Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 Virée, baston et frissons ! [Harley et Léo]

AuteurMessage
Roy Shinku Hibana
Modo / Lighting FalconModo / Lighting Falcon

avatar

Messages : 500
Date d'inscription : 19/05/2012
Âge : 19
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô / Magie de la Foudre

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.485
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Virée, baston et frissons ! [Harley et Léo]   Dim 10 Avr - 20:48





Aujourd'hui était une belle journée. Je pouvais enfin me targuer d'être totalement rétabli de la terrible bataille de Gehenna. Je me sentais bien... Enfin, je l'étais déjà avant ça, mais il fallait se l'avouer, ne plus avoir de pansements ou autres choses du genre remontait le mental. Mais surtout, je pouvais enfin retrouver ma vie d'aventurier sans pour autant avoir à toujours retourner à la guilde. Évidemment, j'aimais ma guilde, je m'y sentais chez moi, et j'espérais bien en atteindre l'élite un jour. Mais la nature était comme un second refuge et, pour ainsi dire, j'étais totalement incapable de rester ici à Blue Pegasus à ne rien faire plus de deux ou trois jours. Parcourir les sentiers de Fiore était pour moi comme une nécessité et maintenant que j'étais enfin guéri, je me sentais libre. Assez pour revivre et redevenir la personne que j'étais vraiment ! À tel point que j'étais prêt à user de ma notion de magie qu'était la Ghost Magic pour repartir espionner les demoiselles sous les douches... C'était un plan qui sonnait comme intéressant, mais je me remettais tout juste totalement sur pied : la logique voulait qu'après avoir fait ça, j'allais revenir couvrir d'ecchymoses, voire même avec des os cassés. Il est vrai que la Ghost Magic m'offrait une immunité presque totale, dans la mesure où sous ma forme de fantôme, j'étais tout bonnement immatériel. Néanmoins, il ne me fallait que d'une fraction de seconde inattention pour me prendre des mandales en veux-tu en voilà. Et puis, dans cette guilde, il fallait être discret. Le voyeurisme était un art, et celui qui s'y prenait mal pouvait littéralement risquer sa vie. D'autant plus ici, à Blue Pegasus, où quelques demoiselles n'oubliaient pas, et pouvaient vous poursuivre jusqu'à ce que justice soit rendue de leurs mains. Autant dire que ce n'était pas quelque chose qui faisait plaisir...

A mon retour, probablement que je me livrerai à cette joie de la vie, d'autant plus qu'avec la projection de pensée, je pouvais m'enlever toutes responsabilités. Comment pouvais-je bien être en train de jeter un œil sous les douches des demoiselles, lorsque tout le monde me voyait au bar ou en train de discuter avec le Maître Hawk ? Oui, pour avoir choisi ces deux notions de magie en particulier, j'étais un vrai génie ! Il s'agissait en réalité de la combinaison parfaite : m'adonner à mes passions perverses avec la Ghost Magic, mais convaincre tout le monde que j'étais dans le hall avec la projection de pensée. Juste pour cela, je méritais une distinction dans le Royaume ! Mais personne ne reconnaîtrait mon génie... J'étais un véritable incompris. Après tout, personne n'avait pensé à un tel combo avant moi, ce qui prouvait que je surpassais quiconque ici ! Mais après tout, il ne fallait pas se targuer d'être un pervers... Il fallait que cela reste secret pour plus d'efficacité.

Au-delà de cette utilisation honteuse que j'en faisais, la Ghost Magic en notion de magie était tout de même utile ! Je n'avais plus besoin d'utiliser les portes, ou les poignées : il me suffisait juste de passer au travers. Bon, il est vrai que là était la principale utilité... Rentrer dans les vestiaires féminins sans traces d'infraction, vive la magie, vive Fiore ! En tout cas, je n'hésitais plus à l'utiliser à Blue Pegasus maintenant, pour pouvoir rejoindre les différentes pièces sans trop de difficulté. Et c'est d'ailleurs avec ça que j'avais très tôt rejoint le toit de la guilde pour reprendre mes traversées de Fiore avec Alba. En réalité, j'étais resté quelques instants en compagnie de Sayu au bar, qui, elle aussi, s'était réveillée tôt. La guilde était relativement déserte en cette heure et je n'avais personne avec qui discuter, j'en avais donc profité.

Une fois sur le dos d'Alba, nous avions volé, à toute allure, prenant des pauses de temps en temps, pour ensuite repartir de plus belle et profiter de la fraîcheur du matin. Voler, était l'une des plus merveilleuses sensations que je connaissais. Il y avait à la fois cette sensation de liberté, mais aussi de toute-puissance, en volant à toute vitesse, au-dessus de tout le monde, parmi les autres oiseaux. Le vent de face, il fallait aussi y ajouter l'adrénaline. Je pouvais certes voler grâce à ma magie, mais le faire naturellement, sur le dos du rapace si majestueux qu'était mon Phoenix, était tout autre. En dessous de nous, la nature défilait, la rendant encore plus belle, comme une pellicule que l'on déroulait sans cesse, sans s'arrêter, et sans en voir la fin. Il y avait de quoi se sentir heureux, alors que je n'étais pourtant dans ma période la plus glorieuse. Mais malgré tout, une telle situation avait le mérite de libérer l'esprit de tout, et de ne penser qu'à l'instant présent.

Je me sentais vivant, c'était le cas de le dire, et je l'avais montré au monde et à la nature. Alors que nous nous étions dirigés vers les Plateaux Verdoyants et que je prévoyais déjà d'y faire une pause pour profiter de ce que je considérais comme l'un des plus beaux paysages du Royaume, j'avais sauté du dos d'Alba, pour me laisser tomber dans le vide. N'importe qui aurait pu penser au pire, que j'étais tombé, et que j'allais m'écraser de la pire des manières, mais pourtant, c'était exactement le contraire. Très vite, j'avais concentré ma magie en moi pour la faire exploser et, tout en faisant claquer la foudre dans l'air, me recouvrir d'une aura électrique qui, tout en augmentant ma vitesse, me permettait aussi de me mouvoir dans le ciel de manière tout à fait aisée. S'engagea alors une course avec le Phoenix, sans pour autant définir une arrivée précise. Il s'agissait de notre petit jeu à nous. Décrivant des arabesques dans les airs, je jouais avec elle, tout en profitant du vent. Rien ne pouvait m'arrêter quand j'étais dans les airs. Ma vitesse augmentait petit à petit, à chaque fois que je faisais résonner la foudre dans le ciel des Plateaux Verdoyants et, alors qu'Alba laissait derrière ele une traînée ardente et aussi colorée qu'un arc-en-ciel, pour ma part, je laissais crépiter l'électricité autour de moi, provoquant alors un trait entre le jaune et le doré derrière moi. Je traversais les airs, quelques fois, je me rapprochais du sol jusqu'à laisser un sillon dans l'herbe haute, avant de reprendre de l'altitude... Mais j'étais porté par le vent, j'étais porté par la foudre, et même par l'adrénaline. J'avais poussé ma vitesse de façon à de moins en moins pouvoir contrôler ma trajectoire et, très vite, un arbre s'était présenté à moi...

Lancé comme j'étais, je n'avais pas le temps de réfléchir, ainsi, j'avais tout simplement annulé ma technique qui me permettait de voler, pour tout de suite actionner ma notion de magie et ainsi réussir à traverser le tronc d'arbre tout juste avant de me le prendre en pleine face. Et, avant de rencontrer avec force et fracas le sol, j'avais pu rétablir à nouveau ma technique et ainsi me rétablir en vol et atterrir sans trop de dégâts. Alba, qui était arrivée derrière, n'avait pas manqué de se poser devant devant moi avec son attitude moqueuse. Néanmoins, mine de rien, nous étions tout de même tombés sur l'endroit parfait pour prendre un peu de repos : là où nous avions vu que la quasi-totalité du paysage. Voilà ce que j'aimais à sillonner les sentiers du Royaume !

« Bon, on va peut-être se reposer ici du coup... Et si tu racontes ça à qui que ce soit, t'auras plus de sucreries pendant un moment ! »





_________________






L’Étincelle ne fait qu'apparaitre, tandis que la légende, elle, ne fait que naître...



Merci à Anna pour cette merveilleuse sign *-*
Léo Spark
Mage de Blue PegasusMage de Blue Pegasus

avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 05/03/2016
Âge : 18
Magie / Malédiction / CS : magie de feu

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.425
Statut: Mage de Rang D
Renommée : Inconnu(e)
MessageSujet: Re: Virée, baston et frissons ! [Harley et Léo]   Lun 11 Avr - 13:12
Mon réveil fut quelque peu difficile. La literie de cette auberge n'était pas très confortable. En effet, je n'avais pas pu rejoindre la guilde la vieille. Tout ça à cause d'un stupide combat contre ce dragueur de Natsirt. De plus, je me sentais mal. J'avais des bleus partout à cause de ce combat au Domus Flau. J'avais été obligé d'utiliser une grande partie de ma magie. Enfin bon, c'étaitt du passé. Natsirt avait fini à terre et moi, comme un imbécile, j'avais proposé le match nul... Ce qui est fait est fait, tant pis. Alors que je me levais, je vis les rayons du soleil inonder la chambre dans laquelle je séjournais. Encore une belle journée dans cet univers magique. Cette journée me rappela la manière dont j'avais appris la magie. C'était marrant avec ce bon vieux forgeron. Faudrait que j'aille lui dire bonjour un jour. Il m'avait tant donné. Je lui devais bien ça.

Je me préparai et je descendis pour me restaurer avant de repartir. Je commandai un bon verre de lait avec du poisson. Et oui autant commencé avec cette nourriture dès le matin ! Rien de mieux pour se remettre sur pied ! Enfin, c'est ce que je pense. Je m'assis à une table et je me mis à rêver. À rêver de tout et de rien, à rêver de devenir le meilleur mage de tout Fiore, à rêver de mes prochaines aventures avec mes amis et futurs amis. C'était pour ce genre de rêve et de telles journées que j'étais content de vivre. Un brin de tristesse apparut alors dans mon esprit, une ombre dans ce tableau. Je souvins de la mort de mon père et celle de ma mère... Mais bon, c'est du passé... Maintenant, je devais vivre avec mon présent et les personnes qui m'entourent. Je me rendis au comptoir et je payai ma nuit ainsi que la nourriture du matin et la boisson.

Au moment de reprendre ma route vers Blue Pegasus, je décidai d'aller faire un tour dans les plaines qui se trouvaient non loin. J'étais déjà venu en ce lieu avec la personne m'ayant appris la magie. On avait dû traverser ces plaines pour aller livrer une arme. Tant de bons souvenirs. Je pris alors le temps de m'arrêter sous un arbre pour faire une petite sieste. Les heures passèrent sans que je m'en rende compte. Je fus réveillé cette fois-là non pas par le soleil, mais par un bruit. Un drôle de bruit. Comme si la foudre tombait du ciel alors qu'il n'y avait aucun nuage. C'était vraiment bizarre. Je levai les yeux vers le ciel. Je vis alors un homme tombé. Puis il disparut de mon champ de vision. Je me précipitai aussitôt vers sa direction. Je n'avais entendu aucun bruit. Continuait-il de voler ? Avait-il disparu ? Je ne savais pas. Une fois sur les lieux, j'étais quelque peu consterné. Devant moi se trouvait l'un des mages de Blue Pegasus : Roy. Son phœnix était présent aussi. Qu'est-ce qu'il pouvait faire si loin de la guilde ? Tant de questions me traversaient l'esprit, mais je savais que je ne devais rien dire. Je réfléchis à la meilleur façon de l'aborder sans l'effrayer. Je décidai alors de sortir de ma cachette en faisant du bruit pour qu'il puisse me remarquer.


Dernière édition par Léo Spark le Lun 12 Sep - 18:14, édité 1 fois
Harley Walker
Mage SolitaireMage Solitaire

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 09/02/2016
Âge : 16
Guilde : Mage indépendante
Magie / Malédiction / CS : Fairy Magic/Magie des Fées

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.800
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Virée, baston et frissons ! [Harley et Léo]   Lun 11 Avr - 14:52


Harley avait enfin trouvé un bon endroit où dormir assez calmement. Les plateaux verdoyants étaient parfaits pour passer une bonne nuit selon elle. La folle s'était trouvé une petite colline assez éloignée de la forêt pour éviter que les monstres ne l'attaque dans son sommeil. La demoiselle avait passé la nuit à se masser la tête en se tournant dans tous les sens, elle avait peur ... pour la première fois elle avait peur. Harley repensait à sa triste vie, elle avait tué un homme, à peine adolescente, elle a vécu avec des tueurs en série qui l'ont dupé! Elle en a marre de se faire avoir, elle voudrait voir ce que les gens pensent. Vers quatre heures du matin le mal de tête s'était apaisé, elle s'endormit comme un sac à patates que l'on jette au sol. Toute la nuit elle rêvait de la vie qu'elle aurait pu avoir avec une famille normale. Si elle aurait vécu avec ses parents, enfin! Ce n'était rien de tout ça pour le moment, elle était dans les plateaux verdoyants et était mage indépendante avec la Fairy Magic. Parfois elle se dégoûtait d'utiliser cette magie, elle l'avait apprise avec un sale truand qu'elle a tué il y a maintenant quelques années.

Le soleil lui grattait les yeux, elle avait du mal à se réveiller. Elle remonta son petit plaid sur ses yeux pour continuer à dormir, il devait déjà bien être le début d'après-midi là vu la position du soleil dans le ciel. Ce fut un énorme bruit dans ce dernier qui fit sursauter la folle. Elle jeta son plaid sur son sac en s'étirant. Elle regarda en hauteur pour apercevoir une lueur jaune comme la foudre et une autre rouge comme le feu virevolter dans ce magnifique ciel bleu, qu'est-ce qu'il faisait beau! Enfin, ce petit spectacle aérien intriguait beaucoup la jeune demoiselle qui écarquilla les yeux.

Harley Walker: Mais c'est quoi ce bordel?!


Après avoir hurlé ça, elle aperçut l'homme, qui était entouré de foudres passer à travers un arbre un peu plus loin. Il était suivi d'un magnifique Phénix, mais qui était cet homme? De loin, ce n'était pas facile de reconnaître une personne. La folle se leva immédiatement et prit ses affaires en avançant vers le bois. Plus elle s'approchait, plus elle entendait la voix de l'homme qui parlait avec son mignon familier. Harley aperçu un homme derrière, vêtu comme un chat, il était atrocement mignon! D'un coup, la demoiselle se mit à courir entre le Pégase qu'elle n'avait pas reconnu et son familier, elle se jeta sur l'homme-chat donc elle caressa les cheveux dès qu'elle l'eut sous le bras.

Harley Walker: Hé mais t'es trop mignon toi?! Et pourquoi tu suis monsieur beau gosse? Tu le connais? Hein, vous vous connaissez? Ah et aussi...


Elle lâcha la tête de l'homme chat et s'approcha de Roy d'une détermination sans failles. Une fois à quelques centimètres de lui elle lui donna un coup de boule rapide avant de reculer de quelques pas.

Harley Walker: Tu m'emmerdes le beau gosse! Tu m'as réveillé, j'ai presque pas dormi de la nuit!


La folle ... elle venait de provoquer un homme fort et assez connu voire très connu dans le monde magique, elle ne doit pas être complètement réveillée encore!



Spoiler:
 
Roy Shinku Hibana
Modo / Lighting FalconModo / Lighting Falcon

avatar

Messages : 500
Date d'inscription : 19/05/2012
Âge : 19
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô / Magie de la Foudre

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.485
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Virée, baston et frissons ! [Harley et Léo]   Mar 12 Avr - 10:33





J'étais malchanceux. C'était définitivement le qualificatif pour moi... Après m'être laissé emporté par l'adrénaline, j'avais failli finir en crêpe contre un arbre. J'étais alors tombé dans un endroit que je pouvais qualifier de parfait pour prendre du repos, et pourtant, c'était le contraire qui s'était révélé. Pour y avoir été de nombreuses fois, je savais que les Plateaux Verdoyants servaient de foyer à de nombreux monstres, mais je n'avais jamais pensé à ce qu'un quelconque humain puisse y être. À vrai dire, j'avais fait beaucoup de bruit ici, avec les claquements de ma foudre, et si une forme de vie humaine traînait par là, il était ainsi tout à fait logique qu'il nous ait remarqué Alba et moi. Je n'avais donc pas à me plaindre, puisque j'avais potentiellement attiré à moi tout ce qui pouvait transiter par là. Mais d'un autre côté, je pouvais tout à fait me plaindre ! Qu'est-ce que des personnes autres que moi pouvaient faire ici ? Et puis, ce n'était pas parce qu'ils pouvaient entendre du bruit, qu'ils étaient obligés de venir voir ce qu'il se passait ! Après un vol à pleine vitesse, j'étais tranquille ici, et lorsque quelqu'un était tranquillement dans son coin, la logique voulait que personne ne vienne le gêner ! Les deux personnes qui étaient par la suite arrivées, n'avaient pas bien compris cela...

En effet, dans un premier temps, alors que je croyais encore que ce point de vue idéal était un paradis parfait, un bruit était venu attirer mon attention. Me préparant à être confronté à une bête, comme il pouvait bien en avoir ici, j'avais brusquement tourné la tête et saisi Meiyo, mon katana. Qu'elle ne fut pas ma surprise lorsque je vis devant moi un jeune homme à l'apparence bien étrange. Trouver quelqu'un ici m'étonnait, alors que nous étions perdus dans l'un des coins les moins habités du Royaume, mais de là à trouver un adolescent... Les temps avaient bien changé. Que faisait un jeune garçon dans un endroit tel que ces plateaux, qui, par expérience, pouvait s'avérer très hostiles ? Peut-être était-il avec ses parents, dont il s'était éloigné en ignorant les dangers des lieux, ou peut-être les avait-il simplement perdus... Quel genre de parents pouvait bien oublier leur enfant dans un lieu comme celui-ci ? Il fallait vraiment être irresponsable pour cela, ou simplement vouloir abandonner leur gosse à son sort pour se débarrasser de lui. La seconde option était probablement la meilleure : quitte à le faire, il fallait le faire bien. Me retournant vers Alba, qui avait aussi cru dans un premier temps à une menace, je pris le soin de la rassurer pour éviter d'effrayer cet adolescent outre mesure, avant de ranger mon arme au sol à mes côtés.

« Désolé, j'avais cru à une bête. D'ailleurs, que fait un adolescent tel que toi dans un endroit aussi dangereux, es-tu perdu ? »

Bien que son visage me dît vaguement quelque chose, j'étais loin de me douter que je m'adressai à un mage de ma guilde. Après tout, je n'avais pas la prétention de connaître tout le monde, mais il était certain que tout le monde me connaissait à la guilde, moi, qui avais fait mes preuves dans le Royaume, dans le Tournoi des Combattants de Fiore, sur les champs de bataille... Bref, je m'emportais un peu. J'espérais tout de même qu'il me dise que ses parents n'étaient pas loin, puisque je refusais de prendre sa responsabilité le temps de pouvoir le faire sortir des Plateaux. Et de plus, il me faudrait marcher pour le faire, puisqu'Alba refusait de transporter quiconque d'autre que moi, ou de quelques femmes que je voulais séduire et impressionner. La tâche s'annonçait donc d'autant plus chiante. Par conséquent, je n'avais pas cherché à tourner autour du pot plus que de raison et j'avais décidé de prendre l'initiative de la question, à défaut d'avoir ma réponse directement.

« Tes parents sont dans le coin ? »

Très vite, une autre personne était entrée en jeu, et il ne s'agissait certainement pas de ses parents au vu de son apparence. Comme si ce n'était pas assez... En effet, une jeune femme était sortie de nulle part en courant vers le gamin pour se jeter sur lui. La situation devenait de plus en plus bizarre... Déjà qu'il ressemblait à fétichiste qui s'orientait encore le sadomasochisme et l'amoureux des déguisements étranges, et là, une demoiselle essayait de lui caresser la tête comme s'il s'agissait d'un véritable chat. Mais où est-ce que j'étais bien tombé... Alba elle-même assistait à la scène d'un air totalement dubitatif, elle était même blasée ! Elle devait se dire que les humains pouvaient certaines fois être louches. Bon, même si ce jeune homme était tout sauf mignon, elle avait tout de même affirmé que j'étais un beau gosse, et sur ce point, je ne pouvais que lui en remercier et il m'était totalement impossible de lui dire le contraire. Après tout, c'était normal à Blue Pegasus ! Mais pourtant, nous ne connaissions pas du tout : sur ce point-ci, elle avait tout faux.

Mais la demoiselle, qui semblait inoffensive d'un premier abord, ne l'était en réalité pas du tout. Sans que je ne me méfie de quoi que ce soit, elle s'était approchée de moi, pour enfin me donner un coup de tête. Ça venait du cœur, ça surprenait, mais quitte à vouloir me frapper, elle aurait bien pu y aller plus fort ! Bon, le picotement était là, pour preuve pour preuve que ça faisait un peu mal, mais je ne cillais pas pour autant. Non, bien au contraire, alors qu'elle recula et que je relevai la tête, les deux personnes devant moi pouvaient clairement voir apparaître une grosse veine sur le coin de mon front. J'étais énervé, et c'était le cas de le dire. Cette fille sortait de nulle part, venait foutre le bordel ici, alors que j'avais été juste avant d'une bonne humeur comme j'en avais eu peu ces derniers temps, et elle osait me dire que je l'avais réveillée ? À cette heure-ci de la journée ? D'autant plus que si je ne l'avais pas fait, un monstre se serait probablement chargé d'elle... C'en était trop, j'allais devenir méchant. L'espace d'un instant, mon regard était même devenu menaçant, avant que je ne me retienne pour garder mon calme du mieux que je le pouvais.

« C'est tout ce que vous avez dans le crâne ? Quitte à y mettre la tête, il faut aussi y mettre le cœur. Il faut frapper avec l'intention de faire mal. Je n'ai presque rien senti pourtant... Je vous ai réveillé ? Avez-vous seulement vu l'heure de la journée ? Et puis, je ne pense pas que ces Plateaux soient à vous, ou même que vous y habitiez. Vous me blâmez pour cela, mais quant à vous, vous osez venir me déranger ici, alors que je discute avec ce jeune homme, et que je suis tranquille ici. Saper la bonne humeur de quelqu'un de la sorte n'est pas souvent une bonne idée. »







_________________






L’Étincelle ne fait qu'apparaitre, tandis que la légende, elle, ne fait que naître...



Merci à Anna pour cette merveilleuse sign *-*
Léo Spark
Mage de Blue PegasusMage de Blue Pegasus

avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 05/03/2016
Âge : 18
Magie / Malédiction / CS : magie de feu

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.425
Statut: Mage de Rang D
Renommée : Inconnu(e)
MessageSujet: Re: Virée, baston et frissons ! [Harley et Léo]   Mar 12 Avr - 11:44
Alors que je sortais de ma cachette, Roy se retourna vers moi d'un seul coup. Il avait la main sur son katana. Il était près à le dégainer. J’eus un mouvement de sursaut. Il avait les traits de visage dur et ses muscles tendus.Lorsqu'il me vit, il se calma aussitôt, sans doute avait-il remarqué que je ne ressemblais pas à une bête sauvage, mais que j'étais plutôt un membre de sa guilde. Enfin je pensais cela jusqu'à sa question....

Roy : Désolé, j'avais cru à une bête. D'ailleurs, que fait un adolescent tel que toi dans un endroit aussi dangereux, es-tu perdu ? Tes parents sont dans le coin ?

Il ne m'avait pas reconnu. Même si j'étais un nouveau membre de la guilde, il devait quand même m'avoir aperçu dans le bâtiment de la guilde... Bon après, comment lui en vouloir, j'étais dans la guilde depuis deux mois... Je décidai alors de lui montrer le symbole de la guilde. J'allais enlever mon T-shirt pour lui montrer quand soudain une jeune fille me prit par surprise. Elle se jeta sur moi par-derrière et se mit à me caresser les cheveux. J'étais comme dire... sous le choc. Une fille arrive derrière vous et se met à vous caresser les cheveux. Comment vous réagiriez ? Certes, ça me faisait du bien étant donné que mes cheveux étaient sensibles, mais quand même. Ce geste de "tendresse" permit quand même de remonter un peu mon moral qui avait été saccagé par ce mage de foudre. Elle se mit à parler :

Harley Walker : hé, mais t'es trop mignon toi ?! Et pourquoi tu suis monsieur beau gosse ? Tu le connais ? Hein, vous vous connaissez ? Ah et aussi...

je restais bloqué sur ses premières paroles. Elle avait dit que j'étais trop mignon ! Enfin une personne parmi ce monde de brutes qui me reconnaissait à ma juste valeur. J'étais béat. Si bien que sans même m'en rendre compte je me mis à ronronner. Décidément on peut rien faire contre sa nature. J'allais ensuite répondre à ses deux questions lorsqu'elle se dirigea vers Roy. Je m'attendais à tout voir sauf cette scène. Elle lui mit un violent coup de boule. Elle avait été tellement spontanée que ce geste fut magnifique, d'une telle grâce. Je me retenais alors de rire. En voyant cette acte j'en déduisis qu'elle aussi devait dormir dans les parages lorsque ce mage la réveilla avec son activité quelque peu suicidaire. Alors que mon attention était plutôt orientée vers la fille, je remarqua que Roy se mit à la sermonner. Il devait être en colère, c'est sûr. Du moins j'en avait l'impression. On voyait une veine sur son front. C'était marrant elle gonflait et hop elle se dégonflait. Je me retiens de rire sinon il m'aurait foudroyé sur place je pense. J'attendis qu'il finit de disputer la jeune fille pour expliquer aux deux personnes qui j'étais :

Léo : je suis Léo Spark. J'ai rejoint Blue Pegasus assez récemment. Je suis un mage de feu. Regarde, j'ai le symbole de la guilde, je soulevai alors mes habits et lui montrai le tatouage de la guilde sur mon torse.

Je ne savais pas si j'avais bien fait d'intervenir après le sermon que la jeune fille venait de subir. Enfin la politesse passe avant tout je pense. Mais dans cette situation je pense que j'aurais mieux fait de ne rien dire.
Harley Walker
Mage SolitaireMage Solitaire

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 09/02/2016
Âge : 16
Guilde : Mage indépendante
Magie / Malédiction / CS : Fairy Magic/Magie des Fées

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.800
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Virée, baston et frissons ! [Harley et Léo]   Mar 12 Avr - 15:00


Bon, il avait mal réagi. Dommage, parce que avec des excuses, Harley aurait pu être franchement plus sympa. Mais bon, comme rien ne se passe comme prévu dans le monde magique il faut bien faire avec. La demoiselle attendit que l'homme-chat se présente. C'était un mage de Blue Pégasus lui aussi, génial! La folle se retrouvait donc entre deux mages de la même guilde. Il semblait par contre y avoir une nette différence entre les deux. La notoriété déjà, Harley avait déjà entendu parler du mage de foudre qu'elle avait frappé mais par contre l'homme-chat c'est autre chose. Elle ne l'avait vu ni dans le magazine des mages ni dans Fiore. L'homme de foudre s'adressait ensuite à Harley en la vouvoyant, il avait une belle voix en plus d'être magnifiquement beau.

L'homme de foudre: C'est tout ce que vous avez dans le crâne ? Quitte à y mettre la tête, il faut aussi y mettre le cœur. Il faut frapper avec l'intention de faire mal. Je n'ai presque rien senti pourtant... Je vous ai réveillé ? Avez-vous seulement vu l'heure de la journée ? Et puis, je ne pense pas que ces Plateaux soient à vous, ou même que vous y habitiez. Vous me blâmez pour cela, mais quant à vous, vous osez venir me déranger ici, alors que je discute avec ce jeune homme, et que je suis tranquille ici. Saper la bonne humeur de quelqu'un de la sorte n'est pas souvent une bonne idée.


Après le petit coup de gueule du jour, Harley le prit par le col et approcha sa tête de la sienne en souriant. Elle dévoila un sourire à la fois charmeur mais aussi un sourire sadique.

Tu m'as l'air pas mal intéressant toi! Tu m'intéresses beaucoup ...


La demoiselle le lâcha puis recula de quelques pas, elle concentra énormément de magie entre ses deux mains qu'elle plaça à son flanc droit. Elle commençait à former une flèche faites de petites particules explosives. En même temps qu'elle formait sa technique, elle reculait un peu plus pour venir se mettre à côté de l'homme chat. Une fois la flèche complètement formée, elle la faisant léviter d'une main, son autre main était sur l'épaule de l'homme aux oreilles de chat.

Fairy Arrow: Cait Sith! Le beau gosse, je veux tout ce que tu as sur toi en objet de valeur. Que ce soit des trèfles, de l'argent ou autre chose de rare. Je le veux, sinon je fais sauter la cervelle du gamin à côté de moi. Attention! Si tu bouges, ou que tu essai de toucher ma flèche, elle exploseras au moindre contact et je ne donnes pas cher payé la peau du gars de ta guilde.


Harley ne bougeait plus, elle colla l'homme-chat à un arbre et le pointait avec la flèche. Elle commençait à avoir du mal à la concentrer sur sa main. Dans quelques secondes, si le bel homme foudroyant n'a rien choisi, elle lui lancera la flèche. Elle ne compte pas faire de mal à Léo tout de suite.



Spoiler:
 


Dernière édition par Harley Walker le Mer 13 Avr - 0:14, édité 1 fois
Roy Shinku Hibana
Modo / Lighting FalconModo / Lighting Falcon

avatar

Messages : 500
Date d'inscription : 19/05/2012
Âge : 19
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô / Magie de la Foudre

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.485
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Virée, baston et frissons ! [Harley et Léo]   Mar 12 Avr - 22:34





Il était rare que je sur-réagisse comme je l'avais fait à l'instant, mais il fallait le comprendre, j'étais à nouveau sur pied, je ne voulais que de la tranquillité, pas une hystérique venue embêter son peuple ! Nous n'allions pas nous entendre, et elle pouvait en être certaine. Elle aurait tout autant pu agir comme ce gamin, mais à la place, elle était venue m'agresser. Et parlons-en de ce jeune homme ! Je n'étais pas dupe, je me rendais bien compte qu'il tentait de retenir un rire, je le voyais clairement du coin de l’œil. S'il osait aussi se foutre de moi, il allait certainement en prendre pour son grade, j'avais maintenant totalement perdu ma bonne humeur ! On disait que la foudre ne frappait jamais au même endroit, mais il ne fallait pas s'y fier, elle pouvait frapper, encore et encore, jusqu'à ce qu'il ne reste qu'un tas de cendres. Oui, j'avais les nerfs, et si ce gamin faisait l'erreur de se moquer de moi, il y avait un grand risque que je devienne aussi violent que mon élément. D'ailleurs, il avait fini par se présenter, même si ce n'était pas ce que je lui avais demandé dans un premier temps. Il se nommait Léo Spark, et était visiblement un mage de Blue Pegasus et il m'avait même montré son tatouage pour m'en donner la preuve. Après tout, il était nouveau parmi nous, peut-être l'avais-je déjà croisé sans véritablement le connaître, puisque la guilde était peuplée de nombreux mages au fond...

« Autant pour moi, excuse-moi ! Ça fait toujours plaisir de faire connaissance avec les membres de la guilde. Peut-être nous sommes-nous déjà croisés d'ailleurs ? »

L'espace d'un instant, l'orage s'était calmé. Mais l'autre était revenue à la charge, comme quoi, j'étais intéressant... Sauf que ça, je le savais déjà ! Puis, elle prit une position qui ne me faisait guère confiance, si elle tentait quoi que ce soit, elle le regretterait ! Et comme je m'y attendais, elle concentra sa magie de manière à former une flèche. Ni une ni deux, mon premier réflexe fut de sortir mon sabre noir, Meiyo, et de la place entre le projectile et moi, pensant qu'elle allait le diriger à mon encontre. J'en profitais pour y insuffler un léger flux magique et ainsi la renforcer magiquement avec un aura électrique. La lame brilla sous l'effet de la magie, mais l'on ne pouvait pas affirmer qu'il s'agissait bel et bien de la magie de la foudre. Léo avait fait l'erreur d'annoncer d'emblée qu'il était un mage de feu, mais pour ma part, il était le seul à connaître ma magie, pour être dans la même guilde, du moins était-ce que je pensais. Alors que je m'attendais à une possible offensive de la sa part, je pus me rendre compte qu'elle ne s'était pas gênée pour reculer et prendre en otage Léo... Et pointer le projectile vers son crâne. Si elle s'en prenait à un membre de la guilde tout en cherchant à me racketter, alors je n'avais absolument plus aucune raison de vouloir éviter de la blesser. En gros, elle allait me trouver, si elle me cherchait.

« Tu crois vraiment que je vais te refiler tout ce que j'ai de valeur, d'autant plus que j'ai absolument rien sur moi ? Et je pense que Léo devrait bien savoir se débrouiller sans moi. J'ai confiance en les mages de Blue Pegasus. »

La laisser croire que je ne ferai rien, mais que je ne lui obéirai pas pour autant... Cela sonnait comme une bonne stratégie. Il fallait d'ailleurs prendre en compte deux choses différentes. Tout d'abord, il ne me servirait finalement à rien de chercher à dissimuler ma magie. Après tout, si elle m'avait entendu, alors c'était qu'elle avait entendu comme la foudre résonner, et elle m'avait aussi vu dans le ciel. Ainsi, je n'avais plus l'avantage de cette surprise. Elle connaissait donc ma magie, et je n'allais pas continuer sans l'utiliser. Le second élément, renvoyait à l'attaque qu'elle avait déjà pu diriger à mon encontre. Bien qu'emplie de bonnes volontés, son attaque ne m'avait pas fait de dégâts et juste avec celle-ci, je pouvais affirmer que son niveau était en dessous du mien. Peut-être même n'était-il pas très élevé. Ainsi, un bon pari à faire était de voir combien de temps elle pouvait bien tenir avec sa magie concentrée sous forme de flèche, sans pour autant la lancer. Je pouvais aussi utiliser la vitesse que me procurait ma magie pour me déplacer derrière elle, mais cela pouvait être un pari risqué... Ou simplement envoyer Alba pour la faire cuire, mais je risquais fortement d'atteindre Léo en faisant cela...

« D'ailleurs, tu veux vraiment jouer à ce jeu-là ? J'ai une question, combien de temps peux-tu tenir en concentrant ta magie de la sorte ? Je suis curieux. »

En effet, j'avais décidé de ne rien faire. Léo pouvait certainement se débrouiller seul. Pour ma part, j'aurais pu effectivement pu me déplacer derrière cette folle et la menacer à mon tour... Cela n'aurait été somme toute pas très difficile, je n'aurais eu qu'à dresser ma main à l'arrière de son crâne et cela aurait probablement suffit à la dissuader de menacer mes compagnons. Mais agir de la sorte était trop dangereux, dans la mesure où elle pouvait effectivement faire exploser la caboche de Léo. Mais malgré tout, je gardais la situation en contrôle : rien ne m'empêchait à tout de moment de me déplacer à toute vitesse pour mettre Léo en sécurité, voire même de me déplacer avec assez de vitesse pour pousser violemment la femme. Cette méthode était probablement la meilleure, dans la mesure où, quoi qu'elle en dise, elle n'aurait que très peu de chance de libérer sa flèche avant de me voir venir ! Je n'avais rien à lui donner, et je n'avais pas bougé d'un seulement petit mouvement, la balle était maintenant dans son camps. Alba elle-même n'avait pas cillé, et je dus même la rassurer pour lui faire comprendre que je gardais la situation sous contrôle !

« Alors, j'ai rien de valeur sur moi, qu'est-ce tu vas faire maintenant ? Tu peux prendre le risque de lui faire du mal, voire même de le tuer, si ça te tente. Mais laisse moi seulement te prévenir... Si tu fais couler son sang, s'il lui arrive du mal, même si je ne le connais pas, par principe, je te pourchasserai jusqu'en enfer. Et ma foudre s'abattra sur toi, jusqu'à ce qu'il n'en reste plus rien, pas même des cendres. »

Avais-je alors annoncer avec un calme et une sérénité presque troublante. Même le sourire qui avait accompagné les paroles, et qui ne me ressemblait d'ailleurs pas, pouvait la prévenir qu'elle s'était embourbée dans une très mauvaise situation. Elle avait décidé de s'attaquer à un membre de la guilde sous ma garde, et donc, de s'attaquer indirectement à la guilde de Blue Pegasus elle-même, et cela était tout bonnement inadmissible.







_________________






L’Étincelle ne fait qu'apparaitre, tandis que la légende, elle, ne fait que naître...



Merci à Anna pour cette merveilleuse sign *-*


Dernière édition par Roy Shinku Hibana le Mer 13 Avr - 21:02, édité 1 fois
Léo Spark
Mage de Blue PegasusMage de Blue Pegasus

avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 05/03/2016
Âge : 18
Magie / Malédiction / CS : magie de feu

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.425
Statut: Mage de Rang D
Renommée : Inconnu(e)
MessageSujet: Re: Virée, baston et frissons ! [Harley et Léo]   Mer 13 Avr - 11:52
Avant même que je ne comprenne ce qui se passait autour de moi, je me retrouvai menacer par une flèche explosive. Cette beauté fatale qui m'avait déjà surpris continuait dans cette voie. Je ne savais pas jusqu’où elle allait m’étonner. Sii je n'avais pas été en compagnie de l'un des mages des plus forts de la guilde, j'aurais sûrement paniqué et j'aurais été mort de trouille. Mais Roy était présent, en plus je savais que cette folle aimait bien les choses mignonnes. Donc même si les choses tournaient mal, je pourrais toujours essayer de l’amadouer. Enfin bon, je préférais ne pas avoir à faire le beau... C'est quelque peu humiliant devant des hommes... J'étais tout de même aux anges. J'étais menacé par une jeune fille plutôt belle à mon goût et je pourrais sûrement voir Roy l'un des plus grands mages de Blue Pegasus passé à l'acte. Pour me libérer, la jeune fille voulait tout ce que Roy avait de valeurs. Cependant, Roy refusa et lui adressa des paroles qui me donnèrent confiance :

Roy : tu crois vraiment que je vais te refiler tout ce que j'ai de valeur, d'autant plus que j'ai absolument rien sur moi ? Et je pense que Léo devrait bien savoir se débrouiller sans moi. J'ai confiance en les mages de Blue Pegasus.

Alors qu'il ne m'avait à peine remarqué à la guilde et qu'il ne connaissait en rien mes capacités, il me faisait tout de même confiance. Malgré ses paroles, face à cette fille, je savais que je n'avais que très peu de chance en un contre un. Je ne maîtrisais pas la magie depuis assez longtemps pour faire des miracles... Mais bon, je me devais d'essayer pour honorer la confiance que Roy avait en ses camarades de guilde. Je pris alors la décision d'attendre le bon moment pour lancer une attaque. Il fallait que je fasse preuve de patience et que je garde mon calme. Ce qui n'était pas tellement difficile étant donné que j'étais dans les bras d'une fille qui avait un certain charme. Je pris alors le temps de profiter de cette situation. Je ne savais pas ce que cette fille pensée : avait-elle peur, était-elle excitée à l'idée d'être dans une situation aussi délicate ? Je ne pouvais pas le savoir et je ne saurais sans doute jamais ce qui lui passait par la tête. Tout était calme... Trop calme. Roy se remit à parler :

Roy : Alors, j'ai rien de valeur sur moi, qu'est-ce tu vas faire maintenant ? Tu peux prendre le risque de lui faire du mal, voire même de le tuer, si ça te tente. Mais laisse moi seulement te prévenir... Si tu fais couler son sang, s'il lui arrive du mal, même si je ne le connais pas, par principe, je te pourchasserai jusqu'en enfer. Et ma foudre s'abattra sur toi, jusqu'à ce qu'il n'en reste plus rien, pas même des cendres.

Alors c'était cela l'esprit chez Blue Pegasus. Je ne regrettais pas d'avoir rejoint une guilde. D'autant plus que cette guilde me correspondait bien au vu des personnalités que l'on pouvait y trouver. À la fin de son discours, Roy se mit à sourire. Il était bizarre ce sourire. Je n'arrivais pas à savoir s'il correspondait à de l'anxiété ou de l'excitation. Enfin une chose était sûre, il était près à réagir au quart de tour. C'était le moment que j'attendais pour pouvoir attaquer. Je réfléchis à ce que je devais faire. Si j'attaquais frontalement cette fille, elle pouvait aussitôt lâcher sa flèche explosive et me faire sauter la cervelle. J’optai pour l'option de créer une diversion avec une explosion. Il me suffisait de lancer un sort vers le sol et de profiter de sa confusion pour m'éloigner si je le pouvais. Avec un peu de chance, elle s'écartera de moi. Il fallait que j'agisse :

Léo : Fire Bomb

Cette attaque était dirigée vers le sol et créa une explosion. Je ne savais pas comment elle allait réagir. Je le rendis compte trop tard que j'avais peut-être fait une erreur. Et si elle ne réagissait pas comme je l'avais prévu. Au moins, j'avais réussi à éviter à faire le beau... Du moins pour l'instant.
Harley Walker
Mage SolitaireMage Solitaire

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 09/02/2016
Âge : 16
Guilde : Mage indépendante
Magie / Malédiction / CS : Fairy Magic/Magie des Fées

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.800
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Virée, baston et frissons ! [Harley et Léo]   Mer 13 Avr - 16:31


Cet homme était un acharné, il ne comptait pas se laisser faire. Dommage, ça aurait aussi pu avoir une autre tournure. C'est dingue comme avec une parole, un choix, tout peut changer du tout au tout. Il avait dégainé une arme, elle était belle et imposante. La demoiselle jeta un regard au sol en soufflant, comme si ce sabre n'était pas un objet de valeur. Elle voulait tout, ce que l'homme avait de valeur! Même son sabre, mais pour ça il faudrait le mériter dans un combat.

Harley Walker: Tu te fous de moi beau gosse? Et ce sabre il est pas de valeur peut-être? Je le veux!


Il continuait à s'énerver en disant que Harley n'avait pas intérêt à s'en prendre à un mage de sa guilde, c'est dommage parce que plus il disait ça et plus la demoiselle avait envie de torturer ce mignon petit homme chat qui ne semblait pas fort du tout. En parlant de l'homme chat, il réfléchissait à ce qu'il pouvait faire pour empêcher Harley de lancer sa flèche ou permettre une ouverture à l'homme de foudre. La demoiselle le lâcha et recula un peu en le visant avec sa flèche, ce fut quelques secondes après que Léo lança une bombe de feu qui explosa au sol juste à côté de la magicienne. Il était donc venu d'utiliser la magie, la demoiselle ne pouvait pas tenir sa flèche en place plus longtemps, elle se fatiguait trop! Elle la lança à quelques millimètres des jambes de Léo, la flèche allait provoquer une bonne explosion, de quoi faire trembler et craquer un arbre.

Harley Walker: Pas ma faute, il m'a cherché ton pote! Tu peux tout donner, je vais le démonter ce sale gosse!


Et dire qu'il y a deux secondes elle ne voulait pas lui faire de mal tout de suite, elle lui avait quand même lancé son attaque la plus puissante. En prévision d'une offensive du mage de foudre, Harley mit sa main droite dans la direction du mage blond et créa un mur de poudres explosives.

Harley Walker: Fairy Wall : Nymph! Hm, en à peine deux attaques je suis déjà fatiguée ... ce gosse va crever! AH! Fairy Machine Gun : Leprechaun!


La mage balaya sa main dans le vide devant Léo, d'innombrables aiguilles faites de poudres explosives furent envoyées sur Léo qui avait intérêt à courir très, très vite pour éviter de se les prendre directement, quelques explosions devraient normalement le toucher vu la vitesse de l'attaque qui était relativement rapide. Harley prenait appui sur son pied gauche pour tenir debout à n'importe quelle offensive du mage de Blue Pégasus. Son mur de poudre n'allait pas tenir une heure non plus!

Roy Shinku Hibana
Modo / Lighting FalconModo / Lighting Falcon

avatar

Messages : 500
Date d'inscription : 19/05/2012
Âge : 19
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô / Magie de la Foudre

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.485
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Virée, baston et frissons ! [Harley et Léo]   Jeu 14 Avr - 13:13





Cette jeune femme accumulait les choses à ne pas dire, et je ne garantissais pas sa sécurité si elle continuait de la sorte. Lui donner mes sabres ? Était-elle si folle que cela ? Le sabre d'un samouraï était une partie de lui-même, une partie de son corps, voire de son âme. Pour avoir le sabre d'un guerrier, il fallait le mériter, et même si elle arrivait à me faire tomber au combat, même dans le trépas, ces lames ne se décrocheraient de mes mains. Tout ce qu'elle aurait droit était de se faire éclater. Après sa prise d'otage d'ailleurs, j'avais pris la décision de faire confiance à Léo, ce qui s'était avéré comme être un choix tout à fait judicieux. Avec un très bon timing, ce dernier avait attendu la toute fin de ma menace pour tirer une boule de feu aux pieds de la demoiselle et ainsi se libérer de cette stupide prise d'otage. J'avais visiblement misé sur la bonne personne ! L'explosion enflammée eut le mérite de pouvoir sortir Léo de là, au moment même où cette folle avait commencé à le viser pour tenter de me mettre la pression. Il avait un grand cœur... Il aurait très bien pu lui mettre cette boule de feu dans son ventre et ainsi lui faire ravaler son culot, mais à la place, il avait simplement opté pour une manœuvre de libération. Mon approche à moi aurait été totalement différente, j'aurais fait en sorte qu'elle se courbe devant moi, pour lui montrer qu'on ne m'agressait pas si impunément.

Et maintenant qu'elle avait lancé sa flèche en direction des jambes de Léo, et donc qu'elle avait attaqué, je pouvais moi-même passer à l'assaut. Qu'elle se rassure, je n'allais pas libérer toute ma magie tout de suite, si elle était chanceuse, je n'allais même pas jouer à la moitié de mes capacités. D'ailleurs, en croyant que cela aurait une quelconque influence sur moi, elle avait dressé dans ma direction un mur de poussière. Peut-être pouvait-il bloquer ma magie, mais comment ferait-elle si je me contentais de le contourner ? Elle attaqua ensuite Léo de son autre main avec des dards de poussière. Elle avait d'ailleurs fait une très grosse erreur... Celle de dire qu'elle était déjà fatiguée. Si tel était bien le cas, alors la mettre hors de course ne serait pas bien difficile. Son niveau magique ne devait pas s'élever très haut, j'allais donc pouvoir m'amuser un peu. Mais dans un premier temps, je préférais rester en tant que spectateur pour voir de quoi était réellement capable Léo. Sadique ? Non loin de là. Je ne pouvais pas me permettre d'intervenir pour le protéger. Dans la bataille, l'une des pires insultes que l'on pouvait faire à un soldat était de le protéger... Et puis, ils m'avaient gâché ma journée, j'avais bien le droit de m'amuser à ma manière non ? Entre jouer avec cette femme, et évaluer les capacités de Léo...

Mais le mur de Harley m'intriguait... À quoi pouvait bien servir un mur de poussière ? Tout pouvait facilement passer à travers, ainsi, il était logique que cette poussière ait un effet spécial... Et en prenant pour base la flèche qu'elle avait balancée et qui avait explosé, alors son étrange poussière pouvait entrer en explosion à n'importe quel contact, comme ma foudre en somme. Mais sa technique n'était pas très efficace. Du moins pas comme elle était utilisée. En effet, elle s'était contenté de dresser ce mur devant moi, en attendant que j'attaque... Si toutefois, elle l'avait fait pour me l'imposer alors que je me déplaçais, ou alors qu'elle l'avait dressé pour contrer directement une offensive, alors peut-être que cela aurait pu marcher. Mais là... Attendait-elle simplement que je frappe bêtement le mur ? Elle ne faisait que perdre son énergie magique inutilement, puisque tout ce que j'avais à faire, était de simplement contourner le mur. Et d'ailleurs, je ne m'étais pas gêné pour le faire, tout en la regardant dans les yeux de manière taquine, en pointant du doigt le mur et haussant en même temps mes épaules, pour lui faire comprendre que je ne saisissais clairement pas l'utilité de cette parois de poussière.

J'avais d'ailleurs décidé de m'amuser un peu tant que j'y étais. J'allais tout faire pour la pousser à bout, pour véritablement donner tout ce qu'elle avait. Elle était venue m'ennuyer ici, je n'allais certainement pas la laisser repartir d'où elle venait comme ça. J'allais tout simplement lui faire péter un câble, tant que j'y étais. Ainsi, tout sourire aux lèvres, je fis claquer ma foudre, pour concentrer ma magie autour de moi et dans mes muscles, et ainsi me servir de mon Lightning Hawk's Flying pour me déplacer à tout de visage en face d'elle, à simplement quelques dizaines de centimètres et lui lâcher un simple  « Bouh ! ». Tout de suite après, je réutilisais à nouveau cette même vitesse pour me déplacer cette fois-ci derrière et admirer la vue. Il fallait bien dire que ce n'était pas si mal, même si elle avait bien l'air folle dans sa tête. Ce serait vraiment dommage d'en venir aux coups et ainsi abîmer cette plastique. Celle-ci n'était pas des meilleurs, mais ces charmes avaient de tout de quoi satisfaire quiconque. Je n'allais tout de même pas faire mon rustre, après tout, il ne fallait que regarder, et pas toucher ! Mais j'allais même tester son mental. En effet, en plus de faire la mouche autour d'elle, j'allais l'énerver avec des mots. Il était temps de s'amuser.

« La vue est quand même belle par-derrière. Sinon, tu m'expliques à quoi il a servi ton mur ? J'ai pas trop compris en fait. »







_________________






L’Étincelle ne fait qu'apparaitre, tandis que la légende, elle, ne fait que naître...



Merci à Anna pour cette merveilleuse sign *-*
Léo Spark
Mage de Blue PegasusMage de Blue Pegasus

avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 05/03/2016
Âge : 18
Magie / Malédiction / CS : magie de feu

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.425
Statut: Mage de Rang D
Renommée : Inconnu(e)
MessageSujet: Re: Virée, baston et frissons ! [Harley et Léo]   Jeu 14 Avr - 16:39
Alors que je venais de me sortir d'une situation assez délicate, je me retrouvai aussitôt dans une autre. Qu'est-ce que j'avais fait pour être aussi malchanceux ? J'avais réussi à m'échapper, c'était déjà ça de gagner. J'espérais que j'avais été au niveau d'attente de Roy. J'avais quand même pu lui être utile même avec un niveau aussi bas. Allait-il me laisser gérer la suite ou allait-il intervenir ? Au vu de ses actes, j'en déduis qu'il voulait voir l'étendue de mes capacités. Harley en s'éloignant venait de lâcher sa flèche en ma direction. J’eus peur pour mes poils. Heureusement, elle ne savait pas viser et sa flèche explosa sur l'arbre derrière moi. J'avais à peine le temps de faire quelques singeries pour faire le malin devant cette belle fille, que je me rendis compte que l'arbre présent derrière moi était en train de me tomber dessus. J'avais crié victoire trop vite. J'avais le choix : soit je faisais mes griffes sur cet arbre et je finissais écrasé, soit je l'évitais. Mais c'était sans compter que mon adversaire n'allait pas rester passive :

Harley : Fairy Wall : Nymph! Hm, en à peine deux attaques je suis déjà fatiguée ... Ce gosse va crever ! AH ! Fairy Machine Gun : Leprechaun!

Me voilà maintenant encerclé. Je rectifia alors mes options de survies: soit je finissais comme une crêpe, soit comme du gruyère. C'était un choix assez difficile. Bon, j'avais plus de chance de survivre à son attaque magique. Cependant si toutes ses aiguilles me touchaient, je me sentirais... Troué. Je devais donc me servir dans un premier temps de l'arbre pour essayer de limiter le nombre d'aiguilles explosive. J'étais aussi en train de préparer un sort pour encore diminuer leur nombre tout en visant mon adversaire. Lorsque je fis un bond sur le côté, je vis une scène marrante : Roy venait de contourner le mur fait en poudre explosive et s'était rendu derrière la mage et lui avait dit quelque chose qui la fit sursauter. Quelle scène comique je ne pus m'empêcher malgré la situation délicate dans laquelle j'étais de rigoler. Si seulement ma vie n'était pas en jeu, je suis sûre que cette journée aurait été des plus amusante. Les aiguilles allaient rentrer en contact avec moi. L'arbre à côté de moi venait d'exploser en mille morceaux. C'était le moment pour lancer mon sort le plus puissant parmi les deux que je maîtrisais :

Léo : J'espère que tu va brûler dans ce torrent de flamme : Fire Flow

Au moment, où je lançais mon sort, les aiguilles se mirent à exploser en entrant en contact avec ma peau. C'était douleureux. J'avais l'impression que mon corps allait exploser avec ces aiguilles. En plus toutes les explosions qui me touchaient de plein fouet, je ressentais tout une partie de celles qui explosaient à cause de mon sort. C'était insoutenable. C'était vraiment difficile de garder la trajectoire de mon sort, mais je le devais pour impressionner Roy. J'avais pris la décision de lancer ce sort malgré les dégâts que je subirais et cela qu'elle que soit la douleur. En plus, Roy m'avait donné un coup de main en lui faisant peur.

C'était cela que l'on appelait un champ de bataille ? C'était alors plutôt marrant. Je découvris un nouvel aspect de ma personnalité:l’excitation provoqué par des blessures dans un combat et l'envie de toujours se surpasser. Lorsque les explosions dévastatrices causées par les aiguilles cessèrent, je ne savais pas si j'avais toucher la cible. Je n'eus pas le temps voir car je sombrais dans le comas.
Harley Walker
Mage SolitaireMage Solitaire

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 09/02/2016
Âge : 16
Guilde : Mage indépendante
Magie / Malédiction / CS : Fairy Magic/Magie des Fées

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.800
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Virée, baston et frissons ! [Harley et Léo]   Jeu 14 Avr - 22:00


Wahou, il avait un beau regard. L'homme taquinait Harley du regard en montrant son mur de poussières explosives. Peut-être qu'il n'en avait pas peur mais autant dire qu'il est affreusement efficace ... ou pas! Il s'était déplacé tellement rapidement que la demoiselle n'arrivait pas à le suivre du regard. Une première fois il n'était qu'à quelques centimètres du visage de la folle qui affichait un grand sourire, autant dire qu'elle s'y attendait à ce genre de petites blagues. Il était chou avec son petit "bouh". À croire qu'il s'amuse avec la jeune femme, il doit véritablement être très puissant. Il utilisa à nouveau sa magie pour cette fois aller derrière Harley et commencer par la complimenter puis demander à quoi son mur était censé servir.

Harler Walker: C'était pour bloquer une de tes possibles attaques offensives ... mais tu étais bien trop près de moi là. Non pas que ça me dérange, mais je préfère éviter de toucher ce magnifique visage avant de te refaire le portrait.


En se retournant, la mage solitaire fit disparaître son mur de poudre en abaissant sa main. Elle souriait à l'homme qui était maintenant en face d'elle. Elle jeta un bref regard à Léo qui s'était prit un bon nombre d'aiguilles explosives. Les deux mages pouvaient juste l'entendre hurler le nom d'une technique en commençant à comater. Il lançait un puissant jet de flammes, il avait de la ressource c'était cool. Mais la demoiselle avait plus d'un tour dans son sac, elle sortit sa batte de son dos et se mit à courir vers Roy.

Harley Walker: Tu me gênes le beau gosse! Désolé pour ton beau visage!


Elle donna un gros coup de batte de fer dans le visage de l'homme pour essayer d'éviter le milieu du torrent de flammes. Il faisait tout de même chaud et quelques flammes parvinrent à toucher le bras droit de la demoiselle qui fit une ultime roulade pour aller plus loin. En regardant furtivement derrière elle, Harley se mit à courir rapidement vers Léo qui commençait à tomber dans les pommes. La femme l'attrapa par le bras et lui mit sa batte en fer sous le menton, sur le cou en provoquant Roy.

Harley Walker: Tu bouges, je lui démonte les jambes. Tu essaie de m'attaquer je lui explose le crâne en milles morceaux!


Je souriais en soufflant doucement dans les cheveux de l'homme-chat, ils étaient doux. Le bras droit d'Harley la faisait souffrir, elle avait du mal à tenir trop longtemps avec sa batte. Quoi que l'homme de foudre fasse, la folle frappera Léo, donc les blessures seront inévitables.

Roy Shinku Hibana
Modo / Lighting FalconModo / Lighting Falcon

avatar

Messages : 500
Date d'inscription : 19/05/2012
Âge : 19
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô / Magie de la Foudre

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.485
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Virée, baston et frissons ! [Harley et Léo]   Mar 19 Avr - 20:42







Non seulement la vue était très belle par derrière, mais cette demoiselle avait aussi de très bons « arguments » de défense. Pourquoi diantre devait-elle être une ennemie ? Nous aurions très bien pu nous entendre ! Le membre de Blue Pegasus que j'étais, à savoir ce dragueur en moi, aurait même été très content. Un verre, et plus si affinités, et voilà, le tour était joué ! Mais non, au lieu de ça, elle était venue nous provoquer, elle était venu se battre contre nous, alors qu'elle n'avait clairement pas de quoi me tenir tête... Cela aurait pu être rentable pour nous deux, mais elle avait bêtement fait le mauvais choix ! Résultat ? Nous ne pouvions maintenant que nous battre. Ou du moins, elle ne pouvait que se battre, pour ma part, je ne ferai rien d'autre que m'amuser avec elle. Même si mon « bouh » ne lui avait pas fait peur, j'avais tout de même pu admirer un peu ses yeux et son visage, avant de prendre une vue d'ensemble par derrière. Son mur n'avait été là qu'à but préventif, mais la distance avait faussé son rôle : j'avais été trop près. Elle ne manqua d'ailleurs pas non plus de me complimenter, entrant alors dans mon jeu... Si ce n'était pas beau ça, elle me renvoyait la balle ! Comment pouvais-je seulement m'empêcher d'entrer dans un jeu de séduction avec cela ?

« Cette attention me touche, vraiment. C'est vrai qu'il serait dommage qu'il soit abîmé, je n'aurais alors plus l'honneur de tels compliments. »

Elle se retourna alors vers moi, pour à nouveau me faire face et poser ses captivants yeux bleus vers mon regard... Raaah, c'était vraiment du gâchis ! Pourquoi celles qui avaient toujours les meilleures poitrines devaient toujours être du côté de l'ennemi ! Qu'avais-je fait de mal pour m'attirer les foudres de la malchance comme cela ? Ou peut-être s'agissait-il d'un signe pour me dire de rejoindre le côté obscur de la force... Cet instant aurait été parfait si nous ne devions pas nous battre de la sorte ! Instant qui d'ailleurs avait été interrompu par Léo, qui préparait une attaque. Je l'avais oublié lui, mon attention était plus captivée par autre chose... Peut-être était-ce à lui que je devais faire attention, après tout, il était de ma guilde et était clairement le plus faible d'entre nous trois. Non, à bien y réfléchir, les plus opulentes poitrines passaient en priorité, toujours ! Ainsi, un torrent de flamme se dirigea dans notre direction, il m'avait utilisé comme appât, le saligaud ! Mais mine de rien, ce n'était pas si bête. Je ne dus ainsi que faire deux pas en arrière pour me mettre hors de portée, mais la belle demoiselle avait aussi de la suite dans les idées. Elle fit d'une pierre deux coups en m'attaquant dans le but d'esquiver le feu. Ni une, ni deux, elle saisit sa batte de fer et tenta de me frapper au visage. D'une manière tout à fait nonchalante, avec l'un de mes sabres dans une main, j'avais réussi à bloquer la batte à quelques dizaines de centimètres de mon visage... On avait pourtant dit qu'on ne touchait pas à la tête ! Bon, au moins, elle avait eu la bienséance de s'excuser d'avance pour ce qu'elle allait faire. Et d'ailleurs, moi-même, si j'avais combattu sérieusement, j'avais eu là une parfaite occasion de la griller sur-le-champ, ou du moins lui faire très mal, en déchargeant ma magie à bout portant de ma main libre. Mais je décidai plutôt de faire languir la récréation en ne faisant rien.

À force de vouloir m'amuser, j'avais été négligent... Je n'avais pas remarqué que chaque utilisation de sa magie affaiblissait toujours un peu plus Léo, à tel point que ce dernier avait commencé par perdre connaissance en plein combat. Il n'était pas sérieux ! Il fallait savoir se ménager pour tenir sur la longueur ! La demoiselle, dont je ne connaissais d'ailleurs pas le nom, fut plus prompt que moi pour profiter de la situation pour attraper Léo et à nouveau s'en servir comme otage. À vrai dire, j'avais très bien pu la prendre de vitesse, mais une nouvelle fois, je ne l'avais pas fait, dans la seule optique de voir ce qu'elle ferait et ainsi la pousser dans ses retranchements. Pourquoi s'enticher à le prendre en otage ? N'y avait-il vraiment aucun d'autres moyens de m'atteindre ? Et comme si ce n'était pas assez, elle m'avait menacé de lui briser les jambes, voire même le crâne, si je tentais quoi que ce soit. Elle me sous-estimait, vraiment... Ne lui avais-je pas déjà montré que je pouvais clairement être plus rapide qu'elle ? Mais pour autant, je n'utilisais ma célérité, et je me contentais bêtement de dresser mon index dans sa direction, tout en baillant, de la manière la plus anodine qui soit. Je ne bougeais pas et je n'attaquais pas, elle ne pouvait rien faire ! Du moins, je m'étais arrangé pour qu'elle ne se doute rien, et il était même fort probable que cela n'ait pas marché. Mais une nouvelle fois, elle ne pouvait pas être plus rapide que moi, ou même de ma magie. Par conséquent, de mon index étaient successivement partis deux éclairs. Ceux-ci n'étaient pas assez puissants pour mettre quelqu'un au tapis, ou provoquer une quelconque blessure, mais il y avait tout de même de quoi remettre quelqu'un debout, ou du moins lui faire rouvrir les yeux. Le second éclair s'était directement dirigé vers sa batte en fer, elle avait fait l'erreur d'utiliser une arme conductrice devant moi, mon objectif était donc clair : électrifier la batte, de manière à l'obliger à la lâcher. Ainsi, le premier était là pour relancer un peu Léo, assez de quoi au moins lui faire reprendre conscience, alors que la seconde avait pour but d'obliger la jeune femme à abandonner son arme.

Mais ces tentatives avaient aussi un troisième et dernier but : détourner son attention. Ainsi, même si cela ne marchait pas, j'aurais tout de même la marge nécessaire pour me déplacer à la vitesse de la foudre dans son dos, ce que je fis sans me faire prier. La foudre claqua une première fois, et je me retrouvai derrière elle. Mon bras se dressa ensuite pour que ma main se retrouve grande ouverte à quelque millimètre de sa tête. Je voulais qu'elle sache que ma main était dirigée vers son crâne, je voulais qu'elle sache qu'elle marchait sur un fil. Qui était-elle pour menacer l'un de mes compagnons de guilde devant moi ? Croyait-elle vraiment qu'elle avait la situation en main ? Si tel était le cas, c'était selon mon bon vouloir. Ici, j'étais le seul à tout contrôler, elle n'était rien, elle n'avait aucune influence sur moi, et elle ne pouvait certainement pas se permettre de me lancer des ultimatums. Je lui réservai ainsi le même traitement qu'elle avait voulu donner à Léo. Si elle bougeait, la foudre allait presque littéralement s'abattre sur elle, et si elle tentait quoi que ce soit sur Léo, son sort serait le même. Moi aussi, je ne voulais pas abîmer son joli petit minois, mais je n'hésiterai pas à frapper pour défendre ma guilde et mes compagnons, galanterie ou pas. J'étais alors venu lui susurrer à l'oreille

 « Tu crois vraiment contrôler la situation ? Moi aussi, je ne voulais pas abîmer son joli petit minois, mais je n'hésiterai pas à frapper pour défendre ma guilde et mes compagnons, galanterie ou pas. Tu sauras alors ce que c'est de se faire frapper par la foudre. Je te laisse le choix, si tu bouges, tu auras mal. Si tu tentes quoi que ce soit sur moi ou lui, tu auras mal. Ta seule option est de le libérer. » Je m'adressai alors à Léo, et non plus exclusivement à cette demoiselle.  « Quant à toi Léo, deux conseils. Tout d'abord, apprends à te ménager pour tenir un combat sur la durée. Et surtout, attaque dans l'intention de faire véritablement faire mal, de faire mordre la poussière à ton adversaire, tu n'en seras que plus efficace.





_________________






L’Étincelle ne fait qu'apparaitre, tandis que la légende, elle, ne fait que naître...



Merci à Anna pour cette merveilleuse sign *-*
Léo Spark
Mage de Blue PegasusMage de Blue Pegasus

avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 05/03/2016
Âge : 18
Magie / Malédiction / CS : magie de feu

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.425
Statut: Mage de Rang D
Renommée : Inconnu(e)
MessageSujet: Re: Virée, baston et frissons ! [Harley et Léo]   Mar 26 Avr - 17:50
Je venais de m'évanouir dans les bras de la jolie jeune fille. Mais une chose était sûre : ça devait barder en dehors de mon esprit. En effet, j'étais coincé dedans, je ne savais donc pas comment se déroulait la scène sur les plateaux. Rien à faire, je n'arrive pas à en sortir. Etait-cela être dans le coma ou du moins évanoui ? Sûrement. Ce combat était décidément plein d'enseignement pour ma personne. J'avais appris à combattre un adversaire plus fort que moi et à surpasser mes limites. Bon après je n'étais pas totalement responsable, je devais à tout prix sauver ma peau tout en attaquant mon adversaire. Les explosions qu'avait subies sur mon corps m'avaient quelque peu amoché et m'avait apporté le coup de grâce. Repenser à cela ne changea pas ma situation : j'étais quand même enfermé seul, dans une sorte d'infini en attendant la suite des événements. Pendant cette courte période, je revis le combat défilé en boucle dans mon esprit. Je vis tout d'abord quand la jolie femme me prit la première fois en otage, sa menace me concernant et la réaction de Roy. En revoyant cela, j'étais encore plus ému que sur le moment même. Roy avait dit qu'il me protégerait et qu'elle le regretterait si elle touchait à un membre de sa guilde. J’espérais que mon esprit n'avait pas modifié cette scène... Puis je me revis lancer mon attaque avec ma boule de feu pour m’échapper. Mon flash-back s'acheva sur les explosions que j'avais subies. Mon flash-back s'acheva sur les explosions que j'avais subies. Quelle désagréable sensation...
Ce n'est pas que cette situation m’embêtait un peu, mais je devais tout de même me bouger les fesses si je tenais un peu à la vie. À cet instant, je vis une lumière dans ce monde obscur. Au début, je la trouvais douce et chaleureuse puis elle devient... Foudroyante. Je me réveillai en sursaut. Je ne compris pas tout de suite la scène : j'étais soutenu par la jeune fille qui faisait une grimace. Tout se passa tellement vite. La seconde d'après je vis Roy qui était dans le dos de la jeune fille. J'étais sous le choc. Je venais de sortir d'un coma et tout se déroulait à une vitesse impressionnante. Enfin plus précisément à la vitesse de la foudre. Puis il commença à parler :

Roy : « Tu crois vraiment contrôler la situation ? Moi aussi, je ne voulais pas abîmer son joli petit minois, mais je n'hésiterai pas à frapper pour défendre ma guilde et mes compagnons, galanterie ou pas. Tu sauras alors ce que c'est de se faire frapper par la foudre. Je te laisse le choix, si tu bouges, tu auras mal. Si tu tentes quoi que ce soit sur moi ou lui, tu auras mal. Ta seule option est de le libérer.  Quant à toi Léo, deux conseils. Tout d'abord, apprends à te ménager pour tenir un combat sur la durée. Et surtout, attaque dans l'intention de faire véritablement faire mal, de faire mordre la poussière à ton adversaire, tu n'en seras que plus efficace. 

Léo: D'accord Roy. je te promets que la prochaine fois j'essayerais d'abîmer un peu plus le visage de ma prochaine victime si c'est un homme. Mais face à une femme je viserais juste le corps et je te la présenterais par la suite.

Alors comme ça l'un des plus forts de mage de la guilde pris le temps de me conseiller. J'étais aux anges comme jamais. Certes, il m'avait fait des remarques qui montraient que j'avais beaucoup de progrès à faire ; J'étais aux anges comme jamais. Ma journée était refaite. Bon, je dus quand même admettre qu'il avait raison pour mes attaques. J'avais peur de blesser mon adversaire... Ma nature avait repris le dessus. Heureusement qu'il avait été là. Il ne restait plus qu'à savoir ce que la jeune fille allait répondre à Roy. Ce genre de tension m'excitait au plus haut point. Tellement de questions se bousculaient dans mon esprit : comment allait évoluer la situation ? Roy allait-il enfin être sérieux ?

Spoiler:
 
Harley Walker
Mage SolitaireMage Solitaire

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 09/02/2016
Âge : 16
Guilde : Mage indépendante
Magie / Malédiction / CS : Fairy Magic/Magie des Fées

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.800
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Virée, baston et frissons ! [Harley et Léo]   Mer 27 Avr - 22:12


Tout allait se passer tellement rapidement. Bon, le cheval ailé semblait vraiment sérieux. Il n'appréciait plus les petits ultimatums que la folle lui faisait, dommage, il n'était vraiment pas drôle. Et dire qu'elle s'imaginait dans ses bras en train de rigoler, bien sûr c'est une blague. Si elle se trouve dans ses bras se sera seulement pour le tuer. Bien qu'il soit beau et terriblement craquant, Harley ne se voit dans les bras de personne d'autre qu'une de ses victimes. L'homme pointa Harley du doigt et lança rapidement deux petits éclairs, l'un passa à travers l'épaule de la demoiselle et l'autre sur sa batte. Elle la lâcha en poussant un petit cri. En relevant la tête elle ne voyait plus son ennemi, un bruit de foudre résonna et une paume frôla le crâne d'Harley qui n'osait pas bouger. Sans le voir, elle se l'imaginait très bien, la main ouverte proche de son crâne et avec toujours son magnifique visage.

L'homme de foudre: Tu crois vraiment contrôler la situation ? Moi aussi, je ne voulais pas abîmer ton joli petit minois, mais je n'hésiterai pas à frapper pour défendre ma guilde et mes compagnons, galanterie ou pas. Tu sauras alors ce que c'est de se faire frapper par la foudre. Je te laisse le choix, si tu bouges, tu auras mal. Si tu tentes quoi que ce soit sur moi ou lui, tu auras mal. Ta seule option est de le libérer.


La demoiselle lâcha son emprise sur Léo et afficha un petit sourire, une mèche rose lui tombait devant les yeux. Cet homme avait un véritable caractère puissant et fort, elle adorait ça et rien ne la retenait, à part sa puissante magie. Une fois qu'il eut totalement fini de parler elle se tourna d'un coup en lui prenant le poignet et en approchant rapidement sa tête de celle de l'homme pour lui déposer un baiser sur la joue. Elle lui murmura quelque chose à l'oreille en souriant.

Harley Walker: Harley, mon prénom et mon nom si tu veux, Harley Walker! Ne crois pas que tu m'attires, loin de là! C'est juste que ton visage ne mérite pas d'être frappé, juste d'être embrassé!


Alors là, c'était bien une première. Harley qui n'osait pas frapper quelqu'un, peut-être se rendait-elle compte que la puissance de l'homme est bien trop haute pour elle? Elle finit par le lâcher et recula un peu en souriant à l'homme chat qui venait de complètement se réveiller de son petit coma. La demoiselle mit ses deux mains sur l'arrière de son crâne, faisant bomber son torse. Sa poitrine était bien en avant, elle affichait un léger sourire.

Harley Walker: Je ne fais clairement pas le poids contre toi, homme dont je ne connais pas le nom. C'est embêtant ...


Harley regarda au sol, sa batte était encore entourée de petits arcs électriques elle ne pouvait pas encore la ramasser. Elle s'était mise à côté de Léo en continuant de sourire, qu'est-ce qui pouvait la faire rire?

Roy Shinku Hibana
Modo / Lighting FalconModo / Lighting Falcon

avatar

Messages : 500
Date d'inscription : 19/05/2012
Âge : 19
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô / Magie de la Foudre

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.485
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Virée, baston et frissons ! [Harley et Léo]   Dim 1 Mai - 12:16







M'amuser était une chose, mais le faire en mettant la vie d'un de mes camarades de guilde en était une autre. Alors que je ne cherchais qu'à me distraire, il ne fallait pas oublier que Léo, lui, était pris en otage. Certes, j'avais la situation totalement en main : si cette étrange femme pouvait faire ses frasques, ce n'était parce que je le lui permettais bien. Si par deux fois, elle avait pu prendre Léo en otage, ce n'était seulement parce que j'avais décidé de faire languir la situation, et de ne pas jouer cartes sur table pour alors y aller franchement et plein pot. Peut-être était-il alors temps d'arrêter de chercher à jouer et de devenir un peu plus sérieux. Après tout cette femme était dangereuse, et tous dangers méritaient d'être arrêtés. Même s'il était vrai que je n'avais pas cette prétention de pouvoir appliquer la loi tel un agent du Conseil, je pouvais malgré tout la mettre hors d'état de nuire, l'empêcher de menacer plus de personnes et la livrer aux autorités compétentes. Il s'agissait certainement du mieux à faire. D'autant plus que maintenant, la situation n'était plus du tout même qu'au départ... Plus qu'une menace envers Léo et moi, c'était à Blue Pegasus qu'elle portait affront. Et si j'arborais fièrement ce symbole de guilde au creux de ma main, ce n'était clairement pour laisser passer ce genre d'insultes. La foudre allait frapper, et elle allait certainement très bien raisonner au travers des Plateaux Verdoyants.

Ma tentative en deux temps avait pleinement réussi. Alors que le nouveau s'était réveillé en sursaut après le choc électrique, la folle avait lâché sa massive batte en métal en libérant au même moment un petit cri, avant que je ne me déplace littéralement à la vitesse de l'éclair dans son dos. Ma main touchait presque ses cheveux et mon visage était clairement menaçant, bien qu'elle ne pût tout de suite la voir. Mes menaces à moi n'étaient pas tombées dans l'oreille d'une sourde et eurent tout de suite leur effet. Ainsi dans un premier temps, elle libéra Léo, avant de se retourner rapidement. Je ne fis rien et respectai mes engagements à son égard : elle avait libéré l'adolescent, et j'avais ainsi annulé ma magie. C'est comme cela qu'elle put écarté mon poignet avant de venir déposer un baiser sur ma joue... Du gâchis, c'était vraiment et définitivement un gros gâchis que d'avoir cette demoiselle en adversaire. Après tout, j'avais tout de même encore une certaine éthique pour ne pas séduire une femme qui avait menacé la vie de l'un de mes camarades de guilde. Néanmoins, j'eus enfin un nom à poser sur ce joli visage. Elle se nommait Harley Walker. Et d'ailleurs, elle ne m'attirait pas non plus, juste un principe de draguer un peu toutes les belles filles qui se présentaient à moi, pour peu bien sûr qu'elles soient majeures, car je ne jouais pas encore dans l'autre catégorie d'âge. Et quoi qu'elle dise, bien que ce compliment m'allât droit au cœur, ce n'était pas qu'elle voulait pas me frapper le visage, mais tout simplement qu'elle ne le pouvait pas !

« Venant d'une si charmante jeune femme, ce compliment me touche sincèrement... Mais réussirais-tu seulement à le frapper, ce visage ? Et puis, pourquoi a-t-il fallu que nous soyons adversaire, nous aurions tellement bien pu nous entendre... »

Cette phrase voulait à la fois tout et rien dire, et Léo vint tout de suite après répondre à mes quelques conseils. Et bien que son commentaire me fasse grandement plaisir, je doutais qu'une demoiselle blessée en combat puisse être ensuite envoyée vers moi. Certes, je pouvais la faire se sentir mieux, et cela par bien des moyens, mais tout de même, je préférais qu'elle soit en pleine forme ! Harley rajouta encore quelques mots suite à cela. Apparemment, elle s'était enfin rendu compte qu'elle ne faisait pas le poids contre moi, et moi, je me rendis compte que je ne m'étais toujours pas présenté... Quel malpoli je pouvais faire. Mais avant de décliner mon identité, j'avais pris le soin de me rapprocher d'un ou deux pas en posant la main sur mon épée. Qui savait bien ce qu'elle pouvait faire ? Alba, elle-même, qui était jusque-là restée en retrait voyant que j'avais toute la situation en main, avant décider de s'avancer un peu plus pour se mettre non loin de Harley, derrière elle. Je craignais qu'elle ne recommence une nouvelle fois ses menaces stupides.

« Mon identité ? Roy Shinku Hibana, mage de Blue Pegasus.




_________________






L’Étincelle ne fait qu'apparaitre, tandis que la légende, elle, ne fait que naître...



Merci à Anna pour cette merveilleuse sign *-*
Léo Spark
Mage de Blue PegasusMage de Blue Pegasus

avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 05/03/2016
Âge : 18
Magie / Malédiction / CS : magie de feu

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.425
Statut: Mage de Rang D
Renommée : Inconnu(e)
MessageSujet: Re: Virée, baston et frissons ! [Harley et Léo]   Sam 14 Mai - 12:57
La jeune fille venait de me libérer. Enfin un poids en moins qui pesait sur moi. L'espoir de m'en sortir vivant était donc encore présent. Du moins, je l'espérais. Cette jeune demoiselle aurait au moins pu me lâcher de manière plus délicate au vu de sa situation! À croire que j'étais un sac à patates qu'on jetait par terre. Il ne me fallait rien de plus pour faire resurgir la douleur de toutes mes blessures. Ce n'était vraiment pas mon jour... Il y avait au moins un côté positif dans cette histoire : j'avais pu m'entraîner de manière assez intensive me forçant à mettre en application toutes mes capacités. J'étais trop occupé à penser à mes petits problèmes pour entendre ce que Roy racontait à la demoiselle. Leurs voix résonnaient comme un bruit de fond dans mon esprit. Au moment où mon esprit revint parmi le monde des vivants, je vis alors une scène plutôt déconcertante : la jeune fille était en train de poser un bisou sur la joue de Roy, puis elle lui chuchota quelque chose à oreille. J'étais quelque peu déconcerté et jaloux de Roy. Alors c'était cela le charme ravageur d'un mage de Blue Pegasus. J'avais encore tellement à apprendre. J'étais réellement sous l'admiration de ce mage de foudre. Il y avait plusieurs raisons. J'étais jeune et quelque peu immature. Je le savais. J'avais tendance à m'enflammer aux cours de mes combats sans trop faire attention ou garder la tête froide.J'étais aussi un trouillard. Cependant, Roy au cours de son combat avait totalement agi à l'inverse de moi : il avait réussi à garder son calme malgré la situation délicate, avait réussi à garder confiance en lui et ses capacités ; mais il avait avant tout fait preuve d'un courage exceptionnel, je trouvais. En plus, je savais que je devais trouver un mage que je voulais absolument surpasser pour devenir plus fort. Voilà pourquoi je me mis à l'admirer à partir de ce moment. Roy pris alors la parole lorsque ces pensées me traversaient l'esprit :

Roy : Mon identité ? Roy Shinku Hibana, mage de Blue Pegasus.


Après ces propos, j’étais encore plus admiratif de ce mage. Je voulais absolument le surpasser aussi bien dans le domaine de la drague que dans celui de la magie. Je le devais.
Après ce présentation élégante de Roy, je me demandai alors si le combat était fini ou s'il allait continuer. Je ne savais. La seule façon dont j'aurais peut-être pu le savoir aurait été d'entendre ce que la jeune fille avait murmuré. Mais certaines choses devaient rester des secrets. Malgré ces interrogations, j'agis quand même de manière quelque peu dangereuse et immature. Je m'approchai de la jeune femme, je pris sa main et la mis sur ma tête. Je n'avais rien trouvé de mieux pour briser la glace entre nus deux après le combat. J’espérais qu'elle allait me crasser comme elle l'avait déjà fait.

Spoiler:
 
Harley Walker
Mage SolitaireMage Solitaire

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 09/02/2016
Âge : 16
Guilde : Mage indépendante
Magie / Malédiction / CS : Fairy Magic/Magie des Fées

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.800
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Virée, baston et frissons ! [Harley et Léo]   Dim 15 Mai - 0:41


L'homme dit, d'une voix séduisante qu'il regrettait presque d'avoir comme ennemie une femme comme Harley, ce compliment la touchait. Il demanda aussi si la folle serait capable de frapper ce magnifique visage qui était le sien, vu la différence de puissance se serait vraiment compliqué, ça elle l'avait bien compris. Il se présenta juste après le petit baiser de la folle, c'était donc Roy, un mage de Blue Pegasus.

Harley Walker: J'ai très bien compris que tu avais une puissance bien trop grande pour moi. Je ne veux pas risquer ma vie face à un mage que je viens juste de rencontrer et qui m'a juste gêné pendant que j'essayais de dormir. J'ai d'autres chats à fouetter.


Dit-elle en souriant à Léo, avec cette phrase le pauvre devait se sentir visé. D'ailleurs, en parlant de lui, il lui prit la main pour la poser sur sa tête, il espérait avoir des caresses. Ce jeune garçon était vraiment atypique, il avait le comportement d'un véritable félin, ça faisait sourire Harley qui lui gratouilla rapidement la tête avant de retirer sa main.

Harley Walker: Léo, t'es faible! Entraîne toi, je veux te revoir un jour pour faire un vrai combat sans l'autre tête blonde pour te protéger d'accord? Tu sais c'est quoi la meilleure manière de vouloir s'améliorer pour vaincre quelqu'un? De la haïr!


La demoiselle lui donna un coup de poing en souriant, avant que Roy ne puisse agir elle se tourna vers lui et tendit sa main droite en le pointant de l'index.

Harley Walker: Ne fait rien! Si j'ai fait ça c'est pour le provoquer! Qu'il puisse me haïr pour devenir encore plus fort pour vouloir et pouvoir me vaincre.


Harley afficha un large sourire à Léo en s'adossant à un arbre, tout en gardant un oeil sur Roy, elle ne souhaitait pas rester ici éternellement.

Harley Walker: Bon, je compte pas rester ici très longtemps. Roy, c'est quoi ton animal?


Il fallait bien lancer un sujet pour calmer un peu les choses, la jeune femme avait pris sur elle pour éviter de frapper violemment Roy ou de démonter la mâchoire de Léo en lui donnant un petit coup de poing. La seule chose dont elle n'avait aucune information ici était le familier du mage de foudre, après cela elle compterait s'en aller vers un endroit plus calme et plus "vide" de personne.



Spoiler:
 
Roy Shinku Hibana
Modo / Lighting FalconModo / Lighting Falcon

avatar

Messages : 500
Date d'inscription : 19/05/2012
Âge : 19
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô / Magie de la Foudre

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.485
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Virée, baston et frissons ! [Harley et Léo]   Jeu 19 Mai - 14:43





Les présentations étaient faites. Maintenant, j'avais toutes les cartes en main si je voulais la traîner devant les autorités des royaumes de Fiore pour leur remettre une nouvelle folle à mettre entre quatre murs. J'avais sa tête, et son nom, et il n'y avait rien besoin de plus. Encore une fois, j'étais le seul à avoir tout le contrôle de la situation, et je pouvais très bien l'assommer, la ligoter et la ramener dans la Caserne la plus proche, ou simplement la laisser partir, voire même l'assommer et l'abandonner ici. M'amadouer n'était pas la meilleure solution pour elle à faire et rien ne pouvait m'arrêter quand l'honneur ou les membres de la guilde étaient entachés. Qu'il s'agisse d'une femme bien roulée ou pas, je n'en avais que faire dans une situation telle que celle-ci... Mais je n'avais rien fait. Dans mon immense bonté, j'étais resté clément et miséricordieux... Du moins, pour l'instant, qui savait ce qui pouvait se passer par la suite. Je pouvais très bien retourner ma veste à tout moment.

Harley avait d'ailleurs très bien compris la situation après que je me sois présenté. J'étais trop fort pour elle, et je pouvais clairement faire tenir sa vie sur un fil, comme elle l'avait elle-même dit. Ses paroles restèrent tout de même très paradoxales, dans la mesure où elle m'avait justement dit ne pas vouloir se battre contre un mage à peine rencontré et qui n'avait fait que la réveiller... N'était-ce pas justement ce qu'elle avait fait ? Elle était venue me chercher des poux exactement pour cela, même si par chance, je n'avais pas voulu être violent d'une quelconque manière que ce soit. Mais quoi qu'il en fût, rien ne changeait, elle avait pris une sage décision en se calmant. D'ailleurs, Léo était intervenu de manière étrange... Encore à terre, il s'était approché de Harley pour s'emparer de sa main et la poser sur sa tête. Ce môme était étrange, très étrange... Que comptait-il faire comme cela ? En plus d'avoir une tenue proche d'un adolescent aux tendances sadomasochistes, il se comportait véritablement comme un chat... Désespérant. Harley, après avoir gratté rapidement sa tête, ne s'était pas longtemps laissé prendre au jeu.

À l'inverse même, elle recommença à chercher des poux au jeune garçon... Tout d'abord en l'insultant et en le traitant de faible. Elle voulait se battre contre lui sans ma personne pour venir le protéger. En soit, il s'agissait d'une intention tout à fait normale. Après tout, même si j'étais très protecteur envers mes confrères et ma guilde, j'étais tout de même un fervent défenseur du développement personnel sans se faire materner par quiconque. Néanmoins, ici, elle l'avait carrément incité à la haïr pour réussir à devenir plus fort. Et alliant même le geste à la parole, elle lui mit un coup-de-poing avant de se retourner vers moi pour m'empêcher d'agir, bien que je comptais pas le faire. C'était apparemment pour le provoquer et provoquer une haine... Je ne pus retenir un rire sarcastique à l'égard de la jeune femme. Je ne saurais dire si la méthode utilisée était drôle, ou plutôt pathétique. Tout d'abord parce que la haine n'était jamais la clé pour devenir plus fort. Un combat, quel qu'il soit, devait se faire sans les passions de l'homme, car ceux-ci pouvaient le corrompre, et le mener à sa perte. Combattre en se laissant emporter par ses émotions n'étaient jamais une bonne idée. Mais ça, c'était à Léo de l'apprendre par ses propres moyens, c'est pour cela que je n'avais rien dit après le rire. De plus, si elle voulait nourrir une haine à son égard, un simple coup de poing n'était probablement suffisant... Peut-être aurait-il plus fallu l'humilier pour ensuite le laisser pour mort, toutefois avec des chances de s'en sortir pour faire naître une flamme de vengeance... Je m'emportai. Mais malgré tout, il fallait bien dire qu'avec moi dans les parages, elle n'était nullement en capacité de faire tout cela. Que Léo devienne plus fort pour la surpasser, voire même l'écraser, cela pouvait facilement s'arranger, et je pouvais même lui donner un coup de pouce... Mais pour qu'il commence à la haïr avec un simple coup de poing, il devrait avoir les nerfs sacrément fragiles.

« Tant qu'à faire, frappe plus fort. Avec un coup-de-poing, je ne pense pas que tu iras loin. »

Changeant alors de comportement du tout au tout, elle était allée s'adosser contre un arbre trainant par là, avant de me questionner quant à la nature de mon familier. Cela ne se voyait-il pas ? Une créature si magnifique et avec tant de prestance ne pouvait qu'être une seule chose. Un rapace au plumage ardent et laissant derrière lui une traînée tel un arc-en-ciel n'avait d'autres possibilités que d'être un Phoenix, cette créature mythique qui pouvait renaître de ses propres cendres, devenant alors immortelle. Ça avait de la gueule, hein ?

« Ceci, mademoiselle, n'est pas qu'un simple animal. Il s'agit d'Alba, un phœnix de la forêt de Lémuria ! »
Avais-je alors fièrement lancé, en m'approchant de ma monture en lui caressant le cou, alors qu'elle-même avait adopté une posture fière pour montrer qu'elle n'était pas n'importe qui





_________________






L’Étincelle ne fait qu'apparaitre, tandis que la légende, elle, ne fait que naître...



Merci à Anna pour cette merveilleuse sign *-*
Léo Spark
Mage de Blue PegasusMage de Blue Pegasus

avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 05/03/2016
Âge : 18
Magie / Malédiction / CS : magie de feu

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.425
Statut: Mage de Rang D
Renommée : Inconnu(e)
MessageSujet: Re: Virée, baston et frissons ! [Harley et Léo]   Dim 22 Mai - 16:40
En réponse à mon acte, la jeune femme me caressa rapidement la tête. Tout mon corps frémit sous les caresses. Je commençais à croire que j'étais entrain de perdre mon côté humain. La jeune femme ne fit cela que pendant quelque instant, mais ce geste dura une éternité pour moi. Quelques secondes après, elle arrêta de me grattouiller et m'adressa la parole :

Harley : Léo, t'es faible! Entraîne toi, je veux te revoir un jour pour faire un vrai combat sans l'autre tête blonde pour te protéger d'accord ? Tu sais, c'est quoi la meilleure manière de vouloir s'améliorer pour vaincre quelqu'un ? De la haïr !

Si c'était pour me tenir de tels propos autant continué de me gratter ! Comme si je ne m'étais pas déjà rendu compte que j’étais sûrement l'un des mages le plus faible de la guilde. En plus, il fallait que cette peste m'enfonce. Mais je devais reconnaître qu'elle n'avait pas tort... Je devais devenir plus fort si je voulais pouvoir me sortir de situations toutes aussi délicates à l'avenir sans l'aide de Roy ou de qui que se soit... Oui, je n'avais qu'une solution devenir plus fort si je voulais pouvoir la battre. Cependant, je ne savais pas si ce qu 'elle avait dit était véridique. La haine, un moyen de progresser ? Peut-être n'avait-elle pas tord. En tout cas, une chose était sur cette fille-là, je ne pouvais la haïr. C'est vrai, elle avait un bon fond quand même. Je suis sûr que si elle avait voulu me tuer, elle aurait pus le faire au cour de notre combat. Enfin bref, peut importer ce que je pensais, je ne pouvais pas la considérer comme une ennemie. Je la voyais plutôt comme une rivale, une rivale que je devais à tout prix surpasser pour devenir l'un des mages les plus forts de Fiore.
D'un seul coup, sans que je comprenne pourquoi je reçus un coup-de-poing. Enfin, je ne savais pas si on pouvait qualifier ce geste de coup. Je le pris plutôt pour un acte amical. Ce qui confirma ma pensée que cette jeune fille n'avait pas un mauvais fond. J'allais lu répondre, mais je n’eus pas le temps. Roy réagit avant en lui indiquant qu'il ne s’agissait pas vraiment d'un coup-de-poing et que je ne risquais pas de la haïr pour si peu. Depuis que je m'étais réveillé de mon ''coma'' je n'étais plus qu’un simple spectateur de ce qui se passait devant. Après tout, c'était normal, j'étais le plus faible et le plus mal au point aussi.
Juste après les propos de Roy, la jeune fille partit s'adosser contre l'arbre et questionna Roy concernant son animal. Il était vrai qu'il m'intéressait moi aussi. Je n'avais jamais vu un animal ressemblant à cela durant moi voyage dans Fiore. J'étais comme fasciné par cet animal qui avait un aspect mystique. Je voulais le caresser. Je m'adressai alors à Roy :

Léo : il serait possible que tu nous laisses caresser ton phœnix ?

J’espérai qu'il dise oui. Comme tous les chats, j'étais attiré par les volatiles. Mais celui-là, je ne comptais ni, le manger ni, jouer avec en lui faisant peur. Si je tentais quoi que soit de louche, il y avait de fortes chances que je finisse soit foudroyé par Roy soit carbonisé par Alba.


Dernière édition par Léo Spark le Dim 11 Sep - 12:43, édité 1 fois
Roy Shinku Hibana
Modo / Lighting FalconModo / Lighting Falcon

avatar

Messages : 500
Date d'inscription : 19/05/2012
Âge : 19
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô / Magie de la Foudre

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.485
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Virée, baston et frissons ! [Harley et Léo]   Jeu 8 Sep - 13:31





En parlant de mon Alba, l'on put discerner dans mes yeux une étincelle de fierté. Il ne s'agissait pas d'une fierté enfantine, ou de guerrier, voire même de l'orgueil pur et simple... Mais plutôt la fierté d'avoir pu devenir ami avec un animal aussi rare et prestigieux. Il fallait tout de même dire que cela pouvait presque relever d'un fait d'armes : je n'avais pas démérité cette amitié. Ce fut après un intense combat que je pus la raisonner, et la faire comprendre que je n'étais pas là pour heurter sa progéniture. En réalité, mes intentions n'avaient été nullement hostiles, mon seul souhait étant de rencontrer une si belle créature, si ce n'était l'apprivoiser, chose que je réussis finalement à faire. J'avais le droit d'avoir cette lueur fièrté dans le regard, elle était légitime. Mais à vrai dire, cette fierté n'était rien en comparaison de celle du phœnix. Pour sa part, lorsque j'avais fait les présentations, elle s'était dressée, pour montrer sa magnificence, tout en ouvrant grand les ailes. Elle était clairement la plus belle, et elle voulait le faire voir aux autres. Après tout, n'était-elle pas l'une de ces créatures qui avaient régné sur la forêt de Lémuria par sa beauté ? Elle était parfaite, du moins était-ce ce qu'elle pensait, et n'hésitait pas une seule seconde à partager sa façon de voir les choses.

Quelle ne fut pas sa réaction lorsque Léo demanda à pouvoir la caresser... Elle me regarda tout d'abord, avant de fixer tour à tour les deux jeunes gens. Je n'étais pas contre ce qu'ils caressent cette merveille de la nature, mais, à vrai dire, le dernier mot ne me revenait pas. Alba était assez grande pour prendre ses décisions elle-même, et le faisait d'ailleurs souvent comprendre. Ses réactions le montraient assez clairement... Elle pouvait simplement tendre la tête pour qu'on la caresse, comme elle pouvait crier, voire carrément lâcher quelques flammes pour montrer son désaccord... En somme, elle pouvait avoir un caractère très versatile, tout dépendait du moment. Mais malgré tout, je doutais qu'elle puisse cramer Léo ici et maintenant, dans la mesure où elle avait bien compris qu'il était quelqu'un de la guilde, donc un ami en devenir... Pour le cas de l'autre demoiselle, la donne était toute autre. Nous ne la connaissions pas, et elle nous avait attaqué, sans qu'Alba ne puisse être mêlée. Comment allait-elle réagir ? J'avais déjà ma petite idée à ce sujet. Et justement ! Elle s'était tournée vers Léo, comme pour lui donner son consentement : il était autorisé à venir toucher son pelage sacré. Quant au cas de Harley... Son cri menaçant lui avait interdit de s'approcher d'elle. À tel point qu'elle aurait pu traduire cela comme une façon de lui dire de s'en aller maintenant si elle avait prévu de le faire... Après tout, elle nous avait attaqués ! Elle ne pouvait s'en prendre qu'à elle-même si Alba ne lui faisait pas cet honeur.

« Je crois qu'Alba a décidé elle-même... Léo, tu peux effectivement la caresser, mais pas Harley, enfin, à tes risques et périls... »

L'échange entre eux, bien qu'il ne fût pas long, passa. Puis, vint le moment de tirer sa révérence... Harley était déjà partie, sans demander son reste, depuis déjà quelques minutes. Probablement avait-elle compris qu'elle n'était pas nécessairement la bienvenue parmi nous. Nous nous étions retrouvés à deux, en plus d'Alba... Mais la question qui me venait à l'esprit... Comment allait faire Léo ? Ces plateaux n'étaient clairement pas connus pour leur hospitalité, et pour avoir participé à une compétition en ces lieux, je savais de quoi je parlais ! Je ne pouvais certes pas lui proposer de revenir à la guilde avec moi, étant donné que je n'étais pas prêt d'y retourner, mais simplement faire un bout de chemin jusqu'à la fin des Plateaux Verdoyants pouvait être une bonne idée. Cela pouvait prendre un certain temps à pied, mais Alba et moi étions capables de voler, ce qui changeait tout de suite la donne. Alba pouvait transporter Léo, si cela ne la gênait pas, et que lui-même le souhaitait. S'il souhaitait continuer sa route seul, tel serait son choix.

« Je vais devoir moi aussi continuer ma route... À moins que tu ne veuilles faire la route avec moi, au moins jusqu'à la sortie des Plateaux ? Ces lieux ne sont pas réputés pour être très sûrs... En volant, cela devrait être relativement rapide, du moins si Alba accepte de transporter quelqu'un d'autre que moi ? »

Attendant une réponse, Alba s'était déjà apprêtée à lui faire une place sur son dos. Quant à moi, j'avais déjà commencé à faire claquer la foudre autour de moi pour m'entourer d'une robe électrique qui me permit de m'élever à quelques mètres du sol. Quelle que soit sa réponse, je n'allais pas rester ici indéfiniment. S'il était d'accord pour casser la monotonie d'un voyage seul, tant mieux, s'il préférait pour une quelconque raison continuer seul, alors il ne me restait plus qu'à lui faire part de mes salutations les plus distinguées avant de m'en aller. Une chose était au moins sûre : nous nous reverrions, et pas qu'une fois. Il était vrai que je n'étais pas très souvent à la guilde, mais il y avait des visages que je ne pouvais oublier.




_________________






L’Étincelle ne fait qu'apparaitre, tandis que la légende, elle, ne fait que naître...



Merci à Anna pour cette merveilleuse sign *-*
Léo Spark
Mage de Blue PegasusMage de Blue Pegasus

avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 05/03/2016
Âge : 18
Magie / Malédiction / CS : magie de feu

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.425
Statut: Mage de Rang D
Renommée : Inconnu(e)
MessageSujet: Re: Virée, baston et frissons ! [Harley et Léo]   Dim 11 Sep - 16:43
Le lapse de temps en attendant la réponse de Roy me semblait interminable. J'allais pouvoir, avec un peu de chance, toucher les plumes d'une créature légendaire. Certaines personnes passaient toute leur vie à les chasser pour en rencontrer une ; et moi, un membre de ma guilde en posséder un. J'étais vraiment content. Même en étant passé si près de la mort, cette journée n'avait pas été si mal que ça. Et puis, il fallait que je m'habitue à vivre dans le danger comme j'étais un mage. Je jetai un coup d'œil à Alba. Son comportement était assez impressionnant : elle reflétait une certaine noblesse dans ces actes. J'eus alors l'impression qu'elle me regarda. C'était comme une invitation à venir la caresser, à la toucher. J'aurais bien suivi mon impression, mais je ne voulais pas énerver Roy s'il n'était pas d'accord. Je préférai donc attendre une réponse de sa part. La seconde d'après, le compagnon de Roy poussa un cri. C'était terrifiant. Je ne savais pas si elle s'adressa à moi ou à Harley. En tout cas, une chose était sûre, au vu de son cri, je ne voulais pas me la mettre à dos. C'était une histoire à finir en cendre. Mais à l'inverse de cette dernière, je ne pourrais pas renaître.

Roy : je crois qu'Alba a décidé elle-même... Léo, tu peux effectivement la caresser, mais pas Harley, enfin, à tes risques et périls...

Léo : merci ! Je suis tellement content. Ne t'inquiète pas Alba, je ne te ferai aucun mal.

Youpi ! J'allais enfin toucher une créature légendaire. Comme quoi, il ne fallait jamais désespérer. Après tous les malheurs de ma journée, il y avait enfin une bonne nouvelle, même très bonne. J'allais accomplir le rêve de centaines de personnes pendant quelques instants. J'hésitais à approcher ma main de cette dernière. J'avais peur de me faire mordre ou brûler. Je commençais à sentir sa chaleur corporelle. C'était agréable. Je venais enfin de poser ma main sur ses plumes. C'était d'une douceur inégalable. Je n'osais même pas imaginer comment un oreiller fait avec ce genre de plumes était confortable. Je profitai de cet instant le plus longtemps possible. Ma main était comme aspirée par cet oiseau. Mais il ne fallait pas non plus que je dérange cette femelle. Je retirai alors assez rapidement ma main. Même après quelques instant, j'avais l'impression que la chaleur ressentie ne voulait pas quitter ma main. J'enviai Roy. Si seulement Catchou pouvait m'apporter ce genre de sensation. Enfin, il ne fallait même pas rêver. Ce matou m'attirerait que des problèmes, et cela, de manière éternelle. Alors que je me demandais si Harley allait penser en travers de l'avertissement de Roy, je remarquai qu'elle avait disparu. J'étais un peu triste pour elle, mais j'étais aussi soulagé. Je n'allais plus risquer de me faire attaquer par-derrière ou finir dans le coma. Ma journée commençait aller de mieux en mieux. Il ne me restait plus qu'à tomber sur un énorme tas de bonbons et ma journée serait parfaites. C'est vrai, je n'allais pas me plaindre. Je me suis fait agresser par une jolie fille, bon un peu folle, je l'admets ; j'ai pu voir un des plus forts mages de ma guilde en action et j'ai touché une créature légendaire.
Mais bon, il fallait que je reprenne ma route si je voulais arriver à la guilde avant la tombé de la nuit. Cela faisait déjà deux jours que je n'avais pas vu Catchou et je ne voulais pas qu'il croit que je l'avais oublié. Même si je me doutais bien que pour lui, avec ou sans ma présence, sa vie ne changeait en rien. Alors que j'allais quitter Roy en prenant la direction qui me semblait la plus appropriée pour rejoindre la guilde, il me fit une proposition que je ne pus refuser :

Roy :Je vais devoir moi aussi continuer ma route... À moins que tu ne veuilles faire la route avec moi, au moins jusqu'à la sortie des Plateaux ? Ces lieux ne sont pas réputés pour être très sûrs... En volant, cela devrait être relativement rapide, du moins si Alba accepte de transporter quelqu'un d'autre que moi ?

Je ne pouvais vraiment pas refuser. En plus, je gagnerais de nombreuses heures de voyages. Ce serait une expérience inédite en plus. Et puis je pourrais peut-être en profiter pour en apprendre plus sur Roy. C'était important d'en apprendre le plus possible sur les membres de sa guilde. Voyant qu'Alba me faisait une place sur son dos. Je sautai sur son dos en faisant attention de ne pas lui faire mal. Je me mis derrière Roy.

Léo : J'accepte avec plaisir cette position. Je n'aurais peut-être plus cette chance. Et je gagnerais de nombreuses heures de voyages.

Ainsi, je pris la direction de la guilde, me ramenant à mon quotidien. Est-ce que je pouvais considérer cela comme ma première aventure en tant que membre d'une guilde ? Je suppose que oui. C'était vraiment passionnant. Plutôt que de parler avec Roy, je passai un bon parti du chemin à me remémorer les événements de la journée.
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Virée, baston et frissons ! [Harley et Léo]   

Virée, baston et frissons ! [Harley et Léo]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Ouest :: Plateaux Verdoyants
-