Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 [Event] Gehenna Battle - Premier Groupe d'Attaque !

Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Game Master

avatar

Messages : 1578
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: [Event] Gehenna Battle - Premier Groupe d'Attaque !   Jeu 11 Sep - 20:40












L’exécution est sur le point d'avoir lieu. Gehenna Island est envahie de chevaliers runiques et de mages officiels appelés en renfort pour s'assurer que tout se passe bien. Rien ne doit venir perturber l'application de la sentence pour les trois mages noirs. C'est dans ce but qu'une troupe de mille soldats a été déployée devant le fort. Le Conseil a placé le groupe sous la direction du Prêtre Runique Kenta Hoshi. Il est accompagné de deux mages officiels pour mener à bien sa mission. Il s'agit de Vita Barrentine de Lamia Scale et de Fubuki Tsuya de Fairy Tail. Tous deux ont reçu une missive du Conseil sollicitant leur présence pour protéger les lieux.

Cependant tout ne va pas bien se passer puisque les mages noirs passent à l'attaque ! Lucifer Amaiyuri et Kite Reyes, les Masters respectifs de Grimoire Heart et Oracion Seis, ont chacun envoyé un de leurs meilleurs éléments pour diriger un premier groupe d'attaque. Le but de celui-ci est de tester les forces de la défense et de faire en sorte de libérer le passage pour que les autres vagues de mages noirs puissent pénétrer les lieux. Ce premier groupe d'attaque est composé de cinq cents mages noirs menés par Adrix Viyers et Rei Tendô. C'est également à ce premier que revient la tache d'envoyer un signal pour prévenir le second groupe qu'il pouvait passer à l'attaque.

La bataille commence !




FORCES PNJ : 500 mages noirs de 800 PM + 1.000 soldats de 700 PM

ZONE D'INFLUENCE : Groupe d'Attaque Principal

ORDRE DE POST : Rei Tendo • Adrix Viviers • Kenta Hoshi • Vita Barrentine • Fubuki Tsuya



Thank's à Solomon ©




Rei Tendô
La Main NoireLa Main Noire

avatar

Messages : 763
Date d'inscription : 08/07/2012
Âge : 23
Guilde : Oracion Séis
Magie / Malédiction / CS : Nenriki no Mahô / Télékinésie

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.470
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: [Event] Gehenna Battle - Premier Groupe d'Attaque !   Sam 13 Sep - 23:17
Mon master me quittait une fois de plus dans un silence total, disparaissant dans les ombres dont il était le maître absolu. La mission qu'il venait de me confier dépassait tout ce que je pouvais imaginer et je n'arrivais plus à bouger, paralysé par cette nouvelle que je refusais de comprendre.

- Merde, c'est de la folie...

L'alliance Baram avait décidé d'attaquer Gehenna Island pour déjouer la mise à mort de plusieurs prisonniers appartenant à Grimoire Heart ou Tartaros. Mais pourquoi avait-il fallu qu'on nous embarque là-dedans ? Étrangement, les guildes de l'Alliance Baram crachaient souvent sur Oracion Seis mais dès qu'il fallait passer aux choses sérieuses, on venait immédiatement nous demander de l'aide.
Si encore ce n'était que ça, l'idée d'attaquer ne m'aurait pas plus dérangée qu'autre chose, mais le hic provenait du plan de bataille. Je n'avais aucune idée des détails dans l'absolu, je venais juste d'apprendre le rôle que je devais jouer : celui qui devrait certainement le mieux me convenir mais qui m'envoyait droit dans la gueule du loup. Pour faire bref, je devais aller droit dans le tas pour tester les forces ennemies et ouvrir une brèche afin de faire engouffrer le gros de nos troupes dans la forteresse construite spécialement pour cet événement. Un véritable suicide quoi...

Mon compagnon d'infortune n'était autre que le renommé Adrix Viyers. Un pingouin ! Mais aussi un des membres les plus puissants de Grimoire Heart. Kite m'avait précisé que notre groupe d'attaque serait constitué de cinq cents mages noirs. C'était peut-être un détail, mais comment autant de personnes allaient passer inaperçues en débarquant sur une île inhabitée et occupée par l'armée ?

Mon scorpilon cliquetait d'impatience à côté de moi, s'imaginant déjà savourer quelques proies durant le carnage qui allait survenir. Dans un soupir, je rassemblais mes maigres possessions, m'emparant de mon manteau à nuages rouges avant de l'enfiler et de sortir de la chambre que je gardais depuis un long moment déjà au Marché Noir.
Je traînais les pieds pour me rendre au lieu du rendez-vous, n'étant absolument pas pressé d'affronter cette personne qui me ferait peut-être rendre mon dernier souffle. C'était fou le nombre de choses auxquelles on pouvait penser dans ces moments là : Celya, Hydralia, Oracion Seis, toute ma vie défilait dans ma tête sans que mes pensées ne se fixent une seule fois sur un point précis.


- Sasori, si seulement tu comprenais dans quoi on s'embarque...



J'étais encore une fois le dernier arrivé, même si cette fois je m'étais particulièrement appliqué pour garder cette place. Si j'avais pu faire demi-tour, je ne m'en serais pas privé. Mais bon, quitte à rencontrer la Mort, autant le faire de manière virile.
Pas un mage noir ne manquait à l'appel. Ils étaient tous là, hurlant, rigolant, jurant. Une vraie cohorte désordonnée à laquelle je m'empressais de me présenter. Saisissant le nez du plus imposant constituant la première ligne, je serrai de plus en plus fort jusqu'à le faire tomber à genoux, criant assez fort pour qu'on m'entende.


- Bien, maintenant que tout le monde écoute, je vais faire simple ! Votre patron maintenant, c'est Adrix ! Oui oui, le pingouin là... Juste pour vous le rappeler, il est DOCTEUR. Pas la peine de faire un dessin pour expliquer ce qui pourrait arriver à celui qui ne l'écouterait pas, hum ?

Relâchant mon emprise sur le nez de ma victime, je saluais brièvement mon partenaire de Grimoire Heart avant de me préparer pour le grand départ. C'était maintenant que les choses sérieuses allaient commencer.


Inutile de faire dans la dentelle, notre débarquement sur Gehenna Island ne pouvait se manquer.
Voir un rouquin couvert de piercings marchant à côté d'une demi-portion de pingouin, tous les deux suivis par une horde de mages noirs, ça faisait quand même un sacré choc. Surtout quand cette troupe se trouvait sur le lieu d'exécution des criminels les plus dangereux de Fiore.

Je fis un signe de la main, ordonnant à tout le monde de s'arrêter, nos adversaires ayant repéré notre entrée en scène. Allons, allons, montrons-leur un avant goût de ce qui les attendait. Laissant mon familier s'amuser un peu, le scorpilon ouvrit ses pinces pour verser une douche empoisonnée sur le soldat le plus proche. Les brûlures occasionnées par le poison firent hurler de douleur ce malheureux soldat, attirant ainsi l'attention d'une bonne partie des troupes visibles tandis qu'ils étaient toujours plus nombreux à accourir dans notre direction. Prenant alors la pose en écartant les bras et criant bien fort, je fis en sorte que ma voix porte le plus loin possible pour rameuter le maximum des forces armées postées ici :


- Surprise ! Alors comme ça on oublie de nous inviter à cette petite fête ? J'avais pourtant apporté un cadeau !

Un petit sourire sur les lèvres, je me demandais ce que pourrait bien réserver Adrix. Je n'avais pas beaucoup entendu parler de ce membre de Grimoire Heart et voir ce petit être se déchaîner devait certainement s'avérer amusant. Pour ma part, je pus me permettre d'ouvrir le bal en soulevant quelques rochers de la taille de roues de carrosse avant de les jeter dans les airs en direction du bataillon, laissant la gravité faire son travail pour pilonner les rangs ennemis. Oui, je prenais le rôle d'une catapulte rousse pour entamer notre progression vers la forteresse au sein de laquelle devait se tenir l'exécution publique. La menace viendrait d'abord du ciel, pour fixer leur attention ailleurs que sur les cinq cents mages noirs qui allaient sous peu se ruer sur eux.
Adrix Viyers
Docteur HosesDocteur Hoses

avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 15/09/2012
Âge : 24
Guilde : Grimoire Heart
Magie / Malédiction / CS : Arc of Flesh / Magie de la Chair
Magie / CS Secondaire : Ito no Mahô / Magie des Fils

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.120
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: [Event] Gehenna Battle - Premier Groupe d'Attaque !   Dim 14 Sep - 18:01

La marche de l’Empereur

L'heure de l'Exécution, l'heure de la Mort où Fiore toute entière allait se voir déchirer par une guerre comme jamais le continent n'en avait connu. Ceux qui c'étaient jadis battus côte à côte pour repousser les anciens Dragons allaient cette fois s'affronter sans retenue, déchaînant les magies les plus terribles les uns sur les autres. Chacun s'était préparé avec attention. L'issue de cette bataille aurait, à n'en pas douter, un effet décisif sur l'ensemble du pays. Si les Guildes Noires souveraines venaient à s'écraser sur le rempart des forces du bien, alors la criminalité serait privée de ses champions et peut être qu'enfin la justice régnerait. A l'inverse, si les envahisseurs parvenaient à sauver les leurs, le Conseil serait humilié devant les yeux médusés de tous les habitants, et une terreur sans nom s'emparerait des cœurs même des plus braves. Il y avait dans la balance bien plus que le sort de quatre individus célèbres.

Et Adrix trouvait tout cela terriblement excitant. Il avait attendu avec impatience le jour où sonneraient ainsi les trompettes de l’Apocalypse tant espérée. Combien de fois avait-il rêvé d'un si fantastique carnage ? Ici, devant ses yeux cruels, les hommes allaient s'entre-déchirer avec la barbarie de bêtes en furie. Le chaos et l'anarchie allaient embraser cette terre souillée de toute leur splendeur. C'était la première fois qu'un tel coup serait porté à l'ordre établi depuis la nuit des temps, et le Chirurgien ferait parti des artisans de cette destruction. C'était pour de telles opportunités qu'il avait rejoint Grimoire Hearts et qu'il se soumettait aux pénibles règles de conduite et d'honneur de Lucifer. Mais en ce jour glorieux, il aurait droit à non pas une poignée de cobayes, mais à des légions entières d'inconscients venus chercher le trépas. Jamais en ses cent ans d'existence il n'avait été aussi enthousiasmé par un conflit à venir. Son temps nécrosé bouillonnait dans ses veines de palmipède. Alliés comme ennemis, tous n'étaient à ses yeux qu'autant de jouets pour assouvir sa curiosité malsaine. Il s'était préparé avec passion pour l'occasion. Ses meilleurs scalpels, ses meilleures drogues, même son nouveau "serviteur" avaient été patiemment polis et améliorés dans cette optique.
En parlant de ce dernier, le Mémorial était enfin rétabli. Les blessures que son nouveau maître lui avait infligées au cours de leur duel avaient mit un sacré bout de temps à se résorber. Il faut dire que le Palmipède, tout brillant qu'il soit, n'avait pas l'habitude de jouer avec une anatomie presque exclusivement minérale. Les soins avaient été laborieux mais bon, au moins avait-il eut l'occasion d'élargir sa base de connaissances. Et désormais, le titan de pierre était prêt pour aller en découdre avec la piétaille du Conseil. Il allait faire un malheur, le pingouin n'en doutait pas un seul instant~ Il avait même acheté à Chibi Gun pour l'occasion, histoire que son compagnon puisse se rendre sur le champ de bataille sans attirer tous les regards dés la première seconde des hostilités.

Et puis, il y avait son nouveau jouet. Ce magnifique petit trésor pour lequel il avait épuisé toutes ses économies. C'était un bijou de chrome et d'acier qui trônait fièrement dans sa chambre depuis quelques jours déjà et qu'il chevauchait désormais avec la fierté d'un général sur son destrier blanc : Sa Moto magique High-Tech. Le torse gonflé par la fierté, le pingouin caressa de sa palme la carrosserie de son bébé. C'était un monstre rutilant, décoré de motifs de flammes criards cherchant tant bien que mal à compenser la petite taille de son cavalier par son côté tape à l'oeil et imposant. Ce stratagème aurait pu fonctionner si Adrix n'avait eut besoin d'installer des rallonges pour que ses pattes atteignent les pédales, détruisant ainsi le peu de crédibilité qu'il avait encore. Il se tenait pourtant sur la selle, le bec levé avec dignité et la cape au vent. Akûraté, réduit sn chibi, s'était installé derrière lui, faisant d'eux le plus improbable duo de conducteurs de ce siècle. Avec un peu d'imagination, ils auraient presque pu passer pour des amants grotesques partis pour une escapade romantique sur les routes de Fiore.

.... Si seulement c'était le cas. Son regard vicieux se promenait sur les troupes mises à sa disposition. Des centaines et des centaines d'hommes dont le destin ne reposait que sur son commandement et celui de ce Rei Tendô qui lui servirait de partenaire. C'était un mage réputé d'Oracion Séis et, en conséquence, un allié de poids, mais Adrix devait admettre qu'il ne connaissait que peu de choses sur l'individu aux nombreux piercings. Ses connaissances se limitaient aux informations peu fiables des rumeurs et des légendes, deux choses qui l'ont trouvaient en quantité sur les criminels particulièrement efficaces.

    *J'ai hâte de le voir au travail ~ *

Le pingouin observa les diverses réactions à l'annonce de Rei que le ridicule personnage qu'il était était aux commandes. Certains eurent bien du mal à retenir un petit ricanement ironique en le voyant, ainsi dressé sur sa moto. Mais, à sa grande satisfaction, d'autres n'avaient même pas l'audace de se tourner en sa direction. Parmi les hommes de Grimoire Hearts, plus d'un avait déjà été victime de la personnalité perverse du Docteur, et pas un de ceux là n'était assez stupide pour tenter l'expérience une nouvelle fois. Eux savaient parfaitement que de tous les malades rassemblés sur cette île maudite, Adrix été probablement le plus atteint. Et ils se chargeraient de transmettre cette terreur primaire à ceux que la démonstration de Tendô n’avait pas encore convaincus.

Bref, passons aux choses sérieuses. Si Adrix était curieux de voir son compagnon à l'œuvre et de laisser éclater sa propre frénésie, il lui fallait d'abord analyser calmement la situation.

Lucifer lui avait confié une mission on ne peut plus simple : Prendre la tête de ces 500 hommes avec Rei et servir de premier assaut pour attendrir les forces ennemies et ouvrir la voie pour les autres. Ce n'était pas difficile à comprendre, mais c'était aussi une mission suicidaire. Il était rare que les premiers arrivés survivent à une guerre pareille. Les raisons pour laquelle Adrix avait été assigné par le Maître de Grimoire Hearts plutôt qu'un autre étaient nombreuses :

Tout d'abord le Chevalier Noir n'appréciait qu'à moitié son subordonné palmé. La démence et le sadisme non dissimulé de la créature se heurtaient à ses principes d'éthique et de chevalerie. Et puis il y avait eut ce problème avec Séléna. Autant dire que quite à sacrifier un des Frères du Purgatoire, le petit Viyers était en tête en liste.
Ensuite, au vu de ses capacités, le Docteur Hoses était le plus à même de survivre à de ce genre de situations désespérées. Après tout, il était un zombie, une existence qui défiait les lois même de la Nature. Il alliait un corps presque invulnérable à une expérience de près d'un siècle pour en exploiter les capacités. Sa Lost Magic n'était pas très offensive, surtout pour une bataille de grande échelle, mais il était une plaie dont même le pire des adversaires aurait du mal à se défaire. Son taux de survie était le plus élevé.
Dernière, et non des moindres, Adrix était ce qui au sein de Grimoire Hearts se rapprochait le plus d'un esprit éclairé malgré sa psyché fracturée. A l'exception peut être du maître de Guilde, le savant fou avait la prétention d'être le mage le plus fourbe, le plus roublard et le plus intelligent de toute la bande. Et jusqu'à maintenant, il s'était toujours montré à la hauteur de ses vantardises. Si quelqu'un pouvait mener des timbrés à la victoire, c'était bien lui.

De ce qu'on leur avait rapporté, la première vague de mage noire était en clair infériorité numérique. Il y avait au moins deux fois plus de fantassins en face. Les hommes de l'Alliance Baram étaient sans doute plus meurtriers que des mages tout justes sortis de l'académie, mais l'écart restait trop important pour être négligé. Ses méninges tournaient à pleine vitesse pour trouver le meilleur moyen de rendre ce combat aussi sanglant que faire se peut.
Une telle considération ne semblait pourtant pas inquiéter Rei qui ordonna immédiatement la charge dans une approche incroyablement directe. En voilà un qui était téméraire. Mais si le mage avait la puissance d'assumer ses ambitions, il semblait oublier que tous ici ne pouvaient pas en dire autant... Ou pas. Car plutôt que d'attaquer comme un taureau en furie, Rei décida d'assumer le rôle de l'artillerie par ses propres moyens en pilonnant les troupes depuis les airs. Un bon plan qui réduirait les rangs d'en face et auquel Adrix allait ajouter son grain de sel pour faire bonne mesure. Agrippant un soldat en pleine avancée avec sa palme extensible, il le tira sans ménagement.

    - Toi, fais circuler mes ordres : Que tous les soldats qui sont capables de déployer de la fumée ou quoi que ce soit pouvant gêner la vision des adversaires s'exécutent sur le champ. Nous n'avons qu'une seule direction, qu'une seule cible qui a la bonté de ne pas pouvoir bouger : Le fort droit devant. Ils n'ont pas cette chance, gênez leur visée pendant que nous n'avons qu'à tirer dans le tas et avancer sous le couvert de la brume. Nous devons arriver au contact le plus vite possible. Qu'une centaine d'hommes contournent la formation adverse pendant que les autres, Rei et moi même nous occupons du centre. Si un seul tourne les talons, il passera sur la table d'opérations.

Au delà de ses commandants, la grande force des forces du Conseil était leur nombre démentiel. Cependant, un tel facteur pouvait facilement être réduit à néant par deux méthodes : Un positionnement avantageux, ou un élément capable d'éliminer une large quantité de fantassins faibles d'un seul coup. Adrix tentait de mettre en place le premier... et il disposait déjà du second.

    *It's show time !*



Passant sa langue rapeuse sur son bec avec délectation, il mit en route sa monture. Les moteurs magiques rugirent à pleine puissance, vomissant une fumée noire qui agressait les sens. Le vrombissement presque animal de la moto qui remontait jusqu'à son derrière lui donnait un enivrant sentiment de puissance mécanique. Mais il n'avait pas le temps de savourer la finesse de son fonctionnement : Ce bijou fonctionnait sur ses réserves magiques et il eut été handicapant qu'il arrive épuisé au front.
Dans un crissement de pneu terrible, le destrier de métal souleva une grosse motte de terre avant de bondir vers l'avant, droit vers les rangs ennemis à toute vitesse. Le vent fouettait le visage du palmipède avec force. Oh qu'il était grisant d'aller aussi vite !!! Ils s'étaient tous toujours moqués de sa démarche dandinante, voilà sa revanche ! Mais cette démonstration de vitesse n'avait pas qu'un but esthétique. Il passa comme une flèche à côté de Rei, lui lançant au milieu des cris des moteurs.

    - Si un seul de tes cailloux me tombe dessus, je t'ajoute à ma liste de patients.

Puis en s'adressant à son Mémorial :

    - Akutâre !

Le Golem modèle réduit rugit dans son dos et fit appel à sa magie, ses yeux s'illuminant d'une étrange lueur. Sur la trajectoire du véhicule magique, un pan de terre se souleva pour former un tremplin. A pleine vitesse, la moto fut catapultée dans les airs, droit au dessus des forces armées du Conseil. Adrix se vit offrir une magnifique vue sur l'ensemble du champ de bataille qu'il survolait désormais, embrassant enfin sa destinée d'oiseau de malheur. Pour un peu, il se serait abandonné à cette formidable sensation de vol. Mais il y avait plus urgent. Sa palme se referma sur son Chibi Gun.

    - A L'ATTAQUE
    -ROAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAR

Akutâre descendit du siège, relâchant l'étreinte qui le maintenait aux côtés du palmipède. S'engagea alors ce qui aurait pu être une terrible chute libre pour le Mémorial si un certain canon ne venait pas d'être braqué sur sa personne.






La détente du pistolet magique fut pressée et, soudain, celui qui n'était jusqu'à alors qu'un petit bonhomme de pierre reprit son apparence de titan minéral. C'était un monstre de 8 mètres de haut, de quoi surplomber une maison de 3 étages, et il brandissait un marteau de guerre primitif au moins aussi grand que lui. Et cette chose sortie de nulle part était en train de fondre depuis les airs sur les rangs ennemis sous lui. Avec toute la force brute que lui permettait sa taille, il abattit sa masse démesurée sur les fantassins, faisant trembler le sol alors que l'impact combiné de sa personne et de son arme résonnait sur tout le champ de bataille. Une entrée en scène fracassante qui réduisit plusieurs fantassins à l'état de pulpe sanglante, allant jusqu'à faire trembler les fondations du fort avoisinant. La moto, de son côté, était bien à l'abri à l'intérieur de sa carcasse, dans une cavité qu'Adrix avait aménagé à cet effet lorsqu'il l'avait soigné, tandis que son maître, lui, était.... accroché à la massue.


Suspendu à l'arme de sa créature par un fil comme un Spiderman grotesque, le palmipède s'était détaché juste avant l'impact, utilisant sa Snake Tail pour se réceptionner en plein sur la figure d'un autre malheureux qui fut traversé de part en part. Sautant partout comme un haricot sauteur, se servant de sa queue de fil comme d'un ressort, il commença à frapper au hasard tandis que le Mémorial brassait l'air de son instrument de destruction. A chaque swing du golem, il tentait de balayer autant que soldat que possible tout en se dirigeant obstinément vers son objectif réel : Les fortifications du fort. Certes, il était une cible facile, mais son corps robuste lui permettrait d'encaisser nombre de projectiles qui seraient, par conséquent, non destinés à ses alliés du moment. Une diversion de type paratonnerre tout en grâce et en finesse.

    -Venez voir papa pingouin les enfants !


Mouvements de troupes:
 


Dernière édition par Adrix Viyers le Sam 4 Oct - 21:40, édité 1 fois
Kenta Hoshi
Modo / Justice's FlameModo / Justice's Flame

avatar

Messages : 410
Date d'inscription : 01/09/2013
Âge : 18
Guilde : Mage du Conseil
Magie / Malédiction / CS : Magie du feu
Magie / CS Secondaire : Trace

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.500
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: [Event] Gehenna Battle - Premier Groupe d'Attaque !   Dim 21 Sep - 21:18

C’était un truc de taré ce qui m’arrivait. J’avais à peine obtenu le rang d’écuyer runique au sein de l’armée runique qu’on m’envoyait sur Gehenna Island. Pas pour une mission de routine, non non, « juste » pour être à la tête de mille chevaliers runiques ! Et pas pour faire n’importe quoi ! C’était pour défendre un fort, où quatre mages noirs de grande renommée allaient se faire exécuter. Mais comme si ça ne suffisait pas, le groupe où j’étais était la première ligne de défense, en dehors du fort. Autrement dit, le premier groupe à être éliminé en cas de bataille. Alors on avait beau essayer de me dire que l’île ne pouvait pas être attaqué comme ça, que ce serait insensé, j’avais quand même la trouille... Et il y avait de quoi ! Cependant, je restais sur cette idée optimiste afin de ne pas me démoraliser. Un peu stressé d’avoir autant de soldats sous mon commandement, on m’avait vite rassuré : deux mages officiels m’accompagneraient dans cette tâche. « Ouf ». Et pas des moindre, paraissait-il, même si je ne les connaissais pas. Un ice-maker de Fairy Tail, du nom de Fubuki Tsuya et Vita Barrentine de Lamia Scale, possédant une des rarissimes magies perdues, maguilty sense. Ca me rassurait un peu, je me sentirais moins seul à coté de cette mini-armée.

Avec pour seul bagage mon épée, je me rendis sur l’île. Celle-ci avait un climat aride et avec un nombre d’arbres sur le champ de vision pouvant se compter sur les doigts. En même temps, je n’aurais pas incendié une forêt pour le plaisir... Les centaines de soldats étaient déjà présentes et me fixaient. J’avais du mal à croire qu’ils étaient sous ma direction. Même si je n’avais pas vraiment le choix quant à ma présence ici.

L’heure de l’exécution arrivait à grands pas et je pouvais avouer en être heureux. Elle signifiait que le suspens s’arrêtait enfin : soit les mages noirs étaient assez fous pour attaquer l’île, soit je pourrais rentrer chez moi ce soir, en même temps que toutes les personnes présentes sur l’île, enfin... Toutes sauf quatre. Malheureusement pour moi, et heureusement pour ces quatre-là, ce fut la première hypothèse qui se révélait juste... En effet, un hurlement se fit entendre, le genre de hurlement qu’on pousse quand on meurt de douleur. L’hurlement succéda à la voix portante d’un mage ennemi qui ironisait la situation. Qu’est-ce que je ne pouvais pas les supporter... On ne mit pas longtemps à voir des rochers fondre sur les effectifs alliés. A peine les premiers rochers écrasaient nos camarades, un... nain ? Oui, ça devait être un nain, ou un pingouin. J’espérais que c’était un nain en tous cas, sinon, le pauvre pingouin... Bref, ce nain, roulant sur une (superbe) moto, arriva juste devant nous. En ayant lâché au vol ce qui ressemblait de loin à une statuette. Je croyais ce nain très étrange, ici, mais très vite, j’ai eu mal pour ceux qui avaient été en dessous de la statuette : elle se transforma en énorme statue de pierre qui maniait une masse colossale. Puis on remarqua que les ennemis, environ moitié moins que notre groupe, déployaient un nuage de poussière pour s’y camoufler.

C’était une arrivée... fracassante.

-Ok, ok, ok... Murmurais-je pour moi-même, faisant travailler mes méninges au maximum.

Connaissant les magies que les capitaines du jour avaient, le mémorial et la pluie de rochers ne devraient pas être mon souci. Cependant, les soldats avaient besoin d’ordre. J’en trouvai un groupe d’une dizaine et leur demanda de faire circuler les directives aux autres:


-Séparez-vous en trois groupes. Que l’un reste avec Fubuki Tsuya, qu’un autre reste avec Vita Barrentine et que le dernier tiers reste avec moi !

Quant à moi, je n’avais aucun objectif précis. Ma puissance n’équivalant sûrement pas celle de quelqu’un qui tentait d’attaquer une telle forteresse et à défaut d’être utile à mes compagnons, je me contentai de me placer dans la masse de soldats alliés en jetant des projectiles magiques sur le nuage de temps en temps, soit des boules de feu. Je n’étais pas très utile, mais à ce moment là, je ne pouvais malheureusement pas faire grand-chose pour nous. D’ailleurs, le « nain » se révélait être un vrai pingouin, il se disait même papa. Maintenant que je le voyais nettement, je reconnaissais sa tête : des pingouins-mage-noir, j'en connaissais pas des tas. Mais je ne savais pas qu’Adrix Viyers avait un fils... Mais la plus grande question était : qui était la mère ? Certains disent que l’humour aide à se décontracter, pourtant, j’en avais pas l’impression, au milieu de ce carnage innommable.

Mouvement des troupes:
 

HRP:
 
Vita Barrentine
Silent ArrowSilent Arrow

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 22/01/2014
Âge : 23
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Maguilty Sense

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.000
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: [Event] Gehenna Battle - Premier Groupe d'Attaque !   Mer 1 Oct - 0:10
Observant le déploiement des mages noirs sur l'île, Vita eut une pensée idiote :

Elle n'avait été aussi déçue d'avoir raison...

Depuis qu'elle avait reçu l'ordre de mobilisation du Conseil, une idée la rongeait, celle que ce jour allait être être gouverné par un simple mot, pourtant si lourd de conséquences :

Conflit

Conflit intérieur pour la jeune mage, pour commencer. En effet, si elle n'avait pas directement pris part aux événements entourant les Regalia, elle avait pu au fil des mois récolter des bribes d'informations, des témoignages et ainsi reconstituer un tableau à peu près représentatif de ce qui s'était passé...
Et les agissements du Conseil tel que cette capture et l'exécution du jour avait pris une toute autre lumière qui ne plaisait nullement à Vita. La trahison et la rupture de trêve était sensé être l'apanage des mages noirs, pas du Conseil...

Et pourtant elle était là aujourd'hui, en première ligne aux côtés d'un bon millier de chevaliers runiques et d'un confrère de Fairy Tail du nom de Fubuki Tsuya, le tout sous les ordres d'un chevalier du nom de Kenta Hoshi. Elle était là, prête à défendre Gehenna Island. Car les mages noirs avaient leur réputation et bien que Vita n'en ait que rarement affronté, elle pensait bien que tout cela ne pourrait se terminer qu'en un bain de sang.

Malheureusement, comme tant d'autre, elle avait vu juste.


Lorsqu'elle aperçut le premier rocher décrivant une magnifique courbe en cloche avait l'intention manifeste d'atterrir au milieu de la troupe, Vita ferma les yeux.

Le bruit de la guerre fauchant ses premières victimes lui suffisait amplement.

Elle rouvrit les yeux, portant à nouveau son regard vers le ciel et les multiples rochers qui se dirigeaient droit sur l'armée du Conseil. Enfin, rochers... Vita et les pauvres chevaliers runiques eurent tôt fait de se rendre compte que parmi les objets présents en l'air, tous n'étaient pas aussi inoffensifs que de simples cailloux.

Typiquement, le Mémorial de 8 mètres qui s'écrasa sur l'armée n'avait absolument rien d'inoffensif.

Un peu abasourdie par l'entrée en matière tout à fait directe des mages noirs, Vita reçu à peine l'ordre de Kenta Hoshi. Elle aurait d'ailleurs pu faire remarquer au chevalier que confier à une muette le commandement de plus de 300 chevaliers n'étaient pas nécessairement l'idée de l'année. Mais l'heure n'était sans doute pas à des considérations aussi mineures.

Elle devait agir. Heureusement, durant les heures séparant son arrivée à Gehenna et le début de la fin, Vita avait pu faire connaissance avec une petite poignée de chevaliers. Aussi se tourna-t-elle vers l'un de ceux-là, qui était resté près d'elle et, attrapant en catimini un de ses stylos de lumière, écrivit-elle :


*Au détachement : on reste en retrait pour le moment. Tout le monde aux aguets, surveillez partout et ne vous occupez pas du Mémorial. Ceux qui peuvent protéger les autres de chutes de pierres : go*

Le tout rédigé le plus rapidement possible et donc avec le plus de raccourcis possibles.

Vita n'était pas née de la dernière pluie. Elle n'avait pas la carrure physique d'une combattante de haut vol et le savait très bien. Mais elle compensait pas la réflexion. Et pour elle, lâcher quelque chose d'aussi gros au milieu de la mêlée plutôt qu'au plus près de la forteresse était un acte de diversion plus qu'autre chose. Une diversion certes tout à fait concrète et dangereuse, mais une diversion néanmoins...

Elle ne put cependant s'empêcher de tenter une petite expérience. Elle ignorait si un Mémorial ressentait une quelconque forme de douleur, mais cela valait le coup d'essayer. Une dizaine d'épées de lumière bleutée se matérialisèrent dans les airs au-dessus de la jeune mage avant de se précipiter en direction du visage du Mémorial.

Question à deux cent milles Jewels : la Maguilty Sense pouvait-elle avoir le moindre effet sur un Mémorial?


Fubuki Tsuya
Admin / Kita no AisukazeAdmin / Kita no Aisukaze

avatar

Messages : 170
Date d'inscription : 05/08/2012
Âge : 25
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Ice Make

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.775
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: [Event] Gehenna Battle - Premier Groupe d'Attaque !   Lun 6 Oct - 17:49


Un grand évènement se préparait : l'exécution de quatre mages noirs d'une grande renommée. Je ne savais pas trop quoi penser de ceci... Je trouvais le fait de mettre les mages noirs en prison pour leurs crimes normal, mais aller jusqu'à prendre leurs vies de manière aussi radicale me répugnait. Surtout en le faisant devant le peuple entier de Fiore puisque la scène serait retransmise par les lacrymas vision, juste pour montrer la supériorité de la justice, la grandeur du Conseil tout puissant. Une bande de râleurs qui ne supportaient pas la perte d'un ou deux bâtiments contre l'arrestation de malfrats. Fairy Tail n'entretenait pas vraiment une relation amicale avec le Conseil, il fallait avouer qu'il n'aimait pas notre façon de faire les choses et nous le leur rendions bien. Je pensais que certains d'entre eux devaient vouloir nous placer en cellule pour un temps afin de nous apprendre à nous contrôler lors des missions, mais c'était peine perdue, personne ne pouvait empêcher l'esprit de la guilde s'exprimer à travers nous. Voilà pourquoi je ne trouvais pas cette situation correcte. Comme tout mage officiel avait son côté sombre, les mages noirs devaient bien avoir une once de bonté en eux. L'épisode avec Cobra me l'avait bien démontré malgré le fait que son poison allait avoir raison de moi, il avait donné à Yue l'antidote pour que je puisse vivre. J'avais envie de le revoir afin de le remercier et également m'excuser de mon comportement impulsif à son égard, de plus, j'avais appris qu'il avait quitté Grimoire Heart pour rejoindre Crime Sorciere, la guilde indépendantes des repentis chasseurs de mages noirs. La traumatisme que notre rencontre avait laissé disparaitrait peut-être en le revoyant, je l'espérais en tout cas...

Quoi qu'il en soit, l'exécution était déjà prévue et le Conseil avait demandé l'appui des guildes officielles afin de faire en sorte que tout se passe pour le mieux. Il était plus qu'évident que les camarades des condamnés à mort n'allaient pas attendre les bras croisés, ils allaient forcément tenter quelque chose, du moins, si l'esprit de camaraderie existait chez eux aussi. J'en étais persuadé au fond de moi. La dernière fois que toutes les guildes avaient été mobilisées, c'était pour contrer les différents Dragon Slayer possédés par les Régalias dont l'un avait été la possession de mon petit brun préféré. Je n'avais malheureusement pas pu participer et j'avais constaté avec le plus grand bonheur que personne n'avait été grièvement blessé; du moins physiquement puisque l'impact psychologique avait été conséquent pour chacun d'entre eux. Voyant que plusieurs Fées répondaient présentes à l'appel, je décidais de les rejoindre pour participer à la défense du fort sans compter que ma magie allait sans doute bien servir. En effet, la polyvalence des Makers leur permettait de passer de l'offensive à la défensive sans le moindre problème en un temps record. Je fus surpris de constater que Yue n'allait pas m'accompagner pour cette fois, c'était aussi bien que mal en fin de compte; si jamais il était présent, je m'inquiéterais trop pour lui. Par contre, l'Ace de la guilde allait participer à la défense du fort et je plaignais d'avance ses possibles adversaires qui allaient griller sur place.

Tout s'organisa très rapidement, je fus placé dans le premier groupe de défense, autrement dit, je faisais partie du premier rempart, celui qui était quasiment certain de tomber sous les assauts ennemis. Mais ce n'était tout de même pas une raison pour leur faciliter la tâche et je comptais la leur compliquer le plus possible. Lors de mon voyage pour l'île Gehenna, j'appris que j'allais être accompagné par Kenta Hoshi, un Chevalier Runique maîtrisant le feu – deux raisons qui feront que nous n'allions pas nous entendre – Vita Barrentine, une mage de Lamia Scale utilisant la Maguily Sense – magie dont je ne connaissais rien – et un millier de soldats. Je ne devais pas oublier non plus mon nouveau partenaire; Youchi était très excité pour une raison que j'ignorais mais que je devinais assez facilement. Je l'avais prévenu que nous allions sur un champ de bataille et qu'il allait falloir se battre, mais je pensais qu'il avait surtout compris que j'allais l'autoriser à faire toutes les bêtises du monde sur nos ennemis, et cela n'avait pas de prix pour lui. Arrivé sur le lieu de l'exécution, je remarquai que le Conseil avait vraiment prévu que la guerre éclate, le nombre de soldats semblait illimité, j'en voyais toujours plus. Vu la relation entre la guilde des Fées et les représentants de l'ordre, je tâchais de me faire tout petit pour éviter que l'un d'eux me reconnaisse mais c'était sans compter la marque de la guilde trônant fièrement sur le dos de ma veste qui attirait plus d'un regard.

Alors que le silence régnait, une arrivée vint perturber la quiétude de l'environnement. Les mages noirs étaient bien au rendez-vous et ils n'avaient pas l'air de vouloir discuter puisqu'ils lançaient l'assaut immédiatement. À vue d'oeil, j'estimais que nous étions à deux contre un dans cette bataille, ce qui nous donnait un avantage numérique considérable. Néanmoins, il y avait un énorme problème d'objectif. Le leur se résumait en un seul point : l'entrée que nous gardions, quant à nous, nous devions défendre l'entrée tout en repoussant leur assaut. L'image d'une flèche brisant un bouclier était très significative de la situation à venir. Mon cerveau était en train de fumer à cause des nombreuses réflexions que j'avais en tête et je décidais de les chasser pour me concentrer sur le moment présent. Des rochers étaient en train de pleuvoir sur les troupes et un objet volant non identifié fit son apparition dans le ciel avant de révéler un géant de pierre armée d'une massue qui devait sûrement être le familier du pingouin qui jouait à se balancer tout en fauchant les soldats sur son passage. Une contre-attaque aurait pu être lancée si de la fumée ne faisait pas écran pour protéger l'ennemi d'une riposte certaine. Je remarquais que des soldats se regroupaient tout autour de moi et, suite à mon air totalement intrigué prouvant que je ne comprenais pas ce qu'ils faisaient, l'un d'eux m'affirmait que je venais d'être nommé commandant d'un tiers de l'armée disponible... HEIN ?! Moi, dirigeant de troupes ? Ce Kenta Hoshi devait vraiment avoir un grain de folie pour laisser quelqu'un de Fairy Tail mener des soldats au combat, à moins qu'il souhaite utiliser la spécialité de la guilde : la destruction massive. Cette hypothèse était sûrement plus proche de la vérité et je réfléchissais un instant avant de crier mes ordres :

_ Déformez vos rangs ! Rester groupés de vous mènera qu'à votre perte ! Si possible essayez de piéger le géant de pierre, il faut l'encercler pour limiter ses dégâts, je vais me charger des projectiles. Que tous les mages défensifs fassent équipe avec des attaquants, n'hésitez surtout pas à utiliser des attaques de zone lorsque vous aurez votre champ de vision libre. Youchi, tu vois la fumée ? Balaies-la s'il-te-plaît et tu as quartier libre pour ennuyer tous les hommes que tu croiseras.

Je savais mieux que personne que Youchi ne se contenterait pas d'obéir à mes ordres, il allait forcément vouloir en profiter pour semer la pagaille là où il le pourrait et je n'allais pas l'en empêcher. Sans compter que sa taille et sa rapidité allaient lui permettre de se déplacer sans attirer l'attention sur lui, les mages noirs ne verraient là qu'un simple courant d'air un peu trop puissant. Pendant qu'il s'éclipsait rapidement vers nos adversaires, je projetais des lances de glace afin de briser les rochers qui nous étaient destinés dans les airs et de protéger les soldats qui mettaient déjà en place notre défense.



Mouvement des troupes:
 

_________________




Fubuki câline Yue pour la sign'
Adrix Viyers
Docteur HosesDocteur Hoses

avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 15/09/2012
Âge : 24
Guilde : Grimoire Heart
Magie / Malédiction / CS : Arc of Flesh / Magie de la Chair
Magie / CS Secondaire : Ito no Mahô / Magie des Fils

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.120
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: [Event] Gehenna Battle - Premier Groupe d'Attaque !   Sam 11 Oct - 15:26
Les hurlements de terreur des soldats emportés par la furie du Mémorial, le craquement délicat des os cédant sous l'impact d'un rocher, cette odeur de terre, de sang et de carnage qui commençait lentement mais sûrement à envahir cet air déjà sulfureux. La symphonie de la souffrance d'hommes et de femmes périssant pour une cause qui ne les concernait pas, le sonnet de la Faucheuse se régalant de la folie des mortels.... Hmmmmmmmm ♥ La bataille n'avait commencée que depuis quelques minutes et déjà on pouvait y percevoir toutes ces saveurs uniques. Adrix se sentait tellement bien au milieu de cet enfer. Il était libre de bondir et de frapper sans distinction, pourfendant ses cobayes de ses fils meurtriers comme un paysan moissonnant son blé. Il n'avait même à s'inquiéter de toucher un allié par inadvertance. C'était là le privilège de ceux qui, comme lui, se trouvaient en première ligne, une place qui lui correspondait décidément à merveille. Il pouvait s'abandonner totalement à ce désir vulgaire de répandre l'hémoglobine en abondance. Sa petite taille s'avérait, une fois encore, un atout dans cette situation. Il glissait entre les doigts de ses nombreux ennemis comme un serpent insaisissable et plantait ses crochets au hasard de ses envies. Et leur agonie était sa délicieuse récompense~ Jamais il ne se lasserait de l'expression mi terrifiée mi hallucinée de chacun des mages qui tombaient sous ses coups. La dernière image de leur brève existence était celle d'un pingouin à lunettes leur riant au visage. Jamais les portes du paradis n'accueilleraient leur âme après une mort aussi risible.
L’esprit dérangé du Docteur était en fête. Ses pulsions sociopathes se mêlaient à ses pensées plus rationnelles pour concocter un mélange des plus savoureux pour sa psyché. C’était comme donner à un alcoolique notoire le rhum de tout le continent en une tournée. C’était peut être la première fois qu’il était à ce point en position d’étancher ses pêchées morbides. Tous ces cobayes à éviscérer, toutes ses idées à expérimenter ! Son cœur mort tambourinait dans sa poitrine à s’en arracher les ventricules. S’il fallait résumer brièvement son état d’esprit cela donnerait

Spoiler:
 


…. Ca. Quelque chose à mi chemin entre la démence la plus totale, l’epicitude d’une guerre, la gaieté candide d’un morveux avec un nouveau jouet et un esquimau à la vanille.
Pourtant, il ne devait pas s’abandonner totalement à cette volupté destructrice. Il n’avait pas été envoyé ici seulement pour ses capacités à ôter la vie à plus faible que lui. Plus que le tueur en série névrosé, c’était le brillant génie dérangé de Grimoire Hearts que Lucifer avait envoyé ici. Ce qui faisait d’ailleurs trois adjectifs bizarrement associés soit dit en passant. Il se devait de garder un œil lucide sur le déroulement de ce petit affrontement. La réussite de l’opération était la priorité absolue. Après tout, le Docteur ne tirerait le maximum d’excitation que si la guerre en elle-même pouvait continuer~
Le Docteur Hoses se retira donc à contre cœur à son carnage pour grimper sur son titan et prendre un peu de hauteur. Le Mémorial continuait d’agiter sa grosse masse, s’amusant comme un petit fou à envoyer valdinguer ces bonhommes lui arrivant pour la plupart au niveau du genou.
La réaction des forces du Bien quant à cette première vague d’attaques ne fut pas pour déplaire au palmipède. Les envoyés du Conseil avaient adopté une posture rigoureusement défensive ou, comme il préférait la désigner, la stratégie « Baisser son froc et serrer les fesses ». Ils se divisaient en groupes pour limiter l’impact des attaques de zone et s’écarter du Mémorial. Pour réduire les pertes, ce n’était pas une mauvaise idée, mais personne ne gagnait un duel à mort en restant passif.
A peine cette pensée avait-elle traversée le palmipède qu’un tressaillement soudain de sa « monture » faillit le faire chuter. Le géant de pierre venait de pousser un hurlement terrible, déchirant l’air au son de son agonie, se tenant le visage avec une grimace douloureuse.

    *Oh… Voilà la contre-attaque~*

Des lames mystérieuses venaient de percer la figure minérale d’Akûtare, ignorant sa carapace comme si de rien n’était. Une langue râpeuse passa sur le bec du Chirurgien alors qu’il décortiquait d’ors et déjà ce phénomène, ses yeux illuminés par la curiosité. L’anatomie singulière du colosse ne le rendait pas plus insensible à la souffrance qu’une autre forme de vie mais peu d’attaques pouvaient le transpercer. Pourtant ces épées étaient passées outre…. Une attaque éthérée ? Adrix n’avait jamais rien vu de pareil. Le Mémorial semblait avoir repéré son assaillante, car il tournait désormais son regard bleu étincelant chargé de haine vers un brin de demoiselle rousse et mignonne comme tout. Encore mieux !

    *Voilà un chouette gibier ♥*

Mais plutôt que de bondir comme il mourait d’envie de le faire, le Palmipède tapota son « acolyte » pour lui signaler qu’il était temps de passer à la phase 2. Les soldats avaient commencés à se masser autour d’Akûtare, sans doute pour restreindre ses mouvements autant que faire se peut. Assailli de toutes parts, la bête ne tarderait pas à tomber sous les projectiles qui s’abattaient sur son épiderme minéral. Mais fort heureusement pour lui, son maître avait d’autres projets pour lui.
Car le plan mis au point par les mages noirs était une stratégie tortueuse, pleine de détours et de coups bas. Et comme il s’agissait là d’un scénario concocté par des fous, il ne pouvait qu’être rempli de choses contre intuitive. En l’occurrence, le Chibi Gun qu’Adrix sorti de nouveau de sa poche ne devrait plus rien à faire dans cette bataille. C’est pourtant sans hésiter qu’il le pointa à nouveau vers le Mémorial qui venait de détacher la partie où était gardée la moto, comme s’il s’attendait à la suite.

    -Vous avez commis deux terribles erreurs.

Dans un éclair de lumière, le géant qui était devenu le centre de l’attention disparu. Ou, plus exactement, il fut ramené à la taille ridicule qu’il arborait tantôt, laissant un vaste espace libre là où il se tenait il n’y a pas une minute. Les soldats, médusés par cette tournure impromptue purent contemplés le Docteur Hoses qui, après l’avoir attaché avec ses fils, agitait désormais son compagnon comme une grosse fronde. Et tandis qu’il tournoyait sur lui même de plus en plus vite pour prendre de l’élan, le minus de Grimoire Hearts continua son speech.

    -La première fut de croire que parce que quelque chose est une diversion évidente, elle n’est pas un élément clé.

Le Mémorial avait été envoyé en première ligne. Son statut de para-tonnerre était une évidence qui n’avait pas échappé aux guerriers du Conseil qui avaient choisi de ne pas jouer le jeu de leurs adversaires en n’attaquant pas outre mesure le colosse. Croyant faire un pied de nez aux vilains d’en face, ils ne s’étaient pas rendus compte que c’était là exactement la réaction qui était attendue de leur part. Un bon chasseur se doit d’anticiper l’intelligence de sa proie. Adrix relâcha la prise d’un seul coup et le Mémorial s’envola modèle réduit s’envola… droit dans le sens opposé. Plutôt que d’avancer vers la porte, il retournait sur les lignes arrières, là où se trouvait encore un certain télékinésiste. Il était peu probable qu’Adrix ait la force nécessaire pour envoyer son camarade jusqu’à Rei, mais il suffisait qu’il soit à portée de la magie du Mage d’Oracions Séis pour que leur plan réussisse. L’observateur attentif pourra remarquer que le Pingouin s’était séparé du Chibi Gun et d’une de ses nageoires, désormais tous deux attachés à Akûtare.

    -Et la seconde… C’est de nous avoir cru suffisamment honnêtes pour jouer selon vos règles…

Les forces du Bien étaient parties de ce constat : Les mages noires, pour détruire la porte qui menait à la forteresse, devraient leur passer sur le corps. En conséquence, tant que les combattants de la justice se tenaient sur leurs deux jambes, l’objectif serait sain et sauf. Mais que se passerait-il si les criminels n’avaient jamais eut la moindre intention d’attendre la défaite de leurs ennemis pour accomplir leur tâche ? Et s’ils décidaient d’abattre la porte massive avec le plus improbable des projectiles ?!
Sa tâche accomplie, Adrix bondit en direction de Vita

    -Je crois que nous avons des choses à nous dire, mylady~



HRP:
 


Dernière édition par Adrix Viyers le Ven 28 Nov - 0:32, édité 1 fois
Rei Tendô
La Main NoireLa Main Noire

avatar

Messages : 763
Date d'inscription : 08/07/2012
Âge : 23
Guilde : Oracion Séis
Magie / Malédiction / CS : Nenriki no Mahô / Télékinésie

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.470
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: [Event] Gehenna Battle - Premier Groupe d'Attaque !   Dim 12 Oct - 19:04

La gravité fit son effet, entraînant toute cette masse rocheuse au milieu des troupes ennemis. Le fracas des rocs sur les armures des soldats résonnait certainement jusqu'à l'intérieur de l'enceinte de la forteresse. Cette fois, plus de doute à avoir, notre arrivée était annoncée.
Une petite pensée pour Celya vint me torturer une demi-seconde. Je n'osais imaginer ce qu'il se passerait si elle apprenait que j'étais en train de massacrer des soldats pour libérer des criminels. Quand bien même je lui expliquerais que ça servait tout autant mes intérêts que ceux des guildes noires, me le pardonnerait-elle ?
Lorsqu'Adrix se jeta dans la mêlée, le vrombissement de sa moto me tira de mes pensées. Ce qui suivit me donna l'impression de voir un enfant dans un parc d'attraction. Il n'était pas ici pour combattre et sauver ses camarades, il était sur le champ de bataille pour prendre son pied, ou sa palme plutôt. Son mémorial, lâché depuis les airs suite à un saut en moto, fit des dégâts considérables en reprenant sa forme originelle. Huit mètres de granite atterrissant brutalement sur un bataillon, semant le chaos et happant tout ce qui se trouvait à portée. Cette entrée en scène était clairement réussie et la défense mise en place par le Conseil allait sérieusement souffrir de ce premier assaut.

Mon compagnon palmé eut la bonne idée de masquer nos forces en demandant un champ de fumée, ce qui me permettait de rester hors de portée et de vue du camp adverse. Mon pilonnage continuait au hasard sur cette zone qui m'était désormais masquée. Inutile de me soucier d'Adrix, il devait certainement avoir reçu bien plus qu'un rocher sur le crâne pour être devenu aussi cinglé. J'étais sûr qu'en y prêtant attention, je pourrais entendre des cris de joie. Les hurlements et le mouvement des troupes me parvenait clairement aux oreilles mais je n'arrivais pas à distinguer si un leader se démarquait en face de moi. Une cible clairement identifiée était plus simple à abattre et priverait nos ennemis de la coordination qui leur faisait défaut jusqu'à présent.

Peu à peu, l'écran de fumée se dissipa alors qu'aucun ordre n'avait été donné en ce sens. Enfin ils décidaient de se mettre en marche. Maintenant que l'effet de surprise avait cessé, la défense à laquelle nous devions nous attendre prendrait forme. L'efficacité de mes rochers cessa lorsque des lances de glace vinrent les pulvériser en vol, faisant pleuvoir une myriade de cailloux et de glace pilée sur le champ de bataille. Un Ice-maker ? Le combat s'annonçait plus qu'intéressant, j'en avais affronté un assez impressionnant dans le Domus Flau quelques temps plus tôt. Toutefois, son intervention perturbait un peu mes plans. Ça ne m'aurait pas déplu de supprimer un peu plus d'ennemis de cette façon. J'avais certainement écrasé quelques mages noirs aussi mais on appelait ça des dommages collatéraux, non ?

Les forces adverses s'étaient séparées en trois bataillons, dont l'un d'entre eux encerclait le Mémorial. Il y avait tant de personnes en train de se battre que j'étais incapable de distinguer la forme du pingouin dément. Quand le hurlement de douleur du familier résonna dans toute l'île, un frisson me parcourut l'échine. Comment ce foutu Docteur Hoses avait-il eu la force, ou l'intelligence, de capturer une telle créature ?

Un instant d'hésitation, une seconde de défi et le rapetissement du colosse suivit son cri, celui-ci regagnant la taille qui lui était attribuée par le Chibi Gun d'Adrix pour pouvoir voyager sans trop attirer l'attention.
Le signal venait d'être lancé. Après qu'Adrix ait joué les appâts et fait mu-muse au milieu de nos ennemis suffisamment longtemps pour que nos premières pièces puissent se mettre en place sur l'échiquier, c'était à moi d'entrer en scène. Notre Fou venait d'accomplir sa tâche à la perfection, c'était désormais à la Tour de percer les défenses ennemies. Mais cette fois-ci, l'objectif serait tout à fait différent. Pourquoi s'embêter à prendre tous les pions de la partie si nous pouvions atteindre directement la reine ?

Je me mis à courir en direction d'Adrix, fixant intensément sa fronde pour disposer du timing parfait lorsque le Mémorial miniature allait fuser dans ma direction. Lâchant mes ordres aux mages alentours, je préparais notre stratégie surprise en fonçant droit devant pour que le familier de mon coéquipier puisse se retrouver à portée de ma télékinésie.


- Les plus proches, couvrez-moi et formez une pointe ! Les autres, donnez tout ce que vous avez sur les bataillons ennemis, il faut les occuper quelques instants !

Mon escouade se fraya une brèche parmi nos ennemis, enfonçant les défenses adverses les plus proches grâce à notre formation concentrant nos efforts sur un périmètre réduit.
Le Mémorial quitta alors les liens du mage de Grimoire Heart, fusant dans ma direction avec toute la force dont ce cher pingouin était capable. Quand je m'en sentis enfin capable, je pris le contrôle du colosse miniature, le stabilisant dans les airs quelques mètres devant moi seulement. Hurlant à mon escouade de former un nouvel écran de fumée, je pris une grande inspiration avant de me concentrer pour le propulser avec toute la puissance dont j'étais capable en direction... des remparts de la forteresse !
Mes deux appuis fixés au sol, les deux mains placées en arrière comme si je tenais un ballon, je sentis monter l'adrénaline en même temps que les effluves de magie.


- NE VOUS CROYEZ PAS INVINCIBLES !!!

Effectuant le tir le plus puissant que je pouvais me permettre, je fis prendre une vitesse tout à fait inattendue dans le sens opposé à la précédente course du Mémorial, lui faisant franchir la distance qui le séparait de la forteresse du Conseil dans un sifflement strident. Traversant le mur de fumée qui masquait le coup que je préparais à nos adversaires, le colosse nain fusa dans les airs, accompagné du Chibi Gun et d'une patte de pingouin névrosé. Vu le terrain à parcourir, je lui avais tout de même donné une trajectoire légèrement courbe pour que ma chère amie la gravité puisse elle aussi jouer avec nous lorsqu'Adrix ferait reprendre sa forme originelle à son familier.

Je paierais vraiment très cher pour voir la tête des occupants de la forteresse au moment de l'impact entre le semi-titan et le mur d'enceinte !


Mouvement des troupes:
 

HRP:
 
Kenta Hoshi
Modo / Justice's FlameModo / Justice's Flame

avatar

Messages : 410
Date d'inscription : 01/09/2013
Âge : 18
Guilde : Mage du Conseil
Magie / Malédiction / CS : Magie du feu
Magie / CS Secondaire : Trace

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.500
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: [Event] Gehenna Battle - Premier Groupe d'Attaque !   Sam 18 Oct - 19:55
C’était évident que ça ne pouvait pas se passer comme si de rien n’était, mais de là à ce que l’exécution ramène autant de mages noirs sur l’île, c’était assez incroyable. Malgré tout ce que j’avais pu penser, ce n’était effectivement pas pour rien qu’on était aussi nombreux à défendre l’île... Toujours était-il que les pertes étaient effroyablement nombreuses... A ce sujet, j’en avais parlé à un gars, un jour. Tatsuo, je crois. Lui montrant que les chevaliers runiques avaient un vrai sens de la justice, je lui avais assuré pouvoir me sacrifier pour lui laisser la vie sauve. Maintenant que la mort m’entourait, le choix semblait plus difficile à prendre... Beaucoup plus difficile.

Soudain, les projectiles rocheux arrêtèrent leurs impacts infernaux pour se changer en pluie de gravats à peine dangereux. Lorsque je regardai quel phénomène avait produit cela, je fus nullement étonné : enfin une chose qui se passait comme je le souhaitais ! L’Ice-Maker avait fait surgir des lances de glace qui allèrent se ficher dans les rochers comme par magie. Et même mieux que cela, Vita Barrentine avait elle aussi comprit la meilleure option qu’elle avait avec sa magie : s’attaquer au géant de pierre. Ce qui eut pour effet de... le faire rétrécir ? J’avais dû sauter une étape, mais c’était un problème de moins !

Peu après, un groupe de mages noirs fonça droit sur le bataillon de Fubuki Tsuya, en concentrant toutes leurs forces devant eux pour avancer. Un d’entre eux cria, sûrement le commandant, mais la distance et le vacarme de la bataille m’empêchèrent d’entendre. Toutefois, l’idée était facilement compréhensible : ils n’allaient pas attendre qu’on soit tous hors d’état de se battre pour marcher sur la forteresse. Mais cette stratégie avait un vice : à grande échelle, elle était efficace, mais à petite il nous serait facile de les battre, juste en faisant pression sur ses flancs. Alors la suite était déjà toute prévue dans ma tête, sauf que cela nécessitait la participation de Vita Barrentine. En parlant d’elle... Un soldat était venu me voir, un peu après, en me disant qu’elle était muette et qu’il ne comprenait vraiment pas pourquoi je lui avais déléguée autant d’hommes. Evidemment, c’est le genre de « détails » que le Conseil ne donne pas dans ce genre de situations... Je pris la parole en faisant en sorte qu'un maximum de soldats puisse m'entendre :

-Que tous ceux qui le peuvent fassent pression sur le groupe de mages noirs qui essaye de passer en force sur Fubuki.


Maintenant, restait à ce que Vita fasse de même, ou plutôt que quelqu’un aille la prévenir de la nouvelle stratégie. Mais qui ? Franchement, autour de moi, je ne voyais personne capable de traverser un champ de bataille sans y perdre un bras. Alors je décidai d’aller moi-même donner les ordres à l’autre groupe, laissant quand même mon groupe sans commandant. C’était un peu risqué, mais ils avaient des ordres alors je ne devais pas trop m’inquiéter.

Fonçant tête baissée entre les effectifs alliés, je ne fus pas très longtemps derrière la ligne de front. Effectivement, juste avant que j’atteigne mon objectif, soit le bataillon de Vita, un mage noir m’attaqua. Je n’avais jamais tué, du moins depuis mon amnésie, avant, je n’en avais aucune idée et je n’y avais jamais réfléchi, mais pour la première fois, j’avais l’impression que c’était mon devoir. Et c’était le cas. Là, maintenant, je remarquais que tous les corps allongés par terre étaient encore plus terrifiant qu’avant... Ne me résolvant pas l’attaquer directement, je ne fis que bloquer son attaque avec ma lame avant de mettre le feu à sa manche en passant à côté de lui. Il était peu probable qu’il puisse continuer de vivre après cette bataille, s’il ne pouvait pas se défendre avec un bras brûlé. Rien qu’à cette idée, je ressentais de la pitié envers cet homme. Je n’étais pas indifférent au sort de tous ces mages noirs comme à celui des soldats : ils avaient chacun leurs liens. La seule différence, c’était que certains devaient être punis par la justice pour leurs méfaits. Mais pratiquement aucuns des mages noirs présents ici méritaient une telle punition que la mort, qui devait être réservée aux pires criminels, comme les quatre qui étaient dans la forteresse.

Lorsque mon regard atteint enfin Vita, j’entendis un énorme fracas sur ma droite, en direction de la forteresse. Qu’était-ce ? Pas la moindre idée. Mais je ne regardai pas : ce que je vis était trop choquant pour ça ! Un pingouin manchot qui s’attaquait à une femme. Si l’odeur de la mort n’avait pas été présente tout autour de moi, j’aurais peut-être cherché à me pincer, que ce soit pour avoir parlé de pingouin manchot ou le fait qu’un pingouin sadique s’attaque à une femme. Malgré tout, je me doutais bien que j’étais loin d’être à la cheville du frère du purgatoire. Ceci dit, à nous deux, nous devions bien faire le poids.

-Eh, le pingouin, t’as pas l’impression que c’est pas bien de faire du mal à une femme ?


Le pire, c’était que je l’avais dit de manière complètement sérieuse, comme si c’était anormal qu’un gars connu pour être méchamment sadique puisse vouloir faire du mal... Bon, maintenant, le vaincre c’était une autre histoire, bien que Vita et moi possédions tout deux une magie qui pouvait être très efficace sur un zombie. Des tas de choses se mangent, pas le zombie, mais le pingouin grillé, je n’en avais aucune idée. Et d’ailleurs, je préférais ne pas le savoir. Plantant mon épée au sol, je mis mes deux mains en avant pour lui lancer une salve de quatre boules de feu qui avaient juste pour but de le distraire, si ce n’était pas déjà fait avec ma précédente intervention.

Mouvement des troupes:
 
Vita Barrentine
Silent ArrowSilent Arrow

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 22/01/2014
Âge : 23
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Maguilty Sense

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.000
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Connue
MessageSujet: Re: [Event] Gehenna Battle - Premier Groupe d'Attaque !   Dim 26 Oct - 0:30
Vita sourit un instant lorsque les lames éthérées de son sort atteignirent le géant de pierre et lui arrachèrent un hurlement de douleur… Puis disparut lorsque la créature tourna son regard vers elle. Elle l’avait visiblement énervé et la potentialité de se faire charger par une créature de 8 mètres de haut se faufila dans son esprit.

Pour l’instant, elle était la seule personne à avoir eu un effet notable sur la créature. Elle observa un court instant le champ de bataille. Elle remarqua dans un premier temps les rochers qui éclataient en vol, transpercés par des lances de glace. L’œuvre d’un Ice Maker… Son regard se porta ensuite sur le groupe de soldats qui commençait à encercler le Mémorial. Elle repéra au milieu d’eux la source des lances de glace, en l’occurrence son homologue de Fairy Tail.
Elle saisit son stylo de lumière et écrivit à son « lieutenant », désignant Fubuki de son autre main :
*Trouve quelques Ice Maker. Qu’ils fassent comme lui. Le reste des soldats : pilonnez les mages adverses.*

Vita quant à elle se prépara à lancer un nouveau sort sur la créature, dans l’espoir d’en venir à bout cette fois.

Soudain, le Mémorial disparu.

Ou plutôt, il se retrouva ramené à une taille ridicule. Vita plissa les yeux et put voir la créature être envoyée loin… En arrière. Quelque chose se tramait, elle en était certaine. Saisissant à la hâte son stylo, elle écrivit à nouveau :
*Guettez la créature et prévenez moi !*

Cela dit, deux problèmes plus évidents se présentèrent rapidement. D’une part, les mages noirs redoublèrent leurs efforts et la mêlée devint de plus en plus violente. Du fait de sa position un peu en retrait, son bataillon était le moins touché des trois, mais ce n’était qu’une question de temps.

D’autre part, elle-même se retrouvait avec un problème de palmipède sur les bras.

-Je crois que nous avons des choses à nous dire, mylady~

Dans une situation moins dramatique, cette phrase aurait sans aucun doute arraché un grand sourire à Vita, qui muette de son état ne « disait » jamais rien à personne, pas au sens strict… Sauf qu’aujourd’hui, celui qui prononçait ses mots n’était ni plus ni moins que l’apparent contrôleur de la bestiole de pierre et qu’il avait visiblement décidé de l’enlever de l’équation de cette bataille. Sans doute avait-il lui aussi constaté l’efficacité de la Maguilty Sense sur son petit familier…
Elle serra les dents. Pas question de laisser l’initiative au mage noir. Une dizaine de lames bleutées jaillirent de nulle part, pointées vers le palmipède. Elle s’apprêtait à empaler proprement son adversaire, quand soudain

« Créature à 11h ! »

Le cri de son lieutenant la coupa dans son élan. Elle leva son regard juste au-dessus de l’épaule du pingouin, distingua à grand peine la créature qui traversait les cieux à toute vitesse vers la porte.
Elle avait une fraction de seconde pour agir…

D’une simple pensée, les lames fusèrent. Et se dirigèrent droit sur le Mémorial.


Elle n’avait pas vu Kenta, n’avait pas tout à fait réfléchi au fait que le Pingouin était maintenant très près, trop près peut-être pour qu’elle lance un nouveau sort.
Mais au moins, elle avait peut-être une chance d’arrêter le Mémorial avant que sa course ne l’amène jusqu’aux portes…
Fubuki Tsuya
Admin / Kita no AisukazeAdmin / Kita no Aisukaze

avatar

Messages : 170
Date d'inscription : 05/08/2012
Âge : 25
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Ice Make

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.775
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: [Event] Gehenna Battle - Premier Groupe d'Attaque !   Sam 1 Nov - 19:09


Notre stratégie se mettait doucement en place et je me rendais compte de plusieurs choses tandis que j'avais un point de vue global sur le champ de bataille. Premièrement, notre nombre n'allait pas vraiment être à notre avantage, être trois pour diriger un millier de soldats était très complexe, nous n'allions jamais arriver à tous les gérer. Ensuite, ma place m'empêchait de rentrer dans le tas pour participer à la baston générale, je devais rester au centre de mon bataillon pour donner les ordres tout en prenant les initiatives qu'il fallait. J'avais l'habitude d'être seul contre plusieurs adversaires, voire accompagné de Yue, mais jamais je n'étais chef d'équipe, c'était une première pour moi et la responsabilité du contexte n'était pas à prendre à la légère. Si les choses tournaient mal, c'étaient des vies qui étaient en jeu. Tandis que je pulvérisais les rochers envoyés par un kinésiste qui pleuvaient sur le champ de bataille, je jetais des coups d'oeil vers les deux autres dirigeants de cette unité. Le Chevalier Runique n'avait pas l'air de vouloir bouger, il attendait juste que les ennemis arrivent, ce qui était sans doute la meilleure chose à faire dans une situation pareille. Quant à la mage de Lamia Scale qui était muette, elle se débrouilla admirablement bien pour déplacer les soldats sous ses ordres et elle décida même d'attaquer le géant de pierre. Alors que je pensais qu'il ne s'agissait que d'une tentative d'essai, la créature minérale semblait réagir et même sentir les attaques alors qu'il n'y avait aucune trace d'impact sur son corps. Comment était-ce possible ? Les projectiles qu'elle avait utilisé n'avaient pas l'air d'être matérielles, se pourrait-il que sa magie ait un lien avec ce phénomène ? Je n'en savais rien, mais je pourrais peut-être lui demander après tout ceci pour avoir plus d'informations sur la magie qu'elle utilise. En tout cas, mes actions avaient été les bonnes, les rochers éclataient tels des feux d'artifice dès qu'ils rencontraient mes lances de glace. Du côté ennemi, Youchi avait fait de l'excellent travail, la fumée n'avait pas tenu et même si nos adversaires décidaient de renouveler l'expérience, je savais que mon familier s'en chargerait rien que pour les embêter.

Une action surprenante avait eu le don d'attirer l'attention de la plupart des soldats, y compris la mienne, si bien que j'avais remarqué que le géant de pierre avait disparu. Plus précisément, il avait rétréci, très certainement à l'aide d'une magie ou d'un objet le permettant. Le pingouin le fit tournoyer en l'air tout en continuant de nous parler comme si nous étions en train de prendre le thé. D'après ce qu'il disait, nous pensions que son golem de pierre n'était qu'une diversion et rien d'autre, tout simplement parce que nous n'avions pas pensé à concentrer nos attaques sur lui. En réalité, cela allait plus loin que ça, j'attendais simplement de trouver un de ses points faibles pour m'en servir contre lui, ce n'était pas une question de le laisser de côté dans cette guerre. Le taré catapulta son familier à l'autre bout du champ de bataille, ce qui me fit hausser les sourcils; pourquoi diable le faisait-il reculer s'il était si important dans son plan ? La réponse n'allait pas tarder à arriver, je le sentais. C'est ainsi que je vis le géant de pierre revenir très rapidement vers la forteresse par la voie des airs et je compris ce que voulait dire le pingouin, mais je n'avais pas dit mon dernier mot.

_ Ma mission est de protéger cet endroit, vous devrez me passer sur le corps d'abord. Ice Make Wall !

Mains placées sur le sol, mon cercle magique fit son apparition avant que jaillisse un véritable bloc de glace épais qui avait pour but de bloquer le projectile de pierre. Le choc entre les deux fut assourdissant, mais je n'avais pas le temps de savoir dans quel état était le familier du pingouin taré, je savais juste que ma création l'avait empêché de démolir la porte d'entrée. Je reportais mon attention sur la bataille qui s'annonçait plus intéressante soudainement. Nos ennemis avaient décidé de venir à la confrontation en masse, ce qui ne manquait pas de me rendre heureux puisque j'allais pouvoir me déchainer, néanmoins, il fallait que je donne d'abord mes ordres. Telle une flèche voulant transpercer nos défenses, les mages noirs fonçaient dans la direction de mon bataillon et j'avais l'aide de deux autres sur les flancs. Le schéma était simple : ils venaient de tomber droit dans notre piège. Ethan m'avait appris une chose lors de son examen de rang S, il avait attendu que nous fassions le premier pas pour mieux riposter tout en ayant le temps de réfléchir à son plan d'attaque. En voulant à tout prix forcer l'entrée, nos adversaires venaient de se mettre entre les trois bataillons et nos soldats ne s'étaient pas faits prier pour charger eux aussi. Pris en tenaille entre les deux bataillons alliés, je remarquais que le Chevalier Runique avait lancé l'assaut sur eux avant de les traverser pour rejoindre la mage de Lamia Scale afin de donner les mêmes ordres. Le pingouin devait être de leur côté, mais il manquait le kinésiste à l'appel. Cela me rappelait que j'en avais affronté un, il n'y avait pas longtemps de cela, j'avais obtenu le match nul contre lui et la constellationniste qui combattait à ses côtés. Un combat qui m'avait beaucoup apporté. Il ne manquait plus que mon bataillon qui devait agir pour les aider au mieux et je savais exactement quoi faire.

_ Encerclez-les ! Il faut que nous en profitions au maximum. Qu'une dizaine d'entre vous me protège le temps que je fasse quelque chose. Youchi ! Amuses-toi avec ta foudre, mais fais attention à toi.

J'avais donné les ordres qu'il fallait selon moi. À l'évocation de son nom, mon familier s'était rapproché pour écouter ce que j'avais à lui dire avant de partir tel un courant d'air empli d'éclairs. Je doutais que sa foudre puisse assommer nos ennemis, mais elle allait pouvoir les engourdir suffisamment pour permettre à nos soldats de prendre l'avantage. Il fallait mettre toutes les cartes de notre côté et j'allais tenter d'en mettre une autre dans ma main. La plupart du temps, les commandants permettaient la cohésion dans une bataille d'une ampleur pareille, si bien qu'une fois neutralisés, les soldats ne savaient pas plus quoi faire convenablement. Leurs chefs étaient le pingouin et le kinésiste rouquin, le premier était occupé avec mes deux collègues, il ne restait plus que l'autre et j'allais m'en charger du mieux que je pouvais. C'était là que la protection des soldats placés sous mon commandement allait être utile. J'utilisais ma magie pour former un pilier de glace qui me permettait de me surélever avant de retrouver très facilement le rouquin parmi toute cette foule. Avec une couleur de cheveux pareille, il fallait dire qu'il ne pouvait pas passer inaperçu. Ensuite, je formais un arc de glace et je le chargeais de trois flèches qui partirent à toute vitesse dans sa direction. J'espérais juste qu'il ne me voie pas faire dans le brouhaha de la bataille, après tout, je n'étais pas très haut, juste assez pour trouver sa position et viser sans risquer de toucher quelqu'un d'autre. Si jamais sa puissance était nettement supérieure à la mienne, il pourrait le contrôle de mes flèches en plein vol, sinon elles allaient atteindre leur but... ou être légèrement déviées, chose que j'avais un peu oublié dans ce plan...



Actions du tour:
 

_________________




Fubuki câline Yue pour la sign'
Game Master

avatar

Messages : 1578
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: [Event] Gehenna Battle - Premier Groupe d'Attaque !   Jeu 13 Nov - 20:16
Alors que le Memorial était projeté vers les remparts, une autre muraille, de glace celle-là, s'éleva pour s'interposer et intercepter le projectile avant qu'il ne fasse de gros dégâts sur les défenses du fortin du Conseil. Le mur de glace parvint à tenir le coup et à stopper la créature rocheuse, mais le choc le fissura néanmoins.

Sans doute car son opposant était surélevé et donc plus visible, Rei repéra Fubuki et son attaque, et réagit en projetant à l'aide de sa télékinésie son pieu métallique contre la flèche de l'Ice Maker. Puis, profitant du court délai que cela lui accordait, il envoya une vague télékinétique à grande puissance sur la muraille de glace. Celle-ci aurait pu tenir si elle n'avait pas été fragilisée par le choc précédent, mais c'en était trop désormais. Elle s'effondra, atteignant plus les défenseurs, car plus proches de sa base, et un certain nombre de ceux-ci furent ensevelis sous les blocs de glace. Cela libérait donc le passage vers la porte. Il ne fallait plus grand-chose pour que cette dernière soit enfin accessible...


Intervention GM : Rei, Vita et Kenta ont tous les trois un malus PM car la règle des 10 jours de délai n'est pas rétroactive.
Adrix Viyers
Docteur HosesDocteur Hoses

avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 15/09/2012
Âge : 24
Guilde : Grimoire Heart
Magie / Malédiction / CS : Arc of Flesh / Magie de la Chair
Magie / CS Secondaire : Ito no Mahô / Magie des Fils

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.120
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: [Event] Gehenna Battle - Premier Groupe d'Attaque !   Lun 17 Nov - 23:33
Le temps sembla se dilater aux yeux déments du Docteur alors qu'il se jetait avec enthousiasme sur la mage aux cheveux flamboyants. Ce qui était jusqu'alors une bataille endiablée prit des allures de scène figée tandis que son cœur putréfié s'emballait. Pendant ce qui lui paru une éternité, des images défilèrent dans l'esprit dérangé du chirurgien. Des visages que le poids des années avait effacés de sa mémoire, des paysages, des sensations lui revenaient comme autant de coups de couteau à sa psyché meurtrie. Des brides d'une vie si lointaine qu'elle lui semblait factice lui revenaient à chaque pas en direction de la guerrière aux lèvres muettes. Certains de ces flashs étaient joyeux, d'autres empestaient le sang et le regret, mais, qu'importe leur nature, ils paraissaient bien irréels aux yeux du Pingouin qu'il était devenu aujourd'hui. Il ne se reconnaissait pas dans ce jeune homme au visage brûlé qui le toisait de l'autre côté d'un miroir. Mais cette sensation lui déplaisait fortement. Ces fantômes d'un autre temps cherchaient à ruiner sa bonne humeur. Ils désiraient le ramener à la réalité froide et cruelle, l'arrachant au confort de son monde décrépi de violence et d'expériences contre nature.
Ce n'était pas la première fois qu'il était sujet à de tels tourments au cours d'un combat. La dernière fois, c'était lors du combat contre le Roi Dragon... Au moment où il avait volé bien malgré lui au secours de Mélodia. Il s'était jeté pour la protéger, mettant sa propre vie en danger pour une mage qu'il ne connaissait ni d'Eve ni d'Adam. Il lui avait fallu des jours pour surmonter l'embarras de ce geste inconvenant. Et la source, là aussi, était une femme. Aux cheveux rouges comme les flammes qui l'avaient jadis privé de sa chair humaine. Ces sorcières à la crinière éblouissante étaient le fléau de son existence. Elles le hantaient toutes, faisaient remonter en lui des sentiments que des années de folie furieuse s'étaient fait un devoir d'enterrer. Ils cherchaient à percer sa carapace pour qu’il se souvienne d’elle. Un amour oublié, une passion, un paradis perdu qui, aux yeux d’un fou, était partiellement ressuscitée au travers de Vita Barrentine. Et ce n’était hélas en rien une bonne nouvelle pour la demoiselle.

Il est dit qu’il ne faut jamais réveiller un somnambule. Et dans la même veine, il ne faut jamais rappeler à un monstre l’humain qu’il était jadis.

Car le monstre qu’était le Docteur Hoses n’avait nullement l’intention de se laisser malmener par la créature pathétique qu’était Adrix Viyers. Le mal implanté dans son âme n’était pas si superficiel qu’il pouvait être chassé par la simple nostalgie. C’était un démon autrement plus coriace qui était né de la démence et des regrets du mage de Grimoire Hearts. Le savant pouvait sentir son sang bouillir. Si des tréfonds de conscience cherchaient à refaire surface, alors il fallait les enterrer sous des monceaux de cadavres. En un mot comme en cent : pour étouffer cet embryon de remords, Adrix allait faire un carnage. Et la première victime sur sa liste était celle qui avait préféré tirer sur le Mémorial plutôt que sur son agresseur direct, la source même de ce mal être. Il allait l’étriper comme on égorge un goret jusqu’à ce que son corps entier prenne la même teinte que ces cheveux qu’il avait en horreur. Il ne resterait d’elle qu’une magnifique fleur aux pétales écarlates sur le sol.

    -Eh, le pingouin, t’as pas l’impression que c’est pas bien de faire du mal à une femme ?

La voie nasillarde d’un enquiquineur vint dissiper la douce image mentale que le sociopathe venait de dessiner dans son esprit. Une interruption qui lui apparut comme aussi grossière que si on venait de le surprendre au lit en charmante compagnie. Il aurait répondu de manière cinglante si ses lunettes ne s’étaient pas illuminées de l’attaque dont il était désormais la cible.
Les flammes.
Voilà autre chose qui déterrait de bien pénibles souvenirs. Mais si les cheveux de Vita évoquaient en lui un désir malsain, un poison aussi amère que mielleux, le brasier de Kenta ne lui inspirait que haine, colère et souffrance. La seule vue des sphères incandescentes suffisait pour que son corps se souvienne. La maison. Les villageois en colère. L’incendie. Il s’était retrouvé piégé par les décombres et le feu avait léché sa chair. Il avait commencé à se consumer sur place, à brûler vif. Une douleur atroce qui ne lui accordait même pas le réconfort de tomber dans l’inconscience. Il était mort ce jour là, son corps avait été réduit en cendres et il s’était retrouvé bloqué dans cette carcasse de pingouin.
En tant que malade mental, Adrix n’avait pas vraiment dérangé par beaucoup de choses. La plupart des tracas du quotidien se contentaient de glisser sur sa perception déformée de la réalité. Un véritable sociopathe était une bombe à retardement, certes, mais il en faut malgré tout beaucoup pour agacer quelqu’un qui n’a aucun scrupule à s’automutiler et qui ne craint guère le trépas. La souffrance était son quotidien, et le supplice, une douce mélodie ; aussi bien la sienne que celle des autres. Mais même avec une psyché aussi aliénée, il avait ici et là des cordes sensibles qu’il peinait à confronter. Les rousses étaient un exemple, le feu un autre. Pourtant, au cours des cent longues années pendant lesquelles le Docteur Hoses avait arpenté Fiore, il n’avait jamais eut la malchance de se retrouver face à deux de ces choses en même temps.

    -…..

La colère avait envahi ses pensées. Une envie saisissante de faire pleuvoir toute la cruauté de son châtiment sur les responsables de ses traumas remémorés tiraillait ses entrailles. Mais l’heure n’était pas à la longue réflexion. Même s’il avait honte de l’admettre, Adrix avait peur du feu, et c’est par pur instinct qu’il réagit à la menace. Alors qu’il s’apprêtait à frapper la magicienne muette, le Palmipède déploya ses fils pour se saisir d’un autre soldat et se tirer dans sa direction, s’écartant ainsi de la trajectoire des flammes. Difficile pour lui de savoir si le coup de pi.. patte qu’il avait tenté d’asséner à la demoiselle en passant avait touché quoi que ce soit. Le fantassin qu’Adrix avait utilisé comme point d’appui fut catapulté à la place du savant fou et devint la malheureuse nouvelle cible du brasier.

Ayant évité de justesse de finir en zombie rôti, le Docteur Hoses darda son regard injecté de sang vers l’impertinent qui s’était joint à la fête sans y avoir été invité… Et le mur de glace apparu dans son champ de vision. Chié. Le Ice Maker avait eut le temps de déployer un rempart pour préserver la porte de l’impact du Mémorial. Ce dernier se retrouvait incrusté dans la glace, roulé en boule et probablement assommé sur le coup. Les lames d’énergies qui l’avaient pris pour cibles n’auraient pas grand effet après un coup pareil sur la tête. La carte maîtresse du plan des Mages Noires avait été stoppée… Ou pas tout à fait. Puisque la contre-attaque de Rei fit voler en éclats la muraille givrée dont les débris emportèrent bon nombre de mages du Conseil vers une existence de crêpe.

    -Vous nous facilitez la tâche. Cette glace a bien dû écraser une cinquantaine des vôtres au bas mot. Tu nous fais la même avec tes flammèches ?

Ce n’était pas estimation. Adrix n’avait aucune idée si 10, 20 ou 500 personnes étaient mortes dans cet incident dont il n’avait remarqué l’ampleur qu’au tout dernier instant. Il voulait simplement mettre le nez de ses adversaires dans la fange, blesser par les mots pour leur rappeler l’hypocrisie, l’absurdité du combat qu’ils étaient en train de mener. Pour tuer ces 3 mages noirs recherchés, ils étaient en train de perdre des dizaines, des centaines mêmes d’innocents.
Akûtare ne devait pas être en bon état… Il était dans les choux et, s’il était en parfaite position pour achever la porte, il n’était plus à même de le faire. Et s’il restait là, titan étalé sur un iceberg en ruine, il serait une cible facile. Utilisant une nouvelle fois le Chibi-Gun, le Docteur retourna son compagnon à sa version de poche afin qu’il se cache parmi les monceaux de glace et de corps écrasés. Il aurait tout le loisir d’utiliser à nouveau le Mémorial lorsque ce dernier se serait remis des chocs successifs.

Un rapide bilan de la situation s’imposait. Adrix était seul, isolé au milieu de la masse de troupes ennemies et face à deux de leurs commandants. L’un utilisait les flammes, une arme mortelle pour un zombie, et l’autre semblait s’en prendre directement au système nerveux. Ils avaient aussi des armes blanches, mais la morsure des lames n’inquiétait guère le revenant palmé. A vue de nez, ce n’était pas vraiment une situation idéale. Il était surpassé en nombre et face à des ennemis naturels de sa magie. A vue de nez seulement.
Car il y avait un détail majeur à prendre en compte, un facteur qui rendait ce combat fondamentalement différent d’un vulgaire duel en arène : ils étaient entourés de pauvres types en armure susceptibles de devenir les dommages collatéraux de chacune des attaques lancées. Et comme l’avait démontré le soldat de tantôt, le tir ami n’était pas désactivé dans ce scénario. Adrix se trouvait à égale distance de Vita et Kenta, mais c’est vers ce dernier qu’il tourna un sourire où transpirait un mélange de colère, de moquerie et de malveillance plus profonde et poisseuse que tout ce que le jeune homme avait probablement croisé durant sa courte vie.

    -J’ai toujours eut de la peine pour les types comme toi, mon mignon : droits, justes et un peu naïfs. Le Conseil est siiii cruel d’envoyer des âmes si nobles se confronter à des malades dans mon genre.J’espère que tu as l’estomac bien accroché. Tu joues dans la cour des grands maintenant ♥

Une langue râpeuse passa sur son bec avec délectation. Oh oui. Ils allaient leur montrer la différence fondamentale entre quelqu’un qui se battait pour protéger ses principes de lois, et quelqu’un qui n’était bridé par aucun principe moral. Il allait lui faire sentir que la réalité était infiniment plus cruelle et froide que tous les entraînements qu’il avait bien pu subir. Ils allaient comprendre ce que signifiait vraiment affronter un malade.

    *Essayons ça~ Surgeon Mode!*

Des fils tentaculaires jaillirent des nombreuses coutures qui parsemaient le corps mutilé du palmipède. Les filaments hideux ondulaient comme autant de serpents, dotés semblaient-ils, de leur propre conscience. Ces petites merveilles qui logeaient dans la chair putréfiée du Mage Noir auraient suffis à donner des hauts le cœur même aux plus endurcis. C’était comme voir des insectes grouiller sous l’épiderme d’un cadavre à moitié décomposé.

La suite logique aurait été de voir le Docteur Hoses se jeter sur ses deux adversaires, mais plutôt que de charger comme un taureau en furie, les fils du Mage Noir… Le découpèrent en morceaux. Comme si les tentacules s’étaient subitement retournés contre leur maître, ils venaient de le sectionner en trois parts à peu près égales, et une quatrième plus petite. Certains des fantassins avoisinants se surprirent un bref instant à espérer un suicide de la part de l’affreux petit personnage. Leurs espoirs furent bien vite anéantis quand c’est sur eux que s’élancèrent les lamelles de chair sectionnées du Frère du Purgatoire.
En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, la carcasse d’Adrix s’était jeté sur un trio de malheureux et les avait enserrés de ses fils répugnants. Comme un parasite puant, le Chirurgien s’était solidement amarré à ses proies dont les vêtements et les articulations étaient désormais enserrés dans un solide étau de fils. Des amateurs pareils ne parviendraient jamais à briser la poigne du Fou de Grimoire Hearts. Ils étaient réduits à l’état de vulgaires marionnettes couinantes qui couraient d’une démarche maladroite vers les combattants de la justice, épées en avant. C’était une scène grotesque, tirée tout droit d’un film de zombies et une tactique particulièrement lâche de surcroît. Mais ca ne semblait pas déranger le Palmipède dont la tête, désormais une excroissance grossière sur l’épaule d’un pauvre type, ricanait à n’en plus finir, les yeux fiévreux d’excitation.

    -Commençons dés maintenant ma première grande expérience ! Mes chers cobayes, serez-vous capables de me déloger sans toucher vos petits camarades ?

Manipuler autant de fils à la fois était une tâche délicate qui demandait beaucoup de concentration. Quand bien même Adrix n’avait pas à «bouger » lui-même, il n’était pas naïf au point de croire qu’il faire mumuse avec ces rigolos avec suffisamment d’adresse pour qu’ils soient des menaces réelles. Il faudrait qu’il double les simples estocades avec des attaques de fils ici et là. Il comptait beaucoup sur l’incapacité de ses ennemis à contre-attaquer efficacement. Tant qu’il occupait 2 commandants sur trois, la bataille tournerait en leur faveur. Celle qui manipulait les attaques éthérées était la plus à même de mettre ce plan à mal. Avec un contrôle précis de ses fichues épées, elle pourrait sans doute le toucher. C’est pourquoi il avait jeté deux de ses nouveaux jouets sur elle. Il pourrait ainsi en utiliser un comme bouclier à mettre sur la trajectoire des lames fantomatiques, en s’arrangeant pour que le crétin encaisse à sa place. Et puis, si la situation tournait mal… Il pourrait toujours menacer d’égorger ses otages et d’aller en chercher d’autres. D’ailleurs. Où était passé le quatrième morceau ?

Mouvement de troupe:
 

Hrp:
 
Kenta Hoshi
Modo / Justice's FlameModo / Justice's Flame

avatar

Messages : 410
Date d'inscription : 01/09/2013
Âge : 18
Guilde : Mage du Conseil
Magie / Malédiction / CS : Magie du feu
Magie / CS Secondaire : Trace

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.500
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: [Event] Gehenna Battle - Premier Groupe d'Attaque !   Mar 25 Nov - 0:57
L'adrénaline montait en flèche. La peur aussi, par la même occasion. Mon adversaire allait être un des commandants de l'armée ennemie. Autrement dit, si Vita Barrentine et moi gagnions ce duel, la bataille était presque gagnée. Un bref coup d'oeil autour de moi me fit remarqué que la plupart des regards convergeaient vers les restes d'un mur de glace. C'était ça, l'impact que j'avais entendu il y avait quelques instants. Des victimes seraient probablement à déplorer. Encore. Croiser les doigts n'avait pas réussi à arrêter cette bataille, ou cette guerre. Nous n'étions que des pions sur un échiquier beaucoup plus grand, celui que se disputait le Conseil et l'Alliance Baram. J'en avais pleinement conscience, mais ça ne me gênait pas : je servais la cause que je pensais être juste, un point c'est tout. Des renégats avaient désertés pour s'allier aux mages noirs, après les évènements des Regalias et de la réaction du Conseil. Je les respectais, ils avaient choisi leur cause. Mais nos adversaires n'étaient pas tous des personnes haineuses avides de vengeance envers le Conseil, il y avait aussi quelques psychopathes... J'en avais la preuve sous mes yeux ! Effectivement, Adrix Viyers faisait parti des pires spécimens du genre !

Celui-ci semblait "en colère", mais c'était difficile à imaginer avec ce corps de pingouin. Toutefois, il gigotait dans tous les sens... Il prit la parole, pour répondre à ma précédente attaque, me disant qu'on lui facilitait la tâche, à propos du mur. Bah, selon moi, c'était l'issue la moins "pire". Dans un autre cas, le monstre aurait ouvert une brèche dans la forteresse, ce qui nous aurait quand même légèrement plus embêté. Il enchaîna en me traitant de naïf... Que savait-il de moi ? Le Conseil ? Un groupe de personnes qui prennent des décisions en regardant leur nombril. J'étais en tout point d'accord. Quant à sa cruauté, que pouvais-je dire ? Quelques temps auparavant, j'avais clairement dit à un civil à Hargeon que la fin justifiait les moyens. Qu'un sacrifice n'était rien pour sauver un plus grand nombre. Je serais même allé jusqu'à dire que j'aurais pu mourir pour empêcher tous ces morts, qu'ils soient alliés ou ennemis. Néanmoins, je ne pouvais que me contenter de ce que j'avais sous la main. Je suivais la justice en laquelle je croyais et tant pis pour les victimes collatérales si le monde pouvait se porter un peu mieux.

- Peut-être bien... Mais franchement, à ta place, je ferais attention. Les tarés, il n'y en a pas que de votre côté.

Par taré, j'entendais les personnes qui n'ont pas peur de mourir ou de sacrifier. Comme moi. Étrangement, tuer était une toute autre histoire... J'avais probablement frôlé la mort à 12 ans, alors tout ce temps n'était qu'un bonus dont je bénéficiais. Quant aux autres, il fallait se faire une raison. On pouvait me traiter d'enfoiré, ce n'était pas bien important à mes yeux : j'en étais un, je voulais l'ordre, à n'importe quel prix.

L'ennemi lança une incantation avant de se transformer en tas informe de fils qui se découpait. Jusque-là, je n'avais strictement rien compris. Pourquoi parler de tout ça si c'est juste pour se suicider après ? Me faire douter ? C'était raté. Que ce soit pour lui ou pour moi. Il maîtrisait une magie vraiment spéciale... Les tas de chairs découpées se dispersèrent. J'en oubliai un et j'en vis trois prendre le contrôle de soldats à l'aide de fils. Le lâche se cachait derrière nos alliés, on ne pouvait pas le toucher sans toucher un compagnon. Les soldats-marionnettes étaient terrifiés, je les comprenais... La suite était évidente : je brûlerai les corps et il y aurait du pingouin grillé au dîner. Quoique... Bref ! La fin justifiait les moyens, comme je l'avais pensé plus tôt. Je me préparais à lancer à nouveau quelques flammes lorsque j'eus une autre idée. Si la fin justifiait les moyens, ce n'était pas une raison pour agir en barbare, c'est ce qu'il attendait de toutes façons. Il avait deux yeux et, s'il était immortel, je doutais qu'il puisse se faire pousser des yeux sur commande ! Une des pseudo-marionnettes se dirigeait vers Vita : celle-ci avait au moins un oeil. Il en restait deux à identifier... Je donnai les ordres aux soldats aux alentours.

- Séparez-les ! Approchez-les uniquement dans le cas où ils ne réussissent pas à se défendre. Il n'a un contrôle efficace que sur deux soldats. Lorsqu'ils seront séparés, le troisième deviendra inoffensif.

Mes ordres avaient été dits à voix haute. J'espérais qu'ils m'aient déjà vu, qu'ils ne me prennent pas pour un soldat lambda, qu'ils obéissent. Et puis dans le cas contraire, ou dans le cas où Adrix rassemblait ses soldats, je n'aurais qu'à créer un brasier pour l'éliminer. Si sa stratégie était ingénieuse pour un esprit aussi tordu, elle était tout de même relativement facile à déjouer quand on maîtrisait le feu. J'avais donné des ordres aux soldats, mais je les appliquais aussi : à la différence près que je me fichais des précautions. Mon épée dans les mains, je donnais des coups à l'allié, de sorte à ce qu'il puisse les parer. Je voulais le tirer hors du champ de vision des autres. J'espérais quand même avoir pioché celui qui voyait. Tant qu'à faire, si les autres pouvaient s'occuper de l'inoffensif... Et si je n'avais pas tiré le bon, je m'en occuperai rapidement pour retourner aider les autres. Vita Barrentine pouvait s'en sortir, contrairement aux soldats. Régulièrement, soit lorsque mon adversaire ne contre-attaquait pas, je vérifiais le sol, j'avais peur que le quatrième tas de chair ait pu ramper pour me déchiqueter une jambe.

Mouvement des troupes:
 
HRP:
 
Fubuki Tsuya
Admin / Kita no AisukazeAdmin / Kita no Aisukaze

avatar

Messages : 170
Date d'inscription : 05/08/2012
Âge : 25
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Ice Make

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.775
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: [Event] Gehenna Battle - Premier Groupe d'Attaque !   Mer 10 Déc - 10:29


Le souci lorsque l'on élaborait un plan sans être un fin stratège, c'était que les effets secondaires du plan n'étaient pas toujours pris en compte et qu'ils étaient souvent catastrophiques. Je m'en rendais bien compte à présent et je jurais dans ma barbe de ne pas avoir pensé à quelque chose d'aussi évident. Le mur de glace que j'avais érigé avait parfaitement fait son travail et le golem de pierre allait être sonné pour un moment grâce à mon intervention. J'étais même parvenu à sauver les portes de la forteresse afin de les garder intactes même si elles n'allaient pas faire long feu selon moi. Mon mur était fragilisé et il n'y avait personne pour finir de le détruire, du moins, c'était ce que je croyais. Mon erreur a été de me montrer un peu trop impulsif, j'avais voulu attaquer directement le kinésiste pour l'avoir en face dans un 1 contre 1 dont la victoire aurait une influence particulière sur l'issue de cette bataille. Or, en me surélevant afin de le viser sans blesser qui que ce soit, il avait de plus grandes chances de me voir et c'est ce qui arriva. Sa vitesse de réaction dépassa ma rapidité d'exécution et, à l'aide de ses pouvoirs kinésiques, il dévia deux de mes flèches tandis qu'un pieu de métal vint à l'encontre de ma flèche centrale si bien que mon assaut fut balayé comme s'il n'avait pas existé. Pire encore, sous son contrôle, le pieu accéléra pour aller se figer dans le mur de glace qui s'écroula après un moment d'incertitude. Les débris tombèrent sur les soldats runiques forçant la plupart d'entre eux à laisser les portes de la forteresse sans protection s'ils ne voulaient pas finir ensevelis. Une brèche venait de s'ouvrir et j'étais certain que les mages noirs allaient vouloir profiter de la situation, il fallait à tout prix les en empêcher mais comment ? Si jamais je m'utilisais comme un rempart, je pourrais sans aucun doute parvenir à les maîtriser suffisamment longtemps pour être aidé d'autres soldats. Par contre, cela laissait le champ libre au kinésiste. Pour ce qui était de l'autre commandant, de là où j'étais, je le repérais en face de la mage de Lamia Scale et le Chevalier Runique, il ne pourrait donc rien faire tant que ses adversaires tenaient. Enfin... peut-être qu'il n'était pas aussi inoffensif que je le pensais. Alors que je l'observais, il se sépara en plusieurs morceaux de chair animés par je ne savais quelle volonté tandis qu'il se greffait à des soldats pour les contrôler. Quelle magie étrange... et dégoûtante aussi. Cela ne valait pas le coup des jumeaux illusionnistes par contre, eux, ils avaient bien failli me faire sortir mon déjeuner avec leur petit numéro.

Que devais-je faire ? Me concentrer sur le commandant restant ? Aller protéger du mieux que je pouvais les portes de la forteresse qui finiraient par céder ? Aider les deux autres à vaincre le pingouin à la magie étrange pour que nous puissions nous concentrer sur le deuxième ? J'avais trop de possibilités et aucune d'entre elles n'assurait une issue claire et sans danger. Si je choisissais la mauvaise, je pourrais faire en sorte que cette bataille se finisse en notre défaveur, il fallait que je fasse le bon choix pour être certain de ne pas le regretter ensuite. Je me rendais compte à quel point diriger les opérations était quelque chose d'affreux, prendre des décisions pouvant affecter le sort de mille personnes sans broncher était tout simplement impossible. Et je n'avais suivi aucune formation pour en être capable, Kenta devrait être à ma place au lieu de combattre. Quoique... c'était peut-être ça la réponse ! Si Kenta se concentrait sur Adrix, c'était sûrement parce que c'était la meilleure chose à faire et puis, je n'étais pas seul en fin de compte, Youchi était dans le coin, il pouvait toujours me donner un coup de main. Je l'avais envoyé dans les rangs adverses pour les déconcentrer avec ses vents et ses éclairs et à en juger par l'état de certains, il faisait du très bon travail. Voyant que certains mages noirs avaient décidé de me prendre pour cible malgré la garde autour de moi, je décidais d'agir vite. J'appelais mon familier pour qu'il me rejoigne au plus vite avant de lui montrer le rouquin en lui disant que nous allions le combattre tous les deux. J'allais attirer son attention en me plaçant face à lui pour qu'il se concentre uniquement sur moi tandis que Youchi ferait le tour afin de lui envoyer un coup de jus qui allait sûrement l'engourdir pour un petit moment. En attendant, j'ordonnais aux soldats qui en étaient capables d'aller secourir ceux qui étaient ensevelis et de poursuivre la protection des portes. Il fallait tenir le maximum de temps pour les forcer à faire venir leurs renforts, une fois leur effectif réel connu, le Conseil saurait quoi faire pour les contrer dans leur intégralité, sans compter que briser leur plan ne pouvait être que bénéfique pour nous.



Actions du tour:
 

_________________




Fubuki câline Yue pour la sign'
PNJ

avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : Morphing no Mahô
MessageSujet: Re: [Event] Gehenna Battle - Premier Groupe d'Attaque !   Dim 28 Déc - 18:13

Rei se tenait droit comme un I, observant le travail exécuté grâce à ses pouvoirs psychokinétiques, voyant ainsi les soldats ensevelis sous les débris du mur de glace. De plus, il put voir que son pingouin de camarade avait réussi à en profiter pour s'amuser un peu en utilisant des pantins en guise de jouets et d'armes. Il pouvait s'amuser comme il le voulait, du moment qu'il n'oubliait pas le but de notre mission.

La main noire pouvait voir ainsi que les pauvres soldats qui restaient se regroupaient alors autour de la porte, prêts à donner tout ce qu'ils avaient afin de pouvoir empêcher les mages noirs de passer. Cependant, alors que le membre d'Oracion Seis s'apprêtait à les attaquer, il fut bloqué par Fubuki qui se plaça face à lui. Il pensa qu'il n'était qu'un obstacle parmi d'autre, et se préparait à l'éjecter au loin. Cependant, il sentit une décharge électrique venir lui frapper le dos. Se retournant rapidement, il put voir une petite créature, sans doute l'origine de l'attaque. La douleur n'étant pas si grave que ça, plus significative qu'autre chose, il fit geste de frapper du poing, afin de lancer un Nenriki no dageki. Dans son élan, il se retourna en direction du dénommé Fubuki et les soldats derrière, tendant sa main vers eux.


"- Puisque vous tenez tant à protéger ces lieux... Pourquoi ne restez vous pas à l'intérieur ?"

Rei lança ainsi un Nenriki no takanami, afin d'emporter dans un torrent psychokinétique tout ce qui se trouvait en face de lui, et faire ainsi le ménage.

_________________


Adrix Viyers
Docteur HosesDocteur Hoses

avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 15/09/2012
Âge : 24
Guilde : Grimoire Heart
Magie / Malédiction / CS : Arc of Flesh / Magie de la Chair
Magie / CS Secondaire : Ito no Mahô / Magie des Fils

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.120
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: [Event] Gehenna Battle - Premier Groupe d'Attaque !   Ven 9 Jan - 23:40
Spoiler:
 

Le fascinant ballet des corps entremêlés dans ses fils était pour Adrix un bien étrange baume au cœur. Il courait, frappait, riait, sentant ses malheureuses victimes lutter en vain avec leurs muscles si frêles. Ces braves guerriers étaient réduits à l'état de vulgaires marionnettes, condamnés à périr de la main du mage noir ou de celles de leurs propres frères. La chair morte du zombie pouvait percevoir en eux les battements nerveux d'un cœur menaçant de rompre sous la pression. Et chacun d'eux était pour le Docteur Hoses l'équivalent d'un tintement mélodieux et cristallin. Les visages horrifiés de leurs compagnons d'armes hésitant parvenaient presque à lui faire oublier les raisons de sa colère de tantôt. Presque.
Car le chirurgien psychotique de Grimoire Hearts était aussi prompt à changer d'humeur qu'il était lent à pardonner à ceux s'étant attirés son courroux. Et il en avait deux pour le prix d'un cette fois en cette belle après midi. Une femme à l'odieuse chevelure rousse qui remémorait la vase d'un passé oublié, sans parler de son attaque sur son Mémorial chéri, et un gamin faisant au mieux le quart de son âge qui se permettait de la ramener devant lui. Il allait se débarrasser de la première et mutiler avec jubilation le second. Et ce serait là la conclusion d’une joyeuse journée pleine de sang et de meurtres.
Il devait cependant admettre que ce hérisson aux cheveux bleus n’agissait pas exactement comme le palmipède l’avait pourtant si brillamment prévu. Alors certes, l’envoyé du Conseil n’était pas en train de découper joyeusement ses petits compagnons mais il était beaucoup plus…Calme, qu’envisagé. En fait, c’est tout juste si la tournure des évènements semblait l’ennuyer. N’avait-il donc aucune considération pour le sort de ceux condamnés à mourir sous ses yeux ? C’était ça la justice moderne ?! Le pingouin savait bien que le Conseil était corrompu mais au moins avait-il le naïf espoir que les maillons moindres de l’échelle soient aussi innocents et naïfs qu’à son époque !

    *M-mais enfin ! On ne peut plus faire confiance à personne !*

Son plan avait au moins le mérite d’être plutôt rusé : en séparant les « zombies », il espérait localiser celui du lot qui n’avait aucun champ de vision. Privé des yeux de son partenaire, un tiers des forces du palmipède serait alors immobilisées…. Sauf qu’il avait beuglé son plan droit dans les oreilles de son ennemi. En conséquence, sa position exclusivement défensive prenait des allures à la fois comiques et vexantes. Pensait-il sérieusement que le Docteur ferait comme s’il n’avait rien entendu et tomberait dans le panneau gaiement ?

    *Damn ! Les génies diaboliques n’ont plus le droit à aucun respect de nos jours*

De l’autre côté de la joute cependant, les choses se déroulaient davantage selon le stratagème du Frère du Purgatoire. Le duo de zombies décharnés se jetèrent sur une Vita probablement décontenancée qui ne tarda guère à être submergée par les estocades répétées des marionnettes gémissants des excuses maladroites envers leur alliée martyrisée. Un coup d’épée par ci, un coup de poing ganté par là, et voilà que la belle rouquine rejoignait le pays joyeux des bisounours. S’il faudrait probablement un certain temps à son museau délicat pour se remettre de l’impact, elle était encore relativement entière…. Mais cela allait-il rester le cas longtemps ?
Voilà une question qui hantait étrangement l’esprit du pingouin à cet instant. Il avait deux « serviteurs », une femme inconsciente incapable de se défendre et l’autre cock-blocker était occupé à se débattre avec son troisième pantin. Il aurait tout le loisir de faire de cette enquiquineuse un tas d’apéricubes sanguinolents. Cela lui ferait même du bien, sans doute… Mais la main tenant la lame ne se levait pas. Ce n’était pas à cause de la résistance de sa marionnette, celui là ne faisait que gindre chaque seconde un peu plus dans ses oreilles.

    - Je vous en prie épargnez-la !

    -….

    -Elle n’a pas mérité un tel sort.

Le fil qui enserrait sa gorge raffermit son étreinte pour le récompenser de cet éphémère instant de bravoure désintéressée. Cette menace silencieuse fut bien assez pour inciter la jeune recrue à ne pas provoquer le chirurgien fou davantage. Pendant une poignée de secondes qui lui semblèrent une éternité, Adrix resta à contempler sa victime, en proie à des pensées bien sombres. Puis, sans rien ajouter il s’en détourna, la laissant traîner dans la boue et le sang. Et s’il essayait intérieurement de se convaincre que l’humiliation serait pour elle un sort pire que la mort, ce raisonnement paraissait bien bancal.

Sauf que, morale de l’histoire, c’était maintenant Kenta qui risquait de devoir bientôt supporter les deux nouveaux adversaires qui avançaient dans son dos, les nerfs encore étirés par la situation bizarre qu’ils venaient de fuir. Ils ignoraient royalement les soldats agglutinés tout autour d’eux, persuadés qu’aucun de ces blancs becs n’oserait porter la main sur un frère. L’esprit du Docteur voulait noyer son tourment dans le combat et la tripaille. Et son jouet était devant lui.
Jusqu’à maintenant, Keita se contentait d’estocades basiques qu’il laissait sciemment son adversaire parer pour gagner du temps. Il attendait probablement le moment le plus opportun pour faire usage de ses fichues flammes et changeait ce combat en plaisanterie bloquée. Alors que les lames s’entrechoquaient une nouvelle fois dans une gerbe d’étincelle, un reniflement moqueur s’échappa de la chair putréfiée du Docteur.

    -Le coeur, les reins, le foie, les poumons, la colonne vertébrale, la carotide, l'artère jugulaire et le cerveau... Je connais toutes les faiblesses du corps humain et plusieurs centaines de façon de les atteindre.

Dans son délire de savant fou, il avait passé un siècle entier à dépiauter des corps plus ou moins vivants, explorant les plus infimes détails de l’anatomie humaine. Il en connaissait plus long sur le sujet que les plus éminents experts de Fiore. Et il n’en était pas peu fier. Une nouvelle attaque fusa, mais plutôt que de contrer pour de vrai, le soldat pantin se contenta de dévier la lame… en plein dans son omoplate, arrachant un cri de douleur au concerné mais sans ralentir ses mouvements contrôlés. L’idée était d’utiliser le squelette pour coincer la lame en faisant fi des dégâts occasionnés au pantin.

    –Ca s’applique à mes pantins aussi bien entendu~

Faisant usage de sa main libre, le soldat manipulé abaissa sa lame comme une brute, espérant profiter de cet instant pour forcer le gibier du Docteur à lâcher son arme pour éviter de prendre un coup… ou laisser le temps aux deux autres zombies de s’approcher.

/Désolé du temps prit, j'ai eut un peu de mal cette semaine/


Dernière édition par Adrix Viyers le Mer 11 Mar - 14:16, édité 1 fois
Kenta Hoshi
Modo / Justice's FlameModo / Justice's Flame

avatar

Messages : 410
Date d'inscription : 01/09/2013
Âge : 18
Guilde : Mage du Conseil
Magie / Malédiction / CS : Magie du feu
Magie / CS Secondaire : Trace

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.500
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: [Event] Gehenna Battle - Premier Groupe d'Attaque !   Dim 11 Jan - 23:36
Le combat semblait s'éterniser. Je ne m'ennuyais pas, bien au contraire, j'étais extrêmement stréssé et sous pression pour mon adversaire. Le pauvre innocent s'était fait piégé et était probablement condamné, quoi qu'on était en train d'essayer de faire. Le problème, c'était justement cela : ma tactique n'avançait absolument pas. D'une part, j'avais donné l'ordre à voix haute, donc le pingouin avait connaissance de notre stratégie et, d'autre part, les soldats n'avaient absolument pas réagi. Mis à part un ou deux qui tentaient maladroitement de m'aider, même s'ils me gênaient souvent plus qu'autre chose. On était dans une impasse, on ne pouvait que gagner du temps... De toutes parts, les armes s'entrechoquaient, les faisceaux magiques fusaient et, moi, je me battais inutilement contre un pantin que je ne pouvais pas toucher. Que je ne voulais pas toucher. Autrement dit, à moins que Vita Barrentine ne se débrouille pour se débarrasser d'une marionnette avec sa magie plutôt spéciale, nous étions mal barrés. Mais au fond de moi, je me doutais qu'elle se disait la même chose... Nous ne pouvions pas rivaliser avec Adrix Viyers dans cet endroit. Mais alors, gagner du temps pour quoi faire, en définitive ? Attendre que Fubuki Tsuya vienne à bout du télékinésiste ? Si ça se trouvait, il était dans le même état d'esprit que nous. La situation me donnait envie de vomir... Tous ces innocents sacrifiés sans que je ne puisse rien faire ? Un mélange de dégoût et de honte se générait dans mon esprit, tandis que je repoussais les nausées.

Je fis une nouvelle attaque, comme tant d'autres l'avaient précédée. Pourtant, cette fois-ci, la marionnette ne bloqua pas du tout l'attaque. Au contraire, elle se fit touchée volontairement. Avais-je sauté une étape ? Peut-être, mais de toute façon, ce pingouin était complètement taré, je ne pouvais pas essayer de savoir ce qu'il tentait de faire. Et puis... Trop tard pour essayer de retenir mon assaut. Ma lame se figea dans le squelette de mon allié. Ce n'est qu'en essayant de retirer la lame que je compris enfin le but de la manœuvre. Mon armé était coincée et il m'attaquait... Dans l'immédiat, je devais trouver une solution pour parer l'attaque descendante de l'adversaire. Très bien. Il voulait se la jouer futé ? Il était très intelligent, mais il n'était pas omniscient, il ne connaissait pas mon arsenal de techniques. J'allais évidemment jouer avec cela. Avec l'allure que prenait le combat, je devais bien finir par prendre des initiatives !

Excuse-moi...


J'avais prononcé ces mots en même temps que je retirai d'un coup sec ma lame de son corps. Comment j'avais fait ? Probablement de la manière la plus improbable qui soit. J'avais produit des flammes le long de mon épée, sous forme de serpents qui s'étendaient de la garde à la pointe. Une de mes techniques favorites, la lame ardente, puisqu'elle alliait magie et combat au corps-à-corps. Ce n'était pas l'idée du siècle, mais grâce aux interstices crées par la production de flammes, j'avais pu retirer l'épée, au prix de grands renforts de brûlures pour l'otage. Au moins, la plaie serait cautérisée... Ce n'était pas vraiment le genre de chose qui me remonterait le moral, après ce que je m'apprêtais à faire. Dès que l'arme fut dégagée, je fis un tour sur moi-même pour esquiver. C'est pendant la fraction de seconde durant laquelle j'étais dos au soldat que je vis les deux autres pantins s'avancer. Et Vita ? Pas le temps d'y penser. J'allais devoir y aller à fond.

Sa lame fendit l'air pour me laisser indemne. En usant de la vitesse de rotation, j'allai frapper le bras du soldat prisonnier. Je n'allais pas y aller de main morte, ce n'était pas un entraînement, si je pouvais mettre un terme à la folie meurtrière du pingouin alors je ferais tout mon possible pour le faire. Je ne reculerais pas. Je ne céderais pas. Ainsi, j'espérais sectionner une partie des fils qui manipulaient le soldat, en espérant que le feu sur mon arme les incendie également. Si le soldat venait à mourir calciné de toute part par les fils, il pourra au moins se dire qu'il avait permi l'immolation d'un quart de pingouin. D'accord, dis comme ça, c'est à la fois con et cruel...

Je n'allais pas non plus m'arrêter là, en me tournant brièvement la tête, je lançai deux boules de feu simultanément dans mon dos, sur les marionnettes approchantes. Les ralentir, c'était ce que j'espérais faire, car j'imaginais bien que le fou n'allait pas laisser les flammes s'écraser contre les armures des soldats et dévorer le moindre fil dépassant de la carcasse. Quoique si c'était le cas, ça m'arrangerait bien. Immédiatement après, je me retournai pour revoir le pantin. Il faisait peine à voir, son visage était lacéré et sa bouche tentait de faire sortir un cri de douleur. Effectivement, il n'allait peut-être pas survivre à la journée, contrairement à ce que j'avais imaginé un moment auparavant.

En me rappelant qu'un autre combat était mené à proximité par Fubuki Tsuya, je criais de nouveaux ordres. Les soldats ne servaient à rien ici, en dehors nous défendre des mages noirs, alors autant qu'ils soient mis au meilleur endroit où ils pourraient être : faire pression sur le télékinésiste.

Que ceux qui n'ont pas le courage de blesser ses frères aillent contrer le télékinésiste roux !


Je parlais de courage, mais ce n'était pas exactement ça. Je n'avais pas fait preuve de courage dans mes actes, mais de conscience. Frapper un allié, c'était répugnant, mais on avait trop reculé et, à ce stade, nous n'avions plus le choix. Ainsi, la grande majorité des soldats environnants commencèrent à quitter les lieux en détalant. La peur y était peut-être aussi pour quelque chose... Au moins, il n'avait plus autant de cible à sa disposition, seul le strict nécessaire resta : deux soldats essayèrent de plaquer les marionnettes tandis que les autres combattaient pour empêcher les mages noirs de nous submerger. Il y avait encore quelques ahuris aussi, plantés ci et là, espérant naïvement pouvoir servir à quelque chose à un moment ou à un autre... Et dans tout ça, j'espérais encore ne pas avoir de problème avec le Conseil pour avoir frappé un allié.

Mouvements de troupes:
 


Dernière édition par Kenta Hoshi le Jeu 5 Mar - 17:48, édité 2 fois (Raison : Correction)
Fubuki Tsuya
Admin / Kita no AisukazeAdmin / Kita no Aisukaze

avatar

Messages : 170
Date d'inscription : 05/08/2012
Âge : 25
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Ice Make

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.775
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: [Event] Gehenna Battle - Premier Groupe d'Attaque !   Jeu 15 Jan - 13:57


En descendant de mon piédestal, je redevenais un soldat comme les autres, combattant au milieu d'une mêlée sans réellement voir ce qui se passait autour, j'avais juste la notion des choses qui se déroulaient aux environs, mais cela m'empêchait de donner des ordres comme je le faisais jusqu'ici. Armé de mon épée pour économiser ma magie, je fonçais sur les mages noirs tout en prêtant main forte aux soldats qui se retrouvaient en difficulté, mais il fallait bien l'avouer... la mort rôdait à différents coins du champ de bataille. D'un côté comme d'un autre, des gens tombaient sous le feu ennemi et personne n'allait se soucier d'eux. Malgré mon jeune âge, je comprenais l'importance de cette mission de protection, mais je trouvais que le déroulement de cette dernière allait bien trop loin. J'aimais me battre, tout Fairy Tailien qui se respectait aimait se bastonner à la guilde, mais c'était totalement différent à présent. Je risquais ma vie à me placer devant pour protéger des soldats qui repartaient à la charge, je détournais les yeux des personnes qui étaient à terre puisqu'il était déjà trop tard, je me faisais emporter par la marée humaine tout en essayant de survivre du mieux que je pouvais. La seule chose qui me permettait de tenir était que j'avais promis de rester aux côtés de Yue, le visage souriant du petit brun intensifiait mon énergie et je donnais tout ce que j'avais pour en finir au plus vite. Et pour cela, il fallait que je fasse face à l'un des commandants de l'armée adverse. Youchi avait parfaitement compris le rôle qu'il devait jouer, il devait rester le plus discret possible tout en guettant une ouverture qui lui permettrait de surprendre son adversaire avant de fuir de nouveau. C'était peut-être lâche comme stratégie, mais je voulais qu'il ne prenne aucun risque et c'était la seule manière pour moi d'y parvenir. J'échangeais un regard avec le rouquin avant qu'il se prenne une décharge qui le secoua un peu, mais qui n'avait pas eu l'effet que j'avais désiré. Il tenta de s'en prendre à mon familier, toutefois, ce dernier suivit mes conseils et repartit dans la foule si bien que l'attaque kinésique qui lui était dédiée fut reçue par un mage noir qui traînait dans le coin. Je soupirais de contentement mais je me reprenais vivement puisque Rei avait décidé de me prendre pour cible.

_ Puisque vous tenez tant à protéger ces lieux... Pourquoi ne restez vous pas à l'intérieur ?

Vu qu'il était kinésiste et qu'il tendait la main vers moi, il ne fallait pas être un génie pour comprendre qu'il voulait nous repousser avec sa magie et comme je n'étais pas seul, il allait renverser tous ceux qui se trouvaient derrière moi. Comprenant cela, je plaçais rapidement mes mains au sol tout en faisant apparaître mon cercle magique qui se changea en une flaque de glace piégeant tous les soldats qui m'entouraient ainsi que moi-même. La vague nous frappa, mais la glace tenait bon, j'avais même planté mon épée dans le sol pour me fournir un appui supplémentaire et me retenir pour éviter de voler. J'avais déjà affronté quelqu'un possédant la même magie que lui, je savais donc que le combat à distance était ce qu'il préférait, ainsi, il avait le temps de dévier les attaques comme bon lui semblait, je devais donc éviter de lancer tout projectile contre lui... sauf si j'étais au corps à corps. Je risquais de recevoir un contrecoup suite à cette tentative, mais si je pouvais m'en débarrasser, ce ne serait pas plus mal pour le reste de l'armée, sans compter que Kenta était toujours présent. Il était un Chevalier Runique, il savait comment coordonner des hommes, je lui faisais entièrement confiance. Je m'inquiétais tout de même de ne pas savoir comment il se débrouillait avec Vita contre le pingouin maniant les fils. Youchi était revenu à mes côtés et je venais d'avoir une idée pour être sur les deux batailles en même temps. Je hurlais aux soldats de se précipiter sur Rei afin de l'occuper un instant, je savais très bien qu'il allait les repousser d'une manière ou d'une autre, mais je voulais qu'il évite d'entendre ce que j'allais dire à mon familier. Ce dernier écouta attentivement les plans que j'avais en tête et semblait contre mon idée qui paraissait un peu suicidaire. Je lui rappelais gentiment qu'il était le plus insouciant de nous deux vu comment s'était passée notre rencontre si bien qu'il accepta de me laisser faire et d'aller remplir sa mission. Une fois seul, je découvrais sans étonnement que les soldats étaient tous à terre et je me mettais en garde avant de me jeter sur lui pour enchaîner des coups d'épée. Si jamais il venait à utiliser sa magie pour se protéger, je ferais alors de même en guise de contre-attaque qu'il ne pourra normalement pas esquiver. Et dès que je serais suffisamment proche de lui, je l'enfermerais dans une prison de glace afin de l'empêcher de faire plus de dégâts.



Actions du tour:
 

_________________




Fubuki câline Yue pour la sign'
PNJ

avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : Morphing no Mahô
MessageSujet: Re: [Event] Gehenna Battle - Premier Groupe d'Attaque !   Sam 7 Mar - 20:02

La bataille faisait rage sur Gehenna Island. L'odeur métallique du sang emplissait les narines du mage. Ce dernier se retrouvait dans une situation relativement délicate. En effet, le familier avait, juste après attaquer prit un bain de foule afin de se cacher. Résultat, l'attaque de Rei percuta un mage noir insouciant et le fit tomber dans les pommes. Dans le même moment, alors que de nombreux soldats venaient pour l'attaquer, il utilisa une Nenriki no takanami afin de se débarrasser du plus d'adversaire possible.

Malheureusement, l'attaque n'eut pas exactement l'effet escompté car Fubuki, l'Ice Maker de Fairy Tail utilisa ses talents afin de rester sur place, utilisant la glace pour contenir ses alliés et lui de la vague télékinétique. C'est alors que d'autres soldats vinrent croiser le fer avec Rei qui se contenta de les envoyer dans le décors avec un autre Nenriki no takanami. Désormais, il était seul avec le mage de glace, son familier semblant être parti aider l'autre groupe contre Adrix.

Ne perdant pas de temps, Fubuki décida d'engager un combat au corps-à-corps, utilisant son épée contre Rei. Ce dernier sortit alors son pieu d'acier de sa manche droite afin de contrer l'attaque et de riposter. Cependant, La Main Noire se doutait bien qu'il y avait anguille sous roche et décida de prendre les devants. Pas question de laisser l’initiative à son adversaire.


"- Nenriki no dageki !"

En même temps que de contrer la lame de Fubuki, le mage noir envoya un coup de pied circulaire à son encontre, dont la puissance était rehaussée par la vague d'énergie insufflée dans la jambe gauche lors de l'attaque. Il n'y avait plus qu'à espérer que cette attaque fonctionne, auquel cas il serait obligé de sortir l'artillerie lourde.

Ou du moins, c'est ce qu'il aurait souhaité... Ses réserves de magies descendaient en chute libre. Il ne voulait pas y aller à demi-mesure, mais il commençait déjà à atteindre le fond de son réservoir. S'il faisait encore l'effort de ne rien montrer, on pouvait tout de même voir la sueur couler sur son visage, alors que son souffle devenait court. Ses prochains sorts allaient sans doute être les derniers...

_________________


Adrix Viyers
Docteur HosesDocteur Hoses

avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 15/09/2012
Âge : 24
Guilde : Grimoire Heart
Magie / Malédiction / CS : Arc of Flesh / Magie de la Chair
Magie / CS Secondaire : Ito no Mahô / Magie des Fils

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.120
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: [Event] Gehenna Battle - Premier Groupe d'Attaque !   Mer 11 Mar - 17:28
Quel doux sonnet que le frottement caractéristique d'un os contre l'acier froid. Combien d'opérations le chirurgien dément avait-il mené dans le seul but d'en régaler ses oreilles ? Il avait perdu le compte, mais le poids des années n'avait en rien entamé l'éclat de cette sonorité pour l'homme de goût qu'il était. Et aujourd'hui encore, cette symphonie éphémère se faisait annonciatrice d'une bonne nouvelle. Le dernier tour du palmipède s'était déroulé selon son scénario : A peine le coup encaissé que la lame de son adversaire s'était-elle retrouvée ripée entre la chair et l'omoplate du pantin, offrant au savant fou une cible de choix pour sa contre-attaque.... Ou du moins c'est ainsi que les choses auraient dû se dérouler. Car avant même que le mage noir n'ait le temps d'armer son bras, l'envoyé du Conseil avait déjà embrasé son épée pour la libérer de la carcasse meurtrie de son frère d'arme.

    *L'instinct de survie prédomine une fois encore sur les principes éthiques du sujet.*

L'analyse psychologique de Kenta se précisait, tout comme son hypocrisie. Il n'avait pas hésité un seul instant à imposer d'atroces tourments à un innocent pour éviter de prendre un coup. Si le chirurgien ne pouvait qu'applaudir le pragmatisme de la manœuvre, il ne la trouvait pas moins distrayante venant d'un défenseur de l'ordre et de la morale. Quel genre de héros pathétique trouvait son salut dans la souffrance des siens ? Si encore il avait la décence d'abréger une fois pour toutes les douleurs de l'otage, sa positon eut été défendable. Mais non, sans doute nourri par l'espoir égoïste de sauver tout le monde, ce bretteur là préférait faire perdurer le supplice. M'enfin.... Adrix n'allait pas se plaindre. Grâce à ces terribles brûlures, son patient avait enfin cessé de se débattre. L'esprit brisé du fantassin était parti chercher refuge dans les profondeurs de l’inconscience. A moins que son cœur n’ait lâché sous les tortures successives, il semblait bien au pingouin que le pouls de sa marionnette avait perdu en force et en régularité. Quel dommage qu’il n’ait pas le loisir de l’osculter plus en détails.
Aussi discutable que soit le choix du mage bretteur, il avait été efficace. La frappe d'Adrix ne fendit rien de plus qu'un filet d'air gorgé du parfum du sang et des larmes. Et c'est un Kenta indemne qui abaissait de nouveau le tranchant de son sabre en prenant pour cible le bras tendu de son adversaire, ajoutant dans la foulée la mutilation volontaire à la liste de ses exploits du jour. Le pingouin eut tout juste de contracter ses fils avant que la lourde épée incandescente ne tranche le membre comme si c’était du beurre, cautérisant la plaie au passage.

L’avant bras sectionné s’écrasa mollement au sol avec un bruit répugnant de viande mal cuite. Pour Adrix, perdre un bras n’avait rien d’extraordinaire, encore moins quand il s’agissait de celui de quelqu’un d’autre. Cela lui arrivait de façon quasi quotidienne, faisant de l’exercice tout au mieux une amusante routine. En conséquence, il en avait presque oublié que les humains n’étaient pas démontables à loisir. Aussi fut-il vaguement surpris en constatant une nette réaction de la part de l’organisme de son sujet après avoir simplement perdu un morceau.

    *Ah, le cœur repart tient*

Malheureusement, si les armes blanches étaient une plaisanterie face au Pingouin, il n’en était pas de même pour les gerbes de flammes qui allaient avec. S’il avait pu écarter la majorité de ses morceaux à temps, Adrix avait malgré tout expérimenté le désagréable baiser du feu contre une partie de sa chair morte et la brûlure lui infligeait avec une douleur lancinante qui continuait d’attiser sa mauvaise humeur. Et c’était sans parler des deux autres pantins qui avaient manqué de justesse d’être frappé à leur tour par un duo de sphères incandescentes.
Les yeux rouges du pingouin se posèrent sur Kenta, le foudroyant de colère. Ce gamin l’énervait. Ô oui il l’énervait. Plus ce combat avançait plus le pingouin se détournait de la bataille, désormais animé par le seul désir de briser l’impertinent qui osait lui faire perdre tant de temps.
Adrix était un combattant habile, mais cette marionnette de chair ralentissait ses mouvements. Ce pantin bien amoché ne pouvait tout simplement pas tenir le rythme que l'esprit du Docteur cherchait à lui imposer. Il fallait la requinquer un peu. A la manière de fins tentacules animés de vie, une armada de fils encore intacts se déversèrent du moignon brûlé pour venir s’emparer de l’épée tombée du soldat et la coudre à même la plaie en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. Un travail de professionnel qui n’annonçait rien de bon pour le soldat du Conseil.

Car désormais les trois pantins étaient réunis autour de leur cible unique. Et le temps que les hommes autour aient fait le tri entre les pleutres et les monstres, Adrix allait se faire un plaisir de réduire ce blanc bec en charpies. Il s’en délectait d’avance, faisant pleuvoir les coups tout en… en… chantant ?!
Spoiler:
 


Je dois admettre que tes petits tours sont amusants
J' parie qu'il y a un lapin sous ton chapeau
Mais aujourd'hui, ton mauvais numéro,
Je le vois perdant
Vas-y clown, montre-moi tes cartes.

Tu voudrais me faire retourner en enfer
Mais votre guerre éclair, j'en ai rien à faire.
Ta folie des grandeurs
N'est pas à la hauteur,
Tu n'es qu'un amateur.

Tu t' prends pour un tigre
Mais je t'amadoue.
Par ma chirurgie,
Je matte les matous.
Ta folie des grandeurs
N'est pas à la hauteur,
Tu n'es qu'un amateur.

Quel effroi, quand j'opère avec joie
Quelle frousse que j' vous écrase tous d'un coup de palme,
Si tu es convaincu
De rester invaincu,
Faut en faire ton deuil,
Notre duel continue jusqu'au cercueil.

Étonne-moi !
Branche-moi !
Électrocute-moi !
Au fond d'un tonneau
Percé de couteaux,
Je sauverai ma peau.
Ça n' sera pas du gâteau
Mais je l' ferai, mon poteau.

Tes petits tours de passe-passe
Sont pas très efficaces.
Tu n'es qu'un orgueilleux
Qui se prend pour un Dieu
Ta folie des grandeurs
N'est pas à la hauteur,
Tu n'es qu'un amateur.

zabradabraaaaaaaAAAAAAAAAIE ??!

Le pingouin s’était interrompu entre deux fentes, ses railleries s’étranglant dans sa gorge alors qu’une vive douleur le prenait soudain aux trippes. D’instinct, il bondit à l’écart de Kenta, mais cette fois le bretteur n’y était pour rien. Furieux, il chercha le coupable jusqu’à ce que son regard injecté de sang ne s’arrête sur un petit Elementalis qui le dardait de ses éclairs.
Foudroyé. Il avait été foudroyé par derrière par un machin à peine plus gros qu’un poulet ?! Et en plein milieu d’un solo à la gloire de sa vilénie en plus ?! Le trio de marionnettes se retourna pour charger. Comment ce minus osait-il l’interrompre de la sorte ?! Ca allait se payer ! Il allait utiliser le petit emmerdeur pour fourrer le plus gros ! Il allait leur arracher la tête, leur…
C’est alors qu’Adrix fut prit d’un violent vertige. Sa charge s’interrompue et les pantins s’effondrèrent au sol, comme fauchés en plein élan.

    *Urg…*

Saleté de magie élémentaire. La foudre perturbait son système nerveux exposé par la séparation. Le nez dans la poussière, le souffle coupé, il réalisait seulement maintenant les dégâts et la fatigue accumulées depuis le début de cette bataille. L’adrénaline de la première ligne lui avait fait oublier la prudence trop longtemps. Il y avait trop d’adversaires à abattre, trop de paramètres à prendre en compte. L’électricité circulait en lui comme au travers d’une rivière, semant une douleur aigue dans son sillage. Son corps et sa magie arrivaient à leurs limites. Son âme n’était rattachée à cette enveloppe que grâce à Arc of Flesh. Si ses réserves venaient à s’amenuiser, alors il redevenait le vulgaire pingouin empaillé qu’il était autrefois. Une certaine panique s’empara de son être à cette idée. Il avait l’impression que des milliers de crochets invisibles cherchaient à l’extirper de force de sa carcasse.

Il fallait qu’il réagisse, et vite. Un problème à la fois. « Calme-toi Adrix. Calme-toi. » se répétait-il mentalement. C’était juste un vertige provoqué par le choc… Il lui restait encore bien assez de puissance pour terminer cette bataille sans risquer l’extinction. Il avait affronté un dragon noir, il en avait vu d’autres. Tout d’abord, l’Elementalis. Fractionné ainsi, il offrait trop de cibles à cette petite raclure volante, et il manquait la manœuvrabilité pour esquiver ses éclairs.

Abandonnant l’abri des humains qui leur servaient d’hôtes, les lambeaux de chair parasites se réunirent pour reformer le corps originel du palmipède. Un processus fort peu esthétique qu’il valait mieux ne pas contempler avec un déjeuner.
Adrix marmonnait des injures dans son bec. Il avait mal partout et peinait à respirer et à bouger. Il avait été imprudent en laissant ainsi ses nerfs exposés à une attaque électrique. Jamais il n’aurait pensé qu’une créature capable de tordre la foudre avec autant de maîtrise viendrait se joindre à la mêlée. Et il allait payer le prix de sa naïveté. Le voyant ainsi étalé sur le sol, les soldats alentours se jetèrent sur l’occasion de venger les leurs. Une pluie de projectiles magiques s’abattit sur la silhouette misérable du chirurgien fou. Coup après coup, il sentait son esprit s’embrumer, sa vision se troublait au rythme des assauts répétés. Tout se passait en un instant. Il commença à perdre pied.

=========

Quand la vue fut rendue au Pingouin, il se trouvait au milieu de ténèbres étouffantes. Nul son, nulle lumière ne venait trahir l’harmonie sinistre de ce monde au ciel couleur d’ébène. Tout autour de lui n’était que vide et noirceur. Voilà qui était perturbant. Il aurait juré qu’il se trouvait au cœur d’une bataille passionnée entre les forces du Conseil et de l’Alliance Baram et le voilà au milieu d’une tâche d’encre géante.

    *Je n’arrive pas à bouger… Je ne sens même plus mon corps. Qu’est-ce que cet endroit ?*

Pendant un instant, il se demanda si c’était là l’enfer, ou un genre de limbes où son âme vaincue aurait été projetée après son trépas. Cette pensée lui arracha un haut le cœur de dégoût. Ce n’était pas la première fois qu’il passait l’arme à gauche, mais finir ainsi n’était pas exactement la fin grandiloquente qu’il avait espérée. M’enfin… Il était bien peu ému par l’idée de sa mort en elle-même. Il avait vécu bien assez longtemps pour ne plus craindre les mystères de l’autre monde. Par contre il aurait bien aimé quelque chose de plus… de plus…

    -Je n’arrive pas à croire que tu te sois laissé vaincre aussi facilement ! Qu’est-ce qui t’es arrivé ? Ce n’est pas notre manière de faire ! Quelle déception….

Une présence. Et une présence familière qui plus est. La voix provenait d’une silhouette aux contours diffus, une ombre verdâtre dotée d’une conscience. Reap. L’incarnation physique et spirituelle de la Lost Magic dont Adrix était autrefois devenu le maître, à une époque où il était encore homme plutôt que bête.

    -Tu me suis en Enfer toi maintenant ?

    -Tu n’es pas encore mort, hélas. Mais quelle vision pathétique… Tu t’es ramolli depuis que tu es entré dans cette guilde.

Une veine enfla sur le front du palmipède. Lui ? Le plus grand génie et meurtrier que Fiore n’ait jamais connu ? Ramolli ? Il était l’esprit le plus fourbe et le plus malsain de ce siècle ! Il avait semé la mort pendant plus d’un siècle, perpétuant les crimes les plus odieux et les plus inimaginables pour le simple plaisir de bafouer Dame Nature de sa perfidie ! Comment une espèce de bouquin magique à peine dépoussiéré osait-il lui faire la leçon comme s’il en était à son premier meurtre ?

    -Tu avais toujours le contrôle de la situation, tu tuais sans y réfléchir à deux fois ! Ton cœur était de pierre et ton nom flamboyait en lettres de sang dans l’esprit de tes victimes ! Alors que maintenant ? Regarde-toi ! Tu suis les règles stupides d’un type en armure qui se prend pour un noble chevalier ! Tu t’es domestiqué. Et tu oses te prétendre un psychopathe ?

    -Eh ! Je n’ai rien fait de tel !

    -Alors où sont les cris ? Où sont les hurlements de tous les soldats traumatisés par ta seule existence ? Ce n’est pas de toi dont on se souviendra après cette journée ! Tu n’es que l’apéritif !

L’esprit fantomatique claqua des doigts. Aussitôt, des dizaines et des dizaines d’autres silhouettes apparurent à ses côtés. Certains étaient clairement humains, d’autres semblaient avoir subis d’étranges modifications corporelles et arboraient des excroissances anarchiques ou des appendices n’ayant rien à faire ici. Une légion de spectres torturés qui crachaient leur haine pour celui qui leur avait ôté la vie autrefois. Toutes les victimes qu’Adrix avait accumulé au cours de sa longue carrière au travers des régions de Fiore.
    -CA c’est nous ! CA c’est l’hôte du tout puissant Arc of Flesh ! CA c’est un vrai tueur !

    -Je SUIS un vrai psychopathe ! Le meilleur !

    - Alors prouve-le ! Qu’ils comprennent tous à quoi ils ont osés se frotter !


=========

Dans la réalité, la carcasse mutilée du pingouin fut agitée d’un soubresaut à peine perceptible. Il y eut un tremblement, puis un second et un troisième. Les attaques se calmèrent un instant. Le pingouin se tenait de nouveau sur ses jambes, le regard baissé. C’était étrange. Il ne dégageait plus la moindre énergie, plus aucune vitalité ou agressivité. Il avait tout d’un cadavre maintenu debout par une force invisible, prêt à retomber à la plus petite bousculade, un vulgaire objet. Si leurs yeux ne leur affirmaient pas le contraire, les soldats rassemblés auraient pu jurer qu’il n’était tout simplement plus là.
L’un d’entre eux s’avança pour frapper à nouveau. Il y eut un flash. Un tintement métallique. Sa tête roula par terre, tranchée nette par la palme qui venait de fuser dans les airs. Le pingouin immobile leva enfin le bec, dévoilant des iris embrasés par une rage aussi démente que glacée. Une aura nauséabonde s’échappait de chacun des pores de son épiderme putréfié. Quelque chose de si sombre et de si malsain que la seule soif de sang qui s’en dégageait suffit à jeter un vent d’effroi parmi les rangs.




Le temps qu’ils reprennent leur esprit, Adrix avait déjà bondit sur sa nouvelle victime. Un coup de palme bien placé et le malheureux s’effondra dans une mare de son propre sang. Un hoquet de peur plus tard, l’assassin était déjà loin de l’endroit où se tenaient Kenta et l’Elementalis.

    -Section de la jugulaire. Décès par hémorragie.

Une queue de fils s’était manifestée dans le dos du pingouin, le propulsant au travers du champ de bataille avec une vélocité et une adresse peu commune, auxquelles s’ajoutait encore sa petite taille et ses assauts peu orthodoxes. Il avait beau bouillir de colère et de passion, son esprit était étrangement calme. Toutes ses années d’expériences défilaient devant ses yeux comme une évidence et il frappait avec une précision chirurgicale avant de continuer sa traversée. Avancer, frapper, avancer, frapper. Se concentrer sur sa seule passion du meurtre, répandre la mort sans se poser de questions, éliminer quiconque se tient sur son chemin, amis ou ennemis. Et à chaque nouvelle victime, il se parlait à lui-même, comme pour invoquer la puissance de ses actions qui étaient autant d’invocations aux réserves de magie qui lui restait.

    -Ablation de la carotide. Destruction du globe oculaire gauche. Perforation du cervelet. Ouverture du ventricule.

Oh oui. Il allait leur montrer à tous. Il allait leur montrer ce qu’un fou pouvait faire lorsqu’il sortait de ses gonds. Ils se souviendraient tous du Pingouin s’étant taillé un sillon sanglant au travers du champ de bataille pour arracher la victoire de leurs cadavres flétris, de sa danse macabre et des morts qu’il avait causés. Son nom s’imprimerait en lettres de sang dans l’esprit de tous les gens rassemblés sur ce maudit peloton d’exécution et jusqu’aux confins du continent. Il devait ignorer la fatigue, ignorer la douleur de ses muscles qui lui hurlait d’arrêter de s’agiter autant. Tout ce qui comptait pour lui désormais c’était d’arriver au rempart de glace qui se dressait près de la porte. Il voulait gagner, et il y parviendrait, même s’il ne devait lui rester que la plus infime des gouttes de magie après.

Combien tombèrent sous ses coups alors qu’il bondissait comme un ressort ? Il s’en moquait totalement. Il était emporté dans la fièvre de l’instant, enivré comme il l’était dans les premiers jours de sa carrière. Lui qui n’avait eut de cesse de lutter contre la lassitude de sa longue vie redécouvrait la fraîcheur de sa propre passion. Il tuait et c’était tout ce qui importait. Et il allait faire encore plus fort dans un instant, alors qu’il arrivait près du morceau de glace derrière lequel s’était réfugié son compagnon.
Akutâre s’était réveillé, mais le géant de pierre miniature était dans un état au moins aussi misérable que celui de son maître. Pourtant, il semblait décider à mener sa mission interrompue à bien, quite à y laisser des plumes. Lui aussi cherchait à revivre l’allégresse d’une gloire passée depuis trop longtemps oubliée.

Dans un grondement sourd, le titan retrouva toute la majesté de sa véritable taille se dressant telle une tour de siège au devant de la solide porte de la forteresse. De minces jets de vapeur s’échappaient des fissures qui constellaient sa carapace minérale, créant un voile flou derrière lequel ses yeux luisaient d’un éclat doré.
Il était évident que le colosse peinait à tenir sur ses jambes. Ses genoux tremblaient et son bras droit pendait mollement à côté de ses hanches. Et pourtant il avançait en direction de son objectif, mètre après mètre, chacune de ses enjambées faisant trembler la terre autour de lui.
Son maître ridicule se tenait sur son épaule, à peine plus gros qu’une souris en comparaison de son serviteur disproportionné. Un sourire cruel fendait son visage déformé par l’ambition. Il allait adorer chaque seconde de son dernier coup d’éclat. Il quitterait cette bataille avec un feu d’artifice et laverait son honneur souillé par les moqueries et les mois passés à retenir ses pulsions. Excité comme rarement, il encourageait son camarade agonisant.

    -Tout ce qu’il te reste de force et tout ce qu’il me reste de magie…

Le mage fou puisa dans ses plus intimes réserves d'énergie, mobilisant toutes les forces que sa vieille carcasse avait à lui offrir. Peu lui importait si la menace de séparer son âme de son corps pendait au dessus de sa tête comme une épée de Damoclès, il n’avait droit qu’à un seul essai. Avec un hoquet douloureux, il vomit une impressionnante quantité de fils qui vinrent s’enrouler comme des serpents tout autour du bras valide du Mémorial. Adrix sentit toute la pression qu’imposait le membre de pierre. Puisqu’Akutâre était trop faible pour porter le coup de grâce seul, il allait le soutenir. A la fois attelle et grue, ses fils impies l’accompagneraient tout au long du bouquet final.

Quand enfin il se trouva à porter, le colosse arma son bras et Adrix fit de même, mimant les gestes pour commander ses filaments. Toute sa frustration accumulée, chaque once de sa volonté destruction, il les déversait dans cet unique coup de poing.

    -Soldat du Conseil ! Je suis Adrix Viyers, Docteur Hoses, représentant de l’Alliance Baram et Frère du Purgatoire ! Et ceci est le début de…

Le Mémorial frappa et son poing massif s’écrasa contre la porte dans un bruit de tonnerre qui recouvrit même le brouhaha de la bataille. Le contrecoup de l’impact fit basculer maître et serviteur en arrière tandis que le premier s’écriait en riant comme le sociopathe qu’il était.

    -NOTRE VICTOIRE !


[Avec l’accord de Ren j’utilise l’Epic Mode en ma possession pour frapper un grand coup avant de m’effondrer. Je me laisse des choses à raconter si jamais il reste un tour de poste, mais en attendant considérez qu’Adrix réduit le Mémorial avant de s’effondrer avec lui dans un coin. Les deux sont hors jeu, pour ne pas dire en train d’agoniser]
Kenta Hoshi
Modo / Justice's FlameModo / Justice's Flame

avatar

Messages : 410
Date d'inscription : 01/09/2013
Âge : 18
Guilde : Mage du Conseil
Magie / Malédiction / CS : Magie du feu
Magie / CS Secondaire : Trace

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.500
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: [Event] Gehenna Battle - Premier Groupe d'Attaque !   Mar 17 Mar - 18:57
Alors que mon mouvement entaillait la chair du soldat, je compris que ce fut inutile. Les fils du marionnettiste s’étaient repliés à temps et mon épée mutila mon compagnon, le plus inutilement possible. Le bout de bras tomba pour gésir dans la poussière. J’étais écœuré. Je n’en attendais pas moins de la part du mage ennemi, c’était logique qu’un être pareil agisse de cette façon. Je me demandais même s’il n’essayait pas de jouer avec mes nerfs, en fait. Puis je criai l’ordre de changer de cible. Les soldats, sans perdre de temps, prirent leurs jambes à leur cou. Quand la zone fut enfin vidée, je remarquai que la situation était encore plus précaire que je ne le pensais : les trois pantins m’entouraient. Mes boules de feu avaient donc manqué leur cible... J’avais échoué sur toute la ligne. Les pantins se tenaient là, autour de moi. J’étais complètement à leur merci. Certes, ma volonté de ne pas abandonner était intacte, mais les dernières flammes que j’avais produites avait fait chuter mes réserves magiques. Désormais, j’étais un jouet aux mains d’un vil psychopathe.

Les assauts commencèrent à pleuvoir tandis que mon adversaire, lui, chantait gaiement. Oui oui, il chantait. Apparemment, le fait que je sois un jouet ne suffisait pas pour lui. Et moi, pendant ce temps, je me fatiguais à esquiver, à parer, à me défendre, dans le seul but de gagner du temps. Gagner du temps pour quoi, d’ailleurs ? Avant l’heure de la mort ? Quand je faillirais à ma tâche ? Je me demandais encore les raisons de mes vains efforts lorsque le son retentissant d’une vague se répandit sur le champ de bataille. Pas une simple vague, sinon l’effrayante voix de l’animal palmé l’aurait couvert. Un tsunami ? Probablement. Pourtant, nous n’avions pas ressenti de secousse particulière. Puis je réalisai, enfin, que cette île comptait non seulement ce champ de bataille, mais d’autres encore, avec leurs lots de blessés, de souffrances et de morts.

Le pingouin continuait ses offensives, quand, finalement, l’une d’entre elle acheva me mettre à genoux. Je gémissais, pitoyablement. Il n’avait qu’un geste à faire pour mettre fin à ma vie. J’allais donc mourir sur un champ de bataille, sans avoir trouvé mes origines, sans avoir achevé ma quête. J’avais des remords, bien sûr, et j’en voulais au Conseil Magique d’avoir condamné autant de soldats pour le seul objectif de montrer sa puissance. C’était complètement égoïste et ce n’était pas cela, une vraie justice. D’un autre point de vue, je ne connaissais pas d’autre ordre qui permettait à des mages de se battre pour la justice.

L’attente fut longue, voire interminable. Il voulait jouer à ce point avec moi ? Je regardais le sol, prêt à mourir. J’avais perdu, après tout. Mais l’attaque ne venait pas. Puis, les soldats se précipitèrent bruyamment devant moi. Je levais la tête au prix d’un ultime effort. Une bestiole avait attaqué le marionnettiste de dos et l’avait stoppé net, le faisant tomber à terre. Je pouvais remercier l’animal, qui ne pouvait pas tomber à un meilleur moment, sinon plus tôt. Les soldats frappaient le palmipède avec toute la fureur dont ils étaient capables. Ils avaient tous mille raisons de multiplier les coups sur le docteur hoses, que ce soit la peur, la haine ou la vengeance... Et moi, pendant ce temps, je perdis mon équilibre. Mon visage s’écrasa dans la poussière, à quelques mètres du bras. Je le regardais. J’avais honte. Et maintenant, comme mon adversaire m’avait mené à bout sans m’achever, je n’arrivais plus à me relever. Il m'avait anéanti toute parcelle d’énergie dont j’avais connaissance.


Mon râle produisait des va-et-vient rapides de la poussière devant moi. Et c'est avec du sable dans la bouche que je vis le plus beau mirage que je pouvais voir. Ce n'était pas la lumière céleste, mon corps meurtri par l'effort ne pouvait pas encore s'éteindre. Il s'agissait de Nobu, mon père adoptif. Je savais que c'était un mirage, car je l'avais enterré moi-même, à Rochair, après son décès. Mais là, tout de suite, il me semblait tout-à-fait réel. Si j'avais encore la force de me lever, je me serais jeté sur lui et j'aurais probablement pleuré. À la simple idée de l'étreinte, une larme descendit le long de ma joue. L'homme chuchotait, mais je n'entendais rien. Je l'observais. Pourquoi avais-je une telle vision à ce moment-là ? Je me rappelai nos aventures. Un sourire se dessina sur mes lèvres. C'était la personne la plus valeureuse que j'avais connu. Pourquoi avait-il fallu qu'elle meurt ? L'instant devait demeurer, qu'il reste éternel. Il sourit. J'aurais souhaité qu'il ne s'arrête jamais de sourire. Jamais. Chaque trait de son visage, je le gravai dans ma mémoire. Puis il commença à disparaître... Pourtant, il me tendait la main, comme s'il voulait m'aider à me relever, alors même que l'illusion s'effaçait. Je tendis ma main, faisant fi de ma fatigue, les yeux embués de larme. Pas question de le laisser partir encore une fois... Je voulais le garder encore un peu !

Soudain, alors qu'il disparaissait, quelque chose de solide empoigna ma main, tendue vers le mirage. Je clignai des yeux plusieurs fois pour chasser les larmes, avant d'apercevoir la silhouette d'un soldat. Il m'aida à me relever et je fus pris d'un remord. Je n'avais pas entendu les paroles de Nobu. Je cherchais dans ma mémoire les mouvements de ses lèvres. Qu'aurait-il dit ? Je ne pensais pas qu'il me réprimande. Il m'aurait davantage demandé pour quelle raison je me battais, pour quelle raison j'étais allongé au sol, au milieu d'une bataille. Je lui aurais répondu que c'était pour la justice. Et, lui, il aurait répliqué en me demandant pour quelle justice. Il avait toujours raison, mon père. En effet, je ne me battais pas pour la pseudo-justice du Conseil, ces êtres affamés de pouvoir, égoïstes et orgueilleux. Non, moi, je me battais pour la justice que m'avait enseignée mon père.

Celle qui défend tout ce qui est de plus précieux dans chaque individu.

Je croisai le regard du soldat. Son regard... Il s'inquiétait. Pas pour moi, mais pour tout le monde présent sur l'île. Il souhaitait que tout cela ne fût qu'un cauchemar. C'était la réalité et nous étions impuissants. Cependant, j'essuyai mes yeux d'un coup de poignet. Ce n'était pas encore fini.



Je mis un pied devant moi. Je tenais à peine debout. Pourtant, pas question de m'arrêter là. Autour de moi, les troupes des deux camps avait diminué et le pingouin avait disparu. Que devais-je faire, maintenant ? Fubuki était probablement encore contre le télékinésiste, voire même contre lui, accompagné du pingouin. Je ramassai mon épée, puis je l'embrasai. Un mage noir eut la folle idée de vouloir achever l'homme qui agonisait quelques instants avant. Sans aucune pitié, je pourfendis le mage. Quelques temps auparavant, j'avais hésité à tuer un subalterne. Mais maintenant, la peur de tuer fut totalement remplacée par la haine. Je ne me battais plus pour mon travail. Je ne me dressais plus entre eux et le Conseil. En revanche, ils se dressaient entre moi et la justice.

Mon objectif allait être simple : soutenir l'ice-makeur. Je marchais, boitant un peu, pour atteindre l'endroit où j'avais vu l'escadron de la Main Noire avancer. Les mages noirs qui m'attaquaient sur le chemin étaient autant d'épreuves qui me donnaient la force de continuer. À chaque fois que mon épée fendait la chair ennemie, je me disais que le monde était soulagé d'un brin de cruauté. Je me répétais sans cesse que cela favorisait la justice. Les flammes de mon arme s'estompaient par moments, mais je m'épuisais à les alimenter de ma magie. Les combats m'éreintaient, encore et encore, mais j'avançais. Mes blessures me faisaient mal. Et pourtant, je tranchais, sans même m’arrêter. La douleur était accessoire. La défaite inconcevable.

Quand, enfin, il n'y avait plus d'obstacles entre le télékinésiste et moi, je fus assez perturbé : que faire ? Je n'y avais pas vraiment réfléchi jusque là. Un aperçu de mon état suffisait à me déconseiller le corps-à-corps. J'allais donc utiliser ma magie, encore une fois, ou plus précisément, une dernière fois. Je lâchai mon arme et fis apparaître le cercle magique de la magie du feu en face de moi. Je visais le télékinésiste avec le sort le plus basique de ma magie. Le seul sort que je me sentais à peu près capable de lancer, en fait. La boule de feu fonça sur le mage noir avec, en elle, toute ma volonté de justice et mes dernières forces. J'avais fourni tout ce dont je disposais encore, même si, en réalité, j'étais déjà bien loin au delà de mes limites... Evidemment, continuer les efforts était devenu impossible, malgré toute la détermination dont je faisais preuve. C’est ainsi que je m’écroulai, au milieu du champ de bataille, observant avec ferveur la flamme avancer vers mon adversaire, espérant qu’elle puisse aider Fubuki.

Spoiler:
 


Dernière édition par Kenta Hoshi le Sam 21 Mar - 18:13, édité 1 fois (Raison : Ajout du spoiler)
Fubuki Tsuya
Admin / Kita no AisukazeAdmin / Kita no Aisukaze

avatar

Messages : 170
Date d'inscription : 05/08/2012
Âge : 25
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Ice Make

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.775
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: [Event] Gehenna Battle - Premier Groupe d'Attaque !   Sam 21 Mar - 15:04


Tout autour de moi, j'entendais le bruit sourd de la guerre résonner en même temps que les battements accélérés de mon cœur. Si j'avais décidé de me mêler à cette guerre, c'était pour protéger tous ceux qui y prendraient part. La magie que je maîtrisais m'avait été offerte pour protéger ceux qui en étaient incapables, la magie de création était faite pour jouer sur tous les plans, je devais construire pour attaquer comme pour défendre. Je n'aurais jamais imaginé ce que pouvait représenter une guerre, c'était quelque chose d'inconcevable. Les vies se perdaient sous les coups qui rythmaient le champ de bataille. Chacun tentait de survivre sans penser aux autres. Un seul instant d'égarement suffisait à sentir une lame ou un sort nous transpercer sans que personne puisse y faire quoi que ce soit. L'odeur de sang envahissait les narines, le tintement des lames s'entrechoquant ne cessait de revenir sans cesse hanter mes tympans. Alors pour masquer les sons et les sentiments que je percevais, je faisais en sorte de me concentrer uniquement sur mon objectif. En parvenant en vaincre les commandants de l'armée adverse, je pourrais être en mesure de stopper cette bataille qui ne rimait à rien. En étais-je seulement capable ? Il fallait avouer que je n'étais pas très brillant depuis le début. J'avais arrêté l'assaut du golem du pingouin en érigeant un mur de glace qui avait été abattu pour faire des dommages sur notre camp, j'avais décidé de faire face seul au kinésiste pendant que mes deux compagnons et mon familier s'occupaient du pingouin mais était-ce la bonne solution ? Avais-je pris les bonnes décisions ? Avais-je bien réparti nos forces d'attaque pour vaincre au mieux l'ennemi ?

Je n'en savais rien ! Je n'étais pas aussi brillant que d'autres, je n'étais pas capable d'établir des stratégies qui me permettaient d'atteindre mon but à chaque fois. Il fallait que je reçoive de l'aide à chaque fois si je voulais bien faire, du moins, c'était ce que je pensais de moi. Mes réserves de magie avaient été bien épuisées et je me doutais qu'il en était de même pour le kinésiste qui me faisait face, si bien que je n'avais pas réfléchi longtemps pour économiser ma magie, j'avais foncé tête baissée armé de mon épée. La lame fendit l'air pour finir par s'arrêter sur un pieu qu'avait brandi le rouquin pour se défendre, mais je n'avais pas dit mon dernier et je tentais de prendre le dessus en me servant de la longueur de mon arme supérieure à celle de mon opposant, néanmoins, il se défendait admirablement bien. Suite à quelques échanges, je fus repoussé par un coup de pied très certainement soutenu par sa magie vu la force de l'impact qui me repoussa sur quelques mètres. J'étais parvenu à bloquer le coup avec mon épée, mais la puissance qu'il y avait à l'intérieur m'avait empêché de rester aux côtés de mon adversaire pour le prendre de vitesse. J'avais le souffle court, mon énergie tombait de plus en plus, j'allais être incapable de poursuivre cette bataille plus longtemps. Avant que je ne reparte à l'assaut, j'entendis un puissant rugissement résonner sur le champ de bataille. Je pris le risque de jeter un coup d'œil pour savoir de quoi il s'agissait et je vis que le golem était de nouveau dans la course. Impossible... Mon mur de glace l'avait assommé, il ne devait plus lui rester de force après avoir percuté ma création à toute vitesse, comment était-ce possible ? Tout simplement parce que le pingouin l'avait rejoint et qu'il était en train de l'aider à donner le coup de grâce afin d'ouvrir la porte close du fort.

J'avais échoué dans ma mission... Je devais protéger le fort et l'entrée était à présent sans défense. Pas réellement en fait. Le pingouin et son familier avaient disparu de mon champ de vision, ils étaient trop exténués pour poursuivre la bataille et j'étais certain qu'ils ne pouvaient plus rien faire de plus, même s'ils venaient de faire beaucoup pour leur camp. Toutefois, j'avais réussi à moitié mon objectif : un des deux commandants venaient de tomber. L'hypothèse que Kenta, Vita et même Youchi le soient également était hautement probable, mais je ne me laissais pas abattre. Je devais finir ce que j'avais commencé, c'était ça la fierté de Fairy Tail. Reportant mon attention sur le kinésiste, je remarquais que le Chevalier Runique et mon familier étaient présents dans son dos et que l'un venait de lancer une boule de feu en direction de notre ennemi commun avant de tomber inconscient tandis que l'autre veillait sur lui. Je doutais que la puissance contenue dans cette dernière ne devait pas être élevée, mais juste suffisante pour offrir une diversion appropriée. J'allais attendre que Rei se prenne l'attaque flamboyante avant de lancer ma propre offensive et pour qu'il tombe dans le piège, j'étais en train de feindre une fatigue extrême bien que la mienne soit réelle. Dès qu'il allait se prendre l'offensive, sa concentration allait être déviée et il perdrait un temps précieux à se rétablir et ignorer la douleur, à ce moment, je me jetterais sur lui pour l'avoir avec un Ice Make Knuckles et ainsi terminer cette bataille. J'avais juste à attendre le bon moment pour me précipiter, quitte à vider mes réserves d'un coup.



Actions du tour:
 

_________________




Fubuki câline Yue pour la sign'
PNJ

avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : Morphing no Mahô
MessageSujet: Re: [Event] Gehenna Battle - Premier Groupe d'Attaque !   Mar 24 Mar - 12:52

Quelque chose avait changé, sur le champ de bataille. Alors que la guerre faisait rage, Rei sentit quelque chose. Un sentiment oppressant. Ce n'était pas de la peur, certes, mais ça s'en rapprochait. Après avoir envoyer voler le mage de glace sur quelques mètres, il se risqua à jeter un petit regard aux alentours. Il s'agissait de son compagnon palmé. Ce dernier semblait s'être libéré d'un poids et agissait avec un professionnalisme dont le roux ne se doutait pas. C'était parfait.

Adrix utilisait ses dernières forces afin d'utiliser son Ito no Mahô pour briser la colossale porte qui permettait l'accès au lieu de l'exécution. Ainsi, la mission était réussie. Un travail rondement mené. Cependant, le kinésiste ne pouvait pas se relâcher pour autant, l'opération devait continuer. Il se sentait faiblir et savait qu'il n'en avait plus pour longtemps dans ce combat. Que faire ? Tenter le tout pour le tout ou essayer de jouer la sécurité ?

Apercevant non loin la fusée devant être utilisée par le mage de Grimoire Heart pour appeler les renforts, Rei se dit que ce dernier avait du le perdre durant la mêlée. L'appelant à lui, il profita d'une seconde de répit pour donner le signal et faire ainsi venir la cavalerie.

C'est alors que Kenta, le Chevalier Runique utilisa ses dernières forces pour attaquer La Main Noire. Il ne devait plus hésiter. Ce n'était pas le moment de tergiverser. Il avait accompli sa mission et pouvait se reposer. Mais avant ça...

"- Chibaku Tensei !"

Utilisant ses dernières forces, Rei sacrifia tout le pouvoir magique qui lui restait en réserve afin d'attaquer et de se défendre en même temps. Il sentait ses forces l’abandonner petit à petit. Son corps était désormais beaucoup trop lourd. Avec une dernière pensée pour Celya, son amour, il perdit connaissance. Oui, il avait accomplit sa tâche. Il pouvait se reposer désormais, car il savait que ses compagnons termineraient le travail.

_________________


Adrix Viyers
Docteur HosesDocteur Hoses

avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 15/09/2012
Âge : 24
Guilde : Grimoire Heart
Magie / Malédiction / CS : Arc of Flesh / Magie de la Chair
Magie / CS Secondaire : Ito no Mahô / Magie des Fils

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.120
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: [Event] Gehenna Battle - Premier Groupe d'Attaque !   Dim 29 Mar - 22:35
Victoire... Ce mot résonnait dans l'esprit mutilé du pingouin comme la plus douce des mélodies alors que sous ses yeux écarlates, la porte massive s'effondrait dans un fracas de débris. Pierres et charpentes chutaient dans un vacarme rappelant le roulement sourd du tonnerre et chaque nouvelle fissure annonçait un nouveau triomphe pour l'Alliance Baram. Ils avaient réussis. Malgré les morts, malgré le sang, les larmes et une position désavantageuse, ils avaient réussis. La première étape de l'opération de sauvetage était un succès dont les échos résonnaient sans doute déjà dans toute la forteresse. Le Conseil, du haut de sa tour d'ivoire, ne pouvait qu'accepter la réalité : Leur défense de fer portait désormais une brèche béante. Ce que tout le continent croyait être une défense impénétrable était désormais décorée d'une plaie par laquelle s'infiltreraient tous les maux de ce monde. Peu importait la suite des évènements, il y avait un symbole, un coup direct porté au cœur des dirigeants de ce pays. C’était un message que la part obscure de Fiore envoyait à sa jumelle : toutes les armées, toute la justice et toute l’autorité du monde n’empêcheraient pas leur monde de fléchir face à la tempête qu’était la colère du Chevalier Noir et des siens.
Et Adrix se considérait d’ors et déjà comme la plume ayant inscrit les premières lettres de cette déclaration de guerre envers le reste du pays. Et il n’en était pas peu fier. Une étrange chaleur envahissait son poitrail, réchauffant sa vieille carcasse. Pour la première fois depuis des décennies, il avait l’impression d’avoir accompli quelque chose de grand. Il ne s’agissait plus de piètres meurtres au détour d’une ruelle, cette fois, ses actions auraient peut être un impact sur l’Histoire elle-même. Ô, bien entendu, il avait participé à la déchéance du Roi des Dragons et ce n’était pas rien, mais ce n’était guère la même chose. La lutte contre le titanesque reptile avait été un effort commun, une alliance impromptue entre des forces qui jamais n’auraient dû se liguer. Il ne s’était pas senti spécialement impliqué dans le sauvetage du monde, c’était un dessein trop grand, trop abstrait. Cette lutte bestiale entre les forces du Bien et du Mal lui convenait bien davantage, il y était chez lui. Aujourd’hui, il se sentait comme davantage qu’un maillon au sein d’une longue chaîne. Certes il agissait sous les ordres de son supérieur, mais cet ultime assaut, cette injure envoyée à la figure de l’Ordre et de la Loi, était le fruit de son seul désir, de son arrogance personnelle. Et il était fier de faire couler le premier sang.
Il ne restait qu’un seul tout petit problème.

    *... Peut être aurais-je prendre l'atterrissage en compte dans mes calculs*

En effet, à l’instant où maître et Mémorial s’étaient retrouvés vidés de leur force, le Chibi Gun avait fait son office et ramené le sympathique géant à sa petite taille. Le seul problème, c’est que le pingouin à court de magie était désormais en train de choir vers le sol à toute vitesse maintenant que sa monture s’était volatilisée loin de ses pattes. En n’importe quelle autre circonstance, ce n’eut guère été un problème. Un fil judicieusement placé aurait suffit à transformer cette descente embarrassante en vol plané gracieux. Mais hélas pour lui, le Docteur Hoses n’était même plus capable de bouger le moindre muscle et encore moins d’utiliser sa magie pour se sortir de ce mauvais pas. La seule chose qui le consolait, c’était que son corps était déjà si douloureux que l’impact ne risquait pas d’aggraver grand-chose. Oh et puis il y avait aussi

SBROTCH lui répondit sa colonne vertébrale alors qu’il percutait le sol encore recouvert de glace.


Vous savez, il existe bien des façons de périr. Finir la cervelle explosée sur le plancher par exemple, ou encore se faire tabasser à mort par une troupe de soldats revanchards. Et si ces deux mises au rebut sont sommes toutes des sorts peu enviables, celui qu’expérimentait Adrix à cet instant précis l’était bien moins encore. Alors qu’il était étendu sur le sol, le bec levé vers les cieux et incertain quant aux parties de son squelette encore intactes, sa petite silhouette blessée était agitée de terribles convulsions. A la manière d’un poisson sorti de son habitat naturel, il tremblait et bondissait, ses hurlements étranglés par la suffocation. Comme il l’avait prédit tantôt, son âme était en train de se séparer de son corps d’emprunt, lui infligeant les pires tourments que l’esprit était à même de concevoir. Car la chair, aussi pénible soit-elle, sert au moins d’inhibiteur aux souffrances les plus importantes. En effet, par réflexe, le cerveau limite la peine à un seuil jugé biologiquement acceptable pour assurer la survie de l’organisme. Mais les attaques qui touchent l’essence même d’un individu, elles, ne connaissent pas de telles limitations. Adrix était libre d’expérimenter la totalité de son supplice, ce qui l’aurait sans doute rendu fou s’il ne l’était pas déjà.
L’expérience aurait du être brève, mais comme un membre encore rattaché par un infime lambeau de chair, son âme refusait de quitter totalement son corps, maintenue en place par les derniers fragments de son énergie magique. Mais quelle étrange sensation tout de même. C’était comme s’il se voyait lui-même depuis l’extérieur, qu’il était spectateur de sa vie plus qu’il n’en était l’acteur. Et entre les crampes et les convulsions, une question flamboyait dans son esprit :

Serait-il satisfait si c’était vraiment la fin ?

Cette tombé de rideau était certainement plus satisfaisante que sa précédente tentative. Il y avait même un certain romantisme à périr pour arracher la victoire lors d’un conflit armé de cette ampleur. Sûr, il n’y aurait pas grande monde pour pleurer sa disparition à bord du Grimoire Ship, mais il s’en fichait éperdument. Alors pourquoi ne pouvait-il pas s’empêcher d’être attristé par le spectacle qui s’étalait devant lui ? La mort était son amante, leur histoire était une romance qui attendait d’être nouée. Il ne tenait pas à la vie, de cela il avait été toujours été convaincu. Alors pourquoi ce pincement ? Pourquoi cette amère sensation de regrets ? Des images lui vinrent brièvement en tête, Lucifer, Sweetie, cette gamine qu’il avait rencontré il y a quelques années de cela, Akutâre aussi… Pourquoi est-ce qu’il pensait à eux dans un moment pareil ? Est-ce que par hasard il aurait développé un certain attachement pour ces sacs de viande sur pattes ? C’était ridicule, c’était…
Oh ! Il comprenait maintenant ! C’était parce que s’il partait dés maintenant, il n’aurait pas le loisir de les abattre lui-même ! Voilà qui était plus logique ! Il avait rejoint Grimoire Hearts en promettant d’être la dague qui signerait la fin du Chevalier Noir ! Bien sûr qu’il n’était pas en train de s’humaniser à leur contact ! C’eut été stupide ! Totalement irraisonnable !

Et puis soudain, une nouvelle sensation l’arracha à sa contemplation, renvoyant dans esprit dans son corps comme s’il était une flèche décochée. C’était Akutâre. Le Mémorial miniaturisé, à l’article de la mort lui aussi, tentait désespérément de tirer son maître dans un abri avec son unique bras valide. Ses yeux luminescents laissaient transparaître une inquiétude palpable pour le monstre qui l’avait recruté de force. Adrix voulu ronchonner lorsqu’il remarqua un détail : la douleur s’était calmée. Enfin, la douleur d’ordre surnaturelle du moins. Son regard épuisé se tourna vers son « serviteur » à la loyauté surprenante.

    -… Ca va ca va j’suis pas encore mort… Tire moi jusqu’au trou là bas. On a une forteresse à regarder brûler.

Quand le mini colosse essaya de l’enlacer, il regretta aussitôt de ne pas avoir ronchonné à la place. Et damnation, il aurait trop faible pour le repousser de toute façon. Avec un soupir, il tourna le bec vers l’intérieur de la porte que le duo venait d’éventrer, ses pensées tournées vers ses camarades à l’intérieur.

    -Vous avez intérêt à faire fructifier mes efforts ou je vous éventre moi même. Et j’aurais mérité une saleté de promotion !
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Event] Gehenna Battle - Premier Groupe d'Attaque !   

[Event] Gehenna Battle - Premier Groupe d'Attaque !

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Mer de Désespérance :: Gehenna Island
-