil de mes envies sadiques. Elle devait comprendre qu'elle n'aurait pas le dessus aussi facilement.

La sortie était derrière moi maintenant. Je n'avais pas envie de faire plus de grabuge, ma seule motivation était encore l'idée de ce futur repas bien mérité.

- Ecoute petite fille. Je ne suis pas du genre violent. Sinon j'aurais pu faire plus de grabuge dès le départ. J'ai l'intention de partir tranquillement, mais si tu souhaites vraiment te débattre, je peux très bien te briser ici et maintenant.

A ces mots, j'ai relevé encore un peu plus la frêle tige qui lui servait de bras. Je voulais lui faire comprendre le sens de mes mots de façon très claire.

J'attendais maintenant sa réaction.

HRP:
 


Dernière édition par Léonard Raziel Albae le Mar 17 Jan - 19:45, édité 1 fois
Aurore Assno
Mage de Lamia ScaleMage de Lamia Scale

avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 28/03/2016
Âge : 21
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Serei no Mahô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.005
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: L'altruiste et le roublard [PV Léonard]   Dim 15 Jan - 14:31


Sa journée avait commencé dans la tristesse et les larmes et maintenant elle finirait dans la colère et la violence. Cet être malsain, ce voleur avait abusé de sa naïveté et elle avait prévu de le lui faire regretter. Pendant sa charge elle considérait différentes méthodes pour le faire souffrir, mais elles n’étaient pas légales et elle se contenterait donc de le remettre aux autorités. Elle pensait pouvoir mettre un simple civil hors combat, même avec sa faible force physique, mais elle l’avait sous-estimé ; elle ne comprit pas exactement ce qu’il se produisit. Un bruit de craquement, son os elle espérait, mais le retour du bâton la frappa au visage et la désorienta, il se déplace alors rapidement sur son côté et elle ne put réagir quand une douleur vive tordit sa main de douleur. Elle tenta de se retourner pour asséner un coup latéral avec le reste de son arme improvisée quand un pied vint la contraindre à mettre le genou au sol, son arme ne devenant plus qu’une simple canne, pour parfaire sa prise la crapule saisit son bras et le lui bloquer. Elle lâcha un petit cri de douleur étouffé.

XXX : Ecoute petite fille. Je ne suis pas du genre violent. Sinon j'aurais pu faire plus de grabuge dès le départ. J'ai l'intention de partir tranquillement, mais si tu souhaites vraiment te débattre, je peux très bien te briser ici et maintenant.

Il resserra son étreinte en parlant, Aurore commençait à paniquer, son adversaire venait de l’humilier complètement son niveau était ben trop supérieur, elle avait peur. La dernière fois qu’elle s’était retrouvée acculée de cette manière elle affrontait une créature des sables, mais cette fois c’était un être humain, un mage noir à n’en pas douter, elle aurait voulu que Kalindra soit là, elle aurait pu lui apprendre ce que c’était d’abuser de l’innocence des gens, elle était trop faible. Une larme coula de nouveau sur sa joue, elle maudissait son incapacité, elle regarda autour d’elle, tous les clients du magasin la regardaient et la voyaient pour ce qu’elle était réellement une petite fille, aussi malhonnête qu’il soit, son agresseur le voyait aussi. Elle s’apprêtait à renoncer, admettre son infériorité et le laisser partir avec son bien mal acquis. Un animal attrapa son regard, un perroquet, créature magnifique dont les couleurs qui composaient son plumage semblaient divines, un dieu avait dû vouloir rassembler toute la beauté du monde dans cette créature. Pour une raison qui lui échappa cet animal lui rappela son mentor, elle murmura son nom, « Kali… » elle crut voir une réincarnation de la mage, ce qui n’était pas possible vu qu’elle n’était pas morte, mais elle ressentait sa présence dans l’animal. Sa mère peut-être lui envoyait un signe, elle repensa à ses entrainements, le mal qu’elle s’est donné et le mal que Kalindra s’était donné, abandonner maintenant face à ce brigand c’est abandonner ce pourquoi elle est devenue mage ; empêcher les mages noirs comme Melodia Shuohebi de détruire ce et ceux qu’on aime, la simple pensée de ce nom lui donna la nausée. Sa volonté se régénéra, il était peut-être plus fort qu’elle, mais elle pouvait le ralentir assez longtemps pour que l’armée arrive.

Lâchant le manche du balai elle saisit une de ses clefs, la main tremblante, elle ne savait pas exactement quel esprit elle avait pris, mais elle en ouvrit la porte. Mensa venait de faire son entrée au milieu du magasin et voyant l’état de sa constellationniste il ne se fit pas prier pour réagir, brandissant sa corne d’abondance elle projeta plusieurs noix de coco à bout portant, cette attaque pourrait au mieux l’assommer au pire lui faire lâcher prise, elle l’espérait.



Dernière édition par Aurore Assno le Ven 27 Jan - 19:05, édité 1 fois
Léonard Raziel Albae
Mage de Silent NightMage de Silent Night

avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 08/08/2016
Âge : 23
Guilde : Silent Night
Magie / Malédiction / CS : White Dragon Slayer (1er G)

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.850
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: L'altruiste et le roublard [PV Léonard]   Jeu 26 Jan - 19:43
L'emprise était totale. Je sentais que la gamine désespérait avec les secondes qui s'écoulaient et la douleur qui grandissait. Pourtant, un semblant de courage l'inspira une fois encore. Pas étonnant vu son caractère. Ce qui le fut en revanche, c'est de constater que la mage était une constélationniste. Je connaissais ce genre de magie, mais je crois bien que c'était la première fois que je voyais une en action.

Avec un simple petit bout de métal, elle avait fait apparaître une sorte de mini elle-même dans le visage, même si vestimentairement et capillairement, c'était pas ça. Son invocation apparu de façon joyeuse. Sans doute dû au fait qu'elle souhaitait être appelé ? Je ne voyais que ça. Mais le visage de l'apparition changea du tout au tout en comprenant dans quelle situation se trouvait sa maîtresse. Elle empoigna vigoureusement sa corne d'abondance et en fit sortir … Des noix de coco…

Euh… Je m'attendais à un truc, genre, rayon laser, surtout que vu la distance qui nous séparait, il était sûr que j'allais manger sec le faisceau avec douleur en prime. Mais non, ce fut juste des aliments. Énorme surprise, j'en avais mangé une, non deux sur mon épaule. Ce n'était pas très douloureux, mais je ne voulais pas lâcher mon repas pour propulser les projectiles ailleurs. J'ai choisi de relâcher l'invocatrice et d'utiliser mon bras libre pour frapper de la paume de la main les noix.

J'affichais une moue un peu déçu en voyant le résultat de cette nouvelle découverte. Mais en même temps, cela me donnais largement le temps et l'initiative pour partir et aller dévorer la pièce d'écaille qui se foutait ouvertement de ma gueule depuis trop longtemps.

Je fis plusieurs pas en arrière pour prendre de la distance avec ma seconde assaillante. Et à la manière d'un prestidigitateur qui devait disparaître, j'ai emmagasiné un peu de ma magie de Slayer sur le bout de trois de mes doigts. En susurrant faiblement l'incantation de mon attaque.

- Flash du dragon sacrée [Hakuryû no Furasshu]

Je ne souhaitais pas que l'on entende mon attaque et que l'on comprenne ce que j'étais. Mais je devais partir et cette technique était l'une de mes préférés pour ça. Mais l'intention cachée était autre pour Aurore. J'ai instauré une pression de meurtre intense au moment où j'ai lancé mes billes lumineuses. Cette sensation de peur, je la voulais présente au plus profond de l'estomac de la petite fille, comme un avertissement.

J'ai donc lancé mes sphères aveuglantes l'une après l'autre pour augmenter l'effet d'aveuglement. La première, vers la gamine, la seconde vers son cuistot et la troisième en soutient après que les deux premières se soient éteintes. Cela me laissait dix bonnes secondes pour fuir et laisser un dernier message provocateur.

- A bientôt gamine ! La prochaine fois, se sera peut-être la bonne pour toi, mais aujourd'hui tu es resté impuissante.

Bon, ce n'est pas que la torture cérébrale me plaisait, mais avec ces mots, j'espérais bien la déstabiliser et qu'elle reste cloué sur place encore un peu de temps.

En ayant pris la sortie, je me suis faufilé dans la ruelle la plus proche pour ensuite prendre la direction des champs. Cette journée ne fut pas de tout repos. J'avais juste faim au départ et le destin avait voulu me mettre des bâtons dans les roues. Mais malgré tout, il semblait que j'étais plus fort que le destin lui-même. Cela me confortait, d'autant plus que le soir approchant, le crépitement d'un feu de bois annonçait la fin certaine du poiscaille qui avait fait son maximum pour ne pas finir dans mon ventre.

L'odeur du poisson grillé mis un terme à cette histoire pour le dragon que j'étais.
Aurore Assno
Mage de Lamia ScaleMage de Lamia Scale

avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 28/03/2016
Âge : 21
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Serei no Mahô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.005
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: L'altruiste et le roublard [PV Léonard]   Ven 27 Jan - 23:18


Aurore n’avait que le sol dans son champ de vision, l’homme aux cheveux blancs maintenant sa pression sur son bras. Elle n’aurait pas pu dire s’il s’attendait à sa réaction, mais elle espérait que l’effet de surprise augmenterait les chances de réussite de son attaque. A sa grande surprise le choc de l’attaque de Mensa ne fut pas suffisant, elle voyait ses noix tomber sur le sol misérablement, cependant elle sentit l’étreinte se desserrer, ses bras étaient de nouveau libres. Elle en profita pour rouler sur elle-même jusqu’à atteindre le côté de Mensa et ainsi faire face, avec son esprit, à son adversaire. Elle tenta de réfléchir à une stratégie, rejouant ses entraînements avec Kalindra dans sa tête elle cherchait une manœuvre, son adversaire était fort elle n’en doutait pas.

Elle avait compris ce qu’il chuchotait, elle était assez proche de lui pour discerner quelques mots, mais qui n’avaient pour elle aucun sens, un dragon sacré ? Les dragons avaient tous disparus il y a bien longtemps de cela, des interrogations qu’elle jeta dans un coin de son esprit car il préparait une attaque. Elle sentait son échine frémir en croisant son regard, son aura était mauvaise, quelque chose dans son regard trahissait le mal qui l’habitait. Les mains du mage noir devinrent lumineuses et avant même de pouvoir lancer une attaque ou même se mettre à couvert deux boules de lumières foncèrent sur Aurore et son esprit stellaire. L’intensité du sort était telle qu’elle ne remarqua pas la seconde, elle eut beau tenter de fermer ses yeux et de les cacher derrière son avant-bras, la lumière semblait traverser sa chair.

XXX : A bientôt gamine ! La prochaine fois, se sera peut-être la bonne pour toi, mais aujourd'hui tu es resté impuissante.

Elle était bloquée le visage dans ses mains, Mensa probablement aussi, elle l’entendit lui lancer une dernière provocation. Elle referma la porte de son esprit de la table et tenta de saisir une autre de ses clefs en se dirigeant vers la sortie pour poursuivre son agresseur, mais elle ne parvint à rien et s’écroula sur les pavés du trottoir devant le magasin, toujours aveuglée par cette lumière magique. Allongée sur le sol de la rue marchande elle resta allongée sur le sol abandonnant définitivement ses espoirs de capturer ce voleur, elle avait l’intention de rester dans cette position jusqu’à se faire oublier des passants et disparaître dans l’oubli de la médiocrité.

XXX : Tu m’as l’air en forme Aurore ! en lançant un petit rire franc.

Une voix l’arracha à ses projets. Elle connaissait cette voix, une voix étrangement masculine, mais pourtant clairement celle d’une femme, elle avait changée. En redressant sa tête elle ne put apercevoir que des grosses bottes, en continuant son ascension elle découvrait une femme à la musculature très développée, habillée d’une combinaison bleue claire sans manches. Elle était armée d’un canon disproportionné et de gants spéciaux, Aurore ne trouvait pas cette tunique très élégante, mais elle semblait celle d’un militaire. Quand elles croisèrent enfin leur regard, elle comprit. La femme avait des cheveux de la même couleur rose qu’Aurore, mais coupés très courts, une cicatrice était visible sur son arcade sourcilière droite.

Aurore : Diana ?!


La joie de cet instant lui fit oublier tout ce qu’elle venait de vivre, elle ne put s’empêcher de se jeter à son coup. Malgré la gêne visible de la nouvelle arrivante à être appelée ainsi elle rendit l’embrassade. La jeune mage de Lamia était au bord des larmes. Elle revoyait sa sœur après tant de temps.

Aurore : Je suis tellement contente de te revoir ! tu as tellement changé !

Diana : Toi aussi.

Prenant conscience de son état elle rougit et tenta d’expliquer sa situation.

Aurore : J’ai essayé d’aider dans le magasin, mais je me suis fait agresser par un mage noir.

Diana prenait un air sérieux à la mention de mage noir, en tant que chevalier runique en poste à la caserne d’Hargeon elle avait été chargée avec une petite équipe de venir régler une agitation dans le quartier commerçant, mais elle ne devait pas s’attendre à entendre mention de mage noir. Elle entra dans la boutique d’un pas décidé suivie de quelques émissaires runiques. Aurore les suivit hésitante, sa vision toujours un peu trouble. Sa grande sœur se dirigea instinctivement vers la lacryma vision posée là où elle avait été laissée quelques instants auparavant. En visionnant, l’enregistrement la chevalière runique ne put s’empêcher d’alterner son regard entre la vidéo et sa cadette, une certaine angoisse dans le regard. Qui ne lui échappa d’ailleurs pas.

Aurore : Qu’est-ce qu’il y a ? j’ai fait quelque chose qui ne fallait pas ? Demanda-t-elle sur un ton des plus innocents.

Diana : Tu ne le sais manifestement pas, mais la personne à qui tu as fait face était Léonard Raziel Albae, Aurore ne savait absolument pas quoi faire de cette information et ça pouvait se lire sur son visage. C’est un mage noir, de la guilde de Silent Night tu as eu énormément de chance ! son ton devenait plus grave Ca aurait pu être beaucoup plus grave ! Elle se rapprocha de sa sœur pour continuer la conversation, sans que ses collègues puissent l’entendre. Tu dois faire beaucoup plus attention, tu n’es plus dans la cour de récréation, il y a de réels mages puissants mal intentionnés qui pourraient te blesser.

Aurore n’appréciait pas beaucoup ces remontrances de la part de sa sœur, elle fit la moue en se dirigeant vers sa mallette qu’elle avait laissée sur le sol et en marmonnant dans son col « je suis une vraie mage ! » En soulevant ses affaires elle découvrit une créature aux charmes magnifiques, à l’instant où ses yeux ont rencontré ceux de l’animal, une connexion s’est établie, ils étaient faits l’un pour l’autre ! Elle se tourna alors vers le vendeur qui ne savait absolument plus comment réagir dans cette situation pour lui demander si elle pouvait acheter cet animal, elle tenta d’en lire le nom, mais elle ne put prononcer qu’un mélange de consonnes. Réalisant ce que sa petite sœur était sur le point d’acheter, elle se sentit obligée d’intervenir.

Diana : Aurore … tu ne peux pas acheter ça … regarde le de plus près il a deux énormes … elle ne la laissa pas finir sa phrase.

Aurore : Il est parfait je peux déjà sentir qu’on va très bien s’entendre !


HRP:
 


Dernière édition par Aurore Assno le Sam 4 Fév - 21:41, édité 1 fois
Game Master

avatar

Messages : 1586
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: L'altruiste et le roublard [PV Léonard]   Ven 3 Fév - 23:09
Le vendeur en entendant Aurore voulant le Rikikitanuki semblait hésiter à lui vendre. Bien qu'il voulait se débarasser du rikikitanuki, car il faisait fuir ses clients avec son énorme anatomie, il commencait à s'attacher à cette petite demoiselle qui les avait aidé lors du ''cambriolage''. Elle méritait mieux qu'un rikikitanuki.

« Écoutez mademoiselle Assno, ce n'est pas que je ne veux pas vous vendre, mais les Rikikitanuki sont assez particuliers... bien que mignon en apparence, ils ont certains...attributs qui font que peu de personne veulent les acheter.

Puisque vous nous avez aidé, je veux bien vous recommander plus nos spécialités de notre ville, nous avons des lycaons et des nekomatas de type aqua et cryo ET nous avons même des fafnirs aqua. Alors mademoiselle, ne voulez donc pas un autre familier pour vous ? Il serait plus approprié pour une demoiselle de votre style de choisir autre chose. Je vous ferais même une petite ristourne en gage de gratitude. »
Aurore Assno
Mage de Lamia ScaleMage de Lamia Scale

avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 28/03/2016
Âge : 21
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Serei no Mahô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.005
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: L'altruiste et le roublard [PV Léonard]   Ven 10 Fév - 21:14


Aurore était heureuse, elle revoyait enfin sa sœur avec qui elle allait pouvoir passer plein de temps à s’échanger leurs aventures, leurs rencontres et leurs progrès. Cependant la rencontre entre Aurore et Napoléon surpassa ses retrouvailles, les écrasa même sur l’échelle de l’euphorie. Le petit animal était dans une cage tout seul, il semblait seul sans plus aucun espoir d’être un jour adopté, le vendeur lui avait même dit que peu de gens étaient intéressés par cette espèce, dramatique ! consternant ! affligeant ! Une larme commençait à couler sur sa joue, comment pouvait-on rejeter une personne pour son apparence ?! quels gens odieux pouvaient se penser supérieurs à une personne parce qu’elle la jugeait laide ?! Aurore en avait le ventre retournée, on pouvait juger une personne sur son style vestimentaire ou sa coiffure car c’est le résultat de ses actions, mais le physique on ne peut que faire avec ce que la nature nous a donné, Aurore sentait une expérience commune entre eux deux ; elle voyait sa beauté intérieure, elle était sublime …

Plus décidée que jamais, elle ignora les conseils du vendeur ainsi que sa sœur qui profitait de cet allié pour tenter de la dissuader de cet achat. Elle frappa du pied et agita ses bras pour saisir la parole, que son aînée monopolisait.

Aurore : Cet animal que vous jugez laid, prétentieux que vous êtes, a en fait été doté par la nature d’un éclat somptueux … voyez-vous la beauté n’est pas là où vous la pensez, alors vous me direz « mais elle où ? » interrogea-elle en se tournant vers un inconnu ce à quoi je ne vous répondrais que je l’ignore … ou en partie du moins, reprit-elle plus intensément. La beauté on la poursuit, on la traque sans jamais l’apercevoir entièrement, son regard se porta au loin mais c’est cette chasse, cette quête qui constitue en réalité la beauté ... en atteignant sa conclusion, sa voix s’adoucit et un sourire se forma sur son visage.

Fière d’avoir défendu un animal sans défenses elle marcha vers le comptoir, d’un pas ferme, espérant avoir réussi à convaincre ou embobiner son auditoire puis sortit des jewels de sa poche et les posa sur le comptoir. Diana en tant que sœur aînée connaissait le caractère d’Aurore et bien que ce genre de lubies n’aient rien d‘extraordinaire, elle était assez fière de la voir défendre ses idées avec tant d’ardeur.

PNJ

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : Morphing no Mahô
MessageSujet: Re: L'altruiste et le roublard [PV Léonard]   Ven 10 Fév - 22:24
Voyant la demoiselle défendre d’arrache-pied le rikikitanuki, le vendeur céda non, sans être désolé pour la jeune fille.

« Bien, je vais vous vendre cette créature, comme vous m'avez aidé pour le cambriolage, je vous ferais quand même une remise. Je vends cette espèce pour 120K Jewels d'habitude, donc avec ma ''petite' remise voilà le prix. »

Il tendit une facture à Aurore indiquant la somme de quatre-vingts dix mille jewels. Le vendeur alla sortir le rikikitanuki de sa cage. Il le prit dans ses bras, l'amena à Aurore. Au moment où le vendeur tendit l'animal vers Aurore, ce dernier en profita pour sortir ses ''armes'' devant la donzelle. Ainsi, voilà la véritable ''beauté'' du rikikitanuki affichée au grand jour devant Aurore.

Intervention PNJ: Et voilà, tu n'as plus qu'à payer et le bestiaux est à toi.tu fais juste un poste de conclusion et tu demandes ta récompense.

_________________


Aurore Assno
Mage de Lamia ScaleMage de Lamia Scale

avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 28/03/2016
Âge : 21
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Serei no Mahô

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.005
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: L'altruiste et le roublard [PV Léonard]   Sam 11 Fév - 21:38


Le vendeur finit par accepter de lui vendre l’animal. Il lui tendit un petit bout de papier sur lequel le prix était indiqué, elle manqua de s’étouffer à la vue de ce chiffre qui semblait exorbitant, mais aucun prix ne pouvait être mis sur l’amitié qui était sur le point de naître et se résigna à payer. Elle posa donc le montant exact sur le comptoir et attendit que le vendeur revienne avec son nouvel ami. L’animal semblait heureux d’être sorti de sa cage, il ne devait pas souvent en avoir l’occasion. Aurore trépignait d’impatience, elle ne tenait plus sur place et se précipita vers le vendeur qui portait l’animal. A cet instant deux appendices tombèrent d’une poche ventrale que possédait l’animal, et Aurore comprit enfin pourquoi tant de gens le discriminaient.

Elle ne pouvait s’empêcher de l’imaginer dans sa jeunesse. Napoléon allait tous les jours à l’école de son village et prenait le premier bus magique pour arriver en avance, car il avait envie d’apprendre, il possédait une curiosité sans limites et sa gentillesse était inégalée dans Fiore. Cependant, les gens qui l’entouraient s’amusaient à le réduire à son apparence, le surnommant « trois pièces », « berlingot » ou encore « cloporte ». Un jour qu’il avait dû secourir une jeune demoiselle en détresse cette dernière s’était sentie obligée de manifester le dégoût qu’elle ressentait pour l’apparence de cette âme bienheureuse. Ces déformations avaient agi comme des ancres sur le bateau qu’est son existence.

Aujourd’hui cela cessait, Napoléon rencontrait Aurore, elle saura le juger à sa juste valeur, mettre en avant sa réelle beauté ! Elle s’empara de l’animal pour le porter dans ses bras puis s’éclipsa après avoir fixé un rendez-vous avec sa sœur. Elle partait avec un nouvel ami et laissait derrière elle les souvenirs d'un roublard.
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: L'altruiste et le roublard [PV Léonard]   

L'altruiste et le roublard [PV Léonard]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Est :: Hargeon
-