Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 [JA] Élémentaire Watson

AuteurMessage
Shina/Ken Amnell
Mages du RêveMages du Rêve

avatar

Messages : 595
Date d'inscription : 15/04/2012
Âge : 28
Guilde : Quatro Cerberus
Magie / Malédiction / CS : Genjutsu / Illusions
Magie / CS Secondaire : Kage no Mahô / Magie des Ombres

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.360
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: [JA] Élémentaire Watson   Mer 26 Fév - 23:14
Spoiler:
 

Voilà une affaire qui ne manquait pas d'intérêt. Tel était la pensée des jumeaux Amnell en ce moment. On avait requis leur service à Hargeon, sans leur préciser quelle était la nature de l'enquête à mener, et ce, jusqu'à leur arrivée dans cette fameuse ville. Un meurtre avait eu lieu et pour le moment, les autorités ne parvenaient pas à trouver le coupable. Apparemment, la victime s'appelait Pamela Rose et elle aurait été assassinée il y a deux jours, alors qu'elle allait se trouvait dans sa bibliothèque privée. C'était les premières informations que l'on avait transmises aux deux mages de Quatro Cerberus. Pour le moment, ils étaient dans une carriole envoyée par la famille de la victime, se rendant le plus rapidement possible sur les lieux du crime. Au moins, le trajet ne dura guère et la carriole les déposa pratiquement devant la porte de la résidence de la victime. Le moins qu'on puisse dire, c'est que cette femme devait posséder une coquette somme d'argent. La demeure n'était ni plus ni moins qu'un petit manoir. Les jumeaux descendirent de la carriole et Ken alla frapper, sa sœur le suivant de près. Au bout de quelques secondes, un homme vint ouvrir, le majordome de Pamela Rose. Il devait avoir dans la soixantaine et portait de petite lunette sur le bout du nez. L'homme les invita à rentrer, avant de les conduire dans le salon principal de la demeure. Il y avait déjà cinq personnes qui s'y trouvaient, quatre d'entre elles n'arrêtant pas de se plaindre à la cinquième personne.

Chacun des quatre plaintifs était plutôt particulier. Tout d'abord, un homme en fauteuil roulant dont les deux jambes manquaient, à partir des genoux. Ensuite, un grand costaud à l'air louche. Également, une jeune fille plutôt frêle et qui gueulait plus fort que les autres. Finalement, un homme dans la trentaine qui se plaignait tout en se curant le nez. À l'arrivée des détectives privés, les choses se calmèrent cependant. Les quatre geignards allèrent s'asseoir, ainsi que le majordome. Le seul homme resté debout se dirigea vers les jumeaux et se présenta. Il représentait donc les autorités de la ville dans cette affaire des plus louches, il était également obligé de subir les plaintes des autres occupants de la demeure.

-Les quatre individus qui étaient avec moi et le majordome sont soupçonnés d'être les auteurs du meurtre. Certes, je doute que tous l’aient tué, cependant chacun avait quelque chose à gagner avec la mort de madame Rose. Vous avez besoin de quelque chose pour mener votre enquête.

-Un rapport d'autopsie, un résumé des déplacements de chacun pendant la soirée du meurtre et quelques informations sur le passé de chacun des suspects. Évidemment, il faut également que nous jetions un œil sur la scène du crime.

Le représentant des forces de l'ordre leur fit savoir qu'il leur fournirait tout cela aussi rapidement que possible. Puis, il héla un de ses confrères qui se trouvait dans une autre pièce et le chargea de guider Shina et Ken jusqu'à la bibliothèque. Pour se rendre à destination, il fallut traverser quelques pièces et gravir un escalier. Leur guilde les laissa ensuite pénétrer dans la pièce, en leur faisant un rapide résumé de la soirée. La victime s’était engueulée avec les suspects, sauf le majordome. Une altercation verbale causée pour une question d'argent. Ensuite, madame Rose avait choisi de se retirer dans sa bibliothèque privée, en verrouillant l'unique porte derrière elle. Quelques heures plus tard, son majordome était venu la prévenir que le repas était servi. Cependant, n'obtenant pas de réponse, il était entré dans la pièce en défonçant la porte. L'homme avait alors découvert la victime pratiquement décapitée et baignant dans son sang. Suite à cela, il avait aussitôt prévenu les autres, puis contacté les autorités de la ville. Comme le majordome et les membres de la famille étaient les seules personnes présentes dans le manoir lors du meurtre, ils sont tous suspectés d'office.

La bibliothèque était plutôt grande. Environ cinq mètres de large par cinq mètres de longueur et disposant d'une hauteur de quatre mètres. Il n'y avait que deux fenêtres et tous les murs étaient couverts par des bibliothèques allant jusqu'au plafond. Toutes les étagères étaient remplies à ras bord de livres en tout genre. Il y avait également deux fauteuils disposés dos à la fenêtre. Toutefois, c'est le sol qui demeurait l'élément le plus important. Au premier coup d’œil, il était clair que l'attaque avait été violente et rapide. Certes, le cadavre avait été emporté, mais le reste de la scène de crime était intact. On pouvait donc voir une grande mare de sang séché. Ce n'était pas uniquement dans cette marre qu'il y avait du sang. Il y en avait également une bonne quantité sur la bibliothèque en face de l'entrée, ainsi que sur sa voisine de droite et sur une autre bibliothèque, celle se trouvant sur le mur suivant. Quant au sang sur le sol, on pouvait y voir des zones à l'intérieure de la flaque qui étaient presque dépourvue de trace de sang. C'était là que le cadavre se trouvait. Finalement, les fenêtres étaient fermées et verrouillées.

Il était temps de fouiller. Ken demanda poliment à leur guide de les laisser. Ce dernier s'en alla en les prévenant qu'il reviendrait les voir dès qu'il aurait les dossiers demandés à leur remettre. Lorsque les jumeaux furent certains d'être seuls, ils purent enfin commencer à travailler. Comme ils s'étaient déjà consultés mentalement, chacun savait ce qu'il avait à faire. Ken commença donc par vérifier les fenêtres, s'assurant qu'elles étaient bien verrouillées et qu'il n'y avait rien d'anormal dans les verrous. Une rapide inspection lui démontra qu'ils étaient en bon état. Peu de chance que l'assassin ait passé par l'une des fenêtres. Pendant ce temps, Shina profitait de son statut d'être intangible. La jeune fille traversant ni plus ni moins les étagères. Le but de la manœuvre était simple: voir s'il y avait un passage secret. Elle ne découvrit cependant rien de tel. Aucun passage secret, aucune porte secrète, même pas de judas caché. Ken commença ensuite à inspecter les bibliothèques près de l'entrée, tandis que Shina continuait de chercher des passages secrets, mais cette fois au plafond et sous le plancher. Toujours rien de spécial, si ce n'est un petit détail concernant les bibliothèques. Il ne s'agissait pas de pièce unique en hauteur. Au lieu d'être un seul meuble atteignant le plafond, il s'agissait à chaque fois de trois bibliothèques identiques, disposées une par-dessus l'autre. Entre chacune d'elle, il y avait un petit espace, environ cinq millimètres. Ils ne s'attardèrent cependant pas sur ce détail, passant aux étagères suivantes. C'est cependant en se dirigeant vers les étagères à proximité de l'endroit où la victime a été tuée qu'ils remarquèrent quelque chose d'autre. Un livre reposait partiellement dans l'extrémité de la flaque de sang séché. Les jumeaux ne l'avaient cependant pas aperçu au tout début, car l'angle dans lequel ils se trouvaient faisait en sorte que le livre se trouve dissimulé par l'un des fauteuils. Le livre était tombé sur sa quatrième couverture, laissant ainsi la couverture visible. Le titre était plutôt simple : Vent de chagrin.

C'est à ce moment qu'ils entendirent des pas dans le couloir, quelqu'un venait à leur rencontre. Aussitôt, Shina retourna au sol, autant éviter de faire peur à l'individu avec un numéro de lévitation. Ce fut leur guilde qui entra dans la bibliothèque, remettant les documents demandés à Ken. Avant que l'homme reparte, l'illusionniste parvint à lui demander une paire de gants qu'il enfila aussitôt que l'homme les lui eu remis. Pouvant ainsi éviter de laisser des traces indésirables, Ken put prendre le livre dans ses mains. Il commença à l'inspecter sous tous les angles, tandis que le représentant des forces de l'ordre se retirait. Intéressant. Il y avait du sang séché sur le coin en contact avec le sang, mais pas ailleurs sur la couverture. Le livre était donc au sol avant que le sang ne commence à couler. Toutefois, il y avait du sang sur le bas des pages du livre refermé. Il y avait également un emplacement libre dans la bibliothèque du centre. Étant donné la distance, la victime devait être en train prendre ce livre lorsqu'elle a été égorgée. Le tueur a probablement attendu qu'elle dresse le bras vers le libre pour venir faire son œuvre. Cependant, ce qui est curieux, c'est que ce livre aurait dû être plus proche de la bibliothèque et non à plus d'un mètre. Cela suggérait qu'il y avait eu de la vitesse et de la force dans le coup fatal, ce qui aurait provoqué un mouvement du bras qui a légèrement projeté le livre.

Les jumeaux arrêtèrent cependant leur recherche afin de jeter un œil sur les documents qu'ils avaient reçus. Tous les dossiers demandés étaient présents. Les mages commencèrent donc par le dossier concernant le passé des divers suspects. Tout d'abord, Narad Rose, l'homme sans jambe, époux de la victime. Ancien tavernier ayant épousé la fortunée madame rose. Il aurait perdu ses jambes après avoir été atteint accidentellement par une attaque magique. De plus, Narad était en désaccord avec son épouse sur certaines dépenses qu'il jugeait inutile et ruinant. Ensuite, Leor Nirvit, grand baraqué et frère de la victime. Reconnu comme un bagarreur notoire qui croule sous les dettes de jeux et qui a été arrêté pour vol. Il est sorti de prison le jour même du meurtre, annonçant des semaines à l'avance de sa venue. Il aurait demandé de l'aide financière à sa sœur, mais aurait fait face à un refus catégorique. Vient ensuite, Will Rose, fils de la victime. Aucun dossier criminel, citoyen tranquille opérant une forge et une menuiserie à Crocus. Elena Rose, la jeune fille frêle. Décrite comme étant une enfant gâtée et turbulente recherchant sans cesse à s'amuser, même au mépris des lois. En conflit avec sa mère, car cette dernière lui aurait coupé son allocation à cause de ses jeux dangereux. Finalement, Howard Nickely, majordome de la famille rose depuis trente-six ans. Rien de particulier à son sujet, si ce n'est une altercation avec le frère de la victime.

Ensuite, le dossier des allées et venues de chacun. Aucun des membres de la famille ne s'est retrouvé vraiment seul pendant la soirée. Le mari et le frère passant une partie de la soirée à se plaindre ensemble du comportement de la victime. La fille se contentait de gémir, tandis que son frère faisait son possible pour la consoler. Ensuite, les quatre membres de la famille s’étaient rejoints, Elena restant avec son oncle ensuite pour continuer de se plaindre. Elle alla jusqu’à lui parler à travers la porte des toilettes, quand ce dernier eut besoin de se soulager. Pendant que le père et le fils discutaient calmement dans le salon principal. Le majordome de son côté passait d'un couple à l'autre. Jusqu’à ce qu’il soit à son tour obligé de subir les pleurs d’Elena. Le seul à s'être retrouvé longuement seul fut le Howard Nickely, mais c'était au moment où il découvrait le corps sans vie de madame Rose. Le reste de la journée était cependant plus riche en information. Pour ce qui est de la matinée, la mère et la fille ont déjeuné ensemble. Le père a pris son déjeuner une heure plus tard. La victime s’était retirée dans la bibliothèque afin de lire le livre retrouvé sur le sol. Elle l’aurait débuté des jours plus tôt. Le majordome quant à lui était parti chez son médecin pour son rendez-vous médical annuel. Vers l'heure du dîner, parents, fille et majordome mangent ensemble. Puis chacun vaque à ses occupations. Madame Rose et Howard vont en ville afin de faire des courses. Des commerçants ont confirmé qu’ils étaient ensemble. Narad décida d'aller faire une sieste dans sa chambre privée au rez-de-chaussée. Howard l'avait d'ailleurs couché avant de partir faire les courses. Elena quant à elle a décidé de rester dans sa chambre pour faire un peu de rangement. Ce n'est que quelques heures avant le souper que Leor et Will arrivèrent, ensemble. Quelques minutes après leur arrivée, les engueulades ont commencé. Elena les aurait déclenchés. C'est à ce moment que la victime s’était retirée dans la bibliothèque.

Le rapport d'autopsie était bien plus concluant. La victime était morte égorgée comme la blessure le suggérait. La lame utilisée pour commettre le forfait était mince et très bien aiguisée. Le médecin légiste était d'avis que le meurtrier a porté un unique coup très rapide, la lame s'enfonçant de plusieurs centimètres dans la gorge, sectionnant la trachée, la carotide et une partie de la moelle épinière. Selon le rapport, si la lame avait tranché un centimètre et demi plus loin, madame Rose aurait été décapitée. Aucun doute, il fallait une force énorme pour faire une telle blessure. Cela désignait donc Leor. Toutefois, un détail attirait l'attention des jumeaux. Les photos du rapport de la scène de crime montraient de la victime était étendu sur le côté, comme si elle avait été projetée. De plus, le sang était uniforme sur le sol, excepté à l'endroit où gisait le livre. Si un individu avait été présent, il y aurait eu des disparités. Les détails se remuaient sans cesse dans l'esprit des deux mages sans qu'ils parviennent à trouver quelque chose de concluant.

Les heures passèrent et la nuit tomba. Le gîte fut alors offert aux deux détectives privés à qui on proposa une chambre à chacun. Pour éviter les soupçons quant à leur nature, Shina et Ken leur annoncèrent qu'ils dormiraient uniquement à tour de rôle afin de continuer d'enquêter. Donc, une seule chambre était nécessaire. En réalité, les jumeaux se reposèrent pendant toute la nuit, laissant cependant une lumière allumée au bureau de leur chambre afin de faire croire que l'un d'eux travaillait encore. Au matin, ils recommencèrent à inspecter les documents. C'est ainsi que Shina un détail minuscule sur l'une des photos et le signala à son frère. Quelques minutes plus tard, les jumeaux étaient montés dans une carriole direction la morgue de la ville afin de jeter un œil sur la victime. Heureusement, le médecin légiste savait que les deux jeunes gens étaient affectés à cette affaire, aussi il ne protesta pas quand ils demandèrent à voir le cadavre. Ken eut le loisir de vérifier le détail relevé par sa sœur, une petite entaille sur l'intérieur du biceps gauche. En positionnant correctement le bras, on pouvait remarquer que la blessure au bras et à la gorge semblait se suivre. Vu la manière dont le corps était disposé, la lame avait probablement entaillé d'abord le biceps, puis tranché la gorge. Un mouvement de gauche à droite, mais exécuté étrangement. En temps normal, cela aurait dû être uniquement un coup à la gorge.


-Trop droit.

-Pardon?

-Les blessures sont parfaitement droites du début à la fin. Ce n’est pas normal.

Shina avait raison. Le coup porté était trop droit. Ils retournèrent ensuite au manoir, avec une idée en tête. À peine arrivés, les jumeaux se rendirent à la bibliothèque afin de vérifier une théorie. Quelques minutes plus tard, ils firent demander les suspects et les représentants des forces de l'ordre, sur les lieux du crime. Les jumeaux occupaient chacun l’un des fauteuils. Avant de commencer, ils demandèrent aux représentants de l’ordre de bien vouloir verrouiller la porte, ce qu’ils firent.

-Nous savons qui est l’assassin.

-Qui?

-Elena Rose, vous allez finir en prison pour votre crime odieux.

Évidemment, cette dernière protesta, affirmant avoir été en permanence avec un des occupants de la résidence. Bref, elle plaidait que jamais elle n’aurait eu le temps de tuer sa mère. Elle argumenta même que c’était probablement son oncle qui avait fait le coup. À cet argument, la réponse de Ken fut très simple. Il invita Elena à prendre le livre rouge de la bibliothèque. On pouvait effet voir un unique livre rouge par les rayonnages de la bibliothèque, disposée par les bons soins des mages de Quatro Cerberus. Le livre était positionné à l’endroit exact où se trouvait jadis le livre de la victime. L’accusée se figea en voyant le livre, refusant de bouger. Malgré l’insistance des jumeaux et de sa famille, Elena refusa de toucher au livre. Ken s’en chargea donc, utilisant un petit fil très fin, rattaché au livre. D’un coup sec, il tira sur le fil, faisant sortir le bouquin de l’étagère. À peine le livre commença à entamer sa chute qu’une lame surgie subitement du mince espace entre la bibliothèque au sol et celle du centre, coupant le livre en deux. La lame passa à travers l’ouvrage sans la moindre difficulté. Le mouvement en demi-cercle continua, la lame disparaissant de l’autre côté, encore dans le faible espace entre les étagères.

-Voici votre arme du crime.

Ken entama les explications. Il énonça ainsi qu’Elena avait attendu le bon moment pour mettre son plan à exécution. La sortie de sa mère et du majordome était l’occasion parfaite. Évidemment, comme son père dormait au rez-de-chaussée, elle ne craignait pas de le voir débarquer puisqu’il ne pouvait monter lui-même l’escalier menant à l’étage. Ainsi, elle avait pu mettre en place son engin meurtrier, le dispositif ayant le livre comme pièce maîtresse. Il suffisait de le retirer de l’étagère pour que le déclencheur sous le livre se libère, libérant à son tour la lame qui trancherait tout sur son passage. Une fois le tout mis en place, tout ce qu’elle avait à faire, c’était de ne plus être seule, ainsi on ne pourrait pas l’accuser d’avoir rejoint sa mère pour l’égorger. Surtout, elle avait besoin que sa mère se retire dans la bibliothèque. Elena avait donc déclenché les hostilités verbales, sachant comment sa mère réagirait. Ensuite, comme elle l’avait planifiée, elle n’était pas restée seule, faisant tout le nécessaire pour avoir un témoin. Cela expliquant notamment son acharnement à resté avec son oncle et surtout à être tour à tour avec chaque résident de la demeure.

Ken commença par montrer la photo du cadavre sur la scène de crime, montrant la position étrange de la victime. La lame n’avait pas juste tranché la victime, mais également dirigé la direction dans laquelle elle tombait, l’orientant ainsi sur le côté. Une autre photo du cadavre fut montrée, sur celle-ci on pouvait voir la blessure au biceps qui pouvait s’aligner avec la blessure à la gorge. La lame avait donc été assez près du bras de la victime pour l’égratigner avant de lui couper la gorge, chose qui était fort peu probable si une personne avait tenu la lame. De plus, la coupe était beaucoup trop droite. Un humain ne pouvait pas espérer trancher la chair, les veines, les artères et les os avec une ligne aussi parfaite, surtout avec un coup à grande vitesse. Pour ce qui est de trouver la lame, Ken leva sa main gauche, dévoilant un petit pansement sur son index. Il avait fallu procéder par tâtons pour trouver l’arme et il c’était légèrement coupé le doigt en le glissant dans l’espace entre les bibliothèques. Finalement, Ken termina avec une dernière évidence, le livre de la victime. De tous les livres de la bibliothèque, le déclencheur était l'ouvrage commencé depuis peu par la victime. Une personne extérieur n'aurait pu savoir quel livre était le bon et où il se trouvait. Il n'y avait que quatre personnes possédant ces informations, Pamela, Narad, Elena et Howard. Parmi les trois suspects, seule Elena disposait du temps pour mettre le dispositif en place, ainsi que des compétences physiques. Après tout, le majordome était en compagnie de la victime pendant une partie de la journée et avec les résidents ensuite. Quant au père, il était tout bonnement incapable de monter un escalier tout seul. Par élimination, il ne restait donc qu'Elena.


-Vous étiez la seule à pouvoir à avoir le temps et l’occasion pour installer ce dispositif mortel. Pour votre forfait, vous allez croupir en prison, Elena.
Game Master

avatar

Messages : 1586
Date d'inscription : 26/09/2011
Magie / Malédiction / CS : All Mighty
MessageSujet: Re: [JA] Élémentaire Watson   Mer 19 Mar - 16:56
Les représentants des forces de l'ordre semblent vous croire après que vous ayez prononcé le verdict. Elena Rose est donc interpellée et aura visiblement plusieurs comptes à rendre puisqu'elle est désormais accusée du meurtre de sa mère. De longues heures d'interrogatoires s'annoncent pour elle, mais avouera t-elle avoir commis cet assassinat ? En tout cas, vous êtes récompensés pour votre travail par les autorités qui vous remercient ainsi pour l'aide apportée.

[JA] Élémentaire Watson

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Est :: Hargeon
-