Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 Sur ordre [W/ Kalindra]

AuteurMessage
Shi Tami
Modo / Mercenaire SolitaireModo / Mercenaire Solitaire

avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 12/07/2016
Âge : 17
Magie / Malédiction / CS : Berserker

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.355
Statut: Mercenaire de Rang A
Renommée : Mercenaire Itinérant
MessageSujet: Sur ordre [W/ Kalindra]   Mar 2 Aoû - 23:04

SUR ORDRE


Sudoku et prise de tête.





Meh, tu devrais pas aller traîner là-bas, c’est quand même super mal fréquenté, ce bled.

Quand le tenancier de son bistrot habituel, au beau milieu de Crocus, avait prononcé ces mots, Shi avait eu du mal à le croire. Qu’est ce qui pouvait être pire que la capitale en pleine saison touristique ? Et puis, il y allait pour le travail, étant donné qu’il était depuis plusieurs mois sur la piste d’un groupe de mages noirs, dont il avait entendu dire qu’ils faisaient affaires avec les assassins d’Oak Town.

Une bonne occasion pour lui de partir à la pêche au gros, et de voir du pays par la même occasion. C’était les vacances pour tout le monde, après tout. Les quelques jours de route qui avaient suivis furent pour lui l’occasion de penser plus sérieusement à ce qu’il allait faire une fois à Oak Town. Plusieurs options s’offraient à lui. La plus évidente aurait été d’aller enquêter tout autour de la ville sur ses satanés renégats, mais il ne voulait pas que sa venue soit remarquée. Après tout, dans une cité aussi mal famée qu’Oak Town, les nouvelles courraient vite quand un nouveau venu essayait de jouer les justiciers. Il se laissa une minute supplémentaire pour appréhender la situation, reconsidérant ses différentes options. Qu’allait-il bien pouvoir faire ?

Il n’en savait rien.

Le jeune mercenaire n’avait sérieusement aucune idée de comment retrouver la piste des mages noirs, ni de comment leur faire face. A vrai dire, il appréhendait un peu l’instant où il devrait affronter un mage noir digne de ce nom. Non pas qu’il ne s’en croyait pas capable, mais des mois de traques et de contrats faciles avaient émoussé ses sens et ses réflexes. Il commença à se faire une petite liste, en griffonnant sur un papier qu’il fourra au fond de sa poche.

Première étape : s’entraîner. Mais avant toute chose, il fallait découvrir la ville.

De l’extérieur, Oak Town semblait être une charmante bourgade, comme Fiore en comptait tant. Mais c’était une fois l’enceinte de la cité franchie qu’un sentiment d’insécurité vous prenait aux tripes. En parcourant les rues avec le cerveau en mode « pilote automatique », il était possible de ne se douter de rien. Mais pour peu qu’un passant ai des yeux et un semblant de matière grise, il ne pouvait pas manquer de remarquer avec un peu d’appréhension les volets clos au beau milieu de l’après-midi, ou encore l’absence flagrante de passants dans les rues.

On voyait rapidement qui contrôlait la ville. A chaque pâté de maison, un groupe d’hommes –pour la plupart, du moins- surarmés toisaient Shi d’un œil méprisant. Heureusement pour ce dernier, sa carrure ainsi que la lance qu’il portait ostensiblement lui permirent d’accéder sain et sauf au bouge local. L’établissement en lui-même n’était pas délabré, ni miteux, ce qui semblait un exploit au vu de l’infâme clientèle qu’il accueillait.

La porte en bois grinça affreusement sur ses gonds, ce qui ne gêna personne outre mesure, vu le chaos qui régnait à l’intérieur de la salle. Shi s’assit, jaugeant du regard l’assemblé étalée devant lui. Une grande majorité de voyageurs, assez peu de locaux, semblait-il. La plupart était en armes, ou tout du moins portait un poignard à la hanche de manière bien visible. Somme toutes, aucun danger potentiel, les quelques malfrats du coin préférant s’attaquer à des cibles plus aisées. Le voyage l’avait fatigué, la température ambiante s’étant chargée de l’achever, aussi ne tarda-t-il pas à commander à boire.

L’endroit avait l’air tout sauf sûr. Surtout lorsque l’on était seul, apparemment. Le jeune mercenaire faillit recracher la première gorgée de sa boisson. Pour autant qu’il sache –et Dieu sait qu’il était loin d’être œnologue-, un bon vin de table n’était pas supposé avoir la couleur de l’urine. Mais comme dit le dicton, « faute de grives, on mange des merles. »
Shi était assoiffé, et une petite voix en son for intérieur lui disait que cette vinasse serait sûrement moins chère qu’un pichet d’eau potable.
Il passa l’heure suivante à maudire, crayon en main, le fou furieux qui avait inventé le Sudoku. Il griffonnait des chiffres sur sa feuille sans réellement se concentrer. Une fois lassé de ce passe-temps, Shi se laissa aller en arrière, prit une longue lampée de son verre, puis s’amusa à jauger du coin de l’œil les autres aventuriers présents dans la salle. Ces derniers se reconnaissaient au premier regard, à la lueur alerte qui brillait, ténue, dans leurs yeux ternes. Pour la plupart des « vieux de la vieille », qui en avaient vu d’autre. Pas un seul néophyte n’aurait eu la folle idée de s’aventurer dans cette ville.

Et pourtant. Dans l’ambiance angoissée qui imprégnait le quartier, une présence émergea. Une présence différente, toute au moins. Plus pure, plus forte, plus sauvage que n’importe quel baroudeur attablé ici. Qui semblait approcher.



_________________



Dernière édition par Shi Tami le Dim 14 Aoû - 7:06, édité 1 fois
Kalindra Flashman
Lady DollLady Doll

avatar

Messages : 586
Date d'inscription : 23/11/2012
Âge : 23
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Ningyo no Mahô / Magie des Pantins

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.325
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: Sur ordre [W/ Kalindra]   Sam 13 Aoû - 18:32
Sur ordre

Les excuses de l'extrême



- Lalala ! Comme il est bon bon bon de faire les boutiques-euh !

Gambader, c’est la vie. Beaucoup trouvent que cette activité loufoque et sans but n’appartient qu’aux petites filles de cinq ans, mais je savais TRÈS BIEN qu’ils disaient ça simplement car ils étaient jaloux de mon bonheur et puis c’est tout ! Légère comme une plume, j’étais simplement habillée de mes habits habituels, sauf pour la couleur. Le blanc m’allait à merveille, surtout avec les motifs de fleurs noires qui ornaient le tout ! On aurait dit une petite fillette des étendues sauvages en train de parcourir le monde à la recherche d’aventures ! Et puis, sans m’en être rendue compte, je concordais parfaitement bien avec Colombine qui somnolait comme à son habitude sur ma tête, aucunement dérangée par mes petits bonds de gazelle. Bien entendu, mon kangoobag faisait office de fourre-tout, puisque sa capacité à stocker tout et n’importe quoi était une véritable bénédiction pour une acheteuse compulsive telle que moi. Oak Town a peut-être une réputation qui laisse à désirer, mais au moins les magasins savent comment accueillir les clients !

Je regardais l’heure sur l’horloge de la ville et constatais qu’il était temps pour moi d’aller me reposer et prendre du bon temps. Nous ne sommes pas en vacances tous les jours, alors autant en profiter ! Dommage que Mushy et Boumba ne soient pas venus avec moi, mais bon, dès que le mot « magasinage » a atteint leurs oreilles, ils ont préféré flâner dans ma chambre pour le reste de la semaine. Bande de petits ingrats ! Qu’importe, j’avais tout de même une précieuse alliée à mes côtés. Bon, je devais avouer qu’elle faisait une piètre donneuse de conseil lorsqu’il s’agit de choisir des vêtements (pas sa faute, elle est aveugle la pauvre) mais quand on parle de parfum, mademoiselle est présente ! D’ailleurs, ce parfum à l’orange et à la myrtille m’allait parfaitement bien ! Les arômes fusionnaient à merveille avec ma joie de vivre !

Trêve de bavardage, j’ai la dalle. Me promenant gaiement dans les ruelles douteuses de la ville, je décidais d’entrer dans le premier immeuble qui me tombait sous la main. Sur l’enseigne, il y était écrit « Le Rat Mystique. » peut-être que leur spécialité c’était les côtelettes de rongeurs… je n’ai jamais goûté, allons-y ! En ouvrant la porte (qui aurait besoin d’un petit coup de savonnette, soit dit en passant) je m’aperçus que la populace de l’endroit en question était constituée d’au moins quatre-vingt-quinze pourcent de mâles virils et poilus. Pour les cinq pourcent restants, j’avais toujours des doutes, car certaines femelles avaient plus de barbe que Jet… Bref ! Faisant profiter aux autres de ma bonne humeur tout en tentant de rester discrète, je m’installais confortablement à la dernière table vide et commandais directement. Je pris rapidement une gorgée et me rendis compte que… c’était pas si mal ! Peut-être qu’un peu de sirop d’érable ne serait pas de trop, mais c’était suffisamment supportable pour l’instant, hihi !

Sans crier gare, un homme faisant quatre fois mon poids vint s’assoir juste devant moi. Il était habillé comme un motard et avait un patch sur son œil gauche. Le pauvre, je me demande comment il s’est fait ça. Dans tous les cas, il ne s’est pas limité sur les biscuits, hihi ! Colombine se mit immédiatement en état d’alerte, mais je la rassurais en tapotant gentiment sur sa tête. Bouboule, devant moi, me regarda en silence pendant que je lui faisais part de mon plus beau sourire. Au bout de quelques minutes à me fixer sans rien dire, je commençais à me demander ce qu’il voulait. Il était peut-être muet ! Quel dommage, non seulement il ne voyait qu’à moitié, mais en plus il ne possède pas l’usage de la parole. Je décidais de lui parler en premier, car ce silence devenait lourd.

- Bonjour ! Je m’appelle Kalindra ! Vous venez souvent souvent souvent ici ?
- …
- …
- …
- …
- On dirait une vache avec tes vêtements.

Bruit de tonnerre. Les hommes se trouvant derrière le gros bêta éclatèrent de rire comme s’il avait sorti la blague du siècle. Pendant ce temps, moi, j’avais les yeux aussi gros qu’une boule de bowling. Non seulement il avait osé insulter mes magnifiques vêtements, mais en plus il m’a prouvé de façon très inélégante qu’il savait parler ! Je sentis Colombine sur ma tête sur le point de lui sauter dessus et lui faire sa peau à son deuxième œil, mais elle n’eut pas le temps de rien faire car je me contentais simplement de me lever tout en adressant un visage très boudeur au méchant monsieur qui continuait de rire dans sa barbe avec ses copains. En tant que professionnelle, je serais censée partir d’ici et le laisser faire, mais en tant que folle, je me devais de corriger ce méchant garçon. Le gros monsieur essuya une larme et me regarda droit dans les yeux, un peu trop fier de son coup pour quelqu’un de saoul.

- Hoooon, est-ce que j’aurais effleuré les sentiments de la petite fillette ?
- Goujat ! Poupée Quotidienne !
- Hein ?

Je levais une main et la table entre lui et moi se mit à bouger. Je remarquais rapidement que beaucoup de yeux étaient tournés vers nous, mais peu importe, je devais me venger de cet affront des ténèbres ! Ladite table ronde en question s’entortilla et finit par agripper bouboule entre ses pattes (de table) comme un oiseau qui emprisonne sa proie dans ses serres. L’homme, toujours debout, ne pouvait cependant en aucun cas se mouvoir, comme s’il était emprisonné dans un sarcophage. Colombine se permit de bailler, comme si rien de tout cela ne la surprenait. Je m’approchais du méchant monsieur et le toisais du regard. Il avait peut-être trois têtes de plus que moi, mais il faisait moins le malin ! Toujours avec ma mine fâchée fâchée, je tapais du pied et lui ordonnais de la façon la plus enfantine possible :

- Je veux veux veux des excuses, maintenant !
- P-p-p-p-p-pardon ! Laissez-moi partir ! Ne me faites pas de mal !
- Gros bêta, hmph !

C’est ainsi que je relâchais totalement l’emprise que j’avais sur la table, lui laissant prendre une forme normale, même si elle venait de tomber à la renverse. Plus de peur que de mal comme on dit. Cet endroit m’ennuie. Je décidais donc de repartir tranquillement tout en chantonnant un air que j’avais depuis le début de la journée. Tout de suite après avoir payé l’addition, je regagnais la sortie sous les yeux abasourdis du publique qui n’en attendait pas tant. Rhalala, les hommes de nos jours, toujours à sous-estimer les petites filles, hihi ! Bon, maintenant que j’étais dehors, qu’est-ce qu’on allait faire ? Hmmmmmmmmmmmm…
Shi Tami
Modo / Mercenaire SolitaireModo / Mercenaire Solitaire

avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 12/07/2016
Âge : 17
Magie / Malédiction / CS : Berserker

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.355
Statut: Mercenaire de Rang A
Renommée : Mercenaire Itinérant
MessageSujet: Re: Sur ordre [W/ Kalindra]   Jeu 25 Aoû - 0:30

SUR ORDRE


Première impression




C’était vraiment étrange. La plupart des mages puissants qu’il avait rencontrés laissaient émaner une aura de prestance, afin de se faire craindre ou respecter. Ici, tout au contraire, c’était un halo de joie et d’insouciance qui enveloppait le mage en approche. Il se mit à scruter l’entrée avec attention. Pour lui, cela ne pouvait être qu’un subterfuge.

Son instinct l’avait servi, une fois de plus. La preuve de ses soupçons franchit peu de temps après la porte du bar. Une jeune fille pétillante et pleine d’énergie, fredonnant, suivie de peu par l’homme que Shi attendait. Un mage d’une trentaine d’années, qui avait profité de la venue de la fillette pour se glisser derrière elle, et ne pas attirer l’attention sur lui. Mais la ruse ne prenait pas, car le mercenaire pouvait facilement sentir la puissance magique qui venait de pénétrer dans la salle.

Il alla directement s’asseoir au fond de la salle, à une table isolée, ne faisant aucun signe à la serveuse pour commander quoi que ce soit. Ce comportement étrange en disait long sur les objectifs de l’homme. Le plus probable était qu’il soit là en attente d’un contact, quelqu’un pour lui fournir une mission. C’était de loin le mode opératoire le plus commun –Shi n’y avait d’ailleurs pas échappé, et la plupart de ses transactions s’étaient effectuées dans ce genre d’endroit-.

Le manège se poursuivait. Cependant, au fil des minutes, Shi s’interrogeait de plus en plus. En effet, rien ne se passait. Personne ne venait voir l’inconnu qu’il surveillait du coin de l’œil. Ce dernier avait même sorti un épais roman. Toute cette puissance magique n’avait pas l’air de venir de lui.

L’évidence même de la chose lui apparût soudainement, et il se tourna juste à temps vers la jeune fille pour la voir user de sa magie. C’était étrange, elle n’avait aucunement l’air d’une mage de renom, et pourtant…

Une fois de plus, il se jura de ne plus se fier aux apparences. Pour l’heure, un homme d’âge mûr, qui avait eu l’audace de lancer une pique à la jeune femme, semblait être aux prises avec une table. Sa propre table, qui s’était retournée contre lui, emprisonnant tout son être dans un épais carcan de chêne centenaire.

Shi étouffa un rire ; voir un homme de cet âge là, qui tentait de se donner un genre, perdre toute contenance face à une femme taillée comme une crevette, il fallait avouer que c’était cocasse. Ce dernier prit les jambes à son cou sitôt que la demoiselle le relâcha, sans demander son reste et sous les huées de ses compères.

Sûrement offusquée de recevoir un tel accueil, la jeune fille se leva, et se dirigea sans attendre vers la sortie. L’établissement n’était pas fameux, mais c’était sa clientèle, la population d’une ville bien connue pour être l’une des plus crapuleuses de Fiore, qui faisait sa mauvaise réputation. L’ambiance qui régnait dans la ville était si propice au commérage que Shi ne doutait pas un instant que la jeune femme ne serait pas inquiétée un instant dans n’importe quel autre établissement d’Oak Town.

Mais pour l’heure, Shi devait avouer qu’il était relativement, voire extrêmement intéressé par les compétences de la jeune fille. Des compétences qui pouvaient s’avérer fort utiles dans la mission qu’il tentait d’accomplir. Croiser un mage de ce niveau n’arrivait pas tous les jours, surtout pas dans tel trou, c’était donc une chance que le jeune homme ne pouvait se permettre de laisser filer. Il se leva silencieusement, tendit avec précipitation une poignée de piécettes à la serveuse qui passait à côté de lui, et se dirigea à grands pas vers la porte.

Il ne savait pas vraiment comment approcher la jeune femme. Déjà que le plan relationnel n’était certainement pas son point fort, comment s’introduire ? Plus il y pensait, plus l’idée était ridicule.

Tu vas faire quoi, petit génie ? Lui taper sur l’épaule pour lui demander avec une petite voix si elle veut bien venir chasser des sorcières avec toi ?

D’ailleurs, était-elle si puissante que ça ? Après tout, peut-être que son tour de force dans l’auberge n’était que du bluff, et qu’elle n’avait pas beaucoup d’autres tours dans son sac que de rendre les tables de bar agressives. C’était pour lui la meilleure manière d’apprendre à connaitre quelqu’un : un combat. Un tourbillon de violence dans lequel l’instinct prenait le dessus, où il était impossible de cacher son véritable « moi » sous divers artifices.

Il ne tenta même pas de faire dans la dentelle. A quoi bon ? Il ne venait pas la voir pour lui demander des leçons de tricot. Il lâcha un « Hey ! » sonore, avant de rapidement se reprendre en main.

Hey ! Excusez-moi. Je voulais tout d’abord vous féliciter, pour dans le bar. Franchement impressionnant, bravo. J’imagine qu’il n’a eu que ce qu’il méritait…

Lorsqu’il dépassa la jeune femme pour lui emboîter le pas et continuer sa conversation, Shi eût enfin l’occasion de voir en détail son interlocutrice. Il faillit en rester bouche bée un instant, et se ressaisit en sursaut. Des yeux d’un bleu saphir se tournèrent vers lui dans un regard interrogateur, alors qu’il contemplait le visage de la jeune femme, fin ovale de peau bronzée entourée par une cascade de cheveux souples.

Euh, voilà. Votre petit spectacle de tout à l’heure m’a mis la puce à l’oreille quant à vos compétences, il se trouve qu’elles concordent assez avec le profil que je recherche, c’est-à-dire une personne fiable et puissante pour m’accompagner dans une mission qui pourrait s’avérer trop dangereuse pour un seul homme.
Aussi, je voulais savoir si vous me permettriez de voir les limites de vôtre pouvoir, avant de vous proposer une fois pour toute de m’accompagner.


Faute d’être convainquant, Shi savait être poli. C’était très souvent un bon point, et cela aidait non seulement à s’attirer les faveurs des uns, mais aussi à éviter les foudres des autres. Il fallait voir dans quelle catégorie la demoiselle se classait, et quelle allait être sa réaction.





_________________

Kalindra Flashman
Lady DollLady Doll

avatar

Messages : 586
Date d'inscription : 23/11/2012
Âge : 23
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Ningyo no Mahô / Magie des Pantins

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.325
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: Sur ordre [W/ Kalindra]   Ven 16 Sep - 15:20
Sur ordre

Un câlin pour commencer




Je grognais dans ma barbe, littéralement. Ce méchant garçon avait totalement gâché ma journée ! Non mais en plus mes vêtements étaient très beaux-euh ! Les bras croisés, je marchais dans la direction opposée de ce restaurant miteux, boudant la vie. Les ruelles de cette villes étaient peut-être relativement belles en après-midi, mais bon, j’étais très très très de mauvaise humeur ! Comment est-ce qu’on pouvait oser se moquer d’une inconnue sans même la connaître, hein ? C’est pas comme si j’étais une gamine frêle et innocente qui avait l’air d’avoir dix ans après tout !

Bon ok, oui, je ressemble à ça…

MAIS CE N’EST PAS LÀ LA QUESTION ! Le respect, mesdames et messieurs, c’est tout ce que je demande dans ce monde barbare ! Soudainement, j’entendis une voix m’interpeller. Un simple « Hey ! » viril qui réussit à stopper ma route. Je me retournais pour voir la source pour apercevoir un joli garçon aux cheveux longs avec une queue de cheval se diriger vers moi d’un pas pressé. Il était beauuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu ! Ressaisis-toi Kalindra, il va probablement se moquer de toi comme l’autre ! Heureusement, je me trompais, car une fois à mon niveau, il commença par me féliciter de ma supposée prouesse de tout à l’heure. Je ne voyais pas en quoi c’était impressionnant, mais rien que le fait de l’entendre me vouvoyer me rendait de bonne humeur, donc j’acceptais le compliment avec plaisir ! L’homme en question était beaucoup plus grand que moi, presque deux têtes de plus je dirais ! Il était costaud, droit, avait fière allure et était terriblement sexy. Par contre, ce qu’il me dit par la suite m’intrigua au plus haut point. Si j’avais tout suivi, il me proposait… un duel ? Pour le suivre dans une espèce de quête ?

- Donc… vous voulez qu’on se batte batte batte… ici ? Hmmmmmmmmmmmmm…

Je fis dos au gentil jeune homme et murmurais à moi-même d’une voix relativement audible le pour et le contre de la situation. Tout en énumérant mes choix, je faisais le décompte sur mes doigts en balançant ma tête sur le côté, comme si je chantais une comptine.« Alors en premier lieu lieu lieu je devais aller chez le coiffeur cet après-midi, mais il faut dire qu’un petit entraînement serait plutôt amusant. Mais si jamais il était trop fort ? Peut-être qu’il est nul nul nul en fait. Mes amis m’attendent à la maison… mais il y a plein de pommes dans le garde-manger ils peuvent bien subsister. J’ai aussi ça à faire… et ça… oh et puis ça ça ça… mais ça serait cool si… et peut-être que… mais je sais sais sais aussi que… hmmmmmmmmmmmm… hmmmm… J’ACCEPTE ! »

J’avais prononcé mon dernier mot tout en me retournant avec le plus grand des sourires. Après tout, pourquoi ne pas s’adonner à un agréable exercice entre combattants, hm ? Je ne dis jamais non à un peu d’action et le monsieur devant moi était tellement beau que je ne pouvais rien lui refuser… absolument rien ! Je tapais rapidement dans mes mains tout en sautillant, aussi excitée qu’une gamine devant un arbre de Noël. Mais bon, il fallait tout de même garder un minimum de sérieux ! Il m’avait en quelque sorte provoquée en duel, je me devais donc d’agir le plus dignement possible et de faire ça dans les normes ! Sinon, à quoi bon se présumer mage si le sens de l’honneur nous manquait ? Je stoppais mon enfantillage et pris Akira qui était accrochée à ma hanche pour le tendre à mon nouvel adversaire.


- Tu veux bien bien bien me tenir ça quelques secondes ? Merci !

Après lui avoir donné ma chère poupée chérie, j’exécutais sans plus attendre un salto arrière pour prendre de la distance entre moi et l’homme. Avec le temps, j’avais appris à développer une certaine agilité et grâce à l’aide de Johanna, j’ai réussi à devenir une véritable acrobate. J’atterris sur mes pieds nus et pris une pose de ninja, comme si j’en étais une afin de déstabiliser le joli garçon. Dans ma pose loufoque, l’on pouvait admirer ma cuisse et le symbole de ma guilde que j’affichais fièrement. Avec un sourire à la fois sincère et espiègle, je décidais de me présenter dans les normes.

- Je me nomme Kalindra Flashman, mage mage mage de Lamia Scale, et j’accepte avec plaisir ce duel ! Après avoir laissé le temps à mon nouveau meilleur ami de se présenter, je décidais d’ouvrir les hostilités. Aide-moi à combattre, reine des poupées, Akira !

Soudainement, la chère peluche que tenait Shi se mit à briller d’une lueur verte et à grossir grossir grossir pour finalement laisser place à la même peluche, mais d’une hauteur de trois mètres de haut ! Poussant un rire de gamine, je pris possession de mon arme que Shi avait très probablement lâché depuis pour la faire bondir à nouveau fesses premières sur l’homme ! Rien de mieux pour débuter un combat qu’une accolade entre un humain et un monstre, vous ne trouvez pas ? Akira atterrit avec lourdeur sur le sol, faisant craquer la pierre sous ses grosses foufounes. Je n'avais pas terminé pour l'instant et continuais mon offensive. Pendant que ma main gauche semblait pianoter, la droite se contentait de faire tourner le pouce et le petit doigt. Cette manœuvre avait pour effet une action bien précise. Ladite poupée étendit les bras de chaque côté de son corps et se mit à tourner telle une véritable toupie ! Toujours dans sa rotation, je la fis mouvoir pour foncer comme un train vers le joli minois qui me faisait face. Comment allait-il réagir à ce début de combat ? J'espérais qu'il m'en fasse voir de toutes les couleurs si vous voulez mon avis !

- Je m'amuse comme une folle folle folle, hihi !


(HRP):
 
Shi Tami
Modo / Mercenaire SolitaireModo / Mercenaire Solitaire

avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 12/07/2016
Âge : 17
Magie / Malédiction / CS : Berserker

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.355
Statut: Mercenaire de Rang A
Renommée : Mercenaire Itinérant
MessageSujet: Re: Sur ordre [W/ Kalindra]   Mar 11 Oct - 15:12

SUR ORDRE





A l’idée de se battre, une lueur s’était allumée dans les yeux de l’inconnue. Cependant, ce n’était pas ce reflet barbare et sanguinaire qu’on pouvait voir chez Shi, c’était bien plus proche d’un mélange de malice et d’amusement, comme s’il venait de lui offrir une journée dans un parc d’attraction.
Elle pesa le pour et le contre de sa proposition à voix haute. Elle mentionna des amis. Des chats, peut-être ? Elle avait l’air d’être le genre de fille à héberger une demi-douzaine de chats, animal envahissant s’il en est.
La jeune mage paraissait survoltée. Toute cette exubérante motivation fît naître un léger sourire au coin des lèvres du mercenaire. Sa dernière adversaire était l’exact opposé de cette mentalité, toute en manières et en froideur. Elle n’avait qu’un seul point commun avec Delle Battaglia : au premier abord, il était impossible d’imaginer que la petite fille soit une puissante magicienne.

Pourtant, l’aura qui émanait d’elle, son tour de force quelques minutes auparavant, tout concordait pour affirmer le contraire. La jeune femme lui tendit une poupée. Il haussa un sourcil interrogateur devant ce piège pour débutant. Curieux, pourtant, de savoir quel type de magie la jeune femme maitrisait, il garda la marionnette entre ses mains calleuses alors que l’inconnue déclamait son identité. Kalindra. Il n’avait jamais entendu parler d’elle. Il avait cependant vu son tatouage de guilde pendant un furtif instant, un insigne qu’il connaissait : Lamia Scale. Sans aucun doute l’une des plus grandes guildes magiques de la région, bien que son pouvoir périclitât de plus en plus au profit des autres instances de Fiore.

Une incantation. Il était frustré, avec la vague impression de fouler une terre peuplée uniquement de mages à distance, bien plus rageants qu’une simple utilisatrice de la Wood Making, ainsi qu’on aurait pu le soupçonner chez la magicienne.
Dès que la poupée se mit à luire d’un vert inquiétant, Shi la jeta au loin en bondissant en arrière. Grand bien lui en fit, car elle grandit jusqu’à atteindre des proportions colossales. Prenant son élan, le monstre de Kalindra s’élança dans les airs, en direction du jeune mercenaire. Dans un ample arc de cercle, il saisit la lance qui pendait dans son dos, avant de la brandir à deux mains et de repousser le monstre.
L’impact fut rude, ses jambes encaissant tout le choc. Il recula de quelques mètres sous la violence du choc, ses pieds laissant une trace bien distincte sur le sol. Son sourire se figea à mesure qu’il réalisait à quel point ce combat allait s’avérer plus compliqué que prévu.

D’un geste ample, la poupée se mit à tourbillonner, se rapprochant dangereusement vite de Shi. Désemparé, il recula d’un bond, avant de ressaisir. Il hésitait. Valait-il mieux immobiliser la poupée, qui semblait déjà relativement lente, ou bien attaquer directement Kalindra, quitte à risquer de biens mauvaises surprises. Finalement, il opta pour la seconde solution. Après tout, il était là pour tester la jeune femme et voir l’étendue de ses compétences, pas faire en sorte que le duel s’éternise le plus possible.

Comme à son habitude, il resserra ses mains moites autour du manche de la hampe de son arme, avant de s’élancer. Il bondit d’un seul coup, droit vers la tête du colosse de la magicienne. D’un mouvement de la hanche, il prit appui sur ce dernier pour enfin foncer vers Kalindra. Il ne s’attendait pas à pouvoir prendre la jeune femme par surprise, mais sa petite feinte l’avait empêchée de lui barrer la route plus tôt.
Il visait la rotule de sa cible alors que sa lance d’énergie magique. S’il arrivait à porter cette Immobilisation, il lui serait par la suite bien plus facile de concentrer ses attaques sur la magicienne, sans qu’elle ne puisse fuir derrière ses poupées.






_________________



Dernière édition par Shi Tami le Lun 24 Oct - 15:16, édité 1 fois
Kalindra Flashman
Lady DollLady Doll

avatar

Messages : 586
Date d'inscription : 23/11/2012
Âge : 23
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Ningyo no Mahô / Magie des Pantins

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.325
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: Sur ordre [W/ Kalindra]   Jeu 20 Oct - 5:20
Sur ordre

Ne jamais sous-estimer une marionnettiste



Alors voilà maintenant que le combat fut commencé dans toute sa splendeur et l’on pouvait dire avec aisance que je n’y étais pas allée de main morte ! (Maintenant que j’y pense cette expression correspond encore plus à la situation puisque j’utilise justement mes mains de façon significative durant mes combats… breeeef.) Maintenant que cette parenthèse est faite, nous pouvons entrer dans le vif du sujet qui est… hum… les lasagnes ? Boumba qui fait des gaffes ? AH NON ! LE COMBAT ! Je venais donc de prendre possession de ma tendre poupée chérie que le gentil monsieur inconnu avait osé lâcher préalablement (bonne idée, babe.) Après je m’y attendais car il fallait soit être stupide soit être Melodiah pour tenir une telle arme brillante entre nos propres papattes. Après avoir fait atterrir Akira comme une Queen Kong pour démontrer qui portait la culotte entre lui et elle, je la fis jouer au chat et à la souris tournoyante. Devinez qui était le chat…

C’est à partir de ce moment que les choses devinrent intéressantes. L’homme, habile comme une gazelle, empoigna son arme qui n’était nulle autre qu’une jolie lance. Intéressant, je ne m’étais encore jamais confrontée à ce genre d’armes. Voyons voir ce que cela donnera. Bien évidemment, je savais qu’il allait vouloir m’atteindre au corps-à-corps puisque… comment dire…

« DRAMATISATION ! »


- HERMAGUED LES INVOCATRICES C’EST FAIBLE AU CORPS-À-CORPS LOLOLOL !
- OUAIS T’AS TROP RAISON FAUT JUSTE SE COLLER À LEUR BOULE ET ELLES PEUVENT PLUS RIEN FAIRE !
- WESH C’EST TROP FAIBLE UNE INVOCATRICE QUAND ON LA GIFLE ! POUVOIR AUX ARMES !
- BLBLBLBLBLBLBLBLBLBLBLBLBL !

« FIN DE LA DRAMATISATION »


Dans tous les cas, il allait avoir une surprise ! Mes suppositions s’avèrent exactes puisque le joli gaillard à la chevelure virile bondit sur la tête de ma précieuse avant de fondre sur moi tel un faucon. Je fis un de ces fameux sourires en coin, fière de mon sens de la déduction inébranlable et de mon intuition féminine au sommet de son potentiel. Ma première action fut simplement de claquer des doigts, donnant le signal à Colombine qu’il était temps d’agir ! En effet, ma tendre alliée n’allait pas se reposer tranquillement sur ma tête pendant que j’allais faire tout le boulot. Oh que non ! Tout à coup, ses yeux s’ouvrirent comme si elle venait de sortir d’un profond sommeil et la créature blanche poussa un cri strident digne d’un crissement d’ongles sur le tableau, de quoi vous faire pousser des cheveux gris en trente secondes ! Tout cela n’avait qu’un simple but ; distraire l’homme aux cheveux bruns pendant que je préparais mon tour de passe-passe. Sans perdre un seul instant, je profitais de cette cacophonie pour mettre ma main droite sur le sol rocailleux.

- Poupée de Pierre !

Un cercle rose de bonne taille se forma sous mes délicates jambes et ma robe noire et blanche. Le sol se fissura et des rochers se formèrent rapidement sous mes pieds, me menant vers le haut telle une pyramide vivante. Après à peine quelques secondes d’incantation, me voilà sur le sommet de la tête d’un colosse de plusieurs mètres de hauts. Confortablement positionnée sur ce que l’on pourrait considérer comme une couronne de pierres, je toisais du regard mon adversaire qui semblait bien petit, comme d’habitude. Sa charge, aussi sexy fut-elle, s'avéra inutile puisque je n'étais plus cette fragile et délicate mage. Ce fut avec un sourire taquin et des yeux rieurs que je prononçais ces simples paroles innocentes et pures.

- Les invocatrices ne sont pas toutes faibles faibles faibles lorsqu’il s’agit de se battre en combat rapproché mon chéri. Alors, tu veux toujours calculer la force de mes poings ? Hihihi !

Mes mains dansèrent telles des ballerines tandis que je donnais l’ordre à mon pantin de prendre la première chose qui nous tomba sous la main ; une benne à ordures. Vous savez, l’espèce de contenant vert en métal dans lequel on met tous nos déchets ? Voilà ! D’ailleurs, lorsque je regardais le terrain de combat improvisé que nous nous étions donnés, je me rendais compte que c’était du pain béni pour une marionnettiste telle que moi. Une ruelle relativement étroite dans laquelle jonchaient des caisses de bois vides, des sacs poubelles à profusion ainsi que plusieurs cordes à linge avec des vêtements accrochés vers le haut. Rhalala, j’allais m’amuser comme une vraie petite folle moi !

D’ailleurs, la folle que j’étais lança sans honte la moindre la benne à ordure sur le gentil garnement comme lorsqu’on lance une boule de bowling ! le fracas du massif objet rendait la roulade difficile, mais la force de projection était amplement suffisante pour faire de gros bobos à… au…

- D’ailleurs, tu ne m’as toujours toujours toujours pas dévoilé ton identité… comment t’appelles-tu ?

Oh et puisque les choses ne s’arrêtèrent pas là, je décidais de lui lancer une énième surprise. Je me doutais que vue la démonstration d’agilité qu’il m’avait laissé l’honneur de voir plus tôt, il allait peut-être éviter le projectile avec aisance. Une roulade sur le côté, un bond de lapin, qui sait ? C’est pourquoi je me permis de lui montrer l’avantage de manipuler deux poupées à la fois. En effet, Akira était toujours là, derrière, spectatrice de ma superbeté (j’vous jure que ce mot existe !) et attendant avec impatience de refaire joujou avec notre invité. De ce fait, la benne à ordure, aussi lourde soit-elle, fit demi-tour par le biais des poings massifs que ma tendre protégée avait réunis. Elle avait littéralement punché le machin chose comme on fait au base-ball ! Magnifique ! Peut-être que l’homme à la lance allait pouvoir éviter le premier lancer, mais était-il préparé à une deuxième charge ? J’en frémis d’excitation !
Shi Tami
Modo / Mercenaire SolitaireModo / Mercenaire Solitaire

avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 12/07/2016
Âge : 17
Magie / Malédiction / CS : Berserker

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.355
Statut: Mercenaire de Rang A
Renommée : Mercenaire Itinérant
MessageSujet: Re: Sur ordre [W/ Kalindra]   Sam 29 Oct - 18:10

Sur Ordre
With Kalindra

Le cri avait surpris Shi. Tout bêtement, concentré comme il était, il ne s’attendait pas à un bruit aussi strident. Le jeune homme avait alors interrompu son attaque, scrutant les cieux pour voir ce qui lui avait vrillé les tympans, avant de se rendre compte, après quelques secondes, que ce n’était rien d’autre que la petite créature perchée sur l'extravagante chevelure de la chipie qu'il affrontait.
Sa mâchoire crispée se décala imperceptiblement, laissant échapper un juron silencieux alors qu’il se remettait en garde.
Son adversaire avait profité de ces quelques secondes d’inattention pour invoquer une nouvelle créature. Maintenant, la magicienne était négligemment juchée au sommet d’un colossal golem. Les yeux vides du monstre fixèrent Shi durant un court instant.

Visiblement, ce n’était pas la première fois que Kalindra avait affaire à un adversaire qui se devait de combattre au corps à corps. Avec l’expérience, on voyait qu’elle avait développée diverses techniques pour exploiter cette faiblesse. C’était un très bon point pour elle, Shi n’oubliant pas qu’il était ici avant tout pour jauger la puissance de la jeune femme.
Pourtant, lui aussi avait ses propres moyens de contrer ceux qui pouvaient le garder à distance. Des compétences qu’il avait eu l’occasion de travailler lors son précédent combat, et qu’il comptait bien mettre à profit dès à présent.

C’était sans compter sur la réactivité de l’invocatrice. Avant même que Shi n’ait pu entamer un mouvement, le golem s’était saisi d’une benne métallique, qu’il projeta sur le jeune homme avec une vitesse surprenante.
Projectile qui ne posait cependant aucun problème à esquiver. Sans même avoir à utiliser son anneau –chose qu’il détestait faire, ce dernier pompant son énergie à une vitesse folle-, il se décala d’un pas souple, laissant la benne verte le frôler dans un bruit de ferraille assourdissant.

-Oh, oui, excuse-moi. Mon nom, c’est Shi. Je suis mercenaire.

A peine avait-il fini sa phrase qu’il entendit un grand bruit derrière lui. Il pivota sur ses talons, juste à temps pour voir l’énorme benne foncer vers lui à nouveau. Concentré sur Kalindra, il avait totalement oublié sa deuxième poupée, qu’il avait laissée derrière lui. Cependant, le fait que la jeune magicienne puisse contrôler deux poupées lui posaient un nouveau problème, et pas des moindres. Afin de combler ce désavantage, il lui fallait impérativement prendre l’initiative.

Pour l’heure, il reprenait difficilement son souffle, après avoir été fauché par l’énorme projectile. Son adversaire n’y allait pas de main morte. Un sourire crispé s’affichait sur ses lèvres alors qu’il essuyait le mince filet de sang qui perlait au coin de sa bouche. Une chaleur familière s’empara de son corps. Il était déjà à deux doigts de lâcher prise, si tôt dans le duel, un signe que le dernier coup l’avait bien secoué.
D’un geste, il raffermit son emprise sur sa lance, puis bondit afin de se mettre à l’abri sous le porche d’un restaurant délabré. De là, il pût embrasser d’un regard le champ de bataille au grand complet, lui offrant l’inspiration dont il avait besoin pour mettre sur pieds un plan de bataille qui tînt la route.

En un instant, il activa son anneau. Le temps ralentit d’un coup autour de lui, le laissant seul maître de ses mouvements. Il bondit, haut, bien plus haut que n’aurait pu le faire n’importe qui de moins entraîné que lui. En équilibre sur une rambarde, il porta un coup d’estoc dans le vide, créant une onde de choc en direction de son adversaire.
Le jeune mercenaire inspira profondément alors que les effets de l’anneau de célérité se dissipaient. Prenant appui sur le balcon sur lequel il était juché, il s’élança vers son adversaire, sa lance pointée en avant.
Si Kalindra arrivait à esquiver le premier projectile, elle lui offrirait une opportunité de l’atteindre au corps à corps. A l’inverse, si elle tentait à tout prix de rester éloignée de lui, il y avait peu de chances pour qu’elle puisse esquiver l’onde de choc.

Malgré un plan rondement exécuté, il n’était pas confiant. Le premier coup l’avait violemment secoué, et l’utilisation simultanée de deux poupées ne semblait pas avoir affectée Kalindra, qui arborait toujours un grand sourire moqueur. Son adversaire était décidément pleine de ressource, et à n’en point douter plus forte que lui.



_________________

Kalindra Flashman
Lady DollLady Doll

avatar

Messages : 586
Date d'inscription : 23/11/2012
Âge : 23
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Ningyo no Mahô / Magie des Pantins

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.325
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: Sur ordre [W/ Kalindra]   Jeu 1 Déc - 23:27
Sur ordre

Lorsqu'on en fait trop


J’avais faim. Cela faisait déjà une bonne demie heure que j’avais un petit creux et cette petite épopée dans la taverne n’avait fait que rendre mon bedon encore plus affamé. De ce fait, j’avais décidé de bien vouloir en finir au plus vite avec ce… ce teste, pour aller me goinfrer dans un restaurant des plus atypiques de cette ville. Peut-être que j’allais commander une petite lasagne… ou une salade césar… quoi qu’un bœuf bourguignon serait un choix merveilleux ! Pendant que je réfléchissais à mes opportunités gastronomiques, j’observais le dénommé Shi (il était temps qu’il se dévoile, en passant) se faire violenter par derrière. Pour le moment, je n’avais pas été impressionnée par ses capacités, mais peut-être cachait-il son jeu ? En même temps, si je me souvenais bien, c’était mes capacités à moi qui devaient l’éblouir, non ? J’espérais ne pas en avoir trop fait…

Ma proie partit se réfugier tout en essuyant un filet de sang qui coulait de sa bouche. Promis, je n’allais plus lancer de bennes à ordures sur les étrangers ! Ce n’était pas très bon pour mon karma. C’est un joli mot, Karma, vous trouvez pas ? J’imagine bien appeler ma fille ainsi, elle serait si belle avec un manteau de Noël… Je m’égare pardon. Je tentais de sortir de mes idées farfelues quand Shi décida de m’aider. En une fraction de seconde, il apparut à mon niveau au-dessus des rambardes de la ruelle pour créer une espèce d’onde de choc à vitesse grand V. Wouah, il était rapide dites donc ! Un mage de la vitesse ? Il n’en avait pourtant pas l’allure. Et puis c'est un mercenaire. Je devais moins réfléchir et me contenter de réagir, mais trop tard. J’avais placé les bras de mon terrible colosse de pierre devant moi pour me protéger, mais la secousse à elle seule suffit à non seulement détruire les membres de mon bébé, mais également de me projeter en dehors de mon petit nid douillet. Colombine réussit à se réceptionner et à atterrir sur l’une des cordes à linges, tête en bas. En ce qui me concerne, mes foufounes me faisaient maintenant très très mal. De plus j’avais reçu quelques résidus de pierres sur moi, autant dire que le mercenaire n’avait pas manqué son coup.



J’eus à peine le temps de me lever que l’homme aux muscles seyants me fonça dessus, la lance pointant mon magnifique corps. « Minute, papillon ! » Grâce à mon agilité, j’esquivais à la dernière minute la pointe de l’arme pour ensuite l’agripper au niveau du bâton et m’en servir comme appuie pour exécuter une roulade vers ma droite, me projetant à peine deux mètres sur le côté. Bien entendu, cela pourrait sembler totalement ridicule et je me serais écrasée sur le sol comme une dinde, mais j’avais plus d’un tour dans mon sac. Toujours dans mon envol (donc en un temps record je dirais), je manipulais grâce à ma main droite Akira qui s’était encore faite oubliée avec le temps qui me réceptionna comme un coussin géant dans sa main… avant de me propulser à nouveau dans les airs tel un trampoline. Shi n’était pas le seul capable de faire des prouesses avec son propre corps. Certes, j’étais aidée, mais la fin justifiait les moyens, non ? Ainsi donc, accompagnée de plusieurs saltos pour améliorer mon aérodynamisme et ne pas perdre mon flegme, j’atteignis les cordes à linge et claquais une nouvelle fois des doigts pour donner le signal à Colombine. Telle une prédatrice sur sa proie, ma chauve-souris préférée fondit sur Shi, tout cela dans un seul et unique but, servir de diversion. J’usais encore de mes mains pour créer une œuvre d’art des plus majestueux. Dans ma chute, je vis de nouveau les nombreux vêtements tourner autour de moi tel un ouragan bon marcher. Tandis que Colombine criait des âneries sur le bel homme, j’atterris quant à moi sur une pile de vêtements plutôt… monstrueuse. Confortablement debout sur le dos de ma nouvelle protégée, je toisais du regard Shi alors que Colombine revenait de nouveau vers moi. J’avais beau haleter plutôt fort, j’étais toujours aussi confiante.

- Ta petite onde de choc m’a bien bien bien décoiffée, je dois l’avouer, mais auras-tu le courage d’affronter mon nouveau bébé ? YYYYAH !!

Laissez-moi vous faire une petite description de ma poupée d'environs quatre mètres de haut. Un cou long et onduleux tel celui d’un serpent, des ailes lourdes et larges telles celles d’une raie, un visage loufoque couvert de plusieurs soutiens-gorge roses en guise d'yeux. Ajoutez à cela une queue bouffie et épaisse et vous avez une magnifique créature faite de vêtements colorés ! Attention cependant, je vous vois très vite venir. Un monstre fait de cette matière pourrait sembler désastreusement inutile, mais attendez de voir la suite. D'un mouvement de fouet avec mon bras gauche, je la fis avancer sur Shi telle une véritable furie, tentant habilement de le gêner avec mes massives ailes. Quant à ma main droite, elle redonna vie à Akira qui n'avait toujours pas assez fait joujou avec son jouet du moment. Telle une véritable karatéka, elle exécuta une série de coups de bras, de jambes et de têtes sur le pauvre mercenaire par derrière. Dans cette danse endiablé, Shi devait être très embêté à devoir jongler entre deux véritables colosses. Pendant ce temps, moi, je m'amusais comme une folle sur le dos de ma magnifique créature !


(HRP):
 


Dernière édition par Kalindra Flashman le Mer 28 Déc - 18:16, édité 1 fois
Shi Tami
Modo / Mercenaire SolitaireModo / Mercenaire Solitaire

avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 12/07/2016
Âge : 17
Magie / Malédiction / CS : Berserker

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.355
Statut: Mercenaire de Rang A
Renommée : Mercenaire Itinérant
MessageSujet: Re: Sur ordre [W/ Kalindra]   Dim 4 Déc - 16:28

Sur Ordre
With Kalindra
Fidèle à sa condition de combattante aguerrie, Kalindra avait largement eu le temps de voir venir son coup. Cependant, elle ne souhaitait visiblement pas l’esquiver. Shi ignorait si cela tenait de la décision stratégique, ou –car il commençait à comprendre son adversaire- du pur caprice puéril. Au final, la jeune mage le surprit grandement en empoignant sa lance, avant d’utiliser la force de l’impulsion pour se projeter au loin. Déstabilisé, Shi laissa échapper un grognement d’énervement en voyant le poids-plume se réceptionner comme une fleur et sans une égratignure.
De là où il était, il pouvait cependant constater que sa précédente attaque n’avait pas laissée son adversaire indemne, même ce n’était pas une quantité colossale de dégâts.

L’insupportable chauve-souris de Kalindra vint de nouveau le déranger. Des piaillements incessants qui résonnaient dans la tête du mercenaire, l’empêchant de se concentrer ne serait-ce qu’un instant afin d’établir une stratégie. Pressé comme il l’était dans cette petite ruelle, les monstres de la magicienne semblaient gigantesques, les cris de son familier résonnaient et se mêlaient aux bruits alentours dans une discordante cacophonie.

-Tu me saoules, moucheron. Tu commences vraiment à me taper sur le système.

Le grognement qu’il poussa par la suite se mua bien vite en hurlement de rage, alors que ses yeux viraient au rouge et que tous les muscles de son corps se contractaient. Tendu comme un arc, l’animal sauvage qu’était devenu Shi se propulsa dans les airs, avant d’agripper la patte de la chauve-souris. D’un coup sec, il l’envoya valser, et elle s’écrasa au sol dans un couinement misérable, ses frêles ailes incapables de retenir sa chute.
Tous ses sens avaient fusionné en un instinct primaire, une colère animale qui émergeait des tréfonds de ses gênes pour submerger sa conscience dans un flot de rage, un ouragan qui emportait sur son passage les scrupules et le peu de conscience qu’il restait à Shi.

La poupée que venait d’invoquer Kalindra se dressait tel Goliath qui barrait la route à un David bourré aux amphétamines, pour qui la douleur et la patience n’étaient plus que de vagues notions théoriques.
Il se retourna d’un geste brusque et alerte. Derrière lui, l’autre invocation de la magicienne l’attaqua. Shi virevoltait entre les poings colossaux de son adversaire, en esquivant la majeure partie, jusqu’à ce qu’un direct l’atteigne au ventre. Le coup, chassant tout l’air de ses poumons, l’envoya valser sur le tas de vêtements que Kalindra avait invoqué.
Sérieusement amoché, mais pas démoralisé pour un sou, le mercenaire se releva en un éclair, avant de jauger son adversaire du regard. Ses yeux lançaient des éclairs, et il eut alors fallu bien chercher pour trouver autre chose que de la haine et de la détermination brute en son âme.

Shi arqua le dos, avant de tourner les talons et de bondir sur la gigantesque poupée caoutchouteuse qui l’avait blessé. Malgré sa fureur, il n’oubliait pas sa cible, et visait uniquement Kalindra. Prenant appui sur le corps mou de son ennemi, il se propulsa en un éclair sur la magicienne. Le fer de sa lance tinta en heurtant les pavés de la ruelle. Fort uniquement de ses mains nues, il agrippa l’excentrique invocatrice par le cou, la délogeant de son perchoir. Dans l’air, agrippé à elle, la jeune femme pouvait voir ses traits distordus par la rage, son rictus haineux et ses yeux injectés de sang qui la fixait. Il arma son bras droit dans un direct destructeur, qui visait directement le visage de Kalindra.



_________________



Dernière édition par Shi Tami le Sam 31 Déc - 15:40, édité 1 fois
Kalindra Flashman
Lady DollLady Doll

avatar

Messages : 586
Date d'inscription : 23/11/2012
Âge : 23
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Ningyo no Mahô / Magie des Pantins

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.325
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: Sur ordre [W/ Kalindra]   Mer 28 Déc - 19:05
Sur ordre

Plus jamais...





Vous savez, pour moi un duel entre deux combattants c’était avant tout un moyen d’en apprendre sur l’autre. Lorsque je dis apprendre, je ne parle pas de connaître ses tactiques ou ses compétences. En fait je veux dire par là que l’on peut créer un véritable lien avec notre adversaire, parfois même des liens d’amitié. Se mesurer en face à face était une expérience unique et un moyen extraordinaire de non seulement s’améliorer individuellement en tant que combattant, mais également en tant qu’humain. On ne parlait pas de simples coups de poings ou de sorts, nous étions en train de danser sauvagement. C’était comme si l’un et l’autre s’écrivaient un poème de feu afin de se prouver mutuellement non pas qui était le plus fort, mais qui allait en apprendre le plus sur l’autre.

Ainsi donc je me mesurais à Shi principalement pour cette raison. Certes, je devais supposément lui montrer de quoi j’étais capable, mais j’avais également une furieuse envie de le connaître, un peu comme si nos destins étaient liés d’une quelconque façon. Tout ça pour dire que… Oh, Akira a réussi à lui foutre un coup dans l’bide, youpi ! Revenons au combat principal voulez-vous ? Notre mercenaire préféré avait donc foncé droit dans ma poupée de linges propres, ce qui était décidément moins agréable qu’un massage vietnamien (quoique mieux que de finir encastré dans un mur). Après tout, il fallait bien que je le fasse payer ce qu’il a fait à ma pauvre Colombine ! Elle s’était bien défendue cette brave petite ! Par contre, lorsque Shi revint à la charge, je remarquais un changement considérable de son comportement, comme s’il était devenu… fou, disons-le. Je sentis dans l’air comme une ambiance lourde, presque morbide. C’est alors qu’il se tourna vers Akira et j’avais le sentiment qu’il n’allait pas lui faire de câlins.

J’eus un frisson d’effroi lorsque je le vis bondir sur la tête caoutchouteuse de mon arme préférée pour foncer directement vers moi tel un lion sur une gazelle. J’eus simplement le temps de dire ouf lorsque je sentis ma propre tête s’encastrer dans le sol maintenant fissuré de la ruelle. Étourdie, je suffoquais à cause de la main fermement verrouillée autour de mon cou. Je vis avec horreur le visage animal de Shi qui semblait avoir décidé de finir ce combat au plus court comme on dit. Était-ce donc ça la réalité ? Je ne pouvais simplement rien faire face à la puissance brute de ce mercenaire ? C’était donc là tout ce dont j’étais capable ? Créer des fantaisies pour simplement agacer cet homme ? Je vis le poing s'élever, menaçant. J’allais encore perdre face à quelqu’un alors que j’avais passé tant d’années à m’entraîner ? Je ne suis bonne qu’à pleurnicher sur mon sort dans ce cas…

Non.

*Activation de l'Epic Mode*


Le poing s’abattit sur ma figure dans un fracas lourd comme l’éclair, mais je ne bronchais pas. J’avais mal, terriblement mal. L’entièreté de mon visage avait envie de se réfugier dans les montagnes, mais je résistais à la tentation de lui foutre mon genou dans les couilles. Lorsque Shi releva le poing, il put apercevoir un visage amoché et ensanglanté, mais également des yeux brillants d’un éclat violet presque aveuglant. Je serrais les dents jusqu’à m’en faire mal et poussais un cri presque démoniaque tout en plantant mes ongles dans le sol jusqu’au sang. Ledit sol se fissura à partir de mes mains et la ruelle entière se mit à trembler. Non, je ne vais pas perdre à nouveau. Non, je n’étais pas faible. Je suis devenue forte et j’allais le prouver UNE BONNE FOIS POUR TOUTE !

La motte de terre autour de nos deux corps s’éleva et se referma autour de nous. Shi ne se rendit compte que trop tard que nous étions tous les deux emprisonnés dans une main gigantesque. Le noir absolu régnait dans notre prison de pierre, mais dans la cage, il n’y avait qu’un seul prisonnier. La main se rouvrit et une deuxième toute aussi menaçante dégagea Shi de sur moi grâce à une simple chiquenaude. Le mercenaire atterrit sur l’un des toits de la ville d’Oak Town. Ensembles, nous purent admirer l’étendue des lieux. Lui sur son toit et moi sur mon colosse de pierre aussi grand qu’une église. J’étais dans une espèce de transe, comme si j’avais absorbé toute la rage qui habitait en Shi. Debout sur la main droite de mon mastodonte, je n’avais qu’une seule envie : Écrabouiller ce misérable insecte. Je levais mon poing gauche tel un juge divin, provoquant un effet miroir sur mon pantin qui faisait fuir les oiseaux et crier les habitants de la ville. Plus jamais je n’allais me laisser faire par un homme. PLUS JAMAIS !

Le poing de roche s’abattit sur mon adversaire… mais s’arrêta au dernier moment. Le petit doigt du membre rocheux frôlait les cheveux de Shi et c’était suffisant pour moi. Mes yeux redevinrent normaux et ma rage s’estompa comme si je venais de boire mon café du matin. J’étais épuisée, affaiblie et mes vêtements étaient sales et pleins de sang, sans parler de mon nez qui faisait atrocement mal. Je finis par regarder l’homme en armure droit dans les yeux, un sourire au visage pour finalement lui dire…

- Alors... je je je t'ai convaincu ?

Je m'évanouis dans mes propres pensées, confortablement étendue sur la main ouverte qui faisait office de nid. Laissez-moi deux petites minutes... et on pourra passer au second tour...


(HRP):
 
Shi Tami
Modo / Mercenaire SolitaireModo / Mercenaire Solitaire

avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 12/07/2016
Âge : 17
Magie / Malédiction / CS : Berserker

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.355
Statut: Mercenaire de Rang A
Renommée : Mercenaire Itinérant
MessageSujet: Re: Sur ordre [W/ Kalindra]   Sam 31 Déc - 19:24

Sur Ordre
With Kalindra
La rage avait en un instant laissé place à l’incompréhension, puis au doute, lorsqu’il avait vu les effets de son attaque sur son adversaire. Alors qu’il pensait la jeune femme à bout de forces et chancelante, cette dernière semblait tenir à lui prouver tout le contraire. Plongé dans ses yeux persans, Shi vit en une fraction de seconde la peur céder la place à une colère incontrôlable qu’il ne connaissait que trop bien.
Lui avait abandonné tout ressentiment. Il restait frappé de stupeur devant la manière dont Kalindra avait changée, devant ses yeux. Elle n’était plus une jeune fille malicieuse et puérile qui se battait pour le plaisir, pour se distraire. Elle était devenue un adversaire redoutable, qui paraissait prêt à tout pour détruire Shi.

Lui avait abandonné toute volonté combattive. Il mit une seconde de trop à sentir le sol trembler sous ses pieds, se laissant emporter bien malgré lui par une colossale main fangeuse, qui referma sa poigne autour des deux combattants.
Totalement désemparé, Shi se retrouvait à la merci de son adversaire. Là, dans le noir total, assourdi par le grondement de la terre qui se soulevait sous eux, il était totalement perdu. Il ne pouvait rien faire, incapable de se relever, incapable de localiser son adversaire, ni même de réfléchir convenablement.

Devant ses yeux s’ouvrit une faille lumineuse, par laquelle il fut projeté avec une violence inouïe. Alors que les toits de la cité se rapprochaient à une vitesse folle, le jeune mercenaire parvint in extremis à activer son anneau.

-Oh, bordel !


Malgré tout, le choc s’avéra suffisamment rude pour que Shi ne manque s’évanouir. Tétanisé, il était incapable de bouger un muscle. Totalement à la merci de Kalindra, et de son colosse de pierre. Ce dernier leva son poing, avant de l’abattre subitement sur le mercenaire.

Merde, je vais vraiment crever comme ça ?

Après tout, il connaissait les risques encourus : depuis le début, il était au fait du prix de la défaite. Il avait vaincu, il avait remporté de nombreux combats, d’autres bien plus durs, mais jamais il n’aurait pensé que ses jours s’achèveraient ainsi, écrasé sur les toits d’une ville miteuse, terrassé par la magie d’une frêle gamine.
Il courrait depuis des années après la gloire, après les exploits et après le danger. À trop jouer avec le feu, il s’était finalement brûlé.

La clémence de Kalindra le surprit au moins autant que sa rage soudaine. Résigné, il mit quelques secondes à réaliser que son adversaire lui avait laissé la vie sauve. Dans les yeux de son adversaire, on ne lisait plus que calme et épuisement.
La fatigue prit soudain le dessus, frappant la jeune femme telle une lame de fond. Cette dernière s’évanouit, relâchant une infime partie de la pression accumulée tout au long du duel.
Posant sur cette dernière un regard aussi compatissant qu’effaré, Shi esquissa un sourire.
Après avoir ainsi utilisé ses pouvoirs, le contrecoup était énorme, il n’était guère surprenant que la magicienne ne parvienne plus à tenir debout. A vrai dire, Shi était même largement surpris qu’elle ait tenu jusque-là. Le combat avait été rude, et non contente d’avoir tenu la cadence avec brio, elle s’était permis de ridiculiser le mercenaire.

-Bien sûr que je suis convaincu…

Et pourtant, cette vaillante magicienne, inarrêtable quelques instants plus tôt, s’était de nouveau métamorphosée en fragile créature, insignifiante dans la main colossale de sa créature. Saisissant Kalindra à bout de bras, Shi se mit en route vers le centre-ville où il trouverait, avec un peu de chance, un endroit où passer la nuit.


_________________

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Sur ordre [W/ Kalindra]   

Sur ordre [W/ Kalindra]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Nord :: Oak Town
-