Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 Les mésaventures des malchanceux [PV: Jet et Tobias]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Tobias Grant
El DiabloEl Diablo

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 09/07/2012
Âge : 25
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Take Over - Satan Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.660
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Les mésaventures des malchanceux [PV: Jet et Tobias]   Mer 2 Mar - 2:13

Cela faisait plusieurs semaines que ça durait et ça commençait à m’inquiéter sérieusement au vu des conséquences que ça avait sur mes vacances. De quoi je parlais ? De ma démotivation complète concernant tout ce qui avait trait au combat ou à l’usage de ma magie. Naturellement, cela ne concernait que le Take Over et pas mes notions en télékinésie ou en runes. Ces dernières m’avaient été très utiles lors de mes multiples aventures dans des coins masqués et surtout protégés par des enchantements runiques. Quant à la télékinésie, c’était surtout pratique quand j’avais la flemme de me lever pour récupérer quelque chose ou quand je jouais aux fléchettes avec un inconnu dans un bar. Bref, il n’y avait rien de palpitant dans ce type d’utilisation de la magie. Cela n’avait donc rien à voir avec ce qu’il se passait quand je décidai de recourir au Satan Soul. Après, ma démotivation ne m’empêchait pas d’y recourir pour me débarrasser de certains problèmes plus compliqués. Le hic résidait dans le fait que ça ne m’enchantait plus. Certes, je faisais toujours preuve d’autant d’efficacité dès lors que j’attaquais : ma puissance n’avait pas diminué. Le souci se trouvait plutôt dans ma façon d’appréhender le combat et de le gérer. Ma défense n’avait jamais été aussi pénétrable, et il était certain que si je m’étais retrouvé face à une créature ou un mage disposant du même potentiel offensif que moi, je me serais fait exploser très rapidement.

Yep, c’était l’une des raisons pour lesquelles je commençais à m’inquiéter par rapport à tout ça. Après tout, j’avais toujours adoré le combat, et ce, depuis que j’étais tout petit et que mon père avait commencé à me former au combat rapproché. Or, ces derniers temps, c’était comme si je n’y voyais plus aucun intérêt. A quoi bon se battre ? A quoi bon me forcer ? La bataille de Gehenna m’avait montré à quel point la magie pouvait être dangereuse à la fois entre de bonnes et de mauvaises mains. Franchement, il suffisait de compter le nombre de morts dû à l’utilisation de la magie ou d’armes magiques de la part des combattants présents sur les champs de bataille. Et pour quoi étaient-ils morts ? Pour rien. Rien du tout. L’exécution avait été un échec. Les prisonniers s’étaient barrés. L’un des Conseillers était mort. Et une énorme brochette de soldats avait également péri ce jour-là. Et tout ça pour quoi ? Pour trois gars. Yep, tous ces morts seulement pour sauver trois personnes. Tous ces effectifs réunis, toutes ces personnes spécifiquement appelées par le Conseil afin de venir prêter main forte, ils étaient tous venus, ils avaient tous combattus, et personne n’avait vraiment gagné. C’était simple : dès lors qu’il y avait une guerre, il ne pouvait y avoir de gagnant. Personnellement, j’avais du mal à comprendre comment les gens faisaient pour reprendre leur petite vie comme si de rien n’était après tout ça. A croire que les pertes humaines n’avaient pas plus de valeur que du lait caillé qu’on jetterait pour ne plus en entendre parler. Personne ne cessait de vivre parce qu’il avait dû se débarrasser de son lait caillé… Ici, il ne s’agissait pas de lait, mais d’êtres humains. Des pères, des mères, des frères, des amis, des soldats, des mages, des mercenaires… Tous morts à cause des combats et de la magie.

Il fallait croire que toutes ces idées avaient mis du temps avant de vraiment faire leur effet. Au départ, suite à ces évènements, je m’étais contenté de me plaindre intérieurement du Conseil. Mais bon, cela n’avait aucun intérêt. Mine de rien, même l’idée d’éliminer toute trace de magie sur Fiore ne changerait rien. Et pourtant j’y avais pensé. Oh oui, j’y avais pensé au cours de mes nombreux voyages sur le dos d’Arya ces derniers temps. J’étais même allé me renseigner sur la source même de notre magie à l’intérieur de la Bibliothèque du Royaume. Suite à mes recherches intensives, j’avais commencé à réfléchir aux conséquences. Que se passerait-il si la magie disparaissait dans Fiore ? Les combats cesseraient-ils ? Les morts seraient-ils moins nombreux ? La paix règnerait-elle enfin dans ce Royaume ? Oui, que se passerait-il si l’Alliance Baram n’avait plus accès à la magie ? Renoncerait-elle à ses projets ? La réponse m’apparut très clairement et très rapidement : non. Magie ou pas, les combats continueraient. Magie ou pas, les morts continueraient. Magie ou pas, l’Alliance Baram ne lâcherait pas l’affaire. Après tout, l’ennemi numéro 1 de Fiore – par exemple – utilisait le Kanso. Le truc, c’était qu’une fois qu’il faisait apparaître son épée, c’était lui qui se battait avec. Donc, dans le pire des cas, il foutrait deux épées à sa taille ou dans son dos, ou alors il se trimballerait une valise remplie d’épées à ras-bord. Bref, il trouverait une solution. Tout ça pour dire que les gens trouveraient d’autres moyens de se battre, de détruire les obstacles devant eux, et de tuer. La magie n’était donc pas la source de tous ces problèmes : c’était les utilisateurs.

Ce fut donc avec la tête remplie de toutes ces pensées que je m’étais retrouvé devant ce pauvre Jet qui était littéralement ma seule et unique source de fous rires du moment. Oh oui, j’avais entendu parler du concert qu’il avait donné durant le festival de Quatro Cerberus. Je me souvenais parfaitement du jour où j’avais appris cette histoire. J’étais assis au comptoir d’une taverne, jouant aux fléchettes avec un énième inconnu pour passer le temps quand j’avais entendu quelqu’un mentionner le fait que l’image du Dark Knight en personne prendrait un coup dû aux actions de son petit frère qui s’était apparemment ridiculisé en public. Curieux comme je l’étais, j’avais demandé plus de détails. Au final, j’avais passé la soirée à rigoler avec la totalité des gars présents dans la taverne !! Notre sujet de conversation était le suivant : un Boys’Band entre Lucifer et Jet pourrait-il percer dans le Royaume de Fiore ? Vous l’aurez compris, le simple fait de voir le jeune mage de Lamia Scale m’entraînait dans des fous rires pas possibles à chaque fois ! J’avais à peine été capable de placer deux mots sur les raisons pour lesquelles j’étais venu le trouver. Sur le coup, il n’avait dû comprendre que les termes « kidnapping » et « suis-moi », puisque juste après, je m’étais tourné vers la direction que je comptais prendre et m’étais mis à avancer sans vraiment me retourner par peur de m’écrouler de rire de nouveau. Il n’y avait pas à dire, il n’en ratait pas une pour se faire remarquer celui-là. L’avantage, c’était que sans s’en rendre compte, il me permettait de me changer les idées. Ainsi, j’expliquai plus en détails ce que j’avais en tête au jeune homme sur la route, tout en faisant bien gaffe à ne pas me tourner vers lui pour ne pas rire : il s’agissait d’une véritable nécessité.

« T’en fais pas Jet, comme promis, ça n’a rien à voir avec du théâtre. Par contre, prépare-toi à être surpris. Moi-même, je ne sais pas du tout à quoi m’attendre vu que c’est la première fois que je me rends là-bas. »

Voilà. C’était là toutes les informations que je lui avais vraiment donné sur notre destination. Pour le reste du trajet, j’avais pris soin de garder les yeux fermés lorsqu’on se retrouvait face à face dans un moyen de transport. Oh oui, ce n’était pas une blague du tout, je n’avais vraiment pas le choix. C’était un peu bizarre, je l’admettais, mais bon à force d’avoir mal aux côtes, c’était la meilleure solution. Une fois sur le bateau – et comme on était coincés – je m’étais amusé à faire écouter à tous le Lacryma audio que j’avais acheté – très cher – et qui contenait l’enregistrement de la chanson de Jet et sa copine complètement torchés. A notre arrivée sur l’île où se trouvait le Manoir Oblivion – notre destination particulièrement galère à trouver – j’avais d’ores et déjà compris que si Jet en avait l’occasion, il m’enfermerait à tout jamais dans une des nombreuses portes qui menaient partout et nulle part à la fois. Yep, c’était sûr qu’il se débarrasserait de moi. Ne serait-ce que pour me faire arrêter de diffuser son tout nouveau single déjà présent dans les bacs ! La porte d’entrée n’étant qu’une porte ordinaire d’après les informations que l’on m’avait fournies, j’avais ouvert celle-ci sans frapper et étais rentré comme si j’étais chez moi. Arya me suivit naturellement, et j’attendis que Jet et son familier fasse de même avant de la laisser se refermer derrière nous. J’annonçai alors à Jet d’une voix amusée :


« Puisqu’il s’agit de ton kidnapping, je te laisse choisir à partir de maintenant. Choisis bien par contre. »

Que devait-il choisir ? Une porte, tout simplement. Dans le hall où l’on se trouvait actuellement, il y en avait un tas tout autour de nous. De plus, d’après ce qu’on m’avait dit concernant les rumeurs de cet endroit, chaque porte menait à un univers totalement différent. Ainsi, on n’avait absolument aucun moyen de pouvoir prédire le type d’endroit dans lequel la porte que choisirait Jet nous transporterait. Après, au vu de ses habitudes en termes de problèmes et d’ennuis, je pouvais d’ores et déjà supposer que notre aventure serait mémorable et particulièrement dangereuse. Personnellement, je m’en foutais un peu, j’étais simplement curieux de voir ce que ce Manoir avait à offrir. J’espérais ne pas être déçu par contre, parce que j’avais clairement besoin d’être réveillé ! En attendant qu’il choisisse, je décidai de le presser un peu à ma façon :

« ♫ They say we're young and we don't know
We won't find out until we're grown ♫
Allez Hermès, avec moi ! »

« ♫ Well I don't know if all that's true
'Cause you got me, and baby I got you ♫
Allez Arya et le Dino, tous en choeur ! »

« ♫ Babe… tutu-tutu-tutu
I got you babe….tutu-tutu-tutu
I got you babe…tutu-tutu-tutu ♫ »

Autant dire qu’on continuerait ainsi jusqu’à ce que Jet choisisse une porte et nous fasse entrer. Mieux encore, nous passerions – Arya, Hermès et moi en tout cas – la porte en chanson ! Le tout maintenant, c’était de voir de quel côté était le Viloraptor. Serait-il du côté de son compagnon de route ou de celui de ceux qui lui rendaient hommage, c’était à dire les trois tarés – le mage, le Flashbird et le béret – qui chantaient à tue-tête !!

« ♫ And when I get scaaaaared, you’re always aroooooound !!! ♫ »

Jet Hyle
Admin / MagnétoAdmin / Magnéto

avatar

Messages : 622
Date d'inscription : 20/05/2013
Âge : 29
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Jiki no Mahô / Magie du magnétisme

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.295
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Les mésaventures des malchanceux [PV: Jet et Tobias]   Ven 18 Mar - 13:59
J'avais déjà connu des histoires bizarres mais celle-ci était une des plus étranges que j'ai vécues. Et il n'était même pas midi ! Et je devais cela à la seule personne de tout Fiore qui était peut-être plus douée que moi pour se retrouver dans le pétrin. Quelle coïncidence que les deux individus les moins veinards du pays se retrouvent dans la même guilde. Car oui, je parlais bien entendu de Tobias Grant, camarade, rival officieux et membre tout comme moi de Lamia Scale.
Il y a de cela peu de temps, alors que j'étais à la guilde pour une semaine au moins, le temps de régler quelques détails et de faire une pause. Certes, j'étais depuis peu l'heureux propriétaire d'une petite maison à Hosenka, mais je ne voulais pas que les gens apprennent son existence. C'était mon abri. Mon repère. Ma forteresse de solitude. Pas question d'y faire venir n'importe qui. Pour cette raison, je devais de temps en temps rester à Lamia Scale afin de ne pas éveiller les soupçons. El Diablo était donc venu me trouver, hilare, et m'avait avec difficulté fais comprendre de le suivre car il m'emmenait en balade, ce qu'il désignait lui comme un kidnapping, sans doute à cause de la fois passée où il avait du user de la ruse pour que le le suive. Il était en suite reparti en gloussant, ses épaules se soulevant tant il se retenait de ne pas s'esclaffer. Autant dire que je n'avais pas l'esprit tranquille : le blondinet devait sans doute encore me préparer un sale coup...

Et au fur et à mesure du voyage, je devenais plus suspicieux, car il refusa de me regarder dans les yeux une seule fois, ou éclatait de rire chaque fois qu'il se tournait vers moi. Et ma frustration grandissait en même temps que la distance parcourue. C'est pourquoi, alors que nous nous trouvions dans une diligence, j'avais craqué.

Bon, ça suffit maintenant ! Ou tu m'emmènes ? Je te préviens que si c'est encore du théâtre ou un truc du genre, je ne réponds plus de moi !

Il répondit alors que ça n'avait rien à voir, mais que nous serions surpris tous les deux. Lui-même prétendait avoir entendu parler de l'endroit sans pour autant s'y être jamais rendu. Je n'avais donc pas appris grand chose, mais je le connaissais assez bien pour savoir qu'il ne parlerait pas sous la pression. Et même si c'était quelque-chose d'intéressant, rien ne me disait que l'Ace de Lamia Scale ne me préparait pas une entourloupe. Je ne parvenais jamais à deviner ses pensées, après tout. Lui par contre, disposait d'un instinct particulièrement retors pour savoir ce qu'il se passait dans la tête des autres. Je m'affaissais donc dans mon siège en grognant, jetant un regard par la fenêtre. Blitz nous accompagnait pour ce voyage, marchant à côté du véhicule. Et à intervalles réguliers, je pouvais apercevoir la flashbird de Tobias, Arya si ma mémoire était bonne, faire des cercles dans le ciel pour suivre. Autant dire que nous disposions d'une certaine force de frappe si jamais les choses tournaient mal. Et si jamais elle tournaient vraiment mal, je demanderais à mon compagnon de s’asseoir sur l'utilisateur de Take Over afin que je puisse lui écraser mon poing dans la figure. Pas trop fort bien sûr, Tobias était tout de même un ami.

Nous finîmes par arriver à la côte, et de là, je suivis mon camarade jusqu'à un navire. Apparemment, il fallait traverser. Je réduisis donc la taille de mon compagnon à écailles grâce à mon chibi-gun et dès que nous avions tous embarqué, je m'étais enfermé dans ma cabine. Si jamais je devais encore voir Tobias goguenard en me regardant, avant qu'il ne se retourne pour pleurer de rire, j'allais finir par le noyer... En plus, il dut raconter ses plans à tout l'équipage, car j'entendais ceux-ci se bidonner sur un fond musical. À croire que ce démon avait tout mis en scène...
La traversée prit un certain temps, mais je sentis le bateau ralentir, signe que nous devions être arrivés. Cela me fut aussitôt confirmé par un des marins qui vint me chercher en se marrant, mais son rire s'étrangla rapidement quand il aperçut mon visage. Entre l'attente, l'exaspération et le bruit, j'étais vraiment à prendre avec des pincettes. Je montai donc sur le pont en espérant que Tobias ait préparé quelque chose de maouss, sinon on allait m'entendre. Probablement jusque sur le continent.
En voyant la scène, je ne fus pas déçu...

*Tobias Grant, espèce de crapule...*

Mais dans cette appellation peu cavalière, il y avait une sorte de respect mesuré. Il nous avait emmenés au Manoir Oblivion. Je connaissais ce lieu de réputation, qu'il s'agisse de ses effets ou de la difficulté à le localiser. Pour le second point, il méritait quelques applaudissements. Quant au premier, il n'avait pas menti : ça n'avait rien à voir avec du théâtre, et je ne risquais pas de m'ennuyer. Sauf si, avec notre malchance additionnée à tous les deux, une des fameuses portes magiques nous envoyait dans une salle de théâtre à Carmina...
Je suivais le responsable de ce voyage à terre, et il entra rapidement dans le bâtiment, suivi de son familier, avant que moi et le mien ne fassions pareil. Puis, il referma la porte derrière nous. Il m'annonça alors que comme j'étais son « invité », ça serait à moi d'orienter nos pas ici. Je marmonnais un « Trop aimable... » entre mes dents avant de jeter un œil aux multiples portes se trouvant dans ce hall d'entrée. A priori, rien ne les distinguait l'une de l'autre. Mais selon ma décision, cette histoire pouvait être lassante, périlleuse, ou même mortelle. Autant dire que je réfléchis un moment sur la question.

Cependant, mes tergiversations furent interrompues lorsque Tobias se mit à chanter, reprenant l'air que j'avais entendu sur le bateau. Ide plus, il fut rapidement accompagné par son béret pervers – j'avais entendu parler de cette histoire – puis par Arya qui se mit à émettre des petits sons en cœur. Il poussa même le vice jusqu'à demander à Blitz de les rejoindre. Le viloraptor, sous sa forme réduite, me regarda avant de pousser un gémissement qui ressemblait à du désespoir. Moi-même, je regardais le mage de Lamia Scale comme s'il lui avait poussé une seconde tête.

Tobias, t'es resté trop longtemps au soleil ou quoi ? Pourquoi tu te marres en permanence et chantes cette chanson débile ?

Je devais avouer que là, j'étais vraiment perturbé, par son comportement. Il avait toujours été loufoque, mais jamais à ce point. Sans même attendre sa réponse, je me retournai et ouvrai une des portes. La treizième en partant de l'entrée. Pourquoi ? Ce chiffre me plaisait bien, c'est tout. Et si en bonus ça pouvait faire taire l'orchestre derrière moi...

_________________

Game Master

avatar

Messages : 1587
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: Les mésaventures des malchanceux [PV: Jet et Tobias]   Sam 19 Mar - 22:48
Tobias, Jet et leurs familiers respectifs étaient entrés dans le manoir Oblivion. Le lieu semblait à l'abandon vu la couche de poussière, mais intact et gardait une atmosphère antique et ancienne. Le hall d'entrée, celui qui apparaissait à chaque voyageur, était constitué de vingt-quatre portes. Treize au rez-de-chaussée et le reste, onze donc, à l'étage. Dans la salle, hormis les portes, il y avait de nombreux tableaux, dont dans l'un d'eux, un chat étrange. Le chat sortit du tableau, et regarda attentivement le groupe venant d'arriver, disparaissant à leur vue en devenant invisible s'ils regardaient dans sa direction. Cheshire, ainsi se nommait ce chat, continuait de regarder le groupe et allait les suivre quoiqu'il arrive. Il n'éprouvait de plus grands plaisirs que de rendre fous les gens assez inconscients pour s'aventurer dans le manoir. C'était en quelque sorte le gardien de manoir.

Dans sa précipitation, Jet choisit la treizième porte en partant de la gauche, c'est-à-dire, la porte la plus à droite. Sur la poignée de cette porte était gravé un symbole. Pour pouvoir le voir, il aurait fallu être plus attentif, car le symbole était gravé en dessous de la poignée ronde. Le symbole gravé sur la poignée était une rune, la rune Turisaz. Elle s'illumina légèrement lorsque Jet tourna la poignée pour ouvrir la porte.

Cette rune signifiait géant et quel endroit était le plus indiqué qu'Hispalie, la terre préhistorique ? C'est donc dans le décor de cette île tropicale que la pièce ouverte par Jet prit pour apparence. Pour leur plus grand malheur, Tobias et compagnie étaient arrivés devant un troupeau de mammouths roukmout, avec pas moins de dix membres, chacun mesurant onze mètres, plus trois petits aussi grand que le Viloraptor de Jet. Grâce au ciel pour Jet et toute sa troupe, ils dormaient. Cependant, Cheshire, toujours invisible, qui avait suivi les aventuriers jusqu'à dans cette pièce se mit à chanter la chanson que Tobias avait chanté tantôt pour irrité Jet. Résultat, vous réveillez le mâle dominant qui alerte ces congénères de l'arriver d'intrus. L'endroit se remplit de neige et les mammouths adultes vous envoient un blizzard pour protéger leurs petits
.

Intervention GM : vous choisissez une pièce qui ressemble à l'Hispalie. Vous êtes devant un troupeau de neuf mammouth roukmout [2,000PM] et du mâle dominant [2,500PM]. Cheshire vous suit, invisible et réveille les mammouths grâce à la chanson de Tobias. Les mammouths vous attaque avec un blizzard combiné.
Tobias Grant
El DiabloEl Diablo

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 09/07/2012
Âge : 25
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Take Over - Satan Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.660
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Les mésaventures des malchanceux [PV: Jet et Tobias]   Mar 22 Mar - 18:18

Patient. Yep, je devais avouer qu’il s’était montré bien plus patient que je ne le pensais. Franchement, je m’étais attendu à ce que Jet pète les plombs et exige dès le départ de savoir où je l’emmenais. Et pourtant, il avait su attendre bien patiemment jusqu’à ce qu’on atteigne la diligence pour craquer et me poser la question qui devait le tarauder depuis mon arrivée face à lui. Pire encore, je n’avais eu de cesse de rigoler chaque fois que je le voyais, donnant sans doute l’impression que je lui préparais une mauvaise blague – alors que ce n’était pas le cas. Donc, pour le coup, j’avais été agréablement surpris de le voir faire preuve d’une telle patience avant de céder. Était-ce une preuve de maturité venant de lui ? Le fait d’être entré dans l’âge adulte l’avait-il rendu plus patient ? Ou alors, il était simplement moins méfiant et plus insouciant qu’avant. Après tout, je ne l’avais jamais – vraiment – traîné dans des problèmes jusqu’à maintenant. D’ailleurs, il n’avait jamais eu besoin de moi pour s’attirer des ennuis. J’avais simplement tendance à le trimballer dans des coins qui m’intéressaient moi et qui l’ennuyaient lui. Pour ma défense, il y avait très peu de choses qui l’intéressaient, alors qu’il y en avait un tas qui l’ennuyait. Ainsi, ce n’était pas complètement de ma faute : c’était lui qui n’aimait rien ! Bon d’accord, il y avait bien un truc qui l’amusait et qui l’intéressait à coup sûr : il aimait se battre. Il ne l’admettrait sans doute pas – pour ne pas passer pour un violent – mais au vu de son mode de vie qui incluait des batailles de toute sorte qu’elles soient physiques, magiques ou orales, il n’était pas difficile d’en déduire qu’il aimait les conflits.

Après la diligence, on s’était retrouvés sur un bateau et il avait aussitôt fui dans sa cabine. Sage décision puisque j’avais alors décidé d’amuser la galerie en leur faisant écouter le dernier titre de Jet qui faisait fureur dans tout le Royaume. Autant dire que très vite, tout l’équipage connaissait les paroles par cœur et chantait à tue-tête avec Hermès et moi. Et oui, mon béret ne faisait pas que sortir de sa torpeur pour mater et complimenter – à sa façon – les jolies demoiselles. Hermès aimait aussi rire, se moquer des autres, leur attirer des ennuis et en rire par la suite. Bah oui, il n’était pas stupide. Il savait très bien qu’il m’attirait des ennuis avec ses bêtises. Le truc, c’était qu’il adorait me voir galérer avec les conséquences de ses actes à lui. Là, en l’occurrence, il avait beaucoup apprécié l’histoire de Jet sur la scène du festival de Val. Il était donc parfaitement d’humeur à se faire entendre et à participer à notre aventure au Manoir Oblivion. Une fois à l’intérieur, j’avais fait savoir à mon invité – ou ma victime selon les points de vue – que ce serait à lui de choisir la porte que l’on visiterait. Traduction ? Notre sort était entre ses mains. Ainsi, si par le plus grand des hasards, on se retrouvait dans une nouvelle salle de théâtre, ce serait de sa faute ! D’un autre côté, s’il nous foutait dans la mouise dès la première seconde, ce serait également de sa faute ! Et enfin, si on se retrouvait dans un véritable paradis sur terre – ce qui était très peu probable – avec des déesses à nos pieds pour nous ventiler et nous servir à boire, ce serait aussi de sa faute !

Pendant qu’il prenait en compte tout ce que son choix impliquerait par la suite, je m’étais remis à chanter. Accompagné d’Hermès et même d’Arya, nous avions tenté d’entraîner le Dino de Jet avec nous afin de former un quartet. Celui-ci, malheureusement, semblait être tout aussi dépité que son compagnon de route. Comme quoi, certains proverbes existaient pour une raison. Ici, il s’agissait du proverbe qui disait que ceux qui se ressemblaient avaient tendance à se rassembler. Était-il vrai pour tout le monde ? Pas forcément. Cependant, il était tout à fait vrai que les gens ayant des points communs – en termes de traits de personnalité ou d’expériences vécues – se comprenaient bien mieux que ceux qui ne partageaient pas ce type de connexion. Continuant donc de chanter, j’avais écouté la réaction de Jet d’une oreille avant que celui-ci n’ouvre l’une des portes. Pour le coup, ses questions me prirent au dépourvu car je ne m’y étais clairement pas attendu. Jouait-il la comédie ou il ne savait vraiment pas pourquoi nous n’arrêtions pas de chanter cette chanson ? Le connaissant, j’aurais tendance à pencher pour la seconde option. Après tout, Jet n’était clairement pas réputé pour être un bon comédien. Bien au contraire même, il s’était même montré incapable de combattre incognito du côté de l’Alliance Baram… Bon d’accord, il s’était fait grillé à cause de son lien de parenté avec le Dark Knight et du détecteur chelou utilisé par l’ex-patron du Conseil. Néanmoins, ça ne changeait rien au fait que j’avais toujours été capable de deviner ses intentions et de le lire comme un livre ouvert. Ainsi, rien qu’à son intonation, je pouvais en déduire que sa réaction était des plus sincères : il ne comprenait vraiment pas pourquoi je rigolais et chantais.

Autant dire que la situation devenait tout de suite encore plus amusante. Que se passerait-il le jour où il comprendrait ? Clairement, s’il était si confus, cela voulait dire qu’il ne s’en souvenait pas. Ivre comme il l’avait été, et compte-tenu du fait qu’il s’agissait possiblement de sa première cuite, tout portait à croire qu’il avait bel et bien zappé toute cette soirée. Devais-je le lui rappeler ? Hmm… Non, ça ne servirait probablement à rien. D’ailleurs, il serait bien plus amusant d’être témoin du moment où il s’en rappellerait par lui-même. Le tout, c’était d’attendre. Ainsi, sachant qu’il avait ouvert la porte, j’avais suivi le mouvement avec Arya. Naturellement, et comme prévu, nous avions fait notre entrée en chanson ! Et, malheureusement, nous fûmes forcés de nous interrompre sur-le-champ en découvrant le bordel dans lequel Jet était parvenu à nous foutre rien qu’en ouvrant une porte !! Hermès ferma son clapet. Arya mit un point d’honneur à fermer ses deux becs. Quant à moi, je me contentais de lever les yeux au ciel – une petite larmichette dégoulinant de mon œil droit – me demandant sérieusement pourquoi j’avais laissé l’autre magnétiseur jouer à la roulette russe avec ces portes de l’Enfer… Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi !!? Non mais franchement, pourquoi l’avais-je laisse ne serait-ce que toucher à l’une de ces portes ? Honnêtement, j’étais certain que même moi je ne me serais pas retrouvé directement dans la chambre d’un troupeau de Mammouths Roukmouts géants !! Oh oui, on était bel et bien dans la mouise ! OK, ces créatures dormaient, ce qui était une bonne chose. Le hic, c’était que j’étais prêt à parier que comme de par hasard ils étaient sur le point de se réveiller et de nous marcher dessus. Bon, entre nous, Jet était parvenu à nous offrir l’un des combos les plus ridiculement flippants du Royaume de Fiore. Non seulement, on avait droit à un environnement qui ressemblait beaucoup à Hispalie, avec le côté préhistorique de la faune, et la flore qui faisait île tropicale. Mais en plus, avait droit à la croissance surnaturelle de la faune qui était un trait spécifique à la Jungle de Guatamalta. Résultat, la porte de Jet semblait nous avoir entraînés dans l’univers des géantes créatures préhistoriques.

« Bah bravo Jet… Super choix ! Je suppose que le terrain de chasse d’Acnologia était déjà pris, tu as donc dû te résigner à prendre le pire scénario numéro 2… »
« Ouais Jet ! T’aurais au moins faire l’effort de nous dégôter un harem, non ? Ce n’est pourtant pas si compliqué d’ouvrir la bonne porte ! »

Hermès et moi nous plaignîmes donc des bêtises de Jet en chuchotant pour ne pas réveiller les créatures géantes qui dormaient. Malgré le fait que nous parlions à voix basse, nos tons agacés ne pourraient être plus évidents. Yep, on n’était pas contents et on demandait à être rembourser pour mise en danger d’autrui ! Et il n’avait pas intérêt à retourner le truc en disant que c’était de ma faute si c’était lui qui avait ouvert cette porte ! Après tout, c’était lui qui l’avait choisi ! C’était comme si je lui laissais le choix de l’assaisonnement sur un plat et qu’il choisissait aussitôt le piment le plus épicé au lieu du sel !! Bref, c’était de sa faute ! Et puisqu’il s’agissait de sa faute, ce serait à lui d’en assumer les conséquences !! Le tout maintenant, c’était de se barrer avant que les choses ne dégénèrent de ce côté-ci. Ce serait quand même bête de se faire marcher dessus par ces Mammouths Roukmouts géants alors que l’on venait à peine de débarquer. Et pourtant, le pire arriva : quelqu’un ou quelque chose fit du bruit. Attention ! Il ne s’agissait pas de n’importe quel bruit. Il s’agissait de la chanson de Jet que quelqu’un venait de chanter à voix haute – sans doute exprès – pour les réveiller et donc nous embêter !

Pas le temps de trop se demander de qui il s’agissait en tout cas puisque l’état d’urgence venait d’être annoncé !! Et forcément, qui disait urgence disait panique, et qui disait panique disait trouillard, et qui disait trouillard disait Arya !! Clairement, un Wyvern Misty de quatre mètres d’envergure avait été suffisant pour la faire fuir et c’était ce qui avait mené à notre rencontre. Donc, si on prenait un seul de ces Mammouths Roukmouts pour commencer, on avait déjà le double, voire le triple de la taille de ce même Wyvern. Or, si on multiplait cette triple menace par dix, on se retrouvait avec un potentiel de danger supérieur de trente fois à celui du reptile volant. Jusque-là, vous suivez ? OK, donc après, on ajoute le fait que ces créatures étaient en train de dormir. Or, les créatures, tout comme les humains, étaient généralement grognons au réveil. Pire encore, si on les avait réveillés de force. Pire encore si des intrus étaient présents sur leur territoire. Et encore pire s’il y avait des petits à protéger dans le coin. Donc autant dire que si les calculs d’Arya étaient corrects, elle se retrouvait – à cause de Jet et moi – face à un potentiel de danger 480 fois supérieurs à celui du Wyvern Misty de la dernière fois !! Oui oui, elle multipliait par deux à chaque fois que les circonstances étaient susceptibles d’empirer les choses, et ici on avait quatre critères empirant. Bref, tout ça pour dire qu’à la seconde où elle vit ce qui semblait être le mal dominant se réveiller, elle avait réfléchi à tout ce qui suivait et donc enclencher instinctivement son Flashbang !! Résultat, son corps se mit à étinceler et elle chercha aussitôt à aveugler toute personne ou créature présente autour d’elle afin de disparaître des yeux de tout le monde et de décamper à toute vitesse !! Personnellement, je m’y étais attendu – je la connaissais par cœur depuis le temps et ce n’était pas la première fois qu’elle balançait le coup du Flash-et-je-me-barre ! – et j’en avais donc profité pour disparaître dans le même temps !! Vous l’aurez compris, on avait laissé Jet et son Dino seuls contre les Mammouths Géants !

Bah oui, avec l’effet de surprise additionné au fait que ces créatures venaient à peine d’ouvrir les yeux, il ne serait pas étonnant que l’attaque d’Arya les ait tous aveuglés momentanément un instant avant qu’ils ne lancent leur blizzard combiné. Ils n’avaient pas besoin de voir pour balancer de la neige dans tous les sens. Donc, mine de rien, la stratégie d’Arya lui avait simplement laissé le temps de s’envoler au-dessus de la zone de frappe des Mammouths. Quant à Jet, peu importait son niveau actuel, il ne connaissait pas Arya – contrairement à moi – et n’avait donc rien vu voir venir ! Il ne savait pas qu’elle était du genre trouillard et capable de livrer son entourage sur un plateau d’argent à l’ennemi pour sauver ses propres plumes !! Ainsi, quand bien même l’effet aveuglant serait moindre pour lui, cela ne se calculerait qu’en temps de récupération de sa vision. Or, un instant d’aveuglement était parfois tout ce qu’il fallait pour retourner toute une situation en bien ou en mal. Au final, le blizzard combiné des créatures géantes ne prit pour cible que Jet et son dino – dans le cas où ceux-ci n’auraient rien fait pour décamper évidemment – puisque Arya volait au-dessus de toute la scène. Quant à moi, j’avais adopté la stratégie de l’œil du cyclone.

« Bon, c’est pas que je me plains, mais… T’as pas honte de laisser ton nakama se débrouiller tout seul face à cette horde ? »
« Chuuut ! Ils vont t’entendre ! Et t’en fais pas pour Jet, il s’est déjà retrouvé dans la même galère, et il en est ressorti avec son Dino ! Le connaissant, il va très vite se retrouver avec cette horde en guise de compagnons de route ! »
« Et si son charme ne passe pas ? »
« Je suppose que sa chanson se vendra encore mieux à titre posthume… »

Yep, Hermès et moi discutions tranquillement pendant que le blizzard frappait tout ce qui se trouvait devant les Mammouths qui cherchaient à éliminer ce qu’ils percevaient comme une menace. La question qui se posait était toute simple : où étions-nous pour pouvoir parler de la sorte sans nous inquiéter ? Simple. J’étais accroché à la cuisse du mâle dominant. Ou plutôt, j’étais accroché à la fourrure qui se trouvait sur la cuisse du patron de ces Mammouths Géants. Vous l’aurez compris, j’avais profité du flash aveuglant d’Arya pour foncer droit devant et bondir au-dessus du genou de cette créature qui avait lancé son blizzard dans le même temps. Naturellement, son attaque ne pouvait passer à travers son propre corps. Les amas de neige étaient donc forcés de passer entre ses jambes ou sur les côtés, et il en allait de même pour tout le troupeau qui attaquait en même temps et dans une seule direction. Ainsi, ce que j’appelais la stratégie de l’œil du cyclone consistait à me planquer dans le seul coin où j’étais sûr de ne pas me faire atteindre : le corps massif d’un Mammouth. Le bonus résidait dans le fait que la fourrure me tenait chaud, m’empêchant ainsi de souffrir du rafraîchissement massif de la température de cet univers au climat tropical de base !! Il n’y avait pas à dire, je savais jouer avec le feu. Non seulement, j’étais accroché à la fourrure du grand patron du troupeau qui nous attaquait, mais en plus j’avais laissé Jet et son Viloraptor se débrouiller seuls face à cette menace alors qu’Arya les avait probablement rendus momentanément aveugles avec son attaque !! Donc, si le Mammouth se rendait compte que j’avais élu domicile sur sa fourrure avant que Jet ne s’occupe de le calmer, j’étais foutu ! Et si Jet réalisait que pendant qu’il risquait sa vie, je tapais tranquillement la discut’ – en sécurité – avec Hermès, il me tuerait probablement aussi ! Ou alors, le magnétiseur ferait d’une pierre deux coups en s’occupant de la menace et de moi en même temps.

D’un autre côté, je me devais de me féliciter puisque j’avais fait preuve d’une impressionnante réactivité ce coup-ci. Comparé à mes dernières situations de ce genre où mes stratégies de défense s’étaient avérées complètement ridicules, il s’agissait là d’un sacré progrès ! Comme quoi, j’étais largement capable d’éviter les dégâts sans recourir au Satan Soul. Et pour la première fois depuis un bon moment, j’avais légèrement hâte de voir comment Jet allait se débrouiller face à cette menace. Certes, ce serait méchant de sa part de les tabasser alors qu’on était sur leur territoire. Le truc, c’était que nous n’étions pas responsables de leur réveil ici. Quelqu’un ou quelque chose d’autre avait chanté et réveillé ces créatures pour nous attirer des ennuis. Et c’était ce responsable qu’il faudrait que je trouve par la suite. Cette aventure commençait bien en fait. Un peu d’action pour Jet, qui ne devait pas être déçu de son kidnapping, et une petite enquête à mener pour moi. Comme quoi, il ne fallait pas grand-chose pour me remotiver ne serait-ce qu’un petit peu.



HRP:
 
Jet Hyle
Admin / MagnétoAdmin / Magnéto

avatar

Messages : 622
Date d'inscription : 20/05/2013
Âge : 29
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Jiki no Mahô / Magie du magnétisme

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.295
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Les mésaventures des malchanceux [PV: Jet et Tobias]   Mer 30 Mar - 16:01
Tobias était un camarade. Et un bon en prime. Mais il avait le chic pour se montrer… agaçant, à tout le moins. Et le pire, c’était qu’il n’y avait aucune malice en lui. Il ne cherchait jamais à tourmenter les autres. Il voulait simplement s’amuser un peu, et il pensait que les autres, ceux pris dans ses stratagèmes alambiqués, ne pourraient que partager son hilarité. Comment se mettre en colère contre un tel individu ? Ma foi, assez facilement. Mais comment rester en colère ? Là, c’était déjà plus compliqué.
Je finis par ouvrir la porte, accompagné par Blitz et suivi par Tobias et Arya, et me figeai après quelques pas.

Évidemment…

Dès le départ, j'avais reconnu le décor unique, impossible à confondre, de l'Hispalie. Je ne m'y étais jamais rendu personnellement, mais j'avais lu des histoires sur cette île et entendu les récits de plusieurs voyageurs et mages s'y étant aventurés. S'il n'y avait qu'un mot à retenir de tous ces comptes-rendus, c'était « grand ».
Comme les mammouth roukmout situés non loin devant nous.
Ces créatures énormes – les plus chétifs faisant aisément la taille de Blitz, alors que ce dernier atteignait déjà plus du doubles de ma hauteur – se trouvaient immobiles à une certaine distance de la porte que, bien entendu, Tobias avait déjà refermé. Sinon, ça serait trop facile... fort heureusement, les mastodontes étaient tous assoupis. Et comme le choeur derrière moi avait décidé de se taire en apercevant les obstacles, je pensais qu'il serait envisageable de se faufiler en douce jusqu'à la prochaine porte. Et cela même si Tobias vint chuchoter avec un sarcasme si épais que je pouvais presque le sentir. Et pour ne rien arranger, son béret parlant venait en rajouter une couche. Je leur répondis donc sur le même volume.

T'es vachement optimiste. On n'a pas encore essayé la lave en fusion, les égouts de Crocus, les champs de cactus géants, une salle de banquet chez les ogres, une arène pour l'entraînement des vulcains... Et puis, le harem, ça serait encore pire... Ajoutai-je d'un ton lugubre... Maintenant, fermez-la, et peut-être qu'on passera sans casse...

Cependant, nous avions à peine fait quelques pas que la même chanson reprit derrière moi. Je me retournai en foudroyant le mage blond du regard, pensant aussitôt qu'il avait choisi de recommencer juste pour contrarier ma demande. Pour sa défense, il était innocent, cette fois. Mais alors, qui s'était mit à brailler ? Le temps me manqua pour trouver la réponse à cette question, car deux événements se produisirent coup sur coup. Le premier, fut que les mammouth se réveillèrent en barrissant. Mes oreilles ! Le second fut que aussitôt, la flashbird de Tobias réagit par un éclair de lumière qui, comme je m'étais tourné vers eux, m'aveugla complètement. Mes yeux ! À cet instant, alors que j'étais aveugle et presque sourd, je me sentis soulevé par le col de mon manteau, avant qu'un déplacement rapide ne m'emporte à plusieurs dizaines de mètres de là, m'étranglant presque. Je récupérai alors l'usage de mes sens, et vis que Blitz m'avait emmené en saisissant le tissu épais entre ses mâchoires pile au moment ou la horde préhistorique s'était mise à déverser un épais blizzard devant elle. J'avais eu chaud. Enfin, froid. Mais sans le réflexe du saurien, en ce moment, j'aurais été enseveli sous plusieurs mètres de neige. Lui-même n'aimant pas cet élément, on pouvait comprendre sa réaction précipitée, bien que peut-être un peu trop enthousiaste.
Frottant ma gorge endolorie, je jetai un œil aux alentours, afin de repérer le responsable de mes malheurs. Car oui, si Tobias ne m'avait pas emmené dans ce coin perdu, je n'aurais pas manqué finir étouffé et surgelé en même temps. Et si son familier n'avait pas réagi de la sorte, j'aurais sans doute pu faire quelque chose pour régler ce problème seul.
Bien évidemment, il n'était plus là.

TOBIAS !!! Si les mammouth te règlent pas ton compte, quand je te retrouverai, ça va faire TRES mal !

Je savais pertinemment qu'il s'en était sorti. Et ce pour plusieurs raisons. Il était à la fois plus fort et plus futé que moi. Son familier faisait des cercles en auteur, donc il ne devait pas être loin. Et puis, il était trop contrariant pour périr si facilement, sans encore en rajouter sur le dos des autres.

Cependant, j'avais besoin de calmer cette horde pour qu'on puisse reprendre la route sans conséquences ni difficultés. Et qui disait calmer la horde disait calmer le mâle dominant, le plus gros. Je grimpai alors sur le dos de Blitz, et préparai un Steel Member sur mon poing droit tout en lui disant à l'oreille « Vise le gros.» Il compris alors à peu près mon plan, et chargea aussi vite que possible en direction du chef de meute, avant de freiner brusquement. Ce changement rapide de viesse eut pour conséquence de me laisser profiter de l'inertie, ce qui me catapulta vers l'avant, en direction de la tête du mammouth roukmout en chef. Aussitôt, je lui décochai un crochet du droit pour le calmer.

Coucouche panier !

_________________

Game Master

avatar

Messages : 1587
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: Les mésaventures des malchanceux [PV: Jet et Tobias]   Ven 1 Avr - 17:43
Le flashbird de Tobias avait fait surgir une lumière vive avant de s'envoler dans les airs. Tandis que son maître s'était habilement caché dans l'une des jambes de mâle dominant, échappant ainsi au blizzard des mastodontes. Quant à Jet, il ne réussit à esquiver le blizzard que grâce à l'agilité et l'instinct de survie de son familier.

En l'air, Arya put voir plusieurs choses ; premièrement le flashbird vit de grandes portes, l'une au nord-ouest de la position de son maître, une deuxième au nord-est et une troisième au nord. Un bon kilomètre séparait les deux premières portes de Jet et compagnie tandis que la porte au nord était à deux kilomètres. Deuxièmement, il aperçut une meute de cinq T-rex pyromanes s'approcher dangereusement de la troupe d'aventuriers, les carnivores se dirigeaient vers eux après avoir vu l'intense lumière du FlashBang d'Arya. Troisièmement, le flashbird put voir au sol un cercle parfait sans neige sans personne à l'interieur. C'était Cheshire qui déviait la neige autour de lui, il était impossible de le voir à moins de se tenir en hauteur.

Jet, après avoir esquivé le blizzard grâce à son Viloraptor, cogna le plus gros mammouth avec un Stell Member impressionnant, ce pauvre mammouth fut K.O. Seulement le plus gros n'est pas forcément le mâle dominant, c'est le plus fort qui obtient ce titre au sein du troupeau. Ce dernier se mit en face de Jet en barrissant de fureur et en levant ses pattes avant en guise de défi. Tobias avait intérêt à bien s'accrocher sinon il se ferait écrabouiller. Cheshire s'amusa comme un petit fou en instillant la peur à ses pauvres herbivores en leur disant que s'il restait, il serait dans le même état que le mammouth sonné. L'atmosphère était à la tension puisque les mammouths écrasaient la neige de leurs pattes avant.

Ajouté à cela, les carnivores précédemment cités étaient arrivés par surprise sur le troupeau. La chaleur dégagée par leurs corps avait fondre la neige à grande vitesse. L'un d'entre eux arriva sur le mâle dominant et mordit sa patte, l'endroit justement où s'était caché Tobias. Il fallait juste espérer que la morsure de feu de T-rex n'ait pas atteint par accident Tobias. La panique s'installa rapidement dans le troupeau des mastodontes et celui-ci fuyait dans la direction de Jet. Magnéto allait-il finir écrasé par des quatre tonnes ?


Intervention GM: Cinq T-rex pyromanes [3.500 PM] attaquent le troupeau de mastodontes. L'un d'eux mord la patte du mâle dominant où se trouve Tobias. Le troupeau fuit en direction de Jet.
Jet recevra une pénalité de PM pour avoir posté en retard
Tobias Grant
El DiabloEl Diablo

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 09/07/2012
Âge : 25
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Take Over - Satan Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.660
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Les mésaventures des malchanceux [PV: Jet et Tobias]   Dim 3 Avr - 19:48

Dès lors qu’on avait franchi cette porte, on s’était retrouvés face à des problèmes. Enfin, ce que toute personne censée considérerait comme des problèmes. Apparemment, nous étions tous censés. Donc, nous étions d’accords sur le fait que la présence de tous ces mammouths géants était un gros problème. Naturellement, je m’étais permis de faire remarquer – très gentiment bien sûr – à Jet qu’il aurait difficilement pu faire pire en termes de choix de porte. Hermès, quant à lui, en avait rajouté une couche, se plaignant du fait qu’on n’était clairement pas tombés sur un harem ! Le magnétiseur nous répondit donc, en chuchotant lui aussi, que mon imagination manquait de piquant vu que je considérais ce scénario comme étant le pire après Acnologia. Pourtant, à l’entendre, je ne voyais vraiment pas en quoi ses suggestions d’univers apocalyptiques étaient pires que ma vision des choses. Après avoir assimilé le Démon Amy, je ne me voyais pas craindre la lave en fusion. Certes, c’était probablement plus chaud, mais bon, la chaleur restait la chaleur. Pour les égouts de Crocus, je n’étais pas un Dragon Slayer, donc il me suffirait de boucher mon nez dans le pire des cas. Je pouvais brûler les cactus, botter les ogres sous la forme de Magoa et idem pour les vulcains. En bref, rien d’effrayant dans tout ça. Un troupeau de Mammouths Roukmouts de cette taille et avec leurs poids respectifs… C’était une toute autre paire de manches ! En plus, si cet univers respectait de A à Z la faune d’Hispalie, on croiserait sans doute plus dangereux encore. Là où Hermès et moi ouvrirent de grands yeux fut quand il mentionna le harem comme étant pire que le reste… Euh… Fallait-il que je refasse l’éducation de Jet ou devais-je laisser Hermès s’en charger ? Parce que là, sérieusement, le jeune adulte m’inquiétait beaucoup. A moins qu’il n’ait déjà quelqu’un en tête – comme sa partenaire de chant – et pense que tomber sur un harem serait une forme de trahison envers elle…

Mouais, mieux valait passer à autre chose avant de me perdre dans mes réflexions sur le jeune mage qui voulait qu’on la ferme dans l’espoir de se barrer sans réveiller les mammouths… Ha ! Et après c’était moi l’optimiste ? Ah la la, les jeunes de nos jours… Quelle naïveté ! Pourquoi apparaître devant ce troupeau géant endormi si ce n’était pas pour qu’il se réveille pile poil devant nous pour nous marcher dessus ? En tant qu’écrivain, je ne pouvais que rire devant une telle façon de penser. Comment avait-il pu ne serait-ce qu’entretenir l’espoir de passer inaperçu ? Je n’étais pas vraiment croyant, et pourtant j’aimais beaucoup l’idée que dans ce Manoir – et seulement dans ce Manoir – quelqu’un était véritablement aux commandes de tout ce qui se passait derrière chaque porte. Ce quelqu’un serait donc capable d’agir sur les objets, les créatures, voire même la météo sans souci et simplement pour s’amuser en regardant les touristes ramer pour sortir de son monde en un morceau. Je l’imaginais bien posé dans une pièce au fin fond de son manoir, des restes de popcorn éparpillés sur le sol, un nouveau paquet ouvert sur ses genoux et une boisson posée sur l’accoudoir de son fauteuil particulièrement confortable. Si ça se trouvait d’ailleurs, c’était lui qui s’était mis à chanter pour réveiller le troupeau. Yep, j’avais définitivement entendu une voix. D’ailleurs, Jet m’avait de suite regardé très méchamment, pensant que j’avais que ça à faire de nous attirer des ennuis. Non mais franchement, monsieur ouvrait la porte des Enfers et d’un coup cherchait le moindre prétexte pour me rendre coupable et responsable de la situation. C’était bien essayé Jet, mais non, je n’avais rien fait et c’était toujours lui le fautif ! Lui et celui que j’avais décidé d’appeler Narrateur. Fort heureusement pour nous, il n’avait d’influence que sur son univers et pas sur nous. Et pourtant, ce n’était pas plus rassurant pour autant.

Enfin bref, la suite aurait été des plus hilarantes si les conséquences n’étaient pas si inquiétantes. En effet, Jet avait décidé – une fois de plus – de nier son incompétence en me blâmant pour ce qu’il lui arrivait. Il ne manquait pas de toupet celui-là ! Certes Arya avait aveuglé tout le monde en l’espace d’un instant, mais ce n’était pas une raison pour rester immobile et attendre bien sagement de se faire enterrer sous un blizzard, si ? Et pourtant, il semblerait que ce soit exactement ce qu’il avait fait. Yep, depuis ma cachette sur le genou du mâle dominant, j’avais pu voir le Dino sauver Jet in extremis. C’était triste à voir quand même. Le grand Jet, magnétiseur de ces dames et frère de l’ennemi public numéro 1, nécessitant l’aide de son compagnon de route pour survivre face à un troupeau de Mammouths Roukmouts. A croire que c’était ses réflexes à lui qui s’étaient rouillés à force de ne plus combattre autant qu’avant. Quoiqu’il en soit, la scène aurait pu être amusante si celui-ci ne s’était pas rendu compte de ma disparition, et donc du fait que je l’avais abandonné. Pour ma défense, ça voulait simplement dire que j’étais bien plus informé et réactif que lui. Forcément, je savais comment Arya marchait, et pas lui. En attendant, ce cher Jet s’était amusé à proférer des menaces à mon encontre dans le cas où les mammouths ne m’écrasaient pas en premier. On était d’accords que c’était vachement méchant de sa part, non ? Bon OK, en toute honnêteté, ça devait bien faire un an – soit depuis notre rencontre – qu’il emmagasinait tout un tas de raisons de me taper dessus très violemment. Il y avait eu le faux test d’entrée à Lamia Scale, puis la manœuvre pour l’entraîner voir la pièce de théâtre de Myrcella, puis la façon que j’avais de deviné ses intentions sans problème – comme sa décision de combattre du côté de l’Alliance Baram. Et aujourd’hui où j’avais passé tout le trajet à rire chaque fois que je voyais son visage, le fait que je n’arrêtais pas de chanter et que j’avais amené l’équipage du bateau à se foutre de lui également, puis les critiques sur son choix de porte, et là ma disparition soudaine après qu’Arya – qui était avec moi – l’ait aveuglé ! Hmm, certains diraient que la colère de Jet était tout à fait justifiée…

Avec Hermès, on attendit donc de voir ce que le magnétiseur ferait pour soumettre tout le troupeau à sa volonté. La dernière fois qu’il s’était retrouvé dans une telle situation, il avait choisi de taper dans le plus costaud pour intimider les autres et les faire fuir. En théorie, ça pouvait passer. Le truc, c’est que tout dépendait du niveau de fidélité des suiveurs. Si ceux-ci n’étaient pas complètement dévoués et suivaient uniquement la loi du plus fort, c’était bon. Mais s’il y avait de véritables liens entre les membres et le leader, il se retrouverait quand même forcer d’affronter tout le reste. Ça marchait de la même façon dans une guilde. Nous le vîmes donc monter sur son Dino et foncer à toute allure avant de se faire éjecter vers le mammouth le plus imposant – qui n’était pas celui sur lequel j’étais – afin de lui décocher une droite renforcée par les métaux amassés autour de son poing ! Autant dire que le voir lui – chétif comme il était – mettre KO un mammouth de cette taille était impressionnant ! Résultat, Hermès et moi ne pûmes nous empêcher de l’acclamer comme il se devait à coups de sifflements et de : « Bravo Jet ! Quelle droite ! » « Ouais continue comme ça et t’iras loin, c’est moi qui te le dis ! » Bien entendu, on racontait n’importe quoi ! Surtout Hermès qui se faisait limite passer pour un expert en la matière. Naturellement, on avait gueulé suffisamment fort pour nous faire entendre, mais pas sûr qu’il puisse nous repérer vu qu’on était bien planqués dans la fourrure du mâle dominant. D’ailleurs, celui-ci avait choisi de taper dans le plus imposant qui s’était avéré ne pas être le plus fort. Pour le coup, Jet s’était laissé avoir par de vieux stéréotypes qui n’avaient pas lieu d’être dans le Royaume de Fiore. Je fus forcé de mettre un terme à mes réflexions quand le Mammouth Roukmout sur lequel j’étais accroché décida de se charger personnellement du magnétiseur en levant ses pattes avant pour l’intimider !

Me cramponnant aussi solidement que possible, je parvins à maintenir ma position sur le mammifère. Hermès s’amusa au passage à me menacer à son tour dans le cas où je déciderais de lâcher prise ou de le perdre en vol. Apparemment, toute la troupe commençait à péter les plombs maintenant ! Et hop, voilà que de nouveaux entrants décidaient de faire leur apparition ! Encore une fois, rien de bien dangereux. Juste des T-rex pyromanes. Combien ? Euh…Cinq. Compte-tenu du fait qu’il s’agissait là d’une des créatures les plus dangereuses de Fiore, je commençais à croire qu’on n’était vraiment pas les bienvenus ici et que quelqu’un cherchait vraiment à nous faire regretter notre débarquement en mode touriste. Oui, Jet avait définitivement touché le jackpot en choisissant cette porte ! Dès leur arrivée, ils avaient fait fondre la neige par leur simple présence, réchauffant d’un coup la température régnant ici-bas. Soudain, le pire se produisit. Traduction ? Je m’étais fait repérer ! Ou plutôt j’avais – comme de par hasard – été pris pour cible par une morsure enflammée de la part de l’un des T-rex. En effet, celui-ci s’était jeté, toutes dents dehors, droit sur la patte du mammouth sur lequel j’avais élu domicile afin de le mordre violemment ! Afin d’éviter de finir en steak bien cuit, j’avais levé les bras pour m’accrocher à des poils se trouvant aussi haut que possible, puis en tirant dessus et en effectuant une sorte de saut périlleux arrière sans pour autant lâcher prise, je m’étais retrouvé plus haut sur la jambe et hors de danger. Par contre, je pouvais clairement sentir la chaleur se dégager du T-rex. Et puisque celui-ci faisait mal au mammouth et avait failli m’avaler, je ne pus m’empêcher de tenter de lui foutre un coup de pied directement sur la tempe avant de décamper en vitesse sur le dos du mammouth !! Vous l’aurez compris, je faisais toujours du grand n’importe quoi ! Non seulement, j’avais essayé de le taper sous ma forme humaine – donc allez savoir s’il l’avait senti – mais en plus j’avais juste réussi à foutre le feu à ma chaussure et une partie de mon pantalon !!

Résultat, une fois sur le dos du mammouth, j’avais retiré ma chaussure en vitesse et cherché à éteindre le feu qui se propageait sur ma jambe ! En utilisant mon manteau pour couper l’oxygène alimentant les flammes, ça ne prit pas trop de temps. Cependant, je m’étais retrouvé avec de légères brûlures sur le pied, une chaussure à moitié carbonisée et un pantalon calciné jusqu’au genou droit ! Avec un peu de chance, j’étais parvenu à accaparer l’attention du Dinosaure enflammé pour qu’il lâche prise et laisse le mammifère tranquille. D’un autre côté, si tel était le cas, je deviendrai la cible de la meute de T-rex… Bon allez, c’était dans ces moment-là qu’il fallait compter sur Jet pour attirer tous les soucis sur lui ! C’était bien à ça que servait sa magie, non ? Hmm, il semblerait qu’il ait déjà usé de celle-ci pour attirer la horde de Mammouths Roukmouts en fuite droit dans sa direction ! Or, avec leur taille, ils auraient vite fait de le rattraper sauf s’il détalait sur son Dino. Toujours sur le dos de mon mammouth, j’observai attentivement tout ce qu’il se passait en bas tout en faisant mes calculs. Bon, il y avait les cinq T-rex pyromanes qui foutaient le bordel, les huits mammouths restants et leurs petits qui cherchaient à se barrer, Jet qui faisait son Jet et son Dino qui devait se demander si ces autres Dinos étaient ou pas des cousins à lui… Quant à Arya, elle était au-dessus de nous et semblait intriguée par quelque chose de bien précis. Décidant de ne pas y penser pour l’instant, je me rendis compte qu’il était temps de remettre un peu de plomb dans la cervelle de Jet qui – à tous les coups – se disait qu’il n’avait pas d’autres choix que de mettre le troupeau et la meute KO. A croire que l’option fuite n’existait pas chez lui. Pourtant, ça n’avait rien d’un signe de lâcheté que de reconnaître que quelque chose ne nous concernait pas et donc qu’il valait mieux passer son chemin. Ici, dans ce monde, il semblerait que les carnivores et les herbivores ne s’apprécient pas trop. C’était la même chose dehors, donc pas de quoi se prendre la tête à régler leurs histoires.

Entre nous, rien ne l’avait obligé à assommer l’un des mammouths, c’était lui qui avait pris la décision de le faire. Il aurait très bien pu quitter leur territoire avec son familier qui était suffisamment rapide. Nope, il avait choisi – encore une fois – de foncer dans le tas et de faire parler ses poings. Au final, il avait dépensé un peu de sa magie et se retrouvait avec le reste du troupeau plus des T-rex qui s’étaient invités à la fête. Et maintenant, qu’allait-il faire ? Chercher à tous les soumettre à coups de poings ? OK, ça ferait plus de magie dépensée. Et après, il y aurait encore d’autres créatures, sans doutes plus féroces encore. On avait eu des herbivores balançant de la neige, et là des carnivores enflammés. Quelle serait la suite ? Et encore après ? Bref, s’il continuait comme ça, il n’en finirait jamais. Après, il s’attendait peut-être à ce que je participe aussi et lui file un coup de main. Malheureusement pour lui, je n’étais pas vraiment d’humeur à me battre, et encore moins quand je pouvais l’éviter. Cependant, j’avais quand même mis au point un plan. Encore une fois, celui-ci n’avait absolument rien de logique ou de raisonnable mis à part pour moi.

« Hey Tobias, avant que tu ne joues encore les suicidaires, je te parie 10 Jewels que le Dino va se gameller sur la neige fondue ! »
« De quoi tu parles ? Mes plans marchent toujours ! Mais d’accord, je parie 10 Jewels sur Jet ! »
« T’as pas honte de parier sur ton propre nakama !? »

Pour simple réponse, il n’eut droit qu’à un petit rire de ma part avant que je ne commence mon plan. Ainsi, je balançai ma chaussure roussie de toutes mes forces en direction des T-rex ! Je n’avais pas forcément visé celui qui avait mordu le mammouth, mais bon, si celui-ci était malchanceux, il la verrait passer. D’après mes souvenirs, ces dinosaures se servaient surtout de leur vue pour se repérer. Ainsi, le moindre mouvement suspect attirerait leur attention. Il en allait d’ailleurs de même pour les humains. D’ailleurs, il y avait fort à parier que Jet – s’il n’était pas trop concentré sur les mammouths cherchant à l’écraser – se retournerait aussi sur la chaussure volante ! Tout objet volant non-identifié au premier abord étant susceptible d’être une menace, il était parfaitement logique de fixer celui-ci pendant un moment le temps de l’identifier ! Et c’était justement ce moment de focalisation sur ma chaussure qui me servirait à amorcer la seconde partie de mon plan !! En effet, à l’instant même où j’avais lancé ma chaussure – telle un missile – en bas, j’avais bondi vers l’un des mammouths se dirigeant vers Jet afin de me rapprocher un peu plus de mes cibles ! De là, je m’étais servi de ma vitesse, de la gravité et de mon agilité pour attraper la queue de ce mammouth en plein vol afin de m’en servir comme d’un balancier pour gagner encore plus de vitesse ! Dès lors, j’avais attendu le bon moment pour lâcher prise et foncer – pieds en avant – à vive allure tel un véritable boulet de canon droit sur le T-rex le plus proche pour lui exploser le genou !! Il n’y avait rien de tel qu’un coup dans le genou pour le déséquilibrer et surtout l’énerver. Bien entendu, j’étais toujours sous ma forme humaine, donc niveau dégâts, j’aurais largement pu mieux faire, mais je comptais aussi sur la neige fondue pour le faire tomber. [Utilisation d’un Trèfle à 4 feuilles pour renforcer les chances de le faire glisser]

Manœuvre de Tobias:
 

Techniquement, sous ma forme de Magoa, j’aurais sans doute été capable d’éjecter l’un de ses T-rex sur les autres pour tous les avoir en même temps. Le truc, c’était que je ne l’avais pas fait. Mon excuse restait la même : ce n’était pas nécessaire. Donc pourquoi m’épuiser bêtement quand je m’en sortais très bien sans ? Ainsi, suite à cette tentative de missile-drop-kick amplifié par mon balancement sur la queue d’un mammouth, j’avais atterri sur le sol aussi gracieusement que possible. Résultat, je m’étais littéralement rétamé en glissant sur la neige fondue pour tomber sur le dos, m’explosant le crâne au passage et me laissant emporter sur quelques mètres pour finir pile poil au milieu de ces magnifiques T-rex pyromanes. De là où j’étais, je pus voir qu’Arya était toujours concentrée sur la même zone que tout à l’heure. Quelque chose ne devait donc pas être normale pour qu’elle ne cesse de le fixer pendant tout ce temps. Tandis que je me relevai et pris conscience du fait que je m’étais littéralement jeté dans la gueule du loup, je retirai ma chaussure restante et m’armai de celle-ci en guise de défense. Me retrouvant donc pieds nus au milieu de ces carnivores et armé d’une chaussure, je ne pus m’empêcher de rire de la situation tandis qu’Hermès tapait un véritable scandale !!

« Je peux savoir pourquoi tu trouves toujours le moyen de te retrouver dans ce genre de situations alors que tu ne te bats même plus !?»
« Calme-toi. D’ailleurs, tu m’as fait remarquer que ce n’était pas sympa de laisser mon nakama se débrouiller tout seul, non ? »
« Si tu faisais au moins l’effort de te défendre, je dirais OK. Mais, si c’est pour traîner des pieds comme tu l’as fait ces dernières semaines, reste planqué !»
« Je t’ai dit que j’avais un plan. »

Le message était clair. Hermès n’était pas content de moi. De plus, il avait gueulé suffisamment fort pour qu’on puisse l’entendre malgré le bruit provoqué par les mammouths qui fuyaient. Le truc, c’était que je ne m’étais pas jeté bêtement dans la gueule du loup. Je savais parfaitement ce que je faisais. Ainsi, énerver un T-rex avec un coup de pied, attirer leur attention avec ma chaussure lancée, puis en énerver un autre avec ma tentative de missile-drop-kick, tout cela avait été calculé à l’avance. Ou plutôt, j’avais fait avec ce qu’on m’avait donné. Le but, en tout cas, avait été de retenir toute l’attention de ces carnivores pour qu’ils oublient les mammouths et ne se focalisent que sur moi. Vous l’aurez compris, je venais d’adopter la méthode suicidaire du magnétiseur qui s’amusait beaucoup à jouer les paratonnerres pour des problèmes qui ne le regardaient pas. Le but, ici, était non seulement de laisser une chance aux herbivores de sauver leurs fesses, mais également de montrer au jeune mage de Lamia Scale à quoi il ressemblait d’un point de vue extérieur. Yep, quand on le voyait de loin, Jet avait tout d’un suicidaire ou d’un martyr. Il se mêlait d’affaires qui ne le regardaient pas, s’appropriaient des ennemis qui n’étaient pas les siens, et surtout il s’imaginait agir dans le meilleur intérêt. Après tout, ce n’était pas grave si lui mourrait tant que les autres étaient sains et saufs, non ? Le problème, c’était que les personnalités comme celles de Jet – soit stupidement héroïque ou égocentrique pour d’autres – avaient tendance à mourir très jeunes. Or, il venait à peine d’entrer dans l’âge adulte, et il serait bête qu’il meure sans avoir pu faire autre chose dans sa vie que de s’attirer des ennuis. Je me devais donc de lui montrer qu’il était son propre ennemi et que ses valeurs et sa façon d’agir étaient bien trop handicapantes. Il devait au moins prendre conscience qu’il y avait d’autres moyens d’honorer ses valeurs tout en vivant sa propre vie et en respectant celle des autres. Tandis que je tournai lentement sur moi-même pour observer chaque T-rex un par un, Hermès ne put s’empêcher d’ajouter :

« Et c’est quoi ce plan magique qui nous empêchera de finir roussi ? »
« Tu verras… – m’adressant alors à Jet sans savoir où il était, je lui gueulais tout simplement – Jet !! Ne te mêle pas de ça ! »
« Bien, débarrassons-nous du seul qui est prêt à utiliser les grands moyens pour se défendre… Super plan ! »
« Chuut… Laisse-moi me concentrer. – commençant à faire gigoter ma chaussure dans ma main, je lançai alors celle-ci à ma droite de toute mes forces tout en m’adressant aux T-rex ! – Allez chercher !! »

La seconde d’après, je détalai sur ma gauche soit dans la direction opposée ! Yep, c’était bien ça le plan. Énerver les dinosaures, attirer leur attention sur moi, essayer de les distraire avec la plus vieille ruse du monde, puis fuir en courant les bras en l’air dans la direction opposée !! Allons bon, vous vous doutez bien qu’il y avait plus que ça quand même, non ? Après tout, on ne m’appelait pas El Diablo pour rien. Et oui, la direction dans laquelle je me dirigeai en courant était celle qu’Arya n’arrêtait pas de fixer depuis là-haut ! Ainsi, à condition que les T-rex ne soient pas distraits trop longtemps par ma chaussure et décident véritablement de me courir après pour me faire regretter tout ce que j’avais cherché à faire pour les embêter, je les conduirais droit vers la source de nos problèmes ! Techniquement, je ne savais pas du tout ce qu’il y avait là-bas. Tout ce que je savais, c’était que c’était suffisamment louche pour que ma Flashbird ne le quitte pas des yeux. Je me devais donc d’enquêter ! Et quoi de mieux pour enquêter qu’une meute de T-rex pyromanes en guise d’assistants ?



HRP:
 
Jet Hyle
Admin / MagnétoAdmin / Magnéto

avatar

Messages : 622
Date d'inscription : 20/05/2013
Âge : 29
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Jiki no Mahô / Magie du magnétisme

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.295
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Les mésaventures des malchanceux [PV: Jet et Tobias]   Ven 15 Avr - 1:13
D'accord, la finesse n'avait jamais été mon fort. D'accord, je faisais souvent appel à la violence pour résoudre mes problèmes. C'était ma troisième solution préférée, après l'ignorance et l'intimidation. Donc, j'admettais sans hésitation que je n'étais pas l'individu à qui il fallait chercher des noises... Moi-même, je faisais tout pour éviter les ennuis, afin de, dans la mesure du possible, ne pas faire ressortir les aspects les plus vilains de ma personnalité. Surtout depuis Gehenna. Je tenais, allez savoir pourquoi, à faire des efforts pour être moins asociable, du moins envers mes camarades et les rares élus que je considérais comme des amis. Les autres pouvaient aller au diable.
Mais quand je ne faisais rien, et que les emmerdes venaient me trouver, il m'arrivait de craquer et de laisser sortir un autre Jet. Un à côté duquel celui que tout le monde fréquentait habituellement était gentil comme un cœur. C'était ce Jet là qui venait de mettre une mandale spectaculaire à un pauvre herbivore qui n'avait rien demandé.
Mais moi non plus !
J'étais emmené de façon sournoise par le membre le plus insupportable de la guilde – oui, même plus que moi ! - jusque dans un des endroits les plus risqués du royaume. Puis, il me disait de choisir, me laissant ainsi la responsabilité de ce qui allait nous arriver, en se dédouanant complètement, comme si ce n'était pas lui le crétin qui avait décidé d'emmener sa poisse et au Manoir Oblivion. Ensuite, parce que mon choix innocent nous balançait dans une situation pas possible, il avait le malheur de se plaindre ? Mais bon, le pire, c'était que tout ça lui correspondait assez bien. Comme sa manière de se planquer à la première échauffourée, mais bon, je pouvais encore supporter ça. Non, ce qui me rendait complètement hors de moi, c'était que, pendant que j'envoyais au tapis un des mammouth d'une droite bien placée, Môôôssieur Tobias eet son béret chantant jouaient au pompom boys !

Si t'as le temps de m'encourager, t'as le temps de m'aider ! Lui hurlai-je par dessus le barrissement des mastodontes. D'ailleurs, il semblerait que j'avais fait une légère erreur, car celui que j'avais calmé n'était pas le chef. En effet, je m'étais retourné un instant pour voir quel était l'abruti qui chantait à tue-tête cette chanson débile, et j'avais donc raté le signal envoyé par ce dernier. Et maintenant, le mammouth roukmout en chef poussait un barrissement assourdissant, tout en se redressant, afin de tenter de m'écraser de ses pattes massives. Je fis un bond en arrière, avant que les membres avants de la créature ne s'abattent dans un bruit de tonnerre, faisant trembler le sol. Les autres, pendant ce temps-là, se mettaient à piétiner eux aussi. Génial... Et c’était quoi la suite ?
Comme pour me punir d'avoir demandé, une nouvelle série de rugissements se firent entendre. Mais ceux-ci n'appartenaient pas aux mammouths. Oh, non, ça aurait été bien trop simple... Je devais avoir fait quelque-chose de mal dans une autre vie pour être puni de la sorte. Ou alors, c'était le karma qui me punissait pour mes actes. Car en plus de cette horde d'éléphants dopés aux amphétamines, venait de débarquer une troupe de T-Rex pyromanes... qui, non contents de faire fondre la neige, et donc créer une gadoue pas possible, chargèrent les herbivores. Qui, paniqués, chargèrent droit devant eux. À savoir vers moi.

J'en ai marre...

Je fis encore une fois appel à Blitz, mais volontairement cette fois, qui se déplaça assez rapidement pour esquiver les mammouths, et ainsi nous éviter de beaucoup mincir sans faire de régime. C'est à ce moment que j'aperçus Tobias qui... se servait de la queue d'un mammouth comme balancier pour aller percuter un des sauriens ?

J'suis trop vieux pour ces conneries...

Cette phrase et ce ton plus que las étaient vraiment déplacés dans la bouche d'un jeune homme de dix-huit ans, mais voir l'Ace de la guilde s'amuser à faire je ne sais quoi, sans rien faire de constructif, pendant que je m'échinais à nous ramener en vie m'avait filé un coup de vieux... Surtout quand il balança sa chaussure à la tête du troupeau, après m'avoir hurlé de pas me mêler de ça. De plus, il revenait en arrière. Pour ma part, perché sur mon compagnon, j'aperçus, au loin, plusieurs portes. Des issues de cet enfer, avec un peu de chance ? Je fis comprendre à mon camarade de foncer. En direction du T-Rex de tête, Mais cette fois, étant donné ce qui m'attendait, je changeai de tactique. C'était lui qui allait faire les muscles. Je m’agrippai donc aux aspérités de son dos tandis qu'il chargeait son homologue reptilien de plein fouet pour le percuter sur le flanc, et l'empêcher de poursuivre le blondinet. Je criai pour ma part à mon homologue mage pour me faire entendre par dessus le bruit de la faune préhistorique.

Tobias ! Issues au Nord ! Barrons-nous d'ici !

J'espérais qu'il comprendrai le message, et qu'il me suivait, à pied ou sur Arya, pour sortir de cette réplique de Lémuria avant de tomber sur pire encore. Comment ça, j'avais pas écouté son ordre ?


[HRP]:
 

_________________

Game Master

avatar

Messages : 1587
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: Les mésaventures des malchanceux [PV: Jet et Tobias]   Jeu 21 Avr - 12:56
Jet ne se fit pas écraser par le mâle dominant, il réussit à éviter les pattes du mammouth.

Tobias avait échappé de justesse à la mâchoire ardente du T-rex pyromane. Le coup qu'il avait donné à la tempe de ce même T-rex eut autant d'effet qu'une piqure de moustique. Aussi, il bouscula le mammouth tout en levant la patte qu'il avait dans sa gueule et renversa le mâle dominant. Le carnivore ne se préoccupa même pas de Tobias. Pourquoi chasser une fourmi alors que son repas était affaibli et à terre ? C'est ainsi que pendant que Tobias éteignait les flammes sur lui, le mammouth dominant se faisait manger petit à petit., morceau par morceau.

La chaussure lancée avait attiré l'attention de trois T-rex, un bel exploit. Tobias avait saisi la queue d'un mammouth proche de lui et avec l'élan prit cogna le genou d'un T-rex distrait. Le coup en soit ne lui aurait pas fait mal, mais la surprise et l'endroit de l'impact ajouté à cela la neige fondue qui rendait le sol glissant fit tomber le T-rex. Quand Tobias toucha le sol, la chute lui fit très mal au dos, mais avec la vitesse qu'il avait prise, il glissa sur le sol évitant ainsi de finir écrasé par le T-rex qu'il avait fait tomber.

De son côté, Jet monta sur son viloraptor pour éviter de faire aplatir par le troupeau qui fuyait dans sa direction. Utiliser la vitesse sur un sol glissant n'était pas recommandé, certes cela lui avait permis d'esquiver les mammouths, mais heureusement pour lui qu'il ne glissa pas.

Les positions des carnivores étaient comme ça. L'un mangeait le mâle dominant, un était au sol sonné par sa chute provoqué par Tobias , l'un chassait les mammouths. C'est ainsi que Tobias finit sa glissade devant les deux derniers. Il avait effectivement su capter l'attention des deux T-rex. Il fonçait vers l'endroit louche, là où se trouvait Cheshire. Les deux T-rex qui le suivait lançait des flammes à sa poursuite. Tobias passa au travers du chat invisible. Comme s'il traversait un fantôme. Les flammes qui s'étaient rapprochées dangereusement de lui furent déviées sur le côté, sauvant ainsi les fesses du démon.

Les carnivores stupéfaits de voir leurs flammes déviées furent déboussolés et arrêtèrent leurs mouvements. Blitz arriva à ce moment pour bousculer un des T-rex qui tomba sur son camarade qui tomba à son tour sous l'effet domino. Cheshire mécontent d'avoir été attaqué lança un feulement sonore et fit tourbillonner l'air autour des deux T-rex à terre et leur fit payer l'affront de l'attaquer. Ensuite, Cheshire se mit sur Blitz pour faire sa toilette tout en étant toujours invisible en courbant la lumière, ainsi il resterait avec le groupe. La seule chose perceptible du chat était le ronronnement continuel du gardien du manoir.
Le dernier T-rex continuait de chasser les mammouths, ne se préoccupant pas des humains. Celui-ci ainsi que le troupeau disparurent bien vite, tandis que Jet se sauvait vers la porte Nord.

Lors de sa fuite, Jet fut pris en chasse brièvement par une vingtaine raptors mélomanes, mais qui se désintéressèrent bien vite de leur cousin, au vu de sa taille, essayant juste de le mordiller pour voir s'il pouvait prendre un peu de chair.

Jet arriva devant la porte nord, après avoir traversé les deux kilomètres. La porte, bien que visible de loin, était normale. Sur le dessous de la poignée ronde était inscrit une rune, la rune Laguz. Cette rune voulait dire océan. L'eau est visible, mais ne traverse pas la porte. Si vous avez le courage de la traversée, vous vous retrouverez à plusieurs mètres sous l'eau. La mer est calme, le soleil est crépusculaire et la nuit va tomber dans quelques minutes. Une telle mer ne peut être que la Mer Sombre. Six élémentalis aqua vous voient et veulent jouer avec vous. Et un tourbillon commence à se former parce que Cheshire ne veut pas être mouillé.


Intervention GM: Tobias réussit à faire chuter le T-rex, se fait poursuivreet attaquer par deux des carnivores, il traverse Cheshire. Blitz arrive à ce moment pour faire domino avec les grandes dents. Jet fuit vers la direction de la porte nord. Ils se font poursuivre un moment donné par des raptors mélomanes qui abandonne bien vite. Jet arrive devant la porte nord qui est une porte donnant sur la Mer sombre, à plusieurs mètres sous l'eau, la nuit ne va pas tarder et six élémentalis aqua veulent jouer avec vous. Un tourbillon commence à se former, car Cheshire dévie l'eau autour de lui pour ne pas être mouillé.
Tobias Grant
El DiabloEl Diablo

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 09/07/2012
Âge : 25
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Take Over - Satan Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.660
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Les mésaventures des malchanceux [PV: Jet et Tobias]   Dim 1 Mai - 0:47

J’étais forcé de le reconnaître : je faisais un peu n’importe quoi là. Non seulement je ne prenais pas du tout cette situation au sérieux – ne me sentant absolument pas en danger – mais en plus j’empirais délibérément les choses en me jetant volontairement dans la gueule du loup après l’avoir appâté. Il n’en fallait d’ailleurs pas plus pour que Hermès pète les plombs et se permette – à sa façon – de me faire comprendre que je n’agissais pas du tout dans mon intérêt, ni dans le sien d’ailleurs. Celui-ci étant parfaitement au courant de ma démotivation qui durait depuis un bon moment maintenant, il n’était pas difficile de comprendre son point de vue qui était pour le coup très logique. Yep, puisque je ne me battais plus, pourquoi me lancer dans la bataille ? Puisque je ne prenais plus vraiment la peine de me défendre correctement, pourquoi provoquer les T-rex pour qu’ils me courent après ? Mes actions n’avaient rien de logiques et quand bien même je lui avais dit que j’avais un plan, celui-ci avait très bien compris que je jouais les suicidaires !! Certes, au fond de lui, il devait bien se douter que je ne me laisserais jamais mourir aussi bêtement. J’avais un minimum d’amour propre quand même ! Ainsi, quand bien même j’agissais comme un abruti – voire un gamin – ici, Hermès s’inquiétait un peu pour rien puisque dans le pire des cas, j’agirais de façon appropriée. Le truc, c’était qu’il faudrait vraiment que je me retrouve coincé entre quatre murs couverts de piques se refermant sur moi pour me pousser à agir convenablement face au danger.

Ma manœuvre n’avait pas marché aussi bien que je l’avais espéré puisque je n’avais attiré l’attention que de trois reptiles sur les cinq. Cependant, c’était déjà un exploit puisque je n’avais fait que lancer une chaussure !! Par la suite, avec l’usage de la queue de mammouth pour me propulser et accroître l’impact de mes pieds sur ma cible, j’étais également parvenu à faire tomber l’un des T-rex qui se pensait au sommet de la chaîne alimentaire ! Malheureusement pour lui, il semblerait qu’il y avait quelqu’un au-dessus de lui puisqu’il était dorénavant sonné. D’un autre côté, je m’étais retrouvé uniquement armé d’une chaussure face aux deux autres qui étaient focalisés sur moi. Faisant toujours le malin, j’avais tenté de les distraire de nouveau d’un côté tandis que je fuyais de l’autre – après avoir expressément demandé à Jet de ne pas se mêler de mes bêtises. Encore une fois, mon béret avait désapprouvé mon choix. Celui savait très bien que j’étais en mode guignol-qui-fait-n’importe-quoi-tant-qu’on-ne-l’arrête-pas. Apparemment, les reptiles avaient compris la leçon puisqu’ils n’avaient pas été distraits par ma chaussure du tout. Bien au contraire, ils m’avaient aussitôt pris en chasse ! Étaient-ils si intelligents que ça au point de comprendre suite à mon premier assaut que j’étais du genre à feinter d’une main pour frapper de l’autre ? Après tout, n’avais-je pas mis leur camarade au tapis un peu plus tôt avec une stratégie similaire reposant sur mon autre chaussure ? Bon, tant pis pour moi…ou plutôt pour eux sachant que, dans tous les cas, je les conduisais à leur perte. Yep, en me dirigeant vers ce que fixait Arya de façon insistante depuis tout à l’heure, non seulement je serais plus en mesure d’enquêter sur ce souci, mais en plus je les éloignais des mammouths restants.

Après tout, l’un d’entre eux était déjà en train d’en manger un, et un autre les poursuivait. Malheureusement pour ce dernier, seul contre toute la horde, il allait finir piétiner dès lors que les Mammouths Roukmouts réaliseraient qu’ils n’étaient pourchassés que par un seul T-rex ! A cinq, ils étaient avantagés de par leur statut de carnivore, leur magie et le fait qu’ils étaient de suite perçus comme des prédateurs pour les mammifères. Mais tout seul, la menace n’avait plus lieu d’être. En ce qui concernait les deux qui me suivaient, je ne les voyais pas tenir le rythme très longtemps. Entre nous, ils n’auraient qu’à se montrer trop insistants pour que je me retourne et inverse la tendance en les faisant fuir tandis que je leur courrais après. Hmm…Il semblerait que je n’aie même pas à lever le petit doigt puisque – pour une raison étrange – leurs flammes que j’avais vu s’approcher dangereusement de moi du coin de l’œil venaient d’être déviées de leur trajectoire. Yep, je n’étais pas la cause de cette déviation. D’ailleurs, maintenant que j’y prêtai attention, Arya volait bel et bien au-dessus de moi me confirmant ainsi que ce qui l’intriguait et ce qui avait déplacé ces attaques se trouvaient au même endroit. Personnellement, j’avais cessé de courir en voyant les flammes changer brusquement de trajectoire. Je m’étais alors retourné pour faire face aux reptiles qui n’avaient pas l’air de comprendre plus que moi ce qu’il s’était passé. La seconde d’après, Jet – parce que môsieur était juste incapable de ne pas s’impliquer d’une quelconque façon – avait débarqué avec son Dino pour éjecter le premier reptile sur le second. OK, c’était le Dino du magnétiseur qui avait fait tout le travail mais bon, ça revenait au même pour moi et ne faisait que me conforter dans l’idée que Jet était un voleur de vedette ! Pourquoi intervenir alors que je lui avais bien précisé de ne pas le faire ? S’imaginait-il vraiment que j’étais en danger ou était-il simplement incapable de laisser autrui agir comme il l’entendait ?

Il était quand même dommage de le voir aussi sérieux alors que la situation dans laquelle on se retrouvait n’avait rien de catastrophique actuellement. Une horde de mammouths et une meute de dinosaures… Où était le souci quand on avait chacun fait face à un Dragon Slayer boosté par un Regalia puis à l’incarnation d’un véritable Dragon avant de voir Acnologia lui-même faire son apparition ? On était bien d’accords, il n’y avait aucun souci. Donc, si le contexte actuel était juste impressionnant au premier abord, pourquoi réagissait-il comme si on était prisonnier d’une armée de Mad Rabbits cherchant à nous transformer en l’un des leurs ? Il y avait des issues au Nord d’après lui. OK, et après ? Nous barrer d’ici ? Mais pourquoi ? Non sérieusement, pourquoi partir ? Sans forcer, il avait étalé un Mammouth Roukmout. Quant à moi, sans magie, j’avais fait tomber un T-rex pyromane. Son Dino en avait même fait tomber deux. Donc, pourquoi fuir précipitamment quand il était évident que nous étions loin d’être en péril. Yep, j’avais beaucoup de mal à comprendre son raisonnement. D’ailleurs, le simple fait de savoir où se trouvait la sortie devrait suffire à le rassure, non ? On pouvait donc visiter le reste de cet univers en paix maintenant, non ? Ah ? Il fallait croire que non. En effet, les deux T-rex venaient d’être brutalement achevés par un tourbillon d’air sortant là aussi de nulle part ! Qu’est-ce que c’était que ça ? Et surtout, qui en était à l’origine ? Était-ce celui-là même qui s’était mis à chanter pour réveiller les herbivores géants ? Possible, mais si tel était le cas, où était-il et pourquoi agissait-il ainsi ? Euh…était-ce moi ou quelqu’un émettait des ronronnements ? Pourtant il n’y avait que le Dino, Jet, les T-rex KOs et moi dans le coin. Or, aucun d’entre nous ne ronronnait que je sache. Tiens, Jet s’éloignait à toute vitesse, et avec lui, le ronronnement fit de même. Réfléchissant un minimum, je fis le lien entre la curiosité d’Arya, les flammes déviées, le tourbillon d’air et les ronronnements pour en arriver à une conclusion toute simple : un abruti de mage accompagné d’un chat traînait dans le coin et s’amusait à nous attirer des problèmes. Sadique dans l’âme, celui-ci restait au plus près de ses victimes dans l’espoir de les voir souffrir. Quant à la raison pour laquelle il se trimballait un chat, je n’avais pas encore de réponse, mais je supposais qu’il n’avait pas dû trouver mieux en guise de compagnie dans le coin.

Sifflant Arya, celle-ci descendit rapidement pour venir me récupérer et partir à la poursuite du magnétiseur et de son Dino qui étaient partis sans se retourner pour voir si je suivais. Dire qu’il s’était plaint du fait que j’avais fait la même chose un peu plus tôt pour éviter le blizzard des mammouths. Comme quoi, je n’étais pas le seul à réagir sans prendre les autres en compte. L’instinct de survie était égoïste après tout. S’attarder pour un autre allait à l’encontre de cet instinct puisque cela signifiait se mettre encore plus en danger. Personnellement, je m’en fichais un peu. Ce n’était pas comme si j’avais besoin de lui pour me protéger ou autre. D’ailleurs, c’était carrément l’inverse ! Celui-ci n’avait pas l’air d’avoir remarqué qu’il était suivi par le responsable même de ce qu’il pensait être de gros problèmes. Et pourtant, mes oreilles ne m’avaient pas trompé : le ronronnement avait filé avec lui. Conclusion, la source des ennuis le suivait littéralement à la trace. Comme quoi, le magnétiseur attirait littéralement les problèmes. En temps normal, je ne l’aurais pas suivi puisqu’à la base je voulais rester pour visiter plus en profondeur ce que cette porte avait à nous offrir. Des mammouths et des T-rex, ce n’était pas grand-chose. Le truc, c’était que j’avais décidé de trouver la source de nos problèmes et de m’en occuper. C’était de sa faute si les mammifères s’étaient réveillés pour nous attaquer dès notre arrivée. Or, s’il filait Jet comme son ombre, celui-ci se retrouverait très probablement face à encore plus de soucis alors qu’il cherchait justement à les fuir. Ah la la, et après on m’accusait de faire n’importe quoi ? Le jeune mage était sur le point d’empirer la situation en nous menant vers un autre lieu mystère – à moins que par miracle il ne s’agisse de la sortie – au lieu de rester dans cet univers qui ne pourrait probablement plus nous surprendre vu qu’on avait déjà une idée de ce dont il était capable.

« Enfin ! Tu te montres raisonnable et écoutes les directives de celui qui sait se défendre face à une attaque ! »
« Mouais, dis plutôt que je couvre ses arrières alors qu’il nous mène tout droit vers de nouvelles surprises… »
« De quoi tu parles ? »
« Tu verras… »

J’étais vraiment très ennuyé par cette nouvelle situation. Devoir suivre Jet pour lui sauver les fesses n’avait rien de bien amusant. Je le savais parfaitement capable de gérer une situation dès lors qu’il en avait conscience. Mais penser aux nombreuses conséquences suivant ses décisions ne semblait pas être son fort. Pour preuve, il y avait sa participation à la bataille de Gehenna pour prêter main forte à des meurtriers en puissance juste parce que ceux-ci nous avaient aidés une fois et dans leur propre intérêt. Et ici, il se dirigeait à vive allure vers la première porte qu’il avait vue en s’imaginant qu’il s’agissait de la sortie. Que ferait-il s’il s’agissait d’un nouvel univers à la place ? Qui sait, on se retrouverait peut-être dans cette lave en fusion dont il avait parlé tout à l’heure… Ou pire encore, dans un monde gouverné par des peluches… J’en avais des sueurs froides rien qu’en y pensant ! Arya finit par me larguer quelques mètres derrière nos camarades tandis qu’elle voletait à ma hauteur, se préparant comme elle pouvait à ce qui nous attendait derrière cette nouvelle porte. Personnellement, je fixai Jet, me demandant sérieusement ce qu’il comptait faire au vu de ce qu’il y avait derrière cette porte. Apparemment, il s’agissait bien d’un autre univers et pas d’une sortie. D’ailleurs, au vu de ce que l’on pouvait voir, en passant cette porte, on se retrouverait directement dans l’eau. Pas à la surface évidemment – ce serait trop facile – mais bien à l’intérieur. Donc, quelle décision serait prise ici ? Rester dans cette forêt ou plonger dans cette autre porte en compagnie de celui qui ferait tout pour empirer la situation ? Tiens, voilà que des créatures nous accueillaient avant même que nous n’entrions.

« Hey ! Vous n’avez quand même pas l’intention d’entrer là-dedans hein !? Je dois vraiment vous rappeler que vous n’avez pas le nécessaire pour respirer sous l’eau ? »
« T’en fais pas, on n’a rien à craindre vu que SuperJet à la droite de Fer est avec nous. N’est-ce pas cher Nakama ? Tu vas nous sauver de la noyade comme avec les T-rex, non ? »
« Si tu tiens toujours à faire payer Tobias, fais-le maintenant tant qu’il est vulnérable !! »
« Traître ! »

Hermès et moi n’avions clairement pas l’intention de nous arrêter de raconter n’importe quoi. Non, mon béret ne cherchait pas réellement à me se débarrasser de moi. Cependant, cela ne voulait pas dire pour autant qu’il mentait. Le terme vulnérable semblait peut-être exagéré mais il n’en était pas moins vrai. Il suffisait de voir mon état actuel pour le comprendre. J’avais deux chaussures en moins, me promenant donc pieds nus, une partie de mon pantalon était calcinée et j’avais des brûlures sur ce même pied. Qu’est-ce que cela prouvait ? Tout simplement que j’étais parvenu à me retrouver blessé face à ces T-rex que le Dino du mage était parvenu à bousculer sans trop de problème. Or, et sans vouloir me vanter, pour un mage de mon niveau, cela en disait long. Idem pour le fait que nous ne pouvions pas vraiment nous permettre d’entrer sous l’eau sans savoir à quelle profondeur nous nous trouverions, si ? Encore moins avec un oiseau et un dinosaure qui n’avaient rien de nageurs. Fort heureusement pour nous, un tourbillon – un nouveau – commença à se former autour de nous déviant l’eau au passage. Il fallait croire que ce fauteur de trouble était sujet aux mêmes lois que nous, dans le sens où s’il était humain ou félin, il ne serait pas capable de respirer sous l’eau. Me trouvant à l’intérieur du tourbillon, je ne perdis pas une seconde pour retirer mon manteau et ma chemise afin de les ranger dans mon sac. Me retrouvant ainsi torse nu, j’étais parfaitement apte à traverser cette nouvelle porte qui nous mènerait dans l’eau. Yep, je comptais un peu sur la personne à l’origine de nos problèmes et de ce tourbillon pour nous permettre de traverser cette eau. Dans le pire des cas, je n’aurais qu’à remonter Arya à la surface à toute vitesse avant qu’elle ne se noit.

« Alors Jet, que décides-tu ? Tu veux régler tes comptes maintenant ou continuer notre aventure ? Après tout, je me souviens t’avoir promis que tu ne t’ennuierais pas… »

Dès le départ, je lui avais donné les pouvoirs de décision en quelque sorte, en ce qui concernait le choix des portes. Ainsi, il n’était que juste de ma part de me fier une nouvelle fois à sa décision vu que nous nous retrouvions de nouveau devant une porte. Une fois passée la porte, je ferai de nouveau ce que je voudrais. Je ne le laissais décider que si nous étions tous deux dans une porte. La raison pour laquelle je l’avais suivi jusqu’à celle-ci à la base, c’était pour ne pas perdre le fauteur de trouble. Celui traînait autour de Jet. Je ne le voyais pas, mais je savais qu’il était à l’origine de ces tourbillons. Je ne pouvais donc pas laisser mon nakama seul en compagnie d’un potentiel ennemi invisible, et ce, quand bien même celui-ci ne semblait pas apprécier les efforts que je faisais pour lui faire vivre une aventure mémorable… C’était vraiment dommage… Prêt à me plonger dans l’eau s’il le fallait ou à subir le courroux de Jet, j’attendis donc patiemment que celui-ci me réponde. Hermès avait également hâte de voir si le magnétiseur mettrait ou pas sa menace à exécution sachant que c’était le moment ou jamais pour lui vu que mes défenses étaient dérisoires depuis des semaines. Quelle décision prendrait le jeune adulte ?




HRP:
 
Jet Hyle
Admin / MagnétoAdmin / Magnéto

avatar

Messages : 622
Date d'inscription : 20/05/2013
Âge : 29
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Jiki no Mahô / Magie du magnétisme

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.295
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Les mésaventures des malchanceux [PV: Jet et Tobias]   Sam 4 Juin - 1:33
J'en avais marre. Mais marre à un point... Plus jamais je ne laisserais Tobias choisir le programme ou la destination du voyage si j'en faisais partie. Plus jamais ! Certes, ça mettait un peu d'animation pour rompre la monotonie du quotidien, mais je ne supportais plus son attitude baba-cool. Il était bien trop insouciant. Bien que, de son point de vue, et certainement de celui de beaucoup d'autres, c'était moi qui avais besoin de me détendre et de ne pas toujours être un pessimiste paranoïaque. Mais entre lui et moi, il y avait un monde... Certes, à voir la manière dont Tobias, Blitz et moi-même avions géré la double menace des mammouths et des sauriens, il n'y avait pas péril en la demeure, mais je m'en étais sorti jusqu'ici en étant constamment sur mes gardes, de tout et de tout le monde. Ou presque. Il y avait quelques individus en présence desquels je pouvais me détendre un peu. Mes camarades de Lamia Scale, par exemple. Même si El Diablo était un cas à part. Non pas à cause de ses intentions hostiles, loin de là, mais car sa proximité signifiait avec certitude que les ennuis allaient commencer vu sa propension à les attirer.

Alors que Blitz se trouvait en train de courir vers la porte au Nord, j'entendis un étrange bourdonnement. Plutôt comme un ronronnement. Je haussai un sourcil étonné devant ce bruit inédit et un peu incongru en ces lieux, car il ne se trouvait aucun félidé dans la zone. Non, la seule compagnie, ce fut la horde de raptors mélomanes qui poursuivirent mon compagnon saurien, essayant de lui prendre quelques bouchées, mais entre son armure d'écailles et les quelques beignes que je refilai, ils abandonnèrent rapidement la poursuite.
Je finis par rejoindre le portail, et je le regardai de manière ébahie – car l'autre côté du seuil se trouvait visiblement sous l'eau, et que celle-ci ne la franchissait pas – et dépitée – car l'autre côté du seuil se trouvait sous l'eau. Comment ça, je me répétais ? – et que bien évidemment, l'autre blondinet allait encore me mettre ça sur le dos... D'ailleurs, avant même qu'il ne me rejoigne, un groupe de créatures aquatiques se montrait sans pour autant nous rejoindre.
Mon camarade finit par nous rejoindre accompagné de son propre familier, et avant même qu'il n'ouvre la bouche, son béret, Hermès, si j'avais bonne mémoire, vint critiquer le nouvel itinéraire, soulignant l'évidence. C'était déjà assez pénible, mais si en plus Tobias se mettait à faire de l'humour à mes dépens... Il ne pouvait pas voir mon visage car j'étais toujours face à la porte, mais j'aurais pu broyer des pierres entre mes dents tant il m'agaçait. C'était pourquoi je préférais rester silencieux, les laissant se disputer tandis que j'analysais la situation.

*Je t'en ficherais moi des droites de fer...*

À ce moment, un tourbillon se forma, et écarta l'eau, nous permettant si on le voulait de nous aventurer dans cette zone inhospitalière sans trop se mouiller. L'autre mage réagit de façon appropriée en se rendant plus léger pour pouvoir réagir s'il s'agissait d'un piège qui se refermerait. Après un court instant, je fis de même, utilisant ma notion en Kansô pour ranger mon manteau et ma chemise, ne gardant sur le haut qu'un débardeur noir. Mais je ne changeai cependant pas mes bottes et mon pantalon. Je réfléchis alors une minute avant d'enfin répondre, bien que la tentation de laisser Tobias parler seul jusqu'à la fin de la visite était forte. Mais je refusai de bouder.


Bien que l'envie de noyer Tobias soit assez forte, je pense que je pourrais me retenir jusqu'à ce que nous ayons quitté ce Manoir, Hermès. Et même si aucun de nous n'est amphibie, il semble que nous soyons invités à poursuivre par cette route. Cela ne serait pas correct de refuser cette offre. Je tiens à finir la visite guidée pour enfin rencontrer le responsable et le remercier comme il se doit...

J'employai alors mon chibi-gun pour rendre à Blitz sa taille de fafnir, et ainsi nous gagner de la place dans le tourbillon, si jamais il se passait quelque chose. Je me tournai alors et fis un signe de la tête à l'Ace de Lamia Scale – non, pas Kalindra ! – en souriant de façon assez caustique.

Alors, on y va ?

Je m'engageai donc sous la porte, restant dans le rayon d'action du tourbillon, et prêt à réagir s'il le fallait.
Oui, mais à réagir à quoi ?


[HRP]:
 

[Au correcteur]:
 

_________________

Game Master

avatar

Messages : 1587
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: Les mésaventures des malchanceux [PV: Jet et Tobias]   Dim 5 Juin - 18:22
Jet et Tobias avaient décidé de franchir. Heureusement pour eux Cheshire détestait l'eau. Il avait beau être le gardien du manoir, il ne contrôlait pas les salles comme il voulait, il pouvait juste donner un coup de pouce à madame la chance pour attirer les ennuis sur les visiteurs. C'est ainsi qu'il dévia l'eau autour de lui devenant ainsi l'épicentre de sa « bulle » englobant nos aventuriers.. Cheshire restait pour l'instant sur le dos de Blitz tandis que Tobias et compagnie pouvaient observer les merveilles de la mer Sombre à une cinquantaine de mètres sous l'eau. Six élémentalis aqua curieux voyant ce spectacle s'approchèrent gaiement et sautèrent à travers la « bulle » protectrice de Cheshire pour pouvoir être avec nos aventuriers. Un se mit confortablement sur la tête de Jet en agitant ses petits bras visiblement contents de sa place de choix. Un s'agrippa aux joues de Tobias et lui tirent pour jouer avec. Deux sautillaient joyeusement sur le plumage du Flashbird tout en faisant des bruits comme s'il conversait avec le familier de Tobias. Si vous avez de la chance et si vous êtes observateurs, vous pourrez voir les deux derniers élémentalis sur Blitz, mais à un détail près, ils flottaient à quelques distances de la peau du saurien. En réalité, ces petits êtres des eaux s'étaient agrippés à Cheshire, ce qui pour une raison compréhensible ne lui plaisait plus. Un feulement se fit entendre. Cheshire, toujours invisible décida de s'éloigner un peu de ses invités désagréables. Se faisant, Cheshire étant le centre de la bulle, celle-ci se déplace avec lui. Il s'éloigna aussi loin qu'il le put, mais resta suffisamment près pour pouvoir observer et savourer cette nouvelle épreuve qui attendait l'équipe de Jet. C'est ainsi que le gardien du manoir laissa les aventuriers sans protection, à la merci des eaux calmes de la Mer Sombre, à une cinquantaine de mètres sous l'eau.

Soudain, des tentacules s'agrippèrent aux bras de Jet pour essayer de l'entraîner vers le fond. Le crépuscule ayant lieu, la luminosité n'était pas très grande, voire quasiment nulle, surtout à cette profondeur. Le poids des familiers, pas dans la catégorie pas plume, surtout Blitz, les entraînaient petit à petit vers le fond. Si d'aventures, Tobias et les familiers auraient voulu remonter, ils pourraient s'apercevoir que l'eau se situant au dessus d'eux était d'une couleur beaucoup plus foncée que d'ordinaire. En effet, un banc de Syrrors attendent patiemment les restes du Draculipouplpe, pour pouvoir casser la croute à leur tour. Le syrror est un poisson pouvant sécréter du poison, ce qui explique l'eau violette.

Intervention GM : Cheshire vous laisse tomber, mais reste dans les parages, il vous laisse à une cinquantaine de mètres sous l'eau. Un Draculipoulpe tente d'entraîner Jet vers le fond pour qu'il lui serve de repas [2,500Pm]. Un banc de Syrrors [2,000PM chacun], vingt individus, se trouvent un peu plus hauts que nos aventuriers dans une eau qu'ils ont eux-mêmes empoisonnés.
Tobias Grant
El DiabloEl Diablo

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 09/07/2012
Âge : 25
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Take Over - Satan Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.660
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Les mésaventures des malchanceux [PV: Jet et Tobias]   Mer 8 Juin - 18:58

Forcés de suivre – une nouvelle fois – Jet et ses décisions létales, Hermès et moi avions quand même pris soin de lui faire constater la bêtise de son idée. En effet, ouvrir la première porte qui se présentait à soi n’avait rien de très malin, encore moins lorsque l’on se trouvait au sein du Manoi Oblivion qui était réputé pour faire tout et surtout n’importe quoi. Là, en l’occurrence, on avait droit à du très grand n’importe quoi puisque l’univers que nous nous apprêtions à pénétrer se trouvait être sous l’eau. Oui, sous l’eau, chez les poissons, là où les humains ne pouvaient pas respirer puisqu’ils étaient dotés de poumons et non pas de branchies. Or, Monsieur SuperJet à la droite de Fer ne semblait pas comprendre le concept de noyade, à moins qu’il ne se pense capable de repousser l’eau en lui foutant une mandale comme avec le Mammouth Roukmout… Malheureusement pour moi, il s’agissait d’une possibilité avec lui. Enfin, je supposais que ce serait de nouveau à moi d’assurer ses arrières comme je l’avais fait précédemment avec les T-Rex Pyromanes… Il était clair que sans ma diversion armée de mes chaussures, le pauvre magnétiseur aurait fini en rôti… Fort heureusement, le fauteur de trouble – qui suivait Jet à la trace accompagné de son chat qui n’arrêtait pas de ronronner – avait décidé de nous filer un petit coup de main en générant un tourbillon servant à repousser l’eau tout autour de nous. Après avoir joué la carte du silence pendant un petit moment, le jeune homme avait décidé de répondre, faisant savoir que l’envie de me noyer était bien là mais qu’il était capable de se retenir jusqu’à la fin de la visite.

C’était rassurant. Plus il contiendrait son envie de me faire payer ses mésaventures, plus je morflerais en retour. Tout compte fait, je devrais peut-être le noyer en premier avant de lui laisser le temps de réfléchir à sa vengeance… En plus, avec tout le métal qu’il trimballait sur lui, ce ne serait pas très difficile de le faire couler. Hmm… D’un autre côté, ce ne serait pas très sympa de ma part. De plus, il était déjà revenu d’entre les morts une fois. Et rancunier comme il était, je le voyais très bien revenir une seconde fois juste pour me faire payer au centuple tout ce que je lui avais fait subir. Apparemment, Jet voulait terminer la visite de chaque porte qui se présenterait à nous dans l’espoir de rencontrer le responsable de nos problèmes pour se défouler sur celui-ci. Il n’avait donc toujours pas capté la présence de ce même coupable à nos côtés. Je me demandais bien ce qu’il se passait dans sa tête pour qu’il accepte sans sourciller qu’un tourbillon d’air apparaisse autour de nous sans personne pour le générer… Il était peut-être trop occupé à me bouder pour faire gaffe à ce type de détail. Après tout, aucune attaque directe n’avait été lancée de sa part à notre encontre. Le responsable avait l’air de se contenter de suivre. Bon, dans tous les cas, puisque le décideur avait pris sa décision, je n’avais plus qu’à suivre et voir ce que ça donnerait. Les premières minutes se passèrent plutôt bien. Nous pûmes profiter du magnifique spectacle offert par la vie sous-marine. Franchement, c’était magnifique. L’eau était calme, il ne semblait pas y avoir de grosses créatures méchantes et dangereuses dans le coin. Seuls les Élémentalis Aqua étaient de la partie. Ils s’étaient d’ailleurs amusés à entrer dans le tourbillon qui nous servait de cocon pour circuler en paix sous l’eau sans avoir à se soucier de la partie respiration. Je pris quand même note du fait qu’ils n’avaient pas été repoussés par cette bulle protectrice. Or, elle repoussait l’eau sans problème et avait fait de même avec les flammes des T-Rex.

N’ayant pas le temps d’y réfléchir plus longtemps, mon attention fut attirée par l’un des Élémentalis qui prenait mes joues pour des élastiques. Il tirait tellement fort que je fus forcé de me baisser pour éviter qu’il ne les étire à tout jamais. Un autre avait eu la bonne idée d’aller embêter Jet – sans aucun doute un suicidaire – tandis que d’autres prenaient Arya pour un trampoline… Les deux derniers étaient sur le Dino. Au moins, on était tous à égalité : les humains en avaient un chacun, et les créatures avaient droit à deux chacune. Me concentrant de nouveau sur le mien, je cherchais à lui faire – gentiment – lâcher mes joues quand l’impensable se produisit. Euh… Ça n’avait rien d’impensable en fait. Pour tout vous dire, il ne s’était rien passé de plus prévisible dans cette journée. Yep, la bulle de protection avait décidé de se barrer et donc de nous laisser à notre sort. Qui ne l’avait pas vu venir celle-là ? A l’instant même où j’avais senti que mon épaule se trouvait dans l’eau, j’avais pris une dernière inspiration avant de finir totalement englouti dans l’eau. Celle-ci était d’ailleurs plutôt froide ! Clairement le changement soudain de température m’avait affecté. On était passé d’une température chaude avec la forêt tropicale à la température fraîche de la mer. Le pire serait probablement pour Arya qui n’aurait sûrement pas le réflexe de retenir sa respiration, ou alors, le changement soudain de température accompagné de la peur d’être sous l’eau la ferait paniquer suffisamment pour l’empêcher de prendre une inspiration. Jetant un coup d’œil vers elle, je vis tout de suite que j’avais vu juste. Arya était actuellement en train de boire la tasse et de gesticuler dans tous les sens pour s’en sortir. De l’autre côté, on avait le Dino qui faisait je ne savais quoi, les Elementalis qui n’étaient pas vraiment affectés et Jet qui avait eu la bonne idée de se faire attraper par des tentacules.

Il n’avait pas intérêt à me dire après que c’était moi qui attirait les ennuis ! Il venait d’avoir la preuve concrète que les ennuis venaient à lui de leur plein gré et que je n’y étais pour rien. S’il ne faisait rien, il serait entraîné vers le fond et s’il n’avait pas eu le temps de prendre une inspiration avant de finir à la flotte, il aurait très peu de chances de survivre. De toutes les façons, avec Arya qui était déjà en gros danger, j’avais déjà atteint ma limite : je ne rigolais plus maintenant. Et le responsable me le paierait très cher !! Libérant ma magie d’un coup, la température de l’eau autour de moi augmenta alors de façon drastique ! Nope, l’eau n’était plus fraîche du tout. Au contraire même, elle était devenue tiède, voire chaude. En fait, on pouvait même voir des bulles – signe d’ébullition – tout autour de moi ! Cette hausse de température était suffisamment importante pour être captée par ceux qui se trouvaient autour de moi, que ce soit Jet, Arya, son Dino ou même les tentacules qui étaient accrochées au magnétiseur. Cette hausse de température n’indiquait rien de bon pour toutes les créatures des mers se trouvant dans les alentours et cherchant à faire de nous leur repas. Le fait que l’eau était carrément en train de bouillir autour de moi au fur et à mesure que je libérais ma magie était bien plus qu’un avertissement ! Avec un peu de chance, les prédateurs marins les plus malins feraient confiance en leurs instincts de survie et quitteraient les lieux au plus vite. En ce qui concernait les plus bêtes d’entre eux, ils comprendraient très vite que se trouver dans les parages quand mon seuil de tolérance était dépassé était la dernière chose à faire pour survivre… Take Over – Satan Soul Amy !!! Arborant la forme de l’artificier des enfers, je ne perdis pas de temps pour générer une première boule de feu dans la paume de ma main gauche, illuminant ainsi ce qui m’entourait. Utiliser la magie du feu sous l’eau n’était clairement pas à mon avantage. Certes, l’eau qui m’entourait me forçait à dépenser plus de magie pour maintenir mes sorts. Cependant, il s’agissait d’une urgence, donc je me fichais un peu de mes réserves pour le moment. De plus, je n’avais rien foutu depuis le départ en termes de magie, donc bon, je ne risquais rien.

Maintenant cette boule de feu dans ma main gauche pour éclairer mes alentours, je tendis la droite vers les tentacules pour balancer une boule de feu de taille moyenne en direction de la créature tentaculaire qui entraînait Jet vers le fond. Le but n’était pas de roussir le bras de mon nakama, c’était pour ça que j’avais éclairé ma vision avant de la lancer ! Une fois cela fait, j’avais tendu ma main droite vers Arya pour l’attraper par une patte, puis enroulé ma queue autour de la cheville de Jet pour le maintenir fermement. De même, j’avais jeté un coup d’œil au Dino rétréci du magnétiseur pour voir s’il préférait attraper ma jambe ou s’accrocher directement à son compagnon de route pour la remontée. Tout cela s’était passé très vite. Entre ma libération de magie, ma transformation, ma première boule de feu pour m’éclairer, la seconde balancée vers la créature qui tenait Jet, et le fait d’attraper mes compagnons de route, il ne s’était pas écoulé plus de quinze secondes. Je n’avais pas trop le choix. Arya était déjà à moitié inconsciente et je savais que je ne pourrais pas retenir ma respiration indéfiniment. Une fois que je les avais tous – à condition que Jet ne fasse pas de nouveau des caprices – je me servis de mes ailes en guise de nageoires pour remonter aussi vite que possible en direction de la surface ! Poussant de toutes mes forces sur mes ailes en me servant de ma boule de feu en guise de lampe torche, je ne tardai pas à voir que l’eau avait une couleur étrange. Préférant ne pas prendre de risque, je concentrai plus de magie dans ma main gauche afin d’accroître la taille de mon Dan En pour qu’il serve de barrière en plus de lampe torche ! Me retrouvant ainsi avec une sphère enflammée suffisamment large pour nous servir de défense à tous les quatre, je continuais d’accélérer vers la surface !! En ajoutant plus de magie, non seulement j’augmentais la taille de mon sort, mais je faisais également de même avec sa température, cherchant à faire bouillir l’eau se trouvant sur notre sillage. Mon but était simple. Je me méfiais de la couleur étrange de l’eau et n’avais pas vraiment le temps pour émettre des hypothèses. Le simple fait de m’en soucier suffisait pour que j’aie recours à des précautions. Ainsi, en cherchant à faire bouillir l’eau se trouvant sur notre chemin, je cherchais tout simplement à éliminer toute trace de danger sur notre passage.

Je ne savais pas si une ou plusieurs créatures étaient à l’origine de cette couleur foncée ou même s’il y en avait qui attendaient en embuscade au-dessus de nous. Tout ce que je savais, c’était que n’importe quelle créature – aquatique ou non – n’oserait jamais foncer dans une boule de feu de cette taille bêtement. Encore moins une boule de feu capable de continuer à brûler sous l’eau tout en générant une telle température. En termes de capacités magiques, je n’étais plus du tout le même qu’à mes débuts au sein de Lamia Scale. D’ailleurs, je n’avais même plus rien à voir avec celui que j’étais avant que les Régalias ne fassent leur apparition dans le Royaume. J’avais énormément progressé. Néanmoins, je commençais quand même à sentir la fatigue me gagner à force de maintenir cette sphère enflammée tout en tirant trois charges avec moi – bien que Jet devait peser dix kilos à tout casser. Je fus donc particulièrement content de sentir la pression de l’eau disparaître au moment où j’atteignis la surface pour pouvoir m’envoler hors de l’eau. Je secouai alors Arya n’importe comment pour la forcer à recracher l’eau qu’elle avait avalée avec ses deux têtes, tout en dissipant ma boule de feu afin d’arrêter de gaspiller ma magie. Histoire de m’assurer que les deux autres n’étaient pas aussi en train de mourir, je secouai également Jet et son Dino – qui, je l’espérais, était bien accroché – pour leur faire recracher l’eau qu’ils auraient éventuellement avalé. Maintenant mon altitude à quelques mètres au-dessus de l’eau, j’avais bien pris soin de maintenir mes charges hors de l’eau également tandis que je battais des ailes pour conserver ma position. Poussant un profond soupir, je m’adressai à Jet d’un ton particulièrement agacé, bien que ce ne fût pas à lui que j’en voulais :

« Hey Jet… Si tu pouvais balancer une bille à pleine puissance dans cette direction, ça m’arrangerait beaucoup… »
« Tu pourrais pas juste lui dire que le responsable qu’il cherche à remercier se trouve dans le tourbillon qui nous a laissés tomber ? »
« Hermès…ce n’est vraiment pas le moment pour te faire remarquer… »
«…»

Il l’avait compris à mon ton froid et des plus sérieux. Je n’étais pas content. Pire encore, j’étais en colère. Cet abruti et son chat de pacotille nous avait laissés dans l’eau sans sourciller à la merci de toutes les créatures sous-marines et de la noyade. Si avant, j’aurais pu émettre l’hypothèse qu’il cherchait juste à se marrer un peu en nous regardant nous dépatouiller avec ce qu’il nous envoyait, je ne voyais plus du tout les choses de la même façon dorénavant. Il avait mis Arya en danger. A cause de lui, elle était encore en train de tousser pour recracher toute l’eau qu’elle avait avalée. De plus, la patte que je tenais dans ma main serait marquée d’une brûlure pendant au moins quelques jours le temps qu’elle guérisse. Il en allait d’ailleurs de même pour Jet et son Dino – selon la personne à laquelle il s’était accroché – qui auraient droit à une brûlure plus ou moins importante chacun selon leur degré de résistance. Au passage, j’avais bien évidemment pointé la direction désirée de ma main libre. Ma cible se trouvait en-dessous de nous, à une cinquantaine de mètres sous l’eau. Certes, elle s’était déplacée pour s’éloigner de nous, mais j’avais quand même essayé d’estimer sa position en fonction de la distance qu’elle avait mise entre nous. De plus, si elle cherchait vraiment à nous suivre jusqu’au bout, il y avait de fortes chances pour qu’elle vienne directement à nous. La question qui se posait maintenant était donc la suivante : que voulais-je vraiment faire en demandant une telle chose à Jet ? Tout d’abord, je souhaitais récupérer un peu des nombreux efforts que je venais d’effectuer pour nous sortir de l’eau. Donc en lui demandant de le faire, je me laissais du temps pour reprendre ma respiration et alimenter ma colère. De même, j’offrais le coupable de nos problèmes à Jet sur un plateau, ce qui pourrait m’aider à orienter sa colère sur cette personne et non plus sur moi. Et enfin, mon but final était tout simple, et je ne tardai pas à l’exprimer à voix haute pour que tout doute sur mes intentions ne soit plus :

« J’ai une leçon à donner… Cet abruti et son chat ne vont pas tarder à comprendre qu’on ne joue pas avec la vie des autres sans en subir les conséquences… »



HRP:
 
Jet Hyle
Admin / MagnétoAdmin / Magnéto

avatar

Messages : 622
Date d'inscription : 20/05/2013
Âge : 29
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Jiki no Mahô / Magie du magnétisme

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.295
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Les mésaventures des malchanceux [PV: Jet et Tobias]   Ven 5 Aoû - 15:24
Oui, je savais pertinemment que ma décision semblait stupide, mais dans cet endroit, tout était insensé. Donc, d'un certain point de vue, mon idée se défendait. Et bien que Tobias ne semblait pas du tout enthousiaste, il se contenta, pour l'instant, de me suivre sans en rajouter une couche, ce qui, je devais l'avouer, était aussi surprenant qu'agréable...
Alors que nous nous avancions tous les deux, quatre si on comptait nos compagnons à plumes et à écailles, nous fûmes bientôt rejoints par d'autres créatures. Des Elementalis Aqua, plus précisément. Ceux-ci, curieux et joueurs, se mirent à nous tourner autour, et l'un d'eux se posa tranquillement sur ma tête, comme si de rien n'était. Habituellement, je l'aurais envoyé faire un tour illico, mais devant l'incongruité de la chose, je décidai de l'ignorer. Si je ne réagissais pas à sa présence, il finirait bien par se lasser et repartir, non ? Et puis, en voir un autre déformer le visage de Tobias était une compensation potable. Je laissais Blitz se débrouiller avec les deux qui lui tournaient autour, mais je le savais capable de ne pas déclencher une bagarre dans un endroit si précaire. Normalement.

Mais bien entendu, avec le blondinet et moi réunis au même endroit, les choses ne pouvaient pas continuer de bien se passer. C'était dans les lois de la nature...

En effet, après un étrange son, comme un feulement, la bulle commença à s'éloigner rapidement, et nous ne pouvions pas la suivre. Cette fois, je ne perdis pas de temps à me plaindre, et à la place, pris une aussi grande inspiration que possible, pour pouvoir tenir le temps de remonter à la surface, à plusieurs dizaines de mètres de nous. J'étais plutôt inquiet pour Blitz et Arya, car j'ignorais si eux pouvaient faire de même.
Mais ce n'était pas encore suffisant pour celui qui s'amusait à m'envoyer des malheurs, quelque part la haut. Non, il fallait encore en rajouter. Je manquai de pousser un cri quand je sentis que j'étais agrippé et entraîné vers le bas, au lieu de remonter comme je le voulais. Seul un violent effort de contrôle m'empêcha d'ouvrir la bouche et de perdre ainsi mon air si précieux.
À ce moment précis, alors que je me débattais pour me libérer, l'eau fraîche se réchauffa soudainement, et je vis à la place de mon camarade, un imposant démon rouge et ailé. Une petite partie de moi avait envie de dire sur un ton peu amène « Ah, tout de même ! » mais la majeure partie de mon esprit était simplement focalisée sur le fait de rester en vie. L'eau devint rapidement de plus en plus chaude, et des bulles commencèrent à apparaître sur la peau écailleuse d'El Diablo qui n'avait jamais aussi bien porté son nom qu'en ce moment. Car, si son apparence était déjà impressionnante en tant que tel, son air furibard, qui contrastait avec sa désinvolture habituelle, renforçait encore son côté intimidant. Je fus impressionné quand il parvint à générer des flammes sous l'eau, et plus encore quand il attrapa son oiseau et moi-même avant de remonter, ayant prit le soin de cramer ce qui me retenait sans pour autant me toucher. Voilà donc ce que valait l'Ace de la guilde quand il s'y mettait sérieusement ?

Alors que ma cheville me brûlait là où la queue écailleuse de Tobias s'était enroulée, je me contentai de grimacer en saisissant Blitz pour le remonter aussi. Tobias nous sauvait tous, alors je n'allais pas ergoter sur la méthode. Alors que je commençai à voir des étoiles car l'oxygène se faisait rare, et que je ne voyais pas vraiment ce que l'autre Lamia faisait, nous finîmes par émerger, et c'est soulagé que je toussai avant de prendre enfin une grande bolée d'air frais, toujours la tête en bas et un peu brûlé. Mais vivant. Je le communiquai donc au héros du moment, tout en lâchant Blitz, ce dernier pouvant parfaitement nager à la surface, juste en dessous de nous, comme tout reptile digne de ce nom.

Merci... Tobias... Sans toi... pas sûr... qu'on s'en... sortait...

Oui, ok, c'était pas terrible comme remerciement, et dans un sens, j'aurais pu faire mieux, mais j'étais de mauvaise foi. Et puis au moins, je n'avais pas souligné que c'était à cause de lui qu'on en était là... car c'était tout autant à cause de moi, quand on y pensait. Certes, il m'avait amené au Manoir Oblivion, mais j'avais opté pour ce trajet seul, sans qu'on m'y force.

El Diablo finit par me demander de lancer une attaque dans une direction bien précise. Je revins au présent, et compris à sa discussion avec Hermès que le responsable de nos ennuis, le vrai responsable, devait s'y trouver. Je fronçai les sourcils en concentrant moi aussi ma magie. L'heure de la vengeance avait sonné. Je lui répondis sur un ton légèrement sadique.

Mais avec grand plaisir mon cher ami. Même plus d'une si c'est nécessaire...

Je sortis trois billes de ma bourse sans faire tomber le reste, et visai la direction indiquée avant de les propulser aussi fort que possible dans l'eau, ce qui créa pendant un instant un « trou » tandis que le liquide était écarté par la puissance de l'attaque. Ne sachant pas ce que je cherchai, je lui dis néanmoins sur un ton un peu pressant.

Je survelle pour voir s'il y a une réaction. Toi, essaie de trouver une autre porte ou au moins un endroit pour nous poser. Tu vas pas pouvoir nous porter comme ça des heures !


[HRP]:
 

_________________

Game Master

avatar

Messages : 1587
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: Les mésaventures des malchanceux [PV: Jet et Tobias]   Dim 7 Aoû - 20:37
Cheshire avait laissé les aventuriers et leurs familiers dans une situation précaire. Il les avait abandonné à une cinquantaine de mètres sous l'eau tandis qu'un Draculipoulpe tentait d'entraîner dans les profondeurs le magnétiseur.

Seulement, c'était sans compter sur l'As de Lamia Scale. El Diablo se transforma en démon Amy. Il envoya alors une boule de feu vers la créature tentaculaire. Quel culot ! Quel toupet ! Utiliser le feu en plein milieu de la mer, cela n'était pas spectacle commun, cependant, le fait de le faire devait manger grandement de force magique. Le Draculipoulpe fut grillé à point par la boule de feu et remontait petit à petit. Mais ce n'est pas tout, Tobias alla encore plus loin en s'entourant d'une sphère de feu. Il avait attrapé son flashbird et Jet pour qu'il puisse les remonter. Comment se serait débrouiller Jet sans Tobias ? Il serait noyé au fond de l'eau, pour sûr. En remontant avec sa sphère de flammes, El Diablo crama le banc de Syrrors, qui remontèrent également à la surface.

Les élémentalis aqua s'étaient, tant bien que mal, accroché à quelqu'un pour rester avec leur divertissement.
Quand nos aventuriers émergèrent de l'eau, les petits monstres amusants virent les brûlures de certain et s'en occupèrent en inondant la plaie d'eau claire et froide.
Avec la chaleur engendrée par El Diablo lorsqu'il a traversé le banc de Syrrors , le poison mélangé à l'eau s'évapore plus facilement, créant un gaz paralysant. En général, ce poison injecté directement sous forme liquide paralyse le membre mordu. Seulement, celui-ci a été chauffé par devenir gazeux. Pour quelqu'un de normal, à cette concentration, il aurait été immobilisé, sauf que les deux mages en présences étaient tout sauf normaux, ils étaient puissants, ce qui ferait que le poison aura un impact moindre, un peu comme quelqu'un qui bouge au ralenti.

Tobias avait repéré la bulle de Cheshire. Il demanda à son partenaire de viser l'endroit où le gardien du manoir était. Jet envoya trois billes métalliques vers Cheshire. Pas de chance. Les trois billes furent détournées sans difficulté. Bien que cela ne plaise absolument pas à Cheshire de se faire attaquer ainsi, il devait avouer qu'ils étaient assez gonflés pour oser le faire. Le mystérieux chat commença à miauler, non, on aurait plutôt un chant. Ils avaient osé mettre vraiment en colère le gardien du manoir.

« Le chant se répercutera partout dans la salle, où je suis,
Venez, venez, des invités s'y sont introduits,
Allez leur faire honneur,
À ses téméraires sans peur,
Faîtes leur découvrir le courroux de cet endroit,
Obéissez créatures, car le gardien du manoir, c'est moi, »

Ce chant était répété comme une litanie pendant quelques minutes.
Cela ne pouvait qu'être mauvais présage pour nos aventuriers.
Les monstres brûlés par Tobias avaient fini de remonter à la surface et sentait le grillé, de quoi attirer davantage de monstre. Dans le corps d'un Syrror, un Parasite sortit de la carcasse pour s'approcher furtivement de Jet. Il serait la proie du pompage magique du Parasite, si celui-ci se rendait compte de la présence du Parasite. Dans les abysses, deux créatures se dirigeaient vers les aventuriers, un Nebula Finalita Aqua, pour répondre à l'appel. Dans le ciel de la salle, trois Wyverns Aqua se dirigèrent vers les cibles.

Dans cette eau si claire que l'on pouvait voir la silhouette de chaque créature peut importe la profondeur, dans cette eau si paisible tantôt, on pouvait à présent observer des tâches sombres s'approcher. Comme si la mer sombre se voilait de noir et convergeait vers un unique point.

Les élémentalis, d'habitude si enjoués et amusants qu'importe la situation, gémissaient de peur. Un degré de danger que seul l'instinct de survie pouvait réaliser.

Les trois Wyverns arrivèrent, se positionnèrent en triangle de façon à ce qu'aucun ne puisse échapper. En dessous d'eux, les Nebula Finalita étaient visibles.
Sans préambule, dans des attaques simultanées, ils visèrent le duo des mages et celui des familiers. Trois tornades d'eau venant d'en haut et deux attaques similaires venant d'en bas.
Cette première vague allait être énorme.


Intervention GM : Les élémentalis essayent de soigner les brûlures occasionnées par Tobias. L'eau empoisonnée devient gazeuse et vous ralentira pendant quelque temps, si vous l'inhalez. Les billes de Jet sont déviées. Un Parasite veut discrètement faire de Jet son hôte. Cheshire appelle la salle dans laquelle vous êtes à se battre contre vous (encore plus que d'habitude). Deux Nebula Finlaita Aqua [4,500PM] et trois Wyvern Aqua [3,650PM] vous attaquent.
Tobias Grant
El DiabloEl Diablo

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 09/07/2012
Âge : 25
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Take Over - Satan Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.660
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Les mésaventures des malchanceux [PV: Jet et Tobias]   Lun 5 Sep - 3:52

La poisse avait encore frappé ! Et oui, encore une fois, on s’était fait avoir par le destin – ou le karma en fait – qui s’amusait à nous foutre des bâtons dans les roues alors que nous n’avions strictement rien demandé. Bon d’accord, j’avais très clairement amené Jet ici pour vivre une merveilleuse aventure avec de quoi remplir une bonne cinquantaine de pages dans son journal intime. Le seul hic – dans cette merveilleuse idée qu’était la mienne – c’était que le magnétiseur ne s’amusait pas du tout. Moi, je m’amusais beaucoup à sauter dans tous les sens et à faire un peu tout et n’importe quoi. Au final, le fait que je ris de nos mésaventures avait le don de l’énerver encore plus. Fort heureusement pour lui, j’avais beau affiché mon air cool et insouciant, ma garde n’en était pas pour autant baissée. Peu importait la tête que je montrais au jour le jour, ma méfiance naturelle me poussait à toujours m’attendre – et donc me préparer – au pire. C’était ainsi que je procédais, et jusqu’à maintenant, cette méfiance – ou paranoïa – m’avait constamment maintenu en vie. Dans le cas présent, mon cher nakama avait eu la bonne idée de nous faire entrer dans un univers aquatique avec pour seule protection une bulle d’air générer par la source de nos ennuis. Certes, celui-ci ne s’en était pas encore rendu compte. Cependant, depuis le temps, il devrait bien savoir que lorsqu’on était couvert d’huile, jouer avec le feu, c’était suicidaire !

Que voulais-je dire par là ? Simple, en temps normal, Jet et moi étions dotés d’un talent certain pour s’attirer des ennuis ou se retrouver confrontés à des problèmes de taille. En sachant cela, la logique voudrait que nous tâchions d’éviter certaines situations qui pourraient à tout moment tourner au vinaigre. Malheureusement pour moi, il semblerait que ce mode de pensée logique passe complètement au-dessus du jeune mage au manteau sombre puisque celui-ci avait délibérément choisi de passer une porte menant à un environnement sous-marin. Quelques minutes plus tard, la bulle censée nous oxygéner s’était littéralement barrée !! Résultat ? Nous nous étions tous retrouvés en danger de mort imminent. En voyant ma chère Arya boire la tasse, paniquer, puis tourner de l’œil, j’avais cessé de réfléchir et avais agi purement et simplement en revêtant la forme démoniaque d’Amy pour nous sortir – tous – de ce pétrin !! Utilisant bien plus de magie que je ne le pensais en générant des flammes de taille conséquentes sous l’eau, j’étais quand même parvenu à nous ramener à la surface, et même quelques mètres au-dessus pour rester hors de portée de toute créature aquatique qui passerait dans le coin. Sur ce coup-là, on avait eu chaud. On l’avait vraiment échappé belle, au point que Jet me remercia, chose que je n’avais pas vu venir du tout. Je devais avouer qu’il était vraiment très étrange d’être remercié par celui-ci. Il fallait dire aussi que j’étais bien plus habitué par ses menaces et ses plaintes… Enfin bref, là n’était pas le plus important. J’avais des fesses à botter et de l’énergie à récupérer. Or, je ne pourrais pas faire l’un si je ne faisais pas l’autre. J’avais donc gentiment fait savoir à mon camarade que la cible à abattre se trouvait à une certaine distance de nous, sous l’eau.

Pour le coup, il semblait complètement d’accord avec moi sur l’objectif à suivre qui était de faire morfler le responsable de nos galères ! Il s’était donc servi de trois billes propulsées à grande vitesse grâce à sa magie pour déclarer la guerre au maître des lieux – si c’était bien lui qui nous embêtait – et son chat ! Au vu de sa puissance et de la trajectoire, il devrait normalement atteindre ses cibles à moins que celles-ci ne fassent quelque chose pour se défendre. Il s’agissait probablement du maître des lieux, après tout, qui savait de quoi il était capable sur son propre territoire. A quel point était-il en mesure de contrôler l’environnement dans lequel nous nous trouvions actuellement ? Qu’est-ce que j’imaginais concernant ses aptitudes ? Le pire, naturellement. D’ailleurs, s’il se mettait à augmenter le niveau de l’eau d’un simple claquement de doigts, on n’aurait tout simplement aucune chance de s’en sortir vivant. J’étais au courant de l’existence de certaines magies qui permettaient de contrôler plus ou moins l’environnement proche, mais il y avait moyen que le maître des lieux puisse faire bien plus que ça s’il était aussi puissant que je l’imaginais. Tout compte fait, lui déclarer la guerre n’était peut-être pas si malin en vérité… Je n’étais pas tout seul, et j’avais un peu profité de cette histoire pour que Jet focalise sa colère ailleurs que sur moi. Or, si jamais je ne parvenais qu’à le sortir d’une impasse pour le placer dans un bordel encore pire, je ne me le pardonnerais pas. Et pourtant, plus les secondes s’écoulaient et plus j’avais un mauvais pressentiment sur notre situation actuelle. Le jeune mage voulait que je cherche un endroit où nous poser ou une issue de secours. Jusqu’à maintenant, je n’avais encore rien vu de tel. Je préférais éviter l’eau puisque nos mouvements seraient complètement entravés, mais dans le même temps, je me devais de reprendre mon souffle si je ne voulais pas finir hors d’état de combattre très vite !

En agissant dans l’urgence, je n’avais pas eu le temps de doser suffisamment ma magie pour éviter de trop en dépenser. Au final, j’aurais pu me retenir bien plus tout en générant les mêmes résultats. Bon, tant pis, j’allais devoir faire avec. Hmm ? C’était quoi ce son ? Des paroles… ? Ça ressemblait vachement à un appel, voire carrément une convocation en urgence !! Étrange, je n’aurais pas cru que le maître des lieux aurait besoin de demander du renfort. Franchement, je m’attendais à un mage voire une créature magique d’une puissance telle qu’il en ferait trembler les nuages. Au final, il semblerait que celui-ci soit plus du style à rester caché pendant que d’autres faisaient le boulot à sa place. Grosso modo, pour le forcer à nous confronter en face à face, une petite provocation serait nécessaire. Pas de problème ! Euh…Gros problème ! Gros problème ! Très gros problèmes ! Non mais qu’est-ce que c’était que cette mauvaise blague encore !? Sérieusement !? Après les Mammouths Roukmouts géants et les T-rex pyromanes, voilà qu’on nous sortait – tout droit du catalogue aquatique – un trio de Wyverns Aqua et ce qui était très probablement les versions finales des Nebulas Aqua ?!! Euh… SuperJet à la Droite de Fer ne serait probablement pas suffisant ici. Hmm… Nous allions être forcés de recourir aux grands moyens ici. Le problème, c’était que la magie de Jet n’était pas vraiment faite pour se retrouver confrontée aux magies élémentaires. La sienne étant basée sur la manipulation et non sur la matérialisation, il se retrouvait limité par la quantité de métal qu’il transportait sur lui. Hors, à moins qu’il ne soit doté d’un kangoobag bien planqué disposant d’une bonne réserve, je le voyais mal générer tout un mur pour se protéger des attaques à grandes envergures que généreraient ces créatures. D’un autre côté, en alliant vitesse et précision, il était largement capable de causer de sacrés dégâts en s’y prenant de la bonne façon. Il l’avait démontré plus tôt avec le Mammouth Roukmout, en tapant pile au bon endroit, il était sûr de faire mal.

Encerclés, je pris conscience du fait que les Elementalis semblaient particulièrement effrayés. Quant à Arya, elle était encore en train de cracher l’eau qu’elle avait avalée. Elle n’était donc pas encore à jour vis-à-vis de la situation. En ce qui concernait Jet, je le maintenais toujours et il avait toujours la tête en bas. Il était donc au premier rang pour voir les deux Nebulas Finalitas Aqua qui traînaient à la surface, et les Wyverns étaient suffisamment imposants pour qu’il ne les loupe pas non plus. Lentement mais sûrement, je commençai à faire balancer Jet d’un côté puis de l’autre – comme un métronome – augmentant un peu plus l’élan à chaque fois. Yep, celui-ci ne devait pas du tout comprendre pourquoi je lui infligeais cela mais bon, je n’avais pas trop le temps de lui expliquer. Il était plus simple de le laisser râler tout en lui sauvant la vie plutôt que de lui expliquer pourquoi on était sur le point de crever. Soudain, le bordel commença avec cinq tornades d’eau en simultanée qui cherchaient simplement à nous écraser ! Je pris grand soin de retenir les positions de chaque Wyvern et de chaque Nebula Finalita. De même, je ne perdis pas de temps pour observer l’envergure de leurs attaques, notant ainsi que celles d’en bas semblaient plus conséquentes que celles d’en haut. Et enfin, je pris soin d’activer moi-même l’élément perturbateur du groupe en hurlant :

« Aryaaaaa !!! »

Forcément, celle-ci s’arrêta de tousser net et jeta un rapide coup d’oeil autour d’elle pour essayer de comprendre ce qui me prenait de gueuler comme je venais de le faire. Une tête regarda en haut, l’autre regarda en bas. Les deux se mirent à suer, à paniquer et l’instant d’après, l’instinct de survie de celle-ci s’enclencha avec un nouveau Flashbang !! Une nouvelle fois, elle avait sorti le coup du Flash-et-je-me-barre en cherchant à aveuglant tout son entourage pour décamper à toute vitesse ! La seule différence – cette fois-ci – c’était que je ne comptais pas laisser Jet à son sort. Nope, bien au contraire même puisqu’à l’instant où Arya se mit à étinceler tel un soleil, je m’étais servi du mouvement de balancier que j’avais entamé un peu plus tôt pour – euh… comment dire ça sans paraître méchant ? – lancer Jet dans les airs et ainsi l’éloigner de la trajectoire des tornades qui se dirigeaient ainsi que sur moi maintenant. J’avais lancé le jeune magnétiseur de sorte à ce qu’il effectue un genre d’arc de cercle pour atterrir au-dessus des Wyverns et potentiellement sur l’un d’entre eux. Ceux-ci – trop concentrés sur leur attaque et perturbés par le flash lumineux – ne devraient donc pas le voir arriver. Ainsi, il aurait tout le loisir d’atterrir sur l’un d’entre eux pour causer un max de dégâts. Au pire, j’étais certain qu’Arya accepterait de le récupérer en plein vol s’il l’appelait gentiment. Après avoir largué le poids-moustique qu’était Magnéto, je m’étais aussitôt orienter vers les tornades aqueuses en provenance des Nebulas Finalita. Take Over – Satan Soul Magoa !!! Avec mes ailes en moins et mon poids qui avait augmenté drastiquement dû à ma musculature qui n’avait plus rien à voir, la gravité fit aussitôt son effet et je me retrouvai en chute libre droit vers les attaques qui arrivaient d’en bas. Si mes calculs étaient exacts – et je priai chaque jour pour qu’ils le soient – je devrais entrer en contact avec les tornades dans…maintenant ! Hibiki !!

Après avoir ramené mes bras contre mon torse, je les écartai d’un coup sur les côtés pour frapper l’air rapidement et avec force ! Malheureusement pour moi – et pour une raison que je ne comprenais pas – mes mouvements furent ralentis par je ne savais quoi. Ainsi, ma tentative d’annihilation complète des tornades d’eau fut ratée. Par contre, j’étais parvenu à mettre suffisamment de force pour détourner – au moins – leur trajectoire de sorte à ce qu’elles ne me frappent pas de plein fouet ! En temps normal, j’aurais cherché à repousser ou au moins atténuer chaque attaque vu qu’elles visaient tous une même cible. En restant dans l’épicentre, il m’aurait été aisé de simplement balancé une onde de choc général tout autour de moi. Là, en l’occurrence, ce ralentissement soudain de mes mouvements m’avait forcé à changer mes plans. Résultat, il était possible que je fasse encore mieux avec des moyens plus restreints ! En effet, en frappant les tornades aqueuses venant d’en bas comme je venais de le faire avec de petites ondes de choc, j’essayais de les détourner de leur cible de base – moi – pour les diriger vers les autres tornades !! Mon but était donc simple : retourner leurs attaques contre eux. Avec deux larges tornades ascendantes et trois plus petites tornades descendantes, il y avait moyen que je fasse mouche avec cette manœuvre. D’un autre côté, rien ne me permettait d’en être sûr. D’ailleurs, puisque j’étais toujours en chute libre, sans moyen de me mouvoir dans les airs, il y avait de fortes chances que je me retrouve avec trois tornades d’eau qui me frapperaient de plein fouet par derrière !! Et quand bien même ce ne serait pas le cas, je me retrouverai quand même dans l’eau au milieu de deux Nebulas Finalitas qui combattraient dans leur élément ! D’un autre côté, si mon plan marchait mieux que je ne le pensais, les tornades des Nebulas repousseraient celles des Wyverns et auraient potentiellement assez de force pour frapper ceux-ci par la suite ! Ou alors, et c’était le pire scénario possible, j’avais détourné les tornades des Nebulas en direction d’Arya qui fuyait et de Jet qui devait tranquillement attendre d’atterrir quelque part…

« Et maintenant ? »
« Pas de panique, SuperJet nous couvre...je crois…»

Il fallait comprendre Hermès, je m’étais beaucoup épuisé jusque-là et je me devais de me reposer un peu. Maintenir la forme du Démon Magoa ne me pompait plus trop d’énergie vu que j’avais eu près d’une décennie pour m’y habituer. Le seul hic, c’était que je ne pouvais plus voler. Or, nous étions toujours en chute libre en direction des Nebulas Finalitas Aqua qui se feraient probablement un plaisir de nous accueillir. Ainsi, nous ne pouvions compter que sur Jet pour nous sortir du pétrin actuel. Lui, à moins que je me sois vraiment loupé dans ma stratégie, il devrait être à l’abri au-dessus d’un Wyvern, voire carrément dessus. Et si ma tentative de déviation avait marché, grâce au flash d’Arya, les Wyverns n’auraient pas forcément le temps de réagir vite pour esquiver les puissantes tornades aqueuses des Nebulas Finalitas !! Autant dire que si ce coup de maître fonctionnait, Jet aurait tout intérêt à applaudir ma prestation comme il se devait, à moins bien sûr qu’il ne parvienne à faire encore mieux. Quoiqu’il en soit, je comptais sur lui pour assurer nos arrières. Après tout, il n’y avait pas de raison pour que je sois le seul sauveur du groupe.



HRP:
 

Autorisation spéciale:
 
Jet Hyle
Admin / MagnétoAdmin / Magnéto

avatar

Messages : 622
Date d'inscription : 20/05/2013
Âge : 29
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Jiki no Mahô / Magie du magnétisme

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.295
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Les mésaventures des malchanceux [PV: Jet et Tobias]   Lun 24 Oct - 15:17
Cette aventure était en train de devenir une des pires que j'avais jamais traversées. Et cette constatation venait d'une personne qui s'était déjà retrouvée dans des blizzards, face à des mages noirs redoutables, et qui était mort une fois ! Donc, ce n'était pas une hyperbole de ma part, ni de la dramatisation. Ce n'était pas mon genre de toute façon. Pour résumer, après que j'avais lancé mon attaque dans la direction indiquée par Tobias, les flots s'étaient refermés, tandis qu'une espèce de chant étrange et vaguement menaçant avait résonné dans les environs. J'avais jeté un regard cynique à mon camarade démoniaque avant de soupirer en observant deux larges silhouettes remonter de l'eau vers la surface dans notre direction. De plus, un trio de Wyverns, probablement affiliées à l'eau vu leur couleur, se dirigeait également vers nous par la voie aérienne. Et les formes aquatiques finirent par se révéler comme étant des Nebula Finalita, des créatures élémentaires pouvant se révéler redoutables. Autant dire qu'on était dans le pétrin.
Je regardai une fois de plus la situation. Tobias ne le révélait pas, mais il devait avoir utilisé une certaine quantité d'énergie pour nous sortir de l'eau sans trop de casse. Son oiseau crachotait encore un peu pour sa part. Moi, j'étais dans un état relativement correct si on oubliait les brûlures, et Blitz regardait autour de lui d'un air belliqueux, apparemment prêt à en découdre. Autrement dit, trois et demi contre cinq. Ça allait être intéressant... Heureusement, un des Elementalis déversa son eau froide sur ma cheville toujours enserrée par El Diablo, ce qui adoucit un peu la douleur. Je profitai de ce bref intermède pour interpeller mon camarade.

J'espère que t'as un plan qui nous permet de pas finir no- Hey ! Tobias !

En effet, les créatures nous attaquèrent toutes de la même manière et quasiment en même temps. Un peu trop bien coordonné pour une simple coïncidence, d'ailleurs. Le cerveau derrière l'apparition de ces ennemis semblait nous en vouloir pas mal et on allait devoir arrêter de s'amuser, et se mettre sérieusement au boulot.
C'était pourquoi, quand l'Ace de Lamia Scale commença à me balancer de gauche à droite, et de plus en plus fort et loin à chaque passage, je fus un peu surpris et un peu plus que contrarié. La seule raison pour laquelle je n'exprimai pas plus mon mécontentement, c'était que je préférais garder la bouche fermée afin de ne pas remettre mon petit-déjeuner. Il ne pouvait pas le voir dans cette situation, mais j'étais un peu verdâtre sur les bords. Mais quand il poussa un cri, j'eus la présence d'esprit de fermer les yeux pour ne pas être encore aveuglé. Ça, c'était pour le bon côté. Le mauvais, c'était que je ne vis pas où il me lança avant de rouvrir les yeux dans un cri mi de rage mi de panique, remarquant alors ma trajectoire. Il m'avait projeté vers les Wyverns, sans doute pour que je nettoie le ciel pendant qu'il s'occupait des flots. Astucieux, mais j'aurais préféré qu'il me prévienne avant !

Galère...

Je parvins miraculeusement à esquiver les crocs de la créature et retombai sur son dos péniblement, écrasant aussitôt mon poing recouvert d'acier sur son échine, et cela de toute mes forces avec un Steel Member destiné à la calmer. Le seul problème étant alors que, sur quoi j'allais me poser si ma « monture » se crashait ? J'aurais sans doute du y penser avant. Ok, espérons que la suite allait marcher alors.

ARYAAA!!!

Je fis un bon dans le vide et chutai de quelques mètres avant d'être rattrapé par le Flashbird de Tobias, auquel je devrais quelques excuses. Le Flashbird, hein, pas Tobias. Lui, je lui réservais un chien de ma chienne pour quand tout serait fini. Mais avant toute chose, se sortir de là. Je ne pouvais pas neutraliser ces tourbillons aquatiques avec ma magie, mais je pouvais faire en sorte qu'il n'y en ai plus d'autres vers lui. Je lançai donc un Steel Impact vers chacune des créatures ailées, visant les ailes, à la fois car elles offraient la plus grande surface donc la plus grande cible, mais aussi pour anéantir leurs capacités à se maintenir dans les aires. Une fois dans l'eau, on devrait pouvoir les semer.
Cependant, il restait un problème. El Diablo avait peut-être réussi à me mettre à l'abri, mais il était désormais en chute libre. Plissant les yeux pour me concentrer, j'envoyais tout le métal que j'avais, absolument tout, mis à part les deux billes que je venais de tirer, vers lui. Non pas pour une attaque, mais pour essayer de le stabiliser. Je mis une partie à sa taille, non loin de son centre de gravité, et le reste sur ses quatre poings, avant de grogner sous l'effort, mais j'avais déjà soulevé plus lourd, et je parvins à l'empêcher de faire un beau plat tandis que les muscles de mon cou et de mes bras se tendaient. Je n'avais pas besoin de gesticuler pour ma magie, mais ça m'aidait à me concentrer. Il était donc temps de contre-attaquer. Et un petit sourire machiavélique étira ma bouche à la pensée de manipuler ainsi Tobias.

Steel Magoa Boxing ! ©️

Et à ces mots, je l'envoyais vers un des Nebula Finalita pour lui asséner un double direct du droit, avant de le faire rouler sur lui-même pour que flanquer un double crocher du gauche sur le second élémentaire. Cela devrait si pas les vaincre, au moins les calmer un peu.

Pendant ce temps, Blitz, qui se dirigeait dans un premier temps vers les grandes créatures aquatiques, avant de repérer une autre bestiole, le Parasite. Elle était bien plus chétive, mais son instinct animal lui signalait une menace non négligeable, et il se précipita vers celle-ci aussi vite que possible pour la charger de sa tête écailleuse. Sa vitesse était plus réduite dans l'eau que sur la terre ferme, mais restait cependant non négligeable.

[HRP]:
 

_________________

Game Master

avatar

Messages : 1587
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: Les mésaventures des malchanceux [PV: Jet et Tobias]   Lun 24 Oct - 19:50
Pourquoi Jet volait ? Parce qu'il s'envoyait en l'air. Tobias avait eu la brillante idée de le jeter tellement fort qu'il allait au-dessus des wyverns. Tandis que Tobias, lui, essayait de dévier les tornades des Nebula pour les rediriger vers les wyverns. Bonne idée, dans l'ensemble. Il toucha une des créatures ailées. Une autre chuta à cause du poing de fer du magnétiseur, ce dernier se réceptionna ensuite sur Arya, le flashbird de Tobias qui avait aveuglé tout le monde pour que son maître puisse envoya Jet en l'air.

Sauf qu'un seul coup ne suffit à battre les Wyverns. Donc bien qu'elles aient été touchées, les créatures ailées ne sont pas battues pour autant et reviennent pour harceler Arya et Jet.

Jet avait la brillante idée d'utiliser Tobias comme marionnette. On espère pour lui qu'il a une bonne assurance vie, confié sa vie à Jet. Quel fou oserait le faire ?
Apparemment, cela fonctionnait plutôt bien, puisque Tobias-marionnette envoya un coup-de-poing sur chaque Nebula. Bien loin de les calmer, cela les énerva davantage. Un des Nebula commença à créer un maelström autour de Tobias, tandis que l'autre l'attaqua créa un marteau aqueux géant pour ''enfoncer le clou'' en fond de l'eau, le clou étant Tobias, de plus son poids ne lui permettrait pas de rester en surface, surtout lesté par l'attirail de Jet. De quoi mettre Tobias au fond de la mer.

Du côté du familier de Jet, Blitz chargea de sa tête le Parasite. Seulement, le Parasite était beaucoup plus rapide que le lézard géant dans l'eau, beaucoup plus difficile à frapper qu'une anguille. C'est au moment où Blitz allait toucher l'étrange créature que celle-ci se faufila dans son dos, pour lui pomper sa magie et se nourrir de lui. Une fois qu'un parasite s'accroche à un être vivant, il le fait devenir berserk à cause d'une toxine qu'il injecte, de plus il injecte également une nouvelle magie. C'est ainsi que Blitz devient fou furieux et se dirige vers les autres êtres vivants. Le premier être devant lui. Deviner ? Cet être : Tobias, pardi. Il plongea vers Tobias le chargea à toute vitesse en s'étant entouré d'électricité, qu'il soit allé sous l'eau ou qu'il ait trouvé un moyen d'échapper à ces attaques combinées.
Dans cette mer silencieuse, enfin d'ordinaire, vous pouvez voir des rochers assez hauts formant un ensemble d'îlots à environ un kilomètre de votre position actuel. Derrière ces îlots se trouve une grande porte, la porte de sortie, peut-être? Une autre porte était également dans les parages, mais celle-ci était plus difficile d'accès, en effet, le haut de la porte se trouvait à une dizaine de mètres sous le niveau de l'eau.


Les élémentalis, bien loin de s'être enfui pour échapper en danger, s'étant bien agripper à leurs différents ''jouets''. Deux étaient sur les épaules de jet et s'accrochaient comme ils le pouvaient à ses oreilles. Les autres s'étaient réfugiés avec Tobias, plus précisément sur ses bras, ils adoraient l'effet montagnes russes quand l'As de Lamia Scale balançait ses coups de poings.

Intervention GM : Tobias touche une wyvern en déviant une tornade. Jet cogne une autre wyvern. Arya se fait harceler par les wyverns. Tobias se fait envoyer à vingt mille lieux sous la mer? Blitz devient berserk et passe sous le contrôle du GM (moi) et acquiert la magie de foudre. Le lézard géant charge Tobias.
Tobias Grant
El DiabloEl Diablo

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 09/07/2012
Âge : 25
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Take Over - Satan Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.660
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Les mésaventures des malchanceux [PV: Jet et Tobias]   Sam 29 Oct - 23:56

D’une certaine façon, on était dans le pétrin, et pas qu’un peu ! Trois Wyverns Aqua qui nous attaquaient depuis les cieux, et deux Nebulas Finalitas Aqua qui faisaient plus ou moins la même chose depuis en bas. Ces derniers étaient bien planqués à la surface de l’eau. En gros, si on contre-attaquait d’en haut, ils auraient juste à se réfugier sous l’eau pour atténuer nos offensives, ou les éviter plus facilement. Traduction ? Le plus simple, serait de les attaquer depuis l’intérieur. Comment ? Oh, je n’y avais pas encore vraiment réfléchi. Après tout, j’avais le temps avant de devoir m’en soucier, non ? Au moins quelques dizaines de secondes, ce qui était largement suffisant dans une situation de ce genre. En effet, dès lors que l’on rentrait en mode combat, c’était un peu comme si tout se passait au ralenti tout en se passant à toute vitesse en même temps. Ce que je voulais dire par là, c’était que, bizarrement, on réfléchissait bien plus rapidement sous pression. Ainsi, je n’avais pas vraiment besoin de me soucier d’une stratégie pour atteindre les Nebulas tout de suite. Le plus simple était d’y aller étape par étape. La priorité était de mettre Jet à l’abri mais également en position pour qu’il puisse lancer sa propre contre-attaque. Au final, j’y étais parvenu. Le seul hic – pour lui – c’était qu’il n’avait pas tellement apprécié ma façon de faire. Bref, comme d’habitude, Monsieur-je-râle-toujours-parce-qu’on-me-veut-m’aider avait râlé. Allez savoir pourquoi il s’était mis dans la tête que c’était à moi d’avoir un plan. Le plus étrange dans cette idée, c’était qu’il détestait mes plans qu’il considérait lui-même comme étant foireux !! Or, si mes plans étaient si horribles et si embêtants pour lui, pourquoi me demander si j’en avais un pour nous sortir de ce pétrin ? Vous l’aurez compris, Jet ne savait pas du tout ce qu’il voulait…

Au fond, il était tout à fait possible que le magnétiseur soit légèrement masochiste. Franchement, ne fallait-il pas l’être un minimum pour accepter de me suivre sans poser de questions alors que je n’arrêtais pas de rigoler dès que je le regardais dans les yeux ? Pire encore, mon nakama m’avait vu le laisser tomber face aux Mammouths Roukmouts après qu’Arya l’ait aveuglé ! Idem, il m’avait vu joué les Tarzans – oui, je suis sûr que sa légende existe quelque part dans les archives du Royaume – avec les T-rex pyromanes, mais aussi balancé une chaussure en guise de diversion… Voilà, c’était le genre de plan qu’il m’avait vu concocté jusque-là. Donc, quelque part, il y avait de quoi se demander sur quelles bases se reposait l’idée selon laquelle – de nous deux – j’étais le meilleur tacticien. Hmm… Sérieusement, d’où ça sortait ? Donc oui, le jeune Jet avait de sérieux soucis mentaux à régler, parce qu’il était soit masochiste, soit complètement taré. Si je me souvenais bien, il y avait une expression qui pouvait très bien décrire cette situation entre le magnétiseur et moi : entre le fou et celui qui le suit, lequel est le plus fou ? Un jour, je lui poserai cette question. Avec un peu de chance, il y réfléchirait un moment avant de me donner une réponse claire sur les raisons pour lesquelles il comptait sur mes idées pour survivre… Bien entendu, je ne lui poserais pas cette question en face à face. Nope, aucune chance. Le connaissant, il me ferait avaler chaque bille métallique qu’il transportait sur lui pour m’apprendre à insinuer qu’il était plus taré que je ne pouvais l’être… Yep, j’enverrai une lettre magique, ou un messager sur lequel il pourrait se défouler à ma place.

Au final, j’étais parvenu à lui faire éviter les Wyverns et Arya – qu’il avait appelé – était allée le rattraper. Mieux valait éviter qu’on se retrouve tous les deux dans l’eau. Ici, avec lui dans les airs et moi qui m’approchais de l’eau à grande vitesse, on devrait chacun pouvoir s’occuper de sa part sans se gêner. Malheureusement pour moi, Hermès ne semblait pas voir les choses de la même manière. Celui-ci voulait déjà savoir ce que je prévoyais pour la suite sachant qu’on était en chute libre droit vers les Nebulas. Lui faisant savoir que le magnétiseur assurait nos arrières, celui-ci attendait tranquillement de voir ce que j’entendais par là. Autant dire qu’il ne fut pas déçu en voyant mes poings se recouvrir de métal et une ceinture d’acier se nouer autour de ma taille. Pendant l’espace d’une seconde, un sourire s’afficha sur mon visage du fait de savoir que mon nakama assurait véritablement mes arrières… La seconde d’après, un étrange frisson se mit à parcourir mon échine, un peu comme si j’étais sur le point de regretter tout ce que j’avais fait subir à Jet au cours de cette année. Hermès avait exactement la même pensée en tête et ne tarda pas à me le faire remarquer :

« A quel point Jet est rancunier déjà ? »
« Jet ? Rancunier ? Noooon, impossible. Il est suffisamment mature pour attendre qu’on soit au moins sortis de ce Manoir pour nous faire savoir qu’il n’est pas content… »
« Tu sais… Passer un certain niveau, ce n’est plus du déni, c’est de la stupidité ! »
« Pourquoi tout le monde met en doute mes propos ? Il n’y a pas plus honnête que moi, et je peux t’assurer que Jet n’est pas aussi puéril au point d-…AAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHH !!!!!!!!! »

Yep, il semblerait que je vivais toujours dans une certaine bulle de déni, ou plutôt, j’avais vainement tenté de me rassurer en rassurant Hermès avec des affirmations dont moi-même je doutais fortement ! Bon, tant pis, il fallait croire que le prix à payer pour ne pas finir à la flotte était de jouer les marionnettes pour Jet que je passais mon temps à embêter. Steel Magoa Boxing ? Oh oh ! Il s’apprêtait vraiment à faire ce que j’imaginais ? Il n’y aurait aucun intérêt à recouvrir mes quatre poings s’il cherchait simplement à rétablir ma position. Il fallait croire que c’était sa façon à lui de faire d’une pierre deux coups. Non seulement il entamait la contre-attaque en se servant de mes poings pour taper, mais en plus, il profitait du fait de me manipuler comme un vulgaire marteau. Propulsé à toute vitesse vers un Nebula Finalita, je ne cherchais pas du tout à résister afin que Jet puisse m’utiliser à pleine puissance. Mes poings droits assénèrent alors un coup sur le premier ! La suite fut légèrement plus bizarre et non-nécessaire puisqu’il me fit tournoyer sur moi-même afin d’aller taper sur le second Nebula ! Le simple fait de ne pas être aux commandes de mes actions me donnait déjà la nausée puisque je bougeais bien plus vite dans les airs que je ne l’aurais fait en temps normal – surtout sous la forme de Magoa qui n’était pas faite pour léviter – et le fait de me faire rouler sur moi-même fut encore pire. Loin d’être achevés, les Nebulas Finalitas décidèrent d’en rajouter une couche avec un maelström qui me fit de nouveau tournoyer sur moi-même. Pour le coup, je commençai franchement à en avoir marre de tourner ! Je ne savais même plus où j’étais. Où était la gauche ? Où était la droite ? Sérieusement, qu’est-ce qu’il se passait ?! Apparemment, l’autre Nebula avait décidé de tenter le homerun avec un marteau aqueux ! Je ne pus voir qu’une ombre géante apparaître avant d’être frappé ! Seul mon instinct de survie me permit de mettre mes nouveaux poings métalliques au-dessus de ma tête juste à temps pour ne pas me faire fracasser le crâne !!

La force du coup suffit à me faire traverser méchamment la surface de l’eau. Ce choc faillit me faire perdre connaissance, mais je parvins à me maintenir éveillé. Avec mes bras et ma taille recouvert d’acier, mais aussi mon esprit embrouillé par le coup ainsi que les tournoiements, je n’étais pas du tout en état de ne serait-ce qu’essayer de remonter à la surface. Résultat, je ne faisais que couler. Un œil fermé, l’autre à moitié ouvert, j’avais simplement conscience du fait que je n’étais pas le seul à être sous l’eau. En effet, un Elementalis Aqua se trouvait actuellement sur chacun de mes bras. Avec un peu de chance, ceux-ci avaient pris la peine de recouvrir ma tête d’une bulle d’eau dans laquelle je pourrais respirer. Après tout, ils étaient quatre ! Donc la moindre des choses s’ils tenaient à ce point à rester sur moi, c’était de m’aider un minimum. Or, le minimum serait simplement de me fournir les moyens de respirer sous l’eau afin que je puisse me défendre au mieux dans cette eau qui me ralentirait. Ajouté à cela, il y avait aussi ce ralentissement que j’avais subi dans les airs avant de frapper les tornades. Je ne savais pas trop d’où il venait, mais le fait d’être ralenti à ce point sous l’eau n’était pas du tout un avantage ! Quelque part, ces quelques secondes durant lesquelles je me laissais couler me permettaient de récupérer un peu, ou plutôt de prendre du recul par rapport à toute cette situation. Ne sachant pas si les Elementalis pouvaient m’aider ou pas à respirer, j’étais actuellement incapable de reprendre mon souffle. Par contre, j’étais capable de réfléchir un peu et de faire l’état des lieux en ce qui concernait mes réserves de magie. Pour faire court, j’avais dépensé bien plus que ce que je pensais et le fait d’être toujours forcé de me battre ne m’aidait pas du tout. Néanmoins, je n’étais pas aussi à sec que ce que l’on pouvait penser. Conserver la forme de Magoa me facilitait les choses vu que contrairement aux sorts que j’utilisais avec la forme d’Amy, je ne dépensais pas de magie pour attaquer. En effet, je me servais uniquement de ses attributs physiques pour porter mes coups. Lorsque je balançais des flammes, c’était ma magie que je gaspillais. Là, ce n’était pas le cas. Ou plutôt, je n’en dépensais que pour maintenir ma forme démoniaque.

« Hey Tobias, quand tu auras fini de couler, tu pourras m’expliquer le Dino de Jet est recouvert d’électricité, et surtout, pourquoi il nous fonce dessus ? »
« … ! »

Oui bon, ce n’était pas de ma faute si je ne pouvais pas lui offrir mieux comme réponse. Il parvint tout de même à attirer mon attention avec ses drôles de questions. Lui pouvait facilement parler dans l’eau puisqu’il n’avait pas besoin de respirer, c’était l’avantage d’être une âme artificielle. De plus, sa vision était bien plus claire que la mienne sous l’eau. Personnellement, le simple fait d’ouvrir les yeux me faisait mal et ma vision était loin d’être parfaite. Quoiqu’il en soit, je vis plutôt bien le gros machin brillant d’électricité qui nous fonçait dessus ! Il avait reconnu Blitz – le Viloraptor de Jet – et j’avais suffisamment confiance en lui pour le croire sur parole. Ainsi, ses deux questions étaient parfaitement légitimes. Je savais que le Dino de Jet n’utilisait pas de magies élémentaires, ce qui rendait déjà le fait qu’il soit couvert d’électricité étrange. Mais le plus bizarre restait le fait que les Viloraptor Fulguris n’existaient pas !!! Titanium, Nekomata, Wyvern, Gigas, Fenrir, etc… Oui, ils existaient tous en version Fulguris. Mais le Viloraptor, nope. Pas du tout. Ajouté à cela le fait qu’il nous fonçait dessus à toute vitesse, et il ne m’était pas difficile de comprendre que quelque chose clochait. Donc, pour répondre aux questions d’Hermès, la réponse était évidente : c’était la faute de Jet. Yep, à tous les coups, il était parvenu à trouver le seul Viloraptor Fulguris qui existait dans ce Royaume ! Il était également assez discret de nature pour cacher une telle information. En ce qui concernait la raison pour laquelle il me fonçait dessus avec l’intention évidente de me tacler violemment…hmm…il voulait peut-être me faire payer le fait d’avoir balancé Jet par-dessus les Wyverns. Quelque part, dans son esprit de reptile, il l’avait peut-être traduit comme une tentative – de ma part – de balancer Jet directement dans la gueule du loup pour sauver ma propre peau. Et là, il cherchait à me le faire regretter. Est-ce que ça avait du sens ? Un peu, le raisonnement était logique et sans faute.

Il y avait juste un critère que j’avais oublié de prendre en compte : le Dino n’était pas stupide. Or, peu importait à quel point j’étais épuisé, ralenti et affaibli dans cette eau, j’étais toujours un mage capable de rivaliser – voire de botter – son compagnon de route. Peut-être pas pour très longtemps au vu de l’état dans lequel je me trouvais, mais tenir ne serait-ce que dix secondes contre un Jet à fond n’était pas quelque chose dont beaucoup de mages, mercenaires ou créatures pouvaient se vanter. Ainsi, en partant du principe que Blitz n’était pas stupide, et que son instinct de survie ne s’était pas émoussé au contact du magnétiseur, je ne voyais vraiment pas pourquoi il viendrait m’attaquer alors que j’étais sous ma forme démoniaque. Bon allez, ce n’était plus vraiment le moment d’y penser. Avec les Elementalis toujours sur mes bras, je décidai d’utiliser mes jambes pour me défendre histoire de leur éviter des blessures inutiles. Ainsi, lorsque Blitz arriva au contact, j’augmentais drastiquement la musculature de mes jambes au détriment de celle de mes bras afin de réceptionner celui-ci. Pliant mes jambes, je tentai d’amortir au maximum l’impact du tacle du Dino, tout en serrant les dents du fait que je me faisais électrocuter sur place ! Le repoussant légèrement juste après, je nageai tant bien que mal dans sa direction afin de me placer dans son dos. Cherchant à attraper sa queue avec mes mains, j’augmentais de nouveau la masse musculaire de mes bras – au prix de celle de mes jambes cette fois – afin de commencer à le faire tournoyer. L’avantage de cette position, c’était qu’avec ses petits bras, le Dino n’aurait aucune chance de m’atteindre vu que je le tenais par la queue ! Idem pour sa mâchoire. Le seul inconvénient, c’était que j’étais en contact direct avec son corps recouvert d’électricité. Le truc, c’était que le métal de Jet recouvrait mes poings, ce qui limitait la zone d’électrocution à mes mains, bien qu’elle était intensifiée à ces endroits. Sentant mes mains griller petit à petit et des fourmillements tentant d’affaiblir ma prise, je cherchais à accélérer le rythme en concentrant toutes mes forces dans ce mouvement rotatif.

Accélérant la cadence, j’avais dans l’intention de me servir de la force brute de Magoa ainsi que de la force centrifuge due au fait de le faire tournoyer pour passer outre la résistance de l’eau et ainsi envoyer Blitz droit sur l’un des Nebulas Finalitas !! Ceux-ci n’avaient pas tenté de m’attaquer après m’avoir envoyé sous l’eau : grosse erreur. Ils avaient dû juger que j’étais KO. Résultat, si mon plan fonctionnait et que j’étais bien parvenu à attraper ce Dino par la queue pour l’envoyer droit sur l’une des créatures aqueuses, celle-ci se retrouverait avec un reptile géant et foudroyant dans la tronche ! Pire encore, si celui-ci n’était pas concentré sur ce qu’il se passait sous l’eau, il prendrait le coup de plein fouet et par surprise !! Au passage, je tenais à présenter mes excuses à Blitz dans le cas où il ne serait pas du tout responsable de cette attaque sur ma personne. J’avais dû réagir très vite à un très gros problème. Si les choses se passaient mal, j’enverrais simplement Blitz hors de l’eau et alors… Jet verrait son compagnon et comprendrait tout de suite que j’étais à l’origine de Blitz – alias la torpille. M’enfin, il devait avoir suffisamment de problème comme ça pour vraiment s’en soucier pour le moment, non ? Après tout, avec trois Wyverns sur le dos et la majorité de son métal sous l’eau avec moi, il n’avait que trois solutions possibles : utiliser sa magie pour me ramener vers lui et de nouveau se servir de moi comme marteau, simplement récupérer son métal en le retirant de mes poings et de ma taille, ou se débrouiller avec ce qu’il lui restait. Tandis que je réfléchissais aux conséquences de mes potentielles actions, Hermès me fit remarquer :

« Hey ! Ce ne serait pas une porte là, un peu plus bas ? »
«… ? »


Pendant ce temps-là, du côté d’Arya, ce n’était pas la joie. Non seulement, elle avait failli se noyer à cause du magnétiseur qui les avait tous entraînés dans cette porte qui montrait bien qu’on se retrouverait tous sous l’eau, mais en plus, voilà qu’elle se retrouvait forcée de l’aider ! Ajouté à cela, il y avait le fait qu’elle avait à peine eu le temps de cracher l’eau se trouvant dans ses poumons qu’elle avait réalisé que la situation s’était encore empirée avec trois Wyverns et deux Nebulas Finalitas. C’était lorsqu’elle se retrouvait dans des situations pareilles qu’elle se demandait pourquoi elle continuait de m’accompagner dans mes aventures… Yep, si elle avait pu lever les yeux au ciel, elle l’aurait fait. Idem, si elle avait pu fuir, elle l’aurait fait. Le problème, c’était qu’elle savait qu’elle ne pourrait pas survivre seule dans ce Manoir et encore moins en sortir sans nous. De plus, elle s’était attachée à moi avec le temps donc bon, la fuite n’était pas si envisageable que cela. Certes, je me trouvais dans l’eau, et elle avait bien remarqué que je n’étais toujours pas remonté à la surface. Cependant, elle traînait avec moi depuis suffisamment longtemps pour savoir que si je devais mourir, ce ne serait pas par noyade. Dans sa tête, si je devais mourir, ce serait en me sacrifiant pour sauver ses plumes tout en lui léguant suffisamment d’argent pour qu’elle puisse s’offrir des pâtisseries indéfiniment. Ne cherchez pas à savoir comment c’était possible, Arya délirait complètement ! Enfin bref, tout ça pour dire que se retrouver avec Jet comme compagnon de vol alors qu’elle était encerclée par des Wyverns Aqua et que je me trouvais sous l’eau n’était pas du tout une situation qu’elle appréciait grandement. Prenant sur elle et décidant de suite que Jet lui servirait de bouclier face à ces reptiles volants, elle entoura son corps et celui de Jet d’un halo de lumière avant d’entamer une course-poursuite des plus folles entre elle et les Wyverns grâce à son Flash Race !!

En augmentant ainsi sa vitesse, elle espérait non pas pouvoir semer ses assaillants mais se rendre plus difficile à atteindre afin que Jet – qui jouerait mon rôle ici – puisse se débarrasser des menaces qui pesaient sur eux deux. Ainsi, plutôt que de prendre de la distance ce que toute créature ordinaire aurait fait pour fuir la menace, elle était – bien au contraire – directement allée au contact avec ces trois reptiles volants !! Sa logique était incroyablement logique : si ces trois créatures étaient vraiment plus rapides qu’elle, elle serait rattrapée et dévorée dans tous les cas. D’ailleurs, elle serait une cible plus facile si elle leur tournait le dos. Or, en allant au contact, elle se rendait plus difficile d’accès et ce pour plusieurs raisons. Tout d’abord, mieux valait expliquer ce que contact voulait dire pour elle. En gros, elle leur tournait autour, zigzaguait entre les trois et les frôlait sans pour autant les toucher autant de fois que possible. La raison pour laquelle Jet et elle étaient moins accessibles ainsi ? Simple, il y avait une sacrée différence de taille entre elle et les Wyverns, mais aussi entre Jet et les Wyverns. Ainsi, elle pouvait se faufiler à toute vitesse entre eux, passer dans leur dos, sous eux et devant eux autant de fois qu’elle le voulait sans qu’ils ne puissent y faire grand-chose. La raison ? Ces créatures étaient bien trop massives pour l’atteindre sans risquer de se frapper entre eux. Si l’un d’entre eux tentait de la mordre et la loupait, il risquait de mordre un autre Wyvern. Idem s’ils tentaient une attaque à base d’eau, ils auraient plus de chance de se frapper entre eux que d’atteindre une cible de la taille d’Arya et Jet. Forcément, quand on était trois à mesurer à peu près trois fois la taille de sa cible et que celle-ci rentrait directement dans votre garde sans vous laisser l’espace nécessaire pour l’attaquer en toute sécurité, les choses devenaient bien plus compliquées. De plus, elle n’était pas toute seule. Elle se sentait donc d’autant plus en confiance et audacieuse pour ne pas hésiter dans ses manœuvres aériennes.

Bien entendu, pour Jet, ça ne devait pas être très marrant. Je priais pour lui pour qu’il soit bien accroché bien qu’Arya faisait en sorte de ne pas le perdre en vol. Après tout, s’il n’était pas là, elle serait bien moins rassurée. Bah oui, il s’agissait de son bouclier quand même ! Ainsi, chaque fois qu’elle frôlait un Wyvern, c’était en vérité Jet qui frôlait celui-ci. Et si une mâchoire cherchait à se refermer sur elle, ce serait aussi Jet qui se retrouverait dans la trajectoire. Idem si l’un d’entre eux prenait le risque de lancer une attaque aqueuse, d’une façon ou d’une autre, Jet se retrouverait – et pas elle – dans la ligne de mire pour la protéger. Grosso modo, Arya était aux commandes et agissait comme une véritable kamikaze, mais elle avait foutu tous les risques – sans le prévenir – sur Jet de sorte à ce qu’elle s’en sorte en conservant toutes ses plumes… L’avantage, c’était qu’en agissant ainsi, elle offrait mine de rien une ribambelle d’occasions au magnétiseur pour porter des coups directs et à bout portant sur les Wyverns ! Il avait d’ailleurs intérêt à en profiter s’il ne voulait pas qu’elle le largue volontairement dans la gueule de l’une de ces créatures !! Elle ne pourrait pas continuer ce manège indéfiniment et plus le temps passait, plus ils risquaient de se faire avoir au vu des risques qu’elle prenait ! Cherchant à accroître les possibilités d’action de Jet, elle concentra sa magie lumineuse pour générer une orbe avec ses deux têtes – utilisant ainsi le Flash Bomb – puis la fit exploser en une pluie de faisceaux de lumière cherchant à atteindre tout ce qui se trouvait autour d’elle !! Avec toutes ces lumières allant dans tous les sens, les Wyverns Aqua ainsi que les Nebulas Finalitas Aqua en bas seraient peut-être suffisamment distraits pour ne pas voir venir d’éventuelles attaques surprises ! Entre les billes de métal de Jet qui étaient déjà discrètes en temps normal, autant dire que s’il frappait à ce moment et aux bons endroits, il pourrait peut-être faire le ménage dans les airs à lui tout seul.

En ce qui concernait les Nebulas Finalitas, si j’étais parvenu à faire ce que j’avais cherché à faire, ce serait à ce moment-là que le Blitz que j’aurais expédié serait en route vers l’un d’entre eux pour le frapper de plein fouet ! Quant à moi, si Jet jouait bien ses cartes, il pourrait éventuellement m’attirer vers lui d’un coup me faisant frapper le second Nebula au passage avec la puissance de Magoa et des gants de métal qu’il m’avait fourni. Le tout maintenant, c’était de voir comment ça se passait pour Jet qui était en train d’expérimenter les montagnes russes entre trois Wyverns Aqua !!



HRP:
 
Jet Hyle
Admin / MagnétoAdmin / Magnéto

avatar

Messages : 622
Date d'inscription : 20/05/2013
Âge : 29
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Jiki no Mahô / Magie du magnétisme

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.295
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Les mésaventures des malchanceux [PV: Jet et Tobias]   Dim 6 Nov - 23:59
Ça sent le roussi...

Les choses ne se présentaient pas vraiment bien. Et c'était un euphémisme. J'avais certes réussi à toucher tous nos adversaires, aussi bien les miens que ceux de Tobias, mais pas avec un résultat suffisant. Sur les trois Wyverns, une seule était étalée pour le compte. Les deux autres n'avaient pas été atteintes assez durement et restaient donc toujours des menaces. Quant aux Nebula, ils avaient seulement étés énervés, vu que mon contrôle me permettait certes de le déplacer, mais manquait cruellement de sa puissance physique brute. De plus, les deux créatures élémentaires s'étaient associées pour envoyer mon camarade au fond de l'eau. Et moi, je ne parvenais pas à le maintenir dans les airs. La prise que j'avais sur lui était déjà assez limitée de base, et je devais lutter à la fois contre la gravité, mais aussi et surtout contre l'aspiration due au tourbillon aqueux, le tout suspendu à Arya qui esquivait tant bien que mal les attaques aériennes des autres volatiles, et en résistant à une envie de vomir grandissante. Et en prime, avec deux Elementalis en train de me faire de m'élargir les oreilles.
Dans des circonstances plus classiques, notre duo aurait neutralisé ces bestioles, peut-être pas avec une facilité déconcertante, mais sans trop de difficultés. Peut-être même que j'y serai arrivé seul, avec juste Blitz en soutien, même si j'aurais eu plus de mal. Mais là, en combattant autant dans les airs que sur et sous l'eau, nous n'étions pas à notre avantage. Si seulement nous pouvions quitter cette zone du manoir avant de dépenser trop de magie... Mais bien évidemment, la chance n'était pas avec n-

Faut croire que si, pour une fois...

En effet, à la suite des nombreux virages et pirouettes du Flashbird de Tobias, qui me semblait autant m'apprécier que son maître, j'avais pu apercevoir une nouvelle porte, à une certaine distance, sur un îlot. Cependant, je voyais d'un peu trop près les mâchoires et serres des Wyverns, et à une vitesse impressionnante, ce qui ne m'aidait guère à me concentrer, et me faisait verdir de plus en plus. Mais j'en avais vue une autre, plus proche, bien que sous la surface de l'eau, et cela juste avant que ce piaf n'envoie une multitude de faisceaux lumineux autour de nous. Pas assez puissant pour arrêter les Wyverns, mais sans doute assez éblouissant pour les distraire. Je lançai donc mon plan, autrement connu comme le plan Personne-n'est-stupide-à-ce-point ! Tu-veux-parier ?

Arya, en piqué, maintenant ! On plonge !

Pendant ce temps, Blitz, contrôlé et rendu enragé par le Parasite qui s'était fixé à lui, se précipitait vers Tobias à sa vitesse de nage la plus élevée, et entouré d'une aura électrique qui ne le blessait pas, mais risquait de secouer même un mage aussi puissant qu'El Diablo du fait de sa situation submergée. Celuici percuta les jambes du démon, et tenta en vain de les mordre avant d'être repoussé, puis immobilisé par le mage qui le tenait par la queue, se débattant vivement pour essayer de le mordre tout en intensifiant les éclairs autour de lui. Si les choses avaient tourné comme prévu, ils aurait été bon pour un vol plané direction un des élémentaires, ou dans les airs. Seulement voilà.
J'emmerde les plans biens faits.

Car en effet, à ce moment-là, je plongeai sous l'eau en direction de Tobias et de son projectile, moi-même solidement accroché à Arya que je tenais par les cous. Profitant de l'élan obtenu par sa vitesse de piqué, je me dirigeai aussitôt vers la porte sous-marine en attirant par la pensée mon camarade, toujours paré de métal, et mon compagnon qu'il maintenait solidement, mais qui ruait toujours dans les brancards. Sachant que nous avions tous une réserve d'air limitée, en particulier ce pauvre oiseau, je ne perdis pas de temps et fis ouvrir la porte par une des mains de l'Ace des Lamia, et aussitôt, nous fûmes aspirés par le débit de l'eau qui s'écoulait, avant que je ne me relève péniblement et ne me mette à peser dessus de toutes mes forces, aussi bien physiques que magiques, réussissant à la refermer et ainsi stopper le flux, m'effondrant ensuite à terre, crachotant et toussotant, sans même regarder où nous étions tombés.

Je kof ! Déteste kof kof ! Cet. Endroit.

[HRP]:
 

_________________

Game Master

avatar

Messages : 1587
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: Les mésaventures des malchanceux [PV: Jet et Tobias]   Mar 8 Nov - 17:50
Les élémentalis étant joyeux, un peu fous et altruiste, surtout fou de joie avec le cyclone magoa nommé Tobias, voyant leur ''manège'' vivant en difficulté, ils décidèrent de l'aider à respirer en lui faisant une bulle entoure de la tête du Démon.
Au moment du contact avec Blitz possédé, entouré d'électricité, l'électricité alla vers le matériel métallique que Tobias avait sur les mains et les lui brûla légèrement à la surface, cependant les dégâts internes sont un peu plus conséquents, mais la différence de force entre Blitz et Tobias joue en la faveur de ce dernier qui n'aura que les mains engourdies.

Grâce à Jet, Tobias et compagnie ont réussi à échappé à l'ire de la pièce Laguz. Pendant ce ''sauvetage'', Tobias a perdu ses si attentionnés élémentalis.
La porte ouverte par Jet dans la précipitation avait sur sa poignée la rune Mannaz, signifiant: humain ou homme. Les troupes de jet atterrirent dans un lieu brumeux avec des arbres et des cris de souffrance en continu.La salle dans laquelle toute notre joyeuse compagnie était entrée avait des airs très ressemblant avec les Landes Fantasmagoriques. Les cris étant expliquer par les pommes hurlantes des sale-pins.

Jet, sans doute par un souci de partenariat, avait sauvé Blitz possédé par le Parasite de la salle précédente. Avoir ramené un ennemi avec soi n'est pas forcément une bonne idée. Mais pour l'heure, le lézard géant a la tête qui tourne et ne sait pas qui est où et qui est qui, ajouté à cela son état de berserk, il explose littéralement de colère, envoyant des éclairs dans plusieurs directions. Un des éclairs fut envoyé par pur hasard vers le groupe. Qui allait être touché?

La brume de cette salle se fait de plus en plus épaisse. Vous n'avez pas intérêt à perdre du regard vos camarades, sinon vous allez vous séparer, et même si vous essayez de ne pas perdre de vue vos camarades, la brume fera en sorte de voiler votre vision. La seule manière connue, c'est de le toucher, de rester en contact physiquement. Tobias et Jet vont-ils se tenir la main ?

Tobias, Jet et Arya ne peuvent voir que la lumière produite par l'électricité du lézard géant possédé. Les élémentalis aqua accrochés aux oreilles de Jet tremblent de peur. Les êtres vivants présents peuvent sentir une impression de froideur. En tout cas, c'est ce qui se passe pour les petits êtres des autres qui tirent les oreilles du magnétiseur pour lui montrer quelque chose dans son dos : un malédiswod, qui s'apprête à abattre la lame sur Magnéto.

Pour Tobias et Arya, s'ils ne se séparent pas, deux lueurs s'approchent d'eux. Après que les lanternes se sont approchées suffisamment, elles déclenchent des traits de feu vers Tobias et Arya.

Vous pouvez entendre également bien distinctement.


« J'espère pour vous que vous n'avez pas peur des fantômes. HAHAHAHA »
C'était Cheshire qui les avait suivis et qui se délectait de ces instants de pur sadisme. Ses ronronnements étant assez puissants pour que le détective et Jet, s'il est assez malin, puisse deviner qu'ils avaient été suivis.

Intervention GM : vous entrez dans la salle Mannaz, ayant pour décor les Landes Fantasmagoriques. Blitz, toujours possédé, envoie des éclairs. Ceux-ci sont attirés par le métal que porte Tobias et Jet. La brume est tellement épaisse que votre vision ne voit rien sinon la lumière électrique du corps de Blitz et les lanternes. Un malédisword [4,000PM] attaque Jet dans le dos. Deux Blue lanterns [3.550PM] attaquent Tobias. Cheshire se moque des aventuriers.
Tobias Grant
El DiabloEl Diablo

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 09/07/2012
Âge : 25
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Take Over - Satan Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.660
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Les mésaventures des malchanceux [PV: Jet et Tobias]   Mar 15 Nov - 5:59

Parvenant à attraper le Dino par la queue, j’avais oublié de prendre en compte le fait qu’avec son poids et la pression exercée par l’eau, il me faudrait le faire tournoyer bien plus longtemps que prévu pour amasser suffisamment de force dans mon lancée. Résultat, mes mains subissaient constamment les effets de cette électricité qui entourait Blitz pour une raison toujours inconnue. Serrant les dents, je finis quand même par céder et ouvris ainsi la bouche, recrachant tout l’air que j’avais dans les poumons ! Par chance, les Elementalis avaient joué leur rôle – ou plutôt payé leur taxe – et entourer ma tête d’une bulle me permettant de respirer. Avec de l’air remplissant de nouveau mes poumons, je pus accélérer la cadence et endurer plus facilement les fourmillements et brûlures causés par toute cette électricité. Alors que je m’apprêtais à le larguer, un truc étrange se passa. Yep, une sorte de boule lumineuse entra soudainement dans l’eau à toute vitesse. La seconde d’après, je me retrouvai attirer dans la direction de cette boule de lumière qui me rappelait beaucoup l’une des techniques d’Arya lui permettant d’accélérer grandement sa vitesse. Le truc – et j’étais certain qu’Hermès serait d’accord avec moi – c’était que jamais Ô grand jamais Arya irait plonger dans l’eau comme ça alors qu’elle n’était pas capable de nager. On était d’accord, ce serait complètement stupide ! Or, ma Flashbird était bien plus maligne qu’elle n’en avait l’air dès lors que sa propre survie était en jeu.

D’un autre côté, ce même instinct pouvait potentiellement l’amener à écouter la personne censée la protéger. Là, en l’occurrence, elle était supposée être avec Jet – et si j’étais attiré magnétiquement dans sa direction, c’était qu’il ne devait pas être très loin – et celui-ci avait un goût prononcé pour les stratégies stupides. Il était déjà mort une fois après tout, si ça se trouvait il se pensait tout simplement capable de revenir d’entre les morts à chaque fois. Enfin, si tel était vraiment le cas, il avait plutôt intérêt à éviter d’entraîner son entourage avec lui !! Ainsi, si je comprenais bien, Jet avait poussé ma Arya à plonger dans l’eau alors qu’elle ne savait pas nager ? Hmm… Il semblerait que la situation soit en train de s’inverser. Jusqu’à maintenant, c’était Jet qui avait toutes les raisons d’être fou de rage et de vouloir me tuer. Là, je commençais à développer les mêmes envies de meurtre. Certes, on était quelque part à égalité. Il y avait des chances pour qu’il ait vu ce que j’étais en train de faire subir à son Dino, soit le coup de la toupie. De son point de vue, je ne savais même pas comment il pourrait décoder la scène. L’électricité autour de celui-ci aiderait probablement à justifier mes actes à l’encontre de son compagnon de route. Lui, par contre, n’avait absolument pas d’excuse !! Rien ne l’empêchait de botter les Wyverns purement et simplement dans un combat aérien avec Arya qui lui offrait de jolies ouvertures pour qu’il puisse porter ses attaques. Pour ma défense, j’y allais mollo avec Blitz. Franchement, j’aurais pu faire tellement pire que l’attraper par la queue pour lui donner le tournis. Il avait encore toutes ses dents, toutes ses pattes, et aucune blessure visible. Il était intact !

Soudain, l’une de mes mains bougea d’elle-même pour m’enfoncer un peu plus en profondeur dans l’eau afin d’attraper une poignée – Hermès avait donc bien vu une porte – pour l’ouvrir. Celle-ci s’ouvrit aussitôt et nous nous retrouvâmes alors tous dans un nouvel univers. Les quatre Elementalis accrochés à mes bras restèrent dans la zone aquatique, ils n’étaient donc plus avec nous. Intérieurement, je les remerciai pour la bulle qu’ils avaient généré pour moi. Atterrissant au sol, un genou à terre, je mis aussitôt fin au Satan Soul et retrouvai ma forme humaine pendant que Jet s’amusait à refermer la porte. Avec la différence de musculature et de taille en général, les gants et la ceinture métalliques que Jet avait confectionnés pour moi tombèrent aussitôt au sol. Mes mains bien plus petites et moins nombreuses expliquaient le fait que les gants d’acier étaient tombés. Quant à la ceinture, il suffisait d’imaginer que j’étais passé d’une taille XXXL sous la forme de Magoa à une simple taille M sous ma forme humaine. Inspirant à grands coups, je passais plusieurs secondes à reprendre mon souffle. Depuis la seconde où le Maître des Lieux nous avait éjectés de sa bulle de protection, je n’avais pas eu droit à un seul instant de répit. Entre l’utilisation excessive de ma magie pour brûler ce qui se trouvait sur notre route sous l’eau, puis la mini-bataille contre les Wyverns et les Nebulas, Blitz qui avait pété les plombs et le fait que je me trouvais sous l’eau, j’étais bien content d’être de retour sur la terre ferme !!

« C’est quoi ces hurlements ? Et pourquoi tu reprends ta forme humaine ?! Retransforme-toi ! Dépêche-toi ! »
«… Pouce…Laisse-moi reprendre mon souffle au moins ce tour-ci… »
« De quel tour tu me parles ? On n’a pas le temps pour ces bêtises. Regarde autour de toi et bats-toi ! »
« Hey Jet ! Je reprends mon souffle un moment, donc si tu pouvais t’occuper de ma survie quelques minutes, ça m’arrangerait. Merci d’avance ! »

Je fis signe à Arya de s’envoler et de se mettre à l’abri dans les airs. En attendant, je me posai en tailleur sur le sol et fermai les yeux pour me reposer au maximum. C’était risqué et probablement stupide mais bon, si je ne pouvais pas faire confiance à mon nakama quand je lui demandais de me couvrir, je ne pouvais faire confiance à personne. D’ailleurs, j’avais bien précisé à Hermès que je ne faisais que reprendre mon souffle pendant un temps. Je ne pouvais me permettre de continuer à dépenser ma magie sans compter. J’avais donc besoin de me recentrer un peu sur moi-même afin d’évaluer mon état physique et magique. Le reste de l’attirail magique de Jet se trouvait à côté de moi, les gants et la ceinture. Ainsi, il était de nouveau à 100% et pourrait contrôler son métal comme il l’entendait sans avoir à se soucier de mon poids. Une voix se fit entendre à côté des hurlements que l’on pouvait entendre en guise de fond sonore. Hmm…le Maître des Lieux et son chat de malheur continuaient donc de nous suivre. Bon, ce n’était pas le plus bizarre dans tout ça. Le plus étrange, c’était qu’il n’avait plus vraiment l’air énervé. Or, s’il avait envoyé les Wyverns et les Nebulas plus tôt, c’était bien en guise de représailles pour le fait que j’avais demandé à Jet de l’attaquer, non ? Ici, il semblait plutôt amusé. Si ça se trouvait, il considérait notre fuite des lieux comme une preuve qu’il avait gagné ce round-là, non ? Et avec ce nouvel univers recouvert de brume, il espérait peut-être nous donner l’impression d’être coincés. Lentement mais sûrement, il nous épuisait. Il jouait avec nous depuis le départ, c’était évident. N’empêche, il y avait de quoi se demander ce qu’il cachait réellement ici. Quelle était la plus dangereuse ou puissante créature qu’il avait à sa disposition ? Les Mammouths Roukmouts, les T-rex Pyromanes, les Wyverns Aqua et les Nebulas Finalitas Aqua étaient des créatures à la fois puissantes et dangereuses. Cependant, il s’agissait de créatures sur lesquelles on pouvait aisément tomber dans le Royaume de Fiore dès lors qu’on savait où aller. De plus, j’étais mage de Lamia Scale depuis une bonne décennie et avec toutes les missions que j’avais effectué, j’avais croisé ce type de créatures plus d’une fois sur ma route. J’étais même tombé sur l’incarnation d’un Dragon donc bon… Il allait falloir plus que des hurlements et des fantômes pour m’inquiéter.

« Imbécile ! Tobias mange des Démons au petit-déjeuner, tu crois vraiment que tes fantômes ridicules vont nous effrayer ? »

Je ne l’aurais pas mieux dit.

« Jet ! Tu pourrais t’occuper de ces trucs lumineux qui se dirigent droit sur Tobias ? Merci d’avance… »

Incorrigibles. C’était le terme. Je ne voyais pas d’autre mot pour nous définir Hermès et moi sur le moment. Entre moi qui décidais d’entamer une mini-sieste en plein milieu du champ de bataille, forçant Jet à me couvrir alors qu’il devait déjà avoir des soucis de son côté, et Hermès qui non seulement insistait aussi pour qu’il nous défende en vitesse d’une attaque à mon encontre, tout en ayant le culot de provoquer celui qui nous attirait tous ces ennuis depuis le départ !! Bref, qui était le pire entre Hermès et moi ? Telle était la question. On foutait tous les deux une pression monstre sur Jet. Après tout, entre son Dino électrique, les attaques à mon encontre qu’Hermès avait remarqué et l’autre menace – que je n’avais pas vu – qui visait spécifiquement le magnétiseur, il aurait largement de quoi faire. En gros, il se retrouvait avec sa propre assiette bien remplie, la mienne et celle qu’Hermès réclamait implicitement en faisant comprendre au Maître des Lieux qu’il était encore trop gentil avec nous. Entre nous, pour un être censé disposer de tous les pouvoirs sur une infinité d’univers, il semblait nous mener à des mondes ressemblants beaucoup aux différents coins du Royaume de Fiore avec des créatures qu’on avait déjà côtoyées et surtout qu’on connaissait. Et comme l’avait dit Hermès, j’avais déjà assimilé deux créatures démoniaques, mais aussi affronté un Dragon et les Régalias. Ainsi, ni Jet ni moi ne pouvaient être effrayés par ce type de créatures que l’on pouvait presque considérer comme étant banales… D’ailleurs, je ne me sentais tellement pas menacé que je ne m’inquiétais même pas du fait d’être aussi vulnérable en terrain ennemi avec ma position assise et mes yeux fermés. Après tout, pourquoi devrais-je m’inquiéter alors que j’avais SuperJet à la Droite de Fer à mes côtés ? Le magnétiseur était carrément revenu d’entre les morts ! Quelque part, c’était lui le fantôme. Le tout maintenant, c’était de voir s’il parviendrait vraiment à s’en sortir maintenant qu’on était de retour sur la terre ferme ou si mon nakama démontrerait qu’il n’était pas capable de protéger un frère d’arme malgré cette année passée à Lamia Scale.



HRP:
 
Jet Hyle
Admin / MagnétoAdmin / Magnéto

avatar

Messages : 622
Date d'inscription : 20/05/2013
Âge : 29
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Jiki no Mahô / Magie du magnétisme

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.295
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Les mésaventures des malchanceux [PV: Jet et Tobias]   Lun 21 Nov - 22:19
Quand j'eus finis de tousser et crachoter l'eau que j'avais avalée durant cette plongée un peu imprévue, je me redressai et regardai autour de moi pour voir... pas grand-chose en fait. Tous les environs étaient couverts d'une brume si épaisse qu'on ne distinguait pas à deux mètres devant soi. Même Tobias n'était qu'une très vague silhouette cachée dans le brouillard. Pour un peu, on se serait crus dans les landes fantasmagoriques, là où j'avais rencontré Ren pour la première fois. Les quelques arbres décharnés qu'on pouvait apercevoir tendaient à confirmer cette idée. Cependant, les cris de souffrance, ça, c'était inédit. Mais je n'eus pas vraiment le temps de m'attarder, car je reçus un éclair propulsé vers moi bar un Blitz furieux et rugissant. Après un cri de surprise plus que de douleur, ma première réaction fut : de la foudre ? Ma seconde, plus primaire, fut de créer rapidement un Steel Member autour de mon poing, et de l'abattre sur son crâne sans me retenir quand il chargea.

Ah, ça suffit maintenant ! Tu te calmes jusqu'à ce qu'on te guérisse !

J'ignorais ce qui lui étais arrivé pendant mon ballet aérien, mais il était clairement visible que mon compagnon n'était pas dans son état normal. Si l'apparition étrange de cette magie sur lui n'était pas un indice suffisant, alors son comportement agressif achevait de convaincre. Et je ne pouvais pas permettre au Viloraptor de mettre en péril mes autres partenaires pour cette mission. Mieux valait l’anesthésier le temps de sortir d'ici, ou du moins de trouver un remède à son état. Cependant, avec sa perte de conscience, la seule source de lumière des environs disparut, et la visibilité déjà médiocre se réduit encore.
J'entendis alors Tobias et son béret parler. Mon camarade avait repris forme humaine pour récupérer et me demandait de le couvrir pendant un instant. C'était compréhensif, car il avait été en vol, donc en train d'utiliser ses pouvoirs depuis la disparition de la bulle d'air alors que nous étions encore sous l'eau. Il avait donc besoin de souffler. Néanmoins, dans de telles conditions, j'allais éprouver quelques difficultés. Je ne pouvais pas réellement agir contre une menace que j'étais incapable de percevoir. Mais j'allais me débrouiller, car je refusais de le laisser tomber. Étrange quand on pensait que j'avais envisagé de le noyer quelques minutes plus tôt, n'est-ce pas ?

Compte sur moi. Tu peux être tranquille. En fait, tu peux même faire une sieste et me laisser m'occuper de celui qui joue avec nos pieds depuis le début. Ça devrait me calmer suffisamment pour que mon envie de te taper dessus passe.

En effet, au-delà de la rage incontrôlable, il existait un autre type de colère. Une fureur froide, tranquille. C'était le stade que j'avais atteint. Les premières bestioles, c'était de bonne guerre, car on s'était aventurés dans son domaine. Mais essayer de nous noyer, et s'en prendre à Blitz avaient été deux graves erreurs, et l'enfoiré sadique qui s'amusait de nos épreuves allait recevoir la note. Il pouvait compter sur moi pour qu'elle soit salée. J'avais bien des torts, et être rancunier en était un. Car oui, par delà le bruit ambiant, un ronronnement de félin se fit entendre, ainsi qu'un rire malfaisant et une provocation de la part du responsable ne rencontrèrent même pas de rencontrent de ma part. Hermès se chargea de ça. Pour ma part, j'avais lancé Steel Detection sur la zone la plus large que je pouvais couvrir. Si j'étais incapable de me fier à mes yeux, la magie, elle, ne m'avait encore jamais trahi. C'est pourquoi je fus plus que prêt à réagir aux diverses attaques qui se déclenchèrent peu après. Dans un premier temps, je déployais un intense champ magnétique derrière moi afin de stopper net l'épée qui allait s'abattre dans mon dos. Non seulement ça, mais je visais à l'immobiliser complètement, l'empêchant de se réarmer pour une autre frappe. Le tout, sans même daigner regarder mon assaillant. Cependant, j'éprouvais une certaine gratitude envers les Elementalis qui m'avaient aussi averti.
Sans perdre de temps, je me basais sur les deux autres présences perçus plus loin, et je savais donc plus ou moins d'où viendraient les attaques, bien que j'en ignorais encore leur nature. Mais quand je vis les sources de lumière confirmer mes suppositions, j'envoyais rapidement mes deux gantelets en interception, à une distance suffisante de Tobias. Ainsi, même si je ne pouvais pas stopper net ses attaques, je les diffuserais et dévierais assez pour épargner le moindre mal à El Diablo.

Déployer ces sorts si rapidement et successivement avait eu plus d'effet sur moi que je le pensais, mais je disposais encore de pas mal de réserves. Assez pour poursuivre encore un moment, j'estimais. Et puis, malgré ma rodomontade précédente, j'avais encore un camarade sur lequel compter. Je n'avais juste pas envie de montrer mon état. Ni à lui, ni à notre ennemi.

C'est tout ce que tu as ? Je suis déçu...

_________________

Game Master

avatar

Messages : 1587
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: Les mésaventures des malchanceux [PV: Jet et Tobias]   Mar 22 Nov - 17:50
Tobias décida de se reposer un peu, tandis qu'il envoya une source de lumière potentielle, Arya dans le ciel. Son familier ne pourrait pas le retrouver à cause de l'épaisse brume. Jet avait pris de plein fouet l'éclair lancé par son familier possédé. Magnéto riposta en assénant une droite à son propre familier pour le mettre hors circuit. Une idée plutôt bonne dans l'ensemble. L'attaque du malédisword fut échouée, et même contrée puisque Jet à la super droite avait immobilisé l'épée, qui était le point faible de la créature. Mais dès qu'il pourra de nouveau bouger, il est certain qu'il attaquera de nouveau Jet.
Les attaques des Blue Lanterns visant Tobias furent déviées par les gantelets de Jet.

Cependant, la provocation de Jet eut pour seul effet un rire de la part de Cheshire toujours invisible et des ronronnements plus intenses, comme s'il le faisait par plaisir, ce qui était le cas. Il répondit cependant à Jet

« La partie n'est pas finie. »

Le lézard géant étant mis hors combat par son camarade, son partenaire de route, il serait normal qu'il ne puisse plus rien faire, c'est vrai, il ne pouvait plus rien faire. Mais pas le Parasite à l'intérieur de lui qui avait aspiré assez de magie de son hôte, alias Blitz, pour pouvoir prendre une forme humanoïde. La forme humanoïde du Parasite était mesurait facilement deux mètres quarante, de sorte que même un géant comme Jet doive lever la tête pour le regarder. La créature tendit sa main en direction de Jet puis envoya plusieurs rayons électriques, mais tous allèrent sur Magnéto de façon à encercler le Lamia.

Les Blue Lanterns voyant leurs attaques déviées se dirigèrent vers Jet. Ils évoluèrent en Fauche-Lanterns pour le plus grand plaisir du magnétiseur. Ils combinèrent leur force pour attaquer Jet juste après l'assaut du Parasite. L'un entoura Jet d'une tornade de feu, pour emprisonner Magnéto et aussi pour affaiblir grandement la magie de Jet qui est le magnétisme. Le magnétisme est beaucoup plus faible, voir annuler parfois, s'il est soumis à une forte température et la tornade de feu n'égalait certes pas la température d'un volcan, mais était assez élevée. L'autre Fauche-Lanterns envoya des rayons ardents pour attaquer et épuiser Jet.

Les pommes hurlantes redoublèrent leurs cris. Déjà que leur vue était scellée à cause de cette brume épaisse, leur ouïe leur sera inutile à cause des cris des pommes hurlantes. À moins d'être proche l'un de l'autre, il ne pouvait plus communiquer ensemble.

Une personne ressemblait trait pour trait à Jet arriva à côté de Tobias. Mais ce n'était pas possible parce que Jet était aux prises avec les Fauche-Lanterns et le Parasite et que la lumière qu'émettait la tornade de feu était clairement visible.
À ce moment précisément, ce qui semblait être le magnétiseur, essaya de mettre à terre Tobias. Simultanément, des flèches noires jaillirent au-dessus d'eux pour attaquer Tobias et faux-Jet.


« Désolé, j'ai plus de magie. Il a fallu que je m'échappe de l'attaque combinée de ces esprits. Tu m'as dit de te protéger et je protège toujours mes nakamas. »
Cette voix était exactement la même que celle de Jet. De plus, les flèches noires précédentes semblaient l'avoir blessé légèrement.

D'autres flèches noires venant du ciel continuèrent d'attaquer faux-jet et Tobias.


Intervention GM: Blitz est K.O suite au coup de poing de Jet. Le malédisword est pour l'instant immobilisé, mais attaquera Jet dès qu'il sera libéré. Le Parasite sort du corps du lézard géant avec [3.500PM], il possède la magie de Foudre et de la haute vitesse qu'il a pompé à Blitz. Les Blue Lanterns évoluent en Fauche-Lanterns [4.800PM et 4.500PM] se dirigent vers Jet et tente de l'emprisonner dans une tornade de feu puis de l'attaquer avec des rayons ardents.
Un Faux-Jet, ressemblait trait pour trait à l'original et ayant la même voix, se fait légèrement blessé en sauvant Tobias de flèches noires venant du ciel. Les flèches noires attaquent toujours Tobias.
Tobias Grant
El DiabloEl Diablo

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 09/07/2012
Âge : 25
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Take Over - Satan Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.660
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Les mésaventures des malchanceux [PV: Jet et Tobias]   Mar 29 Nov - 5:16

Le magnétiseur n’avait pas râlé malgré la situation dans laquelle je l’avais mis en décidant de me reposer au beau milieu du territoire ennemi. A côté de ça, la brume faisait qu’il ne devait pas voir grand-chose autour de lui. Donc, avec le nombre d’ennemis qui ne cessaient d’augmenter tandis que son champ de vision ne cessait de diminuer, il était certain que s’occuper de sa défense et de la mienne n’aurait rien de facile pour lui. Techniquement parlant, c’était un peu ce que j’avais fait dans l’univers présent en virant le Draculipoulpe de son bras, puis en les sortant Arya, Blitz et lui de l’eau à toute vitesse ! C’était à son tour maintenant de s’épuiser pour deux pendant que je jouais les fardeaux. L’avantage qu’il avait sur moi, c’était qu’il était libre de respirer. L’inconvénient, c’était que sa vision était limitée. Or, sa magie était basée sur la précision. Autant dire qu’il s’agissait du bon moment pour qu’il montre ce qu’il avait dans le ventre lorsqu’il se retrouvait dos au mur avec un frère d’arme incapacité à défendre. Arya était à l’abri dans les airs, ce qui – et je ne m’en rendais compte que maintenant – n’avait pas été très malin de ma part. Avec ces hurlements dans tous les sens et ce brouillard, sa vision et son ouïe se retrouvaient grandement affectées. Pour la retrouver, j’allais devoir improviser. Enfin, je n’avais pas besoin de m’en soucier pour l’instant. Là, je devais me reposer, reprendre mon souffle pour pouvoir me relancer dans la bataille aussi vite que possible. Assis en tailleur, les feux fermés, je respirais calmement. J’étais capable d’évaluer approximativement mes réserves de magie. Hmm… Je n’étais pas optimiste, mais je n’étais pas complètement hors-jeu non plus. J’avais de quoi réserver quelques surprises à toutes ces créatures qui n’arrêtaient pas de débarquer pour nous embêter.

Serait-il plus simple de nous focaliser sur le Maître des lieux ? Le trouver et l’éliminer le premier ? Mouais, même si l’on parvenait à le neutraliser, rien ne nous permettait de savoir s’il nous laisserait sortir par la suite ou si le fait qu’il soit inconscient verrouillerait tous les univers… Ce serait quand même bête de se retrouver coincés ici indéfiniment parce qu’on avait foutu une rouste au Boss de Fin. Le pire ne serait même pas d’être bloqué à vie ici en plus, ce serait d’être coincé avec Jet !! Non mais franchement, le connaissant, combien de temps vous pensez qu’il lui faudrait avant qu’il n’en vienne à la conclusion que j’étais fautif et que pour me racheter, je me devais de lui servir de rations de nourritures en cas d’extrême urgence ? On était d’accords, le magnétiseur avait tendance à m’accuser injustement de tous les crimes. Or, il était évident que c’était toujours de sa faute, non ? Il avait choisi la première porte avec les créatures géantes, puis la deuxième avec le monde sous-marin, et aussi celle-ci où on n’y voyait et n’entendait rien. Franchement, il abusait. Quelque part, au fin fond de son esprit, j’étais certain qu’il éprouvait de la reconnaissance à mon égard. Pour quelle raison ? Tout simplement parce que je le supportais lui et sa tendance à nous attirer des ennuis bêtement. Son propre Dino devait regretter d’avoir quitté sa caverne…à moins qu’il ne soit exactement comme lui, ce qui expliquerait la raison pour laquelle il m’avait attaqué : lui aussi me voyait comme était le responsable de cette mésaventure ? La bonne blague. Y’avait plutôt intérêt à ce que ce ne soit pas le cas ! Autrement, je le balancerais directement à travers la prochaine porte qui apparaîtrait ! Je pouvais accepter les accusations infondées de Jet, puisque je passais mon temps à me moquer de lui et à le kidnapper, mais le Dino qui venait de débarquer et ne me connaissait même pas ? Il n’en était pas question !

Le fait que je me trouvais encore intact après tout ce temps à me reposer voulait dire que Jet avait bien fait son boulot. Celui-ci avait aussi l’air particulièrement remonté contre celui qui nous menait en bateau depuis le début. D’ailleurs, mon nakama avait bien dit qu’il comptait s’occuper de celui-ci pour se calmer. Il était gentil, il acceptait ouvertement de déplacer l’irritation qu’il ressentait constamment en ma présence sur le Maître des lieux. A l’entendre, j’étais certain qu’il ne cesserait de se battre tant qu’il n’aurait pas massacré celui-ci !! Quitte à épuiser toute sa magie, il était largement capable d’y aller à mains nues voire même avec les dents pour obtenir la satisfaction de l’avoir atteint ne serait-ce qu’une fois ! On parlait quand même du mec qui avait officiellement révélé qu’il combattait contre le Conseil et pour la libération des prisonniers alors qu’on venait juste d’apprendre qu’il était de la famille de l’ennemi numéro un du Royaume ! Ce n’était pas pour rien que je l’appelais SuperJet à la Droite de Fer ! Bon d’accord, ce surnom était juste pour rigoler plus qu’autre chose. Cependant, ça ne changeait rien à sa philosophie qui était de foutre une droite d’acier à la tronche de tous ceux qui l’ennuyaient. Oui, en gros, il voulait taper sur tout le monde vu que tout le monde l’ennuyait. C’était à se demander comment j’avais fait pour tenir si longtemps sans m’en prendre une de sa part… Yep, j’étais vraiment un mage d’exception. J’étais sur le point de continuer à m’envoyer des fleurs quand quelque chose vint me percuter ! Non mais c’était quoi cette défense de pacotille que m’assurait Jet ?! Remboursé !! N’exerçant aucune résistance puisque j’avais parfaitement confiance en mon nakama, ce qui me poussa n’eût aucun mal à me mettre à terre. Les yeux fermés, je ne voyais toujours rien, et quand je les ouvris je ne pus qu’entrapercevoir des objets volants et fins passer au-dessus de moi. Au vu de leur faible hauteur, ils m’auraient atteint de plein fouet si ce qui m’avait poussé ne m’avait pas poussé. Avec les hurlements qui étaient de plus en plus insupportables, parler ne m’aurait pas servi à grand-chose. Le seul avec qui je pouvais communiquer tranquillement, c’était Hermès, et celui-ci n’avait pas mes réflexes ou ma vision aiguisée. Ces trucs avaient donc été capables de passer outre sa surveillance.

Euh… Qu’est-ce que Jet foutait sur moi ? Il n’était pas occupé à botter des fesses lui ? Des excuses ? Une justification ? Une mini-déclaration débordante de sentimentalisme sur ce qu’il était prêt à faire pour ses nakamas ? Non mais c’était qui lui ?! Ça ressemblait à Jet. Ça avait la voix de Jet. Mais ça ne parlait pas du tout comme cette boule de nerf plus têtue qu’une mule qui préférait s’exprimer avec ses poings plutôt qu’avec ses mots !! Encore moins des mots plein de bons sentiments qui donnaient clairement envie de lui tapoter l’épaule et de le rassurer en lui disant que ce n’était pas grave… Sérieusement, c’était qui ce mec ? Jet ? Non, impossible. Et si jamais c’était vraiment lui et que je l’envoyais bouler parce que je ne le reconnaissais pas ? Cela ne se ferait pas, pas du tout même. Après tout, on était dans un univers différent. Si ça se trouvait, quelque part dans le multiverse, il était possible que Jet soit suffisamment affecté par tout ce qu’il nous arrivait pour devenir quelqu’un capable d’exprimer ses sentiments et de s’excuser lorsqu’il avait l’impression de décevoir un nakama… On était bien d’accords, c’était IMPOSSIBLE !! Il remplacerait Ethan en tant que Guitariste-Star de Fiore avant de devenir aussi sentimental que Ren !! Yep, ce genre de phrase lui ressemblait bien plus. Ren, le Dragon Slayer des Cieux. Monsieur-je-veux-soigner-tout-le-monde-même-si-tout-le-monde-cherche-à-me-tuer !! Oui, c’était tout à fait le genre de phrase qu’il était capable de sortir en mode normal, alors que ça embarrasserait 90% du reste de la population… Un Jet sentimental qui s’excusait, c’était un peu comme un Ren qui taperait sur un petit chat, ou un Aoyuki qui ne s’énerverait sur personne pendant une journée, voire carrément une Myrcella qui ramasserait dans les poubelles pour manger… Ça n’avait aucun sens ! Le pire dans tout ça restait quand même le fait qu’il m’avait poussé hors de la trajectoire pour me défendre sous prétexte qu’il n’avait plus de magie. Je ne savais pas qui était cet imposteur, mais il avait dû zapper toute la partie sur le côté stupide et suicidaire de SuperJet à la Droite de Fer ! Au lieu de me sauter dessus, le vrai Jet aurait probablement utilisé ses épées pour détourner ces projectiles, ou mieux encore, il aurait encaissé les flèches quitte à mourir debout, tout simplement pour ne pas me déranger pendant ma sieste !!

Bon, maintenant que ce mystère était réglé, il fallait que je retrouve le vrai. Naturellement, il y avait plutôt intérêt à ce qu’il ne découvre jamais comment j’étais venu à comprendre que j’avais un imposteur face à moi. Pire, vous imaginez la tête de Jet s’il apprenait ce que cet imposteur avait osé sortir comme phrase pour se faire passer pour lui ?!! Le magnétiseur réduirait à néant cet univers !! Comment ? Aucune idée, mais il serait tellement enragé qu’il trouverait le moyen de produire des flammes bien plus brûlantes que les miennes pour foutre le feu à cet endroit !! Hmm… Tout compte fait, voir Jet pulvériser une copie exacte de lui-même pourrait être marrant… Ah la la, sacré dilemme que j’avais là. Que faire ? Que faire ? Bon, tout d’abord, je devais attirer son attention puisque je ne savais pas du tout où il se trouvait. En même temps, il y avait des trucs qui semblaient me tomber dessus. Avec cette brume blanche, ces projectiles noirs étaient un minimum visible. Relâchant d’un coup ma magie, je serrai les poings et les dents, contractant tous mes muscles avant d’activer de nouveau le Take Over – Satan Soul Magoa !! Augmentant la musculature de mes muscles vocaux, je me permis de hurler d’une voix bien plus forte que ce que produisaient ces pommes hurlantes :

« Jet !! Protège-toi ! Je vais détruire cet univers, il m’a soûlé !! »

Les pommes hurlantes avaient des voix de femmes, soit aigües. J’avais la voix grave, et elle l’était encore plus sous la forme de Magoa, surtout si je focalisais la magie du Muscle Speak sur mes muscles vocaux pour accroître la puissance de ma voix. Malheureusement, en faisant ça, je m’étais laissé vulnérable. Je me retrouvais donc avec des flèches plantées dans les jambes, les bras et les épaules. Prenant sur moi, je concentrai de nouveau ma magie pour accroître la masse musculaire de mes jambes – éjectant ainsi les flèches qui s’y étaient plantées – et prendre impulsion sur celles-ci afin de sauter dans les airs. Techniquement, l’imposteur m’avait entendu. C’était à lui de voir s’il considérait mon avertissement comme lui étant adressé ou pas. D’un autre côté, si je détruisais vraiment cet univers, il devait se demander comment il était censé se protéger… Concernant le vrai Jet, s’il était parvenu à entendre mon message, j’espérais qu’il comprendrait que je n’avais pas vraiment l’intention de détruire cet univers. Pour commencer, ce n’était pas possible. Oui, j’étais raisonnable. Ce n’était rien qu’un bluff stupide servant à impressionner la galerie et à se faire passer pour plus dangereux qu’on ne l’était vraiment. Une fois dans les airs, je concentrai cette fois-ci ma magie dans la partie supérieure de mon corps pour accroître la musculature de mes bras, de mon torse, de mon dos et de mes épaules – me débarrassant là encore des flèches qui s’étaient plantées. Avec mes muscles ainsi contractés, j’étais en mesure de limiter les pertes de sang. Cependant, ça ne durerait pas très longtemps. Armant mes quatre poings, je concentrai mes forces pour balancer un Hibiki descendant vers le sol. Ma cible ? La seule source de lumière que je voyais en bas et qui provenait des trucs qui se battaient probablement contre le vrai Jet ! Yep, ce que je ne savais pas, c’était que Jet se trouvait dans l’une de ses tornades, mais aussi que Blitz devait se trouver dans les environs… D’un autre côté, il était au sol – et ça aussi je ne le savais pas – ce qui voulait dire que mon attaque aurait largement le temps de diminuer en puissance avant de l’atteindre. Jet mesurait deux mètres, les Fauche-Lanternes lévitaient probablement et le Parasite était encore plus grand que Jet, et il y avait aussi le Maledisword.

En gros, à moins qu’ils n’évitent tous mon attaque, il y avait de grandes chances pour qu’ils soient atteints avant Blitz. Ou alors, ils formeraient tous une barrière pour se protéger de mon onde de choc, ce qui protégerait le Dino au passage. Dans tous les cas, je n’y étais pas allé avec le dos de la cuillère ! Si je voulais ne serait-ce que souffler un peu de cette brume, je me devais d’y mettre du mien. Et si je voulais aider mon nakama à se défaire de ses multiples adversaires, j’avais plutôt intérêt à ne pas lésiner sur les moyens. Là, avec une onde de choc armée par mes quatre poings et frappée depuis les airs vers le sol, j’avais bien l’intention d’écraser tout ce qui se trouverait en-dessous. Nul besoin de magie de gravité pour ça, il n’y avait rien de tel que la force brute pour plier des êtres vivants !! Qu’en était-il de l’imposteur qui avait cru bon d’incarner une version humble et sentimentale de Jet ? Oh, il était aussi dans ma trajectoire. Depuis qu’on avait franchi la porte qui nous avait menés ici, je ne me trouvais pas très éloigné de Jet, quelques mètres tout au plus. L’envergure de mon attaque couvrait cette distance et même un peu plus. Euh… maintenant que j’y pensais, si les flèches provenaient du ciel et que je frappais actuellement depuis les airs, ne venais-je pas de me rapprocher bêtement du tireur tout en lui exposant mon dos puisque j’étais orienté vers le sol ? A méditer, mais c’était extrêmement stupide de ma part ! Encore plus, si le Maître des lieux ou le tireur était capable de voir à travers cette brume. Bon, si je m’étais bien débrouillé, je parviendrais à souffler un minimum de cette brume sur une petite zone… Ou alors, je réussirais seulement à tuer Jet… Oui, c’était aussi une possibilité. Bon, il s’était préparé à repartir en rampant dès lors qu’il avait accepté de me suivre, non ? J’étais certain qu’il ne m’en voudrait pas… Tout compte fait, y’avait plutôt intérêt à ce que Jet ne survive pas à cette attaque de ma part. Autrement, j’étais foutu.



HRP:
 
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les mésaventures des malchanceux [PV: Jet et Tobias]   

Les mésaventures des malchanceux [PV: Jet et Tobias]

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Mer d'Iridia :: Manoir Oblivion
-