Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 [Mission] Oracion Seis à la manoeuvre [pv Alowin Ronslay]

AuteurMessage
Rei Tendô
La Main NoireLa Main Noire

avatar

Messages : 763
Date d'inscription : 08/07/2012
Âge : 24
Guilde : Oracion Séis
Magie / Malédiction / CS : Nenriki no Mahô / Télékinésie

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.470
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: [Mission] Oracion Seis à la manoeuvre [pv Alowin Ronslay]   Mar 3 Nov - 21:23

L'entretien avec notre Master fut à son habitude : froid, rapide, précis, sans contestation possible. Et pourtant, j'aurais bien aimé en formuler quelques unes.

Après ma rencontre avec Jet Hyle au temple Raijin, je m'attendais à pouvoir choisir une mission me permettant de me faire quelques jewels sans trop de difficultés afin de me laisser un peu de temps pour perfectionner une nouvelle technique que j'avais enfin réussi à mettre au point. J'étais désormais capable de matérialiser ma magie en une lame visible tranchant ce qui pouvait se trouver sur son passage lorsque je la lançais. Une véritable décharge de magie pure, capable de couper en deux des éléments parfois aussi solides que le roc. Seulement, je manquais tout de même d'entraînement.

Cependant, cette fois, je n'eus pas le temps d'aller au tableau de mission du marché noir pour pouvoir arracher une petite demande et m'en aller sans rien dire. Au contraire, ce fut la mission qui me parvint. Enfin, un ordre de mission émanant de Kite Reyes même. Mon Master désirait me rencontrer pour m'expliquer ce dont il retournait. J'étais assez étonné qu'il me demande de me déplacer personnellement sur une mission. D'ordinaire, chaque Général faisait ses propres affaires dans son coin jusqu'à ce qu'une opération d'envergure soit mise en place pour récupérer un artefact ou annihiler une organisation gênante. Or, j'étais réquisitionné pour partir accomplir une mission bien spécifique ne me laissant d'autre choix que d'accepter.

Mon Master me présenta cette charge comme la preuve que l'Alliance Baram faisait enfin confiance à notre guilde élitiste. Nous devions nous charger de monter une équipe d'élite afin de détruire une installation située à Hydralia, installation déjà repérée quelques mois auparavant par des informateurs dont je ne connaissais rien. Évidemment, étant originaire de cette ville, je n'étais guère surpris d'avoir été désigné pour me rendre sur les lieux. Mais ce qui m'intriguait était la formulation même de la mission : former une équipe d'élite... Une équipe d'élite dans une guilde élitiste ? Les informations mentionnées pour la mission étaient certainement incomplètes et on nous cachait quelque chose. Une opposition se trouverait certainement sur place mais pour éviter de devoir payer un prix trop élevé, des éléments étaient restés dans l'ombre. Quelle importance ? Une fois la mission accomplie, il ne serait jamais trop tard pour réévaluer la récompense demandée.

J'allais sortir du bureau de Kite Reyes lorsqu'une question me traversa l'esprit : une équipe d'élite impliquait au minimum deux personnes, puisqu'il s'agissait d'une ''équipe''.


- Et qui sera mon binôme ?



J'attendais ma partenaire non sans pester dans mon coin. C'est alors que je vis une personne enveloppée dans un manteau et portant un capuchon surplombant son éternel masque pâle.

- Tu es en retard, Alowin...

Alowin Ronslay, ma précieuse partenaire détestée, avait également été désignée pour partir en mission avec moi. Le plus vieux duo d'Oracion Seis était une nouvelle fois réuni. Sans doute la combinaison la plus improbable, étant donné que notre passe-temps favori était de se lancer des piques et se mettre des bâtons dans les roues.

Sans plus attendre, nous nous dirigeâmes vers la sortie du marché noir afin de nous mettre en route pour Hydralia.
Le voyage se déroula sans encombre particulière, nous laissant le temps de réfléchir sur comment aborder la mission. Valait-il mieux progresser discrètement et frapper un grand coup au dernier moment ou rentrer en force et avancer brutalement jusqu'à l'objectif ? En prenant compte que certains éléments avaient été passés sous silence lors de l'attribution de la mission, j'étais plutôt partant pour une entrée discrète dans la ville avant de localiser l'objectif et remplir notre mission. Oui, je laissais pour une fois de côté mon habitude de rentre-dedans au profit d'un travail d'équipe que j'espérais efficace. Nous avions eu l'occasion de travailler ensemble par le passé et nous acquérions peu à peu une certaine synergie. Ce n'était pas encore une connaissance parfaite l'un de l'autre mais c'était toujours un bon début sur lequel nous nous appuyions.

Les portes de la ville se trouvaient désormais face à nous, à une distance de cent mètres environ. La pluie s'abattait de manière continue sur la ville et ses alentours, comme dans chacun de mes souvenirs. Ce lieu ne changeait donc jamais... Toujours les mêmes remparts, toujours les mêmes tours, les mêmes nuages, la même pluie, la même odeur de fourneaux et de pollution... Toujours la même misère et le même seigneur.

Dans un murmure annonçant le carnage à venir, je m'adressai à ma partenaire:


- Prête ?
Alowin Ronslay
Mage d'Oracion SéisMage d'Oracion Séis

avatar

Messages : 450
Date d'inscription : 02/05/2012
Âge : 23
Guilde : Oracion Séis
Magie / Malédiction / CS : Sakkaku no Maho / Magie de l'illusion
Magie / CS Secondaire : Nightmare Eyes

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 6.000
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Illustre
MessageSujet: Re: [Mission] Oracion Seis à la manoeuvre [pv Alowin Ronslay]   Mar 10 Nov - 12:07




Ces derniers jours, une tension palpable se faisait sentir à travers tout le Royaume. Depuis la trahison du pacte de non-agression par le Conseil, les forces de l’Ordre et les mages noirs étaient à couteaux tirés comme jamais. Simple exemple parmi tant d’autres, la récompense en cas de capture, mort ou vif, de l’une des personnes recherchées avait atteint des sommets. Quelques jours auparavant Alowin avait pu constater que sa propre tête était passée d’environ deux cent mille Jewels à près de cent millions. Era et Crocus avaient dû espérer que la cupidité des mages noirs les amènerait à se poignarder dans le dos pour toucher la récompense. Seulement de son côté l’Alliance Baram avait elle aussi multiplié les récompenses de façon exponentielle. Et puis les trois grandes guildes de Baram inspiraient suffisamment la crainte et le respect pour que leurs subalternes se tiennent tranquilles. Car quels que soient les tourments endurés à la Prison du Conseil, ceux-ci étaient bien loin d’égaler les supplices réservés aux traitres au fond des geôles de Tartaros. La guerre était proche, les appels au combat se faisaient entendre à travers tout le Royaume et bientôt ce dernier allait être mis à feu et à sang. Grimoire Heart et Tartaros n’accepteraient jamais la façon dont le Conseil les avait trahis en capturant d’un coup le Master de l’un et deux généraux de l’autre. De leurs côtés chaque général des Oracions y voyait une occasion pour mener à bien son objectif. Alowin sentait jusque dans ses tripes que le Chaos allait bientôt s’abattre sur leur monde. Et cela la remplissait d’une joie immense.

Au fond d’une piaule misérable d’un hôtel qui l’était tout autant, Alowin se préparait à se rendre au Marché Noir pour récupérer une nouvelle mission qui payerait l’entretien de son matériel et la préparation d’une expédition de plus grande envergure. Au regard de la situation actuelle, elle penchait plutôt pour une petite mission sans grands risques qui lui permettrait d’entretenir ses capacités de cambrioleuse sans trop l’exposer. En bref, une petite mission facile avec une récompense convenable. C’était sans compter l’arrivée d’un membre de Silent Night qui lui délivra l’une de ces petites lettres magiques. Elle provenait de son Master, qui visiblement ne lui donnait pas assez d’importance pour vouloir la rencontrer en personne. Bien qu’un poil vexée, Alowin au final s’en moquait tant qu’elle était libre de ses mouvements, ce qui pour l’instant était encore le cas. Cette lettre contenait un ordre de mission. Ils devaient se rendre à Hydralia pour démonter une infrastructure et en récupérer le noyau. Il était explicitement précisé que cette mission devait commencer sous les plus brefs délais, immédiatement donc. L’assassin pesta. Elle allait devoir se rendre dans l’un des lieux les plus surveillés du Royaume, détruire une structure visiblement récente, donc protégée, et dont elle ne connaissait rien, pour en récupérer un objet dont elle ignorait la taille et l’utilité. On lui demandait donc de se jeter du pont sans élastique et sans savoir si ce qui l’attend en dessous est une chute de cinq mètres dans l’eau ou de quarante sur des pics rocheux. La dernière phrase la fit toute fois sourire, elle se retrouvait une fois de plus avec Rei Tendô. Pour une mission nécessitant tact et finesse on lui avait attribué un éléphant. Néanmoins le voyage promettait d’être amusant.

Elle se mit immédiatement en route pour rejoindre le Marché Noir où l’attendait son coéquipier. Le plus discutable duo du Royaume et certainement le plus ancien des Oracions. Discutable au vu de leur personnalité respective, de leur magie et de leur façon de combattre. Alowin évitait le combat, elle parlait beaucoup, se cachait, utilisait tous les tours les plus tordus que son esprit pouvait imaginer. Rei lui était une brute. Il prenait peu de temps pour réfléchir et fonçait dans le tas. Sa magie était faite pour, elle faisait voler les adversaires et détruisait beaucoup. La sienne elle ne faisait aucun dégât physique et demandait souvent beaucoup de réflexions et d’attention. À peine était-elle arrivée qu’il lui faisait déjà une remarque sur son retard. Cela la fit sourire mais elle ne dit mot et le petit groupe se mit en marche sans attendre.

La majeure partie du trajet se fit dans les tunnels, leur permettant ainsi de ne pas être repérés et de pouvoir réfléchir à un plan. Hydralia était une ville au statut unique dans Royaume. Déjà par sa météo : 365 jours d’une pluie battante par an ; mais cela ne serait pas un problème si elle n’était pas appuyée par un énorme nuage noir et putride qui s’échappe des forges de la ville. C’est également l’une des rares villes contrôlée encore par un seigneur local et non pas sous la direction directe du roi. Et ce Salt V. Narrow abuse encore et encore de son pouvoir afin de réduire sa population en esclavage et la taxer toujours plus ; bien que l’on puisse aisément se demander comment ces derniers peuvent encore payer. Era et le Roi ferment encore les yeux sur les exactions qui se déroulent dans cette ville en raison de sa spécialité : la création, l’invention et la vente d’armes. Certaines des armes les plus destructrices de ce Royaume proviennent d’ailleurs des forges de cette ville. De ce que l’on sait, de nombreuses patrouilles quadrillent le secteur par groupe de quinze, certainement armés de ces armes dernier cri. Il fallait donc trouver un itinéraire qui éviterait les patrouilles, mais en l’absence de plan défini cela allait être compliqué. Et même si Rei venait de cette ville, beaucoup de choses avaient certainement changé depuis sa dernière venue.

Alors qu’ils approchaient de leur objectif, le jeune homme la tira de ses pensées en lui demandant si elle était prête à ce qui allait se passer. Pas le moins du monde aurait-elle pu répondre. De nombreuses données lui étaient encore inconnues et au final elle ne sentait pas du tout la tâche qui leur avait été attribuée. Il devait y avoir un piège quelque part, elle en mettrait sa main à couper.

Pas vraiment non, mais a-t-on vraiment le choix. Je compte sur toi pour nous diriger dans cette ville, mais je pense qu’il faut essayer de faire le moins de vagues possibles. J’ai toute fois une question : les gardes ont-ils un uniforme particulier qu’il nous serait possible de nous procurer. Car je nous vois mal traverser la ville avec le charme de notre Oracion Cape activé. À la moindre difficulté on est mort.


Les portes de la ville étaient vraiment très proches. Il n’était plus possible maintenant de faire marche arrière et leur mission la plus compliquée allait commencer bientôt. Pour en sortir entier et libres, ils allaient devoir faire preuve d’une complémentarité et d’une confiance dont ils n’avaient encore jamais fait preuve. Et même si elle lui avait montré son visage il y a peu, cela ne voulait pas dire qu’elle allait maintenant pleinement sincère et lui ne s’était certainement pas laissé attendrir par le geste.

Game Master

avatar

Messages : 1587
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: [Mission] Oracion Seis à la manoeuvre [pv Alowin Ronslay]   Jeu 19 Nov - 21:04
Les éclairs pourfendaient en deux les nuages ténébreux flottant au dessus de la cité et une atmosphère morose et âcre s'emparaient de vos sens. Vous étiez des mages noirs d'Oracion Seis, pourtant vous ne pouviez vous empêcher de ressentir ce frisson vous parcourant l'échine et vous saisissant à la gorge par une abrupte interruption de votre respiration. Plus loin, ni mouette, ni chaloupe, seules les « grandes dames de fer », la fierté navale du seigneur de la ville. La mer déchaînée ne s'arrêtait jamais dans cette partie du globe. Enfin bref, ce n'était pas le paradis dans le coin et je pense que vous devez avoir un peu les jetons mes amis. Si ce n'est pas le cas, vous devriez.

A ce stade de votre mission, vous êtes devant les portes de la ville. Un homme habillé en noir vous attend à l'orée du bois qui longe les murailles du port, il vous attend : c'est votre indic' et il se pourrait que ce qu'il a à dire se révèle être des plus intéressants. Une fois que vous aurez entamé les discussions, ce drôle de monsieur recouvert d'une cape et dont vous ne pouvez discerner son physique vous remettra une bombe à employer pour faire exploser les lieux, ou toute autre utilisation qui vous paraisse nécessaire. Il vous conseillera également une sortie par les égouts, la méthode « en douceur ». Il vous faudra pour cela trouver une barque et braver les vagues titanesques qui se déverseront sur vous, jusqu'à trouver où les eaux usées de l'usine se déversent. Si vous êtes de piètres marins, vous pourriez toujours prendre d'assaut le bâtiment par la porte principale. N'oubliez cependant pas que vous devez récupérer la pièce mécanique intact et qu'il serait malencontreux de se créer des problèmes dès le début, après tout l'usine est équipée d'un système de surveillance qui alerterait aussitôt les autorités.

Désormais, vous avez toutes les cartes en main. Votre indic' vous a d'ailleurs chuchoté au préalable qu'une barque vous attendait sur les quais, avant de disparaître et de vous abandonner à vos responsabilités. Vous avez du boulot les gars, je ne peux que vous souhaiter bon courage.
Rei Tendô
La Main NoireLa Main Noire

avatar

Messages : 763
Date d'inscription : 08/07/2012
Âge : 24
Guilde : Oracion Séis
Magie / Malédiction / CS : Nenriki no Mahô / Télékinésie

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.470
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: [Mission] Oracion Seis à la manoeuvre [pv Alowin Ronslay]   Mar 24 Nov - 16:20

Cette pluie fine s'abattant en permanence sur ce fort imprenable finissait de nous saper le moral. Bien évidemment, ce genre de mission ne se déroulait jamais dans une jolie clairière, remplie de pâquerettes et de coquelicots, sous le chant mélodieux d'innombrables oiseaux de printemps. Non, le cadre qui nous était réservait s'apparentait souvent soit à un paysage de mort et de désolation, soit aux plus sinistres endroits qu'il était possible de trouver dans tout le royaume de Fiore.

- Non, aucune tenue particulière, ce sont des mercenaires qui se déplacent en groupes. Quand tu commences à entendre des bottes claquer dans les rues, c'est qu'il est déjà trop tard pour s'échapper. Après ça, ils ne sont pas bien futés, seulement armés jusqu'aux dents.
Je suis d'accord pour la méthode en douceur, voyons déjà comment on va pouvoir entrer là-dedans.


Les portes principales étaient fermées, contrairement à mes dernières visites. La sécurité de la ville avait dû être renforcée depuis mon précédent passage. Nul doute que ma tête devait être placardée un peu partout sur les murs de la cité industrielle. Notre progression devrait donc être discrète, le temps de détruire l'objectif avant de nous enfuir le plus rapidement possible.

Notre indic' se trouvait près du port, le long de la muraille. Toujours vêtu de noir, il semblait nous attendre depuis un moment déjà étant donné l'état de ses vêtements. Son visage était imperceptible, comme à son habitude. Je me posais parfois la question de savoir si j'avais toujours affaire à la même personne ou s'ils étaient plusieurs à jouer ce rôle. Dans ce cas, rien ne permettait de les différencier. A notre approche, celui-ci passa la main dans sa cape. Prêt à me défendre si quelque chose décidait de ne pas tourner rond, je regardai ce type d'un air suspicieux. Rien ne nous disait qu'il s'agissait de la bonne personne, ni que celle-ci ne nous voulait aucun mal.
Il se pouvait très bien que notre indic' tombe dans une embuscade et qu'une autre personne prenne sa place pour nous tomber dessus.

La main ressortit de sous la cape, portant un objet visiblement fragile étant donné les précautions prises pour nous le présenter. La bombe nous étant révélée ne laissait aucun doute sur les besoins de la mission. Il nous faudrait la poser à la base de la structure à détruire avant d'en récupérer le cœur. Et visiblement, si une bombe était nécessaire, l'objectif devait être sacrément volumineux ou résistant. Tendant la main, je me saisis de cet engin explosif avant de le mettre à l'abri sous ma propre cape. Cette charge devrait m'handicaper lors d'une confrontation. Plus vite elle serait posée, plus vite je serai débarrassé.

L'homme dissimulé sous son vêtement sombre nous indiqua deux façons d'atteindre notre objectif : la méthode douce et la manière brutale. Bien que cette dernière puisse représenter un gain de temps non négligeable, les défenses de la ville ne nous permettaient pas de l'envisager. Je m'imaginais bien que nous allions choisir la méthode douce d'un commun accord, sans même nous concerter. Alowin n'était jamais pour tout détruire sur son passage. Sa magie ne s'y prêtait pas vraiment non plus. Elle préférait les fourberies et frapper dans le dos de ses ennemis.

Le seul hic à la méthode douce se situait dans le moyen de transport nous permettant d'infiltrer la ville : une barque.


- Je ne veux pas te mettre la pression, mais je vais être incapable de nous diriger sur l'eau. Je n'ai aucune notion de navigation. La seule chose que je peux faire est de déplacer la barque par magie, mais ça me fatiguera avant même que la mission ne commence vraiment.

Fixant la barque, je me disais que c'était vraiment une mauvaise idée d'affronter une mer déchaînée avec si peu de notions pour pouvoir l'apprivoiser. Mais avions-nous vraiment le choix ? Avant même que je ne m'en rende compte, j'avais les deux pieds dans l'embarcation, prêt à affronter ces lames liquides venant s'écraser contre la coque. La barque n'avait pas quitté le port que j'appréhendai déjà cette sortie.

- Soyons honnêtes, la traversée pour atteindre les égouts de la ville va être affreuse...

Défaisant le nœud retenant la barque à l'embarcadère, je regardai ma partenaire. Inutile d'essayer de déceler la moindre émotion, elle était toujours aussi impassible derrière son masque. Aucun signe ne pouvant trahir sa peur ne transparaissait.
Le dernier tour de corde glissa et se déroula sans prévenir, lançant la barque au milieu des flots, nous abandonnant désormais au destin et au bon vouloir des vagues contre lesquelles je luttais en pagayant ardemment.
Alowin Ronslay
Mage d'Oracion SéisMage d'Oracion Séis

avatar

Messages : 450
Date d'inscription : 02/05/2012
Âge : 23
Guilde : Oracion Séis
Magie / Malédiction / CS : Sakkaku no Maho / Magie de l'illusion
Magie / CS Secondaire : Nightmare Eyes

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 6.000
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Illustre
MessageSujet: Re: [Mission] Oracion Seis à la manoeuvre [pv Alowin Ronslay]   Lun 30 Nov - 23:34




L’assassin observait avec attention les murs qui cernaient la ville. Il était encore tôt et pourtant elle ne pouvait déjà plus voir ce qui se trouvait sur les remparts. L’obscurité avait englouti la ville, donnant à celle-ci un air de cauchemar. Regardant autour d’eux, la jeune femme nota qu’une forêt bordait d’un côté la route qu’ils avaient empruntés, allant probablement jusqu’au fleuve que l’on entendait au loin. Alowin les trouvait beaucoup trop exposés à rester là au milieu de la route pavée. Leur présence pouvait déjà avoir été signalée et un comité d’accueil les attendait peut-être derrière ces portes. La mage des Oracions déplorait également les zones d’ombres, beaucoup trop nombreuses à son goût, qui s’étaient invitées dans leur mission. Elle avait horreur de cela. Rei lui apprit également que les troupes de la ville ne portaient pas d’uniformes particuliers. Ce n’était pas vraiment la réponse qu’elle attendait et cela n’allait pas faciliter leur progression dans la ville. De plus, si la garde n’était composée que de mercenaires, celle-ci devait se montrer assez agressive ; la moindre vague pouvait donc les trahir. Mais cela pouvait également se révéler être un atout. Si la garde est formée de groupuscules hétéroclites, ses membres ne devraient pas très bien se connaitre entre eux. Prétendre appartenir à cette force pouvait donc être possible, quitte à faire passer Rei pour son prisonnier…

Sous la direction de Rei qui devait connaitre les lieux, ils se remirent en mouvement. Ils suivirent l’imposante muraille, évoluant dans la boue. Le bruit de la pluie s’abattant sur la roche couvrait presque tous les autres sons environnants ; si ce n’est que l’on entendait au loin le bruit régulier des manufactures d’armes. Les deux mages arrivèrent à une trouée dans la muraille qui donnait sur le port de la ville. Leur indic les y attendait. Vêtu comme à son habitude d’une cape le masquant entièrement, ce dernier la mettait mal à l’aise. Elle détestait les personnes dont elle ne pouvait tirer aucune information physique. En masquant ainsi leur identité, elle ne pouvait les reconnaitre par la suite et se servir de ses connaissances pour en tirer des bénéfices : des informations incomplètes ne rapportaient jamais rien. L’homme leur remit une bombe et plus d’amples informations sur leur mission. Ils connaissaient notamment la structure à abattre et sa localisation approximative, et avaient également une entrée et une sortie toutes trouvées. Néanmoins toujours plus de zones d’ombres se faisaient sentir. Aucune idée sur la taille et le poids de l’objet par exemple, ni sur sa possible utilité. Autre élément intéressant : il fallait une bombe pour détruire la protection du noyau, mais ce dernier devait être suffisamment résistant pour résister à l’onde de choc. Cela signifiait que la chose à détruire devait être excessivement résistante, donc la bombe terriblement puissante et donc potentiellement instable. Et ça, leur indic s’était bien gardé de leur dire. Une autre partie de son discours la laissait perplexe, ils allaient devoir trouver une barque pour s’enfuir, mais on leur en fournissait une. Quelque chose clochait, ou alors leur homme se faisait trop vieux et mélangeait tout. Mais l’idée de passer par les égouts lui convenait, même si elle ne s’attendait pas vraiment à une balade de santé comme il semblait le sous-entendre.

L’homme les quitta et accompagnée de Rei, ils se rendirent à la barque qui tentait de résister tant bien que mal aux flots. Alowin soupira. Dire qu’ils étaient à des kilomètres des côtes et que la rivière était aussi déchainée que les flots de la Mer de Désespérance. Juste avant de monter sur la barque, la jeune femme utilisa sa notion de Kanso afin de faire disparaitre son Oracion Cape et de mettre d’autres vêtements qui ne craindraient pas l’eau. Mieux valait garder au sec les vêtements qu’il lui faudrait pour se battre. Car ils allaient devoir les voguer sur cette petite barque, sans magie et sans notions de navigation. En bref, ils allaient passer un très agréable voyage. Rei se plaignit d’ailleurs ouvertement de la traversée qui les attendait. Ce qui fit sourire la jeune femme qui s’empressa de répliquer.

Et moi qui pensait que l’on commençait tout juste à s’habituer l’un à l’autre… Comme toujours, tu as le mot pour mettre en valeur les femmes Rei.


La barque fut lancée à travers les flots. Rei tentait tant bien que mal de donner quelques coups de rames pour les diriger, mais cela semblait peine perdue. Les barrages hydrauliques en amont déversaient toujours plus d’eau, rendant impossible la tâche de son collègue. S’il continuait ainsi, il finirait essoufflé, voir épuisée avant même que leur travail ne commence. Une vague se brisa au-dessus de leur tête, les trempant jusqu’à l’os. Alowin se remercia intérieurement d’avoir prévu le coup. Alors que son compagnon d’infortune tentait de les diriger, l’assassin scrutait quant à elle la berge tentant de discerner la sortie des égouts. Plus généralement, elle essayait d’apercevoir au loin les imposantes usines et d’y diriger Rei, se disant que les égouts devaient probablement se trouver en dessous.

Game Master

avatar

Messages : 1587
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: [Mission] Oracion Seis à la manoeuvre [pv Alowin Ronslay]   Jeu 21 Jan - 13:13
Les deux membres de la fameuse guilde des six avaient donc choisi de prendre la solution de la subtilité. Un choix qui pouvait tout simplement se révéler être le bon. Si essayer d’enfoncer la porte par la manière forte était en effet une solution rapide, il n’était pas à en douter que des obstacles bien trop grands pouvaient se trouver derrière. Une solution de bourrin donc, très peu dans le style d’assassin qu’étaient les deux protagonistes. Les vagues des égouts étaient faibles, mais plus que suffisantes pour faire tanguer l’embarcation. Les plus peureux auraient tendance à croire qu’ils tomberaient à l’eau, mais il en faudrait bien plus pour faire peur aux Oracion.

Quelques minutes passaient, et la chose positive était qu’il n’y avait pas de bruits qui pouvaient indiquer la présence d’autres individus dans les égouts, démontrant que cette voie était sans soucis. Jusqu’à maintenant. En effet, bien que ce soit presque imperceptible à cause du bruit du courant d’eau, les oreilles les plus attentives arrivent à capter au loin des petits bruits, comme des sons d’animaux, loin de murmures humains. En se tournant vers la source sonore, alors que la barque continuait d’avancer, le duo peut alors remarquer la présence de plusieurs Elementalis Mystis. Étrange, pour des créatures comme elles que de se retrouver ici, mais ce n’était pas le moment de se laisser perdre dans des questions !

Si les mages avaient remarqué la présence de ces bestioles, ces dernières firent de même. Émettant ainsi des bruits signifiants qu’elles étaient apeurées par la présence d’un danger, elles commençaient à s’agiter dans tous les sens, et surtout, à lâcher quelques éclairs autour d’elles. Leurs corps foudroyant désormais, quelques étincelles commencent à partir dans tous les sens, y compris dans l’eau qui soulève l’embarcation. N’importe quel corps tombant dans ce liquide aurait rapidement un vif coup de jus, y compris leurs sources. Que faire face à ces bestioles qui n’avaient rien demandé à personne. Les affronter ? Ou rebrousser chemin ?

HRP:
 
Game Master

avatar

Messages : 1587
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: [Mission] Oracion Seis à la manoeuvre [pv Alowin Ronslay]   Lun 15 Fév - 13:38
Alors que les deux membres d'Oracion Seis arrivaient enfin vers les égouts, cinq elementalis présentant le danger envoyèrent des éclairs un peu dans tous les sens afin de repousser les envahisseurs.
Certains éclairs bien sûr s'étaient dirigés vers l'eau, qui l'électrifia. Cependant, un des éclairs toucha l'embarcation, ce qui fit tomber Rei dans l'eau. Dans sa chute, la bombe s'échappa d'une des poches de sa cape et voltigea dans les airs pour retomber vers les elementalis. Celle-ci reçut une décharge électrique et explosa, projetant des débris et de la fumée. Le souffle repoussa l'embarcation, où Alowin se trouvait toujours, vers l'entrée.
L'explosion prématurée avait alerté la garde et celle-ci se dirigeait désormais vers les sous-terrains. La Main Noire, sonné mais encore conscient, employa sa magie pour encore éloigner la barque contenant sa collègue, en lui criant de se séparer pour partir, afin d'être plus discrets. Il disparut ensuite dans la fumée de l'explosion.

Quant à Alowin, elle ne disposait plus d'équipier, ni de l'explosif, sans compter que l'alerte était désormais donnée. Il lui fallait donc abandonner la mission et sans doute essuyer la colère de son Master pour cet échec.


Intervention GM : Suite à la disparition d'un participant, il n'y a plus assez de membres pour continuer. La mission est un échec.
Alowin, tu peux poster ta demande de récompense.
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Mission] Oracion Seis à la manoeuvre [pv Alowin Ronslay]   

[Mission] Oracion Seis à la manoeuvre [pv Alowin Ronslay]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Sud :: Hydralia
-