Fermer le menu
Ouvrir le menu

Navigation














Partagez | 

 Des cartes, un lycaon et des jumeaux [PV Aaron]

AuteurMessage
Shina/Ken Amnell
Mages du RêveMages du Rêve

avatar

Messages : 595
Date d'inscription : 15/04/2012
Âge : 28
Guilde : Quatro Cerberus
Magie / Malédiction / CS : Genjutsu / Illusions
Magie / CS Secondaire : Kage no Mahô / Magie des Ombres

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.360
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Des cartes, un lycaon et des jumeaux [PV Aaron]   Jeu 20 Fév - 23:22
Quelle journée horrible. Voilà bien une phrase qui ne cessait de se faire entendre. Que ce soit des voyageurs de passage ou bien des habitants de Crocus, tous s'entendaient sur ce constat. C'était d'ailleurs un fait, la météo de cette journée était vraiment déplaisante. Cela faisait des heures que la pluie s'abattait sur la capitale sans s'arrêter. Même pour rendre l'expérience encore plus pénible, il fallait que cette pluie soit glaciale. C'était quelque chose de peu fréquent en cette saison, mais pas impossible pour autant. Du coup, la meilleure solution dans ces moments était de rester à l'intérieur. Fort probable qu'avec cette météo, les propriétaires de tavernes et d'auberges étaient les seuls ravis. Après tout, boire un coup pour oublier le temps, voilà quelque chose que beaucoup de gens ont l'habitude de faire. Toutefois, pour le moment, c'est l'une des auberges de la cité qui nous intéresse. Comme les autres de la capitale, celle-ci était très occupée. À l'extérieur, l'enseigne se balançait sur ses chaînes au-dessus de l'entrée, révélant le nom de l'établissement: Le souffle du vent. À l'intérieur, les gens buvaient, se réchauffaient, discutaient et se divertissaient de diverses manières possibles. La plupart des tables étaient entièrement occupées. Il y avait cependant une table dans un coin de l'auberge qui n'accueillait que deux personnes, ces dernières étaient assises côte à côte. Personne ne s'approchait de la table, excepté une serveuse qui apporta une boisson chaude et deux serviettes aux occupants de la table.

De temps en temps, certains curieux jetaient un œil à ce duo plutôt particulier. Il s'agissait d'une fille et d'un garçon. Ils se ressemblaient fortement, ce qui laissait suggérer qu'ils étaient de la même famille. De plus, le duo était accompagné d'un lycaon. Finalement, seul le garçon était trempé, la fille n'ayant pas une seule trace d'eau sur elle. Toutefois, les gens ne s'en préoccupaient pas tant que cela. Après tout, chacun se divertissait afin d'oublier ce sale temps.

Dès que la serveuse fut repartie après avoir apporté le breuvage et les serviettes, le jeune homme en attrapa une et commença à s'essuyer, chassant l'eau dans ses cheveux et sur sa peau. Puis, il épongea tant bien que mal ses vêtements trempés. Puis, avec l'autre serviette, il commença à essuyer le lycaon, également mouillé à cause du sale temps. La créature se laissa faire sans broncher. Une fois terminé, le jeune homme laissa les serviettes sur la table et la serveuse revint les apporter. Finalement, il put enfin prendre une douce gorgée de son breuvage. Il ferma les yeux alors que la chaleur du thé descendait lentement dans son système digestif.


-Enfin un peu de chaleur.

-Je suis plutôt contente de ne pas avoir eu ce petit problème.

-En effet, tu as eu de la chance. Je n'aurais pas cru que de la pluie devait tomber aujourd'hui. En plus, il a fallu qu'on se démerde pour trouver un endroit acceptant la présence de Kiri. Vraiment, cette journée en apparence calme... elle est seulement compliquée et extrêmement chiante.

Shina ricana légèrement à cause des propos de son frère. Elle savait cependant qu'il avait raison. Après tout, ils étaient venus à Crocus pour faire quelques emplettes pour leurs grands-parents. Malheureusement, leur moyen de transport avait été trop lent, si bien que les jumeaux étaient arrivés à la capitale avec trois heures de retard. À peine étaient-ils descendu du véhicule que la pluie commençait à s'abattre. Ensuite, les mages de Quatro Cerberus avaient été obligés de s'orienter pendant un long moment avant de trouver le quartier des affaires de la ville, à la recherche d'une auberge. En plus, les premières auberges trouvées refusaient la présence d'animaux. Certes, ils auraient quand même pu rester dans l'une de ces auberges, mais c'était hors de question. Laisser Kiri dehors par un temps aussi horrible, jamais. Au final, les jumeaux avaient eu droit à trois refus de différentes auberges avant de trouver celle-ci. Tant que le lycaon se tiendrait tranquille, il serait autorisé dans l'établissement. Pour le moment, le concerné se coucha au sol, probablement pour dormir un peu. Pendant ce temps, ses maîtres se consultaient, afin d'établir la suite des évènements. L'option de passer la nuit à l'auberge était la plus forte pour le moment. Tout du moins, c'est ce qu'ils feraient si jamais le temps ne s'améliorait. Ken n'avait aucune envie d'attraper la mort en sortant sous la pluie encore une fois. De toute façon, ce n'est pas comme si les emplettes étaient pressantes. Ils auraient tout le loisir de les faire demain.

Les jumeaux décidèrent cependant de mettre cette histoire de côté pour le moment. Ken sortit un petit calepin de l'une de ses poches, faisant un inventaire des différents achats à faire. Shina l'aidait en suggérant les endroits où ils pourraient trouver tel ou tel objet. Au bout d'une quinzaine de minutes, le jeune homme avait terminé l'inventaire et y avait ajouté les suggestions de sa jumelle. Toutefois, avant de ranger le tout, il fit également une rapide estimation de ce que les divers achats allaient leur coûter. Une fois le tout terminé, le jeune homme rangea son calepin et appela la serveuse. Il passa rapidement commande afin d'avoir une bonne soupe chaude, ainsi qu'un jeu de cartes. La serveuse apporta le tout après quelques minutes, déposant le jeu de cartes devant Shina. Le jeune homme pris quelques gorgées de la délicieuse soupe, avant de s'occuper du jeu de cartes. Certes, comme les jumeaux avaient leur petit problème de corps intangible, la majorité des jeux de cartes étaient impossibles à jouer entre eux. Toutefois, ils avaient leurs propres jeux, qui s'avéraient fort divertissants. Les parties s'enchaînaient tranquillement, jusqu'à ce que la serveuse ne soit de retour, sans pour autant être là pour prendre une commande ou bien pour reprendre le bol de soupe de Ken. Les jumeaux portèrent donc leur attention sur elle.


-Pardon de vous déranger, mais il y a un client de l'auberge qui se cherche une table qui n'est pas trop occupée. Votre table est la seule à ne pas avoir plus de cinq personnes. Est-ce que cela vous déranges si je le dirige à votre table?

Les jumeaux se consultèrent du regard. Ils n'avaient aucune raison de refuser. Dans le pire des cas, si l'individu était un emmerdeur, Ken s'occuperait de le faire partir.

-Aucun problème.

La serveuse s'éloigna. Elle allait sûrement chercher l'individu en question. Les jumeaux commencèrent à s'interroger sur l'individu. Comment serait-il? Était-ce un homme ou une femme? Était-il vieux ou jeune? Était-il de la région ou pas? Etc. Toutefois, leur curiosité serait bientôt assouvie.
Aaron Drussel

avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 03/02/2014
Âge : 21
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Card Magic/Magie des Cartes
Magie / CS Secondaire : Aera [Lock]

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.385
Statut: Mage de Rang D
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Des cartes, un lycaon et des jumeaux [PV Aaron]   Ven 21 Fév - 14:31
La route jusqu'à Crocus ne fut pas l'une des plus simples à arpenter. Après tout, le trajet Lamia Scale/Crocus n'était pas non plus le court et je mis bien une journée pour arriver à bon port. Mais pourquoi me rendre dans la capitale déjà ? Ah oui, car j'avais un ami - un ancien mage noir de la guilde à laquelle j'avais appartenu - qui m'avait recontacté pour qu'on se rencontre et discute un peu. Apparemment, lui aussi se serai lassé de la face sombre de la justice et souhaitait désormais se repentir comme il pouvait de ses méfaits. Afin que tout se passe pour le mieux, il m'avait donné rendez-vous sur la place centrale de la ville, dans l'espoir qu'aucun piège ne soit tendu vis à vis de lui-même. Je le comprenais tout à fait. Après tout, j'aurai très bien pu alerter les autorités en vigueur dans la région et le faire arrêter pour toucher la petite prime qui trônait sur sa tête. Mais non, je ne l'aurai jamais fait. J'étais qui pour juger quelqu'un qui voulait se réintégrer dans la société ? Moi-même, j'étais passé par cette étape et je ne pouvais pas critiquer les autres pour cela. Justement, j'admirais la force dont il avait fait preuve par cet acte.

L'heure du rendez-vous était pour bientôt et pourtant j'étais loin d'être préparé. Et loin d'y arriver également. En effet, une pluie affreusement glaciale s’abattait sur la ville fleurie et venait de me forcer à me réfugier sous le porche d'une petite auberge- le Souffle du Vent si je lisais bien - en attendant une accalmie possible. Je n'étais d'ailleurs pas tout seul à avoir eut cette idée car l'endroit était bondé de monde. Au bout d'une dizaine de minutes, voyant que cela ne s'arrangeait pas et en ayant marre d'attendre comme un con devant la porte, je me décidais de rentrer. A l'intérieur, au moins, je serai au chaud. Et c'était peu dire. A peine venais-je de rentrer que je suffoquais déjà sous l’oppression. Je n'avais jamais aimé les endroits clos et la foule, préférant être en nature, solitaire. Cette auberge ne rentrait donc pas dans mes critères de lieu favoris mais je n'avais pas tellement le choix : si je ressortais, je serai très certainement tombait malade.

Une serveuse réussit tant bien que mal à se frayer un passage à grands coups d'épaules au milieu des clients qui s'amassaient autour du bar pour commander un café chaud. Elle était très souriante malgré l'agitation qui devait certainement bousculer ses habitudes de petite employé de la capitale. Elle se cambra légèrement devant ma personne en guise de salutation et, après que je l'ai imité, elle s'adressa à moi d'une voix chaleureuse.

- Bonjour monsieur, vous désirez ?

- Une table s'il vous plait. Et si possible, légèrement éloigné de ... tout ce bruit, lui répondis-je en montrant d'un geste discret les balourds qui s'affolaient non loin de nous.

Elle émit un petit rire suite à mon intervention. Elle devait très sûrement penser la même chose que moi mais les chartes de son travail devaient lui interdire d'en dire plus. Je compris tout de même son intention et elle finit par ajouter.


- Très bien. Attendez-moi ici quelques instants, je vais faire mon possible pour vous trouver cela.

Le temps qu'elle revienne, j'avais posé mes mains sur un radiateur près de moi pour les réchauffer. Petit à petit, les sensations revenaient dans mes doigts mais mes pieds étaient toujours aussi glacés. Il aurai fallut que je pense à emmener avec moi une paire de chaussures de rechange ! Le corps tressaillant, je suivais la jeune serveuse qui m'emmena à une table assez loin de toute l'agitation. Je vis que je ne serai pas seul mais cela ne me dérangeais pas plus que ça. Je m'assis autour de la table et j'observais les deux personnes en face de moi. La première était une jeune femme,plutôt petite, aux cheveux violacés coupés courts. Etrangement, elle portait une sorte de cache-oeil autour de sa tête. Elle dégageait une aura de bienveillance, contrairement à l'autre personne près d'elle. Un jeune garçon, légèrement plus grand et du pareil au même à la fille. Pourtant, celui-ci paraissait beaucoup plus froid et distant. Vu leur ressemblance, je misais dès le premier coup d’œil pour une patentée entre eux : frère/soeur, cousin/cousin et pourquoi pas mère/fils. Après tout, dans ce monde de magie et de folie, toutes les solutions étaient envisageables.

- S-Salut, je m'appelle Aaron. Aaron Drussel, mage de Lamia Scale. J'espère ne pas trop vous déranger, leur annonçais-je en souriant maladroitement.

Mon côté timide ressortait encore. Je me maudissais de paraître si faible. Je donnais la couleur en leur disant que j'étais mage puis je me ridiculisais juste après. Quel piètre représentant de la guilde je faisais. Je baissais la tête, gêné par moi-même et mon manque de courtoisie réelle. Puis, je vis qu'ils étaient en train de jouer à un jeu de cartes. Tiens, c'était un fil à saisir pour engager une discussion ! On étaient tous dans la même galère après tout, autant en profiter pour faire de nouvelles rencontres !

- V-Vous jouez aux cartes ? J'm'y connais un peu, j'peux vous apprendre quelques tours si ça vous tente ?
Shina/Ken Amnell
Mages du RêveMages du Rêve

avatar

Messages : 595
Date d'inscription : 15/04/2012
Âge : 28
Guilde : Quatro Cerberus
Magie / Malédiction / CS : Genjutsu / Illusions
Magie / CS Secondaire : Kage no Mahô / Magie des Ombres

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.360
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Des cartes, un lycaon et des jumeaux [PV Aaron]   Sam 22 Fév - 16:35
Les jumeaux attendirent donc patiemment de voir qui allait être l'individu qui les rejoindrait bientôt à leur table. Dehors, la pluie continuait de s'abattre sur la capitale. La serveuse revint au bout d'un moment, se frayant un passage parmi les clients de l'auberge. Au moins, aucun d'eux ne semblait vouloir tenter quelque chose d'inapproprié sur la jeune femme. Si cela avait été le cas, Ken n'aurait pas hésité à intervenir pour punir le fautif. Après tout, ce genre de comportement ne devait pas être toléré. Quoi qu'il en soit, l'individu la suivant fit enfin son apparition. Il n'était pas particulièrement grand, probablement 1m50 de haut, à vu d’œil. Du coup, l'inconnu était donc plus grand que Shina de quelques centimètres, mais bien plus petit que Ken. Il avait des cheveux châtains et des yeux gris. Dernier détail intéressant, une cicatrice débutant à proximité de son œil droit et se terminant près de sa bouche. Est-ce que cela signifiait que ce type était du genre bagarreur? Bien sûr, d'autres raisons pouvaient expliquer la présence de cette blessure, après tout, les mages de Quatro Cerberus avaient tous les deux des cicatrices, sans pour autant être des bagarreurs et des casse-cou. C'était cependant sans importance que ce type soit un bagarreur ou non. Tant qu'il ne cherchait pas les ennuis et n'en causait pas, il pouvait bien être ce qu'il veut. L'inconnu prit donc place à la place, en face d'eux. Que pensait-il d'eux? À moins qu'il ne soit totalement indifférent. L'individu se décida cependant à ouvrir la bouche. De manière hésitante, il se présenta sous le nom d'Aaron Drussel, un mage de Lamia Scale. Ensuite, il abaissait la tête, probablement par gêne. Les jumeaux observèrent le tout sans dire un mot. De son côté, Ken se laissa aller à ses propres réflexions sur la situation actuelle, qui avait quelque chose de plutôt particulier.

*Me voilà à la même table que deux personnes timides. Les choses promettent d'être plutôt particulières. En espérant qu'elles ne soient pas trop chiantes.*

Au moins, Aaron trouva quelque chose pour le sortir de sa timidité. Du moins en apparence. En effet, le jeune homme leur proposa de leur montrer quelques tours de cartes. Certes, Shina et Ken connaissaient un ou deux trucs, mais en apprendre d'autres pourrait être intéressant. Ken se chargerait donc de cela et Shina observerait puisque de toute façon, elle était incapable de tenir quoi que ce soit pour le moment. Il faudrait également en profiter pour faire les présentations.

-Bah, pourquoi pas. On connait bien un tour ou deux, mais de la nouveauté, ça ne peut pas faire de mal. Autant passer le temps comme on peut, on ne risque pas de sortir avec une météo aussi désastreuse. Autrement, je me présente, Ken Amnell.

-Shina... Shina Amnell.

-Ma sœur est un peu timide. Autrement, aux pieds de la table, il y a également notre lycaon, Kiri. Nous sommes également membres de Quatro Cerberus. D'ailleurs, on a rencontré l'une de tes consœurs il y a quelque temps, Kalindra... Kalindra... Kalindra je sais plus quoi. Bah, peu importe, je doute qu'il y en ait des tonnes à Lamia Scale.

Ken se tut pendant un instant, le temps de terminer sa soupe. Quelques gorgées plus tard, il avait terminé son repas et pris en main le paquet de cartes, mettant fin au petit jeu que sa sœur et lui pratiquaient quelques minutes plus tôt. Le jeune mage mélangea rapidement les cartes. Ce n'était pas forcément nécessaire pour le tour d'Aaron, mais peu importe, ce n'est pas comme si cela allait nuire. Lorsqu'il eu terminé, il déposa le paquet devant le mage de Lamia Scale. Puis, Ken fit signe à sa sœur jumelle, demandant par les gestes si elle désirait participer à ce petit apprentissage. Celle-ci répondit tout d'abord en hochant négativement la tête, avant de prendre la parole afin de s'adresser sans hésitation ni gêne, à son frère.

-Je préfère observer.

Ken se contenta de hocher les épaules. Évidemment, elle aurait été incapable de participer, aussi valait-il mieux faire croire qu'en fait, elle ne le voulait pas. Ainsi, cela permettrait d'éviter certaines questions. Ensuite, le mage de Quatro Cerberus fit poliment signe à Aaron de commencer. Puis, il commença à caresser délicatement la tête du lycaon, la créature était toujours couchée au sol. Ken observait donc le tour d'Aaron tout en donnant un peu d'attention à ce cher Kiri.
Aaron Drussel

avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 03/02/2014
Âge : 21
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Card Magic/Magie des Cartes
Magie / CS Secondaire : Aera [Lock]

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.385
Statut: Mage de Rang D
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Des cartes, un lycaon et des jumeaux [PV Aaron]   Sam 22 Fév - 18:52
Shina et Ken donc ? Allez savoir pourquoi, mais leurs noms me disaient quelque chose, sans vraiment savoir quoi... Quoiqu'il en soit, ils venaient d'une guilde appelée Quatro Cerberus. Bien entendu, tout le monde la connaissait de par sa renommée et ses mages réputés pour leur puissance. Cette guilde n'avait rien a envier à Lamia Scale qui était pourtant l'une des guildes les plus redoutables du royaume. Le garçon se chargea de faire les présentations vu que la petite fille paraissait trop timide pour me parler. Tiens, on avait au moins un point commun, en plus d'être mage ! Cependant, je me connaissais et je savais très bien que ce trait de mon caractère finirai par s'en aller lorsque je serai un peu plus en confiance avec les deux mages. D'ailleurs, une phrase du garçon m'étonna. Ils avaient déjà rencontré Kali apparemment. Quel sale tour la jeune manipulatrice des pantins avaient-elle encore pu leur jouer les pauvres ? J'imaginais bien les farces atroces qu'elle avait du leur faire subir, certainement à coup de paroles bien placé pour épater la galerie. Ils devaient penser que tout les mages de Lamia Scale était timbré si la première personne qu'ils avaient rencontrés venant de cette guilde était Kali ! Que devaient-ils penser de moi alors en ce moment ?

Quoiqu'il en soit, le grand Ken était apparemment assez d'accord pour en apprendre un peu plus sur mes tours de magie. Bien heureusement, j'étais habitué à de telles représentations. A la guilde, on me demandait souvent de montrer des tours du genre pour amuser la galerie. En général, je couplais tout cela à ma véritable magie et cela donné un spectacle assez époustouflant et déconcertant. Aujourd'hui, pour les épater, c'est bien ce que je comptais faire. Je saisissais donc le paquet de cartes que le mage venait de mélanger et l'observa bien sous toutes les coutures.


- Voyez-vous, ce paquet ne me conviens pas tout à fait. Il ne va pas être très adapté pour le tour que je souhaite vous faire donc...



D'un seul coup, le jeu de cartes s'enflamma littéralement dans ma main et en quelques secondes, il ne restait plus que des cendres devant nous. Comment j'avais bien pu faire ? En fait, j'avais tout simplement introduit une de mes propres Burning Card au milieu, pendant que je détournais l'attention de mes deux spectateurs. Il m'avait alors suffit d'insufler une quantité minime de magie dans mes mains pour faire brûler la carte et donc au passage le paquet complet. Un tour simplement magique donc, mais qui passait pour un réel pouvoir de ma part. Puis, je levais les mains haut vers le plafond tout en restant assis sur ma chaise. De mes mains s'échappèrent une volée de cartes qui vinrent s'éparpiller sur la table. Cela, je le réussis grâce aux nombreux bouts de papiers magiques que je dissimulais constamment sous mes vêtements. En réalité, il n'y avait rien de magique là-dedans, seulement de la physique qui, avec le l'impulsion donné à mes bras, avait fait s'élever dans les airs des cartes depuis mes manches. Cependant, cela n'eut pas l'effet escompté puisque je n'avais pas prit un facteur en considération : les cartes n'attérirent pas de façon ordonnées sur la table mais se déversèrent un peu partout autour de nous. Gêné, je me levais pour tout ramasser et les regrouper en un seul tas.


- D-Désolé, j'ai pas géré sur ce coup-là... Mais attendez de voir la suite !


En disant ces mots, je tentais de me convaincre moi-même. Bon oui, j'avoue que c'était pas non plus un examen ou une question de vie ou de mort mais je ne voulais pas paraître faible face à des mages d'une guilde rivale. Je devais représenter les couleurs et les ambitions de Lamia Scale, dans n'importe quel domaine que ça soit. J'avais déjà remarqué que dans toutes les situations, je me devais de faire honneur aux valeurs de ma guilde, sans chercher à trouver un quelconque intérêt pour ma personne. Je pense que c'était cela la différence fondamentale avec les mages noires. La majorité se contentaient d'assouvir leurs propres besoins, comme le meurtre ou le vol et trafic. Nous, les mages légaux, on voulait rendre nos masters et nos compagnons fiers de nous, montrer au monde entier qu'on est les plus puissants. C'était là, le point qui séparait nos ambitions et nos rêves. La solitude ou le travail d'équipe.


- Tiens, choisis une carte au hasard maintenant et cache là afin que je ne la vois pas
, annonçais-je au jeune garçon en fermant les yeux et en lui tendant le paquet.
Shina/Ken Amnell
Mages du RêveMages du Rêve

avatar

Messages : 595
Date d'inscription : 15/04/2012
Âge : 28
Guilde : Quatro Cerberus
Magie / Malédiction / CS : Genjutsu / Illusions
Magie / CS Secondaire : Kage no Mahô / Magie des Ombres

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.360
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Des cartes, un lycaon et des jumeaux [PV Aaron]   Dim 23 Fév - 21:03
Quel genre de tour de cartes Aaron allait-il faire? Voilà la question que les jumeaux de Quatro Cerberus se posait. Après tout, il existait une grande variété de tours. Il s'agirait peut-être de tour qu'ils connaissaient, qu'ils avaient entendu parler ou bien des trucs totalement inconnus. Tant que cela demeurait intéressant, cela n'avait pas d'importance. Évidemment, les deux jeunes gens n'avaient pas l'intention de faire un seul bruit pour l'instant, question de politesse. Après tout, il aurait été impoli de déconcentrer le mage de Lamia Scale. Ce dernier prit alors le paquet de cartes et commença à le retourner dans tous les sens et à le regarder intensément. Pas besoin d'être un génie pour comprendre qu'il observait les cartes afin de mieux savoir avec quoi il pratiquerait ses petits tours. Après son rapide examen, Aaron déclara que les cartes de l'auberge ne lui convenaient pas et qu'elle n'était pas adaptée pour ses plans. Shina et Ken ne voyaient guère l'utilité de cette réflexion. Ces cartes étaient les seules disponibles dans le moment, à moins que le mage de Lamia Scale en ait dans ses affaires. Soudainement, les cartes s'enflammèrent et en quelques secondes, il n'en restait plus que des cendres. À cette vision, les deux mages jumeaux échangèrent rapidement un regard du coin de l’œil. Si Aaron espérait les impressionner avec ça, il se trompait lourdement. Certes, ce genre de petits trucs pouvait émerveiller les jeunes enfants. Cependant, pour des mages cela n'avaient rien d'impressionnant, surtout pas chez ceux ayant de l'expérience. Donc, on ne peut pas dire que le spectacle était très intéressant, pour le moment.

Déjà, Shina et Ken formulaient leurs hypothèses sur le mage de Lamia Scale. Probablement qu'il utilisait une magie de feu, de chaleur ou bien quelque chose s'en approchant. Dans tous les cas, rien d'intéressant ou d'impressionnant. De plus, les jumeaux se feraient un plaisir de lui signaler que puisqu'il a détruit les cartes à jouer de l'auberge, il devrait les rembourser. Puis, Aaron leva brusquement les bras en l'air, des cartes surgissant de ses manches et allant se disperser un peu partout autour du jeune homme. Encore une fois, rien d'impressionnant. Les jumeaux avaient déjà vu ce truc à quelques reprises, exécuté par leur meilleure amie, du coup, ils connaissaient le truc. D'autant qu'Aaron avait raté son tour, car les cartes étaient éparpillées n'importe comment. Il fut d'ailleurs obligé de se lever afin de ramasser toutes ses cartes. Le mage de Lamia Scale s'excusa tout en ramassant le tout et formant rapidement un paquet. Puis, il revint s'asseoir, proposant cette fois à Ken de prendre une carte dans le paquet et de la cacher. Voilà un autre vieux truc. Mais bon, autant participer un peu. Sans regarder Ken prit une carte dans le paquet et la dissimula sous la table sans la retourner. Il n'y jeta un œil et lorsqu'elle fut hors du champ de vision du mage de Lamia Scale. C'était un valet de carreau. Du moins, c'était un valet de carreau pour le moment. Le mage de Quatro Cerberus avait son idée en tête pour jouer un tour à Aaron. Quoique le mage de Lamia Scale allait annoncer, le résultat serait différent. Il suffisait d'attendre le bon moment pour agir. Cela pimenterait peut-être un peu les choses.


-Honnêtement, quand tu parlais de tour de cartes, je pensais que tu parlais de numéro d'habileté et non à de petits tours de magie. Plutôt différent de mes suppositions.

Sous la table, le mage faisait tournoyer la carte dans sa main en attendant que le mage de Lamia Scale décide de conclure son petit tour de magie.

-D'ailleurs, avant que tu ne termines ton tour. J'aimerais te poser une question. Cela fait longtemps que tu es membre d'une guilde? Ma sœur et moi, nous avons rejoint Quatro Cerberus il y a presque trois ans maintenant. C'est plutôt fou de constater tout ce que nous avons vécu et aperçu durant ces trois années. Un type se transformant en lapin monstrueux et sanguinaire. Des voleurs d'objets d'art. Des créatures hostiles diverses. Des dragons slayers devenus complètement fous. Même des dragons. De ton côté, tu as eu l'occasion de voir des trucs intéressants?

Ken laissa un instant à Aaron pour répondre à ces quelques petites questions. Il était cependant maintenant temps de s'occuper de cette histoire de tour de magie. Le mage ramena sa main tenant la carte près de son visage, ne montrant que le dos de la carte à Aaron. À lui de terminer son petit numéro maintenant. Pour le moment, Shina ne disait rien, se contentant d'observer à quoi ressemblerait la suite des évènements. Quant à Kiri, la créature n'en avait absolument rien à faire.

-Alors, la question est donc de voir si tu arriveras à déterminer quelle est la carte que j'ai en main. Est-ce que ce sera une bonne ou bien une mauvaise réponse? Au fait, j'y pense, puisque c'est toi qui as choisi de détruire le paquet de cartes précédent, c'est toi qui le rembourses à l'auberge. Nous n'avons aucune raison de débourser pour réparer ton geste.
Aaron Drussel

avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 03/02/2014
Âge : 21
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Card Magic/Magie des Cartes
Magie / CS Secondaire : Aera [Lock]

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.385
Statut: Mage de Rang D
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Des cartes, un lycaon et des jumeaux [PV Aaron]   Mar 25 Fév - 21:49
-Honnêtement, quand tu parlais de tour de cartes, je pensais que tu parlais de numéro d'habileté et non à de petits tours de magie. Plutôt différent de mes suppositions.

Le mage de Quatro Cerberus venait déjà de prendre une carte comme je le lui avait proposé. Se prêtant au jeu, il l'avait ensuite regardé avant de la dissimuler sous la table afin que je la vois pas. Bien, toute stratégie était en place désormais. Dans ma main apparue une carte, exactement semblable à celle de mon compagnon. Un Valet de Carreau. Comment avais-je pu mettre en place une telle stratégie ? En vérité, j'avais là usé de mon sort "Projectile Cards". S'il me servait à l'origine à démultiplier mes cartes en combat pour faire plus de dégats, j'avais appris à l'utiliser dans diverses situations durant lesquelles il se révélait très utile. Ici, il venait tout simplement de démultiplier la carte piochée par Ken et en avait fait un double dans main. Désormais, je pourrai les épater. Du moins, je le pensais. Quoiqu'il en soi, alors que j'allais annoncer mes prévisions et conclure mon tour de passe-passe, le frère m'interrogea sur la guilde et mon expérience dans celle-ci.


-D'ailleurs, avant que tu ne termines ton tour. J'aimerais te poser une question. Cela fait longtemps que tu es membre d'une guilde? Ma sœur et moi, nous avons rejoint Quatro Cerberus il y a presque trois ans maintenant. C'est plutôt fou de constater tout ce que nous avons vécu et aperçu durant ces trois années. Un type se transformant en lapin monstrueux et sanguinaire. Des voleurs d'objets d'art. Des créatures hostiles diverses. Des dragons slayers devenus complètement fous. Même des dragons. De ton côté, tu as eu l'occasion de voir des trucs intéressants?

Wahou, ils avaient réellement vécut tout cela ? Après tout, ils pouvaient totalement mentir. Car tout de même, des dragons, des Dragons Slayers, tant de créatures tellement rares qu'on en croisé pas à tout les coins de rue. D'ailleurs - même si pour les Dragons, cela demeuré évident - je n'avais jamais croisé ces fameux Chasseurs de Dragon, même durant mon escale dans les couloirs sombres de la pègre fiorienne. De nombreuses rumeurs courraient à leur sujet, comme le fait qu'ils étaient dotés de capacités physiques surhumaines ou qu'ils étaient capable de "manger" l'élément dont ils incarnaient la puissance. Tant de pouvoirs en un seul être me paraissait démesuré ! J'espérais d'ailleurs avoir la chance, tout comme Ken et Shina, d'en rencontrer un un jour et pourquoi pas me battre en duel avec. Pour ce qui était des dragons, j'étais beaucoup plus réticents à l'idée d'un affrontement. Je leur laissé volontier le besoin de s'occuper d'un serpent géant cracheur de feu si c'était cela qui motivait leur temps d'inactivité.

- Pour ma part, je n'ai pas eus l'occasion d'affronter de telles créatures au cours de ma courte vie. A vrai dire, seules quelques petites bestioles ont pavés mon chemin pour l'instant ainsi que certains mages noirs à l'occasion. Mais rien de plus. Mais bon, je me dis aussi que je viens récemment d'entrer à la guilde - quelques mois seulement - et j'espère vivre des aventures aussi folles que les vôtres dans un futur plus ou moins proche.

Après tout, je comptais bien m'améliorer dans l'art de la magie des cartes. Et si je voulais que cela porte ses fruits, il allait falloir que j'affronte encore de nombreux mages et des créatures toutes plus fortes les unes que les autres. D'ailleurs, dans un coin de ma tête, germa une réflexion que je décidais de ne pas oublier tant que je serai en compagnie de ces deux jeunes gens : après tout ce qu'ils avaient du combattre au cours de leur vie de mage de Quatro Cerberus, ils ne devaient pas être en manque de puissance et de force. Pour le moment, je ne devais en aucun cas leur chercher des ennuis ou cela risquerai de tourner bien vite à mon désavantage.


-Alors, la question est donc de voir si tu arriveras à déterminer quelle est la carte que j'ai en main. Est-ce que ce sera une bonne ou bien une mauvaise réponse? Au fait, j'y pense, puisque c'est toi qui as choisi de détruire le paquet de cartes précédent, c'est toi qui le rembourses à l'auberge. Nous n'avons aucune raison de débourser pour réparer ton geste.

Q-Q-QUOI ?! Il m'accusait maintenant de rembourser les cartes que je venais de brûler pour tenter de les épater ? Oh non, putain, j'étais pris à mon propre jeu ! En même temps, il fallait s'en douter ! A leur place, j'aurai réagis exactement de la même manière : on ne détruisait pas les biens d'autrui ! A part en mission peut-être... Quoiqu'il en soit, je décidais de déposer au bout de la table une poignée de Jewel. Il y en avait même bien assez pour payer trois ou quatre paquets, mais j'avais la flemme de compter le nombre exact dont il fallait débourser. Je n'étais plus à ça près...
Je cherchais donc un papier au fond de ma poche avant de griffonner à l'aide d'un stylo ma "prédiction" sur la carte que tenais dans sa main Ken. Valet de carreau donc. Puis, je pliais en plusieurs morceaux ce fameux papier avant de le poser sur la table en face de nous.

- Voilà, j'ai écris sur ce papier le nom de la carte que tu as pioché. Lorsque tu me l'aura montré, j'ouvrirai le papier et tu verra bien si j'ai raison ou tord. Mais avant cela, laisse-moi te demander un truc, si tu veux bien : tu m'as dit avoir affronté des dragons voir même des Dragon Slayer. J'ai entendu pour ma part parler dans les journaux d'un problème lié à ces-derniers durant un tournoi au Domus Flau il n'y a pas si longtemps. C'est de cela dont tu parle ?
Shina/Ken Amnell
Mages du RêveMages du Rêve

avatar

Messages : 595
Date d'inscription : 15/04/2012
Âge : 28
Guilde : Quatro Cerberus
Magie / Malédiction / CS : Genjutsu / Illusions
Magie / CS Secondaire : Kage no Mahô / Magie des Ombres

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.360
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Des cartes, un lycaon et des jumeaux [PV Aaron]   Ven 28 Fév - 19:32
Les jumeaux avaient attentivement écouté les paroles d'Aaron. Il aurait été impoli de lui poser toutes ces questions pour ensuite ne pas écouter les réponses. En tout cas, le moins qu'on puisse dire c'est que le mage de Lamia Scale semblait avoir une carrière plutôt tranquille pour le moment. Selon ses propres affirmations, il n'avait croisé que quelques bestioles ici et là, ainsi que des mages noirs. Certes, ces derniers pouvaient être redoutables, mais comparé à un dragon, ce n'était rien. En fait, c'était comme comparer une fourmi à un loup. Le niveau était radicalement différent. Pour ce qui est de la suite, Aaron révéla qu'il n'avait rejoint Lamia Scale que depuis quelques mois. C'était vraiment très peu. Avait-il seulement eu le temps de faire de véritable mission? D'ailleurs, le jeune homme souhaitait un jour parvenir à vivre des aventures aussi démentielles que les jumeaux. Ces derniers préférèrent éviter de briser ses illusions en lui parlant de certains dangers qui sont liés à ce type de vie. Restait maintenant à savoir si le mage de Lamia Scale parviendrait à réussir son petit tour de magie. Même si en réalité, le jeu était pipé d'avance par Ken. Ce dernier se prépara un peu lentement. Il commença d'abord par déposer quelques jewels sur la table afin de rembourser le jeu de cartes qu'il avait détruit. Au premier coup d’œil, on se rendait compte qu'Aaron avait mis un peu trop d'argent. D'un côté, ce genre de chose ne concernait que lui. Ensuite, le jeune homme prit un bout de papier et un stylo et griffonna quelque chose. C'était sans doute sa prédiction sur la nature de la carte que Ken tenait dans sa main. Aaron plia ensuite la feuille de papier et la posa au centre de la table. Puis, il commença à parler. Comme les jumeaux l'avaient supposé, le bout de papier contenait la prédiction du magicien en herbe. Toutefois, ce dernier voulait des réponses concernant les dragons slayers et les évènements survenu lors du tournoi du Domus Flau, avant de terminer son tour de magie.

Les jumeaux se fixèrent pendant un moment. Certes, les évènements avaient été relatés par les journaux, car cela avait eu lieu devant publique. Donc, le fait que les dragons slayers soient devenus complètement fous à cause des régalias était une information connu de la population. Pour ce qui est des dragons c'était plutôt confus. Certains y croyaient, d'autres non. Toutefois, en ce qui concerne le cas d'Acnologia, il valait sûrement mieux éviter que trop de gens soient informés de sa présence. En tout cas, pour le moment, peu de gens semblaient être au courant. C'était sûrement mieux ainsi. Après tout, ce dragon était connu à travers des histoires, des légendes et des mythes. Connu comme un monstre sanguinaire, destructeur et meurtrier. Certes, la population devrait être avertie à un moment, mais c'était trop tôt. Si la population venait à apprendre que ce monstre existait véritablement et qu'il était de retour, cela déclencherait à coup sûr une panique générale à travers tout le royaume. Si cela arrivait, le chaos engendré par la panique empêcherait les autorités de prendre des mesures afin d'arrêter ou de tenter d'arrêter cette créature maudite, si elle décidait de s'attaquer au royaume. Pour cette fois, mieux valait laisser le conseil de la magie choisir qui doit être informé et quand. Le roi devait sûrement déjà le savoir, quant aux maîtres de guilde, ils devaient le savoir également ou bien en seraient bientôt informés. La suite demeurait cependant un mystère total. Autant éviter de tout révéler à Aaron.


-Tout à fait. Alors que le tournoi touchait à sa fin, l'incident est survenu. Les régalia, des objets magiques étranges, se sont éveillés. Nous avions déjà affronté le régalia de l'apocalypse il y a un certain temps, mais là, c'était pratiquement tout les régalia qui se sont éveillés en même temps. Les dragons slayers de tout le royaume ont subitement été téléporté face au régalia correspondant à leur élément. Puis l'artefact s'est enfoncé dans leur poitrine. Les chevaliers et les agents runiques ont réussi à les enfermer temporairement.

Ken garda le silence pendant un court moment.

-Ils nous ont ensuite envoyé en petit groupe sur une île reculée, afin que chaque groupe s'occupe de vaincre les dragons slayers possédés. Ça n'a pas été facile, d'autant que nous sommes tombés sur un dragon slayer qui utilisait le poison. Il y a également l'un de ces dragons slayers qui est membre de la guilde. Ce fut pénible pour tout le monde. Certains groupes ont même été obligé de faire équipe avec des mages noirs. Rien de bien rassurant en somme... Voyons voir ce papier maintenant.

Évitant de bouger sa main droite et donc de dévoiler la nature de la carte, Ken tendit la main gauche et déplia lentement et calmement le bout de papier. Une fois terminé, il le laissa bien au centre de la table. Valet de carreau, comme celui dans sa main, du moins pour l'instant. Le jeune homme regarda Aaron. Puis, retourna la carte qu'il avait en main. Grâce à ses pouvoirs, le mage de Quatro Cerberus avait changé la nature de la carte. On pouvait désormais voir qu'il s'agissait d'un as de cœur.

-Dommage, tu t'es trompé. À moins bien sûr que tu n'es pas pris en compte que les choses sont de nature à changer, parfois rapidement, parfois lentement.

Alors qu'il prononçait ses mots, Ken commença à ''jongler'' avec la carte. Il la faisait tourner avec son index et son majeur. La carte passait entre les deux doigts et tournait encore et encore, comme certains le feraient avec un simple crayon. Cependant, le plus étrange était que la nature de la carte changeait à chaque rotation complète: 2 de trèfle, 7 de carreau, roi de pique, 6 de cœur, 3 de trèfle, etc.
Aaron Drussel

avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 03/02/2014
Âge : 21
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Card Magic/Magie des Cartes
Magie / CS Secondaire : Aera [Lock]

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.385
Statut: Mage de Rang D
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Des cartes, un lycaon et des jumeaux [PV Aaron]   Lun 3 Mar - 16:22
- Whaou, ben dis-donc ! Je m'imaginais pas que la catastrophe avait été d'une telle envergure. Ce que tu viens de me raconter là est bien différent de la version racontée par les journaux du royaume. Je n'avais jamais entendu parler de cette histoire d'alliance entre les guildes légales et les guildes noires par exemple. Je t'avoue que c'est assez...troublant.

En effet, je ne comprenais pas comment les trois chefs de l'Alliance de Baram avait bien pu se mettre d'accord pour faire une trêve avec les guildes du royaume. Ayant moi-même fait parti d'une guilde illégale dans le passé, je savais les maîtres de guilde plutôt intégriste et totalement égoiste entre eux. La majorité avait pour but de créer un nouveau monde en exterminant celui déjà existant. Cependant, je pouvais comprendre qu'en voyant l'acharnement des Régalias à détruire tout, ils aient prit peur que leur rêve ne soit atteint par des objets et ce sont donc ligués contre eux, quitte à faire équipe avec les légaux.

Ken eut soudain l'envie de me montrer la carte qu'il avait en main. Il souhaitait certainement voir si ma prédiction s'était révélée exacte ou non. Sur cela, je n'avais pas de doute : c'était un Valet de Carreau. Il ouvrit donc le papier que j'avais déposé quelques instants plus tôt avant de m'afficher sa carte. Un As de Coeur ! Non, c'était impossible ! Ce tour était totalement infaillible vu qu'il mettait en scène mon sortilège qui me permettait de dupliquer les cartes. Comment donc avait-il pu réussir à me berner ? La triche fut la première solution qui effleura mon esprit. Oui, il avait très certainement triché. Après tout, je ne connaissais pas les deux personnes en face de moi et leurs ambitions m'étaient totalement inconnus. Il était tout à fait possible qu'ils soient de la pire pègre de ce monde et m'ai menti en disant appartenir à Quatro Cerberus, une guilde légale. Peut-être même qu'ils appartenaient à mon ancienne guilde et que ces mages noirs étaient venus pour me capturer ? C'était tout à fait plausible vu que nous étions deux exilés en comptant mon ami à se trouver à Crocus en même temps. Je m'emballé sûrement un peu trop vite - après tout, je pouvais aussi m'être trompé dans ma prédiction, bien que cela soit presque improbable - mais je décidais de rester sur mes gardes, plus qu'à l'accoutumé.

-Dommage, tu t'es trompé. À moins bien sûr que tu n'es pas pris en compte que les choses sont de nature à changer, parfois rapidement, parfois lentement.

Suite à cette déclaration, le jeune homme fit tourner la carte dans sa main, dans un mouvement presque hypnotique. Voulait-il m’envoûter ? Mais avant que je ne puisse faire quoique ce soit, j'aperçus ce que le mage voulait me montrer et le vrai sens de ses paroles. A chaque fois que la carte tournée sur elle-même, sa face changé et ne resté jamais fixe. Tantôt 2 de trèfle, tantôt 8 de pique, tantôt As de cœur, je fus vite perdu à essayé de comprendre comment cela était possible.

- T-Tu as fais quoi ? Je suis certains que la carte que t'avais été un Valet de Carreau, aucun doute là-dessus. J'ai utilisé un sort de duplication pour utiliser ce tour donc je ne peux pas m'être trompé ! Tu maîtrise une magie bien étrange Ken. Laquelle est-ce ? Et la fille qui t'accompagne. S-Shina si je me souvient bien, elle est mage elle également ?

Spoiler:
 
Shina/Ken Amnell
Mages du RêveMages du Rêve

avatar

Messages : 595
Date d'inscription : 15/04/2012
Âge : 28
Guilde : Quatro Cerberus
Magie / Malédiction / CS : Genjutsu / Illusions
Magie / CS Secondaire : Kage no Mahô / Magie des Ombres

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.360
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Des cartes, un lycaon et des jumeaux [PV Aaron]   Mer 5 Mar - 17:11
Les jumeaux regardèrent la mine déconfite d'Aaron, lorsque ce dernier découvrit qu'il c'était trompé sur sa prédiction. Cependant, la tête qu'il fit en voyant la carte changer sans cesse avait quelque chose de très comique. Ils durent se retenir pour éviter de rire un bon coup. Quoi qu'il en en soit, Aaron semblait plutôt déboussolé parce qu'il voyait. Probablement que le mage de Lamia Scale ne parvenait pas à comprendre ce qui se passait. Peut-être se doutait-il que Ken utilisait tout simplement de la magie, de la véritable magie, pour exécuter son petit tour. Cependant, avait-il une idée concrète de la magie que Ken utilisait en ce moment même? C'était peu probable, mais pas totalement impossible. La réponse vint rapidement lorsqu'Aaron reprit la parole. Ses paroles furent des plus évocatrices, il n'avait aucune idée de la nature de la magie du mage de Quatro Cerberus. Ensuite, volontairement ou involontairement, le magicien en herbe dévoila sa petite astuce. Ainsi, il avait donc fait une copie de la carte que Ken avait tirée. Bref, on peut considérer que le mage de Lamia Scale avait triché. Le tout en utilisant une magie quelconque qu'il possédait. Serait-ce la magie des cartes? Puis, il commença à poser des questions afin de connaître le type de magie que les jumeaux utilisaient. Aaron se demandait même si Shina utilisait aussi la magie. Apparemment, le jeune homme avait complètement oublié que quelques minutes plus tôt, ils s'étaient tous les deux présentés comme des mages de la guilde de Quatro Cerberus. Un peu tête en l'air peut-être? À moins que la surprise lui donne des trous de mémoire?

-Une duplication de la carte? Je me disais bien qu'il y avait un tour de triche quelque part dans ton petit numéro de magie... plutôt un tour de passe-passe en fait. Pour ce qui est de tes questions, commençons par ma sœur. Shina est bel et bien mage. Cela je te l'avais d'ailleurs précisé il y a quelques minutes seulement. Pour ce qui est de ma magie, je préfère garder cela pour moi. Je n'ai pas de problème à dévoiler la nature de magie aux gens que je connais et que je sais parfaitement dignes de confiance. Dans ton cas, on s'est rencontrés il y a à peine cinq ou dix minutes. Difficile de construire une confiance sans failles en si peu de temps. Donc, cela reste mon petit secret. Pour ce qui est de ma jumelle, je sais déjà que son opinion est le même que le mien.

La jeune fille ne dit rien, mais elle acquiesça tout de même au propos de son frère. Pour le moment, Aaron restait tout de même un étranger. Alors, ils n'allaient quand même pas lui révéler trop d'élément concernant leur magie. En plus, si ce type était une pipelette, Dieu seul sait qui pourrait entendre parler de ce qui se passerait aujourd'hui. Les jumeaux n'avaient guère envie que cela arrive. Autant attendre pour le moment et voir comment les choses se dérouleraient.

-Pour en revenir aux derniers évènements, nous avons également été surpris d'apprendre que nous devrions collaborer avec des mages noirs. Quant aux journaux, si cela n'y a pas encore paru, cela ne devrait pas être trop long avant que cela fasse les grands titres. Au moins, cela c'était bien passé. On s'est d'ailleurs retrouvé à faire équipe avec un mage de crime sorcière à un moment. Pas vraiment bavard, mais je l'ai trouvé quelque peu sympathique. Dire que selon le conseil de la magie, ils doivent être mis aux arrêts. Que de conneries, mais bon rien de surprenant venant de ces vieux croutons.

Ken lâcha la carte qui retomba sur la table, face cachée. Puis, le jeune homme posa ses pieds sur le rebord de la table, afin de se positionner plus confortablement. Pour le moment, il se questionnait sur plusieurs choses. Comment Aaron réagirait-il à ces petites révélations? Quel était son avis sur le conseil de la magie? Serait-il offensé des propos de Ken? Finalement, est-ce que la météo s'améliorerait bientôt? Cependant, cette dernière question obtint rapidement sa réponse car on put entendre le tonnerre grondé au loin. Les jumeaux soupirèrent légèrement en entendant cela. Pour se calmer un peu, Ken commença à caresser doucement la tête de Kiri, le lycaon misty ouvrit un œil pendant un instant, avant de le refermer, laissant son maître le caresser. Aucun doute que la créature adorait cela.

-La météo ne s'améliore vraiment pas.
Aaron Drussel

avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 03/02/2014
Âge : 21
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Card Magic/Magie des Cartes
Magie / CS Secondaire : Aera [Lock]

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.385
Statut: Mage de Rang D
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Des cartes, un lycaon et des jumeaux [PV Aaron]   Ven 7 Mar - 16:40
Apparemment, les mages de Quatro Cerberus étaient beaucoup plus intelligents que ce que j'aurai pu penser de prime abord. Ils ne voulaient donc pas me révéler leur magie ? Certe celle-ci paraissait intéressante, mais était-elle donc un atour au point de ne pouvoir en parler à quelqu'un ? Peut-être après tout. Une de ses fameuses Lost Magic dont la rareté faisait la renommée ? Je n'en savais rien mais j'aurai certainement l'occasion de l'apprendre avec le temps. Une réflexion du jeune Ken me fit légèrement passer pour un idiot, bien que je pense que ça ne fut pas le but premier du jeune garçon : oui, ils m'avaient déjà dit que Shina était une mage mais, sur le moment, je n'y avais pas plus fait attention que ça, vu le manque d'échange que j'avais eus avec la jeune fille depuis le début de notre conversation. Bien, éviter les remarques idiotes. C'était enregistré. Par la suite, Ken continua à me parler des événements avec les Dragon Slayer, événements sur lesquels je l'avais questionné quelques instants plus tôt. Apparemment, les deux mages avaient fait équipe durant cet affrontement avec un mage de Crime Sorciere, une guilde indépendante composée d'anciens mages noirs - si mes souvenirs de ma vie de mage noir étaient exacts - et ce dernier aurai par la suite faillit être mis aux arrêts par le Conseil Magique à la fin de la confrontation. Cela paraissait répugner les deux jeunes gens en face de moi.

J'avais également entendu parler d'une telle chose par les journaux. Il y a peu, un communiqué avait fait le tour du monde : bientôt, trois éminents mages noirs dont le Master de Tartaros seront exécutés par le Conseil suite à une courte délibération pour juger de leur sort. Je m'en doutais un peu mais Ken venait de confirmer mes soupçons : le Conseil s'était servis de l'alliance entre les mages noirs et les mages légaux pour arrêter ceux qui les dérangeait et créer un trouble dans l'ordre noir qui sévissait dans le monde. Une stratégie fourbe, traître, mais qui avait tout de même portait ses fruits certainement au-delà des attentes. Ce n'était pas tout les jours qu'on capturé un des piliers de l'alliance de Baram ! Et il y avait fort à parier que de nombreuses répercutions à l'encontre du Conseil risquaient d'être mise en place.

- Je comprends tout à fait que tu ne porte pas dans ton coeur le Conseil. Moi-même, je ne l'admire pas et je préfère devenir mage noir que de me soumettre à leur lois trop strictes. Bien heureusement, nous avons un Master qui s'occupe de nous protéger vis à vis de ce dernier et nous sommes donc généralement tranquille. Mais à ce que j'ai compris, le Conseil à donc trahi les mages noirs qui se sont alliés à vous lors de la bataille des Régalia ? C'est immonde ! Jouer comme ça avec les promesses qu'ils avaient faîtes, c'est inadmissible. Après, faudra pas qu'ils s'étonnent si les mages illégaux redoublent d'efforts pour créer des troubles. Pour une fois qu'une entente entre les deux camps était mise en place... ça me répugne, vraiment.

Avoir parlé ainsi me rassurait. Je n'étais pas le seul à avoir en haine le Conseil. Même d'autres mages légaux partageaient donc mon avis ? C'était parfait. Bien sûr, je n'oserai jamais commettre une attaque à Era par exemple, par respect pour ma guilde, mais si j'étais encore un mage noir, je prendrais bien évidement les armes pour tout faire pour empêcher cette exécution. Les semaines qui allaient suivre risquaient d'être assez mouvementées.

- Mais dit-moi Ken, tu pense qu'une riposte ennemie va être mise en oeuvre ? Pour ma part, je pense pas que les noirs vont restés tranquillement dans leur coin pendant que leurs compagnons se font massacrés. A leur place, tu ne te lèverais pas contre le pouvoir toi ?
Shina/Ken Amnell
Mages du RêveMages du Rêve

avatar

Messages : 595
Date d'inscription : 15/04/2012
Âge : 28
Guilde : Quatro Cerberus
Magie / Malédiction / CS : Genjutsu / Illusions
Magie / CS Secondaire : Kage no Mahô / Magie des Ombres

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.360
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Des cartes, un lycaon et des jumeaux [PV Aaron]   Dim 9 Mar - 19:34
Après avoir pris la parole, Ken garda le silence, continuant de caresser la tête du lycaon. Quant à sa sœur, elle restait muette pour le moment. La jeune fille se contentait d'observer et d'écouter, pour le moment. Son frère jumeau n'avait pu s'empêcher de critiquer ouvertement le conseil de la magie. Restait à savoir si Aaron en serait offensé, en accord ou bien s'il s'en fichait totalement. Chacun était libre de ses opinions après tout. Pour les jumeaux Amnell, l'opinion sur le conseil de la magie était un peu complexe. Certes, ils savaient parfaitement que c'était une organisation absolument nécessaire pour éviter des débordements et pour coordonner les guildes, en cas de problème de force majeure. Toutefois, les illusionnistes étaient en désaccord avec certaines pratiques et méthodes du conseil. C'est d'ailleurs pour cela que le frère et la sœur étaient d'avis qu'une réforme était nécessaire, afin d'apporter quelques nouveaux éléments nouveaux au conseil. Évidemment, ils ne prétendaient pas avoir la meilleure réponse qui soit, cependant les jumeaux avaient bien quelques idées et suggestions qui pourraient sûrement être utile. Peut-être qu'un jour ces changements pourraient voir le jour au sein du conseil. Après tout, ce n'était pas totalement impossible. Il suffirait d'avoir ne serait-ce qu'une bonne personne qui rejoint le conseil de la magie. Cela arriverait sûrement un jour ou l'autre. Quand cela arriverait restait cependant un mystère total. Avec un peu de chance, ce serait pour bientôt.

Pour en revenir à Aaron, ce dernier avait une opinion plutôt particulière sur le conseil de la magie. Très particulière, même. Tout comme eux, il ne possédait pas une grande affection pour cette organisation dirigeant le monde de la magie. Toutefois, le mage de Lamia Scale semblait encore moins les apprécier que les jumeaux de Quatro Cerberus, parlant même de préférer devenir un mage noir que de lui obéir aveuglément. Certes, il avait en partie raison, obéir aveuglément était le meilleur moyen d'être soumis, docile et incapable de penser adéquatement. Toutefois, Aaron se montrait peut-être un peu trop extravagant. Ensuite, le jeune homme continua en parlant tout d'abord brièvement du maître de sa guilde qui protégeait les siens. Il en rajouta quelque peu, en parlant du coup en traître que le conseil avait commis lors des évènements concernant les régalias. Apparemment, il craignait que les guildes noires ne décident de sévir pour punir cette traîtrise. Encore une fois, c'était un raisonnement sensé. Les guildes noires n'étaient pas reconnues pour leur grand cœur. Alors, les voir partir dans une quête de vengeance, voilà une possibilité fort probable et également terrifiante. Aaron garda ensuite le silence pendant un moment avant de reprendre la parole. Le mage demanda simplement son opinion à Ken sur la possibilité que les mages noirs n'empêchent l'exécution afin de sauver leurs compagnons capturés. C'était une question assez justifiée, étant donné les récents évènements. Autant livrer le fond de sa pensée sur cette question qui était des plus épineuses, en cette époque troublée.


-Dur... dur de savoir. Mais c'est possible.

-Ma sœur a raison. L'un des problèmes avec les mages noirs c'est leur manière d'agir. Certains n'hésiteront pas à venir en aide à leurs confrères et consœurs, pour toutes sortes de raisons. Notamment, empêcher des informations vitales d'être dévoilées. Toutefois, ils pourraient également choisir de ne rien faire. Dans le cas des mages de Grimoire Heart, il s'agit de deux de leurs membres les puissants. Quant à Tartaros, c'est leur maître. Dans les deux cas, cela reste épineux. Le maître de Grimoire pourrait choisir de ne pas prendre de risque et donc de ne pas agir. Quant à Tartaros, le second dans la hiérarchie pourrait choisir de ne pas envoyer de mission de sauvetage afin de laisser le maître se faire exécuter. Le tout pour devenir le nouveau maître de Tartaros. Voilà quelques exemples qui justifieraient pourquoi ces guildes choisissent d'agir ou non. En plus, on ignore si elles choisiraient de coopérer, d'agir chacun de leur côté ou bien de profiter de l'autre.

Ken se tut un instant. Réfléchissant à la suite de ce qu'il pourrait dire à Aaron. Peut-être pourrait-il revenir sur la question du conseil de la magie? Bonne idée. Autant en parler un peu plus. Ainsi, les jumeaux pourraient se faire une idée sur l'opinion que le mage de Lamia Scale se faisait sur le conseil.

-Pour en revenir au conseil, je constate que tu vas peut-être un peu loin. Certes, ma sœur et moi n'apprécions pas le conseil, mais nous sommes plutôt d'avis qu'il devrait changer certaines de leurs politiques, rien d'autre. Depuis trop longtemps, les membres du conseil excellent dans l'art de critiquer. Pour ce qui est d'agir, beaucoup moins. Je crois cependant que leur politique la plus ridicule est l'interdiction de chasser les guildes noires. Si cette interdiction se limitait aux mages considérés comme manquant de puissance, ce ne serait pas un problème. Toutefois, comme cela s'applique même aux mages les plus puissants du royaume, c'est totalement ridicule. Avec cette politique, il faut attendre que les mages noirs nous tombent dessus. Pas très pratique pour mettre fin à leurs activités. De plus, ils cherchent même à mettre aux arrêts les membres de Crime Sorcière, des mages qui ont décidé de faire ce qui devait être fait. C'est tout à fait ridicule, selon moi.

Ken se replaça confortablement sur sa chaise, cessant de caresser le lycaon. Ce dernier releva les yeux vers son maître pendant quelques secondes, espérant probablement d'autres caresses. Cependant, il finit par se recoucher au sol. Sûrement avait-il compris que c'était fini pour le moment.

-Pour ce qui est des arrestations des mages noirs, dernièrement... je dois avouer que je suis partagé. D'un côté, le conseil a enfin eu un minimum de courage, le faisant ainsi agir. Toutefois, c'était un coup en traître. Certes, je ne dis pas qu'ils auraient fallu effacer les dossiers criminels des mages noirs ayant participé aux combats contre les régalias. Cependant, ils auraient pu les laisser partir.
Aaron Drussel

avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 03/02/2014
Âge : 21
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Card Magic/Magie des Cartes
Magie / CS Secondaire : Aera [Lock]

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.385
Statut: Mage de Rang D
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Des cartes, un lycaon et des jumeaux [PV Aaron]   Ven 14 Mar - 13:40
Comme quoi, les avis entre différentes personnes pouvaient drastiquement diverger. Moi, le mage de Lamia Scale, aux opinions très libéralistes d'ancien mage noir, me retrouvé dans une sorte de mini-conflit amicalo-politique avec des mages de Quatro Cerberus qui trouvaient certaines décisions du Conseil juste mais étaient en désaccords avec certaines. Pour autant, je ne pouvais pas en vouloir à ces personnes qui se trouvaient face à moi : on n'avait totalement le droit d'exprimer son opinion librement et je ne pouvais pas les condamner pour si peu. Après tout, ils m'étaient assez amical, quoiqu'un peu froid aux premiers abords. Le pire dans l'histoire, c'est que je ne pouvais même pas leur dire les raisons qui me poussaient à haïr le conseil : en tant qu'ancien mage noir, j'avais eus l'occasion de voir toutes les atrocités que cette institution pouvait mettre en vigueur. Bien sûr, les illégaux n'étaient pas des enfants de cœur, mais tout les coups de traîtres et les couteaux dans le dos n'étaient pas non plus justifiés. De plus, allez savoir pourquoi, mais je soupçonnais le conseil d'y être pour beaucoup dans mon enlèvement plus jeune, malgré le fait que ça soit des mages noirs qui étaient aux commandes de cette machination. Quelques dossiers confidentiels lus par-ci par là, quelques témoignages d'anciennes victimes qui m'avaient fait tilter. Pour le moment, je n'avais aucune preuve palpable de ce que j'affirmais donc je restais calme et silencieux. Cependant, si j'apprenais un jour que cela s'averrait être la vérité, je serai beaucoup moins intransigeant. Pas au point de redevenir mage noir, mais pas loin.

Revenons-en maintenant à nos deux compagnons face à moi. Ken, le plus grand des deux, venait de prendre sur ses genoux une bête à laquelle je n'avais que peu fait attention depuis le début de notre conversation : un Lycaon Misty, LEUR Lycaon Misty. Ce familier semblait bien les apprécier et le jeune garçon était en train de le caresser doucement, comme si cela lui servait à se détendre. S'en suivit alors une longue tirade sur leur propre vision de voir le conseil et sur les agissements qu'ils trouvaient impurs et déloyaux. Sur quelques points, nos interprétations pouvaient donc se confondrent mais restaient tout de même très opposées. Quoiqu'il en soit, je l'écoutais attentivement, buvant chacune de ses paroles. C'était bien la première fois que j'avais une telle discussion avec quelqu'un sur le Conseil Magique. D'habitude, donner ses opinions ainsi était tabou mais ça ne semblait pas poser de problème à Ken, ce qui me rendait content quelque part. Lorsqu'il eut fini, je prit quelques secondes afin de réfléchir. Nous n'étions pas en train de nous discuter - c'était assez amical même - mais je ne pouvais pas perdre la face dans un tel débat, par principe. Je me devais de défendre mon idée jusqu'au bout, bien que je me doutais que le mage de Quatro Cerberus ferai de même par la suite. C'était un réel combat d'arguments et d'insinuations qui était en train de se dérouler. Et je ne pouvais pas me permettre de laisser une seule brèche dans ma défense.

- Je te rejoints sur un point : l'interdiction de la chasse aux mages noirs. Je ne connais pas très bien cette guilde qu'on appelle Crime Sorcière mais j'ai entendu dire que c'étaient d'anciens mages noirs qui prenaient les armes pour poursuivre les criminels. Pourtant, ils sont encore traqués. Je te l'accorde, c'est tout à fait inadmissible. Pourquoi le Conseil n'accorde-t'il donc aucune possibilité de rédemption ? Je ne comprends pas très bien...

Bien, je lui accordais un premier point car je comprenais tout à fait son avis. Apparemment, les deux mages face à moi avaient été emmener à combattre côte à côte avec un mage de Crime Sorcière et le pauvre avait été pourchassé encore plus ardemment par la suite. Je pouvais donc comprendre leur ressenti.

- Cependant, j'aimerai revenir sur une des choses que tu as dit si tu me le permet. Vous dîtes que vous aimeriez en gros refaire tout le système. En un certain sens donc, vous rejoignez l'avis d'un grand nombre de mages noirs qui sont devenus illégaux pour cette principale raison, car il trouvait les lois en vigueur trop restrictives et manichéennes. Je sais très bien que vous ne me condamnez pas en disant cela, mais vous ne faîtes que vous confondre à mon avis que seul les mages noirs ont le pouvoir de véritablement changer le système et, bien que je ne cautionne pas leurs agissements, de faire évoluer les choses.

Shina/Ken Amnell
Mages du RêveMages du Rêve

avatar

Messages : 595
Date d'inscription : 15/04/2012
Âge : 28
Guilde : Quatro Cerberus
Magie / Malédiction / CS : Genjutsu / Illusions
Magie / CS Secondaire : Kage no Mahô / Magie des Ombres

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.360
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Des cartes, un lycaon et des jumeaux [PV Aaron]   Mar 18 Mar - 18:44
Pour le moment, les jumeaux de Quatro Cerberus attendaient. Ils attendaient que la météo s'améliore. Ils attendaient de pouvoir aller faire leurs emplettes. Surtout, pour le moment, ils attendaient de voir ce qu'Aaron aurait à argumenter et à affirmer sur leur petite discussion. Après que Ken eut choisi de garder le silence après sa petite tirade, il était temps de voir ce que le mage de Lamia Scale en pensait. Ce dernier s'était montré assez silencieux pendant un bon moment. Fort probablement que le jeune mage réfléchissait sur les affirmations de l'illusionniste. C'était du moins l'explication la plus logique. Si Aaron ne savait pas quoi dire, il resterait probablement silencieux pendant un moment ou bien baragouinerait des trucs incompréhensibles. Quant à la possibilité qu'il était en colère ou bien désintéressé, cela se saurait facilement grâce à son comportement. La réflexion restait donc le seul choix logique. Cette supposition était d'ailleurs la bonne, car le mage de Lamia Scale prit la parole. Les jumeaux écoutèrent dans le calme ce qu'Aaron avait à dire, sans chercher une seule seconde à l'interrompre, même dans les moments où le jeune homme énonçait des éléments auxquels les illusionnistes étaient opposés. Les premiers arguments du mage, sur Crime Sorcière et le comportement du conseil ne préoccupèrent pas vraiment Shina et Ken, même si leur interlocuteur se trompait sur certains points. En effet, le jeune homme oubliait de prendre en compte certains éléments concernant Crime Sorcière. Notamment le fait que certains membres de cette guilde n'étaient pas des mages noirs à la base. Il y avait également d'autres petites erreurs, mais rien de bien grave. L'erreur était humaine après tout, ils n'allaient pas le blâmer pour si peu.

Toutefois, la suite fut bien moins plaisante à entendre. Aaron n'avait pas du tout compris leur point de vue concernant le conseil de la magie. Alors comparer leur façon de voir, avec celle des mages noirs, voilà une mauvaise idée. Sous la table, Ken ne put s'empêcher de serrer fortement son poing de frustration, gardant cependant une expression neutre. Cela n'empêchait cependant pas les jumeaux d'échanger mentalement quelques commentaires peu polis sur le jeune homme. Les échanges mentaux furent encore pires lorsque le mage de Lamia Scale parla des mages noirs comme des individus refusant seulement de se plier à des règles trop restrictives du conseil de la magie. Ensuite, il enchaîna en parlant des mages noirs comme la solution possible pour changer le système. Pas de quoi mettre Shina et Ken en étant d'extase. Bien au contraire, ils devaient se retenir pour le laisser terminer ses arguments sans l'interrompre. Lorsque le mage de Lamia Scale eut terminé, les illusionnistes ne dirent rien pendant un moment. Ils étaient un peu occupés à se calmer. Au bout de quelques instants, Ken put enfin reprendre la parole, mais cette fois, d'un ton légèrement plus sec.


-Laisse-moi te dire que tu ne connais pas grand-chose sur Crime Sorcière. Certes, certains de leurs membres sont des mages noirs tentant de se repentir pour leur vie passée. Toutefois, d'autres sont des individus ayant souffert à cause des guildes noires, pour une raison ou une autre. Ils se retrouvent également traqués par la justice, sûrement à titre de complice ou quelque chose dans ce style. Nous le savons car, nous avons déjà rencontré des mages de cette guilde à quelques reprises. Tous très sympathique, même si certains ont un caractère bien trempé.

Ken se tut un instant, voulant s'assurer qu'Aaron avait bien assimilé cette information. Surtout qu'il comprenne que cette fois, c'était du sérieux.

-Pour ce qui est des mages noirs, ne t'amusent pas à comparer notre vision à la leur. Nous sommes pour un changement dans la manière dont le conseil doit se comporter. Cependant, uniquement dans certains domaines précis. Nous ne souhaitons pas un changement massif du système. Quant à ces règles que tu dis être trop restrictives et manichéennes, je te rappelle que la majorité existe pour des raisons de sécurité. Les interdictions d'utiliser certaines magies. Celles qui préconisent que la magie ne doit pas être utilisée à mauvais escient. Toutes des règles de base destinée à protéger les mages et la population. Il suffit de penser à certaines magies interdites permettant de contrôler des individus. Qu'y a-t-il de restrictif à vouloir empêcher que des magies néfastes soient utilisées? Ou bien à empêcher que la magie soit utilisée pour d'horribles raisons?

Ken regardait Aaron, voulant s'assurer que ce dernier l'écoutait bien.

-Tu insinues que les mages noirs peuvent être une solution. Je ne dis pas qu'il n'y pas certaines personnes qui ont sombré pour de bonnes raisons. Cependant, nous parlons d'individus dangereux et peu recommandables. Prenons certaines guildes en exemple. Tartaros est reconnue comme une guilde noire pratiquant l'esclavagisme. Oracion Seis est composé d'infiltreur, d'assassins et de meurtriers sanguinaires. Sans bien sûr oublier de très nombreux mages noirs recherchés à travers tout le royaume pour des crimes horribles. Bien sûr, il y a également de nombreuses histoires rapportées d'individus qui ont été victimes des mages noirs qui ont commis d'horribles crimes contre eux ou contre leurs proches. Après cela, tu viens prétendre que ce genre d'individu peut être une solution pour améliorer notre société. Aurais-tu perdu l'esprit pour croire une telle chose?
Aaron Drussel

avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 03/02/2014
Âge : 21
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Card Magic/Magie des Cartes
Magie / CS Secondaire : Aera [Lock]

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.385
Statut: Mage de Rang D
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Des cartes, un lycaon et des jumeaux [PV Aaron]   Jeu 20 Mar - 15:10


Le ton commençait doucement mais sûrement à monter entre le mage de Quatro Cerberus et moi-même. Alors que nous parlions initialement tranquillement de nos avis respectifs, une remarque que j'avais fait semblait avoir vexé Ken. Apparement, j'avais abordé un sujet sensible chez le jeune garçon et j'étais peut-être, sans le savoir, en train de m'engager sur une pente un peu trop sinueuse. Le doute s'installait dans mon esprit : avais-je raison de continuer de parler avec cet individu ? Les risques étaient peut-être élevés, après tout, nous étions tout deux mages. Qui plus est, sa soeur était avec lui pour comprendre, ainsi que l'étrange bestiole à nos pieds, tandis que je me retrouvais seul. Si un combat s'engageait, ma défaite serai certaine assurée. Il fallait donc que j'use de toute la diplomatie possible pour en même temps partager mes opinions et ne point blesser Ken.

Le mage de Quatro Cerberus m'apprit un truc que je ne savais pas cependant : Crime Sorcière n'était pas simplement une guilde composée d'anciens mages noirs mais également de personnes qui avaient en haine ces fameux mages noirs. Ah bon ? C'était une information à retenir donc si je croisais un membre de cette guilde pour une quelconque raison. Quoiqu'il en soit, j'espérais tout de même ne pas avoir trop froissé le mage face à moi qui continuait en débatant sur mon avis que seul les illégaux étaient capables de faire bouger le système : il n'était pas d'accord et me le faisait viruleusement savoir, tout en argumentant sur les motions que le conseil avait adopté. Cependant, je remarquais une certaine faille dans son argumentation, que je ne manquerai pas de lui rappeler. Mais pour le moment, je devais répondre à sa première affirmation : leur vision n'étaient pas du tout en accord avec celle des mages noirs et je ne devais pas m'amuser à les comparer.

Je vois où tu veux en venir... Cependant, lorsque tu dit que le conseil a raison en faisant adopter des lois telle que la privation de certaines magies ou encore le quota d'autres considérés comme trop puissantes, je ne suis pas d'accord. Interdire l'esclavage, le meurtre ou tout les autres méfaits du genre, je peux comprendre et je suis même tout à fait pour, sinon le monde courrait à sa perdition. Cependant, pour ce qui est de la question de la magie, je pense totalement le contraire. Même si cela peut paraître étrange étant donné que je suis un mage légal, je trouve que faire main mise sur l'apprentissage de certaines magies telle que les fameuses Lost Magic par exemple est une erreur et cela ne fait qu'engendrer encore plus de problèmes. C'est comme un couteau : donne un couteau à quelqu'un de bien, il s'en servira pour couper du pain. Par contre, si tu le confie à quelqu'un avec de mauvaises intentions, c'est le meurtre qui guidera ses actes. Et si l'on dit à une dizaine de personne de ne pas tuer à l'aide de ce couteau, combien crois-tu qui respecterons ces règles ? Cinq, six personnes ? Pas plus. Les règles telles que celle-ci ne font qu'engendrer plus de problème car elles réduisent les libertés et forcent à s'enfoncer dans l'obscurité alors que certains aurai pu rester dans notre camp.

J'avais parlé longuement dites donc ! C'était un cas rare mais les sujets tels que la politique ou les lois me passionnais plus que tout et il en découlait que je voulais toujours plus en apprendre là-dessus. Un débat comme celui-ci me permettait donc de rassembler des arguments et de pouvoir me confronter à différents avis sur le sujet. Je buvais une gorgée du chocolat chaud face à moi afin de me désaltérer la gorge. J'avais essayé de rester le plus possible poli et non agressif pour ne pas froisser mes interlocuteurs. J'espérais donc avoir réussis de mon mieux. Arrivait maintenant la deuxième partie de mon argumentation. Il allait falloir que je trouve les mots justes cette fois encore : justifier que les mages noirs étaient sûrement une solution. C'était là que se trouvait le problème dans le discours de Ken. Il n'avait pas totalement compris ce que je voulais dire et afin que mes paroles ne soient pas interprétés de travers, il fallait que je remette tout à zéro.

Ce n'est pas totalement ce que j'ai voulu dire. Je ne dis pas que les mages noirs sont LA solution, mais plutôt UNE solution. Je t'accorde que leurs agissements ne sont pas forcément justifié ni moralisateurs mais je pense qu'ils ont le pouvoir d'agir pour un bien commun. Après, tout dépends de quels mages noirs nous parlons. Si l'on prends le plus pourris d'entre eux, je t'avoue que je n'ose même pas imaginer ce qu'il pourrai faire au royaume. Mais ceux qui ont décidés de se battre dans l'espoir de faire changer le système, sans forcément cautionner leurs agissements d'illégaux, je pense qu'ils ont en main toutes les cartes pour faire évoluer les choses.

HRP:
 
>/div>
Shina/Ken Amnell
Mages du RêveMages du Rêve

avatar

Messages : 595
Date d'inscription : 15/04/2012
Âge : 28
Guilde : Quatro Cerberus
Magie / Malédiction / CS : Genjutsu / Illusions
Magie / CS Secondaire : Kage no Mahô / Magie des Ombres

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.360
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Des cartes, un lycaon et des jumeaux [PV Aaron]   Mer 26 Mar - 17:12
Les jumeaux écoutaient Aaron, en tentant de conserver leur calme. Certes, Aaron semblait tenter de présenter des arguments de manière objective. Cependant, cela n'empêchait pas les mages de Quatro Cerberus de s'offusquer de se fâcher à cause de ces propos. Pour commencer, le mage de Lamia Scale dévoila ses arguments concernant le conseil des mages et une histoire ridicule sur des quotas sur les types de magie. Des quotas? Où ce type avait-il bien pu entendre parler de ce genre de connerie? De plus, il affirmait ouvertement que la magie ne devait pas avoir de règles imposées. Encore une fois, c'était des arguments qui étaient perçus comme étant d'un ridicule, d'une stupidité et d'une naïveté incroyables, aux yeux de Shina et Ken. Est-ce qu'Aaron avait seulement les deux pieds sur terre pour affirmer de telle chose? Toutefois, la partie la plus ridicule de son discours sur la magie fut sans aucun doute lorsqu'il parla de l'apprentissage limité concernant les Lost Magic. En ce moment même, les mages de Quatro Cerberus n'eurent aucun doute. Aaron était totalement déconnecté de la réalité. Probablement que s'il continuait ainsi, le mage de lamia scale se verrait danser joyeusement sur un petit nuage rose. Ce dernier compara même la magie à un vulgaire couteau. Cela aurait pu être une comparaison intéressante si cela n'avait été des affirmations sur le fait de ne pas tuer et les ''statistiques'' énoncées. Eh bien, selon lui, quatre personnes sur dix utiliseraient ce couteau pour tuer. Voilà une vision très pessimiste. Aaron devait être le genre d'individu à croire que les hommes naissaient en étant fondamentalement mauvais. De leur côté, Shina et Ken étaient plutôt d'avis que personne ne naissait en étant déjà bon ou mauvais, même s'il y avait parfois de rares exceptions. Pendant ce temps, Aaron en profita pour ajouter que certains rejoignaient les ténèbres à cause de ces règles qui brimaient la liberté de tout et chacun. C'était peut-être vrai pou certains, mais pas pour tous, selon leur avis personnel. Très peu de chance que certains de ces assassins étaient uniquement des rebelles de la société.

Le blondinet garda ensuite le silence pendant un moment, avant de reprendre la parole. Encore une fois, il affirma que les mages noirs représentaient une solution pour venir en aide à ce monde. Du moins, les mages noirs les moins extrémistes et les moins violents. En fait, il parlait ouvertement d'éventuels mages noirs ayant rejoint des guildes illégales, mais désapprouvant leurs gestes. Le tout en cherchant un moyen d'améliorer le système qu'ils jugeaient profondément injuste. Tandis qu'ils entendaient cela, les jumeaux faisaient leur possible afin de garder leur calme. Cela ne les empêchait pas de ne pas apprécier les propos du petit blond. Ken avait d'ailleurs une grande envie de se lever et de lui mettre une bonne claque en pleine poire. Il se retenait toutefois de le faire. Du moins, le mage de Quatro Cerberus se retenait pour le moment.


-Tu me sembles être plutôt mal informé, voire même déconnecté de la réalité, Aaron. Tu parles et tu parles beaucoup, mais tu ne sembles pas écouter ce que tu dis, ni en savoir beaucoup d'ailleurs. Notamment sur le cas des Lost Magic. Une histoire de quota totalement ridicule. Au cas où tu ne l'aurais pas compris, le principe d'une Lost Magic, c'est qu'il s'agit d'une magie perdue. Un type de magie dont les secrets ont disparu. Des magies dont les éléments restant sont tellement faibles que cela se limite plus ou moins à une base théorique. Certes, il y a encore des individus les utilisant à travers le monde. Cependant, la manière dont ils ont acquis ces magies reste un mystère pour la plupart. Les secrets peuvent se trouver dans un ancien grimoire dans un endroit inconnu. Ils peuvent être possédés par une personne ayant choisi d'en garder le secret. Il n'y a aucun quota pour la simple et bonne raison que cela ne se contrôle pas. Le conseil de la magie ne peut limiter quelque chose sur lequel il ne sait pratiquement rien. Même pour certaines Lost Magic plus répandu, ils n'ont aucun contrôle. C'est le cas de la magie des dragons slayers. Pour les premières générations, tu crois vraiment que le conseil est capable de dicter sa conduite à un dragon. Une créature possédant une puissance tellement grande qu'elle pourrait détruire le royaume. Quant à ceux de deuxième génération, va savoir comment on fabrique une lacryma offrant des pouvoirs de dragon. Si c'était facile ou connu comme technique, des dragons slayers deuxième génération, il y en aurait des centaines à travers tout le royaume.

Ken se tut un instant pour observer la réaction d'Aaron, avant de reprendre la parole rapidement, afin de ne pas laisser le temps au blondinet de répondre.

-Autrement, pour ta petite comparaison. Tu m'as l'air de quelqu'un de fortement pessimiste. Croire que presque la moitié des mages veulent utiliser leur pouvoir pour faire du mal à autrui, c'est ridicule. Je tiens d'ailleurs à te rappeler autre chose. Le conseil ne tente pas de limiter des magies classiques, comme les magies élémentaires. Après tout, comment pourraient-ils savoir si tel ou tel individu compte l'utiliser pour faire le mal. La magie est quelque chose de neutre, à la base du moins. Ce sont les magies du genre maléfique que le conseil interdit. Si tu t'informais un peu, tu saurais qu'il existe des magies néfastes particulièrement malsaines. Magie de séduction, magie de contrôle. Voilà deux exemples connus. Deux magies destinées à contrôler autrui et le soumettre à sa volonté. Il y a eu de nombreuses histoires horribles à cause de ces magies, notamment de violes.

Ken laissa Aaron songer à tout cela pendant un moment. Le blondinet devait comprendre ceci, il existait des magies en ce monde qui ne devaient pas être laissés en libre circulation. Après tout, la notion de la magie était certes neutre, mais cela n'empêchait pas des individus malintentionnés de créer des magies et des sorts destinés à faire le mal. Croire que toutes les magies pouvaient être bonnes ou mauvaises selon son utilisateur, voilà bien des inepties. Pour la grande majorité, c'était une vérité, mais pas pour tous. Ken laissa donc Aaron réfléchir pendant un petit moment. Il était maintenant temps d'aborder la question des mages noirs, encore une fois.

-Pour ce qui est des mages noirs, tu ferais mieux d'y réfléchir un peu plus. Les mages noirs les plus reconnus et les plus puissants sont des monstres et des psychopathes en puissance. De plus, tu trouves cela normal toi, de rejoindre un regroupement de voleur et de meurtrier, uniquement parce que tu n'es pas d'accord avec les décisions du conseil? À ce que je sache, il y a des moyens plus civilisés d'agir. Pétition, regroupement citoyens, plainte auprès des hautes instances du royaume et bien d'autres. Ce n'est pas les moyens légaux de protestations qui manquent.

Puis, les jumeaux fixèrent leur regard sur Aaron, attendant de voir ce qu'il ferait ou dirait.
Aaron Drussel

avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 03/02/2014
Âge : 21
Guilde : Lamia Scale
Magie / Malédiction / CS : Card Magic/Magie des Cartes
Magie / CS Secondaire : Aera [Lock]

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 1.385
Statut: Mage de Rang D
Renommée : Mage de Campagne
MessageSujet: Re: Des cartes, un lycaon et des jumeaux [PV Aaron]   Jeu 3 Avr - 16:16


Le langage, la parole, les joutes verbales, appelé cela comme vous le voulez, n'étaient pas et ne seraient jamais mon fort. Alors pourquoi donc est-ce que je me lançais dans de pareilles choses si je me savais moi-même non maître de cet art ? De plus, j'étais en quelque sorte un ignorant. Car oui, même si je commençais à m'y connaître assez bien en matière de stratégie et de géopolitique, tout ce qui était dans le domaine de la magie me restait assez inconnu. Et pourtant, j'avais tenté de m'aventurer sur ce travers-là dans l'hystérie d'une discussion si bien engagée. Comme quoi, il fallait le dire, je pouvais bien souvent me méprendre. Oui oui, je sais reconnaître mes torts, bien entendu ! En même temps, qui ne faisait pas d'erreurs, vous pouvez me le dire ? Ken venait en effet de m'ouvrir les yeux sur un point : le quota de Lost Magic par delà le monde ne dépendait pas réellement du Conseil de la Magie. En vérité, c'était plutôt la rareté de la chose qui en faisait de puissantes armes à mobiliser et à protéger. Pour cela d'ailleurs, il prit l'exemple des Dragons Slayers. Ces gens qui furent élevés par des dragons dont la renommée et la puissance n'était plus à refaire. A ce que je sache, il y en avait un à Lamia Scale, un Dragon Slayer de l'Océan, de ""Seconde génération" d'après ce que disait les gens, mais je n'avais jamais pu lui parler plus que ça. Cependant, beaucoup d'autres guildes en avaient en leur sein également : Ethan Rayne, le musicien talentueux de Fairy Tail faisait partie de ce groupe d'après ce que j'avais entendu, de même que le jeune prodige Ren Ikari de Quatro Cerberus, la guilde des deux personnes en face de moi également. Je pense qu'en rencontrer un, un jour aux détours de mes voyages, pourrait être une expérience très enrichissante. Bien sûr, leur puissance n'avait rien de comparable avec la mienne et je me ferai sûrement écraser si un combat venait à être engagé mais je ne devrais pas perdre une occasion telle que celle là.

Quoi qu'il en soit, je tentais de revenir à notre conversation du mieux que je pouvais. Il ne servait absolument à rien que je m'acharne à vouloir changer les deux jeunes gens qui étaient face à moi : nous avions tous les deux des idéaux très différents ainsi qu'une manière de pensée propre et aucun de nous ne céderai face à la pression des arguments de l'autre. Depuis le départ, cette discussion n'avait pas pour but de faire changer l'autre de voie mais tout simplement d'exposer ses idées et pourquoi pas de trouver une sorte de terrain d'entente. Je me mis donc à fixer droit dans les yeux mon interlocuteur lorsqu'il eut fini sa tirade. Oui, nous parlions beaucoup mais ce n'était pas pour me déplaire moi qui, d'un naturel timide, n'avait que rarement la chance de pouvoir mener de telle discussion et m'interroger sur le monde autour de moi.

Je te l'accorde, je ne savais pas pour les Lost Magic et je pense que tu as raison. Je reconnais avoir fait une erreur et ton raisonnement m'a permis de comprendre laquelle c'était. Si je ne suis pas capable de te dire en quoi tu m'as aidé, je veux tout de même te remercier car tu m'as appris en quoi l'ingérence d'une magie peut entraîner beaucoup d'abus et de problèmes.

Le laissant se délecter de ses compliments que je venais de lui offrir bien gracieusement, je prenais une gorgée de la boisson face à moi avant de continuer. Autour de nous, les clients du bar ne paraissaient nous porter aucune attention, comme s'il n'en avait rien à faire de la politique de leur monde. Mais bon, après tout, je les comprenais en certains points : les tréfonds de l'Homme et la dureté de son âme n'était pas toujours simple à cerner. Et puis, après réflexion, je me dis qu'ils pouvaient également ne pas nous avoir entendu, tout simplement. En même temps, je m'en contre-balançais totalement, bien trop absorbé par la joute verbale que je disputais. Cependant, il était temps d'y mettre fin : dehors, le soleil commençais légèrement à pointer son nez et la taverne commençais petit à petit à se vider, les passants profitant d'une accalmie pour retourner divaguer à leurs occupations. Bien, il ne fallait pas que je m'attarde pour retrouver mon ami si je ne voulais pas me retrouver encore une fois bloqué. Lentement, je me levais, ramassant au passage le paquet de cartes sur ma gauche et le rangeant dans ma poche. Puis, je déposais quelques Jewels sur la table afin de payer le petit café que j'avais commandé avant de tendre une main amicale à Ken.

Je suis vraiment désolé mais je vais devoir te laisser. Le temps est en train d'un peu se calmer et je préférerai en profiter pour faire ce dont pourquoi je suis venu. Je pense pour le sujet du Conseil, nos avis divergent trop pour trouver un terrain d'entente mais en tout cas, sache que je suis ravi que l'on ait pu avoir une telle discussion. Tu m'as ouvert les yeux sur le problème des magies perdues et, même si je pense que nous ne pourrons jamais nous entendre pour le Conseil, cela ne m'empêche pas de te voir comme quelqu'un de très aimable. Merci encore pour ce petit moment, j'espère que l'on aura l'occasion de se revoir un de ces quatre et que tu m'en apprendras un peu plus sur cette étrange magie que tu possède. Au revoir vous deux.

C'est donc le coeur léger et heureux d'avoir pu mettre les choses au clair dans ma tête que je partais en direction de la porte de sortie. Ce fut là une bien belle rencontre que je venais de faire. Shina et Ken n'étaient pas bien méchants après tout. Les mains croisées derrière la tête, je repartais donc en sifflotant, les quelques gouttes encore présentent tombant sur mon visage. Bien, il ne me restait plus qu'à retrouver mon ami.

HRP:
 
Shina/Ken Amnell
Mages du RêveMages du Rêve

avatar

Messages : 595
Date d'inscription : 15/04/2012
Âge : 28
Guilde : Quatro Cerberus
Magie / Malédiction / CS : Genjutsu / Illusions
Magie / CS Secondaire : Kage no Mahô / Magie des Ombres

- Caractéristiques du Mage -
P.M.: 2.360
Statut: Mage de Rang B
Renommée : Mage Réputé
MessageSujet: Re: Des cartes, un lycaon et des jumeaux [PV Aaron]   Dim 6 Avr - 3:06
La discussion semblait s'envenimer peu à peu. Il faut dire que le sujet débattu commençait à devenir plutôt particulier et surtout très sensible. Voilà pourquoi la fureur de Ken avait commencé à augmenter de plus en plus à mesure que les échanges se poursuivaient. Dieu seul sait comment cela pourrait se terminer si la tension continuait d'augmenter. Pour le moment, au moins, la violence était évitée. Trois petites choses retenaient Ken de se montrer violent. Les bonnes manières et la présence de nombreuses personnes aux alentours en faisaient partie. La dernière, mais la plus importante, c'était Shina. Certes, la jeune fille n'appréciait pas non plus les propos du mage de Lamia Scale, cependant elle faisait preuve de plus de maitrise que son frère jumeau. Mentalement, elle parlait à Ken afin de le calmer et pour le retenir de faire un geste qu'il pourrait fort probablement regretter. Le jeune homme n'était pas la personne la plus susceptible du monde, mais comme n'importe qui, il y avait certaines choses qui le mettaient hors de lui. Au moins, comme l'échange entre les deux mages de Quatro Cerberus était totalement mental, personne ne pouvait les entendre. Du coup, Aaron ne pouvait pas entendre les envies de Ken de lui mettre une bonne droite dans les dents. Le début de la rencontre avec le mage de Lamia Scale c'était bien amorcé, mais cela avait changé. Le petit tour de magie n'avait pas été un problème. Cependant, certains de ces propos sur les mages noirs, le conseil et des histoires ridicules sur certains éléments de la magie, voilà ce qui avait compliqué les choses pour en arriver là.

Qu'Aaron déteste le conseil de la magie n'était absolument pas un problème pour les deux détectives privés. Cependant, ses idées de n'imposer aucune limite sur les diverses magies utilisées et de ne pas mettre d'interdit... Une idée grotesque et frustrante. Cependant, le pire avait été les propos sur les mages noirs. Les représenter comme des individus refusant uniquement de s'intégrer aux systèmes ''injustes du conseil'' et cherchant à l'améliorer. Avec de tels propos, autant aller directement pisser sur les tombes des nombreux innocents massacrés par des mages noirs. Voilà ce qui énervait le plus les jumeaux. Cette vision étroite qui valorisait plus ou moins des groupes ayant fait souffrir tant d'innocents par profits personnels ou encore par sadisme. Restait à voir ce qu'Aaron ajouterait maintenant que Ken avait fait entendre des éléments concrets et réels. Cette fois-ci, aurait-il compris pourquoi le conseil de la magie interdit certaines magies et pourquoi il est impossible de contrôler le nombre d'individus maniant des magies perdues? Le jeune homme reprit donc la parole. Ces paroles furent sans équivoque, il avait au moins compris les arguments du mage de Quatro Cerberus en ce qui concerne les magies et leurs interdits. Il le remercia même de lui avoir ouvert les yeux. C'était toujours ça de pris. C'était un début.

Au moins, personne dans la taverne ne faisait attention à leur discussion. C'était plutôt normal. Après tout, tous et chacun venaient dans un tel lieu afin de se détendre et de s'amuser. Ils n'avaient aucune raison d'épier les conversations d'autrui. Surtout pas une discussion entre trois adolescents. C'était mieux ainsi, les jumeaux n'avaient aucune envie de lancer un débat à travers tout l'édifice. D'autant que certains clients avaient l'air d'avoir un peu abusé de la bouteille. Allez savoir comment ces types saouls pouvaient réagir. Les mages de Quatro Cerberus remarquèrent rapidement un élément plutôt réjouissant. Le soleil commençait à revenir. La pluie avait cessé et le ciel s’éclaircissait enfin. D'ici peu de temps, la température augmenterait sûrement un peu et une odeur de terre mouillée se répandrait dans l'air. Quelques clients ne perdirent pas de temps et s'en allèrent, sûrement pour profiter du beau temps. Shina et Ken commencèrent à faire une petite liste mentale des choses à acheter et de l’itinéraire à prendre. Avec un peu de chance, ils pourraient faire leurs divers achats avant la fermeture des magasins et sans être de nouveau surpris par la pluie. Pendant ce temps, Aaron se leva en déposant un peu d'argent sur la table. Puis, le mage de Lamia Scale lui tendit la main en le remerciant pour cet échange qu'il jugeait très instructif. Aaron espérait même qu'un jour, il pourrait avoir des explications sur la magie qu'utilisait le jeune homme. Ken lui serra la main et les jumeaux le regardèrent s'en aller.

Ils discutèrent entre eux pendant un moment, sur Aaron. Certes, les opinions du mage de Lamia Scale étaient différentes et il manquait un peu de culture générale, mais ce n'était pas quelqu'un de méchant. Quant à la joute orale, cela avait été quelque peu divertissant. Restait à voir s'ils recroiseraient un jour le chemin de ce blondinet. Quoi qu'il en soit, pour le moment, les mages de Quatro Cerberus avaient quelques emplettes à faire. Ken déposa de quoi payer son repas sur la table et se leva. Sa soeur et Kiri en firent de même. Ils étaient sur le point de quitter la taverne lorsque la serveuse les appela. Les détectives privés s'arrêtèrent aussitôt et regardèrent la jeune femme qui les regardait avec un air de mécontentement.


-Un problème?

-Votre copain, il a payé pour sa boisson, mais pas pour le jeu de cartes qu'il a détruit. Ce sera donc à vous de le rembourser. Alors, filez l'argent tout de suite.

Les jumeaux réalisèrent soudainement ce fait. En effet, Aaron avait laissé peu d'argent avant de partir. Il était parti sans rembourser le jeu de cartes qu'il avait volontairement détruit en pratiquant son petit tour de magie, quelques minutes plus tôt.

-Oh, le petit enfoiré.
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Des cartes, un lycaon et des jumeaux [PV Aaron]   

Des cartes, un lycaon et des jumeaux [PV Aaron]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku :: 
 :: Fiore Centre :: Crocus
-