Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez

 Des mages à Pyrée [PV Mizuki et Arric]

AuteurMessage
Shina/Ken Amnell
Mages du RêveMages du Rêve

Shina/Ken Amnell

Messages : 595
Date d'inscription : 15/04/2012
Âge : 29
Guilde : Quatro Cerberus
Magie / Malédiction / CS : Genjutsu / Illusions
Magie / CS Secondaire : Kage no Mahô / Magie des Ombres

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.360
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Des mages à Pyrée [PV Mizuki et Arric]   Des mages à Pyrée [PV Mizuki et Arric] EmptyVen 3 Oct - 22:49
Une autre belle journée ensoleillée pour le royaume de Fiore. Cette journée semblait cependant être encore plus belle dans l'ouest du royaume et pour la grande cité de Pyrée. Pyrée, ville joyaux de l'ouest du royaume de Fiore. Une ville côtière mieux connue sous le titre du Grand Port du Nord. Une grande cité reconnue pour sa culture, sa richesse et son abondance. Une agglomération prospère où on peut trouver de tout, selon certains. Comme à son habitude, Pyrée bourdonnait d'activité. Les grandes artères de la ville étaient remplies de passants qui profitaient de ce bel après-midi. Après tout, c'était une ville reconnue pour ses marchés à ciel ouvert et ses grands restaurants. Une ville à visiter dans ses temps libres, selon certains. C'était également l'endroit parfait pour trouver des produits variés, difficile à avoir dans les campagnes, les villages et les villes plus modestes. Une particularité qui a tendance à attirer beaucoup de clients, provenant d'un peu partout du royaume. Évidemment, l'un des revers de la médaille était la présence de voleurs et d'escrocs en tous genres. Toutefois, à condition de se montrer prudent, ces individus ne représentaient pas une menace trop grande. En fait, ce dont il fallait se méfier le plus étaient sans doute les marchands malhonnêtes. Le genre d'individu à te vendre des objets de mauvaise qualité ou encore à te refiler de la camelote à un prix très élevé.

Parmi toutes ces rues bourdonnantes d'activité, un petit groupe se fondait dans la masse. Dans certains coins du royaume, ce groupe de trois aurait sûrement attiré l'attention. Cependant, dans une cité aussi diversifiée et occupée que Pyrée, leur présence était à peine remarquée. En fait, un peu plus et c'était comme s'ils étaient invisibles. Ce n'était pas pour leur déplaire. De qui se composait se groupe? Ni plus ni moins que d'une paire de jumeaux et de leur lycaon misty. Le garçon du groupe se déplaçait avec un sac au bras et une liste en main. Sa sœur le suivait à sa gauche. Quant au lycaon, il se tenait à la droite du jeune homme, le suivant de près. Ce trio n'était nul autres que Shina et Ken Amnell, accompagné de leur familier Kiri. Ils continuaient leur chemin à travers l'un des marchés à ciel ouvert de Pyrée. Ken lisait leur liste à haute voix, sa sœur approuvant à chaque article cité qu'ils avaient déjà acheté.


-Crème contre les rhumatismes, crème contre les douleurs musculaires, pelotes de laine de couleurs variées, produits nettoyants spéciaux, pyjama de soie, pyjama bariolé, aiguise couteaux et sel de mer. Bon, je crois bien qu'on a acheté presque tout ce qui était sur la liste. Encore une ou deux boutiques et on aura terminées. Tant mieux d'ailleurs. Je dois dire que faire un aussi long voyage, c'est épuisant. J'espère que grand-mère et grand-père nous remercierons comme il se doit.

Eh oui, les jumeaux Amnell avait fait tout ce voyage depuis Val afin de faire certaines commissions pour leurs grands-parents. Ces derniers leur avaient demandé ce petit service. Les mages avaient bien sûr accepté. Après tout, les charmantes personnes âgées étaient la seule famille qui leur restait. De plus, voyagé quand on est jeune, c'est bien moins épuisant que lorsqu'on est vieux. En plus, connaissant leurs aïeuls, les mages de Quatro Cerberus auraient droit à un bon repas lorsqu'ils débarqueraient chez eux le lendemain soir. Ken était d'ailleurs occupé à songer aux bons petits plats de sa grand-mère lorsqu'il sentit une goutte d'eau glissé sur son front. Il jeta un rapide regard dans les airs, constatant que des nuages gris s'approchaient de la cité. Zut, la pluie allait s'abattre sur Pyrée. Il fallait que les jumeaux se trouvent une auberge, chose à laquelle ils n'avaient pas pensés lors de leur arrivée quelques heures plus tôt. Il faudrait également faire vite, avec cette pluie en approche.

Au final, c'est sous un début de pluie qu'ils trouvèrent une auberge potentielle. Du moins, c'est ce que l'entrée laissait suggérer, car contrairement à la première auberge croisée lors de leur recherche, aucune indication n'interdisait la présence d'animaux. La devanture de l'édifice était surmonté du nom de l'établissement en grosses lettres rouges: Le Cardinal Rouge. Les jumeaux pénétrèrent dans l'auberge. Ken était assez content de pouvoir se mettre à l'abri de la pluie, Kiri également. Quant à Shina, comme elle n'était pas physique, la pluie n'avait aucun effet sur elle... la chance. Ils jetèrent rapidement un regard dans la grande pièce, à la fois bar et restaurant de l'auberge. L'endroit n'était pas très occupé. Il n'y avait que deux tables prises. La première par deux hommes vêtus de manière chic, probablement des riches marchands ou des investisseurs. La seconde, dans un coin de la pièce, accueillait un groupe d'hommes qui buvaient de l'alcool et chantonnaient. Les jumeaux s'en désintéressèrent rapidement, préférant rejoindre le bar pour interroger l'aubergiste. Ce dernier était un homme de taille moyenne, avec une moustache particulièrement moche.


-Pardon, monsieur?

-Ouais, jeune homme

-Est-ce que vous acceptez les animaux dans votre auberge et est-ce que vous avez des chambres libres?

-Pour les animaux, tant qu'ils se tiennent tranquilles. Quant aux chambres, faut que je vérifie dans le registre, mais normalement oui.

C'était parfait, ils pourraient passer la nuit ici. Ken commanda ensuite à manger, ainsi que des serviettes. Puis, les jumeaux prirent une table libre. Un employé de l'auberge apporta les serviettes quelques instants plus tard. Le jeune homme commença par se sécher rapidement, avant de s'occuper de Kiri. L'employé reprit les serviettes et s'en alla. Plus qu'à attendre le repas.

-À ton avis, ça va se calmer dehors, sœurette?

-Aucune idée, mais bon, ça pourrait être pire.

L'instant d'après un éclair se fit entendre et le bruit de la pluie augmenta en intensité.

-Peut-être pas finalement....
Arric Jesmetine
SilvermoonSilvermoon

Arric Jesmetine

Messages : 219
Date d'inscription : 25/06/2014
Âge : 30
Guilde : Cait Shelter
Magie / Malédiction / CS : Ice Make

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 6.000
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Des mages à Pyrée [PV Mizuki et Arric]   Des mages à Pyrée [PV Mizuki et Arric] EmptyJeu 9 Oct - 18:34

UN TRIO SINGULIER.



Pyrée. Petit point sur les cartes, grande ville à l’échelle humaine.


D’ailleurs, beaucoup de choses ou de situations se résumaient grâce aux échelles. Il y en avait de toute sorte : l’échelle du temps avec un exemple typique entre une heure de leçon éprouvante qui dure une éternité et une vie amoureuse réussie qui passe rapidement aux yeux du couple ; l’échelle de l’espace avec une comparaison sur la notion d’intérieurement grand et physiquement petit ; l’échelle de l’importance entre une vie humaine et une vie animale ; l’échelle de dimension avec l’exemple d’une personne qui favorise le bien commun et une autre qui préfère ses intérêts personnels ; l’échelle de la grandeur entre un splendide monument et l’immense bonté d’un bénévole, et ainsi de suite. Pyrée pouvait être qualifiée d’insignifiante cité de la civilisation humaine, une infime trace sur le monde de Fiore, mais à la notoriété très étendue de par les terres alentours et les mers proches. Surnommé « le Grand Port du Nord», la ville de Pyrée dégageait un air marin et une ambiance festive, les échoppes des marchands exhibant des produits aussi simples et lambda que des articles rares et uniques. Chacun y trouvait son compte. Les cultures se mélangeaient telle une salade composée et des habitants venaient parfois de loin pour se procurer des objets particuliers. De plus, en cas de besoin, un peu de marche suffisait à atteindre des restaurants dans le quartier sud, qui présentaient des spécialités côtières, à base de fruits de mer et de poissons alléchants, diffusant un doux fumet, peu importe le mode de cuisson, qui mettait l’eau à la bouche. Les odeurs ne se révélaient même pas nauséabondes, bien au contraire, elles semblaient s’associer ensemble dans l’air afin de former un tout harmonieux. Cependant, il existait des exceptions malgré tout, avec quelquefois des aliments pas frais qui rendaient l’atmosphère fétide, ainsi que des arnaques au travers de babioles hors de prix par rapport à leur valeur initiales et/ou endommagées. Honnêtes vendeurs et fourbes voleurs, et/ou inversement, se côtoyaient souvent involontairement, profitant de l’opportunité que la situation commerciale offrait sur un plateau. De multiples stands et des rues bondées, peu de surveillance faute d’effectif réduit (en entendant des rumeurs sur la petite garnison d’à peine 50 ou 100 individus, elle ne s’en rappelait plus), de nombreux endroits discrets où passer inaperçu pour fomenter des complots et/ou préparer des méfaits, entre individus perfides aux méthodes douteuses, voire scrupuleuses. Mais outre ces contrariétés qui, en somme, étaient généralement similaire partout, Pyrée affichait cette fois un temps océanique mitigé, alors que la plupart du temps, le soleil brillait sur la cité mercantile.


Jusqu’à ce que la pluie tombe.


Constatant cet état de fait en ayant reçu une goutte sur le visage et sur sa main tendue, Arric se couvrit la tête grâce à la capuche intégrée au manteau qu’elle portait et se dirigea vers l’abri sûr le plus proche, à savoir une taverne baptisée « le Cardinal Rouge » aux caractères rouges inscrits sur la devanture, avec une grosse taille de texte pour être aperçus correctement et/ou de loin. La demoiselle pénétra sans attendre dans l’établissement, sans pour autant y entrer en courant, gardant une allure régulière au niveau de ses pas sous l’averse jusqu’à atteindre le seuil de la porte. S’essuyant les pieds du mieux qu’elle put, Arric défit sa capuche et passa une main dans ses cheveux couleur d’argent, espérant que sa chevelure ne soit pas mouillée. Cette crainte écartée après vérification, la jeune mage de glace prit un peu de temps pour observer l’intérieur accueillant et chaleureux de l’édifice, le style et le décor radicalement différents des auberges de Crocus, car Arric y avait visité l’une d’entre elles, où s’était déroulé un événement dont elle se souviendrait toujours. La contemplation terminée, la demoiselle alla s’installer à une table un petit peu éloignée, s’asseyant sur une chaise, après avoir préalablement commandé poliment et simplement une boisson et une assiette de déjeuner à l’aubergiste directement depuis le comptoir, ce à quoi ce dernier acquiesça. Mais avant de gagner la place qu’elle s’était désigné, Arric croisa brièvement le regard du trio improbable positionné là-bas, composé d’un jeune homme, d’une jeune femme et d’un lycaon plutôt adorable et magnifique, encore plus mignon que ses maîtres. Attardant ses yeux mauves pétillants de joie et d’admiration sur ce familier un peu plus longtemps qu’elle ne l’aurait pensé, souhaitant ardemment se précipiter sur lui pour l’étreindre tendrement et le câliner amoureusement, elle parvint à se décrocher de lui et alla se poster à sa table choisie, consciente que cette fixation intense perturberait ou frustrerait les maîtres de l’animal qui la prendrait hypothétiquement pour une folle au vu de son comportement bizarre. Une fois assise, la mage de glace souffla un instant puis se déchargea de son sac, mais pas de son manteau, qui continuait de la couvrir convenablement face au froid et vis-à-vis des regards étranges pointés sur sa personne. Elle déciderait sûrement de passer la nuit ici, au vu de l’avancement de son entreprise. L’orage grondait, un éclair frappa et la pluie s’accentuait davantage. Sortir de nouveau dans ces conditions climatiques réduisait les options envisageables. Il fallait donc attendre qu’elles se calment et qu'elles redeviennent favorables.



Un temps pourri ajusté à son humeur maussade.


Dernière édition par Arric Jesmetine le Mer 11 Nov - 16:27, édité 2 fois
Mizuki Ame
Mage de SabertoothMage de Sabertooth

Mizuki Ame

Messages : 21
Date d'inscription : 15/03/2014
Âge : 19
Guilde : Sabertooth
Magie / Malédiction / CS : Rainbow Water/Eau Arc en Ciel .
Magie / CS Secondaire : Kimochi No Mahô / Magie des sentiments [Locked]

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 400
Statut: Mage de Rang F
Renommée : Inconnu(e)
MessageSujet: Re: Des mages à Pyrée [PV Mizuki et Arric]   Des mages à Pyrée [PV Mizuki et Arric] EmptyJeu 23 Oct - 16:04













Je suis à Pyrée ! C'est vraiment une magnifique ville, elle est aussi belle que moi. Je suis venu sous la demande du maître de guilde parce que j'avais sois disant un rendez vous pour un shooting photo avec une très grande photographe qui accessoirement maquilleuse. Alors moi pour vous dire, je n'en ai absolument pas besoin, j'étais surtout venu ici pour gagner plus d'argents et avoir de nouveaux vêtements ! Ici ce n'est pas la boutique qui manque sauf que les vendeurs sont dures à convaincre, imaginez franchement si j'étais moche ? Impossible à avoir de noux habits la galère quoi ....

Je me suis fais un nouvel ami, il est bizarre il me suit partout mais au moins il paye tous ce que je veux, il est beau et il ressemble à un garde du corps en plus il ne parle pas beaucoup, il est blond, en costard et a une mèche de cheveux.

- Homme, peux-tu me dire ton prénom ? demandais-je en commençant l'opération séduction.

- Shiki répondit l'homme avec une glace à la main.

Alors je dégustais la glace avec mon nouvel ami sur une terrasse, la foule se déplaçait comme une fourmilière, les bateaux venaient et repartaient comme si ils faisaient toujours la même chose et certaines personnes faisaient comme vous, c'est à dire se détendre. Mais comme par hasard un événement vint gâcher la fête : le temps, il pleut, d'habitude je suis contente quand il pleut mais je voulais profiter de ma journée quoi ....

Shiki me prit par la main et courrait pour aller se réfugier dans une " très bonne auberge " selon lui. Une des meilleurs de la ville << Le Cardinal Rouge >>. Il sortit une liasse de jewels et paya la nuit pour lui et moi, j'aurais presque dis que c'était romantique mais non c'était simplement la méthode Mizuki. On était les seuls avec des dizaines et des dizaines de sacs de vêtements, Mizuki parcourait du regard la salle, il y avait deux jumeaux et une autre fille mais surtout un petit lycaon tellement mignon. Elles regardaient une fois de plus les jumeaux, elle les avait déjà vu, à un concours de plage c'était eux les jurés. Ah et quand je me suis tournée, je vis qu'il y avait plein de tables dont une avec avec des lourdeaux qui chantaient et une autre avec des riches sans intérêts.

- Oh c'est vous ? Les deux jumeaux étranges ?




Dernière édition par Mizuki Ame le Sam 1 Nov - 23:44, édité 1 fois
Shina/Ken Amnell
Mages du RêveMages du Rêve

Shina/Ken Amnell

Messages : 595
Date d'inscription : 15/04/2012
Âge : 29
Guilde : Quatro Cerberus
Magie / Malédiction / CS : Genjutsu / Illusions
Magie / CS Secondaire : Kage no Mahô / Magie des Ombres

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.360
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Des mages à Pyrée [PV Mizuki et Arric]   Des mages à Pyrée [PV Mizuki et Arric] EmptyJeu 23 Oct - 21:03
Il semblerait bien que la météo n'était pas près de s'améliorer. Dire quelques minutes plus tôt, il n'y avait qu'une légère pluie. Désormais, c'était une grosse et glaciale averse. Certes, les jumeaux Amnell n'étaient pas vraiment des individus superstitieux, cependant le moment où tout avait commencé avait une certaine touche de magie. Après tout, ne jamais dire ''Ça pourrait être pire'' était une superstition très connue. Une phrase à ne jamais dire dans un moment peu plaisant, car la situation devenait pire dans la seconde. Shina avait innocemment prononcé ces quatre mots, sans penser à mal et à l'idée populaire qui y était lié. L'instant d'après, l'averse était arrivée. Fallait-il considérer qu'au moins cette superstition spécifique était véridique? À moins qu'il s'agisse d'un pur hasard avec un bon timing? Ces questions étaient cependant sans importance, pour le moment. Shina et Ken auraient tout le loisir d'y penser pendant leur voyage de retour, qui aurait sûrement lieu le lendemain. Ce qui occuperait davantage leur esprit dans l'heure, c'est un repas chaud et une nuit de sommeil.

Au moins, l'ambiance dans l'auberge était assez bonne. Le groupe de riches discutait tranquillement. De leur côté, la table des buveurs continuait de commander des boissons en chantant des chansons en tous genres. Vu l'allure à laquelle les bouteilles se vidaient, fort à parier que bientôt, les chansons grivoises se feraient entendre. Mais en soi, rien de bien intéressant pour les mages de Quatro Cerberus. Cela changea légèrement lorsque la porte de l'auberge s'ouvrit. Une personne dissimulée sous une capuche entra dans l'édifice en essuyant ses pieds. Probablement une fille, d'après la silhouette, cependant la cape contre la pluie pouvait être trompeuse. La nouvelle venue rabaissa sa capuche, c'était une fille. Fait intéressant, elle avait les cheveux argentés et les yeux d'un mauve semblable à celui de Shina et Ken. L'inconnue porta d'ailleurs son regard dans leur direction. On pouvait lire une certaine joie dans son regard, avant qu'elle se détourne et se rende à une table libre. Probable que l'inconnue leur avait jeté un tel regard à cause de la présence de Kiri. Après tout, ce n'était pas la première fois que des individus tombaient sous le charme du canidé argenté. Les lycaons c'étaient jolis et mignons. Les jumeaux analysèrent rapidement la nouvelle venue du regard. Elle devait mesurer entre 1m60 et 1m65. Elle était donc légèrement plus grande que Shina, mais plus petite que Ken. Aucune arme apparente. Finalement, la nouvelle venue avait choisi de prendre une table en solitaire. Donc, elle était seule ou bien prenait de l'avance pour des connaissances. Ces possibilités étaient les plus probables.

Pendant ce temps, quelques éclairs se firent entendre. C'était confirmé, la météo n'était pas prête de s'arranger. Il fallait espérer que demain, ce serait différent. Les jumeaux étaient en pleine réflexion sur la question lorsque la porte de l'auberge s'ouvrit de nouveau. Un grand blond en costard pénétra en premier dans l'auberge suivit aussitôt par une femme qu'il tenait par la main. Les mages de Quatro Cerberus la reconnurent aussitôt. C'était Mizuki Ame, une mage de Saber Tooth ayant participé à un concours sur la plage d'Akane. Concours durant lequel les jumeaux avaient fait partie du juré, avec un troisième type bizarre. Voilà un développement inattendu. D'ailleurs, sa tenue était plutôt particulière. Haut de maillot et pantalon. Certes, sur la plage, elle était totalement en maillot de bain, mais c'était normal avec le milieu où ils étaient. Les mages de Quatro Cerberus n'auraient pas cru qu'il s'agissait de son style vestimentaire habituel. Par contre, fait intéressant, elle et le blondinet avaient des dizaines de sacs avec eux.

Le type accompagnant Mizuki alla voir l'aubergiste, lui laissant une liasse de jewel. S'agissait-il du petit ami de la mage? Si c'était le cas, voilà qui était dommage, songea Ken. Le jeune homme n'avait pas été totalement insensible au charme de la jeune femme. Après tout, elle était une femme très belle et charmante. Toutefois, les jumeaux n'étaient pas dupes. Ils avaient aussi compris qu'elle pouvait être quelque peu manipulatrice. Bien sûr, cela n'avait pas empêché le jeune homme d'être attiré par la rouquine, en sachant qu'il devait rester sur ses gardes. Une part de lui espérait d'ailleurs que le blondinet accompagnant Mizuki n'était qu'un pigeon à plumer. Cette éventualité lui laisserait peut-être une chance. D'ailleurs, cette dernière sembla enfin remarquer leur présence. Elle s'adressa à eux, en les appelant les jumeaux étranges. Les concernés se jetèrent rapidement un regard avant de porter de nouveau leur attention sur Mizuki.


-Comment ça, les jumeaux bizarres?

Ils laissèrent la mage de Saber Tooth répondre avant de reprendre la parole. Pendant ce temps, ils virent le type accompagnant Mizuki qui s'éloignait pour partir en direction des toilettes de l'auberge.

-Ton copain et toi, vous voulez vous joindre à nous? On est à Pyrée jusqu'à demain, d'ailleurs. Également, je me demande ce que tu viens faire dans ce coin du royaume. D'après le nombre de sacs ahurissant que tu as avec toi, je doute que se soi pour une mission de Saber Tooth. Session de magasinage?

Alors que Ken posait cette dernière question, l'aubergiste les approcha en déposant une soupe chaude devant le jeune homme, puis quelques morceaux de viande cuite sur une assiette, au sol devant le lycaon. La créature argentée commença à manger sans attendre, engloutissant avec appétit.

-Eh jeune homme. Une chambre pour trois, c'est un problème?

-Pourquoi une chambre pour trois?

-Me reste seulement une chambre de libre et elle a trois lits. Il faudrait par contre payer le tarif pour trois.

-On la prend dans ce cas.

L'aubergiste acquiesça, puis il se tourna vers Mizuki en sortant d'une poche la liasse de billets que lui avait donnée le blondinet quelques minutes plus tôt.

-Je te rends les jewels de ton copain. Désolé, mais ces deux-là viennent de prendre ma dernière chambre vacante. De plus, j'applique la règle du premier arrivé, premier servi. T'auras qu'à tout redonner à ton copain.

Après avoir rendu l'argent, l'aubergiste retourna à ses affaires.

-Pas de chance pour toi, on dirait Mizuki. Désolé... D'ailleurs, je me trompe ou bien tu n'as pas l'intention de rendre l'argent à ton copain?
Arric Jesmetine
SilvermoonSilvermoon

Arric Jesmetine

Messages : 219
Date d'inscription : 25/06/2014
Âge : 30
Guilde : Cait Shelter
Magie / Malédiction / CS : Ice Make

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 6.000
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Des mages à Pyrée [PV Mizuki et Arric]   Des mages à Pyrée [PV Mizuki et Arric] EmptyJeu 30 Oct - 19:50

PICK-POCKET EN VISUEL ?



Encore un effort infructueux pour la demoiselle.


Décidément, parcourir les villes deviendrait presque un hobby à temps plein vu les vaines tentatives qui s’accumulaient de plus en plus. La recherche que menait Arric la conduisait souvent aux grandes cités phares de Fiore, abritant, dit-on, les produits et articles tant désirés, tant attendus de la part des voyageurs, des touristes et/ou des clients qui s’aventuraient dans les magasins spécialisés et les boutiques à thèmes spécifiques. Pour sa part, la mage de glace se trouvait à Pyrée pour la même raison qu’à Crocus : l’obtention d’un habit de duelliste approprié et adapté, qui conviendrait aux exigences de l’épéiste ambidextre. Légère, souple, solide et fonctionnelle, la tenue devait correspondre à ces critères afin d’optimiser son efficacité pratique lors des combats, de masquer la quasi-nudité d’Arric et donc, par conséquent, de paraître moins vulgaire aux yeux des inconnus. Les regards des autres vis-à-vis de la demoiselle déconcentraient parfois cette dernière. La gêne occasionnée retournait, de temps en temps, des situations favorablement ou non. Elle n’était pas une ribaude aguerrie non plus ! Même si Arric s’assumait dorénavant, cela n’empêchait pas de devenir plus présentable qu’auparavant, favorisant ainsi les relations sociales et les jugements positifs que peuvent porter les habitants sur leurs congénères, y compris la mage de glace. Heureusement, dans cette taverne, les clients étaient occupés à vider leur chope ou à raconter des mauvaises blagues, parfois paillardes, en braillant fort, amusés de leurs propres plaisanteries, pour ne pas prêter attention à la silhouette discrète sur une table reculée de l’établissement.


Le torrent de pluie et l’orage assourdissant, doublé d’éclairs déchirant le ciel gris, maintenaient la mage de glace coincée sur place pour un bon bout de temps, cette dernière se doutant bien que la phénomène météorologique ne s’arrêterait pas tout de suite. Cependant, le climat suivait indubitablement l’humeur de la demoiselle, traduisant le fond troublé et confus de ses pensées, à l’idée d’avoir encore échouée dans son objectif d’acquérir un ensemble vestimentaire adéquat pour les affrontements. Son agilité ne la sauverait pas toujours et un minimum de protection ne pouvait être que bénéfique pour elle. Sa requête devait se terminer, quoi qu’il en coûte ! En revanche, ce qui lui déplaisait davantage, c’était la malhonnêteté émanant de cette fille rousse, accompagnée de son ami blond, qui payait pour eux deux la chambre qui leur servirait cette nuit. A quoi ? La chevelue d’argent ne souhaitait pas le savoir. Par contre, ce qu’Arric remarquait, c’est que la nouvelle arrivante connaissait les maîtres du lycaon, au vu de sa discussion avec le duo. Mais ce qui retenait surtout la mage de glace était la drôle de lueur dans les yeux de la demoiselle en maillot non complexée par le temps pourri, lorsqu’elle fixait la liasse de jewels qu’elle tenait dans sa main, rendu par l’aubergiste qui affichait une mine navrée pour la rouquine. Sans doute qu’il ne possédait plus de places disponibles. Arric devrait également chercher ailleurs dans ce cas, mais pour l’instant, elle comptait bien rester et surveiller cette potentielle voleuse, histoire de lui rappeler les bonnes manières en rendant l’argent au blond et ne pas le garder pour soi quand il ne nous appartenait pas. Un comportement détestable qu'elle ne tolérait pas.




Un minimum de respect devait être appliqué, sinon où allait le monde ?



Dernière édition par Arric Jesmetine le Mer 11 Nov - 16:22, édité 1 fois
Mizuki Ame
Mage de SabertoothMage de Sabertooth

Mizuki Ame

Messages : 21
Date d'inscription : 15/03/2014
Âge : 19
Guilde : Sabertooth
Magie / Malédiction / CS : Rainbow Water/Eau Arc en Ciel .
Magie / CS Secondaire : Kimochi No Mahô / Magie des sentiments [Locked]

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 400
Statut: Mage de Rang F
Renommée : Inconnu(e)
MessageSujet: Re: Des mages à Pyrée [PV Mizuki et Arric]   Des mages à Pyrée [PV Mizuki et Arric] EmptyMer 5 Nov - 18:10












Oh mon dieu, pourquoi je suis tombée ici ? C'est quoi ces gens étranges ! Heureusement qu'il y a Shiki avec moi. Je souffle dans mes cheveux pour montrer mon mécontentement devant toutes les personnes, le blond me remet les cheveux en place, c'est presque mignon hihi. Enfin Ken n'est pas mal non plus, ses yeux sont mystérieux et il n'est pas moche loin de là. Les jumeaux se regardèrent d'un air surpris, juste parce que j'ai dis qu'ils étaient bizarres.

- Comment ça, les jumeaux bizarres?

- C'était une manière de vous saluer répondais-je en tournant les yeux.

Alors que Shiki me fit un clin d'oeil en partant pour les toilettes, les deux amis me proposèrent quelque chose d'intéressant.

-Ton copain et toi, vous voulez vous joindre à nous? On est à Pyrée jusqu'à demain, d'ailleurs. Également, je me demande ce que tu viens faire dans ce coin du royaume. D'après le nombre de sacs ahurissant que tu as avec toi, je doute que se soi pour une mission de Saber Tooth. Session de magasinage?

Un sourire parcourait mes lèvres, je pris la pose en répondant sensuellement pour ce cher Ken .

- Pourquoi pas, je n'ai pas de dates de retour et je pourrai persuadée Shiki de rester encore à Pyrée.En faite j'ai été envoyer ici pour une mission d'espionnage mais j'ai croisée Shiki et on a décidée de faire les boutiques et passer la nuit ensembles.


Il y avait l'aubergiste, un homme avec une forte corpulence, il posa un plat pour les jumeaux et se tourna vers moi en me tendant les jewels que j'empressais de mettre dans ma poche. Avant il semblait qu'il avait demandé une chambre à trois ou je ne sais quoi pour Ken et Shina.

- Je te rends les jewels de ton copain. Désolé, mais ces deux-là viennent de prendre ma dernière chambre vacante. De plus, j'applique la règle du premier arrivé, premier servi. T'auras qu'à tout redonner à ton copain

- Oh dommage vous voulez vraiment mettre une si jolie jeune fille dehors alors qu'il pleut ? Quel gentleman dis je en séduisant l'homme qui n'était pas insensible à mon charme.

L'homme venait à peine de partir alors les jumeaux me regardèrent ainsi qu'une autre fille avec des cheveux argentés.

- Pas de chance pour toi, on dirait Mizuki. Désolé... D'ailleurs, je me trompe ou bien tu n'as pas l'intention de rendre l'argent à ton copain?

Shiki venait juste de revenir, donc je lui expliquais la situation.

- Ce n'est pas fini, d'ailleurs tous ce qui appartiens à mon copain m'appartiens ! insistais-je en les regardant avec un air coquin.

Shiki se dirigea d'un coup, il prit l'aubergiste par le col et sortit le triple de ce qu'il devait payé.

- Tu vas nous donner une chambre immédiatement ou je t'éclate.

Alors que moi je regardais l'autre femme avec un regard noir, ténébreux. Elle avait quoi celle là ?





Shina/Ken Amnell
Mages du RêveMages du Rêve

Shina/Ken Amnell

Messages : 595
Date d'inscription : 15/04/2012
Âge : 29
Guilde : Quatro Cerberus
Magie / Malédiction / CS : Genjutsu / Illusions
Magie / CS Secondaire : Kage no Mahô / Magie des Ombres

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.360
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Des mages à Pyrée [PV Mizuki et Arric]   Des mages à Pyrée [PV Mizuki et Arric] EmptyJeu 6 Nov - 0:44
La journée était tout de même assez particulière. Elle avait commencé par ce qui aurait dû être une suite de petites emplettes dans divers magasins de Pyrée. Cependant, le mauvais temps avait forcé les jumeaux à interrompre leurs achats avant d'avoir pu rassembler la totalité du matériel de leur liste. Ils avaient ensuite réussi à se trouver une auberge tranquille. Puis, soudainement, Mizuki Ame, jeune fille rencontrée quelque temps plus tôt sur une plage d'Akane Beach débarquait à l'auberge. Bref, les évènements s'étaient enchaînés les uns après les autres, alors qu'à la base, cela aurait dû être une journée tranquille, voire banale. Au moins, cela permettait de la rendre quelque peu intéressante. Pour en revenir à cette dernière, elle ne se fit guère priée pour commencer à leur parler et à répondre aux questions de Ken. D'ailleurs, la mage de Saber Tooth prit la peine de prendre une pose sensuelle et un sourire charmeur, avant de répondre. Elle jouait encore les séductrices. Cela intéressa d'ailleurs le jeune homme, qui sourit davantage. D'ailleurs, la rouquine accepta l'invitation des jumeaux de se joindre à eux. La mage leur parla même de la raison de sa présence à Pyrée. Mizuki avait donc reçu une mission d'espionnage. Puis, elle avait croisé Shiki et avait choisi d'en profiter pour faire les boutiques. Ken fut cependant quelque peu déçu d'apprendre qu'elle comptait passer la nuit avec son copain blondinet. Voilà qui était dommage, songea-t-il. Ensuite de cela, elle tenta également de séduire l'aubergiste, lorsque ce dernier lui annonça que les jumeaux venaient de prendre la dernière chambre qui lui restait, mais sans succès.

Quelques instants plus tard, le blondinet répondant au nom de Shiki fut de retour et Mizuki lui expliqua la situation. Le tout après avoir ouvertement révélé aux jumeaux qu'elle comptait bien conserver les jewels. Le regard de l'homme n'était pas des plus chaleureux sur le moment. En fait, il semblait même très mécontent. Vu sa dégaine et sa corpulence, cela pouvait être le genre d'homme à obtenir ce qu'il voulait par l'argent et/ou la force que cela ne surprendrait pas les mages de Quatro Cerberus. Une chose était sûre pour Ken, ami de Mizuki ou pas, si ce type commençait à les menacer, cela se finirait mal pour lui. Le jeune homme n'hésiterait pas à lui faire cracher ses dents. L'insulter ou le menacer le laissait quelque peu indifférent, faire de même envers sa sœur jumelle... mauvaise idée. Cependant, Shiki ne s'intéressa pas une seule seconde à eux. Il préféra plutôt se diriger vers l'aubergiste. Il l'attrapa par le col et commença à le menacer. Aussitôt, Ken se tourna vers Mizuki, qui de son côté semblait observer quelqu'un d'autre dans la pièce.


-Tu ferais mieux de rappeler ton grand blond. Ce n'est pas vraiment une bonne idée de menacer ainsi l'aubergiste. C'est le genre de connerie qui risque plutôt d'attirer la milice de la ville et de lui faire passer une nuit en cellule.

Alors que Ken prononçait ces derniers mots, un bruit de verre brisé se fit entendre. Les jumeaux jetèrent un coup d’œil en direction de la provenance de ces bruits. Les hommes qui étaient occupés à boire quelques secondes plus tôt c'étaient tous levés. De plus, chacun avait brisé une bouteille contre leur table, s'armant ainsi d'un tesson de bouteille. Ils se dirigeaient vers Shiki, avec l'intention ferme de lui mettre une raclée.

-Oh... En fait, c'est même pire que la garde.
Arric Jesmetine
SilvermoonSilvermoon

Arric Jesmetine

Messages : 219
Date d'inscription : 25/06/2014
Âge : 30
Guilde : Cait Shelter
Magie / Malédiction / CS : Ice Make

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 6.000
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Des mages à Pyrée [PV Mizuki et Arric]   Des mages à Pyrée [PV Mizuki et Arric] EmptyVen 7 Nov - 14:00

UNE INTERVENTION OPPORTUNE.



Situation bien embarrassante que voilà.


Ou plutôt deux. D’une part, arrêter la voleuse dans son méfait, d’autre part stopper la gradation des hostilités portées sur la rouquine et son petit ami blond fort malpoli, cachant derrière son air aimable un goût pour la violence gratuite. D’ailleurs, ce jeune voyou incita un groupe d’hommes, par son action, à les rejoindre pour la future bagarre générale qui risquerait de survenir si rien n’était fait pour arranger les choses. Réflexion rapide et concise nécessaire afin de résoudre la crise à venir : mettre hors d’état de nuire l’élément perturbateur, à savoir la cible blonde immature, située à quelques mètres. Sans parler, Arric se leva de la chaise, laissant ses affaires sur la table, marcha d’un pas agile en direction du couple et, avec un sang-froid exemplaire, elle assena un coup du plat de la main sur la nuque de l’impertinent agresseur de l’aubergiste, le laissant s’effondrer comme une masse sur le plancher de bois, provoquant par la suite un silence d’or solennel. Satisfaite de l’effet escompté, réaction efficace d’électrochoc commun, Arric reprit la parole une fois qu’elle eut allongée l’évanoui sur le dos convenablement et qu’elle se fut assurée qu’il était toujours vivant, juste assommé. Son discours s’adressa aux hommes qui comptaient utiliser leurs tessons en verre. Faisant preuve de tact et de calme, elle prit soin de choisir les mots adéquats pour son rustre auditoire.


- Messieurs, je vous prie de bien vouloir baisser vos armes improvisées qui risquerait de blesser les gens autour. Comme vous pouvez le constater, la menace qui dérangeait votre jovialité ne troublera plus rien ni personne. Laissez à ma charge la manière dont je déciderais personnellement de m’occuper de lui, et veuillez accepter une tournée générale de ma part en guise de compensation.


Sans peur et sereinement, tout en portant son élocution agréable aux oreilles des gaillards, légèrement pompettes mais pas méchants dans leur fond intérieur, la mage de glace sourit finement aux audacieux assaillants tout en baissant gentiment leurs mains tenant ces moitiés de bouteilles, ne les arrachant pas de leurs possesseurs, pouvant se traduire par un geste hostile, préférant les laisser faire. Cela aiderait davantage que les acteurs participent d’eux-mêmes, au lieu d’être forcé d’une quelconque façon.


- Vous êtes braves et courageux d’avoir voulu défendre celui qui apporte votre joie et vos pintes. Je respecte cela entièrement. Mais tout est sous contrôle dorénavant. Vous pouvez retourner à votre table, reprendre vos discussions et rire avec enthousiasme sans appréhender de nouveaux dangers.


La demoiselle ne put dire si les hommes coopérèrent par peur de ses capacités ou si l’assurance dont elle usa pour les adoucir les firent changer d’avis sur leurs précédentes intentions de commencer une rixe. Posant chacun leurs bouteilles brisées sur la table la plus proche, Arric remarqua que l’un d’eux saignait à la paume de main, sans doute une coupure due à un morceau de verre lors de l’éclatement des récipients. Demandant poliment aux hommes de se rassoir à leur place, elle alla prendre un peu de tissu blanc dans son sac et le montra au blessé, puis elle demanda à l’aubergiste une bouteille d’alcool fraîche neuve et en fit deux usages : premièrement, elle affirma à l’homme que boire un peu de liqueur l’aiderait à surmonter la douleur, conseil auquel il acquiesça ; deuxièmement, il (oui, c’est bien l’homme qui prit cette initiative) versa un peu d’alcool sur la plaie dans le but de désinfecter, confiant dans la méthode d’Arric, avant qu’elle enroule le bandage autour de la blessure. Une fois les premiers secours appliqués et terminés, Arric s’inclina devant le groupe de gais lurons avant de les remercier en souriant, puis elle redevint tout à fait sérieuse et neutre en apercevant de nouveau la fille rousse. Mais auparavant, Arric atteignit le comptoir et déclara au tavernier, tout en tendant une somme de jewels.


- Tenez monsieur, voici de quoi rembourser les bouteilles cassées et de quoi offrir la prochaine tournée pour ces honorables individus là-bas. Je me doute que ça n’est pas à moi de payer les réparations, mais au moins le temps ne sera pas gaspillé en débat stérile sur les fautifs. De plus, je suis assez sceptique sur l’intention de cette fille de rendre l’argent à son propriétaire, ou même de le dépenser dans une cause juste et utile, comme arranger les dégâts dans votre établissement par exemple. Enfin, je dis ça je dis rien. Je vous remercie d’avance.


Maintenant, il était grand temps de régler la dernière formalité qui demeurait inachevée au sein de cet endroit : remettre la porteuse de maillot en place. Se tenant devant la concernée, fixant intensément les yeux ambrés de la rouquine avec son profond regard améthyste sans sourciller, Arric indiqua d’une voix claire et dénuée d’hésitation.


- Mademoiselle, je suis Arric Jesmetine, de Cait Shelter, et peu importe ce que vous penserez de moi, je vous le dit sans détour : je méprise vos actes de l’instant. Garder pour soi un bien qui n’est pas votre est une faute grave et malhonnête. De surcroît, vous n’avez ni essayer ni daigner lever le petit doigt ou faire quoi que ce soit pour empêcher votre abruti et imprudent petit ami d’entrer dans une telle colère injustifiée. J’ai deux solutions pour vous, une moralement désagréable et une physiquement désagréable, pour que tout rentre dans l’ordre : si vous aimez l’anarchie et regarder des gens se confronter entre eux pour votre plus grand plaisir capricieux personnel, je serais votre adversaire dans un duel au lieu et a l’horaire de votre choix, mais sachez que je ne retiendrais pas mes coups. Sinon, l’argent qui est dans votre main va soit servir à me rembourser le dû qu’a perçu l’aubergiste pour les dommages matériels causés par celui que j’ai été obligé de neutraliser, ou, choix ultime...


Arric regarda les maîtres du lycaon, puis l’animal en lui-même avec une lueur étincelante dans les yeux.


- Vous payez quelque chose de très plaisant au lycaon ici présent, qui n’a absolument rien fait et qui mérite amplement quelque chose plus qu’aucun d’entre nous. L’argent restant reviendra à son propriétaire légitime d'origine, donc l'homme étendu par terre. Mais en aucun cas, vous ne repartirez avec cette somme acquise ainsi, ni même un seul jewel de cette bourse. A prendre ou à laisser, c’est arbitraire et équitable, je ne suis pas égoïste comme certaine personne. Oh, une dernière chose… je ne plaisante pas ~


Ainsi parla la duelliste.


Elle n’était ni une sainte, ni une héroïne.



Justice devait tout simplement être faite et rendue, rien de plus.


Dernière édition par Arric Jesmetine le Mer 11 Nov - 16:21, édité 4 fois
Shina/Ken Amnell
Mages du RêveMages du Rêve

Shina/Ken Amnell

Messages : 595
Date d'inscription : 15/04/2012
Âge : 29
Guilde : Quatro Cerberus
Magie / Malédiction / CS : Genjutsu / Illusions
Magie / CS Secondaire : Kage no Mahô / Magie des Ombres

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.360
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Des mages à Pyrée [PV Mizuki et Arric]   Des mages à Pyrée [PV Mizuki et Arric] EmptyMar 21 Avr - 21:47
Les jumeaux étaient quelque peu curieux de voir comment les choses se passeraient. Après tout, rapidement, la situation dans l'auberge était devenue critique. Quelques minutes plus tôt, tout allait bien. Cependant, il avait fallu que la grosse brute blonde de Mizuki Ame décide de faire des siennes, par frustration de ne pas pouvoir obtenir une chance. Fort probablement qu'il agissait ainsi parce qu'il espérait passer une nuit inoubliable avec la rouquine, s'il disposait d'une chambre confortable. Quoi qu'il en soit, pour le moment, il risquait plutôt de finir dans un lit d'hôpital avec de graves lacérations. Mauvaise idée de s'en prendre à un aubergiste, dans sa propre auberge. On pouvait être sûr que certains clients viendraient prendre sa défense. Ainsi, se retrouvait-on avec un groupe d'hommes armés de tessons de bouteille prêts à s'occuper du blondinet. Même s'ils restaient à leur table bien tranquille, Shina et Ken restaient aux aguets. Si la situation empirait ne serait-ce que très légèrement, ils n'hésiteraient pas un instant à agir. Une illusion suffirait à calmer le jeu. Que ce soit pour susciter de l'ordre ou de la peur, une bonne illusion pourrait ramener le calme. Ken était sur le point d'utiliser sa magie lorsque la jeune fille aux cheveux argentés intervint. Elle s'approcha rapidement du blondinet et le frappa du plat de la main sur la nuque. La grosse brute tomba au sol comme une masse. C'était un coup rapide, précis et puissant. Calmement, elle le repositionna sur le sol, afin qu'il soit couché sur le dos. Puis, elle prit la parole s'adressant aux hommes armés.

Elle décidait ainsi de prendre les choses en main et de calmer tout le monde. Voilà qui était des plus intéressants. La jeune fille avait l'air très jeune. Cependant, sa manière de s'exprimer et ses gestes dévoilaient une très grande maturité. Fort probable qu'elle ait quelques années de plus qu'elle n'en ait l'air. Elle parla calmement aux hommes armés, afin de les convaincre de se calmer, de laisser tomber leurs armes. Une tournée générale fut même offerte. Intéressant, très intéressant. Des dons de négociation et d'orateur. Est-ce que cela suffirait pour calmer des hommes déjà quelque peu imbibés par l'alcool?

Un à un chaque homme délaissa son arme. L'un d'eux eut même droit à un traitement pour sa main coupée. En effet, la jeune fille aux cheveux d'argent lui banda la main avec un morceau de tissu blanc. Du moins, après avoir versé un peu d'alcool sur la plaie. Efficace pour éviter les infections, mais plutôt douloureux. Après cela, la jeune fille s'adressa à l'aubergiste, afin de payer la tournée générale et pour payer pour les dégâts. En tout cas, elle tenait parole et semblait avoir de l'argent. Après tout, à moins d'avoir des bons moyens, rares étaient ceux prêt à payer pour les dommages des autres. Finalement, elle s'adressa à Mizuki. Cela promettait d'être très intéressant. Pendant un moment, Ken regretta de n'avoir rien à grignoter. Toujours plaisant d'avoir quelque chose à manger pendant un ''spectacle''.

Les présentations furent faites. Ainsi, elle s'appelait Arric Jesmetine et elle faisait partie de la guilde Cait Shelter. Pas vraiment l'une des guildes les plus reconnues du royaume. Toutefois, les jumeaux se souvenaient avoir déjà fait équipe avec un membre de cette guilde. Arric commença ainsi à faire la morale à Mizuki, allant même jusqu'à lui proposer de l'affronter en duel. Clair que la mage de Cait Shelter avait confiance en ses capacités. Elle se tourna même vers eux, avant de proposer que la rouquine paie un petit quelque chose pour Kiri. Une amoureuse des animaux, on dirait. Arric continua ainsi pendant un moment avant de se taire. Comment Mizuki allait-elle réagir aux provocations de la jeune fille?

Le regard qu'elle jeta à Arric était des plus évocateurs. Ça risquait de se terminer en bagarre. Cependant, tout s'arrêta en un instant lorsque Mizuki se retrouva soulever au-dessus du sol. L'aubergiste était arrivé derrière elle et la soulevait à bout de bras, l'ayant attrapé par le bord de son pantalon et l'arrière de son haut de maillot. Sans ménagement, il amena la rouquine vers la porte de son établissement et la jeta dehors. On aurait presque dit qu'elle venait de s'envoler par la porte. Puis, il retourna derrière son bar. Alors qu'il commençait à préparer les breuvages de la tournée générale, un consommateur s'adressa à lui. L'aubergiste remarqua alors la présence du haut de maillot de Mizuki, une des cordelettes coincées dans un pli de sa ceinture. Il semblerait que le vêtement soit resté coincé au moment de ''l'envolée'' de la jeune fille. Quelques instants plus tard, certains clients sortaient de l'auberge à toute vitesse. Pas difficile de comprendre pourquoi.

De son côté, Ken se leva et alla prendre sa consommation, parmi les boissons de la tournée générale promise par Arric. Autant en profiter après tout. Il regarda la jeune fille aux cheveux argentés.


-Eh bien, il semblerait qu'ils aient envie de voir la petite rouquine se promener sous la pluie à moitié nue. Un peu ridicule selon moi. Autrement, le moins qu'on puisse dire, c'est que tu sais te faire remarquer et écouter, Arric. Je ne pensais pas croiser un autre membre de Cait Shelter. Tu peux te joindre à notre table si tu veux. Ma sœur et moi serions heureux de pouvoir discuter avec une collègue mage.

Ken retourna à sa table. Caressant au passage la tête de Kiri. Le lycaon se laissa faire, puis bailla un coup avant de poser sa tête sur le sol, pour tenter de dormir un peu. Pendant ce temps, tout le monde semblait avoir oublié le blondinet assommé par Arric. Autant dire qu'il faisait pratiquement partie du décor.
Arric Jesmetine
SilvermoonSilvermoon

Arric Jesmetine

Messages : 219
Date d'inscription : 25/06/2014
Âge : 30
Guilde : Cait Shelter
Magie / Malédiction / CS : Ice Make

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 6.000
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Des mages à Pyrée [PV Mizuki et Arric]   Des mages à Pyrée [PV Mizuki et Arric] EmptyDim 21 Juin - 22:05

ENTRE COPAINS.



Arric hocha la tête, acceptant l’invitation.


Mais avant de rejoindre les deux confrères à leur table, la duelliste s’efforça de mettre décemment le blondinet évanoui sur une paillasse, en veillant à payer également le "mini-hébergement" de ce jeune homme en attendant son rétablissement, et qu’il puisse dégager fissa de cette auberge. Elle retourna, en marchant, se joindre au duo. Les hommes saouls se mélangèrent à ceux qui allèrent voir le spectacle dehors, à savoir cette rouquine dont le haut pendait à l’entrée de la taverne. Arric cru noter un certain inconfort dans l’attitude de l’aubergiste, bien qu’il accepta la requête.


Pour la première fois, la demoiselle songea également qu’elle et ce duo de frère et sœur n’étaient pas amis. Pas encore, du moins. Quel terme serait plus approprié ? Camarades, peut-être ?


Ils se sont rencontrés une seule fois. Aujourd’hui, et ici. Le hasard, visiblement. Côte à côte, le "collègue" et sa frangine attendaient qu’Arric s’installe à la même table qu’eux. Ils prenaient soin de leur Lycaon et buvaient les consommations de la tournée générale offerte par la Ice Makeuse. Compères à cause des circonstances. Ces dernières prenaient souvent des décisions à notre place, dans l’inconscient de l’Humanité. Il fallait bien de tout pour faire une société et un monde, que cela soit accompli volontairement ou non.


La vérité crue, sans fard, était que les Mages Officiels, ou même les autres types, comme par exemples les Mages Noirs et les Mercenaires, n’étaient pas forcément proches entre eux, bien au contraire. Malgré leurs similitudes superficielles, en matière d’idée et de justice, un fossé les séparait en matière d’organisation et d’idéologie, concernant le combat, les traditions, et bien d’autres sujets. Ils sont aussi dissemblables les uns des autres que les Guildes et les Chefs à leurs têtes.


L’ingénieux créateur de ce système pouvait s’apercevoir que le but originel, en permettant la création de Guildes différentes, autorisait l’apparition d’une variété parmi ces associations combattantes, qui se compléteraient les unes des autres. Leurs diverses forces et leurs caractères étaient supposés rejaillir et briller par contraste. Dans l’uniformité aurait résidé la faiblesse.


Et la différence qui détermine ces Mages les fait s’opposer les uns aux autres. Surviennent les rivalités et les disputes, les brouilles et les chamailleries, la jalousie et la compétition. Cela aussi est supposé faire partie du processus organique et sain de l’Humanité. Telle a été la vision des hautes instances. Que les générations futures se concurrencent entre elles. Que leurs Guildes se mettent au défi. De cette façon, les individus se pousseront mutuellement de l’avant. Le Conseil, et ses éminents membres les plus sages, seront toujours là pour empêcher les choses d’aller trop loin.


Le partenaire Mage et sa sœur se tenaient à une table, pas loin, dominant du regard le reste de la salle grâce à la bonne disposition de leur emplacement, contrairement à celui d’Arric, reculé et discret, qu’elle abandonna finalement pour rejoindre la position de la paire de parenté. Elle les rejoignit et les salua avec respect avant de s’asseoir face à eux, ses affaires posées sur la table sans gêner la dégustation des boissons, don d'Arric au reste des clients du bar. Observant quelques secondes le Lycaon pour ensuite reposer son attention sur l’équipée, la Mage des Glaces remarqua une drôle d’apparence chez le frère et la sœur. Ils se ressemblaient par leur stature, mais possédaient des couleurs discordantes, comme moulés sous des presses identiques, et seulement parachevés par l’application de "peintures" divergentes, surtout vestimentaire.



- Pour donner suite à vos paroles de toute à l'heure, j'imagine que pour la majorité des hommes, voir des attributs féminins à l'air est un comportement des plus élémentaires de la gente masculine en manque... d'érotisme. Ce n'est pas pour autant que je cautionne une telle humiliation. Enfin bon, je pense qu'elle s'en sortira sans trop de problème.


Arric but une gorgée de sa propre liqueur. Autant bénéficier de son "cadeau de la maison" exclusif.


- Quant à vous, compagnons, j'ai cru comprendre que vous me considériez comme un orateur, c'est bien cela ? La distinction est peut-être un peu trop prétentieuse, mais j'adhère beaucoup à la communication. Certains diront que je parle énormément ou alors que je déballe des foutaises, mais je peux tout aussi bien les emmerder et leur dire d'aller se faire foutre. Mon fonctionnement ne regarde QUE moi, et les autres peuvent dire ce qu'ils voudront, ça ne changera pas mes habitudes.


Elle fit tourner légèrement son index autour des contours de son récipient.


- Cependant, une interrogation me taraude : qui, de Cait Shelter, avez-vous déjà rencontré avant moi ? J'aimerais connaître les raisons, si ça n'est pas trop indiscret. Simple curiosité d'une fille de passage ~


Une question digne d'intérêt.



Dernière édition par Arric Jesmetine le Mer 11 Nov - 16:18, édité 2 fois
Shina/Ken Amnell
Mages du RêveMages du Rêve

Shina/Ken Amnell

Messages : 595
Date d'inscription : 15/04/2012
Âge : 29
Guilde : Quatro Cerberus
Magie / Malédiction / CS : Genjutsu / Illusions
Magie / CS Secondaire : Kage no Mahô / Magie des Ombres

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.360
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Des mages à Pyrée [PV Mizuki et Arric]   Des mages à Pyrée [PV Mizuki et Arric] EmptyVen 26 Juin - 19:02
Shina et Ken attendirent de voir si Arric accepterait leur invitation. Cette dernière répondit à l'affirmative par un simple hochement de tête. Toutefois avant de les rejoindre, la mage de Cait Shelter s'occupa d'abord du blondinet encore inconscient. Les jumeaux virent leur consœur disparaitre avec sa victime. Deux possibilités, vues la situation. La première, elle se contentait de le mettre dans un coin tranquille, comme dans l'arrière-boutique ou un placard à balais. La deuxième possibilité, elle s'en débarrassait dans une chambre. Dans les deux cas, ça ne ferait plus un jeune homme étendu sur le plancher et prenant de la place dans l'auberge. Arric était libre de l'emmener ailleurs si elle le voulait. Il aurait pu rester sur le plancher à son réveil que cela aurait laisser les mages de Quatro Cerberus indifférent. Quand on s'amuse à faire des histoires et à foutre la merde, il ne fallait pas s'étonner lorsqu'il y avait un retour de bâton. Au moins, maintenant l'ambiance dans l'édifice était bien plus tranquille. Cela n'avait rien de surprenant, vu qu'une parti des clients étaient partit à la poursuite de Mizuki, sous la pluie, afin de pouvoir la mâter. Shina et Ken n'étaient nullement inquiets pour la rouquine. Déjà, les mecs qui étaient sortie étaient tous saouls et en plus, d'après ce que les illusionnistes savaient, c'était une mage. Alors, c'est une bande d'alcooliques qui représenterait un véritable danger.

Ken prenait ainsi quelques gorgées de sa consommation, attendant qu'Arric se décide à les rejoindre. Cela faisait un bon moment qu'ils n'avaient pas croisé quelqu'un appartenant à la guilde de Cait Sheilter. D'un autre côté, c'était une guilde légale de faible influence. Du moins, pour le moment. Après tout, toutes les guildes légales les plus connues avaient bien commencé à partir de rien. Elles avaient ensuite grandi en puissance et en influence avec le temps. Peut-être que dans quelques années, Cait Shelter deviendrait une guilde importante. D'un autre côté, la concurrence pouvait être rude. Voilà un peu les avantages et désavantages des guildes. D'un côté, elle permettait de rassembler des mages qui autrement agiraient souvent seul et parfois en opposition. Elles rassemblaient ces individus en groupe, leur permettant d’interagir avec des gens comme eux. De plus, elles permettaient aux mages de s'améliorer et de travailler ensemble. Toutefois, en contre-partie naissait une rivalité entre les guildes. Un peu comme pour les équipes sportives de diverses écoles. Certes, la coopération n'était pas un problème en situation de crise. Cependant, il serait préférable que la coopération soit présente en permanence et non uniquement quand tout risquait d'exploser.

Peu importe pour le moment, Arric se décida enfin à les rejoindre. Elle les salua poliment avant de prendre place en face d'eux, déposant ses affaires sur la table. La mage de Caith Shelter commença par observer Kiri. Le lycaon misty était toujours couché sur le sol, tentant de dormir un peu. Puis, la jeune fille aux cheveux argentés reporta son attention sur eux. Elle commença par ajouter son point de vue, quant aux départs des clients obsédés. Puis, la mage prit une gorgée d'alcool avant de reprendre la parole, parlant cette fois de ces tendances à beaucoup parler. Finalement, elle les questionna, désirant savoir quels membres de Cait Shelter, ils avaient bien pu rencontrer.


-Pour ce qui est des membres de ta guilde, nous avons croisé la route de deux de tes consœurs. La première fut Anna Glow. C'était dans les montagnes, pour une mission de récolte. Il fallait aller récolter des plantes dans la montagne enneigée. Mission commune. Il y avait également un mage de Fairy Tail, Aoyuki Tatsuki. La deuxième, c'était Evangeline Lightstorm.

-Non. Son nom c'était Stormlight, pas Lightstorm.

-Oups, mon erreur. Merci sœurette. En tout cas, nous l'avons rencontré sur un navire, en train d'essayer de ne pas vomir dans sa cabine. Encore une fois, c'était une histoire de mission commune. Nous étions également accompagnés par un membre de notre guilde. C'était intéressant comme mission. Ce n'est pas tout les jours qu'on croise un dragon slayer de deuxième génération.

Ken prit une gorgée de son breuvage avant de reprendre la parole.

-Pour ce qui est du groupe d'alcoolique qui vient de sortir, je trouve qu'ils sont quelque peu pitoyables. Certes, je reste un mec et ce genre de chose ne me laisse pas indifférent. Cependant, vu la situation, il s'agit de profiter d'une situation plutôt honteuse. Ce n'est guère différent de ces crétins qui s'amusent à mâter les bains publics pour femmes.

Ken se tut un court instant.

-Pour ce qui est du fait que tu parles beaucoup, je ne vois pas en quoi c'est un problème. C'est également mon cas. Après tout, les mots existent pour que chacun puisse s'exprimer de manière plus pratique et simple que par les gestes. Les mots sont le propre de la communication. Ensuite, à savoir si quelqu'un s'en sert bien ou mal, chacun est libre d'en juger. Du moins, dans des mesures raisonnables. Quand on y pense, ce n'est pas parce qu'un sujet ne nous intéresse pas qu'il s'agit forcément quelque chose de débile.
Arric Jesmetine
SilvermoonSilvermoon

Arric Jesmetine

Messages : 219
Date d'inscription : 25/06/2014
Âge : 30
Guilde : Cait Shelter
Magie / Malédiction / CS : Ice Make

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 6.000
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Des mages à Pyrée [PV Mizuki et Arric]   Des mages à Pyrée [PV Mizuki et Arric] EmptyDim 2 Aoû - 15:44

ENTENTE COMMUNE.



Trois phases distinctes dans la discussion. Bien.


La première concernait les fameuses consœurs de la guilde d’Arric, à savoir Anna Glow et Evangeline Stormlight. La mage des glaces ne connaissait pas ces deux membres intimement, mais les avait déjà vu et avait déjà entendu filtrer des informations à travers des rumeurs provenant de sa "famille d’adoption". Les ragots circulaient vite.


On racontait d’Anna Glow que cette fille juvénile, aux cheveux bruns et aux yeux noisette, aimait veiller sur les individus qui composaient la guilde Cait Shelter, en se comportant comme une aînée mère poule. C’était assez amusant et en même temps très adorable venant de cette personne. De plus, son attitude visiblement douce et tendre, la rendait très appréciée par la plupart des gens qui la côtoyait, y compris Arric. Le contraste parfait entre Anna Glow se trouvait dans le sale caractère de son familier, un bel et gros oiseau, dont la bretteuse ne se souvenait plus exactement de sa nature : Aigle ou Faucon ? Gamoréen ou pas ? Ni de son nom, d’ailleurs : Fuki, Kiki ou Kikou ? Enfin bref, sa propriétaire tentait de l’apaiser au maximum. Autre anecdote curieuse, il paraît qu’Anna passait beaucoup de temps à Fairy Tail, une autre guilde. Mais rien n’était sûr avec les potins quotidiens, auxquels on pouvait mettre le feu aux poudres.


Arric avait ouï-dire que Fairy Tail était une guilde portée sur l’aventure, recherchant toujours plus de sensations fortes et de péripéties inoubliables. Une vie baroudeuse.


Au sujet d’Evangeline Stormlight, on disait de cette femme qu’elle semblait plus petite et plus jeune qu’elle n’en avait l’air physiquement. Un des nombreux cas d’apparence trompeuse. Ses longs cheveux blonds, ses yeux rouges foncés et son accoutrement, principalement noir, apparentait Evangeline à une poupée, en robe (lolita) gothique, parée de ceintures. Joviale et farceuse, cette demoiselle arrivait à combiner les deux avec une facétie et une gaieté harmonieuses. Mais, comme la plupart des personnes de petite envergure, elle n’aimait pas qu’on parle de son gabarit. De plus, il se murmurait qu’elle détestait les bêtes insectoïdes et les araignées. Ce sont pourtant de mignonnes créatures inoffensives parfois, et le credo de Cait Shelter est le respect de la nature et des animaux. Courtoise et prévenante avec la majorité des gens, membres de Cait Shelter inclus, des bruits courraient qu’Evangeline Stormlight poursuivait un but précis et ambitieux. Lequel ? Mystère. Mais le plus important à retenir était qu’Evangeline Stormlight faisait partie des Dragons Slayers. Arric ne s’embêtait pas à prendre en compte les "Générations" : ça n’était que de la paperasse supplémentaire et des termes pour faire joli, surtout dans les rapports administratifs barbants, que la bureaucratie s'amusait à multiplier pour tout et n'importe quoi à Fiore. Une belle perte de temps.


La deuxième phase de la discussion abordait le profit, que tiraient certaines personnes, venant d’actions douteuses, comme mater la gente féminine quand c’était possible. Ce genre d’opportunistes écœurait Arric, et Ken n’avait pas tort dans ses allégations. Lui, qui parlait en tant que mec, pouvait savoir cela. Autant porter du crédit à ses propos.



- Ce que vous dites n’est pas faux, camarade Ken. J’aurais quand même préférée que cette rouquine ait plus de jugeote et moins de cupidité, ça lui aurait évitée de finir presque nue sous la pluie. Enfin bon, ce qui est fait ne peut être défait. J’imagine que c’est une forme de juste punition, pour son manque de discernement. Espérons que ça lui serve de leçon.


La troisième phase évoquait la communication. Savoir s’exprimer correctement n’était pas qu’une simple affaire de conjugaison, de syntaxe, de grammaire et de vocabulaire. Il fallait que l’orateur réussisse à toucher et à sensibiliser son auditoire. S’il ne parvenait pas à galvaniser ou effrayer la foule, autant s’adresser à un mur. Une grosse partie de l’efficacité d’un discours passait par la transmission d’émotions. On pouvait arrêter des conflits rien qu’avec des mots, sans armes ni violence. Il suffisait juste d’un bon dosage des termes employés, et d’un bon timing pour les énoncer. Simple question de rythme.


- Je suis contente de pouvoir converser avec quelques-uns qui comprennent l'importance des échanges oraux. Surtout quand parler beaucoup ne dérange pas lesdits interlocuteurs. Ken et vous, sa sœur, savaient que les interactions ne permettent pas que de passer le temps ou d'empêcher de s’ennuyer, pour ceux qui ne voient pas plus loin que ça. C’est aussi un moyen d’instaurer des liens plus forts, ou alors une échappatoire contre l’agressivité et les animosités. Sans verser de sang, les mots peuvent résoudre les querelles. En tout cas, pour ma part, j’en suis franchement convaincue. Et pour votre part, qu'en pensez-vous ?


Maintenant, il fallait dériver sur un autre sujet de causerie, afin de varier les opinions.


- Sinon, sans indiscrétions, pourquoi êtes-vous à Pyrée ? Qu’est-ce qui vous a amenés dans cette ville ? Vous pouvez très bien ne rien révéler.


Simples questions. Les réponses le seront-elles aussi ?



Dernière édition par Arric Jesmetine le Mer 11 Nov - 16:17, édité 1 fois
Shina/Ken Amnell
Mages du RêveMages du Rêve

Shina/Ken Amnell

Messages : 595
Date d'inscription : 15/04/2012
Âge : 29
Guilde : Quatro Cerberus
Magie / Malédiction / CS : Genjutsu / Illusions
Magie / CS Secondaire : Kage no Mahô / Magie des Ombres

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.360
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Des mages à Pyrée [PV Mizuki et Arric]   Des mages à Pyrée [PV Mizuki et Arric] EmptyMar 4 Aoû - 18:51
Les jumeaux prenaient bien soin d'étudier Arric. Non seulement d'un point de vue physique, mais également d'un point de vue psychologique. Déjà le fait qu'elle se montre très bavarde démontre une certaine forme d'intelligence et de compréhension. Ainsi qu'un tempérament affable et ouvert. Quant aux questions qu'elle avait posées concernant les autres membres de sa guilde, cela démontrait un certain intérêt à leur endroit. Bien sûr, il était difficile de savoir quelle relation Arric pouvait entretenir avec eux. Toutefois, ses réactions lorsque le nom d'Anna et d'Evangeline furent révélés démontraient au moins qu'elle ne les détestait pas. À moins bien sûr, que la mage cache ses véritables sentiments. De leur côté, Shina et Ken avaient trouvé qu'Anna et Evangeline étaient plutôt sympathiques. Autrement, si c'était différent pour Arric, ils n'avaient aucun droit de s'y opposer. Après tout, on ne pouvait pas aimer tout le monde.

La jeune fille avait ensuite réagi au propos de Ken, sur la perversité des hommes sortis mâter Mizuki. Elle était d'accord avec lui, ces types étaient purement et simplement pitoyables. Toutefois, elle semblait d'avis que Mizuki l'avait bien cherché et que cela pouvait représenter une punition adéquate pour ses méfaits. De leur côté, les jumeaux n'en étaient pas totalement sûrs. Certes, une bonne leçon était de rigueur étant donné le comportement de la rouquine et de son petit copain. Après tout, elle avait joué les séductrices pour tenter d'avoir ce qu'elle voulait, alors que son copain avait utilisé la menace. Certes, elle méritait une punition, mais sa situation était plutôt extrême. À moitié nue sous la pluie, mâter par des vieux pervers. Aller savoir combien de temps elle aurait besoin pour se trouver quelque chose pour s'habiller.

La jeune femme enchaîna par la suite sur les propos de Ken sur la parole. Comme il fallait s'y attendre, elle considérait aussi que les mots et la parole étaient importants. Pas seulement pour échanger des informations, mais également des opinions et pour résoudre des problèmes autrement que par la violence. Évidemment, cela permettait aussi de tisser des liens et des amitiés entre les individus. Arric leur demanda ensuite leur avis sur la question. Elle en profita également pour les questionner sur la raison de leur présence dans la ville de Pyrée. Rien de bien méchant en somme. Donc, aucun besoin de mentir ou d'utiliser des faux-semblants dans leur réponse.


-En effet, les mots et la parole peuvent être des armes bien plus dangereuses que la magie. Des guerres ont été déclenchés ou évités grâce aux mots. Il en va de même pour les relations entre autrui. Les gens négligent cependant leur importance. Ils disent n'importe quoi, parfois. Cela n'a rien d'anormal. Après tout, la parole est quelque chose de très ancienne et c'est tellement commun et répandu que cela est considéré comme un acquis et non un apprentissage. Comme allant de soi. Légèrement ridicule, il y a bien fallu des gens qui réfléchissent à tout cela à un moment, afin que les langues se créent. Encore aujourd'hui c'est le cas. Des nouveaux mots apparaissent sans cesse, pour diverses raisons.

-La... La modernité, les mœurs sociales, les découvertes, les expressions, les coutumes, les croyances religieuses ou idéologiques et tant d'autres encore.

-En effet, sœurette. Autrement, pour en revenir à ton autre question, Arric. Nous sommes venu dans ce coin de pays pour faire des commissions.

-Pour... Pour nos grands-parents.

-Ouais. Ils nous ont fait une liste des divers produits dont ils ont besoin. Certes, ils sont très en forme, mais voyager reste fatigant pour eux. Alors, on leur épargne cela en leur donnant un coup de main. En plus, à chaque fois, grand-mère nous remercie en préparant certains plats dont elle a le secret. Ça nous fait également une bonne raison pour quitter la guilde quelques jours pour leur rendre visite. Le seul inconvénient, c'est pour Kiri. Grand-mère l'adore et le gâte constamment, du coup il prend du poids. Qu'on doit ensuite se débrouiller pour lui faire perdre.
Arric Jesmetine
SilvermoonSilvermoon

Arric Jesmetine

Messages : 219
Date d'inscription : 25/06/2014
Âge : 30
Guilde : Cait Shelter
Magie / Malédiction / CS : Ice Make

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 6.000
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Des mages à Pyrée [PV Mizuki et Arric]   Des mages à Pyrée [PV Mizuki et Arric] EmptyJeu 3 Sep - 21:42

LA FAMILLE, C'EST SACRÉ.



La famille. Un des biens les plus précieux d’une existence.


Qu’est-ce qui pouvait déterminer, très clairement, la notion de "famille" ? Était-ce juste un groupe social, ou le concept allait-il plus loin ? Certaines définitions se propageaient de plus en plus dans les livres, surtout au sein des dictionnaires, tels des champignons en milieu approprié à leur proliférations. Et comme les bolets venimeux, ces explications empoisonnaient le cerveau des lecteurs, en partant des tournures "humaines" et graduant de plus en plus vers des termes dits "techniques". Parmi les différentes phrases des bouquins qu’avait pu lire Arric dans sa vie, cinq d’entre elles, facilement compréhensibles, venaient directement s’immiscer dans sa tête. La première étant « Famille : ensemble de personnes qui ont des liens de parenté par le sang ou par alliance », le modèle basique qu’on puisse se faire de la famille. Ensuite arrivait « Famille : groupe domestique de gens liés ou non par le sang, qui vivent ensemble dans le même foyer », représentant un peu, en exemple, ce qu’était une Guilde pour ses membres. Puis s’enchaînait celle-ci, « Famille : groupe d’êtres ou de choses présentant des caractères communs », assez rabaissant et plutôt régressive dans ses propos, avec l’exemple de tous ce qu’on peut citer : les espèces animales et végétales, les objets, etc. S’ensuivait la description ci-contre, « Famille : ensemble de langue ayant une origine commune », qui regroupait donc les dialectes communs. Enfin, la dernière des spécifications avec cette formule, « Famille : ensemble de mots qui possèdent la même racine », donc généralement une catégorisation écrite des mêmes jargons employés.


Aux yeux de la demoiselle, beaucoup de gens faisait partie de ce qu’elle appelait "sa famille". Roxane, sa mère, femme aimable et protectrice ; et Howard, son père, homme fier et digne. Ses amis d’enfance ; Baridan l’émotif, Firimis le moralisateur, Yria l’idiote, Daulir l’inconscient, Zavialle la téméraire, Silith la courageuse, et Héonde la vigoureuse. Les voisins Theyse la grincheuse et Somnod le rustre, un vieux couple qui se disputaient pour mieux se réconcilier ; Dambyse la mégère, qui chérissait le bon vieux temps et qui se plaignait du présent ; les père-fils-fille Jarcath le paternel, Beogil le cadet et Solva l’aînée ; Beltrand, le Mage scolaire ; Jason, le talentueux Mercenaire ; Mandus, le Mage philosophe ; Ashton Grimm, le Master bougon de Cait Shelter ; et les autres membres de la Guilde, ainsi que les précédentes connaissances : Donnel Cresswell, Ryuki Emil, Nora C. Harrods ; et les rencontres futures, s’il y en a. Toutes ces personnes constituaient, chacune à leur manière, un fragment du cœur d’Arric. La plupart composait sa famille, et la Ice Makeuse les abritait avec bonheur dans son âme. Sans regrets. Sans rejets. Sans oublier. Un peu de nostalgie ne faisait pas de mal, et écartait la solitude en cas de besoin. Les heureux souvenirs sont une excellente échappatoire face à la folie. Arric se plaisait, dans quelques-uns de ses rêves, à imaginer en dauphins ceux qui formaient sa famille. Ces animaux entretenaient, et entretiendront toujours, de solides liens amicaux, d’indestructibles liens familiaux, et avaient un très grand sens du jeu. C’est ce qui figurait le mieux aux yeux d’Arric et de sa famille : une joyeuse bande de dauphins qui plaisantaient ensemble à la plage.


Ainsi donc, Shina et Ken étaient ici pour des emplettes, à la charge de leurs doyens familiaux. Le jeune homme expliquait qu’il valait mieux préserver la santé des aïeuls, plutôt que de les obliger à effectuer leurs courses eux-mêmes. Et c’est toujours plus incitant à l’idée de recevoir des récompenses à la fin, surtout quand il était question de repas ancestraux préparés par "Mamie" et "Papy". Une petite victoire personnelle, en somme, sachant qu’il était plus logique, et plus sympathique, que le réconfort vienne après l’effort, et non l’inverse, bien que des individus ne se privaient pas de renverser la tendance habituelle. Au-delà de ces considérations, le frère mage, qui visiblement aimaient plus prendre la parole que sa sœur, affirmaient également que leur familier, le lycaon nommé Kiri, s’engraissait sous la trop grande générosité gastronomique des attentions de "Grand-Mère", qui le chouchoutait démesurément selon ses propriétaires. Mais est-ce que l’adorable petit animal détestait-il être autant être dorloté, avec de la nourriture et des câlins ? Peut-être. Ou pas. Qui savait ce qui se passait dans la tête de cette mignonne bête. En tout cas, cette promenade possédait un double intérêt : des achats (dépense monétaire) ET de l’exercice (dépense physique). Un jour, Arric s’occuperait d’un Familier qui lui appartiendrait. Promesse de Mage !



- Je comprends toutes les implications de vos déplacements. La famille, c’est important. On peut avoir des querelles entre proches, mais il ne faut jamais garder une rancune tenace des fautes passées, ou des paroles prononcées en l’air sous la colère. Sinon, c’est l’autodestruction assurée. Et il est parfois trop tard quand on souhaite s’excuser, ou obtenir le pardon. Le monde est déjà bien assez amer, quelques fois...


Arric but une énième gorgée de sa boisson. Le récipient de cette dernière était presque vide. Soit la Mage irait en chercher une autre, soit elle en resterait là.


- Et sinon, que pensez-vous de votre propre Guilde, vous deux ? ~


Un autre point intéressant à aborder.



Dernière édition par Arric Jesmetine le Mer 11 Nov - 16:14, édité 1 fois
Shina/Ken Amnell
Mages du RêveMages du Rêve

Shina/Ken Amnell

Messages : 595
Date d'inscription : 15/04/2012
Âge : 29
Guilde : Quatro Cerberus
Magie / Malédiction / CS : Genjutsu / Illusions
Magie / CS Secondaire : Kage no Mahô / Magie des Ombres

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.360
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Des mages à Pyrée [PV Mizuki et Arric]   Des mages à Pyrée [PV Mizuki et Arric] EmptyVen 4 Sep - 22:18
Tandis qu'il finissait de parler, Ken glissa une main sous la table, caressant la tête du lycaon couché à ses pieds. La créature argentée se laissa faire, appréciant le contact sur sa fourrure. Arric prit la parole à son tour. Elle parla ainsi sur l'importance de la famille. Surtout, à quel point il était important d'avoir des bons rapports avec sa famille et qu'il valait mieux éviter de s'attarder sur les erreurs du passé. Bref, que gardé des rancunes envers un membre de sa famille étaient une mauvaise chose. Une chose de nuisible pour toute la famille et qui n'avait parfois aucun pardon. Shina et Ken ne dirent rien, pour le moment. Certes, ils n'étaient pas en désaccord avec Arric, mais ils n'étaient pas totalement en accord non plus. Après tout, pardonner de petites erreurs, c'était une chose. Cependant, pardonner des choses horribles comme leur géniteur leur avait fait, ça jamais. Le pardon était une chose, mais quand le coupable avait commis des gestes aussi horribles, aucun pardon n'était envisageable.

De son côté, Arric prit une autre gorgée de son verre. Puis, elle leur posa une simple question: Qu'est-ce qu'ils pensaient de leur guilde? C'était une question assez simple. Ils n'avaient aucune raison de cacher ce genre d'information, alors l'honnêteté était de mise pour répondre à la jeune fille.


-Nous adorons notre guilde.

-En effet.

-Certes, au début, c'était surprenant de constater que la guilde de Quatro Cerberus était un navire et non un bâtiment. Cela a cependant des avantages.

-Très... Très relaxant pour dormir.

-Tout à fait. Parfois, les vagues font légèrement bouger le bateau. C'est très relaxant quand on est dans son lit. D'ailleurs, si l'envie nous prend, on peut pêcher tout en restant à la guilde. Évidemment, il y a aussi nos confrères et nos consœurs. Tous des gens bien. Comme une seconde famille. Quand on y pense, certains membres sont un peu comme des frères et des sœurs. L'un d'eux est également comme le cousin un peu emmerdant, mais amical.

Le mage évita de préciser que ce dernier commentaire était sur leur confrère Soren.

-Mais bon, je peux déjà dire que si la guilde et ses membres étaient en danger, je me battrais sans hésitation pour eux. Je sacrifierais un bras ou œil sans la moindre hésitation pour eux.

-Hum... pour moi, juste un bras. Pour l’œil, déjà donné.

Ken regarda aussitôt sa sœur. Son regard était assez évocateur.

-Tu devrais laisser tomber, Shina. Je sais bien que c'est une première, mais l'humour noir... vraiment pas pour toi.

La jeune borgne se contenta de hocher les épaules. Ken porta ensuite son regard sur Arric.

-Autrement, pour en revenir à ta position sur la famille. Je ne suis pas totalement en accord avec toi. Certes, avoir de bonnes relations familiales est importants. Cependant, il y a des choses qui ne peuvent pas être pardonnés. Notre mère était une femme bien. Notre géniteur par contre, ça n'a jamais été quelqu'un de bien.
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Des mages à Pyrée [PV Mizuki et Arric]   Des mages à Pyrée [PV Mizuki et Arric] Empty

Des mages à Pyrée [PV Mizuki et Arric]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Ouest :: Pyrée
-