Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 Bienvenue à la maison ! [Fubuki Tsuya]

AuteurMessage
Yue Hikaru
Yami no SenshiYami no Senshi

avatar

Messages : 706
Date d'inscription : 27/09/2011
Âge : 27
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Dark – Make / Création des Ténèbres

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.875
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Bienvenue à la maison ! [Fubuki Tsuya]   Mar 3 Mai - 21:04




Une maison à soi, un toit où s'abriter, un endroit où on savait qu'on pouvait se reposer. C'était un des rêves de Yue depuis bien longtemps. Evidemment, il n'était pas totalement à la rue puisqu'il squattait la taverne de la guilde qu'il considérait comme sa maison. Et puis, il allait partager ce lieu avec Fubuki, son meilleur ami. Tous les deux, ils avaient cotisé pour acheter et construire quelque chose bien à eux, selon leurs goûts et où ils seraient tranquilles. Tout a été prévu pour que cela soit parfait. L'adolescent ne possédait pas grand-chose : quelques vêtements, ses deux armes Obscuras et Lumenitas et quelques autres babioles. Bien entendu, les meubles avaient été mis en place, disposés avec l'accord de l'Ice Maker. Misao sur le sommet de son crâne, le petit brun se dirigea vers la maisonnette avec son sac. Arrivé devant l'entrée, il ne pouvait pas s'empêcher de s'arrêter quelques instants pour contempler ce lieu, ému d'avoir un logement à lui. Il prit une profonde inspiration avant de s'adresser fièrement à son familier.




"En avant Misao ! Nous pouvons afin nous installer dans notre chez-nous !"




"Hyuuuuu !!! Entrons vite !!!"


Suivant le geste à la parole, le garçon ouvra la porte, s'engouffrant dans la demeure. Que c'était beau ! Cet endroit n'était pas gigantesque, rien à voir avec le manoir d'Ethan et de Natsumi, mais c'était largement suffisant pour les deux utilisateurs de la Zôken Mahô. Fou de joie, il se précipita en direction de sa chambre et se jeta à plat sur le lit, envoyant valser son sac au sol et Misao qui rebondit sur le matelas, évitant une chute douloureuse. Le visage sur l'oreiller, il ne bougea plus pendant quelques secondes, savourant cet instant si précieux. Puis, il se releva avec un léger sourire affiché sur ses lèvres. Ramassant ses affaires, il commença à ranger ses habits dans l'armoire, il posa sur un genre de support ses deux armes dans un coin de la pièce spécialement réservé pour elles... Bref, il mettait tout en ordre. Même le Mokomanjuu avait un petit espace pour qu'il puisse dormir, mais s'il le désirait, il pouvait venir dans le même lit que son maître. Cela ne dérangeait pas ce dernier, bien au contraire. Le Yami no Senshi s'impatientait, attendant que son ami vienne à son tour. Ah ? Il entendit du bruit provenant à l'entrée. C'était sûrement lui !




"C'est toi Fubuki ? Je suis ici avec Misao !!!"



Fubuki Tsuya
Admin / Kita no AisukazeAdmin / Kita no Aisukaze

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 05/08/2012
Âge : 25
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Ice Make

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.775
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Bienvenue à la maison ! [Fubuki Tsuya]   Dim 15 Mai - 18:35


Était-ce un rêve ou bien la réalité ? En tout cas, une chose était sûre, j'avais enfin mon propre chez moi. Cet endroit où je pouvais rester indéfiniment sans déranger personne, cet endroit qui allait m'accueillir à chaque fois que j'allais rentrer d'un voyage, cet endroit dont je pouvais disposer à mon aise. Il fallait avouer que rester dans la guilde n'était pas toujours très agréable, surtout quand l'on était réveillé par des membres trop agités dès le bon matin, il y avait bien une fois où je leur avais rafraîchi les idées... littéralement d'ailleurs. Enfin bref, ce n'était pas le sujet du jour, j'étais enfin arrivé devant cette demeure qui était donc la mienne, du moins en partie. En effet, je n'avais pas eu les moyens de me payer cette petite merveille seule, un petit brun avait également cotisé et nous étions donc les heureux propriétaires de ce bien. Le plus intéressant dans tout cela n'était pas le seul que j'allais avoir mon petit coin tranquille, mais plutôt le fait que les Makers de Fairy Tail ne seront plus jamais séparés avec ceci. Bien que nous ayons chacun une aile de l'habitation, Yue et moi allions dormir sous le même toit à partir de maintenant, accompagnés de nos familiers bien entendu. En arrivant à l'entrée du terrain, je remarquais l'absence du petit brun. Soit il était en retard, soit il était en avance et avait commencé à ranger ses affaires. Bah, peu importe, je finirais bien par le trouver. Je restais un moment devant la demeure, appréciant le silence et la quiétude de l'endroit. Même si j'étais habitué au boucan incessant de la guilde, il fallait avouer que c'était très appréciable d'avoir un petit coin bien à soi.

Alors Youchi, qu'en dis-tu ? C'est notre maison.

Mon familier avait l'air d'apprécier également et il s'était empressé de traverser la porte lorsque je l'avais ouverte pour passer afin de découvrir l'intérieur. Je n'avais pas besoin de le suivre, je savais déjà comment cela allait être puisque, avec Yue, nous avions fait en sorte de laisser un maximum d'indications sur ce que nous voulions. Pourtant, c'était absolument génial de se dire que je rentrais chez moi. Cela faisait depuis combien de temps que je n'avais pas eu cette sensation ? Une bonne dizaine d'années au moins. Certes, la guilde était devenue mon foyer, mais ce n'était pas pareil. Une voix me sortit de mes pensées. Le Dark Maker était donc bel et bien arrivé avant moi et d'après la localisation de sa voix, il était déjà dans sa chambre en train de tout installer. Tout sourire, je montais à l'étage en portant mes affaires, précédé par mon familier qui avait littéralement fait irruption dans la chambre de mon ami de toujours.

Qui veux-tu que ce soit d'autre ? Ce n'est pas la saison du père Noël je te signale.

J'avais sorti cette réplique avec un air taquin, comme je faisais d'habitude avec lui. Il fallait avouer que je le prenais encore pour un enfant vu certaines de ses réactions et je pariais qu'il allait afficher sa mine boudeuse en réponse à ma déclaration. Toujours aussi adorable ce petit brun... Je remarquais qu'il avait été rapide puisqu'il avait pratiquement tout installé déjà : ses armes étaient disposées sur le présentoir qu'il avait demandé, ses sacs étaient presque vides ce qui signifiait que ses vêtements étaient déjà dans l'armoire. Vivre avec lui allait être merveilleux, je n'en doutais pas un seul instant. Après tout, depuis notre rencontre, je m'étais juré de protéger son sourire quoi qu'il arrive et je tiendrais parole ! Il était l'ange qui m'avait ouvert à ce monde, la lumière qui guidait mes actions et la chaleur qui habitait mon cœur. D'ailleurs, ce dernier était en train de s'emballer alors que je fixais Yue et je sentis le feu me monter aux joues sans comprendre pourquoi.

Je... Je vais ranger mes affaires moi aussi. Ne fais pas de bêtises Youchi !

Sortant de sa chambre, j'accédais donc à la mienne, plus fraîche. Je l'avais préférée ainsi puisque je me sentais toujours à l'aise lorsque les températures étaient plus basses que la normale. Il fallait dire qu'en étant un Ice Maker, j'avais été habitué à rester presque nu dans la neige pour mieux contrôler ma magie, cela me convenait bien mieux même si cela ne m'empêchait pas d'aimer rester sous la couette comme n'importe qui. Je me demandais si le petit brun s'était rendu compte de la couleur que mon visage avait accueillie et je tentais de penser à autre chose tout en rangeant mes biens, commençant par accrocher l'épée de mon père au mur. Même si je l'utilisais parfois lors de certains combats, j'en prenais le plus grand soin et elle symbolisait ce que je souhaitais le plus au monde : un équilibre entre les ténèbres et la lumière. Équilibre qu'un certain brun semblait déjà avoir trouvé d'ailleurs. Je soupirais longuement en l'observant, sans même vérifier si le sujet de mes pensées était derrière moi en train de me regarder faire...



_________________




Fubuki câline Yue pour la sign'
Yue Hikaru
Yami no SenshiYami no Senshi

avatar

Messages : 706
Date d'inscription : 27/09/2011
Âge : 27
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Dark – Make / Création des Ténèbres

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.875
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Bienvenue à la maison ! [Fubuki Tsuya]   Sam 21 Mai - 17:17




Yue ne s'était pas trompé lorsqu'il avait entendu Fubuki dans la maisonnette. Ce dernier lui répondit aussitôt avant d'arriver dans la chambre du petit brun en compagnie de Youchi. Celui-ci se dirigea droit sur le dénommé Hikaru pour le câliner. Il faisait partie de la troupe depuis peu de temps, mais tout le monde l'appréciait, même s'il faisait des bêtises ! Misao sautilla vers le petit Elementalis Misty pour jouer avec lui, laissant les deux garçons discuter tranquillement. D'ailleurs, le jeune Tsuya lui avait fait une remarque, lui disant que ce n'était pas la saison du Père Noël. Le Dark Maker fit une mine boudeuse, croisant les bras et gonflant un peu les joues avant de répondre.




"Je le sais bien que nous ne sommes pas en hiver ! On se rapproche plus de la saison d'été qu'autre chose. Et puis, tu n'es pas le Père Noël, tu aurais une autre apparence et une autre voix. Tu dirais "Oh ! Oh ! Oh !" à tout bout de chant. Ça serait bizarre..."



C'est sûr que l'Ice Maker ne partait jamais autant de vêtements que le Père Noël, qu'il ne possédait pas non plus une grande barbe et moustache blanche, sans parler du ventre bedonnant inexistant chez le jeune homme. Il était svelte, quelque peu musclé, presque dénudé à longueur de journée, bref... Rien à voir avec le très célèbre monsieur qui distribue des cadeaux aux enfants. Le Yami no Senshi se mit à imaginer son meilleur ami déguisé dans cette fameuse tenue rouge et il ne put s'empêcher d'éclater de rire. Non, ce n'était vraiment pas possible ! Jamais il ne pourrait lui ressembler. Une fois sa crise de fou rire passée, il remarqua que le Kita no Aisukaze était devenu écarlate. L'avait-il vexé sans le savoir ? Il balbutia, prétextant qu'il devait également ranger ses affaires. Il quitta la pièce après avoir mis en garde Youchi afin qu'il ne fasse pas de bêtises. Ce dernier regardait son maître partir, toujours avec le Mokomanjuu qui jouait en sa compagnie. L'utilisateur de la Zôken Mahô s'inquiéta et décida de lui emboîter le pas sans rien dire. Son attitude n'était pas habituelle. Est-ce qu'il allait bien ? Il arriva dans la chambre de son meilleur ami, voyant sa silhouette de dos, ne comprenant pas ce qu'il se passait réellement. Timidement, Yue s'approcha de Fubuki et tira doucement sur sa veste, le regardant toujours avec inquiétude.





"Est-ce que ça va ? Je t'ai blessé ? Si c'est le cas, je m'excuse, je ne voulais pas me moquer de toi..."


L'adolescent n'aimait pas faire du mal aux gens, que cela soit par les mots ou par les gestes. A part lorsqu'il s'agissait de bastons générales avec les membres de Fairy Tail et contre des ennemis. C'était les deux seules exceptions. Les batailles dans les guildes, ce n'était ni plus ni moins qu'un jeu grandeur nature. Quand il se prenait des châtaignes de la part d'Ethan, ça faisait mal, mais ce n'était que passager. Rien de bien sérieux quoi ! Sauf lors de duels peut-être... Même Natsumi, il ne fallait pas venir l'embrouiller. Encore moins Aoyuki qui gelait n'importe qui. Ni Bébé-chan quand il prenait sa forme adulte et qu'il avait une arme en main. En fait... Tous les fairytailliens étaient attachants, sauf lorsque la situation était importante et que ce n'était plus l'heure à la rigolade. Bref. Le plus important actuellement, c'était de savoir si le jeune Tsuya allait bien. Le reste viendrait plus tard.



Fubuki Tsuya
Admin / Kita no AisukazeAdmin / Kita no Aisukaze

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 05/08/2012
Âge : 25
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Ice Make

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.775
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Bienvenue à la maison ! [Fubuki Tsuya]   Jeu 2 Juin - 0:53


Et gagné ! J'aurais dû parier que le petit brun allait sortir une tête pareille après ma petite taquinerie. Il fallait dire que nous nous connaissions depuis une petite dizaine d'années, nous avions grandi et combattu ensemble, nous pouvions même nous considérer comme deux frères ! Yue avait tenté de répliquer en disant qu'il savait bien que ce n'était pas la saison et que je ne ressemblais pas le moins du monde au Père Noël. Entre un barbu enveloppé habillé chaudement de rouge et un jeune adulte passant la plupart de ses journées torse nu... il y avait une sacrée différence, c'était certain. Le Dark Maker se mit à rire à gorge déployée sans que j'en comprenne la raison, qu'avait-il pensé de si drôle pour exploser ainsi de rire ? En le voyant avec une telle expression, je ne pouvais pas m'empêcher de me dire qu'il était absolument adorable et que j'aimerais le garder aussi innocent qu'il l'était en ce moment, bien que ce soit presque impossible avec toutes ces batailles. Heureusement qu'il n'avait pas participé à celle de Géhenna d'ailleurs, déjà que j'avais du mal à me remettre de cette expérience... Après, il était aussi possible que le petit brun n'aurait pas eu de séquelles, mais j'en doutais, personne ne ressortait indemne d'un tel événement. À force de l'observer, mon cœur s'était mis à battre à une vitesse impressionnante et mes joues accueillaient une douce chaleur dont je ne connaissais pas la provenance. Pour éviter de l'inquiéter, je prétextais le fait que je devais moi-même ranger mes affaires pour sortir de sa chambre et être seul un moment pour réfléchir à ce qui venait de se passer. Ces derniers temps, j'avais de plus en plus ce genre de réactions, je commençais à être mal à l'aise en présence de mon ami de toujours, mais d'un autre côté, son absence me causait un vide dans le cœur. Étais-je gêné quand j'étais avec lui ? Si oui, pourquoi ? Et puis, ce n'était pas possible, sinon il ne manquerait pas autant lorsqu'il n'était plus à mes côtés... Bon sang, qu'est-ce qui m'arrivait ?! Regardant toujours l'épée de mon défunt père, je me surpris à penser que j'aurais aimé qu'il soit présent pour m'aider à comprendre ce phénomène qui me perturbait de plus en plus. Je sentis soudainement quelque chose tirer ma veste en arrière avant d'entendre la voix de mon meilleur ami :

Est-ce que ça va ? Je t'ai blessé ? Si c'est le cas, je m'excuse, je ne voulais pas me moquer de toi...

Alala... Ce n'était pas possible d'être aussi bienveillant envers les autres ! Yue était en train de penser que ma réaction, et donc ma fuite, était de sa faute, ce qui n'était pas du tout le cas. Enfin si, mais pas comme il le pensait. Et puis, depuis le temps qu'ils se taquinaient entre eux, il était possible que l'un se moque sérieusement de l'autre, tout était à prendre au second degré entre eux, ils n'étaient jamais sérieux dans ces moments-là. En me tournant vers lui et en croisant son regard, je pouvais y lire toute l'inquiétude qu'il y avait à l'intérieur. Cette même inquiétude, il y avait dix ans, qui m'avait surpris et avait chamboulé mon cœur. En le voyant ainsi, je sentis mon cœur repartir de plus belle et j'inspirai à fond pour me forcer au calme avant d'afficher un sourire neutre pour lui répondre :

Si on devait s'excuser à chaque fois qu'on plaisante sur l'autre, on aurait pas fini, tu crois pas ? Je vais très bien, rassures-toi, je suis juste... préoccupé par... quelque chose.

Comment lui parler de ce malaise qui me prenait à chaque fois que j'étais proche de lui ? Comment lui dire que, malgré cela, je voulais rester à ses côtés parce que nous formions une paire à mes yeux ? La promesse que j'avais faite le jour de notre rencontre n'était pas du vent, j'avais réellement l'intention de devenir avec lui le meilleur duo de Makers que le royaume ait jamais connu. Ainsi, personne ne viendrait nous ennuyer et nous serions capable de terrasser n'importe quel adversaire. Si seulement c'était possible un jour... Il n'y avait qu'à voir les puissances colossales que certains avaient été capables de déployer lors de la bataille de Géhenna. Il existait encore un gouffre entre eux et nous et il fallait que nous nous entraînions davantage pour pouvoir les égaler. Mais surtout, je devais redoubler d'efforts puisque je n'avais pas rattrapé le petit brun et qu'il devait encore passer son temps à me veiller sur moi. Je me devais d'atteindre son niveau pour lui rendre la pareille et cesser de l'inquiéter à chaque fois que nous serions au cours d'un affrontement. Ainsi, l'un pourra veiller sur l'autre et inversement. J'avais beau faire comme si de rien n'était, mais la guerre à laquelle j'avais participé m'avait ouvert les yeux sur plusieurs choses et je me rendais compte que j'avais été bien naïf de croire que tout irait bien dans le meilleur des mondes. Mais bon, cela ne devait pas m'empêcher de profiter de mon temps libre avec ce cher Yue. Reprenant ma mine enjouée, je chassais mes sombres pensées pour m'occuper du présent.

Bon, ça sert à rien de trop réfléchir ! Faut que je finisse de ranger mes affaires sinon je le ferais jamais.



_________________




Fubuki câline Yue pour la sign'
Yue Hikaru
Yami no SenshiYami no Senshi

avatar

Messages : 706
Date d'inscription : 27/09/2011
Âge : 27
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Dark – Make / Création des Ténèbres

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.875
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Bienvenue à la maison ! [Fubuki Tsuya]   Jeu 23 Juin - 18:03




Yue avait suivi Fubuki jusque dans sa chambre, inquiet de l'étrange attitude de son meilleur ami. Le petit brun était toujours comme ça : prévenant envers les autres, surtout lorsqu'il s'agissait de ses amis. Mais lui, c'était bien plus différent. Il avait fait sa connaissance un an après son arrivée dans la guilde et c'était lui-même qui était venu à sa rencontre. Découvrir qu'ils avaient la même magie, que tous deux étaient devenus orphelins et qu'ils avaient perdu les êtres les plus chers à leur coeur... Tant de points communs les unissaient ! Un lien unique s'est créé et personne ne pouvait le nier. Alors... Blesser celui qu'il considérait comme un frère, il ne le supporterait pas. C'était inconcevable ! C'est pour cela qu'il présentait ses excuses, croyant qu'il lui avait fait du mal en s'étant "moqué de lui" alors qu'il n'y avait aucune arrière pensée. Le dénommé Tsuya se retourna vers son cadet et se mit à sourire, lui répondant naturellement qu'ils n'auraient pas fini de s'excuser à chaque fois qu'ils devaient blaguer l'un envers l'autre.

Sa remarque était très juste. Quel idiot franchement ! Se faire du mouron pour si peu ! Il fut un peu plus assuré quand l'Ice Maker lui dit qu'il allait bien... Sauf pour le petit détail suivant : quelque chose le préoccupait. Et quoi donc ? Le Dark Maker allait lui poser la question mais il se ravisa aussitôt. S'il ne lui révélait rien, c'est parce qu'il ne désirait pas le faire et que c'était peut-être trop tôt. Preuve de maturité que faisait l'adolescent. Même les meilleurs amis au monde possédaient leurs propres jardins secrets. C'était un endroit réservé à la personne seule et qu'il valait mieux ne pas fouler. Le Kita no Aisukaze le fit sortir de ses pensées, lui rappelant qu'il n'avait toujours pas rangé ses affaires. C'est vrai ! Il l'avait un peu empêché de le faire et d'autres excuses gêneraient un peu plus son acolyte. Secouant de manière positive sa tête, le Yami no Senshi s'exclama joyeusement comme à l'accoutumé.




"Oui, c'est vrai ! Si tu as besoin d'aide, n'hésite pas à me le dire. Ça ne me gêne pas."



Le jeune Hikaru attendait encore un peu, voulant connaître sa réponse. Quelque part, il ne voulait pas quitter la pièce, désirant rester un peu plus en la compagnie de Fubuki. Cela faisait un bout de temps qu'ils ne s'étaient pas retrouvés seuls, sans Misao et Youchi dans le coin. Pourtant, ce petit instant de privilège ne pouvait durer plus longtemps... En effet, un grand bruit sourd e fit entendre dans la maisonnette et en une fraction de seconde, une petite boule volante le percuta à l'arrière du crâne, le faisant tomber au sol. Une grosse peluche noire fit également irruption dans la chambre, sautant malencontreusement sur le dos de son propriétaire qui poussa une plainte de douleur. le Mokomanjuu le remarqua et paniqua sur-le-champ.





"Aaaaaaaah !!! Yue, pardon ! Youchi a fait tomber le tréteau où sont tes armes et..."





"QUOIIIIIIII ?????!!!!"


Il y avait aussi autre chose que Yue tenait plus que tout : ses deux épées. Il se releva d'un bond pour aller vérifier si ses précieuses clés n'avaient pas été endommagées, Misao sur ses talons. Une fois sur place, le jeune homme constata que tout était au sol. Il s'y dirigea, s'agenouillant pour examiner de plus près Obscuras et Lumenitas. Par chance, elles n'avaient rien, pas la moindre éraflure. L'utilisateur de la Zôlen Mahô poussa un soupir de soulagement, se hissa pour se mettre debout, ramassant également le support qui était lui aussi indemne. Il repositionna tout comme c'était auparavant. A l'époque, il avait dépensé toutes ses économies pour créer et obtenir de la bonne qualité. Il avait bien fait. La boule de poils noirs était toute penaude, sachant pertinemment qu'il avait fait une bêtise, même s'il n'était pas le seul fautif dans l'histoire. Croisant les bras et ayant une mine sévère, le Dark Maker s'adressa à son familier et sans doute à celui de Fubuki qui ont dû les rejoindre pour voir si tout allait bien.




"Vous avez de la chance qu'il n'y ait rien. Je ne veux plus que vous jouiez dans la maison si c'est pour faire des bêtises, c'est compris ? C'est soit dans le jardin, soit dans la salle d'entraînement !"



Fubuki Tsuya
Admin / Kita no AisukazeAdmin / Kita no Aisukaze

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 05/08/2012
Âge : 25
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Ice Make

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.775
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Bienvenue à la maison ! [Fubuki Tsuya]   Jeu 14 Juil - 17:00


Curieux comme il l'était, Yue avait dû se demander, ne serait-ce qu'un instant, ce qui pouvait bien occuper mes pensées. Néanmoins, il ne dit rien et se contenta de me laisser me reprendre par moi-même, ce dont je le remerciais silencieusement. Si jamais il m'avait posé la question, j'aurais sans doute nié les choses avant de craquer en croisant son regard enfantin et adorable. L'innocence qu'il dégageait ne devait jamais être pervertie par quoi que ce soit, encore moins par mes doutes au sujet de notre relation. Comment le petit brun allait-il réagir s'il savait que j'avais du mal à rester en sa présence ? Sans aucun doute, il serait attristé par la nouvelle et ferait de son mieux pour ne pas le montrer et ne pas me blesser en retour. Pourtant, il avait le droit d'être triste lui aussi, il avait le droit d'éprouver toutes les émotions du monde... Même si je faisais tout pour qu'il garde son sourire, je devais avouer que l'être humain avait besoin de ressentir tous les sentiments existants pour être pleinement vivant. Le Dark Maker apparaissait toujours joyeux, il était très rare de le voir déprimé. En fait, les fois où je l'avais vu pleurer de tristesse se comptaient sur les doigts d'une main : lorsqu'il m'avait avoué son passé similaire au mien lors de notre rencontre prédestinée et lorsqu'il s'était aperçu que j'avais été empoisonné par Cobra lors de notre affrontement contre lui. Le reste n'était que des larmes de bonheur qu'il pouvait partager avec tout son entourage. Je ne voulais pas lui faire de la peine, ainsi, je voulais chercher par moi-même la réponse à mes questions, mais cela n'allait pas être évident si je ne pouvais pas lui en parler pour y voir plus clair. Je soupirais mentalement en me rendant compte que ma situation était bien plus complexe qu'elle en avait l'air.

Yue proposa son aide pour ranger toutes mes affaires, ce que je ne pouvais pas refuser. Même si je ne savais pas encore quels étaient mes réels sentiments à son égard, cela paraîtrait trop suspect de refuser sa présence à mes côtés pour des choses aussi simples. En plus, c'était bien la première fois depuis longtemps que nous ne nous étions pas retrouvés seuls tous les deux, séparés de nos familiers. Je devais avouer que c'était fortement plaisant, mais également gênant à mes yeux. Pourquoi donc ? Après tout, nous dormions bien ensemble lorsque nous étions enfants... Le passage de l'adolescence m'avait donc rendu si pudique ? Insensé ! Si c'était le cas, je ressentirais toujours de la gêne lorsque je me débarrassais, sans m'en rendre compte, de mes vêtements quand j'utilisais ma magie. Il y avait autre chose et je devais découvrir quoi. Alors que nous commencions à peine notre œuvre, un fracas assourdissant retentit. Nous n'avions même pas le temps de nous poser des questions que Youchi fit irruption dans ma chambre, renversant littéralement Yue puisqu'il l'avait atteint à l'arrière du crâne. Misao suivit de peu en écrasant sans le vouloir le petit brun qui émit une légère plainte pour signaler sa présence. Le Mokomanjuu présenta immédiatement ses excuses avant d'expliquer ce qu'il s'était passé : mon familier avait renversé le support des armes de mon meilleur ami. Sans lui laisser le temps de finir sa phrase, Yue s'était précipité dans sa chambre pour voir les dégâts, suivi par tout le petit groupe. L'Elementalis et le Mokomanjuu restaient dans leur coin tandis que le propriétaire des clefs remit tout en place en vérifiant que rien n'avait été abîmé. Ce dernier leur fit la leçon en leur précisant que les jeux seraient soit dehors, soit dans la salle d'entraînement qui ne risquait rien. Toutefois, je ne trouvais pas que cela était suffisant. Je savais à quel point le Dark Maker prenait soin de ses armes, tout comme je faisais de même avec la mienne puisqu'elles étaient chargées de souvenirs. Affichant une mine colérique, je me tournais vers les deux complices avant de laisser échapper un vent frais autour de moi pour leur faire comprendre la leçon.

Si jamais je vous revois faire des âneries dans la maison, vous pouvez être sûr que la punition sera de taille. Surtout toi Youchi, tu ne perds rien pour attendre !

Voulant mettre mes menaces à exécution, je m'étais dirigé vers mon familier qui se planquait derrière la petite boule noire. Pourtant, je fus incapable de les attraper, tout simplement parce que l'Elementalis s'était envolé au plus vite par la fenêtre, emportant son bouclier vivant avec lui. Quand je voulus me jeter sur eux, je compris trop tard que j'allais les rater et qu'en plus, je n'avais pas pris une direction très sûre. En effet, sans le vouloir, je m'étais jeté sur le petit brun qui tomba au sol une nouvelle fois en quelques instants. Je me secouais mentalement avant de me rendre compte dans quelle posture nous étions : j'étais au-dessus de Yue allongé sur le sol. Son visage était à quelques centimètres du mien, mes yeux s'étaient plongés dans son regard céruléen que j'avais toujours admiré. La proximité entre nos deux corps était telle que je me sentis devenir brûlant et rougir à une vitesse impressionnante. Les battements de mon cœur étaient en train de battre des records et je me relevais brusquement tout en bégayant des mots intelligibles pour le petit brun. Je finis par m'éclaircir la voix tout en lui tendant une main pour l'aider à se relever.

Je... Je suis désolé, je... je ne voulais pas te... te sauter dessus... Pa... Pardon. Tu n'es pas blessé j'espère ?

Pourquoi ? Pourquoi mon corps était aussi secoué d'avoir vécu une telle scène ? Je n'arrivais plus à croiser le regard de Yue, le feu de mes joues, enfin... de mon corps, ne voulait pas s'éteindre, mon cœur ne ralentissait pas sa course. Je ne comprenais pas ce qui m'arrivait... Ce n'était pas la première fois que nous nous retrouvions dans une situation pareille, et pourtant, nous en rigolions lorsque nous étions plus jeunes. Que m'était-il arrivé entre-temps pour que j'en vienne à réagir de cette manière ? L'avantage de cette succession d'événements, c'était que nous étions enfin seuls pour un long moment puisque nos deux familiers n'allaient sans doute pas risquer de revenir avant que nous les appelions. Toutefois, était-ce ce que je voulais réellement ? Ne voulais-je pas mettre plus de distance entre nous afin de comprendre ce qui se passait dans mon esprit ? Je n'avais pourtant pas détesté ce soudain rapprochement entre nous, même s'il était involontairement, il fallait bien l'avouer. Je devais arrêter de penser à tout cela, je n'arrivais à rien. Le plus important pour le moment, c'était de savoir si je n'avais pas blessé Yue dans ma chute, chose que j'allais m'en vouloir pendant un moment, c'était certain.



_________________




Fubuki câline Yue pour la sign'
Yue Hikaru
Yami no SenshiYami no Senshi

avatar

Messages : 706
Date d'inscription : 27/09/2011
Âge : 27
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Dark – Make / Création des Ténèbres

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.875
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Bienvenue à la maison ! [Fubuki Tsuya]   Mar 13 Sep - 16:55




Tout le monde avait suivi Yue quand celui-ci s'était précipité vers sa chambre, afin de vérifier si ses armes n'avaient pas été endommagées. Les deux familiers étaient suffisamment éloignés des deux garçons pour ne pas être à leur portée. Tout allait bien finalement, pas de casse. Le petit brun les réprimanda de ce qu'avaient fait les deux créatures pour bien montrer qu'il ne fallait pas recommencer. Apparemment, ce n'était pas suffisant pour Fubuki qui afficha un air très sévère sur son visage et fit apparaître un vent frais autour de lui, ce qui provoqua au passage un frisson intégral chez son meilleur ami. L'adolescent les menaça que leur punition serait exemplaire s'ils recommençaient, surtout concernant Youchi qui serait moins indulgent avec lui. Et de ce fait, il se précipita sur lui pour essayer de l'attraper... Sauf que l'Elementalis fut beaucoup plus rapide et s'envola avec son bouclier vivant, partant hors de la pièce en compagnie du Mokomanjuu. Perdant l'équilibre, l'Ice Maker trébuchant et tomba sur le pauvre Dark Maker qui fut emporté par la chute, se retrouvant une fois de plus sur le sol.

Ah non pas encore ?! Pourquoi fallait-il qu'il soit sur le plancher, allongé de tout son long comme tout à l'heure ? Secouant un peu la tête pour reprendre ses esprits, le dénommé Hikaru se rendit compte qu'il était sur le dos et qu'il était nez à nez avec le jeune Tsuya. Un long silence s'était installé auquel ils n'étaient plus que tous les deux, sans personne pour les déranger. L'aîné des deux garçons, se trouvait au-dessus de son cadet, aucun n'osait bouger ne serait-ce que le petit doigt. Le Yami no Senshi respirait lentement, observant avec attention son partenaire de toujours. Etait-ce à cause de cette situation peu conventionnelle qu'il remarqua véritablement à quel point le regard du jeune homme lui ressemblait tant ? Que les traits de son visage étaient harmonieux ? Cette chevelure aussi blanche que la neige fraichement tombée semblait si soyeuse ? Ses bras qui semblaient plus musclés que les siens ? Pourquoi cette soudaine attention à tous ces détails qu'il connaissait déjà ? Il avait une certaine admiration pour celui qu'il considérait comme un frère, il désirait tant lui ressembler.




"..."



Cette observation muette prit fin quand le Kita no Aisukaze se leva brusquement, libérant ainsi le garçon qui était toujours par terre. L'utilisateur de la Zôken Mahô ténébreuse s'était rendu compte de quelques réactions peu habituelles de son ami. Ce teint rouge sur les joues et ce bredouillement qui ne lui était pas familier lorsqu'il parlait... Que lui arrivait-il au juste ? Ne préférant pas tergiverser plus longtemps, il se saisit de la main tendue de Fubuki et se releva rapidement, époussetant ses habits au passage. Il tourna sur lui-même, vérifiant si rien n'était cassé, mais aucune douleur apparente. Tout allait bien ! Il lui répondit pour le rassurer, ne voulant pas le faire attendre plus longtemps.





"Tout va bien, tu n'as pas à t'en faire. Ce n'est pas un plaquage de ce genre qui va me faire mal. Tu me connais, je suis capable de bien pire. Un véritable bourrin ! Ah ah ah !!!!"


Est-ce que cela serait suffisant pour le réconforter ? De toute façon, c'était la vérité, il n'avait aucune raison de mentir. Trouvant l'atmosphère un peu trop pesante à son goût, Yue fit une grimace pour faire sourire son aîné qui semblait perdu dans son monde. Et comme ce n'était pas suffisant, il lui tira doucement un peu les joues comme il le faisait étant gamin pour s'amuser. Il espérait que ça lui rendrait la bonne humeur qu'il avait perdu. Après tout, ils avaient enfin leur maison à eux, leur coin tranquille sans que personne ne viendrait les déranger. Cela faisait depuis si longtemps qu'ils attendaient enfin ce moment. Pour le petit brun, c'était un rêve qui se réalisait. Depuis qu'il était arrivé à Fairy Tail, il avait trouvé une famille et un foyer. Le reste n'avait plus son importance puisqu'il était heureux.








Spoiler:
 
Fubuki Tsuya
Admin / Kita no AisukazeAdmin / Kita no Aisukaze

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 05/08/2012
Âge : 25
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Ice Make

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.775
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Bienvenue à la maison ! [Fubuki Tsuya]   Jeu 22 Sep - 1:53


Ce fut un moment en dehors de la roue du temps. C'était l'impression que j'en avais en tout cas. Par un concours de circonstances, je m'étais retrouvé allongé au-dessus de Yue, mon visage à quelques centimètres du sien. Je ne me rappelais même plus comment j'avais fait pour en arriver là, mais une chose était certaine : cela ne me dérangeait absolument pas. Pourtant, lorsque je me rendis compte dans quelle position nous étions, la réalité fut toute autre et la gêne prit largement le dessus avant que je délivre le jeune brun qui était resté tout aussi figé que moi. Cela n'avait duré qu'un instant, mais pour moi, il s'était passé une éternité durant laquelle j'avais pu observer tous ces détails que j'appréciais chez le jeune Dark Maker. Ses yeux céruléens étaient comme un océan dans lequel j'aimais être bercé. Ses lèvres très souvent, pour ne pas dire tout le temps, étirées en un sourire était un soleil qui me redonnait la joie de vivre à chaque fois que j'étais déprimé. Les traits juvéniles de son visage donnaient l'impression qu'il était toujours un enfant mais, même si son attitude rejoignait cette idée, il était bien plus mature qu'il n'y paraissait et il savait se montrer sage et posé quand la situation l'exigeait. Oui... il y avait beaucoup de choses que je pouvais lire sur le visage de mon partenaire de toujours. Je le connaissais presque par cœur, nous n'avions pas de secrets entre nous. Enfin... je pensais que nous n'en avions pas. Depuis un moment, je n'arrivais plus à rester à ses côtés sans ressentir quelque chose de mystérieux au fond de moi, une chaleur naissante qui n'était pas du tout désagréable. C'était ce que je ne comprenais pas. J'avais toujours détesté les endroits à haute température et ressentir une chaleur en moi me mettait souvent mal à l'aise et me donnait envie de me rafraîchir, le plus souvent en allégeant la couche de tissus recouvrant mon corps. D'habitude, lorsque quelque chose n'allait pas, je retrouvais toujours le petit brun pour en parler avec lui et mes problèmes finissaient par s'envoler. Sauf que cette fois-ci était différente, il faisait partie de ce malaise qui me prenait, si bien que je ne pouvais clairement pas lui en parler. Finalement, je lui avais tendu la main par réflexe pour l'aider à se relever tout en m'excusant et lui demandant si tout allait bien de son côté.

Tout va bien, tu n'as pas à t'en faire. Ce n'est pas un plaquage de ce genre qui va me faire mal. Tu me connais, je suis capable de bien pire. Un véritable bourrin ! Ah ah ah !!!!

C'était sûr. Yue était connu pour être le plaisantin casse-cou de la guilde et j'étais son fidèle acolyte plus posé et plus froid. Même s'il m'arrivait d'être aussi joyeux que lui, tout le monde s'accordait à dire que j'étais tout de même plus calme à côté. Après tout, si je n'avais pas connu le petit brun, sans doute n'aurais-je plus jamais souri de ma vie. Il m'avait apporté tellement de choses, une véritable renaissance. Je n'accordais plus ma confiance aux autres avant de croiser sa route, le souvenir de notre rencontre ne me quittait jamais, je m'en rappelais comme si c'était hier. Sauf que nous avions grandi depuis, nous étions devenus plus forts, plus mûrs, plus adultes. Toutes ces années à ses côtés était une bénédiction, je le savais. Se pourrait-il que mes sentiments pour lui aient évolué ? Ce n'était pas impossible, c'était même normal d'un certain point de vue. Quand deux personnes partageaient tout dans leur vie, elles finissaient par se rapprocher sans même s'en rendre compte. Avais-je atteint un autre stade avec le Dark Maker ? Mon malaise était peut-être dû au fait que j'étais gêné d'être à ses côtés et de le voir sous un nouveau jour... Pour le savoir, il n'y avait qu'une seule chose à faire, c'était de me comporter comme à mon habitude et d'en parler franchement avec lui. Cela m'aiderait à régler le problème une bonne fois pour toutes, surtout que nous venions d'emménager ensemble, je ne pourrais pas cacher ce malaise encore longtemps.

Yue, je...
N'en dis pas plus, j'ai compris.

Hein ? Qu'est-ce qu'il voulait dire par là ? Qu'avait-il compris au juste ? Alors que j'allais lui demander ce qu'il avait en tête, je me rendis compte qu'il s'était approché de moi, bien plus qu'à la normale. Nos visages étaient encore très proches et je pouvais encore voir tous ces détails que j'aimais tant sur son faciès. Le teint légèrement rosé, Yue s'approchait encore plus tout en se mettant à ma taille en se soulevant de quelques centimètres et je compris ce qui allait se passer. Mon cœur s'emballait. Non pas parce que je redoutais ce moment, mais parce que je l'attendais en réalité. J'allais me pencher pour aller à sa rencontre et là...

Itai !

Le petit brun venait de me tirer les joues comme il le faisait souvent lorsque j'étais plongé dans mes pensées. Ce qui voulait dire... que je venais d'imaginer toute la scène !! Le feu me monta directement aux joues en même temps que mon cœur jouait les tambours tellement fort que je me demandais si le petit brun n'allait pas l'entendre à force. Tentant de reprendre mes esprits, je tentais de me rappeler à quel moment j'avais commencé à imaginer n'importe quoi. Si je visais juste, je n'avais pas prononcé un seul mot depuis que je m'étais excusé, donc il n'y avait rien qui pourrait mettre la puce à l'oreille à Yue. Quoique... il était évident que je n'étais pas dans mon état normal et lui était le mieux placé pour le savoir, après tout, si je le connaissais presque par cœur, il en était de même vis à vis de moi. Je pris doucement ses mains avant de lui faire lâcher prise tout en arborant un sourire sincère avec un regard doux.

Combien de fois je t'ai dit de pas faire ça ? Tu n'as pas changé au fond... mais c'est tant mieux.

Oui c'était tant mieux, c'était pour cela que je l'aimais. Que je... l'aimais ? Il fallait me faire une raison. Entre la vision que je venais d'avoir et les diverses réactions de mon corps, tout semblait concorder pour affirmer le fait que mes sentiments pour l'ange qu'était le petit brun avaient évolué sur une voie que je n'aurais jamais imaginé. En même temps, cela expliquait pourquoi je n'avais aucun problème à me dévêtir dans une foule de spectateurs et plus particulièrement de spectatrices lors d'un combat au Domus, alors que j'évitais de le faire lorsqu'il était présent sauf si nous étions en plein combat. Étais-je vraiment certain d'avoir ce genre de sentiments pour lui ? Devrais-je lui dire ? Comment allait-il réagir ? Nous venions d'emménager ensemble, je ne devais pas tout briser juste parce que je m'étais rendu compte d'une chose pareille. Autant faire comme d'habitude et ne rien lui dévoiler pour garder intacte son innocence.



_________________




Fubuki câline Yue pour la sign'
Yue Hikaru
Yami no SenshiYami no Senshi

avatar

Messages : 706
Date d'inscription : 27/09/2011
Âge : 27
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Dark – Make / Création des Ténèbres

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.875
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Bienvenue à la maison ! [Fubuki Tsuya]   Mar 25 Juil - 0:13




La non réaction de Fubuki ne plaisait pas vraiment à Yue. Il avait compris que ça n'allait pas et que son ami avait besoin de se changer les idées. Mais que faire dans cette condition ? Première solution qui s'offrait à lui : faire l'idiot. Pas tellement concluant finalement... Même en faisant une drôle de tête, cela ne fonctionnait pas franchement. Grimace inefficace ? Il allait donc opter pour la deuxième solution qui aiderait à faire bouger un peu les choses. S'avançant vers son acolyte de toujours, il se mit sur la pointe des pieds - étant bien plus petit, il fallait l'avouer - et leva les bras pour lui étirer les joues pour le forcer à sourire. Effet garanti et instantané ! Cela porta ses fruits ! Le dénommé Tsuya fit une petite plainte de douleur avant de s'emparer des mains du jeune Hikaru pour lui faire lâcher prise, souriant avant de lui répondre ces quelques mots tout en le regardant droit dans les yeux.

Ah bah ça ! Il ne comptait plus le nombre de fois qu'il avait tiré les joues du Kita no Aisukaze pour l'embêter. Et il ne comptait pas s'arrêter en si bon chemin ! Non, il n'avait pas changé, mais cela ne dérangeait pas l'adolescent. Pourquoi changer ? Il valait mieux rester tel que l'on est, non ? Et puis, les changements, ça se fait naturellement, petit à petit. Le Dark Maker ne se doutait même pas que quelque part, il y en a déjà eu des changements. Trop naïf pour comprendre... Ou alors tout simplement idiot ! Une chose est sûre, c'est qu'il appréciait les moments passés avec l'Ice Maker. Depuis le premier jour où ils s'étaient rencontrés tous les deux. Et même encore maintenant. Il venait de se rendre compte que cela faisait plusieurs minutes qu'ils ne s'étaient pas lâché les mains. C'était un peu bizarre comme impression, non ? Et pourtant, il ne désirait pas que cet instant s'arrête. Ses doigts se resserreraient un peu plus et fit un large sourire encore plus grand, riant de bon cœur avant de prendre la parole à son tour.




"Tu sais que c'est plus fort que moi ! J'aime bien te taquiner un peu. Toi aussi tu le fais je te rappelle, hein ?"



Le Yami no Senshi fit une légère pause, faisant balancer ses bras avec ceux de son meilleur ami, comme le ferait un enfant avec son grand-frère pour s'amuser. Puis il s'arrêta soudain, comme si quelque chose venait de ressurgir de sa mémoire. Lorsqu'ils étaient encore des gamins, cela leur arrivait d'avoir des moments de doute, de solitude et d'inquiétude. Mais la majorité du temps, c'était surtout des rires, des blagues, des combats et des entraînements, de la bonne humeur, de calme et de repos. Au fil des ans, certaines choses avaient changées, mais pas toutes avaient disparues. Et puis d'autres apparaissaient, s'en qu'ils s'en rendent vraiment compte au final. Malgré tout, le principal était toujours là et ça, c'était ce qui comptait le plus aux yeux de l'utilisateur de la Zôken Mahô ténébreuse. Les prunelles bleues fixaient toujours Fubuki, gardant un sourire rayonnant sur le visage.





"Il y a un truc que j'ai toujours voulu te dire, mais je pense que tu t'en es rendu compte depuis longtemps..."


Le petit brun fit une pause, gardant un moment de silence. Il se remémorait encore ce passé qui lui semblait si proche pourtant. Les derniers évènements lui ont fait prendre conscience qu'il s'était énormément attaché aux membres de la guilde. Les Fées qui la composaient, étaient chacune un pilier central de son monde, de son univers. Même ce chenapan de Misao, son petit familier, était un être important pour lui. Bref, il ne voulait pas le faire attendre plus longtemps, se doutant que l'Ice Maker n'aimait pas qu'on le fasse patienter pendant des lustres. Yue prit une profonde inspiration avant de se jeter à l'eau. En révélant ces phrases, sans trop comprendre pourquoi, il était un peu gêné, rougissant un peu. Il n'y avait pas vraiment de raison, puisqu'il s'adressait à celui qu'il considérait comme son meilleur ami, voire même un frère.




"La plus belle chose qui me soit arrivé, c'est d'avoir pu entrer à Fairy Tail. Sans cela, je n'aurais jamais pu te rencontrer. Tu comptes énormément pour moi Fubuki."








Spoiler:
 
Fubuki Tsuya
Admin / Kita no AisukazeAdmin / Kita no Aisukaze

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 05/08/2012
Âge : 25
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Ice Make

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.775
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Bienvenue à la maison ! [Fubuki Tsuya]   Sam 12 Aoû - 4:17


Que faire ? Je ne savais plus quoi penser de cette situation... Alors que je venais de vivre un instant habituel de mon quotidien avec Yue, je venais de me rendre compte d'une chose : j'avais des sentiments pour le petit brun. Lors de notre rencontre, je l'avais pris pour un ange empli d'innocence. La comparaison s'était révélée exacte et les seules ténèbres qui provenaient de lui résidaient dans sa magie, il avait fait de tout ce qui était mauvais son arme. À force de le côtoyer, il était devenu comme un frère pour moi et comme j'étais l'aîné, je me devais de le protéger et de toujours faire en sorte qu'il garde son sourire et son innocence. Néanmoins, ce que je n'avais pas prévu, c'était que mes sentiments pour lui évoluent de nouveau et deviennent encore plus intenses. Il m'avait changé, il m'avait rendu ma joie de vivre, il m'avait donné un but précis, il avait fait en sorte que je devienne meilleur et plus sociable. Il avait tellement fait pour moi, je me demandais si je lui avais rendu ne serait-ce que la moitié de tout cela. Certes, nous nous amusions très souvent ensemble, mais il pouvait le faire avec n'importe quel membre de la guilde, en quoi étais-je différent à ses yeux ? La vérité voila mon regard pendant un moment durant lequel je ruminais de sombres pensées. Après tout, pour Yue, j'étais juste un membre de Fairy Tail parmi tant d'autres, quoique... aurait-il vraiment pris la décision d'emménager avec n'importe qui ? Comment savoir ? Depuis que je lui avais pris les mains pour l'arrêter, je ne les avais pas lâchées, comme si j'en ressentais le besoin. Néanmoins, cela faisait trop longtemps et même Yue allait finir par trouver cela étrange si bien que je voulus stopper ce contact, mais je fus arrêté par le petit brun qui resserra l'étreinte tout en éclatant d'un rire joyeux et lumineux.

Tu sais que c'est plus fort que moi ! J'aime bien te taquiner un peu. Toi aussi tu le fais je te rappelle, hein ?

Ses paroles me firent sourire bien malgré moi. Yue avait toujours ce don de pouvoir faire naître un sourire sur n'importe qui dans son entourage. Après tout, il était un ange, il devait bien avoir des pouvoirs de par sa nature et j'étais certain qu'il s'agissait de celui-là. Il parvenait toujours à trouver les bons mots pour soulager les autres de leurs maux et les contaminer avec sa bonne humeur intarissable. Je sentais mes bras se balancer et je remarquais que le Dark Maker avait décidé de s'amuser avec comme le ferait un petit frère. Était-ce ainsi qu'il voyait notre relation ? Juste fraternelle ? Après tout, je ne pouvais pas lui en vouloir, j'avais longtemps considéré la même chose avant d'avoir cette révélation il y avait quelques instants. Pourtant, il y avait tant de signes qui montraient que cela allait bien plus loin à mes yeux, mais j'avais sûrement décidé d'y rester aveugle par peur que tout change entre nous. C'était sans doute ma plus grande peur à présent : perdre l'amitié du petit brun à cause des sentiments que j'entretenais à son égard. Si jamais il le découvrirait, il pourrait mal le prendre, même si ce n'était pas son genre, c'était tout à fait compréhensible... Alors que je tentais de positiver en me disant que rien ne changera tant qu'il ne remarquera pas de différence, je remarquais qu'il s'était stoppé de lui-même, comme s'il venait de se rappeler quelque chose. Toujours plongé dans ses yeux céruléens, je me demandais ce qui lui arrivait.

Que...
Il y a un truc que j'ai toujours voulu te dire, mais je pense que tu t'en es rendu compte depuis longtemps...

Mon cœur rata un battement avant de reprendre sa course en accélérant brutalement. Que... que voulait-il dire ? À l'égal du rythme de mes pensées, ma respiration s'amplifia et se fit plus bruyante. Non, ce n'était pas possible, je devais être encore en train de m'imaginer la scène. Yue était trop innocent pour faire ce genre de révélation ! Certes, j'en rêvais. Tout s'arrangerait si cela venait de lui, mes doutes s'envoleraient, mes sentiments seraient compris et partagés et tout irait dans le meilleur des mondes, toutefois, une partie de mon esprit ne voulait pas y croire puisque tout ceci semblait impossible. Ce genre de phrases n'était pas à sortir à la légère. De nombreux points étaient réunis pour m'aider à imaginer la scène qui allait se passer. Nous étions seuls, personne ne pouvait nous déranger pour cet instant, même pas nos familiers qui devaient jouer dehors en ayant trop peur de se faire réprimander pour leur action précédente. Face à face, les yeux dans les yeux, je ne pouvais pas rêver mieux pour entendre les mots qui allaient suivre. Mon corps s'emballait, mais je tenais bon pour être certain de ne pas fantasmer ce moment. Je commençais à avoir de plus en plus chaud et j'attendais la suite qui devrait me délivrer de mes tourments. Yue inspira profondément et je sus qu'il allait enfin se lancer après ce qui m'avait paru une éternité.

La plus belle chose qui me soit arrivé, c'est d'avoir pu entrer à Fairy Tail. Sans cela, je n'aurais jamais pu te rencontrer. Tu comptes énormément pour moi Fubuki.

Il... rougissait... Qu'est-ce qu'il pouvait être mignon quand il était gêné ! Mais ce n'était pas le moment de penser à cela. Le Dark Maker venait d'avouer que notre rencontre était la plus belle chose qui lui était arrivé dans sa vie. Comment l'entendait-il ? J'étais entièrement d'accord avec lui, depuis que je l'avais rencontré, je ne pouvais pas imaginer ma vie sans lui. Il était mon pilier, mon support, ma raison de vivre, ma récompense, mon âme sœur. Tout mon être lui était dédié. Je comptais énormément pour lui... s'il savait à quel point l'inverse était vrai également. Je devais lui répondre, mais comment être sûr qu'il venait de me faire une déclaration ? Après tout, connaissant Yue, il pourrait très bien lancer une telle réplique en pensant à moi comme à un grand frère. J'avais veillé sur lui et je lui avais promis de devenir le plus puissant duo que le monde ait jamais connu. Notre lien était si puissant que nous étions parvenus à utiliser l'Unisson Raid malgré notre jeune âge, un exploit que même certains mages expérimentés échouaient encore en essayant. Je l'aimais. Pas de manière fraternelle, je l'aimais comme la personne avec qui je voulais passer le restant de mes jours. Rien que d'y penser, j'en étais gêné, mais c'était la pure vérité, je ne pouvais pas me leurrer plus longtemps. Je réfléchissais aux mots que j'allais utiliser pour lui répondre tout en sondant le terrain afin de voir ce qu'il pensait réellement lui aussi. Advienne que pourra.

Je le sais déjà voyons ! Je ressens la même chose pour toi. Je... je te l'ai jamais dit, mais... tu es celui qui a éclairé ma vie. Si je ne t'avais pas rencontré, je ne sais pas comment j'aurais fini en fait... Fairy Tail est chère à mon cœur, mais tu l'es bien plus encore.

Les joues rosées par une telle révélation, j'avais eu le cran de tout lui avouer sans rompre le contact visuel entre nous. J'avais sans le vouloir serré davantage ses mains dans les miennes pour me donner plus de courage et inconsciemment pour ne pas le perdre. Je voulais qu'il comprenne que mes sentiments pour lui étaient bien plus intenses qu'il ne le pensait lui-même. Et que, s'il venait de m'avouer ce qu'il avait sur le cœur, je venais d'en faire de même. À présent, la balle était dans son camp, j'étais prêt à suivre le mouvement si jamais il se lançait. La lutte entre mon esprit et mon cœur allait prendre fin dans quelques instants et je saurais enfin lequel avait raison ; l'esprit me disant que Yue était trop innocent pour avoir ce genre de pensées ou le cœur me poussant à croire que tout était possible et qu'il fallait tenter le tout pour le tout.



_________________




Fubuki câline Yue pour la sign'
Yue Hikaru
Yami no SenshiYami no Senshi

avatar

Messages : 706
Date d'inscription : 27/09/2011
Âge : 27
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Dark – Make / Création des Ténèbres

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.875
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Bienvenue à la maison ! [Fubuki Tsuya]   Mer 16 Aoû - 17:14




Yue ne savait pas trop comment allait réagir Fubuki après cette révélation qui semblait pourtant évidente. Il ne comprenait pas pourquoi il rougissait alors qu'il n'y avait aucune raison d'avoir honte. Le garçon gardait les mains de son ami dans les siennes, ne les lâchant pas une seule seconde. Cette personne qu'il avait en face de lui, était la plus importante à ses yeux. C'était plus qu'un ami, plus qu'un frère. C'était bien plus que tout cela, mais... Arrivait-il vraiment à le définir réellement ? Dans tous les cas, le dénommé Hikaru observait attentivement le jeune homme en silence, attendant une réponse de sa part. Il ne mit pas bien longtemps à patienter, car apparemment, l'Ice Maker savait déjà tout cela et c'était également réciproque. Le petit brun ne pensait pas être aussi important pour son partenaire, surtout quand il lui avoue qu'il l'a littéralement sauvé des ténèbres. Vraiment ? Il avait réellement fait ça ? Non seulement il rougissait, mais en plus de cela, il fut emporté par l'émotion, essayant tant bien que mal de retenir ses larmes. L'adolescent lâcha les mains du Kita no Aisukaze et se jeta presque sur lui, enfouissant son visage contre son torse, ses bras entourant sa taille.



"Je suis tellement heureux ! Je ne pensais pas être aussi important pour toi... Je ne veux plus perdre quiconque qui me soit précieux... Plus jamais !"



Ce moment, le porteur de clés ne voulait pas qu'il s'arrête. C'était tellement réconfortant d'être avec lui, sans qu'il y ait personne d'autre pour venir les déranger. En fait... Non... Il y a bien quelqu'un pour interrompre cet instant si particulier. Pour être plus précis, deux petites créatures un peu trop espiègles pour rester tranquilles ne serait-ce que cinq minutes. En effet, sans crier gare, Misao fit son apparition, passant par la fenêtre avec Youchi avant de se jeter sur les deux protagonistes. Le Mokomanjuu alla se blottir immédiatement dans les bras de son maître, se mettant entre les deux garçons. Le Yami no Senshi fut très surpris par ce brusque débarquement. Il ne savait pas trop comment réagir face à cela, ne sachant pas non plus ce qu'allait dire ou faire Fubuki. Perplexe, il fixa son familier et l'interrogea du regard, ne comprenant pas du tout ce qu'il voulait exactement. La réponse ne se fit pas attendre bien longtemps de la part de la peluche noire qui s'exclama aussitôt.





"Moi aussi je veux un câlin ! Je ne voulais pas te fâcher tu sais ? Je t'aime beaucoup Yue !"





"Ah ah ah !!! Je ne t'en veux pas voyons ! Je vous aime tous très fort aussi. Même si vous faites des bêtises. Pas vrai Fubuki ?"



L'utilisateur de la Zôken Mahô ténébreuse fut soulagé que ça ne soit pas quelque chose de grave. Il se mit à rire et sourit à ses amis. Il gardait dans ses bras la boule de poils noirs, lui caressant doucement la tête avec une de ses mains. Misao souriait également et observait le petit Elementalis, ainsi que Fubuki avec plus d'attention. Se pourrait-il qu'il ait deviné les sentiments de ce dernier ? Aurait-il fait exprès d'intervenir pile à ce moment précis pour les interrompre ? Mystère... On ne le saura peut-être jamais.




Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Bienvenue à la maison ! [Fubuki Tsuya]   

Bienvenue à la maison ! [Fubuki Tsuya]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Est :: Magnolia :: Maisonnette Hikaru - Tsuya
-