Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 And then, We meet again, on the Fields of Justice... [PV Ewilan]

AuteurMessage
Avalon Arcana
Écuyère RuniqueÉcuyère Runique

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 21/10/2014
Âge : 23
Magie / Malédiction / CS : Yochi / Pré-connaissance

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.910
Statut: Mercenaire de Rang B
Renommée : Mercenaire Itinérante
MessageSujet: And then, We meet again, on the Fields of Justice... [PV Ewilan]   Mar 25 Nov - 6:20
[NOTE : Post vu avec Ewilan, son accord et sa participation =p]

PNJs
(Clic sur Avatar pour image complète)
Spoiler:
 


-----------------------------------------------------------------------------------

- Dianick, qu'est-ce que ça dit en amont ? Elle ne devrait plus tarder, si elle a conservé un rythme de marche constant. Tu vois quelque chose depuis ton poste d'observation ?

Un silence fit suite aux paroles de Selim, alors que les jumeaux Yriad fixaient le lacryma de communication posé sur un petit rocher. Le mage de feu s'affairait encore à finaliser la préparation de son sort, et il n'avait pas daigné regarder le lacryma tout en parlant à leur équiper possédant l'objet jumeau. A quoi bon, de toute façon, Dianick n'avait probablement pas non plus les yeux sur sa sphère. La voix légèrement éthérée de l'archer coula de l'orbe de cristal après quelques instants de flottement.

- Cible en vue. Elle est encore loin, encore une dizaine de minutes avant qu'elle soit au point d'accroche. Elle est suivie par quelqu'un d'autre, peut-être deux ou trois minutes derrrière elle sur la route.
- Merde, siffla Aria. Qu'est-ce qu'on fait, on annule ?
- Soit pas stupide ! répliqua Jonah en tapotant du dos de l'index le plat de sa gigantesque épée. Y a qu'une personne, au pire quoi ? On la met K.O, et on en parle plus. Ni vu ni connu.
- Nous ne devrions même pas avoir à en arriver là, interrompit Selim d'une voix calme et posée, sans interrompre son activité. Une embuscade est supposée être une attaque éclair, utilisant l'effet de surprise pour disposer d'une cible rapidement. Si l'autre voyageur a deux minutes d'écart avec la cible, nous devrions en avoir fini avant son arrivée.
- A t'entendre, tout va se passer comme sur des roulettes. Comment vous pouvez être aussi certains que tout va marcher parfaitement ? On s'attaque à une mage de Lamia Scale, là, et pas à du menu fretin, observa Aria en jouant nerveusement avec la garde d'Andalion.
- C'est précisément pour ça qu'on prépare une embuscade, répondit Dianick depuis l'autre bout du lien des lacryma. Ne t'inquiète pas, j'ai mes yeux sur vous, et mes flèches sont prêtes.

Comme si cette dernière phrase avait un sens particulièrement profond à ses yeux, Aria se calma un peu, et son regard gagna une détermination nouvelle. Selim se releva enfin, contemplant un instant le cercle magique qui occupait plus des trois quarts de la largeur de la route avant qu'il ne s'estompe doucement.

- Bien, tout est prêt. La cible sera bientôt là. Tout le monde à son poste.

Un grand sourire carnassier sur le visage, Jonah se leva d'un coup de hanches, faisant vrombir son épée à la lame démesurée jusqu'à la caler sur son épaule. Le petit groupe quitta la route et alla se dissimuler dans le bois environnant, profitant d'un relief légèrement vallonné et boisé proche de la frontière entre Fiore centre et Sud pour prendre des positions avantageuses sur la route. Tous avaient conscience des risques et de ce qu'impliquait ce qu'ils s'apprêtaient à faire. Mais le jeu en valait la chandelle.


-----------------------------------------------------------------------------------

La cible approchait. C'était une jeune fille aux cheveux mi-longs, vêtue d'une sorte de patchwork rapiécé, ou peut-être d'un ensemble de bouts de tissus assemblés selon des goûts et une logique aléatoires, avec des bottines et ce qui semblait être un sac de voyage. Aucune trace de tout le bric-à-brac magique qu'elle utilisait au combat, mais de la part d'une mage Kansô, ça n'avait rien d'étonnant. C'était juste la principale complication dont découlait la nécessité de cette embuscade si risquée.

Chacun des quatre Chasseurs de Trésors régulait sa respiration, alors qu'Ewilan Finnigan de Lamia Scale apparaissait à l'angle de la route, quelques dizaines de mètres devant le piège qui allait se refermer sur elle.

- Hum, tête de râleuse, mais plutôt mignonne quand on y regarde bien, souffla Jonah d'une voix à peine plus élevée qu'un murmure.

Il reçut un regard noir de sa sœur.

La fille approchait du point d'accroche. Tous retinrent leur souffle. Selim, tout particulièrement, prenait garde à bien effacer sa présence magique. Plus que quelques mètres. Dianick, placé à deux centaines de mètres de là, en haut d'une colline légèrement boisée, sortit d'un geste souple et fluide l'une de ses longues flèches et engagea l'empennage sur la corde de son arc long. Il banda doucement son arc, son souffle ralentissant progressivement tandis qu'il visait calmement. Deux pas. Sa flèche commença déjà à vibrer de manière imperceptible sous la puissance qu'elle accumulait grâce à son pouvoir. Un pas. Accrochage.

A l'instant où Ewilan Finnigan pénétrait dans le cercle magique dissimulé du sort de Selim, Dianick décocha. Sa Flèche du Faucon partit avec une détonation matte et étouffée. A peine une seconde plus tard, Selim relâcha sa magie. Le piège de feu se déclencha et entoura la mage de Lamia Scale à l'exact moment où la longue flèche noire vint frapper sa jambe gauche par l'arrière. La mage, d'instinct, commença à se retourner un minuscule instant avant l'impact, mais il était déjà trop tard. L'assaut était parfaitement synchronisé, sur deux fronts et avec deux types d'offensives simultanées, un travail de professionnels.

Une énorme explosion, sous la forme d'une colonne de flammes, noya la Lamia dans un torrent de feu alors que son mollet gauche se trouvait transpercé par le trait obscur qui passa au travers sans aucune résistance pour aller se planter dans le sol jusqu'à la hampe un peu plus loin. Le sol fut ravagé, et le déploiement de puissance créa une étrange détonation déformée, mêlant le hurlement de la géhenne et la sifflement vrombissant dans la flèche. La seconde suivante, Aria et Jonah s'étaient élancés, afin de bloquer la mage par la menace de leurs armes avant qu'elle n'ai pu se remettre. Alors que les flammes se dissipaient, l'immense arme de Jonah s'abattit sur le sol, à quelques centimètres de la tête de la mage - la bougre, elle avait prit un K.O. à cause du premier assaut, mais elle commençait déjà à reprendre ses esprits ! L'épée fit éclater le sol malgré que le coup ai été contrôlé, et projeta quelques éclats de terre un peu partout, mais n'occasionna pas de dégâts. Puis la lame jumelle d'Aria se referma de l'autre côté de la mage, formant comme une énorme cisaille prête à se refermer sur sa proie si elle bougeait.

- On va faire court, miss Finnigan, lâcha Jonah d'un air narquois. On a rien contre toi. On ne veut que tes objets magiques. Donc, si tu nous les remets sans faire d'histoire, tu t'en tireras sans plus d'ennuis. Dans le cas contraire, ça va être la minute la plus dégueulasse de ta vie. Et la plus courte, aussi. Tu choisis quoi ?


-----------------------------------------------------------------------------------

Comme souvent, Avalon ne regrettait pas de ne pas avoir prit de transport pour rentrer du Siège du Conseil. Certes, le voyage jusqu'à Mac Anu prenait un certain temps, surtout à pieds, mais elle n'était pas pressée, et cette région de Fiore était toujours un régal à traverser.

Elle avait été conviée quelques temps plus tôt à comparaître devant le Conseil afin d'éclaircir un rapport sur une affaire particulièrement délicate, à laquelle elle avait participé au début sans le savoir. Une histoire de recel d'armes illicite perpétré par des officiels de rang inférieur rattachés à l'autorité du conseil, et dont elle avait arrêté l'un des contacts suite à une toute autre enquête, éventant presque involontairement l'existence de tout un réseau. Le trafic n'était pas bien grand, quelques têtes tout au plus, mais des opportunistes peu scrupuleux au sein de l'administration, voilà qui formait toujours une sale affaire. Afin d'éviter d'ébruiter des incidents dont le publique n'avait pas à se soucier, le Conseil avait fait venir Avalon directement au siège afin d'entendre son rapport complet et toute l'influence de son implication dans l'affaire. Bien évidemment, elle avait été relevée de la suite de l'enquête, qui revenait à des gens plus hauts placés et d'un secteur différent des investigations, et elle n'avait pu recevoir aucune récompense considérant le caractère "privé" de l'incident, mais le Conseil lui avait cependant accordé une large permission en guise de preuve de reconnaissance. Et lui avait fait financer l'intégralité du trajet, évidemment.

Ainsi, Avalon prenait son temps pour rentrer à Mac Anu. Oh, elle ne faisait pas de détours, non, mais elle profitait autant que possible d'un voyage où elle pouvait flâner un peu et savourer la beauté de la région, sans avoir à se soucier d'arriver avant une date ou une heure précise. A ce rythme, son voyage lui occuperai la quasi-totalité de la permission accordée par le Conseil, mais elle s'en moquait. A ses yeux, ce serait ainsi une permission bien rentabilisée. Et puis, marcher sur une telle distance avec Aëgis, voilà qui constituait une forme d'entraînement passif, liant l'utile à l'agréable !

Mais le calme de sa marche fut soudainement interrompu par une sensation familière, souvent appelée "mauvais pressentiment". D'instinct, elle donna un coup de hanche presque mécanique. En un instant, son grand pavois, pendu derrière elle grâce à une large ceinture du cuir passée en bandoulière au travers de l'attache du bouclier, pivota juste ce qu'il fallait pour qu'Avalon passe le bras dans l'attache et que sa main se referme sur la poignée. La guerrière sentit, comme d'habitude, le bouclier résonner dans ses os, comme une sonde magique, à l'instant où elle s'en saisit. Comme si il la saluait.

La seconde suivante, une grande colonne de flamme produisit une puissante déflagration et s'éleva haut au-dessus des arbres d'un petit bois, à deux minutes de marche devant elle tout au plus. A peu près à la hauteur où elle avait plusieurs fois aperçu, au cours des dernières heures, la silhouette de quelqu'un marcher en amont d'elle.

Elle ne prit pas la peine de se demander ce qu'il se passait. Bandant ses muscles, elle prit ses appuis, serra les dents, et se lança en avant de toute la force de ses jambes. Zéphyr, les bottes d'acier qui ornaient ses pieds, puisèrent légèrement dans sa magie, et la propulsèrent en avant à une vitesse ridicule, comme un boulet de canon. Alors que le vent faisait voler furieusement ses cheveux et son manteau, et que les arbres défilaient déjà à toute allure autour d'elle, elle avait déjà commencé à archiver dans son esprit toutes les situations de combat qu'elle pouvait imaginer. Que cette personne se soit faite attaquer par un monstre, des bandits, des mages noirs, des mercenaires, ou encore que ce soit cette personne qui attaque quelqu'un ou quelque chose, elle listait mécaniquement toutes les configurations qu'il lui paraissait possible de rencontrer, même si au fond elle était surprise que quelque chose de si violent ai lieu à un tel endroit de la carte...

Il lui fallut plusieurs "bonds" bien sentis grâce à Zéphyr pour rejoindre le lieu de l'explosion, mais en une poignée de secondes tout au plus, elle se retrouva sur le lieu de l'affrontement, et ses yeux analysèrent la situation en un instant. Il faut dire que la situation était simple à analyser. Deux personnes, maintenant au sol de leurs épées une jeune femme au milieu d'un cratère. De plus, Avalon reconnu aisément la victime pour l'avoir déjà vue. Ewilan Finnigan, une Ace de Lamia Scale. Les deux agresseurs ne portaient aucun signe reconnaissable sur eux, et Avalon ne pensait pas les avoir déjà vu dans les fichiers de gens à surveiller, mais l'heure n'était pas à rechercher leur identité : ils agressaient clairement un citoyen de Fiore en bonne et due forme. Et si ils avaient pu mettre une Ace d'une des plus grande guildes de mages au sol sans même avoir une égratignure, ils ne devaient pas être des amateurs.

Aucune hésitation. Aucune pitié.

"Wind Road of the Grand Traveler !"

Il y eut presque une détonation, lorsqu'elle se propulsa comme une balle sur les deux épéistes, bouclier levé et prête à les percuter de plein fouet. Un fragment de sa conscience nota le bruit sourd d'un projectile à très haute vitesse qui percutait l'endroit où elle s'était trouvée l'instant précédent. Tireur embusqué, et il l'aurait eu si elle avait hésité ne fut-ce qu'un instant. Les deux armés d'épée, probablement un frère et une sœur vu leur ressemblance frappante, tirèrent un air surpris lorsqu'elle fusa ainsi vers eux et évita involontairement l'interception de leur camarade embusqué. Difficile de déterminer si l'un de ces trois-là était le mage de feu ayant causé l'explosion, ou si il s'agissait d'un quatrième hostile encore dissimulé. Un minuscule moment après, tout juste le temps que les deux épéistes lèvent leurs armes pour tenter d'encaisser le choc, elle était sur eux. Juste au-dessus de la Lamia.

"Arcana Style : Heavy Counter Spell !"

Comme avec enthousiasme, le bouclier Aëgis émit une note sourde, vibrante, alors qu'une puissante onde de choc ravageait tout ce qui se trouvait dans un cône de cent quatre-vingt degrés devant Avalon - et Ewilan, puisque le Chevalier se trouvait au-dessus d'elle. Couplés à la vitesse et au poids de la charge d'Avalon, le mur de vibration et l'impact repoussèrent violemment les deux bretteurs, qui s'envolèrent presque dans le vecteur de la charge de l'écuyèrent runique. Moins loin qu'Avalon ne s'y était attendue, cependant, d'une manière ou d'une autre ils avaient réussi à absorber un peu de la puissance de son assaut. Mais elle gagnait de temps, et c'était tout ce dont elle avait besoin.

"Plus un geste !" clama-t-elle d'une voix ferme et forte en se
redressant, bouclier levé, prête à bloquer une autre attaque,
particulièrement de la part du tireur - ses yeux passèrent d'ailleurs
derrière elle, pour constater que le projectile l'ayant manqué était
une flèche. "Je suis Avalon Arcana, Agent du Conseil des Mages
de Fiore et membre de l'Ordre des Chevaliers Runiques, et je vous
somme de cesser sur le champs toute activité hostile. Déposez vos
armes ! Il n'y aura pas de second avertissement !"

Alors que ses yeux guettaient la réaction des épéistes - probablement des mercenaires ou des chasseurs de trésors, ils étaient trop bien équipés et étaient clairement trop bons pour être de simples bandits de grand chemin -, elle tourna très légèrement la tête vers la Lamia et ajouta, plus bas.

"Ewilan Finnigan, de Lamia Scale ? Vous pouvez vous lever ? Ils ont
encore au moins un allié dissimulé, un archer et un mage, une seule
ou deux personnes. Ils sont bons. Si ils ne se rendent pas, vous pourriez
combattre ?"

Car dans les yeux des agresseurs, qui s'étaient simplement consulté du regard sans un mot, Avalon pouvait clairement lire qu'ils n'abandonneraient pas...



[NOTE : Si d'aventure un staffeux se sent l'envie de jouer les 4 peunj, histoire de rajouter du piment, qu'il soit le bienvenu ! Malgré les différences de PM il y a de quoi bien nous donner du fil à retordre ^^]


Dernière édition par Avalon Arcana le Lun 1 Déc - 18:51, édité 1 fois
Ewilan Finnigan

avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 16/10/2014
Âge : 22
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Magia Erebea
Magie / CS Secondaire : Kansô / Réarmement

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.275
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: And then, We meet again, on the Fields of Justice... [PV Ewilan]   Mar 25 Nov - 9:05
And then, We meet again, on the Fields of Justice
Ewilan & Avalon

Un piège...



Merde. Une chose était clair, le piège avait été rondement mené. Et voilà que j'étais au sol, blessée face à plusieurs adversaires me menaçant. Comment j'allais bien pouvoir faire pour m'en sortir. Mais tout d'abord, reposons le contexte de cette situation des plus gênantes.

Je venais de prendre deux jours de repos à Crocus, la capitale de Fiore suite à un trop grand nombre de missions enchaînées. En effet, mon corps était arrivé à ses limites et il me fallait me ressourcer un peu. Donc, après m'être reposé, j'avais pris de nouveau la route afin de retourner chez moi, à Lamia Scale. Oui, cette Guilde était véritablement mon chez moi. Et ceux, depuis trois ans déjà. J'avais déjà hâte d'y retourner, toute fière d'avoir tenue mes engagements envers Jet. D'ailleurs, la raison pour laquelle j'étais si impatiente était de pouvoir boire de nouveau de l'alcool.

Cependant, tout ne s'était pas passé comme prévus. Cela faisait déjà plusieurs heures que je marchais à travers la forêt me dirigeant vers mon objectif. Bien sûr, j'aurais simplement pu louer une monture pour aller plus vite, mais je n'en avais ni l'envie, ni même les moyens. Résultat, je marchais.

Cela s'était passé vers trois heures environ. Alors que j'en profitais pour admirer la nature et les animaux, chose assez rare, j'avais baissé ma garde. Évidemment. Qui donc m'aurais attaqué dans un endroit pareil ? Certes, c'était un terrain boisé, et donc parfait pour une embuscade mais tout de même. Oui, je ne pensais pas que quelqu'un m'attaquerais. C'était ma première erreur.

Je n'avais rien vu venir. Une flèche fonçait soudainement vers moi, avec une détonation assez audible. Une embuscade ! Alors que je me retournais, prête à me défendre, le second piège se referma. Je n'y avais pas fait attention. C'était ma seconde erreur. Une explosion, causée sans doute par la Hi no Mahô. Ce devait être une mine, ou quelque chose dans le genre. Malheureusement, mon attention était focalisée sur la flèche et je n'avais pas réagis à temps, subissant alors l'attaque de plein fouet.

Je perdis connaissance quelques instants, avant de reprendre le contrôle de mon corps. Malheureusement, il était déjà trop tard. Deux silhouettes m’entouraient, brandissant avec confiance et une pointe de soif de sang des armes. Putain, des mercenaires... et il devait y avoir un mage de feu, dans le lot.

- On va faire court, miss Finnigan, On a rien contre toi. On ne veut que tes objets magiques. Donc, si tu nous les remets sans faire d'histoire, tu t'en tireras sans plus d'ennuis. Dans le cas contraire, ça va être la minute la plus dégueulasse de ta vie. Et la plus courte, aussi. Tu choisis quoi ? On va faire court, miss Finnigan On a rien contre toi. On ne veut que tes objets magiques. Donc, si tu nous les remets sans faire d'histoire, tu t'en tireras sans plus d'ennuis. Dans le cas contraire, ça va être la minute la plus dégueulasse de ta vie. Et la plus courte, aussi. Tu choisis quoi ?

Bordel. Une attaque préméditée. C'était bien ma veine...

- Va te faire voir... avais-je lâché en crachant à la face de la personne ayant parlé.

Sérieusement ? Une attaque me visant moi personnellement ? Dans d'autres circonstances, je me sentirais honorée mais là, autant dire que j'étais dans la merde. Je n'avais pas vraiment d'échappatoire. Mais il était d'un autre côté hors de question que j'abdique face à des voleurs comme eux. Mon maître s'en retournerait dans sa tombe...

"Wind Road of the Grand Traveler !"

Quoi ?!

"Arcana Style : Heavy Counter Spell !"


Rapide... Rapide et puissant. Je n'avais pas vraiment eu le temps de voir ce qui s'était passé, mon attention étant focaliser sur un moyen de m'en sortir. En tout cas, il y avait eu une couille dans le potage comme on disait. J'avais des renforts...

Une jeune femme, d'à peu près mon âge et avec des cheveux blancs. Ou étaient-ils argentés ? En tout cas, je lui devais une fière chandelle. Elle semblait munie de de ce qui s'apparentait à une tenue de chevalier, et elle avait sur elle un grand pavois. Sans aucun doute magique. Un Chevalier Runique ?

En tout cas, nos adversaires s'étaient fait propulsés sur plusieurs mètres... Elle était forte.

"Plus un geste ! "Je suis Avalon Arcana, Agent du Conseil des Mages
de Fiore et membre de l'Ordre des Chevaliers Runiques, et je vous
somme de cesser sur le champs toute activité hostile. Déposez vos
armes ! Il n'y aura pas de second avertissement !"


C'était bien ce que je pensais. Une Chevalier. Et de son ton, elle semblait forte et avait l'habitude de se faire obéir. Avalon Arcana... oui, j'avais déjà entendu ce nom une fois, je crois. Mais je n'en était plus sûr. Enfin, peu importait pour le moment. Je profitais de son arrivée pour me remettre les idées en place et me relever.

"Ewilan Finnigan, de Lamia Scale ? Vous pouvez vous lever ? Ils ont
encore au moins un allié dissimulé, un archer et un mage, une seule
ou deux personnes. Ils sont bons. Si ils ne se rendent pas, vous pourriez
combattre ?"


Si je pouvais combattre ? Mais bien sûr. J'étais encore en état de le faire. Et même si ce n'était pas le cas, j'aurais combattue. Ne jamais abandonner ne jamais tolérer la défaite. La traquer et l'éradiquer. Pour toute réponse, je dis simplement un mot unique...

- Kansô...

Deux épées. Deux lames venaient d'apparaître dans mes mains; Et on pouvait la sentir. N'importe qui dans ce périmètre pouvait la sentir et savoir qu'elle émanait de moi. Cette soif... de sang.

- Merci Avalon, je te dois la vie... pourrais-tu me laisser le mage de feu ? J'en fais une affaire personnelle de celui-là.

Ma voix était tranchante, ma posture assurée et mon regard de glace. Pas de pitié. La pitié était pour les faibles. J'allais les vaincre. Pointant ma lame droite vers celui qui avait elle-même une épée et qui semblait être un peu en retrait je dis simplement quelques mots avant de passer à l'offensive.

- Allons-y...

Puis, tout en glissant ces quelques mots, je me dirigeais alors avec célérité vers mon ennemi, profitant du boost de l'High Speed de mes lames avant de les abattre violemment vers mon ennemi. Cependant, il y avait un problème de taille, en effet j'avais une vilaine blessure au mollet droit. Un trou qui avait été occasionné par la flèche. Bon sang, c'est pour ça que je déteste les gars qui se battent à distance. Résultat, ma jambe me lançait et mon assaut perdait facilement la moitié de ma force, tandis que nos lames s'entrechoquaient avec fracas.

► Soif de sang...
Code by AMIANTE


Note :
 

And then, We meet again, on the Fields of Justice... [PV Ewilan]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Centre :: Plaine de l'Espérance
-