Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 Bikini Fight ! [Pv Oprah Silverman & Myrcella Heaven]

AuteurMessage
Rei Tendô
La Main NoireLa Main Noire

avatar

Messages : 763
Date d'inscription : 08/07/2012
Âge : 23
Guilde : Oracion Séis
Magie / Malédiction / CS : Nenriki no Mahô / Télékinésie

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.470
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Bikini Fight ! [Pv Oprah Silverman & Myrcella Heaven]   Sam 22 Mar - 1:18
J'avais aujourd'hui troqué ma capuche habituelle pour un large chapeau de paille masquant assez discrètement mon visage. Assis à un stand de nourriture, j'attendais la venue d'une personne en particulier.
Un de mes innombrables voyages m'avait mené à Akane Beach, un des lieux les plus touristiques de Fiore, afin d'accomplir une sombre besogne encore une fois. Pourtant, la promesse que j'avais faite à Celya me retenait et je ne savais pas très bien comment me tirer de cette situation. Tuer ma cible tout de même et briser ma promesse ou la laisser fuir et risquer d'en subir les conséquences ? Mon cerveau bouillonnait pendant que je prenais mon déjeuner, sirotant tranquillement un jus de fruit. D'après nos renseignements, la sécurité ici ne devrait pas trop me poser de problèmes si je ne faisais pas trop de vagues.

Cette journée chaude et ensoleillée était propice au tourisme mais aussi à la baignade, vu le nombre de personnes déjà en maillot se dirigeant vers la plage. Je n'étais pas allé jusqu'à en faire de même mais j'avais laissé mon Oracion cape et mon long manteau noir pour me balader en t-shirt. D'ailleurs, je m'étais séparé de mon arme, bien trop visible si je tentais de la dissimuler dans mon pantalon. Je finis rapidement mon repas avant de me lever, scrutant les têtes environnantes à la recherche de celle qui m'intéressait.
Voilà, j'avais la personne désirée en vue. Me hâtant dans sa direction, celle-ci se dirigea vers la plage, accompagnée d'un petit groupe d'amis. Il y aurait des témoins mais tant pis, je trouverais le moyen de fuir comme toujours. Cela m'embêtait juste de risquer d'être ralenti par des témoins.

Le sable chaud me brûlait la plante des pieds. Plus je me rapprochais de l'eau et plus j'avais l'impression de devoir me dévêtir pour me fondre dans la masse environnante. Je me demandais comment les gens pouvaient prendre plaisir à venir s'entasser les uns sur les autres pour une petite place sur la plage. Autour de moi, des couples se faisaient bronzer sur leur serviette, des enfants construisaient des châteaux de sable et des groupes plus ou moins jeunes allaient se baigner, enrichissant le bruit des vagues par de grands éclats de rires. Je m'installais à même le sable, quelques mètres derrière ma future victime afin de ne pas lui donner l'impression d'être suivie ou épiée. Ce moment était très certainement le pire. L'attente qui précédait une exécution me paraissait toujours interminable. Je n'étais pas très patient de nature mais subir cela sous un soleil de plomb et avec le risque d'être reconnu était assez compliqué à gérer. Je devais avoir des yeux partout pour observer une éventuelle patrouille ou regarder si personne ne m'avait reconnu. Pour le moment, mon déguisement semblait tenir le coup.

Je n'en pouvais décidément plus de rester assis sans rien faire. Je me levai alors pour me dégourdir un peu les jambes et m'avancer lentemenent vers ma victime, faisant passer ce rapprochement pour quelque chose d'anodin, quelques simples pas pour me dégourdir les jambes et m'étirer un peu. L'homme qui était ma cible ne bougeait pas d'un pouce, les yeux fermés pour profiter de cette journée ensoleillée. Le temps clément de cette région de Fiore attirait toujours énormément de vacanciers et aujourd'hui ne faisait pas exception à la règle. Quelques pas seulement me séparaient désormais de ma proie. Cette distance fut franchie dans un bond, me plaçant ainsi juste au-dessus de ma victime. Cette dernière se releva pour comprendre pourquoi je restais devant lui de la sorte lorsque je saisis sa tête entre mes mains avant de lui murmurer à l'oreille :


- Fais le mort, puis quand je serai parti, change de nom et de vie et ne remet plus jamais les pieds chez toi. Ce ne sera pas moi ton prochain assassin, tu n'auras sans doute pas autant de chance.

Faisant effectuer une rotation brutale à sa tête, je fis en sorte de lui provoquer un torticolis afin de le laisser immobile au sol mais en évitant de le tuer. Toutefois, je venais tout juste de me rendre compte que les bruits environnants venaient de cesser. Levant la tête pour regarder les environs, tous les visages s'étaient tournés vers moi, des expressions horrifiées et figées peintes sur chacun d'eux. Un mouvement de panique commença à se créer, les femmes attrapant leurs enfants et courant pour s'éloigner de moi, les hommes hésitant entre m'affronter ou prendre leurs jambes à leur cou. La seconde solution fut retenue pour nombre d'entre eux et ceux qui restaient avaient trop peur de ce qu'ils venaient de voir pour agir. La plage se vidait peu à peu et je choisis de faire de même, rester ici étant désormais bien trop risqué. Ce n'était qu'une question de minutes avant qu'un mage officiel ou la garde locale ne vienne m'affronter... Qui allait oser venir se frotter à un général d'Oracion Seis en cette si belle journée ?
Oprah Silverman
Mage SolitaireMage Solitaire

avatar

Messages : 146
Date d'inscription : 09/04/2013
Âge : 23
Magie / Malédiction / CS : Vector Arrow
Magie / CS Secondaire : Marche des Morts (Verrouillé)

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.155
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Bikini Fight ! [Pv Oprah Silverman & Myrcella Heaven]   Lun 24 Mar - 19:41


Bikini Fight !

Head Shot




J’avais décidément besoin de vacances, c’était un fait indéniable. Après tout ce qui venait d’arriver dans ma vie, me promener dans un confortable bikini une pièce était la meilleure solution pour sortir toutes ces idées noires de ma tête. Moscou était décédé, c’était une page que je devais tourner, mais les feuilles restaient tranchantes et difficiles à toucher. Alors donc je venais d’arriver à Akane Beach histoire de prendre un peu de bon temps. Quoi de mieux pour se détendre que de planter ses jolies petites fesses dans le sable chaud et fin tout en se les faisant bronzer au Soleil, hm ? Décidément, une très belle journée s’annonçait ! Tout le monde autour de moi était de bonne humeur, les enfants n’étaient pas trop bruyants, l’eau était à une température particulièrement envoûtante et il y avait des beaux mecs à la tonne. Couchée sur une serviette le ventre par terre et le yeux fermés, je me permis de faire le vide dans mon esprit pour m’éloigner de tous les tracas quotidiens et passer la meilleure journée possible.

Cependant, il était trop difficile de sortir Moscou de ma tête. Tout ce temps durant lequel j’explorais ce monde, lui, il était mort dans son lit, seul et oublié de tous. Enfin, de tous… sauf moi. Dorénavant, c’était moi la seule au monde. Qui sait ? peut-être qu’un gigantesque tsunami allait m’emporter au large et me faire échouer sur une île déserte sur laquelle je me ferai amie avec un foutu ballon de volley-ball ? Trop d’idées idiotes tuent les idées idiotes ! Parlant d’amis loufoques, j’avais entendu parler d’un nouvel item assez populaire sur le marcher ces jours-ci. Il s’agissait d’âmes artificielles. Un objet magique permettant de donner vie à n’importe quel objet. Vraiment intriguant ce truc. Vous imaginez donner vie à une culotte ? Ça serait très drôle… ou malsain, ça dépend du point de vue… et de l’âge de la personne. BWAHAHAHAHA ! Enfin bref, peut-être que je devrais en acheter une un jour ou l’autre (une âme artificielle, pas une culotte)… Mais d’un autre côté, un Nekomata serait pas de refus. J’avais après tout assez de Jewels pour m’en acheter un. De la compagnie pour une fille comme moi, ça serait décidément bien apprécié. Je devrais y penser un peu plus…

Bon ! J’en avais marre de rester là à ne pas bouger. J’étais jeune moi, en plein dans la fleur de l’âge ! Je me levais rapidement, prête à exercer une activité de plage. À peine venais-je de poser l’œil sur ce qui m’entourait que je reçus derrière la tête un projectile non-identifié. AÏE-EUH ! MAIS QUI EST-CE QUI VENAIT DE… Oh ! Salut toi, miaw. Un joli garçon, là, en costume de bain rouge et des abdos en béton. Il avait à peu près mon âge, peut-être un peu plus vieux. Il vint s’excuser de m’avoir violenté avec un ballon de Volley. Je regardais derrière lui et en effet il y avait un petit groupe qui jouait à ce sport très populaire à Akane Beach. Je lui souris, carnassière, et lui dis que s’il voulait se faire pardonner, il devrait me demander de jouer avec eux. Une minute plus tard, je venais déjà de faire mon premier point. BAAAAAAAAAAAAAAM ! C’était la première fois que je jouais à ce sport, mais j’étais une érudite, que voulez-vous. Mine de rien, j’oubliais totalement tous mes tracas pendant que je m’adonnais à cette formidable activité. Cependant, tout le monde sait que rien au monde ne peut aller pour le mieux…

Alors que je me préparais à faire un formidable service pour éclater l’équipe adverse, le silence se mit à régner sur place. Je regardais là où tout le monde posait le regard et vis ce qui se tramait à travers le filet de volley. Un homme… venait d’être tué. Cela ne prit pas beaucoup de temps avant que tout le monde déguerpisse, apeuré à l’idée d’un meurtre dans un tel endroit. La mort… encore une fois… Je regardais l’assassin, teintée de rage et de haine. Comment osait-il prendre la vie d’une personne de cette façon ? Aucun doute, il s’agissait bel et bien d’un mage noir. En plus son chapeau de paille lui allait tellement mal que j’en avais envie de vomir. Il ne perdit pas de temps avant de s’enfuir. PARDON ?! Non ! Hors de question ! Il venait de causer la mort, alors il devra payer pour ça ! Je me mis à sa poursuite, le ballon encore dans les mains. C’était vraiment dommage de ne pas avoir mon lance-pierre avec moi, sinon je n’aurais fait qu’une bouchée de son crâne pour l’assommer. Tant pis, j’allais devoir me débrouiller avec les moyens du bar. Toujours dans ma course pour le rattraper. Je mis ma main au dessus du ballon. Un cercle magique noir se forma entre celui-ci et moi et une flèche noire se dessina sur le ballon de volley. Avec un bon Vector Boost, j’espérais pouvoir au moins le ralentir pour l’emmener aux autorités. Je sautais dans les airs, prête à exécuter le plus impressionnant service de volley de la décennie.

- Eh ! Mugiwara no trou d’cul ! Prends-toi ça, BAM !!

Et toc ! Je shootais dans le ballon, celui-ci se dirigeant à vive allure vers l’assassin. Je visais précisément la tête, voulant premièrement lui faire perdre connaissance et ainsi éviter un combat dangereux contre lui. Il ne fallait pas oublier qu'avec le Vector Boost, le ballon allait au moins dix fois plus vite qu'il ne serait sensé l'être. Après tout, une snipeuse comme moi ne manquait jamais sa cible, peu importe le projectile utilisé ! Cet homme allait payer pour son acte immonde. Non seulement il avait tué quelqu’un, mais en plus, IL VENAIT DE GÂCHER MES PRÉCIEUSES VACANCES ! SHINEEEEEEEEEEEEEEEEE !!
Myrcella Heaven
Admin / Princesse du CrépusculeAdmin / Princesse du Crépuscule

avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 14/04/2013
Âge : 21
Guilde : Armée Runique
Magie / Malédiction / CS : Serei Mahô • Magie Céleste

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.285
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: Bikini Fight ! [Pv Oprah Silverman & Myrcella Heaven]   Sam 29 Mar - 19:31




Wind's Direction by Revo on Grooveshark

Amour, gloire et beauté. La vie de la jeune femme aurait pu être intitulée ainsi, tel un feuilleton télévisé dont on ne pourrait pas se passer. Myrcella commençait à se faire reconnaître dans le cercle restreint des magiciens, mais cela ne l'empêchait pas d'espérer à davantage dans les autres professions qu'elle exerçait. Sa grande première avait été un succès à Carmina et elle posait en ce jour comme modèle pour une célèbre marque de maillot de bain. Les affaires lui réussissaient pour ainsi dire plutôt bien. Même en amour, elle semblait heureuse et accomplie : elle roucoulait avec Roy et rien ne semblait entacher leur toute jeune relation. En ce moment-même, le mannequin posait pour les bikinis de chez El Sol, une maison de couture branchée qui ne proposait que des tenues estivales : maillots de bain, bikinis, caftans, ainsi que des robes souples et légères. Perchée sur ses haut-talons, l'actrice portait un bikini rouge recouvert par un caftan de dentelle : c'était le must des accessoires à avoir si l'on voulait être à la mode cet été. Ses formes généreuses et ses jambes longilignes mettaient en valeur la tenue, mais on pouvait dire que la tenue valorisait également le mannequin qui la portait. Sa chevelure dorée et ses lèvres recouvertes d'un rouge assorti au bikini apportaient une certaine sensualité non maîtrisée à la jeune femme. Toutefois, posant avec son charme naturel, elle n'était pas le genre de femme à montrer une extrême confiance en elle. En vérité, ce qui faisait son attrait était cette timidité judicieusement dosée. Elle ne se cachait pas, quand on la prenait en photo presque dévêtue, mais elle avait une gêne qui la mettait à son avantage : une réalité qui la rapprochait de son public.

Concentrée dans ses poses, elle n'avait pas remarqué ces soudains cris de la part des vacanciers. Que se passait-il ? Les plagistes couraient en direction des extrémités de la plage et ce brouhaha se répétait toujours un peu plus fort. S'ils continuaient ainsi, elle n'aurait plus de tympans avant la fin de la journée, mais qu'est-ce qui pouvait bien les mettre dans un tel état ? Myrcella ne comprendrait sûrement jamais ces gens, ils étaient bien trop nombreux pour risquer quoi que ce soit contre une vulgaire vague de méduses ou même un requin, mais bon, c'était ce qu'on appelait des personnes ordinaires. Tandis que la plage se vidait peu à peu, elle arrivait à percevoir au loin un homme qui était poursuivi par une petite fille. La scène était d'un ridicule affligeant, surtout quand on voyait la dégaine du garçon avec son chapeau de paille. Mais, n'était-ce pas Oprah qui le suivait ? Cette amie rencontrée à Shiroyuki avait laissé une bonne impression à la jeune femme. Néanmoins, que faisait-elle ici ? Une balle fut propulsée à vive allure, sûrement dans l'intention de stopper l'homme en fuite, mais elle n'avait pas percuté la bonne cible. En effet, le missile de plastique vint se loger dans la tête du photographe qui, dans un excès de curiosité, était resté prendre des photographies de la scène. Dans les studios de fortune qui avait été installés sur la plage, il ne restait plus personne d'autre que la magicienne phare de Blue Pegasus et elle ne comptait pas fuir alors que son amie était dans le besoin. Raflant ses clés sur la table de service, elle s'empressa de couper la route au garçon en invoquant les Apus.



« Oprah ! C'est Myrcella, je suis là ! Et vous, ne vous imaginez pas que je vous laisserai passer aussi facilement ! »

La peur au ventre, elle s'était obligée à avancer pour barrer la route au garçon. L'actrice connaissait Oprah, elle n'était pas le genre de fille à pourchasser quelqu'un sans raison, même si le fait que cet homme paraissait bien plus louche qu'elle pesait énormément dans la balance. Elle ne connaissait rien de lui, mais peut être qu'à deux, elles auraient une chance d'en venir à bout. Après tout, les deux jeunes femmes avaient fait des prouesses lors de leur mission à Shiroyuki et elles pouvaient réitérer leurs exploits.


_________________

Rei Tendô
La Main NoireLa Main Noire

avatar

Messages : 763
Date d'inscription : 08/07/2012
Âge : 23
Guilde : Oracion Séis
Magie / Malédiction / CS : Nenriki no Mahô / Télékinésie

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.470
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Bikini Fight ! [Pv Oprah Silverman & Myrcella Heaven]   Mar 1 Avr - 2:24
Je hâtais de plus en plus le pas pour dépasser quelques personnes qui restaient figées. Le sable sous mes pieds ralentissait quelque peu ma progression, me forçant à appuyer un peu plus chaque pas pour soutenir la cadence que je m'imposais. La plage était de plus en plus déserte et toujours aucun agent du conseil n'était en vue, ni quelque mage officiel quel qu'il soit. Seul le bruit des vagues venait marquer ma progression jusqu'à ce qu'une nouvelle course, accompagnée d'un hurlement rageur ne parvienne jusqu'à mes oreilles. A peine ma rotation fut effectuée qu'un ballon de beach volley fila à côté de mon oreille, me laissant quelques particules de sable dans les yeux au passage. Le bruit d'une mauvaise réception se fit entendre alors que je me frottais vivement le visage pour faire partir les derniers grains. Mes paupières s'entrouvrirent enfin pour que je puisse apercevoir une jeune fille aux cheveux blancs, vêtue d'un maillot une pièce et me faisant face. Visiblement, son air déterminé me laissait comprendre qu'elle était à l'origine de ce smash dans ma direction. Tournant la tête pour regarder où avait fini la course du projectile, je vis un photographe à terre, le ballon ayant échoué quelques mètres derrière lui. Tss... Elle n'était même pas capable de viser quelqu'un qui ne l'avait même pas remarquée.

Ne daignant même pas adresser la parole à cette jeune héroïne en herbe, je pivotai pour repartir de plus belle. Deux magnifiques créatures s'élançant depuis les cieux vinrent alors me barrer la route. Deux oiseaux de paradis pour être plus précis. Et pour être encore plus pointilleux même, je dirais qu'il s'agissait des esprits nommés Apus. Comment pouvais-je avancer toutes ces affirmations ? Rien de plus simple, j'avais déjà combattu à leurs côtés il y a quelques temps déjà. C'était à ce moment précis que je portais une attention particulière à la fille se tenant derrière le photographe mis au tapis. Hormis le fait qu'elle portait des talons sur la plage et ainsi qu'un bikini recouvert par un caftan en dentelle, ce qui m'interpella le plus fut son visage si familier. Myrcella Heaven, la mage de Blue Pegasus que j'avais rencontré dans le Domus Flau et avec qui j'avais combattu Fubuki Tsuya de Fairy Tail, était prête à porter main forte à l'autre gamine. Ses clefs en main, elle avait appelé Oprah, la petite derrière moi sans doute, et semblait déterminée à m'arrêter ici même. Je saisis alors le bord de mon chapeau de paille pour le laisser tomber au sol afin d'éviter qu'il ne gêne ma vue. Révélant mon visage au grand jour, je ne savais absolument pas si elles allaient me reconnaître mais au moins, ce vêtement ne me déconcentrerait pas.
Attirant le ballon laissé près de l'homme inconscient, je regardais Myrcella droit dans les yeux, me remémorant la technique des Heavenly Arrows qu'elle avait déjà employée. La magie de celle qui se nommait Oprah m'était inconnue mais j'avais déjà l'avantage sur la constellationniste dont je connaissais deux de ses clefs.


- Dis-moi, Myrcella, tu vouvoies toujours les personnes que tu connais ? Notre combat contre Fubuki n'est pas si loin que ça pourtant.

Étrangement, je ne ressentais aucune excitation à l'idée de combattre mon ancienne partenaire d'arène. Ni même la jeune fille derrière moi non plus d'ailleurs. A vrai dire, si elles pouvaient simplement s'écarter et me laisser continuer mon chemin sans m'en empêcher, je ne prendrais même pas la peine de les combattre. Quelque chose dans leurs yeux me disait cependant que ce scénario ne serait pas celui que j'espérais.

- Bien, puisque vous n'avez pas l'air décidées à me laisser passer, nous allons malheureusement perdre notre temps à nous battre ici...

Je reculai peu à peu en me positionnant de côté afin d'avoir à la fois les Apus, leur maîtresse et la jeune Oprah dans mon champ de vision. Le ballon toujours en main, j'observai tour à tour mes deux adversaires, chacun attendant de voir qui allait lancer les hostilités. Peut-être espéraient-elles que j'allais me rendre sans me débattre mais je n'avais pas l'intention d'aller croupir dans une cellule pour me laver de mes péchés. Pas pour le moment du moins...
Lâchant le ballon pour le contrôler de nouveau grâce à la télékinésie, je décidai d'engager ainsi cet affrontement inévitable en le projetant à mon tour en direction de celle qui me l'avait initialement envoyé. Faisant un pas d'élan, je mimais un crochet du droit pour l'envoyer magiquement vers le plus proche des Apus, espérant l'amocher suffisamment pour gêner sa visée lorsqu'il me prendrait pour cible. J'avais trop peu d'éléments dont je pourrais me servir sur cette plage et le don que j'avais pour faire remuer les objets ne me serait pas d'un grand secours, mis à part pour bousculer et secouer les esprits de la constellationniste. Aujourd'hui, j'allais combattre sous la chaleur épuisante de l'astre du jour et ses rayons brûlants faisaient déjà couler quelques gouttes de sueur le long de mes piercings. Si je m'en sortais, une bonne douche serait certainement la première chose qui s'imposerait !
Oprah Silverman
Mage SolitaireMage Solitaire

avatar

Messages : 146
Date d'inscription : 09/04/2013
Âge : 23
Magie / Malédiction / CS : Vector Arrow
Magie / CS Secondaire : Marche des Morts (Verrouillé)

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.155
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Bikini Fight ! [Pv Oprah Silverman & Myrcella Heaven]   Dim 6 Avr - 4:37


Bikini Fight !

Beach Party




Vous savez ce qui est pire qu’un assassin qui prend ses jambes à son coup après avoir exécuté sa tâche quotidienne ? Une snipeuse qui ne savait pas du tout viser, bien entendu ! Je venais de shooter dans le ballon, fière et confiante des résultats que ce lancer pourrait apporter. Après tout, le vent était calme, aucun de mes muscles n’étaient fatigués et l’homme était à portée de main. Tous les éléments de la nature m’étaient favorables, non ? EH BAH FALLAIT CROIRE QUE NON JUSTEMENT ! Ma petite insulte faite avant mon lancer l’avait fait retourner pour voir qui avait prononcé ces mots. Du coup, cela chamboula totalement mes prédictions sur l’emplacement de sa tête. Du coup, le ballon de volley passa juste à côté de lui, non sans se fracasser après la tête d’un pauvre malheureux qui était au mauvais moment, au mauvais endroit. Le pauvre homme sentit le ballon lui encastrer la figure au point où ses lunettes se brisèrent en mille morceaux. Le pauvre, lui et son appareil photo n’auraient jamais dû se trouver dans cette direction. Inutile de dire que je me sentais à la fois mal et… plutôt conne, il fallait l’avouer.


- Oups…

Cependant, j’entendis non loin de la pauvre victime une voix qui m’était particulièrement familière. Une voix féminine pour tout dire. Une voix qui avait prononcé mon propre nom. Je regardais la personne qui venait de prononcer ces mots et… Mais c’était Myrcella ! Oooooooh bah ça pour une surprise ! Cette charmante jeune femme avec qui j’avais exécuté une jolie mission à Shiro… Shiru… sur une île pleine de glace ! On faisait une sacrée équipe avec Rodd, c’était indéniable ça ! Cependant le moment n’était pas aux retrouvailles, mais à la capture d’un être dangereux. Par chance, elle avait compris que je ne lui courais pas après pour rien et qu’il y était pour quelque chose. C’était donc ainsi qu’elle lui barra la route, non sans invoquer un de ses superbes esprits. C’était quoi déjà leur nom à ces oiseaux… Apus ! Oui ! Par chance, cela réussit à bloquer l’homme au chapeau de paille. Je me permis de prendre la parole.

- Myrcella, ma cocotte ! Contente de te revoir, Bam ! Faut l’arrêter ce gus, il est extrêmement dangereux ! Bam !

Voilà, comme ça, c’était dit ! L’assassin se tourna pour faire en sorte de nous voir toutes les deux d’un simple mouvement de tête, non sans enlever son chapeau de paille, dévoilant son visage. C’était horrible ! Non seulement il était roux (la couleur du diable), mais en plus, son visage était recouvert de piercings tous plus ragoutants les uns que les autres. En temps normal, j’aurais trouvé ça supra giga mega cool, mais en l’occurrence, peut-être que le fait qu’il était un être profondément mauvais me dégoûtait au plus haut point. Chose étrange, son visage me disait quelque chose… peut-être que je l’avais vu dans un avis de recherche, qui sait ? Un mage noir restait un mage noir et je devais mettre fin à ses actions. Par chance, j’avais maintenant une alliée de valeur à mes côtés, Myrcella. De plus, le fait que nous ayons déjà combattu ensembles rendait la chose plus facile pour nous puisque nous savions déjà à quoi nous en tenir sur les actions de l’autre. Myrcella était constellationniste. De ce fait, elle se battait en invoquant des êtres magiques. Déjà, rien que cette information pouvait me permettre d’élaborer une quelconque stratégie pour unifier nos capacités d’une façon ou d’une autre. Allez, moins de blabla, plus de fight !

Juste après avoir attiré à lui le ballon que je lui avais lancé auparavant, Le roux percé prit la parole, s’adressant directement à la femme au bikini rouge (très joli le bikini en passant. J’étais presque jalouse). Dans ses propos, l’on pouvait sous-entendre qu’ils avaient déjà fait connaissance, mais ça me semblait plus compliqué que ça. Peu importe, ce n’était pas de mes oignons. Et puis, de toute façon, cela m’étonnerait que Myrcella soit du genre à faire ami-ami avec des criminels de premier ordre. Un silence pesa pendant quelques instants, puis le mâle alpha (J’trouvais plus de synonyme, vos gueules) nous laissa comprendre qu’il se trouvait bien obligé de perdre son temps à nous affronter. Comment ça, perdre son temps ? Non mais heye ! C’était pas comme si tu venais de gâcher la journée de touuuuuuuut le monde en jouant à la roue de fortune avec la tête d’un innocent hein !

- J’vais t’montrer comment on perd son temps en prison ! Allez amène-toi, Bam !

Mon vœu fut aussitôt exaucé. Le jeune homme fit léviter le ballon devant de lui, ce qui montrait qu’il devait avoir un certain talent en télékinésie. Merde quoi ! Cette magie me faisait chier au plus haut point ! Sans prévenir, il projeta ledit objet sur moi, à une vitesse particulièrement menaçante. Une chance que j’avais annulé le Vector Boost après l’avoir lancé, sinon il m’aurait mis K.O directement ! Ainsi, je n’eus que le temps de mettre mes deux avant-bras en X devant mon visage pour une tentative de protection. Le seul impacte du ballon me fit reculer, provoquant des traces droites sur le sable ainsi que des rougeurs particulièrement douloureuses sur mes deux membres. Ayayayayayaye ! Ça faisait mal ces merdes quoi ! J’allais me venger, crois-moi ! De plus, il s’attaqua directement à l’esprit ailé de Myrcella, utilisant ses pouvoirs psychiques pour ça. Je le regardais avec haine. Toi mon roux démoniaque, tu allais avoir MAL !

- Vector Director !

Je venais d’étendre mes bras perpendiculairement pour avoir le plein contrôle du terrain. Par la suite, quelques dizaines de flèches roses se formèrent sous les différents items qui parsemaient la plage. Serviettes, pelles et seaux en plastique, parasols, contenant de glace, sandales et j’en passais. Tous ces objets laissés à l’abandon par des civils terrorisés. Tous ces objets, qui étaient positionnés au-dessus de chacun de mes Vector Director, eurent comme effet d’être projetés violemment vers la direction que pointaient les flèches. Bien entendu, chacune d’elles avait la pointe dirigée au même endroit : Poil de carotte. De ce fait, cela ne prendrait pas beaucoup de temps pour que celui-ci ne se fasse assaillir de tous les côtés par des projectiles tantôt très légers, tantôt très lourds. Bien entendu, tout cela n’était qu’un subterfuge pour occuper Rei le temps que Myrcella l’attaque par surprise. Selon moi, l’attaquer par le haut ne devrait pas être une mauvaise idée, même que ça serait franchement pas mal. J’espérais que la mage de Blue Pegasus comprenne mes intentions. Après tout, elle restait une des rares personnes à qui j’accordais ma confiance. Go Myrcella ! On va l’buter ce sale roux !
Myrcella Heaven
Admin / Princesse du CrépusculeAdmin / Princesse du Crépuscule

avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 14/04/2013
Âge : 21
Guilde : Armée Runique
Magie / Malédiction / CS : Serei Mahô • Magie Céleste

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.285
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: Bikini Fight ! [Pv Oprah Silverman & Myrcella Heaven]   Lun 7 Avr - 0:19






Le vent se faisait de plus en plus violent et soulevait des gerbes de sable sur la plage, d'apparence si calme. Il n'y avait plus personne d'autres que les trois protagonistes qui, telle une pièce de théâtre, avaient monopolisé la scène qu'était cette vaste étendue sablonneuse. Myrcella s'imaginait déjà dans la peau de l'héroïne, accompagnée d'Oprah, mais l'antagoniste de cette improvisation ne semblait pas du même avis. Tandis que l'actrice se déchaussait de ses haut-talons encombrants, le garçon attirait vers lui le ballon afin de le faire léviter. Cette magie n'était pas étrangère à la jeune femme. Ils s'observèrent, l'espace d'un instant, afin d'évaluer leur adversaire respectif et opter pour la tactique la plus prometteuse. Ce garçon ne lui semblait pas inconnu, un air de déjà vu flottait autour de lui et sans vraiment savoir pourquoi, cela ne lui présageait rien de bon. Son cœur se mit à battre, les souvenirs lui revenaient en tête et cette journée où elle l'avait rencontré lui revint à l'esprit. Ce jour-là, il avait surgi de nulle part et elle aurait dû se douter que cet homme fut louche, mais elle avait été trop naïve une fois de plus. Ses appréhensions lui tordaient le cœur, comment avait-elle pu côtoyer un tueur ? Ces mots la sortirent de ses songes, « Notre combat contre Fubuki... », avait-elle vraiment été aussi sotte pour croire un instant qu'il avait été honnête avec elle ? Le monde était peuplé de vermines, de menteurs et de personnes malveillantes : il en fallait bien pour rappeler cette perpétuelle injustice aux plus incrédules. Quelques larmes coulèrent le long de ses joues, le cœur palpitant et le vague à l'âme, elle s'empressa de lui répondre avec angoisse et désespoirs.


« Comment... Comment as-tu pu me mentir ! J'avais confiance en toi, tu m'avais promis qu'on se reverrait... Tu m'avais dit que tu étais heureux de m'avoir rencontré ! Tu ne t'appelles même pas Morgan j'imagine ? »

La jeune femme était bousculée et, tiraillée entre son envie de combattre et son tourment croissant, elle semblait prête à baisser les bras. Ses cheveux flottaient en symbiose avec les aléas du vent et, la mine décomposée et le moral en berne, elle pencha la tête vers la mer comme pour trouver la réponse à ses questions. Quelle voie suivre ? Où aller ? Autant d'interrogations qui trottaient dans son esprit et qu'elle ne pouvait pas combler. Mais l'heure n'était pas aux rêves, il fallait qu'elle se réveille et se mette en action car, tandis qu'elle réfléchissait, son amie était la cible d'une offensive télékinétique. Ses yeux étaient écarquillés, comme pour montrer à quel point elle avait été choquée d'apprendre que ce garçon n'était qu'un usurpateur. De plus, il se permettait d'attaquer les proches de Myrcella, ceux pour lesquels elle s'était promis de se battre. Il n'y avait plus à hésiter, plus rien ne la retiendrait, elle avait déjà abandonné quelqu'un par le passé et elle ne commettrait pas deux fois la même erreur. Ordonnant avec ferveur aux Apus de lancer leur Meteor, ils invoquèrent un cercle magique et le traversèrent, après quoi ils filèrent, telle une météorite, dans les airs. L'actrice n'était pas à l'aise et combattre ce qui lui avait toujours semblé être un ami ne l'enchantait guère. Néanmoins, ses esprits esquivèrent l'offensive du garçon grâce à cette rapidité que prodiguait la capacité Meteor.



« Oprah ! Je compte sur toi ! Are you ready ? »

Sa partenaire semblait ne plus attendre qu'une chose, un signe de Myrcella et cette dernière venait de le lui donner. Le combat allait pouvoir commencer et les jeunes filles avaient toutes leurs chances dans cet affrontement : elles avaient déjà combattu ensemble et le mannequin avait déjà vu se battre le garçon. Elle était déterminée à lui faire mordre la poussière afin d'avoir des explications, de comprendre pourquoi il l'avait trahie, à moins que ce ne soit par pure méchanceté. Avec une compréhension presque naturelle elle croisa le regard d'Oprah et elles hochèrent la tête simultanément, comme pour confirmer leur prochaine offensive. La spécialiste des attaques fléchées préparait son subterfuge, tandis que les Apus tournoyaient avec fulgurance autour du criminel. Les flèches soulevèrent le sable et les jouets tout autour afin d'obstruer les mouvements et la vision de leur adversaire, tandis que Myrcella ordonnait à ses esprits d'envoyer un Heavenly Arrow au dessus de la cible. C'était une tactique plutôt simple et réalisée avec une symbiose presque innée entre les deux jeunes femmes : elles n'avaient plus qu'à espérer qu'il fut touché par leur attaque conjointe.


_________________

Rei Tendô
La Main NoireLa Main Noire

avatar

Messages : 763
Date d'inscription : 08/07/2012
Âge : 23
Guilde : Oracion Séis
Magie / Malédiction / CS : Nenriki no Mahô / Télékinésie

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.470
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Bikini Fight ! [Pv Oprah Silverman & Myrcella Heaven]   Mar 8 Avr - 3:37
Fight Club by Lorne Balfe on Grooveshark

Une cercle magique se dessina soudain près des Apus qui purent ainsi éviter mon offensive en le traversant. Je n'avais pas eu l'occasion de voir cette prise de vitesse phénoménale lors de notre combat dans le Domus Flau mais ce sort offrait un véritable spectacle. L'esquive des oiseaux de paradis se termina par un vol régulier bien loin au-dessus de nous. Ces esprits ne m'intéressaient plus pour l'instant, ils étaient hors de portée. Mes cibles étaient désormais les deux jeunes filles. La première, Oprah, semblait avoir encaissé mon ballon de plein fouet, ses avant-bras étant marqués par l'impact de mon projectile. De l'autre côté, Myrcella était désormais pieds nus pour pouvoir certainement se déplacer plus aisément. Un détail attira mon regard toutefois : elle gardait encore quelques larmes sur ses joues, signe de la déception qu'elle devait éprouver quant à ma réelle identité.

- Je t'ai menti seulement sur mon nom mais il n'a plus d'importance désormais. Vous me reconnaîtrez certainement sur les avis de recherche.

Si la princesse du crépuscule pouvait être troublée par de simples mots, je devais en profiter pour filer d'ici et la laisser plongée dans ses pensées. Malheureusement pour moi, la petite garce qui m'avait attaquée tout à l'heure ne semblait pas prête à lâcher prise. Tendant les bras dans une position similaire à celle que j'utilisais pour utiliser mes répulsions, la gamine aux cheveux blancs se concentra pour déplacer tous les objets présents autour de moi dans ma direction. Je n'eus qu'une demi-seconde pour penser à ce que je pouvais faire qu'un autre son plus familier me parvint. Les Apus venaient de déclencher un Heavenly Arrow depuis leur position aérienne.
Les attaques fusaient de toutes parts et je n'avais pas vraiment trente-six solutions pour me défendre. Même si l'idée d'utiliser tous les objets que m'envoyait la jeune teigne pour contrer l'attaque des oiseaux de paradis m'avait traversée l'esprit, ces objets n'étaient pas assez résistants pour encaisser le choc de la flèche magique. Il ne me restait plus qu'à me servir de mon sort préféré pour tenter de contrer l'ensemble de ces projectiles. Me déplaçant d'un bond en arrière, je tendis les bras à l'identique de la jeune Oprah avant de formuler mon sort de défense favori.


- SHINRA TENSEI !

Un cratère se forma sous mes pieds et autour de moi, faisant s'envoler le sable à proximité dans tous les sens. Les objets abandonnés sur la plage par les vacanciers ayant fui la ''scène de crime'' vinrent se fracasser contre mon orbe sans grand dommage, hormis les parasols qui vinrent affaiblir la résistance de ma protection lorsqu'ils vinrent la percuter par leur bout métallique. Ma répulsion fut réduite à néant lorsque la flèche magique percuta sa surface supérieure, déviant légèrement de sa trajectoire initiale, et se planta à quelques centimètres de mes pieds, faisant trembler le sol tout autour de moi. Wow... La prochaine serait certainement bien plus puissante et je ne m'en tirerais pas avec une seule répulsion... Bien que ce sort soit efficace, je ne pouvais le maintenir très longtemps. Toute magie comportait ses points faibles, n'est-ce pas ?
Ma vue ainsi que celle de mes adversaires étaient désormais totalement masquées. L'impact de l'Heavenly Arrow, ma répulsion et les objets envoyés par la fille en maillot une pièce avaient soulevé suffisamment de sable pour que chaque combattant ne puisse désormais plus distinguer les autres pendant quelques secondes.


- Si vous pouviez me laisser repartir, ça m'éviterait de vous affronter et nous y gagnerions certainement tous les trois. Ça m'embêterait d'abîmer de si jolis visages pour quelque chose qui n'en vaut pas la peine. leur lançais-je en espérant faiblement qu'elles abandonnent cette lutte inutile.

Après une maigre attente, toujours dissimulé par le sable virevoltant, l'absence de réponse positive ne me laissait vraiment pas le choix. C'était le moment de profiter de ce répit pour préparer ma contre-attaque. Saisissant un parasol qui était resté près de moi, je l'ouvris avant de le lancer et le faire accélérer magiquement dans la direction où Oprah était supposée se trouver. L'attention des Apus serait certainement attirée par cet objet et cela me laisserait le temps d'arriver plus près de mon but tout en entravant les chances d'intervention de cette gamine. Je pris alors mon élan tandis que les dernières retombées de sables prenaient fin, fonçant en direction de Myrcella. Je n'avais peut-être pas encore compris la magie qu'utilisait la fille aux cheveux blancs mais une chose était certaine, elle était moins puissante que mon ancienne coéquipière. Cette dernière constituerait donc ma cible principale à moins que la volleyeuse décide de prendre une part trop importante dans ce combat. Plongeant en avant dans un ultime effort, je tendis la main afin d'essayer d'arracher le trousseau de clefs de la constellationniste pour la priver de toute capacité offensive.

J'aurais pu sans doute obtenir un résultat équivalent à l'aide de la magie mais je me devais de conserver mes réserves pour me défendre. De plus, la chaleur couplée à la foulée dans le sable et l'utilisation de la magie m'épuisaient bien plus rapidement que ce que j'aurais pu imaginer. Je ruisselais déjà de sueur alors que le combat ne faisait que commencer. Si je n'arrivais pas à me débarrasser de ces deux héroïnes en herbe rapidement, je serais obligé d'improviser pour tenter de fuir le plus efficacement possible. Il devenait de plus en plus dangereux pour moi de m'attarder ici, les civils devaient déjà avoir prévenu les autorités du ''crime'' qui s'était déroulé sur la plage...
Oprah Silverman
Mage SolitaireMage Solitaire

avatar

Messages : 146
Date d'inscription : 09/04/2013
Âge : 23
Magie / Malédiction / CS : Vector Arrow
Magie / CS Secondaire : Marche des Morts (Verrouillé)

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.155
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Bikini Fight ! [Pv Oprah Silverman & Myrcella Heaven]   Sam 26 Avr - 2:11


Bikini Fight !

Il faut sauver la soldate Mymy !!!




Myrcella et moi étions décidément sur la même longueur d’onde, c’était à n’en pas douter ! Nous avions hoché la tête comme si la seule lueur de nos yeux suffisait à lire dans l’âme l’une de l’autre et comprendre nos prochains agissements. Ainsi, j’avais décidé de créer plusieurs projectiles en me servant des différents items que la plage nous offrait. Même le ballon de plage précédemment lancé et la chapeau de paille du meurtrier avaient eu droit à leur moment de gloire. Chaque article de plage s’était propulsé grâce à mon sort vers l’homme aux cheveux roux. Pendant ce temps, notre chère star en avait profité pour donner l’ordre à ses deux majestueux piafs de projeter grâce à leur magie des flèches astrales par le dessus. Exactement ce que je voulais qu’elle fasse (et probablement ce qu’elle voulait que je fasse, par la même occasion) ! Ainsi, notre adversaire était rapidement dépourvu d’échappatoire, ce qui lui laissait peu d’option pour se sortir de cette attaque combinée ! Cependant, rien n’était sûr en ce bas monde et il fallait toujours rester sur ses gardes…

En effet, le mage noir utilisa ses pouvoirs psychiques pour dresser ce qui semblait être une barrière invisible sphérique tout autour de lui. Les parasols, les serviettes, les shampoings et tout le tralala se choquèrent à la défense rudement efficace. Même le sort astral d’Apus ne put franchir le bouclier kinésique du méchant monsieur. Le sable se souleva, voulant montrer un peu d’attention avec tout ce remue-ménage. Je m’éloignais pour rester en dehors du nuage de sable avec de petits bonds vers l'arrière, me séparant davantage de Myrcella. C’était une mauvaise chose de m'éloigner d'elle, mais cette mauvaise vue pouvait facilement m’être profitable. C’est ainsi que l’ennemi se mit à parler, tentant stupidement de nous convaincre de le laisser partir. La flatterie, quelle astuce pitoyable et totalement inefficace sur moi ! Je fronçais des sourcils, mécontente de son attitude déplorable. Profitant du petit moment de répit, je posais sur mes jambes et mes bras des Vector Boost. J’en avais deux de différentes directions sur mes jambes. L’une pointait vers le haut pour faire de prestigieux bonds et une autre arpentait le long du côté de mon pied en pointant vers l’avant pour me faire courir plus rapidement. J’en avais aussi sur les bras, voulant rendre mes potentiels coups de poings plus ravageurs que jamais. Je n’allais laisser aucune chance à cet homme, aucune. Pendant que je préparais ma « métamorphose » je décidais de bien vouloir répondre à ce connard, haineuse.

- Pff ! N’y compte pas ! Mon joli petit visage va casser ta sale gueule, Bam !


Suite à quoi, HOP ! Je sautais directement vers le haut, me voulant silencieuse pour faire croire à l’homme que j’étais toujours à ma précédente position. Une fois bien haute dans les airs, Je créais sous moi-même un Vector Carpet, alias un magnifique tapi volant noir en forme de flèche. Je regardais le nuage de sable de haut qui commençait peu à peu à se calmer et remarquais aussitôt le parasol qui partit vers ma précédente position. Ouff ! Je l’avais échappé belle celle-là ! Vive mon intuition féminine du tonnerre ! Mais vite, il fallait rejoindre Myrcella le plus rapidement possible, car cela m’étonnerait qu’elle sache voler comme moi. Mais avant, petit détour. Posée à genou sur mon tapi volant, je me dirigeais rapidement vers Apus, l’esprit céleste de ma partenaire. Une fois à leur niveau, je fis rapidement mon petit discours.

- Wesh ! Ça vous dirait un peu de puissance ? Bam ! Vector Boost !

Comparée à cet homme ou même à Myrcella, j’étais clairement faible. Ma puissance de lapin n’équivalait en rien leur force de gorille. Du coup, le mieux que je pouvais faire était d’agir en soutien auprès de celle qui était la plus apte à mettre à terre ce malfrat. Or, je possédais un sort de soutien particulièrement efficace en toutes occasions : Vector Boost. Je posais la marque sur le long du dos des deux oiseaux, la flèche parcourant leur cou et se finissant sur chacune de leur tête. Avec ça sur eux, ils allaient se mouvoir deux fois plus rapidement, et toc ! Une fois cette petite tâche faite, je me dépêchais d’aller rejoindre ma dulcinée ! Diviser pour mieux régner ? Non ! Nous allions le vaincre ensembles et unies ! Je piquais donc, contournant le nuage de poussière qui n’était plus et voyant l’homme courir droit vers la constellationniste. Merde ! J’accélérais, cherchant dans ma caboche quoi faire pour lui venir en aide. C’est là que j’eus l’idée du siècle !

- Myrcella ! Ton carrosse ! Vite ! Bam !

Oui oui, je venais bien de dire à Myrcella d’invoquer devant elle son esprit carrosse qui lui avait seulement servi pour faire une course avec Rodd et moi lors de notre mission ! Pourquoi ? La réponse était bien simple. Pointant mon bras vers Myrcella, je créais devant elle plusieurs Vector Director les uns devant les autres, formant un chemin pointant en ligne droite vers, vous le saviez tous, celui que nous voulions mettre derrière les barreaux. Ainsi donc, le fait d’invoquer un esprit aussi imposant sur des propulseurs n’allait certainement pas être de tout repos pour notre criminel de première classe. J’espérais seulement que la mage de Blue Pegasus comprenne ma stratégie et exécute sans difficulté la suggestion plutôt urgente que je venais de lui faire. Toujours dans les airs, je rejoignis le bord de mon amie, quelques mètres au dessus d’elle et faisant des allers retours aléatoires. Je me devais de rester constamment en mouvement si je voulais perturber un tant soit peu notre ennemi. It’s show time !
Myrcella Heaven
Admin / Princesse du CrépusculeAdmin / Princesse du Crépuscule

avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 14/04/2013
Âge : 21
Guilde : Armée Runique
Magie / Malédiction / CS : Serei Mahô • Magie Céleste

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.285
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: Bikini Fight ! [Pv Oprah Silverman & Myrcella Heaven]   Mar 29 Juil - 14:09




Fierce Battle by Yasuharu Takanashi on Grooveshark

Une maîtrise de la magie presque parfaite caractérisait son adversaire. C'était à la fois effrayant et admirable de voir la facilité avec laquelle il avait érigé une barrière de protection assez puissante pour contrecarrer leur offensive. Au fond, elle savait qu'elle n'aurait jamais pu le toucher aussi simplement et, se souvenant de ce qu'il avait pu faire lors du combat au Domus Flau, elle comprit qu'il fallait ruser face à un mage de sa trempe. Son cœur battait la chamade, la jeune femme retenait ses pleurs et, essuyant d'un revers de main les quelques larmes restantes sur son visage, elle prit soudainement une attitude plus déterminée. Œil pour œil, dent pour dent et coup pour coup, elle s'était préparée à lui rendre douloureux chaque mensonge qu'il avait pu lui proférer. Myrcella n'était pas méchante dans le fond, mais son honneur avait été bafoué et dans la noblesse le pardon n'était pas sans concession : l'usurpateur répondant au nom de Morgan avait des comptes à lui rendre.

Tandis que l'actrice regardait son offensive échouer lamentablement, un fin nuage de sable se constituait au fur et à mesure que les assauts ricochaient sur la plage. Il était désormais impossible d'entrevoir la position de son opposant, ni même celle d'Oprah et cela devenait contraignant. Cependant, si c'était une contrainte pour elle, ce nuage de sable l'était également pour sa partenaire et le criminel et elle ne devait pas hésiter à s'en servir pour prendre l'avantage. Après tout, le propre de l'Homme était de se libérer des contraintes qui les aliénaient dans leur propre existence et la jeune femme se voulait l'architecte de sa vie. Elle ne comptait pas se laisser dominer et effrayer par un peu de sable virevoltant dans les airs, elle faisait partie de ces élites qui incarnaient le rêve d'une humanité rayonnante et épanouie qui ne reculerait devant rien. C'était en tout cas ce qu'elle pensait, ce que ses parents lui avaient inculqué, le rêve d'une aristocratie qui préférait la théorie et les belles paroles à la dure réalité de la vie. Pourquoi s'enfermait-on dans de fastueuses demeures, si ce n'était pour rêver plus longtemps ?

Hélas, l'heure n'était plus à rêvasser et Morgan préparait déjà sa contre-offensive. Le criminel pensait localiser ses adversaires en leur parlant afin de savoir dans quelle direction frapper, mais le mannequin n'était pas dupe et se tut. Enfin ça, c'était avant. Avant qu'Oprah se jette tel un lapin à la force démultipliée dans les airs et crie à tue-tête à sa coéquipière qu'il fallait qu'elle invoque Auriga. Myrcella avait toujours été émerveillée par l'audace de son amie, elle ne redoutait jamais rien et fonçait tête baissée dans des plans saugrenus, mais c'était ce qui caractérisait Oprah. En effet la fillette pouvait paraître cinglée, mais la réalité était toute autre et l'actrice était la mieux placée pour en témoigner. Elle avait vécu une expérience hors du commun en sa compagnie et elle eut l'occasion de voir se forger leur amitié à travers les épreuves qu'elles surmontèrent : c'était une grande personne, non pas par sa grandeur physique, mais par sa générosité. Ce fut ainsi, que n'hésitant pas une seule seconde, le mannequin appela son carrosse conformément au souhait de son amie. Elle savait qu'elle pouvait lui faire confiance et ne sachant même pas dans quoi elle s'embarquerait, elle avait tout de même agi : c'était ça la véritable amitié, une confiance presque aveugle envers autrui.

Oprah avait préparé son plan minutieusement. Elle avait formé un chemin fléché qui se dirigeait vers le nuage de sable, mais ce n'était pas tout, elle avait également doté les Apus de ses flèches magiques. Myrcella semblait avoir compris ce que la fillette comptait faire et elle surnomma son plan « Opération Carambolage », le titre étant assez explicite sur ce qui résulterait d'une telle combinaison de techniques. Un sourire malicieux se dessina sur le visage de la jeune femme, observant les sauts d'Oprah qui surveillait les alentours et sa citrouille sur roues qui fonçait à vive allure, guidée par les flèches de sa coéquipière. Les oiseaux du paradis semblaient soudainement plus rapides, c'était un atout indéniable et, les faisant tournoyer autour du groupuscule de particules, elle leur ordonna de tirer un puissant Heavenly Arrow lors de l'impact entre Auriga et le criminel. Il était des traditions dont on ne se défaisait pas. La justice faisait partie de ses traditions nobles et tout crime méritait punition : elle comptait mettre un terme à la fuite de cette dangereuse personnalité.


_________________

Rei Tendô
La Main NoireLa Main Noire

avatar

Messages : 763
Date d'inscription : 08/07/2012
Âge : 23
Guilde : Oracion Séis
Magie / Malédiction / CS : Nenriki no Mahô / Télékinésie

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.470
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Célèbre
MessageSujet: Re: Bikini Fight ! [Pv Oprah Silverman & Myrcella Heaven]   Mar 29 Juil - 23:28

Dans une toute petite seconde, mes mains se refermeraient sur le trousseau de la constellationniste et je me serais enfin débarrassé d'une de mes poursuivantes. Ma main était si proche que je m'imaginais déjà le contact du métal contre ma peau. C'était sans compter sur l'utilisation d'une de ces clefs, prise par Myrcella au dernier moment. Un carrosse en forme de citrouille se matérialisa alors face à moi et je m'écrasai lamentablement contre sa paroi tandis que les roues de cet esprit venaient d'entrer en contact avec les flèches apposées par la fille aux cheveux décolorés. Cette combinaison ne m'annonçait rien qui vaille et je sentais le piège arriver à plein nez. L'expression déterminée sur mon visage se changea aussitôt en surprise, les yeux écarquillés devant le chariot se mettant en mouvement à grande vitesse, me plaquant contre lui suite à son accélération brutale. Je ne pouvais m'en décoller, j'étais bloqué contre cette citrouille géante qui avait décidé d'entamer une course folle en ligne droite. Impuissant, je me laissais emporter par cette masse, attendant en serrant les dents que le carrosse stoppe sa course et priant pour qu'il n'effectue pas un tonneau menaçant de m'écraser.

Alors que je m'imaginais que ce ne pourrait être pire en ce moment même, un bruit attira mon attention. Un sifflement perçant et menaçant, annonciateur d'un mal que je ne pouvais voir mais qui serait bien réel. L'Heavenly Arrow qu'avaient tiré les Apus pendant que j'étais collé contre l'esprit du carrosse fendait l'air dans un crissement strident, filant droit vers mon dos. Je tentai alors le tout pour le tout, effectuant une répulsion afin d'essayer de me dégager du véhicule contre lequel j'étais comprimé ou absorber une partie du sort de la constellationniste. Ce souffle de magie me permit de me décoller une fraction de seconde de la citrouille géante et l'éclair lumineux vint se heurter violemment à ma protection, produisant un claquement à m'en déchirer les tympans. N'étant plus accroché à l'esprit du voyage, je chutais avant de me faire rouler dessus par ce dernier, ballotté au sol comme une vulgaire brindille. Je venais de me faire traîner sur une dizaine de mètres et l'ensemble de mon corps me faisait souffrir. Je venais quand même de me faire passer dessus par un foutu carrosse ! Restant quelques instants au sol afin de reprendre mon souffle et de me remettre les idées en place, je réfléchissais à un moyen de vaincre ce duo à la stratégie quasi-parfaite. Elles tiraient tant et si bien avantage de la force de l'autre qu'on aurait pu jurer qu'elles étaient soeurs. Je n'avais aucune idée de leur relation mais j'aurais certainement tout intérêt à m'en servir pour assurer ma fuite. Si je devais en venir à une prise d'otage le temps de me tirer de cette situation, je n'hésiterais probablement pas.


* – Tss... C'est pour ça que tu te lèves tous les matins ? Faire des atrocités et te plaindre dès qu'on te rend la monnaie de ta pièce ? Regarde où tu en es : à bout de force contre deux gamines pour quelque chose que tu n'as pas vraiment fait.
– Oh, toi ma conscience, ferme-là ! C'est un peu tard pour te manifester, non ? *


Ma main se resserra sur une poignée de sable devant mon visage avant que je ne prenne difficilement appui sur mon poing, forçant pour me remettre lentement sur mes genoux. Une giclée de sang s'échappa de ma bouche dans un toussotement, se mêlant au sable et me laissant un goût immonde. Sacrée Myrcella, elle n'avait pas changée depuis notre combat au Domus Flau, toujours une fine stratège. Et moi, toujours en train de foncer tête baissée. Je n'étais qu'un éternel enfant, incapable de tirer les leçons de mes erreurs, recommençant sans cesse les mêmes bêtises en espérant que cette fois ça passera... Cette fois cependant, il n'y aurait pas d'arbitre pour mettre fin au combat lorsque l'un d'entre nous serait à terre. Aucune règle, aucune limite. Tous les coups sont permis quand on est un mage noir, même les plus bas et les plus atroces. Je n'étais pas de cette trempe pourtant mais l'instinct de survie pouvait parfois nous mener à des choix difficiles.
Peu à peu, ma jambe gauche fut ramenée vers l'avant pour me permettre de prendre appui afin de me relever. Je finis par me remettre debout, vacillant et luttant contre la douleur et les multitudes de craquements que faisaient mes os, témoignant de la sacrée dérouillée que je venais de me prendre.

Pourtant, une colère sans nom prenait peu à peu place dans ma poitrine, ce genre de colère dont on ignorait la raison mais qui grandissait sans qu'on ne sache pourquoi. Et cette colère était désormais dirigée vers mon ancienne partenaire, seule opposante face à moi. J'écartais les bras en signe de provocation et m'adressais à elle tout en avançant, chaque pas m'arrachant presque une grimace de douleur.


- Eh bien alors, Myrcella ? Tu comptes me faire payer mon mensonge ou tu vas rester plantée là à me regarder longtemps ? Vous êtes une foutue bande de bons à rien et vous me dégoûtez tous autant que vous êtes ! Allez-y les deux gamines, envoyez-moi en prison, je n'ai sûrement plus de quoi vous affronter toutes les deux, vous gagnerez une belle prime et dormirez sur un petit paquet de jewels si votre conscience ne vous rattrape pas. De vrais héroïnes en herbe, pourchassant et combattant sans savoir même pourquoi. Cherchez donc le cadavre que j'ai laissé sur la plage, il doit avoir quitté la ville avec sa famille et changé de nom déjà. Alors vas-y, petite princesse ! Rends-donc ta justice et fais moi l'honneur de contempler cette noblesse dont vous êtes si fiers !

L'une des deux tenterait certainement de finir le travail et je m'attendais donc à subir un ultime assaut d'une de mes opposantes. Je parierais presque sur la gamine aux cheveux blancs, elle semblait plus impulsive et moins réfléchie que Myrcella. Et puis elle se trouvait dans mon dos, elle était la mieux placée pour tenter quelque chose.
Ma petite tirade m'avait permis de me rapprocher suffisamment pour qu'une de mes deux cibles soit à portée de ma prochaine attaque. Oui, c'était un stratagème assez fourbe que de provoquer son adversaire en lui faisant croire qu'on allait se laisser faire. Mais que voulez-vous, je ne les avais pas forcé à vouloir m'arrêter, j'ai seulement demandé à ce qu'elles me laissent partir. Et puis si tous les mages noirs étaient de loyaux combattants œuvrant juste pour une autre cause, nous ne serions certainement pas tous hors-la-loi, n'est-ce pas ?

Tournant toute mon attention vers le carrosse, je décidai de m'en servir comme d'une arme contre la fille plaçant ses flèches un peu partout. Au prix d'un réel effort, je pris le contrôle du véhicule avant de l'envoyer puissamment en direction d'Oprah dans un mouvement de bras similaire au jet d'un projectile. Pour éviter un objet de cette taille, elle devrait sans doute se servir de sa magie ou cela forcerait mon ex-partenaire à se séparer de cet esprit et garder seulement les Apus.
Finissant mon mouvement dans un demi-tour et relevant ma main immédiatement en direction de la Princesse du Crépuscule, je préparai alors une strangulation, regardant cette fille immobile qui devrait sentir une pression sur sa gorge et une sensation d'étouffement. Je la fixai ainsi droit dans les yeux pendant quelques secondes, le temps que son coeur puisse s'emballer et l'essouffler par la suite.


- Pardonne-moi...

Le charme prit fin lorsque je quittais ma position avant de partir en courant. La fatigue se faisait clairement ressentir, j'avais l'impression que mon coeur allait exploser, mes poumons étaient en feu et la sueur qui coulait de mon front venait perler aux coins de mes yeux, troublant ma vue et rendant flou tout ce que je pouvais voir. Je ne pouvais m'arrêter, faire demi-tour et continuer le combat ici. Je n'avais aucune idée de ce qui m'avait poussé à les laisser en vie et fuir de la sorte. J'étais conscient que je pouvais clairement les tuer toutes les deux et repartir tranquillement mais au fond de moi, j'en étais incapable. Peut-être ma conscience, peut-être un brin d'attachement. Peut-être qu'au fond, j'étais en train de changer. Devenir faible ? Non, ce n'était pas ça. Il n'y avait aucune faiblesse à laisser un ennemi en vie. Et encore, je n'étais même pas sûr de pouvoir les appeler des ennemis. Cette petite fille turbulente aux cheveux blancs semblait juste téméraire. Et Myrcella avait été ma partenaire le temps d'un combat dans une arène. Ce n'était certainement pas grand chose mais j'avais apprécié sa manière de combattre ou tout simplement sa manière d'être. Je serais sûrement amené à la recroiser et je profiterais certainement de ce moment pour tirer les choses au clair, aujourd'hui n'était pas le bon moment pour m'asseoir et parler tranquillement avec elle. Pas après l'image que j'avais pu donner de moi en faisant semblant de remplir mon contrat...
Oprah Silverman
Mage SolitaireMage Solitaire

avatar

Messages : 146
Date d'inscription : 09/04/2013
Âge : 23
Magie / Malédiction / CS : Vector Arrow
Magie / CS Secondaire : Marche des Morts (Verrouillé)

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.155
Statut: Mage de Rang C
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Bikini Fight ! [Pv Oprah Silverman & Myrcella Heaven]   Dim 10 Aoû - 23:11


Bikini Fight !

La prochaine fois...




La vie était remplie de tourments et d’horreurs. Tous les jours il se passait quelque chose d’épouvantable en ce monde. Un accident mortel, un vol, un meurtre… c’était contre toutes ces abominations que je me battais. Depuis la mort de Moscou, je m’étais rendue compte de la laideur de notre royaume et des efforts qu’il faudrait faire pour parvenir à éradiquer le mal de chez nous. Moscou y avait consacré son corps et son âme pour la lutte contre le crime. Malheureusement, il ne put que repousser un peu plus longtemps l’inévitable. Il a fini par lâcher, abandonné par ses proches et s’est condamné lui-même à l’exile afin de s’éloigner de toute cette cruauté. Alors qu’il pensait son monde perdu à jamais, il finit par me rencontrer, totalement perdue au milieu de la forêt et sur le point de mourir. Ma présence lui donna l’espoir en l’humanité. Peut-être qu’au font, son travail aura été de me former moi pour que je prenne le relais. Le relais sur quoi ? Pour exterminer les crapules comme ce Rei ! Ce monstre empli de noirceur et de médiocrité ! Il faisait partie de ceux qui devaient être vaincus pour que ce monde redevienne enfin prospère.

La stratégie que je venais de développer avec Myrcella était infaillible, inratable, ingénieux ! Après avoir créé une multitude de tapis de flèches devant Myrcella en direction de notre ennemi, celle-ci invoqua l’esprit que je lui avais recommandé. Ce carrosse, d’une taille tout à fait acceptable, devint un projectile extrêmement dangereux. Une fois ses roues posées sur mes Directors, le reste se fit tout seul. La vitesse que prit la locomotive devint incroyable et le mage noir ne put rien faire contre le choc qui suivit. De plus, Myrcella pimenta un peu la chose en ordonnant à ses oiseaux de lancer un énième sort astrale pour maximiser les chances de réussite de cette dangereuse stratégie. Ce fut tout simplement… magnifique. Derrière Myrcella, j’assistais au résultat satisfaisant de nos efforts réunis. Cette mage et moi faisions un magnifique duo, il ne fallait aucunement en douter ! Peut-être était-elle beaucoup plus puissante que moi, mais nos magies à la fois polyvalentes et imprévisibles offraient des possibilités de combinaisons quasi infinies ! Si jamais on me demandait de rester emprisonnée avec une seule personne le restant de mes jours, ça serait avec elle, car sa timidité doublée de sa douceur rendait cette femme extrêmement moins chiante que les autres personnes que j’ai connues dans ma vie.

Nous attendîmes quelques secondes, admirant avec satisfaction le mage qui n’était plus réellement dans son état. Il se releva avec difficulté, orné de blessures et nettement plus fatigué qu’au début de l’affrontement. Il nous regarda de ses yeux oranges et vifs. Dans ceux-ci je pus distinguer une forme de colère nouvelle, comme s’il se retenait de toutes ses forces. Se retenir de quoi ? Je ne savais pas, et pour être tout à fait honnête cela m’était égale. Nous devions le mettre hors d’état de nuire. Pour la société. Pour Moscou.

- Eh bien alors, Myrcella ? Tu comptes me faire payer mon mensonge ou tu vas rester plantée là à me regarder longtemps ? Vous êtes une foutue bande de bons à rien et vous me dégoûtez tous autant que vous êtes ! Allez-y les deux gamines, envoyez-moi en prison, je n'ai sûrement plus de quoi vous affronter toutes les deux, vous gagnerez une belle prime et dormirez sur un petit paquet de jewels si votre conscience ne vous rattrape pas. De vrais héroïnes en herbe, pourchassant et combattant sans savoir même pourquoi. Cherchez donc le cadavre que j'ai laissé sur la plage, il doit avoir quitté la ville avec sa famille et changé de nom déjà. Alors vas-y, petite princesse ! Rends-donc ta justice et fais moi l'honneur de contempler cette noblesse dont vous êtes si fiers !

Ses paroles me laissèrent un goût amer dans la gorge. Les joues en feu, je fronçais les sourcils. Comment osait-il nous parler de cette façon ? Avait-il idée, lui, de ce qu’était la justice ? Lui qui faisait partie d’un enchevêtrement de crimes et d’ignominies ? Pour ce qui était du cadavre, cependant, je restais perplexe. Un vif coup d’œil en direction de l’emplacement de son cadavre me confirma qu’il n’était en effet plus là. Comment cela se faisait-il ? Avait-il été soufflé par les autres sorts durant le combat ? Des gens étaient-ils allés le chercher pendant que nous étions occupés avec l’ennemi ? Peut-être qu’il a rai… Non ! Je refusais de le croire ! Ces gens sont des manipulateurs aguerris et rusés ! Mon regard se fit encore plus haineux que d’habitude ! Je m’apprêtais à lui répondre une de mes répliques cinglantes quand la surprise l’emporta sur mon attention déjà dérangée. L’homme prit le contrôle du carrosse et me le lança de toutes ses forces. Ah le connard ! Il se permettait de nous attaquer encore ? Mes réflexes encore à améliorés me permirent à peine de pouvoir placer trois Vector Director devant moi pour tenter de repousser le projectile, mais sa force était tellement oppressante que je ne pus que réduire l’impacte sur ma pauvre personne. Par chance, je ne finis pas écrasée par le véhicule, mais je fus projetée à une bonne dizaine de mètres, finissant mes tonneaux en me cognant à un arbre.

Putain quoi… mes côtes… Il allait me le payer ! Je me relevais avec difficulté, mais sous l’adrénaline qui circulait à flot dans mes veines, je réussis sans trop de soucis à rester sur mes pattes. Même que la colère était telle que je créais un nouveau Vector Carpet pour retourner à vive allure vers le terrain de combat. Cependant, non seulement je pus remarquer que Rei n’était déjà plus, mais en plus il y avait Myrcella qui se faisait étrangler par je ne sais quelle force mystique.

- MYMY !

Je flottais jusqu’à elle et débarquais de ma locomotion pour la soutenir. Elle semblait mal en point la pauvre. Je me penchais à son niveau, m’assurant qu’elle n’ait pas trop de bobo. Me regard se posa ensuite vers l’endroit où Rei avait fuit, encore plus en colère que d’habitude. Il nous a filé entre les pattes ce sale trou du cul ! Je regardais de nouveau vers Myrcella, soucieuse.

- Respire un bon coup. On ne peut plus rien faire maintenant… Bam…

Si seulement… si seulement j’avais été plus forte pour l’aider ! Cet homme était beaucoup trop puissant pour qu’on ait pu le maîtriser définitivement. Même avec notre combinaison ultime, il a réussis à se rétablir et à nous échapper avec une facilité affligeante ! J’entendis soudainement du bruit en direction du parc d’attraction. Un bruit plutôt familier. Les chevaliers runiques étaient là. Bah putain ils se sont traînés la couille hein ! Quelle foutue bande de débiles. Toujours là au bon moment hein ? Non mais n’importe quoi ! J’aidais Myrcella à se relever et attendis qu’un petit groupe d’entre eux viennent nous voir. Je fronçais les sourcils encore une fois, regardant le gardes qui faisait bien deux têtes de plus que moi.

- Ok, les gars, faut que j’vous dise quelque chose. Quand on vous dit qu’un meurtre vient d’être commis, attendez pas de finir votre putain de beigne et votre capuccino glacé avant de venir l’arrêter bordel de merde ! Bam ! Vous servez à quoi au juste à part faire chier tout le monde hein ? Allez chier vous-même ! Bam !

Suite à quoi, je me fis simplement avertir de surveiller mon langage si je ne voulais pas être amenée pour offense verbale envers l’autorité. Autorité mon cul oui ! C’était réellement trop rageant quoi ! Après une bonne heure à nous faire interroger sur l’identité de l’homme et sur la nôtre, ils nous donnèrent le feu vert pour partir retourner à nos occupations. Je regardais Myrcella droit dans les yeux, à la fois triste et toujours aussi rageuse.

- La prochaine fois, Mymy, on réussira à l’avoir. D’ici-là, je compte sur toi pour devenir encore plus forte. Bam ! Allez à plus.

J’hésitais une petite seconde, puis je ne pus m’empêcher de faire un câlin à mon amie. C’était une sensation étrange, presque interdite. Les câlins que j’ai donnés dans ma vie étaient rares et c’était seulement avec Moscou. Offrir mon corps en réconfort à quelqu’un d’autre me donnait presque l’impression de trahir mon ancien mentor. Je relâchais prise et souris à Myrcella, les yeux un peu mouillé.

- Merci d’être mon amie…

Je repartis sans plus de procès en direction de mon casier pour me rhabiller et partir de cet endroit pourri. Akane beach, un lieu de détendre… Pas tant que ça il fallait croire ! J’espérais seulement que ma tête ne soit pas aux nouvelles dans la soirée, sinon il y aura des têtes coupées demain !
Myrcella Heaven
Admin / Princesse du CrépusculeAdmin / Princesse du Crépuscule

avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 14/04/2013
Âge : 21
Guilde : Armée Runique
Magie / Malédiction / CS : Serei Mahô • Magie Céleste

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 5.285
Statut: Mage de Rang A
Renommée : Mage Réputée
MessageSujet: Re: Bikini Fight ! [Pv Oprah Silverman & Myrcella Heaven]   Mer 13 Aoû - 23:04




Epic Courage by Chris Haigh on Grooveshark

Il était bon de se souvenir à quel point l'ivresse était chaleureuse, mais ce n'était que des souvenirs et cette folle envie de combattre n'était qu'un masque. Elle avait été heureuse de se battre aux côtés de cet homme au Domus Flau, mais ce n'était rien d'autre que de mauvais souvenirs et si elle semblait emportée par la soif de combattre, il n'y avait jamais rien eu d'aussi faux. Myrcella réprimait sa tristesse et sa colère et elle l'exprimait à travers cette hargne qui ne lui était pas familière, mais était-ce faire justice que d'agir ainsi ? Au nom de la justice, les Hommes accomplissaient de nombreux exploits, mais ils usurpaient également cette valeur noble à des fins égoïstes. La jeune femme combattait cet homme qui fut jadis un allié de circonstance, un homme qu'elle tenait en estime, mais n'agissait-elle pas tourmentée par son indignation ? Observant la disgrâce avec laquelle son adversaire s'était écrasé contre la paroi d'Auriga, la tête aplatie et les membres endoloris, elle ne pouvait contenir un rictus de douleur, partageant sa peine et sa souffrance. La magicienne n'avait pas à éprouver pareille compassion, c'était un criminel et il l'avait profondément blessée, mais personne n'était totalement bon ou mauvais. Au fond d'elle-même, le mannequin était persuadée qu'une lumière subsistait dans le cœur de l'usurpateur et qu'il ne fallait pas encourager les ténèbres à l'engloutir. Une main tendue, un pardon, un peu d'espoir, cela suffirait-il à raviver cette douce lueur qui -elle en était sûre- dissimulait sa véritable personnalité.

Les Dieux avaient-ils entendu ses regrets ? Tandis que leur stratagème semblait rencontrer un franc succès, une énergie enveloppa le télékinésiste qui, sans contenir une pointe de douleur, s'éjecta du véhicule et roula disgracieusement tel un sac lourd dans le sable. On aurait dit un ange l'espace de quelques secondes, avant de redevenir le déchet qu'il avait décidé d'être. Un fin filet de sang coulait le long de sa bouche et il ne sut réprimer quelques toussotements, sa douleur était telle que Myrcella avait jugé bon de ne pas persévérer dans la souffrance. Il était temps de mettre un terme à cette mascarade. On ne pouvait pas tuer quelqu'un qui avait tué : ce serait absurde d'infliger une sentence qui ne permettrait pas aux Hommes de racheter leurs erreurs. Il fallait pardonner et guider, entretenir le bon qui était en chacun d'entre nous et ne pas céder à la facilité qu'offraient les ténèbres. Dans un dernier espoir de survie, le criminel céda à la folie et se releva malgré son état déplorable. Il affichait un regard sévère en direction de l'actrice, chaque pas avait l'air de lui être insoutenable, mais il ne cessait d'avancer en maugréant quelques mots de colère. Myrcella restait stoïque, émue et terrorisée à la fois par cet homme qu'elle croyait connaître : ses vieux démons resurgissaient en elle, lui rappelant à quel point elle était faible et incapable. Oprah fut projetée au loin par son carrosse qu'elle n'avait su rappeler, prisonnière du spectre de son passé et de son impuissance, et elle ne put retenir quelques larmes. Témoin de cette lente marche, elle aurait pu intervenir ou même achever le garçon, mais elle n'était pas une meurtrière et n'avait pas la force de l'envoyer en Enfer. Cette erreur lui fut fatale.

Profitant de la passivité de son adversaire, Morgan utilisa sa magie afin de soulever mentalement la jeune femme et la stranguler. Tel un petit oisillon en cage, elle était entre les mains de ce criminel et, plus frêle que jamais, elle ne pouvait se défaire de cette emprise mentale. Les larmes aux yeux, elle regardait ce traître s'enfuir tandis que -enfin- les chevaliers runiques affluaient sur la scène du crime. Son visage était pâle et laiteux, sa respiration n'était plus que saccade et elle semblait incapable de se relever : il avait coupé sa respiration l'espace d'un court instant, juste assez pour prendre la fuite et ne pas la tuer. Rapidement rejointe par Oprah, cette dernière peinait à contenir son inquiétude vis-à-vis de l'état de la jeune femme et sa colère quant à la fuite du mystérieux individu. Cherchant ses mots, ou plutôt le souffle nécessaire à leur prononciation, elle tenta tant bien que mal de rassurer son amie.



« Ne t'inquiète pas Oprah. Ça ira. C'est mon pêché de l'avoir laissé s'échapper et c'est ma punition que de le retrouver. Excuse moi...»

Interrogée ensuite par les chevaliers runiques, elle apprit que son ennemi s'appelait en réalité Rei Tendo et qu'il appartenait à une guilde noire réputée. Empoignant son avis de recherche et le rangeant soigneusement, son cœur tanguait dangereusement entre la haine et la déception. S'il ne l'avait pas tué, peut-être était-ce par qu'il y avait du bon en lui ? Encore effrayée par son impuissance, Myrcella avait tout de même l'intention de retrouver ce garçon et d'entretenir une discussion sereine afin d'en savoir plus sur ses intentions. Cette journée se finissait donc ainsi, elle perdait un ami pour en retrouver une autre. Le sourire qui se dessinait sur son visage lors des adieux d'Oprah lui fit comprendre qu'un ami n'en valait pas un autre et que l'amitié était quelque chose de très subjectif.

Relevant son corps frêle et fragile, ses cheveux portés par le vent, elle regarda avec détermination le coucher du soleil droit devant elle. C'était comme si elle fixait son avenir et qu'il lui signifiait qu'elle deviendrait une femme forte : cette journée aussi dure fut-elle lui avait ouvert les yeux et lui permettait de devenir un peu plus courageuse que la veille.


_________________

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Bikini Fight ! [Pv Oprah Silverman & Myrcella Heaven]   

Bikini Fight ! [Pv Oprah Silverman & Myrcella Heaven]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Est :: Akane Beach
-