Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 Une discussion dans un train [Pv Wiebe Foehn et Shiro Halen]

AuteurMessage
Kenta Hoshi
Modo / Justice's FlameModo / Justice's Flame

avatar

Messages : 427
Date d'inscription : 01/09/2013
Âge : 18
Guilde : Mage du Conseil
Magie / Malédiction / CS : Magie du feu
Magie / CS Secondaire : Trace

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.500
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Une discussion dans un train [Pv Wiebe Foehn et Shiro Halen]   Dim 23 Fév - 16:21
Ça faisait des semaines qu'on me baladait aux quatre coins du pays pour faire des missions. Je n’avais pas eu une seconde de répit, alors lorsqu'on m'annonça qu'un mage noir avait causé des problèmes à Clover Town et que j'avais deux jours pour le ferrer, je me jetai sur la mission, espérant la finir en moins d'une journée et en avoir une autre de congé. Finalement, le lieu de mission avait subi une erreur administrative et j'aurai du me rendre à Oshibana, un peu au sud de Clover Town. Du coup, j'avais deux jours pour moi, dont la première était déjà bien entamée. La première idée que j'ai eu, c'était de dormir. Résultat, je m’étais endormi à l'auberge alors que le soleil entamait sa descente. Et malgré ça, je ne me réveillai pas avant l'aube du lendemain.

Ce jour-ci, je me décidai d'aller passer la journée à Magnolia. Bien que j'aurai pu aussi aller à Dalt Wisney en train très rapidement, je n'étais pas vraiment d'humeur à me mélanger à toute cette foule, Magnolia me semblait plus tranquille à mon goût. J'y étais passé quelques fois avec Nobu : entre le cathédrale et le magnifique bâtiment abritant les dangereux mages de Fairy Tail, il y avait de quoi peindre! Or, quoi de plus divertissant que de peindre des endroits intéressants ? Sûrement beaucoup de choses, mais pas pour moi. Je sautai dans le premier train en direction de Magnolia, content d'avoir une journée normale en civil.

Une fois sur ma banquette, au fond du wagon car je ne voulais pas être dérangé, et sous l'effet de la grosse dose de sommeil, je ne mis que quelques instants à m'endormir avec, pour dernières visions, des demoiselles regardant ma coupe de cheveux. La honte, je ne m'étais pas regardé, on n'aurait pas fait la différence entre ma tête et un hérisson.

Je me réveillai quelques minutes plus tard, du moins il me semblait, mais j'en savais trop rien, la seule chose que j'espérais, c'était de ne pas avoir raté la gare de Magnolia. Je tournai légèrement la tête : une pancarte indiquait qu'on se situait à Oshibana. Puis je vis arriver vers moi une ombre. J'avais décidé d'être seul au fond du wagon, mais ça ne sera pas le cas apparemment. Je lança à la personne qui arrivait un seul mot, qui signifiait beaucoup de choses sur mon état somnolant :

"Bonsoir !"

Il était environ 10h du matin.
Wiebe Foehn
Mercenaire de Minami no OkamiMercenaire de Minami no Okami

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 14/02/2014
Âge : 21
Guilde : Minami no Okami
Magie / Malédiction / CS : Mimétisme Synchronisé

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.990
Statut: Mercenaire de Rang C
Renommée : Mercenaire Itinérant
MessageSujet: Re: Une discussion dans un train [Pv Wiebe Foehn et Shiro Halen]   Dim 23 Fév - 16:54

J’avais sombré dans les bras de Morphée dès que je m’étais assis dans mon fauteuil, en effet, le calme du wagon dans lequel je m’étais installé combiné à la fatigue accumulée au cours des derniers jours avait eu raison de moi. Si j’étais si fatigué, c’était à cause d’une mission que l’on m’avait confié : retrouver les évadés d’une ménagerie ambulante de Clover…. Entre des morsures de Fafnirs et les irritations causées par des gomas, mon corps avait bien souffert. En plus, courir après une Lycaon pendant tout la journée m’avait achevé… Fort heureusement, j’avais reçu un peu d’aide de la part des employés parce que sinon j’y serais encore… mais évidemment, il avait fallu que je tombe sur un arnaqueur qui en plus d’avoir demandé l’aide d’une guilde se situant à un nombre hallucinant de kilomètres (malgré la présence de Fairy Tail et de Cait Shelter à proximité), m’avait refusé mon payement sous prétexte que l’on avait dû m’aider. Ravalant ma colère, j’avais simplement tiré ma révérence, pressé d’en finir. Alors que je passai devant la gare, je me dis que prendre le train me permettrait de gagner du temps sachant qu’en plus, ma chère mère m’avait envoyé une lettre me demandant de passer la voir à Magnolia. J’avais donc pris un billet pour la cité des fées et embarqué dans un wagon. J’avais choisi une place au hasard et m’étais donc endormi pendant le trajet entre Clover et Oshibana. Alors que le train s’arrêtait, j’émergeais de ma sieste. Toujours à demi-endormi, je dus prendre un instant pour détailler l’endroit : Des sièges en cuir brun, de jolies gravures dans le bois…. En fait nan, en y regardant de plus près, les gravures se trouvaient être le genre de choses que gravent parfois les cancres dans leurs tables. Il semblait que j’avais mal choisi ma place. Par la fenêtre, je pus apercevoir une des rues de la cité, véritable ruche en effervescence. Jetant un coup d’œil à la pendule de la gare, je m’aperçus qu’il était dix heures du matin. Ainsi j’avais passé la nuit sur mon siège… Bref, une envie pressante me dirigea alors vers le fond du wagon, là où se trouvaient les toilettes. En passant, j’aperçu un jeune homme avec des cheveux bleus en pétard qui semblait lui aussi avoir sombré dans le sommeil. D’ailleurs, à peine réveillé, ce dernier lâcha un « bonsoir » d’un ton encore à demi-endormi. Passant sans le déranger, j’étais entré dans les toilettes pour assouvir un besoin naturel. Après cela, j’étais retourné à ma place prendre mes affaires. En effet, je me sentais assez peu en forme donc une fois mes affaires sous le bras, j’étais allé m’asseoir non loin du type aux cheveux bleux :

-Désolé de vous déranger mais puis-je m’installer par ici ? Je ne me sens pas très bien.
Shîro Halen
Mercenaire d'Hungry WolvesMercenaire d'Hungry Wolves

avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 16/01/2014
Âge : 21
Guilde : Hungry Wolves
Magie / Malédiction / CS : Berserk

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.525
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Itinérant
MessageSujet: Re: Une discussion dans un train [Pv Wiebe Foehn et Shiro Halen]   Dim 2 Mar - 17:35
Il est de ces journées qui tuent un homme. Ces journées où absolument rien ne va comme il faut. Et quand je dis rien, c'est RIEN. Sérieusement est-ce que c'est seulement possible de perdre de vue un homme de deux mètres de haut qui n'est même pas au courant que vous le prenez en filature et qui a la délicatesse et la grâce d'un albatros courant un marathon? Ben visiblement, c'est possible. J'avais pourtant tout prévu, des vêtements de civils jusqu'à camoufler du mieux que je pouvais mes armes, sans porter mon masque. Tout était parfait, mais fallait que des religieux viennent m'interpeller pour prêcher la bonne parole. Je ne voulais pas faire de scène du coup j'avais accepté d'écouter ce qu'ils avaient à dire et bien entendu ma cible avait décidé d'aller en direction de la gare, lieu pas du tout bondé. Leur discours sur la bonne morale m'avait fait perdre dix bonnes minutes mais j'avais quand même réussi à retrouver mon homme, en train d'embarquer dans un train. Mais comme le destin m'en voulait il fallait bien entendu qu'un pigeon sorti de nulle part me rentre en plein visage, attirant l'attention des passants et me laissant une marque monstre sur la face. QUE DE BONHEUR EN CE DÉBUT DE JOURNÉE! Ah et comme si ça suffisait pas fallait que l'on me renverse du café sur le t-shirt et que mes cheveux décident de partir en pleine anarchie capillaire. Sans compter que ma cible avait pris le train et que ce dernier venait de partir sous mes yeux.

Suite à tous cet enchaînement d'événements plutôt insolites et acharnés sur mon existence même je décidais de ne pas abandonner mon but. Nan parce que faut pas déconner l'homme que je prenais en filature devait me mener à un restaurant absolument fabuleux et comme ça faisait deux semaines que je n'avais rien mangé de potable je m'étais dit que c'était ma chance. Comment je savais qu'il m'y mènerait? J'ai l'ouïe fine et je l'avais entendu parler de cela avec ce qui semblait être une connaissance. Et la faim l'avait emporté sur la raison.
Pourquoi je vous raconte tout cela? C'est très simple. Tous ces événements m'avaient mené à prendre le premier train pour magnolia, peu importe la classe et le prix du ticket. J'avais tellement l'air d'un clodo avec mon t-shirt sale mon visage marqué par le volatile et mes cheveux anarchistes que l'on m'avait fait une ristourne et j'étais finalement entré dans le premier wagon venu. J'étais à moitié épuisé, rajoutant à mon expression faciale déjà...Particulière, un soupçon d'air psychopathe. Je m'étais mis un peu au fond, espérant trouver une banquette tranquille, ignorant les chuchotements de quelques filles qui n'avaient pas manqué de remarquer mon état lamentable. Aucune banquette de libre, voilà qui était PARFAIT! Bon tant pis allons sur celle là tant qu'à faire. Je salua vaguement les deux personnes qui étaient déjà installé, lâchant un "BONCHOUR" assez épique avec la voix d'un chanteur de death metal après un concert un peu trop intense.


-Puis-je m'asseoir? Je suis...Un poil fatigué.

Ils n'en avaient certainement rien à faire que j'étais fatigué mais c'était la moindre des choses que de dire quelque chose avant de m'incruster.
Kenta Hoshi
Modo / Justice's FlameModo / Justice's Flame

avatar

Messages : 427
Date d'inscription : 01/09/2013
Âge : 18
Guilde : Mage du Conseil
Magie / Malédiction / CS : Magie du feu
Magie / CS Secondaire : Trace

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.500
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Une discussion dans un train [Pv Wiebe Foehn et Shiro Halen]   Lun 3 Mar - 9:35
À la tête que fit mon interlocuteur, je réfléchi quelques instants et comprit que mon mot n'avait aucun sens. C'était un homme qui me dépassait bien de quelques centimètres, autant dire qu'il était très grand. De plus il devait avoir une dizaine d'années de plus que moi, alors j'étais un peu gêné de parler comme ça à un vieux, enfin relativement vieux. Finalement, il passa à coté de moi juste en me regardant étrangement. C'était normal, après tout, vu l'image que je venais de donner de moi. Mais je fus surpris qu'il revint un peu plus tard, avec ses bagages, me demander s'il pouvait s'assoir avec moi :

-Désolé de vous déranger mais puis-je m’installer par ici ? Je ne me sens pas très bien.

En effet, je n'allais pas être tout seul. Tant pis, de toute façon, ce n’était pas plus mal un peu de compagnie de temps à autres. De plus, il disait ne pas être au meilleur de sa forme, tant qu’à pouvoir faire du bien autour de moi, je le faisais : je lui affirmais qu'il pouvait s'assoir, même si c'étais un peu à contrecœur :

-Bien sûr, il n'y a pas de soucis.

À peine l'inconnu s'était installé qu'une autre personne vint nous voir pour trouver une place, je n'avais pas remarqué, mais depuis que je m'étais éveillé, le train était bondé :

-Bonchour. Puis-je m'asseoir? Je suis...Un poil fatigué.

Décidément, pas de chance. Cependant, la vue du type qui arrivait me déplorait tellement que je n'osais pas lui dire non. Il avait un t-shirt couvert de crasse, une marque rouge de frottement sur une bonne partie du visage avec quelques points blancs (un peu comme... Non, je préférais ne pas l'imaginer) et des cheveux aussi mal coiffés que les miens, voire même pire. Et puis de toute façon, il avait l'air fermement décidé à s'incruster et je ne voulais certainement pas gâcher ma journée qui s'annonçait géniale. Je lui ressortis la phrase que j'avais dit précédemment sur le même ton sans même m'en rendre compte :

-Bien sûr, il n'y a pas de soucis.

J'espérais que le premier venu ne l'avait pas remarqué. J'avais sûrement encore besoin de sommeil, pourtant, j'avais l'étrange pressentiment que je ne dormirais plus du trajet. Du coup, je me suis dit que parler ferait sûrement passer le temps plus rapidement :

-Je m'appelle Kenta Hoshi. Je suis un agent du conseil... Euh... En vacances. Je vais passer la journée à Magnolia pour peindre la ville. Et vous, qu'allez-vous faire et où vous arrêterez-vous ?

Cette dernière question, "où vous arrêterez-vous", m'avait totalement échappée, mais j'attendais impatiemment sa réponse, avec de la chance mes deux compagnons de routes s'arrêteraient à une station avant Magnolia, soit Kunugi ou Onibas, et je pourrais faire une seconde sieste en attendant l'arrivée du train à la gare de Magnolia. Néanmoins, le fait qu'ils aillent tous les deux à la dite-ville où je me rendais m'était malheureusement très facilement imaginable.
Wiebe Foehn
Mercenaire de Minami no OkamiMercenaire de Minami no Okami

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 14/02/2014
Âge : 21
Guilde : Minami no Okami
Magie / Malédiction / CS : Mimétisme Synchronisé

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.990
Statut: Mercenaire de Rang C
Renommée : Mercenaire Itinérant
MessageSujet: Re: Une discussion dans un train [Pv Wiebe Foehn et Shiro Halen]   Lun 5 Mai - 2:26


Après avoir reçu l'autorisation de m'asseoir, j'étais allé m'allonger non loin du fond du wagon. Au vu de l'état dans lequel j'étais, je faillis ne pas remarquer l'arrivée d'un autre individu, drapé dans des vêtements qui... Semblaient avoir connu des jours meilleurs. La crasse sur le t-shirt et la poussière omniprésente laissaient penser que ce n'était soit pas son jour, soit qu'il était sur la route depuis trop longtemps. Un haut-le-cœur vint me saisir et je dus respirer violemment pour le contenir. Alors que je tentais de faire passer le malaise en regardant par la fenêtre, j'entendis le nouveau venu demander à s'asseoir à nos côtés.

-Bonchour. Puis-je m'asseoir ? Je suis... Un poil fatigué.

La réponse du jeune homme ne se fit pas attendre, de même que le départ du train en direction de Kunugi.

-"Bien sûr, il n'y a pas de soucis." Surement pour meubler le silence qui venait de tomber sur notre banquette, il ajouta ensuite : "je m'appelle Kenta Hoshi. Je suis un agent du conseil... Euh... En vacances. Je vais passer la journée à Magnolia pour peindre la ville. Et vous, qu'allez-vous faire et où vous arrêterez-vous ?"

Mon premier réflexe fut de froncer les sourcils, caché par mon béret. On voyait bien qu'il était encore jeune parce que d'après moi, un agent du conseil n'avouerait jamais en être un... Qu'est-ce qui lui prouvait que le troisième homme (ou moi-même) n'était pas un mage noir ? Mais avant de lui faire part de cette remarque, je répondis poliment:

-Je suis Wiebe Foehn, un mercenaire. Je me rends à Magnolia, car je reviens d'une mission à Clover Town. Et d'ailleurs, je pense descendre à Kunugi... parce qu'au vu de l'état dans lequel ce train me met, je ne pense pas survivre longtemps...

J'avais parlé d'un ton calme et posé, bien qu'empreint de fatigue. Et alors que je repositionnais mes lunettes sur mon nez, je fronçai les sourcils, un peu agacé par la dernière question du jeune homme... Le ton sur lequel il l'avait dit me fit comprendre que notre présence l'indisposait alors pour ne pas l'ennuyer outre-mesure, je décidai de me murer dans le silence.
Kenta Hoshi
Modo / Justice's FlameModo / Justice's Flame

avatar

Messages : 427
Date d'inscription : 01/09/2013
Âge : 18
Guilde : Mage du Conseil
Magie / Malédiction / CS : Magie du feu
Magie / CS Secondaire : Trace

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.500
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Une discussion dans un train [Pv Wiebe Foehn et Shiro Halen]   Jeu 2 Oct - 15:39
Je suis Wiebe Foehn, un mercenaire. Je me rends à Magnolia, car je reviens d’une mission à Clover Town. Et d’ailleurs, je pense descendre à Kunugi... Parce qu’au vu de l’état dans lequel ce train me met, je ne pense pas survivre longtemps...

Dans un état toujours somnolent, je compris à peine sa remarque sur son propre état. Enfin, j’avais saisi l’essentiel, il était malade et c’était bon pour mon sommeil. A moins qu’il ne me vomisse dessus, auquel cas ça m’aurait un peu embêté. Un tout petit peu. Et puis, de toute façon, il n’y avait plus de places nulle part pour que je puisse m’éloigner, alors autant rester au fond du wagon que de finir le trajet à dormir debout. Au sens propre, bien évidemment...

Ah, désolé pour vous.

La sieste étant une des meilleures choses à vivre, j’avais du mal à croire que l’on puisse en faire de si mauvaises... Et puis mes compagnons semblaient dans les mêmes pensées que moi, alors tant qu’à faire, autant profiter du peu de temps que j’avais entre ici et Magnolia pour repiquer un somme. Je n’étais pas spécialement fatigué, à la base, mais quand ça pouvait aider à passer le temps, pourquoi pas.

Deux minutes plus tard, je me réveillai. Un arbre était tombé sur la voie et prenait du temps à retirer, ce qui provoquait un retard conséquent au niveau des horaires. C’était bien ma veine... Tout le train était en effervescence, les passagers criaient, huaient et pestaient au point de me sortir de ma torpeur.

Nan mais c’est pas bientôt fini, oui ?!

Il était trop tard quand je remarquai que j’avais hurlé dans l’oreille de mon voisin. *Oups*. Ceci dit, maintenant qu’on était bien réveillés, on pouvait peut-être aller donner un coup de main ?

Euh... Désolé ! Dis, ça te dirais pas d’aller les aider, histoire que ça prenne pas des heures... Tu as bien dit que tu étais mercenaire ?

En effet, s’il était un mercenaire, je ne doutais pas qu’il ait au moins la force d’aider l’équipage à bouger le tronc. Tandis que moi et ma magie, on pouvait être utile. Cependant, je ne demandais pas à l’autre homme, dans une tenue pire que la mienne. Et ce n’était pas peu dire. Il était complètement absent, dans le sens où il dormait si profondément qu’on pouvait être sûr qu’il était plus qu’ « un poil fatigué ».

Je me frayai un passage dans la cohue et me hissai finalement à l’extérieur. Six agents de sécurité avaient la main sur la tête, ne sachant pas quoi faire devant l’arbre. Il était plus massif que je ne l’avais pensé, il devait bien avoir l’épaisseur d’une roue de vélo à plat. Quand je proposai d’aider les agents en me présentant, ils n’essayèrent pas de me faire rentrer dans le train, mais ils n’acceptèrent pas pour autant, m’envoyant juste un regard qui signifiait « fais comme tu veux, nous on y arrive pas ». Le souci, c’est que les branchages atteignaient un autre arbre et toute une forêt derrière qui aurait menacé l’incendie si j’usais de ma magie. Dans ces cas là, je n’avais plus que la patience... Je n’étais pas doué pour la télékinésie, alors on allait devoir élaguer tout l’arbre si on voulait essayer de le transporter... Je sortais mon épée avant de couper les branchages. Mine de rien, ça fonctionnait drôlement bien. Enfin je n’étais pas sûr que ça soit si drôle que ça. Surtout qu’au final, on ne faisait que réduire le poids du monstre végétal. On avançait doucement, très doucement, mais sûrement. J’espérais que le mercenaire profiterait de l’arrêt pour descendre du train et, par la même occasion, nous aider.
Kenta Hoshi
Modo / Justice's FlameModo / Justice's Flame

avatar

Messages : 427
Date d'inscription : 01/09/2013
Âge : 18
Guilde : Mage du Conseil
Magie / Malédiction / CS : Magie du feu
Magie / CS Secondaire : Trace

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 4.500
Statut: Mage de Rang S
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Une discussion dans un train [Pv Wiebe Foehn et Shiro Halen]   Jeu 23 Avr - 22:59
Apparemment, il avait profité du fait que je sois parti pour se rendormir, parce que ce foutu mercenaire n'avait pas eu le courage d se lever nous aider. Sans le savoir, il gâchait ma journée ! Après tout, plus je passais de temps ici, moins j'en avais pour visiter et peindre Magnolia. Ceci dit, on avait beau cogiter, on trouvait aucune solution. La seule potentielle de nous aider serait de le faire glisser, mais nous n'étions pas assez forts, ni assez nombreux. Un jour, faudrait penser à couper les arbres suscpetibles de tomber sur les chemins de fer, parce que voilà le résultat : on est tous bloqués à deux pas de Kunugi sans pour autant pouvoir y aller afin de demander de l'aide !

Environ une heure plus tard, lorsque de l'arbre ne restait que le tronc massif, on vit un petit groupe marcher vers nous le long de la voie ferrée. Ils venaient de Kunugi. Qui était-ce ? Quelqu'un avait réussi à contacter les autorités du village avec une lacryma de communication ? Probablement, ceci dit, ça nous arrangeait bien. Tant que c'était pas des voleurs... Je doutais qu'il y ait une foule de personnes sachant se battre dans les parages, mis à part le mercenaire et moi, voire l'autre gars au sommeil de plomb. Ça ne m'aurait vraiment pas arrangé du tout ! Heureusement, plus les silhouettes s'approchaient, moins elles ressemblaient à celles de bandits de grands chemins.

Une fois arrivés à notre niveau, les quatre hommes se présentèrent. Il s'agissait de la milice de Kunugi, effectivement contactée par lacryma et ils étaient là pour nous donner un coup de main. Le shérif lui-même était présent ! Edgar Ostras était un homme bien batti, mais dont les yeux avaient une étincelle de folie et dont les lèvres dessinaient un sourire sadique.

Reculez, s'il vous plait.


On ne se fit pas prier. L'ensemble du groupe autour de l'arbre alla se cacher derrière le train, sauf moi. Sans vouloir avoir les chevilles gonflées, je doutais que le shérif d'un petit village puisse me surprendre tant que ça. J'avais tort. Il dégaina ses deux pistolets tel un cowboy et tira plusieurs salves de tirs magiques sur l'arbre. Cinq secondes plus tard, il ne restait de l'arbre que des débris négligeables. Rapide et efficace, j'avais envie de dire. Au moins, il n'y avait pas eu de feu de forêt !

Le train accueillit les miliciens et repartit en direction de Magnolia. À Kunugi, ils descendirent et on les remercia de nouveau. C'est sûr que j'allais pas remercier le mercenaire pour son coup de main ! Je n'avais pas regardé ceux qui étaient descendus, mais il en faisait probablement parti. Lorsque le train arriva enfin à Magnolia, la journée s'était bien écoulée et je n'avais plus vraiment le temps de faire ce pourquoi j'étais venu, c'est-à-dire peindre. Néanmoins, je vis la ville quelques instants puisque j'avais dû descendre du train pour prendre celui en direction de Mac Anu. Histoire de pas se retrouver à Akane Beach. Je l'aurais bien voulu, moi, mais je doutais que ce soit le cas pour mes supérieurs...
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une discussion dans un train [Pv Wiebe Foehn et Shiro Halen]   

Une discussion dans un train [Pv Wiebe Foehn et Shiro Halen]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Est :: Magnolia
-