Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 Filature et psychose [PV Alicia Akatsuki]

AuteurMessage
Mathéo Kairn

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 27/03/2014
Âge : 27
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Jiryoku no Mâho - magie de gravité

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.200
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Filature et psychose [PV Alicia Akatsuki]   Dim 27 Avr - 18:09
Mathéo marcha simplement, les mains dans son pantalon de costume, une cigarette coincée entre ses minces lèvres. Cravate noire desserrée volant au gré d'un agréable vent venant l'Ouest, sa chemise blanche avec les deux premiers boutons du haut détaché, il marqua une pause en observant la ville qui s'offrait à lui, donnant au regard sombre du jeune homme une vision agréable.

Magnolia... Quelle grande ville de Fiore et pour plusieurs raisons. Son architecture fabuleuse, ses commerces et sa population... Accueillante, chaleureuse. Toujours un sourire sur le visage lorsque les gens vous disent bonjour ou vous souhaitez la bienvenue... La grande allée centrale qui traversait la ville avec pour centre la cathédrale... Magnifique structure ! Il paraîtrait qu'il y aurait un mécanisme spécial mage destructeur qui permettrait aux mages trop dangereux de pouvoir accéder à la ville sans risquer de détruire les échoppes et les maisons. Mathéo, en ayant appris ça par un marchant itinérant, voulu voir de ses propres yeux tellement ça devait être spectaculaire.Inspirant sur sa cigarette, Mathéo reprit sa route, mains dans les poches. Depuis sa péripétie du village de Val, le jeune homme à peine recruté chez Blue Pegasus avait voulu profiter d'être dans le coin de pouvoir admirer la beauté de cette ville commerçante et ainsi voir un peu cette cité dont on raconte tant de choses, traversant les commerces et le devant de l'hôpital. Quelle ville superbe qui méritait particulièrement bien sa réputation. Surtout sur la guilde se trouvant au sein de Magnolia, Fairy Tail.

Célèbre autant pour sa beauté que pour les membres qui sont la crainte que tous les bâtisseurs du royaume, la guilde était en soit une imposante structure. Depuis l'extérieur, on pouvait entendre les bagarres à répétition de ces membres hyperactifs, quelques fracas de tables, quelques bruits métalliques... Si on harmonisait un peu le capharnaüm de l'intérieur, on pourrait obtenir un bon groupe de musique et j'imagine que le public serait nombreux. Continuant sa marche vers le centre-ville, il déposa sa fin de cigarette dans une poubelle proche puis continua sa route, la tête légèrement basse, marchant simplement en observant tout ce qui l'entourait avec un certain sourire, voyant ces personnes heureuses. Au fond de lui, derrière son visage satisfait, un vide était toujours présent, l'image de sa femme verrouillée par d'imposants cadenas, reliée à son âme par de lourdes chaînes sombres.

*Rosalia... Oh ma douce Rosalia... *


Le cœur lourd malgré avoir discuté avec Bryan quelques jours auparavant, le mage de la gravité continua sa route, observant cette ville souriante et rayonnante de bonheur. Plus il progressa, plus un sentiment de mal être s'empara de son cœur... Que se passait-il ? Sa tête commença à tourner.

Une ruelle ? Parfait. Mathéo s'engouffra dedans en se glissant à l'ombre sans que personne ne puisse le voir. Ses yeux usent une vague de froid puis se réchauffèrent. Son cœur battait très fort... Il étouffait... Il en avait assez. Ses yeux redevinrent d'un bleu glacier... Ses poings se crispèrent d'un coup tandis que ses jambes cédèrent. Une certaine colère se libéra de ces chaînes lentement, se déversant dans ses veines. Sa tête se fit noire, sombre... Ses idées avec... Le bonheur, la joie...
Pourquoi ne pouvait-il pas l'avoir ? Pourquoi l'avoir perdu ? Pourquoi devoir être obligé de regarder ça avec un sourire satisfait ? Mathéo ressentit une envie de tout détruire, partir en live et laisser des larmes de tristesse s'écouler le long de ses joues, hurlant la mort de sa bien-aimée... Mais il ne put. Il ne devait pas, pour le bien de sa guilde... Et puis, ces villageois ne lui ont rien faire personnellement. Ils se contentaient de vivre simplement.

_ Respire... Profondément... Du calme Mathéo...


Un tonneau s'effondra tout seul sur lui-même, comme aplatit par un énorme marteau invisible. Était-ce son pouvoir qui venait de s'activer tout seul ? Mathéo avait-il perdu le contrôle de son pouvoir un court instant ? Fermant les yeux, le jeune homme se raidit en tentant de reprendre son souffle.

Quelques images de morts se gravèrent dans la tête de Mathéo qui lutta intérieurement. Au bout d'un certain temps, il réussit à sa calmer pour de bon, ses yeux reprenant leur marron foncés d'origine. Mais une certaine fatigue morale s'était affichée sur son visage. Sortant une cigarette de sa poche et une allumette, il inspira brutalement dessus tout en se levant. Reprenant la route principale, il sentit comme une désagréable sensation couler dans son dos.

_ Ça doit sûrement être le manque de sommeil... Il faut vraiment que je me repose.


[HRP : Désolé pour l'attente. J'espère que ça te plaira même si c'est court.]
Alicia Akatsuki*

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 15/04/2014
Âge : 23
Guilde : Fairy Tail
Magie / Malédiction / CS : Kanso
Magie / CS Secondaire : Duplication

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 3.300
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Itinérante
MessageSujet: Re: Filature et psychose [PV Alicia Akatsuki]   Mar 29 Avr - 13:34
Hidden




Calme, exceptionnellement tout était bien trop calme, hormis un petit groupe d'individus argumentants dans une discussion légèrement animée, rien ne semblait vouloir venir troubler le paisible manque d'ambiance du bâtiment. Pourtant, celui-ci était réputé pour être tout le contraire, certains le qualifiant de cirque éternel. Ces personnes n'avaient pas vraiment tort, l'enceinte de la guilde était trop peu souvent propice au repos, mais c'est aussi tout ce qui faisait la réputation et le charme des fées. Était-ce l'absence de certains membres ou simplement un court moment de répit, comme le calme avant la tempête, Alicia ne pouvait le dire. Assise en tailleur sur l'une des tables, un jus de fruit à la main, son regard ne cessait de se balader de long en large, se fixant tantôt sur le groupe en pleine argumentation, tantôt sur les autres tables bien trop désertes à son goût, cherchant vainement de quoi réveiller un peu ce lieu. Cette absence flagrante d'animation ne manqua pas de donner rapidement à la mage l'envie d'aller se dégourdir les jambes à l'extérieur, consommant d'une traite le reste de sa boisson, elle prit alors la direction de la grande porte, sortant ainsi du bâtiment de Fairy Tail. Une fois dehors, la jeune fille prit quelques secondes, d'abord pour observer ce qui s'offrait à elle, ensuite pour trouver une destination dans cette immense ville. Ne cherchant qu'une simple balade, la belle opta pour une visite de la section ouest de la ville, à l'opposé de sa position actuelle.

Entamant sa route d'un pas des plus confiants, il lui fallut une bonne poignée de minutes avant d'arriver à destination. Comme à son habitude, la place habitant les commerçants était remplie de monde, au point qu'il faille parfois forcer le passage. Si la jeune Akatsuki était venue ici avec pour seule prétention celle de regarder, il en fut bien vite autrement. Après quelques minutes, passant les échoppes à un rythme presque régulier, elle se retrouva face à une modeste boutique d'armes, toutes plus fantasques les unes que les autres, les œuvres du vendeur semblaient plus empreintes à servir de décoration qu'à être utilisées lors d'un affrontement. Le regard de la jeune fille fut rapidement attiré par un sublime poignard, si la lame avait tout d'une forge banale, le manche quant à lui semblait taillé d'une main de maître pour prendre la forme de l'emblème de Fairy Tail. Si elle était loin d'être une accro du shopping compulsif, l'ancienne voleuse avait gardé des restes de sa vie révolue, si bien qu'à la vue d'un objet l'attirant, il lui fallait se le procurer par n'importe quel moyen et telle était la situation présente, cet article rendrait parfaitement avec la décoration de sa chambre au Fairy Hills. Animée par de bonnes intentions dans un premier temps, la belle voulut s'approprier l'objet de son désir de manière légale, mais cette pensée fut brève, annihilée lorsqu'elle se rendit compte que sa bourse était restée bien sagement à son lieu de résidence.

Elle devait prendre possession du poignard, peu importe le moyen pour arriver à ses fins, même si le fait d'effectuer un aller-retour au dortoir de la guilde ne lui aurait pas pris trop de temps, la jeune fille préféra s'ombrer dans la facilité et retomber dans ses travers. Le vol résumant une bonne partie de son existence, elle n'eut pas à se triturer les méninges afin de trouver son angle d'attaque, aujourd'hui aidée par une meilleure maîtrise de la magie, les choses allaient être beaucoup moins difficiles. Continuant son chemin l'air de rien, elle trouva une petite ruelle à l'abri des regards, mais alors qu'elle allait passer l'une de ses robes, histoire de mettre toutes les chances de son côté, son attention fut attirée par une personne arrivant dans cette même ruelle, à quelques mètres de la jeune fée. Si elle l'avait bien vu, lui semblait se croire seul dans ce lieu. Restant discrète, elle pensa d'abord à retourner à son larcin, ne voyant pas trop ce qu'elle pourrait faire avec un inconnu, mais elle se ravisa bien vite en observant l'homme tomber au sol. Imaginant un malaise de l'individu, elle réalisa quelques pas afin de se rapprocher, mais au contraire de l'idée qu'elle venait de se faire, l'homme sur le sol semblait bien loin d'avoir simplement perdu connaissance, ses muscles contractés, il semblait lutter contre quelque chose d'invisible.

Elle ne pouvait pas rester là en se contentant de regarder l'individu à terre, mais lorsqu'elle amorça un premier pas, un bruit soudain la fit sursauter. Observant les alentours, la jeune fille remarqua les débris de ce qui semblait être, il y a encore quelques secondes, un tonneau. Son regard parcourut rapidement la ruelle d'un bout à l'autre, s'assurant qu'il n'y avait aucune présence autre que celle des deux protagonistes, ils étaient bien seuls, le tonneau avait donc cédé sous son propre poids, chose semblant impossible à première vue. Même si la jeune Akatsuki n'était pas un puits de connaissances au niveau magique, elle n'eut guère besoin de réfléchir bien longtemps pour trouver la cause de cette destruction et l'associer à une utilisation de magie. Vu la situation actuelle, on ne pouvait qu'en déduire que l'homme au sol n'était autre qu'un utilisateur de magie, et qu'il semblait avoir toutes les peines du monde à se contrôler. Si, au bout d'un certain temps, le mage sembla reprendre la maîtrise de son corps, se redressant avant de sortir de la ruelle en allumant une cigarette, cette situation ne plaisait pas du tout à Alicia, celle-ci ne pouvant pas laisser quelqu'un ne maîtrisant pas son pouvoir errer dans les rues de Magnolia. Passant rapidement la Shinobi no Koromo, elle entreprit de suivre cet étranger, restant dans l'ombre des petites ruelles voisines de la rue principale, ne lâchant pas sa cible des yeux. Mais continuer ainsi signifiait de laisser un danger potentiel en plein milieu de la population et, en tant que mage de Fairy Tail, elle se devait avant tout de garder en sécurité les habitants de la ville, il lui fallait trouver un moyen d'isoler la menace. Toujours à l'abri des regards, elle se saisit d'une pierre présente à ses pieds, visant du mieux qu'elle put, elle lança celle-ci en direction du mage inconnu, espérant attirer son attention dans sa direction pour ensuite le mener dans un endroit beaucoup plus isolé.
Mathéo Kairn

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 27/03/2014
Âge : 27
Guilde : Blue Pegasus
Magie / Malédiction / CS : Jiryoku no Mâho - magie de gravité

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.200
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Filature et psychose [PV Alicia Akatsuki]   Ven 2 Mai - 13:21
Le pas lent, mains dans les poches en fumant doucement sa cigarette... Mathéo progressa en fixant dans le vide la route qui longea les commerces. Inquiet de tout à l'heure, il réalisa qu'il était loin de maîtriser sa magie de la gravité.
Le vieux mage, qui lui avait enseigné cette magie étant jeune d'une quinzaine d'années, lui avait pourtant dit que cette magie était très compliquée à maîtriser et que le risque de perte de contrôle était grand pour un novice... Dix années avaient déjà passé, bientôt onze, et malgré ses efforts en s'entraînant en cachette, Mathéo n'avait réussi qu'à découvrir le sommet de l'iceberg. L'utilisation de son pouvoir sur des personnes ou des objets statiques n'étaient plus si difficiles, mais cela requerrait une immense concentration de sa part et la moindre perte de contrôle annulait tout son travail.

Le second problème venait de son moral et de son mental : sa rage, sa colère, son envie de tuer, mais aussi sa tristesse, sa douleur et la perte de son épouse... Arrivera-t-il un jour à calmer cette blessure béante dans son cœur et son âme ? Arrivera-t-il à être en harmonie intérieurement ? Sa conscience et son esprit étaient déjà tous deux en harmonie, son côté homme et son côté enfant s'accordant très bien tout comme le reste de son caractère... Le souci principal reste et restera sa part d'ombre qu'il contenait, enchaînée dans son cœur et son âme. Pour le bien de tous, il se contenait. Pour ne blesser personne d'autres, il s'infligeait une grande souffrance... Pour ne plus revoir de larmes ou de l'effroi dans les yeux d'une autre personne.

Son esprit toujours en pleine conférence de presse, Mathéo esquiva instinctivement les passants, tel un fantôme dans la foule. Il ne reprit réellement conscience lorsqu'il sentit une pierre heurtée l'arrière de son crâne. Le coup l'arrêta directement, massant la bosse commençant à gonfler. Observant les alentours, le jeune homme ne vit personne en particulier. Sa première pensée fut en observant des enfants jouer non loin de lui. L'un d'eux avait peut-être envoyé un caillou contre un autre gamin qu'il n'aimait pas. Mais il trouva que cette petite pierre avait été envoyée avec une trop bonne précision pour que ce soit un enfant qui ait pu faire cela. Toujours fixe dans la ruelle entourée de personne civile, Mathéo observa les alentours et surtout les ruelles et les toits.

Qui et pourquoi ? Voilà les deux questions que la recrue de Blue Pegasus sentit s'entrechoquer dans son cerveau, créant toutes sortes de théories. Prenant en compte la nature du projectile et le ricochet sur son crâne, Mathéo put retracer mentalement la trajectoire du caillou jusqu'à une ruelle assez éloignée de la rue commerçante. Plissant ses yeux marron, le jeune homme lança un regard noir dans cette ruelle avant de continuer sa route. Prenant le restant de sa cigarette entre ses doigts, il l'écrasa brutalement sur le sol avant d'imaginer un rapide plan des environ dans sa tête. Tacticien né mais novice, il échafauda toutes sortes d'hypothèses avant d'en choisir une. Troisième ruelle à droite après le poissonnier, cinquième rue à gauche... Tout en progressant, il évalua chaque lieu d'un rapide coup d'œil. Finalement, il s'enfonça dans une ruelle sombre, à l'abri des regards et loin des marchands. Il s'arrêta net devant le mur qui créa l'impasse dans laquelle il se retrouve.

Tournant le dos au mur, il s'y adossa après s'être accroupi.

_ Je sais que tu es là à m'observer, montre-toi !

Mathéo leva ses yeux droits devant lui, cherchant à garder son sang-froid. Nul en discussion... Impulsif... Timide... Tant de défauts faisant de lui un asocial, mais il avait des qualités qui équilibrées la balance : fougueux, brave et courageux.
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Filature et psychose [PV Alicia Akatsuki]   

Filature et psychose [PV Alicia Akatsuki]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Est :: Magnolia
-