Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 Balade à Crocus [Feat Rin & Harley]

AuteurMessage
Jecht Hatsuyuki
Le Lion BlancLe Lion Blanc

avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 15/10/2012
Âge : 24
Guilde : Minami no Okami
Magie / Malédiction / CS : Régénération accélérée

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.030
Statut: Mercenaire de Rang A
Renommée : Mercenaire Connu
MessageSujet: Balade à Crocus [Feat Rin & Harley]   Sam 30 Avr - 19:07


Préquelle au Tournoi



Bienvenue à Crocus, capitale fleurie du Royaume, siège politique et espace de vie incroyablement agréable où se mêlent toutes les classes sociales dans une cité où tout est pensé pour le bien de chacun. J’aime cette ville, après tout je suis né et j’ai grandi ici, mais ce n’est pas la raison. J’aime cette ville pour l’atmosphère qui s’en dégage, cette sympathie que l’on peut ressentir à tout coin de rue, et parce que même pour une capitale, le train de vie ici n’est pas si cher que ça. J’avais passé de bons moments ici, tant dans ma jeunesse qu’après mon passage à l’armée, j’étais assez content de revenir, même pour du travail. La raison de ma présence ici ? Une énième mission d’escorte pardi ! J’avais pas mal contribué à faire croitre la renommée de Minami grâce à nos impressionnants taux de réussite sur l’escorte de personnes, et une fois de plus ce genre de mission était confiée aux mercenaires des loups du Sud plutôt qu’à des mages. Aujourd’hui j’avais fini ma mission avec un conseiller d’un ministre de la magie qui était en déplacement à Rochair afin de préparer le tournoi d’arts martiaux. Par sécurité, il avait quand même demandé une escorte toute en simplicité en compagnie de ma pomme. Comment le lui refuser, c’est toujours intéressant d’entretenir un carnet d’adresse entre guillemet riche avec ce type de personnes. Arrivant au niveau séparant les quartiers bourgeois des quartiers populaires, je pris le temps de prendre une profonde et large inspiration pour respirer le savoureux mélange de diverses nourritures que je pouvais sentir. Il était dix heures du matin, le soleil était déjà pas mal haut et il faisait relativement chaud pour la saison. On était en plein printemps, et mes aïeux ça sentait vraiment l’été à plein nez. Déambulant nonchalamment mains dans les poches dans les rues remplies d’animations et de vie des quartiers populaires, j’eus l’idée d’aller rendre visite a un vieil ami très célèbre ici, mon vieux pote Artas Striker, le Master de Sabertooth.

Après un petit quart d’heure de marche, je m’arrêtais devant une bâtisse bien particulière, le primeur de mon enfance, celui qui vendait des fruits si sucrée et juteux comment je les adorais. Sans hésiter un instant je décidais de rentrer dedans, par curiosité déjà de savoir s’il exerçait toujours, et par gourmandise ensuite parce que j’avais carrément bien envie de m’engloutir un bon kilo de fruits de saison. Hélas ce n’était plus le même vendeur que dans ma jeunesse, mais par chance, les fruits étaient toujours aussi énormes et frais. Moi et les fruits vous savez, c’est pas une aussi grande histoire d’amour que la viande, mais c’est quand même pas mal ! Dix petites minutes après, je me retrouvais devant la guilde fondée par Striker. Architecturalement parlant, c’était dans la continuité de Crocus, pas spécialement impressionnant, mais une bâtisse imposante. Combien de fois par le passé il m’avait demandé d’intégrer sa guilde. Il y a encore quelques mois, j’aurais surement pas dit non, mais aujourd’hui j’avais trouvé mon équilibre à Rochair avec Minami et les habitants de la ville. Pénétrant la bâtisse par la porte principale, je m’arrêtais un court instant sur l’espace de vie intérieure de la guilde. Ça ressemblait grosso modo à un méga long couloir sur plusieurs étages. Quelle idée. Trouvant bien vite un jeune membre de la guilde au physique aussi discret que le mien, j’eus surement la plus choquante révélation de l’année en lui demandant où pouvait se trouver Striker. Ce jeune mage me révéla que cet homme au tempérament d’acier, inflexible, et qui pour rien au monde n’aurait pu concevoir autrement l’idée d’une guilde, avait tout simplement passé la main à une autre personne. Imaginez ma surprise, Artas Striker, master de guilde retraité. Diantre. Fichtre. Nan je parle pas comme ça en vrai... Oh putain ! Et en plus à une très jeune fille possédant la même magie que lui. Je ne la connaissais pas, mais pour que Striker la nomme à sa place, c’était qu’elle devait posséder un sacré potentiel, attisant ma curiosité.

Après toutes ces émotions, il était temps de me remplir la pense, quoi de mieux qu’une taverne pour boire et manger quand on est un mercenaire qui apprécie la simplicité ? J’en trouvais une bien rapidement non loin de Sabertooth, avec une magnifique terrasse de laquelle je pouvais tranquillement lézarder au soleil en sirotant du rhum. C’était dans ces moments paisibles que j’aimais bien réfléchir de tout et rien en même temps, et en ce moment c’était surtout à rien. Depuis Rochair, depuis la nomination d’Anko, depuis l’éveil du plein potentiel de ma capacité, c’est vrai que je n’avais pas spécialement pris le temps de prendre du recul sur les choses qui m’étaient arrivées ces derniers temps. Pour être honnête, je commençais peu à peu à me faire à l’idée que je ne pourrais jamais être master de Minami. C’était triste, y avait tellement de bonnes choses que je pouvais faire pour les loups du sud, j’étais de très loin l’un des membres les plus représentatifs de la caste et celui qui aimait le plus cette guilde et sa ville. Portant ma chope de rhum à mes lèvres, j’eus un léger temps d’arrêt lorsque je vis devant moi un homme, assis a une table non loin de moi, me dévisageant avec un air meurtrier, tenant un papier dans ses mains. J’étais perplexe, j’avais déjà été attaqué de la sorte avant, avec des hommes portant ma tête sur une prime, mais c’était par des bandits de chemins ou alors des tueurs professionnels, qui agissaient dans des petites villes ou lieux isolés. Ici nous étions quand même en plein centre ville de la capitale du royaume, à savoir surement l’une des villes les mieux gardées avec Mac Anu. Si cet homme voilait se battre, il récolterait surement plus de gros ennuis qu’une véritable récompense. Puis il se leva, le pas lent, vers moi, sirotant toujours mon verre, sans me quitter des yeux. Lentement j’infusais de l’énergie dans mon bras, prêt à lui décoller une gauche si puissante que j’en détruirais l’auberge. Non, après mûre réflexion c’est moi qui aurais des ennuis. Bon, peut être juste une grosse tartine dans sa trogne alors. Puis il arriva à ma hauteur, en claquant fort sur la table le papier de sa main, approchant son visage du miens avec un visage des plus hostile pour finir par ...


L’homme au papier : MAIS OUI ! C’est bien vous ! Jecht-sama !
Jecht : Gneh ?
L’homme au papier : Oui oui oui ! Je suis Lincoln Syx Equau, le barbier de la cisaille d’or à Rochair ! Mes ayeux, j’en crois pas mes yeux, j’ai peiné à vous reconnaitre, vous paraissez si jeune !
Jecht : [l’air gêné] Ahhh heu, oui. C’est juste l’air frais du printemps, ça me fait du bien y faut dire, heh heh. Qu’est-ce que vous faites par ici, si loin du rocher céleste ?
L’homme au papier : ça, je viens prospecter des jeunes talents, pour la grande réouverture du Budokai de Rochair. J’espère vous y retrouver, vous avez toutes les chances de gagner.
Jecht : Le budokai hein ? Ça mérite réflexion.
L’homme au papier : Je vous laisse celui-ci, j’en ai plein d’autres, mais pensez-y hein ? vraiment !
Jecht : Aye, aye

Le budokai, ce gigantesque tournoi d’Arts martiaux organisé à Rochair, cela faisait tellement longtemps qu’il n’avait pas été organisé. Il jouissait d’une aussi bonne réputation que les grands jeux de la magie à Crocus, moins connu néanmoins, mais attirant une sacrée foule aussi. Ce tournoi était-il vraiment à ma portée ? Il y avait de sacrées perles actuellement à Minami, mes chances de gagner étaient certes présentes, mais a travers le royaume entier, combien d’autres talents cachés pourraient y participer et se révéler au monde à cette occasion ? A cette simple idée un sourire carnassier apparu sur mon visage. Une sensation inédite depuis longtemps venait de naitre en moi, celle de vouloir participer à ce tournoi pour non pas le gagner, mais affronter des gens aussi fort si ce n’était plus fort que moi. Cette sensation d’émulation intense était-ce qui me fallait, j’avais plein de nouvelles techniques de combat qui nécessitait des mercenaires de grande puissance pour que je puisse en faire étalage. Ce tournoi tombait à pic.
Rin Katsuya
Mage de Quatro CerberusMage de Quatro Cerberus

avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 03/01/2015
Âge : 17
Guilde : Quatro Cerberus
Magie / Malédiction / CS : Kaze Mahô / Magie du Vent

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.775
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Balade à Crocus [Feat Rin & Harley]   Dim 1 Mai - 22:42
J'aurais voulu disparaître. M'enterrer six pieds sous terre et ne ressortir que d'ici un ou deux siècles, quand les choses se seraient calmées. Que s'était-il réellement passé ? M'étais-je vraiment déshabillée devant tout Val ? Comment avais-je réussi à ressembler à un semi-panda, avec mon œil au beurre noir ? Probablement dans la baston générale dont m'avait parlé mon sauveur… Mais dans ce cas, qui était le sombre crétin qui m'avait frappée ? Depuis quand on blessait autrui comme ça !? Plus affolant encore ! Jet m'avait-il réellement embrassée !? Je rougis rien qu'à l'idée que cela puisse être vrai, faisant tomber toutes mes autres interrogations. Seule celle-ci semblait réellement compter. Cependant, il m'était impossible de démêler le vrai du faux. Les souvenirs de cette fameuse soirée, lors du festi'Val, restaient flous. Je revoyais les cocktails, la musique et puis c'était le trou noir. M'étais-je sérieusement pris ma première cuite avec le garçon que j'aimais ? Probable… Mais puisque toutes ces brides de souvenirs m'avaient été racontées, que s'était-il passé que j'ignorais ? Avais-je fait quelque chose de plus avec… ? NOOOOOON !!! Je poussai un petit cri presque hystérique (de joie ou de peur, allez savoir). L'étrange bruit fit se retourner quelques passants, qui me regardèrent d'un air interloqué. Ma drôle de pensée sortit aussi vite qu'elle était entrée. Je baissai la tête et me fondai un peu plus dans la masse, honteuse de m'être à nouveau faite remarquer. Comme si j'avais besoin de ça en ce moment…

Si je m'étais rendue à Crocus, c'était pour deux bonnes raisons. La première, c'était que je voulais à tout prix disparaître afin de ne pas avoir affaire aux habitants de Val. Mais aussi étonnant que cela puisse paraître c'était surtout aux membres de ma guilde que je voulais échapper… Alors dans ce cas, quoi de mieux que de se fondre dans la foule ? Là au moins j'étais sûre de ne pas être facilement repérée. J'allais enfin pouvoir savourer la tranquillité, après des nuits d'insomnie à tenter de me souvenir de ce que j'avais baptisé « l'Incident ». Oui, avec un grand « i » parce que se souvenir était là une question de vie, et surtout de mort.
En revanche, la seconde raison de ma venue à la capitale était simple : je commençais à en avoir assez de me perdre sans cesse ! Il fallait impérativement que j'aiguise mon sens de l'orientation, sinon qui sait ce qui pourrait bien m'arriver un jour !? Autant être honnête, c'était surtout la première option qui m'avait poussée à venir me réfugier à Crocus. Je me retrouvais donc là, dans l'une des artères de la capitale à chercher désespérément mon chemin. Mais pour aller où ? Je n'avais même pas de destination précise ! Quelle cruche… Je m'arrêtai un instant près d'un plan de la ville, affiché sur un mur. Bon, et j'étais où, là, maintenant, tout de suite ? Je cherchai désespérément l'indicateur rouge et soupirai de dépit, me rendant à l'évidence : un plaisantin avait dû s'amuser à effacer le repère. Je me retournai, cherchant un point me permettant de me situer sur la carte. Je haussai un sourcil à la vue du symbole. Un tigre à dents de sabres ? Marrant que ça me dise quelque chose… À peine trente secondes de réflexion plus tard je me tapai le front. Évidemment que je connaissais l'emblème de Sabertooth ! Bon puisque j'avais désormais un indice, pas besoin de me focaliser sur la carte. De toute façon je ne savais pas la lire, ça ne servait à rien d'inventer. Je ferai avec les moyens du bord, tant pis pour le reste. (Presque) confiante, je me remis à avancer. Le Q-G des tigres était grand, peut-être même plus que celui de Quatro Cerberus. C'était bien différent de ce que j'avais pu voir. La façade était fièrement dressée, toisant quiconque s'aventurerait dans l'antre. Tout me semblait être dans la démesure et pour cause ! Ici aussi il devait y avoir des mages puissants. Après tout, ce n'était pas pour rien qu'ils étaient parmi les principaux rivaux de Fairy Tail !
Trop occupée à détailler le bâtiment de guilde, je ne remarquai pas la chaussée déformée et me pris les pieds dans l'un des seuls pavés dépassant de la route abîmée. La suite logique on la connaît tous. Genou éraflé, micro-reste de dignité balayé, je me relevai difficilement en essayant de rassembler mes affaires qui s'étaient éparpillées. J'allais vraiment finir par croire qu'une force supérieure s'acharnait ! Mais qu'avais-je bien pu faire !? Pourquoi tant de malchance !? C'était réellement possible, tant de maladresse dans un seul être !? Je poussais un énième soupir, regardant l'enseigne devant laquelle je venais de me faire un plat. Une taverne, bien remplie à en juger la terrasse grouillante de monde, comme partout dans cette ville. Une pensée m'effleura l'esprit et je me crispai. Si jamais un serveur renversait son plateau sur ma tête je pourrai jurer que quelqu'un là-haut m'en voulait !

HRP:
 
Harley Walker
Mage SolitaireMage Solitaire

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 09/02/2016
Âge : 16
Guilde : Mage indépendante
Magie / Malédiction / CS : Fairy Magic/Magie des Fées

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.800
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Balade à Crocus [Feat Rin & Harley]   Mar 3 Mai - 20:08


Ah Crocus, magnifique capitale soit dit en passant. Pleins de touristes venaient profiter de la belle architecture de cette ville. Il y avait des fleurs partout, à chaque coin de rue les senteurs étaient toutes différentes. Il y avait pleins de magasins, c'était très plaisant de visiter tout Crocus. La demoiselle était venue quelques fois seulement. La première fois pour faire une mission exécution avec le gang de mages noirs qu'elle avait rejoint étant plus jeune.

Harley Walker: Wahou, ça date! Je tâcherais d'être discrète.


La demoiselle s'approcha d'un plan de la ville et gratta la flèche qui situait l'emplacement en souriant. Non, elle ne faisait pas cela pour embêter les passants qui seraient perdus. Elle trouve juste ça assez intéressant et ça sert aussi pour certaines personnes qui n'arrivent pas à se retrouver de se forcer à mémoriser les noms des rues. Je suis crédible? Non parce que en vérité elle avait fait ça instinctivement en réfléchissait à quoi faire ici à part son plan initial qu'elle commençait à préparer. Il fallait qu'elle soit au top de sa forme pour son plan. Et rien, ni personne ne la dérangerait.

Harley Walker: Ici, il y a la guilde de Sabertooth, bof, pas intéressant et trop too much. Genre c'est la guilde à connaître. Pff, ensuite? ...


La demoiselle tourna légèrement la tête pour regarder un bar bien animé. Au moins, là-bas elle pourrait passer inaperçue avec sa cape et sa capuche. Elle entendit une demoiselle ronchonner derrière elle, ah, apparemment elle s'était perdue et souhaitait se retrouver grâce à l'ancienne flèche que la folle avait grattée tout à l'heure.

Harley Walker: Dommage pour toi ma belle.


Dit-elle doucement et en chuchotant avant de la suivre et de s'asseoir à une table près de deux hommes, un grand dont la tête était assez connue dans Fiore. Par contre, son nom échappait complètement à la demoiselle qui entendit seulement "Jecht". Leur discussion était véritablement audible par tout le monde. Alors, apparemment, un peu plus loin, dans une contrée inconnue de notre mage folle, était organisé un tournoi. Le budokai? C'était apparemment aussi, pour les mercenaires. Donc, ce Jecht était le fameux Mercenaire connu dans tout Fiore. La jeune femme lança une bouteille en verre du côté de l'entrée du bâtiment sans faire attention que la femme de tout à l'heure soit toujours à l'entrée. La même qui ronchonnait quelques minutes avant. Harley se leva d'un coup en s'approchant des deux hommes. Elle retira sa capuche et ne lança aucun sourire.

Harley Walker: Le budokai? Qui peux y participer? C'est où? Et qui sera rassemblé là-bas? Y aura t-il des mages du conseil?


Ces questions furent si soudaines, elle souhaitait y participer? Etant un tournoi seulement pour les mercenaires, il serait mal venu qu'un mage s'y introduise. Ensuite, pourquoi demander s'il y aura des mages du conseil? Imaginez juste quelques secondes que la petite peste qu'elle a rencontrée deux fois se trouve là-bas. Harley ne pourra pas se retenir de lui refaire le portrait, et rien à faire du concours, elle se la ferait sur place cette sale prêtresse runique!

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Balade à Crocus [Feat Rin & Harley]   

Balade à Crocus [Feat Rin & Harley]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Centre :: Crocus
-