Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 [Mission] Le Lac Nauséabond [PV: Kalindra et Roy]

Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Tobias Grant
El DiabloEl Diablo

avatar

Messages : 336
Date d'inscription : 09/07/2012
Âge : 24
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Take Over - Satan Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.660
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: [Mission] Le Lac Nauséabond [PV: Kalindra et Roy]   Lun 11 Jan - 17:10
Rappel du premier message :


Confortablement installé sur le toit de la guilde, je somnolais à moitié en attendant que le jour se lève. Non, je n’étais pas définitivement rentré de mon tour de Fiore, il ne s’agissait là que d’une escale en attendant de trouver un autre endroit où gambader. Je revenais tout juste des sources thermales de Hosenka où j’avais fait l’étrange rencontre de l’ennemi numéro 1 du Royaume, et compte-tenu du fait que j’étais encore là pour me faire cette réflexion, cela voulait bien dire qu’il n’était pas aussi taré qu’on le disait. Le Conseil s’était amusé à le décrire comme un monstre impitoyable détruisant tout sur son passage. Or, d’après ce que j’avais compris, il n’agissait ainsi qu’avec ceux qui se mettaient en travers de sa route. Bref, il m’avait semblé tout à fait stable durant notre conversation, ou plutôt mon semi-interrogatoire… Bah oui, ce n’était pas tous les jours qu’on croisait une telle personne dans une source chaude !! Je n’étais pas journaliste, mais – comme tout le monde – je m’étais posé des questions à son sujet. Au final, j’avais plus ou moins eu ce que je cherchais et j’étais rentré par la suite à la guilde. Je n’avais pas pris la peine de saluer les autres et m’étaient contentés d’atterrir sur le toit pour me reposer et permettre à Arya de faire de même. Celle-ci devait d’ailleurs en avoir marre de me servir de chauffeur depuis tout ce temps…

Bien entendu, elle ne me le faisait pas savoir. Après tout, c’était moi le patron ! Blague à part, je me débrouillais toujours pour la payer en pâtisserie chaque fois qu’on atterrissait dans une ville. Sa gourmandise était son talon d’Achille. J’en profitais donc au maximum pour la convaincre de m’amener un peu partout. Quelques heures plus tard, je me levai et descendis à la guilde pour y saluer tous ceux qui y étaient. L’accueil fut plutôt chaleureux sachant que j’étais de bien meilleure humeur que le jour où j’étais parti. Forcément, j’étais parti en vacances pour une raison bien précise – le ras-le-bol de toutes ces histoires avec le Conseil – et comme j’avais bien su profiter de mes séjours un peu partout dans Fiore, je me sentais beaucoup mieux. Apparemment, je n’avais pas été le seul à faire mon retour puisque d’après ce qu’on venait de me dire Jet avait fait de même. J’avais envie de dire qu’il était temps. Après tout, les raisons de nos voyages respectifs n’avaient pas grand-chose à voir. Lui avait sans doute craint d’être rejeté par les membres de Lamia Scale après les révélations sur sa famille biologique et son intervention du côté de l’Alliance Baram. Or, je lui avais pourtant dit que ses décisions n’auraient aucun impact sur notre guilde. Mais bon, les jeunes de nos jours étaient difficiles à convaincre. Donc forcément, ça lui avait pris du temps pour comprendre que j’en savais bien plus que lui sur le fonctionnement de notre guilde. J’étais depuis une bonne décennie après tout !

Malheureusement pour moi, celui-ci avait d’ores et déjà fuit pour une nouvelle mission. Bon, tant pis, son kidnapping aurait lieu plus tard. Autant lui laisser un peu de temps pour se reposer avant de le trimballer à cet endroit. De plus, ce ne serait pas très sympa de ma part d’aller le stopper en pleine mission. En parlant de mission, je devrais peut-être m’y remettre aussi, non ? Certes, j’avais toujours en mémoire la mascarade qui avait eu lieu sur le port d’Hargeon… Cependant, ce n’était pas une raison pour être méfiant envers toutes les affiches présentes sur le tableau des missions. La majorité de ces personnes avait vraiment besoin d’aide, et si je pouvais, je me devais de les aider. Le hic, c’était que je me sentais plutôt bien depuis que j’avais commencé ces vacances sans action, sans combat et sans magie. Or, il était plus que probable qu’une mission dans laquelle je m’impliquerais entraînerait l’un ou l’autre voire la totalité. Donc, si je voulais une mission tranquille, il faudrait que je sois particulièrement attentif aux mots énoncés dans l’annonce. Pour commencer, je m’adressais au membre présent derrière le comptoir pour lui demander si une mission en particulier traînait sur le tableau depuis plus longtemps que d’autre, ou si l’une d’entre elle semblait plus intéressante qu’une autre.

Ce n’était pas la première fois que je lui demandais son avis avant de chercher de mon côté, et comme il me connaissait plutôt bien depuis le temps, il lui arrivait parfois d’en retirer une du tableau pour me la réserver. Naturellement, il la remettait quelques jours après dans le cas où je ne serais pas rentré d’ici là. Ici, en l’occurrence, il s’amusa à me parler d’un mystère qui entourait la jungle du Guatamalta… Tout de suite, ça devenait intéressant. Il poursuivit son monologue en me faisant part du fait qu’une partie de cette jungle était en train de mourir sans raison apparente. Qu’est-ce que c’était que cette histoire ?! On n’appelait pas cet endroit le poumon de Fiore pour rien. Or, si ce poumon commençait à pourrir de l’intérieur, ça n’annonçait clairement rien de bon. Une chose était sûre, cette mission m’intriguait beaucoup. Le coup du lac qui produisait de la putréfaction et des pestilences était plus que bizarre. D’après ce que je connaissais du lieu, aucune créature du coin n’était capable de produire du poison, voire du gaz, susceptible de provoquer un tel phénomène. Certes, il restait le Magelin qui – d’après ce qui se disait – était capable de recourir à n’importe quelle magie. Néanmoins, je ne voyais pas pourquoi un Magelin s’amuserait à pourrir son propre lieu d’habitat. Ça n’avait pas de sens ! Bon bah, il ne me restait plus qu’à prendre cette mission et à aller enquêter moi-même !

Remerciant le barman de la guilde, je me dirigeais vers le tableau et cherchais la mission en question que je ne tardais pas à trouver. Puis, sur un coup de tête, je demandais aux membres présents si l’un ou l’une d’entre eux souhaitait m’accompagner. Autant dire que c’était la première fois que je faisais ça depuis que j’avais cessé mes missions en duo avec Makku. C’était donc l’occasion ou jamais de partir en aventure avec moi si l’un(e) le désirait. Ainsi, quelqu’un se proposa et à nous trois – en comptant Arya – nous nous rendîmes en transport jusqu’aux abords de la jungle. Une fois arrivés, je remarquai que nous n’étions pas les seuls à avoir accepté de mener cette enquête. Une autre personne était au rendez-vous, et lui non plus ne semblait pas seul. Faisant signe à la nakama qui m’accompagnait, je m’avançai jusqu’au troisième mage qui ferait équipe avec nous dans cette jungle pour le saluer avant de leur demander à tous les deux :

« Alors, une idée sur comment procéder ici ? »



HRP:
 

AuteurMessage
Game Master

avatar

Messages : 1576
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: [Mission] Le Lac Nauséabond [PV: Kalindra et Roy]   Lun 4 Avr - 14:11
Roy avait abandonné la partie face à l'ultimatum des lions-garou. Cependant, il était intolérable pour eux d'avoir pu oser ne serait-ce, non d'avoir envisagé de prendre leurs petits en otage. Il faudrait que cet individu sache qu'il voudrait le dépecer pour ce qu'il a fait. Seulement Roy voyant que la défaite était proche, il eut la sagesse de se rendre et cette action ne laissèrent pas indifférent les fauves qui annulèrent leurs boules de feu monstrueuses. Un des lions-garou récupéra les petits tandis que les trois autres s'approchèrent tranquillement de Roy. Il était cerné, mais s'il regardait bien dans leurs attitudes, dans leurs yeux, dans leurs mouvements, si le mage de Blue pegasus pouvait voir ça, il verrait qu'en s'approchant de lui, les animaux ne comptaient pas lui faire de mal. L'un d'entre eux se redressa sur ses pattes arrières, il avait la taille moyenne d'un homme, il posa sa patte sur l'une des mains de Roy, puis l'enflamma peu à peu comme pour le marquer au fer. Cette trace le désignerait comme ennemi du clan des lions-garou et ceux-ci feraient circuler le message pour dire qu'il n'était plus le bienvenu dans cette forêt. S'il s'y risquait, il devra affronter toute les forces de la forêt. Ils s'éloignèrent méfiants en rugissant. Ils le laissèrent passer pour qu'il puisse continuer son chemin. C'est à ce moment que le Magelin qui le suivait sortit d'un buisson et courra vers lui pour lui interdire de passer. Là non plus, le magelin n'avait aucune intention mauvaise et il tirait vers la droite Roy. Celui-ci ne cherchait qu'à éloigner le mage de Blue pegasus du futur danger qu'il le guetterait s'il continuait sur ce sentier, car une meute de trois léopards-garou avait élu domicile et le territoire de ces derniers était non loin de sa position. Roy allait-il se laisser conduire à travers la forêt ou allait-il continuer sur son chemin vers un autre danger ?

Kalindra avait réussi à récupérer son sac qui était légèrement abîmé, elle s'était vengée sur le singe qui lui avait chipée son kangoobag en invoquant une poupée de boue. Le pauvre primate reçut de pleins fouets les tirs de boue de la marionnette de Kalindra. Il avait perdu son nouveau jouet et en plus s'était pris une rouste avec ses amis, il n'allait plus embêter les humains à partir de maintenant quand il voyait à quel point cela faisait mal. Kalindra voyageait sur sa poupée de boue. Son magelin dut courir plus vite avec ses petites jambes, il activa sa magie de haute vitesse pour devancer la poupée, se mit devant en écartant les bras comme pour l'arrêter. Cependant, il se prit en pleine figure la poupée de boue. Couvert de boue, il se remit devant Kalindra écartant à nouveau les bras. Il voulait l' arrêter, mais il ne lui ferait aucun mal. Son comportement était étrange, même s'il disait qu'il voulait ne pas la laisser passer quitte à prendre des coups.

Quant à Tobias, il ignora complètement le magelin qui avait révélé sa présence, son béret par contre commença à lui poser des questions des plus étranges. Ne comprenant pas ce que disait Hermès, il pencha la tête.
Au loin de Tobias, une étendue d'eau était visible. Le magelin se mit devant lui. Sauf qu'un phénomène rare se passa sous les yeux de Tobias et de son flashbird. Il évolua, il commença à briller puis changea de forme et c'était ainsi que Tobias avait sous les yeux un Sorcelin. Celui-ci tenait dans sa main un bâton qu'il . Le sorcelin s'enveloppa d'une bulle d'air pour léviter, pointa de l'index Tobias puis désigna le haut avec ce même doigt. Il voulait empêcher Tobias d'atteindre cette étendue d'eau, car c'était un étang rempli de crapauds Kawabunga qui se tenaient prêt à hacher menu tous intrus entrant dans leurs périmètres. Quel serait le choix de Tobias ?


Intervention GM: Les magelins révèlent tous leurs présences. Celui de roy essaye de le mener sur chemin du milieu rejoindre kalindra. Celui de kalindra veut attendre Roy et son coéquipier. Quant à celui de Tobias il évolue et lui propose de voler.
Tobias Grant
El DiabloEl Diablo

avatar

Messages : 336
Date d'inscription : 09/07/2012
Âge : 24
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Take Over - Satan Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.660
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: [Mission] Le Lac Nauséabond [PV: Kalindra et Roy]   Lun 11 Avr - 22:18

Continuant d’avancer sur mon chemin à une vitesse de plus en plus lente, j’avais délibérément choisi d’ignorer le Magelin dont la présence avait été révélée. La raison était toute simple : je n’avais pas de temps à perdre avec une créature n’ayant aucun lien avec ma mission. Ici, j’avais très vite compris que ce Magelin ne devait pas avoir grand-chose à voir avec le coupable au vu de ce qu’Hermès m’avait dit sur lui. Il m’avait carrément fait savoir qu’il était sorti de l’ombre. Or, puisque les Magelins ne disposaient que d’une seule magie, j’en avais déduis qu’il n’était pas responsable de cette fumée violette. Traduction ? Je n’avais pas besoin de m’arrêter pour interagir avec. Hermès, par contre, était libre de lui adresser la parole comme bon lui semblait. Après tout, mis à part, rester sur ma tête, il ne faisait pas grand-chose. A côté de ça, ce n’était pas tous les jours qu’il décidait d’adresser la parole à quelqu’un d’autre qu’Arya ou moi. Bien entendu, je ne comptais pas les fois où il s’amusait à faire du rentre-dedans auprès de toutes les femmes qu’il trouvait magnifique. Après, il lui arrivait de le faire uniquement pour m’attirer des problèmes. A d’autres moments, il cherchait vraiment à faire la conversation puisqu’il savait se montrer plus respectueux dans ses propos lorsqu’il le voulait. Étant particulièrement curieux lui aussi, il partageait mon intérêt pour les mystères et lisait régulièrement par-dessus mon épaule. Résultat, il savait parfaitement comment s’adresser aux gens de sorte à ce que ceux-ci lui répondent. Le seul hic, ici, c’était que les Magelins ne parlaient pas.

Malheureusement pour lui, Hermès ne voulait pas m’écouter quand je cherchais à lui faire comprendre qu’il perdait son temps. D’ailleurs, celui-ci n’était tellement pas d’accord avec moi qu’il me sortit une théorie sortie de nulle part comme quoi le genre – masculin ou féminin – avait plus d’importance que l’espèce – humaine ou créature – en termes de communication… Sur le coup, j’avais préféré ne pas lui répondre. Premièrement, parce que je ne savais pas trop comment lui faire accepter une réponse logique quand il me sortait des théories surnaturelles !! Certes, je savais que certaines personnes disposaient d’une capacité leur permettant de parler avec les créatures. Le truc, c’était qu’elles ne courraient pas les rues. Or, s’il était si facile de se comprendre – comme le pensait Hermès – en quoi cette véritable capacité serait-elle si spéciale ? Bon d’accord, il n’était peut-être pas encore au courant de toutes ces spécificités. Il avait à peine une année derrière lui, donc forcément niveau connaissances, il était loin d’être à mon niveau. Quand bien même je faisais en sorte de lui fournir autant d’informations que possible aussi rapidement que possible, il y avait plein de détails que je zappais car je ne les considérais pas comme étant indispensables. Il était donc bien plus au courant des actualités du Royaume de Fiore que de tout le reste. Par exemple, il était au courant de l’existence de l’Alliance Baram, du Conseil et des guildes officielles, mais il ne connaissait pas les détails du système interne de chacune de ces factions. Ainsi, je résumais simplement en criminels, neutres et responsables de la sécurité du Royaume. Pour ce qui était des nuances qui existaient, je le laissais développer son propre avis au fil des aventures qu’il vivait depuis le sommet de ma tête.

Ajouté à cela, il y avait le fait qu’il avait été témoin des problèmes de communication ayant eu lieu entre Arya et moi au début de notre collaboration. Forcément, je ne parlais pas le langage des créatures, et Arya ne parlait pas l’humain. Ainsi, nous étions forcés de communiquer de façon non-verbale pour nous comprendre. Le plus souvent pourtant, je continuais de lui parler à voix haute tout en mimant mes paroles avec des gestes particulièrement expressifs pour véhiculer ma pensée. Pourquoi ? Tout simplement parce que l’intonation de ma voix était aussi un bon moyen de me faire comprendre. Si je parlais d’une voix monotone, elle savait que c’était une info lambda. A contrario, si je chuchotais ou gueulais, elle savait que la situation impliquait de la discrétion, ou alors que j’étais pressé voire en colère. Enfin bref, tout ça pour dire que la théorie d’Hermès n’aurait jamais dû voir le jour sachant qu’il m’avait vu galérer pour apprendre à communiquer de façon simple avec Arya. Fort heureusement, je n’avais plus trop de souci de ce côté-là avec elle, mise à part quand ce que je voulais allait à l’encontre de ce que ses instincts lui disaient évidemment.

Hmm.. ? Qu’est-ce que c’était que ce truc qui brillait devant moi ? De l’eau ? Avais-je enfin atteint le lac que je recherchais inlassablement depuis tout ce temps ? Cela voulait-il dire que j’avais eu raison depuis le départ ? Ma théorie comme quoi ce chemin sans trace de passage était celui menant au responsable de ce bordel était donc correcte ? Ah la la, cela voulait-il dire que j’allais devoir me battre ? Oh non…sérieusement, je priais pour tomber sur quelqu’un de suffisamment influençable pour régler cette mission à l’amiable. Me préparant donc à accélérer le pas, je fus interrompu par le truc-à-chapeau – comme l’avait surnommé Hermès – qui s’était volontairement placé devant moi. Qu’est-ce qu’il me voulait encore ? Ou plutôt, qu’est-ce qu’il me voulait tout court ? Se plaindre du fait que je l’avais ignoré alors qu’à la base il était caché ? Me faire savoir qu’il ne comprenait rien à ce que Hermès lui disait alors que moi-même ne comprendrait rien à ce qu’il me dirait ? Euh… était-il en train de se passer ce que je pensais qu’il était en train de se passer ?

« Code noir ! Code noir ! Le clochard-à-chapeau est sur le point d’exploser !! »
« Non…je crois qu’il est en train d’évoluer… »
« Qu’est-ce que t’en sais ? Depuis quand t’es un expert en la matière ?! Sauve qui pe-… ! – Hermès s’interrompit en voyant la nouvelle créature face à lui qui ne brillait plus du tout – Euh… Tu vois ce que je vois ? Le clochard-à-chapeau s’est transformé en diseur de bonne aventure ! »

Encore une fois, je choisis de ne pas relever son commentaire. Parfois, c’était vraiment plus simple de ne pas l’encourager. Là, en l’occurrence, la situation n’était plus rassurante qu’avant. Je ne l’avais pas considéré comme dangereux ni important lorsqu’il n’était qu’un simple Magelin dont je connaissais les capacités. Un Sorcelin était une toute autre paire de manches en termes de capacités magiques. D’après ce que je savais sur eux, il était possible qu’ils soient maîtres de trois magies en même temps. Ainsi, dans le cas où il n’aurait pas besoin de s’entraîner pour utiliser son plein potentiel, j’avais face à moi une créature possédant deux autres capacités inconnues. De plus, je ne savais toujours rien de ses intentions. Devais-je m’en méfier ? Si j’y réfléchissais un minimum, je dirais que non. Non seulement il ne m’avait pas attaqué plus tôt, mais en plus il s’était placé devant moi de sorte à attirer mon attention avant d’évoluer. Or, s’il me voulait du mal, j’aurais tendance à penser qu’il m’aurait juste attaqué par derrière. Le fait qu’il se soit placé devant moi au moment où j’avais repéré le lac – ou plutôt ce que je pensais être le lac – me laissait penser qu’il cherchait à m’empêcher de l’atteindre. Il avait carrément évolué pour ne pas me laisser avancer plus loin. En me mettant à sa place, la seule explication que je voyais était un désir de protection. Allez savoir pourquoi, je ne considérais pas les créatures comme étant suffisamment vicieuses pour monter tout un plan impliquant de me mettre en confiance avant de me poignarder dans le dos. Elles étaient bien plus directes que ça : soit elles attaquaient, soient elles n’attaquaient pas.

Ainsi, lorsque je le vis s’envelopper d’une bulle pour flotter dans les airs et indiquer le ciel après m’avoir pointé du doigt, je n’eus pas trop de mal à comprendre ce qu’il voulait me dire. Jusqu’à maintenant, j’avais pris la peine d’économiser Arya en évitant toute charge inutile sur son dos. Le truc, c’était que ce Sorcelin semblait sûr de lui en nous indiquant d’emprunter la voie des airs. Après, ce n’était peut-être pas forcément pour me mener à celui qui avait empoisonné cette jungle, mais pour m’éviter des ennuis comme Roy – ou Kalindra – avec les lion-garous. Dernière option : il me tendait un piège et les créatures étaient bien capables de monter des plans tout aussi vicieux que les humains ! M’accroupissant au sol, je plongeai mon regard dans celui d’Arya pour avoir son avis sachant que ce serait à elle de me porter pour ensuite s’envoler. Celle-ci était plus affectée que moi par cette brume, mais m’indiqua à travers son regard déterminé qu’elle se sentait capable de me transporter là où je le désirais. Dans le pire des cas, elle savait très bien que je ne la laisserais pas s’écrouler au sol. Le fait que je n’utilise pas le Satan Soul pour m’envoler par mes propres moyens ne voulait pas dire que j’en étais incapable. Elle savait plus ou moins que j’étais démotivé par l’action en ce moment, et ne s’en plaignait pas trop sachant qu’elle se retrouvait dans moins de galères qu’avant. Forcément, avec ma nouvelle attitude, je passais bien plus de temps à fuir mes adversaires potentiels qu’à les confronter. Résultat, elle courrait moins de danger. La voyant déployer ses ailes, je montai tranquillement sur son dos et lui indiquai de suivre le Sorcelin. Battant des ailes avec bien plus de forces que d’habitude, elle finit par s’envoler ! Je m’adressai alors au diseur de bonne aventure, comme l’avait surnommé Hermès :

« Bon, je te suis. Mais dépêche-toi, elle ne tiendra pas très longtemps à ce rythme ! »

Je m’étais directement adressé à lui cette fois-ci, et m’étais montré suffisamment clair dans mon intonation et mon regard pour lui faire comprendre ce que je voulais dire. Pour le coup, il n’avait pas intérêt à jouer ceux qui ne comprenaient rien ! Cette brume devait forcément avoir un effet sur lui à la base, et je me fichais de savoir qu’il s’y était habitué. Franchement, il suffisait de nous voir – Arya et moi – pour comprendre qu’on était loin d’être en pleine forme. Et là, s’il regardait ma Flashbird – une créature magique comme lui – il devrait remarquer le fait qu’elle luttait pour se maintenir en vol après tout ce temps passé à respirer la brume empoisonnée. Je comptais donc sur lui pour comprendre la gravité de la situation et nous mener directement au responsable, dans le cas où il savait où celui-ci se trouvait.

Roy Shinku Hibana
Modo / Lighting FalconModo / Lighting Falcon

avatar

Messages : 487
Date d'inscription : 19/05/2012
Âge : 19
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô / Magie de la Foudre

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.485
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: [Mission] Le Lac Nauséabond [PV: Kalindra et Roy]   Dim 17 Avr - 22:06
Dès le moment où j'avais pris en otage ces petits dans le seul but de tenter de pouvoir continuer ma route, la situation avait dégénéré. Tout d'abord, les lion-garous avaient sollicité l'aide de leur congénère. Avant de me menacer avec d'imposantes boules de feu. Il s'agissait là d'un ultimatum où je n'avais clairement pas le choix quant à libérer les lionceau-garous, auquel cas, je me faisais rôtir sur-le-champ... J'avais ainsi libéré les petits, et l'une des bêtes vint les récupérer. Ce fut après cela que les autres commencèrent à s'approcher de moi, nous cernant Alba et moi de toutes parts. Nous n'allions peut-être pas avoir le choix, et la bagarre allait être inévitable. Du moins était-ce ce à quoi j'avais pensé dès le début. En effet, aucune animosité ne se dégageait d'eux, bien qu'ils pussent bondir sur moi à tout moment, ils n'apparaissaient plus comme des menaces, du moins plus pour l'instant. Mais je ne fis tout de même pas l'erreur de baisser ma garde.

Très vite, un en particulier était sorti du lot. Il s'était mis sur ses pattes arrière, se dressant ainsi à ma taille. Je le regardai d'un air perplexe s'approcher de moi... Il posa sa patte sur ma main droite, et commença à la faire s'embraser. Je ne comprenais pas tout à fait ce qu'il était en train de faire, mais je ne grinçais pas pour autant sous l'effet de la brûlure. Il me marquait, peut-être pour que ceux de sa meute me reconnaissent, moi, l'affreux personnage qui avait osé menacer leurs enfants... Ne pouvaient-ils donc pas comprendre... J'étais pressé, pressé de sauver leurs fesses du mal qui rongeait leur forêt ! Je n'avais pas le temps de gaspiller mon énergie ici, puisque si l'équipe qui avait été dépêchée sur les lieux, c'est à dire nous, n'agissait pas rapidement, ce serait à leur tour d'être affecté par cette maladie de la forêt...

Faisant des mouvements du poing, je les laissai alors s'éloigner de moi, pour qu'il puisse retourner sous le couvert de leurs arbres, grognant de mécontentement. Je ne pouvais pas non plus leur en vouloir, ce n'était pas comme si j'avais un tout petit peu foutu le bordel ici ! J'allais pouvoir continuer ma route, et il en était d'ailleurs grand temps, au vu de l'état d'Alba qui empirait de plus en plus. Moi-même, je n'étais pas épargné, mais elle était plus faible que moi, je voyais clairement qu'en plus de ne plus pouvoir voler, elle va du mal à se tenir droite, et ses ailes se faisaient lourdes... Il fallait sortir au plus vite d'ici. Néanmoins, un nouvel individu fit son entrée en scène au moment même où j'allais m'apprêter à continuer mon chemin. Un sorcelin s'était mis en travers de mon chemin.

Ma main s'était instinctivement posée sur le pommeau de mon sabre, me sachant pas à quoi m'attendre. Etait-ce un ennemi ? Encore l'une de ces foutus bêtes qui étaient venues m'empêcher de les aider ? Il n'était visiblement pas hostile, dans la mesure où, sans animosité aucune, il s'était approché de moi, m'avait attrapé le bras et avait commencé à me tirer vers la droite, comme voulant me détourner de mon chemin. J'allais définitivement péter un câble... Nous avions signé cette mission pour enquêter ! Malgré tout, jusqu'à lors, nous avions eu de tout, sauf d'une enquête... D'abord des Ents qui nous avait attaqué sans raison, puis une bande de lion-garous qui avaient voulu se battre, et maintenant un sorcelin qui voulait me détourner de mon but premier. Ce devrait être à la base une enquête, et si tout cela continuait de la sorte, je n'allais pas hésiter à demander une majoration de jewels au commanditaire de la mission, nous n'étions pas venu ici pour risquer notre peau à chaque pas !

Ainsi, d'une manière quoi qu'un peu brusque, j'avais ramené mon bras vers moi et avait repris ma route. Je commençais à en avoir marre, comme si cette brume n'était pas suffisante... Mais je remarquai très vite qu'Alba n'était pas très encline à me suivre. Elle était restée avec le sorcelin, comme pour me dire que mon choix de continuer n'était pas le bon. Après tout, entre animaux magiques, peut-être étaient-ils capable de se comprendre, et peut-être faisais-je véritablement une erreur quant à progresser sur ce sentier. Cela voulait donc dire que ce Sorcelin m'avait bloqué la route pour ensuite tenter de m'écarter pour une raison précise, soit pour me prévenir d'un danger. J'avais ainsi donc décidé de suivre le sorcelin.

_________________






L’Étincelle ne fait qu'apparaitre, tandis que la légende, elle, ne fait que naître...



Merci à Anna pour cette merveilleuse sign *-*
Kalindra Flashman
Lady DollLady Doll

avatar

Messages : 586
Date d'inscription : 23/11/2012
Âge : 23
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Ningyo no Mahô / Magie des Pantins

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.325
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: [Mission] Le Lac Nauséabond [PV: Kalindra et Roy]   Jeu 21 Avr - 17:51
Le Lac Nauséabond

Trop mignon


Voyageant sur ma poupée de boue comme si je surfais sur une vague, je sentis le vent caresser mes cheveux et gifler mon visage avec tendresse… sauf en ce qui concerne la brume. Cette immondice recouvrait de plus en plus la jungle à mesure que le temps passait et je me vidais peu à peu de mes forces. Peut-être que si nous avions pris le même chemin nous serions arrivés plus rapidement à destination et le mystère serait déjà résolu. Maiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis non hein ! Les hommes, dans leur entêtement infini, prennent toujours la pire solution de ce monde. J’vous dis des fois… J’en avais marre de tout ça. En plus j’étais totalement couverte de boue et je rêvais d’un bon bain chaud. C’était quoi aussi cette idée de suivre Tobias dans cette mission…

Une ombre me dépassa, vive et agile. Je remarquais rapidement que l’ombre en question me faisait maintenant face, étirant les bras comme pour me stopper. Par réflexe, je sautais de mon pantin pour me retrouver derrière, mais je n’eus pas le temps de le stopper, signant par la même occasion une collision des plus inattendues. Je mis une main devant ma bouche pour cacher mon air coupable. Oh-oh… J’espère qu’il ne s’était pas blessé… Attends une minute… C’est peut-être un ennemi ! Je me remis en position de défense, prête à recevoir son offensive, jusqu’à ce que je vois la boue s’éclipser peu à peu et que j’aperçoive ce qui me faisait face. Un petit être avec un long chapeau et des vêtements étranges se tenait face à moi, bras étendu, comme s’il refusait de me laisser passer. Quelques secondes passèrent, nous laissant dans un silence pesant, jusqu’à ce que… je pousse un cri d’admiration tellement ce petit truc était mignon !

Je courus dans sa direction et me mis à toucher chaque bout de vêtement qu’il portait. Je pinçais son chapeau, tirait sur ton pantalon et tapotais ses gants. C’était très comique de voir à quel point il ne bougeait simplement pas, prostré à son poste comme s’il était retenu par une mission très importante. Je reculais un peu et créais un coussin de laine rose avant de poser mon popotin dessus, juste devant l’enfant sorcier afin de me mettre à son niveau. De ce point de vu, on aurait presque l’impression que le magicien allait faire un grand tour de magie devant une enfant éblouie, mais je regardais simplement le petit bonhomme avec des yeux rieurs et intrigués à la fois. Le petit bonhomme ne bougea pas d’un cran. Après une minute à ne rien faire, je décidais de fouiller dans mon sac avant d’y trouver mes lunettes magiques ainsi qu’un bouquin sur les créatures de Fiore. Avec la vitesse de lecture que cet outil me procurait, cela ne prit pas longtemps avant que je découvre que j’avais un Magelin face à moi. Kawaii ! Je levais la tête vers lui et lui demandais tout simplement.

- Ça dit que c’est rare que vous soyez méchants méchants méchants, donc tu ne vas pas me faire de mal, hein ? Hihihi !

Pas de réponse. J’aurais dû m’en douter. Tant pis, j’allais devoir attendre avant de savoir pourquoi il me retenait contre mon gré ici. Peut-être essayait-il de me protéger, à moins que… Dans le livre, il est dit que les Magelins sont parfois considéré comme des guides pour les quêtes des humains, ce qui voulait dire qu’il allait probablement m’aider à résoudre l’énigme de cette brume empoisonnée ! D’ailleurs, celle-ci commençait à être de plus en plus gênante… Vivement que tout cela cesse ! Je baillais, commençant à m’ennuyer. C’est alors que j’entendis du bruit venant de chaque côté du chemin. Tout d’abord à ma droite, j’entendis des feuilles d’arbres bouger, comme si un vent les poussait. Ensuite à ma gauche, j’entendis des pas pressés. Je me levais brusquement et me mis sur mes gardes. J’allais avoir droit à quoi maintenant moi ?


Dernière édition par Kalindra Flashman le Mar 10 Mai - 2:15, édité 1 fois
Game Master

avatar

Messages : 1576
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: [Mission] Le Lac Nauséabond [PV: Kalindra et Roy]   Lun 25 Avr - 13:19
Tobias avait accepté l'aide du Sorcelin. Celui-ci créa une bulle d'air pour léviter et mis une bulle d'air sur les têtes du flashbird et du démon. Ainsi en évitant de respirer le gaz violet, le flashbird put s'envoler sans trop de difficultés. Les effets de fatigue du gaz violet étaient moindres si les personnes ne le respiraient pas directement. Vu des airs, la jungle de Guatamalta avait l'air sinistre. Des effluves de gaz violet s'échappaient de la masse d'arbres. On pouvait voir une pollution violette dense à un endroit. Cet endroit, le lac le plus grand de la jungle. La destination de la mission assignée aux aventuriers. Les effets du gaz sont tels que la puissance magique de tous les individus présents chutent drastiquement. Le sorcelin met genou à terre et annule sa bulle d'air qui lui permettait de léviter. Sa force est drainée et il s'écroule.

Lorsque Tobias se posa parmi la brume violette qui s'était épaissie, il pouvait voir une silhouette féminine. Une femme aux cheveux de jais, un regard aussi noir que le néant, des courbes gracieuses qui enchantaient tout homme sur terre. Une tenue des plus légères en ces fortes températures de la jungle par la présence d'un bustier rouge et or avec un jean. Le rêve d'Hermès. Une bombasse !
La brume violette empêche de voir les bulles qui remontent à la surface du lac, mais le bruit des bulles est audible.

Roy qui a suivi son magelin vers le sentier du milieu retrouva Kalindra qui jouait à la poupée avec son magelin. Ce dernier vit son compagnon magelin et s'empressa de courir vers lui pour se réfugier derrière. Ce magelin, celui qui avait accompagné Roy se tourna vers lui et pointa la direction qu'il devait prendre, tout droit. Ce magelin fit un câlin à Roy et quand elle se dégagea, on aurait pu jurer qu'elle rougissait. Roy, quel bourreau des cœurs, il venait de séduire une autre dame.Les magelins faisaient en signe de la main aux humains, Roy et Kalindra, pour leur souhaiter bonne chance.

Quant à Tobias et son flashbird, ils étaient au lac devant la dame aux milles et un délices, enfin pour les yeux.


« Bonjour cher étranger, je me suis perdue et je me suis évanoui à cause de cette brume étrange »
Elle avança vers Tobias, chancela, puis tomba sur lui. Pendant qu'elle se répandait en excuses l'une de ses mains attrapa une seringue discrètement. Et tel un serpent s'apprêta à le piquer sans qu'il se méfie.

Intervention GM: Le magelin de Roy le mène jusqu'à Kalindra, le magelin de cette dernière montre vers quelle direction ils doivent aller. Tobias arrive au Lac, il tombe sur une bombasse qui veut le piquer discrètement avec une seringue contenant un poison paralysant. La zone du lac est tellement saturé en gaz qui tout être vivant se retrouve -10% sur leur PM.
Tobias Grant
El DiabloEl Diablo

avatar

Messages : 336
Date d'inscription : 09/07/2012
Âge : 24
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Take Over - Satan Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.660
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: [Mission] Le Lac Nauséabond [PV: Kalindra et Roy]   Lun 2 Mai - 23:55

J’avais décidé de prendre compte de la mise en garde du Sorcelin et de suivre son idée qui était de prendre la voie des airs pour aller je ne savais où. Ses actions m’avaient convaincu – en partie – du fait qu’il ne nous voulait pas de mal. Bien au contraire même, il semblait vouloir nous aider pour des raisons que j’ignorais toujours. Que je sache, il ne me connaissait pas et je ne le connaissais pas. Or, à moins qu’il ne lise le Sorcerer Magazine ou tout autre article du genre, je ne voyais vraiment pas ce qui le poussait à m’aider à sa manière. Surtout qu’il avait carrément évolué, ce que j’interprétais comme sa façon de montrer à quel point il tenait à m’empêcher de suivre le chemin que je voulais prendre plus tôt. Qui sait s’il n’aurait pas fait usage de la force pour me bloquer. Avec deux nouvelles magies à sa disposition, il fallait dire qu’il était capable de tout. Hmm, tout compte fait, il ne lui restait plus qu’une magie mystère. Hermès l’avait vu sortir de l’ombre, ce qui signifiait qu’il utilisait la magie des ombres. Et là, il venait de s’entourer d’une espèce de bulle d’air, donc de ce côté aussi, j’étais plus ou moins renseigné sur ses aptitudes. On pouvait dire que ses magies étaient bizarrement pratiques en tout cas. La première magie lui permettait de se faufiler un peu partout et de prendre quelqu’un en filature. Plutôt pratique quand on savait que quelqu’un avait foutu le bordel dans cette jungle. Ce Sorcelin – ancien Magelin – s’était donc peut-être amusé à espionner le coupable depuis le départ. Là, en l’occurrence, il se servait de sa bulle d’air pour réduire les effets du poison, mais aussi s’envoler. Traduction, il pourrait éviter la majorité des créatures du coin, mais également se déplacer plus aisément tout en se mettant à l’abri des effets néfastes de la brume violette.

Lorsqu’Arya avait montré qu’elle peinait à s’envoler à cause de son affaiblissement chronique et de mon poids, le Sorcelin avait gentiment généré deux nouvelles bulles d’air autour de nos têtes. Nous ne fûmes pas guéris miraculeusement, mais pendant la durée du trajet, il fut plus aisé pour nous de respirer sachant que nous avions à notre disposition une réserve d’oxygène non-teintée. Depuis les airs, je me rendais compte à quel point j’avais agi de manière stupide au cours de cette mission. Franchement, je m’étais comporté comme un véritable débutant en prenant la pire décision possible dès le départ. Pire encore, je m’étais entêté à ne pas voler au-dessus de la jungle pour des raisons toutes plus ridicules les unes que les autres simplement pour ne pas admettre mon erreur. J’avais honte. Oh oui, j’avais honte. J’avais rejoint Lamia Scale depuis plus de dix ans et avais effectué des centaines de missions les unes après les autres, certaines toutes simples et d’autres bien plus compliquées. Et pourtant, mis à part à mes débuts, jamais je ne m’étais montré aussi pathétique au cours de l’une d’entre elles. Clairement, si mon grand-père me voyait, il me ferait comprendre à coups de bottes à quel point j’étais ridicule !! Maintenant que je pouvais voir la jungle dans son ensemble avec ce point de vue aérien, je pouvais très facilement voir où résidait le problème et à quel point il était grave. On avait perdu trop de temps en bavardage, interrogation et chamailleries inutiles : il était temps d’agir.

Notre approche se passait plutôt bien quand les effets du gaz s’intensifièrent soudainement et fortement au point de perturber le vol d’Arya qui dut atterrir en catastrophe pour éviter d’atterrir en plein milieu du lac. Une fois au sol, je me retrouvai à mon tour avec un genou à terre tandis que ma Flashbird tentait de retrouver son souffle. Malheureusement pour elle, les bulles d’air du Sorcelin semblaient avoir été annulées dès que celui-ci s’était écroulé. Forcément, s’il n’était plus conscient pour les maintenir, nous étions de nouveau victime du gaz empoisonné qui était bien plus fort puisque nous nous trouvions à l’épicentre. Enfin ! Il était temps ! Après tout ce temps à déambuler au milieu de ces arbres, j’avais atteint mon objectif premier: trouver le fameux lac. Je passais d’ailleurs un bon moment à observer mes alentours, réalisant petit à petit l’ampleur des dégâts que subissait cette jungle au quotidien. Le seul hic, c’était que la brume brouillait ma vue, m’empêchant de bien voir ce qui se passait au niveau du lac. Hermès – de son côté – focalisait toute son attention sur autre chose. Pour le coup, il n’en avait absolument rien à faire de la jungle, de ma mission, du lac et du poison. Tout ce qui l’intéressait se trouvait droit devant lui. Et que voyait-il ? Tout ce dont il avait rêvé, à une exception près : il avait sa bombasse, mais elle n’était pas blonde. Autant dire que celle-ci savait comment se mettre en valeur malgré la météo actuelle. Yep, elle attirait tellement le regard que je faillis en oublier la brume empoisonnée qui m’entourait. Arya fut forcée de me foutre des coups de bec dans le mollet et je cessai aussitôt de la fixer comme un gars qui viendrait de sortir de sa cave.

Me concentrant de nouveau sur ce qu’il se passait avec le lac – je faisais tout pour ne pas me laisser hypnotiser par la plastique de rêve de la belle inconnue – je ne réalisai que trop tard que sa simple présence ici ne voulait dire qu’une chose. Distrait par le son de bulles remontant à la surface, je me demandais ce que cela voulait dire. Était-ce le lac qui bouillait ? Ou ces bulles représentaient plutôt l’état de putréfaction de celui-ci ? Dans un cas comme dans l’autre, c’était inquiétant. De même, tout poisson se trouvant auparavant dans ce lac ne devait plus être en vie ou même comestible. Purifier cette étendue d’eau allait demander de sacrés efforts. L’idéal serait d’évacuer l’eau et de laisser le lac se remplir de nouveau de façon naturelle. La question maintenant c’était : comment vider ce lac ? Hmm… Pour commencer, il me faudrait un peu plus d’informations sur ce que l’auteur avait justement fait à cette jungle. Conclusion ? Il était temps pour moi de repasser en mode interrogatoire. Bon, où était donc ce coupable ? Ah ? Encore elle ? Qu’est-ce qu’elle foutait là ? Et que me voulait-elle ? Au vu de sa tenue, j’aurais dit qu’elle était venue se faire photographier pour le prochain Sorcerer… Elle était quand même bien plus jolie que ces mannequins de Blue Pegasus ! Il n’y avait pas photo ! Enfin bref, là n’était pas le plus important. Le plus important, c’était qu’elle se trouvait sur la scène du crime et était toute seule ici. En plus, les bêtises d’Hermès avaient suffi à me mettre en tête l’idée que le responsable soit bel et bien une femme. Donc, si je résumais bien : j’avais la coupable devant moi. Celle-ci se rapprochait d’ailleurs dangereusement de moi pour je ne savais quelle raison.

Perdue ? Vraiment ? Pour qui me prenait-elle ? Non mais franchement, il y avait plus original comme mensonge. En plus, elle jouait très mal la comédie. Si elle s’était évanouie avec cette brume affaiblissante, qui avait mis KO le Sorcelin, elle ne se serait pas réveillée sachant qu’elle était toujours au contact de celle-ci. Pour moi, lorsque l’on se trouvait ici – soit au point d’origine de la brume – soit on s’évanouissait, soit on tenait. Si on s’évanouissait par contre, on ne se réveillerait pas tant qu’on ne serait pas éloigné un minimum. Et si on tenait, tout était une question d’endurance pour savoir jusqu’à quand on tiendrait. Toujours un genou à terre, je réagis par réflexe et tendis mes bras pour la rattraper. Yep, stupide réflexe. Vraiment stupide ! Hermès était aux anges par contre puisque – depuis le sommet de mon crâne – il avait une vue directe sur les atouts de la demoiselle, qui étaient mis en valeur par son bustier. Un nouveau coup de bec d’Arya me fit réagir juste à temps pour éviter de me manger ce qui semblait être une aiguille dans la nuque ! Cependant, ma position, mon affaiblissement et mes réflexes rouillés m’empêchèrent d’éviter complètement l’assaut de la demoiselle qui ne cherchait plus du tout à jouer les victimes. Ainsi, je me retrouvai avec une seringue plantée dans le bras ! La seconde d’après, je m’étais dégagé de la bombasse – d’après Hermès – en effectuant la roulade arrière la plus pathétique de l’année, m’empêtrant à moitié dans ma veste. Très vite, je commençai à sentir les effets de ce qu’elle m’avait injecté dans le bras. Celui-ci commençait à s’engourdir et l’effet circulait plutôt vite ne me laissant pas beaucoup de temps pour agir. Relâchant ma magie d’un coup, j’activai le Satan Soul afin de revêtir l’aspect du Démon Amy, l’artificier des Enfers !! Fou de rage par le fait de m’être fait avoir aussi bêtement à cause de mes propres décisions, et ce, depuis le départ, j’avais décidé que j’en avais plus rien à faire des conséquences de mes actions ! C’était décidé, j’allais détruire ce lac une bonne fois pour toute !

Je ne savais pas du tout ce qu’il se passait à l’intérieur. Je ne savais pas non plus quelles conséquences seraient générées par mon action prochaine. Je pourrais très bien empirer les choses. Cependant, je n’avais plus beaucoup de temps et je me devais de faire quelque chose histoire de ne pas passer pour le boulet de service au sein de cette mission. Sentant tout mon côté gauche complètement engourdi, je n’hésitai plus une seule seconde et levai le bras droit avant de le faire s’abattre violemment vers le sol !! Un Tawaa En de large envergure et d’une grande puissance tomba alors du ciel pour venir frapper le centre du lac !! Traduction ? Oh rien de bien compliqué. D’ailleurs, au vu de la quantité de magie que j’avais décidé de verser dans cette attaque – malgré mon affaiblissement – j’étais certain que Roy et Kalindra auraient tout le loisir d’assister au spectacle que je venais d’offir à la Jungle de Guatamalta !! Une large colonne de flamme sortie de nulle part tomba donc du ciel pour toucher le lac en son milieu !! Les flammes étaient parfaitement visibles entre les arbres et dans le pire des cas, il suffirait de lever les yeux vers une certaine direction pour voir que quelque chose venait de se passer ! Quel était donc mon but en balançant des flammes sur le lac ? Simple, j’espérais que la température de mes flammes serait suffisante pour faire s’évaporer l’étendue d’eau – ou au moins une bonne partie. Si ce n’était plus de l’eau qui restait mais quelque chose de plus consistant, ce serait encore mieux vu que je serais éventuellement capable de réduire en cendre ce quelque chose ! Une chose était sûre, je n’y étais pas allé avec le dos de la cuillère ! Je n’avais pas épuisé toute ma magie dans cette attaque, mais j’en avais balancé une bonne partie pour obtenir de bons résultats quand même. Le hic, encore une fois, c’était que j’avais tapé dans l’inconnu ! Donc aucun moyen d’estimer mes chances de réussite ici. Le poison terminant de parcourir la totalité de mon corps, je repris forme humaine et m’écroulai sur le sol, allongé sur le ventre, les bras écartés. Hermès choisit alors ce moment-là pour se faire entendre.

« Tobias… C’est elle ! J’avais raison ! »
« Oui merci, cette seringue me l’a bien fait comprendre ! »
« Je suppose qu’il est trop tôt pour te demander de l’épargner… ? Enfin… Ce n’est pas comme si tu pouvais faire quelque chose là tout de suite… Donc, merci. »
« Dans quel camp tu es au juste ? »

Il était juste intenable ! Celui-ci était littéralement en train de me faire comprendre que peu importait les crimes commis, une fille aussi bien faite se devait d’être protégée, ou au moins épargnée ! D’un autre côté, vous aurez remarqué que j’avais largué mon attaque sur le lac et non sur elle. Or, il m’aurait été plus simple de l’atteindre elle afin de lui causer de sérieux dégâts. Cependant, j’avais estimé que la brume empoisonnée représentait un danger bien plus important. Après tout, si je pouvais me débarrasser de celle-ci en détruisant le lac, les autres créatures du coin pourraient éventuellement prendre les choses en main et arrêter eux-mêmes cette demoiselle au bustier rouge. Idem pour Kalindra et Roy qui ne devraient plus tarder. Quand bien même ils se seraient perdus, ils devraient normalement voir ma tour de flamme et comprendre où se passait l’action. Allongé sur le sol, paralysé, je tournai mon regard vers la responsable et décidai de la distraire un peu :

« Hey ! Maintenant que je suis prêt à t’écouter, tu pourrais m’expliquer exactement ce que tu manigances ici ? »

Cela ne me coutait rien d’essayer, si ? Après tout, n’était-ce pas un cliché des méchants que de se vanter de leurs exploits dès lors qu’ils pensaient avoir gagné. Ici, elle m’avait moi à sa merci, incapable de bouger pour le moment. Quelque part, elle pouvait se dire que plus personne ne viendrait la déranger dans ses affaires. Au pire, elle pourrait leur réserver le même sort qu’à moi si elle jouait bien son jeu. En plus, il restait la créature qu’elle avait soi-disant convoqué. Qui sait, si ça se trouvait, c’était cette même créature que ma colonne de flamme frapperait si celui-ci avait fait l’erreur de se planquer au milieu du lac… De son côté, Arya avait profité de mes actions et du fait que je parlais maintenant à la responsable pour s’éloigner un peu de la scène en s’aidant de la brume qui la masquait un peu. Son but était de temporiser en attendant d’avoir une ouverture pour frapper. Ma paralysie rendait les choses bien plus compliquées et donc, le mieux qu’elle pouvait faire était d’attendre de voir comment les choses évolueraient avant de se lancer – éventuellement – dans la bataille.



HRP:
 
Kalindra Flashman
Lady DollLady Doll

avatar

Messages : 586
Date d'inscription : 23/11/2012
Âge : 23
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Ningyo no Mahô / Magie des Pantins

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.325
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: [Mission] Le Lac Nauséabond [PV: Kalindra et Roy]   Jeu 5 Mai - 3:08
Le Lac Nauséabond

Dernière ligne droite


Je me préparais au pire, imaginant n’importe quel monstre se jeter sur moi afin de me dévorer vivante, me lacérer vivante ou pire, me dépeigner vivante ! Non seulement j’étais épuisée à cause de ce combat contre ces horribles singes, mais en plus j’avais l’allure d’une folle avec mes vêtements abîmés et couverts de boue. Sans oublier cette fichue brume qui me faisait presque voir double. Pourquoi avais-je accepté cette mission déjà ? Ah oui, Tobias. Finalement, il était beaucoup moins sympathique que je ne l’aurais cru… mais après tout, peut-être était-il simplement de mauvaise humeur. J’étais peut-être en colère après lui, mais il ne fallait pas non plus oublier qu’il faisait partie de Lamia Scale, tout comme moi, et que donc nous faisions partie de la même famille. Ce genre de querelle n’avait pas lieu d’être, c’est pour cela que je devrai essayer de calmer le jeu entre nous deux, sinon les carottes seront cuites.

Une ombre apparut parmi les arbres. Non, deux… ou plutôt trois. Ils étaient combien non de Dieu ?! Sur le point de donner vie à un arbre afin de gêner leur avancée, je remarquais finalement qu’il s’agissait de Roy, son poulet et… un autre Magelin ? Ooooh il était tout aussi mignon que le mien ! Je me détendis, voyant visiblement que la menace n’était pas encore au rendez-vous. J’étais rassurée maintenant que je n’étais plus la seule humaine dans les parages. Le Magelin qui se tenait à mes côtés se dirigea vers son comparse et ce dernier donna à son tour un câlin à Roy tout en rougissant. Je plissais les yeux à la vue de toute cette guimauve. Pourquoi un câlin à lui… et pas à MOI ?! Non, je n’étais pas du tout jalouse ! Taisez-vous ! Les deux petits êtres nous pointèrent une direction précise. Il s’agissait sans aucun doute de la source des problèmes de cette forêt. Une fois les deux Magelins partis, je regardais Roy et hochais de la tête, déterminée. C’était là que ça allait se jouer. Pour ce qui est de Tobias, je ne me faisais pas de soucis, puisqu’il était suffisamment grand pour s’occuper de lui-même.

Nous commençâmes donc à marcher côtes à côtes, pressés d’enfin mettre un terme aux malheurs de ce lieu. J’avais un mal de tête horrible, mais je n’en fis pas plus de cas puisque la situation était infiniment plus délicate qu’une simple migraine. Plus nous avancions, plus le brouillard s’épaississait, ce qui ne voulait dire qu’une seule chose; Nous étions près du but. Silencieuse, je marchais rapidement vers la direction proposée par les petits bonhommes et ne posais même pas un regard sur Roy. Après tout ce temps, nous n’avions même pas besoin de nous parler pour savoir que nous avions tous les deux très hâte de retourner chez nous et prendre un bon bain chaud. Soudainement, j’entendis du bruit un peu plus loin. On y était ! C’est justement à ce moment-là que j’aperçus dans le ciel une gigantesque et colossale tour de flamme qui s’abattait sur le sol. Par réflexe, je courus comme une dingue vers l’endroit où cette colonne atterrissait. Inutile de dire qu’il s’agissait là de la main de Tobias. Il avait besoin d’aide, j’en étais certaine… et je ne le laisserai pas tomber.



Nous arrivâmes enfin à destination… et la scène était incompréhensible. Première chose que je remarquais, la brume était si intense et si puissante que je la ressentis en moi… comme si elle me pompait mon énergie. Je mis une main devant ma bouche par réflexe, tentant désespérément d’éviter de respirer cette odeur macabre. Par la suite, je remarquais Tobias, étendu à plat ventre sur le sol, bougeant à peine. Était-il… mort ? Non, puisque lui et une jeune dame sortant tout droit d’un magazine de mode discutaient tranquillement. C’était elle la fautive, j’en étais sûre ! Après tout, c’était connu: Quand une femme aussi canon pouvait rendre une fille comme moi lesbienne, ça voulait dire qu’elle était nécessairement méchante. Quelle logique indéniable ! Je cherchais rapidement, mais je ne vis pas Arya nulle part. Peut-être se cachait-elle ou même qu’elle avait été capturée, mais pour l’instant le plus important était de mettre Tobias en sécurité. Je me tournais vers Roy, intransigeante et sérieuse.

- Je resterai aux côtés de Tobias pour le protéger. Toi, pendant ce temps temps temps, tu la butes ! Poupée de Pierre !

Roy et moi nous avions déjà combattu en équipe, donc j’espérais de tout cœur qu’il se souviendra de cette petite technique servant à le propulser vers l’ennemi afin de lui rendre la vie dure. Ainsi donc, je créais un massif colosse de pierre qui prit Roy dans sa main gauche comme s’il s’agissait d’une lance afin de littéralement le lancer comme un projectile vivant vers la donzelle. Les sorts de foudre du samouraï auront de quoi mettre un terme à cette grosse salope. Sans perdre de temps, je partis au pas de course en direction de Tobias tout en donnant vie à un des arbres nous entourant afin de prendre le mage dans ses racines. Rapidement, je créais un lit en laine rose sous le corps de Tobias qui était maintenant allongé sur le dos dans les racines de l’arbre. On aurait dit la belle au bois dormant, comme c’est mignon ! Sauf qu’il ne dormait pas… Bref. Roy était probablement en train de s’occuper de notre ennemie derrière moi, mais je me concentrais tout d’abord sur ce qui me semblait le plus important, c’est-à-dire la sécurité de mon camarade hors-combat. Je le regardais droit dans les yeux, tentant de le rassurer.

- Tobias, ne t’inquiète pas. Je resterai à tes côtés pour te protéger tout en aidant Roy Roy Roy à gagner du temps en attendant que tu te rétablisses. Oh et désolée pour tout à l’heure… je ne voulais pas te brusquer.

Je ne savais pas ce qui lui arrivait précisément, mais une chose était sûre, au moins, il n’était pas inconscient. Pour le moment je me devais de le protéger à tout prix ! Je claquais des doigts afin de rendre l’arbre immobile, annulant par le fait même mon emprise sur celui-ci. Je me retournais vers Roy et madame BigBoobs, laissant Tobias à peine un mètre derrière moi. L’avantage avec la magie des pantins c’est que je restais multitâche et ce dans n’importe quelle situation. Par contre, l’heure n’était pas de vanter les mérites de mes pouvoirs, mais plutôt celui de mettre hors d’état de nuire ce qui semblait être le plus gros acte terroriste naturel de l’année ! Je m'abstins cependant de lancer une quelconque offensive pour l'instant, préférant me préparer à soutenir Roy tout en protégeant mon ami.


(HRP):
 
Roy Shinku Hibana
Modo / Lighting FalconModo / Lighting Falcon

avatar

Messages : 487
Date d'inscription : 19/05/2012
Âge : 19
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô / Magie de la Foudre

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.485
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: [Mission] Le Lac Nauséabond [PV: Kalindra et Roy]   Jeu 19 Mai - 14:34
Le sorcelin m'avait tout droit mené vers ce qui semblait être un autre sentier : il avait redéfini ma route à suivre. Très vite, je compris un peu mieux les desseins de la petite créature, quand une silhouette apparut au milieu du sentier. Tout d'abord sur mes gardes, j'avançais prudemment, jusqu'à remarquer qu'il s'agissait en réalité de Kalindra... Le Sorcelin nous avait rassemblés, comme quoi, il ne me voulait définitivement aucun mal. Et visiblement, l'un de ses confrères avait aussi pris soin de Kalindra, puisque celui-ci avait couru dans la direction de celui qui m'avait montré le chemin. Et ce même qui m'avait accompagné, pour parfaire son rôle, nous avait montré à tout les deux une direction : tout droit. La confiance qu'il exprimait n'était plus à remettre en question, et s'il nous indiquait cette route, alors le dénouement de cette foutue mission s'y trouvait probablement. Après tout, n'avait-il pas été jusque-là un véritable guide ? Enfin, « elle », et non « il », puisqu'il s'agissait vraisemblablement d'une jeune fille, du moins c'était ce que j'en déduisis lorsqu'elle sauta dans mes bras pour me faire câlin, me prenant alors de court. Je ne pus que le lui rendre, et quand elle se dégagea, ce fut avec étonnement que je remarquai qu'elle rougissait... Et bien, mon charme légendaire avait de nouveau fait une nouvelle victime, mais je n'étais pas sûr de manger de ce pain-là. Une femme ? Oui ! Une créature ? Pas sûr...

Nous nous dégagions alors, d'autant plus lorsque j'avais remarqué le regard accusateur, voire même menaçant d'Alba à l'égard de la petite bête. Elle n'aimait clairement pas ce rapprochement entre elle et moi ! Mais il nous fallait terminer cette mission au plus vite, et c'est pour cela qu'en compagnie de Kalindra, nous reprîmes la route dans cette brume poisseuse. Néanmoins, au bout de très exactement deux pas, j'avais glissé ma main dans la poche intérieure de ma veste et je m'étais retourné vers les deux Sorcelin, qui nous faisaient un signe de la main comme pour nous souhaiter bonne chance. Je ne savais pas trop comment remercier ces deux-là, mais peut-être serait-ce suffisant de faire comme pour Alba. Ainsi, j'avais sorti deux petites friandises que je leur avais lancées, en complément d'un « Merci beaucoup ! », avant de définitivement continuer notre chemin. Il était maintenant temps de véritablement recommencer à faire équipe avec Kalindra. Après tout, nous avions déjà vécu quelques aventures côte à côte, ou même face à face, nous nous connaissions, et nous étions même amis. Je n'aurais jamais rêvé mieux tomber qu'avec elle pour une mission... À nous deux, nous avions tout de même réussi à mettre à terre Quatie Aeron, c'était quelque chose ! Nous nous étions alors regardés, et elle avait hoché la tête, paraissant alors tout à fait déterminée. Malgré mon état de fatigue apparent, j'avais tout de même pris la peine de m'adresser à elle avec un regard brillant à la fois de détermination et d'excitation et un sourire sur le visage.

 « On reprend notre équipe de choc et on défonce ce qu'il y a au bout ? »

Au fur et à mesure que nous avancions, nous nous enfoncions toujours plus dans la jungle, et l'air se faisait de plus en plus poisseux, épais et lourd. Peut-être était-ce là un signe que nous touchions au but ! Mes jambes, voire mon corps en entier, était lourd, mais ce n'était pour autant que j'allais m'arrêter là. On allait devoir faire avec cette brume pour nous débarrasser de celui qui foutait le bordel dans cette jungle. Et justement, un bruit sourd retentit de par la forêt entière et une gigantesque colonne de flamme s'éleva dans le ciel. Et on voulait que je fasse attention à foutre le feu à la jungle ? Ils étaient sérieux là ? Sans perdre de temps, Kalindra courut vers la fin du sentier qui apparaissait devant nous, et je la suivais tant bien que mal, m'arrêtant les mains sur les genoux, à bout de souffle : la preuve que ce brouillard était très handicapant. Et ce fut là mon erreur, puisqu'une odeur trop nauséabonde pour être supportable s'en prit à mon organisme directement me donnant alors presque envie de rendre mon déjeuner ! En levant la tête, je pus m’apercevoir que nous étions à la source de tous les problèmes, le brouillard ici était si dense qu'il ne me pompait même plus d'énergie : il me rendait tout de suite plus faible, tout simplement. Dans une telle purée de pois, nous allions devoir faire vite pour en finir, sinon le brouillard lui-même nous mettrait à terre.

Mais alors que mes yeux avaient fait le tour de la zone, ils s’arrêtèrent en un endroit précis : sur une femme, incroyablement canon, comme on en faisait peu, un perle ! Mon cœur manqua un battement... Impossible qu'une femme d'une telle splendeur puisse être à l'origine de tout cela ! En temps normal, je me serai plutôt tenté d'aller la séduire, et tout le bordel, mais ici, j'en avais tout simplement marre. J'avais choisi cette mission en espérant n'avoir pas trop à me battre mais au point où j'en étais, au diable les bonnes manières. Kalindra pouvait bien compter sur moi pour faire la peau à ses femmes. Ainsi, je fis apparaître autour d'elle une multitude d'orbes électriques, par l'intermédiaire de mon Lightning Mine Field, dirigeant alors la totalité des boulets en lévitation vers elle : pas le temps de jouer. Tout de suite après, Kalindra fit apparaître sa poupée de pierre et je compris instantanément. Lui lançant alors un regard complice je lui souris avant de me laisser attraper par le pantin, enveloppant en même temps mon corps d'une aura foudroyante par l'intermédiaire de mon Lightning Hawk's Flying : frapper vite, et frapper fort, et en plus de cela, je pouvais même attaquer dans le couvert de l'explosion des orbes.

Je partis comme une véritable flèche, lancée à toute puissance et laissant une traînée foudroyante derrière moi. En plus de la propulsion offerte par le lancé du colosse, j'avais pris le soin d'utiliser mon élément pour me porter encore plus rapidement, me donnant alors une vitesse de pointe à toute épreuve. Il s'agissait là de notre TeamTag à nous entre Kalindra et Moi, et c'était avec ce combo que nous avions réussi à mettre Quatie à terre. Cette femme, aussi gros que ses seins puissent être, ne me nous faisait pas peur. Ainsi, alors que Kalindra s'occupait de Tobias, j'avais positionné mon poing devant moi, prêt à utiliser toute ma force, la vitesse accumulée, et le supplément que me procurait ma foudre, pour tout lui mettre dans la face à cette femme. Et pour même augmenter la puissance à l'impact, j'avais concentré ma magie dans mon poing juste avant l'impact avec mon Thunder Rage. Elle allait le sentir passer !
Spoiler:
 

_________________






L’Étincelle ne fait qu'apparaitre, tandis que la légende, elle, ne fait que naître...



Merci à Anna pour cette merveilleuse sign *-*
Game Master

avatar

Messages : 1576
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: [Mission] Le Lac Nauséabond [PV: Kalindra et Roy]   Ven 20 Mai - 15:21
Tobias, sans doute à cause de la brume, avait manqué de vigilance et l'aiguille de la seringue de notre cher mannequin diabolique l'atteignit au bras. Il se transforma ensuite en démon Amy pour envoyer une tour de feu sur le lac, l'asséchant en partie, bel exploit sachant que c'était le plus grand lac de la forêt. Des fines gouttelettes tombèrent dans la zone du lac suite au coup de Tobias éclaircissant l'endroit, une petite partie du gaz se transforme à l'état liquide. Cette petite partie de gaz tombe sous la forme de pluie. Cependant à cause de l'utilisation de sa magie, le poison paralysant se répandit beaucoup plus vite dans le corps de Tobias ce qui le met à terre et incapable de faire le moindre geste pour le moment.

Elle s'avança vers le détective et l'embrassa sur la bouche.

« Hmm, soit après tout, je t'ai bien volé un baiser. Je me présente, je suis Euryale, mais mes amis m'appellent Gorgone, allez savoir pourquoi ? Pour revenir à ton interrogatoire à deux sous.
Sais-tu que cette forêt est le poumon de Fiore ? Ce lieu est le plus luxuriant et le plus pur qui soit. Quel lieu est-il plus indiqué pour l'empoisonner sachant cela ? À ton avis qu'est-ce cela donnerait si je mettais mon gaz dans une guilde ou dans une ville ? Je pourrais peut-être le vendre aux mages noirs, je suis sûr qu'ils seraient très intéressés de pouvoir détruire facilement Fiore grâce à ça. Le royaume pourrait l'employer pour s'enrichir, larguer le gaz dans des villes et faire payer les pauvres gens pour l'antidote, car oui, il y a bien un antidote. Pourris comme est le Conseil, cela ne m'étonnerait pas de leur part.»


Une femme et un homme arrivèrent devant elle comme pour secourir Tobias, ces personnes étaient Kalindra et Roy. Kalindra était aux petits soins envers Tobias. Euryale s'écarta et murmura juste assez fort pour que Tobias puisse entendre.
« Mon animal de compagnie va la dévorer, je refuse que mes trophées me soit volés. »

Plusieurs orbes électriques surprirent Euryale et l'électrifièrent. Elle poussa un cri de joie. Vous ne le saviez pas, mais elle était masochiste. Même si l'attaque en soit ne lui fit pas grand chose.
Elle vit Kalindra invoquer sa poupée de pierre et le mage de Blue Pegasus prendre élan sur elle. Elle vit un projectile humain foncé vers elle, pour se défendre, elle fit une zone sans oxygène autour d'elle. Roy allait devoir choisir : frapper la donzelle et perdre le peu d'oxygène dans ses poumons ou reculer afin d'être hors de portée de la zone.

« Oh ! Mais c'est que vous me gâtez ! D'abord El Diablo ensuite Lightning Falcon ! Un autre trophée à ma collection. Quelle chance j'ai ! » Dit-elle en se léchant les lèvres.

D'un mouvement de main, elle augmenta d'un coup drastiquement la zone autour du phénix en hydrogène, dans le but de faire exploser violemment les alentours de l'oiseau grâce à ses propres flammes.

Pendant que le combat entre Roy et Euryale se déroulait, du côté de Tobias et Kalindra plusieurs sifflements se firent entendre. Une masse imposante sortit du Lac. Ce n'était nul autre que « l'animal de compagnie » d'Euryale. Un Yamata no Orochi. Il s'approcha en rampant vers la poupée et siffla, tentant de la briser pour se diriger vers la marionnettiste et l'homme allongé...


Intervention GM : vous affrontez Euryale possédant la magie des Gaz + Aura [4,000 PM], elle est accompagnée d'un Yamata no Orochi [2,000 PM]. Alba est attaquée. Le familier d'Euryale attaque Kalindra. Je rappelle que les effets du gaz agissent toujours sur vous et vos familiers. Tobias est paralysé ce tour-ci, incapable de combattre ou se déplacer, mais il peut toujours parler s'il le souhaite, et reste conscient.
Tobias Grant
El DiabloEl Diablo

avatar

Messages : 336
Date d'inscription : 09/07/2012
Âge : 24
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Take Over - Satan Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.660
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: [Mission] Le Lac Nauséabond [PV: Kalindra et Roy]   Ven 27 Mai - 18:08

Bon, techniquement, il n’y avait pas trente-six façons d’expliquer la situation dans laquelle je me trouvais actuellement: j’étais foutu. Voilà, c’était clair, c’était net, et c’était précis. Je m’étais fait avoir par une vulgaire seringue contenant ce qui semblait être un poison paralysant. Dans le meilleur des cas, je serais paralysé quelques minutes et n’aurais donc qu’à trouver le moyen de ne pas me faire exécuter avant de récupérer l’usage de mes membres. Dans le pire des cas, l’effet paralysant ne se limiterait pas à mes membres et s’amuserait à bloquer mes fonctions vitales également, comme mes poumons et enfin mon cœur. Ce n’était évidemment pas le genre de poisons qui pouvait se trouver à tous les coins. Cependant, rien n’était impossible dès lors que l’on avait accès au marché noir. Il ne me restait donc plus qu’à prier pour obtenir le meilleur des cas. En attendant de voir ce qu’il en serait, j’étais libre de continuer de ressasser toutes les erreurs que j’avais commises aujourd’hui, ou alors, je pouvais taper la discut’ avec la demoiselle pour en apprendre plus sur ses intentions, tout en grattant du temps. M’étant suffisamment engueulé comme ça depuis le début de cette mission, j’avais opté pour la seconde solution dans l’espoir de perdre suffisamment de temps pour retrouver l’usage de mes fonctions motrices. Ma question avait été toute simple. Et pourtant, elle impliquait une réponse plutôt conséquente puisque la demoiselle au bustier rouge avait passé un bon moment à mijoter son plan actuel. Ainsi, elle devait avoir un tas de choses à dire pour justifier ses actes.

Le hic – quand on était paralysé sur le sol – c’était qu’on n’était clairement pas en état d’exiger des réponses ou de se défendre en cas d’attaque. Là, par exemple, la coupable s’était avancée vers moi pour m’embrasser sur la bouche… Ouais, vous avez bien entendu. Apparemment, les gars incapables de bouger sur le sol étaient tout à fait son genre ! Écarquillant les yeux et restant bouche bée suite à une telle action de sa part, j’avais eu beaucoup de mal à stopper mes réflexions toutes plus glauques les unes que les autres qui avaient précédé son baiser. Bah oui, je n’étais pas du tout en état de me défendre et, en la voyant se rapprocher sans dire un mot suite à ma question, je m’étais attendu à ce qu’elle me tranche la gorge purement et simplement. C’était ce qu’un assassin aurait fait. Or, au vu de la façon dont elle avait empoisonné cette jungle, je m’étais attendu à ce qu’elle soit capable justement de m’éliminer sans sourciller. Au final, j’avais survécu, pour cette fois. Néanmoins, l’épée de Damoclès flottait toujours au-dessus de ma tête. Elle seule savait de quoi le poison qu’elle m’avait injecté était capable. Moi, je n’en savais strictement rien. Pouvais-je en déduire qu’elle se sentait suffisamment en confiance pour ne pas avoir à m’éliminer tout court ? Serait-elle à ce point sûre de ses propres capacités ? Ou alors, savait-elle simplement qu’elle avait encore du temps avant d’en finir ? Dans ce cas-là, je n’étais pas près de me remettre à bouger. Ou, pire encore, elle savait que le poison me tuerait sans qu’elle n’ait à bouger le petit doigt. Dans tous les cas, elle menait la danse et je ne pouvais rien y faire. Vous comprendrez donc pourquoi le baiser en lui-même ne m’affectait pas plus que cela. Le fait qu’elle me vole un baiser était le cadet de mes soucis compte-tenu des implications que cette action sous-entendait pour ma survie… Tout me portait à croire que je vivais là les derniers moments de ma vie.

De son côté, Hermès était fou de rage et totalement aveuglé par le fait que la fameuse bombasse qu’il voulait voir depuis le départ m’avait embrassé moi au lieu de l’embrasser lui. Pour rappel, Hermès était bel et bien un béret. Je le savais. Il le savait. Et pourtant, il avait tendance à agir comme s’il oubliait ce léger détail. Devais-je lui rappeler que les gens n’avaient pas pour habitude d’embrasser des bérets ? Sûre de sa victoire, la demoiselle décida de répondre à ma question en prétextant avoir échangé sa réponse contre le baiser qu’elle m’avait volé. Soit, sachant que j’allais mourir, je ne voyais plus vraiment l’intérêt d’écouter sa réponse. Euryale était son prénom. Mieux encore, elle avait des amis ! Les avait-elle invités eux aussi ? Décidemment, j’aurais peut-être mieux fait de me taire et de me laisser mourir en silence. Plus elle parlait et moins je comprenais son délire. En gros – si je comprenais bien – toute cette histoire n’était qu’une campagne pour gagner en notoriété et se faire reconnaître à l’échelle du Royaume afin de pouvoir se faire de l’argent sur le gaz qu’elle avait mis au point. Certes, le meilleur moyen de prouver que son arme était efficace était de la confronter à la meilleure défense. Ici, en l’occurrence, cette défense était cette jungle qui était la plus saine du Royaume. Traduction ? En pourrissant cette forêt, elle démontrait qu’elle pourrait pourrir tout le monde. Sur le papier, ça se tenait. Mais en pratique, ce n’était pas très sympa pour ces pauvres créatures qui n’avaient rien demandé et qui voyaient leurs habitats et leurs proches s’affaiblir à petit feu pour un coup de pub…

Vendre cette arme aux mages noirs ? C’était l’option la plus logique. Au Royaume ? Là tout de suite, j’étais d’autant plus intéressé par ce qu’elle avait à dire. Les actions du Conseil restaient un mystère pour tout le monde. On ne les comprenait que très rarement et on en payait toujours le prix d’une façon ou d’une autre. Le truc, c’était qu’il y avait une bonne partie de leurs actions qu’on ne voyait pas. Rien n’empêchait certains membres de faire n’importe quoi dans son coin. Il suffirait que l’un d’entre eux enfile une cagoule, distribue de l’argent à telle ou telle personne et hop, tout un réseau de criminel pouvait être financé pour faire tout et n’importe quoi. L’existence même d’une guilde comme Hungry Wolwes qui disposait d’un permis de tuer en disait long sur ce dont le Royaume était réellement capable. D’ailleurs, au final, le Conseil et le Royaume n’agissaient pas forcément dans le même but. Le Conseil s’occupait des guildes et des mages. Le Royaume – ou plutôt le Roi – s’occupait du reste. Le côté extrémiste du Conseil laissait facilement entendre que le Royaume adoptait une philosophie similaire, ou au moins qu’il tolérait leurs décisions. Or, si tel était le cas, et si pour les autorités la fin justifiait toujours les moyens, alors rien ne me permettait de contredire la théorie d’Euryale. D’après elle, le Conseil était pourri, soit corrompu. Était-ce vrai ? Et pensait-elle vraiment que le Royaume serait capable d’empoisonner les citoyens pour s’enrichir en leur faisant payer l’antidote ?

Tandis que je m’apprêtai à l’interroger de nouveau pour en savoir plus, Kalindra et Roy avaient refait surface. J’avais envie de dire qu’il était temps, mais bon, mon statut de mourant me poussait à faire un effort pour ne pas que des piques méchantes et inutiles soient mes derniers mots. Juste avant de s’écarter pour s’occuper des nouveaux arrivants, Euryale m’avait fait savoir que son familier allait dévorer Kalindra. Jusque-là, rien de bizarre. Après tout, je m’étais attendu à ce que la créature qu’elle avait convoqué fasse son apparition. Nope, le truc étrange était venu après quand elle avait fait mention de trophées. De quoi elle parlait ? Bon, pas le temps de s’interroger plus que ça vu qu’il y avait plus pressant comme souci. Yep, il semblerait que notre ennemie du jour soit masochiste. Au vu du cri de joie avait poussé en encaissant les attaques de Roy – que j’avais à peine vues depuis ma position – tout portait à croire qu’elle était contente de s’être prise ces chocs électriques… Là encore, je n’eus pas trop le temps d’y penser puisque ma nakama avait eu la bonne idée de m’installer confortablement dans ce qui semblait être des racines et un matelas en laine rose. Non, vous ne rêviez pas, j’avais droit au traitement de luxe ! Sans rire, ce lit était bien plus confortable que ceux de la majorité des auberges dans lesquelles je séjournais durant mes voyages !! Comme quoi, la paralysie avait ses bons côtés. Si Kalindra était dans le coin à chaque fois, je devrais peut-être me faire empoisonner plus souvent rien que pour obtenir un lit aussi douillet. Le seul inconvénient, c’était que j’étais toujours mourant, même si je n’avais pas l’impression que mon état se détériorait depuis le temps… Étrange… Il ne s’agissait peut-être que d’un paralysant au final. Ma vie n’était donc pas en danger ?

Euh… C’était quoi ces sifflements cette fois ? L’animal de compagnie d’Euryale faisait enfin son apparition… Quant à moi, j’étais toujours immobilisé par ce foutu poison et affaibli par le gaz. Yep, on ne pouvait pas rêvé mieux comme conditions pour ce combat. Pour le coup, je commençais à me demander à combien serait ma côte si quelqu’un devait parier sur l’issue de ce combat. Dans le même temps, j’entendais Euryale mentionner Roy comme étant un second trophée. Apparemment, elle cherchait à nous ajouter tous deux à sa liste de victimes. Le but, là encore, était sans aucun doute d’accroître sa renommée afin d’attirer encore plus de clients potentiels pour acheter son gaz. Yep, il lui manquait beaucoup de cases. Malheureusement pour elle, immobile ou pas, j’avais bien l’intention d’exploiter toutes les informations qu’elle m’offrirait sans même s’en rendre compte ! Marmonnant à voix basse pour que seule Kalindra m’entende, je lui dis rapidement :

« Psst ! Petit conseil de nakama. Si l’adversaire t’est supérieure, focalise tes forces sur un seul point. Mieux vaut bloquer solidement une jambe pour une seconde, plutôt que tout le corps pour un millionnième de seconde. Et surtout, le secret de ma réussite : surprends-toi ! »

Oui oui, je lui parlais bel et bien de ma position allongée sur le lit douillet qu’elle m’avait concocté ! Immobile ou pas, j’étais toujours en mesure de parler et Euryale comprendrait très vite qu’elle aurait dû me paralyser les cordes vocales avec le reste !! Ainsi, tandis qu’Hermès me faisait gentiment savoir qu’il s’agissait d’un Yamata no Orochi qui se rapprochait dangereusement de nous, je décidai de démontrer ma théorie à Kalindra avec un vieux classique. Toujours en chuchotant, je commençais par les pires mots que j’aurais pu sortir compte-tenu de mon immobilité actuelle :

« Psst ! Kalindra, j’ai un plan. Je me charge de la créature, aide simplement Roy. »

Je marquai alors une pause le temps que ma nakama se rende compte que j’avais bel et bien perdu la tête alors que mon regard était des plus sérieux ! Après tout, ne venais-je pas de lui dire que le plus important était de pouvoir se surprendre soi-même ? Entre nous, si même moi je me prenais au dépourvu, il n’y avait aucune chance pour que mon adversaire – ou mes adversaires – ne comprenne où je voulais en venir et ce que je m’apprêtais à faire ! Là, par exemple, je venais carrément de dire à Kalindra que depuis ma position immobile et paralysé, j’allais me confronter à un Yamata no Orochi tout droit sorti du lac empoisonné ! Oui, moi – Tobias Grant – j’allais me frotter à cette créature mythologique sans l’usage de mes bras ni de mes jambes et juste avec ma matière grise – ou plutôt mon absence de matière grise selon le point de vue !! Nakama ou pas, rien ne me permettait d’être sûr que Kalindra m’écoute. D’ailleurs, si elle était saine d’esprit, elle m’ignorerait simplement et ferait ce qu’elle avait décidé de faire depuis le départ en partant du principe que le gaz me faisait délirer. D’un autre côté, le conseil que je lui avais donné juste avant prouvait que j’avais encore toute ma tête. Donc, qu’allait-elle bien pouvoir penser de ma demande et surtout, me laisserait-elle agir et assumer comme un véritable nakama le ferait ou manquerait-elle de confiance – voire de foi – en moi pour ne s’occuper que d’Euryale avec Roy ?? En suivant la première option, elle serait libre de concentrer toutes ses forces restantes et sa magie sur la plus grosse menace actuelle. Mais en suivant la seconde option, non seulement elle perturberait mon plan – car oui j’avais un plan – mais en plus elle laisserait Roy dans la panade face à une adversaire qui appréciait les attaques de celui-ci… Notre destin était dorénavant entre les mains de la déesse Kali…ou pas.

« Non mais t’es complètement malade !!? Le gaz t’est montée à la tête ou quoi ?!! Sors-moi de là Kalindra !! Dépêche-toi ! C’est moi Tobias, ton nakama ! Tu ne peux quand même pas m’offrir en sacrifice à cette créature simplement parce qu’il ressemble au Dieu Serpent que tu as vu dans un bouquin quand tu étais enfant !!! Non ! Non ! Non ! Non ! Et NON ! Je t’assure que tu ne sauveras pas la forêt en me transformant en offrande pour cette Hydre !! Et ce n’est pas parce qu’on m’appelle El Diablo que je suis le Diable en personne !! Hey ! Je suis sérieux ! KALINDRA !!.... AAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHH !!!!!!!!!!!!!!! »

Le hurlement final était dû à Arya qui avait su trouver le bon timing pour enclencher son Flash Race afin de foncer à toute vitesse pour m’attraper dans mon lit douillet aux racines de Guatamalta afin de m’en sortir pour s’envoler avec moi !! Oui, on était d’accords, il s’agissait bien d’un kidnapping en bonne et due forme. Profitant de sa vitesse et du halo de lumière qui l’entourait, elle décida d’embrouiller chaque tête du Yamata no Orochi en tournant en rond autour de la créature sans jamais ralentir !! Certes, le gaz et la brume l’avait bien affaiblie depuis le début. Cependant, le fait de me voir paralysé, puis de m’entendre hurler à la mort, l’avait naturellement fait paniquer !! Cette panique l’avait donc poussée à passer à l’action et donc à me récupérer aussi vite que possible ! Grosso modo, elle était sortie de sa cachette pour me sauver du côté obscur de Kalindra qui s’apprêtait à m’offrir en pâtures au Serpent Géant dans l’espoir que mon sacrifice contente le Dieu Serpent qui cesserait par la suite d’empoisonner la jungle. Bon d’accord, j’avais joué la comédie et Kali n’avait pas du tout rejoint le côté obscur. Techniquement, j’étais certain que jamais Ô grand jamais le côté obscur ne chercherait à la corrompre de peur d’être corrompu par la déesse Kali… Bref, si je m’étais mis à hurler comme un malade en faisant passer ma nakama pour une tarée, c’était parce que ça faisait partie de mon plan. Oui, ce fameux plan que moi-même j’improvisais au fur et à mesure. Mon but premier était d’attirer l’attention de tout le monde sur moi. A moins d’être sourd, c’était sans aucun doute une mission réussie. Le meilleur moyen de se faire remarquer, c’était de faire du bruit ! Là, j’avais joué sur mon statut d’impuissance – paralysé – et sur la présence de l’Hydre et de Kalindra à mes côtés pour me faire passer pour une victime en danger tandis que ma nakama était la fanatique qui priait le Dieu Serpent tous les matins.

En attirant l’attention de tout le monde sur moi, j’attirerais surtout – je l’espérais – celle d’Euryale qui se battait contre Roy et son Phoenix. La moindre seconde d’inattention permettrait à Roy de profiter de l’occasion pour porter un coup qui pourrait s’avérer très efficace s’il la prenait par surprise !! Bien entendu, cela sous-entendait que Roy ne tombait pas dans le panneau et profitait de ma stratégie de diversion – exceptionnelle – pour attaquer ! Idem pour Kalindra, juste avant je lui avais parlé du secret de ma réussite. Il y avait donc intérêt à ce qu’elle profite de ma scène pour discrètement tenter d’immobiliser ou au moins ralentir notre adversaire principale. Sa magie lui permettait de donner vie à son environnement. On se battait sur un sol avec des arbres dans tous les coins, donc bloquer une jambe ou un bras ne devrait pas lui être impossible : Roy pourrait alors la découper en rondelles ! Vous aurez remarqué que mon plan ne visait qu’Euryale. Je cherchais à la distraire elle pour que Kalindra et Roy puissent lui porter un maximum de dégâts sur ce coup-là ! Clairement, ma tactique de diversion ne marcherait qu’une fois avant qu’elle comprenne qu’il ne fallait jamais m’écouter parler durant un combat. D’un autre côté, je n’avais prévu aucun plan pour me charger du Serpent à huit têtes. Pour le coup, je jouais vraiment les sacrifices puisque j’avais demandé à celle censée me défendre de me laisser faire. Fort heureusement pour moi – et comme de par hasard – Arya était venue à ma rescousse !! Le fait de me voir paniquer – forcément elle était tombée dans le panneau elle – l’avait poussée à prendre le Zébrutus par les cornes ! Résultat, elle jouait les auréoles autour de la créature afin de lui donner le tournis tout en se débrouillant pour éviter l’impact direct !

« Arya ! Tu vas finir par nous tuer ! »
« Vas-y Arya ! Montre-leur qui est la meill--… ! »

Et ce fut à ce moment-là qu’Arya…me lâcha. Yep, elle m’avait largué comme un colis piégé et sans le vouloir. Pour sa défense, la brume nous affectait toujours, ce qui expliquait le fait qu’elle nous – Hermès et moi – avait lâchés. Elle n’avait pas été en mesure de me maintenir entre ses serres plus longtemps dû à son affaiblissement physique et magique. D’ailleurs, elle avait elle-même terminé sa course en ralentissant de justesse pour ne pas s’écraser au sol. Elle avait effectué un atterrissage en catastrophe au pied d’un arbre et se retrouvait actuellement avec le côté droit blessé, soit une patte et une aile touchées par sa chute. Quant à moi, le fait que je sois toujours en mesure de raconter mon histoire voulait probablement dire que j’étais toujours en vie. La question maintenant, c’était : où étais-je ?



HRP:
 
Roy Shinku Hibana
Modo / Lighting FalconModo / Lighting Falcon

avatar

Messages : 487
Date d'inscription : 19/05/2012
Âge : 19
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô / Magie de la Foudre

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.485
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: [Mission] Le Lac Nauséabond [PV: Kalindra et Roy]   Ven 3 Juin - 17:05
Comme une lance de foudre, je parcourus le ciel, me dirigeant tout droit vers la femme. Avec la vitesse, la puissance, et la magie, je risquais très clairement de faire mal : tout mon poids allait lui tomber dessus. Voilà ce que j'aimais avec les pantins de Kalindra ! D'ailleurs, mes boulets, qu'elle s'était pris de pleins fouets, avaient provoqué chez elle quelque chose qui me surprit. En effet, un cri retentit, mais il ne s'agissait pas d'un cri de douleur, mais de plaisir... Nous étions tombés sur une masochiste. Et bien, pourquoi pas, je n'en avais pas encore rencontré depuis que j'étais un fier gentleman de Blue Pegasus... Dommage que je ne souhaitais pas la mettre dans mon lit, et pourtant, je ratais quelque chose ! Mais cette petite surprise n'interrompit pas pour autant ma course. Rien d'ailleurs ne pouvait m'arrêter comme j'étais lancé, à moins qu'un gros choc ne survienne, ou qu'une attaque ne vienne dévier ma trajectoire, si ce n'était véritablement l'arrêter. D'ailleurs, elle avait tenté de créer une zone dépourvue d'oxygène autour d'elle... Mais ce n'était pas encore assez pour stopper ma course folle. Tout au plus, j'allais devoir passer en apnée. Certes, pris de cours j'en vins à très vite manquer d'air, mais je n'avais pas à m'en faire avec la vitesse à laquelle j'étais propulsé.

Après avoir frappé, je ne restai pas dans cette zone, où j'allais très rapidement finir par suffoquer. Je m'écartai et fis apparaître quatre sceaux devant moi, pour y laisser déferler autant de faisceaux foudroyants dans sa direction. Avec ce Thunderous Storm, je pourrai au moins la frapper plusieurs fois pour plus de dégâts. Cette femme était de plus en plus folle. Non-content d'être une véritable masochiste, elle nous voyait, Tobias et moi, comme des trophées... Je savais que j'étais génial, que toutes les femmes se battaient pour moi, mais un trophée ? Vraiment ? Je ne savais pas si je devais être flatté ou pas, vu la situation ! Dans le doute, j'allais le prendre comme un compliment ! Et visiblement, la bombasse n'était pas venue seule : elle avait bel et bien un animal de compagnie, un Yamata no Orochi. Et Kalindra allait devoir s'en charger. Ce n'était pas mon combat à moi, mais j'avais tout de même de quoi me synchroniser avec les autres.

Tobias, derrière moi, s'était mis à s'agiter en traitant Kalindra de manière sous-entendue de traîtresse. Il m'avait surpris, mais je compris assez vite son stratagème, et j'allais même pouvoir l'utiliser à mon avantage, encore plus qu'il ne le fallait. J'allais même pouvoir déstabiliser ce Yamata no Orochi, si tout allait bien. Écartant ainsi mes bras de part et d'autre de mon corps, je laissais un important flux électrique parcourir mon corps de manière à gêner la femme, comme son animal. Mon Blackout pouvait s'avérer très utile, et avait aussi comme avantage de pouvoir être maintenu aussi longtemps que je le voulais, ou que je le pouvais. Vu mon état de fatigue, je ne pouvais pas le garder longtemps, mais je pouvais au moins sortir mes deux lames et tenter de frapper avec précision et efficacité. Ainsi, d'une lame, je tentai d'atteindre de trancher son tendon d’Achille, alors que je dirigeai l'autre droit vers son épaule droit pour l'y enfoncer autant que possible. Je n'allais pas attenter à sa vie, je n'étais pas ce genre de lâche qui prenait la vie des autres alors que rien ne leur donnait le droit de vie ou de mort sur les autres. Mes sabres n'étaient pas les instruments de la Faucheuse, ils n'étaient là que pour me défendre, ou tenter de mettre l'adversaire dans un état où le combat n'était plus possible. Mais jamais elles ne prendraient de vie. Ici, avec le tendon du talon, elle aurait bien plus de mal à se mouvoir, et sans son épaule, elle ne pourrait plus non plus faire grand chose !

Après mon attaque, je mis tout de suite fin à mon arcane, en espérant aussi que cela ait gêné le serpent. J'avais justement utilisé cette technique de manière à nos ennemis, espérant alors laisser le champ libre à Kalindra pour faire la peau à cette couleuvre. Alba, elle n'avait pas attendu pour saisir son heure de gloire. Elle avait bien senti un changement dans l'air qui l'entourait, mais elle ne s'en inquiétait pas : elle savait qu'elle ne serait bientôt plus en mesure de combattre. Et surtout elle savait que pour cette fois, elle ne pourrait pas se battre à mes côtés. Il n'y avait ainsi aucune chance qu'elle n'utilise ses flammes. En préféra puiser dans ses toutes dernières forces pour s'envoler, avec beaucoup de mal, pour aller faire équipe avec Arya pour embrouiller le serpent. Certes, elle n'était pas aussi rapide que l'autre pigeon à deux têtes, mais tout ce qu'elle voulait était d'être utile. Et elle le fut, notamment lorsqu'Arya ne put retenir plus longtemps le corps paralysé de Tobias entre ses serres. Alors que ce dernier était en chute libre, elle réussit de justesse à le rattraper pour le poser délicatement au sol. Elle n'était pas en mesure de voler en le retenant, elle n'avait plus assez de force. Mais si elle pouvait seulement empêcher un atterrissage en force et fracas, même si elle n'appréciait pas spécialement El Diablo, alors c'était tout gagné. Elle avait pleinement conscience que pour gagner cette bataille, nous devions être en possession de tout notre effectif. Il était paralysé, et c'était déjà trop. Il ne restait plus qu'à espérer que Kalindra saisisse la situation pour vaincre cette couleuvre rapidement, puisque je doutais pouvoir faire face à cette femme encore longtemps : il ne fallait pas oublier que je me battais seul contre elle, et que je n'étais pas en pleine possession de toutes mes capacités.

_________________






L’Étincelle ne fait qu'apparaitre, tandis que la légende, elle, ne fait que naître...



Merci à Anna pour cette merveilleuse sign *-*
Kalindra Flashman
Lady DollLady Doll

avatar

Messages : 586
Date d'inscription : 23/11/2012
Âge : 23
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Ningyo no Mahô / Magie des Pantins

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.325
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: [Mission] Le Lac Nauséabond [PV: Kalindra et Roy]   Sam 11 Juin - 18:19
Le Lac Nauséabond

Le moment opportun


La situation était ma fois catastrophique. Premièrement, Tobias, le membre le plus puissant de notre équipe, était hors combat à cause de sa paralysie totale. Par chance, il ne semblait pas être au seuil de la mort, ce qui me rassura un tout petit peu. Par contre, sans lui, nos chances de réussite étaient grandement amoindries. Certes, Roy et moi étions aujourd’hui loin d’être des débutants, mais l’adversaire qui se trouvait devant nous était une autre paire de manches. En fait, je devrais plutôt dire NOS adversaires, car un serpent géant à plusieurs têtes (flemme de les compter) apparut dans le champ de bataille comme s’il s’agissait d’un pique-nique ! Dites, les familiers c’est devenu à la mode cette année ou quoi ? J’ai manqué le mémo ou comment ça s’passe ? Anyway, faut croire qu’encore une fois j’étais la nobody du groupe ! Bref, tout ça pour dire que les ennuis ne faisaient que commencer… et je ne parlais même pas de ce foutu brouillard qui me pompait mes forces sans arrêt ! En plus j’étais totalement pleine de boue… ma vie est nulle.

Un chuchotement atteignit mes oreilles. Je me tournais pour me rendre compte qu’il s’agissait de Tobias. Cool, il a toute sa tête, c’est déjà ça ! Sans perdre de temps, il m’expliqua rapidement la stratégie à adopter dans ce genre de situation, c’est-à-dire attaquer en force dans un seul point. Je bus chacune de ses paroles comme si ma vie en dépendait. Après tout, si j’avais l’occasion d’écouter ne serait-ce que quelques conseils d’un mage tel que lui, je n’allais pas m’en priver ! J’hochais rapidement la tête pour dire que j’avais compris. Par la suite, El Diablo m’annonça qu’il avait un plan. Je n’eus même pas le temps de lui demander de quoi il s’agissait qu’il se mit à me hurler dessus, proférant que j’étais une traîtresse voulant le sacrifier pour le Dieu serpent. Ce fut lorsque je vis Arya lui porter secours et foncer tête baisser en direction du reptile que je compris avec un sourire en coin. Après tout, c’était une stratégie plutôt classique, surtout pour une mage des pantins comme moi. Une diversion… intéressant. Roy eut l’air de comprendre lui aussi car il mit son grain de sable en projetant une lumière vive grâce à sa foudre afin d’aveugler n’importe qui, y compris les alliés. Je dus mettre mon bras devant moi et reculer par réflexe avant de toucher quelque chose en métal avec mon pied. Je me tournais pour voir de quoi il s’agissait pour découvrir…

Une seringue. Je remarquais qu’un liquide jaune sortait par petites goûtes de l’aiguille. C’était donc avec ça qu’Euryale avait paralysé Tobias ! Intéressant… très intéressant. Aussitôt, j’alternais du regard les principaux protagonistes du combat afin de mettre en œuvre le plan qui se construisait dans ma tête. L’aiguille, la diversion, la connasse, le serpent, Roy, les oiseaux, tout se mit en place très rapidement avant que tout ne devienne claire. Un sourire malicieux s’empara de mon visage et un léger rire diabolique que seule moi pouvais entendre s’échappa.



- Héhéhé… Allons-y.

D’un mouvement vif, je levais le bras gauche dans les airs afin de prendre possession du plus grand arbre des environs. Après tout, dans une telle jungle, ce n’était pas compliqué de trouver un arbre de plusieurs mètres de haut. C’est ainsi donc que lorsque la lumière de Roy s’effaça, le géant de bois projeta ses centaines de branches et racines en direction du Yamata pour tenter de l’immobiliser. Ooooooh, je m’attaquais donc au familier au lieu de suivre les conseils de Tobias ? Oui et non, disons simplement que pendant tout ce temps, j’en avais profiter pour manipuler la boue qui recouvrait mes vêtements afin de créer à mes côtés un petit être aussi grand qu’un enfant de deux ans. Petit, discret, rapide et contrôlé par ma main droite qui pointait le sol, je le fis prendre la fameuse seringue qui mettra fin à tous nos problèmes… mais pas tout de suite. Une chance comme celle-ci devait se faire au bon moment, je devais donc attendre qu’Euryale baisse sa garde afin de lui porter le coup fatal. Je fis donc des mouvements circulaires avec mon indexe pour transformer MiniBoue en sphère et le faire rapidement rouler sans faire de bruit. Bien sûr, tout le monde dit que les femmes étaient multitâches… et c’était bien vrai ! Tout en gênant le serpent, je préparais un coup dans l’ombre et cela en profitant du raffut que Tobias et Roy créaient de leur côté. La sphère de boue, rapide comme une boule de bowling, se colla à la jambe droite de Roy pour finalement complètement recouvrir le membre sans gêner ses mouvements… et tout en camouflant la seringue dans ladite boue.

Roy et moi étions dorénavant des vrais partenaires, j’étais certaine qu’il savait que j’avais un plan derrière la tête et que je ne faisais pas ça pour rien. C’est pourquoi je me contenterai simplement de lui lancer un clin d’œil si jamais il se retournait vers moi. J’avais placé mes quelques pions sur l’échiquier, il ne me restait donc qu’à attendre le moment opportun pour mettre le roi (ou la reine dans ce cas-ci) hors d’état de nuire ! Maintenant que la seringue était là où je voulais qu’elle soit, je pouvais me concentrer pleinement sur le Yamata et le faire regretter d’être né.

- Ce n’est pas parce que tu me fais douter douter douter de mon orientation sexuelle que tu m’fais peur ! Et encore moins ton foutu sac à main ! YAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!

Tout en criant, je serrais le poing gauche comme si je voulais pulvériser une pierre dans ma main… et l’effet qui s’en suivit fut de toute beauté. L’arbre, dans toute sa grandeur, serra à son tour ses branches et ses racines afin de tenter d’étouffer, immobiliser voire briser les os (ça a des os un serpent ? Quelle question idiote…) le monstre qui n’en avait pas tant demandé. Une goutte de sueur coula sur ma joue. J’haletais fortement, assez épuisée. Cela m’avait demandé beaucoup d’effort pour si peu… mais patience Kalindra, patience. Bientôt, cette grosse dinde écarlate allait se faire entrer son propre couteau dans le cœur… façon de parler hein !


(HRP):
 


Dernière édition par Kalindra Flashman le Mar 13 Sep - 2:42, édité 1 fois
Game Master

avatar

Messages : 1576
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: [Mission] Le Lac Nauséabond [PV: Kalindra et Roy]   Jeu 23 Juin - 16:15
Roy avait préféré retenir sa respiration afin de porter son coup. Ce qui, ironie du sort, fit perdre momentanément le souffle d'Euryale. Après le coup porté, le mage de Blue Pegasus se retira de la zone sans oxygène. Euryale, voyant que la zone ne serait plus utile, arrêta sa technique. La mage relâcha du Xénon, donc après avoir comprimé fortement le gaz sur les parties extérieures de ses bras et jambes, la mage le relâcha violemment, ce qui lui permit de profiter d'une vitesse fulgurante ainsi que d'une puissance physique explosive. C'est ce qui permit à Euryale d'esquiver le Lightning Storm de Roy. Tobias se mit à hurler contre kalindra qui était en train de prendre soin de lui. Apparemment, El Diablo prétendait que sa partenaire voulait le sacrifier au Yamato no Orochi. Suite à cela le Flashbird de Tobias emporta son maître dans les airs autour du familier de la Gorgone, ce qui attira deux des têtes du Dieu serpent. Le lamia avait bien réussi son coup, car en hurlant comme un dément, il attira l'attention d'Euryale. Au moment où celle-ci allait décocher un poing vers le beau visage de Lightning Flacon, ce dernier s'entoura d'une foudre qui éblouit Euryale. D'instinct, elle recula évitant ainsi le coup d'épée vers son tendon d'Achille, cependant, elle prit quand même l'autre épée de Roy dans son épaule droite, mais sa vitesse étant supérieure à celle de son adversaire, la blessure ne fut pas profonde. Elle lui offrit même un plaisir immense, ne pouvant garder pour elle cette extase, elle cria un « Oh oui ! » de jubilation. La lumière avait bien sur également éblouit les alliés de Roy ainsi que les têtes du Dieu Serpent.

Arya, à cause de la brume, avait lâché Hermès et Tobias. Alba, voulant être utile, cueillit le démon en plein vol pour le déposer au sol, tandis qu'Arya se crashait au sol en se blessant le côté droit.. Cependant, Tobias toujours paralysé, il restait une cible de choix. C'est pourquoi, deux des têtes du Yamata no Orochi tentèrent de saisir par les pieds pour l'entraîner au fond du lac empoisonné. Dans le même temps, Euryale vit la scène et sut ce qu'il fallait faire. Elle inonda la zone autour de Roy d'hélium, elle savait que si Tobias allait se noyer ses camarades iraient lui porter secours, donc si Roy allait le sauver, il ne pourrait pas utiliser sa foudre, car l'hélium est un gaz isolant par nature, quant à Kalindra, elle ne pourrait pas sauver Tobias, car aucune poupée de boue, ni de pierre ne pourrait aller dans le lac au risque de se dissoudre pour la poupée de boue ou de couler pour la poupée de pierre.

De son côté, Kalindra avait réussi a passé discrètement, sous la forme d'une boule de boue, la seringue remplie de moitié de venin de Syrror à Roy. Elle occupa deux des têtes du familier d'Euryale, le blessant, mais le serpent pouvait aussi sécréter son poison par sa peau, les bouts de bois s'étant plantés dans le corps d’une des têtes, se firent dissoudre par le poison corrosif. En plus, les blessures infligées se fermèrent grâce à la magie des cellules. Lorsque la poupée arbre de Kalindra saisit une autre tête pour essayer de lui briser les os par son étreinte, le poison corrosif fit de nouveau effet, cette tête se mit à s'enrouler autour de la poupée arbre pour lui asséner une étreinte mortelle tout en sécrétant toujours son venin corrosif, de quoi faire fondre la poupée de Kalindra. La tête qui avait été blessée se jeta sur Kalindra pour se venger.
Les deux têtes qui avaient été distraites par le Flashbird s'attaquèrent d'ailleurs à cet oiseau, puisque celui-ci était au sol et blessé. Les deux dernières têtes attaquèrent Roy par derrière alors qu'il était accaparé par la maîtresse du familier.

Si cela ne marchait pas Euryale allait passer à la vitesse supérieure. Elle avait en stock des gaz beaucoup, beaucoup plus puissants.

Seulement, Euryale le savait, le temps jouait contre elle, l'effet du poison injecté dans le corps de Tobias devait commencer à cesser petit à petit. Heureusement pour elle que cela se faisait graduellement. Cependant, elle espérait que son familier ait réussi à amener Tobias dans l'eau du lac, car celle-ci était saturée du poison corrosif du Yamata no Orochi. Certes, il était dilué, mais le familier avait passé le plus clair de son temps dans ce lac, rendant ainsi l'eau corrosive à un certain point, assez pour ronger la peau de Tobias et ses organes internes s'il avalait cette eau. Enfin, c'est ce qu'espérait Euryale.


Intervention GM: le coup d'épée de Roy atteint l'épaule d'Euryale, mais pas assez en profondeur pour que cela lui soit néfaste. Kalindra affronte deux des têtes du Serpent, une attaque la poupée arbre de Kalindra, l’autre attaque la mage. Deux s'en prennent au Flashbird, deux essayent d'entraîner Tobias dans le Lac. Les deux dernières s’en prennent à Roy par derrière.
Le poison dans le corps de Tobias commence à disparaître, il retrouve la mobilité d'un de ses bras. S'il est entraîné dans l'eau, Tobias devra subir les effets de l'eau empoisonnée.


Dernière édition par Game Master le Mar 2 Aoû - 0:41, édité 2 fois
Tobias Grant
El DiabloEl Diablo

avatar

Messages : 336
Date d'inscription : 09/07/2012
Âge : 24
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Take Over - Satan Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.660
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: [Mission] Le Lac Nauséabond [PV: Kalindra et Roy]   Lun 27 Juin - 3:37

Après avoir tenté d’offrir des conseils à Kalindra, j’avais employé ma propre stratégie afin de distraire ne serait-ce qu’un instant la jeune femme qui m’avait empoisonné et qui était également responsable de la brume violette qui affaiblissait tout le monde dans cette jungle. Ainsi, je m’étais mis à hurler comme un condamné à mort histoire de surprendre toute personne présente dans les environs. Naturellement, ça n’aurait pas été très malin de ma part de distraire mes propres coéquipiers. Cependant, j’osais espérer que celle à qui j’en avais parlé juste avant – au moins – comprendrait que je faisais semblant. En ce qui concernait Roy, je ne me faisais pas trop de souci pour lui. Qu’il comprenne ou pas, le plus important était qu’Euryale se fasse avoir et se retrouve hésitante ne serait-ce qu’un instant. En disant clairement à ma nakama que je me chargeais du Yamata no Orochi et qu’elle n’avait pas à s’en occuper, je m’étais attendu à ce qu’elle m’écoute et ne s’occupe que d’assister Roy dans son combat contre la bombe brune. Au final, mes paroles étaient entrées dans une oreille et ressorties par l’autre au vu des actions qu’elle exécuta par la suite. Bien entendu, je ne m’en rendis pas compte de suite. En effet, Arya s’étant amusée à me secourir des griffes de la méchante prêtresse qui s’apprêtait à me sacrifier au Dieu Serpent, celle-ci nous avait ensuite faits tournoyer à toute vitesse tout autour du serpent à huit têtes dans le but de lui donner le tournis. Résultat, j’avais beaucoup de mal à voir ce qu’il se passait vraiment de leur côté.

Ainsi, je ne vis pas le Lightning Falcon atteindre l’empoisonneuse avec l’un de ses katanas. Par contre, je sentis très clairement le moment où Arya me lâcha. Yep, il en était d’ailleurs de même pour Hermès qui avait tout de suite capté que l’on n’était plus soutenu par notre compagnon de route. Fort heureusement pour nous, la Flashbird n’était pas la seule capable de voler dans notre camp. Ainsi, ce fut le poulet braisé – ou Phoenix pour les intimes – qui vint à notre rescousse et nous permit d’atterrir en douceur sur le sol. Bon, j’étais toujours paralysé quand même. Mais, j’étais toujours en vie. J’étais toujours indemne. Il ne me restait donc plus qu’à attendre patiemment mon heure. Yep, du coin de l’œil, je pouvais voir que Roy était loin d’avoir été aidé. Apparemment, il se débrouillait toujours seul contre Euryale. Et Kalindra ? Que faisait-elle pendant ce temps au lieu d’apporter son aide au mage de Blue Pegasus ? Hmm… Paralysé ou pas, je levai les yeux au ciel. La déesse Kali – comme je me plaisais à la surnommer – était actuellement en train d’attaquer le serpent géant à huit têtes. Oui, vous m’aviez bien compris. Elle faisait exactement l’inverse de ce que je lui avais suggéré. Non seulement, elle n’avait pas profité des nombreuses diversions offertes sur un plateau pour tenter de bloquer une jambe de l’ennemie – ce qui aurait permis à Roy de causer encore plus de dégâts – mais en plus, elle dépensait inutilement sa magie avec des tentatives d’immobilisation. J’osais espérer qu’elle n’essayait pas naïvement de briser ce serpent avec cette étreinte… Non seulement, il faudrait une puissance exceptionnelle pour parvenir à passer outre l’élasticité naturelle du reptile, mais en plus cette créature était justement réputée pour sa sécrétion de poison corrosif. Traduction ? Envoyer du bois simple au contact d’une créature capable de le dissoudre, ce n’était pas malin du tout !

« Pourquoi elle ne t’a pas écoutée ? »
« Que veux-tu que je te dise ? Non seulement elle a ignoré ma demande de m’occuper seul du Yamata no Orochi, mais en plus, elle laisse Roy se débrouiller tout seul contre le plus gros morceau alors qu’elle pourrait largement le soutenir avec ses pantins qui sont immunisés contre les gaz. »
« En quoi ils sont immunisés ? »
« Ses pantins sont faits à partir de son environnement. Arbre, roche, terre, etc… Ils ne sont pas vraiment vivants. Ils ne peuvent donc pas être paralysés, asphyxiés ou incapacités par un gaz contrairement aux humains ou créatures. Dans le pire des cas, un gaz combustible pourrait les détruire mais bon…rien à craindre de ce côté-là. »
« C’est vrai qu’il lui manque l’étincelle. Le Phoenix a arrêté d’attaquer, sans doute pour cette raison. Et Roy semble suffisamment malin pour ne pas voir ses éclairs se retourner contre lui. Il les utilise avec parcimonie. Il ne reste donc plus que toi en guise d’enflammeur. Et tu es paralysé. Donc, les pantins de Kalindra auraient été tranquilles pour aider Roy… »

Exactement. Enfin bref, ce qui était fait était fait. Ma nakama avait pris sa décision. Une décision qui aurait pu nous être fatale si Euryale n’y était pas allée avec le dos de la cuillère depuis le début. Allez savoir pourquoi, elle se retenait de balancer tout ce qu’elle avait. Elle semblait se contenter d’esquiver – ou pas – les assauts du mannequin, sans vraiment répliquer derrière. Il en allait d’ailleurs de même pour l’hydre qui n’avait pas vraiment attaqué depuis le départ. Qu’attendaient-ils donc ? Soit ils considéraient que Roy, Kalindra et moi – paralysé – n’étaient pas une menace suffisante pour sortir l’artillerie lourde, soit ils avaient autre chose en tête qui expliquait leur retenue. Ma discussion rapide avec Hermès m’avait permis d’exprimer à voix haute ma frustration vis-à-vis de la situation. Je félicitais clairement Roy pour son combat contre son adversaire malgré son état. En ce qui concernait Kalindra, j’étais déçu. Clairement, on n’avait pas la même définition du mot nakama, ni la même vision du combat. En l’emmenant avec moi au cours de cette mission, je m’étais attendu à ce que nos statuts de mages de Lamia Scale nous permettent d’avoir ne serait-ce qu’un minimum de cohésion en cas de combat. Après tout, chaque guilde avait ses propres valeurs et ses spécialités. A Lamia Scale, on était réputés pour notre art du combat et notre sens de la protection rapprochée. On n’obtenait pas la réputation de spécialiste de duel entre mages en étant nul en matière de combat. Clairement pas. Or, il semblerait – dans le cas présent – que Kalindra et moi n’étions pas du tout compatibles lorsqu’il s’agissait de combattre en équipe. Personnellement, quand je faisais équipe avec Makku, on avait tendance à privilégier le dos-à-dos dès lors que l’on faisait équipe contre des adversaires. On ne se gênait pas mutuellement, et on se couvrait les arrières sans réfléchir : on n’avait même pas besoin de se parler pour se comprendre tant on se faisait confiance ! La vérité était donc que faire partie de la même guilde ne voulait pas forcément dire qu’on serait capable de combattre côte-à-côte. J’avais été naïf. Kalindra avait sa façon de faire. J’avais la mienne. Roy avait la sienne. Que ce soit en équipe ou en solo, nous avions tous des expériences différentes et des capacités différentes. Nos forces et faiblesses n’avaient également rien à voir. Dans l’état actuel des choses, je n’avais pas le temps de revoir mes connaissances pour trouver une nouvelle stratégie adaptée à nos profils mutuels.

Si Kalindra m’avait bien appris une chose aujourd’hui, c’était que rien ne les forçait – elle ou Roy – à m’écouter. Peu importait mon niveau actuel et mon expérience, la vérité était toute simple : j’étais paralysé, ils ne l’étaient pas. Conclusion ? J’avais juste le droit de me taire et de les laisser faire ce qu’ils voulaient. Dans tous les cas, je ne pourrais rien faire pour changer le cours des choses. J’étais inutile. Arya n’était plus en état de se déplacer, et apparemment mon corps se déplaçait tout seul depuis un petit moment maintenant. En effet, je ne m’en étais pas rendu compte tout de suite au cours de mes réflexions, mais des choses avaient attrapé chacune de mes jambes et m’entraînaient je ne savais où… Allez savoir pourquoi, à l’instant même où je jetai un coup d’œil en direction de mes pieds, je me retrouvai avec les jambes en l’air et la tête en bas. Tout mon univers s’était retrouvé sans dessus-dessous !! Le sang commençait à me monter à la tête et tout ce que je pouvais voir, c’était le lac qui se rapprochait dangereusement de moi…ou plutôt je me rapprochais dangereusement du lac ? Mais comment ? J’étais paralysé après tout. Qui me tenait par les jambes ? Perturbé par ce changement soudain, j’eus un peu de mal à faire le lien entre ma nouvelle position, le lac qui se rapprochait et le fait que la seule chose capable de me maintenir en hauteur dans cette position était le Yamata no Orochi qui cherchait clairement à me foutre à la flotte !! Petit problème, l’eau était empoisonnée. Cette créature y prenait son bain avant qu’on ne débarque, je ne préférais donc pas imaginer l’état dans lequel elle devait être ! Bon bah, tant pis pour moi hein. Il semblerait que ce soit la fin du jeu pour Hermès et moi. La suite était donc entre les mains de Kalindra et Roy. A eux de mettre un terme à cette mission maintenant. De toutes les façons, je n’avais servi à rien depuis le début, donc bon, ce n’était pas comme si ça changerait beaucoup pour ces deux-là.

Les jambes en l’air, maintenues par les gueules de l’hydre, j’avais également les bras tendus vers le sol sachant que je n’avais plus aucun contrôle sur mon corps. Cependant, tandis que je prenais conscience du fait qu’il s’agissait de la fin du jeu pour moi, je remarquai deux choses. La première, c’était que ce serpent avait eu la mauvaise idée d’envoyer deux têtes en direction d’Arya pour l’attaquer !! Grosse erreur ! Celle-ci n’avait fait que lui tourner autour ! Elle ne l’avait même pas touché ! Et pourtant, il se permettait de se diriger vers elle pour la blesser voire la tuer ?! Malheureusement pour lui, la deuxième chose que je constatai fut l’absence d’engourdissement dans mon bras gauche. Non pas qu’il n’avait jamais été paralysé. Nope, il s’agissait plutôt d’un estompement. Sans que je n’y prête attention, le poison avait quitté mon bras gauche le libérant ainsi de sa paralysie. Comment je le savais sans même bouger mon bras ? Simple, je pouvais le sentir. Je sentais clairement que si j’annonçai une commande à ce bras, il l’exécuterait. Là, en l’occurrence, j’avais des bonnes manières à inculquer à un reptile qui s’était cru chez lui !! Sans hésiter ne serait-ce qu’une seconde, je libérai ma magie tout en tendant ma main gauche – paume ouverte – en direction du Yamata no Orochi ! Take Over – Satan Soul Amy !! Une fois ma forme démoniaque assumée, j’enclenchai aussi le Hitsugi En !! Qu’avais-je fait exactement ? Je nous avais emprisonnés. Un véritable dôme de flamme était apparu pour enfermer le Yamata no Orochi et moi à l’intérieur, nous séparant ainsi complètement de tous les autres ! Ainsi, on avait Roy, Kalindra, Alba, Arya et Euryale d’un côté. Et dans la prison de feu, il y avait le futur rôti de serpent à la sauce corrosive, Hermès et moi. J’avais fait en sorte de générer un dôme suffisamment large pour empêcher chaque tête de la créature d’atteindre son objectif.

Bon d’accord, à la base, j’avais cherché à protéger ma Flashbird uniquement. Ce n’était que par un heureux hasard que ma technique avait également épargné à Roy et Kalindra le besoin de se défendre face à cette créature ! L’une des têtes avait visé Kalindra et s’était retrouvée bloquée par un mur de flamme devant elle. Idem pour les deux qui avaient cherché à atteindre Roy par derrière : ce fut un échec pour elles aussi. Après, si la créature était suffisamment arrogante pour penser qu’elle serait en mesure de se régénérer après avoir été calcinée par mes flammes démoniques, c’était à elle de voir. Le Yamata no Orochi était libre d’ordonner à ses têtes de passer à travers le dôme de flamme pour taper ses cibles. Qu’il essaie ! Euryale se retrouverait alors avec de l’hydre bien cuite en guise de compagnon de route. De plus, la prison actuelle n’était qu’un avertissement. Certes, il faisait suffisamment chaud pour qu’il commence à brûler comme s’il se trouvait actuellement dans un four. Cependant, il ne s’agissait là que de la première phase de cette technique. Tant que ma main resterait ouverte, la prison resterait active. Si je la refermai, la prison se compresserait et exploserait tout ce qui se trouvait à l’intérieur, moi y compris. Le hic, c’était que personne – à part moi – ne le savait ça. Pour les autres, il ne devait voir qu’une prison de feu. Ils n’étaient pas devins, ni télépathes et ne me connaissaient pas assez pour penser que ma technique serait en deux parties. De même, il faudrait vraiment être stupide pour s’enfermer avec son ennemi dans sa propre bombe alors qu’on ne pouvait bouger qu’un bras !! Profitant donc du fait que mon action soudaine – et plutôt impressionnante – avait dû en surprendre plus d’un, je décidai d’ouvrir ma bouche et de faire comprendre la situation à Euryale et tous les autres présents dans le coin.

« Miss Gorgone…»
«…au physique de Déesse… »
« …vous êtes en état d’arrestation pour…»
«…usage illicite d’un bustier couleur rubis… »
« …mise en danger de la faune et de la flore de Guatamalta. Je vous demanderai donc de lever les mains en l’air et de… »
« …danser pour moi… »
«…vous rendre bien sagement. Si vous ne le faites pas… Je répète, si vous ne le faites pas, je me verrai forcer de faire usage… »
« …de la fessée ! »
«…du tout nouveau modèle de bazooka-mitraillette mis au point récemment par la Magoa Corp’. »

Bon, malgré les interruptions nombreuses d’Hermès, je supposai que le message était clair. Mon ton avait beau avoir été calme et posé, mon message n’en restait pas moins un avertissement, voire une menace. Bien entendu, étant qui j’étais, je ne pouvais me permettre de me donner un air trop sérieux, d’où la petite blague sur la Magoa Corporation à la fin. Le truc, c’était que je n’étais pas sûr que qui que ce soit présent ici comprenne ce que je voulais dire par là. A moins d’avoir déjà lu une encyclopédie sur les Démons ou de m’avoir vu combattre sous cette forme, il serait difficile de faire le lien. Kalindra m’avait probablement déjà vu, ou au moins entendu parler de ce dont j’étais capable lorsque je revêtais la forme de ce Démon à quatre bras et à la musculature incomparable. En ce qui concernait Roy, aucune idée. Euryale ? Elle semblait connaître mon surnom. C’était un bon début, mais tout le monde – ou presque – le connaissait dans ce Royaume. Donc, mine de rien, ça ne voulait rien dire. De plus, j’avais parlé de bazooka-mitraillette, et j’étais certain que personne ici ne comprendrait pour le coup. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il s’agissait d’un tout nouveau modèle comme je venais de le dire. Jamais vraiment expérimenté sur le terrain. Il s’agirait donc d’une surprise pour tous. Toujours à l’intérieur de mon dôme de flamme avec le serpent à huit têtes, je décidai d’ajouter quelque chose à mon message histoire de rendre les choses plus claires une bonne fois pour toute.

« Post-Scriptum, il s’agit d’une menace. »

Je fermai alors ma main et le dôme de flamme explosa !




HRP:
 
Roy Shinku Hibana
Modo / Lighting FalconModo / Lighting Falcon

avatar

Messages : 487
Date d'inscription : 19/05/2012
Âge : 19
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô / Magie de la Foudre

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.485
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: [Mission] Le Lac Nauséabond [PV: Kalindra et Roy]   Jeu 8 Sep - 10:45
La tension était à son comble. Alors que Kalindra s'était retrouvé devant un Yamata no Orochi, et que Tobias avait fini paralysé, pour ma part, je m'étais réservée la bombasse du jour. Mauvais choix, certes, puisqu'elle semblait tout de même bien plus puissante que moi... Ce qui était déjà quelque chose. Après tout, de l'eau avait coulé sous les ponts depuis que j'avais rejoint Blue Pegasus et je n'étais maintenant clairement plus le petit mage sans intérêt ni importance que j'étais avant. J'étais devenu quelqu'un, avec une notoriété, et une certaine maîtrise de sa magie. Pourtant, celle-ci semblait bien plus loin que moi. Mais malgré tout, cela n'allait pas m'empêcher de me battre : bien au contraire, c'était là une raison pour se surpasser plus que de raison. Mais rien n'y faisait : elle semblait hors de portée. Le seul résultat de mon coup fut une simple perte de souffle de sa part. De plus, elle avait esquivé mon Lightning Storm d'une facilité déconcertante. Mon assaut, quant à lui, atteignit sa cible, mais ne fut pourtant pas assez efficace à mon goût. Ma lame ne réussit à blesser que son épaule, mais de manière légère... Il fallait trouver un autre moyen de faire pour pouvoir lui faire la misère.

Le temps de détourner légèrement le regard, je pus voir que le Yamata no Orochi s'en était pris à Tobias, alors qu'il ne pouvait toujours pas réagir, pour tenter de l'emmener dans le lac empoisonné. Instinctivement, comme ma magie me permettait d'être plus rapide que Kalindra, je tentais d'utiliser ma foudre pour m'offrir une poussée assez franche pour sauver El Diablo... Tenter, oui, parce qu'aucune étincelle ne voulut apparaître autour de ma peau. Encore cette sorcière... Mais je n'avais pas le temps de m'énerver. Cette nuée me sapait déjà mon énergie, je ne pouvais pas me permettre de dépenser ma force inutilement dans des jérémiades. Par conséquent, je réorientai mon attention vers Euryale. Je n'allais pas la laisser faire, et ce, quel que soit le fossé qui nous séparait en terme de puissance. Ainsi, toutes lames prêtes, je m'étais élancé dans sa direction pour reprendre de plus belle. Je n'avais eu que le temps de faire quelques pas que je sentis une texture étrange entourer ma cheville, sans pour autant entraver mes mouvements. Un premier coup d’œil me permit de me rendre compte qu'il s'agissait en réalité d'une pellicule de boue, alors qu'un deuxième en direction de Kalindra put me confirmer que tout cela venait d'elle. Elle préparait quelque chose... Je ne savais pas quoi exactement, mais il fallait la faire confiance. Je ne me posais pas de question, et je me fiais alors au plan qu'elle préparait, sans même savoir de quoi il était question.

À nouveau, mes deux lames s'abattirent simultanément sur elle. Mais ce n'était en réalité qu'une tentative pour me retrouver au plus proche d'elle. En effet, alors que les coups d'épées frappaient, j'en avais profité pour dresser mes deux index dans sa direction. Mon but ? Tenter de tirer deux Shockwave à bout portant. Du moins, j'espérais que son tour de passe-passe à coup de gaz isolant ne fasse plus effet, que je puisse au moins tenter de l'affaiblir ne serait-ce qu'un minimum. Mais rien n'était moins sûr, il fallait d'abord que je ne sois plus dans ce gaz, ou du moins que celui-ci ne fasse plus effet... À vrai dire, j'étais tellement concentré sur Euryale pour tenter de la blesser que j'en étais venu à totalement négliger tout le reste de la scène qui m'entourait. Et notamment les deux têtes qui s'apprêtaient à me foncer dessus. Ce fut sans compter sur l'intervention ô combien salvatrice de Tobias... En effet, ce dernier avait libéré son Satan Soul, pour ensuite créer une véritable prison de flammes, s'emprisonnant alors avec l'animal de compagnie de la dame. Ils se retrouvaient alors, tous les deux, enfermés avec, séparés de nous autres. Et, par ailleurs, El Diablo avait réussi à supprimer la menace que pouvait être ce satané serpent pour Kalindra, les oiseaux, et moi... Et la situation changea du tout au tout lorsque Tobias lança une claire menace à l'encontre de la Gorgone. La situation allait enfin pouvoir changer. Et elle était par ailleurs assez claire, dans la mesure où le mage de Lamia Scale avait carrément fait exploser son dôme enflammé... Bon, ça, c'était fait, tant qu'il ne s'était pas fait fumer avec l'autre...

Je décidais alors moi aussi de donner le tout pour le tout. Et puis, avec un peu de chance et un peu de coordination, Kalindra se joindrait à moi, voire mettrait même sa stratégie secrète à exécution, ce qui, avec d'autant plus de chances, augmenterait nos chances contre cette femme. Ainsi, en ouvrant les bras, je fis apparaître une multitude d'orbes foudroyants qui restèrent en lévitation, sans bouger, et nous cernant de toute part Euryale et moi. Ayant pleinement conscience que la zone de gaz isolant de la demoiselle ne pouvait pas s'étendre jusqu'à toute la forêt, j'avais laissé un certain espace entre les boulets et nous, là où je pouvais les faire apparaître. Avec cette purée de pois qui nous entourait, je doutais pouvoir tenir l'affrontement encore longtemps... Alors autant envoyer la sauce. Ce fut aussi à ce moment précis qu'Alba revint en scène. Avec l'aide de sa magie des cellules, et notamment sa technique de soin, elle avait réussi à soigner une partie de son organisme du poison que nous avions ingéré depuis que nous étions entrés dans cette forêt. Elle n'était pas totalement guérie, bien loin de là même. Mais c'était assez pour tenter une ultime tentative, en voyant qu'elle pouvait tirer profit de mon attaque pour faire encore plus de dégâts. Ainsi, avec le léger regain de force qu'elle venait de récupérer avec son Immortality, elle réussit à s'envoler, assez vite et assez bien pour sortir du gaz inflammable qui l'entourait alors. Libérant son majestueux cri, elle me fit comprendre qu'elle était prête, et un sourire vint éclaircir mon visage. Ainsi, alors que je dirigeai les paumes de ma main vers le sol et que j'abaissai les bras, tous les orbes se dirigèrent simultanément vers elle, et ce, absolument de toutes parts. Alba, quant à elle, avait pris de la hauteur, pour ouvrir grand les ailes, et pousser un second cri, emprunt de beaucoup plus de détermination de sa part. Elle s'embrasa, pour une nouvelle fois laisser pleuvoir des gerbes et des boules de feu, centré sur la femme. Les chocs entre le feu et la foudre avaient pour but d'augmenter l'explosion qui en résulterait, ainsi, si tout se passait bien, Euryale serait prise en plein milieu de la détonation, en plus des deux éléments... Il n'y avait pas que Tobias qui était un expert en spectacle son et lumières. Même si là, je venais de me fatiguer d'un seul coup...

_________________






L’Étincelle ne fait qu'apparaitre, tandis que la légende, elle, ne fait que naître...



Merci à Anna pour cette merveilleuse sign *-*
Kalindra Flashman
Lady DollLady Doll

avatar

Messages : 586
Date d'inscription : 23/11/2012
Âge : 23
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Ningyo no Mahô / Magie des Pantins

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.325
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: [Mission] Le Lac Nauséabond [PV: Kalindra et Roy]   Mar 13 Sep - 3:30
Le Lac Nauséabond

La seringue de la victoire ?




Pour une fois dans ma vie, je décidais simplement de faire le vide dans ma tête et d’agir à partir de ce que je voyais devant moi. Je m’étais chargée de distraire suffisamment le serpent géant et, contrairement à ce que Tobias pouvait en penser, je n’avais fait que copier sa stratégie : Distraire pour mieux frapper dans le dos. De toute façon je m’étais rendue compte au cours de cette mission que le Diable méritait largement son titre. Il ne pensait qu’à lui et se croyait supérieur aux autres dans toutes les catégories. De toute façon je n’avais pas le temps pour ces pensées futiles. Tobias n’était pas l’homme que je pensais être, un point c’est tout.

De ce fait je décidais d’ignorer totalement ce qu’il faisait pour me concentrer davantage sur Roy et notre ennemie commune. Mon petit être de boue et la seringue étaient là où ils devaient être et mon pantin de bois, même détruit, avait fait son travail. Euryale (je profite de ceci pour dire que c’est vraiment un nom de merde en passant. Ses parents ne devaient vraiment pas l’aimer pour l’appeler ainsi.) semblait à la fois intelligente et conne, ce qui la rendait d’autant plus imprévisible. Même si le samouraï avait réussi à la blesser à l’épaule, cela ne sembla que procurer davantage de plaisir à cette folle. Nous devions en finir au plus vite car j’avais faim et que je voulais vraiment prendre un bain au plus vite. C’est alors que Roy recommença son offensive, lui fonçant dessus avec ses capacités de foudre. C’est là que je décidais de le soutenir, mais dans l’ombre, encore une fois. Une fois au corps-à-corps, Je manipulais de nouveau mon petit pote boueux pour simplement s’affaisser aux côtés d’Euryale sans faire de bruit. Ainsi donc, la seringue, toujours couverte de boue et donc bien cachée, se retrouva à la droite de la magnifique jambe d’Euryal qui était trop occupée à gérer Roy. Bravo mon ami, grâce à cette simple distraction, nous allons gagner cette bataille !

L’homme recula et moi, toujours derrière, j’attendais le moment parfait. C’est alors que j’entendis une énorme explosion un peu plus loin. J’avais tellement ignoré les actes de Tobias que je n’avais même pas remarqué son penchant pour le Kamikaze. Bref, retournons à nos moucons. Roy prépara plusieurs orbes de foudre. Je devais encore attendre avant de mettre à exécution mon œuvre pour mettre fin à cette journée cauchemardesque. Silencieuse, j’observais le mage et son oiseau exécuter une magnifique combinaison de foudre et de flammes pour finalement abattre ce torrent de puissance sur Euryale. Alors que les deux sorts partaient en direction de la dame, c’est là que j’entrais en scène.

- MAINTENANT !

La boue reprit sa forme de petit être et, sans crier gare, manipula l’instrument pointu afin de le planter sans honte dans la jambe rasée et sans calorie d’Euryale. J’espérais de tout cœur avoir réussi mon coup, car si le reste du venin paralysant s’était implanté dans les veines de la donzelle, aussi petite soit la dose, il serait absolument impossible pour elle de contrer le déluge de feu et de foudre qui s’abattait sur elle. Mes réserves de magie étaient faibles et je tenais à peine sur mes jambes à cause de mon pantin de bois géant qui m’avait pompé toute mon énergie, mais je restais confiante. Si la seringue avait atteint son objectif, cela prouvera encore une fois que parfois notre plus grande force… peut aussi s’avérer être notre plus grande faiblesse.


(HRP):
 
Game Master

avatar

Messages : 1576
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: [Mission] Le Lac Nauséabond [PV: Kalindra et Roy]   Mar 13 Sep - 17:47
Euryale était en train de combattre Roy, le Yamata combattait Tobias et Kalindra.
Les têtes de serpent essayèrent furtivement d'attaquer chacun des antagonistes. Mais cela fut déjoué par Tobias qui déclencha un déluge de feu, plus précisément, une prison de feu, bloquant le familier de la mage noire. Roy en avait profité pour s'approcher vers la mage noire et abattre ses lames avec sa technique Shockwave, en combat rapproché, ses techniques de foudre fonctionnaient parce que le corps d'un être humain est parcouru de signaux électriques, la foudre est attirée par le courant des nerfs. Malgré la technique d'hélium isolant de la sorcière, elle fut immobilisée par Roy.
Euryale s’inquiétait bien entendu pour son familier, mais elle le savait capable de battre ce mage, fut-il l'As de la Lamia Scale. Elle faisait confiance à son pouvoir d'auto-régénération. Elle devait se concentrer sur ses ennemis devant elle. Elle avait utilisé beaucoup de pouvoir se défendre parce que la plupart de ses sorts d'attaques étaient soit trop dangereux, soit mortels, or elle ne voulait pas devenir une meurtrière. Dur à croire, vu les actes qu'elles avaient commis. Mais elles avaient juste empoissonné la forêt. Personne n'était mort. Elle avait bien mis une raclée à quelques Ents mécontents, mais pas plus. Le dôme de feu était très large, heureusement qu'elle avait mis de l'hélium autour d'elle, ce gaz isolant lui permettait de pas subir les flammes, même si celles-ci s'étaient arrêtées bien avant.
Les têtes du familier sifflaient de mécontentements. À mon avis, ce n'était jamais bon de mettre dos au mur une créature, tout le monde savait qu'une bête acculée était plus féroce. Toutes les têtes se rassemblèrent et crachèrent leur poison vers la même direction, Tobias. L'as de Lamia Scale se mit à parler à Euryale. C'était assez marrant. Comme s'il y avait deux personnes. La menace lui arracha plus un sourire qu'autre chose.

« Je préfère la deuxième voix, celle qui me complimente. »
À ce moment, Tobias ferma sa main. Et le dôme de feu explosa. Elle renforça son hélium comme bouclier au feu. Malheureusement, le Yamata n'avait pas la même protection. Une fois l'explosion passée, elle laissa voir le familier d'Euryale, gisant dans l'eau, mort. Le choc avait fait exploser ses glandes de poison qui contamina son corps ainsi que l'eau du Lac, encore plus.

Roy avait donc préparé son attaque en dehors de la zone d'hélium. Son phénix était revenu temporairement pour lui prêter main forte dans une attaque de feu et de foudre spectaculaire. Ce n'était toujours pas assez pour vaincre Euryale. Même si la dépense d'énergie était importante. Les choses allaient être sérieuses à présent, elle voulait juste malmener ces mages de pacotille et voilà que ces derniers tuent son animal de compagnie, de plus ils lui forçaient à utiliser beaucoup de magie. Elle n'allait plus rigoler. Tant pis pour elle, elle n'avait pas eu assez de temps pour rassembler l'antidote en dose suffisante pour qu'elle se fasse un vaccin digne de ce nom. Elle leva sa main pour manipuler son gaz voleur d'énergie et l'associa à du gaz moutarde. Pendant la préparation Kalindra avait manipuler son pantin de boue afin qu'elle lui injecte la seringue précédemment utilisée pour paralyser Tobias. La fille aux pantins avait raison, il restait un peu du poison, sauf qu'après la plupart des expériences de la mage noire, elle s'injectait l'antidote de tous les poisons qu'elle avait pu fabriquer.

« C'était bien essayé, mais ça ne marchera pas ! Vous m'avez poussé à bout ! Vous allez mourir ! »

Elle fit éclater son tout nouveau gaz dans les alentours dont Euryale était l'épicentre. Ce gaz était rose. On pouvait voir à vue d’œi qu'elle se faisait contaminer par son propre poison. Une fois assez diffusé autour d'elle, donc sur vous. Elle tomba, elle aussi, comme son familier, morte.
L'herbe autour d'Euryale pourrissait à vitesse grand V, comme si le poison était tellement virulent, qu'il intoxiquait tous êtres vivants aux alentours. Cependant, si vous n'êtes pas effrayé et si vous êtes observateurs, vous pourrez voir aux abords du Lac, des fleurs qui restent intacts, ses fleurs sont des Nebulaes Tropicae.

Ce qu'elle n'avait pas prévu, c'était qu'en fabriquant ce nouveau gaz, elle avait utilisé tout le gaz "voleur d'énergie". Ce qui permettait à Kalindra, Roy et Tobias de récupérer la totalité de leur force. De plus l'effet du poison paralysant avait cessé d'agir sur Tobias. Ils étaient donc au top de leur forme, enfin presque puisqu'ils avaient quand même utilisé beaucoup de magie chacun durant leur différent combat.

Qu'allez-vous faire contre cette ultime menace que vous envoie Euryale ?


Intervention GM: Le Yamata no Orochi est mort. Euryale utilise ses dernières forces pour vous envoyer son nouveau gaz, avant de s'effondrer, morte, contaminée par son propre gaz. Vos PM sont de nouveau normales puisque Euryale utilise tout son gaz "voleur d'énergie". Tobias récupère sa mobilité complète.
Tobias Grant
El DiabloEl Diablo

avatar

Messages : 336
Date d'inscription : 09/07/2012
Âge : 24
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Take Over - Satan Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.660
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: [Mission] Le Lac Nauséabond [PV: Kalindra et Roy]   Jeu 15 Sep - 21:43

Il fallait croire que, de nos jours, les menaces n’étaient plus ce qu’elles étaient. A une époque, j’étais certain qu’on aurait obéi aux ordres de la personne capable d’assimiler des créatures démoniaques et de générer un dôme de flamme de cette envergure pour y enfermer un Yamata no Orochi. Apparemment, ce n’était plus le cas puisqu’Euryale avait préféré se concentrer sur les propos d’Hermès plutôt que sur les miennes. Bon, tant pis pour elle et sa créature. Après tout, à quoi servait une menace si – au final – on ne la mettait pas à exécution ? Ainsi, malgré la tentative du familier pour me cracher son poison avec chacune de ses têtes – mises à part celles qui me tenaient par les pieds – il ne parvint pas à atteindre son but puisque j’avais refermé ma main avant que ses crachats ne me touchent. Or, qui disait main fermée disait implosion ! Le Démon Amy n’était pas connu comme étant l’artificier des Enfers pour rien. Certes, je n’étais pas très fan des explosions personnellement. Cependant, cela ne voulait pas dire que je comptais renier complètement ce qui faisait la force de ce Démon. Oui, la majorité des sorts que j’avais développés sous cette forme se contentaient de brûler – très sévèrement – mes cibles. Cependant, il y avait une exception. Cette exception, c’était cette prison enflammée à usage multiple. Je pouvais m’en servir pour emprisonner mes adversaires, comme je pouvais m’en servir comme barrière de protection. Des flammes restaient des flammes, et s’en approcher ou s’y confronter était rarement une bonne idée. Ajouté à cela, je pouvais choisir de faire imploser cette sphère afin de griller ce qui se trouvait à l’intérieur. Malheureusement pour moi, dans le cas présent, je m’y trouvais aussi.

Paralysé, je n’avais rien trouvé de mieux que de nous enfermer – Hermès et moi – avec le serpent à huit têtes. Résultat, lorsque je fermai ma main, le dôme nous explosa aussi à la figure ! Juste pour information, il était rare qu’un mage expérimente ses propres techniques contre lui-même pour juger de leur efficacité. Il était encore plus rare pour eux de le faire alors qu’il se trouvait paralysé et donc dans l’incapacité de réduire ne serait-ce que momentanément l’impact. Je tenais également à préciser – et Hermès était plus que d’accord avec moi pour le coup – que tout ceci ne serait jamais arrivé si le Yamata no Orochi n’avait pas eu une si mauvaise réaction. Non mais franchement, qui avait osé lui dire que la meilleure défense était l’attaque ?! Plutôt que de tourner ses têtes vers moi pour me cracher dessus, n’aurait-il pas pu m’éloigner de lui me balancer à travers ma propre prison ? Parce que bon, ce n’était pas comme s’il était au courant de mon dispositif d’autodestruction intégrée dans la cage… Donc, pourquoi ne pas me jeter dans le lac tout simplement ? Ou mieux encore, pourquoi ne pas dire à Euryale de lâcher l’affaire et de se rendre ? Cela aurait été tellement plus simple et on aurait pu tous rentrer sains et saufs. Enfin bref, ce qui était fait était fait. Le tout, maintenant, c’était de faire avec ce qu’on avait. Le serpent avait fini à la flotte, mort. Yep, je n’y étais pas allé avec le dos de la cuillère. En ce qui concernait Hermès, il avait miraculeusement survécu à l’explosion, se retrouvant projeté du côté d’Arya, mais pas content du tout ! Lui-même n’avait pas cru une seule seconde à mes menaces et s’était imaginé que je m’occuperais de la créature à huit têtes d’une toute autre façon. Dommage pour lui, il s’était trompé !

« Dernière fois que je le suis dans ces bêtises… Non mais tu te rends compte de ce qu’il vient de faire Arya ?! Qui s’amuse à s’autodétruire avec un camarade qui n’a rien demandé, hein ?! Qui ? Où est-ce qu’il est d’ailleurs ? »
« … »

Bah oui, il ne fallait pas s’attendre à ce que ma Flashbird lui réponde… Hermès posait une bonne question par contre: où est-ce que j’étais ? Petit indice, j’étais suffisamment proche pour voir le serpent, mais suffisamment éloigné pour ne rien voir ni entendre de ce qu’il se passait du côté des autres protagonistes. Arya était toujours au sol, blessée avec Hermès qui avait atterri à ses côtés suite à l’explosion que j’avais causé. Roy, Kalindra et Euryale arrivaient à la fin de leur bataille et le poulet braisé était dans les airs. Bon allez, la réponse était toute simple : j’étais dans l’eau. Oui, cette eau. L’eau du lac qui avait été mélangée au poison corrosif du Yamata no Orochi. Non seulement, j’en subissais les effets qui se manifestaient sur ma forme démoniaque sous forme de plaques de tailles conséquentes, mais en plus, je souffrais des dégâts causés par ma propre attaque ! Yep, peu importait le niveau que j’avais pu atteindre à force d’entraînement, mes attaques ne seraient pas miraculeusement réduites par mes défenses sous prétexte que j’étais le lanceur. Ainsi, je venais d’encaisser l’équivalent de ce que j’aurais mangé dans la tronche si quelqu’un disposant du même potentiel magique que moi – affaibli par le gaz – m’avait atteint de plein fouet ! Autant dire que niveau brûlure, je douillais sévèrement ! Ainsi, malgré ma forme démoniaque et bien que le Yamata no Orochi ne m’aurait – en temps normal – pas atteint à ce point-là, je ne pouvais m’empêcher de penser que je ne devais surtout pas respirer, ni même ouvrir la bouche ou les yeux. J’avais eu la chance de pouvoir fermer ces derniers avant qu’il ne soit trop tard dès lors que j’avais senti que j’entrais dans l’eau.

La question qui se posait maintenant était la suivante : qu’est-ce que j’attendais pour sortir de l’eau ? Que le poison paralysant quitte suffisamment mon organisme afin que je puisse enfin me mouvoir ! J’avais retrouvé l’usage d’un seul bras au départ et, lentement mais sûrement, je retrouvais l’usage du reste. Cependant, j’étais encore trop engourdi pour me retrouver bloqué sous l’eau encore un petit moment. Le seul avantage – parce qu’il y en avait un – que je pouvais tirer de cette situation était ma position idéale pour tenter de réparer les dommages causés par Euryale et son familier sur le poumon de Fiore et, plus précisément, sur le lac principal de la jungle de Guatamalta. Ayant donc commencé à faire usage du Dan En tout en retenant ma respiration, mon but était – comme précédemment avec ma tour de feu – d’éliminer le poison par la chaleur. Quelque part, c’était un peu comme si je cherchais à purifier – ou stériliser – ce lac en le soumettant à un baptême du feu offert par le Démon Amy. En faisant donc usage de ma magie, j’avais généré une sphère de feu à mes côtés pour réchauffer le lac de l’intérieur. Celle-ci était suffisamment grande et chaude pour que l’on puisse voir – si on regardait dans cette direction – une légère teinte orangée au centre du lac. Utiliser la magie du feu depuis l’intérieur d’un lac n’était clairement pas une mince affaire. Fort heureusement pour moi, ce n’était pas comme si je m’étais épuisé depuis le début de cette mission. Je n’avais strictement rien foutu, et les maigres actes que j’avais effectués n’avaient servi à rien. En fait, au cours de cette mission, s’il y avait une personne qui méritait le titre de boulet qui tirait tout le monde vers le bas : c’était moi. Et pourtant, j’étais le premier à râler, le premier à critiquer, et le premier à casser l’ambiance. Je m’étais retrouvé paralysé dès les premières secondes face à l’ennemi. Kalindra avait été forcée de me protéger. Roy s’était retrouvé seul face à Euryale. Et tout cela, c’était à cause de moi.

Démotivé, inefficace et râleur, voilà ce que j’avais été aujourd’hui au cours de cette mission. Est-ce que ça me ressemblait ? Nope, pas du tout. Et dire qu’il y en avait qui me considérait encore comme l’Ace de Lamia Scale… C’était triste. Je n’avais rien d’un Ace. Si on évaluait simplement en termes de potentiel magique, peut-être, et encore, ça restait à prouver. Mais pour ce qui était de l’attitude et de l’intelligence, il y avait tout à revoir ! Franchement, si on devait rassembler les plus puissants mages de chaque guilde sur une estrade, pensez-vous vraiment qu’on oserait me placer – le moi actuel – sur la même scène que les Ethan Rayne ou Ren Ikari qui étaient de véritables modèles pour leur guilde respective ? Nope, certainement pas. L’ombre de moi-même, voilà ce que j’étais. Rien d’autre. Là encore, je cherchais – du mieux que je pouvais – à éliminer le poison de cette eau en faisant bouillir celle-ci de l’intérieur pour que ses effets corrosifs s’évaporent avec la chaleur. Ça m’énervait. Voilà, c’était tout. Toutes ces bêtises m’énervaient. Cette mission me soûlait ! Il était censé ne s’agir que d’une simple investigation ! Cette mission aurait dû être une promenade de santé ! Je ne devrais même pas avoir à utiliser la magie bon sang ! Et depuis quand on s’en prenait au lac d’abord ? Ou même à une jungle dans son entièreté à bien y penser ? Sérieusement, pour qui elle se prenait cette Euryale ? J’allais lui foutre mon poing dans la figure moi à celle-là ! Bon, et ce lac, il comptait guérir ou non !? Sentant que les sensations d’engourdissement avaient complètement disparu, je déployai mes ailes et remontai aussitôt à la surface à toute vitesse. Ma boule de feu, que je maintenais à quelques centimètres de ma paume droite, effectua le trajet avec moi, me permettant d’affecter le lac sur une plus large surface.

Une fois sorti de l’eau, je ne prêtai même pas attention à ce qu’il se passait tant j’en avais marre et que je voulais juste en finir avec cette mission ridicule qui n’aurait jamais dû se retrouver si compliqué à accomplir ! Le mystère avait été résolu. On avait trouvé les responsables. L’un était bien cuit. L’autre ne tarderait pas à se prendre mon poing dans la figure. Bref, le plus urgent était ce lac maintenant, non ? Après tout, ce n’était pas elle qui avait empoisonné le lac, donc je pouvais d’ores et déjà m’occuper de le restaurer, non ? Euryale s’était apparemment chargée de la brume violette qui affectait la jungle dans son ensemble. Le truc, c’était que dès lors que je n’étais pas paralysé, elle ne m’inquiétait pas plus que ça. Ce que je ne savais pas, c’était qu’elle s’était déjà occupée d’elle-même, mais aussi qu’elle avait lâché un gaz encore plus dangereux dans la nature à titre posthume. Ne prêtant donc toujours pas attention à ce qu’il se passait en bas, je continuais mon ascension vers les cieux ! Je ne remarquai même pas que ma boule de feu s’était agrandie sans que je n’y fasse rien. Le poison qui volait l’énergie avait quitté nos organismes et ma magie avait retrouvé sa puissance de base, ce qui expliquait la poussée de croissance soudaine de mon Dan En. Passant au-dessus du Phoenix de Roy, je balançai ma boule de feu droit dans le ciel ! Non, je ne m’étais pas loupé, j’avais volontairement visé le ciel en la lançant. La seconde d’après, je m’étais de nouveau retourné vers le lac et avais alors armé mon index gauche pour concentrer ma magie au bout de celui-ci.

« Allez ! On efface tout et on recommence !! Sen En !! »

Relâchant alors la magie concentrée, celle-ci jaillit sous la forme d’un rayon de flammes fonçant droit sur le centre du lac – une nouvelle fois – pour reprendre là où je m’étais arrêté et en finir une bonne fois pour toute avec ce lac nauséabond ! Y allant franco, je ne prenais même pas la peine de doser ma magie – qui marchait à plein régime cette fois – afin de m’économiser ! Ainsi, pendant que je me défoulais littéralement sur cette étendue d’eau, je pus entendre Hermès me gueuler dessus :

« Mais qu’est-ce que tu fous avec ce lac depuis tout à l’heure ?! »
« Notre mission est de trouver l’origine du problème de ce lac et de tenter de le résoudre. La solution est simple : plus de lac, plus de problème ! »
« Est-ce que tu as conscience de ce que tu es en train de dire ? »
« T’en fais pas pour le lac, il repoussera ! »

Hermès ne savait même plus quoi me répondre tant il pensait que j’avais perdu la tête. Sachant qu’il m’avait hurlé dessus pour se faire entendre, je lui avais répondu sur le même ton. Au passage, j’étais tellement distrait et occupé par ce lac que je n’avais même pas réalisé qu’il ne se trouvait plus sur ma tête depuis l’explosion… En effet, celui-ci se trouvait actuellement sur Arya qui tentait de voleter comme elle le pouvait dans les airs. Elle ne se trouvait pas à ma hauteur à cause de ses blessures, mais avec son énergie magique qui lui était revenue, elle était au moins capable de se maintenir en altitude. En ce qui concernait Roy et Kalindra, je ne savais pas du tout ce qu’ils faisaient. Si j’avais bien appris une chose aujourd’hui, c’était que ni l’un ni l’autre n’avait besoin de moi. Ils étaient largement capables de se débrouiller, et avaient même bien plus de chance de s’en sortir si je ne mettais pas mon grain de sel dans leurs affaires. C’était la raison pour laquelle je ne leur prêtais pas plus d’attention que ça et me chargeai uniquement de l’empoisonnement du lac en employant les grands moyens. D’ailleurs, comme je l’avais si bien dit à Hermès, celui-ci repousserait même si je l’asséchais complètement. Comment ? Simple, j’avais déjà pris mes dispositions un peu plus tôt. Vous vous souvenez de cette boule de feu que j’avais balancé dans le ciel ? Oui, celle-là, je ne l’avais pas lancée uniquement par frustration. Franchement, ça aurait été stupide et un beau gaspillage…

La vérité, c’était que je l’avais lancée volontairement pour non seulement provoquer un courant ascendant dans son sillage, mais plus spécifiquement pour créer une vague de chaleur ascendante ! Au-dessus des nuages, l’air était froid. Le but, ici avait été de réchauffer d’un coup et très rapidement l’atmosphère. Or, si d’un coup, un courant d’air chaud – ma boule de feu – entrait un contact avec la fraîcheur du ciel, cela donnait généralement naissance à des nuages, puis à de la pluie. De plus, avec les nombreuses explosions et autres attaques générant des flammes utilisées depuis le début de ce combat ajoutées à l’humidité naturelle de la jungle de Guatamalta, je ne risquais pas de provoquer une simple pluie, mais peut-être bien un bel orage !! [Utilisation d’un Trèfle à 4 feuilles pour augmenter les chances de succès] Ainsi, quand j’avais dit que je comptais tout effacer et recommencer, je le pensais au sens littéral du terme pour ce lac. Si celui-ci était pourri jusqu’à la moelle, je comptais lui retirer sa moelle et en remettre une autre à la place. Ainsi, soit je m’arrêterais quand je serais à court de magie, soit quand je constaterais que le lac avait retrouvé sa clarté d’antan. Dès lors, quand bien même, il serait asséché à moitié, au trois-quarts ou complètement, la pluie viendrait combler le reste. Si mes actions actuelles ne suffisaient pas, j’attendrais que mes réserves de magie se remplissent de nouveau et je recommencerais. Je m’en fichais si je devais passer tout le mois dans cette jungle à vider puis remplir de nouveau ce lac. Il s’agissait du poumon de Fiore ! Avec une telle nécrose, une greffe était nécessaire, et j’avais bien l’intention de jouer les chirurgiens tant qu’une autre solution – et meilleure – ne me serait pas proposée !!



Précisions:
 


Dernière édition par Tobias Grant le Ven 16 Sep - 22:01, édité 1 fois
Roy Shinku Hibana
Modo / Lighting FalconModo / Lighting Falcon

avatar

Messages : 487
Date d'inscription : 19/05/2012
Âge : 19
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô / Magie de la Foudre

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.485
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: [Mission] Le Lac Nauséabond [PV: Kalindra et Roy]   Ven 16 Sep - 14:41
J'avais tout mis dans cette attaque... Tout ce dont Alba et moi étions capables. Il s'agissait là de l'un de nos meilleurs teamtags, l'une nos plus violentes combinaisons. Un véritable spectacle pyrotechnique ! J'avais espéré que cela aurait au moins pu obliger Euryale à mettre un genou au sol... Et pour être sûr d'une réussite, j'avais même réussi à l'immobiliser avec mon Shockwave ! Mais pourtant, elle semblait autant intouchable que jamais... Malgré la beauté quasiment parfaite de cette explosion (parce que oui, il ne fallait pas se mentir, notre attaque à Alba et moi avait pour le coup été magnifique!), elle en était sortie seulement avec quelques égratignures... Tout essoufflé que j'étais, à bout, et bientôt à cours de magie, je ne savais plus quoi faire. Mais je n'allais pas pour autant abandonner la bataille, pas comme ça ! Personne n'était imbattable, fût-il le plus grand des guerriers. Je venais de tout donner dans cette attaque, mais il allait pourtant maintenant falloir que je me ménage, pour pouvoir tenir le coup jusqu'au bout. Et ça n'allait pas être simple ! Kalindra elle-même avait profité du couvert de mon attaque pour utiliser sa stratégie ô combien fourbe quand je m'étais rendu compte de ce qu'elle voulait vraiment faire : utiliser la seringue de poison paralysant d'Euryale contre elle-même. Manipulant son pantin de boue dans une discrétion absolue, elle avait réussi à planter la seringue dans la jambe d'Euryale. Bien fait pour sa gueule ! Le temps de mater était passé, elle était en train de me gonfler, et dieu seul savait à quel point les femmes énervantes m'énervaient !

J'allais donner tout ce qui me restait. Je ne savais pas comment, mais j'allais tout faire péter pour faire tomber sa défense ! Et s'il le fallait, j'étais même prêt à utiliser chacune de mes techniques l'une après l'autre, pour tenter de l'acculer, et ce, quitte à m'esquinter au possible. Aux grands maux, les grands remèdes et, lorsqu'on ne savait quoi faire, on lâchait tout ! Elle allait savoir ce qu'était un orage. Et pour cause, j'avais commencé à concentrer toute mon énergie en moi, toute ma foudre et toute ma magie, jusqu'à la sentir déborder et prête à être renvoyée dans une attaque qui se jouerait à pile ou face. Ce serait ça, ou rien d'autre, à tel point que j'ignorai la menace de la bombasse. Tobias venait de faire sauter sa couleuvre, et ce serait bientôt à son tour de partir en fumée. Personne ici ne craignait ses gaz, aussi casses bonbons puissent-ils être. Enfin, personne ou presque. Elle avait aussi décidé de jouer le tout pour le tout, une offensive tellement puissante qu'elle lui avait coûté sa propre vie ! Elle avait libéré un gaz rose, qui semblait contaminer toute forme de vie qui entrait en contact avec elle. Les arbres, les fleurs, les plantes et les herbes, ou du moins, ce qu'il en restait, pourrissaient à vue d'œil, comme si leur énergie avait été volée. Mon regard se porta globalement tout autour de moi, et je commençai à m'affoler. Nous n'allions pas mourir ici, pas comme ça, pas dans une foutue mission où nous n'étions censés qu'enquêter de prime abord ! Je me rendis alors très vite compte que les poumons étaient de moins en moins compressés, pour ensuite voir que le gaz précédent était remplacé par le nouveau. Ce foutu gaz violet avait disparu, nous redonnant alors tout l'usage de nos forces ! J'inspirai alors une grande bouffée d'air pour en remplir mes poumons, comme si j'avais été privé d'oxygène depuis tout ce temps, pour ensuite retrouver un nouveau visage. Un visage déterminé, avec un large sourire. Retrouver mon énergie ? C'était tout ce qu'il me fallait. Juste de quoi réussir à aller puiser dans mes ultimes ressources de magie pour en accumuler le plus possible. Et aussi de quoi rassembler assez de force pour pousser une bonne gueulante à l'égard d'Alba !

« Alba, prends de la hauteur et sors de ce merdier ! »

Je relâchai alors toute la magie accumulée dans un énorme claquement, qui provoqua même une légère onde de choc autour de moi, suffisante pour soulever la poussière et déployer un grand nombre d'étincelles, alors que ma foudre recouvrait mon corps. C'était mon ticket de sortie. J'avais accumulé tout cela pour lancer une attaque, et si je ne pouvais pas attaquer, alors j'allais utiliser toute cette ressource finale pour sauver ma peau. Moi, et celle de Kalindra, qui, contrairement à nous autre, ne pouvait pas voler. Utilisant alors toute la poussée dont je pouvais faire preuve, je m'étais dirigé littéralement à la vitesse de l'éclair vers elle pour l'attraper dans mes bras et alors démarrer une ascension à une vitesse extrêmement folle pour éviter de finir quatre pattes en l'air dans ce gaz. Un claquement sec se fit, augmentant ma vitesse de pointe, mais l'expansion de l'offensive suicide d'Euryale avait un temps d'avance sur moi. Ainsi, alors que je me démenais pour atteindre la cime des arbres au plus vite, le gaz avait commencé à ronger la peau de mes jambes, comme si elle provoquait une nécrose. Alors, poussant l'effort une nouvelle fois, je tentais de gagner encore plus de vitesse, jusqu'à pouvoir dépasser les plus hauts arbres. J'avais tout donné pour nous éviter une mort atroce, et pour pouvoir aller le plus vite possible... Et j'étais à sec. Une fois la cime des arbres dépassée, ma vitesse avait commencé à considérablement ralentir, avant que ma robe de foudre ne disparaisse totalement. Je m'étais trop donné à fond, et maintenant que je n'avais plus aucune poussée, nous avions tout le deux commencé à redescendre, et à entamer une chute libre qui nous ramènerait vers la case départ. C'était sans compter sur Alba, qui était venue nous sauver alors que nous chutions, pour nous rattraper sur son dos. Quant à moi, je n'étais plus capable de rien, je n'avais plus de force, c'était maintenant à Tobias de finir le travail : il avait déjà bien commencé.

« Eclair Express, Terminus, tout le monde descend... » Avais-je alors trouvé la force de lâcher, avec un petit sourire et à moitié inconscient.

_________________






L’Étincelle ne fait qu'apparaitre, tandis que la légende, elle, ne fait que naître...



Merci à Anna pour cette merveilleuse sign *-*
Kalindra Flashman
Lady DollLady Doll

avatar

Messages : 586
Date d'inscription : 23/11/2012
Âge : 23
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Ningyo no Mahô / Magie des Pantins

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.325
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: [Mission] Le Lac Nauséabond [PV: Kalindra et Roy]   Ven 30 Sep - 1:22
Le Lac Nauséabond

Douceur ardente et sentiment d'impuissance



Je devais avouer que je ne me souvenais de plus grand-chose à partir de ce moment précis. Une vague nausée doublée d’un étourdissement m’avait frappé l’esprit au moment de la mort d’Euryale. En effet, elle s’était enlevée la vie suite à notre ultime offensive et cela avait provoqué un nuage de poison qui voulait nous faire un gros câlin. J’étais épuisée, à moitié inconsciente et surtout je sentais la moisissure, ce qui était franchement désagréable. Je me souviens aussi avoir eu très chaud, comme si quelqu’un avait transformé la jungle en véritable Barbecue et que j’étais un paquet de saucisses. Cette simple pensée fit gronder mon estomac, mais rendu à ce stade-là, ma faim passa en deuxième. Mes derniers souvenirs furent Roy qui fonça à toute vitesse sur moi pour m’agripper. Je ne compris qu’après qu’il voulait me faire sortir de ce merdier. Malheureusement, je n’avais plus de force et surtout, mes talents de marionnettistes étaient malheureusement inutiles dans ce genre de situation. Tenter de faire disparaître un tel gaz avec mes pantins étaient quelque chose de pratiquement impossible. Alors que nous mentions rapidement dans les airs, je fus victime d’un horrible vertige et ce fut au moment où Roy perdit le contrôle que je m’évanouis, tout simplement.

Cette mission, c’était trop pour moi. Je n’étais pas encore de taille face à de telles pointures et surtout je n’ai été qu’un boulet pour tout le monde. La seule chose dont je me rappelai avant de finalement perdre connaissance fut la douceur ardente des plumes d’Alba, le fameux compagnon de Roy. J’allais devoir m’en trouver un aussi, d’ami, parce que ça devenait franchement énervant d’être la demoiselle en détresse à longueur de journée. J'étais tellement faible... tellement impuissante...


(HRP):
 
Game Master

avatar

Messages : 1576
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: [Mission] Le Lac Nauséabond [PV: Kalindra et Roy]   Ven 30 Sep - 21:26
Tandis que Roy partait la queue entre les jambes dans le ciel en secourant au passage Kalindra, qui eut le vertige et c'était évanouie, tout ça pour éviter un gaz mortel. Une belle paire de héros. Seul, Tobias semblait réfléchir un petit peu. En effet, l'As de Lamia Scale avait envoyé une boule de feu vers le ciel afin de provoquer un orage, ensuite, il bombarda le Lac avec un rayon de feu d'une puissance magistrale. Conséquence ? Le Lac était complètement asséché et des nuages de pluie se formèrent. Cependant, une pluie violente s'abattit pendant quelques minutes puis s'arrêta aussi soudainement qu'elle était venue, ce n'était pas assez pour remplir à nouveau ce Lac. Loin s'en fallait.

La bonne nouvelle, ce fut que le gaz rose se refroidit au contact de la pluie et changea d'état pour devenir liquide.

Les Ents qui avaient demandé de l'aide à ces humains s'étaient rapprochés pour observer le combat. Quel choc pour eux quand il vit le Yamata mourir ainsi que sa propriétaire. Ce fut également un choc pour eux de voir disparaître complètement le Lac le plus grand de la jungle. Ils s’approchèrent de leurs héros pour les acclamer. Ironique situation, quelque temps plus tôt, ceux-ci avaient voulu les tuer ou les décourager d'aller plus loin.
Le chef des Ents vit sur le bord du Lac des Nebula Tropicae. Une chance pour eux, il s'approcha, prit quelques fleurs, puis dans un bol en bois, il en fit une potion. Il voulait une pluie diluvienne pour nettoyer toute la forêt et remplir le Lac. Son souhait fut accordé. Tout le monde se retrouva trempé jusqu'au os, pour le plus grand plaisir du phénix. Le chef des Ents remercia personnellement Tobias pour le travail accompli, après tout, c'était lui qui avait résolu le problème du Lac.


« Pour votre aide, héros et camarades du sauveur, je vous offre ces trèfles à quatre-feuilles qui sont sensés porter chance. De plus, j'offre au héros ce qu'il reste de la potion de Nebula Tropicae.
Ne vous inquiétez pas pour la forêt et pour le Lac, tout redeviendra comme avant d'ici quelques jours, la nature reprendra toujours ses droits tôt ou tard quoi qu'il arrive. Aux revoirs humains. ».
il donna une fiole en bois contenant de la potion de Nebula Tropicae pouvant influencer la météo à Tobias, et un trèfle quatre feuilles à chacun.

Puis les Ents partirent dans leur territoire. Plus tard, un journaliste rapporta qu'il avait plu pendant trois jours et trois nuits sur la Jungle, le Lac s'était de nouveau rempli. La Jungle était revenue à son état d'avant, elle garderait son nom de poumon de Fiore.


Intervention GM : La mission est FINIE !!! Vous avez bien mérité votre récompense. Puisque vous n'avez pas attaqué les Ents, la récompense bonus est un trèfle à quatre-feuilles chacun. De plus, Tobias obtient une potion de Nebula Tropicae. Vous pouvez conclure et demander votre récompense bien méritée.
Tobias Grant
El DiabloEl Diablo

avatar

Messages : 336
Date d'inscription : 09/07/2012
Âge : 24
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Take Over - Satan Soul

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.660
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: [Mission] Le Lac Nauséabond [PV: Kalindra et Roy]   Lun 3 Oct - 1:38

Une chose était sûre, j’avais touché le jackpot en tombant sur le Démon Amy au cours de ma mission au sein du Mont Magnis ! Ajouter une telle puissance de feu – littéralement – à mon arsenal, qui était déjà constitué de la résistance spectaculaire du Démon Magoa et de sa force brute, avait été une véritable aubaine pour moi. Non seulement, cette nouvelle forme me permettait d’attaquer à distance et de combattre dans les airs, mais elle m’offrait également la possibilité de ravager tout obstacle se trouvant sur mon passage grâce aux flammes que j’étais capable de générer. Ici, c’était cette forme-là qui m’avait permis de me débarrasser du Yamata no Orochi alors que je n’avais qu’un seul bras de libre. Sous la forme de Magoa, les choses auraient été bien plus compliquées. De même, c’était la magie du feu et uniquement celle-ci que j’utilisais actuellement dans le but de résoudre le problème concernant le lac principal de cette jungle. Combattre le poison par le feu. Telle était la méthode que j’utilisais en ce moment même pour sauver le poumon de Fiore. Au passage, j’y allais franco ! Aucune retenue, aucune hésitation. J’y allais avec tout ce que j’avais dans le ventre, m’épuisant seconde après seconde en déversant toute ma magie sous la forme d’un rayon de feu qui frappait continuellement le centre du lac pour le réchauffer. Utiliser le feu pour frapper l’eau aurait pu paraître complètement stupide. Et, en un sens, ça l’était ! Quelques mois plus tôt, j’aurais certainement été incapable de faire ce que j’étais en train de faire là. Le simple fait de générer une flamme dans l’eau demandait une certaine puissance magique. Tout mage de feu n’était pas apte à effectuer une prouesse de ce genre. Cela demandait de la concentration et beaucoup de magie pour maintenir la flamme en vie alors qu’elle se trouvait sous l’eau.

Le truc, c’était que j’étais forcé de faire avec les moyens du bord. Or, dès lors que l’on était sous pression – ou au pied du mur – c’était le moment où jamais de recourir à des ressources auxquelles on aurait jamais pensé jusque-là. Profitant aussi du fait que j’étais particulièrement en colère à cause de mon attitude plus que honteuse au cours de cette mission, j’étais parvenu à mettre à exécution mon plan en deux étapes qui marcha comme sur des roulettes ! Tout compte fait, il avait même mieux marché que je ne l’avais espéré…même un peu trop bien marché. En effet, j’étais parvenu à assécher la totalité du lac. Oui, la totalité. Tout le lac. Le lac n’existait plus. Il ne restait plus rien. Rien du tout. Nada. Vide le lac. Plus d’eau du tout. Hmm… Euh… Au depart, ma logique m’avait paru implacable. Le lac étant en train de pourrir de l’intérieur, la meilleure solution était de retirer la partie pourrie pour la remplacer ensuite par de l’eau pure – soit non corrosive. Le problème, c’était que j’avais sous-estimé la taille du lac, ainsi que ma propre puissance de feu. De là où je me trouvais – dans les airs – je pouvais voir pleinement l’étendue de mon travail, et je pouvais affirmer qu’il m’avait paru plus petit au premier abord. A côté de ça, je ne m’attendais pas du tout à être suffisamment puissant et endurant pour évaporer cette étendue d’eau dans son entièreté. Certes, j’étais encore loin de la prouesse du Dark Knight qui avait menacé toutes les personnes présentes sur Gehenna Island avec une épée au-dessus de leur tête. Cependant, quelque part, je me disais que j’étais loin du poids-moustique que j’étais à mes débuts en tant que mage : j’avais rejoint la catégorie des poids-lourds. Complètement vidé, je sentais que je ne tarderais pas à reprendre ma forme humaine. Ainsi, afin d’éviter de tomber de cette hauteur pour me crasher au sol et me briser les os, j’amorçai ma descente au sol au moment où les nuages finirent de se rassembler au-dessus de nos têtes.

La pluie ne tarda pas à s’abattre sur toute la populace qui se trouvait dans le coin. Et qui disait pluie disait gouttes d’eau par milliers – voire par millions – qui venaient taper chaque millimètre de ma peau brûlée par mes propres flammes et rongée par l’eau corrosive. La douleur ne tarda pas à se faire ressentir et je me mis alors à hurler comme jamais ! Cris, gémissements, grognements de douleur, tout y passait ! J’avais mal partout, je souffrais énormément et je le faisais savoir à toute cette jungle ! Je ne fus même pas capable d’atterrir en douceur puisque je retrouvai ma forme humaine quelques mètres avant d’atteindre le sol et tombai donc directement par terre, causant de nouvelles douleurs sur mes blessures parfaitement visibles à présent ! Mon corps était quasi-complètement recouvert de plaques rouges et d’espèces de boutons qui ressemblaient d’ailleurs plus à des bulles. Avec la pluie qui continua de tomber pendant quelques minutes, je n’eus de cesse de me rouler par terre et de me tortiller dans tous les sens ! Arya, inquiète pour moi, atterrir aussitôt au sol avec Hermès et se mit à pousser des cris à son tour. C’était sa façon d’appeler à l’aide. Quant à Hermès, il ne put s’empêcher de me faire une remarque bien méritée :

« Ça t’apprendra à nous faire exploser juste pour vaincre un reptile de pacotille ! »
« … ! »

Pour réponse, il n’eut droit qu’à d’autres grognements de douleur. Poings serrés, je me mordais également la lèvre jusqu’à faire saigner celle-ci. J’en étais arrivé à un tel point que je tapais le sol de mes poings pour tenter de focaliser mon esprit sur une douleur plus supportable. Lorsque la pluie s’arrêta, je poussai un profond soupir de soulagement et restai allongé sur le sol pendant un moment histoire de récupérer. L’eau froide sur ma peau – due à la pluie – m’aidait cette fois-ci à soulager légèrement les douleurs sachant qu’elle ne me tapait plus dessus. Sur le dos, les bras en croix et la respiration saccadée, je fis une drôle de tête en entendant ce qui semblait être des acclamations en provenance de la forêt. Qu’est-ce qu’il se passait encore !? Un coup d’œil vers Arya et Hermès, et celui-ci m’annonça qu’il s’agissait des Ents, mais aussi qu’Euryale était morte et que je m’étais débarrassé de son dernier gaz empoisonné en faisant tomber la pluie. Hein !? Je me souvenais vaguement avoir vu une espèce de brume rose traîner en-dessous de moi quand je m’occupais de lac, mais bon, s’il disait que c’était fini, je n’avais plus besoin de m’en inquiéter. D’après mon béret, Roy avait attrapé Kalindra en vitesse pour se réfugier en hauteur sur Alba – alias poulet braisé – et ainsi éviter de finir comme la criminelle. Traduction ? Ils étaient en vie. Comme je le pensais, ils n’avaient pas besoin de moi pour survivre. Le fait que je me sois débarrassé du dernier gaz mortel de l’ennemie en cherchant simplement à remplir le lac après l’avoir vidé n’était qu’une heureuse coïncidence. La présence des Ents si tôt après la fin du combat était plus que louche. Ceux-ci s’étaient-ils vraiment amusés à nous regarder combattre leur bataille sans nous venir en aide ? Je m’étais retrouvé paralysé, capturé par un serpent géant, explosé et emporté dans un lac corrosif, et ceux-ci s’étaient contentés de nous regarder simplement… Sympa !

Me relevant tant bien que mal en respirant toujours aussi fort, je fis signe à Arya de me passer mon sac afin que je puisse enfiler quelque chose sur mon dos. Je ne mis que ma veste, restant donc torse nu avec un pantalon qui s’était retrouvé transformé en short à cause de l’explosion que j’avais provoqué. J’avais les jambes et le haut du corps couverts de brûlures et de cloques. Il en allait plus ou moins de même pour mon visage qui ne devait pas ressembler à grand-chose non plus. J’en profitai pour remettre Hermès sur ma tête aussi. Pendant que je me couvrais, le chef des Ents en profita pour jouer les cueilleurs de fleurs puis les apprentis potionnistes. Lorsqu’il eut fini de faire ce qu’il faisait, il se remit à pleuvoir et je me remis à souffrir. Grâce à ma veste sur les épaules – que je m’empressai de fermer – et mon béret, la pluie ne pouvait m’atteindre que sous les genoux et sur le visage. En effet, j’avais fait en sorte de conserver mes mains dans les manches de ma veste afin de limiter mon exposition aux gouttes d’eau. Poussant de légers couinements de douleur – suffisamment inaudible pour qu’on ne réalise pas à quel point je douillais – je laissais Hermès s’occuper de la partie parlotte avec les Ents. Je me contentai simplement de donner une expression rassurante sur mon visage.

« Votre héros est content de savoir que le lac retrouvera sa clarté d’antan par lui-même, et vous remercie pour ces offrandes plus que généreuses. »
«… »

Me contentant de hocher la tête en signe d’approbation, je sortis ma main de sa protection quelques secondes le temps de prendre la fiole et le trèfle qu’on m’offrait afin de les ranger dans mon sac. Cette pluie ne s’arrêterait donc jamais !? La douleur était telle que j’en avais les larmes aux yeux. Fort heureusement, avec la pluie, ça ne se voyait pas. Par contre, j’étais certain que tous m’avaient entendu hurler à la mort pendant que la pluie que j’avais moi-même provoqué tombait. Ainsi, ils devaient se douter que je continuais de douiller sévèrement maintenant qu’il s’était remis à pleuvoir. Les Ents nous saluèrent une dernière fois avant de repartir de leur côté, nous laissant une nouvelle fois livrés à nous-mêmes. Jetant un coup d’œil vers Roy et Kalindra, je pus constater que cette dernière était soit en train de dormir paisiblement soit inconsciente après avoir dépensé toute sa magie. Quant au mannequin de Blue Pegasus, il semblait à peine plus éveillé. Bon, c’était qu’on avait l’air d’une belle brochette de guerriers en fait. On s’était tous épuisés jusqu’à la moelle pour accomplir cette mission qui semblait être un succès. Donc, on avait atteint notre objectif quelque part. Le mystère était résolu et le lac était en voie de guérison. Il ne nous restait donc plus qu’à rentrer. Arya devrait pouvoir transporter Kalindra aisément. Quant à moi, je traînerais des pieds en souffrant jusqu’à ce qu’on quitte cette jungle et atteigne un village ou une ville pour recevoir les premiers soins. Avec un peu de chance, on tomberait en chemin sur un Magelin sympa et disposant de la magie des soins. Me tournant soudainement vers le lac pour le voir une dernière fois avant de partir, mon regard resta bloqué sur la carcasse du Yamata no Orochi. Hermès – qui voyait la même chose que moi – héla aussitôt Roy avec une idée en tête :

« Hey le blondinet ! Roy ! Malgré l’état légèrement calciné de ce serpent, tu penses qu’il serait possible d’en tirer quelque chose si on le ramène ? Un cadavre de Yamata no Orochi, ça ne devrait pas courir les rues… »

Voilà, c’était ce qu’il se passait quand je n’étais plus vraiment en état de parler et qu’Hermès était plus ou moins aux commandes. Personnellement, ça ne me dérangeait pas de ramener la carcasse du reptile avec nous pour tenter de récupérer un petit extra sur cette mission. De plus, ce serait toujours mieux que de le laisser pourrir ici, non ? Selon la réponse de Roy, on rentrerait plus rapidement ou plus lentement. Le seul hic, c’était qu’Hermès avait sorti un bel euphémisme en parlant de l’état légèrement calcinée de la créature. Elle était bien plus brûlée que ça. Enfin bref, tout ce qui comptait, c’était que la mission était terminée. Je placerais Kalindra sur Arya puisqu’elle était inconsciente et on rentrerait tranquillement à la guilde malgré cette pluie diluvienne qui n’avait pas l’air de vouloir s’arrêter.



HRP:
 
Roy Shinku Hibana
Modo / Lighting FalconModo / Lighting Falcon

avatar

Messages : 487
Date d'inscription : 19/05/2012
Âge : 19
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Kaminari no Mahô / Magie de la Foudre

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.485
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: [Mission] Le Lac Nauséabond [PV: Kalindra et Roy]   Dim 9 Oct - 13:48
Cette dernière poussée pour nous sauver la vie à Kalindra et moi m'avait séchée... Je n'avais plus aucune force, c'était le KO technique, plus rien, foutu. En redescendant, j'avais commencé à perdre espoir, à croire que tout cet effort aurait été vain, que nous allions tous les deux retomber dans ce gaz pour y mourir, étouffés et rongés. Là où pourtant, je m'étais donné à fond, jusqu'à me faire violence, nous allions pourtant retomber pour mourir. À vrai dire, il y avait le gaz, mais je n'avais pas pris en considération le choc que pourrait représenter l'atterrissage, de quoi nous transformer en crêpes... Ma vie commençait à défiler devant moi, avant que je ne décroche totalement pour tomber dans les vapes. J'allais avoir le mérite de tomber au champ de bataille, mais j'allais pourtant mourir en étant inconscient, sans véritablement m'en rendre compte. Certainement l'une des plus grandes hontes pour un samouraï. Méritais-je seulement d'être qualifié de la sorte ? À part raisonner quelques Ents et me battre contre quelques vulgaires Lions garous, je n'avais ici pas servi à grand chose. Je n'avais absolument rien pu faire contre Euryale, ni contre le Gaz d'ailleurs, et certainement pas contre le Yamata no Orochi, dont Tobias s'était occupé. Je n'aurais ainsi absolument servi à rien.

Comme des cailloux que l'on aurait lancés assez fort et assez loin, nous commencions à retomber comme des masses, tous les deux. Alors que je pensais que tout allait bientôt se terminer, ce fut sans compter sur l'intervention salvatrice d'Alba, qui était venu nous rattraper dans notre chute. Contre son plumage chaud, je ne pus faire autre chose que de détendre tous mes muscles. Voilà pourquoi je l'aimais tant cette bête, si moi, je devais puiser dans ma magie pour voler, quant à elle, c'était dans sa nature ! Je savais donc que je pouvais compter sur elle à n'importe quel moment... Sans elle, j'étais mort, littéralement. À demi-conscient sur son dos, je m'étais complètement affalé sur elle. Je ne m'étais même pas rendu compte de ce que Tobias cherchait vraiment à faire, contrairement à Alba qui s'était mise à fixer le ciel, comme comprenant à l'avance quel serait le résultat de cette chaleur qui ne cessait d'augmenter, elle qui était si liée à cet élément.

Quelques gouttes d'eau n'avaient alors pas tardé à s'affaler sur ma peau, avant qu'une véritable déferlante de pluie ne s'abatte sur nous, pour le grand mal d'Alba, qui, logiquement, détestait l'eau. Quant à moi, j'en profitais. Cette pluie, aussi violente fût-elle, restait revigorante, mais surtout rafraîchissante. Et puis, de toute façon, je n'avais pas le choix, j'étais tétanisé sur le dos d'Alba et n'avais plus la force de bouger, et le rapace lui-même n'avait aucun endroit ou s'abriter. Autant donc prendre le bon côté des choses ! La pluie elle-même avait supprimé le gaz en contrebas, mais n'était visiblement pas suffisante pour remplir tout un lac. Après tout, on s'en fichait ! Nous étions dans une jungle humide, il finirait bien par se remplir, non ? D'ailleurs, je n'avais même pas vu s'approcher les Ents... J'avais remarqué leur présence que lorsqu'ils avaient pris la parole, pour nous remercier d'être venus en aide à la forêt. Alba s'était alors immédiatement rapprochée d'eux, et ils nous donnèrent à chacun un trèfle à quatre-feuilles en guise de remerciements, en plus d'une fiole de potion de Nebula Tropicae à Tobias, sans qui nous n'aurions probablement pas pu réussir cette mission. Ils s'en allèrent alors vers leur territoire, nous laissant seuls.

Nous retournions alors de là où nous venions, Kalindra pourrait prendre place sur Arya, alors que moi, je me réservais le dos de mon phœnix, pendant que Tobias marchait. Néanmoins, nous n'avions pas fait un long trajet, que Tobias s'était arrêté, pour que son béret prenne la parole à sa place. Il voulait que l'on fasse du trafic de Yamata no Orochi mort. Bien qu'il fût un peu plus que « légèrement calciné », l'idée ne me déplut pas. Le cuir d'une créature aussi rare, notamment, pouvait arriver très cher, parole de membre de Blue Pegasus ! Les sacs à main de cette matière pouvaient atteindre de bien beaux prix ! Et puis, je parie qu'il était même possible de s'arranger avec ses organes encore intacts. En outre, il y avait forcément de l'argent à se faire là-dessus pour bien arrondir sa fin de mois ! Nous n'avions donc rien à perdre ! Si ce n'était un peu de temps.

« Le cuir de Yamata no Orochi, ça peut arriver cher. Et puis, je pense que même avec les organes et tout ce qu'on peut encore en tirer, on pourrait effectivement tenter de se procurer un extra. Bon bah on l'embarque ! »

Il ne manquait plus qu'à prendre la direction du village le plus proche, pour pouvoir se procurer un bon repos, en plus de quelques soins bien mérités... La journée avait été dure et chiante, mais, au fond, elle aurait au moins porté ses fruits et nous aurions fait quelque chose d'utile !

_________________






L’Étincelle ne fait qu'apparaitre, tandis que la légende, elle, ne fait que naître...



Merci à Anna pour cette merveilleuse sign *-*
Kalindra Flashman
Lady DollLady Doll

avatar

Messages : 586
Date d'inscription : 23/11/2012
Âge : 23
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Ningyo no Mahô / Magie des Pantins

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.325
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: [Mission] Le Lac Nauséabond [PV: Kalindra et Roy]   Dim 16 Oct - 23:47
Le Lac Nauséabond

Larmes de souris






Je me réveillais en sursaut, levant le haut de mon corps, paniquée. J’étais dans mon lit, en pyjama et sous les couvertures. Ma respiration était forte est saccadée, mais après quelques secondes je commençais à me calmer. Je reposais mon dos sur le cadre de mon lit et sentis quelque chose sur mes jambes. Un trèfle à quatre feuilles, tout ce qu’il y a de plus banal… enfin en théorie. Je supposais qu’il s’agissait soit d’un cadeau de Roy, de Tobias (ce qui m’aurait étonné dans ce cas-ci) ou des Ents. La mission… elle était terminée et… je n’avais pratiquement servis à rien. Toutes ces années d’entraînement à briser des pierres et soulever des poids, tout ça pour se faire sauver encore une fois par des hommes bien plus puissants que moi. Mon regard se fit dur et alors que je levais le bras pour lancer le végétal dans la poubelle, je m’arrêtais à mi-chemin. J’alternais du regard entre le trèfle et le contenant… puis me mis à pleurer.

Ce furent des larmes silencieuses et discrètes qui coulèrent de mes yeux, comme si elles avaient peur de réveiller les souris dans les murs. Je plaçais mes mains sur mon visage, de peur de montrer celui-ci au cas où quelqu’un entrerait. Seule, silencieuse, peinée, tout ce que je pouvais faire pour l’instant était d’expulser toute cette tristesse qui parcourait mon corps sans que je puisse faire quoi que ce soit d’autre. Malgré tous ces efforts j’étais encore si faible, si inoffensive. Comment pourrais-je me considérer comme une mage de Lamia Scale si je n’étais même pas capable de sauver une simple jungle d’une dinde et son sac à main ? Plusieurs minutes s’écoulèrent et mes pleurs se firent de plus en plus rares, jusqu’à disparaître. Je levais les yeux vers la fenêtre. Il faisait beau aujourd’hui, tant mieux…

Plus forte, j’allais devoir devenir encore plus forte qu’aujourd’hui si je voulais avoir le mérite de les revoir… de les prendre dans mes bras. J’étais encore frêle et innocente, mais ce temps sera bientôt fini, puisque j’étais bien décidée à cesser de me reposer sur mes lauriers et à faire une femme de moi ! Je m’habillais et sortis de ma chambre. Alors que j’étais sur le point de fermer la porte, je me rappelais du trèfle. Je le pris dans mes mains et l’observer quelques secondes. Ce cadeau sera le souvenir de mon échec, mais également le symbole de ma détermination. Je le mis dans mon sac et quittais ma chambre pour la journée. Aujourd’hui est un jour nouveau et j’ai du pain sur la planche…

Et j’espérais de tout cœur que ça soit Matilda qui m’ait lavée et habillée et non ce gros cochon de Ronaldo !
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Mission] Le Lac Nauséabond [PV: Kalindra et Roy]   

[Mission] Le Lac Nauséabond [PV: Kalindra et Roy]

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Ouest :: Jungle de Guatamalta
-