Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 Du barbecue sans flammes aux langues exotiques [pv Myrcella]

AuteurMessage
Rei Tendô
La Main NoireLa Main Noire

avatar

Messages : 763
Date d'inscription : 08/07/2012
Âge : 23
Guilde : Oracion Séis
Magie / Malédiction / CS : Nenriki no Mahô / Télékinésie

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.470
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Du barbecue sans flammes aux langues exotiques [pv Myrcella]   Jeu 31 Mar - 7:50

La tour de la bibliothèque de magie s'élevait si haut parmi les nuages que le jeune rouquin ne pouvait en apercevoir la cime. La spirale formée par son architecture lui donnait une apparence unique, reconnaissable par tout temps. Le mage noir n'avait aucune idée de la date de sa construction, ni même qui en était à l'origine, mais une chose était sûre : cet endroit était un temple de savoirs et connaissances en tout genre qu'il lui était impossible de négliger.
Le bâtiment même semblait vibrer d'une magie impalpable, discrète mais présente. Les enchantements protégeant le lieu devaient être multiples et complexes. Un tel endroit ne pouvait se permettre de tomber entre les mains de n'importe qui, en l’occurrence des mages noirs. Le Conseil avait probablement renforcé la sécurité depuis le dernier passage d'Oracion Seis près d'ici.

Il fallait dire que la précédente venue de Rei n'était pas passée inaperçue. Il avait fait la rencontre de Nathanaël Lutalis à l'intérieur de ces murs, alors même qu'il cherchait des informations sur Crime Sorcière, la guilde clandestine se lançant à la poursuite des mages noirs. Leur style était certes quelque peu brutal, à savoir les exterminer sans aucune forme de procès, mais il fallait reconnaître qu'ils avaient du cran. En agissant ainsi, ils se positionnait en troisième faction, ne se rattachant ni au Conseil, ni à l'Alliance Baram. Toutefois, cela faisait aussi d'eux une cible de choix pour chacun des camps précités. Il s'agissait d'une troupe de saboteurs de faible envergure pour l'instant mais dont la présence nuisait aux intérêts de tous.

Le Général resta un instant à contempler la magnificence de l'édifice avant de finalement se décider de pénétrer dans les lieux. A l'identique de sa dernière venue, un poste de contrôle empêchait le libre accès à la bibliothèque. Fournissant un faux document d'identité au nom de Krin Allmeister, Rei se faufila discrètement parmi les éléments de contrôle sans éveiller plus de soupçons que nécessaire. Le faux était si bien réalisé qu'il comportait une partie des éléments retrouvables sur les documents officiels, de type impressions cachées ou sceaux particuliers. Malgré un attrait pour le travail solitaire, le jeune homme devait avouer que les bonnes relations pouvaient grandement faciliter son travail. Le document fourni vu soigneusement rangé dans un classeur qui ferait sans doute l'objet d'un contrôle plus poussé d'ici quelques jours.

Sans plus tarder, Rei s'élança parmi les rayonnages, s'étendant à perte de vue sur d'innombrables étages. La configuration des lieux n'avait pas changé, les escaliers et plate-formes s'enchaînant toujours dans un style soigneusement défini, permettant au lecteur chevronné de trouver un endroit pour s'adonner à son plaisir assez aisément. L'objet des recherches de la Main noire était très ciblé mais il avait tout de même un peu de temps devant lui pour flâner ça et là, glanant une ou deux informations annexes au passage.

Pendant son absence de la surface du Royaume de Fiore, Rei avait entendu plusieurs mots désormais gravés dans sa mémoire et suscitant de nombreuses questions : qu'est-ce que la seconde origine ? Certains des mages les plus puissants du royaume avaient acquis cette capacité encore méconnue du grand public. Pourtant, il n'en était fait mention nulle part dans les textes de l'Alliance Baram. Oracion Seis soupçonnait Grimoire Heart de faire de la rétention d'information pour garder sa place de leader, ce qui pourrait leur attirer l'inimitié du Master de la guilde élitiste. Les rumeurs parlaient d'un afflux de puissance permettant de maîtriser plus facilement la magie et d'acquérir de nouvelles ressources. Cela semblait pourtant étonnant au jeune rouquin qui doutait de la possibilité de développer de telles capacités sans payer un coût. Et au regard des pratiques de Grimoire Heart, ce coût pourrait très bien être suffisamment élevé pour en dissuader plus d'un.
Pourtant, la seconde origine était présente chez certains des mages officiels les plus célèbres, bien évidemment. Oracion Seis devait mettre la main sur cette information afin de renforcer ses rangs, la guilde subissant une nouvelle fois un renouvellement de ses membres. Les trois anciens, Kite, Alowin et Rei, étaient toujours présents tandis que les trois autres généraux changeaient plutôt rapidement ces derniers temps.

La deuxième information recherchée par l'homme au manteau noir concernait la Cabale. Copiant le système des dix mages saints, l'Alliance Baram aurait établi un groupe regroupant les dix mages les plus puissants composant ses rangs. Rei était certain de l'appartenance des Masters de Grimoire Heart, Oracion Seis et Tartaros, mais les sept autres membres étaient pour l'instant inconnus. Se pourrait-il que ce projet soit seulement en cours d'élaboration ou bien les identités des membres de la Cabale sont-elles secrètes ?

Le Général feuilletait parmi une multitude d'ouvrages traitant de tous les domaines, de l'allumage d'un barbecue par la pensée à la géopolitique du royaume de Fiore, en passant par la maîtrise des langues locales et exotiques. Le contenu de cette bibliothèque était si varié qu'il doutait de trouver un jour ce qu'il cherchait. Parcourant rapidement les titres des livres à l'aspect sombre ou poussiéreux, le kinésiste fit une sélection rapide d'une trentaine de bouquins pouvant l'intéresser avant de finalement établir ses quartiers sur une plate-forme devant se situer à mi-hauteur de la tour.

La lumière diffusée par les lacrymas lui offrait une visibilité parfaite pour passer rapidement en revue les tables des matières, glossaires, lexiques, ordres alphabétiques, résumés et première de couverture de ses lectures. Ses yeux flamboyants rivés sur les caractères imprimés ou manuscrits, le jeune mage noir perdit alors la notion du temps, se jetant corps et âme à la recherche de réponses à ses nombreuses questions.
Myrcella Heaven
Admin / Princesse du CrépusculeAdmin / Princesse du Crépuscule

avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 14/04/2013
Âge : 21
Guilde : Armée Runique
Magie / Malédiction / CS : Serei Mahô • Magie Céleste

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.285
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: Du barbecue sans flammes aux langues exotiques [pv Myrcella]   Mer 13 Avr - 16:11

Du barbecue sans flammes aux langues exotiques





Le jour d'anniversaire de Kenta, l'aube parut dans tout son éclat. Le vent faisait fuir tout en haut du ciel quelques nuages au travers desquels se discernait la longue queue de la grande comète. De la fenêtre de sa chambre, Myrcella observait celle-ci quand se présenta Ser Barristan le Hardi, qui devait l'escorter jusqu'à la bibliothèque. « Que signifie t-elle, à votre avis ? » lui demanda t-elle, tournant légèrement la tête pour poser son regard lovelace sur le chevalier. Sa crinière était argentée et il était semblable à un vieux lion, mais il n'en demeurait pas moins un homme loyal et juste.

« Gloire à votre fiancé, répondit-il du tac au tac. À voir comme elle flamboie aujourd'hui, on dirait que les dieux eux-mêmes ont brandi leur étendard en l'honneur de Monsieur le Conseiller. »

La version des flagorneurs, sans doute. Myrcella demeurait sceptique. Elle avait entendu mille et une choses dans les couloirs de sa demeure, les servantes aussi pipelettes qu'en attestaient les rumeurs à leur sujet étaient un vivier d'informations. Malheureusement, si elles adoraient cancaner, elles ne s'abandonnaient à leur penchant que lorsqu'elles étaient certaines que ne traînaient point d'oreilles indiscrètes, notamment celles de la jeune compagne du maître des lieux. La jeune femme avait cependant appris que la position de son cher et tendre au Conseil était délicate, même s'il occupait une fonction importante, sa précocité dérangeait et enlevait du poids à ses décisions. La sagesse était peut-être une vertu qui s'acquérait avec l'âge, nul n'était cependant assez sage, même les plus vieux d'entre eux, et la fougue de la jeunesse avait des mérites dont aucun des doyens présents à cette table ne pouvaient se prévaloir.

« Le Conseiller Hoshi occupe maintenant une place importante. Il est l'héritier d'un grand homme mort au combat et cette comète est un signe : un signe que les morts célèbrent ceux qui ont repris le flambeau. À n'en point douter, cette comète nous est envoyée pour proclamer, tel un héraut, la nomination de Monsieur le Conseiller. Elle signifie qu'il triomphera dans ses tâches. »

« Vraiment ? » se demanda t-elle. Les gens la prenaient ainsi pour une femme crédule et innocente. C'était ainsi tout ce qu'elle représentait aux yeux de ces bureaucrates et chevaliers. Dans un las soupir d'expiation, les battants refermés, la magicienne se détourna vivement de la fenêtre, son opulente chevelure dorée volant sous le nez du vieux guerrier.

« Vous me semblez fort en beauté, madame, aujourd'hui » dit Ser Barristan. S'attendant à ce que son obligé l'invite à assister au déjeuner qu'il se donnait, elle avait consacré les soins les plus minutieux à sa parure et à sa toilette. Elle portait la résille de pierres de lune qu'il lui avait offerte et une robe voluptueuse qui mettait en valeur la candeur de ses formes. « Prête ? » lui demanda le vieux soldat. Il lui offrit son bras et elle se laissa emmener. Puisqu'elle devait toujours avoir un garde attaché à ses pas, plutôt celui-ci qu'un autre. Depuis sa rencontre avec Sebastian Lightbringer lors d'une mission, Kenta refusait de la laisser vaquer seule et sans surveillance : il craignait pour la vie de sa dulcinée et préférait restreindre sa liberté pour avoir l'esprit tranquille. Si tel était le prix à payer pour être la lady d'un conseiller, alors elle le paierait.

Ni les traits ni les cheveux gris de Ser Barristan n'étaient d'un commerce désagréable. Il devait avoir rencontré de nombreuses femmes dans sa jeunesse, sur ce point, Myrcella n'avait aucun doute. Il avait même bonne mine aujourd'hui, dans son manteau de soie blanche agrafé à l'épaule par l'insigne de l'armée runique. Ce ne fut pas le cas de l'actrice qui, ayant appris l'absence de son fiancé, lui demanda ce qu'ils pourraient faire, tout en descendant les escaliers, toujours à son bras.


« Le Conseil est en séance, les mages renégats de la bataille de Gehenna ont été convoqué et cela risque de ne pas se terminer avant que la nuit ne tombe. Vous avez votre journée, je le crains, madame. »

« Très bien. Nous irons à la bibliothèque de la magie, elle n'est pas très loin en carrosse. Quelques lieux vers le Sud et nous y serons en moins d'une heure. »

La jeune femme esquissa un sourire sur son visage pour balayer les remords du vieux lion. Arrivés sur le parvis de la villa, ils prirent place dans l'esprit Auriga et se hâtèrent de rejoindre l'immense bibliothèque qui faisait la fierté du royaume. Au nom de la princesse Myrcella, les gardes se contentèrent d'incliner la tête en signe de bienvenue, mais son embonpoint n'empêcha pas le directeur de l'établissement de venir la serrer chaleureusement dans ses bras. D'un geste bref, la lady congédia le chevalier tout en étudiant celui qui allait l'accompagner dorénavant. Elle avait troqué la splendeur passée contre la gourmandise exacerbée d'un robuste gaillard qui ne manquait pas de joie de vivre. Galant, le garçon ne manquait cependant pas de prendre des nouvelles de la capitale, échangeant par ailleurs les informations qu'il détenait lui-même : sa gourmandise n'était pas qu'alimentaire, c'était également une pipelette de première catégorie. Myrcella entendit hoqueter un individu tout encapuchonné, ce qui ne manqua pas d'attirer son attention : ce n'était pas dans les habitudes des usagers que de venir sous couvert de l'anonymat et, tandis que son hôte continuait la visite, elle s'attarda un peu plus à cet étage de la bibliothèque : qui pouvait bien t-il être ?


_________________

Rei Tendô
La Main NoireLa Main Noire

avatar

Messages : 763
Date d'inscription : 08/07/2012
Âge : 23
Guilde : Oracion Séis
Magie / Malédiction / CS : Nenriki no Mahô / Télékinésie

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.470
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Du barbecue sans flammes aux langues exotiques [pv Myrcella]   Mer 13 Avr - 22:55

Perdu dans ses lectures, Rei mit un certain temps avant de remarquer la présence d'une jeune femme blonde s'attardant au même étage que lui. Sous couvert de son Oracion Cape, le mage noir ne risquait pas d'être reconnu mais savait pertinemment qu'il allait attirer les regards un peu trop insistants de son entourage. Et c'était précisément ce que faisait la fille aux cheveux blonds quelques mètres plus loin. Ce visage familier tira un léger sourire au rouquin, masqué par l'obscurité magique de sa capuche. Il avait rencontré cette mage par deux fois. Myrcella Heaven, si ses souvenirs étaient bons. Leur rencontre s'était déroulée au Domus Flau pour un combat commun contre Fubuki Tsuya. Puis les retrouvailles furent beaucoup plus... mouvementées. Le combat qu'ils se sont livrés à Akane Beach avait sans doute laissé une rancune profonde de la part de Myrcella envers Rei. Ce dernier, présenté sous une fausse identité dans l'arène de combat de la capitale, s'était joué d'elle et avait profité de sa trop grande bonté. Dans les souvenirs du mage d'Oracion Seis, Myrcella était une constellationniste douée d'une innocence sans précédent, bien trop crédule mais douée de bonnes intentions. C'était certainement la raison pour laquelle il avait pu la berner aussi facilement que le reste de l'assistance lors du combat dans le Domus Flau.

Penché sur ses lectures, Rei prit le temps de finir ses recherches, glanant tout ce qu'il pouvait emmagasiner sur la Cabale. Il ne s'agissait que de légendes, de ''on dit'', et aucune source citée n'était connue ou exacte. Fermant son livre d'un geste agacé, le mage noir le reposa sur la pile d'ouvrages déjà consultés. Il n'y avait rien de sérieux là-dedans et Oracion Seis ne pouvait s'en tenir à des approximations. Si même en ce lieu, la réponse était impossible à trouver, le dernier choix se porterait finalement sur le Grimoire Ship. Lucifer devait détenir ces connaissances, voire même en être un élément. Toutefois, les relations que Rei entretenait avec Grimoire Heart n'était pas des plus solides. A vrai dire, il n'appréciait pas particulièrement ses membres trop prétentieux. Ils avaient une façon de se comporter et de considérer les autres ne plaisant pas à Rei. A croire qu'ils étaient l'unique pilier de l'Alliance Baram, laissant de côté Oracion Seis et Tartaros. Depuis les récents événements, cette dernière guilde prenait de l'ampleur et leur place serait sans doute à reconsidérer dans le trio de tête des guildes noires. Oracion Seis se faisait toujours discrète, à sa grande habitude. Seuls quelques faits dispersés dans le royaume lui étaient attribués et en grande partie avec sa tête placardée ensuite.

Saisissant plusieurs livres pour les reposer sur les étagères, la Main Noire prit volontairement un ton provocateur en s'adressant à la jeune femme l'observant.


- Je ne savais pas que Blue Pegasus avait du temps à perdre à venir fouiner dans de vieux manuels. Seriez-vous en pénurie de contrats pour que vos mages s'aventurent par ici ?

La pique envoyée à Myrcella était volontairement dépassée. Rei avait appris qu'elle avait quitté Blue Pegasus pour rejoindre la garde runique mais ses raisons lui étaient inconnues. Il fallait savoir prêcher le faux pour connaître le vrai, une technique de vieux roublard fonctionnait toujours. La voix du mage noir ne devrait pas être restée en mémoire de la jeune constellationniste, leur dernière rencontre remontait largement à plusieurs mois. A moins que l'étranglement qu'il avait pu lui appliquer ne l'ait traumatisée, auquel cas il lui rappellerait vaguement quelque chose.
Cependant, le fait qu'une écuyère runique foule le même étage que lui posait déjà un problème colossal. Il allait devoir justifier de son anonymat, ou même de sa présence dans ces lieux. Or, la Bibliothèque de Magie était tout à fait interdite aux mages noirs. La présence d'une garde à l'entrée devait justement opérer un filtre gênant l'accès de l'Alliance Baram à cette cathédrale du savoir.

Rei faisait en sorte de reposer calmement chaque livre, sans toutefois tourner le dos à son interlocutrice. Aucun combat ne pourrait se dérouler ici, les lieux saturés de magie pouvant réagir de façon tout à fait aléatoire à une démonstration de puissance malvenue. Si Myrcella décidait aujourd'hui de s'occuper de son arrestation, les choses se compliqueraient sérieusement. A l'intérieur, le Général d'Oracion Seis était pris au piège, sans magie et à la merci des nombreuses patrouilles parcourant les étages. Sortir de ce bâtiment n'était désormais plus une option mais une nécessité.
Myrcella Heaven
Admin / Princesse du CrépusculeAdmin / Princesse du Crépuscule

avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 14/04/2013
Âge : 21
Guilde : Armée Runique
Magie / Malédiction / CS : Serei Mahô • Magie Céleste

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.285
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: Du barbecue sans flammes aux langues exotiques [pv Myrcella]   Jeu 1 Sep - 15:21

Du barbecue sans flammes aux langues exotiques





La bibliothèque de magie était un bâtiment ancien. Entre ses vieilles pierres, la mousse poussait dru, entoilant ses murs comme des varices sur des jambes de vieillarde. La bibliothèque dominait la large vallée fertile que les hommes avaient appelée le Fiore Sud. Hélas, certaines régions du coin n’étaient pas aussi fertiles que ce que les rumeurs laissaient entendre, comme le démontrait le cas du désert Dissidia. Dans l’enceinte du bâtiment, en revanche, persistait encore une incongrue fertilité scientifique, avec ses innombrables ouvrages et ses chercheurs venus des quatre coins du monde. Ce monument du savoir était révéré par la quasi totalité des magiciens et quand on cherchait une solution à un problème, il y avait fort à parier que la solution résidait entre ces quatre murs. Lorsque Myrcella et son escorte, après un voyage tranquille, pénètrent dans l’établissement, jamais elle n’aurait pensé rencontrer pareil individu. La sécurité avait été renforcée, l’accès y étant réservé à une poignée de personnes et la présence d’un homme encapuchonné ne présageait guère de bons présages. L’ennui et la routine, les ennemis de la discipline, avaient pris le dessus. Il est grand temps de régler ceci, songeait Myrcella Heaven.

Maintenant que les événements de Gehenna se tassaient, la traque des malfrats constituait le dernier bastion de l’éphémère coup d’état des mages noirs. Une fois que les trois guildes pilliers de l’alliance Baram auraient capitulé, plus rien n’empêcherait le Conseil de se réformer en profondeur et de recouvrer l’éclat d’antan. Elle serait enfin libre de retourner à la capitale, auprès du roi se dit-elle, mais une autre partie d’elle lui souffla à Kenta. Si cet homme était bel et bien un conspirateur et un criminel, elle devrait l’affronter, elle s’en doutait. En supposant que le garçon était une connaissance de la jeune femme, la probabilité qu’il porte une cape réduisait drastiquement la liste et seule une personne, dont la simple pensée laissait un arrière goût amer à la jeune femme, semblait correspondre au profil. Les gardes chargés de la sécurité de la jouvencelle comprirent les suspicions de leur maîtresse et échangèrent un coup d’oeil inquiet.


- Mademoiselle, dit l’un. Devons-nous vous annoncer ? 

- Je m’annoncerai toute seule. 

Myrcella leva sa main pour attirer l’attention de ses subordonnés et fit quelques pas en avant. Elle ferma les yeux, inspira une bonne bouffée d’air et réfléchit à la meilleure formulation possible. Sa main d’épée en agrippa le fourreau, tandis que l’autre restait bien fixe dans l’air et elle rugit, comme la lionne fière et combattive qu’elle était, broyant le vent d’un coup d’estoc et remuant son incroyable crinière dorée.

- À tous les soldats, bouclez l’étage et fermez la bibliothèque ! Monsieur le directeur, je vous prierai de collaborer et de préparez vos explications à propos de cette faille dans la sécurité. Et quant à vous, mystérieux inconnu, ôtez donc votre capuche et faites moi face, à moins que vous ne soyiez trop lâche pour cela. L’homme le plus lâche que je connaisse se fait appeler Rei Tendo et il a été l’un des précurseurs de ma carrière pour l’ordre et la justice. Ser Barristan, dégainez votre épée et arrêtons ce malfaiteur ! 

Les yeux de la jeune femme s’ouvrirent tout grand et elle se jeta dans la fosse, prête à déchiqueter cet homme qui avait profité de sa gentillesse pour la tromper. Après de multiples recherches, elle avait découvert qu’il n’était autre que l’un des fidèles lieutenant d’Oracion Seis et l’acier nu à la main, elle ne comptait pas le laisser filer une énième fois.


_________________

Rei Tendô
La Main NoireLa Main Noire

avatar

Messages : 763
Date d'inscription : 08/07/2012
Âge : 23
Guilde : Oracion Séis
Magie / Malédiction / CS : Nenriki no Mahô / Télékinésie

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.470
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Du barbecue sans flammes aux langues exotiques [pv Myrcella]   Ven 2 Sep - 23:33

Alors que Rei s'attendait à une discussion des plus calmes face à cet ancien adversaire, Myrcella en décida tout autrement.

Clamant fièrement son appartenance à la garde runique, la mise en scène déployée pour mobiliser ses troupes fut remarquable. Un ordre aussi direct qu'indiscutable mit en branle l'escouade présente dans la bibliothèque de magie afin de prendre position. Les issues, le poste de contrôle et les escaliers permettant l'accès aux différentes plate-formes devaient désormais être surveillés.
La partie s'annonçait très serrée mais pas insurmontable. La chance faisait toujours partie du jeu, aussi le mage noir ne perdit-il pas espoir de se tirer de ce sacré pétrin dans lequel il venait de se fourrer.


- Allons, allons, un simple bonjour aurait suffi, tu serais si rancunière que ça ? dit-il sur un ton amusé.

Ce qui n'amusait pas Rei était plutôt cette épée brandie par la constellationniste. La Main Noire supposait disposer d'une supériorité physique sur la jeune femme le défiant mais leurs armes n'étaient pas égales. La portée de son pieu était bien moindre que la lame de Myrcella. Un duel ne serait certainement pas la meilleure des options. Le rouquin regardait rapidement autour de lui, cherchant un moyen de se soustraire à cette idée en utilisant au mieux son environnement. Plusieurs idées, toutes plus saugrenues les unes que les autres, lui venaient à l'esprit mais aucune de particulièrement viable.


- Et dire que je comptais m'expliquer calmement avec toi... Visiblement, tu ne me laisses pas le choix de t'affronter. J'espère qu'au moins tu auras la décence d'expliquer pourquoi tu as pu te tourner vers le Conseil plutôt que les guildes.

Les bottes claquaient tout autour du jeune homme, toujours plus proches, restreignant de plus en plus ses possibilités de fuite. Allait-il finir en prison, comme son ancien Master ? Certainement pas sans se battre. S'il pouvait en emporter un maximum dans sa chute, il le ferait aujourd'hui.
Lentement, Rei fit redescendre sa capuche sur ses épaules pour pouvoir observer l'ensemble de la scène sans être gêné par le tissu. Ainsi, le sortilège masquant son visage prit fin, révélant cette célèbre tignasse rousse accompagnée d'un ensemble de piercings parsemant son visage. Ce visage affiché aux quatre coins du royaume, auquel était associé une sérieuse prime.


- La bienséance voudrait qu'en cas de duel, le provoqué, donc moi, choisisse nos armes. Mais par galanterie, je te laisse libre de garder ton épée. Ça me changera de la dernière fois. Je ne pense pas avoir besoin de te le dire mais ne te retiens surtout pas. Et évite de pleurer tes camarades pendant le combat, ça pourrait te desservir.

Cet excès de confiance visait seulement à masquer l'appréhension qui envahissait plus intensément l'esprit du kinésiste. Ce n'était pas la fin rêvée pour un général d'Oracion Seis mais aucune fin n'était jamais rêvée pour un mage noir. Le bien triomphe toujours, n'est-ce pas ? A cet instant précis, Rei était partagé entre adrénaline, peur, colère et regret. Après brève réflexion, il n'avait plus grand chose à perdre. L'amour ou l'amitié ? Il était trop tard pour en discuter désormais. Sa dignité ? Il l'avait enfouie à jamais derrière lui en devenant mage noir. Il ne lui restait que sa vie et ses idéaux, rien de bien important en somme.
Le visage du rouquin se ferma. Son pieu descendit de sa manche pour glisser dans la paume de sa main, ses doigts se refermant fermement sur sa prise afin de se préparer au mieux pour le combat imminent. Ses traits se durcirent, laissant ses émotions de côté pour se concentrer seulement sur la rage pouvant l'habiter. Des frissons parcoururent son échine tandis qu'il prenait position pour se lancer dans la mêlée. Les muscles de sa mâchoire se crispèrent, le mage noir serrant les dents et inspirant plus bruyamment, telle une bête se préparant à se jeter sur sa proie.

De son côté, Myrcella semblait déterminée. A l'image d'une furie, elle bondit sur le rouquin, prête à en découdre dès le premier assaut. Métal contre métal, des étincelles jaillirent de l'entrechoc des deux armes. La vibration se répercuta jusque dans l'épaule de Rei. Le mage noir ne se souvenait pas d'un tel niveau. Avec une grimace traduisant la vive douleur encaissée par son articulation, la Main Noire balaya l'espace de son pied droit pour atteindre les genoux de Myrcella. S'il pouvait supprimer sa mobilité, le combat serait gagné d'avance.
Myrcella Heaven
Admin / Princesse du CrépusculeAdmin / Princesse du Crépuscule

avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 14/04/2013
Âge : 21
Guilde : Armée Runique
Magie / Malédiction / CS : Serei Mahô • Magie Céleste

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.285
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: Du barbecue sans flammes aux langues exotiques [pv Myrcella]   Dim 11 Sep - 16:24

Du barbecue sans flammes aux langues exotiques





En entendant enfin le froissement de la cape du mage noir qui présageait son offensive, elle fit pivoter sa lame et esquiva le premier assaut, ignorant les soubresauts et les moqueries de son adversaire. A mieux l’examiner s’aggrava la colère de Myrcella. L’individu portait des vêtements crasseux dissimulés sous sa cape noire. Et noires aussi, les chausses du roux lugubre, nota tout à coup la jeune femme fulminante. En un éclair, elle revit le parjure d’antan, revécut son supplice, le jour même de sa première apparition au Domus Flau; ce jour là aussi il portait le noir; ce jour là aussi il avait manqué de respect à l’aristocrate. Et les mots de Père lui revinrent alors en mémoire. « Rien de si dangereux qu’un criminel. Se sachant perdu, en cas de capture, il ne recule devant aucun crime, devant aucune vilenie. »

De sa manche jaillit un couteau dentelé comme une scie. Elle n’eut pas le même loisir de songer à faire volter son épée et reculer de quelques pas que le grand malandrin saisit l’opportunité de lui asséner une vilaine plaie. Brutalement asséné au hasard, le coup avait entamé profondément la chair. En se penchant, la jeune femme entrevit la déchirure de l’avant-bras de son fidèle chevalier, un pan de peau blafard, avant que le sang ne gicle. Avec une stupeur où entrait une espèce de détachement singulier, elle regardait s’élargir la tâche écarlate. Elle n’avait rien éprouvé, pas même l’once d’une souffrance, si ce n’était le choc lorsque le vieil homme vint barrer la route du malfrat. Non moins ébahi, son agresseur émit un rire idiot.


- Partez mademoiselle !

Sous l’énergie de la sommation perçait un tremblement d’angoisse. La voix de ser Barristan. Soudain tirée de son désespoir stupide par un espoir fou, Myrcella releva la tête. Son fidèle protecteur était bel et bien là. Un long filet de sang dégoulinait jusqu’au pommeau de sa lame, épée qu’il tenait d’ailleurs au poing. La jeune femme était comme paralysée et n’arrivait pas à détourner son regard de la vilaine blessure du guerrier. Ce devrait-être elle et non pas lui, elle avait juré de tous les protéger, mais elle était une nouvelle fois en prise avec la réalité.

- Vous ne pourrez aider personne si vous mourrez maintenant, nous croyons en vous et ne laisserons quiconque mettre la main sur notre dame. Il ne se bat pas noblement et il ne reculerait devant rien pour vous déstabiliser, allez chercher des renforts !

A cet instant, le regard de l’actrice enregistra le moindre détail de la scène. Rei Tendo, le sourire lugubre, Ser Barristan et son sens de l’honneur, sans oublier tous ces soldats qui se mettaient devant la jeune femme afin de la protéger. Et elle qui, les yeux grands ouvert, les regardait faire.

- Non, se trahit Myrcella, je ne peux pas.. Je ne peux pas abandonner mes hommes ainsi ! Ce n’est pas le genre de meneuse que je désire être ! Vous êtes comme un navire dont je suis le capitaine, je ne saurai m’enfuir en vous laissant couler !

Les gardes se retournèrent instantanément vers elle. Mais s’ils avaient ainsi détourné le regard de leur proie, Ser Barristan ne bougea pas d’un pouce. Profitant de l’accalmie qui lui était offerte, elle mit sa main gauche dans le dos et avança en pas chassé, sa lame bien droite et le regard perçant : elle arborait là le style des danseurs d’eau, une école d’escrime de l’aristocratie qui convenait bien mieux aux jouvencelles qu’aux grands gaillards en armure puisqu’elle reposait principalement sur la vitesse et l’agilité du bretteur. Une seconde, Myrcella hésita, puis, posément, si résolut à harceler son adversaire de la même manière qu’une guêpe en proie à vous piquer avec son dard.



Spoiler:
 

_________________

Rei Tendô
La Main NoireLa Main Noire

avatar

Messages : 763
Date d'inscription : 08/07/2012
Âge : 23
Guilde : Oracion Séis
Magie / Malédiction / CS : Nenriki no Mahô / Télékinésie

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.470
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Du barbecue sans flammes aux langues exotiques [pv Myrcella]   Lun 12 Sep - 20:41

Un garde personnel de Myrcella s'interposa, encaissant le coup sauvagement lancé par le rouquin avant de cueillir son pieu dans l'avant-bras. La manœuvre était un cruel échec. Enfin... Un adversaire se trouvait désormais avec des capacités limitées mais il en restait encore bon nombre pour que le mage noir puisse atteindre sa cible. Cette dernière se tenait toujours près de ses soldats. Même avec la plus grande maîtrise possible de son arme, il fallait être fou pour se jeter ainsi dans la gueule du loup.

Aussi Rei recula-t-il après ce premier assaut, laissant un maigre distance entre lui et le défenseur, mais suffisante pour parer au genre de mauvaises nouvelles survenant dans ces situations.
Le sang se répandait sur le sol de la bibliothèque, l'imprégnant lentement avant de couler vers le bord de la plate-forme. Ser Barristan ne semblait pas plus choqué que cela de cette blessure, ni même inquiet. Le garde devait avoir suffisamment d'expérience et de cicatrices pour relativiser dans le cas présent. Toutefois, il ne semblait pas réaliser qu'il était désormais en position de faiblesse. Une nouvelle attaque et il pourrait très vite passer de l'autre côté.

Malgré le discours volontairement provocateur qu'avait pu faire la Main Noire sur ce type d'événement, Myrcella fut troublée par la blessure de son camarade. En soi, il s'agissait d'une réaction tout à fait normale, du moins venant d'une personne honnête. Pourtant, ce comportement n'était pas approprié à la présente situation, elle se mettait dans un état de faiblesse permettant de prendre facilement l'ascendant psychologique sur elle. Un léger sourire étira les lèvres de Rei, effacé rapidement par la détermination nouvelle de la constellationniste.
Ses forces armées se groupèrent, formant une défense impénétrable pour le mage noir. Du moins, cela demanderait un certain effort avant d'atteindre sa cible. La fierté de Myrcella joua finalement en sa faveur, cette dernière s'armant de courage pour faire face seule au Général d'Oracion Seis.

Alors que l'ensemble des gardes se tournaient vers leur maîtresse, Ser Barristan continua de fixer le rouquin, ne lui laissant nullement le privilège de bénéficier une nouvelle fois de l'effet de surprise. Cet effet là vint finalement de Myrcella, changeant de posture afin d'en adopter une plus gracieuse, plus élégante, plus féminine.
Cette posture misait tout sur la technique, l'agilité et la rapidité de l'épéiste. Il était rare de voir encore des personnes pratiquer cet art au sein du royaume de Fiore. La tendance était soit à l'utilisation de la magie, soit le recours à des brutes épaisses démunies d'intelligence.
Effectuant de petits pas permettant de se rapprocher vivement en conservant des appuis disponibles, la constellationniste se rapprocha dangereusement, épée présentée et prête à embrocher le mage noir à de multiples reprises.

Le premier coup d'estoc siffla si près de Rei qu'il en perdit sa concentration et manqua d'effectuer une répulsion magique pouvant souffler l'étage, selon la réaction de son environnement. La deuxième pointe lancée se ficha par contre dans son épaule gauche, déchirant en partie son Oracion Cape et le t-shirt noir présent dessous. La peau pâle du mage se teinta d'un rouge écarlate, les gouttes de son liquide vital perlant le long de son torse avant de tomber de sa ceinture sur le sol. Le râle lâché par le mage noir confirma à Myrcella que la blessure devait certainement être sérieuse.

Le pieu de Rei s'agita pour tenter de parer le troisième coup de l'épéiste mais parvint seulement à éviter une blessure mortelle, la pointe de l'arme lui entaillant l'avant-bras avant de se retirer une nouvelle fois pour revenir à l'offensive.
Reculant aussi vivement que lui permettait sa blessure, le rouquin avisa rapidement le vide le séparant des étages inférieurs avant de jauger les possibilités s'offrant à lui. L'estoc possédée par Myrcella ne lui permettait pas de rivaliser avec un pieu aussi court. Le choix des armes ne lui octroyait aucun avantage et il lui fallait s'extirper de cette bibliothèque pour avoir recours à la magie. Peut-être qu'à ce moment là, il serait en mesure d'apporter une réponse plus musclée à cette situation défavorable.

Dos au précipice, la pointe des pieds sur le rebord de la plate-forme, Rei souffla brièvement afin d'évacuer le stress résultant de son idée avant de se lancer. Remontant faiblement sur ses orteils, il se laissa choir dans le vide, tendant seulement sa main droite pour agripper le bord de la plate-forme. Ainsi, il put tenter de courber sa chute pour se permettre de tomber à l'étage inférieur. La gravité et la blessure ne lui permirent cependant que d'initier la courbe, pas d'assurer une réception digne de ce nom. Chutant lourdement sur le dos, il atterrit sur une table cédant sous son poids, rajoutant une douleur lancinante au niveau des lombaires. Une traînée sanglante s'accumula derrière lui tandis que le Général d'Oracion Seis reprenait son souffle avec difficulté.

Les premières bottes se faisait déjà voir tandis que Rei se relevait péniblement pour courir en direction de la sortie de la bibliothèque magique, espérant l'atteindre avant de se faire une nouvelle fois intercepter.
Myrcella Heaven
Admin / Princesse du CrépusculeAdmin / Princesse du Crépuscule

avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 14/04/2013
Âge : 21
Guilde : Armée Runique
Magie / Malédiction / CS : Serei Mahô • Magie Céleste

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.285
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: Du barbecue sans flammes aux langues exotiques [pv Myrcella]   Mar 13 Sep - 23:57

Du barbecue sans flammes aux langues exotiques





L’habitude d’obéir ayant poussé de profondes racines en eux, les soldats suivirent la jeune femme à l’extérieur et le captif se retrouva seul contre tous. Désormais les deux yeux ouverts, la magicienne ne comptait pas laisser une énième occasion de s’enfuir au vile malfrat. Myrcella faillit éprouver de la compassion pour Rei Tendo. « Le pauvre…, il a toujours gagné sur le champ de bataille et il vient de perdre dans une bibliothèque, quel benêt ». Hélas, il avait bien trop souvent profité de la naïveté de la jeune femme et celle-ci avait fini par en tirer des leçons. Elle dégaina une clé d’argent ruisselante et un cercle magique d’où sortirent deux magnifiques oiseaux apparût entre les deux adversaires. L’agent du conseil avait beau posséder une multitude de clé, ce combat appartenait avant tout aux Apus, ils avaient eux même été trompés par le criminel et elle n’aurait supporté de les priver de cette revanche.

- Aujourd’hui est le jour où tes crimes te consumeront. Adieu, Rei Tendô, quand on sème le chaos et la panique, on ne mérite qu’une chose : que la justice s’abatte enfin sur les odieux criminels de ce pays !

La magicien leva la main et les deux esprits s’entourèrent d’un halo d’énergie qui leur permettait d’accroitre leur vitesse et filèrent telles des météorites sur l’estropié afin de lui faire perdre pied et, tandis qu’il luttait à en perdre haleine et esquivait la plupart des offensives des oiseaux du paradis, Myrcella ordonna que soit évacuée la zone. Les soldats ne bronchèrent pas et reculèrent, gardant sous contrôle le périmètre afin de ne pas laisser s’échapper une telle prise. Le moment était venu pour la jeune femme de leur montrer ce qu’une prétendante au titre de conseillère avait dans le ventre et de mettre à profit ces longues sessions d’entraînement. En proie avec le télékinésiste, les Apus furent de nombreuses fois repoussés, mais n’abandonnèrent jamais, ne laissant aucun répit à leur proie bien qu’il les éjecta à chacune de leur frappe. Patiente et calme, la chevalière n’attendait que le bon moment pour agir et, le sourire en coin des lèvres, ce dernier était enfin arrivé. Elle claqua des doigts comme pour signifier aux Apus qu’il était temps que jugement se fasse et que les étoiles en seraient les seules juges.

- Subit le châtiment des sept étoiles... Grand Chariot !

A tous les endroits où furent renvoyés les deux volatiles se déclenchèrent des cercles magiques, formant alors la constellation de la grande ourse. D’une intense luminosité, une multitude de projectiles jaillirent de chacun de ces cercles et couvrirent le périmètre du mage noir qui n’avait plus aucun échappatoire. L’impact fût si puissant qu’il souleva des gerbes de poussière et créa une onde de choc qui fit reculer bon nombre de chevaliers runiques, ne laissant guère d’autres choix que d’attendre que l’épaisse fumée ne redescende. Myrcella contemplait la scène à la tête de ses troupes, toutes disposées dans son dos, tandis qu’elle prenait la main sur une armée qui ne la considérait que trop comme une princesse à protéger plutôt que comme une guerrière à suivre. A l’horizon, l’orient se barbouillait de rose et d’or, et là-haut, une demi lune les lorgnait derrière la fuite éperdue de nuage bas. Le vent était froid et l’on pouvait petit à petit discerner ce qu’il restait de la démonstration de puissance de l’aristocrate au fur et à mesurer que la poussière retombait sur le champ de bataille. La main sur le pommeau de son épée, la prétendante était prête à riposter et n’en démordrait pas : elle aurait la peau de ce macabre individu.




_________________

Rei Tendô
La Main NoireLa Main Noire

avatar

Messages : 763
Date d'inscription : 08/07/2012
Âge : 23
Guilde : Oracion Séis
Magie / Malédiction / CS : Nenriki no Mahô / Télékinésie

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.470
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Du barbecue sans flammes aux langues exotiques [pv Myrcella]   Mer 14 Sep - 1:52

Les sensations revenaient peu à peu dans le dos du mage noir qui courrait en direction de la sortie de la Bibliothèque de magie. La porte n'était plus qu'à une vingtaine de mètres. Seul un garde était resté en poste devant l'échappatoire du rouquin. Rei fonça droit sur lui et lui asséna un violent coup de pied au niveau de la tempe afin de réduire le plus possible cet affrontement inutile.
Donnant un coup de sa seule épaule valide dans la fermeture en bois, il fit s'ouvrir le panneau à la volée, les gonds grinçant en signe de mécontentement.
L'air frais du crépuscule se fit enfin sentir sur le visage du criminel. Cette sensation de liberté lui redonna un peu de courage pour affronter les troupes en route pour venir à sa rencontre.

Rei courut aussi vite qu'il pu pour se mettre hors de portée de la magie de la constellationniste mais il savait d'avance que c'était peine perdue. Ses esprits auraient tôt fait de le rattraper, il avait pu les voir à l'oeuvre lors d'une de leurs rencontres précédentes.
Faisant volte-face pour éviter de tourner le dos à son adversaire, Rei vit Myrcella brandir une clef lui permettant d'invoquer les Apus, deux oiseaux déjà observés durant leur combat au Domus Flau. Leur magie lui était connue mais il ne pourrait pas se focaliser sur Myrcella, son invocation et les soldats se rapprochant dangereusement afin de l'encercler.

Les réflexions du mage noir sur la meilleure stratégie à adopter furent interrompues par la charge des deux oiseaux célestes. Les deux météores foncèrent dans sa direction et il n'eut que le temps de plonger pour éviter de se faire happer par ces deux boulets de canon lumineux. Tandis que les deux oiseaux reprenaient de l'altitude pour revenir à la charge, Rei tenta de leur asséner divers coups télékinésiques, ces derniers restant sans succès apparent. Lorsque leurs vols se faisaient trop pressant, le Général d'Oracion Seis se servait d'une répulsion afin de perturber leur course. Si un de ces oiseaux pouvait perdre le contrôle et s'écraser, il serait plus aisé pour le mage noir de mettre un terme à son invocation en lui infligeant des dégâts conséquents.

Sans répit, les Apus fonçaient, vrillaient, revenaient et assénaient des impacts violents sur les résistances du kinésiste. Rei s'apprêta à lancer un sort tranchant pour mettre un des oiseaux hors d'état de nuire mais leur vol devint soudain plus prudent, leur course se terminant plus haut dans le ciel.
Divers cercles magiques apparurent à divers endroits où avaient pu se trouver les Apus, l'intensité lumineuses se faisant insoutenable. Un sort très certainement dévastateur était sur le point d'être lancé par la constellationniste. La perte de sang essuyée par Rei ne lui permettait pas d'espérer quitter la zone, ses jambes refusaient de bouger, paralysées par le destin que Myrcella lui réservait.
Comment cette fille crédule et innocente avait-elle pu accumuler autant de puissance depuis leur dernière rencontre ? Rei ne pensait pas avoir chômé mais les progrès de cette mage étaient impressionnants mais le plongèrent dans un sentiment de rage sans nom. Par fierté, il refusait de perdre de cette manière.

La clarté ambiante s'intensifia une dernière fois lorsque les projectiles de lumière filèrent dans un ballet aveuglant en direction du criminel.
Avisant du mieux qu'il put l'instant de l'impact, Rei se concentra afin de lancer sa répulsion la plus puissante pour encaisser la majorité du choc. L'air se déforma autour de lui au moment de l'impact, plongeant l'ensemble de la zone dans un épais nuage de poussière rendu opaque par l'éclat lumineux.
Fermant les yeux, Rei se résigna à subir cette déferlante de puissance magique. Les conséquences seraient lourdes à supporter pour son corps et en guérir ne serait pas une mince affaire.
La force du sortilège lancé par la constellationniste lui permit de passer outre la protection du kinésiste mais avec une intensité réduite. Une concentration de chaleur se fit ressentir dans l'enceinte de l'orbe avant que cette dernière ne se dissolve. L'air ambiant fut saturé, les vêtements du mage noir se transformant en haillons sous la chaleur incandescente de la magie déployée. Son corps fut parcourut de milliers d'aiguilles, chaque millimètre carré de peau le faisant souffrir le temps que le sortilège se dissipe.

Ses jambes finirent par céder, Rei tomba à genoux, impuissant face à ce bataillon. Si le combat avait pu commencer en dehors de la bibliothèque, l'issue ne serait peut-être pas similaire. Mais avec des Si, on pouvait mettre Crocus en bouteille.
Il était trop tard pour penser à ce qui aurait dû ou ce qui aurait pu être fait. Le combat était terminé. Rei gardait les yeux fermés, n'osant pas regarder le visage triomphant de Myrcella une fois que la poussière se serait dissipée. Ses réserves magiques étaient proches de zéro. Saisissant son pieu dans sa main droite, il réfléchit longuement, si bien que le champ de vision de l'ensemble des protagonistes eut le temps de se libérer.
En se redressant, il sentit une pièce à l'intérieur de sa poche lui appuyer sur une de ses innombrables blessures. Pourtant, le contact douloureux de cette pièce lui rappela un vague souvenir lui arrachant un maigre sourire. Inutile de perdre la vie aujourd'hui, tout ne pourrait être que partie remise.

Myrcella se tenait toujours face au mage noir, attendant de connaître sa réaction. Rei présenta son pieu avant de le jeter pour qu'il se fiche dans le sol à quelques mètres de lui seulement, sans animosité.


- J'abandonne, dit-il sans formalisme particulier avant de se laisser aller sur le dos pour économiser au maximum ses forces et éviter l'évanouissement.

Son sort se trouvait désormais scellé entre les mains de Myrcella, la fille trahie dont seul le sens de l'honneur pourrait lui sauver la vie aujourd'hui. Rei se demandait s'il était soulagé d'être mis hors d'état de nuire pour expier ses crimes ou s'il était frustré d'avoir montré un tel signe de faiblesse devant le Conseil. Peu importait désormais, le châtiment de la prison serait sans doute le pire qu'il ait pu connaître jusqu'ici. Quelle serait la réaction de Myrcella lorsqu'elle comprendrait que cette manche lui revenait ? Allait-elle lui parler ou simplement jouer son rôle de chef et déléguer ? Ce serait sans doute cette deuxième option. Sa mentalité avait suffisamment changé pour qu'elle soit aujourd'hui méconnaissable avec la fille du Domus Flau.
Myrcella Heaven
Admin / Princesse du CrépusculeAdmin / Princesse du Crépuscule

avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 14/04/2013
Âge : 21
Guilde : Armée Runique
Magie / Malédiction / CS : Serei Mahô • Magie Céleste

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.285
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: Du barbecue sans flammes aux langues exotiques [pv Myrcella]   Mer 14 Sep - 23:59

Du barbecue sans flammes aux langues exotiques





Un livre blanc, posé sur une table blanche dans une pièce blanche. La pièce était ronde, ses murs de pierre chaulée tendus de tapisseries de laine blanches. En elle consistait le bureau de commandement improvisé. Elle avait réquisitionné les lieux afin de pouvoir gérer le transfert et la réclusion effective du criminel dans les meilleures conditions possibles. Des appartements d’appoint en somme, quoique spacieux. « ça va bien me plaire », avait-elle songé. Aussi pâle que la pièce même en ses blancs de l’ordre runique, Myrcella attendait, assise près du livre, les renforts. Une longue épée lui parait la hanche. Elle avait revêtu l’uniforme fait tout spécialement pour elle, robe et bottes de cuir blanchi, lourd manteau de plumes blanc, mais tout semblait lui allait à merveille. Elle avait passé sa journée à ressasser l’arrestation de la veille, à revoir son visage abattu sur le sol, tandis que des soldats se ruaient sur lui. Il avait des menottes de fer aux poignets, et l’équivalent aux chevilles, ce au bout d’une lourde chaîne qui n’avait pas plus d’un pied de long. Les geôliers n’avaient pas eu grande difficulté à l’amener dans les réserves de la bibliothèque où il était sous étroite surveillance. Il s’était rendu et avait déposé les armes, il s’était livré à sa chevalière préférée eût-elle penser, mais quelque chose la tracassait au plus profond d’elle.

Alors qu’il était assoupi, les soldats le réveillèrent d’un verre d’eau et s’égosillèrent de la situation d’un homme qui aurait pu les tuer il y a de cela une journée. Elle lui avait refusé le moindre tête à tête depuis sa captivité, Myrcella s’était soigneusement tenue à distance. Mais aujourd’hui était son dernier ici, alors qu’elle avait descendu l’escalier sans fin qui n’en arrêtait pas de tourner. Son livre blanc dans les bras, elle s’assit en face du mage noir et son regard parcourut le malfrat. Elle leva la main et silencieuse, invita mécaniquement aux soldats de quitter la geôle de fortune tant qu’elle serait là. Que pouvait-on craindre d’un homme enchaîné ? La magicienne comprenait enfin que la justice pouvait être toute relative et celui là même qui dans un excès de pouvoir martyriser les autres, une fois défait de tous ses attributs, se retrouvait dans la situation inverse. La prétendante avait en aversion ce genre de comportement et elle détestait plus que tout qu’on commette les mêmes actes que nous condamnions : il n’avait pas selon elle deux poids deux mesures. Ce fut ainsi qu’elle entrouvrit l’ouvrage en sa possession et qu’elle parla au prisonnier pendant de très longues minutes.


- Vois-tu, ce livre contient tous mes prédécesseurs. Tous les hommes et les femmes qui ont un jour, comme moi, décidé de prendre le blanc et de servir la justice. J’imagine que des hommes à l’image de ces idiots qui te servent de geôliers ne sont pas les seuls et bien que ce soit affligeant pour moi, je tenais à te présenter mes excuses pour le sort qui t’a été réservée. Ce n’est pas la justice pour laquelle je me bat et j’espère que tu te repentiras. Ce jour est mon dernier ici et il est temps pour moi de laisser la main au Conseil et à ces gens bien plus qualifiés que je ne le serai jamais, bien qu’ils manquent cruellement d’éthique morale et de sournoiserie pour faire de bons commandants. Je te dis donc adieu et puisse ton chemin se passer sans encombre, les gens ont parfois du mal à comprendre qu’on ne peut infliger à quelqu’un ce pourquoi il a été condamné, c’est archaïque de penser ainsi et je suis incapable de changer les moeurs. Porte toi bien Rei Tendô et j’ose espérer que nous ne nous recroiserons plus.

Résumée de la sorte, son existence avait un petit air plutôt piètre et mesquin. Le monde était plus simple quand on ne se souciait pas de comprendre les maux de la vie, mais c’était le chemin qu’elle avait choisi et il était maintenant trop tard pour faire état de ses remords. En entendant les soldats en action, elle referma le livre blanc et se leva pour remonter l’imposant escalier en colimaçon et accueillir ses collègues. Ils enrobèrent Myrcella d’un large sourire digne d’un vieux compagnon d’arme, mais n’avait cure de la jeune femme : seule sa prouesse les intéressait et il venait récupérer une part du gâteau. Quand la prétendante fût enfin dédouaner de toute responsabilité vis-à-vis de la suite des opérations, elle rejoignit son cortège et prit la direction de la capitale, accompagnée de son chevalier estropié. Le bruit courrait qu’une prime importante pesait sur la tête du mage noir qu’elle venait d’appréhender et si la rumeur disait vrai, la moindre des choses serait peut-être d’en accorder une très large partie à des orphelinats afin de rendre la vie de ces enfants meilleure et peut-être empêcher qu’ils ne deviennent eux-même un jour des renégats.




_________________

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Du barbecue sans flammes aux langues exotiques [pv Myrcella]   

Du barbecue sans flammes aux langues exotiques [pv Myrcella]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Sud :: Bibliothèque de Magie
-