Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 Ocean Three [PV : Kenta Hoshi, Shi Tami & me !]

AuteurMessage
Léonard Raziel Albae
Mage de Silent NightMage de Silent Night

avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 08/08/2016
Âge : 23
Guilde : Silent Night
Magie / Malédiction / CS : White Dragon Slayer (1er G)

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.850
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Ocean Three [PV : Kenta Hoshi, Shi Tami & me !]   Dim 4 Sep - 14:11
Une fois n'est pas coutume j'avais une affaire personnelle à régler. Où plutôt, les rumeurs sur la ville d'Hespéria et plus particulièrement les rumeurs liées au maire et à son réseau tentaculaire souterrain, qui avait piqué ma curiosité. Quant à savoir si les rumeurs étaient vraies, il fallait aller sur place pour le vérifier. Mais avant d'aller jusque là, il me fallait connaitre les personnes liées au chef de la ville, ces mêmes individus qui ont un accès à ce réseau.

Pour se faire, j'avais un plan, ces personnes étaient bien entendues payées par le maire, sinon à quoi bon travailler. Et qui dit rémunération, dit compte en banque. Même si les fonds ne transitaient pas directement, il devait y avoir de grosses sommes qui faisaient des vas et vient. Et rien de plus facile pour un voleur que de s'introduire dans un bâtiment scellé. De plus, et avec un peu de chance, je pourrais peut-être remplir mes poches en passant, faisant d'une pierre deux coups.

Cela faisait quelques jours que je déambulais dans les rues de la ville, en profitant de ses avantages touristiques, tous en montrant un certain intérêt aux gardes qui protégeaient la banque. Le jour, le monde était omniprésent et la gade renforcée, ce qui m'empêchait de pouvoir faire quoique ce soit. Mais la nuit, le dispositif de sécurité était différent. Les gardes étaient moins nombreux et un sas souterrain était gardé par un seul homme. L'endroit idéal pour s'introduire de nuit. Je me doutais bien qu'un comité d'accueil allait me tendre les bras, mais j'avais remarqué que les têtes étaient souvent différentes. Cela aussi c'était un avantage. Car je pouvais me faire passer pour celui que je ne suis pas.

J'arborais un large sourire de plaisir quant à l'action qui allait en découler.

L'accès se trouvait dans les petites rues derrière la banque, comme c'est souvent le cas dans les grandes villes. Un endroit discret où la surveillance était facile, mais le piège aussi. Je m'étais vêtu de noir en prenant soin de cacher mon visage lors de mes premiers pas. Il y avait bien quelques badauds dans l'artère principale, mais rien qui pouvait arrêter mon larcin. J'ai pris la première petite rue et atteint son croisement assez rapidement. Prenant mon petit miroir de poche, je reluquais le garde oscillant sa tête de gauche à droite afin de vérifier les venues possibles de personnes indésirables.

C'est assez fatiguant et répétitif comme boulot la surveillance et le moindre écart de vigilance peut conduire à une erreur. Comme maintenant…

Le garde commençait à s'étirer pour de longues secondes en baillant aux corneilles et fermant ses petits yeux fatigués. J'ai profité de cet instant pour courir à une vitesse folle vers lui et lui assainir un coup sur la nuque. Mais la distance rue, garde, était longue de plusieurs mètres. Le bougre avait eu le temps de tourner légèrement sa tête avant de prendre le coup de poing. Le résultat fut celui escompté, c'est-à-dire l'évanouissement de l'homme quasi instantanément. Mais dans mes calculs, ce dernier ne devait pas crier avant. C'est le facteur imprévu du voleur. Ayant vu le coup arriver, ce dernier avait laissé échappé un râle qui n'aurait pas eu lieu si j'avais été un peu plus rapide…

Compte tenu de la situation, je me suis empressé de changer mes habits avec l’uniforme du garde. Ce fut une excellente idée, puisque déjà, au loin, j’entendais des premiers bruits de pas qui venaient vers moi avec une cadence rapide. Intérieurement, c’est moi qui râlait à présent. Je devais trouver une parade rapide compte tenue de la situation.

Un caillou, une poubelle, une ampoule, un homme inconscient, son arme de poing, son couteau…

Ni une, ni deux, j’ai arraché une partie de mon uniforme et me suis octroyé une coupure bénigne à l’épaule, ainsi qu'un coup au visage pour qu'il gonfle. J’ai attrapé un caillou et brisé l’ampoule qui m’éclairait de trop. Histoire que la pénombre m’aide avant toute chose, puis j’ai chevauché l’homme en faisant mine de finir un combat. Ce dernier allait encore dormir un sacré moment. J'ai ensuite mis le couteau dans la main du garde qui avait dû me lancé l'assaut, si cela avait été lui.

Prenant un souffle haletant, je me demandais à présent à qui appartenait les pas qui se rapprochaient de moi.


Dernière édition par Léonard Raziel Albae le Dim 18 Sep - 19:28, édité 1 fois
Kenta Hoshi
Modo / Justice's FlameModo / Justice's Flame

avatar

Messages : 424
Date d'inscription : 01/09/2013
Âge : 18
Guilde : Mage du Conseil
Magie / Malédiction / CS : Magie du feu
Magie / CS Secondaire : Trace

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.500
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Ocean Three [PV : Kenta Hoshi, Shi Tami & me !]   Mar 6 Sep - 23:05




Adieu Era, bonjour vacances, bonjour Hespéria ! Bon, en fait, ce n’était pas tout-à-fait ça. La vérité étant que je devais rencontrer le maire pour diverses raisons politiques, faire comme si on s’occupait des problèmes d’Hespéria, alors que le Conseil n’avait que très peu d’influence, à cause de l’absence de caserne. Donc, je devais chercher des informations qui pourraient nous intéresser quant aux sous-sols en parlant directement au maire des dits accords. Aucun espion n’était parvenu à savoir ce qui se cachait sous la ville, mais le mieux était encore de demander au maire, qui niait évidemment n’importe quelle activité. Le but était de faire pression en demandant régulièrement des nouvelles, afin qu’il n’y ait pas trop de débordements du point de vue légal, donc au final, oui, on pouvait dire que j’étais en vacances. Vacances d’une journée, mais vacances. Bien inestimable pour un conseiller.

Alors que, flanqué de deux gardes du corps, je sortais d’un restaurant à sa fermeture, je fis la course avec eux pour pouvoir leur échapper et être au calme quelques instants. Ensuite, je devrais de toute façon me rendre à l’auberge : si je ne m’y rendais pas, on aurait craint le pire pour un conseiller et c’aurait été la panique. Et puis, le challenge était de semer les deux hommes qui me couraient après : ils étaient parfaitement au courant de mes intentions, je les avais prévenus. Ainsi, leur échapper signifiait que je pouvais éviter n’importe quel problème de leur envergure et donc que je n’avais pas besoin d’eux. Dans un cas comme dans l’autre, tout le monde était content. Néanmoins, ce petit jeu se finissait toujours de la même façon et je me baladais où bon me semblait. De toutes façons, rien de grave ne pouvait m’arriver...

Marchant dans la rue principale, je me rendis compte qu’il fallait que je rentre à l’auberge d’ici quelques instants, car il commençait à être tard. Et comme si mon karma avait voulu me punir pour m’être enfui, j’entendis un bruyant gémissement suivi d’un bruit sourd. Le pire des scénarios voulait que ce soit un meurtre. Malheureusement, je n’en voyais pas d’autres. Alors, je bondis en direction du son, qui avait été émis dans une ruelle perpendiculaire. Même si un meurtrier rôdait probablement et que j’avais conscience que je ne devais pas mourir, que ce soit pour Myrcella ou pour la stabilité du Conseil, je ne pouvais pas pour autant laisser passer un tel acte sous mon nez.

Il fallait dire que c’était un sombre endroit pour y expirer son dernier souffle. Personne n’avait envie de finir entre ces deux murs immenses en briques de part et d’autres et pour seule lumière les réverbérations de la rue principale. Le corps de la victime gisait entre deux poubelles débordantes de déchets. Je n’avais plus trop l’habitude de ce genre d’endroits... Enfin, l’homme allongé par terre semblait anodin, tandis que celui se tenant debout à côté avait un uniforme de garde, mais semblait néanmoins blessé. Une tierce personne, plutôt musclée, était venue en même temps que moi. Je n’en avais rien à craindre, elle était apparue avant le bruit, donc innocentée malgré son physique plutôt brutal. Enfin, je pouvais parler, j’étais aussi un peu armoire à glace...

Kenta Hoshi, Mage du Conseil. Que s’est-il passé ? Pourquoi ne pas avoir appelé à l’aide ? Vos noms.


Prendre l’ascendant, fait. Mon seul nom me permettait généralement d’obtenir l’autorité sur n’importe qui, à l’exception de quelques... exceptions. Myrcella, Liz, Amandil... Des runiques qui se foutraient bien de mes ordres, si j’avais le courage (et l’idée suicidaire) de leur en donner. Pour en revenir à nos moucons, mes deux questions n’étaient pas indépendantes. J’avais eu la première impression d’un meurtre, pas d’une bagarre. Or, un garde n’assassine pas un passant, c’était ridicule. Donc, ils s’étaient battus. Et le garde avait été blessé. Généralement, à ce moment-là, on demande de l’aide, on crie, on fait n’importe quoi pour signaler qu’il y a un problème, surtout en tant que garde. Bref, son comportement était étrange. D’ailleurs, je n’avais aucune idée de ce qu’il gardait, juste une porte dans un renfoncement. Peu importe, ce n’était pas la question, j’étais passé à côté il y avait quelques secondes, j’aurais dû le remarquer, je n’allais pas me décrédibiliser maintenant. En tout cas, il fallait être fou ou masochiste, voire les deux, pour me mentir. Donc, la seule réponse plausible à tout ça, c'était les souterrains. Ma foi, j'aurais bien aimé, mais je pouvais douter de la facilité de les trouver en plein centre-ville. Au final, j'étais pas plus avancé et j'avais besoin de réponses.

_________________


Merci Myrcella :3
Shi Tami
Modo / Mercenaire SolitaireModo / Mercenaire Solitaire

avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 12/07/2016
Âge : 17
Magie / Malédiction / CS : Berserker

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.355
Statut: Mercenaire de Rang A
Renommée : Mercenaire Itinérant
MessageSujet: Re: Ocean Three [PV : Kenta Hoshi, Shi Tami & me !]   Lun 12 Sep - 23:19

TITRE DU RP


NOM DES PARTICIPANTS




La nuit avait été froide. Les gens sensés, comme Vance, le tenancier d’une petite auberge à l’entrée de la ville, ne mettaient pas le nez dehors par un temps comme celui-là. Cela faisait une vie entière qu’il travaillait ici, servant notamment le meilleur cidre des environs. Pourtant, même après une vie entière de bons et loyaux services, il frissonnait toujours quand il voyait un aventurier, un mage, ou bien pire encore, sortir du brouillard qui accompagnait la rosée matinale. Celui-là portait une longue queue de cheval qui fouettait le bas de son dos au fur et à mesure qu’il avançait.
Le voyageur jeta l’énorme sac qu’il tenait sur dos sur le sol de l’auberge alors qu’il prenait un siège. Le sac gémit sourdement.

***

L’hydromel l’avait réchauffé. Maintenant, le mercenaire se dirigea vers la milice, afin de leur montrer sa prise du jour. Il fût bien reçu : alors que le criminel sortait sa gueule patibulaire du sac, Shi apprenait que la prime sur sa tête ne tenait plus depuis des semaines. Il grogna en quittant la caserne.
Il longeait la rue, collant les murs. Il avait passé la matinée à la caserne, maintenant il errait, sans but précis. Il ne pouvait certainement pas reprendre la route vers des contrées plus peuplées au beau milieu de la journée, aussi devait il s’occuper. Au lieu de faire la sieste, il essuya consciencieusement le sang séché qui teintait sa lame. L’odeur métallique propre au sang se répandit lentement dans les airs, faisant fuir les oiseaux qui avaient fait de l’arbre contre lequel Shi était adossé leur habitat.

Le reste de la journée passait affreusement lentement, il s’autorisait à flâner sur les marchés, sans cependant céder à la tentation des fruits et des friandises qui semblaient l’attendre sur les étals des marchands. Le soir s’apprêtait enfin à tomber. Il avait entendu parler d’une pièce de théâtre de rue, la distraction idéale pour laisser son esprit divaguer jusqu’aux arènes de Crocus, plus bel endroit du monde à ses yeux.
Deux imposantes bâtisses l’entouraient, créant un sentiment d’oppression dans l’étroite ruelle qu’il traversait. Un cri dans la nuit. Un cri sourd, mélange de terreur et de surprise, qu’il avait par trop entendu alors qu’il enfonçait sa lance dans le buste de ses ennemis vaincus. Cri généralement suivit d’un bruit de succion, celui de l’arme qui sortait du corps en emportant la plupart des viscères de la victime dans son sillage sanglant. Inconsciemment, il l’attendait, ce bruit. Mais il ne vînt pas. Pressant le pas, il déboula dans la ruelle adjacente, avisant aussitôt de deux hommes affalés l’un sur l’autre, tous deux victimes d’une rixe. Pourtant, aucun n’était resté conscient à l’issue du combat. Il s’accroupit afin d’observer plus la scène plus en détails. En l’absence de réel coupable, il ne devait pas traîner ici, la lance accrochée dans son dos paraissait pouvoir éventer n’importe quel alibi qu’il présenterait devant les autorités.

Des pas. Un homme armé, costumé. Un comédien ? L’acier de sa lame tinta comme pour dissiper les présomptions du mercenaire. Un autre combattant. Shi poussa un juron. L’inconnu repoussa ses mèches bleues d’un geste de la main avant de décliner son identité. Cette fois, ce fût un soupir de soulagement qui échappa des lèvres du jeune homme. Les mages du conseils, a fortiori ceux dont il connaissait le nom, étaient réputés pour leur discernement, et ne semblaient pas se borner aux faux-semblants, tout assoiffés de vérités qu’ils étaient.

J’ai entendu parler de vous. M’est avis que c’est louche, toute cette affaire. Un gaillard de cette taille, qui s’effondre après un coup sur la tempe ? Eh, si vous voulez résoudre cette affaire, je suis de tout cœur avec vous.

Et puis, j’ai du temps à perdre.


Doucement, il retourna la tête du garde, avant de le secouer à plusieurs reprises pour le réveiller.



_________________



Dernière édition par Shi Tami le Jeu 6 Oct - 20:44, édité 1 fois
Léonard Raziel Albae
Mage de Silent NightMage de Silent Night

avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 08/08/2016
Âge : 23
Guilde : Silent Night
Magie / Malédiction / CS : White Dragon Slayer (1er G)

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.850
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: Ocean Three [PV : Kenta Hoshi, Shi Tami & me !]   Dim 18 Sep - 19:24
Là c'était la merde. Soit j'avais fait n'importe quoi lors de mon assaut, soit j'avais la poisse et pour la suite, cela n'allait pas être de bon augure. Attirer deux types d'un coup, tous deux aussi large que des armoires royales et dont l'un deux faisait partie intégrante du conseil, c'était une prouesse. Mais surtout, une belle mouise. Je devais à tout prix me reprendre et réussir ma mission. Je ne devais pas faire n'importe quoi. Le risque était bien trop grand. Heureusement le sang-froid était un de mes atouts.

J'avais devant moi un type allongé au visage tuméfié que le premier arrivé essayait de réveiller. Impossible. S'il réussissait quand même, il lui serait impossible de parler. L'autre c'était directement présenté. Ce genre de réaction me faisait penser aux mecs qui ont des couilles que lorsqu'ils se gargarisent avec leur titre.

Bref, dans l'histoire il fallait se présenter. Non pas que cela, surtout que le premier homme n'avait pas pris le temps de répondre à la question. Je devais jouer, jouer avec eux.

- Oh mon dieu, qu'ai-je fait ? Je ne sais pas ce qu'il s'est passé ! C'est arrivé tellement vite. Oh non, je vais me faire tuer par mon patron.

Je faisais mine de pleurer et d'être en panique. Dans ce genre de situation, un homme paumé fait perdre toute crédibilité et surtout enlève les accusations, du moins en général. Je voulais profiter du statut de ce Kenta pour rassurer mon personnage.

- Le conseil ? Vous pouvez m'aider alors ? J'ai un enfant, je suis seul et sa mère est… Ho, je vous en prie, aidez-moi !

En disant ses mots, je m'étais dirigé vers ce mage du conseil en agrippant désespérément le haut de ses vêtements. Puis, je fis enfin mine de réagir face à ce sang, le mien et un peu du faux voleur, qui recouvrait mes fringues.

- Je… Je … Je suis blessé.

Toujours en panique, voilà comment je faisais planer le doute sur moi. Avec cette réaction, je prenais parti de penser que de révéler mon mensonge allait plus m'aider qu'autre chose. Je me suis accroupi en prenant ma tête entre mes mains et j'ai commencé à raconter de façon décousue ce qu'il s'était passé.

- Je travaille pour la banque et on m'a dit de surveiller cette porte. On m'a promis une grosse somme. Je ne suis pas riche et la vie est dure, alors surveiller une porte, c'était du pain bénie pour moi.

Mais là deux types ont débarqués. L'un s'est jeté sur moi, je me suis défendu, je ne sais pas comment j'en suis arrivé là et l'autre a filé derrière moi. Il a pris la porte automatique, elle se referme une fois passé, il avait une clef… Je ne sais pas comment il l'a eu. Je ne connais personne ici. C'était ma première journée ! Vous entendez, ma première !

Après, je n'ai pas réussi à réagir, je suis resté figé. C'est la première fois que je fais ça, je suis qu'un simple serveur en ville.


Je me suis souvenu qu'en enfilant l'habit du garde, un trousseau de clefs avait claqué dans une de mes poches. Mon nouveau pari devait faire en sorte que l'une d'elle ouvrait la porte. Mais si je le faisais devant eux de manière normale, il se rendrait compte de ma supercherie.

- Non, non, non … Ils vont s'en prendre à ma famille si je ne le rattrape pas. Ils me l'ont jurés couteau sous la gorge. Pourquoi j'ai accepté ce boulot, pourquoi…

Avec mon air affolé, je commençais à basculer d'arrière en avant. Tout ceci, pour accroître ce sentiment de panique, encore et toujours. Ensuite, j'ai couru vers la porte de fer, prenant le fameux trousseau, j'ai cherché à enfiler plusieurs clefs sans succès.

- Je ne sais plus laquelle c'est, j'ai du sang sur le visage…

D'un coup, l'une d'elle entra dans la serrure. Bingo ! Ma chance, la seule.

- Ouvre-toi !

Clic !

- Voilà ! Venez m'aider s'il vous plait. Je ne sais pas ce qu'il y a derrière, mais je dois trouver cet homme. Sinon ma famille va en subir les conséquences.

La panique, la famille, les enfants de surcroît et l'urgence de la situation. Je comptais bien profiter de tous ces facteurs pour enrôler les deux hommes devant-moi. Mais je devais continuer à la jouer fine, sinon, c'était pire que la prison qui m'attendait.
Kenta Hoshi
Modo / Justice's FlameModo / Justice's Flame

avatar

Messages : 424
Date d'inscription : 01/09/2013
Âge : 18
Guilde : Mage du Conseil
Magie / Malédiction / CS : Magie du feu
Magie / CS Secondaire : Trace

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.500
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Ocean Three [PV : Kenta Hoshi, Shi Tami & me !]   Dim 25 Sep - 7:43




Je n'obtins pas de nom. Ni de l'un, ni de l'autre. Le premier, celui qui était venu ici pour les mêmes raisons que moi, m'indiqua juste qu'il avait entendu parler de moi et qu'il m'aiderait à résoudre l'affaire. Le second ne me répondit même pas et préféra paniquer. Son patron s'en prendrait à sa famille s'il échouait et, malheureusement, il avait échoué ? L'établissement était une banque. Une banque qui s'en prend à ses employés s'ils surveillent mal une porte annexe ? On était au VIIIe siècle, comment ce genre d'événements pouvaient encore être possible..? À moins qu'il mente, comme je l'avais supposé. Mais sa réaction semblait naturelle. Donc, je n'avais d'autre choix que de m'intéresser à l'affaire, qui n'allait pas durer quelques secondes. Je serais en retard à l'auberge. Aussitôt, j'envoyai un message télépathique à mes gardes pour n'inquiéter personne.

L'homme qui portait ses cheveux longs tenta de réveiller l'homme que je pensais mort. À bien regarder, mon diagnostic était faux, il était vivant. Voilà qui allait bien nous arranger ! S'il se réveillait, du moins... Et il n'avait pas tout-à-fait l'air de le vouloir. Et l'autre serveur-garde qui n'arrêtait pas de gémir ne semblait pas apte à aider de ce côté-là. Ou il ne voulait pas. Après tout, il aurait pu le tuer. En revanche, il entreprit d'ouvrir la porte qu'il était censé garder, car l'homme allongé n'en était qu'un parmi les deux qui avaient attaqué. Soit. Le second s'était introduit dans le bâtiment et il valait mieux le poursuivre, avant que le garde ne soit définitivement submergé par la panique et les problèmes, s'il ne l'était pas déjà.

Afin de ne pas avoir de mauvaise surprise ni de devoir transporter le corps de l'inconscient, j'entrepris de lui créer des liens pour l'empêcher de s'en aller à son réveil. Ainsi, je dessinai rapidement une corde sur le carnet que je ne quittais jamais, avant de la faire apparaître grâce à ma picto magie. Puis, alors que le serveur-garde ouvrait la porte, je finis d'attacher le voleur à une goutière qui descendait du toit. Les mains dans le dos, une corde enroulé au niveau de ses poignets et de son corps, faisant une bonne dizaine de tour, voilà qui l'empêcherait de faire des bêtises. Enfin, je pus suivre les deux autres hommes à la poursuite du dernier. Quel bazar !

À l'intérieur, il n'y avait que des dédales aux murs blancs, dont la couleur contrastait avec celle des nombreuses portes métalliques situées un peu partout. Des bureaux, des salles des coffres, des salles de séminaire et qu'en sais-je encore, le fait est que derrière l'une de ces trop nombreuses portes, un hors-la-loi se cachait probablement. Ça s'annonçait compliqué, surtout s'il avait une clef pour entrer. Il pouvait être n'importe où. Pire encore, il connaissais sans doute les lieux et pouvait s'y déplacer aisèment.

Des idées ?


J'avouais totalement mon manque de compétence dans ce domaine. Trouver quelqu'un dans un endroit parfait pour le cache-cache, ce n'était pas ma spécialité. La mienne se trouvait davantage dans la stratégie militaire et l'art. Non, je n'irais définitivement pas loin dans les méthodes pour retrouver un individu caché, je ne savais même pas par quoi commencer. Je n'avais plus beaucoup de souvenirs de mon enfance, même si j'avais retrouvé la mémoire, alors je ne connaissais même pas quelles méthodes étaient utilisées à cet âge, si on en utilisait. En somme, Liz serait meilleure que moi ! Oui, Liz ! Si c'était pas triste, ça... Enfin, tant que j'arrive pas à Era pour lui demander d'apprendre à jouer à cache-cache, tout ira bien.

_________________


Merci Myrcella :3
Shi Tami
Modo / Mercenaire SolitaireModo / Mercenaire Solitaire

avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 12/07/2016
Âge : 17
Magie / Malédiction / CS : Berserker

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.355
Statut: Mercenaire de Rang A
Renommée : Mercenaire Itinérant
MessageSujet: Re: Ocean Three [PV : Kenta Hoshi, Shi Tami & me !]   Jeu 27 Oct - 14:10

Ocean Three


Dans le dédale






Pour Shi, il semblait clair que le garde jouait la carte de la victime. Sa famille allait mourir, ils allaient lui prendre tout ce qu’il avait, étouffer son hamster… Le pauvre hère. Mais pourquoi donc ? La réponse apparût au bout de quelques secondes : il voulait de l’aide.
Le pour, le contre. Il soupesa lentement les enjeux de ce qu’il s’apprêtait à entreprendre. Il était assez détaché de la situation, car elle ne le concernait nullement, et il n’aurait su espérer en retirer une quelconque récompense, mais cela semblait être un bon moyen de s’échauffer avant de replonger dans le monde du travail. Aider l’inconnu ou aller au théâtre ? Le dilemme ne fit pas long feu tant il était incapable de réfréner son envie d’en découdre.

-En temps normal, je vous avoue que j’aurai passé mon chemin, mais je m’ennuie, alors, disons que je veux bien vous prêter main-forte.

Il ne fallait pas s’y méprendre. Shi était un homme généralement altruiste et sympathique, mais son interlocuteur, en si piteux état qu’il soit, ne lui inspirait que de la défiance. Aux personnes de cet acabit, il ne refusait pas ses services, mais ils avaient généralement un prix que le bougre n’avait pas l’air de pouvoir payer.
Avec sa nonchalance habituelle, Shi s’engouffra dans les couloirs de la banque. Lumineux, le bâtiment semblait vouloir vanter sa modernité et son raffinement. Loupé. On aurait plutôt eu l’impression d’être prisonnier d’une colossale cage de marbre. Sous les hauts plafonds, la voix de Shi résonnait dans sa tentative de détendre l’atmosphère, étouffante au possible.

-Ecoutez, vous, vous êtes du Conseil. Oh, d’ailleurs, je m’appelle Shi, enchanté. Moi, je sais me battre. Mais d’un autre côté, on va s’ennuyer comme des rats morts si on part chacun de son côté. Du coup, ce qu’on fait, c’est qu’on reste ensemble, et on fait une battue pour retrouver ce fils de pu…

Une quinte de toux l’interrompit. Dans l’atmosphère étouffante de la banque, la poussière qui flottait dans l’air lui brûlait la gorge.

-Et puis, eh, c’est un bon moyen de se remettre en jambe. Je suis un peu rouillé, je ne dirai pas non à un petit combat. Vous voyez, dès demain, je dois retourner suer pour une dame de la haute, une de ces bourges qui s’imaginent qu’ils ont besoin de professionnels pour les aider à porter leurs courses. Rah, c’est quoi son nom, déjà ? Ah, ouais, ça me revient. « Môdemoiselle Heaven. »

Il laissa échapper un petit rire alors qu’il se penchait dans une courbette ironique.

PS:
 



_________________

Léonard Raziel Albae
Mage de Silent NightMage de Silent Night

avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 08/08/2016
Âge : 23
Guilde : Silent Night
Magie / Malédiction / CS : White Dragon Slayer (1er G)

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.850
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: Ocean Three [PV : Kenta Hoshi, Shi Tami & me !]   Lun 7 Nov - 21:02
Je ne pensais pas que jouer le pauvre type en panique allait faire venir les deux bougres. Autant un membre de la haute qui joue avec le conseil oui, mais l'autre type qui venait « d'on ne sais où », j'étais pas vraiment convaincu... Au départ, je n'avais pas compris pourquoi, mais vu la sueur qu'il devait éponger dès le lendemain, je supposais vite que ce n'était pas pour faire crier la dame, mais plutôt parce que ça devait être un mercenaire. Comment j'en étais arrivé à cette conclusion ? Baston, plus suer, égal mercenaire à soixante pourcent. C'était donc notre tableau de départ. Un possible mercenaire, un membre du conseil et moi.

Une fois entrée dans ce dédale de couloir, dont je vais vous passer la troisième description, on commençaient à se sentir un peu paumés. En tout cas, mes deux compères ne me semblaient pas plus étonnés que ça. Tellement à l'aise qu'ils se tapaient la discussion alors que leurs voix résonnaient comme dans un concert d'opéra.

J'ai essayé à de multiple reprise de parler afin de proposer de chuchoter, mais en vain. J'ai même voulu me présenter en continuant à me lamenter.

- J'ai vraiment peur… Je m'appelle Ischi… Que doit-on faire ?...

Mais sans réel impact. Sans doute que deux grandes et fortes personnalités prenaient plus de place que le simple garde que je m'imaginais être pour le bien de ma mission.
J'avais plusieurs points à éclaircir avant d'atteindre mon but. Déjà, détruire leur méfiance, même s'il était certain que rien ne pouvait leur faire rompre ce sentiment, je me devais de diminuer ce facteur au plus bas.

Le plus simple était de parfaire mon rôle de pauvre type. C'était un rôle difficile face à des hommes habitués à se méfier de tout ce qui bouge. C'est pourquoi ma course devenait de plus en plus lente. Ma respiration prenait un rythme plus soutenu à chaque pas supplémentaire. Une distance de plus en plus importante me séparait de mes deux bons samaritains, si bien qu'ils continuaient à parler sans se rendre compte de ce fait.

A un moment, j'ai posé ma main contre le mur immaculé laissant le sang qui avait taché ma main se répandre contre ce dernier. Ma course était devenue une marche, puis pour la suite de ma mise en scène, je commençais à traîner du pied. Le froid d'une porte métallique avait arrêté complètement mon pas. J'avais baissé la tête depuis un moment, toujours pour accentuer mon rôle, sans savoir si l'un et l'autre avaient comprit mon mal.

Prit d'autre autre malaise, j'ai appuyé malencontreusement la poignée de porte dont le mécanisme de la clenche fit un bruit strident et bref. L'accès maintenant ouverte, mon corps bascula empoté par un mal imaginaire suivi d'un râle. J'étais tombé lourdement sur le sol en attendant la suite des événements et sans savoir ce qui se cachait derrière cette échappatoire.
Kenta Hoshi
Modo / Justice's FlameModo / Justice's Flame

avatar

Messages : 424
Date d'inscription : 01/09/2013
Âge : 18
Guilde : Mage du Conseil
Magie / Malédiction / CS : Magie du feu
Magie / CS Secondaire : Trace

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.500
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Ocean Three [PV : Kenta Hoshi, Shi Tami & me !]   Jeu 8 Déc - 23:17




C'était avec peu d'enthousiasme que le groupe s'était motivé à aller chercher celui dont la mère était assez frivole, en tout cas d'après Shi - il en avait mis du temps pour se présenter, celui-là. Alors courir dans un dédale, où l'on tournait très probablement en rond, acheva le peu de bonne humeur que l'on put avoir. Et la louche poule mouillée n'arrangeait rien... Mais elle s'appelait Ischi. Au moins, j'avais des noms ! Quant au fait que je leur demande s'ils savaient par où commencer, j'obtins des gémissements de la part d'Ischi, mais Shi avait un peu plus de matière grise à dépenser. Son idée tenait la route dans le seul sens où l'ennui ne nous acheverait pas si l'on restait en groupe. Même si j'aurais préféré le contraire pour être plus rapide, je dus admettre que l'on n'aurait pas pu se débarasser du pseudo-garde Ischi. À ce propos, ça faisait beaucoup de terminaisons en -shi. Shi, Ischi, Hoshi... Mais ça n'a rien à voir avec le sujet.

Alors qu'on entamait les recherches, Shi m'expliqua qu'il acceptait de venir pour se dérouiller, car il avait un travail le lendemain : aider une dame à faire divers travaux lambdas. Peut-être dans le seul but de montrer qu'elle a de l'argent ? Bah, j'avais beau m'être hissé socialement avec ma dernière promotion, ce n'était pas pour autant que je connaissais la façon dont fonctionnent les nobles et bourgeois... Mais l'idée que je m'en faisais n'était pas si loin de celle de Shi, effectivement. Puis il y eut le nom. Shi, se courbant de façon exagérée et en appuyant sur la première syllabe du nom, fit son possible pour être amusant. Mais il ne l'était pas. Pas pour moi.

Eh bien, tu vois, môsieur le professionnel, je ne pense pas que ma fiancée soit du genre à faire appel aux services d'hommes extérieurs à l'armée pour porter ses courses.


Il allait peut-être moins le faire malin. Insulter une dame lambda, passe encore pour une brute. Insulter ma dame, en ma présence, c'était risquer de se faire immoler instantanément ! Je ne connaissais en rien ses aptitudes, mais il ne devait pas être mauvais pour que Myr' ait fait appel à lui. Pour quel motif, je n'en savais rien. Elle devait se rendre prochainement à Blue Pegasus, son ancienne guilde, peut-être que cela avait un lien ? Cela expliquerait qu'elle n'ait pas spécialement envie d'être accompagnée de soldats. Dans tous les cas, ses soldats ne servaient que pour dissuader quiconque de l'attaquer, mais elle se défend encore mieux seule, lorsque n'a mas à protéger ses soldats...

L'idée que tu te fais d'elle d'elle est loin de la vérité... Myrcella te mettrait à terre en une pichenette... Ceci dit, comporte-toi parfaitement bien avec elle. Dans le cas contraire, si elle ne s'est pas encore occupée de toi, je te retrouverais.


Parfois, quelques mots servaient davantage que de longues tirades. Et ma dernière phrase était lourde de menaces. Il était hors de question qu'un type comme lui, d'après ce que j'avais observé, entache la réputation de Myr'. Il serait irréprochable ou aurait des soucis ! Déjà, s'il apprenait à parler sans vulgarités, ce serait bien. C'était beaucoup demander, pour ce genre de mercenaire, mais il avait déjà prouvé qu'il avait deux jewels de jugeotte.

Incident clos. Où est passé Ischi ?


Il avait disparu. Pourtant, j'aurais juré avoir entendu ses pas quelques instants auparavant ! Derrière nous, sur le mur, une longue trace de sang. Voilà qui allait ravir la banque lorsqu'elle ouvrirait ! Enfin, on serait sans doute loin à ce moment-là. Un frisson me parcourut : j'espérais bien être parti depuis longtemps, même ! Index et majeur sur la tempe, je m'adressais à Shi télépathiquement.

Il m'énerve plus encore que toi. C'est trop, son histoire... On en fait quoi ? Je préferais le traîner avec nous, histoire qu'il se défile pas, ça lui ferait du bien. Mais s'il nous ralentit, on peut l'abandonner et partir d'ici ou l'abandonner, encore, pour chercher seuls... Voici mon opinion. Tu préfères quoi, toi ?


Je ne voulais pas qu'Ischi nous entende, ce serait perdre l'initiative vis-à-vis de lui, alors que c'était un choix le concernant.

_________________


Merci Myrcella :3
Shi Tami
Modo / Mercenaire SolitaireModo / Mercenaire Solitaire

avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 12/07/2016
Âge : 17
Magie / Malédiction / CS : Berserker

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.355
Statut: Mercenaire de Rang A
Renommée : Mercenaire Itinérant
MessageSujet: Re: Ocean Three [PV : Kenta Hoshi, Shi Tami & me !]   Mar 20 Déc - 18:15

Ocean Three
Kenta, Léonard & Shi
Une fois n’était pas coutume, Shi avait mis les pieds dans le plat. Désarçonné par la réponse du conseiller aux cheveux azur, il se départit de son flegme coutumier, sentant la moutarde lui monter au nez.

-T’as une bien grande gueule, hein ? Généralement, c’est ceux qui l’ouvrent le plus qui en font le moins, et ta dame a l’air d’être bien plus capable que toi. Les chiards comme toi ne me font pas peur. Vous êtes bien trop occupés à préserver votre mascarade pour connaître la vraie vie, au conseil, de toute manière.

Peu s’étaient jamais permis de parler à Shi comme venait de le faire le conseiller. En ce sens, il était courageux, ou peut-être téméraire. Le jeune mercenaire en était arrivé à un point où il eut mieux fait de se mordre la langue et de retenir ses mots, mais rien n’y fit, son côté belliqueux et son orgueil prenant largement le pas sur la raison.
L’incident était loin d’être clos : il le serait une fois que leur différent aurait été réglé d’une manière bien plus brutale. Cela aurait l’occasion de changer un peu le conseiller de la démocratie castrée qui régissait Fiore, après tout.

-Qu’est-ce que tu veux que j’en sa…

Il fut pris par surprise par la voix du conseiller dans sa tête. Un télépathe pouvait s’avérer être un atout majeur contre un ennemi qui se discernait de mieux en mieux. L’ennemi, pour Shi, c’était Ischi lui-même, l’hypocrite larmoyant qui les avait abandonnés dans la banque pour pouvoir y fouiller à sa guise. Imitant le conseiller, il lui fit part de sa réflexion.

-Il a réussi à s’introduire ici, et avec notre bénédiction, en plus. C’est vraiment un comble ! Une fois qu’on le tient, on le couve jusqu’à l’arrivée des autres employés. Il y a vraiment trop de trous dans son histoire pour que je le croie.
Et, Hoshi, essaye de faire plus concis, pour la suite. Tu vas me coller une putain de migraine.


La télépathie, c’était bien, mais le silence, c’était mieux. Habitué à opérer seul, le mercenaire ne supportait pas que l’on s’immisçâ ainsi dans ce qu’il considérait maintenant comme sa mission. Sans pour autant qualifier Kenta de poids mort – ç’aurait été le dénigrer plus que de raison-, Shi aurait amplement préféré être seul.
Mais bon, il fallait voir le verre à moitié plein. Un télépathe, a fortiori un puissant mage, ne pouvait qu’être un atout dans la chasse à l’homme qui s’annonçait. Avec son humeur de moment, Ischi risquait de passer un sale quart d’heure, une fois qu’ils lui auraient mis le grappin dessus.
Après avoir rebroussé chemin afin d’atteindre la porte au niveau de laquelle leur compagnon de fortune avait disparu, Shi se mit à examiner les traces d’hémoglobine qui tapissaient la paroi de marbre blanc.

-Il s’est foutu de nous. Il a volontairement forcé le trait, pour qu’on ne se méfie pas de lui. S’il avait vraiment pissé le sang comme ça, il nous aurait même pas suivis jusqu’ici. Je te jure que si je lui remets la main dessus…

Ischi risquait de servir d’exutoire à la haine qu’éprouvait Shi envers le conseiller. C’eut été pour le moins malencontreux. Dans l’intérêt de son intégrité physique, il valait à présent mieux pour le roublard qu’il courut vite.
S’enveloppant dans le manteau qui ne le quittait pas, le mercenaire s’évanouit dans les ombres, sur les traces du traître après qui ils en avaient.


_________________

Léonard Raziel Albae
Mage de Silent NightMage de Silent Night

avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 08/08/2016
Âge : 23
Guilde : Silent Night
Magie / Malédiction / CS : White Dragon Slayer (1er G)

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.850
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Connu
MessageSujet: Re: Ocean Three [PV : Kenta Hoshi, Shi Tami & me !]   Mar 3 Jan - 8:12
J'attendais, là gisant sur le sol froid dans l'entrée de la pièce. Je laissais les bourdonnements de mon oreille plaquée contre la surface lisse marteler mon cerveau. C'était les pas de mes compagnons qui s'estompaient malgré leur dialogue vraiment inintéressant. Les problèmes de gonzesse entre le valet de la dame et le roi c'était vraiment des histoires lues et relues. Mais bon, le plus étrange d'après moi, c'était leur réelle incompétence à gérer leur problème et une tierce personne dans un moment palpitant.

En percevant les deux bougres s'éloigner de plus en plus, je me suis accoudé pour continuer ma détection et savoir si je pouvais ou non les mettre sur la touche. A ce moment, mon esprit vagabonda en me laissant une réflexion en suspend. Si j'avais été un homme normal et de surcroît blessé, comment j'aurais pu survivre avec ses deux bougres ? Un mage du conseil et un mercenaire ? Ça ? Mon cul oui, s'ils géraient leur boulot comme aujourd'hui, je plaignais déjà Fiore et les commanditaires des contrats.

Bref, je n'avais pas imaginé une seule seconde réussir aussi rapidement à les semer. J'avais plutôt établi de multiples plans pour les encadrer, mais là, il me fallait revoir ma copie. Un voleur doit se montrer prudent, mais à mon niveau, j'y avais sans doute été trop. Je devais donc reprendre le fil de mon but. A savoir une recherche d'information et maintenant, effacer ma présence de façon plus accrue.

Ni une, ni deux, je me suis relevé et j'ai enlevé la chemise beaucoup trop entaché de sang et à l'odeur trop forte à mon goût. Je me suis essuyé les mains dessus pour les rendre plus propres. Ensuite, je devais l'utiliser pour donner une autre piste ou tout du moins essayer. Il y avait un mauvais mercenaire dans le coin et normalement, il savait pister une proie. J'avais gardé la veste qui n'avait pas subi trop de dégât et en même temps, il ne faisait pas canicule dans ce dédale. Je n'avais pas laissé de trace sur mes chaussures, ce qui me donnait un avantage pour rester discret.

A première vue, la pièce où j'étais tombé n'avait rien d'intéressant, juste des bureaux dans une pièce sans fenêtre avec comme seule source d'oxygénation une trappe d'aération comme dans les films. J'ai frotté la chemise sur cette trappe de façon très légère pour y laisser une trace d'hémoglobine, signe de fuite. De une, pour ne pas que ce soit trop gros et de deux, pour simplement ralentir le duo s'ils venaient à faire demi-tour. Je n'avais pas le temps d'enlever les vises, donc l'entourloupe n'allait pas faire long feu.

Une fois la mise en scène terminée, je suis sorti pour reprendre une course rapide et silencieuse dans ce dédale de couloir. Après un moment, une porte de service m'interpella, j'ai arraché ma chemise au niveau de la manche pour y laisser un morceau, le reste avait finit dans une poubelle non loin. J'essayais de jauger au son mes compères, mais avec l'écho, ma perception était un poil faussé.

A force de déambuler, une pièce qui semblait plus sécurisé attira ma curiosité. Je ne pouvais pas utiliser la force, sinon c'était directement une invitation à venir me cueillir. J'ai donc utilisé ma magie de modélisation afin de créer des outils adéquats et forcer mon entré.

Une fois fait, j'ai pu entrer dans la pièce qui m'offrait plusieurs sources de sortie en cas de besoin. Néanmoins, je ne savais pas si ces portes offraient vraiment des issues. Ensuite, j'ai cherché de longues minutes sur des fichiers poussiéreux, mais rien d'intéressant.

Un bruit suspect m'interpella, sur les trois portes qu'offraient le local, l'une était celle où j'étais entré, les deux autres étaient énigmatiques. Je me suis caché en attendant la dissipation du bruissement où dans l'attente d'une autre surprise.
Kenta Hoshi
Modo / Justice's FlameModo / Justice's Flame

avatar

Messages : 424
Date d'inscription : 01/09/2013
Âge : 18
Guilde : Mage du Conseil
Magie / Malédiction / CS : Magie du feu
Magie / CS Secondaire : Trace

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.500
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Ocean Three [PV : Kenta Hoshi, Shi Tami & me !]   Sam 7 Jan - 17:10




Je me faisais presque traiter d’imbécile sous prétexte d’être conseiller, mais c’était à cause de ce même fait que je ne pouvais absolument rien dire. Si je ne conservais pas mon calme, je ne ferais que lui donner raison. En revanche, je trouvais amusant qu’il se contredise, en tentant de m’envoyer une pique selon laquelle Myr’ était plus capable que moi. Et bien, ce n’était pas lui, à l’instant, qui disait qu’elle avait besoin d’aide ne serait-ce que pour porter ses courses ? Si seulement je n’étais pas au conseil... A moins que tout cela soit pour dire que j’étais encore plus inutile que quelqu’un qui a besoin d’aide pour ses courses. Bah, la haine contre le Conseil, je la connaissais, je l’avais ressentie, moi aussi. C’était dommage que je pâtisse des erreurs de mes aînés, mais je n’avais pas vraiment le choix. Toutefois, dire que je ne connaissais pas la vraie vie sous prétexte que je passais la mienne derrière un bureau, c’était sans doute trop. Il n’y avait qu’un imbécile pour dire cela sans se renseigner sur son interlocuteur, car il ne savait apparemment pas par quelles épreuves j’étais passé avant d’intégrer le Conseil. Enfin, je ne pouvais sans doute pas en vouloir à un pauvre innocent qui ne songeait même pas à la portée de ses paroles. Aussi, je fis l’impasse, encore une fois, sur ses paroles. Mais je savais également que c’était la dernière : je ne pouvais pas permettre que l’on dise que le conseiller Hoshi se fasse insulter sans broncher, car même si c’était faire preuve de calme, cela pouvait également être vu comme une faiblesse. Néanmoins, pour mois, ce serait un grand coup à mon honneur, encore trop important pour moi.

Puis il me répondit mentalement, grâce au pont mental que j’avais crée, qu’il pensait Ischi trop louche. Bien, on avait un point commun... En revenant sur nos pas, nous vîmes le sang sur le mur, qui indiquait clairement qu’il voulait laisser une piste. Je n’étais pas un professionnel de la traque, mon truc c’était davantage les combats en un contre un à découvert, donc je ne comprenais absolument dans quel but voulait-il qu’on le retrouve. Les traces étaient trop apparentes, trop régulières, il ne cherchait donc pas à nous donner une mauvaise direction, sinon il ne se serait pas donné la peine de mettre du sang partout. Je n’avais jamais vu une proie vouloir qu’on la suive. C’était suicidaire... Enfin, nous, ça nous arrangeait bien. Sauf s’il planifiait absolument tout, auquel cas il serait vraiment remarquable, peut-être du niveau de John, mon ami de Silent Night.

Les traces nous firent déboucher dans un bureau relativement austère. Ce ne devait pas être palpitant d’y travailler... Finalement, je l’aimais bien, mon bureau, à Era ! Surtout que celui-ci avait été partiellement repeint par du sang, ce n’était pas top comme déco, même pas assez bien pour Halloween. Bien joué Ischi, même dans le cas où tu étais un employé de la banque, tu te serais fait renvoyé sans paie. Une grille était même dégoutante de sang, au sens propre. Enfin, au sens sale, mais vous voyez où je veux en venir... Ce devait être par là qu’il s’était échappé. Et après avoir passé un moment, sans aucun doute trop long pour une traque, nous remarquâmes qu’il ne pouvait être passé par là, car rien d’autre n’indiquait son passage dans cette trappe. Il voulait nous faire perdre du temps et avait apparemment réussi.

Et ainsi, au bout de longues minutes, très longues minutes où il n’y avait malheureusement pas qu’une seule piste, nous parvînmes à une dernière salle. Je ne pouvais qu’espérer qu’il s’y cache : la porte avait été forcée, mais il y avait également deux autres portes, semblant parfaitement normales. Donc, nous étions peut-être dans la même salle qu’Ischi, enfin ! Néanmoins, la salle étant relativement grande, il allait falloir être prudent, il n’était pas question de se faire avoir par un coup sournois.
Etant donné que ma collaboration avec Shi étant loin de battre son plein, je pouvais être sournois à mon tour, afin de lui rendre la monnaie de sa pièce. Aussi, je m’exprimais par télépathie avec Ischi, afin d’espérer une alternative au danger. Il pouvait se cacher n’importe où après tout, auquel cas il pourrait nous frapper par surprise et trouver une échappatoire, je ne devais pas le permettre.

Ecoute, le mercenaire ne veut qu’une seule chose, ta peau. Et là, tu vas saigner pour de vrai... Alors je te propose de sortir de ta cachette et de m’accompagner. Je te protégerais de l’autre, en échange. Quant au lieu où tu m’accompagneras, ça dépendra de plein de choses, ce sera sans doute à toi de décider, en fonction de ce que tu voudras me dire sur ton identité.

Et avec un peu de chance, j’allais faire d’une pierre deux coups : je me battrais avec Shi pour protéger un suspect d’une injustice, tandis que personne ne prenait le danger d’un combat contre un inconnu. C’était un bon compromis... Et si Ischi me suivait réellement, alors je pourrais savoir qui il est, ce qu’il cherchait et s’il avait des complices. Ce n’était pas mon travail, le mien étant de m’occuper des mages noirs, mais si un voyou me tombait dessus, qu’y pouvais-je ? A moins qu’il soit également mage noir. Oh, ça simplifierait tellement les choses ! Je pourrais même lui demander d’être mon contact au sein des guildes noires, en échange de quelques aides judiciaire... Après tout, ce ne serait pas le premier, entre John, Merwyn et Russell... Quoique chaque cas était bien différent. Je serais curieux du sien. Enfin, s’il était bel et bien un mage noir.

_________________


Merci Myrcella :3
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Ocean Three [PV : Kenta Hoshi, Shi Tami & me !]   

Ocean Three [PV : Kenta Hoshi, Shi Tami & me !]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Sud :: Hespéria
-