Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 L'ombre du crépuscule [pv Tobias, Amandil et Bran]

Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Rei Tendô
La Main NoireLa Main Noire

avatar

Messages : 763
Date d'inscription : 08/07/2012
Âge : 23
Guilde : Oracion Séis
Magie / Malédiction / CS : Nenriki no Mahô / Télékinésie

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.470
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: L'ombre du crépuscule [pv Tobias, Amandil et Bran]   Lun 19 Sep - 21:47
Rappel du premier message :


L'escorte avançait plutôt lentement aux abords du temple Tsukiyomi, la fatigue se faisant ressentir parmi les écuyers runiques composant le convoi.
Cela faisait environ une semaine que Rei avait subi une lourde défaite face à une Myrcella Heaven méconnaissable. A aucun instant le mage noir ne s'était douté d'une telle progression de la constellationniste. Cependant, il était désormais le prisonnier du Conseil, en route pour la prison officielle du royaume de Fiore. A lui la cellule en lacryma, réduisant à néant son pouvoir. A lui les tortures incessantes des gardes sadiques, lui faisant payer à chaque instant chacun des méfaits ayant pu le conduire jusqu'à eux.
Kite Reyes se plaisait à dire qu'il y avait séjourné et avait pu en échapper. Le rouquin, pour sa part, doutait d'un tel exploit. Selon lui, si un échappatoire existait, il devrait se trouver avant son arrivée dans le fort imprenable.

Les premiers soins lui furent donnés par l'équipe de secours venant soigner les blessés de la bibliothèque de magie. Quel que soit le criminel qu'il pouvait être, une once d'humanité planait encore au sein des forces armées qui lui proposèrent de recoudre et panser son épaule. Le Conseil aurait certainement une mauvaise publicité si un de leurs détenus perdait la vie alors qu'il se trouvait encore entre les mains de son armée.

Ses mains étaient entravées par des menottes reliées à une ceinture de sécurité, des runes gravées sur les fers pour lui empêcher d'user de la télékinésie. Son pieu lui avait été confisqué sans qu'il sache qui le détenait. Dans tous les cas, sa destination ne lui permettrait jamais de le récupérer.
Portant ses mains au niveau de ses poches, un petit objet métallique, de la taille d'une pièce, se situait toujours sous ses habits. La fouille sommaire effectuée par la garde n'avait pas permis de détecter cet atout incontestable.
Il s'agissait ni plus ni moins d'une simple pièce en argent. Cette pièce lui avait été confiée par Amandil Anesidora, une écuyère runique à laquelle il avait fourni de précieux renseignements après un combat pourtant musclé. Ce présent lui avait été donné en signe de gratitude pour le service rendu, symbolisant qu'à son tour, Amandil lui devait une faveur.

Un sourire au coin des lèvres, tête baissée et découverte, Rei continuait de marcher, entouré de l'escouade le menant vers sa destination finale. Parmi cette escouade se trouvait justement cette femme, à la chevelure blonde, marchant non loin de lui et lui jetant quelques coups d’œil pour le surveiller. Le Général d'Oracion Seis était quasiment certain qu'elle n'avait pas oublié la dette qu'elle lui devait. Pourtant, rien dans ses émotions ne laissait transparaître que la jeune femme comptait l'aider à ce sortir de ce sacré pétrin.


- Arrête de traîner les pieds et avance ! cracha un écuyer runique au mage noir qui n'avançait pas plus vite que nécessaire, surtout quand on pouvait se trouver sur le chemin du bagne.

- Ne fais pas du zèle maintenant que je suis hors d'état de nuire, tu faisais moins le fier devant la bibliothèque, à te cacher derrière tes camarades. rétorqua le rouquin sur un ton acerbe.
Cette pique lui valu d'ailleurs de prendre un coup de manche de lance dans le dos, pour lui infliger une douleur supplémentaire et le forcer à avancer.

Le soleil amorçait sa longue chute au-dessus du temple, son disque d'or menaçant de se masquer d'un instant à l'autre derrière les premières pierres de l'édifice traversant les âges.
Cet endroit rappelait à la Main Noire une cruelle défaite qu'il avait subi lorsqu'il était chargé de tuer un ancien membre d'Oracion Seis. Le travail avait finalement été effectué, mais pas dans les conditions qu'il espérait. Ce jour-là, sa partenaire de toujours, Alowin, l'avait tiré de la situation dans un piètre état. Ses excès de confiance ne l'avaient jamais mené bien loin mais Rei continuait à faire les mêmes erreurs, ne sachant tirer de leçons claires de ses erreurs qu'une fois le drame survenu. Et cette fois, la sanction était sévère. Sa cavale avait pris fin dans des circonstances peu glorieuses pour un mage noir faisant partie d'une guilde élitiste.

Tournant son regard vers Amandil, Rei se permit de prendre la parole sans y être invité.


- Je ne savais pas que tu avais de telles responsabilités. La dernière fois que je t'avais croisé, tu menais simplement un groupe assez réduit. Ravi de voir que la chance ait pu te sourire.

Il s'agissait de banalités mais elles permettaient tout de même de faire passer le temps. La route était interminable jusqu'à la prison et aucun véhicule n'avait été acheminé pour permettre son transfert rapide. Le Conseil avait préféré renforcer l'escorte plutôt qu'utiliser des ressources logistiques. Quel affront. Cela voulait-il dire que Rei n'était pas suffisamment important pour que des mesures extrêmes soient prises ? Cette frustration s'ancra dans un petit coin de son cerveau afin de ressortir un de ces jours, la rancune prenant le dessus sur l'ensemble de ses autres sentiments.

L'astre du jour finit par se cacher derrière la pointe de l'édifice, plongeant l'ensemble du cortège dans l'ombre du crépuscule. Une nouvelle journée de marche était sur le point de se terminer, à laquelle se succéderait une autre journée similaire le rapprochant un peu plus de sa sentence ultime...

AuteurMessage
Rei Tendô
La Main NoireLa Main Noire

avatar

Messages : 763
Date d'inscription : 08/07/2012
Âge : 23
Guilde : Oracion Séis
Magie / Malédiction / CS : Nenriki no Mahô / Télékinésie

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.470
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: L'ombre du crépuscule [pv Tobias, Amandil et Bran]   Jeu 2 Fév - 13:06

Depuis plusieurs kilomètres, Rei n'entendait plus aucun son provenant du champ de bataille. La situation semblait revenue à la normale, s'il était possible d'employer ce terme dans le cas présent. Le mage noir en profita pour annihiler les effets de son Oracion cape en découvrant sa tête. Une légère couche de transpiration tardait encore à sécher sur son front. Une bonne douche serait amplement méritée après avoir frôlé la prison et la mort d'aussi près.
La végétation l'entourant lui offrait un abri suffisant pour éviter de se faire remarquer. La forêt autour du temple Tsukiyomi lui avait déjà offert refuge une première fois, lors d'une opération similaire. Cependant, contrairement à la fois précédente, il prévoyait aujourd'hui d'y établir un campement temporaire. Il allait devoir se faire oublier quelques jours avant d'espérer emprunter les grands axes pour retourner faire son rapport à son Master. Quoi que... un rapport ne serait peut-être pas forcément nécessaire étant données les circonstances.

Rei retira sa cape et son manteau afin d'examiner ses blessures. Ses bras étaient dans un sale état, son torse tuméfié et de nombreuses lacérations étaient apparentes sur sa peau plutôt pâle. La vie souterraine ne réussissait décidément pas à son teint. Quelques morceaux de tissus déchirés provenant de son t-shirt et de son pantalon lui servirent à confectionner des bandages de fortune. Il ne manqua pas de lâcher un râle de douleur lors de la compression des plaies.
Le froid engourdissait peu à peu ses mouvements, ses doigts devenant rapidement moins agiles. Le mage noir remis son manteau et jeta sa cape sur ses épaules afin de se réchauffer au mieux. Seul dans le noir, désormais coupé de toute volonté menaçante à son égard, il entreprit de rassembler du petit bois pour allumer un feu. Sa position ne serait probablement pas révélée par ce petit luxe qu'il désirait s'offrir. Assis dos à un arbre dont le tronc lui permettait de se couvrir de la légère brise nocturne, Rei entreprit d'attirer à lui les branches les plus fines et les plus sèches pour constituer un bois d'allumage. Puis, lorsque le tas fut suffisant, son attention se porta à quelques branches plus épaisses et quelques troncs secs ayant dépéris depuis certaines années.
Du barbecue sans flamme... ironie du destin que se rappeler ce livre ouvert dans la bibliothèque de magie et ayant amené à cette situation délicate. Les flammes qu'il tentait d'extirper par friction de deux morceaux de bois, friction effectuée à l'aide de sa magie pour plus d'efficacité, mirent longtemps à se montrer.

Enfin, une étincelle embrasa son petit tas de bois, lui procurant le réconfort agréable d'un foyer brûlant au milieu d'une halte nocturne. Toutefois, aucune nourriture n'était à prévoir pour cette nuit. Pas la moindre ration sèche n'habitait le fond de ses poches. Rei avait choisi de voyager léger, pensant rentrer rapidement au marché noir afin d'étudier longuement ses découvertes. Les gargouillis de son estomac refusaient de le laisser dormir, aussi s'affaira-t-il à tailler une branche morte. Son pieu étant perdu, il devait se trouver une nouvelle arme, et rapidement...

Les ombres dansaient autour de lui, selon un rythme assez régulier, leur ballet se bousculant lorsque l'édifice embrasé s'écroulait peu à peu pour se muer en braises. Pourtant, certaines ombres sortirent de cette chorégraphie, annonçant l'arrivée de visiteurs inattendus. Enfin, inattendus pour un campeur lambda. Dans son cas, Rei se doutait que plusieurs personnes pourraient venir à sa rencontre, que ce soient celles ayant participé à son évasion ou d'autres désireuses de terminer le travail.


- Vous m'en verrez navré, je n'ai rien à vous offrir pour le repas. lança Rei en direction de ces ombres. Hormis une soupe de dents et de sang, selon vos intentions.

Cependant, si d'éventuels agresseurs désiraient l'attaquer, nul doute qu'ils auraient pris plus de précautions afin de l'approcher. Pour le coup, une longue discussion au coin du feu s'annonçait avec cette escouade formée au petit bonheur la chance pour lui venir en aide.

- Et maintenant ?
Amandil Anésidora
Modo / Mage SolitaireModo / Mage Solitaire

avatar

Messages : 335
Date d'inscription : 31/03/2015
Âge : 23
Guilde : Solitaire
Magie / Malédiction / CS : Necromancer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.520
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: L'ombre du crépuscule [pv Tobias, Amandil et Bran]   Mar 7 Fév - 5:40
L'ombre du crépuscule
Rei Tendô/Amandil/Tobias Grant/Bran Stark


Mission réussie ! Rei s'était échappé, j'en ai fait de même et je ne suis pas morte même si une Paladin est intervenue ! Whaou ! Incroyable ! Je m'étais mise dans un coin de la forêt, j'avais enfilé mon manteau d'anonymat pour ne pas être repérable. J'avais vérifié mes blessures, elles n'étaient pas trop graves. Il y avait quand même quelques blessures assez sérieuses même si elles ne nécessitaient pas une attention particulière. Elles étaient surtout dues à mes os que j'avais déployés et dont Aliénore c'était fait un plaisir pour me les renvoyer en pleine poire. Il y avait aussi la fuite dans la forêt, car la Bloody Virgin avait voulu un ''déboisement'', je ne m'étais pas sortie indemne, grâce à Rei qui avait alors pris en otage les chevaliers runiques épuisés. On pouvait dire ce qu'il veut, mais la Main Noire avait été efficace, du moins, vers la fin seulement, parce que se jeter contre une barrière runique alors que l'on ne possède pas de magie était complètement ridicule, son matricule allait en prendre un coup et son prestige aussi, mais le fait d'avoir échappé à son convoi en direction de la prison et de s'être échappé malgré l'intervention d'Aliénore, la Bloody Virgin allait faire monter nos côtes et pas qu'un peu, cela allait sans dire ! Pour Rei, puisqu'il possède déjà une prime sur sa tête il n'y a que sa notoriété qui augmentera ainsi la prime sur sa tête, tandis que moi.... moi, je n'avais pas encore de prime sur ma tête. J'étais terriblement inquiète sur le fait que j'allais devoir faire mille fois plus attention à présent et en même temps, j'étais tellement excité de savoir à combien s'élevait à ce jour ma prime. Étais-je au-dessus de Jet ? De Ao ? De Rei ? De Léonard ? Qu'importe ! Rentrez dans le bingo book, quel que soit le camp concerné, faisait de nous des pointures. J'allais devenir une pointure. Non ! Rectification ! J'étais devenue une pointure ! Ce pacte avec Keyes avait vraiment du bon, j'ai bien fait de vendre mon âme à ce démon. Qu'importe mon âme si ma force était grande.
Bon après mon inspection de moi-même pour voir les dégâts causés à cause de cette escarmouche, il fallait que je me sauve ou qu'à défaut, je vienne toucher deux mots à celui que j'avais libéré.

Je me déplaçais plus vite en utilisant mon corps de spore, mais cela consommait de la puissance. Il ne me restait plus grand chose d'énergie, donc je ne voulais pas non plus tirer sur la corde raide et m'évanouir dans cette forêt si proche d'un convoi runique, certes mis en pièces, mais il devait rester quelques troupes encore valables, du moins je pense... Prudence est mère de sûreté. Je devais retrouver Rei pour lui dire deux mots ! Lors de notre dernière rencontre, il avait son Oracion cape, mais puisqu'il venait de s'échapper, je pense qu'il ne l'avait pas sur lui. Un bon point pour moi.

Bon, je n'étais plus très vaillante après ce combat et essayer de retrouver Rei me fatiguait au plus haut point. MAIS, il devait me rendre ma pièce ! Et je lui arracherais quoiqu’il en coûte ! Je lui avais dû un service, j'ai payé ma dette, maintenant qu'il me la rende ! Non, j'avais fait plus que payer ma dette ! Il allait devoir me rembourser !

Je repérais un petit feu dans la forêt. La lueur des flammes attire les insectes dits-on ou les nuisibles, je pense être dans la seconde catégorie, à présent. Je m'approchais du feu sans aucune discrétion. Toute façon, j'étais épuisé pour me permettre un tel luxe. Apparemment le fait qu'une branche craque quand je marchais dessus trahissait plus le fait que j'étais ici que ma présence, bien sûr grâce à ma nouvelle cape magique, la Main Noire ne me reconnaîtrait peut-être pas.. Rei m'avait sans doute entendu et il déclara :
"Vous m'en verrez navré, je n'ai rien à vous offrir pour le repas. lança Rei en direction de ces ombres. Hormis une soupe de dents et de sang, selon vos intentions."

Je lui répondis avec un petit ton moqueur et sarcastique :
« C'est dommage...j'ai une faim de loup. En plus, après le combat que l'on a mené, tu veux toujours faire couler du sang ? Es-tu donc si noir que ton surnom laisse suggérer ? »

Je sortis des ombres pour révéler ma silhouette à la lumière des flammes, puis j’ôtais ma capuche pour qu'il puisse me reconnaître.
« C'est comme cela que tu remercies quelqu'un qui t'a sauvé la peau ? »
J'espère qu'il savait quels risques j'avais pris pour lui. Certes, j'étais devenue un démon de Zeref, MAIS j'aurais très bien pu partir sans rien dire à personne et me faire porter disparu comme l'ancien master de Fairy Tail, Alandro, maintenant alias Haru. Non, je l'avais aidé en révélant au grand jour mes capacités. De plus, j'étais la SEULE complice qui avait agi sous visage découvert, donc je risquais plus que les autres. En conséquence, ma dette était remboursée et c'est lui qui m'en devait une à présent.

"Et maintenant ?"

« Maintenant ? Primo : tu vas me rendre ma pièce, ma dette est payée, je ne te dois plus rien. Secondo : au vu des risques pris pour te secourir, c'est TOI qui me doit un service à présent, pour souligner ce fait, tu me donneras une preuve de cette dette comme moi avec ma pièce. Tertio : je sais ça commence à faire beaucoup... j'aimerais te proposer d'être ton alliée possible. Bien sûr, en tant qu'alliée, je ne serais tenu d'aucun engagement envers toi. Je viens t'aider, si je le veux.
Ah ! Oui ! Quatro : si tu as perdu quelqu'un qui t'est cher, je PEUX faire en sorte qu'il revienne. Avec son libre arbitre cette fois, pas comme ces déchets que tu as vu tout à l'heure. Moyennant faveur, cela va de soit. Que penses-tu de ma proposition ? »


J'étais devenue diable. J'étais devenue démon. Pour me renforcer, je passais des contrats. Les démons grandissent au fur et à mesure des contrats. Rei allait-il accepter ce contrat avec ce diable, avec ce démon que j'étais devenue ?

Codage par Yuna Tsubomi ♪

_________________

Tobias Grant
El DiabloEl Diablo

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 09/07/2012
Âge : 24
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Take Over - Satan Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.660
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: L'ombre du crépuscule [pv Tobias, Amandil et Bran]   Ven 10 Fév - 6:58

Ma décision prise, j’étais dorénavant prêt à assumer pleinement mon nouveau rôle de criminel. Bon d’accord, je mettais un peu la charrue avant les bœufs sachant que je n’avais commis aucun crime jusque-là… Hmm, quoique, si je me souvenais bien, l’obstruction à la justice était bien susceptible de nécessiter une peine de prison. Certes, je n’avais – à aucun moment – attaqué directement les soldats de l’Armée ou même Aliénore. Cependant, par mes actions, je l’avais empêchée de neutraliser Rei et Amandil comme elle l’aurait voulu. Résultat ? Je venais bel et bien d’effectuer mon premier acte en tant que non-neutre.

Comme me l’avait si bien fait remarquer Hermès, je ne considérais plus l’Armée comme étant de mon côté mais comme un obstacle à mes projets. Puisqu’elle ne serait probablement pas la seule qui chercherait à me stopper dans mes investigations, je n’avais d’autres choix que d’adopter cette nouvelle mentalité aux tendances extrémistes. Grosso modo, la première règle consistait à dégager tout ce qui se trouverait sur mon chemin sans faire de discriminations. Vous l’aurez compris, El Diablo venait de passer en mode : taper d’abord, demander après…quitte à ne jamais vraiment demander derrière.

Continuant de voleter sans se presser, Arya ne tarda pas à perdre la trace de Rei. En effet, ce mage noir avait eu la bonne idée de disparaître sous sa cape. Voyant qu’elle semblait paniquée – la pauvre avait peur de me décevoir – je la rassurai en lui demandant de poursuivre la même trajectoire sans se poser de questions. En toute logique, la Main Noire ne s’attendait pas à être suivi après son petit manège. De plus, il serait contre-productif de sa part de zigzaguer dans tous les sens. Non seulement, il se fatiguerait bêtement, mais en plus il serait plus malin de mettre le plus de distance possible entre lui et la paladine runique. Or, le meilleur moyen de la distancer était clairement d’aller tout droit !!

Dans tous les cas, la forêt le cacherait et elle ne pourrait pas le suivre ou se téléporter à ses côtés vu qu’il faisait nuit et qu’elle n’oserait pas se déplacer à l’aveugle. A côté de ça, j’étais la seule présence aérienne susceptible de le traquer et, jusqu’à preuve du contraire, Rei ne craignait pas ma présence et savait que j’avais participé à sa libération. S’il ne connaissait pas les raisons de ma participation, il ne faisait aucun doute qu’il avait reconnu nos voix, nos façons de parler et nos joutes verbales. Lors de notre dernière rencontre, aucun d’entre nous n’avait cherché à attaquer l’autre. Bien au contraire même, nous avions eu une conversation des plus civilisées avant que nos chemins ne se séparent.

« Tu comptes lui en parler maintenant ? »
« …Non, je doute qu’on soit les seuls à le suivre. N’oublie pas les deux autres qui sont intervenus. »
« La Démone et l’autre inconnu ? »
« Tss… Je dirais plutôt pseudo-démone… »

Yep, pour le coup, il n’était pas question que je reconnaisse cette horreur comme une véritable créature démoniaque !! Non mais franchement, ramener des morts à la vie ? Ce genre de capacités ne devrait pas exister ! Niveau contre-nature, on ne faisait pas mieux !! Et pourtant, elle n’avait eu aucun scrupule à déshonorer des soldats – censés être ses alliés – morts dans l’exercice de leur fonction pour s’en servir en guise de bouclier et d’épée… Qu’on se le dise, il y avait plutôt intérêt à ce qu’elle ne ressorte plus ce genre de sacrilèges devant moi ! Tss… Imaginez la tête de Jet s’il voyait quelqu’un ramener des cadavres à la vie ! Déjà que le monsieur était pas foutu de laisser des criminels se faire exécuter en paix… S’il voyait de bonnes personnes mourir, puis être manipulées comme de vulgaires marionnettes… Le magnétiseur risquait fortement de foutre une rouste mémorable au responsable !!!

Me déposant à quelques mètres du sommet d’un arbre, Arya ne tarda pas à reprendre le chemin des airs une nouvelle fois afin de se planquer au-dessus des nuages. Ne pas me faire voir avec elle était le plus simple pour le moment. Ainsi, j’effectuai ma descente de l’arbre comme un grand garçon, soit en serrant les dents et en lâchant de petits grognements de douleur. Nope, je n’étais toujours pas remis de mes blessures. A côté de ça, une grande partie de mes bandages avaient roussi suite à ma transformation en Démon Amy. Traduction ? J’étais toujours recouvert de bandages, mais la plupart était noirs maintenant au lieu de blancs. Ma capuche sur la tête, mon visage était masqué par le sortilège d’obscurité. Ainsi, quand je posai les pieds sur le sol, je savais que je n’avais plus à craindre que mon identité ne soit révélée.

Certes, Rei la connaissait. Cependant, je lui faisais suffisamment confiance pour ne rien dire et garder cette information pour lui. Tandis que je marchais en direction du feu qu’Arya avait repéré – raison pour laquelle elle m’avait fait descendre – je prêtai attention aux voix que j’entendais. Celle du rouquin qui demandait ce qui allait se passer maintenant, et celle de la psychopathe qui venait d’entrer dans un long monologue plus barbant qu’autre chose.

« Si ton cerveau n’était pas aussi décomposé que tes capacités morbides, tu n’aurais pas eu à prendre autant de risques… S’imaginer que tu pourrais éliminer tout un convoi formé d’une vingtaine de soldats sans que personne ne contre-attaque… »
« Laisse-la… Elle s’est prise pour le Flash, c’est tout… »
« Madame est capable de pseudo-contrecarrer la mort et tout de suite elle prend la grosse tête… Tss… T’as juste réussi à gêner le travail des pros, et à empirer la situation pour la Main Noire… »
« Toutes nos felicitations ! »

Conclut Hermès tandis que j’applaudissais sarcastiquement, émergeant de derrière l’arbre sur lequel s’était adossé Rei. La bonne blague ! Voilà que je nous faisais passer pour des professionnels en matière de libération de prisonniers ! Yep, il n’y avait pas à dire, on sortait ânerie sur ânerie depuis quelques temps… Avec un visage masqué, tous les moyens étaient bons pour se faire passer pour n’importe qui. D’abord un membre de Tartaros face à Rei, puis un allié des soldats face à Aliénore, et maintenant un expert en sauvetage de mages noirs !! Sacré CV que j’avais là, n’est-ce pas ? En attendant, il n’était pas impossible que la psychopathe blonde ait un autre point de vue sur mes interventions. Si ça se trouvait, elle s’imaginait que c’était moi qui étais venu foutre le bordel sur son intervention… Ha ! Elle serait bien bonne celle-là si c’était vraiment ce qu’elle s’imaginait.

Niveau entré en scène, j’étais plutôt fier de moi. Hermès avait même très bien joué son rôle. Après tout, dès lors qu’il s’agit de se moquer des gens, il était toujours au taquet ! Pour ceux qui se demanderaient pourquoi il ne faisait aucune remarque sur le physique ou les atouts d’Amandil… Et bien, disons qu’il l’avait vue tenter de décapiter des soldats, puis se transformer en démone capable de manipuler des macchabés… Bref, toute chance d’être séduit par elle s’était envolée dès le départ !! En ce qui concernait ma présence au côté de Rei – maintenant que je n’étais plus derrière l’arbre – je doutais que celle-ci le perturbe lui sachant qu’il savait qui j’étais. Par contre, pour la Amandil et éventuellement l’autre inconnu – s’il débarquait – ils auraient probablement de quoi s’interroger sur la façon dont je connaissais le mage d’Oracion Seis.

Bran Stark
Admin / Chevalier RuniqueAdmin / Chevalier Runique

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 15/07/2016
Âge : 25
Guilde : Oracion Seis
Magie / Malédiction / CS : Constellationniste

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.380
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: L'ombre du crépuscule [pv Tobias, Amandil et Bran]   Jeu 16 Fév - 17:23
Je me faufilais le plus discrètement possible entre les arbres de la forêt sans recourir à l'invisibilité de ma cape. Pour quelle raison prenais-je un tel risque ? Tout simplement parce que je me devais de garder la porte de Corvus ouverte pour qu'il puisse faire le repérage à ma place et si jamais j'utilisais mon énergie pour une autre tâche, je n'allais pas tenir longtemps dans mon état actuel. Finalement, ce n'était peut-être pas une bonne idée de sécher les entraînements sportifs des Runiques. Je détestais me tuer à la tâche lorsque j'avais des pions pour le faire à ma place, néanmoins, sur le terrain, j'allais devoir m'occuper seul si je voulais être satisfait des résultats, sans compter que ma double vie m'obligeait à garder une endurance convenable. Autrement dit, je me fis mentalement la promesse de m'entraîner plus sérieusement afin de développer mes ressources et de les utiliser correctement. J'imaginais déjà la tête de mes supérieurs lorsqu'il me verrait sur le terrain en rang avec les autres, j'en rigolais d'avance, mais il fallait que je me reprenne, ce n'était vraiment pas le moment des plaisanteries. Alors que mon souffle se faisait de plus en plus court en raison de la distance que nous avions parcouru, Corvus finit par me signaler qu'il voyait une lueur vacillante au loin. Je compris rapidement qu'il s'agissait d'un feu de camp et qu'il était fort probable que son créateur soit Rei. Je lui demandais la direction avant de le renvoyer dans son monde maintenant qu'il ne m'était plus d'aucune utilité. Je terminais le chemin qu'il me restait à parcourir en marchant tout en reprenant une respiration normale, ce qui n'était pas évident vu la dépense de magie que j'avais faite durant la soirée.

Plus la lumière se faisait intense, plus je me faisais discret au cas où ce ne soit pas la personne que je recherche, toutefois, je pus parfaitement entendre le dialogue qui avait commencé. Merde ! La démone était arrivée avant moi. Qu'est-ce qu'elle lui voulait à la fin ? En les espionnant, j'appris que ces deux-là se connaissaient et que la démone avait une dette envers la Main Noire qu'elle venait d'amplement remboursée selon ses dires puisqu'elle insistait sur le fait que la balance penchait de son côté à présent. En même temps, si elle n'avait pas agi aussi bêtement, les risques auraient été moindres. Intervenir incognito comme les deux inconnus loufoques et moi l'avions fait était plus sensé, mais elle semblait dépourvue de sens logique. Il fallait dire qu'elle avait accordé sa confiance à un Démon, qu'elle avait vendu son âme en quelque sorte, ce qui était intolérable à mes yeux. La suite me fit rouler des yeux. Une alliance ? Avec un Démon ? Hors de question ! Rei devait refuser. De plus, la proposition de contrat qui suivait était certes alléchante si jamais la Main Noire avait perdu quelqu'un qui lui était cher, mais il ne pouvait pas accepter. S'il le faisait, il serait lié à jamais à elle, une chose que je ne voudrais pour rien au monde personnellement ; j'en tremblais de dégoût carrément. J'allais intervenir lorsque le duo de voix fit son apparition. Le plus étonnant dans tout cela, c'était qu'il n'y avait qu'un seule silhouette, comment était-ce possible ? Quoi qu'il en soit, je ne pouvais qu'être d'accord avec leurs paroles, ils avaient parfaitement raison sur le fait que le plan de la Démone était trop risqué pour elle malgré le fait qu'elle semblait jouer avec la mort. Même si entendre deux voix venant d'une seule personne me perturbait, je sentis qu'il était temps de faire mon apparition à mon tour.

Agir dans l'ombre était plus judicieux et offrait plus de possibilités, nos interventions ont été prématurées à cause de vos actions. Au final, tout s'est bien passé, c'est l'essentiel... je suppose. Master sera ravi de savoir que tu t'en es sorti.

Je m'étais avancé naturellement pour m'approcher d'eux, toujours recouvert de ma cape. Mon visage n'était pas visible, mais mes pupilles rouges l'étaient et j'avais fait en sorte de parler d'une voix plus grave. Alors que je m'étais adressé à la Démone dans un premier temps, je m'étais tourné vers Rei pour la suite tout en retirant mon gant afin de lui montrer mon appartenance à Oracion Seis. Ajouté à cela le fait que je venais d'appeler Kite par son titre, il était aisé de deviner que j'avais été envoyé par ce dernier et que je ne repartirais qu'avec Rei à mes côtés pour aller faire mon rapport. Néanmoins, je n'avais pas l'intention de dévoiler mon identité, si jamais je le faisais, j'allais devoir user de mes connaissances en transformation pour changer mon visage et ma silhouette afin de les faire paraître plus âgés, chose que j'étais obligée de faire pour préserver mon anonymat.
Rei Tendô
La Main NoireLa Main Noire

avatar

Messages : 763
Date d'inscription : 08/07/2012
Âge : 23
Guilde : Oracion Séis
Magie / Malédiction / CS : Nenriki no Mahô / Télékinésie

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.470
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: L'ombre du crépuscule [pv Tobias, Amandil et Bran]   Ven 24 Fév - 13:33

La première des ombres aperçues s'avéra être Amandil. Elle semblait exténuée par les efforts fournis mais était toujours en vie. Le potentiel du démon qu'elle abritait ne cessait d'étonner le mage d'Oracion Seis. Ce dernier percevait plus précisément la menace que représentait désormais cette nouvelle race apparue au sein du royaume de Fiore.
La traitresse de l'armée quémanda sa pièce, objet symbolisant la dette qu'elle avait envers Rei. Plus encore, elle demanda que le rouquin lui fournisse à son tour un objet symbolisant désormais la situation inverse. Avec un sourire narquois, Rei fit apparaître la pièce dans sa main avant de la jeter dans les flammes. Lorsque le métal fut rougeoyant, il la ramena à lui et y grava grossièrement la marque d'Oracion Seis. Une fois refroidi, le métal redevint plus sombre et il put jeter le moyen de paiement à son propriétaire.


- Voilà, je n'ai rien d'autre à te donner, je pense que ce sera suffisant.

Nul doute que cet affront ne manquerait pas de vexer le démon mais Rei n'en avait que faire. Il savait très bien qu'il pourrait le balayer d'un revers de la main s'il devenait trop nuisible pour ses ambitions. Toutefois, le démon lui fit une proposition que nul mortel ne pouvait ignorer. Amandil venait de lui proposer de ramener un être perdu à la vie en lui laissant son libre-arbitre, moyennant faveur.
Tandis que le jeune homme faisait rapidement l'inventaire des personnes chères lui ayant été arrachées, un autre protagoniste vint se mêler à ce joyeux feu de camp. Tobias Grant, le deuxième membre de l'escouade d'extraction, décida de se positionner également contre le même arbre que Rei. Une fournée de sarcasmes accompagna son entrée en scène inattendue et son placement ne manqua pas de décontenancer la Main Noire. Si le mage solitaire choisissait de rester dans l'anonymat, recouvert de bandages noircis et d'un voile d'obscurité, pourquoi prenait-il position de manière à éveiller des soupçons ?


- Eh bien, encore un et je pense que nous serons au complet pour que je vous remercie. Mais je ne pense pas que ce soit le moment pour nous battre de nouveau. Quant à ta proposition, Amandil, je préfère la décliner. Je pense que les êtres disparus sont mieux à leur place. Je n'aurai pas l'orgueil de choisir de leur sort à leur place. Et puis honnêtement, je ne m'improvise pas tueur de démon pour ensuite pactiser avec eux. J'accepte que tu te positionnes en tant qu'opportuniste mais sache qu'il en sera de même pour moi. Quant à toi, il va falloir que nous ayons une discussion des plus sérieuses, en tête à tête, termina-t-il en s'adressant à Tobias.

A peine Rei eut-il terminé sa réponse qu'une dernière silhouette jaillit des ombres, également vêtue de façon à conserver son identité secrète. Seuls deux yeux rougeoyants étaient visibles au centre de ce voile d'obscurité. Cette dernière personne devait être le constellationniste ayant apporté son soutien vers la fin du combat, lui offrant une retraite possible en direction de la forêt. Le fait qu'il s'adresse à Rei en évoquant leur Master le fit tiquer un instant. Toutefois, le rouquin s'assura d'abord de la réaction du démon avant de finalement reporter son attention sur le dernier venu. En retirant son gant et dévoilant ainsi la marque de guilde, cette mystérieuse personne démontra son appartenance à la guilde élitiste. Ainsi, Oracion Seis s'était mêlée une fois de plus de la libération d'un de ses Généraux. Il fallait croire que les rôles s'inversaient...


- Bien, bien, bien... fit Rei en se relevant. Maintenant que nous sommes tous réunis, un grand merci pour votre soutien. Et histoire de faire les présentations : Amandil, traitresse de l'armée et démon, Messieurs bandages noircis, faisant parties de mes connaissances et contacts actuels, et notre nouvel arrivant, visiblement membre de ma guilde, avec lequel je repartirai.
Je pense que l'armée ne tardera pas à ratisser le secteur, je lève donc le camp pour aller faire mon rapport à notre Master.


Rei mit un coup de pied dans la terre présente devant lui pour recouvrir le foyer incandescent. Dans les braises mourantes et les derniers reflets de lumière présents sur les individus, il s'adressa ainsi à chacun d'eux :

- Je paierai mes dettes à chacun, mais dans l'immédiat, nous devrions déguerpir. Amandil, tâche de ne pas te faire éliminer, j'aurai certainement besoin de toi assez tôt. Dans le cas inverse, je saurai te trouver assez rapidement. Pour mes amis couverts de bandages, rendez-vous dans cinq jours au lieu exact de notre rencontre. J'ai divers projets à vous soumettre. Et pour toi, dit-il en s'adressant à l'homme aux yeux rouges, on se met en route, je pense qu'on a pas mal de choses à se raconter...

Rei avait conscience de mettre fin rapidement à leur petite réunion mais le temps pressait et les délais qu'il s'était fixé se réduisaient de plus en plus. Le contretemps subi à cause de cette capture n'avait pas contrecarré ses plans mais les avaient trop longuement retardés. Il était temps de passer à la vitesse supérieure. Appuyant sa main sur l'épaule de Tobias avant de quitter sa position, il lui chuchota presque imperceptiblement *de grâce, pas le même maillot*, le tout prononcé avec l'esquisse d'un sourire. Puis il se faufila entre les arbres et disparut rapidement de la vue des différents mages présents, se retirant ainsi pour de bon de cette réunion improvisée.

HRP:
 
Amandil Anésidora
Modo / Mage SolitaireModo / Mage Solitaire

avatar

Messages : 335
Date d'inscription : 31/03/2015
Âge : 23
Guilde : Solitaire
Magie / Malédiction / CS : Necromancer

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.520
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: L'ombre du crépuscule [pv Tobias, Amandil et Bran]   Mer 1 Mar - 4:59
L'ombre du crépuscule
Rei Tendô/Amandil/Tobias Grant/Bran Stark


J'avais demandé qu'il me rende la pièce que je lui avais donnée lorsque je lui avais dit que je lui devais un service. Mais ce qu'il fit avec m'étonna ! Il jeta ma pièce au feu. Sur le moment, j'avais instinctivement fait bouger ma main pour essayer de récupérer la pièce dans un ultime réflexe, mais la Main Noire avait agi si vite que la pièce était déjà dans les flammes. Il grava grossièrement la marque d'Oracion Seis dessus et il me tendit ladite pièce. Je n'étais pas en colère. J'étais triste. Ces pièces étaient les seules choses que j'avais gardées avec moi de mon ''ancienne'' vie, celle avant que je devienne un démon. En perdre une, c'était perdre le peu qu'il me restait d'humanité. Même si en soit je n'avais pas perdu la pièce, elle avait changé, comme moi, j'avais changé. Il ne restait qu'une vingtaine de ces pièces. J'espérais que je puisse en garder autant que possible, car même si être démon était réjouissant, un être libre et sans contrainte, j'avais encore gardé quelques traces d'humanité pour certaines choses. Ces pièces représentaient un de ces traces. Voilà pourquoi voir ce spectacle m'avait attristé. Passons à autre chose, la Main Noire abordait sa réponse.

Rei avait eu l'audace de refuser ma généreuse offre de faire revivre une de ses connaissances, un de ses êtres chers. Je ne m'attendais pas à cela ! J'affichais un air boudeur. Tant pis ! Si je n'avais pas son accord, alors je ferais sans en essayant de trouver un point faible chez le Main Noire. Concernant les membres d'Oracion Seis... La guilde d'assassin était malheureusement célèbre pour s’entre-tuer pour une place chez eux. Les cadavres des ''déchets'' seraient potentiellement très intéressants. Voilà une piste qui me fallait remonter, sans aucun doute que ses ''ordures'' avaient une bonne puissance de feu. Ce qui semblait le plus m'intéresser serait par miracle le corps sans vie de leur master actuel : Kite Eyes. Ce n'était qu'un rêve pour l'instant.

Le Général d'Oracion Seis accepta par contre l'accord d'entre-aide mutuel. C'était LE bon point positif de la soirée. Rei Tendô et moi étions alliés. Un grand pas en avant. Il faudrait que mes recherches sur lui soient discrètes pour ne pas attiser sa colère et rompre ainsi notre accord. Je ne compris pas la phrase où il disait qu'il était un tueur de démon... Tant pis. Je ne compte pas m'éterniser sur ce détail. Il m'avait donné sa parole qu'il viendrait m'aider si je le souhaitais et réciproquement et c'était déjà beaucoup d'avoir un allié de ce poids au sein des guildes noires.

Vint ensuite la momie clown. Je reconnus la voix comme étant celle qui avait distrait la Bloody Virgin le temps pour moi de libérer Rei, mais je lui en voulais parce que c'était LUI qui avait déclenché toutes les alarmes du convoi et ainsi alerté la Paladin runique, nous obligeant à mener une rude bataille pour la libération du prisonnier. Sauf qu'il m'accusait, MOI, d'avoir déclenché les alarmes. Il voulait m'énerver n'est-ce pas ? D'ailleurs, mes veines étaient visibles sur mes tempes, signe que je me retenais de le bâillonner avec ses bandages. Je lâchais cependant des paroles avec un ton acerbe et agressif comme si je voulais lui jeter du poison à la figure.
« Je n'ai jamais imaginé que je viendrais à bout de tout le convoi ! Je m'étais arrangée pour être de surveillance de nuit afin de libérer Rei ! Au cas où, vous n'auriez pas remarqué, MOI, je n'ai pas utilisé des flammes pour dire à tout le monde que déboulait FOUTRE LE BORDEL ! Ils ont des détecteurs de MAGIE ! Autant agiter un drapeau sous leur nez et leur dire nos intentions et C'EST EXACTEMENT CE QUE VOUS AVEZ FAIT LE SCHIZO !!! Quant à votre P-R-O-F-E-S-S-I-O-N-N-A-L-I-S-M-E, il est aussi grand que votre niveau d'incompétence ! Je ne vous ai pas vu faire grand chose pour nous aider quand Aliénore a fait son attaque signature ! »
Ma colère avait fait ressurgir assez de puissance et m'avait fait perdre momentanément mon contrôle sur mes nouveaux pouvoirs ce qui entraîna à transformer la moitié de visage en forme etherious. La dualité entre mon côté humain et démoniaque devait être plutôt impressionnante. À la fin de ma tirade, je repris mon sang-froid et revenais à ma forme humaine complète.
Quand vint un troisième larron. Je me tournais vers lui toujours encore un peu explosive.
« Dans l'ombre, oui, c'est ce que je comptais faire. Mais c’était la dernière étape avant la prison et des renforts avaient été prévu à la prison si quelque chose - comme ce que nous venons de faire – devait arriver là-bas. C'est aussi pour cela que cette folle est arrivée tout de suite. »
Je fus surprise d'apprendre que l'ombre aux yeux rouges appartenait à Oracion Seis. À ce moment, Rie fit les présentations. J'étais la seule vraie nommée. Apparemment, la Momie était un contact de Rei, mais il ne s'était pas attendu à ce qu'il participe. Quant à ''yeux rouges'', la Main Noire ne le connaissait pas, mais venait d'apprendre qu'il faisait partie de sa guilde.
L'ancien prisonnier mit un coup de pied dans le feu de bois, pour qu'il s'éteigne. Il dit en même temps qu'il payerait sa dette à chacun d'entre nous. Il avait intérêt oui ! Il m'adressa un message de soutien... Enfin, c'est comme ça que je le voyais. Rei me dit de ne pas me faire éliminer et qu'il aura besoin de moi. Un bon point pour moi, qui disait avoir besoin de moi, voulait dire aussi s'endetter davantage.
La main Noire partit alors avec ''Yeux rouges'' puisqu'il faisait partie de la même guilde.
Avec le protagoniste principal partit, je ne sentais nullement le besoin de rester. Surtout avec la Momie qui était d'après ce que j'avais pu m'en rendre compte complètement déranger mentalement. Dixit la personne qui a pactisé avec un démon... En plus, je ne pouvais pas sacquer son air tellement supérieur. Pour ses personnes, j'avais plus envie de les écraser sous ma botte que leur obéir, mais je devais quand même faire bonne figure, il restait une connaissance du Général d'Oracion Seis.

Je partis en enfilant mon manteau d'anonymat. Je m'enfonçais dans l'ombre de la forêt. L'aube allait se lever sous un nouveau jour. La lumière du jour gagnait sur l'obscurité de la nuit. Seulement l'obscurité complotait contre le jour pour le renverser. Un nouvel élément avait rejoint les ombres. Il venait déjà d'agir contre la lumière. Un revers qui venait de lui faire mal.

Codage par Yuna Tsubomi ♪

_________________

Tobias Grant
El DiabloEl Diablo

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 09/07/2012
Âge : 24
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Take Over - Satan Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.660
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: L'ombre du crépuscule [pv Tobias, Amandil et Bran]   Lun 6 Mar - 0:20

Soigner ses entrées. Oui, il s’agissait du meilleur moyen de laisser une sacrée impression chez ses interlocuteurs, notamment s’il s’agissait d’une première rencontre officielle. Ici, je connaissais Rei, mais la blondinette, pas du tout. Quoiqu’il en soit, en faisant mon apparition avec le visage masqué et le corps recouvert de bandages en partie noircie, le tout accompagné d’une ribambelle de commentaires sarcastiques, j’étais certain qu’on se rappellerait de moi. M’enfin, sachant que je n’avais pas vraiment l’intention de recroiser la route de la pseudo-démone, ce n’était pas si important que ça, si ?

Répondant à la proposition de la demoiselle, Rei lui fit savoir qu’il refusait sa proposition. Bon, contrairement à elle, il avait toute sa tête lui au moins. Au passage, il rappela le fait qu’il avait tué un Démon – de Tartaros – par le passé, et donc qu’il ne serait pas logique de sa part de formuler un pacte avec l’un d’entre eux maintenant. Finissant de négocier les termes de leur semi-alliance, il ne manqua pas de me faire savoir qu’il désirait avoir une discussion avec moi, en solo. Hmm… Il devait naturellement se demander pourquoi je m’étais donné la peine d’intervenir pour le faire libérer. Il n’était pas naïf au point de s’imaginer que je n’avais que ça à faire et que je n’avais pas d’idée derrière la tête.

Néanmoins, contrairement à ce qu’il pouvait s’imaginer, je n’avais pas l’intention d’exiger quelque chose de lui comme l’avait fait la blonde. Il était libre de faire ce qu’il voulait. Et puis, il ne manquerait plus qu’il évite la prison pour se retrouver enfermé – métaphoriquement – dans une dette à payer. Étrangement, la demoiselle se crut permise de se plaindre de mes plaintes. Franchement, je ne voyais vraiment pas quels arguments elle pourrait bien me sortir pour me convaincre du bienfait de ses actions. Woaw ! Quelle agressivité ! Ah oui, c’était donc bien ce que je m’étais imaginé. Elle avait pris la grosse tête et restait convaincue que sa méthode – soit éliminer une vingtaine de soldats sans se faire prendre – était la meilleure, tandis que j’avais soi-disant tout gâché en intervenant. Mouais, techniquement parlant, je n’étais intervenu que parce que je ne pouvais pas la laisser tuer tous ces soldats sans rien faire.

Schizo ? De quoi parlait-elle ? Intervenir contre l’attaque signature d’Aliénore ? Où était l’intérêt ? Rei avait été libéré de ses menottes et était en pleine possession de ses moyens. Avec les deux autres et les soldats hors d’état de nuire, il s’agissait d’un trois contre un. Conclusion ? Nul besoin d’intervenir plus.

« Tous les soldats avaient été neutralisés. La Main Noire était libre… Es-tu vraiment faible au point d’avoir besoin de renfort supplémentaire alors que vous étiez déjà 3 contre elle ? »
« Tss… Pour un être censé être démoniaque, tu ne trouves pas ridicule d’être effrayée par une simple humaine… ? Ridicule. »

Conclut Hermès tandis que je poussai un petit soupir de déception. Certes, Aliénore était une puissant mage, vraiment très puissante. Néanmoins, elle n’en restait pas moins humaine. De plus, Hermès et moi nous amusions beaucoup à jouer le rôle d’individus sarcastiques, hautains et tout ce qu’il y avait de détestable : c’était à mourir de rire ! Une quatrième personne – le constellationniste – fit également son entrée, se permettant à son tour de critiquer les actions de la psychopathe qui avait cherché à manger plus qu’elle ne pouvait digérer. Au passage, il révéla qu’il faisait partie de la même guilde que Rei, soit Oracion Seis. Décidément, cette conversation était des plus hilarantes au fur et à mesure. Chacune à notre tour, nous taclions la demoiselle qui s’était crue en position de force jusque-là en exigeant des dettes auprès de l’ancien détenu, puis en s’imaginant que son plan avait été le meilleur pour procéder à la libération.

Le mage noir finit par reprendre la parole en faisant les présentations. Tout d’abord, il nous remercia. Mouais, je ne voyais pas l’intérêt de remercier de criminels qui attendaient – pratiquement tous – quelque chose de lui mais bon… Chacun son truc. Amandil, qu’elle s’appelait, était donc bien une traîtresse de l’armée. Hmm… Étrangement, je me fichais de savoir pourquoi elle s’était retournée contre le Conseil. Au vu de ses actions impitoyables et de sa façon de s’exprimer, j’avais bien vu qu’elle avait complètement rejoint le côté obscur, et qu’il n’y avait rien de noble ou d’acceptable dans ses motivations et/ou actions. Ah ? Nous venions officiellement d’obtenir le titre de bandages noircis ! De plus, Rei avait été suffisamment sympa pour parler de nous au pluriel afin de brouiller encore plus les pistes : merci à lui !

Le moment des séparations était venu. Il comptait repartir avec son nakama. Pas de problème de mon côté, j’avais besoin de repos, mais surtout d’un soigneur. Un rendez-vous dans cinq jours à l’endroit de notre rencontre… Euh.. Il parlait de notre première rencontre non-officielle sur Gehenna Island ou de la version officielle sur Dekai Island ? Ce n’était pas comme si je pouvais me trouver à deux endroits différents au même moment… Des projets à me soumettre ? Alors là, je ne voyais pas du tout où il voulait en venir. Le mec était sur le point de finir en prison avant qu’on n’intervienne et il avait trouvé le temps de s’organiser des plans pour l’avenir. Plutôt optimiste le rouquin ! Voyant qu’il commençait à se préparer à partir, je m’apprêtai à lui demander un indice supplémentaire quand il me le fournit directement : Dekai Island donc.

Laissant échapper un petit rire, je me mis à mon tour en route afin de retrouver Arya, puis de quitter les lieux en vitesse. Il était temps pour moi d’aller me soigner proprement afin d’être prêt pour la prochaine étape : négocier avec Rei.

Bran Stark
Admin / Chevalier RuniqueAdmin / Chevalier Runique

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 15/07/2016
Âge : 25
Guilde : Oracion Seis
Magie / Malédiction / CS : Constellationniste

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.380
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: L'ombre du crépuscule [pv Tobias, Amandil et Bran]   Dim 12 Mar - 22:53
Alors que j'étais intervenu dans la conversation pour signaler ma présence et que je m'étais présenté de manière indirecte, j'avais pu remarquer que l'ambiance n'était pas à la camaraderie. En même temps, il y avait une Démone dans nos rangs. Techniquement, je devrais tout faire pour m'en débarrasser et l'état de faiblesse dans lequel elle était aurait dû me permettre d'en finir avec elle et d'obtenir certaines faveurs chez les Runiques. Néanmoins, il y avait deux points qui m'empêchaient d'atteindre ce but : mon énergie était au plus bas et je ne pensais pouvoir tenir un autre combat, même faire appel à un esprit me semblait impossible en ce moment. De plus, même si je la détestais pour ce qu'elle était et que je n'aimais pas du tout sa façon de faire, elle avait été un pion particulièrement utile dans l'évasion de Rei, je devais donc l'en remercier et ce fut ainsi que je le fis. Bien évidemment, cela ne m'empêchait pas de la rabaisser sur son plan d'action, chose que je n'étais pas le seul à faire puisque les deux inconnus en profitaient également. Vu que nous étions tous réunis, la Main Noire fit les présentations de manière rapide. La Démone était donc une dénommée Amandil, traître aux Runiques,ce qui la fit quelque peu remonter dans mon estime puisque nous étions dans le même panier en quelque sorte. Les deux inconnus n'ayant qu'un seul corps étaient seulement représentés par leur trait physique visible : les bandages noircis que tous pouvaient apercevoir. Quant à moi, Rei ne devait pas me connaître puisque nous ne nous étions jamais rencontrés, mais le tatouage des généraux était une preuve irréfutable si bien qu'il savait qu'il pouvait me faire confiance et décidait de rentrer avec moi pour faire notre rapport à Kite. Je n'avais pas spécialement envie de le revoir, mais je n'avais pas le choix. J'allais devoir faire vite pour retourner à la caserne avant que quelqu'un remarque mon absence prolongée. Quoi qu'il en soit, Rei ne perdit pas de temps en annonçant que nous devrions déguerpir au plus vite avant que les Runiques balaient la zone pour nous retrouver. Il était évident qu'ils allaient le faire, même si Aliénore avait perdu notre trace, ils ne pouvaient pas se permettre de laisser échapper aussi bêtement une cible aussi importante. Encore une fois, ce fut la Main Noire qui parla à tous en donnant visiblement des instructions. Il voulait revoir la Démone parce qu'il avait besoin d'elle pour le futur... je n'aimais pas cette idée, mais je pensais qu'il était suffisamment intelligent pour se servir d'elle sans que l'inverse se fasse et qu'il éviterait les contrats de cette abomination. Ensuite, ce fut au tour des inconnus à qui il donna rendez-vous dans un endroit connu d'eux seuls puisqu'il s'agissait de leur lieu de rencontre donc j'étais incapable d'en savoir plus. Et enfin, il me demanda de le suivre puisque nous avions des choses à nous dire d'après lui. Je le laissais prendre les devants si bien que je n'entendis pas ce qu'il avait pu dire à Deux voix, mais j'avais très clairement entendu le petit rire qui avait suivi. Je pris la même direction que lui et j'attendis de voir s'il allait vouloir prendre la parole maintenant ou s'il allait attendre une autre occasion pour me questionner. Dans tous les cas, la seule réponse qu'il aurait serait qu'il devrait m'appeler par mon surnom et que seul le Master possédait toutes les informations sur moi, si bien qu'il n'avait qu'à le devenir pour en savoir plus. Ce n'était pas un manque de confiance, mais tant que peu de personnes connaissaient ma double identité, j'avais peu de risques de voir l'une d'entre elles me trahir. Je préférais la sécurité plutôt que le danger après tout. Une fois notre rapport fait, je pris congé du petit monde pour repartir au plus vite à la caserne. Kite savait très bien que je ne pouvais pas me permettre de rester trop longtemps absent sans attirer l'attention et que seules les missions qu'il me confiait étaient prioritaires sur ma vie, donc je n'allais pas le vexer vis à vis de ma précipitation. Pourtant, je savais bien qu'un jour, j'allais devoir avoir une réunion avec les autres Généraux, mais je n'étais pas plus pressé que cela.
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: L'ombre du crépuscule [pv Tobias, Amandil et Bran]   

L'ombre du crépuscule [pv Tobias, Amandil et Bran]

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Centre :: Temple Tsukiyomi
-